Issuu on Google+

IL TAQUINE SON COÉQUIPIER MERTENS

GHOULAM : « JE NE TE LAISSERAI PAS MARQUER EN JUIN PROCHAIN»

www.maracanafoot.com

N° 2313 Mardi 1er avril 2014 — Prix 20 DA

GOURCUFF, SAÂDANE OU TRAPATTONI

Qui aura le «scalp» d’Halilhodzic ?

IL MISE BEAUCOUP SUR LE STAGE DE TLEMCEN

BEDJA exhorte les joueurs

Le regroupement prendra fin le 9 avril

à s’adjuger le trophèe

DU PAIN SUR LA PLANCHE POUR BOUALI GHERBI :

«CE BUT VA ME LIBÉRER ET J’ESPÈRE QU’IL EN APPELERA D’AUTRES»

JSK

Bencherifa : «À présent, on doit remporter la coupe»

ASSELAH A PURGÉ SA SUSPENSION FACE AU CRB AÏN FEKROUN

CRB

YOUNÈS : «Cette trêve ne nous arrange pas»

HENKOUCHE : «L’efficacité offensive, notre USMA

USMH

talon d’Achille»

Gasmi : «Je reviendrai plus fort à la reprise»


02

Equipe nationale

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

GOURCUFF, SAÂDANE OU TRAPATTONI

ALORS QU’UN 7E OUVRIER EST DÉCÉDÉ SAMEDI

QUI AURA LE «SCALP» D’HALILHODZIC ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pression va en s’accentuant sur ce qu’on peut appeler le «cas Halilhodzic». En effet, après que les choses ont été arrangées avec l’ancien sélectionneur national, Rabah Saâdane, et le président de la FAF et l’annonce de «pourparlers» entre l’Italien Trapattoni et Raouraoua, voilà que l’arrivée de Christian Gourcuff, dimanche dernier, vient mettre de «l’eau dans le gaz» entre le Bosnien et l’homme fort de la fédération.

C

ette « visite » du centre de Sidi Moussa n’est pas du tout fortuite, car cela va en droite ligne de ce que déclarait en début d’année Mohamed Raouraoua, concernant la succession de Vahid Halilhodzic, chez nos confrères de DzairTV : «Ne vous inquiétez pas, on a tout prévu au cas où le sélectionneur national ne prolongerait pas son contrat au-delà du Mondial. J’ai un plan B et même C.» La lenteur dans la prise de décision du Bosnien quant à

s’engager à donner une réponse favorable ou pas, a amené Raouraoua à prendre les devants et à engager des discussions avec l’entraîneur de Lorient, qui est en fin de contrat avec son club et qui pourrait prendre la succession d’Halihodzic.

LES OLYMPIQUES EN ATTENDANT LES «A» ?

Selon les dernières informations, le technicien français, qui a été agréablement surpris par les installations du CTN où il a pu voir à l’œuvre la sélection olympique, actuellement en stage de préparation (coïncidence! ?) devrait prendre en main cette sélection en juin prochain (son bail prend fin le 17 mai avec Lorient) pour un contrat de 4 ans. Il faut rappeler que le poste de sélectionneur des Olympiques est resté vacant après le départ de l’actuel driver de la JSK, Aït Djoudi. Gourcuff aura pour principale mission d’assurer la qualification aux Jeux olympiques de Rio de 2016 et peut-être les «A» au cas où la fédération ne trouverait pas d’accord avec l’entraîneur ita-lien Trapattoni, qui est aussi en négociation avec nos voisins marocains.

Peur sur le match face à la Russie

Samedi dernier le chantier de Sao Paulo a enregistré le décès d’un ouvrier, du nom de Fabio Hamilton Da Cruz, qui installait les gradins temporaires et qui est tombé d’une hauteur de 25 mètres, portant à 7 le nombre de travailleurs victimes d’accidents dans les différents chantiers qui sont en cours de finalisation pour la Coupe du monde. Suite à cela, le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, et le ministre des Sports brésilien, ont adressé leurs condoléances à la famille de la victime, mais il n’est pas du tout certain que les esprits s’apaisent après cet énième décès et qui peut compromettre la suite. Selon les dernières informations, les ouvriers de tous les chantiers ont l’intention d’entrer en grève illimitée pour protester contre leurs conditions de travail déplorables, ce qui perturberait à coup sûr, l’avancement des travaux du stade de Curitiba, où l’Algérie jouera son dernier match de poule face à la Russie, le 26 juin prochain. M. R.

IL N’Y A QU’EN ALGÉRIE QU’ON EN FAIT TOUTE UNE HISTOIRE

Ainsi, cette effervescence médiatique quant à la succession d’Halihodzic nous amène à nous poser la question du pourquoi. En effet, l’exemple le plus récent est celui des Pays-Bas, qui ont d’ores et déjà choisi le successeur de Louis van Gaal et qui sera remplacé par Gus Hiddink à la tête des Oranje. Personne n’a trouvé à redire sur le choix du nouveau sélectionneur, car tout cela s’est fait dans la continuité. Les PaysBas qui prépareront dès la fin du Mondial, les qualifications pour l’Euro 2016, sont dans la même situation que les Verts qui prépareront la CAN 2015. Il n’y a qu’en Algérie qu’on en fait toute une histoire. Halilhodzic qui doit rendre sa réponse à la mi-avril, sait très bien à quoi s’en tenir et le fait de tergiverser, n’arrange pas «sa» situation et non pas celle de l’EN. Enfin, que cela soit Trapattoni, Gourcuff ou un autre technicien, c’est l’intérêt des Verts qui doit primer et non pas celui des personnes. M’hamdi Ramzi

IL A REÇU SON 4E CARTON JAUNE

SLIMANI SUSPENDU FACE À PAÇOS Averti dès la 6 e

minute face au Vittoria Guimarães, pour simulation, Islam Slimani devrait rater le prochain match de son équipe. En effet, l’attaquant algérien a été averti pour la 4e fois et devrait être suspendu par la Ligue portugaise pour le match en déplacement face au Paços de Ferreira samedi prochain à 21h15. M. R.

IL TAQUINE SON COÉQUIPIER MERTENS

GHOULAM : « JE NE TE LAISSERAI PAS MARQUER EN JUIN PROCHAIN»

A

uteur de son meilleur match depuis sa venue au Napoli, Faouzi Ghoulam, qui était attendu face à la Juventus, a répondu présent, où il a excellé sur son couloir gauche et aurait même pu inscrire son premier but sur coup franc dans le championnat italien. L’international algérien s’est montré aussi décisif en évitant à sa formation l’égalisation, dans une action pleine de maîtrise face à Vucinic.

«TRÈS FIER DE CETTE VICTOIRE » 

Avec un 6,5 sur 10, Faouzi Ghoulam fait partie des meilleurs éléments du Napoli notés par la presse spécialisée italienne, qui a loué son rôle plus défensif que d’habitude!: «Très fier de cette victoire, très content pour les tifosis napolitains. Nous avons gagné ensemble. Félicitations à mon ami Raul Albiol, qui a fait un grand match. Nous sommes fiers de ne pas avoir encaissé de but. Ce fut un match difficile contre une équipe très forte mais nous connaissons notre force. L'essentiel est qu'on puisse ga-gner et si je dois marquer un but, ce serait la

cerise sur le gâteau. Merci à tous», nous-a-t-il déclaré à l’issue du match. Coéquipier en club, mais adversaire lors du premier match des Verts au Mondial, Ghoulam n’a pas manqué de taquiner le Belge Dries Mertens, auteur du second but de son équipe, en déclarant que cette réalisation était importante pour la suite du championnat, mais qu’il lui faut d’ores et déjà ou-blier qu’il aura l’opportunité de marquer face à l’Algérie, le 17 juin prochain!: «Bravo Dries Mertens pour ton but très important. Mais je ne te laisserai pas marquer contre l'Algérie en juin.»

IL N’A PAS OUBLIÉ SAINT-ETIENNE

Enfin, après avoir bénéficié d’une journée de repos, l’international algérien en a profité pour aller saluer ses anciens coéquipiers de SaintEtienne, qui ont gagné le derby face aux Lyonnais dimanche dernier! : «Belle victoire et belle soirée pour Saint-Etienne, ville de mon cœur. Au retour, je vais retrouver la famille, les amis et un passage obligé à l'Etrat (le centre d’entraînement des Verts, ndlr) pour féliciter les héros», a-t-il déclaré. M. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LACEN ENCHAÎNE JEU MPS DE DU TEque une saison

Après pres ait pas goùté à «blanche» où il n’av ns que l’on la titularisation, le moi Medhi Lacen puisse dire c’est que jeu. En effet, de ps tem du enchaîne a connu face l’international algérien titularisation e xièm à Valence sa deu e été passeur de suite, où il a mêm forme est de décisif. Ce retour en dernière ligne bon augure avant la ion des Verts droite de la préparat ilien. en vue du Mondial brés

PIZZI PUNIT FEGHOULI ET SES S UIPIERGeta COÉQdom fe (1icilie par

Humiliés à l de Valence, 3), l’entraîneur espagno rder une sePizzi, n’a pas voulu acco res de enai part conde de répit aux s qu’ils Feghouli. En effet, alor née de jour e devaient bénéficier d’un arer le repos hier, afin de prép se, i en Suis déplacement de jeud pour le match face au club de Bâle, rts de finale qua les r pou t comptan ue, Pizzi a rapaller de l’Europa Leag re et leur a l’ord à pes pelé ses trou matinale. concocté une séance M. R.


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 03

CHAREF QUITTÉ LA SÉANCE EN COLÈRE

CINQ JOUEURS SEULEMENT À LA REPRISE La reprise des entrainements des Jaune et Noir, avant-hier, au stade de Lavigerie, a enregistré la présence de cinq joueurs seniors seulement et quatre espoirs, ce qui a mis Boualem Charef hors de lui, surtout qu’il avait insisté auprès de ses poulains à la fin de la rencontre face à la JSMB pour que tous se remobilisent du fait qu’il reste encore des matchs en championnat, mais apparemment le discours du coach n'a pas eu d'effet sur ses éléments.

N

éanmoins, Charef a entamé la séance et attendu un quart d'heure avant de quitter les lieux, très remonté contre ses joueurs. Il faut savoir que les cinq joueurs qui se sont présentés sont Boumechra, Amada, Sylla, Hendou et Younès. Les joueurs, alors, se sont contentés d'un petit match d'application sous la houlette de Benomar, qui était le seul adjoint présent à cette reprise. Une chose est sûre, l'entraineur ne taira pas cet incident et mettra les choses au point avec ses joueurs avant de préparer la prochaine rencontre face à l'ASO dans de bonnes conditions, mais apparemment le fait que le club ait presque garanti sa place la saison prochaine en Ligue 1 a poussé les joueurs à de telles incartades.

PAS DE STAGE DURANT LA TRÊVE

L'entraineur en chef n'a pas jugé nécessaire de programmer un stage pour cette trêve, au moins dans cette première semaine, l'équipe se contentant de séances d'entrainement au stade de Lavigerie et au complexe de la Protection civile avec du biquotidien au menu, sans oublier que le coach aussi a programmé deux match amicaux pour cette première semaine. Mohamed Laïb avait pourtant insisté pour programmer un stage, mais Charef n'a pas bronché, apparemment.

KOURIFA ET MÉDÉA AU MENU

Et pour les adversaires de l'USMH dans les matchs amicaux, pour cette première semaine, l'entraineur a pu trouver deux sparring-partners : Kourifa, pour le mardi aprèsmidi, et deux autres matchs amicaux pour samedi face à l'O Médéa pour l'équipe première qui devrait se déplacer à Médéa tandis que la deuxième équipe jouera le même jour à Lavigerie.

DU BIQUOTIDIEN HIER

L'entraineur Charef a programmé deux séances d'entrainement pour hier. La première séance devait avoir lieu le matin au stade de Lavigerie, et la seconde, au stade de la Protection civile. Lotfi S.

Younès : «Cette trêve ne nous arrange pas»

Selon Sofiane Younès, le milieu de terrain, cette trêve n'arrange pas les affaires de son équipe qui se trouve en pleine confiance. Elle risque de leur casser le rythme. Une reprise avec seulement cinq joueurs, un commentaire ? Je ne vais pas me prononcer, mais chaque joueur a ses raisons pour s'absenter. Pour moi, le plus important est que les troupes se remobilisent dans les jours à venir pour bien préparer la prochaine sortie face à l'ASO. Que pensez-vous de cette trêve ? Pour moi, cette trêve ne va pas arranger nos affaires dans le contexte où notre formation reste sur une belle série et cet arrêt risque de casser notre relance. Mais je suis sûr que le coach fera le nécessaire pour que l'équipe soit au top quand on croisera le fer avec l'ASO. Que pensez-vous de votre parcours ? Je peux vous dire que le classement actuel relève du miracle, vu les problèmes vécus cette saison et le nombre de points ratés. Dans l'ensemble, je suis vraiment satisfait du parcours réalisé. On essayera de faire mieux puisqu'on est à un point de la quatrième place. Comment s'annonce votre prochaine rencontre ? Il est trop tôt pour parler de cette confrontation, mais une chose est sûre, on va tout faire pour être à la hauteur et essayer de glaner les trois points. Il faut dire aussi que l'équipe joue sans pression depuis que nous avons garanti notre maintien. Entretien réalisé par Lotfi S.

USMH

DOUKHA SOUFFRE D'UNE ÉLONGATION

Le gardien de but Azeddine Doukha souffre ces derniers temps d'une élongation à la cuisse qu'il a contractée en sélection lors du dernier stage. Le joueur s'est déplacé hier au stade de Lavigerie en tenue de ville.

IL A REÇU SA CONVOCATION

Le gardien international a reçu, avant-hier, sa convocation pour entrer en regroupement avec l'équipe nationale. Ce stage consacré aux joueurs locaux débutera le 3 avril et se prendra fin le 12 prochain à Sidi Moussa. Le sélectionneur devrait choisir au cours de ce stage les joueurs qui feront partie de sa prochaine liste pour la Coupe du monde au Brésil.

CHAREF ET SON STAFF MENACENT DE BOYCOTTER LES ENTRAÎNEMENTS

Le staff technique de l'USMH menace ces derniers temps de faire grève si la direction du club ne payait pas leur arriérés. Les adjoints de Charef attendent toujours cinq mois de salaire. «On va entrer dans le cinquième mois sans salaire, et Laïb n'a rien fait pour améliorer les choses dans notre club, cette situation doit changer», a déclaré Hassan Benomar. A noter aussi que Charef, de son côté, a menacé aussi de boycotter les prochains entraînements si les responsables ne payaient pas les salaires des entraîneurs, lui compris, puisqu'il n'a pas encore touché son argent.

L'ENTRAÎNEUR DES GARDIENS DE L'EN PRÉSENT À LAVIGERIE

L'entraîneur des gardiens de l'équipe nationale était présent hier à la séance d'entraînement du club, où il s'est entretenu avec son homologue de l'USMH, Haniched. Le technicien a aussi discuté avec le gardien Doukha, pour connaitre sa situation et s'il est prêt pour le futur stage du 3 avril prochain a Sidi Moussa. L. S.

HANICHED : «ON NE PEUT CONTINUER AINSI !»

Selon l'entraîneur des gardiens de l'USMH, Haniched, le staff technique ne peut plus continuer comme ça avec une administration qui tarde toujours à payer les arriérés des entraîneurs. «Si ça continue, on va faire grève pour faire pression sur l'administration afin de toucher notre dû», affirme Haniched.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


04

MOBILIS LIGUE UNE

JSK

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

BENCHERIFA :

«A présent on doit s’adjuger le trophèe» A

ASSELAH A PURGÉ SA SUSPENSION FACE AU CRB AIN FEKROUN

Aït Djoudi continuera-t-il à compter sur Mazari ? Le gardien Malik Asselah a purgé sa suspension à l'occasion du match face au CRB Aïn Fekroun disputé vendredi passé. Ayant raté les 4 derniers matchs de son équipe, le gardien numéro un des Jaune et Vert pourra reprendre service à partir du prochain match face à la formation du RCA. Cependant, on ne sait pas encore s'il reprendra sa place de titulaire ou bien si le coach Aït Djoudi continuera à compter sur l'autre gardien Nabil Mazari. Ce dernier a réalisé de très belles prestations en réussissant une belle série de 9 matchs sans encaisser le moindre but. En dépit du but qu'il a encaissé face au CRB Aïn Fekroun Mazari a réussi un grand match dans l'ensemble. En d'autres termes Mazari affiche une très belle forme et Asselah possède beaucoup de qualités. Avec le retour de ce dernier, ce sera très difficile pour le coach de choisir l'un en dépens de l'autre. En tous les cas une grande concurrence est attendue pour les prochaines journées entre les deux gardiens. Reste à savoir maintenant ce que décidera le premier responsable de la barre technique des Canaris sur ce qui sera le gardien titulaire. C'est ce qu'on saura dans les toutes prochaines journées.

LE CLUB, LE PLUS GRAND GAGNANT

Que ce soit le choix du coach Aït Djoudi qui choisira entre Asselah et Mazari pour les prochaines rencontres, c'est le club qui sera le grand gagnant en fin de compte. En effet, le club phare de Kabylie qui jouera la finale de la coupe d'Algérie et qui vise une place qualificative pour la ligue des champions africaine, a besoin de ses deux gardiens pour les matchs restants. Avec un grand esprit de concurrence entre les équipes, le club réalisera certainement de bons résultats. Asselah fera tout pour récupérer sa place et Mazari pour préserver la confiance de son entraîneur. Le coach Aït Djoudi aura l'embarras du choix. Toutefois, il est plus à l'aise vu qu'il a deux bons gardiens. Ce qui lui donnera le choix dans les différentes confrontations très importantes qui attendent son équipe. A. S.

L'excellent défenseur Walid Bencherifa était aux anges à la suite de la qualification de son équipe pour la finale de la coupe d'Algérie face au CRB Ain fekroun disputé avant-hier au stade du 1er-Novembre .

ccosté à la fin du match, il a eu du mal à trouver les mots pour exprimer sa joie après cette qualification de son équipe pour la finale de coupe d'Algérie. «Honnêtement, je ne trouve pas les mots pour exprimer ma grande joie après cette victoire. Heureusement, nous sommes très heureux de procurer de la joie à ces merveilleux supporters qui sont venus nous soutenir et qui nous ont poussé à arracher cette qualification. On a cravaché et cette qualification est juste le fruit de nos efforts. Notre victoire est amplement mérité et on dédie cette qualification à tous nos supporters qui méritent tout l'or du monde», a déclaré le défenseur kabyle. En lui demandant son avis sur le cours de jeu où son équipe a trouvé beaucoup de difficulté, Bencherifa a été très catégorique dans son analyse : «On a affronté une bonne équipe très bien organisée sur le terrain ; ce qui nous a créé beaucoup de problèmes. Le CRB Aïn Fekroun nous a posé beaucoup de problèmes. Toutefois, on a cru jusqu'au bout en multipliant les offensives tout au long de la rencontre. Le second but est venu au bon moment, ce qui nous a permis de nous qualifier. Nous aussi on a gardé notre concentration. D'ailleurs, on a marqué deux buts en prolongation malgré qu'on a encaissé», a précisé Bencherifa. A propos des objectifs de son équipe pour cette fin de saison, l'excellent défenseur kabyle affirme qu'ils

veulent cette coupe et terminer le championnat en beauté en réalisant les meilleurs résultats possibles. “Nous sommes en finale et notre objectif est de gagner ce trophée de la coupe d'Algérie. Pour cette raison, on continuera à cravacher notamment dans cette trêve qu'observera le championnat. Nous sommes sur la bonne voie et on fera tout pour gagner la coupe et terminer la saison dans une position confortable. On a fait d'énormes sacrifices et inchaalah, on gagnera quelque chose. Notre équipe est revenue en force et on fera tout pour garder cette dynamique. Avec la solidarité de tout le monde, la JSK terminera sur une bonne note», a précisé l'ex-pensionnaire du RCK. Pour clore, Bencherifa s'adresse aux supporters de la JSK. Tout en les remerciant de les avoir soutenus il leur a promis que lui et ses équipiers feront tout pour leur dédier la Coupe le 1er mai prochain. «Une nouvelle fois, on remercie infiniment nos chers supporters qui étaient formidables avec leur grands encouragements. On leur dédie cette qualification et je leur promet qu'on va tout faire pour gagner cette coupe et leur offrir ce trophée. Avec leur soutien je suis persuadé qu'on pourra battre n'importe quelle équipe. Ils ont le mérite dans les bons résultats enregistrés et en tant que joueur on veut leur offrir un titre afin de leur procurer de la joie», a conclu Bencherifa son intervention. A. S.

Madi : «Notre seul souci c'est de remporter la coupe»

L'excellent milieu de terrain Aymen Madi estime que la finale face au MCA sera très difficile. Néanmoins, il affirme que son équipe fera tout pour remporter le trophée et rendre la joie aux supporters. Il est revenu également sur cette belle qualification face au CRB Aïn Fekroun en estimant que le grand mérite revient aux supporters. Il promet que lui et ses équipiers feront tout pour dédier un titre à leurs fans à la fin de l'exercice Qu'avez-vous à dire de cette qualification à la finale de la coupe d'Algérie face au CRB Aïn Fekroun ? Nous sommes très heureux de cette qualification à la finale de la coupe d'Algérie. On a dédié cette qualification à nos merveilleux supporters et je le dis que c'est grâce à eux que nous avons battu le CRB Aïn Fekroun. Nous étions déterminés à arracher cette qualification. On a réalisé notre objectif et nous sommes très contents. Mais vous avez attendu les prolongations pour vous quaifier... On s'attendait à ce que le match soit très difficile car il s'agit d'une demi-finale de la coupe d'Algérie. On a affronté une bonne équipe du

CRB Aïn Fekroun qui a réalisé une bonne partie. On s'est donné à fond et on n'a pas déçu. On ya cru jusqu' au bout. On a marqué un second but ; ce qui nous a permis de passer en finale. Le mérite revient à tout le monde, à savoir au président, aux dirigeants, au staff technique et médical, aux joueurs et aussi à nos supporters qu'on remercie infiniment.

Après le but du CRB Aïn Fekroun, n'avez-vous pas douté à un certain moment de la rencontre ? Douté non. La preuve. En dépit du fait qu'on a encaissé on a multiplié nos offensives. Avec tous ce public, l'équipe a bien réagi. Nos efforts ont été récompensés et nous sommes très heureux de nous qualifier en finale. Sur le plan personnel, comment avez-vous vécu le match à partir du banc de touche avant de faire votre entrée ? Comme tout le staff et les autres joueurs, j'ai suivi la rencontre avec une grande intention. Quand je suis rentré j'ai fait de mon mieux pour apporter un plus à l'équipe. A la fin du match, c'est la grande joie. C'est un plaisir de voir des milliers de fans contents et heureux de la qualification de leur équipe en finale de la Coupe d'Algérie. La finale vous opposera au

MCA et ce sera sûrement un grand match... La finale a un charme particulier et face au MCA ce sera un match très difficile. Néanmoins, on doit bien préparer ce rendez-vous. Nous avons un seul objectif, celui de gagner le trophée. Nos supporters attendent beaucoup de nous et on veut leur offrir cette coupe car ils méritent tout le bonheur du monde Sinon, comment voyez-vous cette trêve ? Cet arrêt de championnat nous permettra de recharger les batteries en prévision des matchs restants du championnat et de la finale de la coupe d'Algérie également. On doit continuer à cravacher pour continuer sur notre lancée. Ce qui est sûr c'est qu'on ne lésinera pas sur les efforts pour terminer la saison en force. Inchaalah, on gagnera un titre et le dédierons à nos fans qui étaient formidables tout au long de la saison. On vous laisse le soin de conclure... Une nouvelle fois on remercie les fans qui ont un grand mérite dans le parcours enregistré par l'équipe que ce soit en championnat ou bien en coupe d'Algérie. Je leur promets qu'on va tout faire pour gagner un titre et leur procurer de la joie. Entretien réalisé par Ali S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 05

L’heure n’est pas aux vacances Deuxième au classement général du championnat national de Ligue 1, la JS Kabylie a enchaîné avec une belle qualification pour la finale de la Coupe d’Algérie. L’entraîneur Azzedine Ait Djoudi et ses poulains sont satisfaits mais restent conscients du travail qui reste à accomplir.

L

e club phare du Djurdjura réalise une bonne opération cette saison, mais attention, le plus dur reste à faire. L’heure n’est pas aux vacances. C’est une bonne opération au niveau comptable voire sur le plan qualité, le club phare de la ville des Genêts doit penser d’ores et déjà à la suite du parcours qui s’annonce délicat. Les joueurs qui ont bénéficié de quatre jours de repos mérité après une grosse débauche d’énergie, retrouveront ce mercredi le chemin des entraînements au stade du 1er-Novembre avant de prendre la route par la suite pour la ville des Roses où ils effectueront un stage de préparation d’une dizaine de jours. De retour à la

compétition, la JS Kabylie aura deux matchs à disputer hors de ses bases, face respectivement au RC Arbaâ et au CA Bordj Bou Arréridj avant le grand rendezvous de Dame coupe prévu le 1er mai au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Autrement dit, les choses s’annoncent difficiles pour les coéquipiers du capitaine Ali Rial.

GARDER CET ÉTAT D’ESPRIT JUSQU’AU BOUT

Depuis presque l’entame de la saison, les joueurs de la JS Kabylie affichent un bon état d’esprit. A six journées seulement de l’épi-

logue, les Ebossé, Bencherifa, Aiboud, Raiah et consorts ne veulent pas se relâcher. L’entraîneur Azzedine Ait Djoudi, conscient des répercussions que pourrait avoir cet arrêt du championnat, prépare un programme de préparation spécifique pour permettre à ses joueurs de maintenir cette bonne dynamique et d’aller au bout de leurs objectifs. «On aura suffisamment de temps pour préparer la suite du parcours. Les joueurs bénéficieront d’un répit de quatre jours pour recharger leurs batteries et amorcer les entraînements avec plus de volonté. Nous

préparerons un programme spécial qui nous permet de maintenir cette bonne dynamique jusqu’au bout, et réaliser notre objectif», a indiqué l’entraîneur Azzedine Ait Djoudi. Il y avait peut-être une bonne opportunité de mieux faire, mais le parcours réalisé par les camarades de Madi est éloquent. Il ne faut pas penser au travail accompli, car rien n’est acquis jusque-là. Les membres du staff technique, Ait Djoudi, Karouf, Hamaned et autres doivent bien gérer cette période pour éviter tout relâchement des joueurs. R. S.

Mekkaoui : «Le plus dur reste à faire»

Pour Zinedine Mekkaoui, la JS Kabylie a réalisé un bon parcours, mais, estimet-il, rien n’est acquis pour le moment. Parlant de la suite du parcours, le joueur affirme qu’il n’y a que le travail qui pourra les mener vers leurs objectifs. La bonne série en cours se poursuit et votre équipe s’est qualifiée haut la main pour la finale… C’est une bonne opération que nous venons de réaliser jusqu’à maintenant. C’est satisfaisant ce que nous avons réalisé, mais ce n’est pas fini. Pour la suite, une délicate mission nous attend. Donc il ne faut pas penser au travail accompli car rien n’est encore acquis.

Nous nous sommes qualifiés pour la finale de la Coupe d’Algérie, maintenant il va falloir penser comment aller chercher le trophée à Blida. Une seconde place en championnat et une belle qualification à la Coupe d’Algérie. Vous êtes sur le point de réaliser votre objectif... Effectivement ce sont des performances qui nous donnent de la confiance, mais comme je l’ai déjà dit, le plus dur reste à faire. A ce niveau de la compétition, rien n’est facile. Il reste encore des matches à jouer en championnat, il faut se préparer et gérer la suite match par match. Que pensez-vous du prochain adversaire en coupe ? On ne choisit pas son adversaire. Quel qu’il soit, le plus important, c’est la préparation et le sérieux dans le travail. Il faut rester concentré, rien n’est impossible. Que pensez-vous de cet arrêt du championnat ? C’est une arme à double tranchant. Nous aurions souhaité continuer sur notre lancée, mais on n’a pas le choix. On doit en profiter pour effectuer les réglages qui s’imposent. Il ne faut pas se relâcher. Ne craignez-vous pas un coup d’arrêt dans votre série positive ? Pas du tout. Mais si cela devait se produire, cela pourrait casser le rythme de la compétition et de notre club tout particulièrement. Vos supporters vous ont encore une fois apporté tout leur soutien. Qu’avez-vous à leur dire ? Je m’attendais à ce que les supporters soient au rendez-vous mais pas avec ce nombre impressionnant. C’est un atout supplémentaire qui nous donnera des ailes pour aller de l’avant. Avec leur soutien, la JSK aura de belles cartes à jouer. R. S.

REPRISE DEMAIN AU STADE DU 1ER-NOVEMBRE Comme il fallait s’y attendre donc, le staff technique à sa tête Azzedine Ait Djoudi a prévu la reprise des entraînements pour demain au stade 1erNovembre de Tizi Ouzou. Après quatre jours de repos mérité, les coéquipiers de Yesli sont attendus demain dans l’après-midi pour renouer avec les préparatifs en prévision de la suite du parcours.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

JSK

LES CANARIS DANS LES TEMPS POUR L’OBJECTIF

Certes, il reste encore six journées à jouer en championnat et une finale de Coupe d’Algérie à préparer comme il se doit, mais les Canaris du Djurdjura sont sur le point de réaliser l’une de leurs plus belles saisons. Il reste encore des choses à revoir d’ici là, mais dans l’ensemble, les spécialistes s’accordent à dire que la JS Kabylie a repris le niveau d’antan et de belles choses s’annoncent à l’horizon. A la condition, affirment-ils, que les joueurs restent concentrés sur le reste du chemin et éviter les faux calculs. Les Kabyles ne souhaitent sûrement pas faire la fine bouche après cette belle série de bons résultats qu’il faut savourer comme il se doit mais il ne faut surtout pas pas oublier qu’il y a encore du travail à effectuer en gardant cet état d’esprit et cette envie d’aller de l’avant.

LES INCONDITIONNELS CRAIGNENT QUE CETTE SÉRIE POSITIVE S’ARRÊTE

C’est vrai qu’il n’y a que l’avenir qui le dira, mais les inconditionnels des Jaune et Vert craignent que cette bonne dynamique et cette belle série positive s’arrête en si bon chemin. Les supporters kabyles ne veulent pas se souvenir des saisons de disette. Ils restent néanmoins convaincus que cette trêve pourrait casser la bonne série de leur équipe, surtout que dès la reprise de la compétition, les Kabyles évolueront à deux reprises en dehors de leurs bases. Il reste encore des choses à régler, rien n’est acquis pour le moment et la moindre erreur se paiera cash.

LE CHOIX DE LA VILLE DES ROSES N’EST PAS FORTUIT

La JS Kabylie n’a pas fait un choix fortuit concernant son stage de préparation en prévision de la suite du parcours. En optant pour Blida, l’entraîneur Azzedine Ait Djoudi veut mettre ses poulains dans l’ambiance de la ville des Roses et permettre, à coup sûr, aux joueurs de s’acclimater dans cette région qui abritera dans un mois la finale de la 50e édition de la coupe d’Algérie. Le staff technique n’a rien laissé au hasard pendant cette période qui précéde la reprise de la compétition prévue à partir du 19 avril prochain. R. S.


06

MOBILIS LIGUE UNE

MCA

LE MOULOUDIA PRENDRA SES QUARTIERS À L’HÔTEL RENAISSANCE

Le stage de Tlemcen prendra fin le 9 avril

Alors que le départ pour Tlemcen est prévu pour demain, le stage qu’effectuera le Mouloudia d’Alger prendra fin le 9 avril prochain. Durant cette semaine, les protégés de l’entraîneur Fouad Bouali devront disputer une joute amicale face au Widad de Tlemcen. Quant au lieu de ce regroupement, c’est à l’hôtel Renaissance que prendront les Mouloudéens leurs quartiers durant tout leur séjour dans la capitale des Zianides. Un lieu connu pour Djemili et consorts, puisqu’ils avaient effectué un petit stage de ce même endroit en début de saison.

DEUX MATCHS AMICAUX AU MENU

Lors de cette phase préparatoire qui précèdera la fin du championnat ainsi que la finale de la Coupe d’Algérie, il est convenu que les Vert et Rouge disputeront deux joutes amicales. Si pour le moment on ne connait que le premier adversaire qui n’est autre que le Widad de Tlemcen, le second sera connu incessamment, et il devrait être un club local avec lequel croiseront le fer les coéquipiers d’Antar Boucherit. Y. R.

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

IL A SUIVI LA RENCONTRE ET FÉLICITÉ LES JOUEURS DANS LE VESTIAIRE

BEDJA EXHORTE LE GROUPE À S’ADJUGER LE TROPHÈE

Après avoir disparu de la circulation, puisqu’il n’a plus suivi les rencontres jouées par le Mouloudia depuis que ce dernier a quitté le stade du 5-Juillet, Aomar Bedja, le représentant de Sonatrach, l’actionnaire majoritaire de la SSPA/MCA, a refait surface, avant-hier, en assistant à la demi-finale de la Coupe d’Algérie disputée par son équipe face à la JSM Chéraga.

T

out content de voir Bouguèche et compagnie propulsé le Mouloudia vers sa huitième finale de Coupe d’Algérie, le représentant la Sonatrach, en l’absence du président Boudjemaâ Boumella,! s’est présenté dans les vestiaires mouloudéens où il a félicité les joueurs ainsi que le staff technique pour cette qualification, tout en espérant voir le club remporter le sacre final. En s’adressant aux joueurs, Bedja a lancé: «Nous sommes fiers de vous, car vous avez fait honneur aux couleurs que vous portez, le Mouloudia d’Alger est un grand club, et doit retrouver sa place au-devant de la scène, donc c’est à vous de faire ce qu’il faut pour le remettre à sa place, et cela passe par des consécrations!». A sa sortie des vestiaires, on a interpellé l’homme fort du Mouloudia afin d’avoir son avis sur les récentes déclarations faites par le président de la JS Kabylie, Moh Cherif Hannachi, qui avait tiré à boulets rouges sur la Sonatrach. Tout en insistant sur le fait que les déclarations de Hannachi sont inadmissibles et irresponsables, Aomar Bedja s’est contenté de dire: «On ne rabaissera jamais notre niveau en répondant à de telles déclarations qui

n’honorent guère leur auteur. Mais ce qui est certain, c’est que Hannachi aura notre réponse le 1er mai prochain, sur le terrain du stade Mustapha-Tchaker de Blida, lors de la finale». Un message qui vient refléter le désarroi du représentant de la firme pétrolière envers Hannachi.

«LA BALLE EST DANS VOTRE CAMP»

Interpellé au sujet des motivations financières que prévoit la direction mouloudéenne pour que les joueurs offrent une septième Coupe d’Algérie à leur club. Bedja refusera de s’étaler sur ce sujet, en indiquant que!«ce qui est sûr, c’est que la Sonatrach a mis

tous les moyens nécessaires à la disposition de l’équipe, puisqu’elle ne manque de rien, notamment sur le plan financier, ce qui me mène à dire que la balle est dans le camp des joueurs. Mais dans le cas où ils réussiront à offrir au Mouloudia une septième Coupe d’Algérie, ils auront droit à une forte prime!», a fait savoir le directeur exécutif des finances de la Sonatrach.

IL A PROMIS DE RENDRE VISITE À L’ÉQUIPE LORS DE SON STAGE À TLEMCEN

Avant de quitter le vestiaire, Aomar Bedja a eu une petite dis-

cussion avec le manager général du club, Kamel Kaci-Saïd. Ce dernier s’est vu promettre par le représentant de la Sonatrach de rendre visite à l’équipe lors de son périple à Tlemcen, où elle effectuera un stage d’une semaine, et ce, dans l’optique de motiver le groupe et être à son chevet en prévision de la finale tant attendue qui se jouera le 1er mai prochain, au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Une initiative qui vient refléter les attentes de la firme pétrolière qui tient à mener et surtout à voir le doyen des clubs algériens renouer avec les consécrations, au bout de la seconde saison sous l’égide de la Sonatrach. Y. R.

LE STAFF TECHNIQUE PRÉVOIT DE LES LANCER LORS DES MATCHS RESTANTS

CHITA ET DJAOUCHI AURONT PLUS DE TEMPS DE JEU

Surclassés en seniors depuis quatre mois, les jeunes Oussama Chita et Hamid Djaouchi sont toujours dans l’attente de plus de chance pour faire valoir leur potentiel qui leur a valu une promotion bien avant l’heure. Si Chita compte un bon nombre de minutes dans les jambes, puis qu’il a été incorporé face au CRB Ben Badis, CRB Ain Fekroun, l’ASO Chlef, le RCA et dernièrement face à la JSK où il a fait ses preuves dans l’entrejeu, aux côtés de ses compères Boucherit, Daoud, Gherbi et Kacem.

S

on compère Djaouchi compte moins de minutes de jeu avec ses ainés, puisqu’il a fait de brèves apparition face à l’ASO et l’ES Sétif,

un laps de temps trop court qui n’a pas permis au jeune Mouloudéen de faire valoir son potentiel de buteur, puis qu’il est baroudeur des U21 avec onze réalisations depuis le début de la saison.

ILS AURONT LEUR MOT À DIRE LA PROCHAINE SAISON

Les deux concernés qui avaient pris part au stage de préparation effectuée en Espagne, sont en pole position pour jouer plus de matchs en cette fin de championnat. Et rien qu’en s’appuyant sur la récente déclaration faite par le manager général du club, Kamel Kaci Said, qui avait déclaré en marge de la qualification du Mouloudia pour la finale de la Coupe d’Algérie, que le staff technique prévoit de lancer dans le bain les jeunes Djaouchi et Chita. Cela vient confirmer l’ambition des Bouali et consorts qui tiennent à pré-

parer dès maintenant Chita ainsi que Djaouchi, en attendant Kasdi, Benchikhoune et Bramki qui seront bientôt promus. Comme cette trêve intervient au bon moment pour les deux jeunes espoirs mouloudéens, le stage qu’effectuera le club à Tlemcen se veut comme une aubaine pour Djaouchi et Chita qui ont désormais la balle dans leur camp, s’ils tiennent à faire partie des calculs de leur entraîneur Fouad Bouali, lors des six prochains matchs de championnat bien que le premier responsable de la barre technique mouloudéenne ait déjà son idée sur les qualités de ces deux jeunes joueurs. Mais ces derniers se devront de cravacher fort lors de cette dernière phase de préparation de la saison, s’ils tiennent à se faire une place dans l’effectif mouloudéen, et pourquoi par dans le onze. Y. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 07

IL MISE BEAUCOUP SUR LE STAGE DE TLEMCEN

MCA

UN GRAND CHANTIER ATTEND BOUALI

capable de jouer comme meneur de jeu. D’ailleurs, depuis sa défection, le staff technique du club a peiné pour trouver son bon remplaçant, à l’exception de Kacem Mehdi, mais ce dernier n’a pas tenu longtemps puisqu’il a fini par refuser ce poste, ce qui lui a valu une éjection des plans de son entraîneur.

En programmant un stage de préparation d’une durée d’une semaine à Tlemcen, le staff technique du Mouloudia d’Alger, sous la houlette de l’entraîneur Fouad Bouali, aura du pain sur la planche.

E

TROUVER UNE SOLUTION POUR L’ATTAQUE

n effet, ce stage qui va ponctuer la trêve de près de trois semaines, sera assez chargé pour les Vert et Rouge qui disputeront deux joutes amicales lors de leur passage à l’extrême ouest du pays. Une occasion pour l’entraineur en chef, Fouad Bouali, de procéder à de nombreux réglages, étant donné que le rendement de l’équipe n’est pas au top, et qu’il y a un certain nombre de lacunes à corriger, et ce, au niveau des trois compartiments.

CORRIGER LES ERREURS DE LA DÉFENSE

Le premier compartiment qui fera l’objet de corrections, c’est la défense, qui est loin de rassurer depuis quelques rencontres, et qui a pris la mauvaise habitude de s’effondrer face aux grosses cylindrées de l’élite, comme ce fut le cas face à l’USMA et récemment encore contre la JSK. Cela a conduit le staff technique à revoir sa

copie, bien que les solutions ne soient pas trop nombreuses pour ce compartiment. Mais le retour tant attendu de Redouane Bachiri, longtemps indisponible pour blessure, va procurer une issue de secours pour Fouad Bouali, étant donné que son joueur est opérationnel, et il pourrait bien retrouver sa place dès le prochain match que jouera le Mouloudia à domicile, face au

CABBA, pour le compte de la 25e journée du championnat.

DÉNICHER LE MENEUR DE JEU IDÉAL

Concernant le milieu de terrain, il ne va pas poser de problème, étant donné que le trio BoucheritGherbi-Daoud se débrouille bien. Sans oublier le retour à la compétition de Ghazi, qui a renoué avec les terrains lors du dernier

match joué face à la JSM Cheraga. En revanche, le seul casse-tête que doit régler coach Bouali c’est celui du meneur de jeu. Certes, Bilal Ouali n’a pas déçu dans ce poste lors du match de Coupe d’Algérie, remporté face à la JSMC, mais le retour de Hocine Metref à la compétition est bien parti pour changer la donne, puisqu’il demeure le meilleur élément dans l’effectif mouloudéen

Quant au véritable cheval de bataille de Fouad Bouali, c’est incontestablement le compartiment offensif, qui est toujours loin du compte. Il est vrai que Hadj Bouguèche a sauvé les meubles, en retrouvant son efficacité au bon moment, et ce, lors du dernier match joué et gagné face à la JSMC, mais la guigne s’acharne encore contre ses coéquipiers, notamment Yachir, Yahia Cherif et Djallit qui n’a pas été retenu dans la liste des 18 joueurs concernés par le match de coupe. Il est certain que lors de ce stage de préparation, le compartiment offensif aura la part du lion, surtout qu’en cette fin de saison, il sera appelé à se révolter afin de permettre au Mouloudia de terminer son exercice en beauté, dont une consécration en Coupe d’Algérie. Et cela passera par une révolte des Djallit et consorts, dont le passage à vide aura pris plus de temps que prévu. Youcef R.

GHERBI : «CE BUT VA ME LIBÉRER, ET J’ESPÈRE GAGNER LA COUPE AVEC LE DOYEN»

Auteur du second but de la victoire réalisée face à la JSM Cheraga, qui a permis au Mouloudia d’Alger d’obtenir son billet qualificatif pour sa huitième finale de Coupe d’Algérie, le milieu de terrain Sabri Gherbi, en net fegain de forme depuis le match joué par son équipe à Chlef, face à l’ASO locale, se dit honoré d’avoir contribué au passage de son équipe pour la dernière marche de la plus prestigieuse compétition du pays. Dans cet entretien, le Mouloudéen ne cachera pas la détermination de son équipe de gagner cette coupe, et aussi et surtout afin de se racheter de la lourde défaite essuyée face à la JS Kabylie, qui affrontera le Mouloudia en finale le 1er mai prochain.

Le Mouloudia est en finale. Quelles sont vos impressions après cette qualification!? C’est une joie indescriptible de jouer une finale avec le Mouloudia d’Alger, et personnellement, je suis très ému, et j’ai déjà hâte d’y être.

Mais il faut aussi saluer cette bonne équipe de la JSM Cheraga qui nous a créé beaucoup de difficultés lors de cette rencontre. Mais, fort heureusement, on a su nous reprendre et arracher notre billet qualificatif pour la finale de Dame Coupe. Comme vous l’avez souligné, votre adversaire pouvait prendre le dessus, n’était l’occasion ratée en début de rencontre. Qu’avez-vous à dire à ce sujet!? On a abordé le match contre la JSMC avec l’unique objectif de le remporter et de passer en finale. Certes, notre mission n’a pas été facile face à une équipe qui n’avait rien à perdre. La preuve, elle a joué sans la moindre pression et s’est créé la première occasion de la rencontre. N’était le poteau, on aurait eu droit à un tout autre scénario, mais heureusement pour nous que ça n’a pas été le cas. Le Mouloudia d’Alger jouera sa huitième finale de Coupe d’Algérie, il est certain que vous tenez à concrétiser cet ultime objectif, n’est-ce pas!? A présent nous sommes en finale, et comme la Coupe d’Algérie demeure désormais notre principal objectif, on tient à aller jusqu’au bout afin d’offrir au public du Mouloudia d’Alger une septième coupe, pour

faire oublier la perte de ce trophée la saison dernière. Et comme la balle est dans notre camp, l’erreur nous sera interdite, car on tient à offrir au Mouloudia et à ses supporters un titre cette saison, étant donné que ça reste l’unique option qui va nous permettre de sauver la mise cette saison. Vous avez débloqué votre compteur buts lors de ce match de coupe. Peut-on dire que cela est tombé au moment opportun pour vous ? Absolument. Ce but est tombé au bon moment pour moi, ainsi que pour l’équipe, puisqu’il nous a permis de passer en finale. Me concernant, je suis persuadé que ce but va me libérer en prévision des matchs à venir, y compris la finale, surtout que je tiens à gagner cette Coupe d’Algérie avec le Doyen, car ça sera un honneur pour moi de graver mon nom dans l’histoire de ce prestigieux club. Cela s’est fait grâce à un travail collectif et bien évidemment le soutien de mes coéquipiers, car sans eux, je n’aurais pas pu marquer ce but qui a contribué à la qua lification du Mouloudia pour la finale de cette prestigieuse compétition. Ne pensez-vous pas que ce passage en finale sera une pression supplémentaire sur

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

vos épaules!? Le fait de jouer une seconde finale de Coupe d’Algérie n’est pas une pression, bien au contraire. Mes coéquipiers qui avaient pris part à la finale de l’année dernière tenaient à refaire le coup, afin de se racheter de ce qui s’était passé le 1er mai dernier. Maintenant nous sommes en finale, et nous sommes tous déterminés à faire mieux que l’année dernière, c’est-à-dire remporter le trophée.! Nous espérons ardemment réaliser cet objectif pour faire plaisir à tous les Mouloudéens. Le championnat sera à l’arrêt pendant deux semaines. Il est clair que cette trêve tombe au bon moment pour vous… Tout à fait. Nous allons tout d’abord entrer en stage de préparation pour tirer profit de cette trêve, spécialement pour la finale que l’on jouera, face à la JS Kabylie, le 1er mai prochain. Donc c’est à nous de nous donner à fond pour terminer la saison en force, et aussi et surtout de prendre notre revanche sur la JSK, car la récente défaite contre cette équipe nous est restée en travers de la gorge. Comme nous avons l’occasion de nous racheter, on va se donner à fond pour offrir au Mouloudia sa septième coupe d’Algérie. Entretien réalisé par Y.R.


08

MOBILIS LIGUE UNE

CRB AOUED : «IL EST ENCORE TÔT DE PARLER DE CONTACTS» Le meneur de jeu du MCO, Mohamed Amine Aoued, que les responsables du Chabab veulent récupérer dès la saison prochaine, ne veut pas trop se focaliser sur ce contact. Pour lui, le plus important pour le moment est de se consacrer sur son équipe, le MCO, qui lutte encore pour assurer sa survie en Ligue 1. «Pour l’heure, je ne peux ni confirmer ni infirmer cette piste. Je suis concentré sur ce qui m’attend avec le MCO, et je dois respecter mon engagement jusqu’au bout. D’ici à la fin de la saison, on yverra plus clair», a déclaré le natif d’Oran. Aoued se trouve sur les tablettes du Chabab afin de pallier le départ à la retraite de Ammar Ammour à la fin de la saison en cours.

REBBIH : «SE CORRIGER AVANT LA REPRISE»

Pour l’attaquant du Chabab, Boubeker Rebbih, le résultat du match face au RCA, samedi, importe peu, dans la mesure où ce genre de rencontres permettra à l’équipe de se corriger comme il se doit avant la reprise de la compétition. «Un match amical sert à se corriger et non à gagner. Partant, je dirai que le match face au RCA nous a permis de voir l’évolution de la préparation, et, en même temps, d’essayer de cerner certains problèmes avant la reprise de la compétition. Il est vrai qu’il y a encore des lacunes, mais cela devrait se régler avec le programme mis en place par le staff technique, et surtout les matchs amicaux programmés. On sait que la suite ne sera pas facile, mais rien n’est impossible, surtout que nous avons un calendrier favorable par rapport aux autres équipes qui luttent pour le même objectif que nous», nous dira l’enfant de Blida, qui appelle, entre-temps, à ce qu’on évite d’exercer une pression sur les joueurs.

BOUSABCI SERA PROMU SENIOR

Le meneur de jeu des U21 du Chabab, Ryad Bousbaci, réalise une très grande saison avec l’équipe, ce qui lui a valu d’être retenuen équipe nationale olympique par Toufik Kourichi. Au CRB, les prestations du transfuge de l’USMH ne passent pas sous silence d’autant qu’on annonce, ici et là, que le joueur en question sera promu sénior. Toutefois, il est appelé à garder les pieds sur terre, comme le lui a conseillé son entraîneur, Allel Gourmane, et de travailler davantage afin de se débarasser de certaines carences constatées dans son jeu pour aspirer devenir le maître à jouer de l’équipe fanion dans un avenir proche. M. R.

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

Henkouche : «L’efficacité offensive, notre talon d’Achille»

Samedi dernier, l’heure était au premier match amical durant cette trêve «forcée» du championnat. L’adversaire n’était autre que l’équipe du RCA et les Belouizdadis se sont inclinés sur le score de 2-1.

laissé présager que son équipe évoluera avec un système de jeu offensif lors de la suite du parcours, qui s’annonce des plus difficiles. «La première chose à retenir dans cette rencontre-test est le bon nombre d’occasions qui ont été créées. Certes, l’efficacité devant les buts nous manque encore, mais cela devra venir au fur et à mesure. Le secteur offensif renferme de bons éléments, certes, mais il leur reste à régler leur positionnement sur le terrain et l’efficacité devant les buts, pour espérer, ensuite, entamer le deuxième cycle de préparation dans les meilleures conditions possibles. Je suis confiant pour la suite, mais vigilant en même temps».

D

ans l’ensemble, tout le monde s’attendait à ce que la partie soit d’un niveau tout juste moyen, et elle l’a été au bout du compte. Mais il n’empêche que cela a permis aux membres du staff technique du Chabab de tirer plusieurs enseignements et de tester certains joueurs, en vu de les lancer et leur faire appel dès la reprise de la compétition. Le premier responsable technique belouizdadi, Mohamed Henkouche, nous dira, d’ailleurs, que cette rencontre lui a permis de voir l’évolution de la préparation durant cette trêve, et de prévoir, par l’occasion, son plan d’attaque pour la suite du parcours. Il a affirmé, dans le même sillage, qu’il ne pouvait demander plus à ses capés, étant donné qu’ils ont été soumis à un rude travail physique depuis la reprise des entraînements. «Pour ne rien vous cacher, je ne m’attendais pas à grand-chose de mes joueurs lors de cette rencontre. D’ailleurs, je ne me suis pas mis dans la tête que cette rencontre serait décisive pour l’avenir de certains éléments. Mes joueurs étaient, dans l’ensemble, loin d’être mauvais, et je ne pouvais leur demander plus. Je tiens à les féliciter pour les efforts consentis tout au long de cette rencontre et même lors des séances d’entraînement l’ayant précédé. Ils ont répondu présent, et c’est bon signe, pour débuter. Il nous reste encore des

KHOUDI SUR LES TABLETTES DE LA JSK ET DE L’ESS

Même si son équipe se trouve dans le ventre mou du classement général, il n’en demeure pas moins que le défenseur Hakim Khoudi réalise de bonnes prestations. Cela a fait, donc, que le natif de Bordj Ménaïl se trouve sur les tablettes de plusieurs grosses écuries de la Ligue 1. Selon nos informations, il se trouve que la JSK et l’ESS veulent, à tout prix, s’attacher ses services, dès la saison prochaine. Seulement, le joueur se dit concentré pleinement sur son équipe et veut contribuer à lui éviter le purgatoire. Ce qu’il faut savoir, par ailleurs, c’est que Khoudi est lié avec le Chabab pour deux autres saisons, ce qui laisse dire qu’il lui sera difficile, voire impossible, de voir la direction belouizdadie le libérer. M. R.

matchs amicaux à disputer et on réglera les choses au fur et à mesure», nous dit-il. Poursuivant son analyse de la rencontre, Henkouche a fait savoir que le bon nombre d’occasions procurées par ses capés lors de cette rencontre lui ont

REPRISE HIER À BOUCHAOUI

joueurs du Après une journée de repos, les in des entraîneChabab ont repris, hier, le chemprogrammée dans ments, avec une séance légère séance, le staff la forêt de Bouchaoui. Dans cettetenu avec les technique belouizdadi s’est entre prestation face au joueurs, pour revenir sur leur aises choses à RCA, et sur les bonnes et mauvi a-t-il été question constater dans cette joute. Aussla préparation de revenir sur le programme de M. R. pour les jours à venir.

SÉJOUR ÉCOURTÉ POUR BOGY

L’attaquant égyptien, Bogy, qui se trouve dans son pays actuellement, devrait rentrer plus tôt que prévu à Alger. Cela, histoire de mettre un terme à tout ce qui se dit concernant son cas. Le joueur a été contacté pour être sommé de rentrer le plus vite possible à Alger. M. R.

LA MISE AU POINT DE DAHMANE

Après tout le bruit qui a couru concernant le cas de Mohamed Dahmane, «parti en France sans autorisation», le joueur en question a tenu à mettre les choses au clair. Il s’est adressé, dans la soirée d’avant-hier aux supporters, via les réseaux sociaux, pour expliquer la situation. Il dira, dans ce sillage, qu’il n’est pas parti en France sans l’aval de la direction, affirmant qu’il avait informé Malek du fait qu’il avait des affaires personnelles très urgentes à régler et qu’il ne pouvait rester en Algérie. Le joueur a rappelé qu’il s’est donné toujours «à fond» pour le club, mais qu’il n’avait pas le choix cette fois-ci. «Je n’ai jamais sali l’image du club, et ce n’est pas maintenant que je vais le faire. Je suis prêt à tout assumer», a-t-il dit. Une histoire vraiment ambigüe, dans la mesure où Malek nie en bloc, tout en affirmant que son joueur est parti sans autorisation et qu’il passera devant le conseil de discipline. M. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 09

La 2e place en point de mire

Après leur aventure africaine, les Vert et Noir vont replonger dans le bain de la compétition nationale où ils auront à amorcer le dernier virage.

E

n effet, les camarades de Maiza qui visent une place au podium, en cette fin d’exercice, sont décidés à fournir le maximum d’efforts afin d’atteindre leur

objectif et terminer dans une position qui leur fera honneur et leur permettra de participer à une autre compétition continentale plus exaltante et plus passionnante. D’ailleurs, dans ce contexte, un responsable du vieux club clubiste dira!: «Nous sommes revenus en force, ces derniers temps. Nous avons exhorté les joueurs à aller de l’avant en vue de terminer leur parcours en apothéose. Nous leur avons réuni toutes les conditions pour qu’ils puissent travailler dans la sérénité et le calme» et d’ajouter!: «Nous continuerons à travailler d’arrachepied et nous ferons de notre mieux afin de réa-

liser les meilleurs résultats possibles qui nous permettront, alors, de finir sur le podium. Cela ne va pas être facile, certes, mais demeure une mission réalisable à plus d’un titre.!» C’est dire qu’après leur élimination de cette coupe de la CAF, les Vert et Noir se sont, désormais, orientés vers le championnat de ligue 1 où ils vont mettre tout en œuvre pour sauver ce qu’il y a lieu de sauver d’une saison mi-figue, mi-raisin. Mais à défaut d’une place sur le podium, il ne restera que les débris des désillusions, de part et d’autre… Abdelkader Z.

ILS SONT ÉLIMINÉS

La désillusion

«On n’espérait pas aller aussi loin. On est sortis par la grande porte devant une équipe coriace qui a des traditions dans ce genre de compétition… », tels sont les propos d’un responsable du club qu’on a contacté juste après la fin de la partie ayant opposé l’ASEC Mimosa aux Vert et Noir du CSC. En effet, les poulains de Simondi se sont, donc, inclinés et voient, ainsi, leurs rêves s’estomper. Une fin d’illusion pour les Vert et Noir

dont l’aventure n’aura pas duré longtemps et qui viennent s’ajouter à la longue liste des équipes algériennes ayant été terrassées par cette même formation ivoirienne de l’ASEC Mimosa : «Pour nous cette coupe de la CAF nous a permis d’acquérir une certaine expérience sur tous les plans. Il est vrai que les premiers résultats nous ont ouvert l’appétit mais, on savait qu’un jour, on allait tomber sur un gros

«On s’attendait à mieux»

C

e sont les propos de certains Sanafir qu’on a rencontrés après le match ayant opposé leur équipe à l’ASEC Mimosa, ce dimanche. Une déception qui a frappé toute la famille des Vert et Noir, même si, quelque part, les supporters savaient que la mission de leurs fans allaient être délicate pour ne pas dire autre chose.

DES JOUEURS BLESSÉS 

Plusieurs joueurs sont blessés. Maiza, Bezzaz, Belakhdar, Houri et autres seront out pendant quelques jours. Mais plus de peur que de mal, la trêve actuelle va leur permettre de se remettre d’aplomb pour revenir à la compétition nationale. A moins que…

TROIS JOURS DE REPOS

Les Vert et Noir vont bénéficier de trois jours de repos avant de reprendre le chemin des entraînements en vue de préparer la suite de la compétition qui tire à sa fin. Il est à rappeler que les Vert et Noir visent, carrément, la deuxième place.

TRACTATIONS DANS LES COULISSES 

Les coulisses s’agitent, actuellement, au sein des Vert et Noir. Certains estiment que l’entraîneur Simondi serait partant à la fin de cet exercice, d’autant plus qu’il ne fait plus l’unanimité autour de lui, alors que les supporters ne lui vouent aucune confiance. Nazim Z.

morceau et qu’on allait laisser des plumes. On n’a pas à rougir de cette défaite et de cette élimination» fera savoir notre interlocuteur qui poursuivra, par ailleurs : «Nous allons nous pencher sur le championnat avec son dernier virage qu’on ne doit pas rater si on veut terminer sur le podium et à plus forte raison, à la deuxième place. » Largement battus en ce match retour face à la redoutable équi-

pe de l’ASEC Mimosa, les Vert et Noir n’ont pas réussi à défier le miracle. Désormais, ils ne leur restent que la compétition locale pour qu’ils puissent s’illustrer et se préparer à revivre une aventure identique, sinon, meilleure, lors de la saison prochaine, au cas où ils auront atteint leur objectif au cours de cet exercice. A moins que… Abdelkader Z.

BELAKHDAR :

«Ce n’est pas la fin du monde»

Le latéral gauche des Vert et Noir, qui n’a pas participé au match retour contre l’ASEC Mimosa, à cause d’une blessure, a bien voulu répondre à nos questions :

Un mot après cette élimination!? Ce n’est pas la fin du monde, d’autant plus que cette compétition ne faisait pas partie de nos priorités. On s’est engagés dans cette compétition pour acquérir une certaine expérience. Que vous reste-t-il maintenant!? Le championnat. Nous allons nous investir dans la compétition

nationale et nous allons mettre tout en œuvre pour atteindre notre objectif. Et quel est cet objectif!? C’est de terminer sur le podium. C’est réalisable, selon vous!? Tout à fait. On a des arguments à faire valoir. Il reste encore six matches et on peut atteindre l’objectif à condition de négocier tous les matches qui nous restent. Vos supporters sont déçus. Un commentaire!? Je les comprends mais on va rectifier le tir en championnat ou on va essayer de nous ressaisir et terminer sur une place au podium. N. Z.

Le pot de terre et le pot de fer Finalement, cette équipe de l’ASEC Mimosas restera la bête noire des équipes algériennes. Les Sanafir n’ont pu éviter une correction proprement dite. C’est une véritable leçon de réalisme que nous ont donnée les Mimos. Une politique de formation prônée il y a vingt ans de cela, et qui a donné ses fruits il y a bien longtemps et continue toujours de nous surprendre. Les uns pour expliquer la débâcle avancent comme arguments la chaleur et l’humidité, d’autres les absences. Je serais un peu d’accord avec eux mais en tant qu’observateur, je dis qu’encaisser six buts sans réagir et sans inquiéter au moins une fois la

cage de l’adversaire, c’est inquiétant pour le CSC et les clubs en Algérie en général. Pourquoi d’autres équipes comme celles de la Tunisie et de l’Egypte, à titre d’exemple, jouent-elles dans les mêmes conditions et arrivent à décrocher des titres continentaux. Et selon nos informations qui sont de sources dignes de foi, en seconde période, la température avait beaucoup chuté par rapport aux premières quarante-cinq minutes, alors que c’est durant cette seconde période que les camarades de Cédric ont encaissé cinq buts. Les Africains du CSC ont passé la nuit à l’hôtel et se sont dirigés le lendemain de la rencontre vers

l’aéroport pour prendre un vol régulier chacun dans son pays, le Mali pour Berthe et le Cameroun pour NGomo. Le coach leur a donné jusqu’à mercredi pour revenir et reprendre la préparation du championnat qui s’est arrêté pour une période afin de permettre le déroulement du scrutin présidentiel.

L’ES TUNIS PISTE LE MALIEN BERTHE

On apprend de source proche du joueur Ousmane Berthe que ce dernier intéresse plusieurs équipes tunisiennes. La plus illustre d’entre elles est l’Espérance Sportive de Tunis, qui, selon le joueur lui-

même dit qu’elle s’intéresse à lui et qu’ils ont pris contact avec son agent et que si le CSC dont le contrat court toujours décide de le libérer, ce serait pour lui une belle opportunité, ajoutant aussi qu’il y avait d’autres contacts dans le championnat français avec quelques équipes et dont il ne veut pas divulguer les noms du fait que ce n’est que des contacts primaires et que rien n’est encore sûr. Mais comme dit le joueur, tout dépendra de l’administration clubiste et de son attitude : dans le cas où elle recevrait une offre quelconque acceptera-elle de le libérer ou non ? La question reste posée. Lamine B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

CSC

LES SUPPORTERS DÉÇUS 

Les Sanafir ne se faisaient pas beaucoup d’illusions avant ce match et, malgré cela, ils étaient déçus à la fin de la partie. Ils avaient suivi du début jusqu’à la fin les péripéties de cette rencontre et ne s’attendaient pas à une telle raclée.

PLACE AU CHAMPIONNAT

De retour d’Abidjan, les Vert et Noir vont bénéficier de quelques jours de repos avant la reprise des entraînements en vue d’entamer le dernier virage du championnat de Ligue 1.

IMONDI NE FAIT PLUS L’UNANIMITÉ

Dans les coulisses du club, des voix se sont élevées pour critiquer la façon de travailler de l’entraîneur des Vert et Noir. Certains n’ont pas hésité à demander son départ pur et simple. Jusqu’à présent, le président Bentobbal n’a pas bronché et aurait même estimé que la question du coach sera débattue à la fin de cet exercice. A. Z.

LE RÊVE BRISÉ

LE MIRACLE N’A PAS EU LIEU

La grande aventure des Vert et Noir en coupe de la CAF vient de prendre fin après leur défaite, en match retour contre l’ASEC Mimosa. Une défaite, synonyme d’élimination et qui met fin au rêve des camarades de Maiza dans leur cheminement si attrayant! : «Nous avons effectué un parcours honorable. Nous sommes à notre première expérience et nous n’avons pas à rougir ni de cette défaite ni de cette élimination. On n’avait aucune priorité dans cette coupe de la CAF et notre but était d’acquérir le maximum d’expérience et de se frotter au football africain. Maintenant que c’est fait, nous avons une idée et on peut se préparer pour de futures échéances», nous a confié un responsable du club constantinois qui ajoutera, par là même!: «Maintenant, nous allons nous consacrer à notre championnat en vue de terminer sur le podium.!» Les Vert et Noir n’ont pas réussi, donc, à réaliser le miracle ni à relever le défi que leurs supporters attendaient d’eux. Des supporters, restés sur leur faim et qui ne se faisaient pas beaucoup d’illusions, après le score étriqué du match aller. D’ailleurs, dans ce contexte, certains d’entre eux, diront!: «!A 1à 0, la mission de nos joueurs étaient, quelque peu, difficile. Mais, on s’était dit, que le football n’était pas une science exacte et que si toutes les conditions se seraient réunies, on pourrait, alors, parler de…miracle. Il n’en fut rien.! » Face à l’ASEC Mimosa, les Vert et Noir sont passés à côté. Leur inexpérience leur a joué un mauvais tour et leur a prévalu, purement et simplement, l’élimination. Nazim Z.


MOB

10

MOBILIS LIGUE UNE

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

DANS UN ENTRETIEN ACCORDÉ AU SITE DES FANS

GUEDJALI : «LES FANS DOIVENT RESTER AUX CÔTÉS DE L’ÉQUIPE»

C’est désormais un titulaire indiscutable dans l’échiquier d’Amrani. Il s’agit de l’enfant de Beni Mouhli, une commune qui relève administrativement de la wilaya de Sétif. Dans un entretien accordé au site des fans du MOB www.mobbejaia.com, le joueur, qui évolue au poste de latéral gauche, affirme que le MOB a besoin du soutien de ses fans dans ces moments difficiles.

Votre équipe a perdu le match qu'il ne fallait pas perdre face à la JSMB. Avec du recul, comment analysez-vous ce match ? Que voulez-vous que je vous dise? On a joué le match à fond, on a fait de notre mieux tout en dominant l’adversaire. On a eu plusieurs occasions de scorer mais malheureusement la chance nous a tourné le dos. Et lorsqu’on rate des occasions comme celles de samedi passé, on en paie les frais. Dommage, car on aurait aimé gagner ce match et faire plaisir à nos supporters mais le destin en a voulu autrement. Comment voyez-vous le reste du parcours? Est-ce que le MOB pourra atteindre son objectif? Le foot, ça va très vite. Maintenant, il faut se remettre en question et aborder sereinement la suite du championnat. Il nous reste six matchs difficiles où nous aurons le temps de gagner des points qui nous permettront non seulement de nous maintenir mais aussi terminer

Amrani récupère Nehari…

Youcef Nehari, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a réintégré le groupe durant le stage de perfectionnement et de remise en forme des joueurs. Le défenseur central des Crabes serait donc d’aplomb pour le match du 19 avril prochain, où pour rappel, le MOB effectuera un déplacement difficile dans la ville de Ain El Fouara, pour en découdre avec l’Aigle noir de l’ESS, dans un match qui promet déjà, eu égard au fait que les capés de Kheireddine Madoui voudraient récupérer la deu-xième place, cédée à la JSK par goal-average favorable aux gars du Djurdjura, alors que du côté des protégés d’Amrani, ces derniers voudraient récupérer les trois points cédés face au frère ennemi de la JSMB.

…MAIS PERD BETROUNI

Le milieu offensif polyvalent des Crabes, Betrouni Réda, n’a pas trop de chance puisqu’il vient d’écourter le stage. En effet, ce joueur a quitté le stage avant-hier et le staff médical lui a donné quelques jours de repos. On nous dit que le joueur a déjà eu cette blessure, qui s’est réveillée durant les premières journées du stage de Tipasa. Finalement, le coach Amrani va se passer des services d’un autre joueur. Signalons que les blessures répétitives dans cette équipe du MOB, poussent souvent le staff technique à se passer des services de tel ou tel joueur... Pour le cas de Betrouni, ce joueur n’est pas toujours titulaire et partant de là, le coach pourrait décider de le remplacer. N. S.

dans une place honorable dans le groupe. Actuellement vous êtes en stage à Tipasa. Comment voyez-vous ce regroupement ? Ce regroupement a été fait dans le but de préparer l’équipe, de veiller sur le comportement de chaque joueur et d’envisager sereinement la suite du championnat afin de réaliser les meilleurs résultats possibles. Après 24 journées, le MOB n’a enregistré aucune victoire à l’extérieur. Qu’estce qui manque à cette équipe pour gagner en dehors de ses bases ? A part les deux derbys kabyles où on a récolté deux points, l’équipe n’a gagné aucun match à l’extérieur, et cela est dû en grande partie au manque d’expérience dans ce palier qu’est la Ligue 1. Parlons de votre avenir. Comptez-vous rester au Mouloudia qui vous a ouvert les portes du succès? Quel est le joueur qui ne voudrait pas jouer ou continuer son aventure au MOB? Pour moi, il n’y a pas l’ombre d’un doute, je resterai au MOB à qui je dois beaucoup, puisque c’est ce club qui m’a permis de relancer ma carrière et de lui donner une autre dimension. Un mot aux supporters pour terminer ? On ne peut que leur dire de nous pardonner pour la précédente défaite. Tout comme on demande aux supporters de nous soutenir pour la suite du championnat qui s’annonce difficile. Leur apport sera plus que jamais déterminant et indispensable pour assurer notre maintien. N. S.

PREMIER MATCH AMICAL AUJOURD’HUI

SKAF-MOB à 16 h

Après trois jours d’intense travail, le staff technique des Crabes, à sa tête le coach en chef Amrani, a trouvé une équipe qui donnera la réplique au MOB. Il s’agit du pensionnaire de l’Interrégions, groupe Centre-Ouest, le SKAF Khemis Miliana. Un club qui caracole en tête de son groupe avec six points d’avance (55 au compteur) sur le dauphin, le Hydra Athlétique Club (49 points).

UN BON CALIBRE QUAND MÊME

Si les Crabes ont choisi de jouer leur premier match amical face au SKAF cet après-midi, c’est beaucoup plus en raison de la place qu’occupe cette équipe dans son groupe, en plus du fait que cette dernière possède la meilleure attaque avec 39 buts inscrits, une place qu’elle partage avec l’USB Tissemssilt qui a inscrit lui aussi la bagatelle de 39 buts. Tout comme cette équipe possède la meilleure défense où elle n’a encaissé que dix buts depuis la première journéejusqu’à aujourd’hui. Cette division a connu le déroulement de la 25e journée où l’adversaire des

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Crabes pour cet après-midi au stade de Khemis Miliana a remporté son dernier match à domicile face au CRB Ain Oussera sur le score de deux buts à zéro.

LE CRB POUR SAMEDI PROCHAIN ET AU 20-AOÛT

Les deux équipes du MOB et du CRB qui luttent toujours pour leur survie en Ligue 1 professionnelle, se donneront la réplique ce samedi au stade du 20-Août 1955 de la capitale. Un match qui fera que le staff technique béjaoui verra à l’œuvre la majorité des éléments qu’il a sous sa main, tout comme il se fera une idée sur l’état d’esprit de ses éléments, après une semaine de travail, mais surtout essayer de savoir si ses éléments ont réellement repris leurs forces et leur moral qui était abattu après la défaite face au voisin de la JSMB. Ce sera peut-être le dernier match des Crabes durant ce stage, même si on nous dit que ce stage pourrait être prolongé de trois à quatre jours. N. S.


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 11

Le problème des salaires perturbe la préparation Bien que l’entraîneur Omar Belatoui soit satisfait quelque peu de la présence de presque tout l’effectif, à la première séance d’entraînement d’hier au stade Ahmed-Zabana, il reste que le problème d’argent est toujours posé, ce qui explique peut-être les absences de certains éléments qui ne sont pas du tout satisfaits de cette mauvaise prise en charge.

C

ertains d’entre eux regrettent d’avoir foncé tête baissée au MCO, un club jugé déstructuré et qui vit ce malaise depuis le début du siècle, avec les mêmes acteurs qui sont à sa tête. Certains joueurs, qui ont voulu garder l’anonymat pour ne pas être mis dans la liste des «maghboub alihoum», affirment qu’il est impossible d’avoir l’esprit au travail du moment qu’ils n’ont pas été payés. «Comment voulez-vous travailler avec motivation et faire des efforts quand vous n’avez rien touché depuis 4 mois ?» Il est certain que dans de telles conditions, n’importe quel travailleur dans n’importe quel secteur ne peut se concentrer sérieusement sur son travail, car il s’agit là de salaires et non de primes.

ET, POURTANT, LA WILAYA EST PASSÉE PAR LÀ !

Ce que ne comprennent pas les joueurs, c’est que les caisses du club ont été renflouées dernièrement par une aide conséquente de la wilaya d’Oran, suite au constat fait par le premier magistrat de la wilaya, Abdelghani Zaalane. Un montant qui peut permettre de payer une grande partie des salaires en retard. Mais si nous tenons compte d’une rumeur qui veut, peut-être, porter préjudice au président du club, c’est que Djebbari s’est d’abord empressé

de reprendre l’argent qu’il aurait prêté au Mouloudia. Vrai ou faux, il n’empêche que les camarades de Nessakh, attendent toujours cette fameuse régularisation et ne croient plus aux promesses de leur président.

LA DIRECTION RIPOSTE : «PAS DE VICTOIRE, PAS D’ARGENT !»

La direction du club refuse de régulariser des joueurs qui ne font pas l’effort nécessaire de gagner et qui perdent des matchs jugés à leur portée. L’administration de Djebbari, qui avait promis de payer un mois de salaire avant le déplacement à Bordj Bou Arréridj, avant de repousser cette régularisation partielle à après le match contre le CABBA, a fait volteface. Elle a décidé de geler cette régularisation et de la reporter au lendemain du prochain match contre le MC El-Eulma. Comme quoi, si les coéquipiers de Belabbès veulent recevoir une partie de leur dû, ils doivent gagner les trois points, ce qui semble bien aléatoire. Les joueurs ont laissé entendre qu’ils refuseraient d’entrer en stage s’ils ne reçoivent pas, au moins, un mois des salaires en retard. En somme, au MCO, c’est l’éternelle histoire de l’œuf et de la poule.

Les cadets comme les espoirs

Il est certain que cette saison, les jeunes du Mouloudia ont sauvé l’honneur de leur club. Après la qualification des U21, vendredi dernier, aux dépens de l’AB Merouana, sur un score de 2 buts à 0, voilà que les U17, s’imposent au stade Ouali de Mohamadia, par la plus petite des marges, sur les locaux du SAM. Un penalty signé Nabti a suffi aux protégés de Touhami, pour se faire ouvrir grandes les portes de la finale de la Coupe d’Algérie. Seul point noir dans cette confrontation, l’attitude inconvenante et incorrecte de l’entraîneur du SAM et certains de ses joueurs, qui ont agressé les Oranais. Comme éducateur, on ne fait pas mieux.

Fekih sur les traces de Fréha ?

Le buteur des U21, Mounir Fekih, auteur de la qualification de son équipe à la finale de la coupe d’Algérie, devant Merouana, a été reçu, dimanche, par les applaudissements des joueurs et du staff technique de l’équipe senior, à son retour aux entraînements dimanche. Fekih a intégré l’équipe senior, avec ses coéquipiers Djadane, Ezzemani, Fekih, Slimani et Bouzerouata, à savoir les 5 espoirs intégrés dans l’effectif senior et qui ont signé des contrats de 5 saisons, il y a quelques jours. Fekih est considéré par son entraîneur, comme un joueur plein d’opportunisme, comme le fut le regretté Abdelkader Fréha. M. T.

QUATRE MATCHS AMICAUX ET VOILÀ BELATOUI SATISFAIT

Avec un premier match demain après-midi au stade Habib Bouakeul, laissé libre après le repos de quatre jours de l’ASMO, et trois autres rencontres dès le vendredi, voilà qui satisfait l’entraîneur Omar Belatoui, qui estime que ces matchs d’application seront importants dans la préparation de son équipe. «Je suis content que les programmes que j’ai tracés vont s’appliquer grâce à la conclusion de ces matchs amicaux et surtout celui contre le leader de la Ligue 2. J’avais demandé à Haddou de nous trouver au moins une rencontre avec une équipe de ce niveau et l’USMBA, qui est une grande équipe, me convient parfaitement pour notre préparation. En outre, le stade va se

dérouler dans une localité paisible, Beni Saf, qui possède toutes les commodités pour une bonne préparation physique et dans un lieu tranquille qui convient à la concentration. Je pense que nous allons bien travailler et nous ressourcer pour aborder la dernière ligne droite avec un bon moral et surtout une grande motivation». Rappelons que le Mouloudia recevra ce mercredi, les interrégionaux de Sidi Chahmi, une localité située à une vingtaine de kilomètres d’Oran. Vendredi, il y aura un premier match face à l’USMBA, au stade Habib Bouakeul, lundi, ce sera le match retour à Belabbès et le 12 avril, se déroulera le dernier match amical à Beni Saf, face à l’équipe locale qui évolue en régionale. Entretemps, l’équipe aura un match d’application tous les jours. Miloud T.

Fekih Mounir : «Je veux gagner la coupe»

Jeune joueur ambitieux et hyper motivé, le U21 Mounir Fekih, lancé dans le grand bain des seniors par Omar Belatoui et finaliste de la coupe d’Algérie, est aux anges. Il est en train de réaliser une partie de ses rêves d’enfant.

Avec deux buts pour votre entrée en seniors et deux autres qui qualifient votre équipe des U21, à la finale de la Coupe d’Algérie, peuton dire que le MCO vient de trouver son avant-centre ? Je ne sais pas. Ce n’est pas à moi de le dire, mais au staff technique, aux dirigeants et aux supporters. Moi, je me contente de jouer au ballon avec un grand plaisir. Mais quand même… C’est vrai que maintenant, la carrière d’un footballeur peut lui rapporter beaucoup d’argent. Voyez Belaïli et Aouedj, pour ne parler que du Mouloudia, mais il y a aussi le plaisir et ce plaisir apporte la motivation. Très jeune, j’avais pris goût au ballon et j’y ai consacré plus de temps, par rapport aux études que j’ai ratées. Maintenant, je ne dis pas que je suis arrivé, mais que je viens de

mettre un pied sur l’échelle. A moi de savoir gérer la suite. En restant au MCO ? Dans un premier temps, oui parce qu’il est le club qui est en train de me donner un nom et je viens juste de commencer ma carrière. Je cherche à lui rendre la pareille et à participer à son maintien en Ligue 1. D’ailleurs, je viens de signer un contrat de longue durée. Après, nous verrons bien ce que le destin me réserve. Pour le moment, j’ai trois objectifs : participer au maintien de l’équipe senior, gagner la coupe d’Algérie avec les espoirs et intégrer la saison prochaine l’équipe nationale. Pensez-vous que le MCO a des chances de ne pas descendre en Ligue 2 ? Bien sûr ! Il faut de la motivation de la part de tout le monde et gagner nos matchs à domicile. Nous avons la possibilité de garder notre écart actuel avec les équipes qui sont derrière nous. Ne craignez-vous pas votre prochain adversaire, le MCEE ? Pourquoi ? Qu’est-ce qu’il a de plus que le MCO ? Je suis certain que nous le battrons à Bouakeul. Entretien réalisé par Miloud T.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

MCO

NAÏT-SLIMANI INCERTAIN POUR LE STAGE DE BENI-SAF

Alors que tous ses coéquipiers sont revenus aux entraînements hier, le milieu de terrain NaïtSlimani était absent. Le jeune joueur avait ressenti des douleurs en début de semaine dernière et s’est empressé de consulter le médecin et d’effectuer une échographie. Résultat : il est touché aux adducteurs. Le médecin a conseillé à Naït-Slimani de prendre quelques jours de repos avant de suivre un entraînement spécifique et progressif. C’est le mauvais sort qui s’acharne sur ce jeune garçon, aux possibilités techniques certaines et qui avait donné de gros espoirs à son entraîneur.

SAÏDI RATERA LE DÉBUT DU STAGE DES HAMRAOUA

Le latéral droit, Lyès Saïdi, ne partira pas avec ses coéquipiers à BeniSaf, le 12 avril prochain. En effet, il sera en plein dans le stage de l’équipe nationale militaire et jouera probablement le match amical prévu contre le CRB. Saïdi rejoindra les Hamraoua dès la fin du stage des militaires. Un stage où il retrouvera un autre Oranais en la personne de l’Asémiste Djamel Belalem.


12

MOBILIS LIGUE UNE

JSMB

CERTAINS JOUEURS SERONT LIBÉRÉS À LA FIN DE LA SAISON

Certains joueurs n’ayant pas donné le rendement escompté avec le groupe depuis l’entame de la saison, la direction du club béjaouie devrait procéder à la libération d’une grande partie d’entre eux à la fin de la saison en cours, surtout au cas où le club viendrait à échouer dans son maintien en Ligue 1. En effet, les dirigeants devraient s’employer à composer une équipe qui sera en mesure de retrouver l’élite dans les meilleurs délais et ce, à travers un bon recrutement des joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe et réussir les objectifs tracés. En attendant, les Béjaouis comptent jouer à fond leurs chances pour réussir le maintien et éviter le purgatoire, bien que la situation commence à devenir compliquée.

LA POLITIQUE DE RAJEUNISSEMENT N’A PAS DONNÉ LES RÉSULTATS ESCOMPTÉS

Le pari risqué de la direction BÉJAOUIE

Personne n’ignore que la direction de la JSMB, sous la présidence de Boualem Tiab, a réalisé de bons résultats ces dernières années avec des participations à des compétitions africaines, comme cela a été le cas lors de la saison 2012/2013 où les Béjaouis ont été victimes de l’arbitrage puisqu’ils étaient en mesure DES CADRES d’aller loin dans la VEULENT CHANGER compétition D’AIR internationale. Par ailleurs, si la direction du club béjaoui n’a pas encore statué sur le nombre de joueurs à libérer à la fin de cette saison, il n’en demeure pas moins que des cadres de l’équipe comptent changer d’air à la fin de la saison en cours, surtout si le club ne réussissait pas à se maintenir en Ligue 1. En effet, certains éléments qui semblent être ciblés sur le marché des transferts ces derniers temps pour opter pour une autre équipe lors de l’été prochain, surtout si le club venait à être relégué en Ligue 2.

LES JEUNES S’ILLUSTRENT

Face au rendement tout juste moyen des joueurs recrutés lors de la période estivale de l’année dernière, voilà que des jeunes joueurs sont en train de s’illustrer de fort belle manière et ce, après avoir eu la chance de jouer avec l’équipe première. C’est le cas de Zeghli, Saighi et Bouabta qui se sont distingués en réussissant même à décrocher des places de titulaire en dépit de la rude concurrence entre les joueurs. Ce qui devrait être médité à l’avenir par la direction afin de faire confiance aux jeunes et de les encadrer par des éléments d’expérience. S.A.S.

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

C

ela dit, suite aux problèmes que l’équipe a connus, il a été décidé de procéder au rajeunissement de l’effectif en optant pour une nouvelle politique prônée par le président Tiab et ce, dans le but de procéder à la formation d’une équipe d’avenir qui sera en mesure de réaliser de meilleurs résultats dans les prochaines années. Mais voilà que cette politique vient d’échouer dès la première année de sa mise en place avec des résultats catastrophiques qui ont fait que le club occupe actuellement la dernière place au classement général avec 19 points et plus que jamais menacé par la relégation. Soit une politique qui n’a pas donné les résultats escomptés bien que les dirigeants s’attendaient à mieux. Aujourd’hui, les observateurs comme les supporters remettent en cause cette décision de ra-jeunir totalement l’effectif qui n’a pas donné les résultats escomptés.

UN PARI QUI RISQUE DE COÛTER CHER AU CLUB

Bien que les dirigeants ainsi que le staff technique gardent l’espoir de voir l’équipe éviter le purgatoire à la fin de la saison en dépit de la situation dans laquelle elle se trouve actuellement, il n’en demeure pas moins que ce pari pris par le président Tiab et ses collaborateurs risque de coûter cher au club à la fin de la saison, dans la mesure où peu de fans et de gens croient au maintien de l’équipe. Avec une dernière place au classement général, le sauvetage est devenu difficile lorsqu’on connaît le reste des matches à commencer par le prochain rendez-vous à domicile

face à la JS Saoura. Les déplacements de l’équipe béjaouie ne seront pas faciles, surtout lorsqu’on sait que les Béjaouis auront à affronter le CRB Aïn Fekroun, le MCO et le CR Belouizdad.

CERTAINS JOUEURS N’ONT PAS EU LE RENDEMENT ATTENDU D’EUX

Cependant, la situation dans laquelle se retrouve la formation béjaouie actuellement n’incombe pas seulement à la direction du club puisque certains joueurs qui ont été recrutés en début de saison ont déçu par leur rendement lors des rencontres officielles où ils n’étaient pas à la hauteur. Ce qui s’est répercuté négativement sur le rendement de l’équipe avec des résultats mitigés réalisés depuis le début de la saison. C’est dire que ces joueurs ont déçu par leur prestation alors qu’on attendait beaucoup mieux d’eux. Chose qui n’a pas été dans l’intérêt de l’équipe qui vient de payer les frais de cette politique et les résultats catastrophiques réalisés cette saison avec seulement dixneuf points récoltés en vingtquatre matches.

L’INSTABILITÉ AU NIVEAU DU STAFF TECHNIQUE, UN AUTRE MAUVAIS PARAMÈTRE

Toutefois, en plus de la prestation tout juste moyenne de certains joueurs qui n’ont pas été à la hauteur, l’instabilité au niveau du staff technique avec pas moins de quatre entraîneurs enrôlés depuis l’entame de la saison puisque les Béjaouis avaient débuté avec Saâdi avant

que le Franco-Algérien Djabour ne prenne les destinées de la barre technique durant plusieurs journées sans pour autant réussir à redresser la barre puisque le club occupe toujours la dernière place. Ce qui a poussé les dirigeants à procéder à son limo-

geage et à faire appel au technicien local, à savoir Lahcène Hamouche qui a réussi malgré tout, à donner un nouvel élan à l’équipe et à remporter les deux derbys face à la JSK et au MOB. S.A.S.

LE STAFF TECHNIQUE MET EN PLACE SON PROGRAMME une

Vu que le championnat est en train d’observer trêve d’un mois où la reprise est fixée pour le 19 avril prochain, voilà que le staff technique béjaoui sous la houlette du coach Lahcène Hamouche vient de mettre en place un programme qui est axé sur les volets physique et technique. Soit une manière de procéder aux réglages nécessaires et de motiver les joueurs pour aborder la suite du parcours avec un moral au beau fixe et réaliser les résultats escomptés lors de la suite du championnat.

DES MATCHES AMICAUX POUR MEUBLER LE VIDE

Par ailleurs, au cours de cette période de préparation des prochaines rencontres, le premier responsable de la barre technique, en l’occurrence Hamouche, devrait procéder à la programmation de matchs amicaux face à des clubs locaux. D’ailleurs, des contacts ont été entrepris avec certains clubs pour les affronter en amical, l’occasion pour le staff technique de procéder aux réglages nécessaires et d’assurer la meilleure préparation possible pour la suite de la compétition.

CERTAINS JOUEURS DOIVENT AMÉLIORER LEUR RENDEMENT

Après leur prestation tout juste moyenne lors des rencontres officielles disputées jusque-là mais aussi le fait que certains éléments n’ont pas été à la hauteur, le coach Hamouche compte relancer la concurrence au niveau de certains compartiments pour pousser les joueurs à bien réagir et à donner un plus à l’équipe lors des prochaines rencontres. De ce fait, il compte profiter de cette trêve pour recharger les batteries et réaliser les résultats escomptés pour atteindre l’objectif tracé. S.A.S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE UNE 13

KHOUALED ET KOUDRI ONT DÉJÀ PROLONGÉ

Selon une source proche du club, les deux internationaux usmistes, Koudri et Khoualed, ont déjà prolongé avec l’USMA depuis plusieurs semaines où ils se sont mis d’accord avec le vice-président Rebouh Haddad.

USMA HIER ENTRAÎNEMENT À BOLOGHINE Les coéquipiers de Boudbouda ont effectué hier matin une séance d’entrainement au stade Bologhine. Cette séance a été axée sur le volet physique.

MEFTAH RÉINTÈGRE LE GROUPE

C

e dernier les a convaincus pour continuer l’aventure avec le maillot des Rouge et Noir. Le capitaine usmiste a rempilé jusqu’en 2018 alors que l’exjoueur du MCA a prolongé jusqu’’en 2017. Avant la fin de l’année dernière la direction a réussi à trouver un accord avec les deux joueurs qui n’ont pas hésité à donner leur accord pour rester à l’USMA. Les responsables usmistes ont préféré commencer par les deux cadres de l’équipe qui étaient en fin de contrat eu égard à leurs qualités et leur influence dans le jeu de l’équipe. Khoualed reste une pièce maitresse de l’équipe usmiste puisque l’enfant de Biskra porte les couleurs de l’USMA depuis 9 saisons ce qui montre bien la valeur du défenseur international un joueur important sur l’échiquier des entraineurs qui se sont succédés à la tête de la barre technique de Soustara. Le défenseur axial de l’USMA qui connait bien la maison n’a pas hésité à prolonger jusqu’en 2018. Il a opté pour la stabilité et surtout la sérénité car c’est avec l’USMA qu’il a tout connu et surtout vécu des moments formidables.

KOUDRI OPTE POUR LA STABILITÉ

Il est vrai que le MCA voulait récupérer Koudri pour la saison prochaine, mais le joueur a choisi de continuer l’aventure à l’USMA, surtout en perspective de la Champions league africaine où l’équipe défendra les couleurs du pays dans cette prestigieuse compétition continentale. Le milieu défensif des Rouge et Noir a contribué à sta-

Absent deux jours pour des affaires familiales, le latéral droit, Mohamed Meftah, a réintégré le groupe dimanche où il s’est entrainé le plus normalement du monde.

LES INTERNATIONAUX PRÉSENTS DEMAIN

biliser l’entre-jeu de l’équipe depuis son arrivé il ya de cela deux ans. C’est un joueur hargneux, sobre, qui n’hésite pas à aller au charbonn. Sa complémentarité avec Bouchema a ramené le plus escompté au milieu de terrain de l’équipe.

CONVAINCRE AUSSI BENMOUSSA, FEHAM ET BOUDEBOUDA

Après Khoualed et Koudri qui ont déjà prolongé, la direction usmiste va attaquer

d’autres joueurs qui sont en fin de contrat, à l’image de Benmoussa, Feham et Boudebouda des joueurs également importants. Le viceprésident Rebouh Haddad compte régler ce problème avant la clôture de la saison. Pour lui la priorité est de convaincre les cadres dont le contrat prendra fin au mois de juin prochain. Normalement tout devrait se dérouler sans aucun problème car l’USMA reste le club qui paye bien ses joueurs depuis l’instauration du professionnalisme en Algérie. Amine Larbi

Les internationaux de l’USMA autorisés par le staff technique pour bénéficier d’un repos de 4 jours seront présents ce mercredi dans le groupe pour préparer la reprise du championnat dont la 25e journée est programmée le 19 avril prochain.

ZEMMAMOUCHE EN STAGE AVEC L’EN À PARTIR DU 3 AVRIL

Le gardien Zemmamouche sera en stage avec les joueurs locaux à partir du 3 avril au CTN de Sidi Moussa jusqu’au 12 avril. A. L.

Gasmi : «Je reviendrai

plus fort à la reprise» L’attaquant Ahmed Gasmi a repris avec le groupe usmiste et semble avoir bien récupéré de sa blessure. Le joueur affirme qu’il est décidé à rattraper le temps perdu et surtout retrouver la joie de marquer des buts

Vous avez réintégré le groupe où vous vous entrainez le plus normalement du monde... J’ai beaucoup souffert de la blessure à la cheville mais à présent je suis bien puisque j’ai bien récupéré. Donc vous êtes prêt pour la compétition ? Dommage que la trêve est venue en ce moment car j’aurais souhaité que la compétition se poursuive normalement. Ceci dit, je dois encore patienter avant de retrouver la compétition officielle . L’équipe a repris les entrainements vendredi passé. Comment s’est passée cette reprise ? Malgré l’absence des internationaux l’ambiance est excellente et tout le monde applique

le programme du coach à la lettre. Que pensez- vous de cette trêve ? Le plus important pour nous est de bien se préparer et surtout de garder cette dynamique pour être prêts pour le prochain match de championnat . L’entraineur a choisi de faire un stage bloqué en Tunisie. Quel est votre avis là-dessus ? C’est un stage important réservé au volet technico-tactique puisque à ma connaissance trois matches amicaux sont au programme. On va profiter de ce stage pour améliorer la cohésion et les automatismes. On vous sent motivé pour la reprise du championnat ?

Je suis motivé car ça fait

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

longtemps que je n’ai pas joué. Je vais faire le maximum pour être à la hauteur. Depuis le but que vous avez marqué contre le MCA lors de la 20 e journée vous n’avez pas joué... Comme je vous ai dit, je suis motivé et décidé à rattraper le temps perdu et surtout marquer des buts. Pour moi inscrire des buts est très important pour la confiance. Avec 11 points d’avance pensez-vous que l’USMA est déjà champion d’Algérie ? Nous avons fait un grand pas pour le titre mais il faut quand même grignoter quelques points supplémentaires pour assurer le titre. Entretien réalisé parAmine Larbi


MOBILIS LIGUE UNE

14

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

Messaoudène : «Le Ahly renferme CABBA des joueurs de qualité»

Dans l’interview exclusive qu’il nous a accordée, Djamel Messaoudène parle du match MCA-CABBA du 19 avril prochain, dans le cadre de la 25e journée de championnat national L1. Même s’il reconnaît que cette saison Bordj Bou Arréridj n’a pas fait de grands matches pouvant rivaliser avec les autres équipes, il estime que l’équipe peut toujours espérer se maintenir. Le CABBA va en découdre avec le MCA dans trois semaines. Comment appréhendezvous ce match ? Le CABBA va croiser le fer avec le MCA qui est l’une des meilleures équipes algériennes du moment, même si elle a du mal à s’imposer comme à son habitude. Aujourd’hui, le MCA a des joueurs chevronnés. Contrairement au CABBA qui, non seulement n’a pas de joueurs de standing national pour rivaliser, mais qui souffre aussi de l’absence de bons attaquants. Vous savez, il est toujours difficile de sonder le football algérien dans

son ensemble. Il y a trop de paramètres socioculturels que l’on ne maîtrise pas du tout. Qu’est-ce qui a, selon vous, fait la différence ? Comme beaucoup d’équipes de notre championnat, le CABBA attaque plus qu’elle ne défend. Des joueurs à vocation offensive comme Mansour, Hamdadou, Bouguerra et Mesfar sont capables de faire basculer le sort d’un match à tout instant. Lorsdernier match face au MCO, ils ont prouvé qu’ils ont atteint un niveau comparable à celui des autres équipes du championnat national. Est-il possible pour le CABBA qui est dos au mur de créer la surprise face au MCA ? Je pense que c’est toujours possible. Il faut juste marquer un but dans les trente premières minutes. Ça sera difficile, mais pas impossible. Le CABBA a des garçons qui ne sont certes pas du même niveau que les joueurs du Mouloudia, mais qui peuvent au moins faire parler d’eux dans un match de football. Que faut-il aux Bordjiens pour surprendre l’adver-

saire ? Le meilleur moyen de les surprendre, je pense qu’il ne faut pas trop calculer. Les Bordjiens doivent leur rentrer dedans pour semer le doute dans leur tête. S’ils donnent un temps de réflexion à l’adversaire, ces derniers peuvent faire mal. Ils ont des armes offensives capables de tout. Que manque-t-il aujourd’hui au football bordjien ? Il suffit de jeter un coup d’œil sur l’équipe pour se rendre compte que le CABBA compte énormément de très bons footballeurs. Mais, une fois dans un match, tout se brise comme un château de cartes. Les vestiaires sont divisés en deux. Cela s’explique par le fait qu’à Bordj Bou Arréridj, il y a des problèmes d’égo. Ça fait partie de la mentalité, de la société. Malheureusement, on se rend compte que, s’il y a beaucoup de chefs dans un groupe, ce qui veut dire qu’il n’y a pas de leader. Or, dans le football moderne, on a toujours besoin de patron dans une équipe. Entretien réalisé par Imad B.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Enseignement Superieur Et de la recherche Scientifique UNIVERSITE AMAR TELIDJI -LAGHOUAT NIF : 099703019120920

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE Et infructuosité de Quelque Lots relatif à L’avis d’appel D’offre National Restreint N° 01/2014 Conformément aux dispositions du décret présidentiel N° 236-10 du 07 Octobre 2010 modifié et complété portant réglementation des marchés publics l’université de Laghouat informe l’ensemble des soumissionnaires ayant répondu à l’avis d’appel d’offres national N° 01/2014 paru dans le quotidien “Likaa” le 30/01/2014 relatif à : Fourniture, installation et mise en service d’équipement scientifiques pour le laboratoire de recherche de semi-conducteur et matériaux fonctionnels (LMSF) à l’université de Laghouat selon les lots suivants : -Lot 01 : Fourniture, montage et mise en service d’un automated elctro-chemeical flow cell système(ALD5-A). -Lot 02 : Traitement de surface et polissage mécano-chimique. -Lot 03 : Station de Pompage Solaire. -Lot 04 : Station de synthèse et de caractérisation électrochimique. Qu’après l’analyse et l’évaluation des offres en fonciton des critères de sélection indiqués dans le cahier des charges. Les lots indiqué ci dessus ont été attribués provisoirement comme suit : LOT

Entreprise

Note technique +financier

Montant de l’offre en DA

Délai

OBS

-Lot 01

EURL NOVICONCEPT

80,00

4.095.000,00

60 jours

Mieux disante

-Lot 02

SARL SINAL

89,27

710.425,17

150 jours

Mieux disante

Infructueux pour absence des concurrents

-Lot 04

Infructueux pour absence des concurrents

La situation actuelle du club est plutôt inquiétante pour le maintien en L1. L’effectif n’a pas été épargné par les blessures dans une saison très relevée et exigeante. De plus, il n’y a pas de petite équipe comme l’an passé et les résultats des concurrents directs du CABBA ne font pas ses affaires… Malgré tout, l’état d’esprit affiché lors du dernier match face au MCO est encourageant et signe que les joueurs ne lâcheront rien jusqu’au bout. Si le CABBA parvient à casser cette spirale de défaites (10 consécutives) et à gagner le match couperet, les 6 prochaines rencontres pourraient faire la différence dans le décompte final… L’espoir est encore permis. A la recherche d’une victoire à l’extérieur, le CABBA sera un adversaire redoutable face au MCA, le 19 avril prochain. Avant la trêve, les hommes de Zohir Benaânla, en fin de saison sur de bonnes bases, permettront peut-être au club de se maintenir en L 1…Arrivé à la tête du club, il y a quelques temps seulement en remplacement de Mustapha Biskri, l’ex-entraîneur de l’équipe espoir, Zohir Benaâniba, s’est efforcé de remplir sa mission et s’est visiblement approché de son objectif : “Mettre l’équipe sur les rails et chercher le maintien en L1.”

Publicité

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

-Lot 03

CABBA, UN GROS DÉFI POUR DÉMARRER L’OPÉRATION DU MAINTIEN

WILAYA D’ALGER CIRCONSCRIPTION ADMINISTRATIVE DE ROUIBA COMMUNE DE REGHAIA N 93 / SPCM / 2014

AVIS INFRUCTUEUX En application du décret présidentiel 10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics, le Président de l’Assemblée Populaire Communale de Réghaia déclare que l’avis d’appel d’offre N° 80/SPCM/2014 relatif au projet : Lot 01 : REALISATION ANNEXE APC CITE EL OUANCHARIS R+1 REGHAIA Lot 02 : REALISATION D’UNE ANNEXE APC A LA CITE “EL BEY EST” REGHAIA Lot 03 : REALISATION D’UNE SALLE POLYVALENTE ET LOGEMENT DE FONCTION EN SURELEVATION ECOLE AHMED ADJIMI à SAIDANI ALLAL” REGHAIA est infructueux pour le motif suivant : Une seule offre a été déposée pour chaque lot

Tout soumissonnaire contestant le choix peut introduire un recours auprès de la commission des marchés publics de la wilaya de Laghouat dans un délai de 10 jours à partir de la première parution du présent avis.

D’où la commission d’ouverture des offres a déclaré l’infructuosité de l’avis d’appel d’offre lors de la séance du 20/03/2014.

Maracana N°2313—Mardi 1er avril 2014 - ANEP N°114 072

Maracana N°2313—Mardi 1er avril 2014 - ANEP N°114 357

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

D

MOBILIS LIGUE DEUX 15

LE STAFF TECHNIQUE MIS À L’INDEX

écidemment le faux pas subi a Médéa a soulevé l’ire de nombreux supporters qui sans detours ont mis à l’index le staff technique d’avoir échoué sur tous les plans, notamment sur les choix tactiques et les divers changements opérés a travers les derniers matchs notamment lors du dernier derby face à l’ASMO ou nombre d’observateurs avaient unaniment declaré que les chances d'accessions se sont dissipées après le nul concédé face au coleader. Ce faux pas est venu confirmer cette terrible défaite face à l’olympique de Médéa qui vient de compromet-

tre tout espoir de revenir dans la course a l’accession. De l’avis de nombreux supporters la direction du club est aussi responsable de cet échec pour n’avoir trouvé un successeur de l’ex-coach Nabil Neghiz après la démission de ce dernier. Le maintien de Kheris et de Yadel a suscité moult controverses alors qu’il n’ont pas assez assez d'expérience de driver une équipe de la dimension du Widad. Maintenant que l'échec est consommé le staff technico administratif devra se contenter du maintien en attendant les joueurs meilleurs pour espèrer préparer la prochaine saison. S. T. S.

WAT

CHAOUTI RETABLI

Après une brève convalescence qui les a contraint à faire l’impasse sur les trois derniers matchs, l’ex-asémiste Chaouti a repris les entrainements et semble rétabli après les soins prodigués par le médecin du club.

RACHROUCHE SONGE À PARTIR

Rarement utilisé par l’actuel staff technique, Rachrouche qui vit mal sa situation de remplaçant songe serieusement a partir dès la fin de la saison.

UNE REPRISE MONOTONE

ABS : zoom sur les entraînements Aujourd’hui mardi, le staff technique et les joueurs reprennent le chemin du stade après un repos bien mérité. Les partenaires de Guernazi auront à decoudre un 19 avril à domicile avec une grosse cylindrée, dont l’accession est au bout de ses cordes, en l'occurrence l’ASMOran qui occupe actuellement la 2e place du championnat.

C’est dans un climat très tendu que la reprise des entrainements s’est déroulée sur une mine pas du tout rejouissante qui se lisait sur les visages de l’ensemble des joueurs.

CONFIANCE RENOUVELÉE AU DUO YADEL-KHERRIS

Après les deux rencontres à domicile, l’ABS fera un long et périlleux déplacement à Tlemcen où le WAT a complètement raté le coche pour la montée. Ensuite les coéquipiers de Méziane recevront la MSP Batna, une équipe qui n’est pas encore sortie de la zône de turbulence et à Boussaâda de damer le pion pour sauver définitivement une saison pleine d’expérience eux qui sont des novices en ligue deux.

Malgré le contre performance subie a Médéa face a l’OM, la direction tlemcenienne qui s’est réunie au siège du club du Widad a décidé de renouveler sa confiance au staff technique qui continue son travail jusqu'à la fin de saison. Les deux coachs sont décidés plus que jamais de défendre les chances du WAT jusqu’au bout. S. T. S.

Talbi : «Bouabdallah est chez lui»

CAB

L’ASMO ET SA DÉFENSE DE FER

Paradoxalement les poulains de Mouassa sont, et a juste titre, la meilleure défense de la ligue 2 avec 13 buts encaissés. D’où l’attaque d’El Amel qui est pour l’instant le maillon faible du club fera l’impossible de perforer cette défense intraitable.

L’ES MOSTAGANEM, UNE SIMPLE FORMALITÉ ?

Après les gars d’Oran «El bahia», l’ABS recevra encore la lanterne rouge l’ESM. A bon escient, tout le monde dira que c’est un match facile et à la portée de l’ABS, mais il ne fait jamais sous-estimer l’adversaire car il n’aura rien à perdre mais tout à gagner. La devise est de ne pas tomber dans la facilité et l’excès de zèle.

LE PLUS DUR RESTE À FAIRE

La présence de Bouabdallah a Batna et sa visite au club et aux joueurs la veille et le jour du match CAB-ASK a été très appréciée par les Cabistes qui ont non seulement salué l’initiative mais aussi souhaité que Aâmi Rachid se rapproche encore du CAB.

E

t l’aider par son expérience et sa sagesse à dépasser ses moments difficiles, si du côté des supporters tout le monde est favorable, nous avons voulu savoir ce que pense l'administration actuelle, ainsi nous avons pris attache avec le président de la SSPA Miloud Talbi pour connaitre son avis. A la question de connaitre son avis sur la visite de l’ex-boss du CABatna, Talbi dira : «Au CAB, Bouabdallah est chez lui, il n’a pas besoin de notre aval pour venir, son expérience et sa sagesse peuvent nous apporter beaucoup dans ces moments difficiles, je le remercie d’ailleurs d’avoir été présent avec nous pour le match CAB-ASK, j’estime que sa présence a été très bénéfique pour l’équipe, le CAB a besoin de

tous ses enfants et de toutes les bonnes volontés pour s’en sortir.»

«C’EST UNE PERSONNALITÉ SPORTIVE NATIONALE»

Concernant le rôle que Bouabdellah pourra jouer pour aider à sauver l’équipe, Talbi a répondu : «Bouabdallah est une personnalité sportive nationale, il a les connaissances et les capacités d’analyse de la situation, en plus il connait tres bien les rouages de notre football, il peut atténuer les injustices que le CAB a connus cette saison du côté arbitrage.»

«ON A BESOIN DE SA PRÉSENCE»

A la question de savoir si la réapparition de Rachid Bouabdallah va se repéter ou se prolonger ou est-ce juste sporadique, Talbi dira : «Tout le monde espère sa présence et son aide, pour toujours on a besoin de ses services, on ne va pas l’acculer en permanence car il a ses obligations familiales et ses contraintes, mais on espère l’avoir tout près de nous meme s'il est à Alger.» W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

«TOUTE LA FAMILLE CABISTE LE RESPECTE»

La réaction de la famille du CAB a tellement été positive a l’égard de l’initiative prise par Rachid Bouabdallah qui a répondu favorablement à l’appel des supporters qu’on s’est posé la question si cette réaction est un appel au retour officiel aux affaires du club. A ce sujet Talbi nous dira : «Toute la famille du CAB le respecte et connait ses qualités et ce qu’il peut apporter au club, s’agissant de son éventuel retour aux affaires du CAB seul lui peut répondre, une chose est sûre il sera le bienvenu et trouvera toute l’aide nécessaire car en ces moments difficiles les bons dirigeants ne courent pas les rues au CA Batna ce n’est pas facile de convaincre des personnes compétents à venir s’investir dans la gestion du club, les temps sont difficiles et si on arrive à convaincre quelqu’un comme Aâmi Rachid ca sera une très bonne chose pour le CAB.» W. Y.


16

MOBILIS LIGUE DEUX

MSPB GUERRAB NE MARQUE QUE SUR PENALTY

USMMH

C’est la remarque faite par les supporters du Mouloudia. Pour eux, Guerrab ne peut marquer que sur pénalty sans cela, il est inexistant de rappeler que l’avant centre mouloudéen est le meilleur buteur de l’équipe avec six réalisations donc cinq sur penaltys. Les supporters auraient souhaité qu’il en marque autant dans le jeu.

C

I

Il n’y a plus de temps à perdre

l semble que la lourde défaite concédée contre l’ASMO a fait réagir l'entraîneur Tebib qui aussitôt a déclaré : «Il nous reste beaucoup de travail a accomplir». Aussitôt dit aussitôt mis en application, les joueurs ont été informés qu’ils n’ont que deux jours de repos durant cette longue trêve de trois semaines, la reprise était programmée pour avant-hier après-midi au stade Chaoui. Plusieurs joueurs se sont montrés réticents, ils espéraient au moins quatre jours comme la majorité des autres équipes. Certains pensent que Tebib n’a pas fait le bon choix et s’attendent à ce que les absences soient nombreuses à la reprise car le moral des joueurs est doublement affecté d’une part par la dernière défaite et d’autre part par leur situation salariale qui tarde à se régulariser. Dans cette situation, l’administration aurait dû intervenir auprès de l'en-

durant cette trêve pour se refaire une santé sans prise de risques.

BENMALEK TRÈS DEÇU

Il a pris quatre buts en l'espace d’une seule rencontre, cela n’a pas été du goût du gardien mouloudéen très déçu par l’aspect défensif de l’équipe. Benmalek, qui n’a pas pris autant de buts en huit journées, s’est dit abattu et déçu par la prestation de toute l’équipe.

LA DÉFENSE A CÉDÉ

traîneur pour prolonger le repos des joueurs dont plusieurs ont besoin de rentrer chez eux se ressourcer et surtout prévoir l’octroi au moins d’un salaire le jour de la reprise afin de provoquer un déclic au sein du groupe qui aurait les ressources morales et mentales pour entamer le travail préconisé par Tebib durant toute

cette période de trêve qui sera longue.

BENMANSOUR EN SOLO

Après trois semaines de repos et de soins intensifs, le joueur Benmansour entamera dès la reprise prévue lundi sa remise en forme physique par un travail en solo. Islam prendra tout son temps

Zidani, le président de l’USMM Hadjout l’a bien dit. «Cette trêve est tombée au bon moment.»

sont à revoir et à passer au peigne fin, semble dire le staff technique hadjouti qui aura à coup sûr du pain sur la planche durant cette période de repos pour déceler et corriger les lacunes constatées particulièrement au cours de la phase retour. Une phase durant laquelle le club de Marengo n’a récolté que 11 points sur les 30 mis en jeu. C’est vraiment maigre comme récolte pour une formation qui cherchait à éviter le purgatoire.

UNE SEMAINE DE REPOS

Après 25 journées de travail et de bataille, les joueurs hadjoutis, qui sont au bout du rouleau, ont été libérés pour aller se ressourcer auprès des leurs pendant une semaine. Une semaine est pleinement suffisante pour les poulains de Zemiti de bien se décompresser et de se remettre sur pieds. Cela leur permettra de reprendre les chemins des entraînements dans des con-

ditions favorables et avec un moral bien élevé. Et ce qui est certain, c’est qu’ils sont conscients de la tâche qui les attend à la reprise du championnat puisqu’ils

vont affronter notamment les équipes qui elles aussi sont menacées par le spectre de la relégation. M. G.

Maintenant, place aux jeunes

Partie pour se produire pour une simple formalité face à l’US Chaouia à Ain Mlila pour le compte de la journée passée d’autant que la formation espérantiste s’était déplacée avec un effectif de quatorze joueurs dont huit espoirs et avec deux gardiens de but, ce qui donnait préalablement un aperçu sur les conditions de déplacement de la formation locale qui n’avait comme obligation que de se présenter au match, l’équipe était au bord de déclarer forfait pour manque d’effectif sachant que la plupart des joueurs ne donnent plussigne de vie.

A

Réputé être l’une des meilleures défenses de la ligue2, le rempart défensif batnéen a cédé au stade Bouakeul. Le fait d’avoir rapidement encaissé deux buts coup sur coup a ébranlé la vigilance des Bakha, Benhbrou, Haddad et Allili qui ont aussitôt perdu confiance et permis à leurs camarades de faire ce qu’ils veulent. W. Y.

Une trêve qui tombe à point nommé

ertes, car le club phare de la wilaya de Tipasa, lors de ses dernières sorties que ce soit chez lui ou à l’extérieur, a bel et bien démontré ses limites. Saturé, claqué, sentant le roussi, le club hadjouti n’avait pas une autre alternative que de glaner les trois points de la rencontre face à BouSaâda vendredi dernier. Une façon de passer cette trêve de 21 jours avec un moral remonté et au beau fixe et surtout pour bien bosser. Tous les compartiments

ESM

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

jouter à cela la quinzaine de joueurs libérés par le club au cours de cette saison pour rendement insuffisant. Il était dit que la formation chaouie qui avait comme objectif principal de grimper parmi le trio de tête partait avec les faveurs du pronostic en accueillant une équipe largement à sa portée. Cependant, grande fut la surprise des gars de l’entraîneur Hadj Mansour qui faillirent se faire surprendre

par les jeunes espoirs mostaganémois qui ont fait douter la formation chaouie tout au long de la rencontre. Pour l’entraîneur espérantiste, il s’agissait de remplir une mission, celle de se produire dans le cadre du championnat avec les moyens du bord,

mais il fut surpris par la prestation des jeunes sur lesquels il a mis confiance et qui ont répondu à l’attente. Ainsi, dans l’optique de préparer la prochaine échéance, cela a permis de jauger quelques jeunes sur lesquels des espoirs peuvent être fondés. L’

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

entraîneur-adjoint Henni Abdelhak est au comble de la satisfaction après avoir eu pleinement raison de tenter la carte jeunes qui ont donné une meilleure image que les aînés qui n’ont apparemment rien prouver durant les trois quarts du championnat. Les jeunes espérantistes furent longuement applaudis par les supporters chaouis en guise de considération à ces jeunes pleins de prouesses et qui rassurent pour l’avenir du club mostaganémois. Cela prouve une fois encore le manque de confiance placée par les responsables sur les jeunes à qui l’on n’accorde souvent pas beaucoup d’intérêt voire qu’on néglige carrément . C’est en sorte une belle leçon que les jeunes ont donné aux responsables qui se doivent dès à présent refléchir par deux fois pour accorder autant d’intérêt aux générations montantes et c’est là où réside la clé de la réussite. Maintenant qu’il s’est avéré que la pate existe, il devient indispensable de les prendre en charge de manière sérieuse et d’y jeter les bases d’une formation d’avenir très prometteuse dès à présent en optant pour la continuité du travail et de sa stabilité. N. B.


Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

MOBILIS LIGUE DEUX 17

USMB Zaïm songerait à jeter l’éponge REPRISE REPORTÉE À DEMAIN À 15 HEURES

La reprise des entraînements initialement programmée pour aujourd'hui. Finalement, un consentement a été trouvé entre le coach blidéen Benchouia et ses capés. La reprise a été reprogrammée pour l'après-midi de demain, à l'annexe Mustapha Tchaker, en vue de préparer les prochaines rencontres de championnat. Les camarades de Belhocine en dépit de la dernière défaite concédée sur leurs bases contre le NAHD ne comptent pas abdiquer et préparerent sérieusement la prochaine confrontation face au WAT, qui aura lieu le 19 du mois prochain au stade Akid-Lotfi.

L'INFIRMERIE SE VIDE

USMBA

L'infirmerie du club ne comptent aucun blessé, les membres du staff médical n'ont pas chômé durant plusieurs semaines ont été mis à rude épreuve avec les blessures contractées par les Meklouche, Namani et autres Melika, le mauvais sort a toujours poursuivi les joueurs blidéens et ce n'est que cette semaine que l'infirmerie s'est désemplit, au grand soulagement du coach Benchouia qui aura sous la main la totalité de son effectif, en prévision de préparer les prochaines rencontres dans de bonnes conditions. T. A.

Un proche de l'entourage de la direction blidéenne nous a affirmé que le président de l'USMB, Mohamed Zaim, compte quitter les affaires de la SSPA/USMB, à la fin de saison.

le scénario de la saison dernière, après les sollicitations des autorités et quelques sages qui aiment le club. J'ai continué à la tête de la SSPA. C'est fini ! Le vase à débordé et je n'en peux plus. Je suis prêt à tout céder au futur prétendant.”

L

'équipe de l'USMB n'a pu atteindre les objectifs qu’elle s’est tracés au début des trois dernières saisons qu'est le retour de l'USMB en Ligue 1. Vu ces échecs, sa politique a été toujours contestée par ses détracteurs. La trésorerie de la société sportive de l'USMB n'est pas aisée, pour pouvoir surmonter toutes les étapes qu'engendrent financièrement le club durant la saison footballistique. Une hirondelle ne fait pas le printemps, et Zaim à lui seul ne peut tenir le coup et ne pourra pas répondre au rêve des supporters blidéens.Vu que les actionnaires et sponsors ne se bousculent pas au portillon, à l'instar d'autres clubs. Un changement radical est souhaité par les inconditionnels qui souhaitent apporter du sang nouveau au club phare de la ville des Roses. On entend dire que deux prétendants ont émis le voeu de succéder au président Mohamed Zaïm. Ce dernier selon ses déclarations à une chaîne TV privée est prêt à se mettre à table et faciliter la transaction avec la personne intéressée à prendre la SSPA/USMB. Avant-hier, suite à un entretien avec le président Zaïm, ce dernier nous confirma officiellement son départ de l'USMB, à la fin de la saison en cours. “Après ce que j'ai enduré cette saison à la tête de l'USMB, j'ai reçu la décision irrévocable de quitter le club à la fin de la saison. Les raisons sont nombreuses, j'ai déboursé de ma poche toutes les

LE MINI-STAGE NON ENCORE PROGRAMMÉ

Le coach blidéen qui pensait programmer un mini stage, la défaite concédée vendredi dernier contre le NAHD a tout remis en cause. Tout reste dans le flou, les Blidéens risquent de faire l'impasse sur ce stage et se sont contentés de la préparation habituelle, en multipliant les séances de travail au niveau de la salle de musculation et à l'annexe de Mustapha Tchaker, dotée d'une pelouse en gazon naturel, similaire à celle du stade Akid Lotfi, et où se déroulera la prochaine rencontre entre le WAT et l'USMB, comptant pour la 26e journée de championnat Mobilis de la Ligue 2.

4E CARTON JAUNE OUR BENACEUR

dépenses engagées par le club cette saison et les industriels qui ont promis monts et merveilles n'ont pas honoré leur engagement envers le club et se sont retractés. Comme dit l’adage une main ne peut applaudir seule, ne pouvant répondre aux attentes des supporters. J'ai donné tout ce que j'ai pu à l'USMB, en contre-partie lorsque

l'équipe a concédé une défaite, des insultes ont plu sur ma personne et dernièrement même mon établissement hôtelier n'a pas été épargné par une frange de supporters surexcités, après la défaite contre le NAHD. Cette fois, j'ai pris une décision irrévocable de ne plus diriger l'USMB et je ne veux plus revivre

Le latéral droit blidéen, Benaceur Billel, lors de la seconde phase de championnat n'a pas été épargné par les avertissements, lors de cette rencontre musclée qui a mis aux prises le week-end dernier l'USMB au NAHD. Benaceur qui a déjà comptabilisé à ses dépens trois avertissements, respectivement face à l'ASMO, l'OM et l'ABM, vient d'enregistrer un 4e carton jaune face au NAHD ; ce qui va le priver de participer à la prochaine rencontre contre le WAT, comptant pour la 26e journée du championnat Mobilis de le Ligue 2. T. A.

L'ACCESSION SE PRÉCISE

La Ligue 1 passe par une moisson de 7 points

L’USMBA, leader actuel du championnat de Ligue 2, aura encore à engranger sept points supplémentaires pour assurer son accession parmi l’élite avant cinq journées du tomber de rideau du championnat, a estimé hier son entraîneur, Abdelkrim Bira.»

N

ous aurons besoin encore de sept autres unités pour être sûrs d’accéder en Ligue une. Nous sommes certes sur le bon chemin, mais ce serait une grave erreur de notre part si nous pensions que nous sommes déjà en Ligue 1”, a déclaré le patron technique de la ‘’Mekerra’’. Après un court passage à vide, les Vert et Rouge ont renoué avec la victoire en remportant, sur tapis vert, les trois points de leur match en déplacement face à l’USMMH arrêté à la 75e minute, alors que le score était de parité, avant d’enchaîner avec une autre victoire à domicile contre

l’USM Annaba vendredi dans le cadre de la 25e journée du championnat. «Le parcours d’un club est ainsi fait. Nous ne pouvons pas être réguliers dans nos résultats dans tous les matchs. Le plus important est que notre passage à vide n’a pas trop duré»,

a encore commenté Bira. Il a exhorté, en outre, ses joueurs à continuer sur leur lancée, surtout qu’il ne leur reste pas un long chemin à parcourir avant de réaliser leur objectif, celui de retourner en Ligue 1.» Il reste encore cinq matchs à disputer durant

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

lesquels mes joueurs sont tenus de faire preuve de maximum de concentration. Nous sommes tout près du but, et l’heure n’est plus à un quelconque relâchement», a prévenu l’entraîneur. Le club, relégué en Ligue 2 en fin de saison dernière, a fait de l’accession son principal objectif cet exercice, selon Bira, qui a estimé avoir relevé jusque-là, le défi vu que le club a démarré tardivement ses préparatifs de la saison actuelle. «Quand j’avais rejoint le club l’été dernier, j’ai trouvé une situation difficile à gérer, car l’équipe trouvait du mal à entamer sa préparation d’intersaison. Malgré cela, nous avons bien réagi en effectuant notamment un recrutement étudié. L’apport des autorités locales nous a été déterminant aussi», a-t-il expliqué. Par ailleurs, il s’est dit «confiant» quant à la non-reproduction du scénario de la saison passée, lorsque l’équipe est revenue au deuxième palier après un seul exercice passé parmi l’élite, se félicitant du fait que les dirigeants, notamment Abdelhakim Serrar, aient entamé une «grande opération de restructuration» du club et cela de «manière purement professionnelle». Benbachir Med


18

Divisions Inférieures

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

Régionale 1

US BENI DOUALA 1 - IR BIRMANDREIS 0

Les Lions d’Ath Douala prennent le large donné du fil à retorde par moments au leader. Ils ont axé leur jeu sur les ailes pour essayer de contourner les arrières d’ailes, en vain. Ils ont buté sur une défense bien organisée autour de Benouffella. La mitemps s’est terminé sur le score de 1 à 0 en faveur des coéquipiers d’idres. Après la pause citron, les locaux ont rejoint le terrain avec la ferme intention de garder l’avantage et d’assurer ce score. les visiteurs de leur côté ont déployé de gros efforts pour remettre les pendules à l’heure mais en vain. Le jeu est équilibré mais l’USBD n’arrive pas à scorer malgré les occasions de jeu, se contentant de gérer leur avance, parvenant intelligemment à réussir dans leur boulot jusqu’au coup de sifflet final de l’excellent arbitre Mekireche, qui a vu ainsi l’IR Bimandreis tomber pour la première fois depuis 10 matches. L’USBD quant à lui poursuit sa marche victorieuse qui pourrait le mener vers l’interrégions en fin de saison. T. H.

Le sommet de cette 24e journée de championnat de la régionale 1 était, sans aucun doute, le choc entre le leader du groupe, l’USBD et son poursuivant immédiat, l’IR Birmandreis.

E

n sortant vainqueur de son débat face à l’IRB par la plus petite des marges (1 à 0), lors de ce sommet de cette 24e journée du championnat de la régionale 1 ; ce qui au demeurant suffit largement à son bonheur, l’USBD vient de reléguer son adversaire du jour à dix points, un écart considéré comme conséquent et extrêmement difficile à surmonter si l’on prend en considération la solidité de la formation d’Ath Douala, qui semble bien partie pour réaliser le rêve tant espéré par ses supporters, à savoir l’accession. Le stade des frères Keloul de Beni Douala était plein à craquer samedi dernier et les supporters des Unionistes d’Ath Douala ont envahi le stade pour soutenir leur club favori et lui donner de la voix. Les débats étaient très chauds et très serrés de part et d’autre et le suspense a duré jusqu’au coup de sifflet final de l’excellent trio. Cueillis à froid par les Lions d’Ath Douala qui ont réussi à ouvrir le score, après quinze minutes de jeu, par une superbe frappe de Yacine Mohamedi, qui a exploité un corner botté par Aït Hocine. C’est la joie indescriptible que ce soit sur le banc de touche des Unionistes ou sur les tribunes et la consternation dans le camp

adverse. Cette réalisation précoce a compliqué quelque peu la mission des visiteurs et les a déstabilisés. Venus pourtant à Beni Douala avec la ferme conviction de réaliser un bon résultat qui leur permettrait de réduire l’écart. Malheureusement pour eux, ils ont trouvé en face d’eux une équipe locale des grands jours revigorée et motivée à jamais par ses derniers résultats confirmant ainsi sa bonne santé. Par la suite, le jeu s’est stabilisé au milieu du terrain avec un léger avantage de l’équipe locale qui voulait ajouter un second but. Continuant sur leur lancée, les locaux plus volontaires et bien en jambes ratent, coup sur coup, trois occasions d’aggraver la marque par Hadj Kaci (20’) et Medjbour

(27’ et 33’). Quant aux visiteurs, ils n’ont pas baissé les bras. Au contraire, ils ont

HAMCHA (ENTR USBD) : «MAINTENANT, IL FAUT SAVOIR GÉRER LE RESTE DU PARCOURS»

« Le match en lui-même n’était pas facile dans la mesure où l’on a eu en face de nous une équipe qui est restée sur une série de dix matches sans défaite. C’est un adversaire redoutable qui n’est pas le second du groupe par hasard et qui joue comme nous l’accession. C’est une victoire méritée car nous avons fait un match plein où nous avions une grande possession de la balle. N’oubliez pas que cette phase retour est difficile car tous ses matchs vont se jouer sous forme de coupe et on ne doit pas être trop gourmand. Il suffit de gagner et de remporter les trois points. Il faut savoir maintenant gérer les matchs qui restent afin de pouvoir garder cette première place que nous occupons et qui nous mène droit au sacre.» T. H.

JS Akbou 2 - ES Baghlia 1

Régionale Une : 24e journée :

Une précieuse victoire C’est face à une équipe de l’ES Baghlia certes lanterne rouge, mais accrocheuse à souhait, et décidée à ne pas rentrer bredouille chez elle qu’on a assisté à une rencontre intense. La JSA a dû puiser dans ses ressources pour faire le plein qui lui a permis d’entrevoir l’avenir avec optimisme.

D

ès l’entame de cette partie, les camarades de Sid-Ali ont affiché leurs prétentions en élisant domicile dans le camp adverse. Cette domination a porté ses fruits, après quelques les occasions ratées aux 5’, 13’ et 22’. Après la demi-heure de jeu, l’excellent Zidane Amrane, bien servi par Akhnak, est parvenu à ouvrir le score. Mais par la suite les poulains d’Abdou n’ont pas abdiqué et ont mené des contres dangereux. Le jeu s’anima de plus en plus et les visiteurs ne baissèrent pas les bras et à la 40’, ils obtinrent un pénalty et Lamalchi, nivela la marque. Le reste de la partie n’apportera rien au changement du score d’un but à zéro en

faveur des locaux. Le second half a coïncidé avec le réveil des visiteurs qui, à plusieurs reprises, mirent en danger l’arrière-garde locale, donnant ainsi des frissons aux supporters locaux, sans pour autant arriver à tromper la vigilance du gardien Hamitouche. Les Jaunes d’Akbou continuèrent le pressing et Beladjet ratera lamentablement à quelques centimètres de la ligne de but. En face, les gars de Baghlia, opérèrent par des contres qui ne donnèrent rien. Pour se mettre à l’abri, les protégés d’Abdenour Mira mirent le pied sur l’accélérateur. Il a fallu ensuite attendre la 85’ pour voir le baroudeur Lardjene tromper d’une reprise de tête l’excellent Addar, qui donna ainsi une bouffée d’oxygène aux siens et mit ainsi fin aux espoirs des visiteurs qui de leur côté n’ont pas croisé les bras. Ils se sont créé des occasions nettes de scorer, mais en vain en raison de la précipitation. Ils ne sont pas parvenus à concrétiser leurs occasions en buts, les locaux ayant mis le paquet en arrière pour assurer cette victoire jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. Victoire difficile mais précieuse des Akboutiens et une fin de rencontre dans le fair-play total. T. H.

MIRA (ENTRAÎNEUR DE LA JSA) : «ON A RÉUSSI L’ESSENTIEL» «Ce fut une rencontre très disputée, l’adversaire ne nous a pas facilité la tâche et, sincèrement, au vu de ce qu’il a montré, il ne mérite pas la place qu’il occupe au classement. Nous avons fait pression sur l’adversaire jusqu’au but libérateur. L’essentiel ce sont les trois points, très importants. Il nous reste encore 6 points à récolter pour assurer définitivement le maintien. C’est rassurant pour la suite et je suis confiant.»

Des fortunes diverses

Le choc de cette 24e journée entre le leader US Béni Douala et son dauphin IR Birmandreis s’est soldé par la victoire des locaux, alors que Staoueli a infilgé une correction à l’ES Azzefoun.

L

es Ath Douala l’ont emportée par la plus petite des marges, une petite, mais précieuse victoire d’Ath Douala, qui leur permet de creuser l’écart à dix longueurs complètes du dauphin. L’ES Azeffoun, qui a raté encore l’accession cette année, a pris une valise face à Staouéli, qui lui a infligé une sévère défaite de cinq buts à deux. L’ES Ben Aknoun a imposé le nul à son voisin Beaulieu par un but partout. Le CRBB Kiffan DRB Staouéli JS Akbou EC Oued!Smar OC Beaulieu ESM Boudouaou US Beni!Douala IRB El!Achour

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

02 05 02 00 01 01 01 01

CRB Bordj El-Kiffan, se ressaisit grâce à sa victoire étriquée face au MB Bouira, qui lui permet de remonter à la troisième place. L’EC Oued Smar a été surpris à domicile par l’avant-dernier du classement Sidi Moussa, dans un match quelque peu douteux, idem pour ElAchour, qui a perdu à domicile face à Bouchaoui, qui l’a battu par deux buts à un. L’ESM Boudouaou et Baraki se sont neutralisés par un but partout. La JS Abou se rachète en battant à domicile Baghlia par deux buts à un. K. A. CLASSEMENT!: 1-US Béni Douala 52 2-IR Bir Mourad Rais 42 3-ES Azeffoun 39 4-ES Ben Aknoun 39 5-CRB BKiffan 38 6-EC Oued Smar 37

01 02 01 01 01 01 00 02

MB Bouira ES Azeffoun ES Baghlia CB Sidi!Moussa ES Ben!Aknoun DRB Baraki IR Birmandreis NR Bouchaoui


Internationale

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

19

LES DIRIGEANTS, LES JOUEURS ET LES SUPPORTERS,

Nasri se lâche sur l'OM

Parti assez rapidement après son éclosion à Marseille pour Arsenal, Samir Nasri est désormais un élément important de Manchester City, favori pour le titre en Angleterre. Néanmoins, il conserve toujours un œil attentif pour son club formateur, et les mauvais résultats actuels ne le laissent pas indifférent. Interrogé par Canal+ sur le marasme actuel au sein du club provençal, l’international français avoue qu’il est tombé de haut alors que la saison semblait prometteuse avec une

place en Ligue des Champions et un recrutement de jeunes espoirs tricolores. La déception est forte, mais Samir Nasri estime que la faute est commune, tant sur le niveau sportif, que le projet des dirigeants qui semble ne pas fonctionner, et sans oublier les supporters qui, selon le milieu de terrain, ne jouent pas pleinement leur rôle. « Ça me fait mal de les voir à ce niveau-là. Surtout qu’en début de saison il y avait plein d’ambition, être le nouveau Borussia

Dortmund, recruter soi-disant les meilleurs jeunes Français. Ça me fait mal. C’est tout un ensemble. Les supporters aussi : on est supporter aussi quand ça va mal. Le niveau de jeu est affligeant en ce moment. Ils n’arrivent même plus à gagner au Vélodrome, ça fait vraiment mal de les regarder », a reconnu le meneur de jeu des Citizens, qui a été forcé de constater que l’OM n’avait pas pesé lourd en Europe cette saison avec un zéro pointé historique en Ligue des Champions.

VALBUENA ET PAYET, deux gamins qui se détestent à l'OM selon Di Meco

Malheureusement pour l’Olympique de Marseille, la scène de ménage entre Dimitri Payet et Mathieu Valbuena n’a échappé à personne. Les deux milieux marseillais se sont disputés un coup franc bien placé dans l’axe que le petit meneur de jeu a finalement frappé de peu à côté du but. Preuve que la bonne ambiance du vestiaire louée par les Phocéens à travers leurs déclarations n’est pas si évidente. Pire encore, à en croire Eric Di Meco, Valbuena et Payet ne peuvent plus se supporter, et le Mondial 2014 y est pour quelque chose. « Les histoires de coups francs, ce sont des trucs de gamins, a critiqué le consultant sur RMC. Les mecs ne se supportent pas. Ils sont en concurrence par rapport à l’équipe de France puisque ce sont les deux seuls Marseillais, à l’exception de Mandanda, qui sont concernés par les Bleus. Valbuena est l’un des joueurs quasi « sûrs » pour la Coupe du monde alors que Payet est sur la sellette. Avant de la ramener et de tirer les coups francs, prouve sur le REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE terrain. Quelques-uns n’ont encore WILAYA DE BISKRA rien prouvé à l’OM. » Le message DAIRA ZERIBET EL-OUED s’adresse certainement au COMMUNE ZERIBET EL-OUED Réunionnais.

Publicité

EMERSON QUITTE RENNES ET DEVRAIT REJOINDRE RONALDINHO À L'ATLÉTICO

Emerson met les voiles et quitte la Bretagne à deux mois de la fin de son contrat avec le Stade Rennais. Le latéral gauche brésilien, ex Benfica, a décidé de résilier son contrat avec son club et de retourner au Brésil. «Il va retourner au Brésil pour régler des problèmes personnels. C'est embêtant, mais l'aspect humain reste au dessus de tout», a expliqué dimanche son entraîneur Philippe Montanier. Emerson devrait s'engager avec l'Atlético Mineiro, club de l'ancien parisien Ronaldinho.

Oscar:

"Mourinho m'a rendu meilleur"

Adversaire du Paris Saint Germain ce mercredi en Ligue des Champions, le milieu de terrain de Chelsea, Oscar, a tenu à rendre hommage à son entraineur, José Mourinho, ce week-end. Dans les colonnes du Daily Mirror, il a confié que sous la houlette du technicien portugais, il a progressé et est devenu un bien meilleur joueur. "Mourinho m’a montré que je peux être un des meilleurs. Il m’a donné confiance et m’a aidé à progresser. Maintenant, j’espère que nous pourrons gagner des titres à la fin de la saison. Nous sommes bien placés en Premier League et l’entraineur gère bien l’équipe. Il aime bien faire tourner l’équipe car il y a beaucoup de matchs à jouer. C’est normal. Je me sens bien à Chelsea et je pense que je joue mon meilleur football aujourd’hui."

AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL LIMITE N°01/2014 Le président de l’A.P.C Zeribet El Oued lance un avis d’appel d’offres national limite pour les opérations : N° 01

L’opération Aménagement urbain à la commune Zeribet El Oued

Secteur travaux public

Remarque Catégorie : 3 éme et plus

Les entreprises intéressées peuvent se présenter à la commune de Zeribet El Oued pour retirer le cahier des charges contre le paiement de la somme de 2.000.00 DA par lot. Les offres doivent être déposées à la commune de Zeribet El Oued. L’enveloppe extérieure doit être anonyme et ne devra porter que la mention : ( soumission à ne pas ouvrir avis d’appel d’offres national limite ), contenant une offre financière dans une enveloppe portant la mention ( offre financière), et une autre technique dans une deuxième enveloppe portant la mention ( offre technique). a) l’offre technique doit contenir les documents suivants : 01- Déclaration à souscrire. 02- Copie du registre de commerce de l’entreprise. 03- Attestation de qualification professionnelle. 04- Matricule fiscal. 05- Copie des attestations (CNAS – CASNOS – CACOBATPH). 06- Extrait du casier judicaire bulletin N°03 moins de 03 mois. 07- Extrait de rôle de l’entreprise de moins de 03 mois. 08- Certificat de réalisation des travaux similaires. 09- Liste des personnels visée par la CNAS. 10- Liste de matériel avec pièces justificatives (carte grise, assurances … etc). 11- Règlement de l’entreprise et références bancaires. 12- Planning de réalisation. 13- Déclaration de probité. 14- Certificat de visite de lieux. 15- Cahier des charges dument signé et cacheté. b) l’offre financière doit contenir les documents suivants : 1Lettre de soumission dument signée et cachetée. 2Bordereau des prix unitaires. 3Devis quantitatif et estimatif. - la date limite de tirage des offres est fixé à 15 jours à partir de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP. - L’ouverture des plis se fera en séance publique au siège de la commune le jour de dépôt des offres qui correspond au dernier jour de la durée de tirage des offres à 10h00, et dans le cas d’une coïncidence entre le jour d’ouverture et un jour férie, l’offre implicitement étendre le nombre de jour de vacance et fera l’ouverture à la journée portes ouvertes de la proprésence de tous le participants. Cet avis tient lieu d’invitation au public. - les soumissionnaires resteront engagé par leurs offres pendant un délais de 180 jours de préparation des offres, à compter de la date de dépôt des offres.

Maracana N°2313—Mardi 1er avril 2014 - ANEP N°114 951

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Internationale ARSENAL : Wenger prend Platini comme modèle

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

20

Arsène Wenger s’est exprimé après le match nul d’Arsenal contre Manchester City (1-1) samedi lors de la 32e journée de Premier League. Le manager des Gunners est revenu sur la semaine difficile vécue par les siens après la claque reçue le week-end précédent à Stamford Bridge (6-0 contre Chelsea) puis le match nul concédé dans les dernières secondes contre Swansea (22). “On a montré qu’on pouvait se battre et être unis que l’on pouvait répondre aux difficultés et c’est l’enseignement positif du jour. La frustration provient du fait qu’on n’a pas réussi à obtenir le résultat que l’on voulait mais le niveau était là de la première à

la dernière minute et notre attitude était parfaite, a commenté l’Alsacien dans des propos repris sur le site du club. On a surmonté un cauchemar absolu, une tempêté cette semaine. Les critiques viennent vite et sont très dures, la seule chose que nous pouvions faire était de répondre au match suivant et c’est ce que nous avons fait. Ça a été dur mais aussi positif car c’est toujours le moment de montrer qu’on a de la force mentale donc je suis très fier de mes joueurs car ils l’ont démontré.” Wenger se satisfait également de l’attitude joueuse de son effectif. “C’est une forme de courage de se rendre disponible quand

BLEUS - L’ÉTONNANTE RÉVÉLATION DE PIERRE MÉNÈS

Samir Nasri n’a pas été convoqué par Didier Deschamps lors du dernier match amical des Bleus face aux Pays-Bas. De nombreux observateurs du monde du ballon rond ont cherché des raisons à cette non-sélection, sans trouver de raisons valables puisque le joueur est en pleine forme du côté de Manchester City. Pour autant Pierre Ménès a fait d’étonnantes révélations hier soir sur le plateau du CFC, soufflant que des joueurs avaient demandé à ce que le milieu de terrain soit exclu de la sélection : “Samir, tu n’as pas été appelé contre les Pays-Bas par Deschamps. Or, quand on va un peu à la pêche aux infos autour de ce barrage contre l’Ukraine, on apprend que des joueurs voulaient s’en aller entre les deux matches, on apprend qu’une délégation de quatre joueurs est Un supporter est décédé dimanche en marge du match entre allée voir le capitaine Hugo Lloris pour qu’il Djurgaarden et Helsingborg. Pris dans de violents demande à Deschamps de te sortir du affrontements entre supporters survenus groupe, chose qu’il n’a pas fait avant la rencontre, l’homme de 44 ans a d’ailleurs.” succombé des suites de ses

SUÈDE: UN MORT DANS DES AFFRONTEMENTS

Lorient: le départ de Gourcuff annoncé mardi ?

vous êtes en difficulté, de demander le ballon quand la confiance n’est pas là, note-t-il. Quand vous menez 3-0, tout le monde veut le ballon. Je me souviens que Michel Platini m’avait dit une fois qu’avec l’équipe nationale française, dans les 20 premières minutes, tout le monde lui donnait le ballon mais une fois qu’ils menaient 2-0, plus personne ne le lui donnait !”

CHSEE PLRSÉSEEANT:E

ÇA ’O AueLl EtPo’OoUneRdeEvrTaiOtrcpades s M Pa Sam

louse du fouler la peercredi soir lors Princes, m finale aller de la de t du quar Champions entre Ligue des Chelsea. Selon le le PSG et uipe, José éserver journal L’Eq souhaite pr Mourinho camerounais pour l’attaquant tour du 8 avril, à le match re idge. Le 22 mars ur de Stamford Br ncien joue dernier, l’a n a été victime l’Inter Mila nal (6-0) d’une contre Arseculaire aux ischiolésion mus la cuisse droite. jambiers dejours, cette Dans deux ilité profitera à indisponibl Fernando Torres l’Espagno galais Demba Ba. ou au Séné

REAL MADRID : VOICI POURQUOI BERNABEU A SIFFLÉ RONALDO

blessures à la tête. A noter, le match n’est pas allé à son terme. Après 40 minutes de jeu, les supporters de Djurgaarden ont entonné des “meurtrier, meurtrier” et envahi le terrain, contraignant l’arbitre à stopper la renC’est un secret de Polichinelle, Christian Gourcuff devrait contre. quitter le FC Lorient à la fin de son contrat en juin prochain. En froid avec son président Loïc Ferry, le technicien breton avait décidé de ne pas donner de réponse avant la fin de l’ultimatum fixé par son patron après la proposition d’une prolongation de deux ans. Selon L’Equipe, Gourcuff pourrait annoncer son départ mardi après avoir rencontré Ferry.

INTER:

Chivu rompt son contrat

Plus apparu sur un terrain de football depuis mai dernier en raison d’une luxation d’un orteil, nécessitant plusieurs opérations, Christian Chivu a décidé de rompre son contrat à l’amiable avec l’Inter Milan, a indiqué le club intériste ce lundi, par le biais d’un communiqué. Une nouvelle synonyme de fin de carrière pour l’ancien international roumain âgé de 33 ans, qui avait laissé entendre au mois de février qu’il allait raccrocher les crampons, après une nouvelle opération. Christian Chivu, qui évoluait depuis 2007 sous les couleurs nerazzurri, a notamment remporté une Ligue des champions, trois championnats d’Italie, ou encore une coupe d’Italie avec l’Inter Milan.

Le Real Madrid n’est décidément pas un club comme les autres. Même après un large succès (5-0) face au Rayo Vallecano en championnat, le climat y est pesant. En cause, cette nouvelle polémique liée aux quelques sifflets adressés samedi par le public du stade SantiagoBernabeu à l’attaquant merengue Cristiano Ronaldo, pourtant auteur d’un but. L’international portugais aurait d’ailleurs très mal vécu cet affront. Ces sifflets avaient une origine précise : à la 76e minute, le double Ballon d’or a fait preuve d’individualisme en essayant, seul, de dribbler un adversaire et de marquer dans un angle fermé, alors que son coéquipier Alvaro Morata semblait mieux placé dans l’axe. Cette action, la voici sous toutes les coutures.

OL-Lacombe : “Les arbitres, des agents de police”

Les Lyonnais se sentent lésés après leur défaite face à Saint-Étienne (1-2), dimanche lors de la 31e journée de Ligue 1. Bernard Lacombe est ainsi monté au créneau pour critiquer les décisions de l’arbitre de la rencontre, Ruddy Buquet, qui aurait notamment pu siffler un penalty pour l’OL après une main stéphanoise. “Ce n’est pas la peine de crier au loup, cela ne va pas changer le résultat. Mais il y a eu des décisions arbitrales bizarres, a réagi le dirigeant rhodanien au micro de RTL. Malheureusement, les règles ne sont pas les mêmes pour tout le monde. C’est désobligeant.” Et l’ancien joueur de pointer du doigt l’ensemble du corps arbitral français : “Je vais peut-être dire quelque chose de méchant, mais je pense que s’il n’y a pas d’arbitre français à la Coupe du monde, c’est pour une bonne raison. On sait qu’ils ont une pression énorme, mais on aimerait qu’ils aient un côté plus humain. En ce moment, ce sont des agents de police, il n’y a plus d’échanges avec les joueurs. C’est dur à avaler.”

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

PSG : MÉNEZ ANNONCE SON DÉPART Jérémy Ménez ne

se fait plus aucune illusion quant à sa situation avec le PSG. Incapable de gagner la confiance de Laurent Blanc, le milieu de terrain tricolore quittera la formation parisienne au terme de son contrat. Interrogé par Canal++, le natif de Longjumeau avoue qu’il se prépare plus que jamais à un départ dans les prochains mois. “On ne va pas se voiler la face, je suis en fin de contrat et on n’a pas trouvé de contrat. C’est sûr que ça fait un pincement au coeur mais pour mon bien, il va falloir partir pour jouer, conçoit l’ancien Romain. Ces problèmes arrivent au mauvais moment pour la Coupe du Monde mais j’espère que la France ira loin. Mon objectif est l’Euro 2016.” Jérémy Ménez, 26 ans, n’a plus été titularisé en Ligue 1 depuis le 14 février dernier contre Valenciennes (30).


22 Omnisports

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

L’ALGÉRIE EN TÊTE, AVEC SIX MÉDAILLES D’OR

La gymnastique algérienne a brillé aux Championnats d’Afrique 2014 de gymnastique artistique masculine et féminine, juniors et seniors, qui se déroulent à Pretoria, en Afrique du Sud. A une journée de la fin des compétitions, nos gymnastes figurent dans le haut du tableau des médailles avec notamment six (6) médailles d’or tombées dans l’escarcelle algérienne au cours des journées précédentes. Aux six médailles en vermeil, il convient d’ajouter deux (2) d’argent et six (6) de bronze.

La gymnastique algérienne a, par la même occasion, signé son retour en force au niveau continental, avec des résultats et des performances qualifiées de « satisfaisants » aux Championnats d’Afrique 2014 de Pretoria. Le président de la Fédération algérienne de gymnastique (FAG), Rabah Bouchiha, que nous avons joint hier au téléphone, à Pretoria, déclare : «Nous sommes ravis de la prestation de nos jeunes gymnastes dans ces championnats d’Afrique. La moisson de médailles enregistrée jus-

qu’à maintenant est satisfaisante, même s’il reste la journée de clôture (Ndlr : aujourd’hui) où nos athlètes gardent encore des chances certaines de monter sur le podium. Ce n’est pas le fruit du hasard, ce sont des gymnastes qui ont travaillé dur pour en arriver là. Mon grand souhait est de fructifier ce nouvel acquis pour l’avenir». Il s’agit là d’une performance appréciable à mettre à l’actif de la gymnastique algérienne. La cerise sur le gâteau a été l’autre bonne nouvelle : la qualification de deux gymnastes juniors

JUDO

GRAND PRIX DE SAMSUN (TURQUIE)

CHAMPIONNATS DU MONDE JUNIORS

KAOUTHAR OUALLAL (5E) ET SOUAD BELAKHAL (7E)

Les judokates algériennes Kaouthar Ouallal (-78kg) et Souad Belakhal (-63kg) se sont classées respectivement 5e et 7e au Grand Prix Samsun de Turquie, disputé du 28 au 30 mars, rapporte dimanche le site de la Fédération algérienne de judo (FIJ). Dans la catégorie des -78kg, Kaouthar Ouallal a trébuché dans la finale du repêchage, perdant par Ippon devant la Française Camara Sama Hawa. Engagée dans la poule B, composée de trois athlètes, Ouallal a passé un premier tour, sans combattre, avant qu’elle ne s’impose en finale de poule, face à la Portugaise Ramirez

Yahima par Ippon en 2'37''. En demi-finale du tournoi auquel ont pris part douze combattantes réparties en quatre groupes, Kaouthar Ouallal s'est fait éliminer par l’Allemande Luise Malzahn par Ippon en 1'05''. Dans la catégorie des -63kg, sa compatriote Souad Belakhal s’est classée 7e. Après des victoires contre, respectivement, la Suédoise Anna Bernholm en quart de finale de la poule A, et la Turque Kudret Elgilmez (1/2), la championne d’Algérie en titre a déclaré forfait pour le match suivant contre l’Israélienne Gerbi Yarden et au 1er repêchage pour le bronze face à

l’Américaine Martin Hannah. Les autres représentants du judo algérien n’ont pas fait long feu, se faisant éliminer dès les tours préliminaires. Il s’agit de Sonia Asselah (+78kg) et Ratiba Tariket (-57kg). Chez les messieurs, Bilal Zouani (+100kg) a enregistré également une victoire face à l’Egyptien Adam El Shehaby au premier tour, avant de perdre au tour suivant devant le Géorgien Adam Okruashvili, finaliste de la poule A. Le GP Samsung (Turquie) est le 4e grand tournoi que la fédération internationale de judo (FIJ) organise en 2014. Il intervient après le Grand Prix de Tbilissi en Georgie, celui de Paris en France et Düsseldorf en Allemagne. S. B.

HANDBALL

algériennes aux Jeux olympiques de la jeunesse, prévus du 16 au 28 août 2014, à Nanjing, en Chine. En ce qui concerne les seniors messieurs, nos gymnastes sont leaders. Jusque-là, ils ont remporté deux médailles d’or (individuel et par équipes) et deux autres médailles aux agrès (saut et barre fixe), et deux médailles, 1 argent et 1 bronze dans le concours des barres parallèles. Les juniors, pour leur part, se sont adjugés deux médailles d’or et une d’argent. Shiraz Benomar

BOXE

GYMMNASTIQUE

12ES CHAMPIONNATS D’AFRIQUE DE PRETORIA

NOS BOXEURS SE PRÉPARENT EN BULGARIE

La sélection algérienne juniors (garçons et filles) de boxe a entamé vendredi un stage précompétitif de 13 jours à Sofia (Bulgarie), en prévision de sa participation aux championnats du monde de la catégorie, prévus du 10 au 25 avril à Sofia, en Bulgarie, a-t-on appris hier auprès du DTN de la boxe, Mourad Meziane. A travers ce stage, la Fédération algérienne de boxe (FAB) entend mettre nos jeunes dans les meilleures conditions de préparation, en perspective du rendez-vous mondial. Le stage de Sofia concerne dix (10) boxeurs, dont deux filles, sous la direction des entraîneurs nationaux des juniors garçons, Mourad Ouhib, Ahmed Dine et Hafidh Boubekri, des seniors dames, Khaled Harima et Slimane Bennour. «Ce stage précompétitif revêt une grande importance pour nos boxeurs car il regroupe plusieurs grandes nations de la boxe. Ce rendez-

vous constitue un tremplin pour nos éléments en vue des championnats du monde, prévus également en Bulgarie», a déclaré à l’APS, le directeur technique national, Mourad Meziane. L’EN juniors de

boxe avait, rappelons-le, remporté 9 médailles, dont six d’or, 2 argent et 1 bronze lors des Championnats d’Afrique de Yaoundé (Cameroun), le 9 mars 2014. S. B.

Liste des boxeurs convoqués : Juniors garçons : Oussama Mordjane (49kg), Jugurtha Aït Beka (52kg), Salem Tamma (56kg), Chemseddine Kramou (60kg), Azzeddine Lameche (64kg), Mohamed Waeel Omani (69kg), Youcef Bouzid (91kg) et Amar Adlane Ouarzeddine (+91 kg). Entraîneurs : Ouhib, Dine et Boubekri. Juniors filles : Zohra Bouarour (51kg) et Chahira Selmouni (60kg). Entr. : Harima et Bennour.

COUPE ARABE DES VAINQUEURS DE COUPE

DJAFFAR BELHOCINE FUSTIGE L’ARBITRAGE « CATASTROPHIQUE »

Le président du GS Pétroliers, Djaffar Belhocine, a exprimé sa grosse « déception » au sujet de l'arbitrage « catastrophique » du match de classement pour la 3e place de la Coupe arabe des vainqueurs de coupe qui a conduit au retrait de l’équipe féminine du GSP, samedi face aux Tunisiennes de l'AS Megrine à Sayada (Tunisie). «Notre décision de nous retirer constitue un acte de contestation et de désapprobation envers l'arbitrage catastrophique de la paire irakienne qui n'avait aucun lien avec le handball. Les organisateurs voulaient coûte que coûte que l'AS Megrine prenne la 3e place», a déclaré Djaffar Belhocine. «Ce qui se passe lors des compétitions arabes est dramatique», dira-t-il ajoutant qu’il est nécessaire que cesse ce qu’il a qualifié de « mascarade ». Le GSP s'était retiré samedi à la 15e minute de la 2e mi-temps du match de classement face à l'AS Megrine, pour protester contre l'arbitrage alors que le score était de 19-17 en faveur des Tunisiennes. La commission technique de la compétition a décidé d'accorder la victoire à Megrine qui termine sur la 3e marche du podium. Les filles du GSP avaient été éliminées du dernier carré du tournoi par le HBC El-Biar dans une demi-finale 100 % algérienne (24-23). «Même en demi-finale, l'arbitrage n'était pas à la hauteur. Il n'est pas concevable de désigner des arbitres tunisiens alors que l'autre demi-finale se joue entre deux clubs tunisiens. Nous sommes les tenants du titre (à Marrakech en 2013, Ndlr) et les organisateurs voulaient voir l'équipe d'El-Biar en finale, ce qu'ils ont réussi à faire», a accusé celui qui a conduit l'Algérie au titre de champion d'Afrique-1996 au Bénin. Ce dernier a regretté, dans le même registre, que le HBCEB, second représentant algérien dans la compétition, ait échoué en finale face aux Tunisiennes d'Annour Ariana (21-17) que le GSP avait pu accrocher en phase de poules sur le score de 19-19. «Nous avons perdu par le passé, mais jamais on n'a crié au scandale. Dommage qu'on en arrive là. Je suis déçu par l'arbitrage catastrophique, mais pas du rendement de mes joueuses à qui nous avons voulu préserver le moral en décidant de les retirer», a-t-il conclu. S. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


JEUX-DÉTENTE 23

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014 1

1

2

3

4

5

6

7

9 10 11 12

8

N°242

Animée par : KARIMA MANCER

2

N°242

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Horizontalement 1.Petit faucon au vol rapide-Dieu du soleil. 2.Jeu de hasard-Unité. 3.Fusionne-Comos. 4.Rit de façon sacrastiquePour la troisième fois. 5.Dép. De la Région Rhône-Alpes-Conséquence. 6.Oui-ArmePersonne qui lie des bottes de foin. 7.Méche de cheveux-Coopérative, dans l’ancienne Russie-Préposition. 8.Faire paraître un texte-Événement imprévisible. 9.Interjection-Peuple du Burkina. 10.Atteint d’aliénation mental-Pote. 11.Faire des meutrissures à des fruits-Élargis l’ouverture. 12.Lui-Bénier-Tellure.

Verticalement 1.Éclairci-Ville d’Italie. 2.Adjectif possessif-Miner-Aluminium. 3.Distendu-Modèle. 4.Enleva-Myriapodes noirs et luissants. 5.Iridium-Onguent à base de cire et d’huileAvancera. 6.Capitale du Pérou-Matiére grasse du lait. 7.Cinéaste italien mort en 1989-Occuper la place d’honneur. 8.Fruit du néflier-Liquide nourricier. 9.Fourmilière-Pistas-Argon. 10.Repas du nourrisson au sein-Unis. 11.Dieu solaire-Travail de l’esprit-Loge. 12.Qui produit un goût désagréable-Accompli.

N°242

5

9 6 3 1 1 3 8 4 6

Calcul

9 8 6 5 7 9 6 1 7 2 7 8 1 9 2 2 1 3 8

Les mots

19

4

4

7

7

T

T

Tirage1

A E M O

Maximum : 6 lettres

Tirage2

A E F R T U V Maximum : 6 lettres

EXERCICES POUR AMELIORER SA MEMOIRE Renforcer votre mémoire de travail (Niveau 1)

FOOT EN QUESTIONS

76. UN PEU CORSÉ ?

Quel moyen de transport utilise Jens Lehmann pour se rendre à l’entaînement à Stuttgart ?

Jean Camet

De la ....... à la sardine et du poisson rouge à l’anchois dans le fond de l’eau chacnun dîne d’un plus petit que soi... Francis Blanche Si la natation est bonne pour la ligne, pourquoi les ....... sont-elles si grosses ? Robert Mitchum

S

S

E

SD

10 8

L A

A E

A

D

6

S

I

5 3 2 1

1

P

S

C

N

U

O

L

M

E

2

S

M

S

U

A

S

L

E I

S

I

I

R

R

R

I

I

T

T

E

E

E C

4

Mots croisés

R C

S

5

R T

S

E

L

L

7

S

F E N

A L I F

S D

S

I

O

8

S S A

S

L

E

O

A

E

N

I

6

E

R

S

S

M

I

V

N O

A

R

E

E

E

S

R

R

E

T

A

E

3

C

S

E

A D

A R

L

R

7 4

S

N

9

I L

S E E T E T

Z 10

T

E

E

S

M

I

S

L

E

A

D U T E

E R

S

S E

R

11 12

R E

M A

4 5 2 7 1 6 3 9 8 1 8 9 3 4 2 7 5 6 6 3 7 5 8 9 2 1 4 9 6 1 4 7 5 8 3 2 2 4 8 6 3 1 5 7 9 3 7 5 2 9 8 6 4 1 8 9 6 1 5 7 4 2 3 7 1 3 8 2 4 9 6 5 5 2 4 9 6 3 1 8 7

Sudoku

G A B B E R A R A A N T R P E C W E N O T

A A L L E S E I N T S T E R E R E E V C R E A R E R O T S U R R A A L R I M E U T O E R E R E S

Mots fléchés

P A U R N I N C A I T T I E V E A S R M O A S I

C E S S A N T E R E S T E

A D T O N F E R M E N T S

Directrice de la rédaction Cyriel Seba Directeur technique Laïd Kalila Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur Djamel Touafek

I

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

T

En 2008, a 39 ans, le gardien allemend n’a toujours pas envie de tirer un trait sur sa cariére. Non conservé du côté d’Arsenal, Lehmann rentre au pays et signe deux ans au VfB Stuttgart. portant, l’ancien international ne souhaite pas déménager à proximité de son nouveau club, pour se rendre a l’entaînement, il utilise un moyen particuliier : l’hélicoptère.

Foot en questions

calcul : 7-4=3 4x3=12 12+7=19

Tirage 2 Tirage 1 FAUTER TOMATE VAUTRE FAVEUR

Des chiffres & des lettres

L’âme en peine Jeux d’esprit

Quotidien sportif édité par La Gazette de l’omnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

11

42 N°2

12

Solution :

9

Un seul mot vous manque et tout est dépeuplé. Lequel ? Un indice : il y a autant de points que de lettres. Un sous-marin, pour une ......., c’est un gros suppositoire.

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 - 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Quelle expression se cache derrière cette image ?

PEAMEINE

PEAMEINE

Site web : www.maracanafoot.com Imprimerie : ALDP Diffusion : Centre : ALDP EST : Maracana e-mails : hebdomaracana@yahoo.fr maracanalejournal@yahoo.fr contact@journalmaracana.com redaction@journalmaracana.com


24

Maracana N°2313— Mardi 1er avril 2014

Les équipes médicales en formation

L'Estádio do Maracanã de Rio de Janeiro a accueilli une formation des équipes médicales du Comité organisateur local (COL) de la Coupe du Monde. Avec la participation des équipes médicales qui fourniront les premiers soins aux joueurs sur la pelouse durant les matchs de la Coupe du Monde la formation s'est également déroulée en présence du coordinateur général des services médicaux du COL, Luis Fernando Correia, et de Michael Simoni, coordinateur médical de la ville hôte de Rio de Janeiro. La formation a commencé par un exposé théorique, suivi d'une séance pratique sur le terrain. L'une des procédures testées a été la réaction des équipes qui seront postées de chaque côté des bancs des remplaçants. Chaque équipe sera responsable d'une moitié du terrain et sera formée de quatre personnes : un docteur et trois infirmiers. «Chaque personne aura une fonction spécifique et un rôle bien précis à jouer. C'est un peu comme une chorégraphie à mettre en place. Ce système est en vigueur dans toutes les compétitions de la FIFA. Nous

l'avons utilisé lors de la Coupe des Confédérations et nous allons de nouveau l'employer pour la Coupe du monde», a expliqué Luis Fernando. Durant cette formation, outre les questions de positionnement, les équipes ont pu s'entraîner à la manipulation du sac à dos d'urgence médicale de la FIFA (MEMF). Inauguré en 2013, ce kit est désormais utilisé par les 209 associations membres de la FIFA. Chaque sac contient un défibrillateur automatique externe. L'appareil est capable de diagnostiquer des problèmes cardiaques potentiels de manière immédiate, et de lancer immédiatement le processus de défibrillation en cas d'anomalie des battements du cœur. Le sac contient également tout le kit nécessaire aux interventions médicales d'urgence. «Le défibrillateur peut inverser l'arythmie cardiaque et permettre au cœur de retrouver un fonctionnement normal», explique le coordinateur général des services médicaux du COL. La formation qui a eu lieu à Rio de Janeiro sera répétée dans les 11 autres villes hôtes.

TROIS ARBITRES INTERNATIONAUX EN STAGE À TIKJDA

Le trio arbitral international formé des Algériens Djamel Haïmoudi et Abdelhak Etchiali et du Marocain Redouane Achik, désigné pour officier des matchs au Mondial-2014 de football, ont pris part au stage au niveau du Centre national de loisirs et de sport de la station climatique de Tikjda (CNLST), à l’est de Bouira. «Ces trois arbitres ont entamé leur stage au niveau du CNLST de Tikjda, où ils ont été honorés par le wali Nacer Maskri en guise de récompense pour leurs efforts et parcours dans l’arbitrage international», a fait savoir Djamel Djender. Ce stage a été dirigé par un préparateur physique international de la Fédération algérienne de football (FAF), en l’occurrence, Chaïb Dour Mohamed Halim. Ces arbitres ont reçu des cours théoriques au niveau du CNLST, ainsi que des entraînements physiques au niveau du stade olympique Rabah-Bitat de Bouira, a précisé le DJS. Ce regroupement a pris fin hier et entre dans le cadre de la préparation des trois arbitres en prévision du Mondial brésilien, auquel participera l’équipe nationale, a expliqué le même responsable. «Ils auront aussi à effectuer d’autres tests et entraînements à Zurich (Suisse) avant de rejoindre le Brésil», a-t-il encore précisé.

Balle au centre Par : Ali Bouacida

«C’est une finale de rêve», lit-on sur les plupart des journaux. Et réellement, on ne peut qu’agréer ce genre de «jugement» des confrères tant la confrontation entre ces deux grands clubs est devenue un peu notre «clasico». Mais au fond, n’est-ce pas quelque part une fatalité que de voir à l’arrivée toujours les mêmes clubs ? La coupe d’Algérie tourne autour de quatre ou cinq grosses cylindrées à quelques rares exceptions. Cela signifie qu’il y a une logique implacable, une configuration naturellement sélective qui élimine en cours de chemin tous les autres prétendants au trophée. Et que le foot-

CONTESTATIONS

LA POLICE OCCUPE LES FAVELAS

A 72 jours de la Coupe du monde, la police de Rio de Janeiro et l'armée brésilienne ont pénétré à l'aube dans l'immense ensemble de favelas de Maré pourprocéderà son occupation et sa «pacification». Considéré comme l'un des endroits les plus dangereux de Rio, le Complexe de Maré est situé à un endroit stratégique de la ville par où transiteront les foules de supporters pendant le Mondial. Un escadron du Bataillon des opérations policières spéciales (Bope) et 15 blindés (14 de la Marine et un de la Police militaire) sont entrés par l'avenue Brasil dans cet ensemble de 16 favelas peuplées de 130.000 habitants et situé à quelques kilomètres de l'aéroport international de Rio.

Le Dr House ausculte le Barça

Les joueurs du FC Barcelone n’iront sans doute jamais consulter chez le Docteur Gregory House… En effet, l’interprète du célèbre médecin boiteux, Hugh Laurie, a livré sur Twitter ses impressions sur le derby BarçaEspanyol. Le match, plutôt tendu, a vu les Barcelonais se retrouver de nombreuses fois au sol. D’où la réaction du Doc : «Je ne comprends pas comment les joueurs de Barcelone peuvent toucher le ballon sans se briser les jambes. Ils s’effondrent comme des figures de porcelaine.»

Il sauve la vie de son adversaire, qui avait avalé sa langue

La scène se passe dans le championnat ukrainien, lors de la rencontre entre le Dyanmo Kiev et Dnipropetrovsk. A la 24e minute, Oleg Gusev est victime d'une terrible collision avec le gardien adverse. Complètement KO, le joueur du Dynamo s'effondre. A ce moment-là, Jaba Kankava vole immédiatement au secours de son adversaire pour lui

prodiguer les premiers soins. Voyant qu'il était en train de s'étouffer, le joueur de Dnipropetrovsk plonge sa main dans la gorge du joueur pour l'empêcher d'avaler sa langue. Un geste magnifique salué par la planète entière et qui a sauvé une vie. Le verdict pour Gusev est lourd malgré tout: traumatisme crânien, mâchoire cassée et une dent cassée.

CAN-2015

L’Erythrée se retire des éliminatoires

Engagée dans le tour préliminaire avec une double confrontation face au Soudan du Sud, la Fédération érythréenne a officialisé le retrait de sa sélection nationale, sans donner plus de détails pour l’heure. Les Soudanais sont donc qualifiés pour le tour suivant, alors que l’Ile Maurice et la Mauritanie vont en découdre pour le match aller du tour préliminaire le 12 avril.

MOBILIS

Animation des Journées Culturelles Dédiées à l’Enfance

A l’occasion des vacances scolaires, Mobilis accompagne les enfants et leurs familles en participant aux manifestations culturelles dédiées à l’enfance, animées par l’Office National de la Culture et de l’Information (l’ONCI) et l’Office Riadh El Feth (l’OREF), du 20 Mars au 05 Avril 2014. Durant toute cette période, les enfants et leurs familles profiteront de moments de détente et de divertissement, dans un cadre agréable et convivial, grâce à un programme riche en animations et activités instructives : Une Manifestation Culturelle et Educative : Sous le thème «Pour que nos enfants préservent notre patrimoine culturel», s’étalant du 27 Mars au 05 Avril 2014, à travers les espaces de l’OREF: Exposition sur le patrimoine de la CASBAH d’Alger, exposition des instruments de musique, animation Clown, spectacles de marionnettes, chants, contes et théâtre pour enfant, ateliers de travaux manuels et de dessins… Des Journées de la Magie Universelle qui se déroulent du 20 au 28 Mars 2014, à travers les salles de l’ONCI à Alger, Tipasa et Sétif, ainsi que dans les établissements de santé et des centres d’accueil d’Alger et de Sétif, à la rencontre des enfants malades, initiés par une pléiade d’artistes Algériens et étrangers. Mobilis saisit cette occasion pour souhaiter d’agréables vacances à tous les Enfants. Pour plus d’information, rendez-vous sur le site de Mobilis au www.mobilis.dz ou la page Facebook.

NOTRE CLASICO

ball, en définitive, ce n’est pas que du talent mais aussi une affaire de moyens, beaucoup de moyens. Bien sûr, nous aurions souhaité que l’un des finalistes rencontre l’un des deux clubs éliminés, soit le CRB Aïn Fakroun, soit la JSMC ou, pourquoi pas, une finale inédite entre ceux-là qui furent déclarés perdants d’avance. Sans parti-pris aucun, il nous faut bien admettre qu’une finale aurait un caractère d’inédit et surtout romprait avec la froide fatalité qui fait se rencontrer toujours les mêmes grosses pointures du football national. Parce que c’est cela l’esprit de la coupe qui, contrairement à l’ordonnance-

ment hiérarchique du championnat, autorise l’émergence de petits clubs et d’inconnus qui connaissent leur heure de gloire. Les plus belles finales – du moins celles que nous gardons en mémoire - se sont déroulées entre deux adversaires de paliers différents, très différents même. Qui se souvient de l’historique finale entre le MCO et une équipe de petite division aujourd’hui disparue, le CRE Constantine, en 1985 ? Et l’autre celle qui a été fatale au WA Tlemcen contre le fameux CRB Béni Thour, un club du Sud apparu comme une fulgurance, un météore, qui disparaîtra dans la nuit ?

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Ces finales-là exaltent quand les autres, celles qui opposent les habitués, les vieux routiers, prennent l’aspect d’une formalité. Franchement, qui est capable de dire si ce sera la JSK ou le MCA qui remportera le trophée, tant les deux clubs partant à égalité ? Par contre, s’il y avait un petit club, tous les pronostics l’auraient donné perdant d’avance et tout le charme consisterait alors à défier cette certitude et la forcer comme d’autres auraient «forcé leur destin au carrefour», selon le mot du poète. Oui, c’est cela qui manque peut-être à cette finale: une touche de poésie. A. B.


Journal maracana 01 04 2014