Issuu on Google+

APRÈS LA CONFIRMATION DES DEUX MATCHS TESTS

Qui sera le troisième sparring-partner

DES VERTS ? IL VIENT DE REJOINDRE LE CLUB DE LEICESTER

RYAD MAHREZ : «Si on finit premier, je peux prétendre à une sélection»  www.maracanafoot.com

N° 2262 Dimanche 9 février 2014 — Prix 20 DA

Hachoud-Bougueche

MCA-MCO 2-0

LA PAIRE GAGNANTE ! Bouali :

«LE PLUS IMPORTANT C’EST D’ÊTRE SUR LE PODIUM ET D’Y RESTER»

ZEMITI:

«C’est notre droit de recevoir le MCA à Hadjout»

USMH-RCA 2-1

El Harrach revient en force CABBA-USMA 0-0

Le leader trébuche à Bordj MOB-CSC 2-0

Yettou casse la baraque !

JSK-CRBAF 1-0

RIAL

SAUVE LES CANARIS


02

Equipe nationale

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

APRÈS LA CONFIRMATION DES DEUX MATCHS TESTS

IL POURRAIT ÊTRE TITULARISÉ PAR JARDIM

Qui sera le troisième sparring-partner

DES VERTS ?

Alors que la fédération algérienne de football a confirmé, jeudi dernier, la tenue d’un second match amical pour les Verts après celui face à la Slovénie le 5 mars et ce, face à la Roumanie, le 4 juin prochain, la FAF est à la recherche d’une troisième joute amicale pour la date du 31 mai prochain.

A

insi, si l’on croit des sources proches de la fédération, deux pistes serait à l’étude. La première mènerait à la sélection chinoise, alors que la deuxième mènerait au Japon et qui serait la plus plausible, car les Nippons ont beaucoup de similitudes avec le style de jeu des Sud Coréens, axé plus sur le physique et la rigueur tactique. Il ne faut pas oublier que le Japon est l’une des meilleures équipes asiatiques, ce qui serait un véritable avantage de disputer un match contre une telle sélection, surtout que pour le

moment, les Verts joueront face à deux nations européennes ou plutôt slaves, ce qui pousserait le patron de la FAF et le sélectionneur national à privilégier la piste asiatique. Et en Asie, mis à part le Japon et à un degré moindre la Chine, qui, faut-il le rappeler, n’a pas du tout le même style de jeu que les Coréens, il n’y pas de grandes nations de football qui peuvent être un bon sparring-partner pour les Verts. M’hamdi Ramzi

IL VIENT DE REJOINDRE LE CLUB DE LEICESTER

RYAD MAHREZ : «Si on finit premier, je peux prétendre à une sélection»  Pur produit de l’école havraise, l’attaquant Ryad Mahrez a rejoint, lors du mercato, le club anglais de Championship Leicester City qui caracole en tête avec 66 points à dix longueurs de son dauphin, les Queens Park Rangers. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, Mahrez revient sur son transfert au club anglais, ainsi que sur son désir de porter les couleurs nationales. Tout d’abord, il y a quelques semaines, vous avez opté pour la formation de Leicester, pourquoi ce choix ? C’est un challenge intéressant pour moi, de surcroît en Angleterre, un pays qui respire le football. En plus, un club comme Leicester, ne peut être refusé. Les résultats le prouvent, c’est un choix mûrement réfléchi. Au passage, je remercie les dirigeants du Havre qui ont été compréhensifs et qui ont donné leur accord pour mon départ. Comment se passe votre adaptation dans votre nouvelle formation, pas de regrets pour le moment après votre départ du Havre ? Mon adaptation s’est très passée. Pourquoi aurais-je des regrets ? Je suis avec la meilleure équipe qui est de surcroit première de la Championship avec laquelle je vais accéder en Premier League Incha Allah, si on continue comme ça. Après, c’est sûr qu’au Havre j’ai passé de

super années. Mes anciens coéquipiers me manquent certes, mais c’est le football. A combien de rencontres, depuis votre arrivée à Leicester, avez-vous pris part ? J’ai disputé depuis mon arrivée deux rencontres, j’espère en disputer d’autres. Même si je n’ai pas encore marqué, ce que j’espère le plus tôt possible, j’ai donné une passe décisive, ce qui est bien pour mes débuts. Concernant l’Equipe nationale, est-ce que vous gardez dans un coin de votre tête l’espoir de jouer pour les Verts ? Je ne m’en suis jamais caché, j’aspire à jouer pour l’Algérie. C’est sûr que c’est difficile, mais cela ne dépend que de mes performances. Si on finit premier et que je joue le maximum de matchs, je peux prétendre à une sélection. C’est tout à fait normal d’avoir des ambitions et moi je rêve de porter les couleurs de l’Algérie. Maintenant je ne sais pas si le coach me connaît, à moi de prouver ma valeur sur le terrain. On sent dans vos propos de la confiance… Exactement. Je crois que dans la vie il faut être ambitieux en ayant des rêves qui peuvent paraître inaccessibles, il faut juste se donner les moyens et à force de travail, cela payera. Surtout que le sélectionneur national a déclaré que seuls les joueurs qui auront du temps de jeu dans leurs clubs respectifs,pourraient prétendre à une sélec-

Chaud derby pour Slimani

Avec deux points de plus que le Sporting (40 contre 38), le Benfica reçoit l’un des prétendants au titre cette saison. Pour ce derby, le coach du Sporting Lisbonne devrait faire un choix entre l’Algérien, Islam Slimani, dont les supporters du club réclament la titularisation depuis quelques semaines et le Colombien Montero. Ce dernier a déclaré que Slimani était une vraie «menace» pour lui et que malgré la bonne ambiance dans le groupe, chacun veut être titulaire pour cette rencontre qui promet. Ainsi, selon la presse portugaise, Jardim et contrairement aux dernières rencontres, pourrait donner sa chance à l’attaquant de Verts, en le titularisant. 

Ghilas veut confirmer

Auteur de son premier but de la saison en Coupe du Portugal, Nabil Ghilas pourrait lui aussi connaître sa première titularisation. Le joueur, qui a repris confiance, devrait au pire faire son entrée en cours de match pour la réception du FC Porto de Paços de Ferreira ce soir à 19h45.

Mesbah et Belfodil

devraient être retenus face au Genoa

Alors qu’il était absent la semaine dernière face à Catane (3-3), Mesbah devrait son être titularisé cet après-midi (15h00) pour la réception du Genoa. Ishak Belfodil, qui a joué un petit quart d’heure lors de cette rencontre, sera lui aussi aligné par Di Carlo : «J’ai vu un très bon Mesbah lors de cette première semaine de travail qui s’est rapidement adapté. Concernant Belfodil, lors du dernier match, il manque de rythme et il a besoin d’enchainer les matchs pour être à 100 %, mais je peux vous dire qu’avec un tel attaquant, on est sûr qu’il sera à chaque fois prêt». Livourne, 18e au classement, n’aura pas d’autre choix que de glaner les trois points pour espérer rester en Serie A, la saison prochaine. Belfodil, sur qui tous les espoirs ont été mis, lors de ce mercato hivernal, devra encore une fois prouver sa valeur, et ce, à moins de dix jours de la divulgation de la liste des joueurs qui prendront part au match amical face à la Slovénie le 5 mars prochain. Conscient qu’il est dans la ligne de mire du coach national, Belfodil devra cravacher dur lors de cette rencontre, mais le manque de rythme du joueur pourrait l’handicaper.

tion… Je suis d’accord avec lui, une sélection doit être composée des meilleurs joueurs qui évoluent dans les différents championnats. Donc, il faut enchainer les bonnes performances avec Leicester, ce qui veut dire que cela passe par des titularisations à chaque journée. Mais vous êtes nouveau dans cette équipe et il sera difficile de s’imposer... C’est vrai, moi j’arrive dans une équipe qui marche bien et qui reste sur

9 victoires d’affilée, ce qui démontre la qualité du groupe. Je ne peux pas jouer tout de suite et être titulaire, mais il reste 17 matchs. Je sais que je vais jouer et m’imposer, sans toutefois brûler les étapes. Un dernier mot pour les lecteurs de Maracana… Merci à vous et au journal Maracana de m’avoir donné l’occasion de m’exprimer. Je passe le salam à tous les Algériens, à ma famille et à tous les habitants de Beni Messous. Propos recueillis par M’hamdi Ramzi

Brahimi peu convaincant face à l’Espanyol Granada, qui restait sur une défaite face au Celta Vigo, devait impérativement s’imposer sur la pelouse de l’Espanyol Barcelone, pour s’éloigner de la zone de relégation. Yacine Brahimi, spectaculaire depuis le début de saison avec Granada, figurait titulaire au coup d’envoi au poste d’ailier gauche. Et c’est pourtant à l’étonnement général que les Catalans se sont imposés 1 à 0, alors qu’ils jouaient à 10 pendant plus d’une heure, après l’expulsion de

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Victor Alvarez. Le seul but de la rencontre a été inscrit par Hector Moreno, à 10 minutes du coup de sifflet final. Brahimi, auteur d’une prestation mitigée, quitte le stade Cornella-El Prat dépité de la prestation de son équipe. Les hommes de Lucas Alcaraz vont donc devoir se battre pour se maintenir en Liga. Brahimi doit vite ravaler sa déception et repartir de l’avant pour tenir l’objectif du maintien. M. R.


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Le match des occasions ratées

A

près 17 journées, bilan inhabituel pour l’équipe du CABBA : elle est dernière du classement avec 13 points seulement. La «faute» à un début de saison échoué, avec 2 victoires, 7 nuls et 8 défaites. Et la troisième victoire a eu lieu hier sur son terrain à Bordj Bou Arréridj, contre une équipe de l’USMA, leader, est invaincue avant le match. Le démarrage est compliqué, entre deux équipes solides, mais

qui ont du mal à combiner en milieu de terrain. Ça se rend coup pour coup, mais pas de franches occasions de but. Les visiteurs à l’aide de Feham Bouaza et Andriamatsinoro, 5e et la 13e minute, ont réussi à inquiéter la défense bordjienne mais Benkhoudja était aux bons moments et endroits. Les Bordjiens dominent timidement le milieu de terrain mais sans créer de vraies occasions. Jusqu’à la 27e minute,

● Quatre absents, côté bordjien: Djerrar (suspendu), Saâdi et Ali Guechi (sanctionnés par leur administration), Benaï ainsi que Hamdadou (blessés) ● Une prime de 20 millions de centimes pour battre l’USMA ● Lounès Bendahmane, qui était suspendu contre la JSS puis revenu face au MCEE, a retrouvé sa place aux côtés de Benhemine. ● Bouamrane, Rechrech et Hadouche n’ont pas été retenus parmi les 18 joueurs convoqués pour la rencontre face à l’USMA. Ils ne peuvent rien apporter de plus à l’équipe. ● Toual, le gardien bordjien, lui aussi n’a pas été convoqué pour la deuxième fois. ● Peu de supporters bordjiens : pour la troisième fois, les supporters bordjiens boycottent le stade du 20-Août de Bordj Bou Arréridj. ● Kouraïchi, le superviseur de l’équipe nationale est présent à Bordj Bou Arréridj pour superviser des joueurs. ● Espoirs : CABBA 0 – USMA 5.

Boualem le 18 février en France pour un contrôle

où, suite à un bon travail de Yaya dans la surface, le défenseur adverse commet une faute que l’arbitre ne siffle pas. Une minute après, Mesfar rate son face-à-face avec Zemamouche. Les dernières dix minutes du premier acte seront mieux maîtrisées par les Bordjiens, et c’est sur le plus score de 0-0, qu’ils se rendent au vestiaire pour la mi-temps. L’entame de seconde période est très similaire à la première, avec beaucoup d’engagements, mais peu de séquences de construction. Et à ce petit jeu, ce sont les locaux qui tirent le mieux leur épingle du jeu, avec une belle volonté et beaucoup de sérieux mais sans concrétiser. C’est

une deuxième mi-temps pleine d’occasions ratées : Mansour rate son face-à-face à la 56’, Yaya à deux reprises 68’ et 69’ rate aussi ses deux occasions devant le gardien Zemamouche qui n’a pas réagi. Son dernier tir est repoussé par la barre. Du côté des visiteurs, une occasion nette de Ziaya à la 54’ mais le gardien bordjien arrive à déjouer ce tir bien cadré. Une prestation un peu brouillon, mais toutefois intéressante qui allait accoucher d’un match nul 0-0, avec un scénario cruel. En effet, c’est encore un autre échec à domicile pour le CABBA qui stagne dans la zone rouge et met un pied en L2. Imad B.

F

Ligue Une 03

Fiche technique Stade : 20-Août 1955 (Bordj Bou Arréridj), Arbitres : Saïdi, Serradj et Rezgane Avertissements: CABBA : Oudni (66ʼ) USMA : Baitèche (24ʼ), Ziaya (45+1) et Meftah (86ʼ)

CABBA: Benkhoudja, Maameri, Chebira, Benhemine, Bendahmane, Oudni, Ammour (Bouguerra 89ʼ), Yaya (Hamimid 70ʼ), Mosrati, Mesfar etMansour (Bendremai 79ʼ). Entraîneur : Biskri

USMA: Zemamouche, Andriamatsinoro, Chafai, Ziaya (Gasmi 83ʼ), Bouchama, Feham, Khoualed, Benmoussa, Baiteche (Laïfaoui 73ʼ), Meftah et Ferhat Entraîneur : Velud.

BISKRI : «ON A RATÉ LA VICTOIRE» «Le résultat est décevant, le scénario du match est très cruel et la manière très inquiétante. Nous avons bien joué, dominé toute la partie et nous avons aussi maîtrisé le ballon; mais les buts ne suivent pas. Nous avons raté plusieurs occasions. Nous sommes dans un cycle d’échec, les joueurs manquent un peu de confiance. Il nous reste un petit espoir et l’équipe peut revenir. J’espère que tout le monde saura se remettre en cause et faire en sorte de tirer l’équipe vers le haut au lieu de l’enfoncer. Je compte bien faire ce travail de remise en cause de mon côté en tout cas.»

18E JOURNÉE

CABBA-USMA 0-0 DEUX DERBYS ALGÉROIS AU PROGRAMME Après le match dʼhier disputé contre le CABBA, les Usmistes joueront deux derbys algérois consécutifs. Le premier samedi prochain contre lʼUSMH à Bologhine et le second le 22 février contre le MCA probablement à Tchaker. Deux confrontations importantes pour les coéquipiers de Khoualed qui visent le titre de championnat cette saison.

BOUDEBOUDA ET DJEDIAT VICTIMES DES CHOIX DE VELUD

DZIRI : «C’ÉTAIT UN MATCH DIFFICILE» «On s’attendant à un match difficile. Nous avons eu en première mi-temps une occasion nette pour marquer. Les Bordjiens avaient eu 3 occasions de leur côté mais aucune n’a été concrétisée. Sincèrement le CABBA est une grande équipe et sa deuxième mi-temps nous a montré qu’elle ne méritait pas cette place dans le championnat.»

Les supporters attendent avec impatience les débuts de Nsombo Arrivé cet hiver, le Camerounais Ernest Nsombo attend toujours un signe de Velud pour effectuer ses grands débuts avec le maillot des Rouge et Noir. L’ex-joueur des Astres de Douala s’entraine depuis deux mois avec sa nouvelle équipe où il a montré un potentiel intéressant mais il n’a pas encore joué un match officiel. Il était prévu qu’il serait retenu contre la JSK mais à la dernière minute le coach usmiste a préféré changer d’avis. Même pour le match d’hier joué face au CABBA il n’a pas été convoqué. Il est vrai que la concurrence est rude au sein de la formation usmiste mais le Camerounais a besoin de temps de jeu pour montrer ce dont il est capable. Engagé au dernier mercato hivernal dans l’optique de renforcer le secteur offensif, le nouvel attaquant des Rouge et Noir veut avoir une chance pour apporter le plus escompté.

Depuis lʼentame de la seconde phase de championnat, on ne voit plus Boudebouda et Djediat dans le onze titulaire usmiste. Les deux joueurs en question sont victimes de la concurrence dʼune part et des choix de Velud de lʼautre. Boudebouda et Djediat devront se battre sʼils veulent retrouver du temps de jeu dans les prochaines confrontations.

MAZOUZI PRÉFÉRÉ À MANSOURI

LE RETOUR EN FORME DE ZIAYA LUI A BARRÉ LA ROUTE Le milieu de terrain de lʼUSMA, Hamia Boualem, sʼenvolera le 18 février à Paris pour effectuer un dernier contrôle médical pour savoir sʼil pourra retrouver ou non la compétition. Pour rappel, le joueur, victime dʼune double fracture cheville tibia, a subi deux opérations chirurgicales mais nʼa pu reprendre malgré la prise en charge dont il a fait lʼobjet de la part de la direction de lʼUSMA.

En faisant appel au Camerounais Nsombo cet hiver, l’entraineur Velud voulait renforcer son attaque en perspective de la seconde phase du championnat. Mais avec le retour en forme de Ziaya les choses sont devenues difficiles pour l’entraineur pour faire son choix. Préférant jouer la carte Ziaya ce dernier ne l’a pas déçu pour l’instant. D’ailleurs même Gasmi a été relégué sur le banc de touche suite au réveil de l’ex-international. L’attaquant camerounais continue de s’entrainer en redoublant d’efforts en attendant des jours meilleurs. Amine Larbi

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Le gardien Mansouri a été sacrifié pour le match dʼhier disputé contre le CABBA au profit de Mazouzi. Ce dernier a été retenu sur la liste des 18. La prestation médiocre de Mansouri lors du match face à la JSK a pesé dans la balance. A. L.


04

Ligue Une

18E JOURNÉE

A JSK-CRBAF 1-0 Fiche technique Stade : 1er-Novembre Affluence : très faible Arbitres : Bousster, Haci et Schamby Buts : Rial (90ʼ + 3) JSK Averts : Rial (70ʼ) JSK, Barki (70ʼ), Oukrif (90 + 4ʼ), Naili (87ʼ), Daoudi (31ʼ) CRBAF

JSK : Mazari, Remache, Mekkaoui, Rial, Benlamri, Yesli, Madi (Aouedj 42ʼ), Sedkaoui, Ebossé, Zaâbiya (Bencherifa 74ʼ), Beziouen (Messadia 53ʼ). Ent : Ait Djoudi.

CRBAF : Barki, Belaili, Daira, Oukrif, Griche, Ziad, Ferhat (Chouaieb 79ʼ), Naili (Saibi 87ʼ), Saidi, Daoudi, Amroune (Kara 76ʼ). Ent : Abbes.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Rial sauve les Canaris

ppelés à se racheter après leur dernière défaite face à l’USMA, les Canaris domineront l’essentiel des débats face au CRBAF. Devant une assistance faible, les coéquipiers de Rial vont dérouler, mais le dernier geste va manquer. L’équipe visiteuse est retranchée dans sa moitié de terrain, en guettant une erreur de l’adversaire et en opérant sur contres. Entre vitesse et précipitation, les canaris confondent et, tour à tour, Beziouen, Ebossé et Madi ratent des occasions franches de scorer. La bande à Ait Djoudi et malgré la pression exercée sur la défense adverse ne parviendra pas à trouver le chemin des filets et la première période se terminera sur le score de zéro partout. De retour des vestiaires, les Canaris vont aborder les débats avec les mêmes intentions qu’en première période, pressant très haut et imposant leur rythme. Cependant, la défense de Ain Fekroun est bien regroupée et défend à outrance, amorçant de temps à autres des contres attaque, mais sans danger sur les buts gardés par Mazari. Le dernier quart d’heure sera très animé côté Canaris, mais

Messadia et ses coéquipiers butent sur une défense volontaire et déterminée. Les Canaris et malgré la pression terrible exercée sur l’adversaire, ne trouve pas la faille durant le temps réglementaire. Cependant, et alors que l’arbitre allait siffler la fin du match, un cafouillage au sein de la défense de l’équipe de Ain Fekroun conduit à une faute dans la surface et l’arbitre siffle un penalty en faveur de l’équipe kabyle. Le capitaine Rial se charge de le tirer et ouvre la marque. Derrière, l’arbitre siffle la fin du match, avec la victoire sur le fil pour les Canaris devant une équipe valeureuse de Ain Fekroun. A. S.

AIT DJOUDI : «L’ESSENTIEL, C’EST LES 3 POINTS» «On savait que la rencontre allait être difficile face au CRBAF. Mes joueurs ont manqué de concentration, et cela est dû aux séquelles que le dernier match a laissé. Cependant, l’essentiel à retenir est que nous ayons réussi notre objectif, à savoir les trois points» dira Ait Djoudi à la fin du match.

ABBES : «LE PENALTY N’ÉTAIT PAS VALABLE» «Je pense qu’on méritait vraiment mieux, mais l’arbitre en a décidé autrement. Pour moi, le penalty n’était pas valable, et c’est dommage de fausser ainsi une partie de football» dira l’entraineur Abbes, déçu par l’issue du match.

HALILHDZIC PRÉSENT La rencontre entre la JSK et le CRBAF a été marquée par la présence du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Ce dernier était déjà présent à Bologhine pour assister aux débats entre la JSK et l’USMA, ce qui laisse penser que des joueurs du club canari sont dans le viseur du sélectionneur bosnien.

IL REPRENDRA DOUCEMENT LA COURSE DEMAIN

Maroci en voie de guérison Le milieu du terrain récupérateur de la JSK, Tayeb Maroci, qui traine toujours une blessure aux adducteurs, qui l’a éloigné des terrains depuis un bon moment maintenant, a effectué une autre IRM, la semaine passée et un autre contrôle chez le docteur Zemmouri. Les résultats sont satisfaisants et montrent une nette amélioration de son état de santé et sa blessure aux adducteurs semble se cicatriser. Un diagnostic qui a rassuré le staff médical, dont un programme spécifique mis en place depuis des semaines a porté ses fruits. Le Dr Djadjoua Ahmed et le kéni, Louni Hamrioui, qui font tout peut le remettre sur pied, se dis-

U-21 : JSK 2 – CRBAF 0

En match d’ouverture de la 18e journée de championnat, les espoirs canaris se sont imposés face au CRBAF par le score de deux buts à zéro.

MADI EN COLÈRE Après avoir été remplacé juste avant la mi-temps, à la 42’ plus exactement, le milieu de terrain Madi n’a pas caché son mécontentement. En effet, le joueur apparemment irrité par sa sortie, a rejoint directement les vestiaires, ce qui laisse penser que le joueur n’est plus satisfait de son statut au sein du club Kabyle.

ZAÂBIYA CONSPUÉ PAR LES SUPPORTERS Après un début prometteur avec la JSK, malgré sa discipline déplorable, l’attaquant Libyen ne semble plus trouver sa place au sein du club kabyle. Encore une fois, le joueur Libyen est resté muet face au CRBAF, et cela n’a pas été du goût des supporters kabyles présents au stade. Ces derniers l’ont conspué après son remplacement en cours de seconde période par Bencherifa.

ent satisfait de l’évolution de l’état de santé de Tayeb, qui pourra enfin reprendre le footing à partir de cette semaine. Le staff médical kabyle, à sa tête le docteur Djadjoua, dont les services sont reconnus par tout le monde à la JSK, lui a accordé le feu vert pour reprendre la course à partir de ce lundi soir pour maintenir sa forme, sachant qu’il faisait des exercices de musculation de sa partie supérieure.

IL SERA OPÉRATIONNEL DANS 20 JOURS Même s’il reprendra doucement la course, un travail de remise en forme lui sera tracé à partir de cette semaine pour qu’il puisse retrouver la plénitude de ses moyens physiques et techniques. Le lutin kabyle devra poursuivre les soins en parallèle, afin qu’il puisse retrouver toute sa forme le plus vite possible.  Il s’entrainera en marge du

groupe, avant de le réintégrer par la suite , selon l’évolution de son état de santé. En effet, l’enfant de Maghnia, sera pris en charge par le préparateur physique, Kamel Boudjenane, qui lui a déjà tracé un programme spécifique auquel il sera soumis pour qu’il soit au top de sa forme. Il débutera son footing dans un premier temps en marge du groupe, avant que la charge de travail ne soit augmentée au fil des jours. Le médecin du club aura un droit de regard dans le programme physique qui sera soumis au joueur, puisqu’il a suivi Maroci durant la période de convalescence.  Au train où vont les choses, Maroci sera opérationnel dans 20 jours et pourra de nouveau retrouver la compétition officielle, qui lui manque tant, ce qui rassure davantage le joueur et le staff technique, qui se dit soulagé de récupérer sa pièce maitresse dans la récupération. A. S.

«Je renouerai avec la compétition sous peu» Tayeb Maroci, même s’il n’a pas la date exacte de son retour à la compétition, dira qu’il ne lui reste pas beaucoup de temps pour renouer avec les terrains. Les supporters s’inquiètent pour vous et veulent connaitre l’évolution de votre état de santé... Sincèrement, mon état est de plus en plus meilleur. Les choses s’améliorent au fur et à mesure. Je tiens à rassurer tous ceux qui s’inquiètent pour moi, que je me porte bien en ce moment. Quand-est-ce que vous reprendrez la compétition ?

Je ne sais pas exactement, mais je peux dire que ça ne saurait tarder. Revenant à votre équipe. Que pensez-vous de cette entame de la phase retour que vous avez ratée ? C’est une entame acceptable. Nous avons réussi à battre le MC El Eulma sur nos bases et revenir surtout avec une belle qualification de Saïda. Le chemin est encore long pour bien faire. Je peux confirmer que nous sommes sur la bonne voie. Evoquant cette double confrontation contre le MC Oran. Que pensez-vous ? D’abord je dirai que nous avons eu un tirage au sort clément en recevant sur nos bases. Certes, cela n’est pas un paramètre pour la réussite en Coupe d’Algérie, mais c’est un avantage important pour nous. On doit d’abord aller chercher les trois points de la victoire chez-eux et les battre par la suite à domicile et se qualifier au prochain tour. Entretien réalisé par R. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

F

Ligue Une 05

Les Canaris pensent à la double confrontation face aux Oranais L’entraineur de la JS Kabylie, Azzedine Ait Djoudi, et ses hommes, se concentrent désormais sur le prochain match du championnat, face au MC Oran, prévu vendredi prochain au stade Ahmed-Zabana à Oran.

JSK-CRBAF 1-0 MCO-JSK AVANCÉ À VENDREDI

C

Le match de la 19e journée du championnat national de ligue 1, entre le MC Oran et la JS Kabylie a été avancé à vendredi prochain, selon le programme de la ligue nationale de football.

ette formation de l’Ouest du pays qui sera également le prochain adversaire aux quarts de finale de la Coupe d’Algérie, constitue une sérieuse préoccupation pour les Kabyles. Hier, les coéquipiers de Belkacem Remâche ont disputé le match des la 18e journée du championnat national de ligue 1 à domicile contre le CRB Ain Fekroun. Les Canaris ne pensent désormais qu’à ce rendez-vous face aux Oranais qu’ils affronteront, samedi prochain, en championnat et mardi en coupe d’Algérie. Ce premier rendez-vous qu’abritera le stade Zabana, constitue un bon test pour les Canaris avant le match de Dame coupe, prévu trois jours après. Le staff technique qui a accordé une seule journée de repos à ses joueurs, aura presque une semaine pour remédier aux lacunes et préparer son plan d’attaque contre les Oranais. Décidés, les coéquipiers de Sedkaoui ne veulent pas rater cette sortie à l’Ouest du pays pour avoir plus de confiance en prévision du match de coupe, prévu le 18 de ce mois.

LE CHAMPIONNAT D’ABORD, LA COUPE APRÈS Après une seule journée de repos, le premier responsable à la barre technique des Jaune et Vert, est attendu à rappeler, demain lundi, ses hommes pour reprendre le chemin des entrainements en prévision de cette sortie à l’Ouest du pays. Quatre jours de préparation seront largement suffisants pour le staff tech-

LE MATCH EST PRÉVU À 15H Le coup dʼenvoi de cette rencontre quʼabritera le stade Ahmed-Zabana, est prévu à partir de 15h. Les Canaris devraient se rendre jeudi à lʼOuest du pays, avant dʼaffronter le lendemain les Oranais, dans un match très important pour les deux équipes.

REPOS AUJOURD’HUI nique afin de remédier aux lacunes. Le staff technique de cette formation kabyle est attendu à établir un programme de préparation qui va avec cette double confrontation face au Mouloudia d’Oran. Mais, le coach kabyle ne veut pas griller les étapes, en exigeant aux joueurs une certaine concentration sur le match du championnat avant de penser à celui de la coupe. L’entraineur Ait Djoudi, avoue que le match ne sera pas une simple sinécure à l’ex-

térieur, mais dira-t-il, qu’il représente une bonne aubaine pour tester le groupe sur tous les plans, et voir surtout les points faibles et les points forts de l’adversaire avant de l’accueillir trois jours après au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou. En tous cas, le MC Oran n’est pas une équipe inconnue pour le staff technique kabyle. Les Oranais avaient réussi déjà a imposer le point du match nul au stade 1er-Novembre de Tizi Ouzou. R. S.

Zaâbiya, ce nouveau canari qui peine à s’envoler ! Recruté au dernier mercato hivernal par la JS Kabylie, l’attaquant libyen, Mohamed Zaâbiya, ne porte, pour l’instant que son nom, puisqu’à l’heure actuelle il peine encore à prendre son envol. Avec ses deux buts depuis sa relancée au club phare du Djurdjura, cet attaquant est toujours à la recherche de ses repères. Mis aux côtés de l’attaquant camerounais, Albert Ebossé, Zaâbiya ne s’est toujours pas repositionné sur le terrain. Comme il fallait donc s’y attendre, le nouveau canari peine encore à prendre son envol sous les couleurs Jaune et Vert de la JS Kabylie. Un dur travail reste à faire pour qu’il puisse retrouver son niveau. Zaâbiya est appelé à prendre très au sérieux sa situation avant qu’il ne soit trop tard pour lui. Cela fait deux matchs que le Libyen n’a pas trouvé le chemin des filets, c’était contre le MC Saïda en match de coupe et l’USM Alger en championnat. Cette inefficacité inquiète de plus en plus le staff tech-

18E JOURNÉE

nique ainsi que tous les membres du staff dirigeant, à leur tête le président Mohand-Chérif Hannachi.

IL EST TOUJOURS À LA RECHERCHE DE SES REPÈRES Il n’arrive toujours pas à se retrouver sur le terrain, l’attaquant Mohamed Zaâbiya est à la recherche de ses repères. Azzedine Ait Djoudi a confirmé dernièrement qu’il est en train de suivre son comportement sur le tapis vert afin de lui trouver un emplacement. Il est titulaire depuis son embarquement dans la maison kabyle, Zaâbiya n’a pas encore donné satisfaction. «Les gens doivent savoir que je ne suis qu’au début du chemin avec la JS Kabylie. Ce chemin est long et difficile. Je suis conscient de ma situation et du plus attendu de moi par toute une région. Je ne lésine pas sur les moyens pour apporter ma touche personnelle à cette équipe et honorer du coup la confiance faite en moi par les dirigeants du club, à leur tête Mohand Cherif-Hannachi», a avoué le joueur. Comme ce fut le cas lors des précédentes sorties, le technicien kabyle continue à faire confiance à cet attaquant aux côtés de son camarade, le Camerounais Ebossé.

PHYSIQUEMENT, UN DUR TRAVAIL L’ATTEND Malgré le fait d’intégrer le groupe lors du stage hivernal en Tunisie, cet attaquant n’est toujours pas prêt physiquement. «Je reconnais que je suis un petit peu en retard sur le plan physique. Mais je ne pense pas que cela durera très longtemps pour moi, puisque je ressens de plus en plus une nette amélioration», a reconnu le joueur. L’entraineur en chef, Azzedine Ait Djoudi, ne veut surtout pas lui mettre de la pression en ce moment, en se contentant de dire que le joueur a besoin d’un travail supplémentaire pour qu’il puisse se retrouver sur le terrain. A l’heure actuelle, le staff technique préfère temporiser et voir à l’œuvre le joueur pendant d’autres matches. Une chose est sûre, ceux qui l’ont recruté savaient qu’il n’était pas prêt sur le plan physique, puisqu’il manquait énormément de compétition. «Je sais dès le début qu’il n’était pas prêt physiquement. Mais sur le plan techAzzedine Ait Djoudi nique, je rassure qu’il a de devrait rappeler ses poulains demain, pour un bonnes qualités. On le préparpremier galop dʼentraineera pour l’avenir. Le but qu’il ments en prévision de la a marqué contre le MC El double confrontation conEulma était magnifique», a tre le MC Oran, (champiindiqué de son côté le président onnat et coupe). Mohand-Chérif Hannachi. R. S. R. S.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

REPRISE DEMAIN MATIN

Le staff technique de la JS Kabylie, a accordé une seule journée de repos aujourdʼhui à ses joueurs. Les coéquipiers de Madi devront en profiter pour évacuer une certaine fatigue due au match dʼhier contre le CRB Ain Fekroun, comptant pour la 18e journée de ligue 1.


06

Ligue Une

18E JOURNÉE

MCA-MCO 2-0 Fiche technique Stade : Omar-Hamadi Affluence : huis clos Arbitrage : Arab, Bazine et Dilmi Buts : Hachoud (42ʼ), Bougueche (51ʼ) MCA Averts : Benamar (19ʼ), Hicham Cherif (90ʼ) MCO, Bachiri (46ʼ), Zeghdane (54ʼ) MCA

MCA : Djemili, Hachoud, Zeghdane, Bachiri, Aksas, Ghazi, Boucherit, Yahia Cherif, Lavatsa (Dibi 59ʼ), Bougueche (Kacem Mehdi 67ʼ), Djalit (Bellaid 80ʼ). Entr : Bouali

MCO : Belarbi, Amrane (Benyettou 76ʼ), Benamar (Nait 54ʼ), Saidi, Aoued (Chadli 69) , Cherif, Bouerbiat, Dagoulou, Aouameri, Heriat, Nessakh. Entr : Benchadli

LES DIRIGEANTS DES DEUX FORMATIONS EN FORCE Même si, la rencontre sʼest déroulée à huisclos, le stade OmarHamadi, a drainé une grande foule de… dirigeants des deux formations, où on a pu apercevoir le président du doyen, Boumella côte à côte avec Djebbari.

PASCAL FAURE N’A PAS ENCORE RÉCUPÉRÉ SA LICENCE Lʼentraîneur adjoint du MCA, nʼa pas pu prendre place sur le banc, hier, à lʼoccasion de la réception du MCO car, Pascal Faure, nʼa pas encore récupéré sa licence auprès de la Ligue de Football Professionnel.

BOUGUECHE CAPITAINE D’UN JOUR En lʼabsence du capitaine habituel, Besseghier, pour cause de suspension, cʼest lʼexpérimenté Bougueche, qui a hérité du brassard de capitaine. Y. R.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Sans soucis pour le Mouloudia Dans l’obligation de se racheter après leur défaite surprise la semaine dernière face au CRB Aïn Fekroun, les protégés de Fouad Bouali, ont réalisé l’essentiel en venant à bout d’une formation du MCO, mal inspiré. Ainsi, dès la 10’, les locaux se procurent une belle occasion par l’entremise du Kenyan, Lavatsa, mais le tir de ce dernier, trop «mou» n’inquiète pas le gardien oranais. Quatre minute plus tard, Yahia Cherif, tente sa chance à l’entrée de la surface de réparation, mais son tir atterrit dans les bras de Belarbi (14’). Dominateurs, les Mouloudéens auraient pu ouvrir le score, suite à un coup-franc très bien botté par l’arme secrète du Doyen, Hachoud en l’occurrence, où le gardien aurait pu se faire surprendre par le rebond (17’). Très en verve lors de ce premier half, le coup franc de Zeghdane aurait pu faire mouche, si ce n’est le dégagement en catastrophe de Belarbi, qui encore une fois, sauve son équipe de l’ouverture du score (24’). Se contentant de jouer les contres, les Oranais se créeront une nette occa-

sion d’ouvrir score, après un coup-franc millimétré de Benamar, qui a été détourné par un défenseur mouloudéen. Aoued bien placé dans la surface, n’en profite pas et rate lamentablement un but tout fait (34’). Sentant le danger venir, les coéquipiers de Bougueche, redoublent d’efforts et parviendront à ouvrir le score, par le spécialiste maison des coupfrancs. En effet, Belarbi est battu après un fauxrebond du ballon qui permet l’ouverture du score pour les Mouloudéens (42’). En seconde période, les camarades de Yahia Cherif prennent les choses en main et la pression du MCA se fait de plus en plus présente. En effet, suite à un coup franc joué intelligemment entre Hachoud et Bougueche, ce dernier fusille le gardien Belarbi et permet aux siens de corser le score (51’). Touchés dans leur orgueil, les Oranais, auraient pu réduire la marque, après une tête rageuse de Amrane qui était bien embusqué dans la surface, où il a fallut toute la classe de Djemili pour écarter le danger (63’). L’ancien international et actuel sociétaire du MCO, Amri

COUPE D’ALGÉRIE ZEMITI : «C’EST NOTRE DROIT DE RECEVOIR LE MCA À HADJOUT» L’entraîneur de l’USMM Hadjout, Farid Zemiti, a affirmé hier à nos confrères de l’APS que son équipe est dans son droit de recevoir le MC Alger dans son stade, dans le cadre des quarts de finale de la Coupe d’Algérie, prévus mardi 18 février  : «C’est notre droit absolu de recevoir le MCA chez nous. Je pense que les règlements de Dame coupe sont clairs. L’USMMH a été tiré le premier lors du tirage, j’estime qu’il n’y a pas lieu de polémiquer. Le stade de Hadjout est homologué pour les matches du championnat, je pense que c’est une enceinte qui pourra garantir toutes les conditions pour le bon déroulement de la rencontre face au MCA», a-t-il déclaré.

7e but de la saison pour Hachoud…

Le défenseur international mouloudéen, Abderahmane Hachoud, a inscrit, hier, son 7e but de la saison en championnat, ce qui porte à 9 le nombre de réalisations toutes compétitions confondues (Coupe d’Algérie).

… ET DEUXIÈME RÉALISATION POUR BOUGUECHE Il était dit que les deux hommes en forme de ce début de la phase retour, marquent hier. En effet, Bouguèche a inscrit, hier, son deuxième but de la saison, après celui inscrit face au CSC, il y a de cela quelques journées.

GHERBI REFAIT SURFACE Hors liste lors des deux dernières rencontres, respectivement face à lʼUS Chaouia et le CRB Ain Fekroun, lʼancien joueur de lʼASO, Gherbi, a été cette fois-ci appelé pour le match face au MCO.

U-21 - LES JEUNES ACCROCHÉS PAR LES HAMRAOUA Les jeunes U-21 mouloudéens, nʼont pas pu faire mieux que match nul (2-2) face à leurs homologues du MCO au stade de Zéralda. Les Mouloudéens se maintiennent à la 9e position en attendant le derby de vendredi prochain face aux Belouizdadis. Y. R.

BOUALI : « LE PLUS IMPORTANT C’EST D’ÊTRE SUR LE PODIUM ET D’Y RESTER» Chadli, a lui aussi raté une nette occasion, après avoir été bien servi par Amrane, mais son tir passe juste à côté du cadre (67’). En fin de rencontre, le MCO aurait pu et dû réduire la marque, mais Heriat rate lamentablement le cadre (90’ + 4). C’est sur cette victoire que l’arbitre du match Arab, siffle la fin du match, ou les Mouloudéens ont réalisé l’essentiel, en glanant les trois points qui leurs permettent de rester au contact avec les premiers au classement en attendant le derby de vendredi prochain face au CRB. Youcef Rekhroukh

KACI SAÏD A DIRIGÉ L’ÉQUIPE DEPUIS LES GRADINS Le Manager Général du MCA, Kamel Kaci Saïd, nʼa pas manqué lʼoccasion dʼaider les partenaires de Bougueche, en prodiguant des conseils sur le placement, tout au long de la rencontre, ce qui a fait dire à quelques présents, que le Mouloudia a désormais deux entraîneurs, lʼun sur le banc et lʼautre dans les gradins.

BOUMELLA A RENDU VISITE AUX JOUEURS Le président du club mouloudéen, Boumella, a rendu visite hier juste avant le départ pour le stade, aux joueurs, à qui il a promis de débloquer le salaire du mois de janvier, en cas de victoire face au MCO.

Y. R.

Le coach Mouloudéen, s’est montré élogieux envers ses joueurs qui ont sué pour venir à bout de cette coriace équipe du MCO :« C’est vrai que le rendement de mes joueurs n’était pas au top, car ce n’est pas facile de jouer sans public. On a joué aussi face à une très belle formation du MCO, qui a cru en ses chances jusqu’au bout. Le plus important c’est d’être sur le podium est d’y rester. Les deux réalisations sont venus sur des balles arrêtés, ce qui est une bonne chose, si on réussi de faire la même chose lors des prochains matchs, je signe dès maintenant », interrogé sur le prochain match face à son ancienne formation, le CRB il dira  : «  Ce sera un grand plaisir de retrouver le stade du 20- Aout et le CRB avec qui, j’ai passé de très bons moments », a-t-il déclaré. Y. R.

PREMIÈRE TITULARISATION POUR LAVTASA Lʼattaquant kenyan, Edwin Lavatsa, a été titularisé pour la première fois depuis son arrivée au Mouloudia, hier, face au MCO. Fouad Bouali, a voulu donner sa chance à Lavatsa qui nʼa pas eu le rendement escompté, faut-il le dire, pour sa première participation en tant que titulaire.

DIBI SUR LE BANC... Le deuxième attaquant africain du Mouloudia, Dibi, nʼa pas été aligné dʼentrée de jeu. En effet, Stéphane Paul Dibi, est entré en cours de jeu.

…KACEM MAHDI AUSSI Le milieu de terrain du MCA, Kacem Mahdi, nʼa pas fait partie, lui aussi, du onze de départ. Il faut rappeler que le joueur nʼa pas pris part à la dernière rencontre face au CRB Aïn Fekroun, où il a été ménagé par le staff technique.

AKSAS PRÉFÉRÉ À BELLAÏD Le coach Mouloudéen a opéré un changement de poids en défense. En effet, Bouali a préféré aligner en défense centrale, Aksas à Bellaïd pour ainsi donner plus de mordant à se secteur de jeu, quelque peu malmené depuis quelques rencontres.

DAOUD, DJEGHBALA ET YACHIR HORS 18 Trois joueurs nʼont pas été convoqués pour la rencontre dʼhier face au MCO. Il sʼagit de Daoud, Djeghbala et Yachir. Il faut dire que ce dernier, est entré dans une colère noire, après avoir appris quʼil ne jouera pas la rencontre.

BERRADJA RETROUVE SES EX Lʼancien joueur du Mouloudia dʼAlger, Sedik Berradja, nʼa pas manqué lʼoccasion de saluer ses ex-partenaires. En effet, le jouer sʼest dirigé juste avant le début de la rencontre dans le vestiaire des Mouloudéens pour les saluer.

HUIS CLOS RESPECTÉ À LA LETTRE Le moins que lʼon puisse dire et contrairement aux «mauvaises habitudes», lors de la rencontre MCA-MCO, le huis clos a été respecté à la lettre, avec une vérification stricte de la part des responsables du stade de lʼidentité et de la fonction de chacun des présents.

Y. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

F

Ligue Une 07

IL N’ATTEND QUE LE FEU VERT DU MJS POUR ENTAMER LES TRAVAUX

Le Mouloudia veut transformer le terrain de Hadjout en petit complexe sportif Comme tout le monde le sait, depuis le passage du Mouloudia d’Alger sous l’égide de la Sonatrach, sa nouvelle direction a loué le complexe olympique, Mohamed-Boudiaf, afin d’exploiter toutes ses commodités, y compris le stade du 5-Juillet.

vestiaires de ce dernier seront concernés par une nouvelle restauration. Cette dernière vise l’élargissement des vestiaires afin de créer une salle de soins ainsi qu’une salle de musculation, étant donné que le Mouloudia n’a pas ces deux outils de travail, surtout depuis qu’il a quitté l’hôtel du 5Juillet. Et comme ce lieu cité précédemment est assez grand pour y2 construire deux salles, tout en procédant à la rénovation des vestiaires, le doyen des clubs algériens aura droit à son petit centre sportif digne d’un club professionnel, en attendant la construction de centres de formation.

M

ais après la fermeture de ce dernier, suite au drame survenu au mois de septembre dernier, lors du derby USMA-MCA, où deux supporters usmistes ont trouvé la mort après leur chute de l’étage supérieure, le jardin fétiche du Mouloudia d’Alger a été fermé, ce qui a laissé ce dernier opter pour le stade Omar-Hamadi à Bologhine. Or, ce dernier n’a été mis à la disposition de la direction mouloudéenne que pour abriter ses matchs entrants dans le cadre de la compétition officielle, sans les entraînements. Une situation qui laissé le Mouloudia dans l’impasse, puisqu’il peine à trouver un lieu d’entraînement, mais heureusement qu’il a été sauvé par le terrain annexe du 5-Juillet, connu sous le nom de Hadjout. Et en parlant de ce terrain, il a donné des idées aux actuels responsables mouloudéens qui souhaitent le réaménager, dans l’optique de l’exploiter de manière continue. A cet effet, on apprendra d’une source digne de foi, que la direction mouloudéenne a préparé un petit projet de rénovation de ce stade en question, afin de le transformer en un petit centre sportif. Dans ce sens, une correspondance a été envoyée récemment au ministère de la Jeunesse et des Sports, comportant le projet en question,

UN SIÈGE ADMINISTRATIF SERA CONSTRUIT AUDESSUS DES VESTIAIRES et ce, afin d’obtenir l’aval et surtout le feu vert de la première instance sportive du pays, pour que les travaux de transformation du terrain Hadjout soient entamés dans un futur très proche.

LE TERRAIN SERA ÉLARGI POUR AVOIR DEUX PELOUSES, DONT UNE EN SYNTHÉTIQUE Ce terrain en question qui est doté d’une pelouse en gazon, mais qui est loin d’être à la hauteur, à cause du manque flagrant en matière d’entretien de la part de la direction de l’OCO, pourrait faire, dans le cas où le Mouloudia aurait le OK du MJS, l’objet d’une transformation catégorique qui commencera d’abord par son élargissement afin d’obtenir deux terrains au lieu d’un, surtout que l’e-

space est suffisant pour concrétiser cette idée. Une fois élargi, il sera question de créer deux terrains, le premier sera gazonné. Alors que le second sera doté d’une pelouse synthétique de la dernière génération. Ce qui fera de ces deux terrains les lieux principaux qui abriteront les entraînements du Mouloudia d’Alger sans que ce dernier aille voir ailleurs.

UNE SALLE DE SOINS ET UNE SALLE DE MUSCULATION À CÔTÉ DES VESTIAIRES Ce projet en question, élaboré par les responsables mouloudéens qui furent inspirés par les centres sportifs qu’ils ont vus en Espagne, lors du dernier stage hivernal, ne concernera pas uniquement le terrain de Hadjout, puisque même les

Et pour que le Mouloudia d’Alger ait un centre sportif digne de ce nom, ceux qui ont eu cette idée de transformer le terrain de Hadjout, n’ont pas omis d’ajouter un autre détail qui confirme que leurs ambitions riment avec le professionnalisme. En effet, selon notre source, il est aussi prévu de construire un étage supplémentaire au -dessus des vestiaires, afin d’y installer des bureaux qui serviront de direction pour les différentes catégories du club, y compris celle des seniors. En attendant l’accord favorable du ministère de la Jeunesse et des Sports. Les dirigeants mouloudéens espèrent que leur ambition se concrétise dans un futur très proche afin de permettre au doyen des clubs algériens de bénéficier d’un petit centre sportif, tout en finissant avec le casse-tête des lieux d’entrainement qui ne date pas d’hier. Youcef Rekhroukh

APRÈS QUE LA DIRECTION MOULOUDÉENNE EUT SONGÉ À UN RETOUR DÈS LA PROCHAINE SAISON

Le stade de Rouiba sera réaménagé et ses tribunes seront élargies La direction du Mouloudia d’Alger a annoncé son intention de revenir au stade communal de Rouiba, dès le prochain exercice, en attendant la réouverture du stade du 5-Juillet.

L

es responsables du stade en question, ainsi que les autorités locales de la ville de Rouiba, qui ont donné leur accord de principe pour que le club phare de la capitale revienne dans son ancien jardin fétiche où il a réalisé son retour en première division lors de la saison 2002/2003, ainsi que la coupe de l’UNAF et quelques matches de l’exercice 2011. Et

face à l’impossibilité de revenir au stade du 5-Juillet, qui est fermé pour au moins deux ans, sans parler de la dégradation des relations entre la direction mouloudéenne et usmiste, après que cette dernière eut refusé d’accorder des créneaux d’entraînement au Mouloudia au stade Omar-Hamadi de Bologhine. Toutes ces données ont motivé, et surtout convaincu les dirigeants mouloudéens à quitter SaintEugène dans les plus brefs délais, et tout laisse prédire que tous les chemins mènent désormais au stade de Rouiba. En parlant de ce dernier, selon des indiscrétions, on apprendra que les responsables du complexe sportif de la com-

mune de Rouiba, qui est complètement délaissé depuis un bon moment, se sont décidés à reprendre les choses en main, surtout après que la direction mouloudéenne eut proposé de prendre à sa charge tous les travaux de rénovation dont fera l’objet le stade de Rouiba.

LE STADE FERA PEAU NEUVE En parlant des travaux, la même source nous confiera que la direction du stade n’attend qu’un signe de son homologue mouloudéenne, afin d’entamer la restauration. Concernant les travaux en question, tout devrait être retapé, que

ce soit la pelouse, qui est dans un piteux état, les vestiaires, ainsi que les tribunes. Justement, en parlant des tribunes, il est prévu qu’elles fassent l’objet d’une extension où les deux tribunes seront raccordées par deux virages. Ce qui laissera cette enceinte sportive contenir plus de supporters, sans parler du fait qu’il aura une autre allure le stade de Rouiba qui est complètement à l’abandon. Donc les prochains jours apporteront certainement du nouveau par rapport à ce dossier, puisque les deux parties se seraient entendues de passer à la vitesse supérieure dans un futur très proche. Y. R.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

18E JOURNÉE

MCA-MCO 2-0 IL N’A PAS ENCORE REPRIS DU SERVICE

ATTALLAH SOUS LA MENACE D’UNE MISE EN DEMEURE Parti en France juste avant le match des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, disputé par son équipe à Oum El Bouaghi face à l’US Chaouia, le secrétaire général du Mouloudia d’Alger, Abderrahmane Attallah, est aux abonnés absents, puisqu’il n’est pas encore revenu, ni donné signe de vie depuis son départ qui remonte déjà à trois semaines. Cette absence a intrigué ses responsables, y compris le président Boudjemaâ Boumella. Face à ce silence radio d’Attallah, les actuels dirigeants mouloudéens se sont décidés de se pencher sur son cas, surtout que son absence est tombée au mauvais moment. Car, en plus de la compétition officielle, la licence de l’entraîneuradjoint, Pascal Faure n’a pas encore été récupérée, alors que cela devait se faire dimanche passé.

UN COURRIER LUI A ÉTÉ ENVOYÉ JEUDI Afin de régler son cas de manière définitive, la direction du Mouloudia d’Alger a procédé, jeudi,  à l’envoi d’un courrier, contenant une lettre de mise en demeure à l’encontre d’Abderrahmane Attallah, à cause de sa longue absence non justifiée. Cette démarche faite dans les règles de l’art se veut comme un avertissement, pour que le concerné revienne et justifie son abandon de poste, pour des raisons encore inconnues. Et à en croire des indiscrétions, le courrier destiné à Attallah contenant un délai de 48 heures, pour que soit le concerné se profile et reprend sa mission, ou bien, il sera automatiquement mis en demeure, soit sa mission en tant que secrétaire général du Mouloudia d’Alger prendra fin à l’issue dudit délai, qui devrait prendre fin aujourd’hui. Reste maintenant à savoir si le concerné refera surface, en répondant à cet avertissement, ou bien il se fera éjecter par la direction du vieux club algérois. Y. R.


Ligue Une

08

18E JOURNÉE

A

USMH-RCA 2-1 Fiche technique Stade : 1 er-Novembre Affluence : Nombreuse Arbitres : Halalachi, Azrine, Doulache Avertissements : Hendou (41') USMH, Harrouche (70') RCA Buts : Younès ( 31' ), Abid (63') USMH -- Bougueroua (14') RCA Expulsion : Hadji( 37') RCA

USMH :

Doukha, Boulekhoua, Mazari, Ziane C., Belkheir, Hendou (Azzi 90') , Ait Ouamar, Sylla (Mebarki 79'), Younès, Abid, Amada (Fergani 90' + 2') Entraîneur : Charef

RCA :

Kara, Nemdil, Chaoui, Belaid, Zedam, Rait, Amiri, Harrouche (Mamadou 70'), Mokdad (Abdelkadous 82' ), Hadji, Bougueroua Entraineur : Cherif El Ouazzani

ZIANE REMPLACE BELKAROUI DANS L'AXE En l'absence de Belkaroui pour différentes raisons, le coach a confié la tâche à Cherif Ziane pour le remplacer dans l’axe. Ce dernier, qui traîne une expérience derrière lui, a assumé comme il se doit sa mission en donnant plus de sûreté dans le compartiment défensif des Jaune et Noir.

El Harrach prend sa revanche

lors que les Harrachis pensaient que leur équipe, qui a réalisé la semaine passée un bon réultat à Constantine en obligeant le CSC au partage des points, entame en force la partie, ce fut le contraire qui s'est produit. Ce sont les Arbéens qui dominent d'emblée les débats obligeant les locaux à opter pour la prudence. Les Bleu et Blanc mènent à leur guise les contres heureusement que Doukha est dans un bon jour pour bloquer leurs essais. On joue la 14' Bougueroua seul devant les buts hérite d'une belle passe de Hadji qui ne trouve aucune difficulté pour mettre le cuir hors de portée du portier harrachi. Les supporters locaux étaient ''abattus'', ils ne s’attendaient pas du tout. Ils essayent de secourir les camarades de Hendou par leur encouragement en vain, ces derniers arrivent tant bien que mal de retrouver leurs repères sur le terrain. Il a fallu une erreur défensive exploitée en but par Younès. Ce but n'a pas ''réveillé'' les locaux qui continuent de subir le jeu des visiteurs. Les Arbéens font de leur mieux pour terminer le premier half à leur avantage, malheureusement, ils ne purent concrétiser les

BOUSLIMANI PRÉSENT Le présiden du conseil d'administration est arrivé à quelques minutes du début de la partie. Il a été longuement ovationné par les supporters avant de prendre place dans la tribune officielle en compagnie de ses amis pour suivre la partie Les quelques anciens joueurs n'ont pas manqué de le saluer.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

nombreuses occasions créées tout au long de ces premières quarantecinq minutes de jeu. En dépit de tous leurs efforts, les gars de La Mitidja n’arrivent pas à ajouter d'autres réalisations Le premier half s'est achevé sur le score nul un but dans chaque camp. En seconde période, après la sortie de Hadji, les Harrachis reprennent bien le match en main dominent leurs hôtes copieusement et se voient récompensés par un second but par le jeune Abid. Cette réalisation a été ensuite crânement défendue par les locaux pour empêcher les visiteurs de rétablir l'équilibre. Lotfi S.

SYLLA EN MENEUR DE JEU Le joueur africain Sylla s'est reconverti en meneur de jeu en l'absence de Boumechra absent ce jour. Sylla avait bien tenu son rôle en prêtant main forte aux défenseurs dans les moments difficiles .

BECHOUCHE : «VICTOIRE IMPORTANTE» Après avoir bien résisté à la domination des visiteurs durant la première période de jeu, les Harrachis reprendront le match en main. «On a souffert des attaques répétées des Arbéens décidés plus que amais de repartir avec les trois points de la victoire. On s'est repris par la suite avec en prime un joli but signé Abid. Cette victoire stimukeradavantage le groupe pour les prochaines échéances.»

AMANI : «HADJI SERA SANCTIONNÉ» Le président d'Ezzerga était dans tous ses états en fin de partie par la défaite de son équipe. «On était bien en place malheureusement l'expulsion de Hadji a tout chamboulé, on a mal fini la partie avec une défaite en plus, alors qu'on pourrait repartir avec le meilleur résultat possible. L. S.

ILS ENVISAGENT UNE GRÈVE À PARTIR DE DEMAIN

Les joueurs exigent du concret de Bouslimani Selon des sources bien informées, les joueurs harrachis ne veulent plus rester les bras croisés en constatant que leur situation financière n’a pas évolué malgré la nomination d’un nouveau président, à savoir Bouslimani.

C

e dernier ne cesse de s’exprimer ces derniers temps et promet de régler les joueurs, mais rien n’est fait et les joueurs s’inquiètent. «Il y a un nouveau président nommé à la tête du club, mais pour le moment, on n’a rien vu de concret, puisque la situation reste la même. Cette situation affecte beaucoup les joueurs» affirme un des joueurs de l’équipe, qui affirme que le

RÉSULTATS DE LA 18E JOURNÉE

Rencontres

Résultats

MCA-MCO JSK-CRBAF CABBA-USMA JSS-MCEE MOB-CSC ESS-CRB USMH-RCA ASO-JSMB

2-0 1-0 0-0 3-2 2-0 1-0 2-1 2-1

Equipes 1. ES SÉTIF 2. USM ALGER 3. JS KABYLIE 4. MC ALGER 5. ASO CHLEF 6. CS CONSTANTINE 7. RC ARBA 8. USM EL HARRACH 9. JS SAOURA 10. MC EL EULMA 11. MO BEJAIA 12. MC ORAN 13. CR BELOUIZDAD 14. CRB AIN FEKROUN 15. CAB B. ARRERIDJ 16. JSM BEJAIA

Pts 36 36 30 30 30 28 26 25 25 25 21 19 18 14 14 13

J 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18 18

G 10 10 08 09 08 07 08 07 07 06 06 05 05 03 02 02

N 06 06 06 03 06 07 02 05 04 07 03 04 03 05 08 07

P 02 02 04 06 04 04 08 06 07 05 09 09 10 10 08 09

BP 22 20 20 19 20 17 16 19 22 17 15 13 14 08 10 10

BC 10 10 13 12 11 14 17 18 21 17 19 21 20 15 22 24

Diff 12 10 07 07 09 03 -01 01 01 00 -04 -08 -06 -07 -12 -14

RÉUNION BOUSLIMANI-JOUEURS À LA FIN DU MATCH A la fin de la rencontre entre l'USMH et le RCA, le nouveau président harrachi, Djaâfar Bouslimani, s'est réuni avec les joueurs et le staff technique pour mettre les points sur les «i» concernant leur dû. Le président a été très clair avec ses joueurs : «Je fais de mon mieux pour redresser la situation et remettre l'équipe sur les rails. Je vous demande d'être patients. Le problème des arriérés sera réglé incessamment.» Les joueurs ne semblaient pas du tout convaincus du discours de leur président et reprochent à l'administration le manquement à sa parole à plusieurs reprises. nouveau président n’a rien ramené avec lui et le groupe tout comme le club ont besoin d’avoir du concret. Selon nos sources, les joueurs menaceraient de recourir à la grève après le match face au RCA de même qu’ils boycotteront les entraînement dans les jours à venir pour faire pression sur la nouvelle direction qui gère le club ces dernier temps. Il faut savoir que Bouslimani a affirmé, dans un premier temps, qu’il n’est pas encore officialisé à la tête du club et il faut attendre les jours à venir pour concrétiser tout cela. «Pour le moment je suis pas officiellement à la tête du club. Il reste le changement des statuts, mais tout cela passera par une AG qui se tiendra mercredi prochain»

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

indique Bouslimani.

BOUSLIMANI PROMET DE REMBOURSER BOUSSEHABA Le nouveau président de l’USMH, Bouslimani, a pris attache avec le joueur Boussehaba. Les discussions entre les deux personnes ont tourné autour de l’intervention chirurgicale subie par le joueur en question. Dès lors que le joueur a tout payé de sa poche, le nouveau président veut lui rembourser les frais, ce qui a beaucoup touché Boussehaba, qui sera à Alger la semaine prochaine afin de discuter avec les responsables harrachis et l’entraîneur concernant son avenir avec le club. Lotfi S.


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Ligue Une 09

Chlef difficilement !

18E JOURNÉE

ASO-JSMB 2-1 Fiche technique Stade : «MohamedBoumezrag» Affluence : moyenne Arbitres : Bachir, Hadj-Saâd et Abid Avertissements : Salhi (12ʼ), Lekhdari (77ʼ) ASO Buts : Farhi (15ʼ), MESSAOUD (55ʼ) ASO Meddahi sp (78ʼ) JSMB

ASO :

L

a partie a débuté timidement, les deux équipes préférant jouer de prudence. Le premier but de l’ASO est survenu à la 15’ lorsque Messaoud a débordé avant de se défaire d’un défenseur puis centrer sur Farhi qui, de la tête, à ouvert la marque. Les Béjaouis ont répondu par un contre à la 18’où la défense chélifienne ayant flanché ce dont a profité Meddahi en tirant, mais Farhi,

qui était sur la trajectoire du ballon, a sauvé sur la ligne. A la 25’, les Chelifiens ont raté un but tout fait suite à un contre bien ficelé. En effet, Boussaid démarque Deham qui passe à Messaoud. Ce dernier sert Farhi sur un plateau mais il rate alors qu’il se trouvait seul face aux buts lorsque Kacem est sorti à sa rencontre. Ne voulant pas abdiquer, les Béjaouis ont riposté par un contre ponctué par

un tir de Aggoune repoussé par le poreau, Meddahi reprend, mais rate le cadre pourtant vide. Sur ce score, la mi-temps est sifflée en faveur des locaux. Après la pause, les Chélifiens cherchent à se libérer et cela est arrivé à la 55’ lorsque Messaoud exécute un coup franc. Le ballon est mal dégagé par un défenseur, Messaoud reprend la balle et inscrit le second but de son équipe. A

la 66’, Belgherbi, démarqué par Hammouche, part balle au pied, tire, mais rate le cadre. A la 77’, suite à un corner des Béjaouis, Lekhdari touche le ballon de la main, l’arbitre siffle un penalty. Meddahi exécute la sentence et réduit la marque pour la JSMB. La suite a vu les deux équipes faire de leur mieux, mais c’était compter sur la solidité de la défense locale qui était bien en place. Z. Z.

Salhi, Badarou, Zazou, Lekhdari, Naâs, Selama (Zaouche 75ʼ), Boussaid Meliani Deham (Merzougui 70ʼ), Messaoud, Farhi (Guenaou 83ʼ).

Ent : Ighil

JSMB : Kacem, Koulibaly (Laribi 89ʼ), Megatli, Bouabta, Mebarakou, Boukemacha, Aggoune, Louhoungou, Belgherbi ( AitFerguene 80ʼ), Hammouche, Meddahi. Ent : Djabbour

absences deviennent un Ali-Hadji : Les handicap pour les Béjaouis «Il ne faut pas baisser les bras» P L’une des cartes gagnantes d’Ighil, Ali-Hadji, a fait défection face à la JSMB après qu’il eut été suspendu pour contestation de décision face au CRB. Face au CRB, l’équipe a vraiment déçu… Tout d’abord, il ne faut pas faire un drame de cette défaite qui fait partie du passé et puis, nous avons été amoindris par les absences de plusieurs de nos camarades qui étaient et sont encore blessés. Ajoutez à cela la pression du public adverse et l’arbitrage tatillon et la conclusion est la défaite. Après la victoire face au MCO, il y avait pourtant place à la confirmation… Comme vous le dites, nous étions dans l’obligation de confirmer et nous étions parés pour le résultat positif mais les données ont faussé nos calculs. Je dois aussi dire que l’adversaire a mis toutes ses forces pour sortir vainqueur. Vous avez été sanctionné lors de ce match… C’est vrai mais je n’ai rien fait de méchant sauf demander à l’arbitre un petit droit mais il a noté je ne sais quoi sur la feuille de match. Dommage. Vous manquerez donc à l’appel face à la JSMB… Encore une fois dommage car

l’équipe a besoin de toutes ses forces mais je fais confiance à ceux qui seront sur le terrain pour arracher la victoire et renouer avec le public. Justement, comment sera ce match? Ce qui est certain c’est que ce sera une partie très disputée face à un adversaire qui fera le maximum pour sortir de la zone dans laquelle il se morfond. A ce titre, nous serons appelés à faire de la prudence notre arme absolue sans pour autant omettre d’y afficher nos atouts. Nous devons jouer avec la sérénité adéquate et ne pas être stressés. On vous sent optimiste… Mes camarades ne manquent pas d’atouts surtout que la confiance y est et puis avec le retour de certains joueurs, ce sera encore plus motivant pour un résultat probant pour ne pas lâcher prise d’autant que la suite sera ardue. Le staff technique sera encore une fois obligé d’aligner des jeunes… Je crois que ceux qui seront alignés fouleront le terrain avec la détermination voulue. Il ne faut pas oublier que notre équipe a bien réagi là où on l’attendait le moins. Ces jeunes sont l’avenir du club et ils en sont conscients, à eux de confirmer et d’honorer la confiance de tout l’entourage. Entretien réalisé par Z. Zitoun

ersonne n’ignore que les absences auxquelles a fait face le staff technique béjaoui depuis le début de saison ont été parmi les grandes raisons ayant fait que le club réalise de mauvais résultats en occupant la place de lanterne rouge depuis la 17e journée après la défaite à domicile face au RC Arba. Le coach Djabour se trouve à chaque fois dans l’obligation de procéder à des changements au niveau de l’équipe type pour combler les lacunes et se permettre de réaliser les résultats escomptés. Mais en vain, du moment qu’il ne dispose pas beaucoup de solutions pour faire face à ces absences répétitives qui ne se passent pas sans pour autant influer négativement sur le rendement du groupe. Des absences qui se répètent à chaque fois sans qu’on sache les raisons et ce, même pour le coach franco-algérien. Un vrai casse-tête surtout en ces moments difficiles que traverse l’équipe.

L’ÉQUIPE DOIT RÉAGIR ET L’ESPOIR DEMEURE Bien que les Vert et Rouge de la JSM Béjaia occupent la dernière place du classement général avec 13 points seulement, il n’en demeure pas moins que les Béjaouis gardent toujours l’espoir de quitter cette zone de turbulences et de remonter dans le classement pour éviter le purgatoire. En effet, face à ces mauvais résultats enregistrés lors des précédentes journées, la bande à Kamel Djabour se trouve dos au mur où les coéquipiers de Boukemacha doivent réagir et récolter le maximum de points pour sortir de cette mauvaise situation et par là même, jouer à fond ses chances pour atteindre l’objectif tracé.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

LA DIRECTION MET LA BALLE DANS LE CAMP DES JOUEURS

La direction du club, qui semble être consciente de la difficulté de la tâche qui attend l’équipe à l’avenir, n’a pas pris beaucoup de temps pour mettre tous les moyens nécessaires à la disposition du staff technique et les joueurs et de rejeter la balle dans le camp de ces derniers. Pour cela, le président Boualem Tiab, qui s’est réuni récemment avec les joueurs, a demandé aux coéquipiers de Mebarakou de ne pas abdiquer et de fournir le maximum pour arracher les résultats qui permettront à l’équipe de réussir son objectif et se maintenir en ligue 1. Mieux encore, il a procédé à la régularisation de la situation financière des joueurs pour les mettre devant leurs responsabilités.

DJABOUR RISQUE DE NE PAS TERMINER LA SAISON Face à la série de mauvais résultats mais aussi à la menace de la relégation qui plane actuellement sur l’équipe béjaouie, le premier responsable de la barre technique risque de ne pas terminer la saison si son équipe continue d’enchaîner des contreperformances. Cela dit, la prochaine rencontre face à l’ES Sétif s’annonce décisive et capitale pour lui puisque un autre faux pas à domicile pourrait lui coûter sa place à la barre technique du club. Ce qui lui impose de trouver les solutions nécessaires et renouer avec les bons résultats dans les plus brefs délais pour réaliser l’objectif tracé et éviter le purgatoire. S.A.S.


10

Ligue Une

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Yettou casse la baraque !

18E JOURNÉE

Fiche technique MOB - CSC 2-0 Coupe de la CAF 

POURQUOI CETTE PARTICIPATION ?

La participation des Vert et Noir à la coupe de la CAF a suscité moult interrogations auprès des observateurs sportifs qui, jusquʼà présent, nʼont pas compris les véritables raisons de cette décision. Une décision qui a donné lieu à toutes les supputations et qui a engendré, par la suite, les discussions les plus folles : «Sʼil est vrai quʼon nʼattend rien de cette coupe de la CAF, il nʼen demeure pas moins que nos joueurs vont acquérir une certaine expérience qui va leur permettre de se préparer aux prochaines échéances des différentes compétitions continentales. La coupe de la CAF ne figure pas parmi nos priorités mais nous allons gérer match par match pour avoir une idée sur notre niveau réel» nous a-t-on confié. Aussi cette participation se veut dʼabord et avant tout lʼoccasion ou jamais de tester les compétences de cette équipe des Vert et Noir qui aura à disputer des joutes sans aucune pression. Dʼailleurs, dans ce contexte, certains responsables nʼhésiteront pas à ajouter : «Cela ne veut pas dire que nous allons faire de la simple figuration. Loin de là. Nous essayerons de représenter dignement le football national et de lʼhonorer. Nous ferons de notre mieux pour aller le plus loin possible dans cette compétition et dʼacquérir une grande expérience dans ce domaine.» Scindés en deux équipes, les Vert et Noir sont décidés à relever le défi et à faire parler dʼeux, notamment dans une compétition où ils nʼont pas lʼhabitude de sʼaventurer. Une participation qui vaut son pesant dʼor, en matière de… publicité, tant pour le club que pour…Tassili Airlines. A. Z.

Stade : Unité Maghrébine Affluence : nombreuse Arbitres : Bichari, Gourari, bourouba Buts : Yettou (32ʼ) et (37ʼ) MOB Averts : Bouhenna (6ʼ), Boulahia (23ʼ), Boulemdais (41ʼ) CSC ; Chebana (62ʼ) MOB

MOB :

Berrefane, Baouali, Guedjali, Bouamria, Chebana, Ferhat, Rehal, Yettou (Dehouche 89ʼ), Magassouba (Yaya 68ʼ), Akrour, Boulaincer (Brahami 75ʼ). Ent : Amrani.

L

es Mobistes prennent les choses en main dès l’entame de la rencontre. Dans un schéma de jeu porté sur l’offensive, les camarades de Chebana harcèlent la défense constantinoise et ratent une douzaine d’occasions nettes de scorer. En effet, Yettou, Rehal, Boulaincer et Akrour ratent en l’espace de dix minutes quatre occasions devant un Si Mohamed époustouflant. Toutes les balles dangereuses des Mobistes sont écartées par le gardien constantinois dans une forme éblouissante. Les camarades de Bezzaz subissent le jeu et ne procèdent que par des contres, mais sans danger pour le gardien

Berrefane. La domination des poulains du rusé Amrani sera concrétisée d’une manière spectaculaire passé la demi-heure de jeu. En effet, on jouait la 30’, et sur une action collective, Boulaincer, sur le côté droit, évite intelligemment le défenseur Belakhdar et adresse un centre précis au premier poteau où Yettou surgit et met la balle dans les filets, d’une tête imparable, de Si Mohamed. Après ce but, le match s’emballe et les Mobistes semblaient déchainés. Deux minutes plus tard, Yettou, encore lui, reprend de la tête une balle sur corner et la met hors de portée de Si Mohamed aggravant ainsi le score

pour son équipe. Après ce second but encaissé, la mi-temps sera sifflée par Bichari avec un avantage conséquent au tableau d’affichage pour les locaux. De retour de la pause, les camarades de Yettou ont géré intelligemment le score malgré le retour en force des Constantinois qui ont eu l’occasion de réduire la marque. Ils ont même bénéficié d’un penalty que le buteur Boulemdais a raté lamentablement après que l’arbitre Bichari a fait rejouer le tir au but. Le reste de la partie n’apporta aucun changement au tableau d’affichage et les Mobistes remportent une précieuse victoire. M. M.

CSC :

Si Mohamed, Boulahia, Belakhdar, Maiza, Bouhenna, Gil Nʼgomo, Djiad, Alleg, Boulemdais, Bezzaz, Sayeh. Ent : Simondi.

FERHAT DE RETOUR APRÈS DEUX MOIS D’ABSENCE Après une grave blessure qui lʼa éloigné durant plus de deux mois des terrains, Ferhat a retrouvé sa place de titulaire, ce qui a donné lieu au remplacement du toujours jeune Dehouche.

ET DE QUATRE POUR YETTOU… Après son doublé face au CABBA, lʼattaquant Yettou récidive et plante deux autres banderilles dans la cage de Si Mohamed, augmentant son compteur à 4 buts.

Boulhabib : «Ou je suis le patron à 100% ou je ne le suis pas du tout» A la lecture de l’intervention effectuée par Mohamed Boulhabib sur les ondes de la radio pendant près d’une heure de temps avant-hier, on comprend mieux ce qui a poussé Soussou à vouloir jeter l’éponge.

L

e directeur général de la SSPA-CSC dit vouloir demeurer à son poste jusqu’à l’installation d’un nouveau dirigeant de la société et dans un délai qui ne dépassera pas les quinze ou vingt jours. Boulhabib avait donné des assurances aux membres du conseil d’administration qu’il continuera à signer les documents mais qu’il va falloir faire vite pour lui trouver un remplaçant. Poursuivant dans une sorte de plaidoirie pour défendre sa décision de partir prise d’une manière définitive, Boulhabib déclare qu’il ne peut gérer le CSC avec les

mains liées. Il dira en outre que «je ne peux être un président à 20% ou 50%, même à 80%. Je ne peux être libre de mes choix. Moi je veux une carte blanche à 100%, sinon à quoi cela servira d’avoir carte blanche comme on dit et ne pas décider par exemple le choix de l’entraineur.»

«ON EST LÉSÉS PAR RAPPORT AU MC ALGER» «Lorsque le groupe TAL est venu investir au CSC et qu’ensuite il est devenu l’actionnaire majoritaire comme cela a été fait avec Sonatrach et le MCA, on pensait que cela allait être mieux pour nous et le club. Malheureusement, Sonatrach sert mieux le MCA alors que sa filiale Tassili Airlines le fait au compte-gouttes. On était mieux lotis avant avec nos rentrées d’argent. Le budget avec quoi on fonctionnait avant qui venait des sponsors nous permettait de mieux respirer

qu’aujourd’hui. Faites avec nous ce que Sonatrach fait avec le MCA.» Tel est l’appel lancé par Mohamed Boulhabib.

«CE N’EST PAS MOI QUI AI RECRUTÉ SIMONDI » «Certains s’accordent à dire que c’est Boulhabib qui a recruté Bernard Simondi alors que c’est faux. C’est le conseil d’administration qui a donné son aval pour le recrutement d’un entraineur étranger et qui a fait le choix. Simondi, lorsqu’il est venu, n’a pas trouvé l’équipe en crise, il l’avait trouvé en bonne santé avec une victoire réalisée par Gaouaoui face à la JSK et une autre après le stage face au CABBA. Il a complètement chamboulé l’équipe lors des deus rencontres face à l’ESS et l’USMH avec un choix de joueurs irrationnel et des changements incompréhensibles.» Lamine B.

LES DEUX RENCONTRES LE MÊME JOUR POUR LE CSC FONT JASER LA PRESSE INTERNATIONALE La presse internationale sportive ou autre, arabe et non arabe, a saisi l’occasion de cette première mondiale où le CSC aura à affronter pour le compte de la coupe de la CAF l’AS Nigelec (Niger) à 16H00 heure locale et aussi heure algérienne et pour le compte de la 18e journée du championnat professionnel de ligue 1, le MO Bejaia à 17h45 soit une heure et 45 minutes après le début de la première rencontre dans deux pays différents et deux compétitions reconnues par la FIFA. Tous les rédacteurs se sont étonnés de cet état de fait qui, en réalité, a fait sourire plus d’un. De nombreux sites internet, à l’image de celui d’Al Jazzera et de Bein-Sport, qui ont rédigé un long article sur ce sujet, se demandent pourquoi la LFP n’avait pas en premier lieu aménagé sa programmation par rapport à celle de la CAF ce qui aurait été plus normal prenant comme exemple le championnat anglais qui comporte plus de 60 rencontres dans une saison et que sa ligue arrive à trouver des dates pour ces clubs qui sont en compétition européenne. Chose qui n’arrive que chez nous et les responsables censés veiller à la bonne marche de ce championnat fuient leurs responsabilités et sont aux abonnés absents quand il s’agit de prendre contact avec eux ou de leur adresser une quelconque correspondance. L. B.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

La concurrence de nouveau relancée Toujours du côté des joueurs, les choses vont être plus difficiles où la concurrence bat son plein au niveau de tous les postes, que ce soit en défense, au milieu du terrain ou en attaque et les changements effectués par le coach contre le CRB expliquent tout. Les places seront désormais chères, et si Madoui annonce qu’il connaît la valeur de tout le monde, cela prouve que seuls les meilleurs joueront, selon le rendement fourni tout au long de la préparation. Après donc une victoire, certes, difficile mais très importante, les Sétifiens, qui occupent la première place du classement général pour l’instant, doivent impérativement enchaîner avec d’autres succès lors des prochaines journées afin d’améliorer leur capital points et garder le fauteuil de leader jusqu'à la fin de saison et réaliser leur objectif avant la fin de cette phase retour qui est d’arracher le titre de championnat pour la troisième fois consécutive.

Désormais, il faut penser à la JSMB

Les Noir et Blanc de l’ESS ont dû redescendre de leur petit nuage suite à leur belle victoire face au CRB pour se concentrer sur la prochaine rencontre du week-end prochain devant la JSMB, en déplacement. Une coriace formation face à laquelle l’ESS tentera d’enchaîner par une autre victoire pour retrouver une place sur le podium le plus vite possible. Il faut avouer que ce ne sera pas facile pour les Sétifiens qui affronteront une très bonne équipe qui est en train de retrouver des couleurs ces derniers jours et qui joue pour le maintien. De son côté, le staff technique sétifien a mis en garde ses joueurs contre tout excès de confiance tout en exigeant d’eux une concentration totale, leur rappelant que rien n’est encore assuré, à savoir une place sur le podium car convoitée par d’autres équipes qui ne lâcheront désormais rien pour l’atteindre. C’est dire que les Sétifiens doivent se remettre au travail, oublier la dernière victoire et ne plus penser qu’à la solution qui les amènera à réaliser un succès face à la JSMB.

Ligue Une 11

L’Entente retrouve sa puissance

Encore une nouvelle victoire de l’ESS depuis la phase retour, la dixième depuis le début de saison à domicile et à l’extérieur. Après deux victoires consécutives, les Sétifiens ont retrouvé une fois de plus le chemin de la victoire en battant le CRB, difficilement, avant-hier.

C

e succès n’était pas le fruit du hasard. Bien au contraire, c’est celui du grand labeur effectué par l’ensemble des joueurs qui ont réussi leur pari. Ces derniers n’ont pas lésiné sur les moyens pour se surpasser face à cette équipe du CRB qui a fait de son mieux pour retourner à Alger au moins avec un point dans ses bagages. Les joueurs y ont cru. Ils ont fait un grand match. Ce qu’il faut retenir

CRB

ESS

F

dans ce match, c’est cette hargne, cette volonté affichée par les coéquipiers de Mellouli. Malgré les changements opérés, le staff technique sétifien a su aligner une équipe homogène, volontaire et opportuniste à souhait, une équipe qui a montré une grande maturité tactique pour gérer convenablement son match. C’est ce que d’ailleurs tout le monde a reconnu à la fin de la rencontre. Les Sétifiens estiment que leur équipe a montré un tout autre visage par rapport au dernier match face au MCO. Cette victoire a permis donc aux Sétifiens de souffler un peu avant de se déplacer à Béjaia pour affronter la JSMB, samedi prochain.

LE GROUPE PLUS SEREIN La dernière victoire réalisée devant le CRB a fait beaucoup de

bien au club phare de la capitale des Hauts -Plateaux. On a senti beaucoup d’optimisme chez les joueurs, dirigeants et supporters. Tous croient en un avenir meilleur. Les choses ne s’annonçaient pas sous un bon jour mais la performance réalisée, samedi dernier devant les Belouzdadis, a calmé un peu les esprits, redonnant de l’espoir à tous. Désormais, c’est un climat de sérénité qui règne à Sétif et le staff technique aura suffisamment de temps pour réorganiser son effectif et surtout corriger les lacunes décelées lors des précédentes journées avant le déroulement de la prochaine journée. Le staff sétifien a donc annoncé la couleur et il veut vraiment revoir certaines choses, car il ne veut pas tomber dans les mêmes erreurs lors des prochaines journées.

LA DÉFENSE A RETROUVÉ SON VERROU Contrairement à la dernière rencontre face au CSC dans le cadre de la Coupe d’Algérie, le compartiment défensif a été à la hauteur cette fois-ci. Avec un Bouchar des grands jours et un Ziti très prudent sur le côté droit, sans oublier, bien sûr, Mellouli et Boukria qui ont fourni des prestations très honorables, les Ententistes n’ont pas encaissé de but. Ce qui est à signaler c’est que ce compartiment n’a pas commis d’erreurs. Au contraire, il a prouvé sa solidité en bloquant toutes les attaques adverses malgré la présence de plusieurs attaquants mais sans pour autant être efficaces devant la défense. Y. M.

NEGGAZI : «Avec un autre arbitre, le score aurait été tout autre»

Voilà donc que le Chabab retombe dans ses travers et se complique, de plus en plus, sa tâche pour se maintenir en Ligue 1, après sa défaite, avant-hier, face à l’ESS (1-0).

F

ou-furieux à la fin de la partie, le coach-adjoint du Chabab, Noureddine Neggazi, a affirmé que la prestation de ses joueurs sur le terrain a été peu convaincante, pour le fait qu’ils n’ont pas appliqué ce qui a été fait tout au long de la période de préparation. «Quand je vois la prestation des joueurs, surtout en première période, je me dis qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond, aussi, tout le monde a vu que l’ESS était loin de constituer un foudre de guerre. Je suis vraiment outré par l'issue finale de la rencontre», dira Neggazi à la fin du match. L'ancien attaquant du Chabab n'a pas été tendre envers le trio arbitral, en indiquant : «L’arbitrage a été en quelque chose dans cette défaite, avec des décisions qui m’ont laissé bouche-bée. Il a cassé notre jeu à moult fois avec ses décisions arbitraires. S'il y avait un autre arbitre sur le terrain, je suis persuadé que le score aurait été autre. Mais bon, il ne sert à rien d'en trop parler, et je laisse chacun avec sa conscience». Et même si la défaite semble l'affecter au plus haut point, Nounou dira que son équipe garde toujours ses chances pour se sauver et s’éloigner de la zone des relégables. Il est vrai que notre tâche est compliquée, mais tant qu'il y a encore de l'espoir, nous allons jouer jusqu'au bout». M. A. A.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


12

Ligue Une

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Iaïche contesté... Un nouveau faux pas pour les Belouizdadis et c’est le doute qui s’installe, une nouvelle fois, chez les supporters. Ils s’inquiètent au plus haut point, affirmant que Iaïche ne saura mettre leur team sur les rails et rivaliser avec les autres écuries de la Ligue 1 cette saison.

A

vant-hier, les joueurs belouizdadis avaient à cœur de confirmer leur réveil d’une semaine avant face à l’ASO, mais cela n’a finalement pas été le cas. Ils ont eu en face une équipe de l’ESS qui a bien su gérer les débats, même si elle a brillé par son repli défensif en seconde période. Et c’est à cette période justement que les supporters ont commencé à huer leur entraîneur surtout que le placement des joueurs restait incompréhensible. Même les changements ont été, encore une fois, contestés notamment en raison du changement de Bogy par Dahmane, au moment où l’Egyptien était le joueur par qui le danger arrive. Pis encore, les gars des Hauts-Plateaux avaient une grande aubaine de tuer le match.

REPRISE UI AUJOURD’H match

En prévision du face au MCA, les joueurs du Chabab reprendront, aujourd’hui, le chemin des entraînements. Ils ont bénéficié d’une journée de repos, hier, et le rendez-vous est pris pour aujourd’hui à Ben Aknoun. Une reprise où le coach pourrait hausser le ton avec les joueurs, notamment après leur piètre prestation, avanthier.

CRB-MCA AVANCÉ À VENDREDI CRB et

Le match entre le le MCA, comptant pour la 19e journée du championnat de Ligue 1, a été avancé pour se tenir vendredi prochain au stade du 20-Août à partir de 16h. Celle des U21 entre les deux équipes aura lieu sur le même stade à M. A. A. partir de 11h.

Fort heureusement pour les Belouizdadis, Ziti, Nadji, et autre Okbi ont brillé par leur manque d’efficacité devant les buts. En dépit du résultat, la prestation de Bourekba et consorts n’a pas manqué de provoquer l’ire des supporters. Plusieurs d’entre eux réclament carrément la tête de l’entraîneur, et ont interpellé certains dirigeants présents en place pour leur faire part de leurs doléances. Ils ont fait savoir à leurs interlocuteurs que Iaïche ne donne plus l’impression d’être le bon choix, appelant la direction à réagir dans l’immédiat avant qu’il ne soit trop tard. Les prochaines sorties qui attendent l’équipe s’annoncent des plus périlleuses et c’est là, sans nul doute, où sera scellé le sort de Iaïche, notamment lors du derby de ce vendredi face au MCA, au stade du 20-Août. Un virage très dangereux pour les Rouge et Blanc de la capitale qui se doivent de rester vigilants pour ne pas voir les choses empirer et prendre une autre tournure.

MALEK DEVRA RENCONTRER SON COACH Parmi les personnes qui étaient les plus irritées par l’issue finale de la rencontre d’avant-hier, ce n’est autre que le président du Chabab, Réda Malek. Ce dernier devra provoquer dans les heures qui viennent, probablement aujourd’hui, une réunion avec son coach pour s’expliquer quant à cette défaite, et faire en sorte à ce que les choses rentrent, et au plus vite, dans l’ordre. Il s’agira, en d’autres termes, d’une réunion d’évaluation. Malek veut, ainsi donc, frapper d’une main de fer pour que les choses reviennent à la normale avant la périlleuse rencontre de la semaine prochaine face au MCA. Mohamed A. A.

QUAND EST-CE QUE BOUREKBA MARQUERA ?

C’est la question que se pose, désormais, tous les supporters du Chabab qui n’arrivent toujours pas à expliquer le visage pâle affiché par leur attaquant depuis l’entame de la saison. Avant-hier, il n’a été que l’ombre de lui-même, et a même été un obstacle devant ses coéquipiers pour trouver le chemin des filets. Les supporters, outrés par ses prestations, se demandent qu’attend-il vraiment pour se révolter, mais aussi sur les motivations du staff technique à l’aligner et à continuer à lui faire confiance durant toute une rencontre, comme face à l’ESS, alors qu’il y a avait des solutions de rechange. M. A. A.

LE CHABAB SE PLAINT DE ZERROUKI Au coup de sifflet final de la rencontre, et même si chacun a tenté d’expliquer cette défaite face à l’ESS, il n’en demeure pas moins que plusieurs étaient ceux qui ont ont pointé du doigt la même personne, à savoir l’arbitre de la rencontre, Zerrouki. Ce dernier a irrité les Belouizdadis, eux qui affirment que l’enfant de Bel Abbès a été pour beaucoup dans cette défaite, en privant l’équipe de deux penaltys valables. De fait, il n’est pas à écarter, selon certaines sources, que les responsables du Chabab préparent un rapport contre le concerné, en joignant certaines séquences vidéos, pour mettre un terme, disent-ils, à cette mascarade et cet acharnement des arbitres contre le CRB. Cherche-t-on là, un bouc émissaire ? Rien n’est à écarter.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

CRB BOGY IRRITÉ

Au moment où il était très actif sur le terrain, le joueur égyptien du Chabab, Bogy, a été remplacé par son coach, Iaïche. Ceci, alors que tout le monde s’attendait à voir Bourekba céder sa place, lui qui n’était que l’ombre de lui-même, pour laisser sa place à Dahmane afin d’épauler Bogy. A sa sortie, l’Egyptien ne comprenait rien, et tout le monde l’aura remarqué sur son visage.

OUADAH, L’AUTRE BOUC ÉMISSAIRE

Le gardien de but du Chabab, El Hadi Ouadah, fautif sur l’action du but de Boukria, en raison de son mauvais placement, a été choqué par la réaction de ses coéquipiers et de son entraîneur dans le vestiaire. Ces derniers se sont servis de lui comme bouc émissaire, l’accusant d’être la première raison de cette défaite. Le concerné, qui n’a pas apprécié cela, estime que l’on fait trop et qu’il faudra chercher la cause ailleurs. Il était en pleurs, n’arrivant pas à comprendre les raisons de cet acharnement. A vrai dire, et à voir ce qui se passe, il est fort probable qu’il soit relégué au poste de remplaçant, face au MCA pour laisser place à Chouih. M.A.A.


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Publicité 13


14

Ligue Deux

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

APRÈS SON ÉCLATANT SUCCÈS FACE AU NAHD

USMMH

L’empreinte de Zemiti

RABTA SIGNE SON PREMIER BUT

Le talentueux joueur husseindéen, Belakhdar, en reprenant judicieusement un centre tir de son coéquipier Abdesselam par le plat du pied droit dans le temps additionnel du premier half, a fait imposer un calme total sur l’arène du stade du 5-Juillet de Hadjout.

L

Pour sa troisième titularisation, la nouvelle recrue du dernier mercato hivernal, Rabeta, signe sa première réalisation de la saison. C’est lui qui parvint, à la 49’ minute de jeu, à la suite d’un bon service de son coéquipier Bouzar, à planter une jolie banderille égalisant ainsi pour son équipe. Rabeta venait de relancer son équipe dans le match qui ne tarda pas à prendre l’avantage. Un avantage que les joueurs hadjoutis, malgré quelques escarmouches offensives des Husseindéens, ont su garder jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre. M. G.

e banc des remplaçants nahdiste, y compris le coach Ifticene, s’est soulevé comme un seul homme pour saluer le but de Belakhdar. La liesse husseindéenne n’a, malheureusement, pas duré très longtemps et s’est estompée juste après la reprise de la seconde période de la rencontre. Sermonnés par leur entraineur Farid Zemiti, qui savait que le second acte de la partie lui incombe, les joueurs hadjoutis se portèrent résolument à l’attaque. Il leur a suffi seulement quatre minutes pour arriver à relancer le match, œuvre de nouvelle recrue du dernier mercato hivernal, Rabeta, (49’). Les tribunes se sont enflammées et les inconditionnels ont poussé un grand ouf de soulagement. Tout en continuant à encourager leur club préféré, les supporters hadjoutis avaient comme un pressentiment que

quelque partsun évènement heureux est en train de se préparer. En effet, trois minutes plus tard, c’est au tour du remuant Selloum de crucifier Ghalem en transformant magistralement un coup de pied de réparation (52’). Tout ce que nous pouvons dire sur cette confrontation, c’est que cette équipe de Marengo a bien pris sa revanche et que la tactique du technicien de Hadjout a fait la différence. Cette rencontre qui a opposé deux

équipes qui se connaissent bien mais qui ne jouent pas pour le même objectif, s’est caractérisée par un jeu un peu agressif et violent même. Et l’enjeu, tellement, était grand à l’occasion de cette empoignade, les joueurs des deux camps se sont livrés à une bataille sans merci, seulement, à la limite de la correction. Ce qui a poussé le referee de cette confrontation entre Hadjoutis et Husseindéens de brandir aux auteurs de ces actes d’antijeu, sept cartons jaunes et un

rouge dont leur majorité a été distribuée au cours de la seconde période de la rencontre. Les quatre joueurs qui ont été sanctionnés du côté hadjouti,sont : Kheiter, Souaker, Bouzar Khaled et Selloum. En revanche, les joueurs husseindéens qui ont été avertis sont : Herida, Abdesselam, Bessaha et Boussaid qui a fait l’objet d’un carton rouge pour propos outrageux envers le directeur du jeu. M. Grini

Publicité RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

NIF : 408020000160761

Ecole nationale Supérieure d’Informatique ex. INI (Institut National de formation en Informatique)

Avis d’Annulation de l’Attribution provisoire Du lot N° 01 du Marché N° 05/2013 Conformément à l’article 114 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 portant réglementation des marchés publics modifié et complété, l’Ecole nationale Supérieure d’Informatique informe par le présent avis l’ensemble des soumissionnaires ayant participé à l’appel d’Offres National N° 05/2013, portant : «Fourniture et installation des équipements du bloc de 05 laboratoires de recherche»

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE TIPASA

MISE EN DEMEURE N° 01 Vu vous marché n° 029/2012 du 31/12/2012, relatif à l’opération portant «Réhabilitation et Aménagement des routes en zone montagneuse Zone 01 : (communes de Damous, Beni-Milleuk et Larhat). Lot 08 : Aménagement et de Revêtement de la route reliant les Mines-Mayer sur 6,5 Km (Larhat), Lot 09 : Aménagement et de Revêtement de la route reliant Boukhllidja-Imeejadj sur 3,5 Km (Larhat), conclu entre le Wali de Tipaza représenté le Directeur des Travaux Publics de la Wilaya de Tipaza et l’entreprise EURL CHAFIK ET ADEL. Vu l’ordre de service N° 73 du 29/05/2013 et notifié par l’entreprise EURL CHAFIK ET ADEL Article n° 01 : Une première mise en demeure est adressée à l’entreprise EURL CHAFIK ET ADEL pour abandon de chantier et à cet effet nous vous demandons : De démarrer les travaux

De l’annulation de l’attribution provisoire du marché du Lot N° 01 Qui est publié dans le quotidien «El Djazair» en date du 02 novembre 2013 et «Maracana» en date du 03 novembre 2013.

Article n° 02 : Un délai de Huit (08) jours est accordé à partir de la parution de cette mise en demeure dans les quotidiens nationaux, faute de quoi les mesures réglementaires seront prises à l’encontre de l’entreprise.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014 - ANEP N° 105 430

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014 - ANEP N° 105 480

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

F

APRÈS LE NUL À MÉDÉA

L’arbitrage mis à l’index ! Pour une fois, la réussite était au rendez-vous et Bouaregaâ a trouvé le chemin des filets à la 79’. Le juge de touche s’est mélé pour inventer un hors-jeu et annuler un but valable et limpide privant ainsi le CAB d’une victoire méritée qui aurait pu lui permettre de se relancer sérieusement au classement en quittant la zone dangereuse.

B

ABS

on gré, mal gré les camarades de l’excellent jeune Dekhinet ont produit un bon match, un point est toujours bon à prendre, ce n’était pas la joie au vestiaire et dans les rangs des supportes mais il y avait un grand soulagement, enfin le CAB ne perd plus en déplacement. Il lui reste maintenant à gagner à domicile pour

Ligue Deux 15

CAB BABOUCHE DEVAIT ÊTRE EXPULSÉ L’autre fait saillant qui confirme la partialité de l’arbitrage lors de ce OM-CAB, c’est cette action qui a vu le gardien de but de l’OM, Babouche, sortir au delà de la ligne des 18 mètres et s’emparer du ballon de la main au lieu de lui brandir le carton rouge, l’arbitre lui a accordé un carton jaune avec de telles décisions injustes comment veut -on que les joueurs gardent leur sang froid.

LES BATNÉENS ONT QUITTÉ LE STADE A 18H30

se rassurer et rassurer les fans. La première apparition de l'entraîneur Latrache a fait son effet, il a apporté son expérience tactique. Ce match nul est encourageant pour la suite de la compétition, le CAB qui recevra vendredi prochain un autre prétendant pour l’accession, l’USC en l’occurance, n’aura d’autre choix que de battre cette équipe. La victoire est la seule alternative pour les Batnéens s’ils veulent sortir définitivement de la «zône rouge». Au vu de ce que les camarades de Bitam ont montré lors des trois

BRÈVES

* Une première dans les anales du football à Bou-Saâda où le chevronné secrétaire général de l’ABS, Meguirèche Azzouz, s’est contenté de voir le match depuis les tribunes. Son absence est due à la sanction infligée par la commission de discipline de la LFP où il a écopé de 06 mois de suspension. L’intéressé a fait un recours. * Le capitaine d’El-Amal, Guernazi, a inscrit son premier but de la saison. * Gouaiche a été parmi les remplaçants et ce, pour la première fois. Lui qui est venu du NCMagra lors du dernier mercato hivernal. * Le milieu de terrain, Boukhari, a été l’homme du match. Il a inscrit son 2e but après 18 rencontres. * L’attaquant Zennou Ali Dekka est entré en cours du match, lui qui était presque titulaire avant. * Les dirigeants du MCS sont venus en force à Bou-Saâda et à leur tête le président Khaldi où ils étaient bien accueillis.

* Côté supporters, une trentaine ont fait le voyage. * Un carton rouge a été octroyé au coach Hadjar qui a osé insulter notre religion sans motif apparent. Et dire qu’il est éducateur avant tout… * Enfin, le tableau électronique du stade chahid Abdelatif-Mekhlouf est toujours en panne. Souhaitons que les responsables se penchent sérieusement sur ce problème qui perdure encore. Djillani Lograda

dernières rencontres, le CAB va beaucoup mieux et montre des dispositions qui peuvent lui permettre une remontée spectaculaire au classement.

en équipe nationale U-21 n’est pas un hasard mais méritée.

DEKHINET CRÉE LA SENSATION

Entré en jeu en cours de la deuxième période, Bouragaâ a réussi a trouver le chemin des filets à la 79’ mais, après hésitation, le juge de touche annule le but pour un pseudo hors-jeu, toute la presse présente et notamment les reporters radio ont souligné que le but était valable et limpide, Helas les hommes en noir ont décidé autrement. W. Y.

Aligné comme récupérateur le jeune Dekhinet (20 ans ) a dominé adversaires et partenaires, il va d’ailleurs été désingé meilleur joueur du match par la presse présente au stade, bien qu’il n’a pas évolué à son poste (Libero), Dekhinet a crée la sensation et démontré ainsi que sa sélection

BOUREGAÂ PRIVÉ D’UN BUT VALABLE

L’espoir renaît au Mouloudia La victoire (1-0) contre l’ASK était certes très difficile et très longue à se dessiner, mais elle était méritée en tout point de vue.

L

es camarades de Bakha étaient plus frais plus volontaires et mieux organisés. Leur persévérance et leur patience a payé, ils ont réussi à gagner et à quitter cette maudite 15e place, le pari de sauver le MSPB semble bien parti pour le coach Heddane, sa grande joie en fin de match dénote la grande pression qui a pesé sur lui et ses joueurs avant cette rencontre-piége contre l’ASK auréolée par ses dernières victoires. L’essentiel a été fait, il reste maintenant l’important : aller chercher un résultat positif à Annaba contre un concurent direct au maintien, l’USM Annaba. Heddane a déjà fait mieux en obligeant le NAHD au partage des points au stade du 20-Aout, on n’en est pas encore là, les joueurs sont au repos, ils auront tout le temps qu’il faut pour préparer ce match qui, en cas

Au coup de sifflet final, des joueurs et des personnes non identifiées ont tenté d’agresser les joueurs CABistes, cette scène désolante a excité les centaines de supporters qui suivaient le match a partir d’une colline à proximité du stade. Ces derniers s’en aient pris au service d’ordre par jets de pierres et de projectiles, ce qui a contraint la délégation du CAB à ne quitter le stade qu’à 18h30.

BOURARAÂRA, BENAMAR ET LATRECHE SUR LE BANC Ce qu’on désigne principalement par les initiales (B.B.L) a savoir le trio du staff technique CABistes était au complet même s’il y a eu un peu de cacophonie.

W. Y.

MSPB BAKHA, LE CAPITAINE MODÈLE Reconduit comme Libero, Bakha (35 ans), était l’un des meilleurs joueurs sur le terrain malgré son âge. Bakha a montré une fraicheur de jeune, omniprésent en défense, il n’hésite pas a apporter son soutien aux attaquants, il a même failli marqué un joli but d’une frappe des 35 mètres. Il a été accrédité d’une prestation sans faute, avec un calme olympien et une sportivité exemplaire, c’est le capitaine modèle.

LE PUBLIC REVIENT de victoire, sortira le Mouloudia de la zône rouge, ce qu’il faut retenir de cette première apparition à domicile du MSPB, version Heddane, c’est cette fraicheur physique, cette maitrise tactique et surtout cette grande solidarité entre joueurs. Sans aucun doute le MSPB version Heddane est meilleur que le MSPB de la phase aller.

MOHAMMEDI N’A PAS DEMISSIONNÉ Annoncé démissionnaire par certaines journaux, le manager général du MSPB était bel et bien présent au

stade du 1er-Nov 54 aux côtés des dirigeants, nous l’avons questionné sur la question, il nous a répondu qu’il est toujours en place mais il attend la signature de son contrat avec l’administration.

LEMOUADÂA MÉRITE SA PLACE Il n’a joué que quinze minutes mais cela lui a suffit d’être derrière l’action de l’unique but du match et de montrer ses qualités de meneur de jeu. Tous les présents au stade sont unanimes : Lemouaâda mérite sa place de titulaire. W. Y.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Contrairement aux rencontres précédentes le public mouloudéen est revenu au stade ce n’était pas la grande foule mais il y avait quand même quelques trois mille dans les gradins, un bon signe qui augure d’un retour progressif des fans du MSPB, un atout déterminant dans l’équation du maintien.

JOUEURS ET SUPPORTERS ONT FÊTÉ LA VICTOIRE Une image est revenue vendredi au stade du 1er-Nov 54 à la fin du match : tous les joueurs se sont dirigés vers leurs supporters et ensemble ils ont fêté la victoire. cela fait bien longtemps que cela ne s’est pas produit. W. Y.


16

Ligue Deux

USMB

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Les Blidéens perdent du terrain

NAMANI SORT BLESSÉ Le défenseur axial de l'USMB, Namani, a contracté une blessure à la cheville, lors de la rencontre face à l'USC, ce qui l'a contraint à ceder sa place en deuxième mi-temps à son camarade Belhoua. Selon un membre du staff médical, la blessure n'est pas grave. Le joueur a été soumis à un repos actif de deux jours. Il devra reprendre le travail demain avec ses camarades, pour préparer le prochain match face à Hadjout.

U-21 USC 2 - USMB 1 Les poulains de Mekhalfa cédent la pas face à leurs homologues de l'USC. Les Vert et Blanc se sont inclinés sur le score de 2 buts à 1, après avoir mené à la marque par un but à zéro à la pause. A cet effet, ils semblent suivre le parcours de leurs ainés qui eux aussi ont concédé une défaite par la plus petite des marges (1 - 0 ), les espoirs blidéens occupent la 4e place avec 29 points au compteur et 04 points de retard sur le premier, l'ASMO.

REPRISE CET APRÈS-MIDI Ayant bénéficié de la journée d'hier pour se reposer, les capés de Benchouia reprendront les entrainements aujourd'hui à 15 heures, au stade des frères Brakni, en prévision du derby qui les opposera vendredi prochain à l'USMMH, pour le compte de la 19e journée de championnat professionnel de la ligue Deux. T. A.

WAT RECHROUCHE SUR LE DÉPART ? Le natif de Annaba, qui n’a pas été convoqué parmi les 18 joueurs, a quitté Tlemcen pour rejoindre sa famille à Annaba. Selon Rechrouche c’est le divorce entre lui et le Widad. D’ailleurs les inconditionnels présents, avant hier, lors de la rencontre face à l’USMAn n’ont cessé de lancer des slogans à l’égard de Rechrouche en guise de solidarité, tout en insultant la direction actuelle. Nous essayons de revenir sur ce cas prochainement. S.T.S.

Auréolés de leur précédente victoire obtenue face à l'O Médéa, les poulains de Benchouia sont rentrés bredouilles de leur déplacement d'Oum El-Bouaghi, concédant une défaite amère, qui les fait dégringoler à la 3e place du classement général, avec un capital de 30 points et à 3 points de retard du leader l'USMBA et un point du second l'ASMO, mais ménacés par leurs poursuivants le WAT et l'USC, ces derniers comptant qu’un point de retard sur l'USMB.

L

a formation du club phare de la ville des roses, enregistre son quatrième revers de la saison, concédé lors de la 3e journée de championnat de la ligue 2, avant-hier au stade Zerdani Hassouna, face à un autre concurrent à l'accession, en l'occurrence l'US Chaouia. Défaits par la plus petite des marges ( 1 à 0 ), les Blidéens n'ont pas démérité, mettant en difficulté à plusieurs

reprises la défense des Jaune et Noir. Les fans blidéens qui se sont déplacés en nombre, espéraient que leur équipe était en mesure de réaliser un bon résultat, misant beaucoup sur les anciens, tels Kheladi, Namani, Belhocine et les nouvelles recrues Noubli et Meklouche, malheureusement ils n'étaient pas à la hauteur, la défense à flanché dès la 6' de jeu et les attaquants n'ont pu exploiter les occasions qui se sont créées. Concedant une courte défaite, certes mais qui complique les affaires des Vert et Blanc, qui se voient perdre la 2e place au profit de l’ASMO, qui lui aussi était accroché sur ses bases par l'USMBA. Les Blidéens devront réagir lors de la prochaine rencontre qui les opposera dans un derby à l'USMM Hadjout, pour le compte de la 19e journée, vendredi prochain, au stade des frères Brakni, au moment où leurs concurrents directs à l'accession, l'USMBA et l'ASMO, n'aurons certainement pas de difficultés pour s'imposer devant l'ABS et l'O Médéa, contrairement à leurs poursuivants qui sont collés à leurs basques, et qui effectueront de périlleux déplacements, à l'image du WAT qui rendra visite à l'ABM et l'USC qui se déplacera dans

la capitale des Aurès pour affronter le CAB. C'est dire que le chemin reste encore long et rien n'est encore perdu pour les camarades de Belhocine, qui doivent redoubler d'efforts et inculquer cette rage de vaincre et croire en leurs possibilités. Il reste encore 12 journées avant le baisser de rideau de la saison en cours, avec un calendrier quelque peu favorable, les prétentions sont grandes, les Blidéens ont de grandes chances de réussir leur coup cette saison.

L'ÉQUIPE SUR LE PODIUM La formation blidéenne, vient de perdre la deuxième place du championnat, acquise lors de la précédente journée, après le succés réalisé au stade des frères Brakni, contre l'O Médéa. Par cette contre-performance subie, vendredi dernier, hors de ses bases à Oum El Bouaghi, l'USMB se voit réléguée à la 3e position avec un capital de 30 points et un écart de trois points de retard sur le leader l'USMBA et à un point sur le dauphin, l'ASMO, et devançant le WAT et l'USC d'une longueur. T. A.

EN BATTANT LARGEMENT L’USM ANNABA

La bonne opération du Widad Après la défaite face à l’ASK, nous avons constaté que le WAT était touché par un environement hostile qui a pourri le climat au sein du groupe.

N

éanmoins les coéquipiers de Kada Benyacine dont ce fut le retour ont réussi à se rebiffer et réaliser une victoire contre l’USMAn. Sous pression depuis quelques temps le Widad a pu reprendre son souffle avant hier au stade Akid Lotfi à la faveur de sa large victoire (3-0). Un succès que les Tlemceniens attendaient depuis la rencontre face à l’ASK. En effet, pratiquant un football de bonne facture et très simple, les Widadis ont réussi une bonne opération pour se rapprocher du trio de tête puisque les prétendants à l’accession l’USMBA et l’ASMO n’ont pas gagné ce qui a propulsé le WAT à la 4e place. Après un passage à vide qui a fail-

li destabiliser l’équipe, peut-on dire que c’est la résurrection des camarades de Dif ? Contre la formation bônoise, le WAT à montré un visage prometteur et les temceniens

auraient même pu gagner par un score très large n’étaient la précipitation, le manque de confiance et la peur de mal faire. En tout cas rarement un résultat aura été

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

accueilli avec autant de joie et de satisfaction. Aussi avec une farouche volonté de se ressaissir. Les gars de la cité des Zianides ont su mettre fin au suspense et prouver qu’en se surpassant, ils étaient capables de réagir contre l’adversité. Le WAT a fait l’essentiel cette fois. Le refera-t-il face à l’ABM à Mérouana lors de sa prochaine sortie ? Dif est catégorique «avec ce succès, le train a démarré», dit-il et certains signes le laissent entrevoir. Cela dit les joueurs doivent rester vigilants. Benmoussa et ses camarades estiment pour leur part qu’il faut continuer à travailler afin de récupérer les nombreux points perdus ça et là. Le duo Kherris-Yadel ne demande qu’à continuer sur cette lancée d’autant que la dernière performance a ravivé la flamme des supporters. Yadel avertit : «Je suis inquiet. A chaque sortie l’équipe souffre beaucoup, les appréhensions semblent légitimes et partagés au sein du cub, ce qui nous attend est encore plus dur», dira Messaoud. S. T. S.


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

F

Un autre faux pas à domicile Il est certain que Kamel Mouassa pressentait ce résultat nul, en raison de la pression que supportent pour la première fois ses poulains, au stade HabibBouakeul.

Ligue Deux

17

ASMO NECIB «OUBLIE» LE TEMPS ADDITIONNEL

D

’autre part, il savait qu’en l’absence d’un véritable chasseur de buts à l’image de l’infortuné Benchaâbane, il n’a pas d’avant-centre. «Malheureusement, le recrutement n’a pas répondu à nos souhaits et pour le moment aucun de mes joueurs n’a confirmé dans ce poste».

LE MÉTIER DE L’USMBA A PRÉVALU Il est incontestable que la fougue et la jeunesse des Oranais ont été brisées par l’expérience de la légion de Bel Abbès. Plus de sang-froid et de solidité mentale chez les coéquipiers d’Achiou qui ont su briser les attaques oranaises, faire du cinéma quand ça devient nécessaire et en final, garder leur cage vierge. Les camarades de Belkaïd ont démontré, ce vendredi, qu’ils pouvaient gérer leurs matchs sans entraîneur, tellement leur expérience était vaste. Même Mouassa le reconnaissait: «L’expérience des joueurs de Bel Abbès leur a permis de briser dans l’œuf les initiatives de mes joueurs qui se sont montrés, en raison de leur jeune âge, très naïfs. D’ailleurs, il y avait tellement de coups de sifflet dans ce match que cela donnait l’impression qu’on jouait au handball».

LE LEADER N’A RIEN MONTRÉ Alors que les Oranais voulaient découvrir un leader flamboyant, ils furent bien déçus. « Tlemcen et Blida jouent bien mieux. A lire les noms des joueurs bélabésiens sur les journaux, on pensait qu’ils n’allaient faire qu’une bouchée des locaux. Or, nous avons été déçus de voir des joueurs préoccupés seulement de casser le jeu, incapables d’aligner trois passes de suite et qui n’ont jamais mis en danger Mezaïr», a déclaré un supporter à un de ses voisins. Il est vrai

qu’en 90 minutes, les camarades d’Ouznadji n’ont eu en tout et pour tout que trois coups francs, assez loin des bois oranais et un tir du rentrant Atek, qui est passé au-dessus de la transversale à la 89’. Bel Abbès n’a pas eu le moindre corner, à l’inverse de l’ASMO qui en a eu plusieurs.

L’ARBITRE, AUTRE EFFET PÉNALISANT Tous les supporters oranais, à l’exception des Bélabésiens, sont unanimes en ce qui concerne l’arbitrage de monsieur Necib : il a gâché la rencontre. Non pas que ce referee ait pris parti ouvertement pour telle ou telle équipe, mais parce que ses coups de sifflet, parfois intempestifs, ont cassé le jeu et le public est sorti frustré de ne pas avoir vu leurs protégés étaler leur savoir technique. «C’est un arbitrage vicieux ou intelligent, selon le camp dans lequel on se trouve. Les Asémistes plus jeunes, plus techniques et plus volontaires ont vu toutes leurs offensives brisées. En plus, il les a privés de deux fautes à leur avantage aux abords des 18 mètres en deuxième mi-temps. On a eu l’impression qu’il était en service commandé», exulte un supporter, outré par un tel comportement. « Il y avait trop d’arrêts de jeu, trop de cassures. C’était une tactique avancée par

l’équipe adverse », a déclaré pour sa part, Mouassa.

L’ÉQUIPE N’A PU DÉMONTRER SON JEU Le public, qui vient de plus en plus nombreux au stade Bouakeul, a vu des joueurs oranais qui ne pouvaient pas mettre le ballon à terre, ni donner la preuve de leur technique habituelle, sans être crochetés. Devant leur manque d’efficacité, ils changèrent ensuite de tactique en usant trop de balles aériennes improductives qui n’ont pas fait plaisir à leur entraîneur. «Mes joueurs ont dominé les débats, mais ils n’ont pu étaler leur jeu. Ils ont fait preuve de précipitation en voulant marquer. C’est normal, car c’était à nous de faire le jeu. Je crois que le grand handicap est qu’ils n’ont pas eu suffisamment de patience aux abords des 18 mètres adverses. Nous nous attendions à récolter 3 points, avec plus de concentration et de maîtrise, malheureusement, on est obligés de nous contenter d’un seul ».

L’USMBA ÉTAIT VENUE POUR LE NUL Les joueurs d’El Khadra ont laissé éclater leur joie au coup de sifflet final, se rendant devant leurs supporters qui ont passé un bon quart d’heure à danser, chanter et sauter

de joie. Cela démontre qu’ils avaient peur de se casser les dents sur la pelouse de Zabana et la tactique négative qu’ils ont appliquée tout au long de la rencontre, leur a permis de s’en retourner chez eux avec un important point qui leur permet de garder leur avance de 2 points sur leur adversaire du jour. «Si nous avions marqué un but, le match aurait pris une autre tournure et aurait eu un meilleur niveau» a estimé l’entraîneur asémiste.

A QUAND LE TABLEAU D’AFFICHAGE ? Il fut un temps où l’archaïque tableau d’affichage en fer et en bois attirait l’attention du public et donnait le résultat à temps. Ensuite, modernisme oblige, l’APC acheta un tableau électronique dont la vie ne dépassa pas quelques petites saisons. En septembre dernier, nous avions demandé à un responsable de la ville, s’il a été prévu de remplacer ce « machin » qui ne fonctionnait plus depuis longtemps. Ce dernier nous répondit que la pose d’un nouveau tableau d’affichage ne saurait tarder. Les journalistes et le public attendent toujours que l’APC d’Oran, propriétaire du stade, veuille bien enlever un peu d’argent de la faramineuse enveloppe allouée au dallage des trottoirs, pour acheter enfin cet appareil. Ali B.

ASK

DÉFAITE AMÈRE À BATNA

Les Khroubis craquent en fin de match…

Les poulains de l’entraîneur Khezzar n’ont pas réussi à maintenir la cadence devant une équipe du MSPB qui était décidée à empocher les trois points au risque d’hypothéquer son maintien en ligue 2.

E

t, en dépit d’une résistance farouche des camarades de Mellouli, les Batnéens ont, cependant, su tromper la vigilance du mur khroubi et à inscrire un but, en fin de partie mettant fin, ainsi, à la bonne série des résultats d’une équipe qui avait retrouvé ses repères : «Nos joueurs se sont bien débrouillés mais n’ont pu

tenir le coup et ont craqué en fin de partie. Ce n’est pas la fin du monde et on va se ressaisir, lors de la prochaine rencontre…», a affirmé Khezzar, joint par téléphone. Une défaite inattendue d’autant plus que les Khroubis étaient décidés à aller de l’avant et ont commencé à goûter à la joie des victoires. Toujours est-il, ce revers à

Batna ne relève en rien au mérite du travail entrepris par Khezzar, depuis sa venue aux commandes de la barre technique de l’ASK : «Nous n’allons pas baisser les bras, bien au contraire, nous allons redoubler d’efforts pour soigner notre classement et terminer dans une position honorable», a conclu le coach de l’ASK. Abdelkader Z.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

Un fait rare s’est déroulé à la fin du match : celui d’occulter le temps additionnel. En gros, une soixantaine de coups francs a été sifflée. Il y eut trois changements au sein de l’équipe visiteuse et deux chez les locaux. La raison et surtout la règlementation aurait exigé un minimum de 4 minutes de temps additionnel. Monsieur Necib, qui en a décidé autrement, a sifflé la fin du match à la 90e minute précise. Questionné à ce sujet, à la fin de la rencontre, Kamel Mouassa s’est réservé de donner un quelconque jugement sur l’arbitrage, se contentant d’un laconique « Khaliha Errabi, car ce qu’on a vu avant le match est indigne. Il y a des gens qui se sont déplacés à Oran pour accomplir une mission, je leur dis : bravo !»

BOUHEDDA BLESSÉ Comme nous l’annoncions hier, Seddik Bouhedda le gardien titulaire a été obligé de céder sa place à son coéquipier Hichem Mezaïr, quelques minutes avant le début du match. Bouhedda avait ressenti des douleurs au dos, douleurs qui se sont accentuées par la suite, ce qui a nécessité son évacuation vers l’hôpital où il avait été gardé en observation afin de subir des radiographies. Il a pu renter chez lui en fin de journée. Il a eu trois jours de repos.

REPRISE DEMAIN Les coéquipiers de Tabti ont effectué, comme d’habitude, une séance de décrassage du côté des Andalouses, samedi matin. Aujourd’hui, ils bénéficient de la traditionnelle journée de repos, avant de reprendre le chemin du stade Bouakeul demain. Les Asémistes entreront de plain-pied dans la préparation du match contre l’Olympique de Médéa, qui a été accroché chez lui par le CAB.

DES FUMIGÈNES ONT FUSÉ Si les supporters de la tribune centrale ont sorti leurs fumigènes et éclairé de plusieurs couleurs le ciel, il n’en fut pas de même du côté du gradin, d’où furent lancés deux fumigènes sur le terrain. Dans la tribune latérale, un autre énergumène n’a trouvé mieux que de les imiter. A. B. 


18

Nationale Amateur

SAM YACHDIR NON QUALIFIÉ Le jeune défenseur

axial samiste Yachdir Faiçal va rester encore 6 mois pour jouer puisque selon une source proche de la direction du SAM, le joueur n' pas eu sa licence et ne devra pas participer avec le Sarii lors de la deuxième moitié du championnat. La même source indique que les dirigeants du club phare de la ville des oranges ont réussi uniquement à qualifier le milieu offensif Bentaleb Said, un joueur qui portait les couleurs du Mouloudia d'Oran la saison dernière. À noter que Yachdir, qui avait fait toutes ses classes au Sarii de Mohammadia, avait été rayé de la liste lors du mercato d'été pour permettre aux dirigeants de recruter un troisième gardien. A. L. B.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

COUPE D’ALGÉRIE U17

TIRAGE AU SORT FAVORABLE POUR LES ORANGES L'équipe U17 dirigée par Boussouar Mehdi reste la seule catégorie des Oranges en lice en coupe d’Algérie puisqu'elle est qualifiée pour les huitièmes de finale où elle est appelée à affronter son homologue du CRB Boukhors le 14 février prochain au stade OualiMohammed de Mohammadia.

A

u cas où les camarades de l'attaquant Sayah Oussama arrivent à se qualifier, ils recevront sur la même pelouse dans le cadre des quarts de finale, le vainqueur du match CR Beni Tour - USM Oran, pour les demi-finales, les Samistes seront également favorisés puisqu'ils recevront encore une fois au stade Ouali-Mohammed, bien sûr, le vainqueur ( MC Oran-JSM Béjaia ), le vainqueur du match Hamra Annaba dans le cas où les cadets samistes puissent arracher le billet de qualification en demi-finale, un tirage au sort très favorables pour les Orange qui peuvent l'emmener à rééditer l'exploit de 2010 dans la

mesure où l'équipe U17 a réalisé un grand exploit en atteignant la finale de cette épreuve populaire, un parcours jamais réalisé par aucune équipe de la wilaya de Mascara et ce, dans toutes catégories confondues

REPRISE DEMAIN Les

coéquipiers de Mecherfi

Bellahouel vont bénéficier de deux jours de repos à l'issue du match contre la JSM Tiaret qui devait se jouer hier après midi au stade Kaïd Ahmed. Ils reprendront demain (lundi) le chemin des entraînement pour entamer la préparation du match de la 17e journée prévu samedi prochain face WA Mostaganem au stade Ouali-Med. A. L. B.

NARBR 0- RCK 2

La bonne affaire des Koubéens Les poulains de Hocine Yahi ont réalisé l’essentiel, hier, en s’imposant face à la formation du NARBR à Reghaia sur le score de (0-2). Les Verts et Blancs ont dominé la première période mais sans pour autant concrétiser le nombre incalculables d’occasions de buts. Ce qui avait fait que cette première période se termina sur un score vierge de zéro partout. Au retour des vestiaires, les koubéens sont entrés avec la ferme intention de chercher les trois points du match, surtout qu’ils restent sur une amère défaite à Khemis El Khechna le week-end dernier. L’expulsion d’un joueur de Reghaia au début de la deuxième mi-temps, a, en quelque sorte, facilité la tâche à la bande de Yahi qui a pu ouvrir le score grâce au buteur maison, Hamza Bennouh, à la 55’. Piqué au vif, les locaux sortent de leurs coquilles pour essayer de remettre les pendules à l’heure, par quelques occasions de buts qui n’ont pas inquiété l’arrière-garde koubéenne. Au contraire, c’est les joueurs de Yahi qui en ont profité pour corser l’addition à quinze minutes du terme de la rencontre, par l’entremise de l’excellent Bennouh qui permet à son équipe d’assurer définitivement les trois points de la victoire.

Publicité RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE TIPASA

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DES TRAVAUX PUBLICS DIRECTION DES TRAVAUX PUBLICS DE LA WILAYA DE TIPASA

MISE EN DEMEURE N° 01

MISE EN DEMEURE N° 01

Vu vous marché n° 061/2012 du 31/12/2012, relatif à l’opération portant «Réhabilitation et Aménagement des routes en zone montagneuse Zone 02 : (communes de Aghbal, Gouraya et Messelmoun), Lot 09 : Parachèvement des Travaux d’Aménagement et de Revêtement de la route frères Morsli-Logement ruraux sur 1 km (Messelmoun), conclu entre le Wali de Tipaza représenté le Directeur des Travaux Publics de la Wilaya de Tipaza et l’entreprise ETPH SADI

Vu vous marché n° 065/2012 du 31/12/2012, relatif à l’opération portant «Réhabilitation et Aménagement des routes en zone montagneuse Zone 02 : (communes de Aghbal, Gouraya et Messelmoun), Lot 05 : Aménagement et Revêtement de la route reliant Tizi Laazib-Beni Airour-Chef lieu-Bouaiche sur 04 Km (Aghbel), conclu entre le Wali de Tipaza représenté le Directeur des Travaux Publics de la Wilaya de Tipaza et l’entreprise ETPGH Hamoudi.

Vu l’ordre de service N° 110 du 29/07/2013 et notifié par l’entreprise ETPH SADI

Vu l’ordre de service N° 177 du 31/12/2012 et notifié par l’entreprise ETPGH Hamoudi

Article n° 01 : Une première mise en demeure est adressée à l’entreprise ETPH SADI pour abandon de chantier et à cet effet nous vous demandons :

Article n° 01 : Une première mise en demeure est adressée à l’entreprise ETPGH Hamoudi pour abandon de chantier et à cet effet nous vous demandons :

De démarrer les travaux

De démarrer les travaux

Article n° 02 : Un délai de Huit (08) jours est accordé à partir de la parution de cette mise en demeure dans les quotidiens nationaux, faute de quoi les mesures réglementaires seront prises à l’encontre de l’entreprise.

Article n° 02 : Un délai de Huit (08) jours est accordé à partir de la parution de cette mise en demeure dans les quotidiens nationaux, faute de quoi les mesures réglementaires seront prises à l’encontre de l’entreprise.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014 - ANEP N° 105 489

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014 - ANEP N° 105 478

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Divisions inférieures 19

ES Timezrit 2 - RC Seddouk 1

Le leader renoue avec la victoire Stade: Timelahine (Timezrit) Affluence: nombreuse Arbitres : Betka, Akdader, Merri Avertissements: Mazer T., Mazer L. ( EST); Boukhezar, Chalal , Ait Khelifa (RCS). Buts: Ait Moussa (14’), Tilkou ( 31’) (EST); M’Sili (66’) (RCS) EST: Hamani, L. Mazer, Ghebrioua, Benhadad, Tilkout ( Cap), T. Mazer ( Yaya H. ), Gassa, Ait Dahmane (Rehal ), Zerari, Yaya (Touahria), Aït Moussa Entr : Bouzit et Boulaincer RCS: Hadef, Mohali ( Louhab), Boukhezar, Boukhari, Benarab, Bouhia, Chalal ( M’Sili), Ait Khelifa, Hedroug (Ihabrachene) Benoudiba, Ouchiche Entr: Hafiid Boussaid Pour le compte de la 19e journée du championnat disputée ce week-end, l’Espérance sportive de Timezrit s’est imposée face au Racing club de Seddouk par le score de deux buts à un (2-1).Tenus par l'obligation de résultat, suite aux deux derniers matches nuls concédés l’un à domicile et le second à l'extérieur, les hommes de Bachir Kedadouche se devaient absolument de l’emporter devant cette fougueuse jeune formation de Seddouk sous peine de se faire

rattraper par son concurrent à l’accession, l’OSEK en l’occurrence. La volonté qui a animé l’équipe de Seddouk n’a pas suffi à contenir les assauts des joueurs de l’équipe locale et l’expérience a prévalu. Amoindrie, la jeune équipe de Seddouk a causé des difficultés à l’adversaire. Elle a été rude, coriace, mais perméable. Alors qu’on jouait à peine le premier quart d’heure et suite à une erreur de la défense adverse, Ait Moussa n’a eu aucune peine à ouvrir le score pour son équipe. Nullement découragés par cette concrétisation, les visiteurs ripostent mais sans inquiéter le gardien local. Le jeu se concentrera au milieu du terrain et on assistera à des contres de part et d’autre, mais sans danger. Les locaux redoublent d’efforts, récompensés à la 38’ par un deuxième but signé par le capitaine, Tilkout, qui a exécuté magistralement un coup franc dans les 20 m. Le reste de la rencontre ne rapporte rien jusqu’à la fin de la 1re mi-temps. En seconde période, les locaux restent sur le même rythme avec un échange d’assauts rapides, sans arriver à aggraver le score, car la défense adverse essaye avec les moyens du bord de dégager le danger hors de son périmètre. Par contre, les poulains de Boussaïd affichent une nette intention de reprendre les choses en main. Ce qui sera

Le leader imperturbable D

E

n effet, le club de Gouraya a réussi à battre la formation de Bordj Menaiel sur le score de deux buts à zéro dans un match ayant connu deux visages différents et une palpitante bataille tactique entre les deux antagonistes. Dès l’entame de la partie, les poulains du coach Boualem Redjradj ont voulu imposer un jeu rapide, fait d’attaques répétées. Cette première mi-temps fut à l’actif des locaux qui ont trouvé vite le chemin des filets et ce, dès la 12’ par l’intermédiaire du second buteur de l’équipe, Benmeziane, qui a repris victorieusement de la tête un centre de Bourai. Ce but galvanisa les protégés de Boualem Redjradj et d’autres opportunités leur ont été offertes face au solide mur défensif adverse qui retarda l’échéance. Toutefois, alors que l’on jouait la 44’, les camarades de Rahmani vont ajouter un second but à la 44’ par le même Benmeziane qui réussit à se jouer

de deux défenseurs et du gardien pour signer son doublé. Ce n’est qu’après ce second but que les capés de Mohamed Khadir vont sortir légèrement de leur surface afin de construire quelques combinaisons, histoire de réduire la marque. Ils faillirent y arriver par Taleb à la 39’, mais l’essai de ce dernier de la tête sera dévié par Merah. En seconde période, les Bougiotes sont rentrés sur la pelouse avec la ferme intention de gérer les trois points de la victoire, et le jeu s’animera avec des attaques de part et d’autre. A la 51’ de jeu, les visiteurs n’ont été sauvés que par Asker, sans doute l’homme du match, qui a renvoyé un superbe tir enroulé de Cherifi. Secoués par cette action, les poulains de Khadir vont reprendre le contrôle du match devant le repli incompréhensif des locaux et vont essayer de revenir, mais c’était compter sans la charnière centrale locale qui n’a rien laissé passer. Ils procéderont par des contres dont l’un a failli être le bon sur une action bien menée par Ziani qui, à son tour, décale sur Benmeziane qui rate devant Slimani (85’). Les visiteurs vont essayer de revenir dans le match, mais devant une défense bien organisée autour d’un excellent Merah qui tenait bon, le score n’évoluera pas, et sur cette précieuse victoire de 2-0 l’arbitre sifflera la fin de la rencontre dans un fair-play total entre les 22 acteurs. T. H.

les filets pour la 3e fois. La précipitation et l’individualisme gâchent une multitude d’occasions de scorer. L’arbitre met fin aux débats qui voit l’Espérance de Timezrit l’emporter devant son adversaire du jour par le score de 2 à 1. T. H.

Kamel Bouzit ( Entr EST) :

C’était une partie très plaisante et très disputée. Comme à chaque fois, on est rentré dans la facilité devant une équipe composée essentiellement de jeunes, mais motivée pour battre le leader. Il faut dire qu’il y avait un manque de réussite. On va essayer de corriger cela en prévision du prochain match. Je tiens à remercier les joueurs et surtout nos supporters présents en grand nombre. Comme je souhaite qu’ils soient nombreux à El Kseur pour soutenir leur équipe lors de ce match décisif pour la suite du parcours.

Hafid Boussaïd ( Entr RCS) :

C’était un match difficile pour ma jeune équipe. On avait mal entamé la rencontre. Je savait qu’on allait revenir en force en seconde période où était mieux en place. On avait bien fait circuler le ballon. Je savais qu’en faisant rentrer mes jokers on allait revenir à la marque et c’est ce qui a été fait. On est venu pour arracher le nul, mais l’expérience a fait la différence. Je tiens à remercier les joueurs de l’EST pour leur accueil et mes joueurs pour leur belle prestation. Je suis déçu, pas pour le résultat mais à cause de nos joueurs qui sont livrés à eux-mêmes. Notre équipe est délaissée. Je remercie les amoureux du club et surtout les joueurs qui se démènent pour sauver l’équipe. Notre équipe est composée de juniors. Espérons que les autorités locales nous aident à sortir du tunnel. T. H.

ES Bir Ghbalou 3 - HC Ain Bessam 0

G Bejaia 2 - JS Bordj Menaiel 0

Face à une formation de la JSBM logée en haut du tableau, le G Bejaia était dans l’obligation de sortir le grand jeu et de remporter les trois points de la partie afin de conserver sa première place de leader.

réalisé à l’heure du jeu, plus précisément à la 66’, lorsque Mohamed M’Sili, le rentrant, réduit la marque grâce à travail individuel où il effaça deux défenseur avant de loger le cuir au fond de la cage de Hamani. Cette réalisation stimule en quelque sorte les Oranges qui se ruent de nouveau en attaque, mais l’EST ne parvient à secouer

Match arrêté à la 60'

ésolant était le spectacle. La partie prévue pour le compte de cette 17e journée a failli tourner au drame et les officiels l'ont arrêtée à la 60’ après que l'arbitre de la rencontre M. Arib eut été touché par un projectile lancé à partir de la tribune par un pseudo supporters. Pour en revenir à la rencontre, dès la 6’ Laala ouvre le score sur un penalty accordé par l’arbitre suite à une faute commise sur Ouahchia Mohamed. Continuant sur leur lancée, les locaux, suite à une faute sur Amiri dans la surface de réparation, obtinrent un penalty pour la seconde fois. La sentence est exécutée par le même Laala qui double la mise. Ce but influa négativement sur les Hamzaouis qui rateront à deux reprises de revenir à la marque par Lahouazi 22’ et

Djemil 33’. On jouait la 40' quand Laala, encore lui, sur un exploit individuel, corse l’adition et fait ainsi exploser de joie le stade. Ce qui a provoqué le mécontentement de certains supporters de l’équipe visiteuse en lançant des projectiles sur le terrain et l’un d’entre eux a touché l’arbitre. De ce fait, l'arbitre et le délégué n'avaient d'autre choix que d'arrêter la partie à la 60'. La décision finale revient maintenant à la ligue. En tous les cas, ce qui s’est passé au stade de Bir Ghbalou n’honore pas le football. Ce match n’est pas allé à son terme. Pis encore, la fin de la rencontre a été émaillée de violences. Des blessés auraient été évacués vers l’hôpital de la ville. Affaire à suivre. T. H.

Lounis Amar (Pdt de l’ESBG) :

«C'est regrettable ce qui s'est passé aujourd'hui. Je dénonce fermement l'agression de l'arbitre et là je précise qu'il y a certaines personnes qui ne veulent pas le bien de leur équipe. Ces pseudos supporters sont manipulés et je déplore ce genre de comportement. L’arbitre à été agressé par un supporter de Ain Bessam et il ne pouvait pas continuer. Ce n’était qu’une partie de football entre deux clubs frères, alors que le match se déroulait normalement sur le terrain dans un fair-play total entre les 22 acteurs. Pour revenir à la partie, je dirais qu’on les a cueillis à froid, puis on avait élevé le rythme en leur mettant deux autres buts. C’est vraiment dommage pour ce qui est arrivé à cause de certains énergumènes qui ont gâché la fête.»

CRB Kherrata 0 - SS Sidi-Aïch 0

Un nul qui n’arrange personne

A

vec la réception d'une équipe de Sidi-Aich qui restait sur une défaite à domicile devant le leader, le CRBK pensait s’imposer pour empocher les 3 points de la victoire qui lui permettraient de quitter la zone des turbulences. Hélas pour eux, les Diables Rouges n’étaient guère disposés à concéder une 2e défaite qui les aurait fait plonger dans les profondeurs. C’est dire que les hommes de Hakim Amaouche s’étaient présentés sur le terrain de Kherrata en conquérants, ce qui a eu pour effet de gêner les Rouge et Noir qui, malgré leur domination lors du 1er half, ont eu plusieurs occasions de scorer notamment par Laidani, Nessar et Boudjellal, mais par manque de concentration ratent à chaque fois la dernière touche. La seconde partie verra un jeu plus équilibré, où chaque équipe avait raté des opportunités de marquer. L’excès de précipitation et le manque de lucidité étaient de mise au fil du match, notamment dans le dernier quart d’heure du match. Les visiteurs, voulant gérer ce nul qui les satisfaisait, reviennent derrière en optant par des contres dangereux. Les poulains de Djamel Louahche, qui voulaient à tout prix marquer le but de la victoire, s’engagèrent à fond, laissant beaucoup d’espaces dans leurs arrières, qui ne furent, heureusement pour eux, pas exploités à bon escient par les Messafri et Sekouchi, fébriles au moment de conclure. Ainsi, malgré leurs coups de boutoir, les Rouge et Noir de Kherrata durent se contenter du nul qui ne les arrange nullement, car le CRBK reste toujours dans la zone des turbulences, en attendant une difficile sortie à Bordj Menaiel contre les Coquelicots pour la prochaine journée. T. H.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


20

Internationale

Ibrahimovic, un geste de seigneur pour le personnel du PSG

Zlatan Ibrahimovic est parfois passé pour un joueur hautain, et même dédaigneux, mais dans les coulisses du Paris SaintGermain l’attaquant suédois est loin d’avoir cette image négative. Et le meilleur buteur de la Ligue 1 est même capable de petits gestes qui le démontrent. Comme le raconte l’Equipe, après le dernier entraînement de la saison passée, tandis que les joueurs vidaient leurs casiers au Camp des Loges, Ibrahimovic a sorti une enveloppe dans laquelle il avait glissé des billets, et il a

demandé à ses coéquipiers de la remplir avec de l’argent afin de faire un petit cadeau au personnel et aux bénévoles qui oeuvrent quotidiennement au centre d’entraînement du PSG. Devant la demande de Zlatan Ibrahimovic, les joueurs ont glissé quelques billets et l’enveloppe a été remise discrètement aux personnes concernées, le buteur du Paris Saint-Germain ne souhaitant pas qu’on en fasse des tonnes sur ce geste plutôt sympathique, rien n’obligeant Ibra de le faire.

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

ARSENAL, OLIVIER GIROUD : "Je sais que les fans veulent un grand nom en attaque" Dans un entretien au Daily Telegraph, Olivier Giroud parle de son statut d'attaquant de pointe d'Arsenal, statut qu'il veut assumer. "Je sais que les fans veulent un grand nom en attaque, mais je reste calme. J'essaie de me concentrer et de récompenser la confiance du boss. Je suis là car il apprécie mon jeu. Il me parle souvent il me fait confiance, c'est pour cela qu'il n'a pas pris un autre attaquant en janvier dernier. Je sais que je ne suis pas au niveau d'un Luis Suarez, qui a été énorme cette saison. Mais je sais que je peux m'améliorer. C'est pourquoi je suis si confiant pour mon avenir. Ce n'est pas le moment de douter de mes capacités. Parfois, on ne marque pas pendant un mois ou deux, cela arrive à tous les attaquants. Il faut se rappeler de ses qualités et se souvenir que les gens croient en vous. Je me sens bien ici, et je veux gagner quelque chose de grand avec ce club", a dit l'attaquant aux 14 réalisations cette saison dans un entretien au Daily Telegraph. Arsenal est deux points devant Manchester City à la première position du classement du championnat anglais.

ARSENAL : Bergkamp statufié

Herbert Chapm Adams et Thierry an, Tony He bientôt avoir de la nry vont com devant l'Emirates pagnie Hier, Arsenal a con Stadium. firmé que le club allait célébrer la sup contribution de son erbe ancien joueur Dennis Be rgkamp érigeant une statue en à son effigie. Auteur de 121 116 passes décisiv buts et es années passées sou en onze s le maillot du club londonien , Bergkamp a laissé une trace indélébile dans la mémoire de tous Gunners. La statue les sera dévoilée le 22 févrie r à 11h30, le jour de prochain la réception de Sunderland. L'e ntr adjoint de l'Ajax Am aîneur sterdam sera également inv ité à se présenter sur le ter rain à la mitemps de la rencon tre.

GER GERVINHO DÉMONTE WEN

venu le dynamiteur de rts été, Gervinho est rede arrivé à l'AS Rome cet décisives en 21 matchs. Interrogé par Spo est l qu'i uis dep : 7 passes côté d'Arsenal, où C'est un fait LOSC, avec 8 buts et raison à ses mauvaises performances du d pour son grade. au t étai l qu'i nse défe ton Wenger en pren cia, me fait conne voit qu'une seule Illustrated, l'Éléphant s en 46 rencontres. Et autant dire que Ton entraîneur, Rudi Gar sir à venir Le coach. À Rome, mon il n'a planté que 9 pion ? l ena Ars et a matin, je prends du plai Rom le la « La différence entre , tranche le Giallorosso. Quand je me lève mon succès actuel, je le dois à l'Italie, fiance, il croit en moi atient tous les jours. Je pourrais dire que est fantastique, mes coéquipiers sont ment, pas bien à Rome, la ville m'entraîner. Je suis imp ris à Arsenal ? Honnête ctement ça. Je vis très mais ce n'est pas exa sont passionnés. (...) Qu'est-ce que j'ai app i tifos les , leux merveil cile d'apprendre quoi… grand-chose. C'est diffi

Expulser Cristiano Ronaldo coûte très cher à l'arbitre

SCOLARI DEMANDERA L'ASILE AU KOWEÏT SI LE BRÉSIL N'EST PAS CHAMPION DU MONDE

Le sélectionneur Luis Felipe Scolari sʼest révélé en grande forme hier en conférence de presse puisquʼinterrogé sur ses sensations sur le prochain Mondial, il a fait preuve dʼune grande confiance et dʼhumour. En effet, il a indiqué quʼil demanderait lʼasile au Koweït si jamais la Seleção ne parvient pas à être championne du Monde. "Si nous perdons le Mondial, jʼirais à lʼambassade du Koweït, à côté et je demanderais lʼasile (rires). Evidemment nous devons respecter tous nos adversaires mais à mon avis il ne semble pas insurmontable dʼêtre champions du Monde. Nous sommes prêts."

R LES TAPIE N'EST PAS OUTRÉ PAL'A SALAIRES AU PSG ET À SM Suspendu pour trois matches en Liga après son expulsion le week-end dernier contre Bilbao, Cristiano Ronaldo va pouvoir se reposer, mais il ne sera pas le seul. En effet, Ayza Gamez, l’arbitre qui a mis le carton rouge tant décrié au double Ballon d’Or a lui aussi été puni, et pas qu’un peu. En effet, reprochant à l’arbitre d’avoir tenu un double discours pour justifier sa décision contre CR7, ce qu’il n’aurait pas dû faire, la commission qui gère les officiels a infligé

une mise à l’écart des terrains de Liga d’un mois à l’expérimenté Gamez. Autrement dit, l’arbitre espagnol sera encore devant sa télé quand Cristiano Ronaldo reprendra la compétition, ce qui ne manquera pas d’étonner. D’ailleurs, la presse espagnole, à l’image du quotidien Sport, est un peu épatée par cette décision, estimant que le Real Madrid avait mis une pression énorme sur ce dossier, afin que les autres arbitres comprennent qu’on ne tape pas sur CR7 comme cela.

MAN CITY-PELLEGRINI : "CHELSEA ? PETIT MAIS TRÈS RICHE" José Mourinho et Manuel Pellegrini ne sʼapprécient guère, surtout depuis le remplacement du Chilien par le Portugais au Real Madrid en 2010. Et alors que le "Special One" a déclaré que Manchester City, battu par Chelsea lundi dernier (0-1), bénéficiait des faveurs du corps arbitral et que les Blues nʼétaient quʼun "petit cheval" dans la course au titre, Pellegrini nʼa pas tardé à lui répondre. "Petit, mais très riche, a-t-il confié. Cʼest lʼéquipe qui a dépensé le plus dʼargent sur les dix dernières années, mais aussi cette année et lors du mercato. Lʼentraîneur pense peut-être que cʼest un petit cheval mais ils ont montré lors des derniers matches que cʼétait une grande équipe avec quelques grands joueurs."

Certains s’offusquent des salaires versés par le Paris Saint-Germain et l’AS Monaco, mais ce n’est clairement pas le cas de Bernard Tapie, l’ancien président de l’OM rappelant, dans le Parisien, que tout le monde profitait de cela. Cependant, pour l’homme d’affaires, si les footballeurs aiment l’argent, sur le terrain, cela ne compte plus réellement. « Les salaires sont élevés, bien sûr, mais je ne vois rien d'immoral là-dedans. Ils s'inscrivent dans une économie du football qui a vu les recettes des grands clubs augmenter en même temps que les dépenses. La morale est en danger le jour où un club verse des salaires

sans rapport avec ses recettes. Là, cela devient de la concurrence déloyale. C'est le cas de plus de la moitié des clubs en Espagne, par exemple. Un Falcao à Monaco ou un Ibrahimovic à Paris participe à la construction de l'image de son club. Il attire les spectateurs et les sponsors. On retrouve ce phénomène dans le cinéma. Un grand acteur peut gagner, sans trop d'efforts, 5 MEUR avec un seul film. Sauf que ce film va ensuite faire des millions d'entrées dans le monde entier », fait remarquer celui qui a été l’homme fort de l’Olympique de Marseille, n’hésitant pas à payer très cher ses meilleurs joueurs. A ce

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

sujet, Bernard Tapie admet que les salaires sont des sujets qui préoccupent les footballeurs, notamment lorsqu’il s’agit de signe pour un club. « Une chose est sûre : tous les joueurs connaissent les salaires de leurs coéquipiers. C'est d'ailleurs la première chose qu'ils veulent savoir en début de saison. Ensuite, cela leur permet d'aller voir leur président pour négocier une augmentation dès qu'ils réussissent deux ou trois bons matchs. Mais je tiens à rétablir une vérité : dès qu'un joueur rentre sur le terrain, il oublie tout ce qui est lié à l'argent », affirme Bernard Tapie, qui s’y connaît en la matière.


Internationale 21

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

Pogba, le PSG offrirait 70M€, la Juve attendrait le Real et Chelsea !

Le Paris Saint-Germain ne lâche pas le dossier Paul Pogba et ce n’est pas la dernière information de Sportmediaset, qui nous dira le contraire. Même si le transfert du joueur est peut-être déjà réglé par les dirigeants parisiens avec son agent Mino Raiola, le média italien fait état d’une offre très importante du PSG pour l’international français. Cependant, malgré l’intention du PSG d’offrir 70M€ pour avoir Pogba, la Juventus Turin aurait décidé de faire jouer la concurrence afin de gagner le maximum d’argent sur le transfert du jeune français, acheté 1 million d’euros sous forme de bonus à Manchester United.

Mourinho drague Cavani

José Mourinho ne serait pas contre l'arrivée d'Edinson Cavani à Chelsea, mais reste convaincu que le PSG ne le lâchera pas. « Edinson Cavani est arrivé Les Bianconeris espèrent atteindre 100 millions d’euros pour la vente du joueur et attendraient pour cela les au Paris Saint-Germain il y a offres de Chelsea et le Real Madrid. Mais d’après nous, le PSG a déjà bouclé le transfert de Paul Pogba et le seulement six mois. Je pense joueur devrait rentrer en France l’été prochain. Un agent de joueur s’étant renseigné auprès de Mino Raiola qu’il est très heureux et qu’il pour le compte de Manchester City, nous a avoué, lors du Forum Wyscout (super marché des transfert de ne veut pas partir, ou alors joueurs) à l’Emirates Stadium, que « Pogba avait déjà été cédé », selon « Raiola ». que le club est tellement content de lui qu’il ne le laissera pas filer. Pour le moment, je n’en ai aucune Cet été, la formation de Manchester United pourrait connaître idée. Mais en ce une dizaine de départs. En effet selon le Daily Star, de nommoment, non, breux joueurs devraient quitter les Reds Devils. Ryan Giggs pourrait prendre sa retraite et laisser sa place aux plus jeunes. nous n’essayons La charnière centrale Rio Ferdinand – Nemanja Vidic ne devrait pas de recruter pas prolongé leurs contrats. Anderson et Wilfried Zaha qui sont de joueurs », a dit le Special One actuellement prêté ne devraient pas revenir. Shinji Kagawa, Javier Hernandez, Alex Buttner, Nani et Antonio Valencia veudans des propos lent un nouveau challenge. Une chose est sûre, le prochain relayés par le mercato estival devrait être très animé du côté de MU. Pour quotidien anglais finir, Patrice Evra pourrait faire son retour en France. Metro.

MAN UTD

ET SI POGBA ÉTAIT DÉJÀ VENDU AU PARIS SG ?

UNE DIZAINE DE DÉPARTS EN VUE !

MESSI VEUT TOUT GAGNER AVEC LE BARÇA ET L'ARGENTINE Interrogé par la BBC, Lionel Messi a fait le point sur sa forme du moment, lui qui a raté un mois et demi de compétition sur blessure entre nombre et janvier. "Je vais très bien, j'ai plein d'énergie. Je suis content de ma forme actuelle et, lentement mais sûrement, j'espère atteindre mon pic de

forme au bon moment de la saison", a expliqué le quadruple Ballon, visant "une grande année, non seulement pour moi, mais aussi pour Barcelone et pour l'Argentine". La Coupe du monde fait ainsi partie de ses objectifs légitimes. "Je pense que cette Coupe du Monde arrive à un bon

moment pour l'Argentine. Nous avons grandi en équipe sur et hors du terrain. Nous avons un bon groupe

LA TECHNIQUE D’ENTRAÎNEMENT RÉVOLUTIONNAIRE DE PIRLO !

Vous êtes vous déjà demandés comment Andrea Pirlo travaillait sa fabuleuse technique de passe ? La Juventus vient de révéler son secret ! Le métronome italien et Stephan Lichtsteiner ont tourné un petit club humoristique dans lequel on le retrouve passant toute sorte dʼobjet à son coéquipier suisse. De quoi travailler les automatismes.

UNE OFFRE DU MILAN POUR ALEX ? En fin de contrat au mois de juin prochain, Alex n'a toujours pas prolongé avec le PSG et ne semble pas avoir entamé des discussions pour le faire. Désireux de recruter à moindre coût, l'AC Milan a flairé le bon coup, selon Sportmediaset. Le média italien affirme que le club milanais a fait une offre au défenseur brésilien de 32 ans, lui proposant 2,8 millions d'euros, sur deux ans, avec une troisième année en option. L'ancien joueur du PSV et de Chelsea notamment souhaite rester dans la capitale française mais son statut de joueur extra-communautaire pose problème aux dirigeants parisiens, qui ne souhaitent pas bloquer cette place pour le Brésilien.

qui aime joue pour son pays. Je pense que nous arriverons au Brésil dans une grande forme et avec

toutes les chances du monde", a ajouté Messi, dont la principale motivation est "de tout gagner".

LE PSG GAGNERA LA LIGUE DES CHAMPIONS, IBRAHIMOVIC LE SAIT

En survolant son groupe de Ligue des champions, le Paris SaintGermain a confirmé son statut dʼoutsider sur la scène européenne, et peut-être même de favori avant son huitième de finale face au Bayer Leverkusen. De quoi gagner en crédibilité aux yeux des plus grosses écuries du continent, qui nʼont certainement pas oublié que les Parisiens étaient passés tout proche de sortir le Barça au stade des quarts de finale lʼannée dernière. Mais le PSG version Laurent Blanc semble mieux armé, ce qui explique sans doute la confiance de Zlatan Ibrahimovic, ancien partenaire dʼOlivier Dacourt à lʼInter Milan (20062009). « Il ne me surprend plus et, en même temps, il mʼétonne tous les jours, a déclaré lʼancien milieu de terrain à LʼEquipe. Il sait que sa carrière est plus derrière lui que devant lui, alors il veut en profiter au maximum. Et il a lʼintime conviction quʼil peut gagner la Ligue des champions avec Paris. » Une compétition que Zlatan Ibrahimovic nʼa toujours pas remportée à 32 ans.

REAL MADRID, CRISTIANO RONALDO : "LA DECIMA N'EST PAS UNE OBSESSION" Selon Cristiano Ronaldo, le Real Madrid n'est pas obsédé par le fait de gagner une dixième Ligue des champions cette saison. "Non, ce n'est pas une obsession", a dit Cristiano Ronaldo dans un entretien à Sky Italia. "Les fans, les joueurs et tout le monde s'attend à ce qu'on remporte la Decima depuis longtemps. Le Real pense toujours qu'il est capable de gagner. Et c'est un objectif pour nous. Je suis concaincu que nous allons remporter ce trophée cette saison." Ronaldo évoque son entraîneur, Carlo Ancelotti : "Nous avons de la chance de l'avoir. Espérons qu'il puisse gagner la Ligue des champions avec nous comme il l'a déjà fait par le passé."

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES


22 Omnisports

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

CYCLISME

HANDISPORT

FÉDÉRATION ALGÉRIENNE DE CYCLISME (FAC)

L’AGO recommande plus d’efforts Le président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC), Rachid Fezouine a appelé, jeudi à Alger, les Ligues de wilayas à intensifier le travail de formation en direction des athlètes en vue de développer davantage le cyclisme en Algérie. Les présidents des ligues doivent «apporter leur contribution à la concrétisation du programme mis en oeuvre par l'actuel bureau fédéral», a expliqué M. Fezouine, à l'APS, à l'occasion de la tenue de l'assemblée générale ordinaire de la FAC, à laquelle étaient présents des représentants du ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) et du Comité Olympique Algérien (COA). «Avec les efforts consentis par la famille du cyclisme, nous avons réussi à remettre cette discipline sur la bonne voie et permettre à la nouvelle génération de disposer de meilleures conditions de travail», a indiqué le président réitérant que «les portes de la fédération resteront ouvertes à toute contribution ou initiative

visant le développement et le renouveau du cyclisme en Algérie». Cette assemblée ordinaire a permis aux présidents de ligues de faire le point sur la situation au niveau local en matière d'affiliation, de licences et de recyclage. Par ailleurs, le président de la FAC a souligné qu'un plan d'action, relatif à l'inscription d'autres projets, a été élaboré avec des objectifs «bien précis». Ce plan a été rendu nécessaire après l'analyse de l'état des lieux de la discipline.

«Certes on a réalisé beaucoup de choses grâce à la mobilisation générale de la famille du cyclisme... Mais un travail de longue haleine nous attend tous afin de propulser la discipline à un niveau supérieur», at-il lancé aux membres de l'AGO. Le Directeur technique national, Driss Haoues, a par ailleurs, indiqué que la DTN a élaboré un programme qui tient compte des objectifs majeurs inscrits dans son agenda : les Jeux Olympiques des jeunes (2014) et les

JO de Rio (2016). «La DTN a mis en place un programme englobant des journées pédagogiques de perfectionnement pour les entraîneurs, des compétitions intermédiaires et des tests de préparation pour les différentes spécialités», a t-il précisé. Dans la perspective de renforcer la politique de formation, il a été décidé de mettre en place des sélections nationales et identifier les pôles de développement pour accompagner les jeunes talents durant leur formation, a indiqué le DTN. «Une stratégie de formation et de rajeunissement des athlètes a été mise en place à partir des résultats enregistrés lors des derniers championnats arabes où un constat a été fait chez nos équipes. Le MJS croit en notre discipline, et c'est à nous de concrétiser cette confiance sur le terrain», a-t il conclu. A la fin des travaux de l'AGO, les bilans moral et financier de l'exercice 2013 ont été adoptés à l'unanimité par 34 membres sur les 49 constituant l'assemblée générale de la FAC.

JEUX OLYMPIQUE D’HIVER – SOTCHI-2014

Les épreuves qui font leur entrée aux JO d'hiver Relais mixte en biathlon, ski halfpipe, patinage artistique par équipe, slopestyle, snowboard parallèle... les Jeux olympiques de Sotchi accueillent douze nouvelles épreuves. En quatre ans, les Jeux olympiques d'hiver sont passés de 86 à 98 épreuves. Pour Sotchi, il a été décidé en 2011 d'en introduire douze de plus. En voici quelquesunes : Patinage artistique par équipe:10 équipes s'affrontent sur programme court dans chaque catégorie (femmes, messieurs, couples et danse), notées par des juges. Les cinq meilleures équipes s'affrontent ensuite sur un programme libre. Le saut à ski féminin: La réussite de la coupe continentale puis de la coupe du monde a convaincu le CIO de laisser aussi sauter les filles, seulement sur petit tremplin. Relais mixte de biathlon : La seule épreuve des mondiaux qu'on ne trouvait pas encore aux Jeux

Olympiques! Les équipes sont composées de deux femmes et de deux hommes. Ce sont d'abord les deux femmes qui courent (6 km chacune), puis les deux hommes (7,5 km chacun). Chaque équipier tire deux fois sur cinq cibles, avec trois cartouches de réserve en cas

de raté à chaque tir. Chaque cible non-abattue vaut un tour de pénalité de 150 m. Ski slopestyle hommes et femmes : Le même principe que pour le snowboard, avec des qualifications et une finale au meilleur des deux passages.

LES ÉQUIPES NATIONALES, CLUBS ET ANCIENS PRÉSIDENTS HONORÉS

Une initiative de la fédération

Les sélections nationales de goalball, handibasket et judo pour mal voyants, ainsi que les clubs et les anciens présidents de la Fédération algérienne Handisport (FAH), ont été honorés, mardi soir au Cercle de l'Armée à Beni Messous (Alger), par l'instance fédérale. Organisée en présence de plusieurs personnalités sportives et politiques, dont le représentant du Premier ministre, Abdelmalek Sellal, ceux du ministère de la Jeunesse et des Sports, du ministère de la Solidarité Nationale et de l'entreprise Société Générale Algérie, partenaire officiel de la fédération, ainsi que des acteurs du mouvement sportif national. La cérémonie a été une autre occasion pour la FAH de rendre hommage aux différents athlètes, staffs technique et médical, pour non seulement les résultats plus que positifs réalisés durant l'année 2013, mais aussi pour les efforts consentis durant toutes une saison qui a donné beaucoup de satisfaction à l'Algérie. Dans son allocution de bienvenue, le président de la Fédération algérienne handisport, Rachid Haddad, a tenu à remercier tous ces acteurs et hommes de terrain. «Vous me donnez l'occasion, aujourd'hui, de vous saluer et remercier pour tous les efforts combien considérables, que vous avez fournis durant une dure année 2013, qui était encore une fois, et grâce à vous, faste pour le handisport. Vous méritez toute notre considération», a indiqué Haddad à l'encontre de ceux qui ont honorablement relevé tous les défis pour défendre la notoriété du handisport algérien dans les grandes sphères. A l'instar donc des athlètes et entraîneurs de la sélection nationale d'athlétisme handisport, récompensés après leurs brillantes performances des derniers Championnats du monde de Lyon (10 or, 8 argent et 5 bronze), ceux

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

des équipes nationales du handibasket, goal-ball et judo ont reçu mardi, des chèques, en guise de récompenses de la FAH. La cérémonie a été également une opportunité, non seulement de réunir la famille handisport, mais de rendre aussi hommage aux clubs champions dans différentes disciplines (huit/hommes et dames), ainsi que d’anciens présidents de la FAH qui ont, durant leur passage à la fédération, contribué, un peu soit-il, à promouvoir le handisport et participer à le pousser au plus niveau. Le président de la fédération a tenu enfin à remercier le MJS pour son aide sans limite et ses encouragements pour le handisport, ainsi que le ministère de la Solidarité, tout en appelant les athlètes et leurs staffs à doubler d'effort. «L'année 2013 a été dure, celles qui suivent le seront plus et d'autres défis se présentent à l'horizon, jusqu'au Paralympiques de Rio-2016. Le travail et l'abnégation est la clé de votre réussite», a-t-il conclu. Il est à rappeler que l'équipe algérienne handibasket est double championne d'Afrique (2009 et 2013), et sera le seul représentant africain, pour la seconde édition de suite, au championnat du Monde, prévu en Corée du Sud (juin 2014). De même que celle de Goal-ball, qui, en 2013, a réussi à conserver son titre africain pour la 5e fois consécutive. Elle représentera l'Afrique au Championnat du Monde, prévu en Finlande en juin-2014. Outre ces performances, le judo handisport s'est distingué en 2013 avec les juniors, en remportant deux médailles dont une en argent aux Championnats du monde. Cherine Abdelaoui (52kg) a remporté l'argent, alors que son compatriote Youcef Rejai (73kg) a eu le bronze de sa catégorie. S. B.


Jeux-Détente 23

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014 1

2

3

4

5

7

6

Animée par : K.MANCER

N°143

9 10 11 12

8

1 2

N°143

3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Horizontalement

1.Cordage servant à soulager un esparCentimètre. 2.Mortier-Cantatrice de renom. 3.Délicatesse-Frère de Moïse. 4.GratuitementQui offense la religion. 5.Ivette-Ville de Norvège-Urus. 6.Du nezInflamation de lʼoreille. 7.Préposition-Coiffures portées par certains dignitaires-De naissance. 8.Supporte-Nom donné à divers sommets. 9.Estima-Repas léger. 10.Commission de la Santé et de la sécurité au travail-Alliage de fer et de carbone. 11.Ville de Pérou-Dʼune couleur entre le bleu et le vertExécuté.12.Né-Créances.

Verticalement 1.Brodequin-Après. 2.Roi de hongrie-Prétend (se)-Cobalt. 3.Grain ,profits-Haute récompense cinématographique. 4.Ville dʼItalie-Première vertèbre cervical. 5.Conjonction-Ancienne

contrée de lʼAsie Mineure-Voile dʼavant sur les voiliers modernes. 6.ici, en ces lieux-Ligne dʼintersection des deux versants. 7.Marchera-Actrice italienne née en 1934-Rad. 8.Rit un peuCarreau. 9.région habitée jadis par les Édomites-père dʼÉsaü. 10.Intrant-Pst. 11.Curriculum vitae-Impératrice dʼOrientBénéficiée. 12.flux-Explicite.

N°197

1 2 3 5 8 6 9 1 9

9 7 3 1 8 4 2

3 7 2

3 1 9 4 4 8 2 8 5

Calcul

544

3

9

13

25

Les mots Tirage1

S

1 6 5

S

L

Tirage2

Q

9

A

G

I

O

R

E

Maximum : 9 lettres

C

E I L A O S Maximum : 10 lettres

T

U

EXERCICES POUR AMELIORER SA MEMOIRE Renforcer votre mémoire de travail (Niveau 1)

FOOT EN QUESTIONS

42. ENTENTE CORDIALES Trois citations, un mot en blanc ...... Lequel? Un indice : cʼest un mot composé.

VRAI OU FAUT

Il nʼy a pas de bonheur parfait ! dit lʼhomme quand sa ....... mourut et quʼon lui présenta la note des pompes funèbres.

Jérôme K.Jérôme

Aux dernière étrennes, jʼai offert une chaise à ma ............... Aux prochaines, je la ferai.

Le stade Azteca de Mexico est la seule enceinte à avoir accueilli deux finales de Coupe du monde.

Pierre Doris Quand un homme est assez heureux pour avoir une ............... très bien conservée, il lui est facile de la tenir pendant un certain temps en échec, pour peu quʼil connaisse quelque jeune célibataire

S

U

10

P

9

O

R

C

A C S

E

O

T

S

N

E

7 6

A

N

E

V

I

R

S

T

4

A

T

B

O

2

A

B

1

A A T

U

S

L

3

I L

4

E

A S

N

S

A

I

A

I

7

C A A

E T

L

A

T

C

O R

T

T

S

S O

S

C

6

S

R

E

N

5

N

S

E

E

R

R

O

A

D

S

E

E

S

C

T

S

T I

E

S

L

S

S

S I

S

I

M

R

O

S

D

N

8

E

9

I S P

S T U P N I

S 10

E

S

U

E

E

R

S

P

E N E R

X E

S

I

S V

C

11 12

E E

R A M

2 8 1 5 6 3 7 4 9 6 4 7 1 8 9 2 5 3 5 3 9 4 7 2 1 6 8 4 6 2 3 1 8 9 7 5 8 7 5 9 4 6 3 2 1 9 1 3 7 2 5 6 8 4 3 9 4 2 5 7 8 1 6 7 5 8 6 9 1 4 3 2 1 2 6 8 3 4 5 9 7

Sudoku

O M O S U S I M E H B O N T O R P A

I O M U M M E D P I S A E T U S D O B E G E

F M P A N E T H E R O T E R N S E R A U R O R S O C R E E R C L E E S I S M T P T A A S S A G I R E T A G D I T E U R E N E R E

Foot en questions Vrai Tirage 2 LOQUACITES Tirage 1 GLOSSAIRE calcul : 13+3=16 25+9=34 34*16=544

Mots fléchés

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

2

I P

Publicité 021 79.86.54 ANEP 1, avenue Pasteur, Alger Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28 021 73.30.43 Fax : 021 73.95.59 Photos : Maracana

Complétez la pyramide, sachant que le nombre dʼune case est égal à la somme des deux nombres qui se trouvent dans les deux cases située au-dessous.

1

S

S

5 3

T

S

Directrice de la rédaction Cyriel Seba Directeur technique Laïd Kalila Directrice chargée de la communication Lilia Seba Rédacteur Djamel Touafek

I

Directeur de la publication-gérant Farouk Seba

S

Des chiffres & des lettres

Jeux dʼesprit

Quotidien sportif édité par La Gazette de lʼomnisports Siège social 28, rue Ali Khodja - Bordj El-Kiffan Tél. : 021 92.62.25 Bureau de liaison 80, boulevard Bougara - El-Biar - Alger Fax : 021 79.86.54 - 021 92.37.24 Rédaction 021 92.62.25

11

42 N°1

12

Solutions :

Honoré de Balzac

8

courageux.

Site web : www.maracanafoot.com

Imprimerie : ALDP Diffusion : ALDP e-mails :

maracanajournal@gmail.com redaction@journalmaracana.com contact@journalmaracana.com


24

Maracana N°2262— Dimanche 9 février 2014

IL A MARQUÉ UN SPLENDIDE BUT HIER

Meghni

Feghouli s’illustre

est libre est décédé

Une semaine après sa superbe prestation face au FC Barcelone, l’international algérien du FC Valence s’est encore une fois illustré, en participant à la large victoire de son équipe face au Bétis Séville (5-0). Feghouli a inscrit le troisième but sur les cinq mis par Valence. Ce regain de forme de Feghouli est de bon augure avant le match amical du 5 mars prochain face à la Slovénie.

ILS SERONT DU VOYAGE AU BRÉSIL

Les anciens internationaux invités par la fédération Belle initiative de la fédération algérienne de football, qui a décidé d’inviter d’anciens joueurs des différentes sélections nationales, à prendre part au voyage avec les Verts au Brésil. On notera aussi la présence des anciens joueurs de la glorieuse équipe du FLN, aux côtés des générations de 1980 et ceux ayant pris part à la dernière coupe du monde en Afrique du Sud. Enfin, la FAF va permettre à chacun des joueurs actuels de ramener deux membres de leur famille pour assister aux rencontres de l’EN.

Les sièges pour obèses du Maracana

Selon la loi brésilienne, les nouveaux stades doivent comprendre des sièges dédiés aux personnes souffrant de handicap, obésité incluse. Ainsi, le journaliste sportif Tariq Panja, en visite au Maracana, a pu apercevoir les sièges prévus à l’usage des personnes souffrant d’obésité, soit pesant plus de 150 kilos. Sur présentation d’une attestation du médecin, les spectateurs obèses pourront bénéficier d’une réduction de 50 % sur le prix de leur billet.

ministre russe Dmitri Medvedev, s'endormant pendant la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Sotchi vendredi soir, ont agité les réseaux sociaux samedi matin. On y voit le dirigeant avec les yeux fermés et la tête baissée, quelques minutes avant que Vladimir Poutine ne déclare ouverts les JO d'hiver 2014. Premier dirigeant russe à utiliser Twitter et d'autres réseaux sociaux, il est resté muet sur cet épisode samedi matin.

PODOLSKI, chauffeur de bus

Alors que les Londoniens devaient faire face, avant- hier, à une grève d’envergure des employés du métro, Lukas Podolski, lui, a tenu à détendre l’atmosphère en se transformant en chauffeur de bus, le temps d’une photo postée sur son compte Instagram.

6 décès sur chantier dans les travaux du Mondial L'ouvrier portugais gravement blessé vendredi à Manaus (nord du Brésil) est décédé, devenant ainsi le sixième mort dans les chantiers des stades pour le Mondial-2014 : « L'ouvrier est mort après un accident qui a eu lieu vendredi, a dit un porte-parole de l'organisme responsable de la Coupe du monde en Amazonie : « Il était dans la dernière phase du démontage d'une grande grue, dont une grande partie a déjà été envoyée au Portugal, il n'y avait que lui et un autre gars», avait dit plus tôt Miguel Capobiango Neto, ingénieur en chef des travaux sur l'Arenas Amazonia. L'ouvrier, un Portugais de 55 ans, souffrait d'un traumatisme crânien et de blessures au dos après qu'une pièce métallique lui est tombée sur la tête, selon les médias brésiliens. La grue, surnommée "l'incroyable Hulk" en raison de sa grande taille, se situait à l'extérieur du stade, dans la zone du Centre de conventions (sambodrome) de Manaus, à proximité immédiate du stade. Il s'agit du troisième mort sur le chantier de l'Arena Amazonia, après les décès survenus en mars et décembre 2013 en raison de chutes. Trois autres travailleurs sont morts dans la construction d'autres stades, à l'Arena Corinthians de Sao Paulo (deux) et au Stade National de Brasilia (un). Le stade de Manaus est l'un des cinq encore inachevés sur les douze qui serviront pour le Mondial.

tous ceux qui continuent de croire que le sport est apolitique, l’histoire ne cesse de leur donner des leçons, de les ramener sur terre et sur le terrain. Depuis les exploits de l’athlète Jessie Owens lors des jeux Olympiques de Berlin en 1936, nous savons que le sport peut gravement interférer dans la politique : Hitler alors au sommet de sa puissance refusa de serrer la main du champion noir. Plus tard, l’équipe du FLN fit un énorme pied-de-nez à la France coloniale et d’illustres footballeurs d’origine algérienne, préférèrent renoncer à la gloire et

Le Shakhtar Donetsk vient d'annoncer sur son site officiel le décès de Maicon, son attaquant brésilien, dans un accident de la route. Le joueur, âgé de 25 ans, évoluait en prêt à Illichivets Mariupol cette saison= : «C'était un footballeur talentueux, et un garçon ouvert et sympathique, a commenté le club ukrainien. De manière tragique et absurde, la mort nous a enlevé cette merveilleuse personne. Il n'avait que 25 ans. Nous présentons toutes nos condoléances à la famille et aux amis de Maicon. Qu'il repose en paix=».

NIANG risque jusqu’à

Une autre tragédie au Brésil

Balle au centre

A

JO Medvedev dort pendant la cérémonie Les images du Premier

Opéré fin de septembre des deux genoux qui l'ont empêché de jouer ces dernières saisons, Mourad Meghni a résilié son contrat avec Lekhwiya, club détenu par les propriétaires du PSG. L'international algérien de 29 ans poursuit sa convalescence avant d'envisager la suite de sa carrière.

e

Par : Ali Bouacida

MAICON

5 ans de prison Une bêtise qui pourrait lui coûter très cher. Les temps sont durs pour M'Baye Niang, l'ancien attaquant de l'AC Milan actuellement en prêt à Montpellier. Après l'accident de voiture avec sa Ferrari, le Français a avoué qu'il était au volant du véhicule. Niang peut maintenant être accusé de "conduite dangereuse mettant en danger la vie d'un tiers", "non assistance à personne en danger" et "conduite malgré l'annulation de son permis." Il risque jusqu'à cinq ans de prison.

LA RÉVOLTE DE HALLICHE aux lambris des stades pour répondre à l’appel de la patrie en guerre. L’histoire du football est ainsi jalonnée d’anecdotes et aussi de hauts faits où les sportifs ont préféré l’honneur à la gloire. Parce que le football essentiellement, discipline populaire par excellence, a toujours fait l’objet d’enjeux aussi occultes qu’intéressés, il continue à ce jour de subir des pressions, des influences, des interférences…par ses extraordinaires retombées sur la vie collective. En temps de guerre, le football a toujours été un vecteur de rapprochement entre les peuples. Mieux encore, un liant pour la

résistance. De mémoire de sexagénaire, il nous souvient de ces matches à haute teneur patriotique quand des clubs algériens rencontraient des clubs français lors de la coupe de France, l’Algérie n’étant pas encore indépendante. Qui se souvient aussi du magnifique film soviétique «La troisième mi-temps» quand des courageux footballeurs durent battre l’équipe nazie au risque de mourir. Et ils furent tous exécutés. C’est donc pour toutes ces raisons et ces hauts faits sportifs, que la décision toute récente de l’international algérien Rafik Halliche, de ne pas jouer contre un club israélien dans le cadre de

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS SPORTIVES

l’Europa League, est juste et largement justifiée. Les récentes frappes israéliennes meurtrières contre les populations de la bande de Gaza constituent la raison du boycott annoncé du footballeur algérien. Pour l’instant, son club portugais d’Academica ne souffle mot mais de plus en plus de contestations s’élèvent au sein des footballeurs qui évoluent en Europe pour protester contre la décision de la FIFA et de l’UEFA d’organiser en Israël l’Euro 2013 des moins de 21 ans. Depuis quand Israël fait-il partie de l’Europe? Ils ont travesti l’histoire. Les voilà travestissant la géographie. A. B.


Journal maracana09 02 2014