Issuu on Google+

ma nue

la a nca u-

portfol

io

architecture


AGENCE

GRAFIQUE

TECHNIQUE

URBANISME

ARCHITECTURE

01_B_Ecole de musique et danse traditionnelle, Siem Reap, Cambodge 01_C_Eco-quartier étudiants, Gentilly, Paris

URBANISME

ARCHITECTURE

01_A_PFE Centre d’Oncologie à Alba Iulia, Roumanie

02_A_WORKSHOP, Siem Reap Angkor: Patrimoane, Siem Reap, Cambodge 02_B_Mixités urbaines, Gentilly, Paris

01 02


03_B_Maison passive, Cluj-Napoca, Roumanie

05_A_Design jante Moyen Orient 05_B_Nouveau siège Ogilvy France, Paris 05_C_Etude nouveau logo Stéphane Malka Architecture

AGENCES

03_A_Réconversion structure béton-bois

GRAPHIQUE

TECHNIQUE

ABCDEFGHIJKLMN

04_Memoire -“L’ARCHITECTURE “blanche” hôpitalNONhôpital”

03 04 05


Surface totale: 22 329 m2 Superviseur: Conf. Dr. Arch. Gheorghe Vais gheorghevais@gmail.com Structure: Prof. Dr. Ing. Balint Szabo

ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

Type: Equipement publique; Lieu: Alba Iulia, Roumanie; Date: Juillet, 2010; Niveau: 6ième année d’étude;

01

A

ABCDEFGHIJKLMN L ’ ID :

La thème de mon projet est le traitement d’oncologie, le centre imagistique et le service d’oncologie de l’hôpital existant dans la ville, situé a Alba Iulia, une ville de Transylvanie. Tout par le processus de penser et d’évaluer ce projet j’ai essayé de me mettre dans l’état réel de ces personnes, venant et allant, frustré ou non, certainement moralement défectueux et se posant la même question « quel temps me reste ? ». Implicitement je ne pourrais pas me trouver dans cet état metal, mais j’ai essayé de nouveau d’imaginer, quand j’ai lu la théorie de Jencks au sujet du PLACEBO ARCHITECTURAL et cela m’a fait la merveille si c’est même possible. Ce qui touchait était son deffinition d’un centre de cancer, Maggie, au Royaume-Uni, qui est maintenant devenu une marque partout le pays et il disait: Les « centres de Maggie sont également radicalement hybride, combinant car ils font au moins quatre types de construction. D’abord, ils sont amicaux, familiers et domestiques chauds - une maison qui n’est pas une maison; en second lieu, avec les dessin-modèles et le jardin, et une architecture expressive qui dans les endroits dépasse le prévue, ils sont un musée qui n’est pas un musée; les patients qui viennent chez eux peuvent prendre des risques, et recherchent l’appui comme la méditation dans le travail créateur. Troisièmement, certaines de ces personnes poseront la question finale - « ce qui est la signification de ma vie ? » - et ainsi un espace et une atmosphère appropriés doivent être donnés, pour une église qui n’est pas une église. Pour finir, il y a les nombreuses thérapies complémentaires, aussi bien que la consultation, en cela l’hôpital qui n’est pas un hôpital. » En conséquence ce paragraphe m’a donné la réponse : je devrais essayer et intégrer un tel centre dans mon hôpital et peut-être même espérer lui faire un NONhôpital. Une question était comment intégrer toutes les fonctions spécifiques d’un hôpital dans un anvelope qui n’aurait pas l’image de ce qu’il représenté, immdiatement j’ai choisi de réduire le bâtiment de façon à l’intégrer mieux dans le secteur departamental, qui est un voisinage des maisons, déjà l’hôpital existant étant une forteress inclus qui crie tres fort en dehors - processus douloureux et inhumains. La deuxième thème était comment s’assurer que la lumière était présente dans chaque coin et comment rendre plus évident a l’intérieur, l’extérieur, le jardin. Sur l’emplacement actuel j’ai observé qu’il y a, en raison de l’organisation semipavilionaire toutes sortes de zones qui ont les caracteristiques des cours interieures, ainsi j’ai essayé de les concentrer et unifier de sorte qu’elles deviennent une totalité. Le centre de l’emplacement est une fontaine dans laquelle j’ai choisi d’avoir des lis et de ce point central tout est distribué autour du jardin, différents endroits pour se reposer, ou pour des activités en plein air, tout le temps maintenant l’esprit que les patients ont besoin des options pour choisir, s’ils veulent être seuls ou avec la famille ou avec d’autres patients. Un fait bien connu est que les malades du cancer, dus à leurs traitements, ont besoin de beaucoup de nuance et par les differents aspects spécifiques des cours, le jardin offre cela. Le troisième et dernier thème était le transparent. J’ai senti que mon objet a eu besoin de déclarer que l’hôpital n’est pas nécessairement enfermé et qu’il peut permettre la facilité des acces visuels et par conséquent j’ai choisi beaucoup de verre, stratégiquement placé de sorte que partout vous vous trouviez dans un coin d’ou vous pouviez toujours voir un morceau de l’extérieur, bien, excepté dans le secteur imagistique, qui vraiment ne permet pas le contact avec la nature. De cette façon, les gens pourraient peut-être proffiter des caractéristiques curatives du jardin. Tout ce que j’ai voulu était simple : restituez l’hôpital aux personnes et donnez à l’architecture des hôpitaux une chance de montrer au loin sa puissance de la guérison. Je vraiment crois que le placebo architectural existe.

4


5


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

6

A


01

A


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

8


01

A

9


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

10


11


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

12


01

A


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

14


15


ARCHITECTURE

PFE CENTRE D’ONCOLOGIE

ABCDEFGHIJKLMN

01

A 16


17


Master1, ENSAPB

Superviseurs: Emmanuel Cerise Cyril Ros ENSAPB

ARCHITECTURE

ÉCOLE DE MUSIQUE ET DANSE

Type: Equipement publique; Lieu: Siem Reap, Cambodge; Date: Décembre, 2010; Niveau: 4ième année d’étude,

ABCDEFGHIJKLMN L ’ ID : Cette intervention, une école de musique et danse pavillonnaire, se situe sur un site pas loin du canal-objet de notre étude, qui a un potentiel extraordinaire, mais qui, ce que j’ai observé, n’est pas du tout visible ni valorisé (comme les autres sources d’eau présentes a Siem Reap). Cette question m’a déterminé d’essayer a ouvrir le lac vers les rues qui bordent mon site de manière plutôt radiale, a travers des canaux, un effet qui joue avec les perspectives - visible/pas visible. J’ai voulu certifier la position principale du lac, au même temps l’utilisant comme élément qui donne vie a la scène - objet central aussi - quand il n’y a pas un concert ou spectacle mis en place. Le positionnement stratégique des entrées est le résultat d’une volonté d’attirer l’attention vers un lieu où toujours on a quelque chose intéressant qui se passe. Les bâtiments sont surélevées sur des passerelles in bois, mais qui communiquent entre eux, même si les canaux les séparent. J’ai utilisé les canaux, justement parce qu’ils sont un symbole des temples et le sacre. La scène réunit les deux écoles, celle de danse et celle de musique (qui comporte deux sections: celle de musique traditionnelle et celle de musique classique). Je me suis concentrée sur le développement de l’école de musique, vue que a Siem Reap, un tel équipement n’existe pas, une chose bizarre parce que en me promenant sur les rue, le soir, quand il ne fait plus trop chaud, j’ai constaté que les gens sont extrêmement musicaux.

01

B

18


19


ARCHITECTURE

ÉCOLE DE MUSIQUE ET DANSE

ABCDEFGHIJKLMN

20


01

B

21


Master1, ENSAPB

Superviseurs: Phillippe Villien Dominique Hernandez ENSAPB

ARCHITECTURE

ECO-QUARTIER ETUDIANTS

Type: Equipement publique; Lieu: Gentilly, Paris, France; Date: Juin, 2009; Niveau: 4ième année d’étude,

01

C

ABCDEFGHIJKLMN L ’ ID : La question de la mixité “habiter et travailler” représente le programme qui ici associe emploi et habitat, résidence étudiante et bureaux. Il s’agit d’une mixité verticale et horizontale de l’édifice lui-même. Ces deux programmes sont associés dans une même opération. Il s’agissait d’élaborer cette mixité de programme dans des objectifs clairement identifiés. J’ai développé des associations matérielles entre les deux usages, a différents niveaux. Ça signifie une complémentarité pour intensifier l’occupation des lieux et associer des exigences techniques de maîtrise des ambiances. A l’échelle urbaine ce sujet vise a stimuler un laboratoire de projet pour plus de mixité urbaine. La thème du projet a été de développer une partie très en détail pour meilleure comprendre comment le mécanisme d’une structure complexe et au même temps complètement écologique fonctionne. J’ai choisit de traiter le foyer du cinéma, bâtiment propose, juste pour la complexité exigée du point de vue de la lumière naturelle, ventilation et ambiance. Le concept a été de créer un lieu qui se dématérialise, un dualisme entre le noir (chaud) et blanc (froid) et aussi vide/plein.


23


Type: Workshop; Lieu: Siem Reap, Cambodge; Date: Décembre, 2010; Niveau: 4ième année d’étude,

URBANISME

WORKSHOP

Master1, ENSAPB

Superviseurs: Emmanuel Cerise Cyril Ros ENSAPB

ABCDEFGHIJKLMN L ’ ID : Le projet a pour objet la ville de Siem Reap su Cambodge, qui sert d’accès au site d’Angkor, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1992. Le contexte est celui d’une petite ville, située dans un pays en développement, confrontée a une urbanisation rapide, liée au tourisme. pendant les premiers démarches il s’agissait de comprendre et diagnostiquer les enjeux, les pathologies et les besoins d’une ville confrontée a un tourisme de masse au développement extrêmement rapide. Un cadre intéressant que nous avons formé a été la réflexion sur les anciens canaux angkoriens et les points d’eau parsemant la ville. Ces éléments qui contribuent au bon fonctionnement de la ville sont victimes du développement anarchique des derniers années: ils sont bouchés, obturés et leur disparition est cause de désordres écologiques, urbaines et sanitaires. C’est aussi le cas de notre zone que nous avons étudié et qui se trouve au bord d’un canal obturé et qui ne connaisse pas une continuité.

02

A

24


ABCDEFGHIJKLMN Arbres qui permettent le passage en dessous et ont une ombre portée dense: entre 3-7 m

PAPAYER

entre 2,5-4 m

entre 10-20 m

JACQUIER

FRANGIPANIER

entre 6-12 m

WORKSHOP

jusqu'a 10 m

jusqu'a 20-25 m

jusqu'a 8m

YLANG-YLANG

jusqu'a 7 m

jusqu'a 20 m

Arbres qui permettent le passage en dessous et donnent un rythme : PALMIER

jusqu'a 8 m

PAPAYER

Legends: Ombre dense:

PAPAYER -3 a 7 m de haut -2,5 a 4 m d'envergure -feuille large YLANG-YLANG -jusqu'a 25 m de haut -croissance rapide (de 2 a 5m/an dans les prémiers années) ARBRE A PAIN -fondaisson basse -jusqu'a 20 m de haut -peu d'espace en dessous (bien pour soleil oblique) BAMBOU -croissance rapide -entre 2 et 5 m d'haut -pousse en bosquet -peu d'ombre JACQUIER -boule sur tronc droit -jusqu'a 10-20 m haut -jusqu'a 10 m d'envergure -ombre dense

ETUDE DE TYPOLOGIE

URBANISME

FRANGIPANIER -de 6 à 12.00 m de haut -jusqu'a 8 m d'envergure -large fondaison -belle fleure -ombre forte quand fleuri -hauteur en bac 2.00 m

Ombre negligeable: PALMIER -jusqu'a 20 m de haut -crée un rythme ARBUSTES, GAZON ET FLEURES -hauteur negligeable

26

0

A


A LA VILLE VÉGÉTALE

02

a

d b

c


MIXITÉS URBAINES URBANISME

Type: Equipement publique Logements; Lieu: Gentilly, Paris, France; Date: Mars, 2009; Niveau: 4ième année d’étude,

Master1, ENSAPB

ABCDEFGHIJKLMN L ’ ID : Ceci représente la partie d’analyse du projet que nous avons dû établir pendant le studio à ENSAPB, un projet qui a été soumis dans un concours organisée pour des membres du studio seulement. La deuxième partie du projet consistant du projet de gain de la analyse, conçu à une plus grande echelle a été élaborée seulement sur une zone déterminée de la proposition entière. Un des projets plus mémorables, que j’ai eu l’opportunité d’élaborer, pendant le deuxième semestre que j‘ai a reste a Paris, a ENSAPB. C’est le projet de studio Villien, une première étape urbanistique, de proposer un type d’éco-quartier pour les étudiants et la deuxième étape, finale, de proposer une fonction pour une partie et la détailler. Je suis vraiment contente d’avoir réussit à finir ce projet et d’avoir gagné une meilleure connaissance d’une problématique si importante comme la construction éco. Le concept du projet c’est la dualité coexistant et opposante entre noir/blanc, vide/plein, opaque/transparent qu’on a essayé d’accentuer.

Superviseurs: Phillippe Villien Dominique Hernandez ENSAPB

02

B

28


29


RECONVERSION STRUCTURE TECHNIQUE

03

ABCDEFGHIJKLMN

Type: Maison individuelle; Lieu: Dublin, Irlande; Date: Juin, 2009; Niveau: 4ième année d’étude,

Master1, ENSAPB

Superviseur: Ludovik Bost ENSAPB

A

30


MAISON PASSIVE TECHNIQUE

03

ABCDEFGHIJKLMN

Type: Maison passive; Lieu: Cluj Napoca, Roumanie; Date: Juin, 2008; Niveau: 3ième année d’étude,

UT, Cluj Napoca;

Superviseur: Mircea Dinculescu UTCN

B

32


04

Type: Memoire; Lieu: Cluj Napoca, Roumanie; Date: Juin, 2010; Niveau: 6ième année d’étude,

UT, Cluj Napoca;

GRAPHIQUE

MEMOIRE FIN D’ETUDE

Superviseur: Conf. Dr. Arch. Gheorghe Vais gheorghevais@gmail.com UTCN

A

ABCDEFGHIJKLMN


05

17 FEVRIER 2011

Type: Design d’objet; Lieu: Moyen Orient; Date: Février, 2011; Niveau: architecte assistante, Paris, France;

Superviseur: Stéphane Malka contact@stephanemakla.com Stéphane Malka Architecture

A

JANTE HOT WHEELS

MALKA ARCHITECTURE

JANTE AGENCE

ABCDEFGHIJKLMN

36


MALKA ARCHITECTURE

SIEGE OGILVY&MATHER AGENCE

05

ABCDEFGHIJKLMN

Type: Mobilier-biliothèque; Lieu: 32-34 Rue Marbeuf, 75008, Paris, France; Date: Mars, 2011; Niveau: architecte assistante,

Paris, France; BIBLIOTHEQUE - REPERAGE ELEMENTS PARTIE COURTE

BIBLIOTHEQUE - REPERAGE ELEMENTS PARTIE LONGUE

Superviseur: Stéphane Malka contact@stephanemakla.com Stéphane Malka Architecture

B

38


BIBLIOTHEQUE VUE 2

BIBLIOTHEQUE VUE 1

591


MALKA ARCHITECTURE

SIEGE OGILVY&MATHER AGENCE

05

ABCDEFGHIJKLMN

Type: Mobilier-bench; Lieu: 32-34 Rue Marbeuf, 75008, Paris, France; Date: Mars, 2011; Niveau: architecte assistante,

Paris, France;

Superviseur: Stéphane Malka contact@stephanemakla.com Stéphane Malka Architecture

B

Traverse metallique

Profil metallique tube carré 20X20

40 DOUBLE BENCH - COUPE TRANSVERSALE DETAIL


WORKBENCH VERSION OUVERTE

WORKBENCH VERSION FERMEE

Woodline crème - ST22 H1424

Woodline crème - ST22 H1424


MALKA ARCHITECTURE

SIEGE OGILVY&MATHER AGENCE

05

ABCDEFGHIJKLMN R+5

Type: Traitement des paliers; Lieu: 32-34 Rue Marbeuf, 75008, Paris, France; Date: Mars, 2011; Niveau: architecte assistante,

Paris, France;

Superviseur: Stéphane Malka contact@stephanemakla.com Stéphane Malka Architecture

B

42


R+7B-B


MALKA ARCHITECTURE

ETUDE LOGO AGENCE

05

ABCDEFGHIJKLMN

Type: Design graphique; Lieu: 32-34 Rue Marbeuf, 75008, Paris, France; Date: Mars, 2011; Niveau: architecte assistante,

Paris, France;

Superviseur: Stéphane Malka contact@stephanemakla.com Stéphane Malka Architecture

C

44


manuela ancau - portfolio

architecture



portfolio