Page 1

Manon Oliva Architecte D.E.


Manon Oliva Architecte DiplomÊe d’Etat 22 ans 8 rue du bras de fer 34 000 Montpellier Permis B manon.oliva16@gmail.com 06.59.58.54.06.


MV

LU ITA E

DIPLÔME D’ETAT ARCHITECTE - 2019 Master Ici & Maintenant - PFE mention spéciale Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier

ICU RR

CU

/ mes formations

LICENCE d’Etudes en Architecture - 2017 Escuela Tecnica Superior de Arquitectura de Madrid Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier Baccalauréat Sciences Economiques Sociales - 2014 Lycée Saint John Perse Pau

/ mes expériences professionnelles STAGE de Formation Pratique - 2018 - 2 mois Cusy Maraval Architecte, Montpellier ESQ, AVP, EXE, DCE, OPC, AOR Réaménagement espace de coworking, maison individuelle, logements sociaux, collège/lycée STAGE de Première Pratique - 2017 - 1 mois JL Beard Architecte, Pau ESQ, AVP, EXE, DCE, OPC, AOR Réhabilitation logements et grange, locaux associatifs STAGE de chantier - 2016 - 1 mois Festival des Architectures Vives, Montpellier Montage installations, sensibilisation de l’architecture au grand public - initiation en milieu scolaire STAGES optionnels Pavillon de l’Architecture, Pau Programmation et diffusion du mois de l’architecture NL archi, Pau Boulin Architecture, Pau

/ mes expériences bénévoles Construction projet Capsule - Museare installations micro-architecturales éphémères et nomades Vice présidente Association Sportive - 2019 école d’architecture Montpellier

/ mes compétences INFORMATIQUES AutoCad, Allplan VectorWorks Photoshop, Illustrator InDesign, LightRoom SketchUp, Artlantis MANUELLES Maquettes Bricolage

/ mes centres d’intérêts Architecture Photographie Voyage Graphisme Sport


LES ATELIERS DES SAVOIR-FAIRE coopérative associative à Chanac Projet de fin d’étude - mention spéciale Domaine d’étude «Ici et maintenant»

+ de détails : https://issuu.com/manonoliva

Autour de la culture du sol, de la cuisine et du bricolage vient s’installer une coopérative associative dans le tissu dense du centre-bourg de Chanac, en Lozère. L’enjeu est alors de favoriser les activités manuelles tout en cultivant les savoir-faire issus de l’artisanat local. Le projet vise à rassembler, fédérer et favoriser du lien social entre les habitants, les touristes et les néoruraux toutes générations confondues. Penser un lieu où l’on s’y retrouve pour se réunir et créer ensemble des projets nouveaux qui émergent de la cohésion et de la dynamique associative entre les habitants. Un lieu qui, sans artifices, vit pour et grâce à l’implication de chacun.


contempler les jardins partagĂŠs

bricoler ensemble dans la cour

investir la place publique


mur de pierre existant

démolition et récupération de la matière

construction de murs en béton de site

travailler sur l’épaisseur et la matière


maquette volumĂŠtrique 1/333


maquette volumĂŠtrique - insertion centre-bourg 1/333

maquette matière 1/50

maquette coupe 1/50


LES ATELIERS DES RAMPARTS école de cuisine gastronomique en Lozère avec Chloé Bauchat

Sur les hauts du village de Chanac en Lozère, s’implante en limite de terrain une ligne ceinturant le tissu urbain du village. Ligne, qui, de par son épaisseur souligne l’unique vestige du chateau, la Tour. Dans une écriture architecturale se référençant à celle de son histoire, le projet s’apparente à celui d’un rempart. La masse de béton percée s’inscrit alors dans le grand paysage et s’illumine dès la tombée de la nuit. S’implantant sur le plateau nord du terrain, le projet s’ancre dans les profondeurs du sol existant, conservant l’espace public. Le visiteur est alors amené à parcourir librement le site, surplombant le grand paysage panoramique qui s’offre à lui.


(re)constituer les ramparts de Chanac

conserver l’espace public libre

dĂŠambuler sur le site


Dans une logique de développement de l’activité agricole du territoire de la Lozère, une école de cuisine gastronomique prend place sur les hauts du village. La formation s’adresse aux post-diplômes recherchant à valoriser les produits locaux des agriculteurs du département. En arrivant par l’ouest du terrain, une rampe amène le visiteur vers le patio central situé au pied de la Tour. Ateliers de cuisine, café ou encore restaurant lui sont alors accessibles. Pénétrant la masse du béton, le visiteur profite alors de cadrages sur le grand paysage tout en dégustant les produits locaux finement cuisinés.


admirer le grand paysage

s’enterrer dans le projet

longer la facade de bĂŠton


maquette insertion paysagère 1/200


maquette volumétrique 1/333

maquette espace 1/200

maquette matière 1/50


MACLA concours Archsharing réhabilitation et extension d’une garderie en Bolivie

avec Chloé Bauchat, Agnès Caloni, Louna Gorak et Anaïs Lherbet

Situé en Bolivie, le projet MACLA vise à proposer de nouveaux usages au sein d’une garderie réhabilitée. La «macla», terme hispanique, signifie une association de corps de même nature orientés symétriquement en respect à un axe ou un plan. Le matériau terre est envisagé afin de construire des éléments architecturaux nouveaux, tels que l’espace dédié à l’administration ou encore les murs d’enceinte qui viennent structurer l’espace. Les batiments réhabilités sont, quant à eux, requalifiés de par leur ouvertures et sont enduits d’un torchis.


Trois espaces architecturaux se distinguent et sont alors reliés par la cour de récréation et le jardin potager. Espaces de repos, espaces d’activités motrices et administratifs composent alors le projet et proposent un quotidien nouveau pour ces enfants boliviens.


let’s go to kindergarten

play outside

take care of vegetables


VOLUME(S) tiers-lieu en milieu rural, Marvejols L’ancienne filature de laine de Piquetrabuc est un lieu chargé d’histoire. L’idée première est de retrouver l’identité architecturale du bâtiment, c’est à dire la nef, la cheminée et les sheds, anciens lieux de production artisanale. Cette intervention nécessite de redessiner l’espace public qui s’étendra du centre bourg jusqu’aux jardins potagers. Le projet offre un cadre pluridisciplinaire où se mêlent restaurant, théâtre, espace d’exposition ou encore lieu de lecture. Un espace public intérieur où l’art et la culture s’exprime. La nef est mise en lumière grâce à une verrière en surtoiture sublimant la charpente existante.


BAR RESTAURANT

isoler le rez-de-chaussée

apercevoir les volumes depuis l’entrée

habiter l’espace


STRUCTURE LEGERE ACIER REVETEMENT

SCELLEMENT CHIMIQUE REVETEMENT CHAPE SECHE PLANCHER CHAUFFANT ISOLATION LAINE BOIS

EQUERRE DE RENFORT

POUTRE METALLIQUE SUSPENTE

REVETEMENT PLAQUE PLATRE BLANC

Suspendus aux murs épais de pierres calcaire, trois volumes habitent la nef. Dessus ou dessous, le visiteur profite du projet dans toute sa volumétrie et matérialité. Volume(s) abrite donc patrimoine et écriture architecturale contemporaine.


LE RESTAURANT


LA VALETTE agroécologie et restauration Au vu de l’émergence future d’une ferme agroécologique, le sujet du studio S7 visait à répenser l’intégralité du domaine de la Valette, proche du Zoo du Lunaret. Une analyse profonde du site a permi d’en comprendre ses avantages et ses inconvénients dans le but de proposer une réponse urbaine cohérente. Le projet s’articule donc autour de l’arrivée d’une activité : l’agroécologie. Cultures pleine terre, hors sol, serres, le domaine devient un véritable terrain d’expérimentation. Les parcelles destinées à un agriculteur ont été repensées spatialement afin d’offrir au visiteur la possibilité de parcourir et découvrir la permaculture. Les notions de perméabilité et d’accessibilité ont été mise en avant pour générer le projet urbain. L’intégralité des acteurs existants et projetés ont été réfléchi consciemment afin de donner une nouvelle lecture au Domaine de la Valette. Agriculteurs, saisonniers, étudiants issus de SupAgro, producteurs environnants, visiteurs cohabitent et participent activement au cycle agricole.


Afin de conserver une transparence de la culture du produit, le restaurant habite un édifice de pierre réhabilité. Des éléments en acier corten, dont une nouvelle facade en porte-à-faux, marquent l’intervention architecturale sur le bati existant. Toute l’intériorité de l’édifice a été repensé afin d’offrir des espaces de vies de qualité. La cuisine étant le coeur du projet, elle permet visuellement et spatialement de relier intérieur et extérieur.


s’ouvrir sur le potager


arriver sur le site, percevoir le restaurant et le jardin

depuis l’Êtage, observer la cuisine


maquette implantation au Domaine de la Valette 1/1000


maquette restaurant 1/50

aménagement extérieur 1/50

aménagement intérieur 1/50


PARTICIPATION A LA CONSTRUCTION - collectif MUSEARE micro-architectures nomades et éphémères « Museare est jeune studio créatif qui vise à créer des expériences culturelles uniques à travers la conception d’installations éphémères et nomades. Les installations micro-architecturales créent des expériences interactives et sociales inédites en s’appuyant sur une approche systémique des environnements dans lesquels elles s’intègrent. Les concepts s’adaptent à leurs environnement pour proposer des réponses innovantes et collectives à des enjeux tel que la ré-appropriation urbaine, l’accès à la culture ou la promotion de l’engagement citoyen.»


LECTURE(S) Regards sur l’ombre et la lumière Extrait d’un projet photographique personnel - Barcelone-


Profile for Manon Oliva

Portfolio -  

Portfolio -  

Advertisement