Page 1

mexique sélection de la Bibliothèque de Toulouse 2010-2011

1


avant-propos

Quelques photos du Mexique, pour les curieux et autres aventuriers, qui sont loin des clichés… Le Mexique vu d’ici est un kaléidoscope : certains penseront aux Aztèques, d’autres à Oaxaca et ses expérimentations sociales, d’autres encore se souviendront des révolutions et de Super Barrio… Quand les images surviennent, c’est la couleur, le muralisme, Diego Rivera… autant de visions qu’un cinéma âpre vient parfois bousculer. Les villes et cathédrales colorées composent un portrait bigarré et animé, d’un pays qui ne cesse d’intriguer… Sans oublier les saveurs gastronomiques, épices et cacao invitent au voyage... culinaire! Paysage idyllique, certes, nuancé sans concession par des générations d’écrivains en prise avec une réalité quotidienne parfois très dure, faite d’exils, de pauvreté et de violence. À cet égard la variété de la musique mexicaine est révélatrice : ranchera, tex-mex, mariachi... toute la palette des sentiments, des émotions et parfois des opinions est représentée. Autant de visions en tête, comme autant d’histoires, lorsqu’il est question de ce lointain si proche qu’est le Mexique… La Bibliothèque de Toulouse, avec Rio Loco, vous emmène au sein même de ce tournoiement mexicain. Car le Mexique c’est tout cela. Et tout le reste aussi ! Est-il vraiment là où on l’attendait? Pour s’approcher de cette réalité plus complexe qu’il n’y parait, autant de livres, de musiques, de films dans lesquels il faut se plonger sans retenue. Bonnes découvertes, bon voyage, Manuella Gantet


introduction

Pour la troisième année consécutive, la Bibliothèque de Toulouse et le Festival Rio Loco vous proposent une sélection de documents disponibles dans les bibliothèques municipales pour préparer et profiter pleinement du Festival Rio Loco, consacré en 2011 au Mexique. Les bibliothécaires et discothécaires de la Ville de Toulouse ont ainsi sélectionné pour vous des romans, documentaires, CD, DVD ou livres d’art, pour tous les âges, qui dessinent un large panorama de la culture mexicaine. Retrouvez dès maintenant ces documents dans toutes les bibliothèques de la Ville. Service Communication – Bibliothèque de Toulouse www.bibliotheque.toulouse.fr

Cette sélection de la Bibliothèque de Toulouse est un des outils intégrés dans la Valise Découverte Rio Loco 2011. La Valise est un processus d’accompagnement des publics et de médiation culturelle proposé par le festival à un certain nombre de structures toulousaines de loisirs, d’aide à l’insertion sociale ou périscolaires. Il résulte d’étroites collaborations menées avec les acteurs culturels locaux comme celle initiée avec les Bibliothèques de Toulouse depuis plusieurs années. Outils pratiques, livrets thématiques mais surtout temps de rencontre avec des artistes (musicien, plasticien, conteur, artiste de spectacle vivant), les étapes de la valise -reflets du festival- s’inscrivent sur l’ensemble du territoire et s’appuient sur les structures culturelles toulousaines. Depuis 2009, la valise Rio Loco poursuit le double objectif de favoriser la pratique culturelle et d’inviter à découvrir celles venues d’ailleurs. Pour inviter au voyage, à l’ouverture sur l’autre, à la rencontre de la différence tout au long de l’année.

4

Pôle Développement Culturel – Festival Rio Loco www.rio-loco.org 5


sommaire

musique littérature société art jeunesse cinéma index

6

6 18 30 42 46 50 58 7


musique

Bien que la musique des Aztèques résonne toujours dans le Yucatan au son des teponatzli (tambours richement sculptés), du Mexique, on connaît surtout les mariachis, qui du rôle d’animateurs de mariages, sont devenus le symbole de la musique du pays. Leur succès a permis la diffusion d’airs mondialement connus : Jarabes, La Bamba. Des standards qui ne doivent pas masquer la cohabitation de différents styles et différentes façons de jouer : chacun des 31 états des États-Unis mexicains ayant en quelque sorte « son » mariachi. Chavela Vargas est la plus grande ambassadrice du Mexique : elle a redonné ses lettres de noblesse à la ranchera, ce répertoire maintenant porté à l’étranger, par Lila Downs et Lhasa. Cette musique romantique urbaine s’est en grande partie répandue grâce à un cinéma mexicain fécond. Aujourd’hui, le Mexique exporte son excellente scène électronique dont les chefs de file sont Nortec Collective ou Wakal. L’immigration mexicaine aux États-Unis a donné naissance, dans les États du Sud, à un style hybride, le tex-mex (texan-mexicain) ou conjunto. À base de guitare et d’accordéon, il s’inspire des musiques mexicaines (rancheras et corridos), de la country music, et du rock and roll. Lydia Mendoza fut la diva de la musique Tejano. Sa voix mélancolique séduisit des générations d’auditeurs. L’accordéoniste Flaco Jimenez, issu d’une famille de virtuoses, est l’un des initiateurs du style, suivi par le groupe Los Lobos, plutôt sur les versants blues et rock du tex-mex. Tish Hinojosa est aujourd’hui la principale représentante du genre. Depuis 1990 et malgré un mur de 1 000 km, nombre d’interprètes ont acquis une reconnaissance internationale. Molotov séduit les fans de metal, Murcof et Nortec Collective combinent électro et musique norteno, Rodrigo y Gabriela sont passés du metal à la musique traditionnelle nourrie de jazz, et de folk américain. 9


musiques folkloriques et traditionnelles

est une musique et une danse lente et langoureuse. Bésame mucho est sans doute le boléro le plus connu. Cette forme musicale qui est d’abord une danse espagnole puis cubaine, fut adoptée par les mexicains au XIXe siècle.

Anthologie De la Fonoteca del INAH

produit par les Éditions Pentagrama Compilation | Conaculta/Inah (Réed. 2002) Une vingtaine d’albums avec livret en espagnol, couvrant l’ensemble des musiques traditionnelles mexicaines. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Frida : Bande originale du f ilm

Deutsche Grammophon (2003) Cette BO, récompensée d’un oscar, propose un panorama de la musique mexicaine. Elle fait la part belle aux instruments acoustiques et l’on y retrouve Chavela Vargas, icône de la chanson mexicaine que Frida Kahlo admirait et aussi Lila Downs, égerie de la nouvelle scène. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Empalot

La Bamba

est un titre « phare » mexicain, air traditionnel (chant de mariage) originaire de l’état de Veracruz. 1908 : plus ancien enregistrement connu par Andres Huesca sous le titre de El Jarabe Veracruzano 1946 : utilisé par un candidat aux élections présidentielles mexicaine 1958 : Richie Valens enregistre sa version Rock’n’Roll au USA 1960 : Los Machucambos seront les premiers à introduire la chanson en France D’autres interprètes comme Dario Moreno, Niels Diamond, Los Lobos, Half Japanese, Julio Iglesias, Nana Mouskouri, Ludwig Von 88, REM, Mongo Santamaria, Eddie Cano... ont fait voyager ce titre à travers le monde et certaines de ces versions sont disponibles dans nos fonds. Depuis 2007, le 17 juillet a été déclaré journée internationale de la Bamba par le maire de Veracruz.

Luis Miguel Il est connu pour ses ballades romantiques, ses boléros et sa voix de crooner.

Le Corrido

est une romance récitée ou chantée composé d’épisodes héroïques ou galants de l’époque de la révolution mexicaine, jouée dans le nord.

ou son huasteco est un genre de flamenco. Il se joue dans les régions huastèques des états de Veracruz, Hidalgo, San Luis Potosí, Tamaulipas, Querétaro et Puebla. Sur le plan musical : la gamme est en do majeur, l’accord est en harmonie avec le son sec émis par la jarana (guitare baroque), le rythme est imposé par la quinta huapanguera (grosse guitare), le violon soutient la mélodie, deux voix chantent en fausset, et le tout est accompagné de roulements de talons (zapateados).

Amparo Ochoa

Le Jalisciense

est né dans l’état de Jalisco au XVIIIe siècle. Il est interprété par les mariachis, très souvent en langue nahuatl. Mariachi Vargas Groupe de mariachis fondé en 1898 à Tecalitlan. Ils seront popularisés notamment pour leur participation dans le Chanteur de Mexico, une opérette de Francis Lopez.

Complices

WEA (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Mis romances

WEA (2001) Disponible à Empalot Los Panchos En 1944, ils deviennent les ambassadeurs du boléro aux ÉtatsUnis. Ils s’approprient le genre, souvent interprété par des solistes, en chantant à trois voix, et grattant du requinto (petite guitare). De la formation d’origine, il ne reste que le nom du trio. Et ils se produisent toujours dans toutes les Amériques.

Enamorado

Musisoft (2000) Disponible à Saint-Cyprien

Nuestros 30 mejores boleros Sony BMG Import Disponible à Médiathèque José Cabanis 10

Le Huapango

Le Boléro

Corridos y canciones de la Revolucion Mexicana Pentagrama (2000) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Trio Xoxocapa

Sones huastecos, vol. 3 Pentagrama (1995)

Mejor mariachi del mundo Sony US Latin Import (2003) Disponible à Médiathèque José Cabanis

El caiman : sones huastecos Corridos zapatistas

Compilation Fonoteca del INAH (2002) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Compilation Corason (1996) Disponible à Médiathèque José Cabanis

El son del sur de Jalisco

Compilation Fonoteco del INAH (2002) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Viva mexico : mariachis & marimbas

Compilation Playa Sound (1985) Les sonorités de cet album, sont dans la tradition des « musiciens des rues », un mélange de traditionnel, de musique espagnole et africaine. Les mariachis, ces sombres héros peuvent jouer toutes les musiques.

11


La Ranchera

Le Jarocho

tire son nom d’une région du Mexique. D’origine rurale, il naît au XVIIIe siècle des influences espagnole et afro-cubaine. Les notes pincées rappellent la musique andalouse et les rythmes saccadés à coup de guitarron (très grosse guitare), de harpe, la musique africaine. Graciana Silva À l’image de sa population, la plupart des musiques du Mexique sont métisses. C’est particulièrement vrai dans le cas du son jarocho, le son de la côte de Vera Cruz, qui combine rythmes africains et instrumentation européenne. Graciana Silva Garcia, dite « La Negra Graciana », est l’une des interprètes les plus célèbres de ce répertoire.

Le Norteno

La musique nortena se joue dans le Nord du Mexique ; il s’agit d’un style riche, hilarant et tonique ressemblant parfois à des rythmes de polka (à deux temps), de cumbia (chant et danse originaire de Colombie) et instrumenté à la manière d’un orchestre mariachi, et, dans la modernité ce genre musical emprunte le style du rock. Elle fait partie des musiques « texmex ». Los Tigres del Norte Ils incarnent deux des plus grandes traditions du nord du Mexique, le norteno et le corrido dans une version moderne. Leurs histoires portent sur les narcotrafiquants, et l’immigration vers les USA.

Moliendo cafe au portales : le son de Vera Cruz Accords Croisés (2004) Disponible à Médiathèque José Cabanis

La Calaca Huapanguera Est un groupe basé en MidiPyrénées, interprétant leurs compositions et les musiques traditionnelles jarocho et huapango. Ils s’accompagnent d’instruments pré-hispaniques : percussions, flûtes en roseau ou en terre, sifflets…

De paisano a paisano

Fonovisa Import (2000) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Ces chansons parlent souvent du sentiment d’aliénation et de tristesse ressenti par les paysans venus chercher du travail dans les grandes villes. Elles sont aussi légèrement machistes. José Alfredo Jimenez Grand compositeur de musique ranchera, huapango et corrido, il possède plus de mille titres à son répertoire. Ses mélodies envoûtantes et sensibles narrent avec beaucoup de lyrisme l’état amoureux, la trahison, le patriotisme et l’amitié déçue.

Lo mejor de Jose

Sony US Latin Import (1990) Disponible à Médiathèque José Cabanis Chavela Vargas Cette chanteuse mexicaine, née au Costa Rica est connue pour être la représentante féminine de la cancion ranchera. Chacune de ses chansons est un mélodrame miniature d’une fureur feutrée exprimant la passion, la sensualité, l’agonie. « La femme au 45 mille litres de Tequila », était la muse de l’écrivain Juan Rulfo, du compositeur Agustin Lara, et des peintres Frida Kahlo et Diego Rivera.

Los Huracanes del Norte

Encuentro pesado

Fonovisa (2007) Disponible à Médiathèque José Cabanis

La Llorana

Wea Import (1995) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Tex-mex et bandas

La Tejano music est le nom donné à la musique folk et pop créée par les populations hispaniques du texas. Les bandas sont les brass band du Mexique, jouant du trad., du rock, de la polka….

Kumbia Kings

Greatest hits

Emi Import (2007) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Banda Jerez

Tributo a la revolucion mexicana

Fonovisa (2009) Disponible à Médiathèque José Cabanis Grupo Montez de Durango Nom d’une formation musicale chicano originaire de Chicago interprétant du duranguense (proche du norteno et qui émerge dans les années 1970).

Cerrando trato

Disa / UMGD (2010) Disponible à Médiathèque José Cabanis Graciela Beltran Chanteuse de Teja (musique Texmex), de latin pop, et qui se produit aussi dans les bandas.

Tierra caliente

Iris Music (2000) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot

Sombras...

Warner Music Import (1998) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Empalot 12

Reina de la banda

Fonovisa (2009) Disponible à Médiathèque José Cabanis 13


rock, hip-hop, musiques électroniques

Mana Ils ont commencé sous le nom de « Sombrero Verde ». Ce groupe de rock alternatif est fortement influencé par le hard rock et le calypso. Mana a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de la FAO.

Belanova Ils sont originaires de Guadalajara, et ils font de l’electro-pop. Leur idole est Paul McCartney, et ils chantent avec Enrique Iglesias.

Fantasia pop

Universal latino Import (2007) Disponible à Médiathèque José Cabanis Cafe Tacuba Los Tacubos, nom populaire du groupe, manie une grande quantité de styles, ce qui en fait un des groupes les plus innovants de leur pays, ayant touché au hip-hop, ska, rock, metal.

Control Machete Leur premier album Mucho Barato sorti dans les bacs le 1er juillet 1997, fut vendu à plus de 400 000 exemplaires au Mexique en seulement six mois et connut un franc succès aux États-Unis. Les paroles de leurs chansons, ont eu une portée politique contre les campagnes anti-immigrations aux États-Unis. Ce groupe est surtout connu en France par leur présence dans la B.O. Amores Perros (Amours chiennes).

Eat Breath & Sleep Sino

Machete Music Import (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis Cartel de Santa Groupe de hip-hop originaire de Santa Catarina, considéré comme un des plus influents de la scène mexicaine. Le groupe a pour leader le vocaliste Eduardo Davalos de Luna.

Venemusic Import (2006) Disponible à Médiathèque José Cabanis Los Jaguares Groupe phare de rock alternatif qui avait pour nom entre 1987-1995 Los Caifanes.

14

Warner (2006) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Revolucion de amor Kinto Sol 3 frères : DJ Payback Garcia, El Chivo and Skribe émigrés dans le Wisconsin. Ils rappent essentiellement en espagnol en mêlant la musique mexicaine traditionnelle à des beats hip hop. Quinto Sol est le Cinquième soleil, qui selon le calendrier Aztèque annoncera la fin du monde en 2012 ; heureusement que le Mexique à Rio Loco c’est en 2011 sinon vous n’auriez jamais découvert ce chouette groupe !

Warner Music (2002) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot Molotov Ce groupe de rock et hip-hop, se fait rapidement connaître en 1997, par la sortie de l’album « Donde jungaran las ninas ? ». Ils sont une référence du rap latino, provoquant de bonnes ou de mauvaises réactions du public. Les paroles mélangent le sexe, la politique et quelques insultes. En 2007, ils annoncent leur séparation, mais ce n’était qu’un coup médiatique pour la sortie de « Eternamiente ».

Carcel de suenos 45

Emi Import (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Volumen Prohibido

Sony US Latin Import (2007) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Amar es combatir

Machete Music Import (2009) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Eternamiente

Universal Latino Import (version tout public 2007) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Murcof DJ, compositeur d’electronica et de musique expérimentale Murcof, nom de scène de Fernando Corona, est un artiste mexicain qui fait de l’electronica. Né en 1970 à Tijuana, il a un temps fait partie du collectif Nortec. Sa musique est contemplative. Il mélange musique classique et électronique pour nous offrir une techno minimale.

Nortec Collective Issu de la scène de Tijuana, le groupe est à l’origine du style musical Nortec, fusion de norteno et de techno.

Tijuana sessions vol. 3 Rendez-vous

(3 CD : Paris, Benares, Mexico) Emi (2008) Dans « Mexico »Truffaz vient improviser sur des compositions de l’artiste électro Murcof, connu pour son approche cérébrale de la musique. En découlent trois pistes qui sentent le mezcal et le chamanisme, trois pièces très agréables que l’on écouterait en boucle. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Because (2006) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot Plastilina Mosh Ce groupe électro est composé de deux personnes : Jonaz (chant et guitare) et Alejandro Rosso (programmateur). Ceux-ci sont comparés aux Beastie Boys. Ces deux acolytes vont se faire remarquer par Beck qui va les financer et c’est ainsi que naîtra leur premier album « Aquamosh » sorti en 1998 qui rencontra un vif succès auprès des publics mexicains et étasuniens.

Remembranza De Caifanes a Jaguares

Phantom Sound and Vision (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Leaf Label (2005) Disponible à Empalot

All u need is mosh

Nacional Records (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis 15


folk, variétés internationales Lhasa de Sela (1972-2010) Sa culture musicale, ses textes étaient à la mesure de ses origines multiples. Lhasa nous laisse trois albums magnifiques, métissés de musique ranchera, tsigane, klezmer, de soul, de gospel, de rock.

La llorona

Lila Downs Lila Downs, née en 1968, chante ses propres compositions en anglais, espagnol et divers dialectes mexicains. Reconnue mondialement, son univers s’inspire du folklore, du jazz ou des chanteurs mexicains. Elle interprète avec émotion et charisme des chansons ranchera. Chanteuse engagée, elle aborde des sujets tels que les enfants exploités au Mexique, l’émigration aux USA, le racisme, la pauvreté… Elle a composé une partie de la B.O. du film « Frida ». Sa musique est un doux mélange entre tradition, tour de force technique (aigus surnaturels !), séduction et engagement.

La linea

Narada (2001) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien

Y la mysteriosa en Paris

musique classique & contemporaine rodrigo y gabriela Deux guitares sèches en guise d’instrument, Gabriela Quintero et Rodrigo Sanchez ont créé un nouveau type de world fusion mêlant flamenco irlandais, folk celtique mexicain et heavy metal. Chacune de leur composition est un hommage à la guitare.

Warner Bros (1997) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien Silvestre Revueltas Compositeur majeur du XXe siècle au Mexique, il valorisa la musique traditionnelle de son pays en l’assimilant et fût également au fait de l’avant-garde de son art.

11 :11 The leaving road

Rubyworks (2009) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien

Tôt Ou Tard (2003) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien

Live in Japan Lhasa

Disques Audiogramme (2009) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien Los de Abajo Leur palette musicale va de la rumba au funk, en passant par le ska. Ils nomment leur musique « Tropipunk ». Formé en 1992, le groupe est né du métissage musical de Mexico city. Leur nom fait référence à leurs racines sociales, mais également à un roman mexicain de Mariano Azuela, qui décrit la situation des pauvres et en particulier celle des paysans pendant la révolution mexicaine

Cloud people (2010) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Saint-Cyprien

Rubyworks (2008) Disponible à Médiathèque José Cabanis Carlos Santana Carlos Santana est un chanteur et guitariste américain d’origine mexicaine, connu dans le monde entier. Découvert pendant le festival de Woodstock, il propose avec « Abraxas », un de ses plus grands albums, une musique psychédélique mêlée de rythmes latinos et jazzy.

Gaspard Fernandes Maître de chapelle à la Cathédrale de Puebla, portugais d’origine, Gaspar Fernandes est un des compositeurs de ce manuscrit essentiellement composé de Villancicos (chants de nöel) et caractéristique de la fusion entre culture européenne et latinoaméricaine.

Cancionero musical de la cathédrale d’Oaxaca (Mexique)

Sensemaya

Esa-Pekka Salonen Sony (1999) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Daniel Catán Installé aux États-Unis il est essentiellement reconnu pour ses opéras, qui y sont produits avec succès.

Florencia en el Amazonas Patrick Summers Albany (2002) Disponible à Médiathèque José Cabanis

Ars Longa de la Havane K617 ( 2003) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Abraxas

CBS (1970) Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Empalot

LDA V The Lunatics

Real world (2005) Disponible à Médiathèque José Cabanis 16

17


documentaires

Le chant lyrique en langue nahuatl des anciens Mexicains : la symbolique de la f leur et de l’oiseau Musiques et sociétés en Amérique latine

Presses universitaires de Rennes | Étude sur les mondes hispanophones, n° 25 | 2000 Les musiques d’Amérique latine et des communautés hispaniques des États-Unis constituent un univers multiforme, divers et vivant, et qui occupe une place certaine dans la vie quotidienne. Par l’analyse de cas concrets, les auteurs mettent en évidence les usages, les idées et les fonctions des musiques dans les sociétés latino-américaines d’hier et d’aujourd’hui. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Musiques du XXe siècle au sud du rio Bravo : images d’identité et d’altérité

Gabriel Castillo Fadic L’Harmattan | Univers musical | 2006 Se réclamant de la pensée latinoaméricaniste, qui cherche à établir une connaissance de la spécificité culturelle sans avoir recours à la tradition intellectuelle européenne, l’auteur étudie l’esthétique musicale latino-américaine et ses spécificités, comme miroir des rapports qu’entretiennent des phénomènes musicaux aux logiques formelles variées et aux fonctions sociales différentes. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Americana : histoire des musiques de l’Amérique du Nord : de la préhistoire à l’industrie du disque

Gérard Herzhaft Fayard | 2005 Retrace l’évolution des musiques populaires américaines du Grand Nord arctique à Mexico, des origines jusqu’au développement de l’industrie du disque et de la radio dans les années 1910. Analyse les diverses influences venues du monde hispanique, d’Europe, d’Irlande, de France, d’Afrique, des nations indiennes… Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord

Du tango au reggae : musiques noires d’Amérique latine et des Caraïbes

Isabelle Leymarie Flammarion | 1996 Examine l’évolution des populations noires dans les divers pays d’Amérique latine et des Caraïbes, les différentes musiques, les danses, les chansons, les instruments issus de ces groupements. Dresse un panorama d’une culture à la fois diverse et une. Disponible à Médiathèque José Cabanis

18

Cinémas d’Amérique latine, n˚8 : Cinéma et musique

Francis & Esther Saint-Dizier Presses universitaires du MirailToulouse | 2000 L’Amérique latine et singulièrement les Caraïbes ont été le lieu de rencontre des mélodies européennes et des rythmes africains, le creuset fécond d’où sont sorties les musiques métisses. Cette musique inhérente aux cultures latino-américaines imprègne son cinéma qui, plus que tout autre, a intégré ses musiques populaires. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Marie Sautron-Chompré L’Harmattan | Recherches et documents | Amériques latines | 2004 Présente les mœurs et coutumes dans la tradition orale de la culture nahuatl. Les chroniques du XVIe siècle permettent de mesurer l’importance de l’oralité chez les Indiens du Mexique préhispanique. Observe le chant mis en musique, la danse, le jeu, le théâtre, les mythes, les motifs privilégiés, autant d’expressions marquant l’identité et la pensée des anciens Mexicains. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord, Fabre

Lhasa

Lhasa de Sela Textuel | 2008 La chanteuse mexicano-américaine Lhasa de Sela (1972-2010), également passionnée par la peinture, le dessin, la photographie et l’écriture, retrace son parcours et dévoile les lectures, les artistes et les pensées qui la nourrissent (Jung, Hugo, Géricault, Cat Stevens, etc). En 1998, la chanson la Llorona la fait connaître en Europe et au Québec. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Empalot

19


Acapulco 72

José Agustín La Différence | Les Voies du Sud | 1997 Rafael, diseur de bonne aventure, abandonne Mexico quelques jours pour rendre visite à son ami Virgilio, petit dealer d’Acapulco. Ils y retrouvent Francine, Gladys, et bientôt Paulhan, et c’est le début pour la joyeuse bande d’une folle journée au rythme des bouffées de marijuana et des gorgées de tequila. Grand trip psychédélique servi par une langue incroyablement inventive et fiévreuse, ce roman culte auprès de la jeunesse mexicaine est le troisième de José Agustín publié en France. Son auteur est une figure de la Onda, mouvement littéraire contestataire influencé par la « beat generation » américaine et le rock’n’roll. Disponible à Médiathèque José Cabanis

littérature

La zone du silence

Homero Aridjis Mercure de France | 2005 Le narrateur, Juan, après avoir retrouvé des lettres laissées par le biologiste Nicanor Tapia et par son demi-frère Roberto Rodriguez, s’est mis à écrire la vie de Roberto dans la zone du silence. Cette zone est en fait un désert situé au nord du Mexique où se dresse un observatoire. C’est à cet endroit qu’il se fait poursuivre par les gardes du corps du dangereux trafiquant Leonidas Harpago. À la fois quête philosophique et enquête policière, La zone du silence, désignant le désert de Bolsón de Mapimí, est un monument baroque à la gloire d’un Mexique peuplé de personnages fascinants. Auteur prolifique, Homero Aridjis, journaliste de formation, déploie ses talents aussi bien dans un registre poétique que romanesque. Ses œuvres, parmi lesquelles Le Temps des anges, paru en 2000 ou La Zone du silence, publié en 2005, mêlent avec aisance les genres, du polar au conte philosophique, et fait revivre un Mexique de légende. Véritable globe-trotter, l’écrivain parcourt le monde, d’abord en tant que professeur dans différentes universités américaines puis comme ambassadeur du Mexique aux Pays-Bas et à l’Unesco. Très engagé pour la sauvegarde de l’environnement, Homero Aridjis est le fondateur du Groupe des Cent, une association d’intellectuels plaçant l’écologie au centre de leurs préoccupations. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côte Pavée, Serveyrolles

Mexico quartier Sud

Guillermo Arriaga Phébus | 2009 Guillermo Arriaga ne nous est pas inconnu. Il nous a ravis par les scénarii d’ Amours chiennes, 21 grammes, Babel et Trois enterrements. Réalisateur de Terre brûlée, il n’en continue pas moins à écrire. Des nouvelles où la mort hante les protagonistes, où les châtiments extrêmes s’abattent, où vengeance et noirceur se marient pour le plaisir du lecteur. L’amour dans la veuve Diàz voisine avec l’horreur dans Ultimatum violet. Guillermo Arriaga passe d’un genre à l’autre avec une parfaite maîtrise. Écriture ciselée, cruelle. 21 grammes : c’est le poids de la vie ? le poids de l’âme ? Dans ces 14 nouvelles, la même question nous tenaille… Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côte Pavée, Pradettes

21


Chocolat amer

Frida Kahlo : une biographie surréelle

Salon de beauté Poésie mexicaine : anthologie Claude Beausoleil Points | 2009 La poésie mexicaine oppose les forces de la nature et de la ville, du présent et du passé. Elle s’écrit dans des chants angoissés, des visions lucides, des rires stridents, des élans d’amour, et se déploie entre réel et fantasmagorie. Cette anthologie, qui donne à lire et à découvrir plus de soixante-dix poètes, traverse un siècle de poésie mexicaine. À lire aussi : Le pays sonore : 9 poètes mexicains Le Temps des Cerises | 2008. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Saint-Cyprien, Croix-Daurade.

22

Mario Bellatin Stock | Bibliothèque cosmopolite | 2000 Un salon de beauté tenu par un travesti qui soigne le décor en y installant des aquariums peuplés d’espèces rares va se transformer en asile ouvert aux homos atteints par la maladie, le temps de leur rapide agonie. Le narrateur décrit la cruauté des poissons s’auto-dévorant, dans ce huit-clos du salon-mourroir, tandis que le corps du narrateur, à son tour contaminé, annonce la fin du récit par extinction de sa voix. L’écriture, clinique de précision et de concision, frôle parfois le cynisme. Dite d’une voix blanche ou neutre, précise et insaisissable, l’horreur devient familière ; l’absurde, la règle du genre. …le lecteur va pourtant jusqu’au bout, saisi par la force magistrale de l’écriture.  Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Marco Corona Rackham | 2001 Biographie surréelle de Frida Kahlo, muse mexicaine des mouvements révolutionnaires, politiques et artistiques du début du XXe siècle. Marco Corona, issu de l’underground italien, utilise avec talent la force graphique de la bande dessinée. Le récit ne ménage guère la sensibilité du lecteur, avec une succession de scènes délirantes . Frida au corps brisé, gît dans son lit,à la suite d’un accident de bus… Frida est représentée en plante d’appartement entretenue par un Diego veule et soumis… Diego Rivera, double dégénéré de Frida, se mue en grotesque Barbapapa… Scène échappée de Feydeau où Diego découvre un amant dans le lit de sa femme… Pastiches d’un portrait de Frida à la manière d’un Magritte, d’un Dali ou d’un Picasso... Cette biographie fort cruelle inflige au couple mythique Kahlo-Rivera une relecture et un traitement déroutants. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Bibliobus, Côté Pavée, Rangueil

Vies perpendiculaires

Álvaro Enrigue Gallimard | Du monde entier | 2009 Jeronimo est l’enfant illégitime d’un riche boulanger de Guadalajara. Il doit expier la faute de Mercedes, sa mère, et travaille pour son beau-père en tenant la comptabilité de la boulangerie. Mais au récit de cette vie singulière se greffent d’autres récits, d’autres époques, d’autres vies : un prêtre « chasseur de moines », serial killer au service de la couronne espagnole dans le Naples du XVIe siècle, une commerçante grecque brûlant d’un amour impossible pour un Juif dans la Jérusalem du premier siècle de notre ère, un grand singe à l’aube de l’humanité… Un récit virtuose, premier livre traduit en français d’un auteur déjà largement reconnu au Mexique et en Espagne. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Laura Esquivel Gallimard | Folio | 2009 Le sous-titre indique : « Romanfeuilleton où l’on trouvera des recettes, des histoires d’amour et des remèdes de bonne femme », et l’on ne saurait dès lors être déçu par la suite. Dans une petite ville du Mexique du début du siècle dernier, alors que gronde la révolution, Tita est la dernière des trois filles de Mama Elena, véritable dragon domestique. La jeune fille est tombée éperdument amoureuse de Pedro, mais la tradition veut que la benjamine sacrifie sa vie entière à prendre soin de sa mère. C’est compter sans les talents culinaires de Tita, réfugiée en cuisine auprès de la bonne Nacha, et les étranges pouvoirs de ses mets… Mêlant intrigues amoureuses et préparations aux mille saveurs, Laura Esquivel nous offre là un roman sentimental truculent, coloré et sensuel, délicieusement divertissant. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côte Pavée

Boue

Guillermo Fadanelli Ed. Bourgois | 2009 Benito Torrentera, un professeur de philosophie de 49 ans, fait la rencontre de Flor Eduarda, 21 ans, qui frappe un soir à sa porte après avoir volé la caisse du magasin où elle travaille. Séduit, Benito s’engage avec elle dans un roadmovie qui se termine lorsqu’il assassine deux inconnus, dont l’homme qu’Eduarda a pris pour amant. Une fable réaliste sur le vieillissement et le désir. Il a été agent immobilier, muletier, vendeur de sapins de Noël, employé dans une pâtisserie… Aujourd’hui romancier, nouvelliste, vidéaste et blogueur, Guillermo Fadanelli, 46 ans, est l’un des plus importants auteurs mexicains contemporains, et une plume bien connue de la presse nationale. Son recueil de nouvelles, Un scorpion en février, et ses romans, L’autre visage de Rock Hudson et Éduquer les taupes, ont fait connaître du grand public cet autodidacte, qui a quitté une école d’ingénieurs pour se consacrer à l’écriture.  Finaliste du prix Romulo Gallegos pour Boue, il y jette un regard sans illusion sur le sexe et la société moderne. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Serveyrolles Disponible en langue originale « Fado » à Cabanis

23


L’hôte

L’oranger

Carlos Fuentes Gallimard | Du monde entier | 1995 L’oranger, arbre oriental, symbole de fertilité et de métissage, se veut le fil conducteur de ce recueil de nouvelles qui vont des souvenirs et réflexions post-mortem de Jèronimo de Aguilar, l’un des protagonistes de la conquête du Mexique, à la pérennité imaginaire de Christophe Colomb survivant jusqu’ à nos jours, en passant par les démêlés du fils d’Hernán Cortès et le siège de Numance par Scipion l’Africain. Diplomate né en 1928 à Panama, Carlos Fuentes peint la société mexicaine passée et contemporaine en usant dans ses textes autant de la satire que de l’onirisme ou du réalisme le plus exacerbé. Il s’illustre dans différents genres comme la nouvelle (citons un premier recueil de nouvelles Jours de Carnaval publié en 1954), le roman, (Terra Nostra, 1975), roman historique qu’il publie alors qu’il est ambassadeur en France), l’essai politique, (Temps mexicain, 1972)... C’est dans la Revue de Littérature mexicaine, qu’il fonde en 1955 avec Octavio Paz et Emmanuel Carballo, qu’il va exprimer ses positions parfois controversées. Il renonce à la diplomatie et enseigne aux États-Unis puis en Angleterre. Il obtient le prix Miguel de Cervantes en 1987. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Fabre, Izards, Côté Pavée, Reynerie

24

Ces ruines que tu vois

La maîtresse d’Ixtepec

Elena Garro L’Herne | Romans | 2009 Raconte à la première personne l’histoire du village d’Ixtepec, envahi par les troupes zapatistes puis par celles du gouvernement, et celle de la belle Isabel Moncada, qui met en péril l’existence du village. À travers le récit d’une époque impitoyable (le Mexique postrévolutionnaire des années 1920), l’auteur réussit à rendre palpable les traditions, les mythes et la magie de ce village mexicain. Longtemps occultée par la renommée de son époux Octavio Paz, Elena Garro apparaît depuis quelques années comme l’un des précurseurs du réalisme magique. La maîtresse d’Ixtepec paraît en 1963 et est porté à l’écran en 1969 par Arturo Ripstein. Oscillant du merveilleux à l’horreur, cette fresque historique retrace la révolte des « Cristeros », les croyants catholiques pourchassés par les militaires, et interprète l’aspect cyclique de l’histoire, auquel le titre original fait référence : Los recuerdos del porvenir (Les souvenirs du futur). Disponible à Médiathèque José Cabanis, Empalot, Fabre, Minimes, Côte Pavée, Pavillon de prêt, Périgord, Rangueil

Jorge Ibargüengoitia Phébus | 2001 Cuévano est une petite ville imaginaire comme on en connaît d’autres, avec l’immuable succession des rituels de son quotidien, ses monuments, ses notables bornés et son peuple anonyme. À l’occasion d’une inauguration à la faculté, professeurs, grands pontes et élus se retrouvent. Intrigues amoureuses et carriéristes obsèdent la petite communauté, tournée en dérision par l’auteur qui s’en donne à cœur joie pour décrire ces universitaires en goguette avec un humour féroce et réjouissant. L’occasion de découvrir l’œuvre peu connue en France d’un auteur que certains, dont Alvaro Mutis, estiment comme le meilleur écrivain mexicain de sa génération. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côté Pavée

Almagro dans ses brumes

Eduardo Monteverde L’Écailler | L’Atinoir | 2007 Dans une sorte de voyage initiatique qui commence à la suite d’une fête privée dans un des quartiers branchés de Mexico, la jeune Águeda va découvrir, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale, le vrai quotidien des indigènes dans le village de Nonnes, en suivant Almagro, un médecin plus tout jeune, qui a décidé de l’emmener comme s’il allait en faire sa femme, dans des contrées reculées où les brumes ont établi leur royaume. Almagro est plus que médecin, il agit comme un curé laïc et un activiste, vénéré par la plupart des indiens qui vivent dans l’épaisseur sauvage de la forêt ; il est aussi craint et détesté par d’autres. Eduardo Monteverde a vécu plusieurs vies : navigateur dans la marine marchande, chroniqueur de faits divers, réalisateur de reportages télévisés ; il est aussi médecin et professeur d’Université. Il livre ici un roman très noir, miroir d’une société corrompue et désespérée, mais aussi parcours onirique à travers la civilisation mexicaine. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Guadalupe Nettel Actes Sud , collection Lettres latinoaméricaines | 2006 Ana se sent habitée par une chose qui va jusqu’à attaquer son frère d’une étrange façon. Elle décide d’affronter cet être indésirable et devient lectrice dans un institut pour aveugles. Elle y connait un passeur qui la met en contact avec des êtres déchus ayant établi leur propre code d’honneur dans les souterrains grouillants du métro de Mexico. Ana y découvre la confirmation de son anormalité. Après avoir vécu au Canada, la mexicaine Guadalupe Nettel partage son temps entre Paris et Barcelone, où elle anime des ateliers d’écriture et des séminaires. Une partie de son œuvre a fait l’objet d’une traduction en France. C’est le cas des recueils de nouvelles Les Jours fossiles paru en 2002 et Pétales, en 2009, ainsi que du roman L’ Hôte publié en 2006. Dans ces trois ouvrages se dessine le registre de prédilection de l’écrivain, attirée par les univers étranges et inquiétants, et soucieuse de dévoiler les mystères de l’âme humaine et du monde. Disponible à Médiathèque José Cabanis , Reynerie

Cent ans de littérature mexicaine

Philippe Ollé-Laprune La Différence | 2007 Panorama critique de la littérature mexicaine contemporaine englobant poésie, nouvelles, romans et théâtre. Des extraits de plus de 80 écrivains, avec pour chacun une notice biographique et une bibliographie. Des textes de transition permettent au lecteur de replacer les extraits dans l’histoire du Mexique. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord, Minimes, Pinel

25


Cher Diego, Quiela t’embrasse Batailles dans le désert

José Emilio Pacheco La Différence | 2009 Ou la sobre histoire des premiers émois d’un jeune garçon mexicain, Carlos, dans les années 1950, qui tombe amoureux de la trop jolie mère d’un de ses camarades de classe. La sanction de cet amour indécent aux yeux d’une société puritaine sera l’éloignement de cette femme qui occupe toutes ses pensées et qui pourrait être sa mère. Des années plus tard, il se souvient de ce premier chagrin d’amour étouffé mais aussi de cette époque ou le Mexique américanisé raconte une société conformiste, hypocrite, fascinée par les modes made in USA. José Emilio Pacheco, né en 1939 à Mexico, est écrivain, poète, essayiste, scénariste et traducteur. Spécialiste de la littérature mexicaine du XIXe siècle et de Jorge Luis Borges, il a enseigné dans diverses universités du Mexique, des États-Unis et du RoyaumeUni. Son œuvre littéraire l’impose comme l’un des auteurs mexicains majeurs de la seconde moitié du XXe siècle. Il a reçu le Prix Cervantès en 2009. Disponible à Médiathèque José Cabanis

26

Amphitryon

Ignacio Padilla Gallimard | Du monde entier | 2001 En 1916, dans un train qui quitte Vienne pour le front oriental, une jeune recrue, Tadeus Dreyer, et l’agent de chemin de fer, Victor Kretzchmar, s’affrontent en une diabolique partie d’échec, dont l’enjeu est la vie de l’autre. Tadeus gagne et échange son destin contre celui de Kretzchmar. Un vertigineux jeu de masques s’engage, sur fond de Seconde guerre mondiale... Prix Primavera. Docteur ès littérature de langue espagnole, membre fondateur du mouvement « Crack », aux côtés de Jorge Volpi, Ignacio Padilla incarne, à ce titre, le profond renouveau qu’a connu la scène littéraire mexicaine à l’aube des années 2000. Ses œuvres, comme Amphytrion ou La Spirale d’artillerie, prennent ainsi le contre pied du « réalisme magique », cher aux écrivains de son pays, Carlos Fuentès en tête. Loin du « folklore », selon ses propres termes, de la « terre natale », les romans de Padilla prennent possession de nouveaux territoires, comme l’Europe d’entre-deux guerres. Au travers d’une structure narrative complexe et innovante, Ignacio Padilla met en scène un univers labyrinthique dans lequel l’individu fait face au pouvoir et à la marche de l’Histoire, un peu à la manière des auteurs qu’il considère comme ses modèles : Kafka et Borges. À paraître en octobre 2010 : Les Antipodes et Le siècle Disponible à Médiathèque José Cabanis, Croix-Daurade, Côte Pavée, Fabre, Pinel

La vie conjugale

Le labyrinthe de la solitude

Octavio Paz Gallimard | NRF Essais | 1972 D’origine mexicaine par son père, andalouse par sa mère, Octavio Paz, poète et essayiste né en 1914, restera sensible à cette double ascendance aztèque et hispanique. Le labyrinthe de la solitude est ainsi une recherche passionnée de ce qui fait la « mexicanité ». Il s’attache à cerner l’identité culturelle et la spécificité de son pays à travers quelques figures fondatrices et au fil d’une histoire composite. Dans cet essai poétique, ouvrage essentiel de la littérature mexicaine, il creuse le sentiment de solitude et de l’amour absent qui habite chacun avant d’entrevoir dans la postface Critique de la pyramide l’avenir du Mexique et son entrée dans une modernité plus « aérienne ». Prix Nobel de littérature en 1990. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Sergio Pitol Gallimard | 2007 Tout allait pour le mieux pour Jacqueline, de son vrai prénom Maria. Le jour de l’anniversaire de son mariage, « tout en cassant une patte de crabe et en entendant derrière elle sauter un bouchon de champagne, elle s’était laissée gagner par une mauvaise pensée », une très mauvaise pensée… Sergio Pitol, avec un humour impitoyable, nous invite dans l’univers de Maria et Nicolas. Comment amener l’autre à la résipiscence ? L’intrigue se déroule au Mexique. Elle pourrait être ailleurs. Les compromis, les fantasmes et les petitesses n’ont pas de frontières. Tout au long de ce roman, l’auteur ne dit pas, il donne à deviner jusqu’aux dernières lignes où l’on retrouve une « Jacqueline » transfigurée… Disponible à Médiathèque José Cabanis, Croix Daurade, Pradettes Disponible en gros caractères à Médiathèque José Cabanis, Prêt aux collectivités, Saint-Cyprien, Fabre, Izards, Roseraie, Pradettes Disponible en langue originale à Médiathèque José Cabanis

Elena Poniatowska Actes Sud | 1993 Elena Poniatowska relate la correspondance imaginaire entre 2 peintres : Diego Rivera, l’un des plus célèbres peintres mexicains contemporains, et Angelina Beloff, peintre russe. Au terme de dix années de vie commune à Paris, Diego Rivera retourne seul au Mexique. En fait, leur séparation sera définitive. Ces lettres traduisent l’amour inconditionnel qu’Angelina voue à l’artiste. Cette véritable passion la détruira d’un point de vue sentimental et artistique, puisqu’elle cessera de peindre. Ce récit épistolaire à deux voix, où l’une trop présente fait écho à une autre absente, sonne très juste et amène le lecteur vers une forme à la fois de compassion et d’admiration envers Angelina. Elena Poniatowska évoque avec sensibilité ce destin de femme peintre qui affronte à la fois la pénurie, l’absence et le silence, les joies et les tourments de la création. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien Disponible en texte enregistré à Médiathèque José Cabanis, Croix Daurade, Fabre, Côte Pavée

Edén : vie imaginée

Alejandro Rossi Gallimard | Du monde entier | 2009 Le hasard permet à Alex, professeur de philosophie, de retrouver Mitzi, une femme qu’il avait rencontrée lors de vacances à l’hôtel Eden en Argentine. Son adolescence, ses premiers émois amoureux durant la Seconde Guerre mondiale, entre 1943 et 1945, et ses voyages avec ses parents en Europe et en Amérique latine refont alors surface. Les souvenirs mêlent vérité et mensonge. D’origine italo-vénézuélienne, Alejandro Rossi est l’un des plus remarquables philosophes issu de l’Université nationale, mais est surtout reconnu pour la précision et la grande maîtrise technique de son œuvre littéraire. Disponible à Médiathèque José Cabanis

27


L’odyssée barbare

Le llano en f lammes : nouvelles

Juan Rulfo Gallimard | Du monde entier | 2001 En 1945, les premières nouvelles de Juan Rulfo sont publiées dans des revues littéraires locales, nouvelles qui 8 ans plus tard paraîtront dans le recueil Le llano en flammes. En 1955 suit le roman Pedro Párama, chronique de la mort d’un cacique à Comala, qui inspirera le Cent ans de solitude de Gabriel García Márquez. Avec ces deux livres, Juan Rulfo entre dans la légende, puis cesse d’écrire jusqu’à sa mort en 1986. Né en 1917, il passe son enfance dans l’État de Jalisco, au cœur des affrontements de la Guerre des Cristeros et des règlements de compte (son père, son grand-père, son oncle ont été assassinés). Le llano en flammes, c’est cette plaine théâtre de la guerre, qui comprend tous les lieux mentionnés dans les contes de Rulfo. Des textes courts, âpres, qui décrivent l’obsession de la mort violente, le souvenir des villages en ruine, les rêves déchus. Juan Rulfo est également reconnu pour son important travail photographique sur le Mexique rural. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Bibliobus, Prêt aux collectivités, Minimes, Pradettes Disponible en langue originale El llano en llamas à Médiathèque José Cabanis, Périgord Disponible en version bilingue (sélection de textes) à Médiathèque José Cabanis, Izards, Côte Pavée Disponible en texte enregistré en langue originale (sélection de textes) à Médiathèque José Cabanis

28

Les visages de l’air

Alberto Ruy-Sanchez Éditions du Rocher | 1997 Dans la légendaire ville marocaine de Mogador, la jeune Fatma évolue entre rêve et réalité. Tout entière soumise à un désir qu’elle-même ne saurait clairement identifier, elle semble absente au monde et à ses proches. Quel est l’objet de sa langueur, qu’attend-elle de son errance qui la mène de l’agitation du port aux brumes du hammam ? Poète, essayiste et romancier, Alberto Ruy-Sanchez est né à Mexico en 1951. Avec ce premier roman, qui a reçu le prix prestigieux Xavier Villaurrutia, il inaugure une suite de textes emprunts d’une profonde sensualité, qui définissent une véritable poétique du désir. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Daniel Sada Passage du Nord/Ouest | 2009 Dans le village de Remadrín, à la frontière nord du Mexique, Salomon et Papias sont deux jeunes activistes de l’opposition, fils de Trinidad, épicier égoïste, mesquin et paresseux. Suite à une fraude électorale, une marche de protestation est organisée, à laquelle participent les deux fils. La répression des forces armées est immédiate, et bientôt un camionbenne vient rendre aux familles les cadavres de ceux qui ont été abattus. Nulle trace de Salomon et Papias. Comme point de départ, donc, un roman noir, politique et social. À l’arrivée, une œuvre dense, ambitieuse, explosive. Daniel Sada tisse une fresque monumentale où se croisent des dizaines de personnages, véritable odyssée révolutionnaire, composition virtuose de jeux littéraires : éclatement chronologique de la narration, mélange de tournures classiques, de dialectes locaux et de créations orales, adresses au lecteur, contraste des tonalités… Les critiques, Carlos Fuentes et Roberto Bolaño en tête, considèrent cette œuvre exigeante comme un tournant dans l’histoire de la littérature latino-américaine. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord, Côte Pavée.

Ombre de l’ombre

Quand je serai roi

Enrique Serna Métailié | 2009 Dans le polar d’ Enrique Serna, La peur des bêtes, le lecteur avait non seulement découvert un auteur de grande envergure mais avit également vécu une profonde angoisse face à cette satire de la société contemporaine mexicaine. Dans ce roman, Quand je serai roi, les mêmes thèmes ressurgissent. Un véritable jeu de massacre du milieu intellectuel dans la mégapole de Mexico DF où chacun tombe les masques et où désirs intimes et réalité quotidienne s’entrechoquent. D’une écriture remarquable, Enrique Serna nous plonge à travers le parcours de Nopal, gamin de douze ans, inhalant de la colle quand il ne lave pas les pare-brises des voitures, dans un monde sans concession : des jeunes fêlés par leur vie familiale aux intellectuels brisés entre leur implication politique d’antan et la réalité économique d’aujourd’hui. Percutant par l’intensité romanesque, écriture tranchante… Coups de lame dans ce pays où pauvres et riches grimacent et s’entredéchirent en quête d’une âme en paix ? Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côte Pavée, Izards, Reynerie

Les exilés de la mémoire

Jordi Soler Belfond | 2007 À travers la retranscription des souvenirs de son grand-père Arcadi, républicain espagnol, Jordi Soler met en lumière le parcours d’une génération d’exilés. Contraint de laisser sa femme et sa fille pour fuir en France la répression franquiste, Arcadi connaît 17 mois effroyables dans le camp d’Argelès. Suite à une altercation, il est condamné à retourner en Espagne mais s’évade du train et doit échapper à la police française, à la Gestapo et aux services secrets espagnols pour enfin croiser le chemin de Rodrigues, ambassadeur mexicain qui parviendra à transférer de l’autre côté de l’Atlantique des milliers de républicains. Avec des compagnons catalans, Arcadi y fondera une plantation de café, La Portuguesa, où sa famille pourra le rejoindre et s’installer enfin. Extrêmement bien documenté, habilement construit entre les aventures du grand-père et les recherches du petit-fils, ce récit offre une réflexion bouleversante sur l’exil et la mémoire collective. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Izards, Côte Pavée, Pavillon

Paco Ignacio Taibo II Rivages-Noir | 1992 Mexique, 1922. Un journaliste spécialisé dans les affaires criminelles, un avocat qui défend les prostituées, un poète virtuose dans l’art du slogan publicitaire et un chinois anarchiste et syndicaliste se rejoignent le soir au bar de l’hôtel Majestic pour une partie de dominos. Bientôt, les quatre amis se retrouvent au cœur d’un complot. Découpé en 56 courts chapitres donnant une dynamique particulière au récit, ce roman permet d’entrevoir l’écriture singulière de Taibo : mêlant histoire du Mexique et fiction, l’écrivain, à travers ses personnages hauts en couleur, brosse un portrait du Mexique des années 1920 et des milieux en pleine effervescence auxquels appartiennent ses protagonistes journalistes, avocats, poètes et ouvriers. D’origine espagnole puis exilé à l’âge de 9 ans au Mexique, Paco Ignacio Taibo II a exercé différents métiers dont journaliste, professeur d’histoire, éditeur… Disponible à Médiathèque José Cabanis

29


Nouvelles du Mexique L’atelier du temps El último lector

David Toscana Zulma | Littérature étrangère | 2009 Icamole, nord du Mexique. À sa grande stupéfaction, Remigio remonte de son puits le corps d’une fillette et le cache. Il confie son secret à son père Lucio, bibliothécaire qui cherche dans les romans une explication à ce drame. L’enquête de police varie au gré des révélations de Lucio, au point d’éveiller la curiosité de la mère de la fillette, une grande lectrice également. David Toscana est né à Monterrey au Mexique en 1961. Après des études d’ingénieur, il commence à écrire à 29 ans. El último lector a été couronné par le prix Colima, le prix Fuentes Mares et le prix Antonin Artaud France-Mexique. Fiction (des romans de Lucio) et réalité (du récit) se mêlent au point que l’on ne sait plus si l’histoire est tragique ou bien cocasse, et finalement de quelle histoire il s’agit. Cette mise en abîme permanente, jubilatoire, nous interroge efficacement sur les enjeux de la fiction, en nous ramenant à la tradition du réalisme magique sud-américain. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Izards, Minimes, Serveyrolles Disponible en langue originale à Saint-Cyprien

30

Mezquite Road

Gabriel Trujillo Munoz Les Allusifs | collection 3/4 polar | 2009 L’avocat Morgado est sollicité par une veuve à Mexicali, qui souhaite comprendre la cause réelle de la mort de son mari, trouvé criblé de balles dans un hôtel. En acceptant de faire la preuve qu’un parieur invétéré n’était pas un narco, Morgado s’engage dans une enquête périlleuse. La guerre qui oppose narcotrafiquants, proxénètes, patrons de salles de jeux, agents infiltrés du FBI, de la DEA, et autorités mexicaines corrompues est cette fois très sanglante et très explicite sur les rapports entre les latinos et leurs tout-puissants voisins du Nord. Gabriel Trujillo Munoz, né en 1958, vit à Mexicali en BasseCalifornie. Il est à la fois poète, romancier, essayiste, journaliste et critique littéraire. Mezquite Road est le 4ème roman de l’auteur qui offre, à travers les enquêtes de son personnage principal récurrent Morgado, une vision sans concessions de la corruption de son pays et en particulier des relations frontalières entre le Mexique et les États-Unis. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Alvaro Uribe Plon | 2005 L’atelier du temps est le roman de l’amour impossible et de la haine féconde entre mâles : le patriarche au sommet du pouvoir, Miguel Primero, impitoyable ; son fils, Miguel Secundo, qui n’a qu’un but, le dépasser par tous les moyens ; et le fils de ce dernier, Miguel Tercero, victime et rebelle. Cinq voix très différentes prennent successivement la parole pour nous révéler le drame de chacun des personnages de cette bourgeoisie mexicaine contemporaine. C’est cette construction impeccable et une fin surprenante touchant à la métaphysique qui ont valu à Alvaro Uribe le premier prix Antonin Artaud 2004. Né à Mexico en 1953, il est nouvelliste, romancier et essayiste. Après des études de philosophie, il mène une carrière de diplomate et d’éditeur. On retrouve son écriture soignée et ses structures narratives complexes dans le roman Dossier de l’attentat, construit autour d’un fait divers historique : la tentative d’assassinat en 1897 du président Porfirio Díaz, suivie du lynchage de l’agresseur dans les locaux de la police, dans des circonstances mystérieuses. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Bibliobus, Prêt aux collectivités, Croix-Daurade Pradettes

Le maitre du miroir

Juan Villoro Denoël | Denoël et d’ailleurs | 2001 Dans le quartier populaire de Mexico San Lorenzo, on découvre un trafic d’organes dans une clinique où l’on soigne les yeux. Dans cet univers médical où le pouvoir est invisible depuis la disparition de son fondateur Antonio Suarez, le narrateur, Fernando Balmes, devient le centre d’intrigues, de luttes de pouvoir entre médecins. De la clinique, il connaît les secrets, mêlés à son enfance à San Lorenzo, aux femmes qu’il a aimées. Parmi elles, la trouble Monica, qui l’attire. Bientôt, l’un des médecins est assassiné. À cet univers médical clos et oppressant, autour de disparition, meurtre et intrigues, s’oppose le quartier, haut en couleur, où vit la famille du narrateur, San Lorenzo . On retrouve là le ton de la chronique, ce genre particulier du Mexique, description de la vie quotidienne, des accents, des figures qui animent le quartier. L’intrigue du Maître du miroir progresse ainsi à travers mille anecdotes au ton singulier ! Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Juan Villoro, Fabrizio Mejia Madrid, David Toscana et al. Éd. Magellan & Cie / Courrier International | Miniatures | 2009 Recueil de nouvelles de cinq auteurs mexicains contemporains : Juan Villoro, Fabrizio Mejia Madrid, David Toscana, Fabio Morabito et Alvaro Uribe. Emplies d’humour et d’ironie, elles dépeignent un pays cosmopolite, démesuré et, par bien des aspects, fascinant. Chaque nouvelle est précédée d’une courte biobibliographie. Les Nouvelles du Mexique initient à une littérature résolument moderne. La littérature du Mexique est à l’évidence une littérature en devenir. Description du quotidien, condition de l’homme et de la femme dans le monde d’aujourd’hui, flirt avec le fantastique cher aux écrivains latino-américains : tous les ingrédients sont réunis dans ces fables modernes. À lire aussi : La nouvelle contemporaine au Mexique, Atelier du Gué 1995 et Des Nouvelles du Mexique, Métaillié 2008. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Minimes


généralités

Histoire du Mexique Histoire de Mexico

Serge Gruzinski Ed. Fayard | Collection Histoire des grandes villes du monde | 1996 Serge Gruzinski enseigne l’histoire des cultures et des sociétés de l’Amérique coloniale. Spécialiste du Mexique, il expose l’histoire de sa capitale selon un plan original. Partant du XXe siècle, il remonte le cours du temps jusqu’à l’époque aztèque, avec la fondation de Tenochtitlan (Mexico) puis suit la chronologie pour évoquer l’évolution politique, sociale et culturelle de la ville jusqu’à nos jours : la période coloniale, l’indépendance en 1821, la révolution de 1910, enfin l’époque contemporaine qui voit la naissance d’une mégapole. L’auteur souligne la formidable aventure de métissage culturel du Mexique, brassant les héritages européen, indien, africain. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Périgord

Brian R. Hamnett Perrin | 2009 Brian R. Hamnett, spécialiste reconnu de l’histoire latinoaméricaine du XVIIe au XIXe siècle, présente une synthèse remarquable de l’histoire du Mexique, de l’ère précolombienne au XXIe siècle. Par son approche aussi bien thématique que chronologique, il tente de tracer quelques perspectives pour comprendre comment s’est construit ce pays. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Pradettes, Périgord

à la découverte du Mexique

Mexique

Pascale Béroujon Chêne | 2008 Visite du Mexique à partir du texte de Sandrine Gayet avec pour toile de fond des photographies qui rassemblent des sensations, des impressions, des souvenirs Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Prêt aux collectivités, Croix-Daurade

Mes carnets du Mexique

société

Cloé Fontaine Flammarion | 2003 Véritable invitation au voyage, les Carnets du Mexique de Cloé Fontaine restituent par le dessin la diversité culturelle et géographique du Mexique. Passionnée par la couleur et l’architecture, l’auteur alterne aquarelle, encre, esquisse au crayon pour mieux nous livrer ses impressions de voyage et sa passion pour le Mexique. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Pradettes 33


le Mexique pré colombien

Cacao une expédition au Mexique

Dominique Persoone Les racines du chocolat | JeanPierre Gabriel | Françoise Blouard | 2008 Dominique Persoone, chocolatier belge, entreprend un fascinant voyage sur les traces du cacao. De la cité Maya de Teotihuaccan jusqu’au Yucatan en passant par le Chiapas, Dominique Persoone remonte aux origines du chocolat. Il rencontre des paysans, des planteurs, des cuisiniers et collecte des saveurs qu’il traduit dans les recettes originales proposées au terme de ce périple. Superbement illustré par les photos de Jean-François Gabriel qui tient le récit de ce road-movie culinaire, ce livre a obtenu le Gourmand World Cookbook Award du Best chocolate book of the world. Disponible à Médiathèque José Cabanis

34

La cuisine mexicaine

Los tigres del ring : la lucha libre

Jimmy Pantera Lucie Burton | Ankama | Label 619 Sport et spectacle à la fois, la lucha libre (le catch mexicain) fait partie intégrante de la culture populaire. Masqués, gardant le secret sur leur identité, les champions acquièrent une dimension quasi mythique. Issu des couches les plus populaires, ils renvoient dans des combats très codifiés entre rudos (« bons ») et tecnicos (« méchants ») à l’histoire mouvementée du Mexique. L’auteur, Jimmy Pantera, est un graphiste qui s’est passionné pour la lucha libre, collectionnant les objets s’y rattachant. Il nous plonge dans cet univers de lutteurs et de masques fantasques, dans une imagerie qui emprunte à la fois aux super-héros, au cinéma Z, aux romans photos et au mysticisme religieux. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot

Carmen Ruiz Montoya Jennifer Iserloh Solar | Cuisine des 7 familles | 2007 Pour découvrir la cuisine mexicaine, partez à la rencontre d’une famille qui nous présente ses plats préférés. Ustensiles et ingrédients, cuisine de tous les jours, plats de fêtes… ce livre très illustré propose près de 62 recettes : du guacamole à la glace aux pétales de rose en passant par les tacos, empanadas et autres enchiladas. Disponible à Médiathèque José Cabanis

La conquête : récits aztèques

Teotihuacan : cité des Dieux

Exposition conçue par le Consejo nacional para la Cultura y las Artes et l’Instituto nacional de Anthropologia e Historia de Mexico | Musée Quai Branly, Somogy | 2010 Teotihuacan, «la cité où les dieux se transforment en dieux », capitale religieuse, politique et économique du Mexique précolombien fut redécouverte dès le XVIIe siècle. Bien après sa disparition, son rayonnement politique et culturel, son caractère sacré ont marqué durablement l’esprit des peuples de la Mésoamérique. Ce catalogue a été publié à l’occasion de l’exposition Teotihuacan, cité des Dieux, présentée au musée du quai Branly, Paris jusqu’au 24 janvier 2010. Il présente une infinité d’objets d’une stupéfiante beauté, révélés par les derniers grands projets de fouilles. Ceux-ci ont renouvelé profondément les idées que l’on se faisait sur cette ville et la civilisation qu’elle engendra. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord

Les cités perdues des Mayas

Claude Baudez Sydney Picasso photographe Ed. Gallimard | Collection Découvertes Gallimard | Archéologie | 1987, 2008 Dans la jungle d’Amérique centrale, les explorateurs qui découvrirent, au hasard d’un voyage, le stupéfiant spectacle des temples et des palais mayas ignoraient tout du peuple qui les avait édifiés. Trois siècles durant, artistes et aventuriers visitent les vestiges des mystérieuses cités et tracent le portrait d’un peuple sans histoire, pacifique, et profondément religieux. Cette vision romantique sera mise à mal lors des découvertes archéologiques jalonnant le XXe siècle. Claude Baudez, archéologue spécialiste du monde Maya et le photographe Sydney Picasso racontent cette lente redécouverte d’une civilisation brillante à laquelle les conquistadores espagnols portèrent le coup fatal. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Saint-Cyprien, Fabre, Minimes, Pinel, Rangueil, Pradettes, Périgord

Georges Baudot Tzvetan Todorov Pierre Cordoba Seuil | 2009 La conquête de l’Amérique par les Européens a donné lieu à une riche littérature de la part des Indiens. Ces textes sont d’une valeur exceptionnelle pour l’histoire des Amériques car ils livrent la vision des vaincus. Ce recueil présente un choix de ces récits, centré autour d’un épisode exemplaire : la conquête par Cortès du Mexique central. Pour une meilleure compréhension, Georges Baudot retrace le contexte ethno-historique de ces textes Les traductions, à partir de l’original nahuatl ou des versions espagnoles du XVIe siècle, sont illustrées de dessins provenant des manuscrits. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord

35


Montezuma Codex Azcatitlan

Michel Graulich Bibliothèque nationale de France, Société des Américanistes | 1995 Parmi les rares sources écrites relatives à l’histoire du Mexique ancien, les codex occupent une place primordiale. Ces livres figuratifs sont constitués d’un système d’écriture phonétique à la manière de rébus, avec, parfois, des annotations en espagnol ou en nahuatl. Le Codex Azcatitlan, dessiné un demi-siècle après l’invasion espagnole, figure au premier rang de ceux qui relatent l’histoire des Aztèques-Mexicas. Il évoque leur migration primitive depuis leur départ d’Aztlan, la fondation légendaire de Tenochtitlan-Mexico, l’histoire des monarques, les premières années de la conquête. Le fac-similé de ce prestigieux manuscrit est accompagné d’un riche commentaire en français et en espagnol. Disponible à Médiathèque José Cabanis

36

Michel Graulich Fayard | 1994 Montezuma , le dernier souverain de l’empire aztèque, est plus connu comme une figure légendaire, adversaire de Cortès, le conquérant du Mexique. Monté sur le trône en 1502, il a entrepris des réformes audacieuses pour bâtir un état structuré. Cependant les Européens en envahissant le continent américain, mirent fin à son règne. Michel Graulich, spécialiste des religions de l’Amérique précolombienne apporte un éclairage nouveau sur la personnalité de Montezuma, qui fit preuve de résistance contre les envahisseurs espagnols et sur les mythes de la civilisation des anciens Mexicains. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien

Mexica : climats, peuples et civilisations du Mexique précolombien

Le destin brisé de l’empire aztèque

Serge Gruzinski Gallimard | 1998, 2010 Il y a près de cinq siècles les Aztèques constituaient la dernière grande civilisation mexicaine avant l’arrivée des Espagnols. Serge Gruzinski soulève quelques questions sur la destruction de l’empire Aztèque : comment une poignée d’Espagnols a-t-elle pu conquérir une contrée de 200 000 km2, forte de plusieurs millions d’hommes, pour y imposer le christianisme et la soumission à la couronne d’Espagne ? Quelle faiblesse minait cet immense empire ? Quelle civilisation est née de ce choc politique et religieux ? S’appuyant sur des témoignages et de nombreux documents illustrés, l’auteur raconte l’histoire de l’empire Aztèque, de la domination toltèque à l’indépendance du Mexique en 1821. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Pont des Demoiselles, Fabre, Minimes, Pinel, Rangueil

Paroles aztèques

Jean Rose Michel Piquemal éditeurs scientifiques Albin Michel | Carnets de sagesse | 1999 Le 12 août 1521, l’Empire Aztèque s’effondrait et sa civilisation était anéantie par les Espagnols. Les religieux venus évangéliser les Indiens, fascinés par cette culture si différente, cherchèrent à recueillir des informations sur ces populations : les modes de vie, l’organisation sociale et politique, la religion, la littérature des vaincus. Ainsi un grand nombre de poèmes furent sauvés. Ces œuvres orales, obéissant à des règles strictes de métrique et de rythmique étaient chantées et s’adressaient à la divinité. Elles sont susceptibles de plusieurs lectures : littérale, symbolique, ésotérique. À chaque poème, répond en regard une illustration, puisée dans différents codex aztèques. Disponible à Médiathèque José, Médiathèque Empalot, Izards, Minimes, Périgord

Les f leurs de l’intérieur du ciel : chants de l’ancien Mexique

Patrick Saurin traducteur et éditeur scientifique José Corti | Collection Merveilleux | 2009 Les paroles de ces chants vieux de plus de cinq siècles nous font entrevoir les pensées, les rêves et sentiments des hommes et des femmes de l’ancien Mexique. En langue nahuatl parlée dans l’empire aztèque bien avant l’arrivée des espagnols, la poésie était désignée par le binôme « la fleur, le chant ». Aussi la fleur estelle le fil conducteur de cet ouvrage qui nous invite à un voyage dans le temps vers un monde disparu, à l’écoute de voix oubliées. L’auteur a souhaité présenter en regard de la version française le texte en langue nahuatl, pour nous permettre d’apprécier la musicalité de cette langue. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Henri Stierlin Imprimerie nationale | 2007 Pendant la période précolombienne, sur une période de trois millénaires, l’auteur relève la profonde unité qui relie les civilisations conquérantes qui se succèdent au Mexique. Il souligne la parenté que l’on peut retrouver à travers la langue (nahua), l’urbanisme et l’architecture monumentale, l’exubérance décorative, les structures sociales, les traditions et les mythes fondateurs entre les peuples de l’ancien Mexique et les « Barbares du Nord ». Sans affirmer de lien direct entre la chute des empires et les variations du climat, Henri Stierlin soutient l’hypothèse qu’elles ont causé les continuelles migrations du Nord (Nord du Mexique, Sud ouest des Etats-Unis) vers le centre du Mexique. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Pinel

37


Propos d’un agitateur

les révolutions mexicaines

Le Mexique en armes : guérilla et contreinsurrection, 1943-1981 La rébellion zapatiste : insurrection indienne et résistance planétaire

Les Mayas

Eric Taladoire Jean-Pierre Courau photographies Ed. Chêne | 2010 Découvertes au XVIe siècle lors de la conquête espagnole, puis retombées dans l’oubli, les cités mayas ne reviennent réellement à la mémoire des hommes qu’au début du XIXe siècle. Peu à peu, les archéologues dessinent le vrai visage de la civilisation maya : sa société complexe et très hiérarchisée, son écriture hiéroglyphique, la structure de son pouvoir concentré autour de cités-États rivales comme Palenque, Copan,Tikal, son panthéon complexe, ses rites , son architecture ostentatoire… Archéologue, spécialiste du monde maya, Eric Taladoire, fait revivre, grâce à la richesse de l’iconographie, cette civilisation sous toutes ses facettes. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Pradettes

38

Jérôme Baschet Flammarion | 2005 1er janvier 1994. Dans le sud du Mexique surgit un mouvement politique absolument neuf. Ce soulèvement de paysans indiens a pour porte-parole le souscommandant Marcos, dont les messages circulent sur tous les continents. Leur combat pour la justice sociale et la diversité culturelle s’adresse aux plus démunis mais aussi à tous ceux qui résistent à l’ordre néo-libéral. Au-delà du folklore et du remueménage médiatique, le zapatisme ouvre la voie à une autre pensée révolutionnaire. S’il conteste le capitalisme tout-puissant, c’est en prenant ses distances à l’égard des doctrines de Lénine ou de Che Guevara. Jérôme Baschet analyse ici les de propositions de ce mouvement en matière d’économie et d’identité culturelle ainsi que l’influence des idées révolutionnaires zapatistes au Mexique et dans le reste du monde. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Laura Castellanos LUX | 9 avril 2010 Durant près de dix ans la journaliste Laura Castellanos et une équipe de chercheurs ont réuni les témoignages d’anciens guérilleros ou de leur proches pour reconstruire cette part méconnue de l’histoire mexicaine. La « sale guerre » menée par les autorités a permis d’étouffer ces mouvements de contestation sociale ou politique aux yeux de l’opinion publique internationale. Ce récit retrace de l’intérieur le cycle quasi ininterrompu de soulèvements et de répression qu’a connu le Mexique. Il suit les différents mouvements et leurs évolutions et permet de comprendre l’émergence du mouvement zapatiste en 1990. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Ricardo Flores Magón Libertalia | 25 octobre 2008 Ricardo Flores Magón (1873-1922), à la fois homme d’action et de plume, fut l’un des théoriciens de la révolution mexicaine. Animateur du journal Regeneración, il incarne la tendance radicale, anarchiste et poétique des mouvements qui combattaient pour la terre et la liberté. Le mouvement zapatiste contemporain de Marcos et les insurgés de la Commune d’Oaxaca doivent beaucoup à sa pensée allégorique et ont repris à leur compte certaines de ses formules. Les textes réunis dans cet opuscule illustrent bien l’idéologie politique de Magon : l’anarchisme communiste. Ils se présentent sous la forme de courts articles ou de contes, faciles à diffuser ou à transmettre oralement et à la rhétorique simple. Autant de qualités qui en faisaient des armes efficaces dans la lutte révolutionnaire. Disponible à Médiathèque José Cabanis

La révolution mexicaine : 1910-1940

Jean Meyer Tallandier | 2010 1910 marqua le début de la révolution mexicaine. De cette guerre civile, sont restés dans les mémoires les noms des protagonistes légendaires, Emiliano Zapata et Pancho Villa et la lutte des paysans en armes pour le partage des terres. Or, Jean Meyer, historien spécialiste du Mexique, démontre que cette révolution fut d’abord politique, sans revendications sociales. Les insurrections qui secouèrent le pays – de la chute de Porfirio Diaz à la mise en œuvre de la réforme agraire dans les années 1930 aboutirent au démantèlement de l’ancien régime et à la construction progressive de l’Etat mexicain moderne. L’auteur raconte l’histoire tumultueuse et passionnante du Mexique de 1910 à 1940. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Marcos, le maître des miroirs

Manuel vazquez Montalban Mille et une nuits | 2003 En 1999, cinq ans après le soulèvement du mouvement zapatiste au Chiapas, l’auteur catalan Manuel Vázquez Montalbán rencontre dans la jungle Lacandone le leader charismatique de l’Armée zapatiste de libération nationale (EZLN), le sous-commandant Marcos et s’entretient à deux reprises avec lui. Il l’interroge sur la réalité du Mexique, son développement économique et social et son évolution politique. Marcos, avec un langage poétique rempli de métaphores, de légendes et de symboles, fait tomber le masque de la modernité du Mexique. Il nous dresse un portrait d’un Mexique corrompu par un partiÉtat, qui gère depuis 70 ans les ressources du pays dans son propre intérêt en manipulant la population entière à travers un système de clientélisme et en réprimant la résistance à l’aide d’un appareil militaire imposant. Selon Marcos, « la plus grande mascarade est celle où parade la souveraineté de l’État mexicain, un État qui a vendu des milliers d’entreprises nationales pour pouvoir assurer la bonne tenue des comptes de la modernité ». Dans un tel contexte, quelle est la stratégie zapatiste ? L’auteur défie le sous-commandant d’évaluer les possibilités d’une révolution zapatiste à l’aube de ce nouveau siècle. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Côte Pavée

39


Villa, Zapata et le Mexique en feu

Les révolutions du Mexique

Americo Nunes Ab irato | 2009 Selon Americo Nunes les événements qui ont bouleversé le Mexique de 1911 à 1917 ne constituent pas « une » seule révolution, comme l’a retenu la légende, mais plusieurs révolutions. Pour en faire l’analyse politique, Americo Nunes les replace dans le temps long, notamment la période 1810-1911 peu connue en France et souligne la pluralité et la complexité des phénomènes : la révolution des classes moyennes, des capitalistes, des organisations ouvrières intégrées, des bureaucraties syndicales, des « Seigneurs de la Guerre » mais également la révolution des paysans « zapatistes », des bandoleros de pancho Villa, des cristeros, les vaincus. Cette réédition est augmentée d’une longue postface de l’auteur explorant les nouvelles pistes de recherche ouvertes depuis la fin des années 1970, d’une chronologie et d’une excellent bibliographie. Disponible à Médiathèque José Cabanis

40

Bernard Oudin Gallimard | Collection Découvertes Gallimard | Histoire | 1999 De 1910 à 1929, révolution et guerre civile déchirent le Mexique. Dans notre mémoire collective, qu’est-ce que la révolution mexicaine ? Quelques noms, comme ceux de Pancho Villa, Emiliano Zapata… L’auteur, dans cet ouvrage abondamment illustré de photos, de reproductions de fresques et de caricatures, nous conte une extraordinaire épopée. De cette révolution sociale est issu le Mexique moderne. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Pradettes

Le Mexique insurgé

John Reed Seuil | 1996 Cet ouvrage est le premier des grands récits du journaliste américain John Reed, précédant La guerre dans les Balkans, Dix jours qui ébranlèrent le monde, trois récits sur les évènements qui ont marqué le début du siècle : l’insurrection mexicaine, la Première Guerre mondiale et la révolution d’Octobre. Rentré du Mexique où il avait suivi les troupes de Pancho Villa, John Reed rassemble ses articles écrits sur le vif pour le Metropolitan, sous la forme d’un livre en 1914, pour témoigner de son expérience de la révolution au sud du Rio Grande. S’identifiant à la cause de Villa, dont il dresse le portrait, John Reed retrace avec lyrisme le combat acharné d’un peuple pour la terre et la justice. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Minimes, Serveyrolles, Périgord

Histoire de la révolution mexicaine

Jesus Silva Herzog Lux éditeur | 2009 Cet ouvrage publié pour la première fois en 1960, demeure encore aujourd’hui une œuvre incontournable. Jesus Silva Herzog, historien et témoin actif de la révolution mexicaine, raconte dans un style vif et enlevé les principaux évènements de la Révolution mexicaine de1910 à 1917. Il retrace les faits et gestes des protagonistes de l’époque, les dictateurs Porfirio Diaz et Victoriano Huerta et les chefs révolutionnaires Francisco I. Madero, Pancho Villa et Emiliano Zapata… L’historien porte une attention particulière aux problèmes économiques et sociaux, notamment le partage des terres et la répression des grèves, qui ont poussé des millions paysans et d’ouvriers mexicains à la révolte. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Emiliano Zapata et la révolution mexicaine

Depuis les montagnes du Sud-est du Mexique

Sous-Commandant marcos Le Temps des cerises | Les Écrits des Forges | 2001 Ce livre n’est pas seulement un nouveau recueil des fameux communiqués du polémique, mais indiscutablement célèbre sous-commandant Marcos, porteparole de l’EZLN . C’est un choix représentatif de ses écrits qui montre que le guerillero est aussi un écrivain, doué d’une grande imagination et d’un vrai sens poétique. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Pancho Villa : roman d’une vie

Paco Ignacio Taibo II Payot | 2009 Personnage mythique, héros de cinéma, de bandes dessinées et de chansons, Pancho Villa est au cœur de nombreux récits légendaires qu’il a parfois lui-même racontés ou suscités, et qui sont si variés qu’il semble impossible de les démêler. Confronté au manque de fiabilité des témoignages et des sources, Paco Ignacio Taibo s’efforce donc de « tendre l’oreille au cœur de cette rumeur immense et interminable », avec « l’impression d’y être arrivé, mais pas toujours ». Il en découle pour lui la seule approche possible, celle de la biographie narrative. Revendiquant sa fascination, il sait qu’il devra aussi être romancier pour cerner au plus juste son personnage, celui qui est devenu l’emblème d’une révolution et l’inspirateur de beaucoup d’autres. « Ceux qui aimeraient que le passé fonctionne comme une Bible, un guide routier, une leçon transparente, un manuel permettant de corriger le présent se trompent de livre », prévient Taibo. « Le passé est cette histoire chaotique qu’on lit de façon conflictuelle dans le présent... Partons du postulat que Pancho Villa ne mérite pas une version édulcorée de lui-même, pas plus que ne la mérite l’auteur de ces lignes, pas plus que ne la méritent évidemment les lecteurs. » Disponible à Médiathèque José Cabanis

John Womack La Découverte | 1997 Emiliano Zapata (1879-1919) fut l’un des acteurs avec Pancho Villa de la Révolution de 1910 contre la dictature de Porfirio Diaz. Après le renversement de celui-ci, Madero, le nouveau président, ne tient pas ses promesses. À la tête d’un mouvement révolutionnaire des paysans du sud du Mexique, Zapata reprit la lutte et proclama un plan politique, notamment une réforme agraire pour une plus juste répartition des terres. Le passionnant récit de John Womack, remarquablement documenté est un ouvrage de référence incontournable pour comprendre l’importance historique de Zapata, la portée de son héritage et ce qu’il représente aujourd’hui pour les paysans et les guérilleros du Chiapas. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord

41


le mexique contemporain Le Mexique de A à Z

Mexique : histoire, société, culture

Jean-Christophe Rampal, Marc Fernandez La découverte | 2010 Lancée en 2007, la collection des guides de l’état du monde permet aux voyageurs d’aller plus loin dans la connaissance d’un pays que les traditionnels guides touristiques. Il n’y a donc pas de bonnes adresses ou d’idées d’excursions à dénicher dans ce nouveau guide du Mexique qui reste fidèle à l’esprit de la collection. En revanche il offre un très bon aperçu sur la géographie du pays, son histoire touffue, sa situation politique, ses problématiques sociales et sa culture. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord

42

L’Homme sans tête

Sergio Gonzalez Rodriguez Passage du Nord Ouest | 23 octobre 2009 La décapitation est une pratique désormais courante au Mexique. Gonzalez Rodriguez poursuit ici son exploration du paysage criminel mexicain à travers le phénomène de la décapitation. Symptôme de la barbarie contemporaine, la décollation est analysée au regard de son histoire tant sociale, religieuse qu’artistique, et à l’aune de l’ultraviolence de nos sociétés modernes. Enquête journalistique reposant sur des témoignages de coupeurs de têtes, de trafiquants d’armes et de policiers véreux, L’Homme sans tête est une plongée au cœur d’un État où les nouvelles expressions de la terreur sont sans limites. Sergio González Rodríguez démontre une fois encore que le journalisme peut atteindre à la littérature d’exception. Mêlant habilement les genres de l’essai, de la fiction et du témoignage...un texte âpre et décapant sur un sujet qui ne l’est pas moins. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Patrice Gouy André Versailles | Radio-France Internationale | 2010 À travers plus de 100 entrées thématiques nous découvrons les multiples facettes du Mexique : Ses communautés humaines : Barcelonnettes, Centraméricains, Concheros, Indiens... Son économie et ses relations extérieures : Bimbo (la boulange industrielle), Maquiladoras, Multinationales mexicaines, Carlos Slim... Son histoire : Hernán Cortés, Souscommandant Marcos, Porfiriato, Pancho Villa, Emiliano Zapata... Son identité et sa culture : Aztèques, Fête des morts, Métissage, Telenovelas... Ses lieux : Acapulco, Mexico, Popocatépetl, Teotihuacan, Tijuana... Ses personnalités culturelles : Leonora Carrington, Carlos Fuentes, Frida Kahlo, Octavio Paz, Elena Poniatowska... Sa vie politique et sociale : Bureaucratie, Lydia Cacho, Cárdenas (famille), Cartels de la drogue, Peine de mort... Sa vie quotidienne : Corona, Cuisine, Mont-de-Piété, Ouragans, Surveillance high-tech... Autant de personnages, lieux et sujets qui donnent à voir le kaléidoscope d’un Mexique contradictoire. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Serveyrolles

États-Unis – Mexique, géopolitique de la frontière Mexique : entre l’abîme et le sublime

Gaëtan Mortier Toute latitude | 2006 Le Mexique. Nation métisse, terre de l’insurrection zapatiste, pays industriel et pétrolier, frontière et porte d’entrée de l’Eldorado nord-américain... Ses 104 millions d’habitants, sa folle capitale et ses cartels de la drogue. Ses héros mythiques, Pancho Villa, Frida Kahlo et l’immense Pedro Infante. Juan Rulfo, la Vierge de Guadelupe et le prodigieux catcheur El Santo... Un pays fascinant, prospère et misérable, progressiste et conservateur, profondément surréaliste, empreint de magie et d’une vitalité sans faille. Cet essai politique, économique, social et culturel s’articule autour de neuf grands thèmes au plus près de la réalité mexicaine et de ses défis, agrémenté d’anecdotes et de portraits. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Périgord, Fabre

Jean Munoz L’Harmattan | 2009 Les États-Unis diffusent dans le monde entier leurs valeurs et leurs espoirs depuis plus de vingt ans. Ils représentent le modèle à suivre. Juste à l’autre bord de la frontière, les populations des bidonvilles regardent la télévision, envient les émigrants qui reviennent après avoir réussi et finissent par se demander pourquoi elles n’auraient pas droit à ce bonheur si naturellement présenté. L’image du grand frère riche, parfait, inaccessible tend à stimuler les envies de rapprochement. Plus il est inaccessible, plus on le désire. Mais les immigrants rencontrent bien des difficultés pour rentrer aux États-Unis et une fois installés ils ne peuvent s’intégrer à la société dans laquelle ils aspirent vivre. Quant aux États-Unis, ils considèrent la frontière comme la ligne de défense de leurs valeurs et de leur territoire. Cet essai analyse de la position géostratégique du Mexique, ultime ligne défensive des Etats-Unis. La frontière est-elle un espace de liaison ou une infrastructure de différence ? Disponible à Médiathèque José Cabanis

Le vice, c’est le caillou : expériences de la rue à Mexico

Ruth Pérez Lopez Ginkgo | 2010 « Il y a quelque chose dans la drogue qui fait que tu en veux. Elle a ce bon petit goût, tu sais… Et tu te dis : « et merde… j’en veux encore ». Mais ce n’est plus parce que ton corps le réclame. C’est ce petit goût, là, qui te le réclame ; et tu dépenses. Ça y est, tu viens de claquer les 200 pesos que tu as gagnés dans le courant de la journée ». Ruth Perez choisit de nous livrer ici six témoignages de jeunes hommes et femmes qui ont vécu l’expérience de la rue à Mexico. En s’affranchissant d’une vision misérabiliste, elle invite le lecteur à repenser ses catégories d’exclusion et de marginalité. La rue, pour qui l’habite, n’est pas forcément perçue ni vécue de façon négative. La réinsertion n’est pas toujours souhaitée. D’ailleurs, que signifie « se réinsérer » ? La rue est-elle hors du monde ? Disponible à Médiathèque José Cabanis

43


Mexique-Europe : Allers-retours 1910-1960

généralités

Exposition, Musée d’art moderne de Lille | 2005 Cette grande exposition réunit près de 400 œuvres issues de la très riche création mexicaine au cours du XXe siècle. L’art mexicain s’est enrichi à travers ses échanges d’influence avec des artistes européens et américains, tels que Modigliani , Mondrian , Pollock… Disponible à Médiathèque José Cabanis

100 Artistas latinoamericanos

Exit Publicaciones | 2009 | (Edition bilingue espagnol-anglais) À travers les biographies de 100 artistes parmi les plus représentatifs de l’art contemporain, l’accent est mis sur la nécessité de perpétuer un capital d’enrichissement mutuel. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Gabriel Orozco

arts

Exposition, Paris,Centre national d’art et de culture | G.Pompidou,15 sept, 2010-3 janv. 2011 | Ed. du Centre Pompidou Artiste mexicain, citoyen du monde, Gabriel Orozco ne cesse d’osciller entre New York , Mexico et Paris. Au Centre Pompidou, l’artiste aligne de grandes sculptures et de petits objets disposés sur des tables de marché . Première exposition en France , dont la fameuse DS (1993). Disponible à Médiathèque José Cabanis

Diego et Frida

J.M.G. Le Clézio Gallimard.Folio | 1997 Frida Kahlo et Diego Rivera : une étrange histoire d’amour qui se construisit et s’exprima par la peinture. L’art et la révolution furent leurs points communs. Cette biographie révèle la complexité des deux artistes. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Mexican muralists : Orozco, Rivera, Siqueiros Rochfort Desmond L.King | 1993 La peinture murale mexicaine traduit l’un des plus puissants courants de l’art public du XXe siècle : ce mode d’expression était déjà une tradition chère aux Mexicains : les peuples préhispaniques peignaient sur les murs des temples de grandes fresques rituelles. 3 des plus grands peintres.. Superbe iconographie. Disponible à Médiathèque José Cabanis

45


photographie Diego Rivera

Gerry Souter Parkstone | 2009 Déjà reconnu comme artiste à part entière dans son pays, Diego Rivera se rend à Barcelone, puis à Paris où il se lie avec les cubistes.Il rompt avec la peinture de chevalet Rentré au Mexique, il réalise de grandioses fresques murales où figurent des sujets ethniques qui exprimeront son engagement politique. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Graciela Iturbide

Phaidon, 55 Monographie en 55 photographies qui reprend l’essentiel des thèmes de prédilection de la photographe : l’exploration des relations entre l’Homme et la Nature, le réel et le psychologique. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Les Ors du Mexique chrétien

Henri Stierlin Imprimerie nationale | 1996 La civilisation occidentale, en quête de nouveaux territoires, essaime jusqu’aux Amériques. Au Mexique, principalement les apports de la Renaissance et du Baroque subiront des profondes mutations : le style « poblano » envahit alors monastères, églises, retables…. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Mexico : the Revolution and beyond

Photographs by Agustin Victor Casasola ( 1900-1940) | Aperture | 2009 Tous les aspects de la Révolution sublimés par les photographies en noir et blanc de Agustin V. Casasola : grands héros de la Révolution , paysans descendus des campagnes, bourgeois apeurés, soldats en marche… La mémoire de l’histoire … Disponible à Médiathèque José Cabanis

architecture

Manuel Alvarez Bravo

John Banville Carlos Fuentes Actes sud Monographie rétrospective de l’œuvre du photographe. Mort en 2002, il a reflété son pays et sa civilisation sans céder au pittoresque. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Mexico : A photographic history Casanova Rosa Editorial RM | 2009

En 1976, le gouvernement mexicain achète l’archive Casasola Photo Agence :The Collection had over 483,000 images. la collection comptait plus de 483.000 images. The Casasola Collection served as the foundation for the establishment of a national photo archive. Over the past thirty years, the Fototeca Nacional has done a heroic job of assembling a world class collection of Mexican images taken over the past hundred and fifty years. Au cours des trente dernières années, le Nacional Fototeca a fait un travail héroïque de montage d’une collection de classe mondiale des images prises au Mexique au cours des dernières cent cinquante ans. Très belle qualité de photographies. « Mexico, A Photographic History » presents an overview of the many collections housed in the Fototeca Nacional.. Disponible à Médiathèque José Cabanis

World’s cultural heritage : Mexican cities Fondo Editorial de la Plastica mexicana | 2003 | Panorama Disponible à Médiathèque José Cabanis

Les bâtisseurs de lumière : architectures mexicaines contemporaines Adria Miquel Norma Ed | 2003 Les jeux d’ombre et de lumière, le traitement de l’espace donnent une poésie singulière à l’architecture de Luis Barragan (1902-1988). Enrique X. de, Anda Taschen, 2008 Disponible à Médiathèque José Cabanis

Artistes mexicains

Surlapierre Nicolas Cercle d’art | 2007 Conçu sur le principe des identités artistiques, cet ouvrage sur l’art moderne mexicain analyse ses principaux représentants et leurs œuvres. Il éclaire les mouvements propres au Mexique qui n’ont pas d’autres équivalents : muralisme, stridentisme, mouvement des contemporaneos. Disponible à Médiathèque José Cabanis

46

47


romans

La balle fantôme

Jean-François Chabas Ecole des Loisirs | Neuf | 2008 Ethan Blackmore est amoureux de Rosa Rosales, pour son malheur. Depuis qu’ils sont tout-petits, celleci ne cesse de le martyriser. Ethan décide, pour l’impressionner, de lui montrer le revolver de son père, un Colt calibre 45, mais il se le fait dérober par Thin, un personnage peu recommandable. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot

Le trésor de Moctezuma

Chris Donner Ecole des Loisirs | Neuf | 2009 Au Mexique, dans le village de Xcabal, Moctezuma est un garçon intrépide et intelligent. Il va proposer à Octave Palissandre, un archéologue original, de s’associer avec lui pour rechercher un trésor... Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Saint-Exupery, Fabre, Côte Pavéen Pinel, Serveyrolles

Les racines de Naomi

Pam Munoz Ryan Actes Sud Junior | Ado | 2006 Abandonnée par ses parents, Naomi, treize ans, vit pauvre mais heureuse avec sa grand-mère dans un mobile-home en Californie. Un jour, sa mère réapparaît et veut la reprendre avec elle. Alors c’est le départ précipité pour le Mexique sur les traces de son père. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Prêt aux collectivités, SaintCyprien, Croix Daurade, Pont des Demoiselles, Empalot, Pradettes

L’or du serpent à plumes Pavillon noir. Vol. 4

Alain Surget Flammarion | Castor poche | 2006 P’tite Louise et Benjamin, embarqués sur le navire du pirate Parabas, se dirigent vers le Mexique, à la poursuite du Cap’taine Roc et de son trésor. Mais leur guide indien les attire dans une embuscade. Disponible à Izards, Minimes, Pradettes

jeunesse 49


bandes dessinées

Amira et les squelettes mexicains Pablo et le cheval de Don Pedro : un conte pour découvrir le Marimba

contes Contes du Mexique

Contes des indiens du Chiapas, un peuple du Mexique

Baptiste Condominas Actes-Sud | 2009 Contes traditionnels des Indiens Tzotzils, descendants des Mayas. Ces contes évoquent le Soleil, créateur de toute chose, des démons très laids et des sorcières qui n’ont pas de peau. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Prêt aux collectivités, Empalot, Izards, Serveyrolles, Pradettes

50

Albéna Ivanovitch-Lair Milan | Contes traditionnels | 2009 Les mythes aztèques et les légendes des peuples natifs de ce pays d’Amérique latine racontent les premiers conquistadors et témoignent du folklore traditionnel de l’Ancien et du Nouveau Monde : paysans, sorcières, coyotes, fantômes se côtoient dans les grands espaces mexicains. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Anne Montange Actes sud junior | Les contes du musée de la musique | 2005 Le vieux Don Pedro habitait audelà des montagnes, à Totonicapan. C’était un musicien exceptionnel qui faisait la gloire de la région. On le surnommait « le Roi du marimba ». Pablo, lui, voudrait bien séduire la belle Perdita, la petitefille de Don Pedro en devenant à son tour le roi du Marimba. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Bonnefoy, Prêt aux collectivités, Saint-Cyprien, Duranti, Médiathèque Empalot, Izards, Minimes, Pradettes

Arthur Hugot Carabas jeunesse | Les petits chats carrés | 2006 Histoire sans parole de la petite Amira qui, le soir précédant la fête des morts, rejoint les squelettes et les esprits du cimetière voisin pour faire la fête et rencontre son papa parmi eux. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Reynerie

art

Soleils mexicains (revue Dada n˚63)

Mango | 2000 L’art mexicain, depuis la période précolombienne jusqu’au XXe siècle. Un art qui parle de symbole et de sublime, d’intensité et de puissance. Un art qui se renouvelle sans cesse sous l’impulsion de la diversité culturelle du pays. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Pont des Demoiselles, Duranti, Izards, Minimes, Rangueil, Reynerie

El Mexicano

Sébastien Vassant Carabas jeunesse | Les petits chats carrés | 2007 Sous un soleil de plomb, El Mexicano s’apprête à affronter le cactus géant dans un duel extraordinaire. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Rangueil, Reynerie

La poupée cassée : un conte sur Frida Kahlo

Marie-Danielle Croteau 400 Coups | Aux pays des grands | 2009 Au Mexique, une petite fille joue au singe, pendue par les pieds à la rampe d’un escalier. Elle, qui aime regarder le monde d’en haut, voit un jour sa poupée lui échapper, tourbillonner dans les airs et s’écraser sur le sol. La petite Frida vient de rêver à son avenir : jeune adulte, elle aura un accident qui la laissera meurtrie pour toujours. Disponible à Cabanis Demoiselles Pradettes

La pierre du soleil : petit calendrier aztèque illustré

Ianna Andréadis Circonflexe | Aux couleurs du monde | 2007 Imagier présentant les symboles des vingt jours du mois dans le calendrier des Aztèques. Avec une évocation de la civilisation aztèque et pour chaque symbole son nom en français, en anglais, en espagnol et en nahuatl, la langue aztèque. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Croix-Daurade, Empalot Saint Exupéry Fabre Pinel Reynerie

Frida Kahlo : une peinture de combat

Magdalena Holzhey Palette | L’art & la manière | 2005 À la découverte de Frida Kahlo, peintre proche du surréalisme qui exprime son enracinement dans l’univers mexicain, sa grande souffrance due en partie à son accident et à sa condition de femme. Cet ouvrage porte un regard sur le monde d’une artiste engagée et révoltée qui est devenue une des figures les plus célèbres de la peinture mexicaine. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Saint-Cyprien, Croix-Daurade, Pont des Demoiselles, Duranti, Médiathèque Empalot, Fabre Izards Cote Pavée Seyrverolles

51


histoire Pyramides éternelles

James Putnam Gallimard | 2006 Pour comprendre les mystères de cette forme architecturale née sur des continents différents à des siècles de distance. En fin d’ouvrage, des informations pratiques et synthétiques pour préparer un exposé ou approfondir ses connaissances. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Frida

Jonah Winter Gautier Lauguereau | 2006 Cet album biographique raconte la vie de Frida Kahlo, artiste mexicaine au destin incroyable. Née en 1907, Frida est une enfant brillante mais fragile. Alitée pendant de longs mois, elle occupe ses journées en peignant. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Ancely, Pont des Demoiselles, Pradettes

Marcos sous le passemontagne : discours du souscommandant Marcos

Françoise Escarpit Syros | Les documents Syros | 2006 Présentation de la personnalité du leader zapatiste mexicain Marcos, suivie d’une partie de ses discours et d’une analyse du mouvement révolutionnaire EZLN. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Daurade, Duranti, Médiathèque Empalot, Reynerie

Cortès et le Mexique Diego

Jonah Winter Ecole des loisirs | 1992 L’histoire raconte la naissance de la vocation artistique et la carrière de Diego Rivera, un peintre mexicain né en 1886 et connu pour ses fresques murales. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Pont des Demoiselles

52

Mathilde Helly Rémy Fontaine Courgeon Mango | Regard d’aujourd’hui | 1996 Lorsque Fernando Cortés débarque au Mexique en 1517, la civilisation aztèque est à son apogée. Cette poignée de conquistadors, animés par le goût de l’or et de l’aventure va tenir tête à des milliers d’Aztèques. Une page sanglante de l’histoire où l’on assiste en quelques mois à la disparition d’une brillante civilisation. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Saint-Cyprien, Fabre, Croix-Daurade, Médiathèque Empalot, Minimes, Rangueil, Roseraie

53


cinéma du réel La Fête des morts au Mexique

Mauricio Peredo 2009 Au Mexique, la Toussaint est une vraie fête : c’est l’occasion pour les vivants de retrouver les disparus, de danser et de dialoguer avec eux. Au cœur de la montagne Otomi, dans le petit village de San Juan Atzingo, à quelques jours de la célébration des morts, une jeune fille rêve de devenir conteuse. Disponible à Médiathèque José Cabanis

La Frontera inf inita

Jean Manuel Sepulveda 2000 Chaque année, ce sont 500 000 candidats à l’exil, hommes, femmes, enfants, du Salvador, du Honduras ou du Guatemala qui transitent par les territoires immenses du Mexique vers la frontière des États-Unis. La plupart seront arrêtés en chemin, détenus dans divers centres de rétention avant d’être renvoyés chez eux. Ils retenteront le voyage malgré le danger et la peur. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Fabre

cinéma

Le Rio de la mort

Luis BuÑuel 1955 Dans un village mexicain, deux familles se vouent depuis plusieurs générations une haine mortelle. Disponible à Médiathèque José Cabanis

La montée au ciel

El Bruto (l’Enjôleuse)

Luis BuÑuel 1953 Pour vendre le terrain d’un immeuble qu’il loue, Cabrera, le propriétaire, cherche à en expulser les locataires. Ces derniers s’organisent pour l’en empêcher. Cabrera engage alors Pedro un employé des abattoirs surnommé « La Brute » pour terroriser les locataires. Une nuit,Pedro frappe violemment Don Carmelo qui décède peu après… Disponible à Médiathèque José Cabanis

Luis BuÑuel 1952 Un jeune homme doit rejoindre sa mère mourante. Dans le car qui le ramène, une passagère s’offre à lui. Disponible à Médiathèque José Cabanis

cinéma 55


Lake Tahoe

Fernando Eimbcke 2008 Au petit matin, Juan, 16 ans, emboutit la voiture de son père. En cherchant de l’aide, il va faire de curieuses rencontres qui vont l’aider à vivre avec le douloureux secret qu’il porte en lui. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Minimes, Reynerie, Rangueil

Et même, ta mère !

Alfonso Cuaron 2001 Comme tous les jeunes de 17 ans, les vies de Julio et Tenoch sont régies par l’amitié, les hormones et la vitesse à laquelle ils veulent passer à l’âge adulte. Ils rencontrent Luisa,une espagnole de 28 ans, avec laquelle avec laquelle ils flirtent. En plaisantant, ils l’invitent à les accompagner en voiture sur une plage sauvage appelée la « Boca del cielo », sans lui dire où elle se trouve, ni si elle existe vraiment. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Francisco Franco 2009 Un garçon,sa sœur et leur mère mourante vivent sous le même toit au Mexique. Entre le frère et la sœur s’est développée une relation trouble. Le frère ne supporte plus l’existence étriquée et oppressive. Sa seule évasion est la peinture. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Que viva Mexico !

Mexican kids

Fernando Eimbcke 2004 Trois adolescents passent un dimanche ensemble, journée un peu rasoir mais ils ont tout ce qu’il faut pour tenir le coup : pas de parents en vue, des jeux vidéo, des mangas pornos, des provisions de Coca-Cola et de pizzas. La quiétude de ce dimanche finira par être ébranlée. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Minimes, Reynerie

El Cielo dividido

Brûlez les ponts

Sergueï Eisenstein 1932 Plusieurs récits accompagnés de chansons folkoriques retracent l’histoire et les coutumes du Mexique en une vaste symphonie cinématographique et sonore. Seul document filmé par Eisenstein lors de son séjour en Amérique du nord. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Croix-Daurade

Amours chiennes

Alejandro Gonzalez Inarritu 1999 Des personnages se croisent sans jamais se rencontrer, mais un accident de voiture,survenu en plein Mexico, les lie d’une manière indissoluble. Octavio,un adolescent qui a décidé de s’enfuir avec la femme de son frère ; Daniel,un quadragénaire qui quitte sa femme et ses enfants pour aller vivre avec un top-model ; El Chivo,un exguerillero comuniste. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Saint-Cyprien, Croix-Daurade, Saint-Exupéry, Izards, Rangueil, Reynerie

Julian Hernandez 2006 Gerardo rencontre Jonas et les deux garçons tombent amoureux.Ils ne se quittent plus. Mais, pendant une nuit fatidique en discothèque, le lien entre eux est rompu par un baiser occasionnel échangé entre Jonas et un inconnu. Jonas rejette Gerardo. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Croix-Daurade

La Zona

Rodrigo Pla 2007 Mexico : trois adolescents des quartiers pauvres pénètrent dans l’enceinte de la « zona », cité résidentielle aisée,entourée de murs et protégée par un service de sécurité privé. Ils s’introduisent dans une des maisons mais le cambriolage tourne mal. Une chasse à l’homme commence. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Prêt aux collectivités, Saint-Exupéry, Rangueil, Reynerie

Los Bastardos L’Echine du diable

Guillermo Del Toro 2001 Pendant la guerre civile espagnole, un enfant est abandonné dans un orphelinat catholique : il va y faire de drôles de rencontres dont la plus mystérieuse sera celle d’un fantôme d’un ancien pensionnaire. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot

56

Amat Escalante 2008 À Los Angeles,comme chaque matin, Fausto et Jesus, deux travailleurs mexicains clandestins, attendent au coin d’un terminal de bus dans l’espoir d’être embauchés. Ils n’ont pas le choix. Mais, aujoud’hui, ils vont être beaucoup mieux payés. Aujourd’hui, ils vont travailler avec un fusil à canon scié. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Rangueil, Reynerie

57


Pas de lettre pour le colonel Arturo Ripstein 1999 Un colonel attend depuis vingtsix ans et huit mois l’arrivée du courrier et la pension qui lui est due, tandis que Lola, son épouse castillane, partage sa détresse matérielle et ses obsessions. Disponible à Médiathèque José Cabanis

Carmin profond

Japon

Carlos Reygadas 2002 Un homme de la ville s’exile dans un village isolé du Mexique pour mettre fin à ses jours. Installé chez une vieille femme, l’inconnu retrouve dans les paysages vertigineux qui l’entourent le désir de vie et l’ivresse des sens. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Minimes, Reynerie

Arturo Ripstein 1996 Coral Fabre, jeune infirmière plantureuse qui élève seule ses deux enfants,est une fan de l’acteur français Charles Boyer. Coral est renvoyée de l’hôpital car elle maltraite les malades. Afin de se moquer de ses rondeurs, ses collègues lui donnent une lettre d’un dénommé Nicola Estrella, sosie de Charles Boyer. Coral, dans un accès de solitude, répond à la lettre et lui fixe un rendez-vous. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Croix-Daurade

Le violon

Francisco Vargas 2005 Don Plutarco, son fils Genaro et son petit-fils Lucio vivent une double vie. Musiciens et paysans,ils participent à la « guérilla campesina » dont l’objectif est de renverser le gouvernement. Plutarco a son propre plan : jouant de son violon, il va au village récupérer des munitions. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Minimes, Reynerie, Croix-Daurade, Saint-Exupéry,

Lumière silencieuse

Carlos Reygadas 2008 Un homme appartenant à la communauté des Mennonites du nord du Mexique, marié et père de famille, tombe amoureux d’une autre femme en contradiction avec la loi de Dieu et des hommes. Disponible à Médiathèque José Cabanis, Médiathèque Empalot, Minimes, Reynerie, Rangueil, Croix-Daurade

58

59


i n d ex a u t e u r s

A Adria, Miquel Agustín, José Andréadis, Ianna Aridjis, Homero Arriaga, Guillermo B Banda Jerez Banville, John Baudez, Claude Baudot, Georges Baschet, Jérôme Beausoleil, Claude Belanova Bellatin, Mario Beltran, Graciela Béroujon, Pascale Buñuel, Luis C Cafe Tacuba Cartel de Santa Casanova, Rosa Castellanos, Laura Castillo Fadic, Gabriel Catán, Daniel Chabas, Jean-François Condominas, Baptiste Control Machete Cordoba, Pierre Corona, Marco Courau, Jean-Pierre Croteau, Marie-Danielle Cuaron, Alfonso D Del Toro, Guillermo Desmond, Rochfort Donner, Chris Downs, Lila E Eimbcke, Fernando Eisenstein, Sergueï Enrigue, Álvaro Escalante, Amat Escarpit, Françoise Esquivel, Laura F Fadanelli , Guillermo Fernandes, Gaspard Fernandez, Marc

60

45 19 49 19 19 11 44 33 33 36 20 12 20 11 31 53 12 12 45 36 16 15 47 48 12 33 20 36 49 54 54 43 47 14 54 54 21 54 50 21 21 15 40

Flores Magón, Ricardo Fontaine, Cloé Fontaine Courgeon, Rémy Franco, Francisco Fuentes, Carlos G Garro, Elena Gonzalez Inarritu, Alejandro Gonzalez Rodriguez, Sergio Gouy, Patrice Graulich, Michel Grupo Montez de Durango Gruzinski, Serge H Hamnett, Brian R. Helly, Mathilde Hernandez, Julian Herzhaft, Gérard Holzhey, Magdalena Hugot, Arthur I Ibargüengoitia, Jorge Iserloh, Jennifer Ivanovitch-Lair, Albéna J Jimenez, José Alfredo K Kinto Sol Kumbia Kings L La Calaca Huapanguera Le Clézio, J.M.G Leymarie, Isabelle Lhasa de Sela Los de Abajo Los Huracanes del Norte Los Jaguares Los Panchos Los Tigres del Norte M Mana Marcos, Sous-Commandant Mejia Madrid, Fabrizio Meyer, Jean Miguel , Luis Molotov Montalban , Manuel Vazquez Montange, Anne Monteverde, Eduardo

37 31 50 55 22, 44 22 55 40 40 34 11 31, 34 31 50 55 16 49 49 22 32 48 10 12 11 10 43 16 14, 17 14 10 12 8 10 13 39 29 37 8 13 37 48 23

Mortier, Gaëtan Munoz, Jean Munoz Ryan, Pam Murcof N Nettel, Guadalupe Nortec Collective Nunes, Americo O Ochoa, Amparo Ollé-Laprune, Philippe Oudin, Bernard P Pacheco, José Emilio Padilla, Ignacio Pantera, Jimmy Paz, Octavio Peredo, Mauricio Pérez Lopez, Ruth Persoone, Dominique Picasso, Sydney, Piquemal , Michel Pitol, Sergio Pla, Rodrigo Plastilina Mosh Poniatowska, Elena Putnam, James R Rampal, Jean-Christophe Reed, John Revueltas, Silvestre Reygadas, Carlos Ripstein, Arturo Rodrigo y Gabriela Rose, Jean Rossi, Alejandro Rulfo, Juan Ruy-Sanchez, Alberto Ruiz Montoya, Carmen S Sada, Daniel Saint-Dizier, Francis & Esther Santana, Carlos Saurin, Patrick Sautron-Chompré, Marie Sepulveda, Jean Manuel Serna, Enrique Silva, Graciana Silva Herzog, Jesus

41 41 47 13 23 13 38 9 23 38 24 24 32 24 53 41 32 33 35 25 55 13 25 50

Soler, Jordi Souter,Gerry Stierlin, Henri Surget, Alain Surlapierre, Nicolas T Taibo II, Paco Ignacio Taladoire, Eric Todorov, Tzvetan Toscana, David Trio Xoxocapa Trujillo Munoz, Gabriel U Uribe, Alvaro V Vargas, Chavela Vargas, Francisco Vargas, Mariachi Vassant, Sébastien Villoro, Juan W Winter, Jonah Womack, John

27 44 35, 44 47 44 27, 39 36 33 28, 29 9 28 28 10 56 9 49 29 50 39

40 38 15 56 56 14 35 25 26 26 32 26 17 14 35 17 53 27 10 38 61


i n d ex t i t r e s

11 :11 100 Artistas latinoamericanos 45 A Abraxas Acapulco 72 All u need is mosh Almagro dans ses brumes Amar es combatir Americana : histoire des musiques de l’Amérique du Nord : de la préhistoire à l’industrie du disque Amira et les squelettes mexicains Amours chiennes Amphitryon Artistes mexicains Atelier du temps, L’ B Balle fantôme, La Bamba, La Batailles dans le désert Bâtisseurs de lumière : architectures mexicaines contemporaines, Les Boue Brûlez les ponts C Cacao, une expédition au Mexique Cancionero musical de la cathédrale d’Oaxaca (Mexique) Carcel de suenos Carmin profond Carnets du Mexique, Mes Cent ans de littérature mexicaine Cerrando trato Chant lyrique en langue nahuatl des anciens Mexicains : la symbolique de la fleur et de l’oiseau, Le Cher Diego, Quiela t’embrasse Chocolat amer Cinémas d’Amérique latine, n° 8 : Cinéma et musique Cités perdues des Mayas, Les Codex Azcatitlan Complices Conquête : récits aztèques, La Contes des indiens du Chiapas, un peuple du Mexique Contes du Mexique Corridos y canciones de la Revolucion Mexicana Corridos zapatistas Cortès et le Mexique Cuisine mexicaine, La D De Caifanes a Jaguares De paisano a paisano Destin brisé de l’empire aztèque, Le

62

14 43 12 14 19 13 23 13 16 49 55 24 44 28 47 8 24 45 21 55 32 15 12 56 31 23 11 17 25 21 17 33 34 8 33 48 48 9 9 50 32 12 10 34

Depuis les montagnes du Sud-est du Mexique Diego Diego et Frida Diego Rivera Du tango au reggae : musiques noires d’Amérique latine et des Caraïbes E Eat Breath & Sleep Échine du diable, L’ Edén : vie imaginée El Bruto (l’Enjôleuse) El caiman : sones huastecos El Cielo dividido El Mexicano El son del sur de Jalisco El último lector Emiliano Zapata et la révolution mexicaine Enamorado Encuentro pesado États-Unis – Mexique, géopolitique de la frontière Eternamiente Et même, ta mère ! Exilés de la mémoire, Les F Fantasia pop Fête des morts au Mexique, La Fleurs de l’intérieur du ciel : chants de l’ancien Mexique, Les Florencia en el Amazonas Fonoteca del Inah, de la Frida Frida : Bande originale du film Frida Kahlo : une biographie surréelle Frida Kahlo : une peinture de combat G Gabriel Orozco Graciela Iturbide Greatest hits H Histoire de la révolution mexicaine Histoire de Mexico Histoire du Mexique Hôte, L’ Homme sans tête, L’ J Japon L La Frontera infinita La linea La Llorana La llorona La Zona

39 50 43 44 16 12 54 25 53 9 55 49 9 28 39 8 10 41 13 54 27 12 53 35 15 8 50 8 20 49 43 44 11 38 31 31 23 40 56 53 14 10 14 55 63


i n d ex t i t r e s

Labyrinthe de la solitude, Le Lake Tahoe LDA V The Lunatics leaving road, The Lhasa (CD) Lhasa (documentaire) Live in Japan Llano en flammes : nouvelles, Le Lo mejor de Jose Los Bastardos Los tigres del ring : la lucha libre Lumière silencieuse M Maitre du miroir, Le Maîtresse d’Ixtepec, La Manuel Alvarez Bravo Marcos, le maître des miroirs Marcos sous le passe-montagne : discours du sous-commandant Marcos Mayas, Les Mejor mariachi del mundo Mexica : climats, peuples et civilisations du Mexique précolombien Mexican kids Mexican muralists : Orozco, Rivera, Siqueiros Mexico : A photographic history Mexico quartier Sud Mexico : the Revolution and beyond Mexique Mexique de A à Z, Le Mexique en armes : guérilla et contre-insurrection, 1943-1981, Le Mexique : entre l’abîme et le sublime Mexique-Europe : Allers-retours 1910-1960 Mexique : histoire, société, culture Mexique insurgé, Le Mezquite Road Mis romances Moliendo cafe au portales : le son de Vera Cruz Montée au ciel, La Montezuma Musiques du XXe siècle au sud du rio Bravo : images d’identité et d’altérité Musiques et sociétés en Amérique latine N Nouvelles du Mexique Nuestros 30 mejores boleros O Odyssée barbare, L’ Ombre de l’ombre Or du serpent à plumes, L’ Oranger, L’ Ors du Mexique chrétien, Les P Pablo et le cheval de Don Pedro : un conte pour découvrir le Marimba

64

24 54 14 14 14 17 14 26 10 54 32 56 29 22 44 37 50 36 9 35 54 43 45 19 44 31 40 36 41 43 40 38 28 8 10 53 34 16 16 29 8 26 27 47 22 44 48

Pancho Villa : roman d’une vie Pas de lettre pour le colonel Paroles aztèques Pays sonore : 9 poètes mexicains, Le Pierre du soleil : petit calendrier aztèque illustré, La Poésie mexicaine : anthologie Poupée cassée : un conte sur Frida Kahlo, La Propos d’un agitateur Pyramides éternelles Q Quand je serai roi Que viva Mexico ! R Racines de Naomi, Les Rébellion zapatiste : insurrection indienne et résistance planétaire, La Reina de la banda Remembranza Rendez-vous Revolucion de amor Révolution mexicaine : 1910-1940, La Révolutions du Mexique, Les Rio de la mort, Le Ruines que tu vois, Ces S Salon de beauté Sensemaya Sino Soleils mexicains (revue Dada N° 63) Sombras… Sones huastecos, vol. 3 T Teotihuacan : cité des Dieux Tierra caliente Tijuana sessions vol. 3 Trésor de Moctezuma, Le Tributo a la revolucion mexicana V Vice, c’est le caillou : expériences de la rue à Mexico, Le Vie conjugale, La Vies perpendiculaires Villa, Zapata et le Mexique en feu Violon, Le Visages de l’air, les Viva mexico : mariachis & marimbas Volumen Prohibido W World’s cultural heritage : Mexican cities Y Y la mysteriosa en Paris Z Zone du silence, La

39 56 35 20 49 20 49 37 50 27 54 47 36 11 13 13 13 37 38 53 22 20 15 12 49 10 9 33 10 13 47 11 41 25 21 38 56 26 9 12 45 14 19 65


liste des participants

Yann Aubry Nadège Barreaud Chantal Cadoré Chantal Carol-Ballester Émilie Charrier Marianne Deléger Éléonore Dumas Hélène Dupuy Stéphanie Fauché Danièle Fumat Boris Galonnier Charlotte Henard Martine Itier-Cœur Marion Lafontan Élodie Lavielle Amandine Minnard Clémence Poquet Renée Roy Christine Séquier Christine Thannberger Catherine Thuriès Cécile Valette Nelly Vibarel Coordination générale Manuella Gantet Maquette Amélie Castan-Roi Photographies © Cédric Chassava excepté pages 2, 4, 6, 18, 30, 42, 46, 51, 52, 57 © www.fabienlasserre.com Impression Imprimerie Ménard

Source des résumés : Electre


68

Bibliographie Mexique  
Bibliographie Mexique  

La Bibliothèque de Toulouse, avec Rio Loco, vous emmène au sein même de ce tournoiement mexicain. Car le Mexique c’est tout cela. Et tout le...

Advertisement