Page 1

2014

graines de

critiques toulousains


GRAINES DE CRITIQUES 8e ÉDITION

On ne change pas une formule qui gagne, c’est pourquoi les clubs de lecteurs Graines de critiques ont été reconduits à l’identique cette année encore, pour cette 8e édition. Depuis 2007, la Bibliothèque de Toulouse et la Librairie Ombres Blanches proposent des romans, des albums, des contes, des bandes dessinées, du théâtre, de la poésie, sélectionnés par les bibliothécaires, la libraire, les professeurs documentalistes pour leur qualité, la variété qu’ils représentent et le plaisir qu’ils peuvent procurer à toutes les « Graines », gros lecteurs ou picoreurs. Les 138 lectrices et lecteurs volontaires qui se retrouvent dans les clubs de lecteurs des bibliothèques de Toulouse et de Ramonville Saint-Agne, et aussi dans quelques Centres de Documentation et d’Information de la région toulousaine, s’engagent à lire quelques uns de ces 27 titres et à nous en donner une critique argumentée dont cette brochure témoigne. Le blog de Graines de critiques, consultable sur le site de la Bibliothèque de Toulouse, se fait l’écho de ces échanges et de ces critiques. Analyse fine ou réaction à chaud, adoration ou rejet, tous les goûts sont valables et valorisés, sur le blog et dans cette publication. Des rencontres d’auteurs émaillent l’année, à la Librairie Ombres Blanches qui a reçu : - Christophe Chaffardon le 6 novembre autour de La dernière mission d’Édouard K paru aux éditions du Pommier, - Fanny Abadie le 23 avril pour J’ai pas choisi paru aux éditions Milan. Les jeunes lecteurs déficients visuels ne sont pas oubliés et ont à leur disposition pas moins de 21 titres de cette sélection adaptés, en format audio, lisibles sur MP3 ou transcrits en braille : ils ont enrichi les Graines de leur différence . La librairie a également organisé plusieurs ateliers de lecture théâtralisée (très appréciés), animés par la Compagnie des Anachroniques, lectures basées sur des albums de la sélection : ces ateliers préparent la représentation offerte par certaines Graines à leurs camarades lors du spectacle final fin juin. Tournez donc ces pages et découvrez le résultat de ces lectures, de ces découvertes, exprimé avec humour, verve et style par les Graines de critiques toulousaines. Françoise Guiseppin, Librairie Ombres Blanches et Pierre-Jean Pujol, Bibliothèque de Toulouse

2

Dessin de couverture : Lucien Anglade, d’après Les mystères du Far West Dessin ci-contre : Chloé Gourvennec, d’après Calpurnia

3


LES 27 LIVRES CRITIQUÉS PAR LES GRAINES ROMANS JEUNES

ROMANS GRANDS

Wonder Raquel Jaramillo Palacio* Victoria rêve Timothée de Fombelle, illustrateur François Place La dernière mission d’Édouard K. Christophe Chaffardon* L’échappée (pou)belle Frida Nilsson* Le livre des histoires perdues Jung Reinhardt*, illustrateur Moran Barack Mon frère est un cheval Alex Cousseau* Les mystères du far-west T. 1 : Les trois desperados Caroline Lawrence* Histoires du loup qui habite dans ma chambre Hervé Walbecq* Quelques minutes après minuit Patrick Ness* J’ai pas choisi Fanny Abadie* Calpurnia Jacqueline Kelly* Où est passée Lola Frizmuth ? Aurélie Gerlach* Les trois vies d’Antoine Anacharsis Alex Cousseau* La rusalka Erin Bow*

CONTES

Barbe bleue Sophie Tiers* Féroce Jean-François Chabas, illustrateur David Sala*

ALBUMS

La robe rouge de Nonna Michel Piquemal, illustratrice Justine Brax* Le rêveur de cartes Martin Jarrie La tête ailleurs Marie Dorléans* Une amie pour la vie Laëtitia Bourget, illustratrice Emmanuelle Houdart

POÉSIE & THÉÂTRE BD

Il était une fois : contes en haïku Agnès Domergue, illustratrice Cécile Hudrisier* Les cahiers de Rémi Dominique Richard, illustrateur Vincent Debats* Zizi chauve-souris T. 1 : Cheveux rester scénario Lewis Trondheim, illustrateur Guillaume Bianco

LES 3 LIVRES PRÉFÉRÉS

* = Ouvrages adaptés

Sale bête T.1 : Hamster drame scénario Maïa Mazaurette, illustratrice Krassinsky La mémoire de l’eau - Première et deuxième partie scénario Mathieu Reynès, illustratrice

Wonder Raquel Jaramillo Palacio

J’habite New York, avec mon mari, mes deux fils et mes deux chiens. Pendant longtemps, j’ai exercé le métier de directrice artistique et de créatrice de couvertures de livres, j’ai créé les couvertures de bon nombre d’auteurs renommés ou inconnus, dans tous les genres, de la fiction aux essais. J’ai toujours voulu écrire mais j’attendais le bon moment pour commencer. Après plus de vingt ans de création de couvertures de livres pour les autres, je me suis rendue compte que le bon moment n’arriverait jamais tout seul. Ce n’est jamais le bon moment pour commencer à écrire un livre. Alors, j’ai décidé de me lancer. Wonder est mon premier roman. Et, non, ce n’est pas moi qui ai créé sa couverture, mais j’aurais adoré le faire.

Valérie Vernay Mokke Takatoshi Kumakura

TEXTE ENREGISTRÉ 4

La chose perdue Shaun Tan* les

3 livres préférés < 5


La robe rouge de Nonna

Lewis Trondheim

Il est le co-fondateur de la structure d’édition de bandes dessinées L’Association avec ses camarades Menu, Stanislas, Mattt Konture, Killoffer et David B. En 1994, il devient papa, signe chez Dargaud la série Lapinot et s’installe immédiatement dans le sud de la France. La période 1997-1999 voit naître une nouvelle série à la numérotation titanesque chez Delcourt, Donjon, avec Joann Sfar et de nombreux autres camarades. Il commence à s’intéresser à la jeunesse chez Delcourt avec Monstrueux, les 3 chemins, le Roi Catastrophe et Allez raconte, tout en continuant à écrire des livres pour L’Association. En parallèle, arrivent également des séries de dessins animés pour la télévision comme Jack et Marcel, La Mouche, Kaput et Zösky et Allez raconte.

© Dupuis

Zizi chauve-souris

Michel Piquemal

Il a été instituteur dans une école primaire, après avoir fait des études de lettres modernes mais n’a pas toujours été enseignant. À force de lire à ses élèves et de les faire lire, il finit par écrire à son tour. En 1989, il obtient le grand prix du livre de jeunesse avec son roman Le Jobard. Il écrit en moyenne six livres par an. Aujourd’hui, il est l’auteur de plus de 200 ouvrages pour la jeunesse. Il a essayé tous les genres : les histoires policières, le théâtre, l’heroic fantasy… Aucun sujet n’est tabou : le divorce, l’enfance maltraitée, la publicité ou le handicap. Michel Piquemal se sent en fraternité avec les damnés de la terre : les exclus, les différents, les marginaux. En plus de son métier d’écrivain, il collabore aux revues pour enfants (Toupie, Toboggan, Coulicou, Je Lis Déjà).

Guillaume Bianco, illustrateur

© Dupuis

Scénariste et illustrateur, il est également l’auteur des séries Ernest et Rebecca avec Antonello Dalena aux dessins et de Billy Brouillard.

6> les 3 livres préférés

les

3 livres préférés < 7


Ce livre fait porter un autre regard sur les gens qui ont des malformations et qui ne peuvent vivre comme tout le monde. Cela m’a intéressée de voir le point de vue de différents personnages et le fait que chacun raconte un autre petit bout de l’histoire. J’ai très apprécié ce livre. Clara M., 10 ans

Wonder

Raquel Jaramillo Palacio

Éditions Pocket jeunesse | 2013

Le visage déformé par une maladie, August, 10 ans, fait son entrée au collège. Que ce soit sous les quolibets des uns ou sous le regard bienveillant des autres, son quotidien, fait de rencontres sensibles et d’un brin d’autodérision, ne peut que susciter l’admiration...

Attention STOP chef d’œuvre STOP apprendre et accepter la différence STOP magnifique livre STOP émotion STOP caricature de l’entrée au collège STOP dictature des apparences STOP à mettre entre toutes les mains STOP. Sasha, 11 ans

Un livre plein d’humour. J’ai vraiment adoré car c’est un livre amusant, drôle, réaliste et qu’il faut beaucoup d’imagination pour écrire ce livre. Mathilde, 11 ans

J’ai bien aimé ce livre car c’est une histoire qui se finit bien pour le héros. J’ai également apprécié que le livre soit écrit suivant de multiples points de vue qui ont vécu différemment l’histoire. Marlène, 14 ans

J’ai trouvé l’histoire d’August très touchante, on se plonge facilement dans ce monde si inconnu pour nous. Cela m’a permis de me sensibiliser à son handicap car, en lisant le livre, on ne peut pas ne pas se mettre à sa place. J’ai aussi trouvé l’idée de changer de narrateur plusieurs fois dans le roman assez bonne car elle permet d’en apprendre un peu plus sur les avis extérieurs et de ne pas focaliser vraiment trop sur August. Le livre donne un aperçu des conditions difficiles de la vie au collège pour tous ceux qui sont différents ou considérés comme « hors norme ». C’est très facile à lire grâce aux nombreux et courts chapitres. En bref : génial et magnifique ! Clara G., 14 ans

August, dix ans, est atteint d’une malformation faciale terrible. Il ne se doute pas que sa vie va changer. Il devra bientôt se montrer tel qu’il est et sa plus grande peur c’est justement le regard des autres. Ce roman est une merveille ! Aissa, 11 ans

J’ai trouvé ce livre très intéressant car on pouvait y lire les points de vue de tous les personnages par rapport au personnage principal. Et aussi car il décrit la vie de tous les jours et les chapitres sont courts, ce qui le rend rapide à lire. Yasser, 10 ans 8 > les 3 livres préférés

Dans ce roman, nous suivons jour après jour l’histoire d’un jeune garçon atteint d’une malformation faciale. Nous avons aimé le fait que l’histoire soit racontée par des personnes proches du héros. Peu à peu, la vision des autres et celle de ses amis évoluent, et August s’intègre et devient presque un garçon comme les autres. Ce livre nous a beaucoup touchés, car l’auteur réussit à nous faire partager les émotions du héros et à nous faire passer un message fort de tolérance. Ce roman se résume à son titre : Wonder qui signifie en français Merveille. La couleur azur de la couverture représente la paix intérieure et extérieure que va connaître August à la fin du roman. Pauline B., Lise et Olivier, 14 ans

L’histoire de ce garçon m’a beaucoup émue. Énormément de personnes se moquent de son apparence physique et pourtant, il arrive à mener une vie presque normale. Ce livre met en valeur le courage d’un enfant handicapé... J’ai adoré ! Alexandra, 10 ans

L’idée de faire d’une personne malformée de naissance le héros d’un roman est bien trouvée, surtout si cette personne essaye de s’adapter dans un environnement de personnes normales comme un collège car les collégiens (surtout en 6e) sont assez moqueurs. Le livre m’a un peu déçu et je le recommanderai aux CM1 CM2 plutôt qu’aux collégiens. Adrien, 13 ans

C’est l’histoire d’August à travers les différents points de vue des personnes qui l’entourent. Johan, 11 ans

La vie dans notre monde n’est pas simple. Enfin, si. Mais pour des personnes ne souffrant d’aucune malformation, avec un visage harmonieux, et sans fausses notes. August ne fait pas partie de ce monde. Quand il sort dans la rue, les regards se détournent, les enfants crient, les gens se moquent. Pourtant, le jeune garçon se considère comme tout à fait normal, et c’est pour cela que ses parents décident de l’inscrire en 6e... Nous le savons tous, la vie quand on est en 6e et qu’on n’est pas comme les autres n’est pas facile, cependant August plein de courage, nous déconcerte car à son approche, les gens changent et au fil du temps, ils apprennent à l’accepter comme une personne normale. Nous avons beaucoup aimé ce roman, car l’auteur parvient à nous faire oublier le problème d’August. Il nous montre dans un premier temps la cruauté de ses camarades, puis le total changement d’attitude. Nous conseillons ce livre à tous ceux qui apprécient les histoires drôles et émouvantes. Fiona, 14 ans et demi et Célia, 15 ans

C’est un livre émouvant autour du handicap pour apprendre à le dépasser. Isma, 13 ans

Cette histoire nous raconte la discrimination subie par les personnes handicapées. C’est très touchant et ça nous pousse à réfléchir. Louna, 11 ans

Que feriez-vous si vous croisiez au détour d’un chemin un homme complètement déformé ? Je pense que comme moi vous hurleriez. Ce livre nous apprend à aimer ces personnes discriminées. Et à les considérer comme des personnes normales. Ces personnes aimeraient ne plus voir les gens s’enfuir à leur approche. Marissa, 13 ans les

3 livres préférés < 9


Je n’ai pas beaucoup aimé Zizi chauve-souris car je ne suis pas très bandes dessinées à la base et le style de dessin ne me plaît pas trop. Par contre, certains gags peuvent être très rigolos. Mais j’aime tout de même bien la grosse tignasse de Zizi. Blanche, 12 ans

J’ai pris plaisir à lire cette BD pleine d’humour. Mon personnage préféré est la chauve-souris loufoque. Le scénario énergique contraste avec la monotonie des couleurs. Je suis pressée de lire le tome 2. Sarah C., 11 ans

Zizi chauve-souris T. 1 : Cheveux rester scénario Lewis Trondheim, illustrateur Guillaume Bianco Éditions Dupuis | 2012

En arborant la dernière coiffure à la mode à Beverly Hills, l’avant-gardiste Suzie, alias Zizi, était loin de s’imaginer que sa chevelure vaporeuse allait servir de piste d’atterrissage à une chauve-souris. De cette rencontre improbable va naître une série d’aventures aussi farfelues qu’humoristiques.

On a bien aimé les aventures des personnages et les gags font sourire (mais pas rire). La relation entre Suzie et la chauve-souris est intéressante parce qu’on voit à la fin que la petite fille, tout en faisant des bêtises, a grandi grâce à la chauve-souris. Sofya, 9 ans et demi et Joséphine P., 11 ans

Zizi chauve-souris c’est la top modèle d’Hollywood, enfin, c’est ce qu’elle croit. Toujours les cheveux en bataille, elle finit par se faire une amie. Mais, pas n’importe laquelle, non, pas une petite fille, pas un cheval non plus, mais une chauve-souris. Ensemble, elles vont passer de très amusantes et dangereuses aventures avec aussi quelques inconvénients. J’ai souri, tremblé, sursauté, rigolé... Que de bons moments à passer. Louise T., 10 ans

J’ai choisi cet ouvrage car j’ai été attirée par les couleurs de la couverture mais lorsque je l’ai ouvert j’ai été déçue par les illustrations et je n’ai toujours pas compris l’histoire. Cependant, certains personnages sont sympathiques ou drôles tels que la chauve-souris ou la mamieninja. Marguerite, 10 ans

Je n’ai pas du tout aimé. J’ai trouvé ça très énervant à lire parce que la présentation était très compliquée pour moi. Je suis quelqu’un qui lit très lentement et qui a du mal à comprendre facilement le texte et c’était vraiment difficile de tout saisir. Je vois bien qu’il y a beaucoup d’humour mais c’était trop difficile pour moi d’y accéder. Il y a trop de mots inventés, trop de subtilités et les images n’aident pas du tout, car c’est tout petit et tellement rempli de détails. Donc, je pense que c’est très bien mais pour des gens qui lisent très très bien, qui ont beaucoup d’humour et qui sont très initiés aux BD. Llewellyn, 9 ans et demi 10 > les 3 livres préférés

Zizi chauve-souris est une bande dessinée humoristique. Les personnages principaux sont Zizi (une petite fille qui a une drôle de chevelure rousse) et une chauve-souris (elle a atterri, par hasard, dans les cheveux de Zizi lors d’une journée où il y avait du vent). Elles ne seront pas tout de suite amies ; mais deviendront vite « inséparables ». J’ai beaucoup aimé cette BD qui m’a fait rigoler. Je l’ai également appréciée car Zizi vivait plusieurs aventures (elle va rencontrer le Grand-Garou ; elle se mettra également au yan chi : son « arme » sera une cuillère en bois !). Loïc, 14 ans et demi

J’ai bien aimé cette BD assez drôle et je me suis attachée aux personnages de Suzie et de la chauve-souris, tout comme j’ai aimé le comique de leur relation. Mélanie, 11 ans

Originalité, Histoires courtes, Jolis dessins, Amitié surprenante, Enfance... Zizi chauve-souris est LA BD qui met de bonne humeur ! Flavie, 12 ans

Ce titre nous fait penser que ça va être une histoire dégoûtante alors qu’il s’agit d’une histoire farfelue : une chauve-souris qui parle... on n’en voit pas tous les jours ! Une BD marrante qui m’a fait passer un agréable moment. Alexandra, 10 ans

Zizi ! C’est trop rigolo. Matthieu R., 9 ans

Ce livre m’a fait rire parce que les personnages sont humoristiques, le raisonnement de Zizi est assez drôle et sa chauve-souris lui fait dire n’importe quoi. Les couleurs sont pâles et le jaune fait une drôle d’impression. Lila B., 9 ans

J’ai bien aimé parce que l’auteur a beaucoup d’imagination et aussi parce que je trouve que les personnages sont très marrants. J’aime bien les illustrations, je les trouve assez jolies !!! Pauline B., 11 ans

J’ai adoré cette bande dessinée. C’est une BD très amusante, entre le réel et l’imaginaire. Les personnages sont pertinents et leurs répliques sont vraiment drôles. La couverture est attirante et donne envie de lire. J’ai aimé l’humour de l’auteur. En lisant la fin on ne peut que se demander ce qu’il va se passer dans le deuxième tome ! Lénaïg, 12 ans les

3 livres préférés < 11


La robe rouge de Nonna

Michel Piquemal, illustratrice Justine Brax

Éditions Albin Michel jeunesse | 2013

Nonna répond aux questions de sa petite fille et lui raconte son histoire en la ponctuant de chants italiens : elle était enfant en Italie dans les années 1920, son père était communiste et elle portait une robe rouge...

12 > les 3 livres préférés

Une petite fille demande à sa grand-mère de lui expliquer sa vie, pourquoi elle chante italien alors qu’elle est née en France. Alors, Nonna raconte sa vie en Italie avant qu’elle ne vienne en France avec ses parents. C’est une très belle histoire qui est très émouvante parce que ça s’est vraiment passé et que ça parle de la guerre, de la méchanceté des gens qui peuvent même s’en prendre à des enfants pour des histoires de politique et de religion. J’ai beaucoup aimé, c’était très beau. J’ai adoré les illustrations. J’ai eu l’impression de me promener dans les dessins. Il y a des couleurs vives et des couleurs sombres. Beaucoup de reflets et d’ombres. C’est comme si les contours étaient mélangés avec le fond, comme un arc-en-ciel. Comme si la tristesse, la méchanceté et la douleur du noir et des ombres malfaisantes étaient mélangées avec le rouge et les autres couleurs très vives et gaies du livre et que, du coup, il y avait toujours de l’espoir et de la joie même dans les moments cruels. C’était vraiment un très beau livre. Llewellyn, 9 ans et demi

J’ai été très émue par ce livre, parce que les parents de Nonna ont dû quitter leur pays, l’Italie, pour des raisons politiques. Narimen, 13 ans

J’ai bien aimé les chants italiens et je trouve que les illustrations sont très belles. C’est intéressant parce qu’on apprend un peu l’histoire de l’Italie à travers l’histoire de Nonna. Lila B., 9 ans

J’ai bien aimé cette histoire car les parents de Nonna (et Nonna) ont continué à se battre contre les Nazis et j’ai aussi aimé les chants qui donnent du courage et qui prouvent que les Italiens résistaient aux Nazis et leur tenaient tête. Cela m’a rappelé l’histoire de ma grand-mère car elle aussi s’est exilée, mais d’Espagne. Je trouve que cette histoire veut raconter à ceux qui la lisent qu’il ne faut pas que la guerre se reproduise en Italie mais aussi nulle part. Ce qui m’a impressionnée, c’est la brutalité qu’il pouvait y avoir dans certaines scènes, mais le livre m’a plu. Les illustrations sont très belles. Louise T., 10 ans

Nonna a vraiment existé, maintenant elle est grand-mère et raconte à sa petite-fille son enfance si difficile dans l’Italie des années 1920. J’ai beaucoup aimé ce grand album aux illustrations magnifiques et puissantes. Un témoignage à lire et à faire lire. Asmaa, 11 ans

J’ai choisi ce livre pour les illustrations. Les couleurs m’ont plu ainsi que la technique utilisée : le collage et la peinture. J’ai aimé leur présence en pleine page. Je ne connaissais pas cette période de l’Histoire et cet album m’a permis de la découvrir. Les fascistes, leurs pensées et leur méchanceté envers Nonna ne m’ont pas plu. Les illustrations de la mère de Nonna et de la petite fille déshabillée m’ont rendue triste mais la chanson Bella ciao est très belle. Maessa, 9 ans

Nous avons aimé ce livre. Ce qui attire l’œil, ce sont, bien sûr, les magnifiques dessins très colorés. L’histoire est légère et remplie d’expressions et de chansons italiennes, ce qui la rend originale. Il y a aussi, derrière tout ça, une explication de la seconde guerre mondiale et de ses migrants. Tout cela mélangé fait un ouvrage simple, beau et poétique. Ce livre nous a aussi donné des informations sur l’histoire de notre grand-père : il est né en Italie, ses parents étaient communistes et ils ont dû s’enfuir avec leur famille de onze enfants. Jade, 9 ans et demi et Clara G., 14 ans

Les illustrations m’ont beaucoup plu parce qu’il y a plein de détails. Les couleurs sont tristes, mais comme l’histoire. C’est une histoire vraie, cela m’a touchée et j’ai appris des choses sur l’Italie. Joséphine H., 10 ans et demi

J’ai bien aimé le texte, il est un peu compliqué, mais les illustrations sont très belles. Inès B., 8 ans

Ce livre est intéressant mais un peu triste. C’est vrai que ce ne doit pas être marrant de se retrouver en culotte sur la place du village. Les dessins sont très bien illustrés et les couleurs sont jolies. Andréa, 10 ans

J’ai trouvé ça triste, surtout la partie sur l’enfance de Nonna. Bon, je n’ai pas tout compris, mais ce que j’ai saisi était émouvant. J’ai bien aimé. Pauline B., 11 ans

Une histoire en chanson, vraie et émouvante, sur une période dure et sombre de l’Histoire de l’Italie. De superbes illustrations en lien avec le texte. Un magnifique album qui m’a presque fait pleurer. J’AI ADORÉ ! Flavie, 12 ans

les

3 livres préférés < 13


Au départ c’est trop bizarre, mais à la fin on comprend tout. Le suspense nous tient en haleine. Mathieu R., 9 ans

ROMANS J EU N ES

14 > romans jeunes

Victoria rêve

Timothée de Fombelle, illustrateur François Place

Éditions Gallimard Jeunesse | 2012

Victoria rêve car Victoria lit tout le temps, passionnément. Ce qui ne l’empêche pas de faire la différence entre ses rêves et la vraie vie. Jusqu’au jour où elle aperçoit son père, en voiture, habillé en cow-boy... C’est décidé, elle va mener l’enquête avec le petit Jo.

J’ai adoré ce livre. Au début je me suis un peu reconnue dans ce personnage parce que, comme elle, j’aime lire, j’aime les livres et je m’imagine les mêmes choses qu’elle. J’ai bien aimé aussi l’écriture de cet auteur car il y a un peu de suspense. Lila B., 9 ans

Victoria rêve est un livre assez court (une centaine de pages) qui raconte l’histoire de Victoria, qui a la vie la plus normale qu’il soit alors qu’elle rêve d’une vie d’aventure. Jusqu’au jour où le petit Jo lui demande de rendre les trois Cheyennes. Et que fait son père, un homme si droit et si sérieux, dans un costume de cow-boy ? J’avais déjà lu ce livre et je ne l’avais pas vraiment compris, il ne m’avait pas touchée. Mais après une relecture, je pense que j’ai mieux compris, j’ai été assez émue en le lisant, en partie parce que je m’identifie un peu au personnage. Lou, 12 ans

C’est l’histoire d’une petite fille nommée Victoria qui voulait vivre une vie pleine d’aventure. Un beau jour elle découvrit que ses livres avaient disparu dans sa chambre. Léa, sa pire ennemie, l’accusa d’avoir volé les trois Cheyennes et son père se mit à s’habiller comme un cow-boy ! La vie d’aventure dont elle rêvait commença avec tous ces mystères. J’ai trouvé cette histoire intéressante car il y a du suspense, on est surpris par la fin et c’est un livre émouvant. Alice, 12 ans

C’est un livre sur une fille qui s’appelle Victoria et je trouve qu’elle me ressemble, car elle adore lire et elle est souvent dans la lune. Alexandra, 10 ans

C’est l’histoire d’une petite fille, prénommée Victoria, qui découvre l’autre activité de son père. J’ai bien aimé ce roman car il raconte deux aventures en parallèle : celle de son père et la sienne. On entre vite dans l’histoire et dans la peau de l’héroïne. Laure, 13 ans

J’ai aimé parce qu’il y a plusieurs choses qui se passent, mais elles se relient entre elles. C’est à la fin que l’on comprend tout. C’est super ! Gabriel, 11 ans

romans jeunes

< 15


C’est un livre facile à lire dont l’histoire est impossible. J’ai aimé ce livre car les personnages principaux ont un caractère spécial et font souvent le mauvais choix, ce qui rend l’histoire amusante. Charles, 12 ans et demi

J’ai beaucoup aimé ce livre car il y a plein de secrets du passé et que j’adore ça. J’ai aussi aimé (mais moins) l’espace des astronautes. Je me suis tout de suite attachée à la petite ville d’Écosse d’Édouard K. et au grand-père malade collectionneur d’autographes. Bertille est aussi impressionnante. Marcabrune, 12 ans et Manon, 11 ans

La dernière mission d’Édouard K. Christophe Chaffardon

Éditions Le pommier | 2013

Loup, 12 ans, apprend que son grand-père, passionné de conquête spatiale, est malade. Il va tout tenter pour rencontrer Édouard K., un astronaute, qui vit retiré dans une île des Shetlands depuis sa mission dans la station spatiale internationale, et obtenir son autographe.

16 > romans jeunes

Un roman qui nous apprend plein de choses sur l’espace, sur la formation des astronautes tout en racontant une histoire avec du suspense. Loup et son amie ont la chance de faire beaucoup de rencontres à leur âge. Coline, 12 ans

J’ai appris beaucoup de choses sur les astronautes et l’histoire est très touchante car on s’imagine ce que peut ressentir un homme dans l’espace. Clara M., 10 ans

Ce n’est pas une histoire originale, on devine tout de suite qui est le méchant, il n’y a pas de suspense et l’aventure n’est pas palpitante. Clara M., 10 ans

L’échappée (pou)belle

Frida Nilsson

Ce livre m’a beaucoup plu, je trouve que l’auteur a eu énormément d’inspiration. Je vous conseille de le lire. Naïa, 11 ans

Éditions Bayard jeunesse (Estampille) | 2012

J’ai aimé cette histoire d’espionnage et d’astronautes qui se passe en partie à Toulouse. Marin, 11 ans

C’est un roman qui nous plonge dans l’univers des astronautes, à certains moments, on se croit dans l’espace. J’ai adoré ce livre, il y a beaucoup de détails, on bascule du monde ordinaire à un monde « spatial ». Inès G., 13 ans

Un astronaute, l’espace et la lune. Un petit fils et son grand-père. De l’action et de l’aventure. Si l’on mélange tous ces ingrédients on obtient une quête extraordinaire où les personnages seront amenés à traverser bien des frontières. Mohamed, 12 ans

Un livre court et peu intéressant car j’ai eu du mal à entrer dedans. Ni l’histoire ni les personnages ne m’ont captivé. Gauthier, 13 ans

Henri, petit employé de banque, est un jour accusé de vol ! Sa fuite le mène à une décharge où il rencontre un rat sale et grognon. De ce séjour au milieu des poubelles, plein de surprises et de disputes incessantes, va naître une amitié tendre et drôle...

L’aventure est trop précipitée, on s’attend à la suite. Le personnage ne m’a pas plu parce qu’il a un côté ridicule et je n’ai pas pu m’attacher à lui. Je pense que le but de l’auteur était de faire rire mais c’était trop exagéré. Salomé S., 10 ans

Une vraie histoire d’amitié, drôle et bizarre à la fois. Réel et imaginaire, ce livre est excellent à lire. Lorette, 11 ans

Très drôle et complètement loufoque ! Isma, 15 ans

C’est soit un roman policier avec une touche d’humour, soit un roman humoristique avec des policiers et des voleurs ! J’ai adoré les personnages, Dante le rat et Henri qui s’aiment tout en se détestant ainsi que les trois patrons si mystérieux. Lisa C., 12 ans

Cette histoire commence avec un gros changement de situation pour Henri qui est suspecté d’un vol dans la banque où il travaille. Donc il saute par la fenêtre et tombe dans une poubelle, puis finit à la déchetterie. Il s’y fait un ami énorme qui s’appelle Dante (qui est un rat) mais qui est aussi un voleur... J’ai adoré cette histoire policière originale et cette amitié improbable. Yannis, 11 ans et demi

À tous les banquiers : ce roman raconte l’histoire incroyable de l’un de vous. Soyez prudents, vous pourriez finir comme Henri ! Attention surtout si vous avez peur des rats !! Mohamed, 12 ans

À partir de rien, d’un lieu comme une décharge, on peut faire une histoire complètement folle. Johan, 11 ans

romans jeunes

< 17


Ce livre est à double face. Les deux histoires m’ont beaucoup touchée, surtout celle où le petit garçon, qui depuis son enfance a vécu avec un cheval, se sépare de lui. Heureusement, ils se retrouvent quelques années après. Ce livre veut dire pour moi qu’il faut toujours avoir espoir. Sacha, 11 ans et demi

J’ai bien aimé ce livre parce qu’il m’a fait voyager dans pleins d’aventures différentes. Il raconte l’histoire d’un écrivain qui veut faire connaître ses onze histoires au monde entier. Il fait onze petites montgolfières qui parcourent le monde et reviennent modifiées avec de nouveaux personnages et de nouvelles péripéties. Il passe son temps à écrire, c’est sa passion. Je trouve aussi les illustrations au pastel très jolies. Juliette, 11 ans

Le livre des histoires perdues Jung Reinhardt, illustrateur Moran Barak Éditions Alice (Deuzio) | 2012

Petit et difforme, Bambert n’est jamais sorti de chez lui. Il ne connaît rien du monde, et pourtant, il voyage. Grâce à sa plume, il invente des histoires, qu’il consigne avec amour dans son cahier. Un jour, il décide de les laisser s’envoler, à la rencontre des lieux où elles pourront prendre vie.

J’ai bien aimé ce livre qui exprime une vérité : les histoires ne prennent vie que si elles sont lues. J’ai aussi aimé cette sorte d’amitié entre monsieur Bambert et les personnages de ses histoires. Je trouve la fin tragique, triste mais joyeuse avec la dernière histoire où nous voyons que Bambert a rejoint ses personnages et est donc heureux. Émilie, 11 ans et demi

Dans ce livre, vous allez découvrir des histoires fantastiques qui vont vous faire tantôt rêver, tantôt pleurer et tantôt rigoler. À vous d’interpréter les histoires comme ça vous plaît ! Un livre génial qui va vous transporter dans une incroyable histoire ! Lila P., 11 ans

18 > romans jeunes

Mon frère est un cheval

Deux histoires tête-bêche qui se rejoignent au milieu de ce tout petit livre ; une idée originale pour de petits ou grands lecteurs. Des paysages et des personnages marquants. Léane et Julie B., 12 ans

Alex Cousseau

Éditions Rouergue (Boomerang) | 2012

Deux textes chevauchent l’un vers l’autre à un rythme haletant jusqu’à la rencontre, attendue, mais belle !

Ce livre est très court, mais c’est suffisant. J’ai bien aimé l’idée d’écrire deux histoires avec un seul héros. Je me demande si la petite fille va vivre avec le petit garçon ou si elle va retourner chez elle... mystère. Sarah, 11 ans

C’est l’histoire d’un cheval qui fait le lien entre deux histoires. Il vaut mieux commencer par Mon frère est un cheval, mais l’inverse reste possible. Johan, 11 ans

J’ai adoré ce livre, même s’il se lit très rapidement, les deux histoires sont très émouvantes. À la fin de la deuxième histoire, c’est un peu à nous d’inventer la suite dans notre tête. Blanche, 12 ans

C’est l’histoire d’un garçon qui vit en Mongolie. Il a pour ami un cheval né le même jour que lui. Voici un roman un peu triste car il aborde le thème de la séparation. Ce court récit contient deux histoires qui sont liées entre elles. Je conseille de commencer par la lecture de Mon frère est un cheval, j’ai beaucoup aimé ce livre. Asmaa, 11 ans

romans jeunes

< 19


J’ai aimé le côté aventure du livre, mais pas que certains personnages trahissent le héros. J’ai trouvé que PK, le héros, était très intelligent et faisait beaucoup confiance aux gens qu’il rencontrait au cours de l’histoire. J’ai choisi ce livre, j’aime beaucoup son aventure et le fait que l’histoire se passe au Far West. Yasser, 10 ans J’ai aimé ce livre parce qu’il y a beaucoup de suspense et des surprises... Je pense que tout le monde aimera ce livre. Romain, 11 ans

Les mystères du Far West T. 1 : Les trois desperados Caroline Lawrence

Éditions Hachette (Aventure) | 2013

Pinky Pinkerton, dit PK, doit, à la mort de ses parents, fuir des desperados rapides de la gâchette. À qui faire confiance et où se cacher dans cette petite ville du Far West qui sent le cheval, le whisky et la poudre ?

20 > romans jeunes

J’ai vraiment adoré ce livre, je croyais à chaque fois entrer dans l’aventure, le suspense ne me laissait pas le fermer ! Le personnage principal débordait de courage, il était vraiment fantastique avec ses déguisements. Sacha, 11 ans et demi

Nous avons aimé ce livre d’aventures, plein de rebondissements, de suspense et d’humour. Dès la première page, le lecteur s’identifie au héros, PK Pinkerton. Tout au long du livre, le narrateur nous apprend la manière de vivre au Far West, un Far West différent de celui des films américains. Ce livre nous rappelle également qu’il ne faut jamais faire confiance à une personne inconnue comme dans Hunger Games l’embrasement de Suzanne Collins. Il nous tarde de lire le deuxième tome. BRAVO à l’auteur. Guillaume, 13 ans et Mathieu C., 15 ans

Ce livre raconte l’histoire d’un jeune indien qui découvre, le jour de son anniversaire, ses parents adoptifs assassinés. Il apprend que trois desperados le recherchent. Il prend la fuite mais se retrouve dans une ville où on ne peut faire confiance à personne ! Je vous conseille fortement ce super livre. J’ai aimé cette histoire car il y a des courses-poursuites. Émilie, 11 ans

J’ai bien aimé ce livre pour l’aventure et le mystère, même si j’ai trouvé le début un peu triste. Cette aventure a une fin heureuse. Dante, 10 ans J’ai adoré ce livre, même si je trouve qu’il est un peu dur à comprendre. Naïa, 11 ans

Ce livre parle du Far West mais sans exagérer sur les points historiques, et c’est ce qui m’a plu. Ce n’est pas comme les films américains où les seules choses importantes sont les cow-boys et les indiens. Ici le personnage principal est à la fois dans les deux camps, il réagit comme un cow-boy tout en respectant ses origines indiennes, et ça nous permet de voir les bons côtés de ces deux peuples. Les méchants sont bien réussis car ils ont des airs de pirates et j’ai bien aimé la fin parce que cela ne se passe pas comme on pouvait s’y attendre. Clara M., 10 ans

Cette histoire est bien écrite et pleine de suspense. Le personnage principal est prisonnier d’un monde plein de mensonges : le Far West. J’ai bien aimé ce livre car on se rend compte que l’on peut vivre même avec une épine (trouble). Lucien, 12 ans et demi

Il y a plusieurs histoires, elles sont un peu fantastiques mais il y a des moments un peu plus réels que d’autres, et j’ai bien aimé ces changements. Le livre est rigolo, surtout les histoires imaginaires. Les dessins sont en noir et blanc, j’ai imaginé des couleurs, mais j’ai trouvé que c’était aussi bien en noir et blanc. Louis R., 8 ans et demi

C’est un livre qui contient plein de rêves car les histoires se passent surtout dans la chambre. Les illustrations sont en parallèle avec le texte, mais en étant simples, enfin... Je trouve ce livre fascinant et fantastique ! Yannis, 11 ans et demi

Histoires du loup qui habite dans ma chambre Hervé Walbecq

Éditions École des loisirs (Neuf) | 2012

Vous croyez qu’une chambre est une banale pièce avec quatre murs ? Vous allez découvrir à travers les vingt histoires de ce livre que c’est un espace de rêverie, où les objets prennent vie, où des rencontres saugrenues et des situations fantaisistes sont prêtes à s’animer...

L’auteur nous embarque dans des histoires farfelues et drôles, accompagnées de ses propres dessins minimalistes. Un roman pour les rêveurs... Selma, 11 ans

Le personnage de ce roman me plaît parce qu’il a beaucoup d’imagination, il invente toujours des histoires qui n’existent pas mais dans un monde réel, sa chambre. Les illustrations permettent de voir ce qu’il imagine et j’ai bien aimé ce livre. Loudia, 9 ans et demi

L'auteur a beaucoup d’imagination ! Ce livre est une succession de nouvelles et ma partie préférée dans chaque chapitre est quand le petit garçon décrit la chose nouvelle qui apparaît dans sa chambre... Vraiment beaucoup d’imagination ! Sarah, 11 ans

Vous vous êtes toujours demandé d’où venaient les plumes de votre oreiller ou ce que font vos crayons de couleur en votre absence ? Voilà vingt-deux histoires qui pourront vous apporter des réponses à toutes ces questions et qui vous permettront de voir les choses autrement. Lila P., 11 ans

J’ai beaucoup aimé ce livre car l’auteur a beaucoup d’imagination et d’humour. Les histoires sont rigolotes, leur qualité et le mélange de réalité et d’irréel m’ont permis de plonger dans ce monde imaginaire. Oscar, 10 ans

J’ai aimé ce livre, même si c’est parfois bizarre et pas trop réaliste. Mais j’ai trouvé cette histoire marrante et facile à lire. Les dessins au trait sont très simples. Romain, 11 ans romans jeunes

< 21


ROMANS GRAN DS

22 > romans grands

Quelques minutes après minuit Patrick Ness

Éditions Gallimard Jeunesse | 2012

Tous les soirs, quelques minutes après minuit, Conor fait le même cauchemar : un monstre vient lui rendre visite. Cette épreuve terrifiante ne cessera que lorsqu’il aura enfin réussi à exprimer les sentiments qui le bouleversent face à la maladie de sa mère.

L’histoire est réservée aux plus grands, elle est émouvante et on a du mal à accepter la fin. Les illustrations sont aussi sombres que le texte. Malgré son air inquiétant et l’ambiance cauchemardesque du livre, le monstre apparaît finalement comme un gardien qui va aider l’enfant à accepter les conséquences de la maladie de sa mère. Ce livre décrit très bien les sentiments de l’enfant et de son entourage par rapport à la maladie. On a bien aimé même si c’était dur. Louise B. et Pénélope, 13 ans

Ce roman illustré m’a beaucoup étonnée. Il parle de la mort et de la maladie d’une manière différente mais tout aussi sensible. J’ai beaucoup apprécié les illustrations de Jim Kay qui me donnaient l’impression d’être dans l’histoire aux côtés de Conor et du monstre. Ce livre m’a bouleversée : l’histoire était à la fois triste et captivante. J’ai beaucoup aimé l’inventivité de l’auteur, car il nous fait réaliser par ce roman que parfois on espère que la douleur s’arrête, chose que personne n’ose dire : les gens ont peur d’être jugés égoïstes. En bref, ce livre a été l’un de mes préférés du corpus Graines de critiques de cette année. Clotilde K., 13 ans et demi Un très beau roman qui m’a fait verser des larmes (et pas qu’un peu). Tout au long du livre, ou plutôt vers la fin, mes yeux étaient brouillés si bien que je ne pouvais plus lire mais je ne parvenais pas à détacher mes yeux des pages, des mots, des lettres. Son côté sombre est aussi la lumière du livre. L’enchaînement des événements est très bien amené par l’auteur. Conor est un personnage attachant. L’if, quant à lui, m’a paru tout d’abord étrange. La description et son apparition au début sont comme un cauchemar que ferait Conor, mais est-il vraiment un cauchemar ? Il finit par devenir un vrai personnage avec sa partie sombre et ses histoires dont les vérités nous font réfléchir. Un roman triste qui nous prend par les sentiments. Mei, 13 ans

La maman de Conor est malade. L'enfant ne se doute pas qu’il va faire la connaissance du monstre… très vite. Sa vie va devenir désespoir et solitude. Ce roman est un émouvant cri de révolte, une belle leçon de vie. Voici un récit dont on se souviendra ! Aissa, 11 ans

C’est bien ! Mais ça fait peur ! Les histoires apprennent des choses de la vie et aident le héros, Conor, à trouver la vérité. Gabriel, 11 ans J’ai bien aimé les sentiments que font passer les auteurs mais il y a une chose que je n’arrive pas apprécier : l’histoire. Pourquoi ? Je ne le sais pas moi-même. Pourtant tout y est pour faire un excellent roman : le style, des personnages attachants… Donc, je suis assez mitigée. À essayer. Chloé, 14 ans

Cette histoire peut en faire pleurer certains mais aussi en décevoir d’autres. On ne peut plus distinguer les limites entre le bien et le mal à cause de la folie qui s’installe chez les personnages. La tournure que prend l’histoire nous déstabilise, alors que d’autres sont tristes pour le héros. Talia, 12 ans et Léa C., 13 ans

Les très belles illustrations en noir et blanc laissent la place à notre imagination pour voir les couleurs et ça accentue le mystère. Louna, 11 ans romans grands

< 23


Aimer ou ne pas aimer telle est la question ? Ou jusqu’où peut-on aller par amour ? Une fille confrontée au choix entre l’amour de celui qui lui plaît ou continuer à slamer. Le choix est difficile mais faire un pacte avec le diable est toujours risqué. J’ai bien aimé l’histoire car elle réussit à sortir vainqueur avec panache ! Célia S., 15 ans

J’ai pas choisi Fanny Abadie

Éditions Milan jeunesse (Macadam) | 2013

Le don de l’écriture, les mots couchés en poèmes, scandés en slam, ne suffisent pas à séduire Johan. Aussi, Faustine va-t-elle, par amour, succomber à la tentation de pactiser avec une étrange fille, créature diabolique, mi-réelle, mifantastique, une sorte de mirage qui lui vole ses mots mais lui ouvre le cœur de l’être convoité.

Magnifique histoire poème amour pacte impasse = J’ai pas choisi indécision passion écrits victoire diable Marissa, 13 ans

En faisant un pacte avec le diable, Faustine gagne l’amour de Johan mais perd ses mots. Un livre très drôle et amusant avec un mélange de réel et d’irréel. Je le conseille très fortement. Mathilde, 11 ans

J’ai beaucoup aimé ce livre car ça reste dans le cercle « ado » au niveau du vocabulaire. En plus, à la fin, il y a le texte que Faustine a écrit et on comprend alors ce qui s’est passé en elle. À lire... Enola, 12 ans

J’ai aimé cette histoire d’amour et les références aux chansons. Grâce à ce livre, j’ai découvert les chansons de Lou Reed que je ne connaissais pas. Lilia Z., 15 ans Jacqueline Kelly

Intéressant - suspense - captivant - romantique - chouette mystérieux - maléfique. Nous avons aimé ce roman pour toutes ces raisons. Neyssa, 13 ans et Cécile, 13 ans J’ai adoré ce livre car cette fille qui va rencontrer le diable est confrontée à un dilemme et c’est le suspense : va-t-elle choisir ses mots ou celui qu’elle aime ? Va-t-elle gagner le dangereux pacte conclu avec le diable ? C’est une toile fantastique encadrée par une histoire d’amour. Et ces tableaux, je les adore ! Marcabrune, 12 ans et Manon, 11 ans

Ce livre parle de Faustine qui aime un garçon qui l’ignore. Elle va rencontrer une fille qui s’appelle Niilam et qui va lui proposer un pacte : l’amour de Johan contre son talent d’écrivain. J’ai trouvé original et intéressant qu’il y ait des slams dans l’histoire. Lola, 10 ans 24 > romans grands

Calpurnia

Ho là là ! Elle, Ce qu’elle aime, C’est les slams Et aussi Johan. Mais à cause de Niilam, Elle n’aura plus ses slams Mais Johan À tout jamais. Alexis, 11 ans

Éditions École des loisirs (Médium) | 2013

Envie de se projeter en femme parfaite, Calpurnia ? Non ! Notre petite américaine du début du 20e siècle est plutôt attirée par la science. Malgré les obstacles, et guidée par son grand-père, elle forge sa personnalité et envisage de devenir un jour... scientifique.

Cette nature, qu’on regarde à peine, Calpurnia sait nous la faire découvrir et nous apprenons avec elle à l’aimer. C’est le portrait d’une jeune fille attachante du 19e siècle qui ne veut pas se contenter du rôle de femme au foyer qu’elle sera obligée de tenir. Elle veut en effet devenir une grande scientifique, ce qui est pour nous une belle leçon de courage pour s’affirmer tout en étant une femme. Clotilde K., 13 ans et demi et Léa B., 14 ans

Au départ, le livre ne donne pas envie mais on s’accroche vite à cette histoire. On découvre la vie de l’époque au Texas, la condition des filles et la science. Il y a du suspense parce qu’on se demande avec Calpurnia si la science peut lui ouvrir un chemin de liberté pour échapper à la vie ménagère qui devrait être la sienne et on attend avec elle la réponse de l’Académie des sciences pour savoir s’ils ont découvert une nouvelle espèce de plante. On s’identifie au personnage et le décalage avec notre époque rend les choses drôles. La relation entre Calpurnia et son grand-père est intéressante car elle évolue. Quand on a commencé ce livre, on ne peut le lâcher. Lila B., 9 ans et Salomé S., 10 ans C’est un livre envoûtant, merveilleux. Faites attention ! Une fois que vous aurez commencé à le lire, vous ne pourrez plus vous arrêter. Tous les sujets, sans exception, y sont abordés, d’un immense papillon de nuit à la guerre de Sécession. J’ai ADORÉ. C’était fabuleux. Flavie, 12 ans

Calpurnia est un livre étonnant par sa couverture jaune et noire mais aussi par cette histoire d’une fille observatrice et scientifique dont la mère aimerait qu’elle soit comme toutes les petites filles et fasse de la broderie, de la cuisine... bref qu’elle lui ressemble. J’ai beaucoup aimé ce roman car on apprend énormément de choses sur la nature. À la fin, qu’on soit une fille ou un garçon, on a vraiment l’impression d’être dans la peau du personnage car cela ressemble vraiment à une scène de la vie quotidienne, bien que l’histoire se passe en 1899. Cependant j’ai trouvé qu’en regardant la couverture on pouvait tout deviner sur le livre et il n’y avait plus de suspense, c’est dommage. Enora, 13 ans

J’ai adoré ce livre ! Si vous êtes fan de nature et de biologie, Calpurnia Virginia Tate vous montrera son petit monde fou !!! Il ne vous reste plus qu’à ouvrir ce livre. Fanny, 13 ans

Curieuse Attachante Loyale Perplexe Unique Remarquable Naturaliste Intelligente Admirable Talia, 12 ans et Léa C., 13 ans

Ce n’était pas facile d’être une fille au 19e siècle au Texas et d’aimer les sciences et la vie. Le début est un peu long, mais le livre mérite que l’on s’accroche à cette histoire. On apprend qu’à cette époque les filles n’avaient pas le choix de leur vie. Louna, 11 ans

Un beau jour, Calpurnia Virginia Tate ou Callie V. se met à observer la nature qui l’entoure. Qui aurait dit que son grand-père, ancien général est en fait un naturaliste des plus imprévisibles ! Un beau roman pour apprendre à regarder tout simplement. Aissa, 11 ans romans grands

< 25


J’ai adoré ce livre pour son humour et pour l’histoire de Lola qui veut sauver son portable à tout prix car cela me rappelle la réalité. Ce que j’aime aussi c’est que le livre soit écrit en SMS (une à deux pages par chapitre) et j’apprécie aussi le fait que l’histoire soit écrite de différents points de vue. Marlène, 14 ans

Où est passée Lola Frizmuth ? Aurélie Gerlach

Éditions Gallimard (Scripto) | 2012

Vous pensez suivre la destinée d’une énième adolescente fugueuse et totalement écervelée ? Vous n’allez pas être déçu par la course poursuite haletante dans laquelle va vous embarquer Lola, aux prises avec la mafia japonaise.

Super livre ! Au menu : action et aventures. Lola fera tout pour récupérer sa carte SIM… et son amoureux. Seulement des yakuzas sont à ses trousses. Si vous êtes des mordus de livres passionnants, ce roman est fait pour vous ! Mohamed, 12 ans

Ce livre est plein de bêtises adolescentes, ce qui le rend lourd malgré une histoire intéressante. Les chapitres où sont écrits les SMS sont une bonne idée, l’alternance des personnages aussi... Cela donne le point de vue de presque tous les personnages mais il est possible de s’emmêler et de perdre le fil de l’histoire. Adrien, 13 ans

Mais où est donc passée Lola Frizmuth ? J’ai trouvé Lola au fil des pages... une fille détestable ! Un personnage très bien mené et construit par l’auteur, on l’aime et on la déteste. On découvre avec cette lycéenne égarée un Japon moderne et une histoire tellement peu plausible qu’elle nous fait sourire. On découvre, on rit, on s’amuse à lire ce roman avec un style d’écriture très agréable. Oh mince ! C’est déjà la fin ! Vite le tome 2 ! Chloé, 14 ans 26 > romans grands

Ce livre est passionnant car le personnage principal est jeune et elle parle comme nous. C’est une jeune fille rebelle qui n’en fait qu’à sa tête : elle part seule au Japon pour retrouver son petit ami. Ce départ est un peu précipité car des « folles en furie » veulent sa peau car elle leur a vendu des fausses marques pour se faire de l’argent. Lola Frizmuth va être embarquée dans une aventure trop « chelou » à son goût. Sa sœur, par texto, lui envoie des messages de mort si elle ne revient pas vite ; sa mère se fait des films, croyant que Lola est morte ; son père a disparu. Quelle famille ! Si vous voulez le lire, moment de pur fou rire à l’horizon ! Loan, 12 ans

Ce roman est excellent ! Il y a de tout : de l’action, du romantisme, des joies, des déceptions... Même sans image, on arrive à s’imaginer l’histoire dans tous ses détails. Je me demande comment fait l’auteure pour avoir une telle imagination. Lorette, 13 ans

Pour une bonne histoire d’aventure, il vous faut : - une course poursuite effrénée, - une mafia japonaise, - un petit ami infidèle, - un homme d’affaires binoclard et peureux, - une love story, - un allemand complètement fou. Mais surtout une adolescente pas banale et pourrie gâtée ! Célia, 15 ans

Dans le pep’s de l’histoire et sa lecture facile, le style d’Aurélie Gerlach nous embarque jusqu’au Japon, dans la fugue imprévisible de Lola, une ado têtue de 18 ans, fan de mode, au caractère insupportable. De courts passages de SMS relient les chapitres entre eux. Nous trouvons ce livre recommandable, qui pourrait faire le plaisir des petits et grands. Rachel, 12 ans et demi et Lucie, 13 ans

Recette d’une Lola Frizmuth Pour 6 personnes à partir de 12 ans Préparation : 20 minutes Cuisson : 1h30 Dégustation : plusieurs jours Ingrédients : 1 grosse tranche de rire 250 g de suspense 1 kg d’action 6 cuillères à soupe d’amour 1 cuillère à café de SMS Préparation : • Versez le suspense dans un bol. Mélangez-le avec l’action et laissez reposer • Dans un autre bol, mélangez le rire, les SMS et l’amour • Battez pendant 10 minutes jusqu’à obtenir une pâte bien dure • À l’aide du couteau, coupez le nombre de parts voulu • Mettez les parts au four pendant 1h30, à 180°C Servez frais ! Bonne dégustation ! Sasha, 11 ans

romans grands

< 27


Au début, nous avons été intriguées par son titre étrange. Nous avions peur d’être déçues. Mais dès le premier chapitre, nous avons accroché. Nous avons beaucoup aimé la façon dont les vies d’Antoine sont racontées, quand il est dans le ventre de sa mère, à sa naissance et après s’être fait couper la langue. Il a une vie incroyable ! On découvre la dure vie des esclaves, la vie des chasseurs de baleines, le monde sans pitié de New York. Si vous voulez faire un voyage dans le temps et l’espace, lisez ce roman captivant. Marine, 13 ans et Aurélie, 13 ans

Les trois vies d’Antoine Anacharsis Alex Cousseau

Éditions Rouergue (DoAdo) | 2012

Roman divisé en trois parties retraçant les trois vies du jeune garçon Tâan, né en 1831. Trois identités avec le même but : retrouver le trésor de son arrière-grand-père, le célèbre pirate Olivier Levasseur. Une histoire qui nous fait voyager de continent en continent, à travers le 19e siècle et la dure réalité de l’esclavage.

Voici une petite lecture Pour de grandes aventures, Un mystère intense Pour un plaisir immense. Un certain personnage Vivant parmi trois âges, Trois vies différentes Pour une histoire stupéfiante. Voici un magnifique roman Qui à l’une a offert un super moment.  Mais ce long récit  A rendu l’autre indécise. Nous vous conseillons ce livre Où vous verrez Antoine survivre ! Flora, 14 ans et demi et Clotilde K., 13 ans et demi

Ce livre est un peu compliqué à comprendre, il n’est pas vraiment fait pour les lecteurs du dimanche. C’est une histoire un peu longue, mais passionnante avec beaucoup de suspense. Antoine a trois vies différentes mais un seul but à accomplir. Un autre point positif est que certains personnages ont vraiment existé. Loan, 12 ans

28 > romans grands

C’est un livre captivant, émouvant et philosophique (on lit ce que ressent un esclave). Le narrateur vit un « rêve » et on le vit aussi. Plusieurs métaphores sont utilisées et cela ajoute une touche poétique à cet ouvrage. Celui-ci critique également la cupidité des hommes à vouloir toujours plus d’argent. Gauthier, 13 ans

Je m’attendais à ce que le personnage vive trois vies dans trois époques distinctes mais le livre est si intéressant que ce n’est pas important. Les événements et les personnages historiques donnent un aspect réel au livre mais il se termine trop vite et laisse des points non-éclaircis. Adrien, 13 ans

«Il va vivre trois vies : naître trois fois, mourir trois fois.» Les trois vies d’Antoine Anacharsis m’a plu dans l’ensemble. Mais il y a un petit truc que je reproche à ce livre : l’histoire ne s’envole pas dès le début. Elle reste sur terre. Ça commence seulement à devenir intéressant au milieu de la première vie. Le temps dans lequel se passe le récit est très vague, il peut très bien y avoir dix chapitres où Antoine a 15 ans et, tout d’un coup, il a 20 ans. Mais globalement, c’est une belle histoire. Par contre, ce livre fait partie de ceux qu’il ne faut pas lire en morceaux trop détachés. Lou, 12 ans

Vous rêvez d’aventure ? De traverser les époques ? L’histoire d’Antoine Anacharsis vous fera rêver. À travers ses trois vies il vous racontera son histoire et vous fera découvrir le monde et ses océans… Fanny, 13 ans

Antoine Anacharsis est un personnage qui nous plonge dans ses trois vies avec émotion. Et quelles vies ! Pour apprécier les récits d’Antoine, il faut savoir ouvrir son esprit à ces fantastiques histoires dès le début de son existence. La couverture reflète le caractère « aventuriste » de ce jeune Antoine, qui nous fait vivre avec passion ses intrépides et étonnantes rencontres et nous fait voyager et découvrir des pays aussi différents les uns que les autres. Nous suivons Antoine sur tous les continents cherchant désespérément le trésor perdu dont parlent toutes les légendes et son identité. Alix, 14 ans et demi et Salomé L., 14 ans romans grands

< 29


Ce livre parle de magie, mais pas celle des contes de fées ou de Harry Potter. On y voit souvent le côté obscur de chaque personnage. J’ai trouvé ces derniers très courageux. L’histoire et la cause du sorcier en font un bon récit. Yasser, 10 ans

La rusalka Erin Bow

Éditions Alice (Fantasy) | 2013

Kate voit sa vie basculer le jour où elle conclut un pacte avec un sorcier. Dans un monde où la magie est condamnée, accompagnée d’un chat qui parle, Kate, dont l’ombre s’amenuise de jour en jour, doit fuir et voit son destin inexorablement lié à celui de la rusalka...

30 > romans grands

Lorsqu’un jour le père de Kate mourut, Kate échangea son ombre contre... Et la voilà sur les routes à fuir le village de son enfance. Kate est en danger. Ce roman d’aventures est original et passionnant. Il en dit long sur le lien familial, l’amitié et bien d’autres choses encore. À lire absolument ! Aissa, 11 ans

La rusalka est un roman inquiétant, sombre et à l’atmosphère étrange et lourde. J’ai apprécié le suspense laissé par la non expression de la couverture mais cela donne aussi moins envie de lire le livre. On a du mal à commencer la lecture du roman car le début est très triste et long ; l’action ne débute qu’environ à la fin du deuxième chapitre. Enora, 13 ans

Ce roman a été le premier de la sélection que j’ai lu car je trouvais la couverture magnifique : elle m’inspirait. Je n’ai pas du tout été déçue par le contenu. En effet, l’histoire était magnifiquement bien écrite. J’ai adoré suivre Kate dans son aventure avec son chat et j’ai été fascinée par l’histoire de la rusalka. Je suis en effet ensuite allée faire des recherches sur ce mythe slave et je vous invite à faire de même si vous aimez les créatures fantastiques. J’ai beaucoup aimé le personnage de Kate, jeune fille courageuse et sympathique et son chat, drôle et moqueur. J’ai apprécié tous les mystères assez fous qui sont dans cette histoire et je me suis laissée facilement étonner et impressionner. Le sorcier, que l’on peut juger mauvais au début du livre, m’a lui aussi beaucoup plu. Je vous encourage vivement à lire ce magnifique ouvrage. Clotilde K., 13 ans et demi

J’ai bien aimé l’histoire de ce livre même si, au début, j’ai eu du mal à rentrer dedans. Ce que j’ai préféré c’est l’énigme sur l’ombre de Kate et aussi son chat qui parle. Mateo, 10 ans

Un bon croisement entre l’heroic fantasy et le roman traditionnel. Le manque de charisme de l’héroïne la rend plus attachante (anti-héros) et permet d’apprécier les autres personnages. Malgré un rythme un peu lent, c’est un livre plein d’aventures. Louis L., 14 ans

C’est un livre qui est merveilleusement bien écrit ! Je suis passé de la compassion à la tristesse en passant par l’horreur. C’est une histoire assez étrange mais on y plonge rapidement. Le destin de la jeune Simple Kate finalement ne porte pas bien son nom. Son destin lié par malchance à celui d’un sorcier au cœur de pierre, aveuglé par la rage, nous touche plus qu’on aurait pu le penser. Malgré tout, l’affection que lui porte son bourreau attendrit l’image négative que nous pouvons avoir de lui. Un début tragique qui nous laisse sur une fin triste. Alix, 14 ans et demi

« - C’est une histoire qui a un début emballant, mais une suite peu convaincante, dit Talia. - Cela est sûrement dû à un brusque changement vers la fantasy au quart du livre. Alors pour la suite de l’histoire je suis un peu perdue. Les événements s’enchaînent trop vite, répond Léa. - À cause de cela la fin perd de son sens. On est déçus du résultat final d’un livre si accrochant au début, conclut Talia. » Talia, 12 ans et Léa C., 13 ans

J’ai été un peu déçu par ce livre car les sentiments de Katerina n’étaient pas assez clairs. Le livre était triste mais ce n’est pas grave. C’est dommage que cela ne soit pas une saga. Martin, 11 ans

romans grands

< 31


J’ai aimé le choix des mots qui nous aident à construire l’histoire nous-même. Nous sommes dans une grande liberté. Lilia Z., 15 ans

Barbe bleue Sophie Tiers

Éditions CDME (Dans le ventre de la baleine) | 2011

Une version du conte de Barbe bleue... « ou presque ». Inspirée de la version des frères Grimm, L’Oiseau d’Ourdi, Sophie Tiers revisite le texte original en le découpant afin d’en garder l’essence.

Si vous aimez les images décalées, s’il vous est déjà arrivé de ne rien comprendre à un tableau, vous allez aimer cette reprise du conte de Barbe bleue. Lila P., 11 ans

Je n’ai pas beaucoup apprécié cette version de Barbe bleue car il faut parfois relire les pages pour arriver à comprendre. L’histoire laisse place à l’imagination mais pour quelqu’un qui ne connaît pas ce conte, le récit est incompréhensible. La dernière page est intéressante car elle nous montre la «pêche aux mots » de l’auteur.  À toi de voir ! Ilhem, 13 ans

C’est un livre particulier qui nous permet de créer notre propre histoire et notre propre avis sur Barbe bleue. Je ne peux pas dire si j’ai aimé ou pas parce que ça ressemble plutôt à une expérience littéraire. Louise B., 13 ans

Je n’ai pas apprécié la lecture. Je n’ai rien compris, je ne conseille pas ce livre parce qu’il y a quatre mots incompréhensibles et du coup, je n’ai pas saisi l’histoire. Je n’ai pas du tout aimé ! Pauline B., 11 ans

32 > contes

Je n’ai pas du tout aimé cette nouvelle version de Barbe bleue. Je n’aime pas les illustrations et le récit est pratiquement incompréhensible pour quelqu’un ne connaissant pas ce conte des frères Grimm. Flavie, 12 ans

contes

< 33


J’ai aimé cette histoire qui parle d’un loup dont tout le monde a peur, même ses frères et sœurs. Il va rencontrer une petite fille qui ne le craint pas. Elle est habillée en rouge, ça m’a fait penser au Petit Chaperon Rouge. J’ai adoré les illustrations à l’« encre » blanche et j’ai trouvé sympa les rabats. Lola, 10 ans

Féroce

Jean-François Chabas, illustrateur David Sala

Éditions Casterman (Les Albums Casterman) | 2012

Lorsque le loup Fenris paraît, son regard glacé et ses crocs aiguisés font fuir tous les animaux de la forêt. La peur règne sur son passage. Pourtant, lorsqu’il était petit, il n’était pas plus méchant que les autres... Et si sa cruauté cachait en fait une grande solitude ?

Ne pas se fier aux apparences, c’est la morale de l’histoire. Ce loup rouge sang vous fait peur et alors ? Apprenez à le connaître et peut-être que vous le verrez moins Féroce. Marissa, 13 ans

J’aime ce livre car les illustrations sont très belles. Sihème, 10 ans

Au premier abord, le loup et la petite fille semblent très différents, l’un est agressif et l’autre douce, mais en fait ils se ressemblent : physiquement parce qu’ils sont en rouge et parce que tous les deux sont solitaires. Les illustrations sont magnifiques, on dirait que le dessinateur a utilisé plusieurs matières. Chaque page qui se déplie crée une surprise et un décalage entre les pages blanches et celles en couleur. Cette histoire nous a fait penser au Petit Chaperon Rouge et on a bien aimé. Joséphine P., 11 ans, Lila B., 9 ans, Lilâ, 8 ans et demi et Louis R., 8 ans et demi

Une jolie histoire au texte poétique et aux illustrations magnifiques. Marcabrune, 12 ans, Manon, 11 ans, Mathilde, 11 ans, Clotilde G., 10 ans, Inès G., 13 ans et Dante, 10 ans

Beaucoup de poésie et de paix se dégage des pages qui se déplient sur de merveilleuses illustrations... Cela nous convainc de ne pas discriminer les gens par rapport à leurs différences. La couleur différente de pelage du loup sensibilise au racisme, sans vraiment s’en rendre compte. Le rouge du loup me fait penser à la violence et au Petit Chaperon Rouge. Bref un livre très touchant, je vous le conseille vivement ! Lucie C., 13 ans 34 > contes

ALBUMS

Les illustrations sont très jolies et j’ai adoré cette histoire sur l’amitié et la différence. La petite fille aime le loup et ne s’attache pas aux apparences. Inès B., 8 ans

Un album somptueux, un livre d’art, des illustrations magnifiques, inspirées de Gustave Klimt. Une histoire de loup et de jeune fille qui nous rappelle le Petit Chaperon Rouge mais l’histoire est tout autre... Lisa, 12 ans et demi

albums

< 35


Il n’y a pas beaucoup de couleur et ça ne donne pas trop envie de lire cet album, surtout qu’on ne se reconnaît pas dans ce personnage. Les illustrations sont trop tristes. Camille H., 10 ans et Sofya, 9 ans et demi

Les illustrations sont belles et font rêver, mais sont assez bizarres. Elles ne permettent pas de se repérer dans le texte. J’ai quand même bien aimé. Lila B., 9 ans

Rêveur de cartes Martin Jarrie

Éditions Gallimard Jeunesse (Giboulées) | 2012

Géographe inspiré, l’auteur se laisse porter par son imagination débridée dans ce monde réinventé où les couleurs les plus chatoyantes côtoient les formes les plus improbables.

C’est plutôt amusant mais c’est trop long. Au bout d’un moment j’ai décroché. C’est plutôt un livre où il faut lire deux trois cartes tous les soirs par exemple. Lire tout d’un trait est impossible, on perd notre concentration. Carla, 14 ans

Un livre plein d’imagination. Des pays fantaisistes se succèdent au fil des pages, des illustrations foisonnantes et une multitude de détails accrochent l’œil. Un vrai guide pour s’envoler vers d’autres horizons. Chaïma, 11 ans

Beurk... La couverture ne nous a pas fait envie. Les dessins sont bizarres, un homme sous forme de cartes. Il s’élance mais semble bloqué. Les couleurs fades nous ont paru tristes, ternes, par rapport aux autres livres de la sélection. Un peu comme un gâteau au chocolat sans chocolat... Nous avons pourtant essayé. Mais malgré quelques textes lus au hasard, ce livre peu appétissant nous a laissés sceptiques. Nous n’avons pas compris les textes ni les illustrations (dessins ou bricolages incompréhensibles). Trop de mots compliqués. Ce livre ne nous semble pas adapté à notre âge. Beurk ! Beurk ! Beurk ! Lilia S., 11 ans et demi, Isadora, 11 ans et demi, Yannis, 11 ans et demi et Llewellyn, 9 ans et demi

Les illustrations sont jolies (on voit que c’est fait à la main) et drôles. Mais nous n’avons pas trop aimé car il manque des explications pour bien comprendre tous les liens entre les dessins et leur légende. Adèle, 13 ans, Simon, 12 ans et Camille D., 11 ans 36 > albums

L’auteure a choisi de différencier la réalité de son monde imaginaire par la couleur. Les dessins sont jolis et on dirait que les oiseaux sont faits en origami. Joséphine P., 11 ans

La tête ailleurs Marie Dorléans

Éditions Le Baron perché | 2012

On ne sait ce qui amène un jeune garçon à avoir la « tête ailleurs ». Il a la faculté de s’envoler vers des rêves extraordinaires. S’il lui arrive de s’y perdre, il finira par y découvrir le plaisir d’écrire et d’être enfin « à la fois ici et ailleurs »...

Ce qui m’a plu, c’est que le petit garçon ne se rend pas compte quand il rêve et qu’il ne comprend pas les réactions des adultes qui veulent le ramener à la réalité. Les dessins en couleur montrent bien qu’il est plus heureux en rêve. Lilâ, 8 ans et demi

Cette histoire, moi aussi, m’emmène ailleurs ! Ce livre est juste… plus qu’excellent ! Lecture conseillée, plaisir garanti. Lorette, 13 ans « Mais où as-tu la tête ? » Je suis sûr qu’on vous l’a demandé un jour ! Si vous suivez des chevaux au galop dans le ciel ou si vous faites la course avec des oiseaux, vous êtes déjà parti ! Benoît, 11 ans

J’aime beaucoup cette histoire car elle fait rêver. Sihème, 10 ans

Cet album tout public fait le portrait d’un étourdi. Avec ses belles illustrations tout en finesse à l’encre de chine et aux crayons de couleur, il nous parle de la liberté de rêver. Clotilde G., 10 ans, Dante, 10 ans, Inès G., 13 ans, Mathilde, 11 ans et Stanislas, 14 ans

J’ai beaucoup aimé les illustrations, c’est un univers qui permet de s’échapper de la réalité. Narimen, 13 ans

Tu es un (une) grand(e) rêveur (veuse) ? Ouvre-le sans peur ! Tu aimes la poésie ? Ce petit livre tu oublies ! Un livre facile à lire qui vous fait rêver et je vous jure, Vous allez accrocher ! Lila P., 11 ans Chacun a son propre imaginaire et ses propres rêves. C’est très poétique, très doux, très beau. Louna, 11 ans albums

< 37


Des dessins très curieux qui nous donnent un aperçu étonnant de l’amitié. Ce livre m’a donné envie de découvrir l’univers de Laëtitia Bourget et d’Emmanuelle Houdart. Julie C., 13 ans

Une amie pour la vie

Laëtitia Bourget, illustratrice Emmanuelle Houdart

C’est un bel album car c’est une histoire d’amitié qui ressemble à de l’amour et cela dure toute la vie. J’aime les couleurs chaudes des illustrations et cela donne encore plus de force à leur amitié. Solenn, 8 ans et demi

Voici un bel album enrichi par des illustrations colorées et géométriques qui offrent un second récit à décrypter. À chacun de comprendre avec son imagination ! La couverture me plaît beaucoup car elle me rappelle l’univers de la Chine. Un conseil dégustez cet ouvrage ! Chaïma, 11 ans

Éditions Thierry Magnier | 2012

Très différentes au départ, deux jeunes filles vont se découvrir puis éprouver l’une pour l’autre un profond sentiment d’amitié. Celui-ci résiste à tous les aléas de la vie et les séparations sont toujours suivies de retrouvailles... pour l’éternité.

J’ai aimé ce livre aux dessins bizarres et originaux (il y a beaucoup de culottes). Ça m’a fait penser à une amie américaine que j’avais l’année dernière et qui est repartie vivre en Floride... mais nous, on a Skype ! Je trouve que c’est une histoire optimiste sur l’amitié. Alexandra, 10 ans

Ce livre est dessiné très bizarrement. Je n’ai pas trop compris de quoi parlait l’histoire mais je l’ai bien aimée quand même. Andréa, 10 ans

38 > albums

« Elles se soutenaient dans les moments difficiles … ». Ce livre parle de deux filles qui se ressemblent, deux filles qui partagent tout entre elles, deux filles qui se sont rencontrées par un hasard inexplicable, deux filles qui sont devenues les meilleures amies du monde. J’ai énormément aimé ce livre car je trouve que les amis c’est très important dans la vie. Isadora, 11 ans et demi

J’ai adoré ce livre car les images sont très belles, mais aussi car les personnages sont réels et les accessoires imaginaires. Le texte est court mais il décrit bien les images. Ce livre montre le déroulement de la vie quand on est amis depuis tout petit. Lorette, 11 ans

POÉSI E &THÉÂTRE

Ce livre était génial, j’ai beaucoup aimé. Je me suis reconnue dans ce livre car j’ai déjà eu une meilleure amie, nous avions deux caractères opposés. Comme dans ce livre, nous avions appris à nous quitter et à nous retrouver. Jade, 9 ans et demi

C’est un bel album sur l’amitié et les liens entre deux personnes, deux femmes. Les illustrations lient les deux femmes avec des parallèles qui accentuent leur relation. Différentes quand elles se rencontrent, elles grandissent ensemble et finissent par se ressembler, elles s’associent « pour édifier de grandes choses ». Les illustrations m’ont touchée surtout celle de l’abri en forme de corps humain et la première où un cœur semble sortir de l’eau. J’ai beaucoup aimé le fait que les illustrations soient foisonnantes, qu’il y ait beaucoup de choses à regarder et à interpréter. Maessa, 9 ans

poésie

& théâtre < 39


Il était une fois… Contes en haïku

Agnès Domergue, illustratrice Cécile Hudrisier Éditions Thierry Magnier | 2013

Pourrez-vous deviner quel conte se cache derrière ces trois vers du haïku ? Vous pourrez vous aider des très jolies illustrations à l’aquarelle où des indices se sont glissés. Dans ce recueil de vingt contes, poétique et ludique, venez (re)découvrir l’essence de grands contes !

40 >

poésie

& théâtre

Livre poétique, Haïkus à chercher, Haïkus à trouver. Livre poétique, Haïkus illustrés, Haïkus racontés.   Poétiques haïkus, Créés par Agnès Domergue Qui transforment les contes connus.   Poétiques haïkus, Illustrés par Cécile Hudrisier, Qui dessinent les mots entendus.   Vingt bulles de paroles. À vous de trouver Les contes célébrés. Llewellyn, 9 ans et demi

Les dessins n’étaient pas les meilleurs, mais ils étaient mignons et les haïkus étaient en vérité des devinettes très chouettes qui m’ont fait retomber en enfance. Salomé G., 13 ans et demi Le texte nous donne des indices en rapport avec un conte, ce ne sont pas des questions mais cela ressemble à des devinettes. Les illustrations nous aident à trouver le conte et le livre est joli grâce au choix et l’utilisation des couleurs. Joséphine H., 10 ans et demi et Lilâ, 8 ans et demi Devine devinons Les contes d’enfants Trois lignes suffisent. Carla, 14 ans

Contes raccourcis Merveilleuses histoires bien choisies Saveurs enfantines Rachel, 12 ans et demi Nous faisons un voyage à travers les contes. Chaque haïku est comme une synthèse de l’histoire et, grâce à des « mots-clés » et à l’illustration, on devine facilement de quel conte il s’agit. Ce livre est dédié à tous les âges pour sa simplicité, ses dessins enfantins et son côté ludique. Peyrine, 13 ans, Pénélope, 13 ans et Justine P., 12 ans Des contes et des haïkus réunis. Un album devinette original : retrouver un conte à partir de trois vers ou grâce à l’illustration, qui est aussi très épurée. Les dessins à l’aquarelle sont remplis de détails. Coraly et Agathe, 13 ans

Ces contes racontent plein d’histoires sous forme haïku, par exemple : l’histoire du Petit Chaperon Rouge. C’est fait sous forme haïku, ce que j’ai bien aimé dans ces contes. Lilou, 11 ans

Voilà un beau petit livre bien agréable à manipuler et à lire… à plusieurs aussi. Une illustration, un haïku. Quel est ce conte, qui va trouver ? À toi de jouer maintenant ! Chaïma, 11 ans

Je n’ai pas trop aimé ce livre car ce n’étaient que des contes que je connaissais déjà. J’ai trouvé que l’auteur n’a pas trop d’imagination en utilisant des contes connus de tous. Oscar L., 10 ans

Les cahiers de Rémi

Dominique Richard, illustrateur Vincent Debats

On dirait que les petits cahiers sont vrais et que Rémi a réellement existé. J’aime particulièrement ceux de renoncement, d’expériences et de revendications. Certains passages m’ont fait rire, ainsi que les illustrations accompagnant les cahiers. Clara M., 10 ans

Éditions théâtrales (Théâtrales jeunesse) | 2012

Une tranche de vie, de l’enfance à l’adolescence, du jeune Rémi. Le garçon y dévoile ses rêves, ses doutes, et cette grande interrogation en toile de fond : que reste-t-il de notre enfance ?

J’ai bien aimé cette histoire, sa légèreté, son insouciance, ainsi que le fait que l’auteur ait inséré des cahiers dont on découvre quelques pages. Mais son format « théâtre » m’a paru inutile : une nouvelle aurait été bienvenue. À part ça, je le trouve très bien écrit, dans la lignée de Grosse Patate, une de ses précédentes pièces. Il m’a touchée, émue, m’a fait réfléchir aussi. C’est un livre agréable à lire. Clara G., 13 ans

poésie

& théâtre < 41


J’aime bien la relation des deux sœurs avec leur grand-père, ils sont complices et communiquent beaucoup. Ça ne fait pas vraiment peur mais j’ai eu des frissons à certains moments. J’ai apprécié comment les esprits sont représentés. Sofya, 9 ans et demi

BD &MANGAS

Mokke

Takatoshi Kumakura

Éditions Pika (Pika seinen) | 2013

Deux sœurs attirent et voient les yokaï, ces êtres surnaturels japonais aux pouvoirs et formes diverses. Chaque rencontre avec l’un de ces êtres est l’occasion de réfléchir sur soi et nos rapports aux autres. Un joli manga teinté de philosophie.

J’ai aimé ces deux tomes. Ce manga est formidable car c’est le choc de deux personnalités très différentes, qui ont un pouvoir qui se complète : l’une attire les démons et l’autre les voit. Et puis j’ai adoré le grand-père chasseur de démons. J’aime beaucoup le fantastique qui est très bien illustré dans ces volumes. J’ai aussi bien aimé les dessins. Marcabrune, 12 ans et Manon, 11 ans

Ce manga est assez drôle car la grande sœur voit les esprits sans les attirer alors que sa petite sœur, au contraire, ne voit rien mais attire tout ! Les esprits adorent s’attacher à elle puisque elle les comprend et aime les aider à devenir indépendants des humains. Ce duo de sœurs complémentaires est différent de ceux que l’on trouve en général dans les BD ou les mangas. Ce livre m’a plu par son humour spécial. Carla, 14 ans Nous avons aimé ce nouveau manga car les dessins sont bien faits. L’histoire est fantastique et originale et parle de deux héroïnes, sœurs, qui, elles seules, voient des monstres, les yokaï et doivent les combattre. Cela promet ! On attend la suite !! Charlotte, Angélique et Tasnime, 13 ans Mokke est un manga original mais l’histoire est répétitive car l’héroïne trouve un yokaï puis la personne possédée qu’elle délivre et ainsi de suite, mais j’ai quand même envie de connaître la suite de cette histoire d’exorcisme ! Théo, 12 ans

J’ai adoré parce que c’était rigolo d’expliquer qu’elle pouvait attraper des petits ou gros monstres et puis aussi ce n’ est pas comme dans d’autres mangas, les dessins sont jolis !!!! Pauline B., 11 ans 42 > bd & mangas

bd

& mangas < 43


Une drôle de BD avec une fille qui se la pète et un « hamster ». Vous comprendrez en lisant ce livre pourquoi j’ai mis des guillemets à hamster. Isadora, 11 ans et demi

Sale bête T.1 : Hamster drame

scénario Maïa Mazaurette illustratrice Krassinsky Éditions Dupuis | 2012

La Fabrique crée et vend des chats roses et des poneys bleus, jusqu’au jour où la machine s’emballe et... voici Bestiole. Hamster colérique et malpoli, il déteste les humains. Elizabelle veut le garder malgré tout, au grand désespoir d’Amandarine. Les ennuis peuvent commencer.

Je n’ai pas trop aimé parce que j’aime tout ce qui est beau et mignon et malheureusement il n’y avait pas grand-chose de beau et de mignon dans cette BD ! Ce n’était pas très drôle non plus : ce n’était qu’un hamster démoniaque ! J’ai seulement apprécié l’effort que fait Bestiole à la fin pour devenir gentil et le comique de la situation finale. Mélanie, 11 ans

Cette BD raconte, dans un monde futuriste, l’histoire d’un hamster raté et d’un chat parfait qui appartiennent à la même famille. Elizabelle, l’aînée, préfère le hamster à son animal (le chat) et sa sœur l’inverse. Dans le tome 1, le hamster paraît méchant et dans le tome 2, les deux animaux deviennent ennemis. Le chat veut gouverner les Hommes et l’autre veut les sauver. J’ai bien aimé cette BD de science-fiction. Dans le tome 2, le hamster, qu’on croyait très méchant, est en fait plus gentil que le chat et veut contrer ses méfaits. J’ai bien aimé ce retournement de situation et j’attends la suite avec beaucoup d’impatience et de curiosité. Émilie, 11 ans

Normalement, j’adore les BD mais là, je n’ai pas trop apprécié. Je ne sais pas dire pourquoi. Il y avait une atmosphère bizarre dans cette BD que je n’ai pas aimée. Louise T., 10 ans J’ai aimé les dessins de cette BD. Mais le début de l’histoire est plus réussi que la fin. Johan, 11 ans

J’ai aimé ce livre car il est plein d’humour dans les dialogues et le scénario. Cette BD comporte des personnages attachants comme la sale bête mal-aimée de ses maîtres et disant des injures sans arrêt. De plus, cette bande dessinée donne envie de lire le tome 2 sans même avoir lu son résumé. Léon, 12 ans et demi 44 > bd & mangas

Ce que j’ai le plus aimé est le personnage du hamster moche, toutes les bêtises qu’il fait à la maison et en dehors sont très drôles même si elles sont un peu méchantes. Mais il essaye de se faire pardonner à la fin en aidant aux tâches ménagères... Peut-être qu’il n’y arrivera pas ! Heureusement Bestiole peut compter sur Elizabelle en cas de problème, car la grande sœur l’apprécie beaucoup. Maessa, 9 ans

J’aime pas trop les images, le trait est trop rapide, on a souvent l’impression d’un brouillon. Lilia Z., 15 ans

Le livre m’a attiré car la couverture était captivante, le titre aussi sortait du commun par rapport aux autres livres, IL FAUT S’ATTENDRE À TOUT ! C’est l’histoire d’une collégienne qui reçoit, pour son anniversaire, un hamster. Je conseille ce livre à tous ceux qui aiment le mélange entre l’humour noir et le quiproquo. Il se passe toute une histoire que je laisse lire... BONNE LECTURE !!! Alexis, 11 ans

J’ai adoré cette BD tout simplement parce que dès les premières pages elle m’a fait rire. Le rongeur si moche qui ne pense qu’à faire des bêtises et comprend tout à l’envers, le chat si mignon mais qui se révèle être un de ces personnages qui sabotent tout, bref des personnages qui nous font rire. On voit bien que cette BD est faite pour rire et qu’elle ne résiste pas entre les mains du lecteur. Certains personnages sont peut-être trop tirés par les cheveux mais c’est justement ce qui fait que cette BD est drôle. Mei, 13 ans

Ce livre représente une critique des humains selon le point de vue animal. Drôle, mais malheureusement vulgaire, ce hamster enchaîne mille gags et bêtises à la seconde. Gauthier, 13 ans

Moche-Bête-Vulgaire Sale bête est un hamster adopté par une famille. C’est un personnage de hamster très coquin, vulgaire et surtout très bête. Ses propres bêtises lui retombent dessus. Nous avons aimé cette histoire parce que c’est souvent drôle et on a envie de lire jusqu’à la fin , mais attention il y a vraiment des gros mots !! Michelle, 13 ans et Lætitia, 12 ans

J’ai vraiment aimé le personnage du hamster qui fait beaucoup de bêtises et les détails sont très riches. Isma, 13 ans

J’ai adoré ce livre, je trouve que l’auteure a eu beaucoup d’inspiration rigolote. Naïa, 11 ans

Dans une famille, des parents décident d’offrir à leur fille un hamster venant d’une usine qui fabrique des animaux parfaits. À la suite d’une belle erreur, l’animal livré est une sorte d’être mutant qui va rendre la vie infernale. Attendez-vous aux pires bêtises ! J’ai bien aimé cette bande dessinée qui est vraiment drôle. Benoît, 11 ans

Sale bête est une bande dessinée qui nous parle d’une petite fille qui voulait pour son anniversaire un « animal parfait » ! Malheureusement, elle reçoit un hamster tout déformé et mal intentionné. Il va vouloir comploter contre les humains ! Nous avons aimé cette BD, qui était drôle et humoristique : par exemple, le hamster fera pipi dans le bol de lait de la fille. En revanche, les dessins n’étaient parfois pas très bien exécutés, comme les personnages. Lucie G., 14 ans, Leslie et Loïc, 14 ans et demi bd

& mangas < 45


Moi je trouve qu’il y a plus de suspense dans le 1er épisode parce que la petite fille se pose beaucoup de questions et elle se met en danger pour absolument y répondre. On a envie de lire le tome 2 parce qu’à la fin du 1er on ne comprend pas ce qui se passe. Lilâ, 8 ans et demi

La mémoire de l’eau Première et deuxième partie scénario Mathieu Reynès illustratrice Valérie Vernay Éditions Dupuis | 2012

Marion et sa mère emménagent en Bretagne dans une maison de famille dont elles viennent d’hériter. Lors de longues promenades en bord de mer, la jeune fille va faire d’étranges découvertes.

46 > bd & mangas

Cette histoire mystérieuse se passe dans le village de la maison familiale, qui se situe en haut d’une plage « paradisiaque ». Marion va découvrir le passé grâce à plein d’objets, mais surtout grâce à des personnes qu’elle connaît plus ou moins. Et à la fin, je vous assure que ça surprend ! Yannis, 11 ans et demi

Cette BD mélange l’amour, l’adolescence et l’amitié. Marion s’attache à un vieux marin, malgré les interdiction de sa mère d’aller lui rendre visite. J’aime la façon dont elle lui désobéit et c’est ce qui va entraîner tous ces périples... Une histoire fantastique, pleine d’aventures, de découvertes et de suspense ! Julie C., 13 ans

L’histoire est tellement passionnante que j’ai tout lu d’une traite. Mais j’ai trouvé que les actions allaient trop vite. La série aurait été mieux avec plus de suspense, et donc plus de tomes. Carla, 14 ans

Il ne se passe pas grand-chose dans le tome 1 mais on devine vite qu’il y a un mystère. On se demande qui est le vieux monsieur et quelles sont ses intentions. Dans le tome 2, il y a du suspense et on trouve que la fin de l’histoire est triste parce que la petite fille se rend compte qu’elle est liée à la famille du vieux monsieur et que donc, elle va mourir comme lui. Les dessins et les couleurs sombres vont bien avec l’histoire. Solenn, 8 ans et demi, Lila B., 9 ans, Salomé S., 10 ans et Sofya, 9 ans et demi

Je n’ai pas du tout aimé ce livre pour plusieurs raisons, je ne suis pas arrivée à rentrer dans l’histoire. Tout d’abord je trouve que les personnages ne sont pas bien dessinés, notamment l’héroïne. Ensuite je n’ai pas aimé l’histoire, le scénario, même s’il y a une part de mystère avec le « monstre ». De plus il y avait trop de longueurs. Lucie G., 14 ans et demi

C’est l’histoire d’une petite fille qui part en Bretagne avec sa mère. Elle va retracer la vie de son grand-père avec l’aide d’un vieux pêcheur gardien de phare. Cette BD m’a beaucoup plu car elle est très émouvante. Mathieu U., 11 ans

Deux mots, une couleur... pour cette BD. Secret et mystère pour cette histoire de famille. Bleu, couleur très présente dès la première de couverture qui nous plonge dans un univers naïf et inquiétant à la fois tantôt en bord de mer tantôt sous l’eau. À la fois BD et album, cette histoire ne vous lâchera pas, le tout en deux tomes seulement ! Léa B., 14 ans

Les dessins sont à l’aquarelle, ce qui change dans les BD. C’est bien et original. Johan, 11 ans

Angoissant - Oppressant - Bizarre - Étrange - Fascinant. Un livre plein de suspense et d’aventure qui fait frissonner et rend triste avec beaucoup beaucoup de mystère. Ne vous fiez pas à la couverture qui ne correspond pas à l’histoire. Mais l’histoire est très intéressante. Michelle, 13 ans, Cécile, 13 ans et Lætitia, 12 ans

Une mère et sa fille emménagent en Bretagne, dans une maison en plein milieu de la campagne et pas très loin d’un phare. J’ai bien aimé cette histoire car, grâce à la curiosité de l’héroïne, on entre assez vite dans l’histoire et dans la peau du personnage. Mais je trouve que la fin du tome 2 est un peu trop brutale. Laure, 13 ans

J’ai adoré cette BD parce que cette histoire est à la fois captivante et tragique, captivante parce que la petite fille, de nature très curieuse, découvre l’histoire de sa famille et tragique, par la mort de certaines personnes. Marion, en fouinant partout, se met en danger et nous donne envie de lire la suite. Lisa, 12 ans et demi

bd

& mangas < 47


Je trouve que cette histoire est très rigolote, donc elle est bieeeeeen !!!!! Mathieu R., 9 ans

TEXTE EN REGISTRÉ

La chose perdue

Ce livre est original, bien qu’il ne soit pas à conseiller aux plus grands. Les illustrations, faites de collages, font penser au recyclage. On ne trouve pas forcément de morale mais une jolie histoire pleine de poésie, complétée par un DVD assez court. Helen et Louise B., 13 ans

Shaun Tan

Éditions Gallimard Jeunesse (Album junior) | 2012

En se promenant sur la plage, un jeune homme découvre un jour une chose étonnante, mi-robot mi-animal manifestement abandonnée. Il décide de partir à la recherche de son propriétaire, en vain. Un personnage étrange lui remet alors une carte fléchée, comme une piste à suivre.

Les illustrations et les textes sont très intéressants. Plus on grandit, moins on voit de magie et moins on rêve. L’histoire est pour ceux qui trouvent l’émerveillement dans ce qu’ils voient. Il faut s’accrocher à ses rêves pour provoquer son imaginaire et il faut croire pour voir. Louna, 11 ans

Inès B., 8 ans 48 > texte enregistré

Ines B. 8 ans

texte enregistré

< 49


NOS GRAINES DE CRITIQUES Bibliothèque Bonnefoy Louise BEROS, 13 ans Lila BONNEFOUS, 9 ans Pénélope CHAUFFLEUR, 13 ans Loudia COUDON, 9 ans Helen DAWSON, 13 ans Salomé GRUGEAUX, 13 ans Camille HECQUET, 10 ans Joséphine HENIN, 10 ans Sofya MARCO, 9 ans et demi Lilâ MARMET, 8 ans et demi Clara MOREL, 10 ans Joséphine PAILLAT, 11 ans Justine PEREZ, 12 ans Solenn POTTECK, 8 ans et demi Adrien RAIMBAULT, 13 ans Peyrine RICHARD, 13 ans Louis RIVIÈRE, 8 ans et demi Salomé STECKER, 10 ans Bibliothèque Côte Pavée Adèle BRETON, 13 ans Simon BRETON, 12 ans Camille DELGORGUE, 11 ans Clara GROSSE, 13 ans Louis LE DIGABEL, 14 ans Lola PATTIN, 10 ans Laure PESCHER, 13 ans Mathieu UCAY, 11 ans

50 > nos graines de critiques

Bibliothèque Croix-Daurade Loan BERNAT, 12 ans Sacha BONICATTO, 11 ans et demi Clara GIACRI, 14 ans Jade GIACRI, 9 ans et demi Mateo MANGADO, 10 ans Martin RICO, 11 ans Enola RIVIÈRE, 12 ans Bibliothèque Duranti Llewellyn BARRÉ, 9 ans et demi Yannis EL AMRAOUI, 11 ans et demi Isadora PICARD, 11 ans et demi Lilia SABOUREAU, 11 ans et demi Bibliothèque Fabre Marcabrune CHEVROLLIER-MARTY, 12 ans Mathilde CLERY-FOX, 11 ans Manon FRAILLON, 11 ans Clotilde GAY, 10 ans Inès GAY, 13 ans Dante LESCANO, 10 ans Stanislas ROSSELL, 14 ans Médiathèque Grand M Chaïma AMEZYANE, 11 ans Ilhem BENGOUA, 13 ans Benoît GIRISHYA, 11 ans Asmaa MEQSOUD, 11 ans Marguerite SALQUES-LAURENDEAU, 10 ans Mohamed TCHAM, 12 ans Aissa ZALAGH, 11 ans

Médiathèque José Cabanis Alexis BRUSSON, 11 ans Carla FERNANDEZ, 14 ans Lou GUEGUEN-LUCAS, 12 ans Marlène JOUAN, 13 ans Enora KLOPP-TOSSER, 13 ans Sasha VIDILI, 11 ans Bibliothèque Saint-Exupéry Inès BAZAILLE, 8 ans Romain BAZAILLE, 11 ans Narimen BENSIKADDOUR, 13 ans Johan MARCHAND, 11 ans Sihème MECHEHOUD, 10 ans Louna RENARD, 11 ans Mathieu ROSNARHO, 9 ans Marin SAINT-MACARY, 11 ans Gabriel TINE, 11 ans Isma ZERROUKI, 15 ans Lilia ZERROUKI, 15 ans Bibliothèque Serveyrolles Maessa DAHO, 9 ans Yasser DAHO, 10 ans Gauthier LALUYAUX–BONVARLET, 13 ans Oscar LALUYAUX–BONVARLET, 10 ans

Collège Berthelot Michelle AHI, 13 ans Lætitia DA ROCHA, 12 ans Cécile MOREAU, 13 ans Neyssa PRUDENT, 13 ans Collège Clémence Isaure Mei ABADIE, 13 ans Lucien ANGLADE, 12 ans et demi Julie CANDILLIER, 13 ans Léa CANDILLIER, 13 ans Lucie CASTAGNÉ, 13 ans Charles DAURIO, 12 ans et demi Chloé GOURVENNEC, 14 ans Talia GOURVENNEC, 12 ans Rachel HAUTEFEUILLE, 12 ans et demi Marissa MIROUSE, 13 ans Léon NULLANS, 12 ans

Collège de Quint-Fonsegrives Selma AMOKRANE, 11 ans Coline ANTOULIN, 12 ans Flora ANTOULIN, 14 ans et demi Lise BARRIER, 14 ans Alice BAUBEL, 12 ans Julie BERGUEZ, 12 ans Léa BERGUEZ, 14 ans Pauline BOUGUENEC, 14 ans Leslie BREFEL, 14 ans et demi Guillaume CAUVET, 13 ans Mathieu CAUVET, 15 ans Lisa CHALVIDAL, 12 ans et demi Lilou DEBLOCK, 11 ans Olivier DELAHAYE 14 ans Agathe FABRY, 13 ans Fiona FIGUS, 14 ans et demi Léane GEORGE, 12 ans Lucie GONZALEZ, 14 ans Charlotte HILAIRE, 13 ans Loïc JANSOU, 14 ans et demi Clotilde KONIGSDORFER, 13 ans et demi Juliette LASSALLE, 11 ans Angélique LAURET, 13 ans Salomé LAVERNHE, 14 ans Lénaïg LE RAVALLEC, 12 ans Alix MOTARD, 14 ans et demi Tasnime MOUSSA, 13 ans Théo PONTHIEU, 12 ans Émilie POREZ, 11 ans et demi Marine PRUNET, 13 ans Célia SCHOLLAERT, 15 ans Mélanie STURMEL, 11 ans Coraly TRAULLÉ, 13 ans Aurélie ZAMO, 13 ans

Collège Marengo Nolan BUCHET, 13 ans Luc EWALD, 13 ans Louis GASNAULT, 13 ans Quentin HAEMERLE, 13 ans Thomas HOGER, 14 ans Médiathèque Simone de Beauvoir de Ramonville Naïa BOULOUFA, 11 ans Pauline BRAZEAU, 11 ans Flavie CHOTARD, 12 ans Andréa CORBILLE, 10 ans Sarah CROS, 11 ans Blanche LANGLADE, 12 ans Alexandra OBER, 10 ans Fanny PLANQUETTE, 13 ans Lila PLANQUETTE, 11 ans Louise TORREZ–SCHMITT, 10 ans Lorette VIGIER, 13 ans

nos graines de critiques

< 51


E DE TOULOUSE

Bonnefoy Bibliothèque ourg Bonnefoy ub 4, rue du Fa 31500 Toulouse 05 81 91 79 81 Métro Marengo Bus 38, 42, 44 6 Vélostation 12

Fabre Bibliothèque an Je t6, rue Sain se ou ul To 31000 05 81 91 77 01 et Esquirol Métro Carmes Bus 12 , 46 Vélostations 26

Côte Pavée Bibliothèque an Rieux 125, avenue Je 31500 Toulouse 05 61 54 72 91 Bus 22 6 Vélostation 20

Croix-Daurade Bibliothèque i 122, route d’Alb 31200 Toulouse 05 62 15 01 70 ou Borderouge Métro Roseraie Bus 19, 44 , 42 9, 170 Vélostations 16 Duranti Bibliothèque Pélissier nant-Colonel eu 6, rue du Li te 31000 Toulouse 05 62 27 42 52 Métro Capitole 8 Vélostations 3,

ET AUSSI

Berthelot CDI du Collège Viadieu 59, rue Achille cedex 31078 Toulouse 20 05 67 20 54

Grand M Médiathèque erie 37, av de la Reyn se 31100 Toulou 05 81 91 79 40 erie ntaine et Reyn Métro Bellefo Bus 14

re Clémence Isau CDI du Collège e les de Fitt 35, allées Char BP 23025 Cedex 3 31024 Toulouse 05 61 77 01 50 grives de Quint-Fonse CDI du Collège ermain 4, rue Saint-G onsegrives -F 31160 Quint 05 62 16 45 90

Saint-Exupéry Bibliothèque 37, rue du Lot 31100 Toulouse 40 69 88 Adultes - 05 61 87 99 68 62 Jeunesse - 05 lle te Métro Baga Bus 3 6 Vélostation 18

Marengo CDI du Collège Petit ic ér éd Fr 25, rue se ou ul To 0 3150 05 34 25 94 70

Serveyrolles Bibliothèque s Garnier 10, rue Charle se 31500 Toulou 05 61 20 35 94 Bus 19 1, 182 Vélostations 18

ue

thèq .fr se de la Biblio eque.toulouse te web jeunes si le r su www.biblioth es qu .fr Graines de criti eque.toulouse Retrouvez les nesse.biblioth eu /j :/ tp ht : de Toulouse

auvoir Simone de Be Médiathèque ès place Jean Jaur lle Saint-Agne vi on m 31520 Ra 05 61 73 51 56 ville Métro Ramon

Conception graphique : Bibliothèque de Toulouse – Impression : Imprimerie Toulouse Métropole

BIBLIOTHÈQU

José Cabanis Médiathèque mas s Chaban-Del 1, allée Jacque 31500 Toulouse 05 62 27 40 00 Métro Marengo Bus 14 , 22 96 Vélostations 5,

Graines de critiques 2014  

Depuis 2007, la Bibliothèque de Toulouse et la Librairie Ombres Blanches proposent des romans, des albums, des contes, des bandes dessinées,...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you