Page 1

Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/

>Développement de projet

Sophie Perdriel Estelle Raguideau

Workshop style/textile “Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés” ETAPE 3 >Positionnement de la démarche créative, choix d’un parti-pris (sémantique, technique, ergonomique, esthetique et symbolique) et réalisation echelle 1 du costume. Le travail sur la fripe suppose une charge émotionnelle, un acte romantique qui redonne vie à des objets abandonnés. Ce projet propose aux étudiants un questionnement créatif sur la conjugaison du passé au présent par le jeu de références historiques et culturelles retravaillées dans un contexte contemporain. Le vêtement n’est pas simple protection mais support de narration. Le travail de réinterprétation de costume Baroque par le détournement de Jeans permet de jouer de la citation et du détournement des classiques, de l’idée d’injecter une poésie contemporaine dans l’histoire afin de créer des rencontres insolites et poétiques d’opposés. [corps à corps et volume autour du corps / préciosité d’une étoffe et banalité d’une autre/ Fragilité et pérennité / banal et précieux-] Le Jeans est un « basic » incontournable, un uniforme. Son étoffe par sa solidité garde en mémoire l’empreinte de celui qui l’a porté car elle imprime l’usure du temps. Cette étoffe qui date du XVIII ème était utilisée pour les uniformes, tenues de travail- Son aspect vieilli, son aisance à être imprimé de la mémoire du temps qui passe, est de plus en plus recherché. Cette caractéristique permet un transfert du multiple identique vers l’unique. Il est donc proposé aux étudiants de « redonner vie aux bals oubliés- L’éclat d’une nuit » et de questionner les relations du corps et du costume. >Participation au concours de style organisé par LE CHÂTEAU DE VERSAILLES avec L’EXPRESS STYLES et LE BON MARCHÉ RIVE GAUCHE . Du simple détail ou total look, il est question de revisitez le siècle des Lumières en postant un cliché de tenues, coiffures ou accessoires inspirés de cette époque. Un jury composé de professionnels de la mode et des blogueuses The Cherry Blossom Girl et Miss Pandora déterminera les 3 meilleurs styles. http://www.concoursdestyle.chateauversailles.fr/


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jeans donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet


Workshop stylisme/textile - Septembre/octobre 2011 Lorsque la poésie du jean donne corps aux bals oubliés... PARTENARIAT EMMAÜS-MÀNAA http://manaavaureal.blogspot.com/ Sophie Perdriel Estelle Raguideau

>Développement de projet

Workshop Stylisme/ Textile "lorsque le poésie du jeans donne corps aux bals oubliés"  

Il était proposé aux étudiants de « redonner vie aux bals oubliés… L’éclat d’une nuit »