Page 1


SoMMAiRE ThéâtRe

16 Les Récréations 18 Bruno Latour Gaïa Global Circus 20 Samuel Sighicelli L’île solaire 24 B. Lambert / E. Vérité Tout Dostoïevski 28 La Comédie-Française La seule certitude… 38 Rendez-vous avec Le Marathon des mots 50 Moooooonstres 64 Le théâtre confié aux Chiens de Navarre 70 Shakespeare / D. Gauchard Le Songe… 76 Festival [Re] Diffusion #1 84 André Dussolier La Bibliothèque d’André 88 J-M Rabeux Peau d’âne 94 Le Cirque Farouche Blast #2 98 Le théâtre Jules Julien fait son cabaret 102 Beaumarchais / S. Lecarpentier La Trilogie 114 S. Scimone / O. Jeannelle Nunzio 118 Isabella Rossellini Green Porno 128 Le Vilain Petit Canard 136 J. Lambert-wild Mon amoureux… 140 Les Magiciens Oktobre + Scorpène 148 Racine / L. Brethome Bérénice 158 W. Gombrowicz /J. Mathieu Cosmos 166 Benjamin Britten Le Petit Ramoneur

DAnSe / perforMance

58 Coraline Lamaison Vulnérables 124 Radhouane El Meddeb Au temps où… 154 GDRA L’Atelier d’Ana 162 Natacha Mercier Hével

Théâtre Musical

32 Charlotte Rampling Danses… + Yourcenar 44 Jane Birkin Arabesque + Jane Birkin unique 54 Bertrand Betsch La nuit nous appartient 80 Orlando King Kong Power Quintet 110 Bertrand Belin Parcs 132 Michel Hermon Chante Léo Ferré 170 Les 48 h du Sorano

Les théâtres, les artistes et vous !

172 Les artistes associés 173 Les ateliers de Jules Julien 176 Le temps des festivals 181 Les parcours culturels 185 Calendrier 190 Tarifs, Abonnements, Accès, Plan 196 Génériques 200 Les partenaires et l’équipe


La réunion des théâtres Sorano et Jules Julien en une même régie était, pour la Ville de Toulouse, un engagement fort qui revêtait plusieurs objectifs : - Proposer au public toulousain une programmation riche, variée et ambitieuse en l'ouvrant à tous les arts de la scène. - Faire de ces deux salles des espaces de travail et de création privilégiés pour les compagnies régionales en accueillant certaines d'entre elles en résidence. - Offrir un service public complémentaire des autres équipements culturels de la ville. Après cette saison 2012-2013, la première imaginée par Ghislaine Gouby, la nouvelle directrice de la régie, je crois pouvoir dire que le pari est gagné et que le succès a été au rendez-vous. Le retour du public dans ces lieux historiques du spectacle vivant prouve que vous êtes nombreux à nous suivre sur ce nouveau chemin et que la diversité des propositions programmées tout au long de la saison a suscité l'intérêt et la curiosité des Toulousains.

Pour cette saison 2013-2014 concoctée de nouveau par Ghislaine Gouby et son équipe, nous avons souhaité prolonger cet élan en poursuivant un projet pluridisciplinaire qui mêlera théâtre, musique et poésie. Avec un théâtre « pluriel », faisant la part belle aux grands textes classiques de Racine, Beaumarchais ou Shakespeare, mais aussi à la création contemporaine, celle représentée par les Chiens de Navarre, Joris Mathieu ou Benoît Lambert, ainsi qu'aux artistes et compagnies de la région comme Coraline Lamaison, le GDRA, le Cirque Farouche, la compagnie l'Émetteur, Oktobre, Orlando, Bertrand Betsch, la compagnie Créature... Un théâtre de grands acteurs aussi, qui vous offrira lors de cette nouvelle saison la chance de voir sur scène les immenses Charlotte Rampling, Jane Birkin, Isabella Rossellini, André Dussolier et Michel Piccoli. Si, comme je viens de l'évoquer, la présence des artistes toulousains sur les plateaux des théâtres municipaux est amplifiée, nous restons également fidèles à notre volonté d'offrir un nouvel espace aux artistes locaux.


Ainsi sera lancé le temps fort [Re]diffusion avec les théâtres du Pont Neuf, du Hangar et du Grand Rond. Le volet éducation artistique est également une de nos priorités avec la multiplication des projets menés dans le cadre de « Passeport pour l’art » et la poursuite des « Récréations » en septembre dans plus d'une vingtaine d'écoles de Toulouse pour y être proposées à quelque 10 000 enfants. Ces représentations se joueront dans les cours d'école. La transmission de notre patrimoine théâtral passé et présent reste plus que jamais une mission à laquelle nous sommes très attachés. Enfin le théâtre Jules Julien poursuivra ses ateliers de pratique amateur, conformément à l'action publique que nous souhaitons mener, innovante et généreuse, celle d'un théâtre ouvert à toutes et à tous. Vive le théâtre à Toulouse et bonne saison 2013-2014 ! Vincentella de Comarmond Élue en charge de la culture, Ville de Toulouse


Les spectacles se jouent à 20 h en soirée. À 16 h le dimanche

Cher public... Les théâtres Sorano et Jules Julien unis, ce fut le cœur de la saison passée. Avec du bouillonnement, des ponts joyeux, de grands pas. Avec vous, spectatrices et spectateurs nombreux, très nombreux, « impressionnemment» nombreux. Que nous remercions de votre confiance.

Sorano

Ce sera le projet encore des mois à venir. Rassembler. Les théâtres, les publics, les pratiques. Nous allons continuer à relever le gant, défier les différences, la distance, le passé. Nous nous en tiendrons à l’art. L’art sera notre fil rouge. Nous bataillerons pour que dans ces théâtres, tous les théâtres se retrouvent. Passionnants, enlevés, étonnants. Théâtre classique, classique. Racine et Bérénice, Beaumarchais et sa trilogie… Théâtre classique visité par le numérique. Shakespeare et Le Songe d’une nuit d’été.

Jules Julien

Nous donnerons de la place à la scène contemporaine. Avec des esthétiques multiples


accueillies… celles des Chiens de Navarre, Joris Mathieu, Benoît Lambert, Scorpène… Nous aurons le plaisir de vous proposer du théâtre à voir en famille avec notamment Laurent Fraunié, Le Cirque Farouche, Peau d’âne mis en scène par Jean-Michel Rabeux et Le Pommier de Jean Lambert-wild. Des actrices et des acteurs aux talents éclatants seront illuminés plus encore dans ces écrins magnifiques : Charlotte Rampling, André Dussolier, Isabella Rossellini, Jane Birkin, Michel Piccoli… Et nous accompagnerons Coraline Lamaison, la Compagnie l’Émetteur, Orlando, Oktobre, Bertrand Betsch, le GDRA, Jef Odet, la compagnie Créature, artistes toulousains complices, compagnons avec lesquels nous tissons des liens durables. Nous poursuivrons notre programmation pluridisciplinaire et confirmons notre goût pour les musiques et la poésie.

Nous créons des liens plus forts avec le CDC Toulouse Midi-Pyrénées, la Cinémathèque de Toulouse, le Festival Détours de Chant, Le Marathon des Mots, le Muséum d’Histoire Naturelle, le festival La Novela et le Théâtre du Capitole. Nous créons avec le TPN, Le Grand Rond et le Hangar le temps fort appelé [Re]diffusion qui donnera à des spectacles aimés une nouvelle présence. Le théâtre Jules Julien développera toujours spécifiquement ses ateliers amateurs pour petites et grandes personnes. Vous pourrez ainsi en plus du plaisir d’applaudir les talents, jouer si vous voulez. Dans l’attente de vous accueillir dès septembre, nous vous saluons chaleureusement et vous remercions de votre précieuse attention. Ghislaine Gouby et l’équipe des théâtres Sorano / Jules Julien


12

13


Je ne vis comme Je ne comme Je n’aime comme Je comme

pas ils vivent pense pas ils pensent pas ils aiment mourrai ils meurent

Marguerite Yourcenar


Les Récréations avec le Cirque Farouche

16

Du 2 au 20 sept.

Nous recommençons… Avec plaisir, comme on dit à Toulouse. Vingt fois au moins, vingt récréations partout dans la ville en septembre et octobre. L’idée est d’aller jouer dans les cours d’écoles maternelles, primaires et de collèges de Toulouse. L’idée est qu’un court spectacle y soit interprété, d’une quinzaine de minutes à l’heure de la récréation avec une roue Cyr, un mât chinois et un vrai « décor ». L’idée est celle de la surprise… À 8 h 30 la cour est comme d’habitude. Et quand les enfants sortent de classe elle n’est plus tout à fait la même. Ce sont les artistes du Cirque Farouche qui seront là. Et c’est notre façon de dire bonjour aux petits. Si vous souhaitez accueillir Les Récréations gratuitement dans votre école, vous pouvez prendre contact avec Jean-Paul Fauré au 05 81 917 910 ou jean-paul.faure2@mairie-toulouse.fr.

17


En co-réalisation avec le festival la Novela 2013

bruno latour GAÏA GlOBAl CIRCUS

18

Bruno Latour est le philosophe des sciences, le loup blanc de Laure Adler, la vedette des campus américains. La Novela l’embarque pour une longue collaboration et propose son premier spectacle au théâtre Sorano Gaïa Global Circus. Après deux années de recherches, il nous donne à voir son travail arrivé à maturité : une tragi-comédie climatique et globale…

théâtre

création

28, 29 sept.

Un projet de Bruno Latour Conception Bruno Latour, Frédérique Aït-Touati, Chloé Latour Texte pour la scène Pierre Daubigny Mise en scène Frédérique Aït-Touati & Chloé Latour Avec Claire Astruc, Luigi Cerri, Jade Collinet, Matthieu Protin Scénographe et créateur des machines Olivier Vallet (Compagnie les Rémouleurs) Plasticienne Elsa Blin

19


En co-réalisation avec le festival la Novela 2013

Samuel Sighicelli 20

l’île solaire

Narration musicale avec pianiste, bande sonore, images et voix off

1er oct. durée 1h05

Comment décrire les vingt-huit années passées par Robinson sur son île...? À partir du roman de Michel Tournier, Samuel Sighicelli a fait le choix d’un plateau nu, avec Wilhem Latchoumia au piano, un grand tulle pour projeter images et vidéos ainsi qu’un riche dispositif sonore. Créant un univers unique, il laisse le naufragé conter son histoire avec des bribes de carnets de voyage, quand l’île, d’une voix maternelle, décrit l’évolution de Robinson comme si elle en connaissait déjà l’issue. Entremêlés d’images d’archives, de photos, les souvenirs de Robinson s’estompent tandis qu’il s’adapte peu à peu à sa vie sur l’île.

D’après Vendredi ou les limbes du Pacifique, Michel Tournier (Gallimard)Conception, adaptation du texte, composition, réalisation vidéo Samuel Sighicelli Piano Wilhem Latchoumia Voix off David Sighicelli, Élise Caron Scénographie et lumière Nicolas Villenave

21


22

23


Benoît

LAmbert Emmanuel

24

Vérité tout DOSTOÏEVSKI théâtre

3, 4, 5 oct. durée 1h15

25


26

En 1675, Madame de Sévigné donnait naissance à la très belle expression « rire aux larmes » et mettait en opposition ces deux émotions que sont la joie et la tristesse. Charles Courtois-Pasteur nous fait passer par là dans Tout Dostoïevski. Il évoque l’admiration mêlée de crainte que lui inspire l’œuvre du grand romancier russe. Benoît Lambert et Emmanuel Vérité inventent ce personnage magnifique et simple, qui nous raconte Les Frères Karamazov et Crime et Châtiment d’une manière irrésistible et nous émeut, nous éblouit et nous fait aussi éclater de rire.

Il faut le voir raconter Crime et châtiment en mode Columbo ou jouer l’intrigue des Frères Karamazov avec quatre bouchons de liège en guise de marionnettes. Il a tous les talents ; il est à la fois showman, n’a pas son pareil pour enchaîner les pitreries, mais c’est aussi un conteur et un tragédien hors pair. Il termine, en larmes, par un final sur la mort pathétique d’un enfant détruit par l’honneur bafoué de son père. Et, contre toute attente, en sortant, on sent comme une envie irrépressible de se ruer sur les 1700 pages du roman ! O u est- F rAn ce

Un solo d’Emmanuel

Vérité

écrit par Benoît

Lambert

et

Emmanuel Vérité

27


La Comédie-Française présente un spectacle du Studio-Théâtre

Pierre

Desproges/ Christian

Gonon 28

LA seule cerTiTude Que j’Ai, c’esT d’êTre dAns le douTe théâtre

10, 11, 12 oct. durée 1 h15 

Pour nous aussi fêter les 333 ans de la Comédie-Française, nous avons invité Desproges à notre table… Prolongeant les salves tirées par Desproges contre la médiocrité humaine, ce spectacle donne la parole à l’acerbe chroniqueur, finalement moins connu du grand public que l’homme de scène. Grâce à une interprétation personnelle, dépourvue de mimétisme, et à une mise en espace suggestive, Christian Gonon ajoute une dimension théâtrale à ses textes. La mort, thème récurrent, ouvre, file et clôt le spectacle où fuse la parole d’un Desproges abordé comme un véritable auteur.

29


30

On peut Mais rire pas avec de tout le tout monde Pierre Desproges

Extraits des Chroniques de la haine ordinaire sur France Inter, de La Minute nécessaire de Monsieur Cyclopède sur France 3 et de son livre Vivons heureux en attendant la mort, aucun des textes choisis ne fut conçu pour la scène, sauf un, inédit, écrit pour son troisième spectacle qu’il ne jouera pas… Avec La seule certitude que j’ai, c’est d’être dans le doute, Christian Gonon hisse Pierre Desproges au niveau des grands auteurs. Un pied de nez au politiquement correct et aux comiques formatés par la télévision que n’aurait certainement pas renié l’humoriste. Lui, qui était libre de rire de tout, mais pas avec tout le monde. « Étonnant, non ? ». Prodigieux, oui. M - C Ha - les 3 co u ps Mai 2010 Mise en scène d’Alain Lenglet et Marc Fayet Assistante à la mise en scène Aude Gogny-Goubert avec Christian Gonon Musique Jérôme Destours Lumières Eric Dumas Le texte de ce spectacle est publié au Seuil (collection Point) sous le titre Le doute m’habite

31


En co-réalisation avec La Cinémathèque de Toulouse et Le Théâtre du Capitole

CHARLOTTE RAMPLING 32

DAnses nocTuRnes lecture musicale avec Sonia Wieder Atherton

18 oct.

création

33


34

Nous rendons hommage à Charlotte Rampling avec le Théâtre du Capitole et la Cinémathèque de Toulouse. Parce qu’elle est singulière, particulière, libre, audacieuse, secrète et rare. Des films, deux spectacles et des rencontres sont organisées les 17, 18 et 19 octobre. Sa présence à Toulouse est un cadeau, une chance, un honneur.

Les Suites pour violoncelle du compositeur britannique Benjamin Britten partagent avec les lettres, le journal et les poèmes de l’écrivain américain Silvia Plath, une même force métallique. Le Théâtre du Capitole et le Théâtre Sorano s’associent pour proposer ces Danses nocturnes, où l’archet de Sonia Wieder-Atherton et la voix si particulière de Charlotte Rampling se rejoignent en une alchimie née de la rencontre entre les mots de Sylvia Plath, son existence tragique mais aussi sa faculté étincelante de se sentir « heureuse et transportée de joie », et la beauté quasi-lyrique de l’hommage rendu par Benjamin Britten au violoncelle de Mstislav Rostropovitch. Texte de Silvia Plath Musique de Benjamin Britten Conçu par Sonia Wieder-Atherton avec la collaboration d’Emmanuelle Touati Voix Charlotte Rampling Violoncelle Sonia Wieder-Atherton Sylvia Plath Poèmes (extraits de Ariel et autres recueils) dits en

anglais et Extraits de sa correspondance et de son journal dits en français ou en anglais Benjamin Britten Suites n°1, op. 72, et n°3, op. 87, pour violoncelle seul

35


CHARLOTTE RAMPLING 36

Yourcenar/ Cavafy lecture musicale

création

19 oct.

Lors d’une deuxième soirée, Charlotte Rampling sera entourée par le comédien Polydoros Vogiatzis et la guitariste Varvara Gyra, tous deux d’origine grecque. Ils rendront un vibrant hommage à Constantin Cavafy et Marguerite Yourcenar. Autour de ce tandem d’écrivains, il sera question de l’Histoire, mais aussi de la vie et de l’amour par-dessus tout. Charlotte Rampling sera présente à la Cinémathèque de Toulouse pour une rencontre de cinéma le 17 octobre à 19h30. Une carte blanche en quatre films sera également programmée en partenariat avec le Théâtre Sorano et le Théâtre du Capitole.

Conception Jean-Claude Feugnet Interprétation Charlotte Polydoros Vogiatzis et Varvara Gyra (guitare)

Rampling,

37


38

leS RendezvouS Avec le MARATHON DES MOTS lectures

39


Le Marathon des mots et le théâtre Sorano partagent le même goût de la littérature et de la scène. Les complicités entre le festival et le théâtre se multiplieront cette année au fur et à mesure de la programmation et autour des différents rendez-vous qui rythment la saison littéraire du Marathon des mots (automne 2013, avril et juin 2014). 40

Les rendez-vous du Marathon des mots au théâtre Sorano : 1er nov. 2013

Vous m’avez fait former des fantômes une soirée exceptionnelle autour de l’œuvre d’Hervé Guibert [Marathon d’automne - Sorano  / « La science des rêves »]

2 nov. 2013

Entrez dans le rêve

une « pyjama-party » littéraire et musicale pour petits et grands par la Cie Paradis-Éprouvette. [Marathon d’automne / « La science des rêves »] 4 avril 2014

hommage à Marguerite Duras

à l’occasion du centième anniversaire de sa naissance. [Marathon d’avril - Sorano] 26 – 29 juin 2014

J’entends plus la guitare

le cycle « littérature et chansons » au rendez-vous du Théâtre Sorano [Marathon des mots] www.lemarathondesmots.com

41


42

43

Hervé Guibert © Thierry Jouno / Collection privée Christine Guibert


jANE BIRKIN 44

ARABESQUE concert

6 nov.

durée 1 h15

45


46

C’est en 1999 que Philippe Lerichomme, ami et producteur de Jane Birkin a l’idée géniale de lui présenter Djamel Benyelles, afin qu’ils travaillent ensemble à l’orientalisation de titres aussi célèbres qu’Elisa, Couleur Café ou Comment te dire adieu. Avec Fred Maggi au piano, Amel Riahi au luth et Aziz Boularoug aux percussions, ils nous entraînent dans ces rythmes arabisants, qui donnent une seconde vie aux grands succès de l’immense Serge Gainsbourg. Un joyau à redécouvrir en toute intimité dans l’écrin du Sorano, dix ans après sa création originale au Festival d’Avignon.

Arabesque est peut-être ce que j’ai fait de mieux. Arabesque a pris son envol à l’Odéon en 2002 et Serge Gainsbourg oriental a fait sensation dans le monde entier. Dix ans plus tard Elisa nous fait encore envie, tout comme danser sur Les Clés du paradis… Le bonheur ! Ja n e Bir kin

Jane Birkin accompagnée par Djamel Benyelles (violon) Fred Maggi (piano) Aziz Boularoug (percussions) Création lumières Jacques Rouveyrollis Son Stephane Cretin

47


jANE BIRKIN 48

unique soirée exceptionnelle

création

7 nov.

Soirée exceptionnelle avec Michel Piccoli, Hervé Pierre, sociétaire de la Comédie-Française et Fred Maggi. Jane Birkin restera avec nous juste après son concert que l’on sait déjà merveilleux d’Arabesque. Elle lira, avec Michel Piccoli qu’elle invite spécialement et Hervé Pierre, des textes de Serge Gainsbourg, dont certains inédits. Et d’autres mots, selon leurs envies. Ils seront accompagnés par Fred Maggi, « son » pianiste aimé.

49


50

M OO OOOO nsTres pour les pitchounes

7, 8, 9 nov.

Spectacle pour un très jeune public (3-6 ans) durée 30 min.

51


52

Qui du monstre ou de la peur est arrivé en premier ? Sur scène un lit est posé. C’est là que commence l’histoire, comme un cheveu sur la soupe. La bande son, créée à partir d’enregistrements d’enfants, se distingue. La nuit tombe, seule la veilleuse reste allumée, le dormeur bascule dans le sommeil. C’est là que tout se passe. Le doudou, la couette, les coussins, tout est détourné, tout peut vous mettre la tête à l’envers. S’endormir, c’est laisser la place aux apparitions fugaces et aux fantômes... C’est l’occasion de découvrir le plaisir d’apprendre à manipuler ses monstres. C’est parfois très utile un monstre !

Laurent Fraunié est un interprète magistral. Roi de l’évocation, fabuleux créateur d’images, il réussit sans peine à nous faire « prendre des vessies pour des lanternes » ! Ma. Va – Le Quai nov.  2012

Collectif Label Brut Mise en scène de Laurent Fraunié Conception et interprétation Laurent Fraunié Regard extérieur Harry Holtzman, Babette Masson Scénographie Grégoire Faucheux Costumes et accessoires Elodie Grondin Création lumières Sylvain Séchet Création sonore Laurent Fraunié et Xavier Trouble Régie générale Delphine Trouble ou Xavier Trouble

53


BERTRAND BETSCH 54

Chanson

15 nov.

LA NUIT NOUS APPARTIENT

55

création


x Quelques jours avant la sortie d’un double album somptueux, La nuit nous appartient, c’est avec plaisir que nous accueillons pour la seconde fois Bertrand Betsch.

56

Kiss Kiss Ba n kBa n k

x

x

David Dilliès

57

x

Guitare et chant Bertrand Betsch accompagné d’Audrey Betsch Guitare Marc Denis Violoncelle et claviers Nicolas Iarossi Lumières

Un x disQue x b e a u xe t é t Rxa n Gxe xcomme un x m a Rxb R e x i llu m i n é x

Dans ce huitième album physique B/B/ enchaîne les tubes pop, rock, électropop qui font taper du pied le tout agrémenté de ballades folk acoustiques qui font battre le cœur. Il dévoilera en avantpremière ses nouvelles chansons aux mélodies entêtantes et aux paroles teintées de mélancolie. Il nous emmènera dans son univers où l’intime le dispute à l’universel. Il nous parlera de l’amour mais aussi de la finitude et des remous de l’existence. Tout en douceur et en nuances, il fera la lumière sur la part d’ombre qui nous habite.

x

x


CORALINE LAMAISON 58

VulnéRableS Prem i eR mouvem ent Du pRoj et La MoRt deS Senti m entS danse

création

20, 21, 22 nov.

Depuis 2009, avec mes trois dernières créations qui forment le triptyque Narcisses, j’ai travaillé sur l’impact sociétal de l’ultra capitalisme sur nos comportements, sur notre façon de penser, et sur notre manière de nous adapter. Nous assistons à ce que je nomme la mort des sentiments, qui n’ont plus le temps de se développer. L’habitude de laisser s’exprimer ses émotions s’est perdue. Sans entrer dans une forme de romantisme, il est utile de souligner que ce sont les sentiments qui ont nourri tous les grands concepts des sociétés et leurs valeurs essentielles. Si les sentiments meurent, que vont devenir ces concepts ?

59


60

Puisque d’un point de vue philosophique le sentiment naît d’une émotion qui dure. Qu’en est-il du point de vue scientifique ? Je souhaite explorer ces « zones » de recherche. Peut-on physiquement reconnaître, déterminer, ressentir des modifications ? C’est pourquoi je voudrais impliquer des scientifiques dans mes travaux. Premier mouvement : Vulnérables. L’objet de ce travail sera donc centré sur les interprètes, qui sont la «matière» émotionnelle. Cet objet est destiné à être donné en sortie de travaux uniquement à Toulouse. Co ra lin e La maiso n

Textes et chorégraphie Coraline Lamaison Une pièce pour 5 danseurs - acteurs Joana Knezevic, Emilie Labedan, Milica Stefanovic, Bouziane Bouteldja, Vincent Horna Dramaturgie Nadine Lamaison Assistante Els Deceukelier Création musicale Pierre Jodlowski Création lumière Harry Cole

L’ArT L’a rt te Tel l qu que e jje e le le perçoiS pe rçois eSt e st un u n Moyen moye n de de défe défenSe nse de de la lA vu vulnérAbiliTé lné ra bilité de de noTre notre éTaT état d’huMAin, d’ hu main, de de la lA vu vulnérAbiliTé lné ra bilité de de lA la BeAuTé. Beauté . jAn FAbre

61


62

63


64

Le théâtre confié Aux Chiens de NAvArre théâtre, performances et cinéma

28, 29, 30 nov. Nous avons les machines Il est des nôtres Regarde le lustre et articule

65


66

Amateurs de bons mots et de vannes grinçantes, réjouissez-vous, ils reviennent ! Après le succès d’une désopilante Raclette, accueillie la saison dernière, la meute remet le couvert au Sorano pour trois performances aux titres qui nous laissent pour le moins rêveur : Nous avons les machines, Regarde le lustre et articule et le premier court-métrage de Jean-Christophe Meurisse, Il est des nôtres. Nouveaux prêcheurs de la bonne parole, les Chiens de Navarre battent le pavé de l’intolérance, à grands coups d’improvisations savamment dosées. Ça pourrait peser un peu sur l’estomac et c’est tout le contraire : décapant, enlevé, jouissif, en un mot, extravagant.

Les Chiens de Navarre boursouflent et font éclater les novlangues bienpensantes, celles de l’« humanitaire », de l’« avantgarde », du « devoir de mémoire », de la « diversité culturelle », de la « beauté de l’art », de l’« amitié entre les peuples », du « care ». Tartuffes gonflés à bloc, hypocrites de bonne foi pris dans leur propres filets, Caroline Binder, Céline Fuhrer, AnneElodie Sorlin, Robert Hatisi, Emmanuel Laskar, Thomas Scimeca, Maxence Tual et Jean-Luc Vincent dégomment tous les masques. Jusqu’où iront-ils ? I . Ba - M o uve m e nt AOûT 2011 Certaines scènes sont susceptibles de heurter les jeunes spectateurs ainsi que les personnes sensibles.

Créations collectives des Chiens de Navarre dirigées par JeanChristophe Meurisse Mise en scène Jean-Christophe Meurisse Avec Caroline Binder, Céline Fuhrer, Robert Hatisi, Manu Laskar, Thomas Scimeca, Anne-Elodie Sorlin, Maxence Tual, Jean-Luc Vincent Création et régie lumière et régie générale Vincent Millet Création et régie son Isabelle Fuchs Régie plateau Yvon Julou

67


68

69


70

Pesez des serments Avec des serments et vous pèserez le néant.

ShAkespeAre / DAvid GAuchArd

LE SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ

Le Songe d’une nuit d’été Extrait

5, 6, 7 déc. + séance scolaire le 5 déc. durée 2 h

71


72

73


74

Sous la férule de David Gauchard, Shakespeare prend un sacré coup de jeune. Arts numériques et pop constituent un écrin abritant elfes et fées dans une forêt magique, le temps d’une nuit fantastique gorgée de philtre d’amour. David Gauchard puise dans le high-tech comme dans une créativité de bouts de ficelle chère à Michel Gondry. Pour donner naissance à un féerique contemporain, il mobilise un collectif aux talents multiples, baignés de culture urbaine. Ça triture le numérique par ici, ça beatboxe par là. Mais que Shakespeare se rassure, cet univers artistique lui rend hommage de la plus belle manière car c’est bien le merveilleux et l’inattendu qui cueillent le spectateur.

Travaillée sur des changements de pied permanents, la direction des comédiens est réglée comme un ballet et Gauchard réussit parfaitement son coup dans la recréation d’un esprit de troupe. Les comédiens laissent libre cours à un potentiel comique réjouissant et la jouent crescendo jusqu’à un final éclatant de drôlerie. Deux heures durant, Le Songe tient sans faiblir ce rythme ludique, dissipé, insolent mais maîtrisé et assumé de bout en bout. M - N Ro - Le Po pu lair e d u Ce ntr e

Avec Nicolas Petisoff, Emmanuelle Hiron, Vincent Mourlon, Philippe Labonne, Anne Buffet, Franck Magis & L.O.S./Laurent Duprat et à l’écran Léonore Chaix, Guillaume Cantillon & 4 enfants Adaptation, mise en scène & scénographie David Gauchard Collaboration artistique Youness Anzane Musique Robert le Magnifique & Thomas Poli Featuring Laetitia Shériff Nouvelles technologies Taprik Vidéo & graphisme David Moreau Direction technique Yvon Truffaut Création lumière Henri Merzeau Régie lumière Michaël Cousin Son Klaus Löhmann Costumes Josette Rocheron Construction du décor Alain Pinochet (ateliers du Théâtre de l’Union, CDN du Limousin)

75


76

fESTIVAL [RE] DIffUSION #1 théâtre

Lars Norén/ Nathalie Nauzes déMons 10 déc.

durée 2 h30

77


78

Le spectacle vivant a ceci de commun avec la vie… c’est qu’il est éphémère. Tu as vu L’Âge d’Or de Caubère ? Non…? Et bien tu ne le verras plus, et personne ne peut rien contre cela ! Pourtant, parfois, souvent, on se dit à la sortie d’un spectacle : quel dommage qu’il ne soit pas plus vu, programmé plus longtemps, programmé ailleurs… Quel dommage que l’on ne puisse pas en profiter encore un peu. C’est pour toutes ces raisons que les théâtres du Grand Rond, du Hangar, du Pont Neuf et Sorano ont eu l’envie de proposer ces [Re]diffusions : pour le plaisir. Celui du public, on l’espère ardemment, le nôtre, on en est sûr, celui d’autres programmateurs, on aimerait beaucoup et celui des artistes toulousains qui vous (re)proposeront ces spectacles. Deux jours de plaisir, ça ne se refuse pas !

Nous, spectateurs, passons une soirée au théâtre face à deux couples qui, eux, passent la soirée ensemble. Nathalie Nauzes ose. Avec ses comédiens, ose l’exhibition, ose la confrontation. Et la catharsis. Sa lecture des Démons en dit bien plus long que ce que l’on entend des mots chuchotés de Lars Norén. Sa vision de l’espace, le mouvement de ses personnages, la lumière, le son comblent au-delà de toute image mentale notre perception d’une pièce dure, violente, crue, mais si essentielle à nous révéler nos conditions d’hommes et de femmes. ChristiAn Thorel

Avec Olivia Kerverdo, Erwan Valette, Anne Violet, Jean-Marie Champagne Lumière à la création Didier Glibert Reprise Carole China Direction Nathalie Nauzes-Gibier

79


ORLANDO

80

KiNG KoNG POWER QUinTET

Les filles sages vonT au cieL Les auTres où elles veuLenT chanson

13 déc.

Le trio Orlando se prépare à devenir quintet. Leur univers musical est une zone jusqu’alors inexplorée, un carrefour transgenre où la plus délicate poésie et le burlesque le plus acharné font équipe. Dans ses concerts, Orlando déploie un spectacle total, l’alliance irrésistible de la présence latine et charismatique d’Aïda Sanchez et la fragilité de ses complices, Christelle Boizanté et Frédéric Marchand. Une complicité sans faille les unit pour ce récital aux allures de montagnes russes, à la fois théâtral et sensible, entre éruption d’egos volcaniques et chansons gracieusement maîtrisées. Une performance folle.

Aïda Sanchez chant, piano, Christelle Boizanté chant, clavier, percussions Frédéric Marchand chant, accordéon, piano, ukulélé Lina Lamont contrebasse Frédéric Cavallin batterie, percussions, tablas Paroles et musiques Aïda Sanchez, Christelle Boizanté, Frédéric Marchand, Brigitte Monseur, Paul Verlaine…

81


La folie et les tendresses des trois voix d'Orlando : un grand moment de chanson S. Si - Le Monde

82

83

*

Orlando c'est du vrai cabaret. Il y a longtemps que la chanson ne nous avait offert une aussi jolie surprise.

Elle e st de ceux qui s'u nisse nt; lui e st de ceux qui se sĂŠpa re nt

France Culture

Vi rgi nia Woo lf


André Dussollier 84

La bibliothèque d’André  lecture

14, 15 déc.

C’est avec plaisir que nous accueillons un artiste rare. André Dussollier proposera pour deux représentations exceptionnelles, une lecture de quelques uns des meilleurs volumes de sa bibliothèque. Se côtoieront Henri Michaux, Alfred Jarry, Alphonse Allais, Alexandre Vialatte et quelques autres. Un moment agréable et plein de saveurs. Un spectacle composé d’extraits d’œuvres que le comédien dit magnifiquement. Proposée sous une forme très simple, cette lecture sera à coup sûr un grand moment festif et réjouissant.

85


86

Il Il faut faut beaucoup beaucoup aimer aimer les les hommes. hommes. Beaucoup. Beaucoup. Beaucoup Beaucoup les les aimer pour les les aimer... aimer... Sans Sans cela cela ce ce n'est n'est pas pas possible. possible. On On ne ne peut peut pas les les supporter. supporter.

Marguerite Marguerite Duras Duras

87


Jean-Michel Rabeux 88

PEAU D’ÂNE d’après Charles Perrault à voir en famille

17, 18 déc. + séance scolaire le 17 déc. durée 1 h (à partir de 8 ans)

89


w

Et moi, avec ma saleté de

peau de bête. Si seu lem ent

j e pouvais l’ôter. Mais non, N’y pensons plus, mon père l’appren drait.

90

Qu el pri nce… j’en pi nce.

J e lu i ai drôlem ent plu en

robe, est-ce qu e j e lu i plai -

rais en enti e r ? Est-ce qu e j e lu i plai raiS sans ma robe ?

JeAn-Michel Rabeux

91


92

Il y a toujours de la magie dans les spectacles de Jean-Michel Rabeux, de celle qui convoque notre âme d’enfant et nous fait écarquiller les yeux. Après une Barbe Bleue emperruquée et pailletée, il repart au pays des contes de Perrault et peut-être du plus troublant d’entre eux. Le parcours initiatique d’une jeune fille qui, fuyant les assauts de son père, va découvrir le monde et l’amour de son Charmant. Dans Peau d’âne, le décor de bric et de broc semble tout droit sorti du grenier de mémé, les costumes sont « électriques » et les trois comédiens se partagent une kyrielle de personnages, du miroir bavard à Marraine la Bonne Fée.

Avec de la musique pour danser, des voix amplifiées pour faire peur, déformées pour faire rire, gonflées pour braire, magnifiées pour chanter. Ponctuant le conte ici et là de clins d’œil à la pop culture, Jean-Michel Rabeux se plie à l’exercice du théâtre jeune public avec ravissement. La folie et l’exubérance habituelle des spectacles mis en scène par Jean-Michel Rabeux sont là, assorties d’une belle légéreté, celle qui permet de comprendre et d’entendre le texte. Ce spectacle-là, c’est de la dentelle. T Ch - toutelaculture.com nov. 2012

Texte et mise en scène Jean-Michel Rabeux d’après Charles Perrault avec Aurélia Arto, Hugo Dillon et Christophe Sauger décors, costumes et maquillages Pierre-André Weitz lumières Jean-Claude Fonkenel son Samuel Mazotti assistanat à la mise en scène Geoffrey Coppini régie générale Denis Arlot régie lumière Xavier Hollebecq, Karim Labed régie son Samuel Mazzotti, Clémentine Bergel construction des décors Marion Abeille réalisation des costumes Nathalie Bègue effets spéciaux lumière Xavier Hollebecq

93


CIRQUE FAROUCHE 94

Bla st #2 à voir en famille

création

Du 7 au 12 janv. + séance scolaire le 9 janv.

Vous avez déjà vu Blast ? Alors revenez, c’est un autre spectacle et c’est encore mieux ! On a hâte de retrouver la joyeuse troupe, au Sorano cette fois-ci, avec une nouvelle version de Blast plus drôle, plus magique, plus pétillante encore ! Le Cirque Farouche est une joyeuse bande d’acrobates, jongleurs, musiciens, trapézistes… Leur spectacle plein de prouesses, de maîtrise et de poésie s’adresse aux enfants, aux parents, et à tous ceux qui ne sont ni l’un ni l’autre. Ils sont issus des plus grands cirques du monde. Ils sont italiens, tunisiens, bretons, parisiens… Leur spectacle est à la fois un concert épatant et un des plus merveilleux spectacles de cirque du moment. Mise en scène et réalisation Jef ODET Avec Mohamed DIAA GHARBI, Marion Verd, Rafik THLIJANI, Fourat GHARBI, Adrien FRETARD, Jef ODET, Simone BENEDETI, Chiara SICOLI, Amine YACOUBI et Ivan DO-DUC Musique Maxime FLEAU, Pierre ANTOINE, Damien FLEAU et Julia SANDERS Création et régie Son Patrick JAUNEAUD Création et régie Lumière Kévin LOISEL Costumes Léa BALTZER

95


OUTER PHOTO cirque farouche SUR DouBLE PAGE

96

97


créa -tion

Le  ThéÂTRe Jules Julien fAiT son

98

cAbARET Avec joe de pauL à voir en famille

Du 14 au 17 janv. Le cabaret des clowns

avec Die Maiers, Mr. Joe, Guga Carvalho, Dani Cercos Mozota et Juliana Rambaldi

18, 19 janv. Placebo

écrit et interprété par Joe De Paul.

99


Il avait mis le Sorano à ses pieds dans une parodie délirante de la scène finale de King Kong. Joe de Paul, petit homme fragile incroyable de drôlerie, revient dans un numéro de clown désopilant et un spectacle de cabaret, avec des tables et des chaises pour le public.

100

À cette occasion, il invite aussi quelquesuns des plus talentueux artistes de la variété, du cirque et de la performance de rue. Une collection de clowns 101 aux talents divers et aux sensibilités extraordinaires. Le plus brillant des clowns est minuscule. Joe De Paul, vêtu d’un chapeau melon et d’un trench coat, ressemble à une figure désespérée dans une pièce de Samuel Beckett, à l’exception de ses yeux joyeux. Bosto n G lo b e


Sophie

Lecarpentier 102

les 3 folles journées ou la trilogie de

beauMaRchaiS LE barbier de Séville la mère coupable le mariage de figaro théâtre

21 au 25 janv. durée 2  h 35 + séance scolaire le 23 janv.

103


Dans la continuité du Jour de l’italienne et de L’Épreuve de Marivaux, Sophie Lecarpentier imagine une version toute personnelle de la trilogie de Beaumarchais. 3 Folles journées pour raconter enfin l’épopée de la famille Almaviva et de Figaro intégralement. Mais face à ce roman fleuve, une adaptation s’imposait. Co-signée par Frédéric Cherbœuf, celle-ci dessine le portrait d’une génération d’hommes et de femmes, de la fin de l’adoles104 cence (Le Barbier de Séville) au début de la vieillesse (La Mère Coupable) en passant par les affres de l’âge adulte (Le Mariage de Figaro). Cela pourrait être un manuel de conjugalité ou une tentative de réponse à la question pourquoi et comment suis-je ce que je suis ? Le tout, accompagné d’une musique originale de Bertrand Belin, d’après les chansons de Beaumarchais. Réjouissant !

Forcé de parcourir la route où je suis entré sans le savoir, comme j’en sortirai sans le vouloir, je l’ai jonchée d’autant de fleurs que ma gaieté me l’a permis. B ea u ma rchais

D’après Le Barbier de Séville, Le Mariage de Figaro et La Mère coupable

Mise en scène Sophie Lecarpentier Assistée par Anthony Thibault Collaboration artistique Frédéric Cherboeuf Avec Valérie Blanchon, Stéphane Brel, Frédéric Cherboeuf, Isabelle Cagnat, Eric Chantelauz, Solveig Maupu, Julien Saada et Mathias Zakhar. Lumières Orazio Trotta Scénographie Hélène Lecarpentier (Assistée de Anne Lebas) Costumes Nathalie Saulnier (Assistée de Solveig Maupu) Musique Bertrand Belin et Tom Menigault Régie générale Thierry Charlier Construction décor Mathieu Dheilly et Martin Le Moal

105


106

107


108

Ambitieux par par vanité, vanité, laborieux par par nécesnécessité, mais paresseux… avec avec délices. Le Mariage de Figaro (Acte I, Scène 1)

109


En co-réalisation avec le festival Détours de Chant

bERTRAND bELIN 110

PARCS chanson

28 janv.

111


À l’occasion de la venue de Bertrand Belin, le théâtre Sorano accueille l’ouverture de l’édition 2014 du festival Détours de Chant. Non seulement nous aurons le plaisir d’écouter Bertrand Belin, mais en sus, le chœur de Voix Express présentera 112 sa chorale de rue en première partie. Une trentaine de chanteuses et chanteurs aussi passionnés et passionnants qu’amateurs s’en prennent au répertoire de la chanson pour projeter la bouteille sur la coque du navire.

Fils du bord de mer, navigateur dans l’âme, Bertrand Belin a commencé par composer ses nouvelles chansons seul à Dieppe, dans un de ces bouts du monde avec vue sur la côte dont ses disques ont toujours cherché l’horizon. Dans les textes, il est souvent question 113 du plongeon, de la terre et des certitudes qui se dérobent, du moment qui précède celui où tout peut arriver. Sous les pas de Bertrand Belin, il y a maintenant le ciel. Ce dernier album Parcs est une merveille.

Guitare et chant Bertrand Belin Batterie et chant Tatiana Mladenovitch Guitare Thibault Frisoni Clavier Olivier Daviaud Basse Jean-Yves Lozach Son Nicolas Delbart Lumières Julien

Bony


Spiro

z ll e e uei acc héâtr  ! t l e z v ous che

Scimone Olivier

114

JeAnnelle NunZio théâtre

création

du 4 au 8 fév.

Nunzio et Pino, deux Siciliens transplantés dans une ville industrielle du nord de l’Italie, partagent un modeste appartement. Le premier, plutôt gentil et ingénu, ouvrier dans une usine de produits chimiques, affronte de sérieux problèmes de santé, enfermé à la 115 maison. L’autre, taciturne et méfiant, toujours en vadrouille, se livre à de louches et mystérieux trafics. Ils parlent peu. La logique convaincante de Nunzio envoie paître les banalités quotidiennes ; les sèches réponses de Pino font voler en éclats l’envie de parler.


Nunzio : Nunzio : Pino. Pino. Pino  Pino  : Qu’est-ce : Qu’est-ce que que tu tu veux  veux  ? ? Entre mélodrame et surréalisme, cet équilibre singulier, non dénué d’ironie caustique et tendre, laisse entrevoir le chemin ténu, pudique et rude, menant ces deux êtres en marge de la vie, révoltés chacun à sa façon, de la solitude vers la chaleur d’une amitié. De la fragile humanité de ces indivi116 dus résistant avec leurs moyens à une oppression endémique, se dégage une poésie très touchante.

Nunzio  Nunzio  : Qu’est-ce : Qu’est-ce que que tu tu me me ramènes ramènes du du Brésil  Brésil  ? ? Pino  Pino  : Toi, : Toi, qu’est-ce qu’est-ce que que tu tu veux veux que que j’te j’te ramène  ramène  ? ? Nunzio : Nunzio : Un Un oiseau ? oiseau ? Pino : Pino : Un Un oiseau ? oiseau ? Nunzio  Nunzio  : Oui, : Oui, un un perroquet. perroquet. 117 Pino  Pino  : Mais : Mais comment, comment, un un vrai ? vrai ?

Si vous souhaitez accueillir Nunzio chez vous, vous pouvez prendre contact avec Jean-Paul Fauré au 05 81 917 910 ou jean-paul.faure2@mairie-toulouse.fr

Nunzio  Nunzio  : Et : Et quoi, quoi, un un faux  faux  ? ? Pino  Pino  : J’te : J’te ramène ramène un un perroperroquet quet avec avec desdes plumes plumes colocolorées rées de de toutes toutes lesles couleurs couleurs de de l’arc-en-ciel. l’arc-en-ciel.

Mise en scène Olivier Jeannelle en complicité artistique avec Laurent Perez Avec Olivier Jeannelle et Denis Rey


En co-réalisation avec Le Muséum d'Histoire Naturelle de Toulouse

IsAbellA RosseLLini 118

GREEn PORnO OU BESTIAIRE D’AMOUR théâtre

14 fév.

création

119


On ne saurait choisir plus belle occasion que ce 14 février ! Pour fêter les amoureux, la délicieuse Isabella Rossellini, répond enfin à tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander. Des mâles dévorés après copulation, le sperme d’un fécondateur éliminé par le suivant dans le vagin même de la femelle, des orgies folles, des luttes féroces, des danses, des séductions, des fantai120 sies, des acrobaties inexplicables, des énigmes mortelles, des perversions, des progénitures dévorées... Isabella Rossellini anime, avec un plaisir non dissimulé, cette conférence sur la rencontre des sexes, interrompue de-ci de-là par des courts métrages où elle interprète elle-même mouche, crevette et autres bestioles à six pattes. Un petit bijou ciselé avec la complicité de Muriel Mayette, administrateur général de la Comédie-Française.

J’ai toujours aimé les animaux, toujours été fascinée par la diversité de la nature. Ma famille en sait quelque chose. Dans ma plus tendre enfance, je ramenais à la maison des chiens et chats errants, mais aussi des vers de terre, grenouilles, insectes... Et lorsque j’ai commencé à 121 écrire et réaliser des films, l’étude de la nature est devenue mon inspiration principale. I sa b e lla Ross e llini

Une lecture conférence sur la sexualité des insectes d’Isabella Rossellini et Jean-Claude Carrière Avec la complicité de Muriel Mayette, administrateur général de la Comédie-Française


122

123


En co-réalisation avec le CDC Toulouse Festival International CDC

rADHouAne EL MeDDeb 124

AU TEMPS OÙ LES ARABES DAnSAIEnT création

Il y a comme un air de nostalgie sur la nouvelle création de Radhouane El Meddeb... Touché par la violence actuelle, imprégné par les révolutions du monde arabe, le chorégraphe veut rendre hommage à ces peuples. Il s’appuie sur des textes de Camille de Toledo et choisit ici des interprètes masculins, mettant encore plus en avant cette violence. Sa création sera alors une 125 « pièce de la dénonciation politique » mais pas seulement. Il s’agit aussi de retrouver l’atmosphère magique et factice des films de l’âge d’or du cinéma arabe. Décors en carton-pâte, danses traditionnelles, music-hall, la liberté est au centre de cette création.

danse

20 fév.

Un spectacle danse-théâtre avec 6 interprètes, dont un maître de cérémonie (distribution en cours) Conception, chorégraphie Radhouane El Meddeb Auteur Camille de Toledo Scénographie Annie Tolleter Lumières Xavier Lazarini Sonographie Stéphane Gombert Régie générale Bruno Moinard


126

Sous Sous le le ponT ponT MirAbeau MirAbeau coule coule lA lA Seine Seine ET ET nos nos AMours AMours FAut-il FAut-il qu'il qu'il M'en M'en souvienne souvienne LA LA joie joie venAit venAit toujours toujours Après Après lA lA peine. peine.

L'Amour L'Amour s'en s'en vA vA comme comme cette cette eau eau courAnte courAnte L'Amour L'Amour s'en s'en vA vA Comme Comme lA lA vie vie est est lente lente Et Et comme comme l'EspérAnce l'EspérAnce est est violente violente

Vienne Vienne lA lA nuit nuit sonne sonne l'heure l'heure Les Les jours jours s'en s'en vont vont je je demeure demeure

Vienne Vienne lA lA nuit nuit sonne sonne l'heure l'heure Les Les jours jours s'en s'en vont vont je je demeure demeure

Les Les mAins mAins dAns dAns les les mAins mAins restons restons fAce fAce à à fAce fAce TAndis TAndis que que sous sous Le Le pont pont de de nos nos brAs brAs pAsse pAsse Des Des éternels éternels regArds regArds l'onde l'onde si si lAsse lAsse Vienne Vienne lA lA nuit nuit sonne sonne l'heure l'heure Les Les jours jours s'en s'en vont vont je je demeure demeure

PAssent PAssent les les jours jours et et pAssent pAssent 127 les les semAines semAines Ni Ni temps temps pAssé pAssé Ni Ni les les Amours Amours reviennent reviennent Sous Sous le le pont pont MirAbeAu MirAbeAu coule coule lA lA Seine Seine Vienne Vienne la la nuit nuit sonne sonne l'heure l'heure Les Les jours jours s'en s'en vont vont je je demeure demeure

GuillAume GuillAume AppolinAire AppolinAire


lou broquin 128

le vilain PeTiT Ca naRd pour les pitchounes

Qui ne connaît pas l’histoire du Vilain Petit Canard ? Lou Broquin a choisi d’en faire une adaptation libre. Ne plus seulement raconter l’histoire du vilain petit canard mais la vivre, se mettre à sa place, connaître ses sentiments... Marionnettes, ombres sur draps et voiles tendus, brocs en zinc, lumières douces, le décor est sobre et les couleurs écrues. Le vilain petit canard se cherche et, à 129 l’abri de ce foyer, il pourra devenir luimême, cygne majestueux. Un théâtre d’objets et de marionnettes intime, chaleureux et profond pour les enfants à partir de trois ans mais qui parle à tous. N . N .-T. - FLASH janv. 2012

24, 25 fév.

Spectacle pour un jeune public (3-7 ans) durée 35 min.

Mise en scène de Lou Broquin D'après Hans Christian AnderseN Lumière et régie Guillaume Herrmann Musique Christophe Ruetsch (collectif Eole) Comédiennes Lou Broquin et Nora Jonquet Avec la complicité de Odile Brisset et Michel Broquin


130

131


Michel Hermon 132

ChanTe Léo feRRé « Bobino 69 » chanson

19 mars

Après pas mal d’années à le chanter passionnément, l’idée m’est venue de poursuivre cette histoire sans fin avec Léo Ferré en « recréant » tel quel cet extraordinaire récital, Bobino 69, en mettant mes pas dans les siens, ma voix dans la sienne, sans rien changer à l’ordre des chansons qui contient toute la « dramaturgie » secrète du spectacle et en me laissant hanter par mes souvenirs 133 de lui et de moi à vingt ans, en ce temps où « la révolution venait d’être mise, pour longtemps, à glander ». Christophe Brillaud, depuis sept ans déjà « mon » magique pianiste et frère musical et qui connaît son Léo Ferré comme personne, m’accompagnera une fois encore dans cette aventure. Mich e l H e r m o n


134

Tu Tu ne ne dis dis jamais jamais rien rien Mais Mais tu tu luis luis dans dans mon mon coeur coeur Comme Comme luit luit cette cette étoile. étoile. Avec Avec ses ses feux feux perdus perdus Dans Dans des des lointains lointains chemins chemins Tu Tu ne ne dis dis jamais jamais rien rien Comme Comme font font les les étoiles. étoiles. Tu Tu ne ne dis dis jamais jamais rien rien

Léo Léo Ferré Ferré

 Héritier fidèle d’une certaine chanson française, Hermon n’en impose pas moins sa personnalité, homme de scène et de texte, tout en intelligence vive et en sensibilité à fleur de peau, formé à l’école du 135 théâtre.  La Croix 


Jean

LAmbert-wild 136

MOn AMOUREUX nOUEUX POMMIER à voir en famille

20, 21 mars

( à partir de 8 ans)

+ séance scolaire le 20 mars

137


Mon Amoureux noueux pommier, c’est l’histoire d’un arbre évidemment. Un pommier qui entame son dernier cycle de vie, avant de retourner à la terre. Il s’orne au printemps de fleurs parfumées, puis de lourds fruits juteux comme jamais il n’en a auparavant fait éclore. Des oiseaux mangent ses fruits, ne laissant qu’une pomme, amoureuse de son pommier. Elle passera l’automne avec lui avant de tomber de l’arbre en hiver 138 pour rouler plus loin. Pourtant cette pomme contient des graines et la vie même de ce pommier. Elle est alors prête à recommencer un cycle. C’est l’histoire que nous racontera Chiara Collet au son des Quatre saisons de Vivaldi. Par différents jeux d’optique, presque magiques, l’arbre évoluera, se transformera, laissant apparaître ses branches, ses fleurs, ses pommes...

Un ingénieux dispositif visuel transforme progressivement en arbre la narratrice de ce récit à la symbolique puissante, mais au discours poétique, simple et imagé. Une belle leçon de transmission, qui offre aux plus jeunes une lumineuse réponse à des questions essentielles. I s . Ca - Th éâtr e Co nte m po rain . n et n ov. 2 01 2 Une fable de Jean Lambert-Wild, Stéphane Blanquet, Jean-Luc 139 Therminarias, Léopold Frey et François Royet Texte et direction Jean Lambert-Wild Musique Jean-Luc Therminarias et Léopold Frey Images François Royet Images 3D Loriel Verlomme Lumières Renaud Lagier Scénographie Jean Lambert-wild et Stéphane Blanquet Assistant à la scénographie Thierry Varenne Costumes Annick Serret-Amirat Accessoires Olive Maquillage Emmanuelle Verani, Catherine Saint-Sever Direction technique Claire Séguin Régie générale Gonzag Diffusion sonore Léopold Frey Régie son Christophe Farion Régie vidéo Frédéric Maire, Élise Fernagu Régie Lumières Renaud Lagier, Martin Téruel, Jérôme Houles Régisseur de scène Serge Tarral Régisseur de scène tournage François Le Saint Chef électricien tournage Didier Rolot Décor et costumes réalisés par les ateliers de la Comédie de Caen sous la direction de Benoît Gondouin Réalisation des costumes Antoinette Magny, Sophie Ongaro Peintre Décorateur Patrick Demière Réalisation des marionnettes Luis Enrique Gomez Machinistes constructeurs Bruno Banchereau, Hubert Rufin, Pierre-Amaury Hervieu, Serge Tarral, David Marrain Apprentis Alysée Goudard, Marie Lelievpre Avec Chiara Collet et la participation d’Aimée Voix Marcel Bozonnet

La cohorte des damnés Charlotte Brouard, Chiara Collet, Lôrent Creveuil, Élise Fernagu, Hélène Fourez, Nicolas Girault, Benoît Gondouin, Lorenzo Malaguerra, Aurélia Marin, David Marrain, Olive.


LES MAGICIENS 140

oktob re à voir en famille

création

25, 26 mars durée 1 h10

141


Trois personnages évoluent dans un univers abstrait qui tord le cou à notre perception du réel. Le noir y est la couleur par défaut. La maladresse témoigne de leur inadaptation, la magie de leur 142 disponibilité au possible. Ce trio, comme un corps céleste orbitant autour d’une table, nous émeut par ses fausses maladresses, nous ébaubit, nous suspend, nous happe.

Il joue sur de multiples émotions, des contorsions extraordinaires, des équilibres et des manipulations dessinés par une technique de cirque de haut niveau. Sur le fil, comme des enfants, nous 143 respirons cet éphémère moment de poésie, avec Yann Frisch, champion du monde de magie et ses compagnons.

Auteurs, interprètes Eva Ordonez Yann Frisch Jonathan Frau Mise en scène Florent Bergal Regard extérieur magie Raphaël Navarro Régie lumière Yannick Briand Régie plateau Louise Bouchicot


LES MAGICIENS 144

scorpè ne À L’ENVERS

28, 29 mars

( à partir de 12 ans)

création

145


Le premier spectacle de magie mentale de Scorpène, Réalité non ordinaire se proposait de questionner notre perception du réel. Qu’est-ce que la réalité ? De quoi sommes-nous vraiment certain ? Suivons-nous plusieurs chemins ou un seul ? Aujourd’hui, Scorpène le mentaliste propose une création autour de la langue 146 des oiseaux, une méthode utilisée depuis 7000 ans par les alchimistes pour se transmettre des secrets de fabrication. Une magie des mots, une découverte du sens caché, une poésie du langage qui donne à entendre mais surtout à expérimenter. Ce spectacle est à la fois une expérience intime et universelle.

À L’Envers est un nouveau voyage hors du temps et hors de nos croyances les plus affirmées, où les sons les plus imperceptibles guideront notre inconscient pour surprendre et se jouer de notre conscient. Le médium n’est pas un voyant, c’est 147 quelqu’un qui n’est pas tout à fait dans un monde et pas tout à fait dans un autre. « Il est entre ». Sco r pè n e

Conception, interprétation Scorpène Mise en scène Serge Dupuy Création sonore Massimo Pupillo Musique Katia Labèque Lumière Jérome Jouvent Vidéo Scorpène.


RAcine  / Laurent

148

Brethome Bé réNICE théâtre

du 9 au 12 avr. durée 1 h50 + séance scolaire le 10 avr.


150

151


« La pièce s’ouvre sur une fête mondaine... Le champagne coule à flots, les portes vitrées laissent transparaître une décadence bourgeoise qui ne s’exprime que dans l’excès.... Et Bérénice s’enivre. Titus, l’homme qu’elle aime, vient d’accéder à la fonction d’empereur... Je crois que pour monter une pièce classique aujourd’hui il est nécessaire d’interroger la frise du temps qui la relie au 152 présent. Trouver la clef dramaturgique qui justifie l’urgence de monter Bérénice fut pour moi assez évident : nous vivons dans une société où la presse à scandale, qui relate les folles et banales histoires des puissants de notre monde, vend chaque semaine un peu plus de papier. Voilà pourquoi Bérénice est une pièce contemporaine. Elle ne fait que raconter de manière plus poétique ce que nous pouvons observer au quotidien dans différents médias. Bérénice, Titus

et Antiochus auraient pu s’appeler Carla, Cécilia, Nicolas, Sylvio, Barack ou Dominique. Il ne s’agit donc pas pour moi de faire du neuf avec du vieux... mais plutôt de porter sur le neuf un regard ancien. » La u r e nt B RETHO M E

Le menteur volontaire brûle les planches avec son adaptation de Bérénice, le chef d’œuvre de Racine. Un exploit. Une mise en 153 scène portée par une prouesse d’acteurs. Le public ne s’y trompe pas. Immobile et silencieux, il écoute, médusé, la réussite.  C.S . – Le Co u r rie r d e l’O u est Fév. 2011 Mise en scène LAURENT BRETHOME Ce spectacle est dédié à Madeleine MARION Avec Fabien ALBANESE, Thomas BLANCHARD / Thomas MATALOU, François JAULIN, Thierry JOLIVET, Sophie MOUROUSI, Julie RECOING, Philippe SIRE Assistante mise en scène Anne-Lise REDAIS Stagiaire mise en scène Carole MELZAC Conseiller dramaturgique Daniel HANIVEL Conseiller chorégraphique Yan RABALLAND Scénographie Julien MASSÉ Lumières David DEBRINAY Costumes Quentin GIBELIN Création musicale Antoine HERNIOTTE Régie générale Gabriel BURNOD Vidéo (teaser) Adrien SELBERT Photographies Élodie MAUBRUN et Gérard LLABRES Fabrication décor Ateliers du Grand T – Nantes


GDRA 154

L’Ate lie r d’AnA performance

17, 18 avr.

durée 50 min.

L’Atelier d’Ana est un portrait en spectacle vivant d’Ana Maria Ramal Zambrano, originaire des montagnes de Huancayo vers Lima et ayant voyagé en France pour ouvrir un garage près de Toulouse. Le GdRA évoque et raconte Ana au cours d’une installation d’objets débutant par la visite d’un moteur. Le guide prolixe en paroles invite ensuite le public pour un temps de lecture et de sons partagés avant que le corps 155 libéré d’une chorégraphie au trampoline ne vienne raconter l’irréductible de la personne engagée, fracturée, réunie. Le récit se concentre sur le parcours d’Ana, femme émigrée, étrangère, mécanicienne. Le nœud de la dramaturgie fusionne avec l’histoire rocambolesque et émouvante du projet d’Ana : ouvrir son propre garage. Une enquête et une création du GdRA avec Julien Cassier, Sébastien Barrier, Christophe Rulhes Conception, texte et mise scène, musique Christophe Rulhes Chorégraphie Julien Cassier Images et sons le GdRA Régie générale David Löchen


156

157


Joris MAthieu COSMOS

158

d’Après le romAn éponyme de Witold Gombrowicz théâtre, vidéo

création

Au carrefour de la science fiction, du théâtre, des arts numériques il y a un metteur en scène époustouflant : Joris Mathieu. Avec Cosmos il va utiliser l'illusion d'optique qui est le grand principe de son théâtre, Cosmos est construit comme une histoire policière. Comme un rébus avec des flèches à suivre, des lettres à mettre sur des traits, des indices à faire converger, des chiffres. Toutes chose qui vont s'assemblercomme comme une enquête, s'ordon159 ner. À la fois metteur en scène et scénographe , Joris Mathieu crée un théâtre aux images étonnantes transformant le plateau en fantastiques machines à merveilles. La scène est chez Joris Mathieu comme un écran de cinéma doué de profondeur. J - P Th - R u e 89 fév. 2012

23, 24 avr.

Adaptation, scénographie et mise en scène Joris Mathieu Avec Philippe Chareyron, Vincent Hermano, Rémi Rauzier, Marion Talotti (distribution en cours) Musique Nicolas Thévenet Lumière et scénographie Nicolas Boudier Création vidéo Loïc Bontems, Siegfried Marque


160

161


162

NAtAchA Mercier HĂŠve l installation, performance

crĂŠation

Du 13 au 17 mai

163


8

164

8 8 8

8

Cacher pour mieux montrer... un jeu savant entre le plein et le vide, Natacha M ercier

8

8

8 8

D’emblée dans mes peintures, on ne voit pas tout de suite ce dont il s’agit ; on ne voit « rien », puis on ressent « tout ». Le théâtre Sorano propose une carte blanche à Natacha Mercier. La plasticienne brute comme un diamant, fragile comme du cristal et merveilleusement rayonnante nous présentera une série de toiles intitulée Hével, mot hébreu traduit par « vanité » et « buée, souffle d’air, vapeur ». Hével amuse et inquiète 165 à la fois ; des formes apparaissent, se laissent deviner pour s’évanouir l’instant d’après. Cette première impression de ne rien voir nous interroge… Natacha Mercier présentera par ailleurs une installation in situ durant une semaine sur le plateau du Sorano. Et là c’est son humeur qui déterminera le programme, mais on peut imaginer qu’il y aura au moins une voiture et beaucoup de dérision.


En co-réalisation avec le Théâtre du Capitole

25, 28, 29 juin 2, 4 juil.

BenjAmin BRitten 166

LE PETIT RAMOnEUR Un divertissement pour les jeunes gens, op. 45 sur un livret d’Eric Crozier créé le 14 juin 1949 au Jubilee Hall, Aldeburgh

théâtre

création

Du 25 juin au 3 juillet

séances scolaires 26, 27 juin, 1er, 3 juil. à partir de 10 ans durée 1 h20

Le Petit Ramoneur est à l’origine un opéra où le public est amené à participer ! La Chanson du ramoneur est tout 167 d’abord répétée par les spectateurs avec le chef d’orchestre. Elle est ensuite entonnée par les chanteurs solistes de l’opéra. Les enfants d’un village vont aider Sammy, un apprenti ramoneur martyrisé par ses deux maîtres, à se cacher puis à fuir. À l’occasion de ce spectacle intitulé Faisons un opéra ! dont la deuxième partie Le Petit Ramoneur est l’un des rares opéras « interactifs » de l’histoire, le Théâtre du Capitole joint


ses forces à celles des théâtres Sorano et Jules Julien. Les enfants des écoles primaires, des collèges et des lycées de la Ville de Toulouse participant à l’élaboration de ce spectacle pour tous ne seront plus seulement les simples spectateurs 169 de la pièce mais également les acteurs, dans une démarche qui s’inscrit dans la programmation d’activités éducatives du Théâtre du Capitole et du théâtre Jules Julien, destinée au public scolaire.

W

Le vieil hibou quitta nt son nid s ’e n va c ha sse r rats et sou ris e n répéta nt son triste c ri : Touwou ! Touwou ! Touwou ! Touwou ! Et le h é ron, tout maig re et sec Ente nd pe rc h é su r le va rec h s, Il ouvre a lors son la rge bec : ( na sa l) Kaaa h ! Kaaa h ! Kaaa h ! Kaaa h !

168

Be nja m i n Britte n

Direction musicale Christophe Larrieu Mise en scène Caroline Bertran-Hours, Orchestre des jeunes du Capitole Avec la participation des élèves des écoles primaires, des collèges et lycées de Toulouse


170

Le s 48h du Sora no

Les 48h du Sorano vont prendre de l’ampleur. Il sera question du Brésil et d'Émilio de Mello, acteur et metteur en scène carioca. 171 Nous vous donnerons des nouvelles à la rentrée. À suivre…


les artistes associés Les théâtres sont les lieux par excellence où les artistes peuvent répéter et finaliser leur création. Nous avons le plaisir de partager les plateaux avec un certain nombre d’entre eux la saison prochaine. Nous avons aussi le plaisir de les accompagner dans leur travail. Qu’ils 172 soient ici remerciés de leur confiance… Ber trand Betsch, C ie Oktobre, L’Emetteur Cie, Coraline Lamaison et Jef Odet sont artistes associés à la Saison 13/14 des théâtres Sorano-Jules Julien.

LES ATELIERS DE JULES JULIEN – L’ÉCOLE DE L’ACTEUR La transmission au théâtre Jules Julien : près de deux cents participants, jeunes et adultes s’engagent chaque année dans un projet de création. Ils deviennent aussi, cette saison, les ambassadeurs des spectacles programmés.

173


Inscriptions - Renseignements À partir du lundi 2 sept. sur place ou par téléphone au 05 81 917 904 Du lun. au ven. de 8 h 30 à 13 h et de 14 h à 16 h 30. Jusqu’en décembre, les séances de travail s’orientent vers la constitution des groupes et les règles élémentaires du travail de l’acteur (confiance, écoute, espace, voix, apprentissage des fondamentaux du jeu de 174 l’acteur…) ainsi que l’exploration d’une œuvre issue de la programmation. Les travaux seront livrés sous des petites formes, dans le cadre de l’école du spectateur, une fois par trimestre. À partir de janvier, chaque groupe se consacre à son projet qui sera présenté dans des conditions professionnelles en mai et juin 2014 au théâtre Jules Julien. Le thème commun de cette saison est le théâtre hispanique . De Miguel Cervantès à Rodrigo García ou de Jorge Luis Borgès à Sergi Belbel, nous aurons toute latitude pour découvrir et faire découvrir de nouvelles œuvres.

Ateliers « Jeune théâtre » Les mercredis de 14h à 16h et de 16h à 18h Dirigés par Jacques Chiltz et Jean-Paul Fauré

Sessions de création « Jeune public » Dirigés par Jacques Chiltz et Monique Marty Toussaint : Stage de découverte et sensibilisation (du 21 au 23 octobre) Mars : Stage de création (du 3 au 6 mars) Juillet : Stage de création « hors les murs » (du 7 au 10 juillet)

Studios de recherche et de création théâtrale Adultes Lundi de 19h à 22h Dirigés par Jacques Chiltz Mardi de 19h à 22h Dirigés par Monique Marty

175


Le temps deS festivAlS PrintempS 2014 Fidèle à sa vocation de soutien aux pratiques de théâtre amateur, le théâtre Jules Julien reconduit ce printemps l’accueil et l’organisation de plusieurs festivals.

Les règles du jeu 176

Festival Collège et Lycée.

FITE Festival International de théâtre d’enfants et de jeunes.

Productions des Ateliers et Studios du Théâtre Jules Julien Festis 2014

8e édition du Festival de Théâtre Interentreprises. La bibliothèque de Rangueil est partenaire du théâtre Jules Julien et propose, les soirs de spectacle, les œuvres des auteurs joués.


en PRATiQue 177


Vous êtes abonné, spectateur d’un jour, responsable d’un groupe, d’une association, d’un comité d’entreprise, vous avez envie de découvrir ou de faire découvrir le théâtre et ses petits secrets de fabrication : assister à une répétition, rencontrer le metteur en scène… L’équipe des théâtres Sorano-Jules Julien vous accompagne dans vos choix et vous apporte conseils et outils.

RenconTronS -nouS !

Julie Guetrot 05 81 917 905 julie.guetrot@mairie-toulouse.fr

Karine Chapert 05 81 917 906 karine.chapert@mairie-toulouse.fr

ConTAcTS

Ouvert une heure avant et après les représentations, pour boire un verre ou un café, rencontrer metteurs en scène et comédiens.

Le café

Se tenir informé de vos sujets préférés n’a jamais été aussi facile, rejoignez-nous sur Facebook et recevez nos messages en nous suivant sur Twitter .

www.sorano-julesjulien.toulouse.fr

Retrouvez toute l’actualité des théâtres Sorano et Jules Julien sur le site

Le théâtre est à vous

178

179


Contacts page précédente

Ces ateliers pédagogiques gratuits, animés par des professionnels ont pour objectifs de permettre l’initiation et la sensibilisation des jeunes aux divers langages artistiques grâce à des démarches concrètes de rencontres, et de développer les pratiques et la fréquentation d’un lieu culturel.

et représentations » au programme de français de la classe de première

Proposer une pratique théâtrale amateur à partir d’un projet de création.

Accompagner les élèves des collèges et lycées dans la rencontre avec les œuvres présentées.

Faciliter la découverte du milieu artistique aux plus petits par le biais du Parcours Culturel.

Le projet pédagogique de Jules Julien est un projet d’éducation artistique, confié par la Ville de Toulouse, dont l’ambition est la découverte des œuvres classiques et contemporaines et le désir de susciter l’envie d’aller au théâtre. Il se définit en trois axes de travail :

À juleS julien

Parcours cuLturels

• d’assister aux répétitions • de découvrir les théâtres « côté coulisses » au cours de visites guidées en compagnie d’un régisseur • de participer à une rencontre débat avec le metteur en scène et les comédiens, notamment dans le cadre de l’objet d’études « Textes

Autour des résidences et des spectacles, en complicité avec les équipes artistiques accueillies, les professeurs et leurs élèves ont la possibilité :

ATeLieRs PédAgogiQues

180 181


• Théâtre du Capitole : « La voix chantée et la voix parlée »

• Musée Labit : « Le Théâtre d’Asie et le masque »

• Musée Saint Raymond : « Histoires extraordinaires et magiques des dieux et des déesses »

Les Parcours Culturels croisés avec d’autres structures culturelles :

• Le 20 mars à Jules Julien : Mon Amoureux noueux pommier (à partir de 7 ans)

• Les 24 et 25 février 2014 à Jules Julien : Le Vilain petit canard (à partir de 3 ans)

• Le 17 décembre à Jules Julien : Peau d’âne (à partir de 8 ans)

• Les 7 et 8 décembre à Jules Julien : Mooooooooonstres (à partir de 3 ans)

L’accompagnement du projet de création en proposant un regard sur les œuvres programmées pour le jeune public :

La découverte et la sensibilisation aux techniques du jeu théâtral.

Au choix :

avec le milieu artistique (structures et acteurs).

Il s’agit de favoriser la rencontre des élèves de primaire

Parcours avec les élèves de primaire

182

183


cAlendRieR

Une approche pratique du Mariage de Figaro de Beaumarchais est proposée aux enseignants et leur classe désireux d’expérimenter scéniquement les situations de cette œuvre (scolaire le 23 janvier au Sorano).

Parcours lycéens

Outre la reconduction des « Règles du jeu » qui fait se rencontrer les classes de collèges de Toulouse sur un thème commun, le théâtre Jules Julien propose une approche pratique du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. (scolaire le 5 décembre au Sorano).

Parcours collégiens

184


Septembre

j 5 Le Songe… 14 h 30, 20 h v 6 Le Songe… 20 h s 7 Le Songe… 20 h m 10 Démons 19 h v 13 Orlando 20 h s 14 André Dussollier 20 h d 15 André Dussollier 16 h m 17 Peau d’Âne 14 h 30, 20 h m 18 Peau d’Âne 20 h

Décembre

m 1er L’Île solaire 20 h j 3 Tout Dostoïevski 14 h 30, 20 h v 4 Tout Dostoïevski 14 h 30, 20 h s 5 Tout Dostoïevski 14 h 30, 20 h j 10 Desproges 20 h v 11 Desproges 20 h s 12 Desproges 20 h v 18 Charlotte Rampling 20 h s 19 Charlotte Rampling 20 h

Octobre

s 28 Gaïa Global Circus 20 h d 29 Gaïa Global Circus 16 h, 20 h

186 187

Janvier

m 7 Blast # 2 20 h m 8 Blast # 2 20 h j 9 Blast # 2 14 h 30, 20 h v 10 Blast # 2 20 h s 11 Blast # 2 20 h d 12 Blast # 2 20 h m 14 Cabaret Joe de Paul 20 h m 15 Cabaret Joe de Paul 20 h j 16 Cabaret Joe de Paul 20 h v 17 Cabaret Joe de Paul 20 h s 18 Placebo 20 h d 19 Placebo 16 h

Novembre

m 6 Jane Birkin 20 h j 7 Jane Birkin unique 20 h j 7 Mooonstres 10 h, 14 h 30 v 8 Mooonstres 10 h, 14 h 30 s 9 Mooonstres 20 h v 15 Bertrand Betsch 20 h m 20 Vulnérables 20 h j 21 Vulnérables 20 h v 22 Vulnérables 20 h j 28 les Chiens de Navarre 20 h v 29 les Chiens de Navarre 20 h s 30 les Chiens de Navarre 15 h


20 h

20 h

Février

m 13 Hével m 14 Hével j 15 Hével v 16 Hével s 17 Hével

Mai

m 9 Bérenice j 10 Bérenice v 11 Bérenice s 12 Bérenice j 17 L’atelier d’Ana v 18 L’atelier d’Ana m 23 Cosmos j 24 Cosmos

20 h

20 h

20 h

20 h

20 h

20 h

20 h

14 h 30, 20 h

perf./install.

perf./install.

perf./install.

perf./install.

perf./install.

Avril

m 4 Nunzio 20 h appart m 5 Nunzio 20 h appart j 6 Nunzio 20 h appart v 7 Nunzio 20 h s 8 Nunzio 20 h v 14 Isabella Rossellini 20 h

20 h

20 h

20 h

14 h 30, 20 h

Janvier

m 21 Beaumarchais m 22 Beaumarchais j 23 Beaumarchais v 24 Beaumarchais s 25 Beaumarchais m 28 Bertrand Belin

188 189

10 h, 14 h 30

25 26 27 28 29

1 2 3 4

m j v s d

m m j v

juillet

Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur

juin

Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur Le Petit Ramoneur

20 h

14 h30

20 h

14 h30

15 h

20 h

14 h30

14 h30

20 h

m 19 Michel Hermon 20 h j 20 Mon amoureux... 14 h30, 20 h v 21 Mon amoureux... 20 h m 25 Oktobre 20 h m 26 Oktobre 20 h  v 28 À l’envers 20 h s 29 À l’envers 20 h

Mars

20 h 10 h, 14 h 30

Février

j 20 Au temps où... l 24 Le vilain petit c. m 25 Le vilain petit c.


25 €

3,5 € pour les - de 16 ans 10 € pour les adultes

Le Petit Ramoneur

exposition entrée libre / Performance 5 €

Au temps où les arabes dansaient 10 € Installation de Natacha Mercier :

Pass valable sur l’intégralité des spectacles présentés durant cet évènement : 15 € tarif plein / 10 € tarif réduit

Le théâtre confié aux Chiens de Navarre

le 6 novembre tarif unique

Gaïa Global Circus 10 € L’Île solaire 10 € Tout Dostoïevski 5 € Jane Birkin Arabesque

Tarifs exceptionnels hors abonnement

(- 27 ans, étudiants, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA ou AAH)

Mini 10 €

nominatifs (sauf sur spectacles à tarif exceptionnel)

90 € carnet de 6 billets non

Abonnement libre

16 €

3 spectacles minimum Réservé aux - 27 ans, étudiants, demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA ou AAH. Arabesque en 4e spectacle :

8 € par place

Abonnement Mini*

18 €

3 à 5 spectacles Arabesque en 4e spectacle :

14 € par place

Abonnement 3 spectacles*

12 € par place Arabesque 18 €

Plein 18 € Réduit 16 € (CE, Carte Toulouse Culture, carte d’invalidité / 80%)

Abonnement 6 spectacles*

Tarifs individuels

* sur présentation d’un justificatif * Possibilité de paiement en trois fois.

La carte Toulouse Culture est vendue au théâtre Sorano.

8 €

Tarifs collèges, lycées et écoles supérieures

Écoles maternelles et primaires

4 €

Tarif écoles

(Valable pour tous les spectacles sauf Arabesque)

10 €

Pour les accompa -gnants d’un enfant de - de 16 ans

Tarifs et abonnements

190 191


Parking payant place des Carmes

En voiture

Ligne B, station Carmes ou Palais de Justice

En métro

Ligne 1 et 29 arrêt Jardin Royal Ligne 2 arrêt Ozenne Ligne 10, 78 et 80 arrêt Grand Rond

En bus

35 allées Jules Guesde 31000 Toulouse

Venir au théâtre Sorano

* Par correspondance : chèque libellé à l’ordre du Trésor Public, accompagné d’un justificatif pour les personnes bénéficiant d’une réduction.

info.sorano-julesjulien@mairietoulouse.fr

* Par mail :

est ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 13 h et de 14h à 16 h 30 Fax 05 61 52 66 47

Le standard administratif 05 81 917 904

* Par téléphone 05 81 917 919. Du mardi au samedi de 13 h à 19 h. Le règlement peut être effectué par téléphone avec une carte bancaire.

* À l’accueil du théâtre Sorano du mardi au samedi de 13 h à 19 h.

Réserver vos places

Les théâtres sont accessibles aux personnes se déplaçant en fauteuil, merci de nous le signaler lors de votre réservation.

Ligne B, station St Agne, Souazelong ou Rangueil + 10 min. à pied

En métro

Ligne n°2

En bus

Rocade sortie 23 (Le Busca)

En voiture

6, avenue des Écoles Jules Julien 31400 Toulouse

Venir au théâtre Jules Julien

Accès et accueil

192 193


L A G A RO N N E

Pont St-Mich el

uf t Ne Pon

M

ées All

Gde

Bd d u Ma réc h al StRue el Mich Av

Alphonse Juin Av d

St Agne

M

an Gr d

S URS De l’

eL at t re d

Ju ules

Av J

eT assigny

lien Sortie 23

ell

ois

em

sD

de

Jules Julien

lée

Al

Av J

Av de StEx

M

Rangueil

M

Saouzelong

es

up ery

Pujol

Ri eu x

mille

ea n

Av C a

val

Bd des récollés

Gu

e esd

Sorano

Jul

es

Carmes

M

François Verdier Rue de Metz

Rond

Palais de Justice

M

Bd

t rno Ca

Esquirol

194

M

M Capitole

B Bd

ul-Dor iffo Gr d r a ern

ée ran iter I DI Méd a l UM de AL D Bd N A LE C

195


Prod. Les Visiteurs du Soir – Théâtre

Arabesque/ Jane unique

© Roger Parry Gallimard

Les rendez-vous du Marathon des Mots

Productions Les Visiteurs du Soir © Sylvie Lancrenon

Danses Nocturnes et Yourcenar/ Cavafy

Production Comédie-Française, Studio-Théâtre. © Cosimo Mirco Magliocca, coll. Comédie-Française

La seule certitude…

Production Le Panta-théâtre La compagnie est conventionnée par le Ministère de la Culture – Direction Régionale des Affaires Culturelles de Basse-Normandie, le Conseil Régional de BasseNormandie, le Conseil Général du Calvados – ODACC, la Ville de Caen. Avec le soutien de l’ONDA © DR

Tout Dostoïevski

Festival Why Note © Ina René Pichet.

Commande de La Muse en Circuit (2008) avec le soutien de l’Etat. Co-production Ina-GRM, GRAME,

L’Île Solaire

Chargée de production et de diffusion Gaëlle About Coproduction La Comédie de Reims Festival Reims Scènes d’Europe Festival de la Novela, Toulouse Soutiens DRAC Ile de France (par le biais du compagnonnage avec la Compagnie les Rémouleurs) CNES, La Chartreuse Mairie de Toulouse Nature Addict Fund The Bayerischer Rundfunk Imagine 2020 Dates de création 28 et 29 septembre 2013 : Théâtre Sorano, Toulouse (Festival de la Novela)

Gaïa Global Cirkus

Prod. Zanzibar Cirque Farouche – Jef Odet. Coprod. Marion Verd Coproduction Théâtre Sorano Jules Julien © Patrice Nin

Les Récréations

Compagnie conventionnée par la Région Limousin et par le Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Limousin. Avec la participation du DICRéAM Ministère de la culture et de la communication, CNC, CNL.

Le Songe d’une nuit d’été

Production déléguée Le Grand Gardon Blanc Coproduction Théâtre de Gennevilliers – CDN de Création Contemporaine, Maison des Arts de Créteil, Les Spectacles Vivants – Centre Pompidou Paris, Théâtre de Vanves – Scène conventionnée pour la danse, Parc de la Villette dans le cadre des résidences d’artistes 2011 Avec le soutien de l’ADAMI © Chiens de Navarre / Philippe Lebruman

Le Théâtre confié aux Chiens de Navarre

Régional Midi-Pyrénées, Ville de Toulouse, Conseil Général de la Haute-Garonne, Institut Français Mécénat Sport session © Gilles Vidal

Production C* LA MAISON Coproduction Théâtre Sorano – Jules Julien (en cours) Soutiens : L’ADC de Genève, Partenaires Ministère de la Culture et de la communication - DRAC Midi-Pyrénées, Conseil

Vulnérables

Coproduction Théâtre Sorano Jules Julien © DR © Stéphane Merveille

Bertrand Betsch

Label Brut, collectif associé au Carré, Scène Nationale de Château-Gontier, est conventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Pays de la Loire – et subventionné par le Conseil Régional des Pays de la Loire et le Conseil Général de la Mayenne. © Sébastien Lefebvre

Mooooooonstres

Sorano Jules Julien © Les Visiteurs du Soir/ Franck Laguilliez

CRéditS

196

197

Prod. Zanzibar Cirque Farouche – Jef Odet. Coprod. Marion Verd. Coréalisation Ville de Dole –

Blast #2

Production déléguée La Compagnie Coproduction La Compagnie, Théâtre d’Ivry Antoine Vitez, Théâtre des Quartiers d’Ivry, Scène nationale Petit-Quevilly/Mont-Saint-Aignan Avec l’aide à la production d’Arcadi En association avec la MC93 – Bobigny © Ronan Thenadey

Peau d’âne

Prod. Les Visiteurs du Soir © C. Perrin/ BestImage

André Dussolier

Avec le soutien du CNV, de L’ADAMI et de la SPÉDIDAM, de la Région Midi Pyrénées, du Conseil Général de Haute Garonne, de la Mairie de Toulouse, et de La Maison des Écritures de Lombez.

Orlando

Ombres-Blanches, TNT-Théâtre National de Toulouse Midi-Pyrénées

Avec le soutien Drac MidiPyrénées, Conseil régional MidiPyrénées, Conseil général de la Haute-Garonne, Ville de Toulouse Avec la participation Librairie

Démons

Coproducteurs La Scène Nationale d’Aubusson / Théâtre Jean Lurçat, Le théâtre / Scène Nationale de St Nazaire, le Théâtre de Villefranche, le Granit / Belfort, leThéâtre de l’Union, C.D.National du Limousin, Dieppe Scène Nationale, l’Espace Jean Legendre / Compiègne, le Grand Logis / Bruz, le Théâtre Cinéma Paul Eluard – scène conventionnée de Choisy-le-Roi, et le Théâtre de Privas. Avec le soutien du Théâtre de Poche / Hédé, des Nuits Carrées et de la Fondation Hartung Bergman / Antibes. ©Philippe Laurençon


Production Comédie de Caen – Centre Dramatique National de

Mon amoureux noueux pommier

Prod. Les Visiteurs du Soir

Michel Hermon chante Léo Ferré (Bobino 69)

Avec le soutien de la Mairie de Blagnac, du Conseil Général de la Haute-Garonne et d’OdyssudBlagnac. Ce spectacle bénéficie de l’aide à la diffusion en région Midi-Pyrénées. © Marc Mesplié

Le Vilain petit canard

Production La Compagnie de SOI Coproduction le 104 – CENTQUATRE, Marseille-Provence 2013, Centre chorégraphique de Montpellier, CDC Toulouse-Midi Pyrénées, la Filature, WIP Villette Coproduction en cours.

Au temps où les arabes dansaient

Prod. Les Visiteurs du Soir © André Rau

Green Porno

Coproduction Théâtres Sorano Jules Julien, autres en cours

Nunzio

© Philippe Lebruman

Parcs

Production : Compagnie Eulalie Coproduction : Centre Dramatique Régional de Rouen / Théâtre des deux Rives Avec le soutien du Conseil Régional de HauteNormandie, la DRAC HauteNormandie, le Théâtre de l’Ouest Parisien de Boulogne-Billancourt, la CAPE (Communauté d’agglomération des portes de l’Eure), de l’Espace Philippe-Auguste de Vernon et de l’ADAMI © Granger/ Perichon

Les 3 folles journées

Production Le menteur volontaire. Coproduction Le Théâtre de Villefranche (69),

Bérénice

Production Cirque-Théâtre d’Elbeuf, Pôle national des arts du cirque de Haute Normandie Coproduction Le Merlan, Scène Nationale de Marseille, Scène2 Productions. Production déléguée Scène 2 Production-Diffusion. © DR

À l’Envers

magique, Compagnie 14 : 20 / Le CENTQUATRE – Paris. Bourses et soutiens : Soutenu par Circus Next, programme européen coordonné par Jeunes Talents Cirque Europe, Pyrénées de cirque – Chemin de création, Les Migrateurs – associés pour les arts du cirque, Oktobre reçoit le soutien de la compagnie 14 : 20 Accompagnement : Studio de Toulouse / PACT – Pépinière de Arts du Cirque Toulousaine, dispositif mutualisé Lido – Grainerie © Pauline Dau

Production, diffusion Olivier Bourreau / Virignie Moy oktobre.prod@gmail.com Tél +33 6 08 40 62 43 Coproduction Transversales - scène conventionnée de Verdun, La Cité du Cirque (Le Mans), CIRCa - Pôle National des arts du cirque, (Auch, Gers, Midi-Pyrénées), Théâtres Sorano - Jules Julien (Toulouse), Circ queO! Résidences La Grainerie – fabrique des arts du cirque et de l’itinérance (Toulouse - Balma), Théâtres Sorano - Jules Julien (Toulouse), Transversales - scène conventionnée de Verdun, La Cascade – Maison des arts du Clown et du Cirque (Bourg Saint Andéol), CIRCa - Pôle Nationale des arts du cirque (Auch, Gers, Midi-Pyrénées), Cap Découverte, Ax-animation (Ax les Thermes), Harri Xuri (Louhosoa), La Cité du Cirque (Le Mans), Résident du Laboratoire d’expérimentation

Oktobre

Le théâtre Jules Julien fait son cabaret

Coproduction Théâtre Sorano Jules Julien © DR

Normandie Coproduction Théâtre National de Chaillot © Tristan Jeanne-Valès.

La Commanderie. Création Sept.déc 2011 La Commanderie de Dole. © DR

198 199

Coproduction Théâtre du Capitole, théâtres Sorano - Jules Julien

Le Petit Ramoneur

Acrylique sur toile, 60x85 cm – 2011

Hével © So Chic en pente douce,

Cosmos est un spectacle de la Compagnie Haut et Court coproduit par la Comédie de Saint-Étienne Centre Dramatique National, l’Arc scène nationale du Creusot, Les Célestins de Lyon, la Comédie de Caen CDN de Normandie, l’Espace Jean Legendre Théâtre de Compiègne scène nationale de l’Oise en préfiguration, La Méridienne Scène conventionnée de Lunéville, Le Trident Scène nationale de Cherbourg-Octeville, Le nouveau Relax de Chaumont, le Théâtre Sorano-Jules Julien de Toulouse (coproduction en cours) Joris Mathieu est un artiste « familier » de L’arc scène nationale Le Creusot

Cosmos

Cycle les Experts du Vécu Portrait performance n°1 Administration Frédéric Cauchetier Une production du GdRA, en partenariat avec L’Usine, lieu conventionné dédié aux arts de la rue à Tournefeuille, avec l’aide au projet du Conseil Régional de Midi-Pyrénées pour « Les experts du vécu ». Le GdRA est conventionné par la DRAC Midi-Pyrénées, le Conseil Régional Midi-Pyrénées et la ville de Toulouse. © Michel Vanden Eeckhoudt

L’Atelier d’Ana

Scènes de Pays dans les Mauges – Beaupréau (49), Le Grand T scène conventionnée LoireAtlantique (44) ; avec le soutien du Grand R scène nationale de La Roche-sur-Yon (85) Le menteur volontaire est en convention avec le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Pays de la Loire, la Ville de La RochesurYon et le Conseil Régional des Pays de la Loire. © Elodie Maubrun et Gérard Llabres


Céline Blondel

Production et diffusion

Monique Marty

Pédagogie Jacques Chiltz,

Direction Ghislaine Gouby

Karine Chapert

Communication et relations publiques

Monique Bressy, Hélène Congost, Jean-Paul Fauré

Administration

Dominique Fontanieu Pinol, Jedjiga Oudjani

Accueil compagnie et entretien

Nous remercions chaleureusement David Dillies et l’ensemble des techniciens intermittents qui participent au bon déroulement de la saison, tous nos partenaires, les étudiants qui nous accompagnent, Delphine Cordier et Boris Igelman les graphistes de Lazy Dog,

William Feller, Roland Rouquet, Alain Serres…

Technique Christian Alazard,

Standard Françoise Sicre

Julia Gondard

Secrétariat de direction

Relations publiques, accueil et billetterie Julie Guetrot

L’équipe du théâtre

Licence d’Entrepreneur de spectacles Régie des théâtres Sorano / Jules Julien : 1-10 50 166

Directrice de la publication Ghislaine Gouby Rédaction et iconographie Karine Chapert, Ghislaine Gouby et Julie Guetrot Avec la contribution de Fanny Batier et Monique Marty Graphisme Delphine Cordier et Boris Igelman, www.lazydog.fr assistés de Téo Nguyen Imprimerie Ménard

Nos Partenaires

202

203


Arth ur Rimbaud

U veRt, O bleu‌

A noiR, E blanc, I RouGe,


207

N.B.

206


208


www.sorano-julesjulien.toulouse.fr

05 81 917 919


Programme 13-14 Sorano Jules Julien  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you