Issuu on Google+

Saison 2014

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥ Air Saint-Pierre 50 ans de professionnalisme ≥ Vie municipale

≥ Éducation

≥ Vie locale

Des actions en faveur de l’environnement p. 03

École du Feu Rouge Des liens noués avec Terre-Neuve p. 06

Fête des Marins La tradition respectée p. 08 - 09

00]

écho des caps n° 1300 • vendredi 6 juillet 2012

© J.-L.Drake / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1374 20 juin 2014


École Municipale de Voile Activités Saison 2014 s

et Ado Enfants

Adultes (soir )

midi in prèst a a t m e le tin 12 ans s - ma t : 7 à : 8 à 12 an rès-midi s i m i t Op l’ap oile ans he à V Planc ran : 9 à 17 a Catam

Planche à Voile Catamaran Bateau Collectif « Macareux »

Stages à la journée • HB13 : de 9 à 12 ans • HB16 : de 13 à 17 ans du 21 au 25 juillet, 77 € / semaine • Planche à Voile : de 13 à 17 ans du 28 juillet au 1er août, 88 € / semaine

Forfait Ados et Adultes 1 à 15 séances au choix du 4 juin au 3 septembre

Pour les horaires détaillés consultez notre site : www.voilespm.org

Stage Printemps : du 4 juin au 5 juillet (5 séances) Inscription depuis le 15 mai 2014

Enfants et Ados : le mercredi de 14 h à 16 h 30 12 et moins : 44 € 13 ans et plus : 55 €

Raid

Adultes : « Macareux » le mardi de 17 h 30 à 20 h et le samedi de 14 h à 16 h 30 Prix à la séance : 19 €, ou suivant forfait du i ju

: br é em ét pt e se ag u 3 St llet a

7

Enfants et Ados : du lundi au vendredi 12 ans et moins : 44 € 13 ans et plus : 55 €

Enfants et Ados : le mercredi de 14 h à 16 h30 12 ans et moins : 44 € 13 ans et plus : 55 €

Stage automne : du 10 septembre au 8 octobre ( 5 séances)

e

Adultes : du lundi au vendredi de 17 h 30 à 20 h Prix séance : 19 € , ou suivant forfait

tamaran Planche à Voile, Ca Raid à la journée en on des cti fon en i, ed : le sam et bateau collectif 14 ans) de logiques (à partir conditions météoro

Modalités d’inscription

Pour toute les activités, la licence enseignement de Fédération Française de Voile est obligatoire (10,40 € par an.) Pour vous inscrire, vous devez fournir : • Un certificat médical d’aptitude à la pratique des sports nautiques. • Une attestation de natation (formulaire disponible à l’École de Voile). Pour la première inscription • Remplir le formulaire d’inscription (formulaire disponible à l’École de Voile). Pour plus de détails, n’hésitez pas à nous contacter : École de Voile B.P. : 4442 Quai Éric Tabarly Tél : 41 47 36 / Fax : 41 47 46 emvsp@cheznoo.net www.voilespm.org


vie municipale

© J.-L.Drake / V. S-P

≥ Des actions au service de l’environnement

Samedi 14 juin dernier, le Parking des Espaces Verts situé route du Milieu était « le centre névralgique » des actions en faveur de l’environnement initiées par la Municipalité de Saint-Pierre et ses différents partenaires associatifs.

© Collection Privée

Découverte du Service des Espaces Verts qui fait le maximum pour fleurir la Ville ; initiation et incitation au compostage, une façon simple, gratuite et naturelle de recycler les matières organiques ; opération « Île propre » pour nettoyer quelques sites pollués par des déchets de toutes sortes, emportés par le vent ou abandonnés volontairement au bord des routes… telles sont les trois actions qui ont mobilisé plus de cent vingt volontaires. La Mairie a distribué gants et sacs poubelles et mis à disposition un camion pour le ramassage auquel s’est ajouté le camion d’une entreprise privée. De son côté, le Service Propreté Urbaine continue cette semaine à dépolluer le site dit de l’Anse à l’Allumette, opération qui avait déjà commencé à l’initiative de quelques citoyens anonymes. •

≥ Imploseur à verre : les premiers essais concluants La collecte du verre est en pleine croissance depuis son lancement début avril. Le verre sera transformé en granulats pour les chantiers des travaux publics. L'entreprise Hardy SAS qui a obtenu le Marché de fourniture du matériel, a procédé aux premiers essais. Des réglages restent nécessaires pour optimiser le rendement du système. « Le résultat du broyage du verre est excellent, encore plus fin que nous l'espérions. De plus, la réduction de volume est de 5 pour 1 », souligne Martin Detcheverry, l’Adjoint au Maire chargé du Développement Durable. Le verre broyé sera vendu à la tonne au prix de 25 euros comme en ont décidé les Conseillers municipaux lors de leur dernière séance officielle. • écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[03


Fête de Saint- P

Le samedi 28 j Encore quelques jours de patience et vous pourrez découvrir l’exposition « Les Hivers d’Autrefois  », thème retenu cette année pour la 5e édition de la Fête de SaintPierre. En raison de l’élection législative partielle qui aura lieu le jour de la SaintPierre, le dimanche 29 juin, le lancement officiel de la Fête de Saint-Pierre a été avancé de 24 heures. Le Sénateur-Maire, Mme Karine Claireaux, les élus municipaux de la Commission Vie locale et Animation vous invitent donc le samedi 28 juin dès 18 heures à la Salle des Fêtes.

≥ « Les Hivers d’Autrefois » Depuis nos premiers appels à photos dans l’Écho des Caps en janvier dernier, nous avons reçu plusieurs centaines de photos et de documents qui seront regroupés dans un diaporama d’une durée d’une cinquantaine de minutes. Ce diaporama conçu par Cédric Lebailly sera diffusé en deux parties. Une cinquantaine de photos grand format 100 x 70 seront exposées dans la Salle des Fêtes et à l’entrée de la Salle dans un décor qui vous permettra de partager le temps de votre visite le vécu des habitants de Saint-Pierre lors des hivers d’antan où la neige était abondante et les rues souvent impraticables. Mais, l’hiver était aussi synonyme de loisirs en plein air avec des parties de hockey sur les étangs gelés et des glissades mémorables en luge dans les rues de Saint-Pierre. Plus dure était la remontée ! Malgré le confort souvent rudimentaire de l'époque, la population savait s’adapter pour affronter les éléments climatiques naturels. « Mais où sont les neiges d'antan ? » chantait Georges Brassens ; elles ne sont pas si loin que ça ! L’exposition «  Les Hivers d’Autrefois », le diaporama et les séquences vidéo seront visibles tous les après-midis du dimanche 29 juin au mardi 1er juillet de 15 heures à 22 heures en continu. L’accordéon de Robert Siegfriedt animera le lancement officiel, le samedi 28 juin, et les élus vous offriront un verre de vin en guise d’apéro. (À consommer avec modération !)

04]

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014


[ vie municipale ]

- Pierre 2014

8 juin dès 18 heures ≥ Un peu de lecture… Les hivers d’autrefois ont fait l’objet de très nombreux écrits que vous pouvez retrouver à la Bibliothèque municipale. Certains seront disponibles à la lecture durant l’exposition. Ainsi, par exemple, celui de Madame Henriette Bonin. Dans « Caniques et boules de romequin » publié en 1984, Madame Bonin a relaté plusieurs scènes de vie en hiver.

≥ PATINAGE, un texte de Madame Henriette Bonin L’hiver, les jours de beau temps, bien calmes, quand la neige étincelait au soleil sous un ciel d’une pureté glacée, c’était un plaisir, malgré le froid, d’aller patiner sur les étangs ; l’étang Héraut, le long de la route de Savoyard, était le plus fréquenté. L’ennui, c’est qu’il fallait s’asseoir sur la neige pour adapter les patins aux chaussures. On ôtait d’abord ses gants et on se gelait les mains. Ensuite, il fallait péniblement emboîter le talon du soulier entre les trois pinces de fer de l’arrière et placer la semelle entre les deux « oreilles » qui avaient pour mission de l’agripper lorsque l’on aurait serré « la clef » du milieu. […] Quelques années plus tard, les patins à vis firent leur apparition. Ceux-là ne faisaient qu’un avec la chaussure où ils étaient fixés à demeure. Quel progrès ! Mais ils coûtaient cher ! deux dollars, dix francs quatre-vingts, pensez donc ! Et je gagnais soixante-six francs soixante-six par mois. C’était un luxe que je ne pouvais pas m’offrir. Le hasard d’une philippine, faite au cours d’un bal – les bals duraient alors jusqu’à cinq heures du matin et comportaient souvent un repas à minuit – le hasard d’une philippine donc, fit que je les gagnai, ces inaccessibles patins qui me furent offerts par un généreux cavalier. Ils brillaient de tout leur nickel et les souliers, aux larges œillets ivoire et aux lacets blancs, m’allaient à merveille. À la ferraille, les vieux engins à clef, tout rouillés, qu’une camarade plus fortunée m’avait donnés à mes débuts dans la cour de l’école ! Nous étions alors en 1917 ou 1918 et, depuis quelques années déjà, c’est au « Skating Rink » que nous patinions. C’était une grande bâtisse de bois,

construite sur l’emplacement de l’actuel terrain de l’A.S.S.P. Il s’était bien démocratisé ce « rink » depuis l’époque où la seule riche bourgeoisie du pays : armateurs, gros commerçants, hauts fonctionnaires, le fréquentaient. Un abonnement pour la saison coûtait alors de soixante-cinq à quatrevingts francs par famille (douze à quinze dollars et plus si les enfants étaient nombreux). C’était un grand luxe que les pêcheurs, les ouvriers et les petits commerçants ne pouvaient pas se permettre. Ils se contentaient d’aller admirer le carnaval du Rink, l’événement de la saison, et il en valait la peine. Comme j’atteignais mes dix ans, j’y fus un soir avec une amie de ma mère. En attendant le défilé, nous nous joignîmes aux autres spectateurs qui se réchauffaient en tournant en rond sur les trottoirs de bois qui longeaient la piste. J’admirais la large étendue de glace, lisse et brillante, la loge ornée d’un drapeau tricolore où, tout à l’heure prendraient place les invités ; qu’ils étaient longs à venir !... Je m’impatientais un peu : l’attente n’a jamais été mon fort. Enfin les voilà, gouverneur en tête ! L’orchestre attaque une vibrante « Marseillaise », et, drapeau en tête, le défilé commence. Quand les dernières notes se sont envolées, tout ce beau monde s’assied et, l’un après l’autre, les couples s’élancent et glissent. Ce n’est bientôt sur la piste que paillettes qui scintillent, soies et velours qui châtoient dans le bruissement léger des patins rayant la glace. Puis, dans un élan de tout leur corps qui semble se soulever au rythme de la danse, les bras levés dans un geste d’envol, les meilleurs patineurs se mettent à valser. Leurs pieds effleurent à peine la piste en de

légers traits. Je ne suis plus à Saint-Pierre, mais dans un monde féerique où tout n’est que beauté. Ma mémoire d’enfant en est restée longtemps éblouie. Quand les mauvaises années arrivèrent, armateurs et commerçants, peu à peu désertèrent le « Skating Rink ». Il nous fut donc possible, pour la modique somme de 0,20 F (deux petites pièces de bronze de deux sous) d’y accéder à notre tour. Après souper, toute la jeunesse prenait gaiement le chemin de la patinoire. Le drapeau de la façade avait été hissé dans l’après-midi, donc la glace était prise. Dès l’entrée, c’est une bouffée de musique qui nous accueille. Nous nous dirigeons aussitôt vers une petite pièce baptisée pompeusement « salon des dames » où les messieurs, eux, ne sont pas admis. Bien au chaud, près du grand calorifère qui ronronne, j’ai vite fait d’enlever mes souliers, tout recouverts de neige, et de chausser les autres sans trop serrer les lacets ; et me voilà prête à prendre mon élan sur la piste où déjà quelques patineurs évoluent, entraînés par la musique des phonographes. Chers vieux airs ! Ils sont encore bien doux à ma mémoire. Des couples se forment et valsent. Venue trop tard au patinage, je suis bien incapable de les imiter. Mais un jeune homme s’approche, me demande de faire un tour avec lui. Bien soutenue par un bras solide, je sens que mon « coup de patin » s’affermit et je me laisse aller au plaisir de la vitesse : légèreté du corps qui semble libéré de la pesanteur, joie de l’air vif qui fouette les joues et vous fait vivre plus intensément ! De temps en temps, je souffle un peu. Allons faire un tour au « salon des dames » où la neige de nos patins achèvera de fondre. •

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[05


École du Feu Rouge Des liens noués et pérennisés avec Terre-Neuve

Railway Coastal Museum

Des échanges internationaux de proximité se sont enchaînés entre le collège Frank Roberts de Conception Bay South (près de St John’s) et l’école élémentaire du Feu Rouge pendant la période allant du 21 mai au 4 juin 2014 : 76 élèves y ont pris part, 36 de Saint-Pierre et 40 de Terre-Neuve. Ce sont les collégiens de l'école Frank Roberts de CBS qui ont « ouvert le bal » en séjournant à Saint-Pierre du 21 au 23 mai 2014. Au programme : tour de l’île et tour guidé de l’Île aux Marins, musée Héritage et musée de l’Arche, initiation à la pelote basque, natation au CCST. Les classes de Valérie Blonde et Flore Beaupertuis se sont ensuite rendues dans la région de St John’s, respectivement du 25 au 28 mai et du 1er au 4 juin 2014. Pendant la journée de classe, elles se sont déplacées, accompagnées de Wendy, l’intervenante en langue anglaise de l’école, pour visiter quelques-uns des différents centres d’intérêt de la ville (Signal Hill, Cape Spear, Railway Coastal Museum, Musée The Rooms, Geo center, Fluvarium, Geo cache à Manuel’s River) et pratiquer des activités sportives à l’Aquarena (natation) et à Riverdale Lanes (bowling). Cape Spear Le principe est intangible depuis plusieurs années : les enfants sont hébergés par deux et en immersion linguistique au sein des familles d’accueil où ils reçoivent le gîte et le couvert. Ces échanges s’appuient ainsi sur la mobilisation des parents qui, à chaque occasion, répondent massivement à l’appel des directeurs. Avec des cours qui se terminent à 14h30 au collège Frank Roberts, les élèves du Feu Rouge ont eu du temps libre avec leurs correspondants pour partager des activités de loisirs et de détente. Parmi les compétences transversales visées : nouer des liens entre les élèves de Saint-Pierre et de Terre-Neuve, sortir les enfants du cocon familial pour les amener à se responsabiliser, découvrir le monde du collège où ils seront orientés à la rentrée prochaine. • André URTIZBEREA, Directeur de l’école du Feu Rouge.

06]

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

Cabot Tower


© Collection Privée

éducation

Geo cache à Manuel’s River

Geo Center écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[07


Fête des Marins La tradition respectée C’est une célébration vieille de plus d’un siècle qui a réuni les habitants de Saint-Pierre le dimanche 15 juin en sa Cathédrale. La Fête des Marins commence. La Chorale entame un chant, commence alors l’arrivée émouvante des marins et de leur famille tenant la Vierge, des maquettes de bateaux et la brioche symbole du partage et de la solidarité. Monseigneur Gaschy, à ses côtés un prêtre Terre-Neuvien concélèbre la messe, commence par ces mots : « Le décor nous plonge dans l’univers de la pêche et dans l’histoire de l’Archipel ». La Cathédrale est en effet décorée de drapeaux multicolores représentant les différentes nations de pêcheurs et de quelques filets de pêche. La cérémonie se termine en extérieur par un dépôt de gerbes au Monument érigé à la mémoire des marins disparus puis par la bénédiction des bateaux dans le port, ces derniers étant joliment pavoisés pour l’occasion. C’est évident qu’il existe un vrai respect des habitants pour cette tradition. La Fête des Marins est sans aucun doute l’une des plus belles et significatives célébrations dont nous avons hérité. C’est pourquoi il est de notre devoir d’apprendre aux jeunes générations à ne jamais minimiser son importance et sa valeur. • Alizée Dagort

08]

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014


© J.-L.Drake / V. S-P

vie locale

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[09


religion

Profession de foi, Communion et Confirmation Des étapes importantes dans une vie de chrétien

Entre le jeudi de l’Ascension et le Dimanche de la Pentecôte, une centaine de jeunes ont vécu leur Profession de Foi, leur Première des Communions et leur Confirmation. Ces célébrations marquent des évènements importants de leur vie chrétienne et donc de la vie de notre paroisse. Légendes des photos : • Photo 1 : Dimanche 8 juin, 28 jeunes chrétiens ont reçu le sacrement de Confirmation qui « leur donne les dons de l’Esprit Saint pour les fortifier dans la foi et leur faire vivre pleinement la vie chrétienne unie au Christ ». • Photo 2 : Dimanche 1er juin, c’était jour de la Première des Communions pour 43 jeunes de Saint-Pierre. • Photos 3 et 4 : le jeudi 29 mai, 27 jeunes ont accompli leur Profession de foi.

10]

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014


évènement

Air Saint-Pierre

© J.-L.Drake / V. S-P

50 ans de professionnalisme au service de l’Archipel

1964-2014 : Air Saint-Pierre fête cette année ses cinquante ans. Pour l’occasion, la Compagnie aérienne a organisé diverses activités ouvertes au public. Survolons tout d’abord son histoire. Cette Société Saint-Pierraise fut créée le 6 mars 1964, soit quelques mois avant l’ouverture de l’aéroport de Saint-Pierre, alors situé à l’actuel quartier des Graves. C’est en 1965 qu’elle fera l’acquisition de son premier Aztec. La première ligne ouvrit en 1971 entre Saint-Pierre et Sydney en Nouvelle-Écosse. Suivront l’ouverture des lignes vers Miquelon et Halifax en 1979, vers Montréal en 1987 et enfin vers St-John’s en 1996. Air Saint-Pierre emploie aujourd’hui une quarantaine de personnes. Pour son anniversaire, la Société a fait les choses en grand. En effet, le matin du 12 juin, elle a offert des « baptêmes de l’air » au départ de SaintPierre et de Miquelon aux personnes n’ayant jamais pris l’avion ou qui ont rarement voyagé. Les sensations fortes étaient au rendez-vous ! C’est donc par une belle journée ensoleillée que plusieurs chanceux ont pu survoler nos îles à basse altitude permettant une vue incroyable de l’Archipel.

Le clou de la journée fut sans aucun doute le baptême des avions d’Air Saint-Pierre, l’ATR-42 et le F-406.

Stéphane Artano, président du Conseil Territorial, prend la parole et tient à rappeler l’importance des personnes qui travaillent dans l’ombre en relatant les difficultés vécues et non connues avant que l’ATR n’arrive sur l’Archipel. Puis vient l’instant tant attendu des invités, la révélation des noms des deux appareils. L’ATR-42 sera L’Oiseau Blanc, le F-406 se nommera M.Puyol, en hommage à Madame Marguerite Puyol. À chaque divulgation, la même réaction des invités : des murmures de « Ah » aussitôt suivis d’une salve d'applaudissements. On peut donc dire que ces deux noms ont aussitôt conquis la foule !

Employés et retraités de la Compagnie ainsi que de l’Aviation Civile, représentants publics et partenaires, sont rassemblés à l’aéroport de Saint-Pierre Pointe Blanche : il y a une exposition au premier étage, retraçant les cinquante ans de l’entreprise grâce aux photos mais aussi à certains objets et documents anciens ; on discute, on se dit que le temps passe vite et qu’on se souvient encore du 25ème anniversaire comme si c’était hier puis la foule est dirigée vers le tarmac de l’aéroport où les attendent les deux avions avec leur nom de baptême encore cachés.

Avant la bénédiction de la flotte par Monseigneur Gaschy, Benoît Olano, président d’Air Saint-Pierre, a tenu à remercier toutes les personnes qui de près ou de loin ont permis et permettent toujours le développement de la Compagnie. La cérémonie s’est conclue dans la joie avec le baptême des avions au champagne par leurs marraines respectives Maurine Artano et Annabella Briand. Après un si bel anniversaire, on ne peut que souhaiter cinquante autres très belles années à la Compagnie Air Saint-Pierre « le réseau le plus amical au monde » ! Alizée Dagort. •

Pour saluer l’évènement, la Société a également mis en place des ateliers ouverts aux scolaires et au grand public pour expliquer les dessous des différents métiers, pour certains plutôt peu connus. Nous avons donc pu découvrir l’envers du décor : l’enregistrement pour un vol, l’embarquement, la zone de tri des bagages, le hangar de maintenance puis la cabine et le cockpit des avions. Un accès unique très apprécié des visiteurs curieux de tout !


Air Saint-Pierre

50 ans de professionnalisme au service de l’Archipel


© J.-L.Drake / V. S-P

évènement


Air Saint-Pierre

Š J.-L.Drake / V. S-P

50 ans de professionnalisme au service de l’Archipel


Bibliothèque ••• L’équipe de la bibliothèque

Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre

Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 Fax : 05 08 41 71 40 Mél : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net

Artbook Rebecca Dautremer Chêne Documentaire Rebecca Dautremer est une illustratrice renommée de livres pour enfants qui travaille aussi pour la publicité, le cinéma et le théâtre. Ses illustrations sont un mélange de poésie, d’humour et d’imaginaire. Ce beau livre dévoile son univers en regroupant textes, dessins, photographies et collages avec à chaque page des renvois à d’autres pages suivant les goûts des lecteurs. Sont disponibles, les albums  : L’amoureux, Princesses oubliées ou inconnues, et en consultation sur place uniquement car très fragile « Le petit théâtre de Rébecca », un livre unique, véritable petit bijou aux découpages d’une finesse incroyable.•

Les Bertignac : L’homme à l’œil de diamant Paul Eyghar Hugo et Cie Roman Paul Eyghar est l’un des pseudonymes de Ian Manook, lauréat du Prix de l’Ailleurs 2014 qui a passé quelques jours dans notre archipel récemment. L’auteur s’est attaqué cette fois-ci au roman d’aventures pour la jeunesse. Les deux héros sont un frère Tarko et sa petite sœur Lou, qui vont devoir affronter de grands dangers suite à l’écrasement de l’avion qui les transportait en pleine Amazonie. Tarko s’adresse directement au lecteur, ce qui rend le récit plus vivant. Suspense et ton humoristique sont les caractéristiques de ce livre.•

BIOPIC Inso lites

Cu rio si té s A n e c d o te s Raretés

Humou

r

Très en vogue actuellement dans le monde du 7ème art, le biopic ou film biographique offre un éventail très varié aussi bien dans le choix des sujets que dans la façon, plus ou moins fidèle, de les représenter. Hommes et femmes politiques, chanteurs et chanteuses, sportifs (ves), personnalités et artistes divers. Ainsi dans nos rayons DVD, Cloclo côtoie Mozart et Brassens Janis Joplin, Mesrine côtoie Sœur Sourire, le Che Van Gogh et Mandela Coco Chanel. Certains sont particulièrement réussis et ne vieillissent pas (Gandhi, Bird (Ray Charles, le Chaplin de Attenborough, au point de les revoir avec plaisir). D’autres encore, plus récemment, se distinguent par leur originalité (le Gainsbourg de Joann Sfar) ou par la qualité, le jeu de leurs interprètes : Daniel Day-Lewis dans le Lincoln de Spielberg ou encore Sylvie Testud jouant Françoise Sagan. Petite brochette : Séraphine, Charles de Gaulle, Frida Khalo, François Mitterrand, Camille Claudel, Howard Hughes, la môme Piaf, Malcolm X, la Princesse Diana, Lawrence D’Arabie etc Recherche de nos biopics sur site : http://www.biblispm.com écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[11


le dessin de la semaine

≥ Avis d’appel public à la concurrence Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Collectivité territoriale de Saint Pierre et Miquelon 2 place Monseigneur Francois Maurer • BP 4208 97500 Saint-Pierre et Miquelon Téléphone : 0508410102 Télécopieur : 0508412297 courriel : accueil@ct975.fr Adresse du profil d'acheteur (URL) : http://www.achatpublic.com Objet du marché : Renforcement des réseaux électriques 2014 – électricité Poste AERODROME Type de marché de travaux : Exécution Caractéristiques principales : Construction d’un poste de transformation électrique HTBT (génie civil et équipement) Des variantes seront-elles prises en compte : non Prestations divisées en lots : non Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_p ublics/formulaires/DC/daj_dc.htm) • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_p ublics/formulaires/DC/daj_dc.htm)

• Habilitations électriques des personnels Critères d'attribution : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation) Type de procédure : Procédure adaptée Date limite de réception des offres : 8 juillet 2014 à 16h00 Numéro de référence attribué par le pouvoir adjudicateur : FACE 2014 : POSTE « AERODROME » Date d'envoi du présent avis à la publication : 13 juin 2014 Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : Direction des territoires de l'Alimentation et de la mer Bd Constant Colmay • BP 4217 tel : 050841 12 00 télécopie : 0508 41 39 50 courriel : DTAM-975@developpement-durable.gouv.fr ou sur la plate-forme de dématérialisation https://www.achatpublic.com PROCEDURES DE RECOURS Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours : Nom de l'organisme : Tribunal Administratif de Saint-Pierre et Miquelon

≥ Communiqué de l’IEDOM - Avis de Marché L’Institut d’Émission des Départements d’Outre-Mer lance un avis de marché de travaux pour la construction à Saint-Pierre de la nouvelle agence de l’IEDOM de Saint-Pierre-et-Miquelon. La description de cet avis de marché, composé de 14 lots, a fait l’objet d’une publication dans le supplément S 112 du 13 juin 2014 au journal officiel de l’Union européenne consacré aux marchés européens. La notice correspondante est disponible sur le site internet ted.europa.eu sous la référence 2014/S 112-196409 h t t p : / / t e d . e u ro p a . e u / u d l ? u r i = T E D : N O T I C E : 1 9 6 4 0 9 2014:TEXT:FR:HTML

12]

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

Les offres, ou les demandes de participation (candidatures), devront être réceptionnées à l’agence IEDOM de Saint-Pierre-etMiquelon, 22 place du Général de Gaulle, BP 4202, au plus tard le 11 juillet 2014 à 11h00, sous la forme papier, sous enveloppe cachetée. Le marché est passé selon la procédure négociée après appel d’offres infructueux. •


Pharmacies de garde

Agenda des marées

du lundi 16 juin. 9 h au lundi 23 juin. 9 h

Les jours croissent de 17 minutes

Pharmacie CHFD

41 47 47

du lundi 23 juin. 9 h au lundi 30 juin. 9 h Pharmacie SPM

55 28 02

Numéros d’appels d’urgence

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18

juin 2014

BASSES MERS

PLEINES MERS

inéma C

voir la vie en grand prochainement

Samedi 21 - St Rodolphe 10:58 23:44 04:48 17:21 Dimanche 22 - F. du St Sacrement 11:59 00:51 05:49 18:23 Lundi 23 - Ste Audrey 00:51 12:54 06:48 19:20 Mardi 24 - St Jean-Baptiste 01:47 13:43 07:43 20:12 Mercredi 25 - SS. Prosper et Salomon 02:35 14:27 08:32 20:59 Jeudi 26 - St Anthelme 03:16 15:08 09:17 21:43 Vendredi 27- St Fernand 03:54 15:46 09:59 22:24 Samedi 28 - St Irénée 04:29 16:24 10:40 23:04 Dimanche 29 - SS. Pierre et Paul 05:03 17:01 11:20 23:42

sapeurs-pompiers

Le jeudi 26 juin à 20 heures 30

Bon à savoir

Servitudes de vue et de jour

Les servitudes de vue et de jour concernent de nombreuses habitations à Saint-Pierre et surtout au centre-ville. En effet, les parcelles étant généralement de petites superficies, la libre implantation des constructions suivant les secteurs étant autorisés, impliquent donc qu’un nombre important de constructions donne une vue directe sur le voisin. Ce qu’il faut savoir On ne peut prétendre avoir une vue, par le biais de quelconques ouvertures, sur la parcelle clôturée ou non de son voisin s’il n’y a pas une distance d’au moins 1m90 entre le parement extérieur du mur où l’ouverture se fait et la limite séparative des deux parcelles. Cette règle s’applique également à tout balcon ou terrasse. Dans le cas ou votre parement extérieur est implanté à moins d’1m90 de la limite séparative et que vous voulez y créer une ouverture afin de laisser la lumière naturelle s’introduire dans votre habitation, il est alors possible de pratiquer dans ce mur une ouverture à verre dormant. Cependant, ces ouvertures à verre dormant ne peuvent être établies qu’à 2m60 au-dessus du plancher ou sol de la pièce que l’on veut éclairer, si celle-ci se trouve au rez-de-chaussée et à 1m90 au-dessus du plancher pour les étages supérieurs.•

De Fred Cavayé Avec Vincent Lindon et Gilles Lellouche Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

L’histoire : Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d'une mission. De retour chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé. Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui. Lors d'une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d'un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l'objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants.

La presse en parle Pour le Figaroscope : « Le film ne comprend aucun temps mort. Lindon et Lellouche sont virils à souhait. »

Voir la vie en grand… Fred Cavayé, c’est l’homme qui se cache derrière « Pour elle » avec Vincent Lindon, et « À bout portant » avec Gilles Lellouche, deux thrillers d’excellentes factures qui ont renouvelé le genre en France et influencé pas mal de cinéastes depuis, les droits de ces deux premiers longs-métrages ont été acheté pour en faire des remakes aux États-Unis. C’est donc peu de dire que l’on attendait avec impatience son troisième opus, fondé sur une mécanique bien huilée, qui ménage le suspens jusqu’aux dernières secondes : « Mea Culpa ayant bénéficié de tout ce que j’ai appris sur mes deux premiers films, je le voulais comme un idéal de cinéma d’action tel que je le conçois. Un cinéma à la fois ludique et émouvant ». Plongez au cœur d’une enquête intense, des scènes d’action spectaculaires. « Mea culpa » est le film à ne pas rater pour voir la vie en grand ! • C. Lebailly écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[13


Ville de Saint-Pierre

≥ Enquête Cimetière La Municipalité de Saint-Pierre procéde à une enquête visant à récupérer le maximum d’informations sur les héritiers des concessionnaires dont les concessions sont dites à l’abandon. Cette enquête concerne pour le moment les carrés : 11-14-17 Si vous avez des informations à nous transmettre, faites le nous savoir, soit en nous envoyant un mail ou en contactant Patricia Foliot • Portable  : 55 80 76 • Patricia.foliot@mairiestpierre.fr Voici la liste des concessions concernées pour le carré 11 11 A 5 M Coste Marcel 1956 11 C 5 M Marie Victor 1958 11 C 6 M Gaspard Georges 1961 11 E 2 M Heudes Joseph 1958 Voici la liste des concessions concernées pour le carré 14 14 A 2 Héritiers Coudray 1896 14 A 7 Vve Richard Jean 1896 14 A 8 M Plantegenest Alphonse 1896 14 A 15 M Durieux Joseph 1897 14 A 22 M Poirier Eugène 1898 14 A 24 M Hamel Albert 1898 Voici la liste des concessions concernées pour le carré 17 17D8 Gaulard Michel 1993

≥ Convivialité

≥ philatélie - Série avant - après

« Le Palais de Justice » Hélène Lemoine (maquette) juin 2014

Numéros utiles

* Outre le numéro du standard à utiliser durant les heures d’ouverture des bureaux, vous pouvez également joindre la Mairie de Saint-Pierre par télécopie. D’autres numéros peuvent aussi vous être utiles, notamment en cas d’urgence.

Mairie standard : 41 10 50 Pôle Voirie : 55 80 77 ou 55 80 65 Pôle bâtiment : 55 80 78 ou 55 57 18 Traitement des eaux : 55 80 61

Fourrière [ Fourrière ] Service Fourrière : 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Fondateur Albert Pen Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Co-directeur de la publication Claude Arrossaména

Rédacteur en chef Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 91

Ton frère Léo ainsi que maman et papa te souhaitent, pour tes 4 ans, un joyeux anniversaire, ce dimanche 22 juin.

redaction.echo@mairie-stpierre.fr

Photographe et rédacteur Jean-Christophe L’Espagnol photographe.echo@mairie-stpierre.fr

≥ Cours de langues Les cours de russe d’été et d’automne commenceront à la mi-juillet. L’initiation aux langues espagnoles et japonaises débuteront début juillet.  Toute personne intéressée peut contacter Thérèse au 41 31 39, de préférence aux heures des repas.

Infographiste Steve Yon : 05 08 41 10 95 infographie.echo@mairie-stpierre.fr

Responsable de l’imprimerie Yannis Lepape : 05 08 41 10 93 imprimerie.echo@mairie-stpierre.fr

≥ Évènement ce vendredi 20 juin Dans le cadre du projet « Faites de la musique » proposé par le Ministère de l’Éducation Nationale, l’ensemble des collégiens du Lycée Émile Letournel présentera le vendredi 20 juin entre 14h15 et 15 h sur le Zazpi, Place Richard Briand, leur projet de fin d ‘année : « Cup Song ». La « Cup Song » est une cellule rythmique exécutée à l’aide d’un gobelet en plastique. La performance étant de jouer tout le temps, tous ensemble en chantant. Les élèves seront accompagnés par Maggie Meyer à la guitare et d’Hélène Jézéquel, élève de 3ème au chant Un moment qu’il est important d’encourager par votre présence.

Secrétariat et accueil Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90 secretariat.echo@mairie-stpierre.fr

Collaboration Jean-Luc Drake (Photographe) jean-luc.drake@cheznoo.net

Journal en ligne www.mairie-stpierre.fr

Pour nous joindre L’Écho des Caps Hebdo, rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33

Tirage 2 900 exemplaires

14]

Commission paritaire numéro 68511

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014


COMPOSTER, UN GESTE FACILE ET ÉCO-CITOYEN

[ partenaires de la semaine]

LA MUTUELLE DES ÎLES SAINT-PIERRE ET MIQUELON ET LE GROUPE AREAS LA FORCE DE DEUX MUTUELLES POUR DES CONTRATS EFFICACES

Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle Assurance Automobile Accidents de la Vie Multirisques Scolaires, Chasse, etc.

Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13 Email : mispm@cheznoo.net

écho des caps n° 1374 • vendredi 20 juin 2014

[15



Écho des Caps N° 1374