Issuu on Google+

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1367 25 avril 2014

≥ Mairie : bilans financiers 2013 et Budgets Supplémentaires 2014 adoptés ≥ Vie municipale

≥ Revue de presse

≥ ONCFS diffusion

Imprimerie L’Écho ouvre ses portes p. 03

Le Chasse-Marée Les concombres de St-Pierre p. 09

Un cachalot mort échoué reste protégé p. 10

00]

écho des caps n° 1300 • vendredi 6 juillet 2012


vie municipale

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

≥ L’Écho ouvre ses portes

Belle opération « portes ouvertes » pour l’imprimerie municipale. Entre adultes et scolaires, les explications et les démonstrations in situ de Yannis Lepape, le responsable de l’imprimerie, ont séduit tous les publics. Chacun a pu se rendre compte du véritable travail que représentent la parution hebdomadaire de l’Écho des Caps et l’impression des travaux extérieurs. L’intérêt portait aussi sur les nouvelles offres de service proposées depuis plusieurs mois suite à l’achat par la Mairie de Saint-Pierre d’une chaîne de brochage, d’une plieuse et d’un thermo relieur.

© Cédric Lebailly

≥ Quand les enfants se font rédacteurs !

Durant notre opération « portes ouvertes », nous avons eu la visite des CM1 et CE1 de l’École du Feu Rouge. Ce genre de sorties intéresse toujours les élèves. Leur curiosité est aiguisée et ils posent beaucoup de questions très souvent pleines de bon sens. À chaque sortie, son compte-rendu. Une jeune élève de la classe de Joëlle Olaïzola (CE1), Lalie Boutin, nous a apporté le matin de sa visite à l’Écho son petit « article » relatant la visite de l’exposition Mail Art avec sa classe. Nous le publions avec plaisir. Merci Lalie ! « Nous sommes allés à la bibliothèque municipale voir du mail art. Celui qui a réalisé cette exposition s’appelle Patrick Dérible. Il y a eu des lettres très belles et une lettre où des mots étaient écrits à l’envers. La maîtresse nous a posé des questions par deux. Il y a des cartes postales qui ont été faites avec du papier de journal, du carton et de la couture ». Lalie Boutin •

AVIS

Ville de Saint-Pierre Service du Recrutement * Application de l’Instruction N° 10000/DEF/DCSN du 30 Juin 1998

Les jeunes filles et les jeunes gens de la classe 2018, c’est-à-dire ceux nés du 1er Janvier au 31 Décembre 1998 et domiciliés à Saint-Pierre, les parents ou tuteurs pour ceux absents, sont tenus de se faire inscrire à la Mairie de Saint-Pierre pour le 30 avril au plus tard, aux heures d’ouvertures des bureaux écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[03


[ Mairie : Bilans financiers 2013 ] s é v u o r p p A Chaque année, le Maire rend compte des opérations budgétaires qu’il a exécutées. Pour s’acquitter de cette obligation, le Maire établit le Compte Administratif du Budget Principal ainsi que celui des budgets annexes. Avec le vote du Budget Principal, l’examen et l’approbation des Comptes Administratifs constituent un autre acte majeur de la vie municipale. Le jeudi 17 avril en séance officielle, les élus municipaux ont approuvé le Compte de Gestion du Receveur municipal et le Compte Administratif du Maire pour le Budget principal de la Commune et des Espaces Verts après avoir constaté la stricte concordance des deux documents présentés par le Président de séance, M. Patrick Lebailly, Premier Adjoint au Maire, élu par l’Assemblée pour l’occasion, le Maire ne pouvant pas prendre part au vote. Les élus ont adopté dans les mêmes conditions le Compte de Gestion et le Compte Administratif du budget annexe de la Régie Eau & Assainissement présentés par le Président de la Régie, Martin Detcheverry.

Budget Principal

Précision technique : la Régie Espaces Verts a été dissoute et intégrée au Budget communal au 1er janvier 2013 ; cependant, la totalité des écritures comptables de dissolution ne peuvent être passées en un seul exercice, un Compte de Gestion pour la Régie Espaces Verts a donc été de nouveau édité pour 2013. Pour l’année 2013, le Compte de Gestion de la Commune cumulé à celui des Espaces Verts du Receveur et le Compte Administratif du Maire font apparaître : Un excédent de fonctionnement de 1 656 837,09 euros. Un excédent d’investissement de 1 133 565,66 euros. Cela se traduit par un excédent cumulé de 2 790 402,75 euros mais avec des restes à réaliser : En dépenses d’investissement de 732 939,71 euros. En recettes d’investissement de 113 800 euros.

Régie Eau & Assainissement Le Compte de Gestion du Receveur et le Compte Administratif du Maire 2013 font apparaître : Un excédent d’exploitation de 477 635,47 euros. Un déficit d’investissement de 570 799,16 euros. Cela se traduit par un déficit total de 93 163,69 euros mais avec des restes à réaliser en recette d’investissement de 513 387,88 euros et de 78 131,10 euros en dépenses d’investissement.

Affectation du résultat de l’Exercice 2013

Régie Eau & Assainissement Affectation du résultat de l’Exercice 2013 Le Compte Administratif 2013 du budget annexe de la Régie Eau & Assainissement fait apparaître un excédent d’exploitation de 477 635,47 euros. Cette somme a été affectée ainsi : Affectation en Réserve en Investissement : 471 486,47 euros. Cette réserve servirait à prendre en charge les restes à réaliser 2013 ainsi qu’une partie des travaux de remplacement de deux aqueducs, le FEI finançant le reste. Report en exploitation : 6 149 euros.

04]

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

Le Compte Administratif 2013 du Budget Principal de la Commune faisant apparaître un excédent de fonctionnement de 1 656 837,09 euros, les Conseillers municipaux ont décidé d’affecter cet excédent de la manière suivante : Affectation en Réserve en Investissement : 864 736,52 euros. Report en Fonctionnement : 792 100,57 euros.


[ Budgets Supplémentaires 2014 ] s é t p o Ad Budget Supplémentaire 2014 de la Commune

C’est un autre temps fort dans le cycle budgétaire de la Mairie de Saint-Pierre : le Budget Supplémentaire constitue un budget d’ajustement pour rééquilibrer les prévisions du Budget Primitif et pour intégrer les résultats et les restes à réaliser tels qu’ils apparaissent au Compte Administratif de l’exercice précédent. Pour l’exercice 2014, le Budget Supplémentaire s’élève tant en recettes qu’en dépenses à un montant de 3 119 433,18 euros pour la section d’Investissement et à 960 276,61 euros pour la section de Fonctionnement soit un montant total de 4 076 213,41 euros. En Investissement, les Conseillers ont voté une dépense de 649 732,47 euros pour l’achat d’une souffleuse, de matériels et d’outillages pour les services techniques, du matériel pour la serre des Espaces Verts et du matériel informatique.

Régie Eau & Assainissement Budget Supplémentaire 2014 Le Budget Supplémentaire 2014 s’élève tant en recettes qu’en dépenses à 6 149 euros pour la section d’Exploitation et à 1 991 023,35 euros pour la section d’Investissement soit un total de 1 997 172,35 euros. L’autofinancement prévisionnel dégagé au profit de la Section d’Investissement est augmenté de 6 149 euros avec les ajustements aux amortissements. Il s’élève donc entre le Budget Primitif et le Budget Supplémentaire à 257 752,12 euros.

Toujours en Investissement, les élus ont voté les crédits nécessaires à des opérations concernant notamment la déchetterie, la campagne d’enrobés 2014, le projet Île aux Marins, le Presbytère de l’Île aux Marins. En recettes, des subventions d’Investissement provenant du Fonds Exceptionnel d’Investissement et de la Réserve Parlementaire ont été inscrites pour un montant de 925 000 euros. Les Conseillers ont également voté un crédit de 32 301 euros pour couvrir les subventions attribuées aux associations, et une subvention de 198 193,19 euros au Centre Communal d’Action Sociale. L’autofinacement prévisionnel dégagé au profit de la Section d’Investissement s’élève à 37 570 euros (dotation aux amortissements).

Convention Groupement de Commandes Les élus ont autorisé le Maire à signer le projet de convention constitutive d’un groupement de commandes en vue de la passation d’un marché d’étude préalable au transfert des ouvrages d’assainissement et d’adduction d’eau potable appartenant au Conseil Territorial et à la Commune. Il faut savoir que le groupement de commandes est prévu à l’article 8 du Code des Marchés Publics. Il permet à plusieurs acheteurs de se regrouper afin de réaliser des économies.

Amicale Communale Le Conseil Municipal a autorisé le Sénateur-Maire à signer la convention d’objectifs pour l’année 2014 avec l’Amicale Communale de Saint-Pierre. Pour réaliser ses objectifs, l’Amicale recevra cette année 116 491 euros de la Commune auxquels s’ajoute une subvention du CCAS de 15 430 euros. De plus, l’Association bénéficie de la mise à disposition, d’une part, des locaux situés à l’angle des rues Maître Georges Lefèvre et de Paris estimée à 3 000 euros, et d’autre part, d’un agent représentant un avantage évalué à 75 462 euros devant être remboursés à la Commune.

Dossier préparé par Jean-Louis Mahé

Carte achat public Le Conseil municipal a décidé de renouveler pour un an jusqu’au 30 juin 2015 le contrat « carte achat public » passé avec la Caisse d’Épargne.

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[05


Politique ≥ Discours de Madame George Pau-Langevin

« Pour que l’avenir de l’Archipel soit un avenir plein de promesses… »

À

l’occasion de la présentation du documentaire «  La French Baguette » à l’Assemblée Nationale, et devant un parterre d’invités composé d’élus, de parlementaires, de représentants des acteurs économiques de Métropole et d’outre-mer et de l’Archipel en particulier, la Ministre des outre-mer s’est exprimée officiellement sur le dossier du Plateau Continental saluant au passage le travail des deux Parlementaires sur ce dossier, sur le projet Grand Port, sur la filière Pêche. Madame Paul-Langevin a aussi tenu à souligner que les projets pour Saint-Pierre et Miquelon dessinent des perspectives que «  nous devrons suivre ensemble […] pour que l’avenir de l’Archipel soit un avenir plein de promesses ». Verbatim des propos de la Ministre.

République, la ministre des outre-mer, comme le gouvernement dans son ensemble se tiennent à vos côtés.

« Je tiens à marquer l’attachement qui est le mien au territoire de Saint-Pierre-etMiquelon. À vous exprimer le souci que je porterai aux attentes qui sont les vôtres. Je tiens à vous remercier, monsieur le Président Claude Bartolone, de cette heureuse initiative. Je tiens également à remercier chacun d’entre vous, et plus spécifiquement les élus de Saint Pierre et Miquelon : Madame la Député Annick GIRARDIN, qui vous êtes tant investie sur ces sujets et à qui cette soirée doit beaucoup, Madame la Sénatrice et Maire, Karine CLAIREAUX, dont je salue l’infatigable mobilisation pour défendre les intérêts de l’archipel.

Si ce dossier est un dossier décisif pour que l’avenir de Saint-Pierre-et-Miquelon soit un avenir plein de promesses, il n’est pas le seul sujet sur lequel je porte mon attention. Je suis d’ores et déjà attentive à d’autres sujets qui vous concernent et qui vous préoccupent. L’avenir de l’archipel, j’en ai conscience, repose pour une large part – ce n’est certes pas la seule - sur son ouverture maritime. Le siècle qui s’est ouvert sera celui de la mer. Saint-Pierre-et-Miquelon doit pouvoir profiter pleinement des avantages territoriaux qui sont les siens. La mise en valeur des ressources qu’offre l’océan est indispensable. Oui, nous sommes déterminés à poursuivre le soutien à la filière pêche. Je pense en particulier au pôle de Miquelon, vis-à-vis duquel des engagements ont été pris par mon prédécesseur et que j’entends bien honorer. Je pense aussi à Saint-Pierre, dont l’activité doit pouvoir être relancée. Je sais qu’il y a des projets en ce sens. Vos parlementaires s’en font régulièrement les relais efficaces. Il nous faut nous pencher sur les moyens qui peuvent être mobilisés pour les accompagner. Nous le ferons ensemble. Saisir l’opportunité de développement que procure la mer suppose aussi de se doter d’infrastructures adaptées. Le port de Saint-Pierre, ce “port français aux portes de l’Amérique du Nord“ dispose d’atouts, dont il doit profiter au mieux. Le ministère a contribué à en assurer la promotion l’an passé. À court terme, nous pouvons poursuivre cet effort, parce qu’encourager les activités de plaisance, de croisière et de carénage, c’est non seulement mettre en valeur la singularité de ce territoire et les sites exceptionnels qu’il offre, mais c’est également aussi encourager la localisation

Le documentaire “French Baguette“ est l’occasion pour moi de marquer la volonté qui est la mienne de me tenir auprès de vous dans les combats qui vous sont chers et qui sont si précieux pour l’avenir de l’ensemble des Saint-Pierrais et Miquelonnais. Je sais l’attente de nos concitoyens de Saint-Pierre-et-Miquelon. Je sais leur volonté de s’appuyer sur le droit international pour préserver leurs intérêts. Ces intérêts, ce sont les intérêts de la France. Je ne méconnais ni la décision du Tribunal arbitral de 1992, ni la loi canadienne de 1996. Je sais combien vous avez pu vivre douloureusement ces dates. Je sais aussi combien vous redoutez qu’elles n’hypothèquent durablement l’avenir de l’archipel. Aux côtés des deux parlementaires de l’archipel, qui ont beaucoup œuvré ces derniers mois pour relayer vos préoccupations au plus haut niveau, je suis présente parmi vous aujourd’hui pour vous assurer que la France fera valoir ses droits légitimes sur le plateau continental. Le Président de la

06]

Ce combat, dans lequel Annick Girardin et Karine Claireaux ont pris une part essentielle, je le fais mien. Après avoir, le 24 juillet dernier, reçu les deux parlementaires de l’archipel pour évoquer ce sujet, le Président de la République François Hollande a annoncé l’intention de la France de déposer un dossier devant la Commission des Limites du Plateau Continental des Nations Unies. Cet engagement a été renouvelé à l’occasion des vœux que le Président de la République a présentés aux outre-mer, le 23 janvier. Sous l’autorité du Premier ministre, je veillerai à ce que le dossier soit déposé dans les délais impartis.

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

d’activités et d’emploi. En la matière, vous le savez, il n’y a pas de petites victoires ! On a commencé, également, à me dire quelques mots du projet de “grand port“ dont je veux retenir à ce stade une chose. D’une part, il s’agit d’un projet porté par les acteurs économiques de l’archipel, et je ne peux que porter un regard bienveillant sur une démarche qui consiste, pour les habitants d’un territoire éloigné, à prendre en main leur avenir et leur destin. Certes, je comprends qu’il s’agit d’un projet ambitieux, dont l’importance nécessite que toutes les études préalables soient menées afin d’en assurer la meilleure assise possible. Victorin Lurel et Frédéric Cuvillier en avaient encouragé la conduite. Il nous faudra poursuivre en ce sens. Enfin, je pressens l’importance des ressources que recèle l’océan. Leur correcte identification peut permettre d’identifier de nouveaux secteurs d’activités et des leviers de développement pour l’économie de l’archipel. Je ne méconnais pas les difficultés techniques et financières de la mission d’inventaire qu’appellent de leurs vœux vos Parlementaires depuis plusieurs années. Cette initiative me semble pour autant mériter la juste considération que je m’attacherai à lui témoigner. Ces projets, ces initiatives dessinent des perspectives que nous devrons suivre ensemble. Quand je dis ensemble, je pense bien sûr aux acteurs et citoyens de l’archipel, qui peuvent avoir leurs désaccords, mais doivent également pouvoir se rassembler autour de projets communs. Je pense bien entendu au Conseil territorial qui, compte tenu de ses compétences, est naturellement un acteur clef pour la mise en œuvre et la réussite de ces projets. Quand je dis ensemble, je pense aussi à mes collègues au sein du Gouvernement, en charge de la mer, de la pêche, du tourisme, du développement international, de la recherche, que je m’attacherai à mobiliser en ce sens. Pour terminer, je tiens à vous dire le souci et la solidarité de la France à l’égard des hommes et des femmes de Saint-Pierre-etMiquelon. La solidarité est souvent un terme employé par convenance dans le discours public. Il ne doit pas l’être. La solidarité n’est pas un hochet risible. La solidarité, c’est la fraternité en acte. […] Je tiens dès à présent à ce que nous fassions, ensemble, le serment du chemin à parcourir ». •


≥ vie municipale

5e édition de la Fête de Saint-Pierre « Les hivers d’autrefois » Dernière ligne droite pour la sélection des photos qui feront partie de la 5e édition de la Fête de Saint-Pierre. C’est l’hiver sous tous ses aspects qui nous intéresse. Photos liées à la météo, aux loisirs (qu’il s’agisse de jeux en plein air ou de chasse…) le thème est suffisamment large pour que vous trouviez dans vos archives personnelles divers documents ayant trait à cette thématique. N’hésitez pas à nous les apporter à l’Écho des Caps avant le 30 avril. Les organisateurs de l’événement vous remercient par avance. Les hivers d’autrefois ont fait l’objet de très nombreux écrits que vous pouvez retrouver à la Bibliothèque municipale. Ainsi par exemple, Madame Henriette Bonin dans « Caniques et boules de romequin » publié en 1984 a relaté plusieurs scènes de vie en hiver. PATINAGE […] Nous étions en 1917 ou 1918 et, depuis quelques années déjà, c’est au « Skating Rink » que nous patinions. C’était une grande bâtisse de bois, construite sur l’emplacement de l’actuel terrain de l’A.S.S.P. Il s’était bien démocratisé ce « rink » depuis l’époque où la seule riche bourgeoisie du pays : armateurs, gros commerçants, hauts fonctionnaires, le fréquentaient. Un abonnement pour la saison coûtait alors de soixante-cinq à quatre-vingts francs par famille (douze à quinze dollars et plus si les enfants étaient nombreux). C’était un grand luxe que les pêcheurs, les ouvriers et les petits commerçants ne pouvaient pas se permettre. Ils se contentaient d’aller admirer le carnaval du Rink, l’événement de la saison, et il en valait la peine. Comme j’atteignais mes dix ans, j’y fus un soir avec une amie de ma mère. En attendant le défilé, nous nous joignîmes aux autres spectateurs qui se réchauffaient en tournant en rond sur les trottoirs de bois qui longeaient la piste. J’admirais la large étendue de glace, lisse et brillante, la loge ornée d’un drapeau tricolore où, tout à l’heure prendraient place les invités ; qu’ils étaient longs à venir !... Je m’impatientais un peu : l’attente n’a jamais été mon fort. Enfin les voilà, gouverneur en tête ! L’orchestre attaque une vibrante « Marseillaise », et, drapeau en tête, le défilé commence. Quand les dernières notes se sont envolées, tout ce beau monde s’assied et, l’un après l’autre, les couples s’élancent et glissent. Ce n’est bientôt sur la piste que paillettes qui scintillent, soies et velours qui châtoient dans le bruissement léger des patins rayant la glace. Puis, dans un élan de tout leur corps qui semble se soulever au rythme de la danse, les bras levés dans un geste d’envol, les meilleurs patineurs se mettent à valser. Leurs pieds effleurent à peine la piste en de légers traits. Je ne suis plus à Saint-Pierre, mais dans un monde féerique où tout n’est que beauté. Ma mémoire d’enfant en est restée longtemps éblouie. Quand les mauvaises années arrivèrent, armateurs et commerçants, peu à peu désertèrent le « Skating Rink ». Il nous fut donc possible, pour la modique somme de 0,20 F (deux petites pièces de bronze de deux sous) d’y accéder à notre tour. Après souper, toute la jeunesse prenait gaiement le chemin de la patinoire. Le drapeau de la façade avait été hissé dans l’après-midi, donc la glace était prise. Dès l’entrée, c’est une bouffée de musique qui nous accueille. Nous nous dirigeons aussitôt vers une petite pièce baptisée pompeusement « salon des dames » où les messieurs, eux, ne sont pas admis. Bien au chaud, près du grand calorifère qui ronronne, j’ai vite fait d’enlever mes souliers, tout recouverts de neige, et de chausser les autres sans trop serrer les lacets ; et me voilà prête à prendre mon élan sur la piste où déjà quelques patineurs évoluent, entraînés par la musique des phonographes. Chers vieux airs ! Ils sont encore bien doux à ma mémoire. Des couples se forment et valsent. Venue trop tard au patinage, je suis bien incapable de les imiter. Mais un

jeune homme s’approche, me demande de faire un tour avec lui. Bien soutenue par un bras solide, je sens que mon « coup de patin » s’affermit et je me laisse aller au plaisir de la vitesse : légèreté du corps qui semble libéré de la pesanteur, joie de l’air vif qui fouette les joues et vous fait vivre plus intensément ! De temps en temps, je souffle un peu. Allons faire un tour au « salon des dames » où la neige de nos patins achèvera de fondre. Entre amies nous bavardons, les pieds allongés vers le feu ; par les petites fenêtres qui donnent sur la piste, nous jetons un coup d’œil critique sur les patineurs qui continuent à évoluer. On rit un peu de l’allure des débutants… Maladroitement, trop haut perchés, les uns entrent, les autres sortent, dans un grand bruit de patins qui raclent le plancher rugueux. Parfois, de la buvette d’en face, d’où les dames, elles, sont exclues, un de nos cavaliers, en veine d’amabilité, nous fait parvenir quelque café bien chaud. Vers 11 heures, les larges râteaux de bois commencent à racler la neige de la piste. Encore un tour avant qu’ils ne nous rattrapent ! C’est le dernier. Et il nous faut bien cette nuit encore, laisser le vieux « Rink » à sa solitude et nous replonger dans le vent, la neige et le froid. Qu’importe ! nous sommes jeunes et nous reviendrons demain. Oui, nous étions jeunes à cette époque, dix-sept ou dix-huit ans peut-être. Nos aînés se battaient alors, très loin de nous, sur terre et sur mer. •

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[07


[ consommation ]

Indice des prix à la consommation

Premier trimestre 2014 : -0,48 % Au cours du premier trimestre 2014, le niveau général des prix à la consommation des ménages de Saint-Pierre et Miquelon a diminué de 0.48 % (-0.49 % hors tabac). À titre de comparaison, l’indice avait subi une augmentation de 1 % pour la même période 2013. Sur un an, de mars 2013 à mars 2014, son évolution s’établit à + 0.11 % (+ 0.08 % hors tabac).

Le tableau ci-dessous indique la valeur de l’indice d’ensemble et celle de ses principaux composants en mars 2014. Il mentionne l’évolution des prix à la consommation durant le premier trimestre 2014 et donne également son évolution sur un an.

• En « alimentation, boissons, tabac », durant ce premier trimestre 2014, l’augmentation de 0.36 % s’explique par les hausses intervenues dans les secteurs suivants : - « Boissons alcoolisées » : + 2.29 % - « Viande, charcuterie, et conserves de viande » : + 0.81 %. À noter une diminution de 1.95 % pour le secteur « Café, thé et cacao ». Au premier trimestre 2013, l’indice des prix en « alimentation, boissons, tabac » était en hausse de 1.43 %.

• Concernant les « produits manufacturés et les services », la baisse de 0.72 %, constatée au cours de ce premier trimestre 2014, provient principalement du poste : - « Fioul de chauffage » : - 7.90 %. À noter une augmentation de 4.04 % dans le secteur « Verrerie, vaisselle et ustensiles de ménage ». Au premier trimestre 2013, l’indice des prix en « produits manufacturés et services » était en hausse de 0.88 %. Durant ce premier trimestre 2014, le cours moyen mensuel du dollar canadien a subi une diminution de 5.41 %. • Le Comité de suivi de l’indice des prix.

≥ IEDOM Info

L’économie de Saint-Pierre-et-Miquelon en 2013 « Une évolution économique mieux orientée » Le bilan de l’année 2013 marque le retour à une orientation positive des principaux indicateurs économiques de l’archipel, contrairement à 2012 qui avait mis en évidence une situation plus contrastée. La tendance globalement favorable qui se dégage repose principalement sur une inflation plus contenue que l’année précédente, et une reprise du marché du travail, qui ont contribué au

redressement de la consommation des ménages, et ont favorisé l’investissement des entreprises. Toutefois, ces évolutions encourageantes ne permettent pas d’occulter le constat sectoriel qui demeure mitigé, notamment concernant la commande publique, en forte contraction, la pêche, qui reste confrontée à ses difficultés structurelles, ou encore le tourisme qui affiche des résultats en baisse.

Le texte complet de cette publication de l’IEDOM (Note expresse N° 257 - Avril 2014) est accessible et téléchargeable gratuitement sur le site www.iedom.fr


≥ Académie de Caen - Calendriers scolaires VU le décret 2009-553 du 15 mai 2009 ; VU l’arrêté du 21 janvier 2014 paru au JORF n°0020 du 24 janvier 2014 fixant le calendrier des vacances scolaires de la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon conformément aux dispositions de l’article D 521-7 du code de l’Éducation ARRETE : Le CALENDRIER SCOLAIRE 2014-2015 ARTICLE 1 : La rentrée scolaire 2014-2015 pour la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon est fixée comme suit : Jeudi 4 septembre 2014 pour le personnel enseignant Vendredi 5 septembre 2014 pour les élèves *Comme en Métropole, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, seront dégagées, avant les vacances de la Toussaint, afin de permettre de prolonger la réflexion engagée lors de la journée de pré rentrée. ARTICLE 2 : Les périodes d’interruption des classes au cours de l’année scolaire 2014-2015 sont fixées comme suit : Vacances de la Toussaint Du mercredi 22 octobre 2014 midi au lundi 3 novembre 2014 au matin Vacances de Noël Du vendredi 19 décembre 2014 au soir au lundi 5 janvier 2015 au matin Vacances de Février Du vendredi 13 février 2015 au soir au lundi 2 mars 2015 au matin Vacances de Printemps Du vendredi 17 avril 2015 au soir au lundi 4 mai 2015 au matin Vacances d’été Le vendredi 3 juillet 2015 au soir *Les enseignants appelés à participer aux opérations liées aux examens sont en service jusqu’à la date fixée pour la clôture de ces examens par la note de service établissant le calendrier de la session. ARRETE : LE CALENDRIER SCOLAIRE 2015-2016 ARTICLE 1 : La rentrée scolaire 2015-2016 pour la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon est fixée comme suit : Jeudi 3 septembre 2015 pour le personnel enseignant Vendredi 4 septembre 2015 pour les élèves *Comme en Métropole, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, seront dégagées, avant les vacances de la Toussaint, afin de permettre de prolonger la réflexion engagée lors de la journée de pré rentrée. ARTICLE 2 : Les périodes d’interruption des classes au cours de l’année scolaire 2015-2016 sont fixées comme suit : Vacances de la Toussaint Du mercredi 21 octobre 2015 midi au lundi 2 novembre 2015 au matin Vacances de Noël Du vendredi 18 décembre 2015 au soir au lundi 4 janvier 2016 au matin Vacances de Février Du vendredi 12 février 2016 au soir au lundi 29 février 2016 au matin Vacances de Printemps Du vendredi 15 avril 2016 au soir au lundi 2 mai 2016 au matin Vacances d’été Le vendredi 1er juillet 2016 au soir *Les enseignants appelés à participer aux opérations liées aux examens sont en service jusqu’à la date fixée pour la clôture de ces examens par la note de service établissant le calendrier de la session. ARRETE : LE CALENDRIER SCOLAIRE 2016-2017 ARTICLE 1 : La rentrée scolaire 2016-2017 pour la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon est fixée comme suit : Lundi 5 septembre 2016 pour le personnel enseignant Mardi 6 septembre 2016 pour les élèves *Comme en métropole, deux demi-journées (ou un horaire équivalent), prises en dehors des heures de cours, seront dégagées, avant les vacances de la Toussaint, afin de permettre de prolonger la réflexion engagée lors de la journée de pré rentrée. ARTICLE 2 : Les périodes d’interruption des classes au cours de l’année scolaire 2016-2017 sont fixées comme suit : Vacances de la Toussaint Du vendredi 21 octobre 2016 au soir au mercredi 2 novembre 2016 au matin Vacances de Noël Du vendredi 16 décembre 2016 au soir au mardi 3 janvier 2017 au matin Vacances de Février Du vendredi 17 février 2017 au soir au lundi 6 mars 2017 au matin Vacances de Printemps Du vendredi 21 avril 2017 au soir au mardi 9 mai 2017 au matin Vacances d’été Le mercredi 5 juillet 2017 midi *Les enseignants appelés à participer aux opérations liées aux examens sont en service jusqu’à la date fixée pour la clôture de ces examens par la note de service établissant le calendrier de la session. •


≥ Préfecture - Avis d’appel public à la concurrence NATURE DU MARCHE : Marché de prestations de services POUVOIR ADJUDICATEUR : Groupement de commande Etat et Collectivité territoriale de Saint-Pierre-et-Miquelon OBJET DU MARCHE : Description succincte : Fourniture de titres de transport aérien aller/retour annuel pour les lycéens et étudiants, depuis l’archipel jusqu’à l’aéroport le plus proche de leur lieu d’études, en classe économique et au prix le plus avantageux. Procédure : Appel d’offre ouvert selon les articles 33 et 57 à 59 du code des marchés publics (CMP). Le marché est à bons de commande aux termes de l’article 77 du même code. Lieu d’exécution : Saint-Pierre (97500). CARACTERISTIQUES PRINCIPALES : Nature et étendu du service : Fourniture de titres de transport annuel aux étudiants et lycéens boursiers de l’archipel. Caractéristique de l’offre : L’offre devra être établie sur la base de vols sans nuitée Saint-Pierre/CANADA/Ville Universitaire de destination de l’étudiant ou lycéen ou, si la ville universitaire de destination se situe au Canada, sur la base du vol le plus direct au départ de Saint-Pierre. CONDITIONS RELATIVES AU MARCHE : Prix : Les prix seront définitifs, non actualisables et non révisables. PRESENTATION DES CANDIDATURES ET DES OFFRES : L’envoi des plis se fera, exclusivement sous forme papier, au moyen d’une unique enveloppe scellée permettant l’anonymat et contenant 2 sous-dossiers, comportant la mention : “ ne pas ouvrir ”” – OFFRE POUR MARCHE PUBLIC – Transport aérien des étudiants et des lycéens. Le premier sous-dossier contient l’ensemble des pièces relatives à la candidature, soit : • le DC •žle DC2 téléchargeable sur le site www.minefi.gouv.fr. L’utilisation de ces formulaires n’est pas obligatoire mais fortement souhaitée par le pouvoir adjudicateur. -les pouvoirs de la personne habilitée pour engager le candidat ; -un dossier permettant d’apprécier les capacités techniques et financières des candidats comprenant une présentation générale de l’entreprise (organigramme, effectif, moyens techniques, mise en œuvre du service rendu, etc…) et les expériences et références récentes de prestations similaires : -référence professionnelle ; -certificat de qualification : être affilié à l’IATA. Le second sous-dossier contiendra obligatoirement pour l’offre les pièces suivantes, correctement renseignées, datées et signées par le représentant qualifié du candidat au marché : -le cahier des clauses particulières (CCP), ainsi que les annexes n°1 (Prix Moyen Théorique) et n°2 (Durée du voyage) relatives à l’offre ; -l’acte d’engagement unique accompagné impérativement des annexes n°1-Bordereau des Prix- et n°2-Durée du voyage-de l’offre. -les BPU (Bordereaux des prix unitaires) fixant les montants unitaires de chaque destinations demandées ; -les éléments permettant d’apprécier la qualité substantielle de l’offre. Chaque candidat exposera, comme il le souhaite, ce qui contribue à la qualité de son offre, au travers, par exemple, de services adjacents à la stricte délivrance du titre de transport. CRITERE D’ATTRIBUTION : Offre économiquement la plus avantageuse (article 53 du CMP) appréciée à l’issue d’un classement, selon les critères pondérés suivants : 1) Prix 2) Qualité du service rendu 3) Durée du transport PROCEDURES : Conditions de délai : Date limite de réception des offres : 27 mai 2014 à 11h30 Validité des offres : 120 jours à compter de la date limite de réception des offres RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES : Les candidatures et les offres seront entièrement rédigées en langue française ainsi que les documents de présentation associés ou accompagnés d’une traduction en français, certifié conforme à l’original par un traducteur assermenté. Unité monétaire utilisée : L’euro Lieu où l’on peut retirer le dossier de consultation : Préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon • Place du Lieutenant-Colonel Pigeaud • BP 4200 • 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon Téléchargement : Le dossier de consultation est également téléchargeable sur le site internet de la Préfecture  : www.saint-pierre-etmiquelon.pref.gouv.fr Dépôts des plis contenant les candidatures et les offres : Le dépôt des plis se fera par voie postale ou remise à l’accueil de la Préfecture contre récépissé de dépôt du lundi au vendredi de 9h00 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 avant les date et heure limite de dépôt à l’adresse suivante : Préfecture de Saint-Pierre-et-Miquelon • Place du Lieutenant-Colonel Pigeaud • BP 4200 • 97500 Saint-Pierre-et-Miquelon PROCEDURES DE RECOURS : Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l’introduction des recours : Nom de l’organisme : Tribunal administratif de Saint-Pierre-et-Miquelon Adresse : BP 4200 – Code postal : 97500 • Ville : Saint-Pierre-et-Miquelon • Tél. 05 08 41 10 30 – Télécopieur 05 08 41 27 12 Date d’envoi du présent avis à la publication : le 11 avril 2014


≥ Avis d’appel public à la concurrence Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Nom de l'organisme : État - MEDDE - Direction Générale de l'Aviation Civile - Service de l'Aviation Civile de SPM Point de contact : Mr le Chef de service du SAC SPM • Adresse : Aérodrome de Saint-Pierre Pointe-Blanche - BP : 4265 • Code postal : 97500 • Ville : Saint-Pierre et Miquelon • Téléphone : 0508411800 • Télécopieur : 0508411818 • Courriel : sacspm@aviationcivile.gouv.fr Adresse du profil d'acheteur (URL) : http://www.marches-publics.gouv.fr OBJET DU MARCHE : Fourniture d’une machine de marquage routier Type de marché : Fourniture CARACTERISTIQUES PRINCIPALES : Fourniture d’une machine de marquage routier neuve destinée à la section Exploitation Aéroportuaire du SAC SPM conforme à toutes les normes en vigueur. Les candidats doivent chiffrer les seules prestations complémentaires ou alternatives suivantes : N° Prestations complémentaires ou alternatives N° 1 Formation et mise en service • N° 2 Machine de marquage poussée Des variantes seront-elles prises en compte : non Prestations divisées en lots : non Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat : Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat, au choix de l'acheteur public • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) CRITERES D'ATTRIBUTION : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (Règlement de la Consultation) Type de procédure : Procédure adaptée Date limite de réception des offres : 15 mai 2014 à 16h00 Numéro de référence attribué par l’entité adjudicatrice sur la plate-forme de dématérialisation : 02-14 Date d'envoi du présent avis à la publication : 10 avril 2014 Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : Nom de l'organisme : Secrétariat du service de l'Aviation Civile de Saint-Pierre et Miquelon Adresse : Aérodrome de Saint-Pierre Pointe-Blanche - BP : 4265 Code postal : 97500 • Ville : Saint-Pierre et Miquelon Téléphone : 0508411800 • Télécopieur : 0508411818 Courriel : sacspm@aviation-civile.gouv.fr ou sur la plate-forme de dématérialisation https://www.marches-publics.gouv.fr PROCEDURES DE RECOURS : Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours : Nom de l'organisme : Tribunal Administratif de Saint-Pierre et Miquelon Adresse : BP 4200 • Code postal : 97500 • Ville : Saint-Pierre et Miquelon Téléphone : 0508411030 • Télécopieur : 0508412712

≥ Aviation Civile Avis de consultation Une consultation est lancée dans l’Archipel pour le remplacement de chaudières dans trois logements du service de l’Aviation Civile de Saint-Pierre et Miquelon. Les entreprises intéressées pourront se procurer le dossier au secrétariat du Service de l’Aviation Civile, aéroport de Saint-Pierre – Pointe Blanche, les jours ouvrables aux heures de bureau. Les offres devront parvenir au Service de l’Aviation Civile de Saint-Pierre et Miquelon pour le mardi 13 mai 2014 à 16h00 au plus tard. Tous renseignements complémentaires peuvent être donnés en appelant le 55 18 41 ou le 55 18 42.

≥ Banque de Saint-Pierre et Miquelon Assemblée Générale Mixte Les actionnaires de la BANQUE DE SAINT-PIERRE & MIQUELON, société anonyme au capital de 16 288 935 Euros dont le siège est situé à Saint-Pierre, 24 rue du 11 Novembre, sont convoqués à l’Assemblée Générale Mixte qui se réunira le mardi 27 mai 2014 à 10 heures dans les locaux de la Chambre de Commerce (CACIMA) situés 4 Bld Constant Colmay à Saint Pierre, à l’effet de délibérer sur l’ordre du jour suivant : Au titre de l’Assemblée Générale Ordinaire 1. Approbation du rapport de gestion du Conseil d’administration 2. Approbation du rapport général du commissaire aux comptes. 3. Approbation des comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2013. Quitus aux administrateurs et au commissaire aux comptes 4. Affectation du résultat 5. Approbation du rapport spécial du commissaire aux comptes sur les conventions visées à l’article L225-38 du code du commerce 6. Ratification du transfert du siège social Addendum suite à l’ordonnance n°2014-158 du 20/02/2014 : Consultation sur la rémunération des dirigeants responsables et des catégories de personnels dont les activités ont une incidence significative sur le profil de risque de l’entreprise Au titre de l’Assemblée Générale Extraordinaire : 7. Proposition de modification des statuts Au titre des deux Assemblées : 8. Pouvoir pour formalités Les comptes annuels et rapport de gestion de l’exercice 2013 pourront être consultés au siège social de la Banque aux heures habituelles d’ouverture à compter du 19 mai. • Pour le Conseil d’Administration, Le Directeur Général.


Chasse-Marée n° 258 ; avril 2014 Les concombres de Saint-Pierre pat Thibaut Vergoz/Zeppelin

Disponible à la Bibliothèque municipale ou auprès du Chasse-Marée • iconographie/documentation • Abri du Marin • 51 rue Henri Barbusse • 29177 Douarnenez

08]

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014


[ revue de presse] Les concombres de Saint-Pierre (extraits) Pendant quatre siècles, la morue est la raison d’être de Saint-Pierre-et-Miquelon et la base de son économie. L’extraordinaire productivité des Grands Bancs de Terre-Neuve ne semble pas avoir de limite et les pêcheurs ne pensent qu’à augmenter leurs rendements. Une étape décisive est franchie après la Seconde Guerre mondiale, avec le développement de l’électronique embarquée et celui des chalutiers-usines, capables de transformer et de congeler le poisson à bord. La production des zones avoisinant Saint-Pierre-et-Miquelon explose en quelques années, atteignant 800 000 tonnes de morue, celle de l’ensemble de l’Atlantique Nord-Ouest culminant à 1 800 000 tonnes. Cela ne peut guère durer. Les stocks s’effondrent brutalement à la fin des années 1980 et, dans la foulée, le 30 juin 1992, le Canada impose un moratoire international pour mettre fin à ces décennies de surpêche. Cette décision peut paraître tardive au regard de l’état du stock de morue puisqu’il ne reste qu’un pour cent du stock originel selon les scientifiques. Elle prend pourtant à la gorge l’ensemble du secteur des pêches. Au Canada, trente mille marins terre-neuviens se retrouvent au chômage et ceux de Saint-Pierre-et-Miquelon perdent leurs droits de pêche dans la plupart de leurs zones de pêche traditionnelles. En dehors des 12 milles correspondant aux eaux territoriales françaises entourant leur archipel, ils n’ont plus accès qu’à un « Tunnel » de 200 milles de long sur 10,5 milles de large. Tout autour, les eaux appartiennent au Canada. L’économie de l’archipel s’effondre et des centaines de pêcheurs, de dockers et d’ouvriers perdent à leur tour leur emploi. Saint-Pierre-et-Miquelon a mangé son pain blanc… L’AVENIR INCERTAIN DE LA PÊCHE veillant, cette fois, à ce qu’elle soit basée sur une exploitation raisonnée des ressources. Ces projets ne font cependant pas l’unanimité : ils sont parfois jugés peu réalistes, notamment par certains cadres de l’Administration, qui s’en remettent aux statistiques. De fait, 83 % du PIB local proviennent aujourd’hui du secteur tertiaire et seulement 6 % de la pêche. Et pour Thierry Baslé, président de la Société de développement et de promotion de l’archipel, « aucun des pêcheurs ne pourrait vivre de son métier sans les subventions massives dont ils bénéficient ; or ces dernières risquent de diminuer considérablement dans un proche avenir ». Le manque de main-d’œuvre est également mis en avant par ceux qui ne croient pas à l’avenir de la pêche. L‘archipel ne compte que six mille trois cent douze habitants, dont cinq mille six cent quatrevingt-sept à Saint-Pierre, et les jeunes ne sont plus intéressés par ce métier. De plus, ceux qui acceptent de l’exercer y voient souvent une façon de gagner rapidement de l’argent en attendant de trouver un emploi plus sûr.

La pêche au concombre de mer ne remplacera, certes, jamais celle de la morue, mais elle contribue au maintien de cette activité à Saint-Pierre-et-Miquelon. Ceux qui la soutiennent réfléchissent aujourd’hui au devenir de l’ensemble de la filière, qui est éclatée et individualiste. Ils projettent de la restructurer autour d’un pôle de transformation unique qui pourrait prendre la place des anciennes usines de Saint-Pierre, dont les gigantesques hangars vides sont en train de pourrir. Cette nouvelle usine, de taille plus réduite, éviterait d’avoir à traiter avec les Canadiens pour transformer une partie de la pêche locale. Il est aussi question de fédérer tous les acteurs de l’archipel impliqués dans ce secteur d’activité, et notamment les scientifiques, autour d’une démarche globale visant à redynamiser la pêche, en

La pyramide des âges de l’archipel présente, en outre, un important déficit dans la tranche des vingt à trente-quatre ans, car beaucoup de jeunes adultes quittent l’archipel, faute de pouvoir faire des études sur place, ou faute d’y entrevoir un avenir professionnel. Les anciens pêcheurs arrivent donc sans relève à la retraite, à l’instar des aquaculteurs et des agriculteurs également en mal de rentabilité. D’autres pistes sont explorées pour relancer l’économie locale ; en particulier, une collaboration renforcée avec Terre-Neuve. Cette province canadienne connaît actuellement une forte croissance économique après la découverte d’importants gisements d’hydrocarbures au large de ses côtes. Or ces dernières sont situées sur le même plateau continental que Saint-Pierre-et-Miquelon. • écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[09


Un cachalot mort échoué…

Il reste protégé Il y a quelques mois, notre président de la République s'exprimait longuement sur la nécessité de préserver la faune sauvage en s'adressant, notamment, à divers chefs d'états africains. Il y a quelques semaines, Nicolas HULOT assistait devant les caméras à la destruction du stock d'ivoire saisi que possédait la France, plus de trois tonnes. Ces démonstrations médiatiques de la volonté française de participer plus activement à la protection de la nature se sont traduites par une circulaire ministérielle invitant les différents services concernés à rappeler au grand public les conséquences du trafic animalier. S'il est vrai que ce trafic se chiffre en milliards d'euros par an, il reste très difficile à évaluer. Il est très lucratif et peut d'ailleurs concerner tout le monde...ne dit-on pas que le premier des trafiquants est le touriste ignorant ?

[ ONCFS diffusion] Il faut retenir que toutes les parties, de tous les mammifères marins, sont protégées, d'autant plus celles faisant l'objet de commerce, ce qui est le cas des dents qui finissent souvent sculptées, gravées ou montées en collier. Il est donc rappelé que tous ces mammifères marins venant s'échouer sur nos côtes ne peuvent pas faire l'objet de prélèvement, sauf autorisation exceptionnelle (dans un but scientifique pour analyses ou dans un but pédagogique, par exemple, pour un musée). La mort d'un animal ne le fait pas sortir du champ des interdictions réglementaires. Ces prélèvements étant constitutifs d'un délit, des infractions pourraient être relevées. Il est à noter que le troisième cachalot échoué (c'était à Langlade au Petit Barachois) a subi une intervention de la part des inspecteurs de l'Environnement du service de l'ONCFS, sous couvert d'une autorisation exceptionnelle préfectorale préalable, destinée à assurer la destruction des dents tant convoitées. •

Ne pas savoir est permis, ne pas vouloir n'est pas admis. Faisons preuve de bonne volonté. Tout trafic, c'est-à-dire tout commerce ou simple échange, de spécimen animalier (aussi petit soit-il) concourt à ce vaste et désastreux trafic. C'est pour cette raison que sont interdites certaines activités sur beaucoup d'espèces protégées dont le cachalot. Or, il y a peu de temps, des cachalots s'échouaient sur les côtes miquelonnaises... Tout comme leurs «  petits cousins  », les deux globicéphales échoués il y a quelques mois sur Saint-Pierre et sur Langlade, certains cachalots se sont très rapidement vus privés de leurs dents par des particuliers.

le dessin de la semaine

10]

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014


Bibliothèque ••• L’équipe de la bibliothèque

Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre

Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 Fax : 05 08 41 71 40 Mél : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net

La révolution de Paris : sentier métropolitain

Histoire des femmes de science en France : du Moyen-âge à la Révolution

Paul-Hervé Lavessière Wildproject Documentaire

Jean-Pierre Poirier Pygmalion Documentaire

Géographe-urbaniste, Hervé-Paul Lavessière a tracé un itinéraire de randonnée pédestre pour découvrir le Grand Paris le long des terminus du métro parisien et des gares RER. Ce chemin relie Saint-Denis, Créteil et Versailles soit une trentaine de communes traversées sur quatre départements. Une promenade d’une centaine de kilomètres effectués à travers des paysages et un patrimoine culturel. Une manière de découvrir Paris extra muros. •

Jean-Pierre Poirier est médecin, biologiste et économiste. Auteur de plusieurs biographies, il rend hommage à plus de soixante femmes de science à travers les âges. Renommées ou méconnues, ces femmes précurseurs étaient théologiennes, astronomes, médecins, pharmaciennes, mathématiciennes, géologues, etc… et ont toutes joué un rôle important dans l’histoire des sciences. Des facteurs sociologiques, culturels et économiques ont de tous temps entravé l’accession aux femmes au savoir. La prise de conscience de la discrimination dont les femmes ont fait l’objet dans le domaine des sciences est récente. Actuellement elles ne représentent que 30 % en moyenne des effectifs des grandes institutions. •

There is no stopping scientific advances !

Inso lites

Cu rio si té s A n e c d o te s Raretés

Humou

r

Mon quotidien, journal pour enfants, nous en apprend tous les jours (normal pour un quotidien !) par exemple l’invention d’un livre révolutionnaire nommé « Sensory book » Voir page jointe Imaginons que de tels livres fassent leur entrée dans les bibliothèques : Les bibliothécaires verront-ils, à l’occasion d’un hiver rigoureux (comme le dernier) un pic de prêts de livres « réchauffants » ? et en période prolongée de brume à couper au couteau, un pic d’emprunts de livres réjouissants ? etc Bien utilisé, le Sensory book permettra-t-il d’alléger nos factures de chauffage ? Fera-t-on un jour aux bibliothécaires des procès pour mauvais conseils, erreur de dosage, de diagnostic, effets secondaires ? (surchauffe du Sensory book, book trop froid, trop triste, trop captivant ou pas assez ) Devrons-nous gérer les à-côtés, et déclarer aux emprunteurs « - vous oubliez votre gilet » Devrons-nous prévoir un stock d’ampoules LED de rechange ? écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[11


© collection Privée

≥ Taekwondo : Open de Campbellton

Nouveau déplacement réussie pour les jeunes Taekwondoistes du Club Hong Sang Nae. Cinq membres du Pôle Espoir du Club local ont représenté brillamment l’Archipel lors de ce tournoi considéré comme le plus important des Provinces Maritimes et de la Région frontalière du Québec. Cette compétition a réuni près de 300 compétiteurs venus de la Province du Québec (Montréal, Gaspésie etc) et des Provinces Atlantiques. Nos jeunes représentants Français n’ont pas fait le déplacement pour rien. En tête du classement par équipe, les combattants Saint-Pierrais se sont surpassés pour monter sur les plus hautes marches du Podium. Ils décrochent également le titre suprême tant convoité en technique (poomsee) toutes catégories d’âges et de ceintures confondues avec en finale la victoire de Dina VICTORRI. Pour Guillaume KERHOAS c’était une compétition tremplin avant son départ pour la Métropole afin de participer,d’une part, à un stage avec l’Équipe de France à l’INSEP, et d’autre part, chez les Séniors à la Coupe de l’Ambassadeur de Corée qui aura lieu le 26 avril. Avec ce parcours sans faute, toutes nos félicitations à ces jeunes espoirs, juste reconnaissance pour le travail accompli. • Michel Abraham

NOM

CATEGORIE

POOMSEE

COMBAT

Clémence CORMIER

JUNIOR

ARGENT

OR

Éloïse HUTTON

BENJAMIN

OR + Championne de sa catégorie

OR

Guillaume KERHOAS

JUNIOR

OR + Champion de sa catégorie

OR

Axel LAPAIX

MINIME

ARGENT

OR

Dina VICTORRI

JUNIOR

OR + Championne de sa catégorie

OR

Championne toutes catégories

≥ Avis de Changement de régime matrimonial Suivant acte reçu par Me. Claude L’Espagnol, Greffier Notaire à Saint-Pierre et Miquelon le 9 avril 2014, il a été procédé au changement de régime matrimonial ci-après, savoir : Informations concernant les époux Arantzabe Roland, Georges, Désiré Drake Micheline, Anne-Marie, Marthe Domiciliés à Saint-Pierre (97500) 9 rue Marceau Mariés à la Mairie de Saint-Pierre (97500) le 29 septembre 1964 Régime matrimonial d’origine : ancien régime légal de la communauté de meubles et acquêts Informations concernant la modification de régime matrimonial Modification opérée : adoption du régime conventionnel de la com-

12]

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

munauté universelle avec stipulation d’une clause attribuant la totalité de la communauté au survivant des époux. Greffier Notaire rédacteur de l’acte : Me. Claude L’Espagnol Informations concernant les oppositions Les oppositions, s’il y a lieu, seront adressées, dans les trois mois de la date de parution du présent avis, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ou par exploit d’huissier de justice auprès de : Me. Claude L’Espagnol, Greffier Notaire à Saint-Pierre et Miquelon, 14 rue Emile Sasco, B.P. 4215 – Saint-Pierre – 97500 SaintPierre et Miquelon.


Pharmacies de garde du lundi 21 avril. 9 h au lundi 28 avril. 9 h Pharmacie CHFD

41 47 47

du lundi 28 avril. 9 h au lundi 5 mai. 9 h Pharmacie SPM

55 28 02

Numéros d’appels d’urgence

15 urgence médicale 17

gendarmerie

18

sapeurs-pompiers

Agenda des marées avril 2014

Les jours croissent de 1 heure 38 minutes BASSES MERS

PLEINES MERS

inéma C

voir la vie en grand prochainement

Samedi 26- Ste Alida 02:34 13:58 07:49 20:12 Dimanche 27 - Souv. Déportés - Ste Zita 02:26 14:42 08:39 21:00 Lundi 28 - Ste Valérie 03:12 15:21 09:24 21:44 Mardi 29 - Ste Catherine de Sienne 03:54 15:58 10:07 22:26 Mercredi 30 - St Robert 04:32 16:33 10:47 23:07

mai 2014 Les jours croissent de1 heure 22 minutes Jeudi 1er - FÊTE DU TRAVAIL 05:10 17:08 11:26 23:47 Vendredi 2 - St Boris 05:46 17:43 12:05 Samedi 3 - SS. Philippe et Jacques 06:22 18:20 12:45 01:27 Dimanche 4 - St Sylvain 07:01 19:00 01:09 13:28

Le MERCREDI 30 avril à 20 heures 30 De Cédric Klapisch Avec Romain Duris et Cécile de France

Bon à savoir

inéma C

voir la vie en grand en mai

Le PLU Le PLU (Plan Local de l’Urbanisme) est le principal document d’urbanisme qui règlemente tout type de travaux. La ville de Saint-Pierre est divisée en plusieurs zones et chacune de ces zones a son règlement. Lorsque vous vous lancez dans des travaux impliquant une modification de l’aspect extérieur (une extension, une terrasse, une clôture …) ou tout simplement vous construisez du neuf, il est impératif de prendre connaissance de ce document afin de respecter ces règles. Les règles : Le PLU présente 15 articles réglementés. Chacun des articles peut varier en fonction de la zone où se situe la parcelle concernée. Les articles les plus contraignants sont ceux qui déterminent les limites de l’emprise au sol, la hauteur et l’implantation des constructions. L’emprise au sol est souvent fonction de la superficie de la parcelle (2/3 de la superficie de la parcelle par exemple). La hauteur est calculée par un plan parallèle du terrain naturel jusqu’au faitage (souvent réglementé de 9 à 12m selon les zones). L’implantation des constructions est aussi réglementée, vous ne pouvez pas implanter votre construction où vous le voulez ! Il est donc nécessaire de consulter le PLU ou de venir s’informer à la Mairie des règles à respecter avant de déposer une demande d’autorisation de construire. •

Le MERCREDI 7 mai à 20 heures 30 De Nicolas Vanier Avec Félix Bossuet et Tchéky Karyo écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[13


≥ Avis d’appel public à la concurrence Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Direction des Territoires, de l’Alimentation et de la Mer de Saint Pierre et Miquelon Boulevard Constant Colmay BP 4217 - 97500 Saint-Pierre et Miquelon Téléphone : 0508411200 • Télécopieur : 0508413950 courriel : DTAM-975@equipement-agriculture.gouv.fr Adresse du profil d'acheteur (URL) : http://www.marchés-publics.gouv.fr OBJET DU MARCHÉ : Port de Saint-Pierre – Réparation des réseaux d’alimentation en eau potable des quais Type de marché de travaux : Exécution CARACTERISTIQUES PRINCIPALES : Pose de vannes , remplacement de conduites AEP Des variantes seront-elles prises en compte : non Prestations divisées en lots : non Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat : • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) CRITERES D'ATTRIBUTION : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges (règlement de la consultation) Type de procédure : Procédure adaptée Date limite de réception des offres : 28 avril 2014 à 16 h 00 Numéro de référence attribué par le pouvoir adjudicateur : DTAM975-SIM-2014-15-04 Date d'envoi du présent avis à la publication : 16 avril 2014 Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : Direction des territoires de l'Alimentation et de la mer Bd Constant Colmay BP 4217 tel : 050841 12 00 télécopie : 0508 41 39 50 courriel : DTAM-975@developpement-durable.gouv.fr ou sur la plate-forme de dématérialisation http://www.marchés-publics.gouv.fr PROCEDURES DE RECOURS : Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours : Nom de l'organisme : Tribunal Administratif de Saint-Pierre et Miquelon

≥ Avis d’appel public à la concurrence NATURE DU MARCHE : Marché public de travaux POUVOIR ADJUDICATEUR Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Nom de l'organisme : Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon Point de contact : Secrétariat du Conseil Territoria Adresse : Place François Maurer - BP 4208 • Code postal : 97500 Ville : Saint-Pierre • Téléphone : 0508410102 Télécopieur : 0508412297 • Adresse du profil d'acheteur (URL) : h ttp://www.achatpublic.com OBJET DU MARCHÉ : Type de marché de travaux : Exécution Lieu d'exécution : Institut de la francophonie à Saint-Pierre CARACTERISTIQUES PRINCIPALES : La présente consultation concerne la réfection des façades à l'institut de la francophonie de Saint-Pierre. L'opération est allotie : Lot 1 : Revêtement de façade • Lot 2 : Menuiseries extérieures Acceptation des variantes : non Justifications à produire quant aux qualités et capacités du candidat : Documents à produire à l'appui des candidatures par le candidat, au choix de l'acheteur public • Formulaire DC1, Lettre de candidature - Habilitation du mandataire par ses co-traitants. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.htm) • Formulaire DC2, Déclaration du candidat individuel ou du membre du groupement. (disponible à l'adresse suivante : http://www.economie.gouv.fr/directions_services/daj/marches_publics/formulaires/DC/daj_dc.h CRITERES D'ATTRIBUTION : Offre économiquement la plus avantageuse appréciée en fonction des critères énoncés dans le règlement de consultation Type de procédure : Procédure adaptée Date limite de réception des offres : 29 avril 2014 à 16h00 Numéro de référence attribué par le pouvoir adjudicateur : DTAM SATUP FRANCOFORUM2014 Date d'envoi du présent avis à la publication : 11/04/2014 Adresse auprès de laquelle les documents peuvent être obtenus : Direction des territoires de l'Alimentation et de la mer Bd Constant Colmay • BP 4217 tel : 050841 12 00 télécopie : 0508 41 12.26 courriel : DTAM-975@developpement-durable.gouv.fr ou sur la plate-forme de dématérialisation https://www.achatpublic.com PROCEDURES DE RECOURS : Instance chargée des procédures de recours et auprès de laquelle des renseignements peuvent être obtenus concernant l'introduction des recours : Nom de l'organisme : Tribunal Administratif de Saint-Pierre et Miquelon

Ville de Saint-Pierre

Numéros utiles

* Outre le numéro du standard à utiliser durant les heures d’ouverture des bureaux, vous pouvez également joindre la Mairie de Saint-Pierre par télécopie. D’autres numéros peuvent aussi vous être utiles, notamment en cas d’urgence.

Mairie standard : 41 10 50 Pôle Voirie : 55 80 77 ou 55 80 65 Pôle bâtiment : 55 80 78 ou 55 57 18 Traitement des eaux : 55 80 61

Fourrière [ Fourrière ] Service Fourrière : 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Fondateur Albert Pen Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Co-directeur de la publication Claude Arrossaména

Rédacteur en chef Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 91 redaction.echo@mairie-stpierre.fr

Photographe et rédacteur Jean-Christophe L’Espagnol photographe.echo@mairie-stpierre.fr

Infographiste Steve Yon : 05 08 41 10 95 infographie.echo@mairie-stpierre.fr

Responsable de l’imprimerie Yannis Lepape : 05 08 41 10 93 imprimerie.echo@mairie-stpierre.fr

Secrétariat et accueil Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90 secretariat.echo@mairie-stpierre.fr

Collaboration Jean-Luc Drake (Photographe) jean-luc.drake@cheznoo.net

Journal en ligne www.mairie-stpierre.fr

Pour nous joindre L’Écho des Caps Hebdo, rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33

Tirage 2 900 exemplaires

14]

Commission paritaire numéro 68511

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014


≥ Exposition

Jean-Claude Girardin expose ses toiles à Emma Butler Art Gallery À Saint-Jean de Terre-Neuve • Vernissage le 3 mai

Tableau de Jean-Claude Girardin • Photo de Patrick Boez.

[ partenaires de la semaine]

LA MUTUELLE DES ÎLES SAINT-PIERRE ET MIQUELON ET LE GROUPE AREAS LA FORCE DE DEUX MUTUELLES POUR DES CONTRATS EFFICACES

Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle Assurance Automobile Accidents de la Vie Multirisques Scolaires, Chasse, etc.

Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13 Email : mispm@cheznoo.net

écho des caps n° 1367 • vendredi 25 avril 2014

[15


≥ Politique

≥ SHOM

Le bâtiment hydrographique Laplace Plateau Continental Le dossier déposé auprès de la CLPC À Saint-Pierre du 7 mai au 20 juillet

Parole donnée, parole tenue  ! Le 16 avril dernier, le dossier de demande d’extension du Plateau Continental au large de Saint-Pierre et Miquelon a été déposé auprès de la Commission des Limites du Plateau Continental (ONU-New York). Le dossier est accompagné d’une note verbale. « La France entend ainsi faire valoir ses droits, conformément au droit international » explique le communiqué du Quai d’Orsay. Dans l’Archipel, les élus ont dit « leur satisfaction ». Pour sa part, le Sénateur-Maire s’est félicité que « l’engagement du Président François Hollande pris en juillet dernier à l’égard des Parlementaires et, à travers eux, de la population de l’Archipel soit désormais concrétisé ». Cette démarche devant la Commission de l’ONU s'inscrit « dans la continuité d'une lettre d'informations préliminaires que la France avait déposée en 2009 », a précisé le Ministère des Affaires Étrangères. • J.-L.Mahé

C’est confirmé. Le SHOM, le Service Hydrographique et Océanographique de la Marine, envoie son bâtiment hydrographique Laplace de la Marine nationale à Saint-Pierre. Ce navire sera présent du 7 mai au 20 juillet pour des travaux entrant dans le programme national d'hydrographie (sécurité de la navigation, développement et soutien aux politiques publiques maritimes le cas échéant). À ce titre, « il est prévu de réaliser de nombreux levés hydrographiques aux normes internationales actuelles, des levés sédimentologiques ainsi que des mesures de courant, principalement pour renouveler la cartographie marine des approches des ports de SaintPierre et de Miquelon, ainsi que des deux îles, les derniers relevés effectués par les Canadiens remontant à 1958 » précise un communiqué du SHOM. C’est l'ingénieur en chef des études et techniques de l'Armement Olivier Parvillers, directeur du groupe hydrographique de l'Atlantique du SHOM, qui est notamment chargé des opérations conduites par le navire Laplace. • J.-L.Mahé

≥ Régie Eau & Assainissement

© J.-L.Drake / V. S-P

Visite de la station d’eau Réservée aux élus municipaux

Le mercredi 16 avril dernier, les élus siégeant au Conseil d’Exploitation de la Régie Eau & Assainissement de la Ville de Saint-Pierre et les membres de la Commission du Développement Durable, de l’Environnement et de l’Énergie ont été conviés à une visite de la station d’eau. « L’objectif était de mieux appréhender le système d’approvisionnement en eau de l’Île de Saint-Pierre, et d’expliquer le processus de potabilisation qui rend l’eau du robinet conforme aux critères de qua-

lité » nous a expliqué Martin Detcheverry, Adjoint au Maire. « La visite aura permis de mettre en avant le professionnalisme des agents de la Régie, qu’ils soient chargés de la conduite de la station, de la surveillance des ouvrages ou du contrôle des réseaux de distribution ». Les élus ont marqué « un vif intérêt » pour la structure qui gère, produit, distribue l’eau 365 jours par an aux 3 049 abonnés de l’île. • J.-L.Mahé


Écho des Caps n° 1367