Issuu on Google+

Du 26 novembre au 4 décembre à Saint-Pierre

l’écho caps] en partenariat avec l’Éducation Nationale et le C.C.S.

Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥ Madame Paulette DUNAN La nouvelle Centenaire de Saint-Pierre ≥ Vie municipale

≥ Mémoire

≥ Commémoration

Budgets Primitifs 2013 Adoptés à l’unanimité p. 04

Morts pour la France Un nouveau monument p. 15

11 Novembre Victoire et Paix p.16

00]

écho des caps n° 1300 • vendredi 6 juillet 2012

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1309 16 novembre 2012

02]

écho des caps n° 1302 2012 1305 • vendredi 28 19 septembre octobre 2012

vie municipale ≥ Un « camion-poubelle » flambant neuf ! Ce camion flambant neuf fabriqué en Amérique du Nord facilitera incontestablement le travail des rippeurs qui accomplissent leur tâche tous les jours, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige !

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Un super outil de travail ! La Municipalité de Saint-Pierre vient d’acquérir un nouveau camion équipé d’une benne à ordures ménagères ! Le marché de type « marché public de fournitures » avait été signé en avril dernier avec la société Industrium SAS pour un montant total de 193 524 euros.

« Le nouveau camion pour le ramassage des ordures ménagères présente une capacité de 15m3 soit 2 m3 de plus que les précédents. Ses autres atouts : une puissance moteur accrue, des équipements de sécurité plus performants, une caméra de vision arrière qui permet au chauffeur de contrôler ce qui se passe à l’arrière de la benne et une signalisation de sécurité et d’arrêts d’urgence », nous a confié Yvon Koelsch, le Directeur des Services Techniques à la Mairie de Saint-Pierre.

À noter que la hauteur de la benne est plus basse que sur les anciens camions, ce qui permet aux agents de limiter leurs gestes physiques pour la charger. « La benne peut contenir jusqu’à 1 000 litres de liquide, évitant ainsi toute pollution de la chaussée ; le compactage s’effectue par cycle rapide de 19 secondes ; la forme unique du panneau d’éjection permet une distribution uniforme des déchets pendant le compactage et réduit par conséquent les espaces vides à l’intérieur de la benne ; l’éjection des déchets est très rapide grâce à un système hydraulique robuste », telles sont les autres caractéristiques de ce camion selon la société Industrium SAS. •

≥ Chantier « Développement durable »

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

M. Ari Brodach, directeur du Développement durable au CNFPT, a mené pour le compte des trois collectivités, membres de l’Agence Territoriale pour la Formation des Personnels et la Promotion des Collectivités de Saint-Pierre-et-Miquelon, une mission d’expertise sur le développement durable.

Du 5 au 9 novembre, Monsieur Brodach a multiplié les rencontres sur le terrain (une trentaine au total). Il a été reçu en Mairie par le Sénateur-Maire, présidente de l’ATFPC-SPM. La mission de l’expert du CNFPT s’est construite autour de deux objectifs : dresser un état des lieux et préconiser des actions à destiDossier préparé par J.-L. Mahé

nation et à partir des trois collectivités afin de créer une dynamique pour concrétiser au mieux les actions de développement durable.

En effet, en fonction de leur taille et de leurs moyens, les collectivités peuvent se retrouver seules ou démunies pour mettre en place une véritable méthodologie de projet et mobiliser les populations concernées du territoire. Le rapport de Monsieur Brodach sera donc une base de réflexions pointues pour les élus qui pourront y puiser des pistes de travail sérieuses pour être encore plus innovants et réussir ce défi du « Développement durable ». • écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[03

Par Jean-Louis Mahé

Budgets Primitifs 2013 Adoptés à l’unanimité Les Conseillers municipaux se sont réunis ce lundi 12 novembre pour une séance officielle importante puisque les élus ont notamment adopté les Budgets Primitifs de la Ville et de la Régie Eau & Assainissement pour l’année 2013. ≥ B.P. 2013 de la Commune La ligne de conduite fixée par le SénateurMaire pour l’année prochaine est de « continuer à maîtriser la gestion et à faire preuve d’efficience ». Le Budget Primitif 2013 s’élève tant en recettes qu’en dépenses à un montant de 9 808 027 euros pour la section de Fonctionnement et à 1 269 840,21 euros pour la section d’Investissement. Le Budget global de la Commune est donc de 11 077 867,21 euros. En voici les principaux points.

Le Sénateur-Maire a expliqué qu’elle a « quasiment doublé par rapport à l’an dernier » et ce pour trois raisons : l’intégration de la Caisse des Écoles dans le budget du CCAS ; la nécessité de compléter le financement de la Maison de l’Enfant car la subvention accordée par le Conseil Territorial est « plafonnée » ; le financement du fonctionnement du Centre Aéré repris en direct par le Centre Communal d’Action Sociale. • La participation au fonctionnement de l’Amicale Communale : 116 518 euros. • L’ensemble des subventions versées aux associations, 103 900 euros.

≥ Section de Fonctionnement : dépenses

≥ Section de Fonctionnement : recettes

• Les charges à caractère général : elles diminuent de 11 % par rapport à l’an dernier. Leur montant pour l’an prochain : 2 068 434 euros. Ce chapitre représente 21,1 % du budget de Fonctionnement. Il regroupe les crédits qui couvrent notamment l’ensemble des dépenses de chauffage/électricité et celles liées à l’entretien des bâtiments municipaux, à l’entretien des terrains, du matériel roulant, les fournitures de voirie, l’éclairage public, l’acquisition de petits équipements, les rémunérations d’intermédiaires extérieurs, l’achat de vêtements de travail, les primes d’assurance des bâtiments et véhicules, les voyages et déplacements, les frais d’affranchissement et de télécommunications, la formation du personnel.

La somme de 936 998 euros a été inscrite au BP pour le chapitre des produits des services. Sont regroupés notamment sous ce chapitre :

• Les charges de personnel : elles s’élèvent à 5 222 958 euros. Ce qui constitue une augmentation de 17,4 % qui s’explique par l’intégration aux effectifs de la Commune des personnels de la Régie Espaces Verts. Les charges de personnel représentent 53,2 % du budget de Fonctionnement. • Autres charges de gestion courante : elles se chiffrent à 1 858 484,61 euros, soit 18,9 % du budget de Fonctionnement. Cette somme inclut notamment : • La subvention allouée au CCAS : 1 488 866,61 euros.

04]

• Les concessions et redevances du Cimetière : 1 830 euros. • La vente des cartes d’abonnement à la Bibliothèque : 4 000 euros. • Autres prestations de services (manège, fourrière, occupation domaine public) : 9 400 euros. • Les recettes de l’École de Voile : 126 900 euros. • Le produit de la publicité dans l’Écho des Caps et les travaux d’imprimerie : 75 000 euros. • Le produit des remboursements de mise à disposition de personnel : 219 868 euros. • Prestations du Service Espaces Verts : 500 000 euros. À retenir aussi que 71,5 % du budget de Fonctionnement proviennent des impôts et taxes, soit 7 013 390 euros pour l’année 2013. Quelques détails : • Taxes foncières et d’habitation : 1 112 000 euros. • Autres impôts locaux : 90 000 euros. • Taxe enlèvement des ordures ménagères, 199 390 euros. • Taxe sur l’électricité, 166 000 euros. • Taxe sur les carburants : 1 450 000 euros. • Octroi de mer : 2 600 000 euros.

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

• Autres impôts et taxes outre-mer : 1 270 000 euros. • Taxes additionnelles droits de mutation : 110 000 euros. Autres sources de recettes pour la Commune, les dotations. Elles s’élèvent à 1 820 084 euros pour l’année prochaine. Elles se répartissent comme suit : • Dotation Globale de Fonctionnement, dotation forfaitaire : 1 132 279 euros. • Dotation de Solidarité Urbaine : 582 836 euros. • Dotation Nationale de Péréquation : 46 969 euros. • La contribution de l’État et de la Collectivité pour l’éclairage public : 58 000 euros. Enfin, la somme de 5 500 euros a été inscrite au chapitre « autres produits de gestion courante ». Cette somme englobe les revenus locatifs de la Salle des Fêtes et du Bâtiment SPSS. ≥ Section Investissement Après avoir précisé que « comme la loi l’exige, la Municipalité doit d’abord honorer le remboursement de la dette en capital », Madame le Sénateur-Maire a demandé aux Conseillers municipaux d’inscrire une dépense de 550 598,60 euros. Cette somme servira à la construction de murs de soutènement ; à l’achat de matériel informatique ; à l’achat d’outillages divers pour les Services techniques et l’École de Voile ; à l’acquisition d’une balayeuse pour le Service de Propreté Urbaine ; à l’achat d’une chaîne de brochage pour l’imprimerie municipale ; à l’achat de deux véhicules utilitaires. La somme de 452 000 euros a été votée pour des opérations incluant notamment la Campagne d’enrobés 2013, une opération d’évacuation de toute la ferraille entassée et enfouie sur le site de l’incinérateur. Un crédit supplémentaire (25 000 euros) a été voté pour des travaux concernant le Presbytère de l’Île aux Marins.

[ vie municipale] En recettes, quelques chiffres à retenir : • 160 000 euros au titre de la Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux (DETR) qui résulte de la fusion de la Dotation Globale d'Équipement (DGE) et de la Dotation de Développement Rural (DDR). • 40 000 euros provenant des amendes de Police. • Subvention EDF pour la mise en place de table de lecture : 40 100 euros. • 429 119,06 euros englobant le Fonds de Compensation pour la TVA et la Taxe Locale d’Équipement. ≥ Demandes de subventions Les élus municipaux ont voté plusieurs délibérations correspondant à des demandes de subventions distinctes auprès de l’État pour : • La campagne de réfection et d’aménagement de la voirie urbaine : 500 000 euros (300 000 euros sous forme de subvention et 200 000 euros sous forme de dotation par le biais de la DETR). Notez que pour ce même dossier, la Mairie a sollicité également le Conseil Territorial pour une participation financière d’un montant de 500 000 euros. L’autofinancement prévisionnel de la Commune, d’un montant total de 500 000 euros, devrait être complété lors du vote du Budget Supplémentaire. • La rénovation de la Cathédrale de SaintPierre : 160 000 euros. Cette subvention permettrait d’entreprendre les opérations de rénovation de la toiture de la Cathédrale, de son clocher ainsi que la réfection du parvis. Sur ce dossier, l’autofinancement de la Commune est de 35 000 euros. Notez qu’une demande de classement de la Cathédrale sera évoquée lors du séjour à Saint-Pierre de M. Henry Masson, Conservateur Régional des Monuments historiques de Bretagne. • La rénovation de la façade de la Mairie de l’Île aux Marins : 30 000 euros (autofinancement de la Commune : 10 000 euros). Cette subvention s’adresse plus spécifiquement au ministère de la Culture puisque la protection au titre des monuments historiques a été approuvée par le Conseil municipal pour la Mairie de l’Île aux Marins. L’État est à nouveau très sollicité. Madame Karine Claireaux s’en était expliquée lors du D.O.B. « Il est indispensable pour la Commune de Saint-Pierre d’obtenir des subventions de l’État qui doit impérativement tenir compte du fait que nous sommes exclus du bénéfice des crédits du Contrat de Projets et des fonds du FED (Fonds Européen de Développement) pour les travaux lancés par la Municipalité », avait-elle déclaré •.

≥ Régie Eau & Assainissement L’Assemblée a voté le Budget Primitif de l’exercice 2013. Détails. • Il s’élève à 1 262 331,15 euros et se répartit comme suit, tant en recettes qu’en dépenses : 876 312 euros pour la Section d’Exploitation et 386 019,15 euros pour la Section d’Investissement. • Au titre des recettes de la Section d’Exploitation de la Régie Eau & Assainissement, un montant de 816 000 euros a été inscrit au BP. Cette recette provient de la taxe sur l’eau et des travaux de raccordements aux réseaux d’eau et d’assainissement réalisés pour le compte de tiers. • Les élus municipaux ont voté une demande de subvention à l’État d’un montant de 1 000 000 euros dans le cadre du Fonds Exceptionnel d’Investissement afin de réaliser les travaux d’eau et d’assainissement dans le secteur urbain Nord-Ouest Tranches conditionnelles 2 et 3. Le Sénateur-Maire a apporté deux précisions : « ces tranches de travaux constituent la dernière étape du volet “Assainissement“ issu du Schéma Directeur établi en 1998 ; l’autofinancement de ce projet devrait être de 150 000 euros et pourrait être officialisé lors du vote du Budget Supplémentaire ». ≥ Taxe sur l’eau augmentée, les autres taxes inchangées Lors du Débat d’Orientation Budgétaire, le Sénateur-Maire avait lancé la discussion sur une possible augmentation des taxes car, avait-elle précisé, « nos charges ne cessent d’augmenter alors même que nos produits diminuent ». « Ne pas augmenter nos impôts et taxes peut être synonyme de diminution voire de suppression de services rendus à la population », déclarait Karine Claireaux tout en prévenant, « tout changement à la hausse est moins douloureux s’il est lissé dans le temps ». Pour 2013, une seule augmentation interviendra ; elle concerne la taxe sur l’eau. Les explications du Sénateur-Maire : « le réseau de distribution est fragile : 60 Km de canalisations d’eau potable, 80 Km de réseaux d’assainissement, lesquels demandent une programme d’entretien que la Régie ne peut pas encore financer par elle-même. Des moyens devront être dégagés pour atteindre un taux de renouvellement raisonnable. L’objectif de la Régie est d’offrir un service de qualité sur l’ensemble de la Commune. Par conséquent, le Conseil d’exploitation de la Régie Eau & Assainissement a émis un

avis favorable à une augmentation d’impôts pour l’an prochain de l’ordre de 10 % dans le but de financer des travaux d’investissement ». L’Assemblée a donc décidé de suivre la recommandation du Conseil d’Exploitation et d’augmenter la taxe sur l’eau qui n’avait pas changé depuis 4 ans. La nouvelle taxe, soit une augmentation équivalant à 2,50 euros par mois, sera désormais de : • 330 euros pour les résidences principales. • 204 euros pour les résidences secondaires. Le Sénateur-Maire s’est engagé à réaliser une étude afin de réfléchir à une « taxation différente et plus juste » en fonction de la quantité d’eau consommée par les usagers. Les montants des autres taxes restent inchangés : • Taxe locale d’équipement : 73 euros pour les habitations principales et les résidences secondaires ; 114 euros pour les commerces et tous autres bâtiments. • Taxe de traitement des ordures ménagères : 70 euros pour les résidences principales et tous autres bâtiments ; 64 euros pour les résidences secondaires. •

≥ Délégation d’attributions Madame Claireaux a porté à la connaissance du Conseil municipal plusieurs décisions prises dans le cadre de sa délégation d’attributions, parmi celles-ci : • Fourniture de sel destiné à la Viabilité hivernale – Titulaire Max Girardin SARL – Montant minimum : 40 000 euros – Montant maximum : 160 000 euros.

≥ Création d’une taxe de séjour Le Conseil municipal a décidé de la mise en place à compter du 1er janvier 2013 d’une taxe de séjour sur la Commune de SaintPierre. D’un montant variant de 0,20 centimes d’euro à un euro en fonction de la structure d’accueil, cette taxe sera demandée aux personnes, non domiciliées et sans résidence sur l’Archipel, fréquentant les hôtels, les chambres d’hôtes, b��néficiant d’une location saisonnière ou utilisant le port de plaisance. Cette taxe symbolique « s’applique aux communes littorales, caractéristique à laquelle répond la Commune de SaintPierre » a précisé Madame le SénateurMaire. •

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[05

Par Jean-Louis Mahé

Madame Paulette

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

La nouvelle Centenaire d

À l’occasion du 100e anniversaire de Mme Paulette Dunan née Lescoublet, le jeudi 8 novembre, la Municipalité de Saint-Pierre, regroupée autour de son Sénateur-Maire, et le CCAS ont organisé une réception conviviale et très chaleureuse dans la salle des délibérations de la Mairie. La Centenaire était entourée des membres de sa famille, de ses deux enfants Francesca et Jean-Paul (et Patricia) ainsi que de son petit-fils Arnault et de ses amis (voir nos photos en 4è de couverture). Tous ont écouté attentivement le discours du Premier Magistrat qui a retracé le parcours de sa concitoyenne. Madame le Sénateur-Maire a dit toute « sa fierté » de célébrer un tel événement qui « n’est pas donné à tous les Maires de France ». Verbatim de l’allocution de Mme Karine Claireaux.

06]

« Témoin de notre passé, vous êtes, Chère Madame Dunan, la mémoire bien vivante de notre histoire locale. Vous avez grandi avec le siècle ; vous avez vécu toutes ses modifications, toutes ses inventions. Que de bouleversements, que d’évènements se sont succédés depuis votre naissance ce 8 novembre 1912 ! Née Lescoublet, de mère Apestéguy, des familles implantées à Saint-Pierre à la fin du 18e siècle, vous êtes l’aînée de quatre enfants : Andrée, décédée en 1998 ; Thérèse qui vit à Grasse et Paulo qui nous a quittés en 2007. Vous vous mariez avec le Docteur François Dunan le 23 janvier 1940. Deux ans plus tard, en mars 1942, le docteur Dunan repart à Miquelon pour une nouvelle affectation “provisoire“ de 3 mois. Vous y resterez en fait 8 ans ! De votre union naîtront Francesca et JeanPaul.

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

Vous serez hélas veuve très tôt, trop tôt devrais-je dire, à l’âge de 49 ans. Malgré la grande peine d’avoir perdu votre époux, vous puiserez toute l’énergie qui est en vous pour rebondir entourée de vos deux enfants alors âgés de 17 et 13 ans. Vous obtenez le poste de responsable de la Bibliothèque de Saint-Pierre située à l’époque à l’étage du bâtiment de la Sécurité Sociale qui abritait aussi le Musée de Saint-Pierre créé par M. Edmond Fontaine. Pendant dix ans, les nombreux lecteurs qui fréquentent ce “haut lieu de culture“ auront plaisir à vous rencontrer, à discuter avec vous et à prendre conseil auprès de vous. Parmi eux bon nombre de jeunes élèves du lycée qui vous resteront très fidèles. Certains d’entre eux m’ont même confié que mieux que leur professeur de français de l’époque, vous leur avez donné le goût de la lecture, des beaux textes et des grands auteurs.

[ événement ]

e DUNAN

e de Saint-Pierre

Vos conseils toujours judicieux leur étaient très précieux. Votre soif de connaissances vous incite à lire vous-même beaucoup. Alors que vos deux enfants étudient en Métropole, vous partagez tous vos loisirs entre la lecture et votre autre passion, celle pour les travaux artistiques : émail sur cuivre, cuir repoussé, peinture sur soie, sur porcelaine. Vos créations ont toujours été très appréciées des visiteurs de la boutique des Artisans Réunis de l’Archipel. Parallèlement à ces nombreuses activités, vous trouvez tout de même le temps d’apprécier la grande musique, la musique classique et l’opéra et de pratiquer le piano. L’artiste que vous êtes sait être aussi une excellente cuisinière doublée d’une pâtissière reconnue. Vos fidèles “jeunes amis“ de la Bibliothèque ont eu maintes fois la chance de goûter à vos délicieuses madeleines en trinquant avec un petit verre, m’a-t-on dit, de votre excellente liqueur de lait ! Pour assouvir votre curiosité intellectuelle, vous entreprenez de grands voyages planifiant des escapades dans de nombreuses villes d’Italie, en Sicile, en Sardaigne, à l’Île d’Elbe, en Corse. Vous participez aux pèlerinages organisés par Mgr François Maurer, à Lourdes et à Rome. Mais la France reste votre destination préférée : vous aimez parcourir Paris, découvrir ses Musées et ses nombreux sites historiques. En Métropole, vous rencontrez de nombreux amis et relations renforçant ainsi les liens créés depuis Saint-Pierre. Vous y revoyez votre famille dispersée, votre sœur installée à Grasse et surtout votre fille Francesca, et ses deux enfants Arnault et Clarisse. Puis, vous irez jusqu’à Tahiti pour rencontrer Barthélémy et Philippine chez Jean-Paul, votre fils.

En 1999, Clarisse vous offre le “beau titre“ d’arrière-grand-mère en mettant au monde un adorable petit garçon, Paul. En 2002, vous prenez la décision d’entrer à la Maison de Retraite Églantine. Elle ne vous était pas étrangère. Vous connaissiez bien les lieux tant vos visites à des amies furent nombreuses. En 2004, alors que vous arborez fièrement 92 printemps, vous décidez de ne plus voyager. Votre grande lucidité, votre force de caractère, vos facultés intellectuelles intactes et toujours cette soif de savoir et d’apprendre davantage, vous conduisent à vous initier à Internet et aujourd’hui encore vous surfez allégrement sur Google et… Skype n’a plus aucun secret pour vous ! Voilà résumée, chère Madame Dunan, votre siècle de vie passé sur notre Commune. “J’avance dans l’hiver à force de printemps !“ Vous avez fait de cette belle citation du Duc de Luynes votre devise. Témoin de plusieurs évènements, vous avez connu toutes les évolutions et parmi celle-ci, sans doute la plus importante et dont le Docteur Dunan serait fier : l’augmentation de la longévité de l’être humain grâce aux progrès de la médecine et aux travaux des chercheurs. En 100 ans, vous avez vécu tous les progrès scientifiques et techniques qui ont permis d’améliorer les conditions de la vie au quotidien. Vous êtes le témoin de l’accélération et de la progression spectaculaires des découvertes au XXe siècle qui ont eu des effets dans tous les secteurs de l’activité humaine et sur la société. Le Concorde, le TGV, la conquête de l’espace et les premiers pas de l’homme sur la lune ont nourri votre curiosité.

Vous avez connu le transport à cheval puis l’arrivée des premières automobiles et je crois savoir que vous vous souvenez très précisément de la première voiture SaintPierraise, la “N°1“ conduite par M. Hutton et dans laquelle vous voyiez défiler “à toute allure“ les piquets de palissade installés sur la route de Savoyard… Que d’évènements, que d’évolutions, que d’innovations ! Vous pouvez en témoigner ce soir devant cette assemblée car votre mémoire est intacte. Pour conclure mon propos, et pour rendre hommage à l’amoureuse des grands auteurs que vous êtes je veux vous offrir deux jolies pensées. La première d’Aragon : “Un beau jour l’avenir s’appelle le passé. C’est alors qu’on se tourne et qu’on voit sa jeunesse“. La seconde est de Blaise Pascal : “C’est en vieillissant qu’on apprend à rester jeune. Vieillir, c’est quand on cesse de s’émerveiller“. Émerveillez-vous encore longtemps, chère Madame Dunan ! Je vous souhaite au nom de tous une bonne santé et de continuer d’être plus que jamais amoureuse de la vie, et de tous ceux qui vous sont chers ! ». Vin d’honneur et cadeaux. Au terme de son discours, Mme Karine Claireaux a remis à la « reine du jour » la Médaille de la Ville de Saint-Pierre, deux paniers remplis de gourmandises et un magnifique bouquet de fleurs. Enfin, Mme Paulette Dunan a partagé avec joie et émotion le vin d’honneur. Chacun des invités se pressait autour de la Centenaire pour la féliciter et pour échanger un souvenir. « L’Écho des Caps » adresse toutes ses félicitations à Madame Paulette Dunan et lui souhaite une bonne santé. •

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[07

Quelques photos-souvenirs extraites de l’album de Madame Paulette DUNAN

08]

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

≥ travail

≥ aventure

Convention collective Une bonne avancée !

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Recherche de L’Oiseau Blanc Une autre piste !

La dernière convention collective de travail du Commerce, des Services Commerciaux et celle des Hôtels, Cafés et Restaurants de Saint-Pierre-et-Miquelon dataient de 1997. Bien des tentatives en 2005 et en 2007 ont été faites pour relancer le débat entre les divers syndicats de salariés et patronaux sans qu’ils parviennent à un résultat positif. En octobre 2010, un accord de méthode a été signé, sur fond de rupture de dialogue social entre les partenaires sociaux, afin de définir le mode opératoire pour aboutir au nouveau texte. Marc Girard, nommé par arrêté préfectoral, en tant que président de commission mixte a tenu le rôle de facilitateur en négociation et d’animateur sur fond de bonne connaissance du droit du travail. Le mercredi 7 novembre, soit deux années de labeur plus tard, une nouvelle convention collective du travail regroupant cette fois-ci l’ensemble des secteurs du commerce, des services commerciaux, des hôtels, cafés et restaurants de Saint-Pierre-et-Miquelon a été signée. « Cette nouvelle convention est une réactualisation du texte depuis 1997 puisqu’en droit social et en droit du travail, les choses évoluent rapidement au quotidien pour ainsi dire. Cette convention va en remplacer deux. Elles n’étaient plus à jour. À titre d’exemple, on parlait encore des 39 heures dedans. Dans son titre, elle reprend les deux secteurs d’activités car avant il y avait commerces et services commerciaux d’un côté et hôtels cafés restaurants de l’autre. Maintenant tout est rassemblé dans le même document sur fond de regroupement des organisations syndicales patronales. C’est essentiellement une actualisation du texte, une rénovation et la phase deux sera la renégociation des classifications professionnelles et des grilles salariales », explique Marc Girard. « Les avancées ne sont pas énormes, mais on va surtout avoir une lisibilité dans le texte par rapport aux principaux domaines dont on a besoin dans la vie quotidienne de l’entreprise (congés, maladie, contrat de travail, rupture de contrat…). C’est une vraie rénovation car le droit a tellement évolué que nous n’étions plus à jour et donc nous avions une insécurité juridique sur l’application de certaines règles. » La convention a été signée d’un côté entre les organisations syndicales de salariés (Union Interprofessionnelle CFDT¬SPM, Union Départementale FO, Union Interprofessionnelle CFTC-SPM et Union Départementale Intersyndicale CGT) et de l’autre l’organisation patronale (Union Professionnelle de l’Alimentation, des Services et du Commerce de Saint-Pierre-et-Miquelon). « Maintenant le texte leur appartient et sera envoyé à Paris pour que Michel Sapin, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social, prenne un arrêté d’extension qui rendra obligatoire la convention à toutes les entreprises. » En attendant l’arrêté, le texte est applicable de plein droit à compter du 1er décembre 2012 aux entreprises adhérentes à l’organisation patronale. • J.-C. L’Espagnol

« La caisse contenant (peut-être) des morceaux de L’Oiseau Blanc n’est pas dans les réserves du Musée de l’Air au Bourget ! », écrit sur son blog Bernard Decré, le président de l’association À la Recherche de L’Oiseau Blanc. « J’ai vu de nombreuses caisses ressemblant à la nôtre, mais destinées à d’autres avions, un stock de morceaux d’ailes, des trains d’atterrissages, des morceaux d’appareils. Rien pour L’Oiseau Blanc...! » Bernard Decré et Christian Tilatti, le Conservateur du Musée, ont fait le point. En examinant les photos datées de 1960 montrant des experts analysant les fameuses pièces, ils ont constaté que les clichés avaient été réalisés « dans un laboratoire technique sérieux ». Pourquoi pas celui des Arts et Métiers ? Une nouvelle piste s’ouvre. • J.-C. L’Espagnol

≥ cette fin de semaine

Du 16 au 18 novembre L’expo de Noël des Artisans

La traditionnelle exposition de Noël des Artisans Réunis de l’Archipel aura lieu à la Salle des Fêtes municipale de Saint-Pierre cette fin de semaine. Comme d’habitude, les horaires d’ouverture seront très larges pour permettre à chacun d’en profiter au maximum : le vendredi 16 en nocturne de 20 h 30 à 22 h 30 ; le samedi 17 en continu de 10 h à 18 h ; et le dimanche 18 en après-midi de 14 h à 18 h. Et le Président de l’association, Daniel Marie, nous a confirmé en ce début de semaine la présence exceptionnelle de quatre artisans venus spécialement de Terre-Neuve. Ils seront entourés d’une bonne dizaine de créateurs locaux, dont Mme Andrée Hamel, de retour, et Jean-Jacques Tillard pour la première fois. • D. Gil écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[13

Sur l’agenda du Sénateur-Maire ≥ 95e Congrès des Maires de France Le Sénateur de l’Archipel, Maire de Saint-Pierre, Mme Karine Claireaux, participera du 19 au 22 novembre prochains au 95 e Congrès des Maires de France qui se tiendra Porte de Versailles à Paris. Le thème cette année : « Les territoires, acteurs d’un monde en mutation ». « Nous souhaitons inscrire notre 95e Congrès dans une démarche prospective », explique Jacques Pélissard, le Président de l’Association des Maires de France. Et cela pour plusieurs raisons : « tout d’abord, nous sommes au début d’un nouveau quinquennat et d’une nouvelle législature, ce qui implique de nouvelles orientations et de nouveaux projets. Un acte III de la décentralisation est annoncé. Que recouvre-t-il ? Comment les communes et leurs groupements y seront-ils associés ? Plus encore, nous nous situons dans une société en profonde mutation. Les repères bougent et il devient de plus en plus difficile de comprendre le monde dans lequel nous vivons. Comment les élus peuvent-ils, dans ces conditions, exercer leurs missions ? Au-delà d’être des acteurs du quotidien, ce qui leur

confère déjà une lourde responsabilité a l’égard des citoyens, leur action doit se situer dans la durée. Pour cela, il leur faut nécessairement prendre en compte les évolutions et les aspirations de la société ». C’est cette ambition qui va donc animer les débats et les ateliers de ce 95e Congrès : donner les clés de ce monde en mutation aux élus d’aujourd’hui. « Parce que l’avenir se joue dans les territoires », a déclaré Jacques Pélissard. Le Congrès s’ouvrira, comme tous les ans, par la réunion annuelle des maires d’outremer à l’Hôtel de Ville de Paris. Les élus ultramarins y seront accueillis par Bertrand Delanoë, le Maire de Paris. Ils participeront à plusieurs ateliers-débats : « L’emploi au cœur des préoccupations des départements et des collectivités d’outre-mer » ; « les communes et communautés d’outre-mer face à la crise financière » ; « la gestion des déchets en outre-mer ». Cette première journée de travail se clôturera avec l’intervention attendue du Ministre des outre-mer. Victorin Lurel recevra ensuite l’ensemble des maires ultramarins rue Oudinot au siège de son ministère à Paris. • J.-L. Mahé

vie municipale ≥ ALCAZ de retour à Saint-Pierre

14]

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

© Patrick Boez

La Municipalité de Saint-Pierre a invité le duo marseillais ALCAZ du 26 novembre au 4 décembre pour animer des ateliers d’écriture avec les jeunes collégiens des classes de 6e et de 5e du public et du privé autour des chansons de Georges Brassens ; ALCAZ « travaillera » également avec deux musiciens du Conservatoire de SaintPierre (Annexe du CCS) sous la houlette de Thierry Artur ; le duo présentera un concert unique le 1er décembre au Centre Culturel et Sportif. Un après-midi récréatif au Foyer Marie Lescaméla est également annoncé. Cette troisième « tournée » d’ALCAZ à Saint-Pierre fera l’objet d’un article de notre ami Albert Weber, qui a rencontré ALCAZ en tournée actuellement au Québec. ALCAZ (Jean-Yves Liévaux et Vyvian Cayol) promène ses chansons et son humour un peu partout dans le monde. Ce sera leur troisième séjour dans l’Archipel et nous retiendrons de leurs précédents concerts chez nous : une grande complicité sur scène, des textes très inspirés, un style unique. « Marchands de bonheur, ils ont la chanson d’amour pour thérapie, pour remède, pas celle mièvre qui, cycliquement fait 33 tours et puis s’en va, non. Simplement l’évidente joie de chanter leur amour. Ça frise l’universel. », écrivait Michel Kemper dans Chorus à propos d’ALCAZ. Tous ceux qui ne les connaissent pas encore auront tout le loisir de les découvrir et de les apprécier le 1er décembre au CCS. La venue d’ALCAZ est un projet porté par la Mairie de Saint-Pierre en partenariat avec l’Éducation nationale et le Centre Culturel et Sportif. • J.-L. Mahé Dossier préparé par J.-L. Mahé

≥ mémoire

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Morts pour la France Un nouveau monument

Son inauguration est prévue en décembre, le nouveau monument en bronze « À la mémoire glorieuse des enfants de la Commune de Saint-Pierre morts pour la France » durant les première et seconde guerres mondiales, a été érigé au cimetière de SaintPierre. La scène qui représente un enfant remettant un drapeau à un soldat est une réflexion profonde sur la vie, la mort, la patrie, le passé, le présent et l’avenir. « Grâce aux jeunes adultes du passé qui ont combattu pour leur patrie, les enfants d’aujourd’hui et de demain peuvent vivre dans la liberté et la légitimité. Alors le geste de remettre le drapeau est un gage de gratitude et de remerciement », explique Martine Gagnon sculpteur à la Fonderie d’Art d’Inverness (Québec). L’ancien monument représentant le Christ en croix rejoindra le cimetière de l’Île-aux-Marins. • J.-C. L’Espagnol écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[15

≥ commémoration

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Victoire et Paix Hommage à tous les Morts pour la France

Hommage dans l’Archipel et dans toute la France en ce 11 novembre aux Morts pour la France. « Le 11 novembre 1918 à 11 heures, les clairons sonnaient le cessez-le-feu tout au long de la ligne de front, mettant fin à 4 ans d’une terrible guerre. Premier conflit mondial, qui marque par son ampleur et par le nombre de victimes, militaires et civiles, l’entrée brutale dans ce 20e siècle sanglant. […] La disparition des témoins de la guerre de 1914-1918 et l’inéluctable déclin du nombre des acteurs des conflits suivants appelaient une évolution pour maintenir la portée symbolique de cette journée », écrit Kader Arif, Ministre délégué auprès du Ministre de la Défense en charge des Anciens Combattants, dans son message. « C’est le sens de la loi du 28 février 2012, qui élargit la portée du 11 novembre à l’ensemble des Morts pour la France tout en conservant les autres journées nationales commémoratives. C’est donc la reconnaissance du pays tout entier à l’égard de l’ensemble des Morts pour la France tombés pendant et depuis la Grande Guerre qui s’exprime aujourd’hui, particulièrement envers les derniers d’entre eux, ceux qui ont laissé leur vie en Afghanistan. Elle s’inscrit dans une politique commémorative ambitieuse qui vise à transmettre la mémoire, à favoriser la compréhension de notre histoire nationale commune et son appropriation par les jeunes générations. Les parlementaires du début des années vingt avaient voulu que la journée nationale du 11 novembre soit placée sous le double signe de la Victoire et de la Paix. Ce dernier but semblait alors bien aléatoire, comme allaient le démontrer les décennies suivantes. Mais finalement, ces parlementaires étaient des précurseurs. […] Le temps et la volonté des peuples leur ont donné raison. » • J.-C. L’Espagnol

16]

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

Pharmacies de garde

Agenda des marées

du lundi 12 nov. 9 h au lundi 19 nov. 9 h

Les jours décroissent de 1 heure 7 minutes

Pharmacie CHFD

41 47 47

du lundi 19 nov. 9 h au lundi 26 nov. 9 h Pharmacie SPM

55 28 02

Numéros d’appels d’urgence

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18

Novembre 2012

BASSES MERS

PLEINES MERS

Cinéma

voir la vie en grand présente

Samedi 17 - Ste Élisabeth - Ste Lise 04:52 17:39 11:34 23:58 Dimanche 18 - Ste Aude - Ste Caroline 05:39 18:30 12:25 Lundi 19 - St Tanguy 06:32 19:26 00:50 13:19 Mardi 20 Christ Roi - St Edmond - Lune : P .Q 07:33 20:29 01:46 14:17 Mercredi 21 - Présentation de Marie 08:46 21:38 02:46 15:18 Jeudi 22- Ste Cécile 10:07 22:41 03:49 16:20 Vendredi 23 - St Clément 11:18 23:34 04:51 17:19 Samedi 24 - Ste Flora 12:15 05:48 18:12 Dimanche 25 - Ste Catherine 00:19 13:01 06:38 18:59

sapeurs-pompiers

sudoku

Le jeudi 22 novembre à 20 heures 30

Problème n° 1309 • niveau : difficile

De Jacques Audiard, avec Marion Cotillard et Matthias Schoenaerts.

L’histoire : « Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras. Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes. Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon. À la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie. Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone. Tout les oppose. Stéphanie est dresseuse d’orques au Marineland. Il faudra que le spectacle tourne au drame pour qu’un coup de téléphone dans la nuit les réunisse à nouveau. Quand Ali la retrouve, la princesse est tassée dans un fauteuil roulant : elle a perdu ses jambes et pas mal d’illusions. Il va l’aider simplement, sans compassion, sans pitié. Elle va revivre. »

La presse en parle Pour Excessif : « Par pudeur et par instinct, Audiard exprime l’essentiel entre les lignes et entre les images. Son inspiration est sombre, son art lumineux. »

Voir la vie en grand…

Solution du n° 1308

Régles du jeu : Vous devez remplir toutes les cases vides en placant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne une seule fois par colonne et une seule fois par zone de neuf cases. Chaque zone de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par zones pour vous aider.

Jacques Audiard fait partie des réalisateurs français que l’on peut qualifier d’auteurs. En quelques films, Audiard s’est forgé une réputation, celle d’un réalisateur sans concessions cherchant toujours à surprendre. Avec « De rouille et d’os », il atteint les sommets de son art, il nous raconte un drame dont la noirceur est subtilement temporisée par la luminosité des images, par l’espoir qui s’en dégage et par la chaleur de tous ses interprètes. Marion Cotillard est impressionnante de justesse, l’actrice donne tout. Elle est tout à la fois, touchante, cassante et poignante. Face à elle, on découvre Mathias Schoenaerts, cet acteur belge de 34 ans est aussi la force du film, il incarne son personnage avec une intensité et une invention qui touchent durablement au coeur. « De rouille et d’os » est le portrait de deux héros du quotidien, il bouscule le spectateur dans ses propres retranchements. Pour être emporté dans un tourbillon d’émotion, pour la composition saisissante de Marion Cotillard et pour… voir la vie en grand ! • Cédric Lebailly écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[17

≥ Les bébés d’octobre 2012

≥ Centenaire

Depuis janvier 2006, avec l’accord des parents, bien évidemment, nous accordons une place dans notre journal aux nouveau-nés du mois. Pour le mois d’octobre 2012, ils sont trois : une fille et deux garçons.

Elias MICHEL Le 14 octobre à 0 h 52. Fils de Cathy CORMIER et de Logan MICHEL.

Céleste MORAZÉ

Noah LEFEBVRE

Le 30 octobre à 17 h 44. Le 16 octobre à 5 h 55. Fille de Marie-Xavière GIRAUD Fils de Magali PLACE et d’Olivier LEFEBVRE. et de Bruno MORAZÉ.

Notre rédaction leur souhaite la bienvenue et adresse toutes ses félicitations aux heureux parents. Côté statistiques, nous retiendrons qu’il y avait eu 8 naissances (5 filles et 3 garçons) en octobre 2011. Rappelons que les naissances au Canada ne comptent pas dans les statistiques de l’Archipel. • D. Gil – Photos : Jean-Luc Drake

≥ État civil Octobre 2012 NAISSANCES : 14 – MICHEL Elias, Yann, Daniel • 16 – MORAZÉ Céleste, Jeanne, Olga • 30 – LEFEBVRE Noah. DÉCÈS : 02 – PERRIN Rita, Joséphine, veuve de DESVEAUX Jean, Eugène • 08 – L’ESPAGNOL Raymonde, Marie, veuve de DUTIN Simon, Henri, Saint-Martin • 08 – LE DÛ Jean-Marc (transcription), époux de ARTHUR Brenda, Suzanne, Andrée • 10 – DE ARBURN André, Joseph, Emile, veuf de DISNARD Marie, Marguerite, Thérèse • 14 – LAMBERT Renée, Gabrielle, veuve de François, Joseph URTIZBEREA • 15 – CORDIER Claude, Auguste, Lucien (transcription), époux de BODIN Laurence, Marie.

≥ 1001 Travaux Annonce légale * AVIS DE CONSTITUTION Par acte sous seing privé en date du 15 octobre 2012, est constituée la Société présentant les caractéristiques suivantes : • FORME : Société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) • DÉNOMINATION : 1001 Travaux • CAPITAL : 1 000 euros • SIÈGE : 19 route de Ravenel à 97500 Saint-Pierre • OBJET : Travaux d’électricité et chauffage • DURÉE : 99 ans • ADMISSION AUX ASSEMBLÉES ET DROIT DE VOTE : Tout associé peut participer aux assemblées sur justification de son identité et de l’inscription en compte de ses actions. Chaque associé dispose d’autant de voix qu’il possède ou représente d’actions. • AGRÉMENT : Les cessions d’actions sont soumises à l’agrément de la collectivité des associés. • PRÉSIDENT DE LA SOCIETÉ : Monsieur Christian Dutin, demeurant 19 route de Ravenel à 97500 Saint-Pierre. • IMMATRICULATION : RCS Saint-Pierre et Miquelon en cours • Pour avis, le Président

≥ Moncton Export S.P.M. Ltée Communiqué * La Direction de Moncton Export S.P.M. Ltée est heureuse de vous annoncer qu’après avoir servi l’Archipel depuis de nombreuses années en marchandise générale, avec en spécialité le domaine automobile (voitures et pièces détachées), elle peut également maintenant vous offrir ses services en pièces d’élévateurs de toutes marques. Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter Robert Allain, par téléphone au (506) 384-6353, par télécopieur au (506) 384-6396 ou par courriel : mctnexp@gmail.com

Madame Paulette Dunan et sa famille adressent leur vive reconnaissance à Madame le SénateurMaire, ses adjoints et ses collaborateurs, et remercient chaleureusement celles et ceux qui lui ont manifesté leur fidèle amitié à l’occasion de la célébration de son Centenaire.

Mairie standard : 41 10 50 Pôle Voirie : 55 80 77 ou 55 80 65 Pôle bâtiment : 55 80 78 ou 55 57 18 Traitement des eaux : 55 80 61

[Fourrière Fourrière ]

Service Fourrière : 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Site internet www.mairie-stpierre.fr Fondateur Albert Pen (Février 1982) Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Codirecteur Claude Arrossaména Rédacteur en chef Didier Gil : 05 08 41 10 91

Journaliste Jean-Louis Mahé : 05 08 41 10 92

Secrétaire de rédaction et accueil Clarisse Hacala : 05 08 41 10 90

Infographistes Steve Yon et Jean-Christophe L’Espagnol 05 08 41 10 95

Impression Yannis Lepape : 05 08 41 10 93 — 05 08 41 10 94

Photographes Jean-Christophe L’Espagnol (J.-C. L’E.) jclespagnol@gmail.com Jean-Luc Drake (J.-L. D.) jean-luc.drake@cheznoo.net

Dessins d’actualité Benoît Germe

≥ CSAG 975 Concours de belote

Pour nous joindre L’Écho des Caps Hebdo,

* Le Club Sportif et Artistique de la Gendarmerie (CSAG 975) organise ce samedi 17 novembre 2012 à l’ASIA son concours de belote. • 1er prix : un jambon. • 2e prix : un jambon + 1 lot surprise. • 3e prix : une épaule. • 4e prix : une épaule. • 1 lot pour chaque participant. • Collation et bourriches. • Inscriptions à 13 h 30 sur place. • Participation : 8 € par joueur. • Équipes tirées à la mêlée. • Bon après-midi à toutes et tous !

18]

rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33

Courriel echohebd@cheznoo.net Tirage 3 300 exemplaires Commission paritaire numéro 68511

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[ partenaires de la semaine] Ce n t re C omme rcial Marce l DAGORT

Mercredi 21 le Père Noël sera avec nous

Contre la pensée unique Claude Hagège Éditions Odile Jacob Documentaire Linguiste réputé, Claude Hagège signe ici un plaidoyer pour la diversité des langues, des pensées et des cultures. La diffusion de l’anglais comme langue dominante ainsi que la mondialisation tendent à l’uniformisation des idées. Claude Hagège explique les univers différents correspondant à l’anglais et au français. Il s’insurge contre le règne de la pensée unique qui engendre mimétisme et servilité, et prône la résistance de la langue française. Du même auteur, disponibles sur nos rayons : « L’homme de paroles, contributions linguistiques aux sciences humaines » et « Le français et les siècles ». •

Coteaux du Layon 10,62 € - 75 cl. Robe : Jaune clair avec des reflets marron. Nez : Arômes de miel et fleurs blanches d’acacia, petites notes d’agrumes. En bouche : Ample, rond, riche en arômes avec une bonne persistance. Accords mets et vin : Apéritif, accompagnement d’un foie gras, ou d’entrées chaudes crémeuses…

CIA, 7 rue Albert Briand – 41 47 97. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Catalogue de timbres-poste introuvables Jacques Carelman Éditions Cartouche Documentaire La bibliothèque vous propose ce recueil fantaisiste, bien moins connu que celui des objets introuvables du même auteur, cet ouvrage impertinent mérite tout autant d’être feuilleté. Les timbres du Vatican sont représentés ornés de statues antiques portant des sous-vêtements, la tour de Pise est droite, les chars du printemps de Prague sont fleuris et le Népal a choisi comme emblème national, le haschisch ! • ••• Rubrique animée par Josée Gautier Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 • Fax : 0508 41 71 40

RONA fait sa liquidation sur une grande sélection d’articles de Noël ! Profitez de -20 % sur les jeux de lumières et -50 % sur divers articles décos ! Venez embellir votre maison pour les Fêtes de Noël avec RONA !

écho des caps n° 1309 • vendredi 16 novembre 2012

[19

≥ Vie locale

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Madame Paulette DUNAN La nouvelle Centenaire de Saint-Pierre fêtée à l’Hôtel de Ville


Écho des Caps n° 1309