Issuu on Google+

Nouvelle centrale EDF p. 07

France Télévisions p. 09

Futsal 2011-2012 p. 16

Réalisée par la DCNS

Devenez critique littéraire

La Mean Machine invaincue

l’écho caps] Archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon

des

Ville de Saint-Pierre

≥Une valse à trois temps… Nos photos du spectacle ≥ Municipalité

≥ Prévention

≥ Témoignage

La dématérialisation se poursuit p. 03

Portables : les gestes à adopter p. 04

Le passé retrouvé à Saint-Pierre p. 10

00]

écho des caps n° 1275 • vendredi 6 décembre 2012

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Hebdomadaire municipal gratuit n° 1277 20 janvier 2012


• Amandes blanchies • Amandes naturelles • Biscuits salés • Cacahuètes en coque • Cacahuètes blanchies • Cacahuètes grillées à sec • Mini sticks salés • Noisettes blanchies • Noisettes naturelles • Noix de cajou • Pop Corn caramélisé • Pop Corn nature • Pop Corn sucré • Raisins secs bruns… 00]une gamme écho des n° 1275 • différents vendredi 6 décembre 2012 Toute decaps 43 produits !

• Importateur • Grossiste • Détaillant

C.I.A 7 rue Albert Briand - 41 47 97

Des engagements rigoureusement tenus, une torréfaction soignée, une garantie fraîcheur, une offre de produits et un conditionnement en adéquation avec les attentes des consommateurs de plus en plus soucieux d’une alimentation saine : telle est la stratégie de Kreek’s.


vie municipale

Délibérations, arrêtés, procès-verbaux…

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

La dématérialisation se poursuit à la Mairie

Dans le cadre de la politique environnementale mise en place par la Municipalité de Saint-Pierre, les actions se poursuivent à la Mairie en faveur de la dématérialisation. En clair les documents qui circulaient sur papier sont désormais informatisés. Cette démarche fait partie du quotidien de la Commune depuis 2009. Pour alléger les coûts (ramettes de papier, cartouches d’encre pour les imprimantes…) et gagner en productivité, l’administration municipale a dématérialisé la paye des agents et l’ensemble du courrier traité en Mairie, une initiative qui a permis de réduire fortement la consommation de papier de l’ordre de 40 %. C’est énorme ! Et si c’est bon pour la planète, c’est aussi excellent pour le Budget municipal ! La Mairie ne s’est pas arrêtée là et poursuit sa révolution informatique. Le logiciel Magora est utilisé pour la gestion de l’état-civil ; depuis quelques mois, elle a acquis le logiciel Actes-Office qui permet désormais de dématérialiser les délibérations du Conseil municipal et les arrêtés soumis au contrôle de légalité de même que les procès-verbaux des réunions officielles du Conseil municipal et les comptes-rendus des réunions des commissions municipales. Souplesse de travail pour les agents administratifs, efficacité et gain de temps… il n’est plus nécessaire de multiplier les exemplaires des différents actes et autres P.V… pour les classer dans différents dossiers, il suffit d’ouvrir le logiciel pour tout avoir sous les yeux. • J.-L. Mahé écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[03


[ prévention ] Par Jean-Louis Mahé, avec l’Inpes

Ondes des portables

Les gestes à adopter Le téléphone mobile suscite des interrogations, notamment quant à l’exposition aux ondes électromagnétiques émises par ces portables.

Est-il encore possible de vivre sans téléphone portable ? La question mérite d’être posée quand on sait qu’en France on compte quasiment autant de lignes de téléphonie mobile que d’habitants ! ≥ Bien ancré dans nos habitudes Selon les derniers chiffres de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), « l’Hexagone comptait à la fin décembre 2010 quelque 64,4 millions de cartes SIM. La croissance annuelle reste soutenue, autour de 5 %, depuis trois trimestres. Le taux de pénétration frôle les 100 % à la fin de l’année 2010 (99,7 % exactement) ».

04]

Dans l’Archipel, quelque 3 000 cartes SIM sont en service ; il s’est vendu un millier de téléphones portables au cours de l’année 2010, ces deux informations nous ayant été communiquées par S.P.M. TELECOM. Il paraît difficile – certains résistent – de se passer de cet « outil » qui permet d’envoyer des mails, de prendre des photos, d’écouter de la musique, de regarder des vidéos, de surfer sur le net et aussi de… téléphoner. Le téléphone portable est omniprésent dans notre quotidien et pourtant, les usagers entendent « tout et son contraire » sur les risques potentiels liés aux ondes émises par ces appareils. « Afin de mettre à disposition des Français une information simple et claire sur ce su-

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

jet », l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) a lancé une campagne d’information sur Internet . ≥ Les gestes de précaution L’objectif de la campagne d’information mise en place en partenariat avec le secrétariat d’État en charge de l’Écologie et le secrétariat d’État chargé de la prospective et de l’économie numérique, est « d’inciter les usagers de téléphones portables à réduire leur exposition aux ondes électromagnétiques en adoptant quelques gestes simples ». La campagne se compose de deux films d’animation diffusés sur Internet sur le site


[ prévention ]

Ondes portables

Les gestes à adopter

inpes.fr. Un lien renvoie les internautes vers « une source d’information fiable sur les ondes des portables » sur le site : lesondesmobiles.fr. Ce site présente « les 8 gestes de précaution et traite d’informations plus générales sur l’état actuel des connaissances scientifiques, le fonctionnement du téléphone portable, etc. ». Pour tous ceux de nos lecteurs qui ne surfent pas sur la toile, nous avons décidé de relayer cette campagne d’information en publiant les bons gestes à adopter pour réduire notre exposition aux ondes des téléphones mobiles. ≥ Protéger encore plus les enfants et les jeunes « Il est recommandé aux parents de conseiller à leurs enfants ou adolescents de n’utiliser leur téléphone que pour les appels indispensables. L’usage du SMS et l’usage de l’oreillette devrait également être encouragé par les parents. » ≥ Téléphoner avec une oreillette « En téléphonant avec une oreillette (filaire ou bluetooth, sans fil), on éloigne le téléphone de la tête. C’est un moyen efficace de réduire son exposition aux ondes au niveau de la tête. » ≥ Privilégier les SMS « En utilisant des SMS pour communiquer, on réduit l’émission d’ondes de son téléphone. En effet, pour envoyer un SMS, le téléphone se “connecte” à l’antenne relais la plus proche uniquement le temps d’envoyer le message. Pendant une conversa-

tion, le téléphone se connecte à l’antenne relais la plus proche et renouvelle régulièrement la connexion, surtout en déplacement. Le niveau d’émission d’ondes est donc plus important. Par ailleurs lorsqu’on envoie un SMS, le portable est éloigné de la tête. » ≥ Éloigner le téléphone des implants électroniques « Si vous portez un implant électronique (“pacemaker”, pompe à insuline, neurostimulateur…), éloignez votre téléphone portable de la zone équipée. Il peut perturber le fonctionnement de votre appareil médical. » ≥ Ne pas téléphoner dans les zones de mauvaise réception « Moins la couverture du réseau est bonne, plus votre téléphone émet d’ondes pour maintenir la conversation. Il est donc recommandé de ne pas téléphoner dans les zones où la réception n’est pas bonne : parkings souterrains, ascenseurs, lieux confinés… Vérifiez le nombre de barrettes sur votre téléphone, il indique la qualité de couverture du réseau. Il est par ailleurs généralement interdit de téléphoner dans les hôpitaux et les avions en raison de la présence d’appareils fonctionnant par ondes radio. Votre téléphone peut créer des interférences et perturber le fonctionnement des appareils électroniques. » ≥ Éloigner le téléphone de la tête juste après la numérotation

« Pour limiter l’exposition aux ondes au niveau de la tête, vous pouvez prendre l’habitude de ne pas approcher le téléphone de votre oreille dans les secondes qui suivent la numérotation. En effet, c’est lors de ces premières secondes que l’émission d’ondes est la plus forte pour rechercher l’antenne relais la plus proche. Le niveau d’émission d’ondes se stabilise ensuite. » ≥ Éviter les appels en déplacement à grande vitesse « En déplacement à grande vitesse, le téléphone doit se connecter successivement à différentes antennes relais pour maintenir la conversation. À chaque recherche d’antenne relais, le téléphone émet à pleine puissance, le niveau d’émission d’ondes est donc régulièrement plus élevé. Il est donc recommandé d’éviter de téléphoner en train, par exemple. Rappelons aussi que téléphoner en conduisant est par ailleurs interdit et passible d’amende. » ≥ S’informer sur son équipement « Vous pouvez vous renseigner sur le niveau d’exposition aux ondes de votre téléphone mobile : il s’agit du DAS, dont l’affichage est devenu obligatoire dans les points de vente depuis le mois d’avril 2011. Le DAS (débit d’absorption spécifique) des téléphones mobiles quantifie le niveau d’exposition maximal de l’utilisateur aux ondes électromagnétiques, pour une utilisation à l’oreille. La réglementation française impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg. » •

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2011

[05


[ centre culturel et sportif ] Par Didier Gil, d’après les informations fournies par le C.C.S

C.C.S : premier trimestre 2012

Le programme de février

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Pour tout savoir sur la chronologie du programme du Centre Culturel et Sportif en ce début d’année 2012… et notamment sur les animations de février qui arrive à grands pas.

En vérité la jeune pianiste de l’Archipel Marine Bombardier a déjà lancé cette programmation le 7 janvier dernier avec son récital consacré à des œuvres de Chopin, Liszt et Rachmaninov. De même, Mahéva Cuza a été la première à présenter une exposition de tableaux réalisés en sable coloré. Elle a été ouverte le 7 janvier et vous avez jusqu’au vendredi 27 janvier prochain pour vous y rendre si vous n’avez pas encore fait le déplacement. Pour que vos enfants ne ratent rien, voici donc les principaux rendez-vous qui vous sont fixés, à commencer par ceux de février puisque les vacances approchent à grands pas et que souvent le nombre de places est limité, notamment en matière de stages.

- Lieu : Francoforum. - Une séance par jour de 9 h à 12 h. - Animation : Julia Erwan Lefebvre. - Tarifs : 71,00 euros pour les adhérents et 81,00 euros pour non-adhérents. - Renseignements et inscriptions auprès du secrétariat à partir du mercredi 1er février. - Aucune inscription par téléphone. • Danse classique - Du mercredi 15 au vendredi 24 février. - Animation : Marylène Belanger. - Tarifs : 51,00 euros pour les adhérents et 61,00 euros pour non-adhérents. - Renseignements et inscriptions auprès du secrétariat à partir du mercredi 1er février à 13 h 30. - Aucune inscription par téléphone.

≥ Stages ≥ Choco-théâtre • Dessin - Du mercredi 15 au samedi 25 février. - Pour les enfants de 8 à 10 ans. - Séance d’une heure par jour. - Animation : Julia Baucou. • Linogravure - Du mercredi 15 au vendredi 24 février. - Pour les enfants entre 10 à 15 ans. - Les cours débuterons le mercredi 15 février à 9 h.

06]

• Archiballe et Diabolo - Les samedis 18 et 25 février à 9 h 30. - Tarifs : 4,00 euros pour les enfants et 6,00 euros pour les adultes. - Renseignements et inscriptions à partir du lundi 6 février à 13 h 30. - Aucune inscription par téléphone. Pour en savoir plus : Prendre un petitdéjeuner en famille, petits et grands réunis devant brioches, petits pains, chocolat

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

chaud et… un spectacle, c’est divin ! L’association « Archiballe et Diabolo » vous propose un choco-théâtre à sa manière. L’occasion de découvrir un conte agrémenté de jonglerie. ≥ Spécial Mardi Gras • Spectacle pour enfants - Pour les enfants de 6 à 11 ans. Pour en savoir plus : Informations complémentaires auprès du secrétariat du C.C.S, dès le début du mois de février. Attention : L’ensemble de cette programmation est toujours susceptible de modifications de dernière minute. Nous reviendrons dans une prochaine édition sur les spectacles programmés au mois de mars prochain. • ••• Centre Culturel et Sportif Territorial Bd. Port en Bessin B.P. 4348 97500 St-Pierre et Miquelon Tél : 05 08 41 13 70 Fax : 05 08 41 51 92 www.cg975.fr


[ dans la presse ] Publié le 5 janvier sur « www.meretmarine.com »

Saint-Pierre et Miquelon

DCNS va réaliser une centrale EDF La construction de la nouvelle centrale EDF de l’Archipel évoquée sur le site « www.meretmarine.com », un article que nous a signalé M. Alain Coudray, ancien Administrateur des Affaires maritimes.

DCNS vient de remporter l’appel d’offres d’EDF portant sur la réalisation d’une centrale de production d’électricité dans l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, situé au large de Terre-Neuve, au Canada. Dans le cadre de ce contrat, d’une durée de trois ans, DCNS, qui est maître d’oeuvre ensemblier, assurera le pilotage du chantier et réalisera l’ingénierie et l’intégration des équipements nécessaires. Pour mener à bien le projet, l’industriel français a constitué un groupement d’entreprises. Ainsi, Eneria, distributeur exclusif de Caterpillar, réalisera l’ingénierie et la fourniture des groupes électrogènes et des équipements associés. L’entreprise locale de bâtiments et travaux publics Hélène et Fils est, pour sa part, en charge des travaux de génie civil. Quant au bureau d’études Ingerop, il assurera l’ingénierie liée au génie civil et au

second oeuvre. « Le groupe garantira la fiabilité de l’ensemble des équipements du process de production d’électricité. Fortement attentive à la prévention des risques industriels, l’entreprise déploiera un plan HQE (Haute Qualité Environnementale) afin d’inscrire la construction de la centrale dans une démarche environnementale. Par ailleurs, DCNS veillera au strict respect du cahier des charges dans le domaine de la sécurité des installations et des personnes », explique DCNS. ≥ Début des travaux au printemps Alors que les travaux de terrassement ont déjà débuté sur place, le gros du chantier sera lancé au printemps, lorsque les conditions météorologiques seront plus favorables. D’une puissance de 21 MW, la nouvelle

centrale remplacera l’équipement actuel, d’une puissance équivalente mais fonctionnant avec des moteurs diesels dont les plus récents datent de 1986. « La centrale comportera un système de production propre et des moteurs plus performants à moindre consommation de fuel, un système de traitement des fumées ainsi qu’un réseau de récupération de chaleur. Celui-ci permettra d’alimenter en chauffage certains bâtiments de l’île, notamment l’hôpital, et divers lieux publics. Ce nouvel équipement devrait ainsi contribuer à réduire sensiblement les consommations énergétiques à SaintPierre, surtout en période hivernale », précise DCNS. Prévue pour être opérationnelle en 2015, la centrale EDF sera installée sur l’île de Saint-Pierre, où environ 90 % des 6 300 habitants de l’archipel français sont concentrés.

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[07


St-Pierre et Miquelon DCNS va réaliser une centrale EDF

≥ dans la presse

Maud Fontenoy Femme et loup de mer

≥ Succès de la diversification dans les services industriels

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

© J.-C. L’Espagnol

Spécialiste de la conception et de la réalisation de navires militaires, DCNS s’est lancé ces dernières années dans un vaste plan de diversification de ses activités, notamment dans le domaine de l’énergie. Grâce au savoir-faire acquis dans la conception et l’exploitation de bases navales en France, mais aussi à l’international (un contrat a été signé en 2009 pour la réalisation d’un nouveau chantier et d’une base navale au Brésil), DCNS a développé une offre complète de prestations et de services pour l’industrie. « Notre retour d’expérience dans la conception et la réalisation de systèmes complexes ainsi que leur exploitation et maintenance nous permet de renforcer notre offre au service des grands maîtres d’oeuvre de la production d’électricité comme EDF. Ce succès, obtenu dans un environnement fortement concurrentiel, témoigne de la crédibilité des solutions clés en mains que nous proposons à nos clients pour des centrales thermiques, des refontes d’installations complexes ou des expertises et réingénierie dans le domaine offshore », assure Thierry Kalanquin, directeur de la division Services de DCNS.

Avant d’être retenu pour la centrale de Saint-Pierre et Miquelon, DCNS a déjà travaillé pour EDF. Le groupe a, notamment, effectué la remise en état des équipements de filtration d’eau de mer de réfrigération de la centrale électrique martiniquaise de Bellefontaine (Martinique) et rénové la station de pompage et de filtration de la centrale thermique de Martigues, dans les Bouches-du-Rhône. • ••• Crédits : DCNS / HF / ENERIA / INGEROP

08]

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

Depuis sa traversée de l’Atlantique à la rame en 2003, Maud a créé sa fondation. Vice-présidente du Conservatoire du littoral, porte-parole de l’Unesco, membre du Conseil économique, social et environnemental, elle est la marraine de nos amazones à talons hauts. « Même au cœur de mes aventures, en plein océan, je restais une femme. Je m’épilais et je mettais de la crème antirides. Je m’étonne qu’on s’étonne. C’est très féminin d’entreprendre quelque chose de difficile, de dangereux, tout en continuant à prendre soin de soi. Où est la contradiction ? Les femmes ont une approche multitâche de la vie, je crois même que leur cerveau est conçu pour ça. Le fait qu’elles accouchent, qu’elles soient la plupart du temps confrontées à la gestion du quotidien familial, qu’elles managent, en plus de leur travail, les conditionne. L’homme conquiert, la femme préserve ; l’homme raisonne en termes de pouvoir, la femme en termes de “vivre ensemble”. Il en découle d’ailleurs l’importance donnée par les femmes à l’écologie, à la santé. Nous sommes davantage responsables, comme porteuses d’un “devoir de protection”. Est-ce culturel ou constitutif, je n’en sais rien, mais je m’interroge. […] Je souhaite que les femmes croient en leur capacité à changer le monde. Elles peuvent mettre du sens dans le progrès, et c’est pourquoi leur éducation est un enjeu planétaire qui, je trouve, laisse les hommes bien silencieux. Nous avons encore un long chemin à parcourir pour arriver à une véritable parité économique, sociale, relationnelle. Mais nous le ferons en beauté, un bâton de rouge à lèvres dans notre poche. » • Parismatch.com • 8 janvier 2012 •


[ prix littéraires ] Par Didier Gil

France Télévisions

« Devenez critique littéraire » L’appel à candidatures « Devenez critique littéraire » a été lancé pour constituer le jury des « Prix littéraires France Télévisions 2012 ». Et pourquoi pas une ou plusieurs candidatures de l’Archipel ?

Effectivement, le groupe France Télévisions a lancé depuis le 9 janvier dernier son appel à candidatures (1), « Devenez critique littéraire », pour la constitution des deux jurys de téléspectateurs qui décerneront le « Prix Essai » en mars et le « Prix Roman France Télévisions 2012 » en novembre. « Chaque année, les téléspectateurs participent à la plus importante étape des deux prix littéraires du groupe France Télévisions : le choix du lauréat », précise le communiqué. Ainsi, depuis le 9 janvier dernier, et jusqu’à ce 29 janvier 2012, chaque téléspectateur qui le souhaite peut faire acte de candidature en envoyant « une lettre de motivation dans laquelle il explique sa volonté d’être membre du jury, la place que tient la lecture dans sa vie et son amour de la littérature » et « en répondant à un questionnaire » (2), très court, nous l’avons vérifié. De fait, 21 téléspectateurs férus de lecture et venus de la France entière seront ainsi sélectionnés pour chacun des prix. Alors pourquoi pas des candidatures locales ? Ce serait pour eux « une occasion unique d’être membre d’un jury littéraire national et de jouer le rôle de critique ». Mais attention, comme il est écrit plus haut, vous avez jusqu’au 29 janvier pour déposer votre candidature. Créés en 1995, les Prix Roman et Essai France Télévisions récompensent chaque année les auteurs d’ouvrages parus dans l’année écoulée. En mars 2011, le « Prix Essai France Télévisions » a été attribué à Michel Pastoureau pour « Les couleurs de nos souvenirs », aux éditions Seuil (3). En novembre dernier, le second jury a décerné le « Prix Roman France Télévisions » à Delphine de Vigan pour « Rien ne s’oppose à la nuit », éditions JC Lattès (4). ≥ Pour en savoir plus… (1) Toutes les informations et le questionnaire sont disponibles sur :

http://www.areyounet.com/runet/client/prof ilReponse?d=152544&kd=SySmo&ORIGINE=PRESSE (2) Pour information, un spot a été réalisé afin de sensibiliser les téléspectateurs. Il est diffusé sur l’ensemble des chaînes du

groupe France Télévisions, France 2, France 3, France 4, France 5, France Ô, Outre-mer 1ère et sur leurs sites Internet. (3) Cet ouvrage a aussi obtenu le Prix Médicis Essai 2010. (4) Également Prix du Roman Fnac 2011.

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[09


[ témoignage ] Par Ellen Lange

Premières neiges

Le passé retrouvé… à Saint-Pierre

© J.-L-Drake.

Venue de Californie en fin d’année dernière pour un séjour linguistique au Francoforum, Mme Ellen Lange a retrouvé ses souvenirs de jeunesse en visitant l’Archipel. Témoignage d’un professeur d’université…

Il y a des Proustiens qui peuvent évoquer le passé simplement en trempant une madeleine dans une tisane. D’autres réussissent à recréer un passé qui n’existe plus, tout comme Margaret Mitchell dans « Autant en emporte le vent ». Néanmoins, il reste aussi la possibilité que le passé puisse nous revenir tout d’un coup, sans le moindre effort de notre part, comme un écho des choses d’antan. Quand je suis venue à Saint-Pierre à 71 ans avec rien d’autre en tête que de perfectionner mon Français lors d’un stage au Francoforum, j’étais certaine que les souvenirs

10]

de ma jeunesse au Michigan avaient disparu après tant d’années vécues en Californie. Le premier poudrin m’a vite débarrassée de cette absurdité. Le matin du 23 novembre, je savais qu’il allait neiger. Mais comment ? En regardant la ville de ma fenêtre, je me suis dit, sans la moindre hésitation, que ma mère aurait déclaré : « It’s owly », une expression locale du Michigan (1) qui décrit une certaine combinaison de lumières grises et de nuages chargés qui planent sur la terre, donnant instinctivement la certitude qu’il va bientôt neiger.

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

Cette atmosphère semblable aux « marionnettes » boréales, surtout les vertes qui frémissent, tend à être aussi ensorcelante – mais sans électricité ni agitation. J’ai reconnu, plombant sur la ville, ce silence unique qui accompagne la neige. Le matin, en allant à l’école, Saint-Pierre couvert de neige, et je n’avais pas oublié comment marcher sur la glace. Je ne tâtonnais pas, je ne glissais pas, je traînais mes bottes en toute confiance (ces bottes que je cachais derrière un buisson dès que j’étais hors de la vue de ma mère.). L’après-midi, en faisant un tour de l’île en voiture, j’ai


[ témoignage ]

Premières neiges

Le passé retrouvé… à Saint-Pierre lent que la mélasse ». Cet homme faisait sa tournée en zigzaguant. Comme j’aimais observer ses méandres… Tous ces souvenirs me sont apparus sans aucun effort et m’ont procuré des heures de plaisir – une sorte de fanal d’Aladin. Mes souvenirs de la vie marine – car j’ai vécu au bord d’un lac grand comme la mer

≥ Pour en savoir plus… Mme Ellen Lange nous a fait parvenir ce document début janvier. Immédiatement contactée par nos soins via Internet, elle nous a déclaré que c’était un témoignage à travers lequel elle voulait rendre « hommage aux Saint-Pierrais et Miquelonnais, en les remerciant pour l’accueil si chaleureux qu’ils m’ont donné pendant mon stage au Francoforum, du 18 novembre au 4 décembre 2011. Lors de mon séjour, j’étais hébergée à l’Auberge de l’Archipel par André et Ginette Dodeman, et je me suis sentie comme un poisson dans l’eau. Saint-Pierre et Miquelon a comblé tous mes besoins et plus : mer, traversier, crumbles, tarte au citron, petits pains au chocolat, tambours, doris et, en plus, j’ai atteint mon but qui était de communiquer en français avec plus de confiance ».

© J.-L-Drake

© J.-L-Drake

revécu le plaisir de voir les congères de neige sculptées par le vent dans les « montagnes » et celles qui s’allongeaient autour des tambours en ville. J’aimais tellement voir les diamants qui dansaient sur la neige. En marchant, j’étais ravie de sentir la fraîcheur de l’air qui me piquait les joues. Je me suis revue en train de pelleter, et de pelle-

ter, et encore de pelleter, ce petit boulot de ma sœur et moi, que je pensais avoir oublié pour toujours. À l’époque pré-courriel, l’arrivée du facteur jouait un rôle important dans le rythme de la journée – et surtout à Noël quand il devait passer deux fois par jour, tant il y avait de courrier. Pour que le facteur ne refuse pas de livrer nos cartes de Noël, nous devions avoir pelleté le chemin qui menait à la maison. Soudain, je me suis souvenue d’un facteur très, très lent que j’avais surnommé « Mélasse » d’après l’expression anglaise « être plus

– sont pour une autre histoire. Cependant, j’ai pu vérifier que j’avais complètement oublié une chose : comment marcher sur un bateau en haute mer. Au bord du « Cabestan » lors d’une escapade à Terre-Neuve, je me suis vite rendu compte que j’avais perdu mon pied marin. Il avait été emporté par le vent, et ni madeleine ni tisane ne peuvent le rapporter. • ••• (1) Précision de l’auteur : Marc Dérible serait enchanté d’une expression équivalente en français.

Ellen Lange, 71 ans, est professeur d’anglais deuxième langue à l’Université de Californie, à Davis (1), depuis 35 ans, et nous a dit avoir « beaucoup apprécié la qualité de l’enseignement de la langue et de la culture française au Francoforum ». Alors que nous lui demandions si elle pouvait nous fournir une ou deux photos d’elle pendant son séjour dans l’Archipel pour illustrer son article, elle nous a répondu : « Je n’ai pas de photos de moi à Saint-Pierre et Miquelon, mais je vous assure que j’ai beaucoup de souvenirs dont je peux me rappeler à souhait à l’aide de quelques très belles cartes postales ». • D. Gil ••• (1) Davis est une municipalité du comté de Yolo en Californie dont la population était proche de 65 000 habitants en 2004. Davis est bien connue pour être une ville de réputation « écologique » et « progressiste » accueillant le campus de l’Université de Californie. En 2006, Davis a été élue la seconde ville la plus éduquée des États-Unis par « CNN Money Magazine ». L’Université de Californie – communément nommée « UC Davis » – est une université publique située à environ 25 km à l’Ouest de Sacramento et à 120 km au Nord-Est de San Francisco. « UC Davis » est l’un des dix campus de l’Université de Californie, qui constitue le système universitaire public prééminent des États-Unis avec notamment UCLA et l’Université de Berkeley. • Source : Wikipédia.

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[11


[ édition ] Propos recueillis par Didier Gil

3 questions à…

Jean-Jacques Tillard Dans notre édition du 9 décembre dernier, nous vous annoncions la sortie, avant les fêtes, du livre « Les raretés de Saint-Pierre-et-Miquelon », le dernier ouvrage de Jean-Jacques Tillard, consacré à la philatélie de l’Archipel. Malheureusement pour son auteur, l’ouvrage, d’une excellent facture, n’est pas arrivé pour la date prévue du lancement. Malgré quelques jours de retard, le livre a néanmoins été bien accueilli par les lecteurs locaux. Jean-Jacques Tillard nous le confirme ! Écho : Votre dernier ouvrage, malgré un petit retard, a finalement été lancé comme prévu avant les fêtes. Quel a été l’accueil du public et en êtes-vous satisfait ? J.-J. Tillard : Effectivement, j’ai dû annuler mon lancement officiel prévu le 14 décembre, mais l’ouvrage est arrivé le 19 pour une mise en vente dès le lendemain. Je suis satisfait du résultat, heureux de constater que le « Père Noël » a choisi bon nombre de ces livres pour en faire des cadeaux. Je pense que la qualité du précédent livre réalisé en juin a aussi été un atout. Même si on n’est pas philatéliste, on doit, à mon avis, s’intéresser à notre riche patrimoine culturel. Écho : Nos lecteurs, et surtout ceux de l’extérieur, peuvent-ils encore se le procurer et comment ? J.-J. Tillard : Les lecteurs de l’extérieur peuvent se le procurer sans aucun problème. Ils me contactent par courrier ou courriel et je leur répondrai très rapidement. Le prix est de 61,50 euros port compris, ou 77,50 euros version grand luxe avec dorure sur tranche. Écho : Ce n’est pas votre premier livre sur la philatélie locale. Pouvez-vous nous rappeler les précédents et sont-ils encore disponibles ? J.-J. Tillard : Celui-ci est mon quatrième ouvrage. Mon premier livre sur « Les épreuves, essais et non dentelés » a été édité en 1999, puis il y a eu la « France Libre » en 2002, un ouvrage primé « Grand Argent » au championnat mondial de la littérature philatélique (St-Pétersbourg, 2007) ; ensuite « Une philatélie d’exception » en juin dernier, et enfin « Les raretés », il y a un mois donc. Tous sont disponibles.

12]

Permettez-moi d’ailleurs de remercier toutes les personnes qui ont contribué à la confection de ces ouvrages. Elles ont permis de mettre à disposition de la population une partie souvent méconnue de notre patrimoine. •

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

Adresse de l’auteur : Jean-Jacques TILLARD 57 rue de Paris - BP.4433 97500 ST-PIERRE & MIQUELON Tél : (508) 55 69 68 Courriel : texspm@cheznoo.net


dessin de la semaine

≥ IEDOM

≥ Emploi

Novembre Les chiffres

Depuis le 1er janvier 2000, les activités de téléphonie fixe et mobile sont assurées par la société SPM Telecom filiale d’Orange Caraïbes (Guadeloupe), issue du rapprochement entre France Telecom (réseaux de téléphonie fixe et mobile) et la société locale SPM Câble (réseau câblé de radio, de télévision et d’accès à Internet). En 2010, le nombre de lignes téléphoniques – téléphone fixe, fax et minitel – poursuit son évolution à la baisse et recule de 1,3 % par rapport à l’année précédente. À l’inverse, les abonnements à la téléphonie mobile sont en pleine expansion : le nombre d’abonnés progresse de 6,8 % en 2010 après une hausse de 5,2 % l’année précédente. • Extrait RA IEDOM SPM

En novembre, on compte 175 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi, soit une augmentation de 2 % par rapport au mois précédent, mais un chiffre relativement stable par rapport au mois de novembre 2010. L’indicateur de chômage s’établit à 5,48 %, en augmentation de 0,72 point par rapport à octobre dernier. Cette fois, c’est l’augmentation du chômage chez les hommes qui participe le plus à cette croissance. Elle entraîne un léger recul de la part des femmes : 58 % du total (contre 60 % en novembre 2010). Les chômeurs de longue durée représentent 20 % des inscrits (21,7 % en octobre dernier). La part des moins de 30 ans reste inférieure aux normales saisonnières. • D.G. d’après DCSTEP

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Éclairage économique La téléphonie

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[13


L’accordéon et les bals populaires à Saint-Pierre-e

« Une valse à trois temps » en spectacle au Centre Culturel et Sp Robert Siegfriedt

Lucette Aniel

Hubert Girardin Franck Cusick

Bernard Lafargue

Joseph Tesnière

14]

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

André Orsiny


en images...

et-Miquelon de 1900 à 1992 au Musée de l’Arche

portif Roger Cormier

Cécile Pardoën

Alain Orsiny

Jean- Claude Detcheverry

Steve Normandin

© J.-C. J.-C. L’Espagnol L’Espagnol // V. V. S-P S-P ©

Raymond Ruel

Michel Detcheverry

Christophe Detcheverry

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[15


sport

Futsal

© Aurore Michel

Le championnat et la Coupe

La Mean Machine a été la première équipe à réussir le triplé la saison dernière.

Le championnat de Saint-Pierre de futsal 2011-2012 a démarré le 10 décembre dernier – sous la houlette de Denis Durand, de retour dans l’Archipel, Président de la Commission régionale de futsal, et qui avait lui-même réorganisé ce championnat il y a plusieurs années – et cinq journées ont été jouées depuis cette date. Neuf équipes y participent cette année, au lieu de dix l’an passé, et toutes les rencontres se disputent généralement le samedi après-midi dans la salle des sports du Centre Culturel et Sportif Territorial de 14 à 18 heures. D’ores et déjà, on retrouve en tête du classement la Mean Machine (photo) invaincue pour le moment et qui, rappelons-le, a réalisé en 2011 le premier triplé dans cette compétition : la Coupe Miquelon Futsal, le championnat de Saint-Pierre et la Coupe de l’Archipel. Et les statistiques finales attestaient de sa suprématie dans cette discipline : 14 victoires ; 2 nuls ; 2 défaites ; 98 buts marqués contre 32 encaissés. La suivent pour l’instant sur le podium, les Jack Pot et les Weezys, qui devancent les Vagabonds et

16]

Acti +. Notons que lors de cette 5e journée, les Gringos se sont vu attribuer 2 points de pénalités pour n’avoir pas fourni d’arbitre. ≥ Classement après 5 journées 1er Mean Machine avec 20 points (5 victoires). 2e Les Jack Pot, 14 points (3 victoires – 2 défaites). 3e Les Weezys, 14 points (3 victoires – 2 défaites). 4e Les Vagabonds, 13 points (3 victoires – 1 défaite – 1 match en moins). 5e Acti+, 12 points (2 victoires - 1 nul – 2 défaites). 6e Les Revenants, 11 points (2 victoires – 1 nul – 1 défaite - 1 match en moins). 7e Les Volatiles, 6 points (1 victoire - 3 défaites – 1 forfait à 0 point 1 match en moins). 8e L’Olympique St-Pierrais, 4 points (4 défaites – 1 match en moins).

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

9e Les Gringos, 2 points (4 défaites – 1 match en moins – 2 points de pénalités).. • 6e journée samedi 21 janvier : Mean Machine - Gringos à 14 h ; Weezys – Olympique à 15 h 15 ; Acti+ – Volatiles à 16 h 30 ; Vagabonds - Revenants à 17 h 45. Équipe exemptée : Jack Pot. ≥ La Coupe Par ailleurs, le tout premier match de la Coupe de l’Archipel a été joué ce jeudi 19 janvier. L’édition 2012 de cette coupe est organisée avec dix équipes : sept de SaintPierre et trois de Miquelon. Quatre équipes ont été tirées au sort et doivent se rencontrer dans un premier tour de « quadrage ». Les deux vainqueurs rejoindront les six autres équipes pour les quarts de finale, suivis des demi-finales et de la finale. Demi-finales et finales sont annoncées pour le week-end des 7 et 8 avril à SaintPierre. • D. Gil


Pharmacies de garde

Agenda des marées

du lundi 16 jan. 9 h au lundi 23 jan. 9 h

Les jours croissent de 52 minutes

janvier 2012

BASSES MERS

Pharmacie SPM

55 28 02

inéma Cvoir la vie en grand présente

PLEINES MERS

Samedi 21 - Ste Agnès 01:01 13:58 07:34 19:55 Dimanche 22 - St Vincent 01:53 14:43 08:25 20:43 Lundi 23 - St Bernard - Nouvelle Lune 02:39 15:21 09:10 21:26 Mardi 24 - St François de Sales 03:20 15:57 09:52 22:07 Mercredi 25 - Conversion de St.Paul 03:59 16:30 10:31 22:46 Jeudi 26 - Ste Paule - Ste Mélanie 04:36 17:01 11:08 23:24 Vendredi 27 - Ste Angèle 05:13 17:33 11:45 Samedi 28 - St Thomas d’Aquin 05:49 18:05 00:03 12:21 Dimanche 29 - St Gildas 06:27 18:41 00:43 12:59

du lundi 23 jan. 9 h au lundi 30 jan. 9 h Pharmacie CHFD

41 47 47

Numéros d’appels d’urgence

15

urgence médicale

17

gendarmerie

18

sapeurs-pompiers

sudoku

Le jeudi 26 janvier à 20 heures 30 De Franck Mancuso, avec Yvan Attal et Pascal Elbé.

Problème n° 1277 • niveau : expert

L’histoire :

1

7

4

5 9

2

3 4

5

4 1

8 5

6

La presse en parle

7 2

2

6 8

4

2

9 6

Solution du n° 1276 6

7

4

1

2

3

5

9

8

1

8

9

5

7

4

3

2

6 1

2

3

5

8

9

6

7

4

7

2

3

6

5

1

9

8

4

5

4

6

9

8

7

1

3

2 7

9

1

8

3

4

2

6

5

4

5

2

7

1

9

8

6

3

8

6

7

2

3

5

4

1

9

3

9

1

4

6

8

2

7

5

8

Pour Le Monde : « Un bon petit polar, tendu, incarné. Voici un film plaisant et attractif. »

Voir la vie en grand…

9

5

7

« Sur la route des vacances, la femme de Stéphane Monnereau, capitaine de police à la P.J. parisienne, disparaît. Les indices semblent indiquer qu’il n’est peut-être pas étranger à cette disparition. Pour éviter d’être placé en garde-à-vue, Stéphane prend la fuite avec son fils. Désormais il devra assumer seul sa double mission : se disculper aux yeux des enquêteurs et savoir ce qui est vraiment arrivé à sa femme. »

7

Régles du jeu : Vous devez remplir toutes les cases vides en placant les chiffres 1 à 9 une seule fois par ligne une seule fois par colonne et une seule fois par zone de neuf cases. Chaque zone de 9 cases est marquée d’un trait plus foncé. Vous avez déjà quelques chiffres par zones pour vous aider.

Franck Mancuso, le réalisateur, nous avait littéralement bluffés il y a 4 ans avec « Contre enquête ». Il revient en 2011 avec ce nouveau polar, tout aussi dense et bien ficelé. Le metteur en scène s’est inspiré de faits réels pour construire son scénario : « C’est une histoire dont j’ai entendu parler et dont j’ai inventé la fin », et touche du doigt un sujet sensible avec la disparition d’adultes. En France, on dénombre près de 11 000 disparitions qui sont jugées « inquiétantes ». Voilà une matière pour un thriller redoutablement efficace. Mancuso s’entoure pour mener à bien son projet de deux acteurs merveilleux. Yvan Attal, pour qui c’est le premier rôle de flic. L’acteur a d’ailleurs tenu à prendre des cours de tir et rencontrer des flics de terrain afin d’être crédible dans chaque situations du film. Face à lui, Pascal Elbé se montre excellent, comme d’habitude. Tous deux forment un duo qui pousse le film en avant et tient le spectateur en haleine jusqu’au bout. À noter également que la bande originale est signée par Louis Bertignac, une partition très réussie. Avec « R.I.F., recherches dans l’intérêt des familles », plongez au cœur d’un drame humain et savourez un polar dense, violent et voyez… la vie en grand ! • Cédric Lebailly écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[17


Ville de Saint-Pierre

Numéros utiles

≥ CCAS Avis de recrutement * Le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Pierre recherche un(e) Directeur(trice) de Crèche pour son établissement multiaccueil de 35 places à Saint-Pierre 97500 Saint-Pierre et Miquelon.

1 DIRECTEUR (TRICE) DE CRÈCHE .

• Poste et missions : - Accueillir l’enfant et sa famille dans le respect du projet éducatif et du projet d’établissement - Élaborer, conduire, suivre et évaluer le projet d’établissement - Animer et manager l’équipe de la crèche - Assurer la gestion opérationnelle (administrative et technique) et pédagogique de la structure d’accueil de jeunes enfants dans le respect du projet d’établissement et du cadre budgétaire défini - Organiser et suivre la surveillance médicale - Garantir le respect des normes d’hygiène et de sécurité - Gérer les budgets de l’établissement • Profil : - Titulaire du diplôme d’État de puériculteur (trice), avec expérience d’au moins 3 ans au sein d’une structure d’accueil petite enfance - Expérience à responsabilité au sein d’une crèche souhaitée - Réelles qualités en matière de gestion et de management - Sens de l’organisation, autonomie et disponibilité - Qualités relationnelles - Rigueur administrative et maîtrise de l’outil informatique - Connaissance de la législation relative à l’accueil de la Petite Enfance • Rémunération : - Base statutaire

* Thélio SIEGFRIEDT est né le 21 novembre 2011 à SaintJean de Terre-Neuve. Il est le fils de Raphaëlle VASCONCELOS et de Jordy SIEGFRIEDT

Mairie standard 41 10 50 Mairie télécopie 41 43 13 Pôle Voirie 55 80 65 Responsable du centre technique 55 80 64 Traitement des eaux 55 80 61

[Fourrière Fourrière ] Service Fourrière 55 19 75 Journal édité par la Ville de Saint-Pierre Site internet www.mairie-stpierre.fr

Le recrutement devra se faire dès que possible par voie statutaire ou contractuelle. Adresser lettre de motivation + CV détaillé à l’attention de : Madame Le Président du CCAS Direction des Ressources Humaines 24 rue de Paris BP 4213 – Saint-Pierre 97500 SAINT-PIERRE ET MIQUELON

≥ Faire-part de naissance

* Outre le numéro du standard à utiliser durant les heures d’ouverture des bureaux, vous pouvez également joindre la Mairie de Saint-Pierre par télécopie. D’autres numéros peuvent aussi vous être utiles, notamment en cas d’urgence.

≥ Convivialité Anniversaire * Bon anniversaire Romane, pour tes trois ans, le 19 janvier. De la part de Mémé, Julien et Alexandra. Gros bisous de tous !

Fondateur Albert Pen (Février 1982) Directeur de la publication et Éditorialiste Karine Claireaux Rédacteur en chef Didier Gil 05 08 41 10 91 Journaliste Jean-Louis Mahé 05 08 41 10 92 Secrétaire de rédaction et Accueil Clarisse Hacala 05 08 41 10 90

Infographistes Steve Yon et Jean-Christophe L’Espagnol 05 08 41 10 95 Impression Yannis Lepape 05 08 41 10 93 — 05 08 41 10 94 Photographe Jean-Christophe L’Espagnol (J.-C. L’E.) jclespagnol@gmail.com Jean-Luc Drake (J.-L. D.) jean-luc.drake@cheznoo.net

Dessins d’actualité Benoît Germe Pour nous joindre L’Écho des Caps, rue Georges Daguerre • BP 4213 • 97500 SPM • Tél. 05 08 41 10 90 • Fax 05 08 41 49 33 courriel

echohebd@cheznoo.net

Tirage 3 000 exemplaires

18]

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

Commission paritaire numéro 68511


[ partenaires de la semaine]

Le dîner Herman Koch Éditions Belfond Roman Deux frères, accompagnés de leurs épouses respectives, se donnent rendez-vous dans un restaurant chic d’Amsterdam. L’un est un homme politique, l’autre un ancien professeur. Ils n’ont pas grand-chose en commun. Le repas se passe sans que l’un d’eux n’ose aborder la véritable raison de cette réunion familiale : leurs enfants se sont rendus coupables d’un acte extrêmement violent. Jusqu’où des parents peuvent-ils aller pour protéger leurs enfants ? Quelle est la part d’amour et d’intérêt personnel dans leur décision ? Un roman noir qui ne manque pas de sel en ces temps d’élections. •

Causette : Le magazine plus féminin du cerveau que du capiton Magazine mensuel La bibliothèque vous propose un nouveau magazine : « Causette », atypique dans le milieu de la presse féminine. Sans publicité, son tirage a été multiplié par cinq depuis son lancement en 2009. Ici, pas de énième régime miracle, de conseils de maquillage, de pages mode, mais des reportages qui traitent des femmes à travers le monde. Son contenu : des faits de sociétés, des dossiers sur les sages-femmes, qui a le droit d’avoir un enfant, les tests de paternité… tout cela sur un mode irrévérencieux. Enfin un magazine féministe qui traite de vrais sujets illustrés par des photos de qualité et qui dénonce tous ceux qui « prennent les femmes pour des quiches ». •

Olives Apéritifs EDERKI Les olives farcies :

à l’ail (2,53 euros) ; au citron (2,36 euros) ; au fromage de brebis (2,53 euros) ; au piment d’Espelette (2,53 euros) ou au thon (2,36 euros)… Disponible en magasin une gamme de 9 produits différents !

CIA, 7 rue Albert Briand – 41 47 97.

LA MUTUELLE DES ÎLES SAINT-PIERRE ET MIQUELON ET LE GROUPE AREAS LA FORCE DE DEUX MUTUELLES POUR DES CONTRATS EFFICACES Multirisques : Habitation – Artisans – Commerçants Responsabilité Civile – Vie Privée et Professionnelle Assurance Automobile Accidents de la Vie Multirisques Scolaires, Chasse, etc. Téléphone : 05 08 41 28 69 - Télécopieur : 05 08 41 51 13 Email : mispm@cheznoo.net

Ets Pascal HACALA Tél :(508) 41 32 54 - Fax : (508) 41 59 40 Cel : (508) 55 32 54 - p.hacala@gmail.com

Détaillant SHELL Grossiste Détaillant Distributeur Horticole

6 rue du 11 novembre - B.P :59 - 97500 Saint-Pierre & Miquelon

••• Rubrique animée par Josée Gautier Bibliothèque-Médiathèque de Saint-Pierre

Site : http://www.biblispm.com Tél : 05 08 41 31 99 • Fax : 05 08 41 71 40 E-mail : bibliotheque-mediatheque@cheznoo.net

écho des caps n° 1277 • vendredi 20 janvier 2012

[19


brèves d’actualité ≥ vie culturelle

≥ vie locale

© Aurore Michel

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

« Une valse à trois temps » Le CCAS fait un geste à l’endroit des personnes âgées

Vœux à la population Parlementaires et Maires rassemblés

Une première ! Les Maires de Saint-Pierre et de Miquelon et les deux Parlementaires ont souhaité cette année s’unir pour présenter leurs vœux à la population de l’Archipel. Ils ont rencontré les habitants de Miquelon d’abord, le mardi 17 janvier, puis ceux de Saint-Pierre le jeudi 19 janvier à la Salle des Fêtes municipale. Au-delà de l’exercice rituel, ces rencontres étaient importantes car elles ont permis aux élus, d’une part, de rendre compte de leurs actions, d’esquisser des perspectives pour cette année 2012, et d’autre part, de partager avec l’ensemble des invités (habitants, responsables associatifs, acteurs socio-économiques et culturels, forces vives) leurs inquiétudes, leurs interrogations mais aussi leur dynamique et leur enthousiasme pour notre bien commun à tous. Ces moments de partage et de convivialité ont permis aux invités d’échanger librement et en prise directe avec le Maire de Miquelon, le Député et le Sénateur-Maire. Car l’écoute, le dialogue, la proximité et la relation avec la population sont au cœur de leur engagement. • J.-L. Mahé

Répondant à l’invitation du Musée de l’Arche, le Sénateur-Maire, Mme Karine Claireaux, et son Adjoint, Mme Gisèle Letournel, ont assisté lundi dernier au vernissage de l’exposition sur l’accordéon et les bals populaires dans l’Archipel au siècle dernier (de 1900 à 1992). Très fouillée et extrêmement bien illustrée, cette exposition est proposée au public jusqu’au 25 mars prochain. Un thème qui devrait en priorité intéresser nos aînés. Aussi, le Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Pierre a décidé d’offrir une entrée gratuite aux personnes âgées retraitées de plus de 60 ans de notre Commune. Gageons qu’elles seront nombreuses à ressortir de cette exposition avec des souvenirs pleins la tête ! • J.-L. Mahé

≥ Tourisme

Provinces Atlantiques À la rencontre des acteurs locaux

≥ Maison des Artisans

Le Comité Directeur de la Maison des Artisans avise l’ensemble de ses adhérents et toutes personnes souhaitant y participer que son Assemblée générale aura lieu ce lundi 23 janvier à 18 heures dans ses locaux, à l’étage du bâtiment de La Poste. L’ordre du jour nous a été confirmé par son Président, M. Daniel Marie : « bilan moral et financier ; élection du Comité Directeur ; projets d’avenir ; paiements des cotisations et questions diverses ». Comptant sur la présence des artisans à cette Assemblée générale, le Comité directeur de la Maison des Artisans en profite pour vous adresser ses meilleurs vœux pour l’année 2012, et vous remercie pour le soutien que vous lui apportez « dans le développement et le savoir-faire de l’artisanat des Îles ». • D. Gil

© J.-C. L’Espagnol / V. S-P

Lundi 23 janvier à 18h00 Assemblée générale

Du 16 au 18 janvier, une délégation des Provinces Atlantiques est venue participer à un séminaire pour l’avenir des relations touristiques internationales. Le but de cette rencontre était d’assimiler les objectifs touristiques des collaborateurs canadiens avec le Comité Régional du Tourisme pour la saison 2012 ; de présenter le schéma de développement stratégique du tourisme, de la culture et des loisirs qui sera adopté par la Collectivité territoriale en février 2012 ; de définir la place de l’Archipel dans le marketing touristique des Provinces Atlantiques ; de participer à l’Atlantic Canada Show Trade et définir un plan de formation pour intégrer la destination Saint-Pierre-et-Miquelon à la destination Canada Atlantique. • J.-C. L’Espagnol


Echo des Caps n° 1277