Issuu on Google+

De Buc à Verrières : la Vallée des Iris !

Un grand projet pour notre vallée : une coulée d’iris tout au long de la Bièvre, de commune en commune, dans nos jardins publics, au pied de nos murets, au bord de nos chemins.... une magie de couleurs tout en délicatesse, un fil conducteur vers d’autres richesses de notre patrimoine ! C’est une initiative de notre concitoyenne Anne-Marie Chesnais, avec sa Société Française des Iris et Plantes Bulbeuses, appuyée par la section horticole de Tecomah et, depuis cette année, par le SIEAPVB*. Une nouvelle variété d’iris sera créée à cette occasion par un créateur d’iris renommé (et souvent primé), Bernard Caillaux. Jouy-en-Josas, déjà à l’honneur par la création, il y a deux ans, d’un iris «toile de Jouy» est invitée à donner un nom à ce nouvel iris. A vos plumes ! Déposez ou envoyez vos suggestions sur papier libre, dans une enveloppe marquée « Vallée des Iris », à l’accueil de la mairie avant le 10 juillet 2009, en indiquant bien vos nom, prénom, adresse, mail et téléphone. Le gagnant, celui dont la proposition sera retenue, recevra gratuitement un rhizome de la nouvelle variété. *SIEAPVB : Syndicat Intercommunal pour l’Etude, l’Aménagement et la Protection de la Vallée de la Bièvre, regroupant 7 communes de la vallée (Buc, Jouy, Les Loges, Bièvres, Vauhallan, Verrières le Buisson, Igny).

L es mots de l’opposition

Ce n’étaient pas des rumeurs Dans le dernier n° du «mot du maire», monsieur le maire nous accuse de faire courir des rumeurs selon lesquelles la mairie voudrait bétonner le centre dans le cadre d’un inquiétant projet d’urbanisation. Eh bien, nous affirmons que nos propos sont fondés et ne sont pas des rumeurs. Ils s’appuient sur un document écrit diffusé par la municipalité « un projet global pour le centre de Jouy ». Dans ce document, il est écrit, noir sur blanc, que plus de 100 logements sont programmés sur les terrains RFF (zone ferroviaire). Oui, proposer cela….c’est vouloir bétonner le centre dans le cadre d’un inquiétant projet d’urbanisation. Nous sommes d’autant plus convaincus qu’un tel projet serait destructeur du caractère de village vert du centre de Jouy qu’un cabinet d’urbaniste (Atelier Albert Amar), consulté par la municipalité, a écrit « La révélation de la dimension naturelle du site justifie, à elle seule, le choix de ne pas bâtir sur les terrains de RFF ». François Sabatier pour la liste Sauvegardons Jouy Chers Jovaciennes, chers Jovaciens, Des transformations majeures sont en cours pour Jouy-en-Josas, et ce ne sont pas des rumeurs ! Voici les grands titres de l’information : - Que fait-on pour ceux qui souffrent le plus de la crise en cours ? - La communauté de communes Versailles Grand Parc se transforme en communauté d’agglomération ; changement de mots dira-t-on. Pas du tout ! Des pouvoirs importants seront transférés à Versailles… Et le Conseil municipal doit le voter le lundi 22 juin. - Centre de Jouy : Le terrain SNCF sera-t-il loti par plus de 120 logements ? Ce geste irréversible aura-t-il lieu ? Une «concertation» est engagée ; mais s’agit-il de concertation ou de simple communication ? - OIN : après sa création officielle en mars 2009, quels sont les projets réels de M. Christian Blanc ? - Associations jovaciennes : de nouveaux critères pour fixer les subventions de la mairie sont utilisés, mais ils restent « secrets » : voilà qui est bien ridicule ! Et témoigne d’un manque de confiance envers les équipes associatives, entièrement bénévoles. Cordialement, Jean-Pierre ALIX et Martine POTIER, conseillers municipaux «Pour Jouy» Pour plus d’information, voir le site internet : www.pourjouy.fr Droit de réponse de la majorité municipale : A M.Sabatier : la phrase citée est sortie de son contexte ; le cabinet Amar, en échange des terrains RFF, prévoit des constructions continues tout au long de l’avenue Jean Jaurès (y compris sur le Plateau Emile Mousseau). A M.Alix : le mode de calcul des subventions et les paramètres pris en compte sont parfaitement transparents. Les présidents d’associations y ont accès. Ils ont exprimé leur intérêt pour cette nouvelle méthode, plus objective et plus juste.

Le mot

VILLE DE JOUY-EN-JOSAS

du Maire Juin 2009 - n°11

UN MOIS RICHE EN EVENEMENTS ! Intercommunalité : 26 mai, premier vote sur le chemin qui nous mène vers «la Communauté d’Agglomération», le conseil communautaire est appelé à s’exprimer sur le transfert de nouvelles compétences à la Communauté de Communes de Versailles Grand Parc (voir le dossier «De la communauté de communes à la communauté d’agglomération», distribué dans nos boîtes le 20 mai dernier). Notre position : oui, nous pensons que la Communauté d’Agglomération, telle que dessinée par les élus et les services de l’intercommunalité, peut être source de progrès pour Versailles Grand Parc, et pour Jouy. Mais nous pensons aussi qu’en l’état actuel du dossier, la décision est prématurée : contexte législatif et réglementaire encore imprécis, projet communautaire inabouti, analyse des conséquences du transfert de certaines compétences (écoles de musique notamment) insuffisante pour que nous puissions raisonnablement y adhérer. Jouy-en-Josas s’est donc abstenu, en motivant son vote et en souhaitant que la période qui nous sépare du vote décisif du 8 septembre (oui ou non à la Communauté d’Agglomération) soit mise à profit pour éclairer les zones d’ombre qui subsistent. Seul Saint-Cyr-l’Ecole a voté dans le même sens. Les neuf autres communes ont voté pour, sans restriction ! Notre conseil municipal a confirmé le 22 juin dernier la position prise par ses représentants au conseil communautaire. Opération « cœur de ville » : La concertation publique est maintenant terminée. Les réunions des semaines écoulées et les commentaires inscrits dans le cahier de concertation ont apporté des éléments de réflexion très positifs. Nous avons également reçu plusieurs courriers formulant attentes et propositions détaillées. Synthèse de toutes ces contributions sera faite début juillet, pour une première publication, sur le site de la mairie, vers la mi-juillet. Que ceux qui, pour une raison ou pour une autre, n’auraient pu participer à une réunion ou pas eu le temps d’exprimer complètement leurs idées, n’hésitent pas à nous écrire ou à venir en mairie. Le cahier de concertation reste à leur disposition. Vos idées nous intéressent !

Jacques Bellier Maire de Jouy-en-Josas


Une situation financière saine pour notre ville

Réunions de quartier :

une avancée pour notre commune

• les uns par quartier, principalement sur les thèmes circulation, transport, stationnement, voirie et urbanisme, • les autres, inter-quartiers, sur «embellissement-propreté-civisme», nuisances sonores (notamment avions et hélicoptères), bois-ONF, développement durable…

© Martine Lorriaux

Après la tenue, l’automne dernier, d’une première série de réunions publiques dans chacun des quartiers, des groupes de travail ont été mis en place :

Au total, une douzaine de groupes, dont certains ont déjà produit un premier rapport, d’autres poursuivant leurs réflexions après l’été. Cette démarche traduit notre engagement d’aller au-delà de la simple consultation (êtesvous pour ou contre tel projet, telle idée ?) qu’il s’agisse de sujets de la vie quotidienne ou de réflexions plus globales comme celles en cours sur le devenir du cœur de ville de Jouy. Pour les habitants comme pour les élus et les services municipaux, c’est un apprentissage collectif : comment réfléchir ensemble, prendre en compte les données et informations diverses, confronter les points de vue, étudier des propositions sans a priori, avant le passage aux phases d’arbitrage et de décision de la municipalité. Un bilan sera établi à l’automne, après un an de pratique concrète de cette «démocratie participative», qui ne se contente pas de donner la parole aux jovaciens, mais qui cherche à construire un nouveau mode de relation et de coopération entre habitants, services et élus. Que tous les participants aux différents groupes de travail et en particulier les habitants qui ont accepté les fonctions d’animateur ou de rapporteur soient ici chaleureusement remerciés pour leur implication et le sérieux de leur travail ! Nb : Si certains thèmes vous intéressent, inscrivezvous… Pierre Narring Délégué Participation & Plan d’action

Jouy en fêtes

© Jean-Louis Réalé

Samedi 20 juin Dimanche 21 juin

Convivialité, beau temps, bonne musique et bonne humeur : tous les facteurs étaient réunis pour faire de ce week end deux magnifiques journées de fête !

Notre dotation globale de fonctionnement (participation de l’Etat à nos ressources) est stable, nos recettes d’imposition conformes à la moyenne des villes de même taille, mais l’effort de réduction exercé sur les dépenses permet de développer de nouvelles prestations et de renforcer certains services municipaux auprès des Jovaciens, en particulier pour répondre aux familles qui connaissent des difficultés dans le contexte actuel. Notre autofinancement, c’est-à-dire la part de nos ressources propres consacrée au financement des investissements, est de 278 € par habitant. Sans augmentation des taux d’imposition ni recours à la dette, cet autofinancement a permis de terminer la réalisation d’équipements (nouvelle Maison de l’Enfance et Ecole Municipale de Musique ) et de mener les études nécessaires aux réalisations futures de la ville : Ecole du parc de Diane et aménagement du Centre Ville. Frédérique Kibler Adjoint au Maire - Déléguée Budget & Finances


"Le mot du Maire" n°11, juin 2009