Hors sérié n°4 Prieuré - octobre 2016

Page 1

Varan au présent

La parole aux usagers Céline ANTOINE, coordinatrice et animatrice socio-culturelle du GEM (Groupement d’Entraide Mutuelle de l’association Ensemble) « Nous avons reçu un très bon accueil de la mairie et le site est très apprécié par les adhérents : les locaux ainsi que le parc nous permettent de pratiquer des activités diversifiées tout en trouvant beaucoup de convivialité car le site est constamment fréquenté par d’autres associations et organismes. L’Arbre aux Livres est également un formidable outil »

Philippe DENIS, philosophe-historien varangévillois et co-auteur de l’exposition « De Gorze à Varangéville » « La réhabilitation de l’Espace Prieuré est une idée d’exception comme d’excellence. Originale et pertinente, car historiquement le Prieuré fut créé en 770 comme enclave pour prendre possession d’un territoire, alors qu’aujourd’hui il s’ouvre au monde en revivifiant et en alliant l’histoire (église et tour romane) à la modernité des structures communales (Cargo et Chapitre) : c’est une vraie ouverture, un don à la population, à la sécurité du bien-être du temps présent et au renouveau architectural. Et même si un long cycle historique millénaire se boucle par l’absorption de Saint Gorgon dans la paroisse de St Nicolas en Lorraine (Janvier 2004) , Varangéville, qui fut l’église-mère (sa voisine Port n’existant par bulle papale de Pascal II que depuis 1105), poursuit sa singularité en ouvrant maintenant un autre temps, confortant encore et tout autant, toute sa vitalité par cet espace porteur d’avenir, de calme, de paix et de richesse d’activités humaines dans le vivre ensemble à l’aune de notre histoire séculaire qui nous réussit et nous réunit. »

Hervé HONOR, membre de l’EAP (Équipe d’Animation Pastorale de la paroisse St Nicolas en Lorraine) « En avril 2013, j’écrivais dans un bulletin municipal que l’Espace Prieuré « serait un lieu de contacts, de convivialité, et de spiritualité, car l’église était intégrée au projet ». En novembre 2013, M. le maire René BOURGEOIS déclarait dans la revue du Diocèse qu’il « souhaitait en faire un lieu de vie et de rencontres ». En décembre 2014, M. l’abbé Jean-Louis JACQUOT, lui, disait : « Ce lieu permettra de rassembler, de tisser un lien social et d’être un endroit vivant au coeur de la ville ». Aujourd’hui, on peut dire que ce qui a été dit et écrit, a été réalisé ! Les varangévillois se sont rassemblés en nombre lors des cérémonies d’inauguration et ont investi tous les lieux de l’Espace Prieuré. L’église est au centre de cet espace ouvert : chacun peut y entrer et s’y recueillir; elle permet de rassembler lors d’événements cultuels et culturels… La toute nouvelle hymne de St Gorgon dit : « Dans notre Église et la Cité, nous voulons être des acteurs ; tu seras pour Varangéville, toi le Gardien, le Protecteur ». Pour résumer ma pensée : se rassembler, c’est vivre ! »

Martine THIEBAUD, membre du comité de l’Arbre aux Livres « En 2014, j’avais évoqué aux élus le fait qu’une bibliothèque manquait dans notre commune (j’y vis depuis 60 ans). L’idée a germé et c’est tout naturellement que l’on m’a proposé d’intégrer le comité de l’Arbre aux Livres. Comme tout le monde, j’ai pu constater que les livres peuvent être parfois coûteux et que pour certains foyers il était compliqué d’en acquérir et par conséquent, d’accéder facilement à la culture. Le principe de l’Arbre aux Livres permet l’échange entre des personnes qui disposent de beaucoup d’ouvrages avec d’autres personnes heureuses d’en découvrir. Le tout dans un espace merveilleux, convivial et lumineux, c’est devenu une véritable zone d’échanges et de rencontres entre différentes associations...et générations ! »

Emmanuelle MENNEZIN, présidente de l’association caritative « Sourires de Pirates » « L'Espace Prieuré est pour nous, un espace de rencontres entre les différentes associations, un endroit convivial avec ses salles de réunion mises à disposition. Nous nous y retrouvons souvent afin de planifier nos actions. Avec l'espace festif et les bâtiments Cargo et Chapitre, le site est largement équipé pour que s’y organisent toute l’année des manifestations. Les possibilités qu'offre ce site nous donnent envie de monter de plus en plus de projets, de faire découvrir aux habitants des animations nouvelles et de profiter au maximum de ce lieu atypique. Nous avons déjà organisé 2 salons des artistes qui accueillaient une cinquantaine d'exposants et des animations diverses : nous n'aurions pas pu réaliser ces projets en l’état sans la création de cet espace. Le tissu associatif de Varangéville est chanceux de disposer d’un site aussi prometteur. »

BULLETIN SPECIAL HORS SÉRIE PRIEURÉ n°4 L’Espace Prieuré » : une ambition partagée... Après 4 années de travaux, nous voici au terme du renouveau du site historique Prieuré Saint Gorgon. L’église et la tour sont deux impressionnants édifices (propriétés de la commune), qui offrent en Lorraine, l’une des dernières évocations de l’an mil s’inscrivant dans la continuité de la tradition carolingienne, il convenait de les sauver et de redonner à ce site, tombé en désuétude, une autre image en le rendant utile à la population dans un cadre agréable à vivre. Tout a été étudié pour en faire un lieu de vie, d’échanges et de partages sans oublier de reconstituer des éléments de l’époque ancienne comme le puits ou le jardin de curé (devenu Espace abbé Henri Cherrier). La municipalité de Varangéville, la paroisse Saint Nicolas en Lorraine, les associations Mémoire, Les Jardins de l’Aval, l’école primaire, chacun dans son rôle et son domaine, ont travaillé ensemble, et dans le même sens, pour le bien-être de la population. Les varangévillois témoignent ainsi, et d'une belle manière, de leur volonté de vivre ensemble. Ce dynamisme à Varangéville est également une des meilleures réponses face aux contraintes de l’Etat liées à l'activité minière, contraintes que nous entendons lever. Je remercie toutes les personnes qui ont oeuvré de belle manière à l’inauguration des 1er et 2 octobre : élus, employés municipaux, membres de la paroisse, associations, élèves et différents acteurs (bénévoles, chorales, magicien...)

Soyons fiers de notre ville ! René BOURGEOIS, Maire de VARANGÉVILLE.


Aujourd’hui, l’Espace Prieuré se veut plus que jamais un endroit pour tous !

L’ inauguration en images

Découvert sur une photo des années 1900, ce puits a été reconstitué tel qu’il était. A noter le soutien financier de l’association Mémoire à cet ouvrage à hauteur de 4000€ pour financer une partie des travaux !

La musique et le chant étaient au rendez-vous avec la présence de la chorale Faridol (mixte et choeur d’hommes), du Kiosque aux Chansons et de l’Ensemble Musical Saint Nicolas. Pensé par les élèves de primaire de Mme Martin, puis conçu et construit par les services municipaux, une installation ludique et pédagogique a été dévoilé au public et a trouvé sa place sous la pergola.

La magie médiévale, avec Gérard Crouzier, a épaté, captivé et surpris le public .

UN PRIEURÉ PRIMÉ DE NOMBREUSES FOIS ! Pour ce renouveau du site, le Prieuré a été honoré de plusieurs trophées :  les Rubans du Patrimoine de la Fédération Française des Bâtiments, en partenariat avec l’Association des Maires de France  la Fondation du Patrimoine  le Prix Cél’Est de l’Association des Maires de Meurthe & Moselle

Un pèlerin capucin participant au pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle.

Varan au présent hors série Prieuré n°4 Octobre 2016 - Dépôt légal n° 458 Directeur de la publication : René Bourgeois / Responsable de la rédaction : Monique Frattini Conception et impression : Service communication Ville de Varangéville (2200 exemplaires) Crédits photos : Mairie de Varangéville - Etienne Remy - Bernard Genot - Studio Cristallin

Sous la houlette de Michel Grange de l’association Mémoire, des visites commentées de la tour romane ont pu être réalisées. Des documents du musée de Gorze étaient également consultables par les visiteurs.

L’espace abbé Henri Cherrier est désormais dédié au jardin de curé avec son puits. Chaque îlot a été créé par les employés municipaux, l’association « Les Jardins de l’Aval » et la paroisse : toujours cette valeur du « vivre ensemble » ! Jadis, il avait vocation à subvenir aux besoins des moines du Prieuré (légumes, fruits mais aussi fleurs pour décorer l’autel).

La partie festive du parc accueille les activités municipales et associatives favorisant l’esprit intergénérationnel.

Les Jardins de l’Or Blanc sont devenus le lieu incontournable des familles avec les jeux pour enfants, ou encore l’espace zen. Les boulistes et joueurs de Molkky disposent aussi d’un espace. Le financement des travaux de l’église est aussi assuré en souscription publique, par le biais de la Fondation du Patrimoine. Elle donne droit à réduction d’impôts et est ouverte jusqu’au 31 décembre 2016. Si vous souhaitez y contribuer, le document est disponible en mairie.