Lettre ouverte du maire (juillet 2020)

Page 1

Lettre ouverte du Maire Mesdames, Messieurs, chers Varangévillois, merci du fond du cœur ! Les résultats de l’élection du 15 mars 2020 ont été sans appel. Même si la crise sanitaire a perturbé ce scrutin, ce sont 54,65% des votants qui ont porté leur choix sur la liste « Construisons Varangéville » que j’ai eu l’honneur de conduire. Je tiens à saluer mes adversaires d’hier et les invite à prendre de la hauteur avec nous afin de contribuer dans un esprit de concorde et de rassemblement à l’avenir de Varangéville. Je tiens, au nom de la nouvelle majorité municipale, à vous remercier pour votre confiance, c’est pour nous, élus, un socle de confiance et de légitimité indispensable pour entreprendre nos actions. Cette confiance nous oblige et nous confie la responsabilité de bien faire les choses au service de chacun des Varangévillois. Je vous remercie aussi pour l’intérêt que vous avez manifesté pour notre ville en choisissant un projet ambitieux et raisonnable. Je mesure à la fois l’honneur qui m’est fait, de devenir maire de la commune qui m’a vu grandir, mais je mesure aussi l’importance du travail réalisé par l’équipe qui m’entoure. Tout seul on ne va jamais bien loin, c’est ensemble qu’on est apte à surmonter les défis du quotidien. Je profite de ces quelques lignes pour saluer l’engagement d’Adrien Lesserteur que nous avons eu la tristesse de perdre le 15 juin dernier. Nous renouvelons nos plus sincères condoléances à sa famille et nous nous tenons à leur disposition pour toute forme d’aide dont ils auraient besoin. Ce document retrace les décisions et évènements qui ont eu lieu entre l’installation officielle de la nouvelle majorité, le 23 mai 2020 et aujourd’hui. Nous nous sommes employés à redémarrer une mairie à l’arrêt complet suite au confinement sanitaire. Les actions pour améliorer la propreté et l’entretien de nos rues ont été entreprises et commencent déjà à produire leurs effets, les décisions qui visent à rétablir l’ordre public et le respect des décisions de justice ont été prises et les contacts avec la SNCF ont été pris afin de sécuriser le terrain qui accueillait les gens du voyages l’été dernier. En somme, la nouvelle équipe s’est immédiatement mise au travail, au service de chacun d’entre vous. Nous sommes fiers de pouvoir enfin vous servir et vous représenter. Au plaisir de vous revoir bientôt, en bonne santé. Prenez soin de vous. Amitiés, Votre Maire

Christopher VARIN

RÉTABLISSEMENT DE L’ORDRE PUBLIC

En 2010, le propriétaire d’un terrain inconstructible situé au-dessus du lotissement « Les Cerisiers » édifiait une volumineuse construction sans permis de construire. Malgré plusieurs mises en demeure et injonctions de cesser tous travaux, le propriétaire a tout de même continué à construire en toute impunité. La Ville a donc exercé plusieurs recours qu’elle a remporté auprès des juridictions civiles et pénales. En effet, le 12 mai 2011, le Tribunal Correctionnel de Nancy a condamné le contrevenant à démolir son habitation. Même jugement de la part du Tribunal de Grande Instance par jugement du 13 juillet 2012. Le propriétaire a fait appel de ces jugements mais en vain, puisque les juridictions d’appel ont confirmé les jugements de première instance. Malheureusement, force est de constater que malgré les jugements rendus et les différentes relances effectuées, le propriétaire continue aujourd’hui à vivre tranquillement dans son habitation illégale. La nouvelle municipalité ne peut tolérer plus longtemps une telle situation, raison pour laquelle une entreprise de démolition a été sollicitée pour établir un devis de démolition. Monsieur le maire s’était engagé à rétablir le respect de la loi et à rétablir l’ordre public, il donc a adressé, dès son installation un courrier en recommandé au propriétaire lui laissant jusqu’au 5 octobre pour déconstruire son édifice. Après cette date, l’entreprise procédera à la démolition de sa maison construite illégalement et cette prestation lui sera facturée ultérieurement.


DES ROSES POUR NOS COUTURIÈRES ! Le mercredi 24 juin, chaque couturière ayant participé à l’opération «Varan Hauts les masques» s’est vue offrir, à son domicile, une rose par une délégation d’élus municipaux, conduite par Catherine BRAUNEISSEN, adjointe à la cohésion sociale et à la santé publique. Au total, ce sont 582 masques qui ont été réalisés durant la période de crise sanitaire et distribués aux personnes de plus de 70 ans. La Municipalité et les membres du PCS (Plan Communal de Sauvegarde) souhaitent les remercier chaleureusement pour leur mobilisation qui a permis de pallier le retard de livraison du Conseil départemental, et leur témoigner toute leur reconnaissance. La mairie adresse également ses remerciements à tous les commerçants, varangévillois et extérieurs, pour leur mobilisation pour les habitants de Varangéville, parfois en grande difficulté, pour se procurer des produits de première nécessité et s’alimenter.

DISTRIBUTION DES MASQUES DE PROTECT

Durant le confinement, la mairie (par le biais d masques de protection pour les habitants, via la Conseil départemental. La demande étant très forte, puisque de nom administrés, les fournisseurs ont été vite débord de la commande furent livrés tardivement et les jours après le déconfinement).

La distribution au domicile des habitants a été appréciée. Le recensement pour cette distribution et des listes de distribution des sacs de tri sélectif précédente ne soient pas à jour, nous les rectifio disposition des habitants qui n’en ont pas reçu, di


TION

du PCS) a pris la décision de commander 3500 commande globale organisée et proposée par le

mbreuses communes souhaitaient protéger ses dés, causant d’énormes retards. Si bien que, 50% 50% restants seulement ce lundi 23 juin (soit 43

effectuée par des élus et bénévoles et fut très n ayant été établi sur la base des listes électorales f, il se peut que ces listes, transmises par l’équipe ons au fur et à mesure. Des masques sont donc à irectement en mairie.

RUE CARNOT : LUTTE CONTRE LES EXCÈS DE VITESSE La vitesse des poids lourds rue Carnot s’avère bien souvent élevée et provoque de plus en plus souvent des nuisances pour les riverains (bruits des camions à vide, vibrations…). Il est envisagé, si les ressources financières de la Ville le permettent et après obtention de subventions, de modifier l’aménagement de la rue Carnot en créant des chicanes et ou en élargissant les trottoirs. Ces modifications devront bien évidemment respecter les normes en vigueur. Nous pensons que le développement économique est parfaitement conciliable avec la tranquilité des riverains. PROPRETÉ EN VILLE

Les mauvaises herbes ont profité de cette longue période de confinement pour s’installer dans les rues de Varangéville. Afin de pallier le retard pris sur le désherbage et l’entretien général de la voirie, la mairie a décidé de renforcer ses équipes techniques en recrutant 4 emplois saisonniers durant 3 mois (au lieu de 2 pour 2 mois habituellement). La municipalité souhaite améliorer le cadre de vie dans chaque quartier de la ville, voilà pourquoi ce renfort conséquent ne doit pas nous empêcher d’être vigilant et civique : désherber son trottoir, mettre ses poubelles dans un container, ramasser les déjections de son compagnon à quatre pattes et veiller au respect général de l’espace public. Nous savons qu’un geste quotidien porté par chacun d’entre nous est bien souvent plus efficace que n’importe quel outillage.

QUELLES SALLES NE SONT TOUJOURS PAS OUVERTES AU PUBLIC ?

Si la plupart des salles communales ont réouvert leurs portes, c’est en partie grâce à l’efficacité du personnel communal qui a pu mettre en place très rapidement les dispositifs sanitaires nécessaires pour garantir la sécurité des usagers. Ces salles sont accessibles sous certaines conditions puisque le risque sanitaire n’est pas encore écarté (effectif limité, désinfection,…) et ont déjà permis à plusieurs associations de reprendre progressivement une activité avec leurs adhérents et de préparer la rentrée de septembre. Néanmoins, compte tenu du contexte incertain de l’évolution de la crise sanitaire, les salles des fêtes Gérard Philipe et Charles Clavel, ainsi que le Chapitre (Espace Prieuré) ne sont toujours pas autorisées à rouvrir au public. Cette interdiction est appliquée jusqu’au vendredi 31 juillet inclus.


LE 80e ANNIVERSAIRE DE L’APPEL DU 18 JUIN 1940 Le jeudi 18 juin 2020, pour la première fois depuis très longtemps, Varangéville a commémoré l’Appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle qui redonnait à la France et aux Français, l’espoir dans l’une des périodes les plus difficiles de notre Histoire. C’était il y a 80 ans, pourtant ces mots font écho aux difficultés que le monde traverse. Gardons la tête haute et surmontons les épreuves, nous en sortirons renforcés. Dans un contexte particulier de crise sanitaire, la commémoration s’est déroulée, sans invitation pour le public, au monument aux morts du square G. Brassens, en présence du maire Christopher Varin, des deux adjoints au maire Alexandre Louis et Jean-Patrick Érard, ainsi que du président de la FDCR (Fédération des Combattants Républicains) Martial Mangin. Une gerbe de fleurs a été déposée au pied du monument pour rendre hommage à l’ensemble des résistants français qui ont refusés la défaite et poursuivi le combat contre l’ennemi.

INACCESSIBILITÉ DU TERRAIN SNCF

Depuis plusieurs années, un terrain appartenant à la SNCF situé rue Carnot était régulièrement occupé de manière illicite par des gens du voyage provoquant des troubles du voisinage. Monsieur le Maire a pris attache dès sa prise de fonction avec la SNCF afin d’étudier la neutralisation de ce terrain. Nexity, entreprise gestionnaire pour la SNCF, s’est rendue sur site avec les élus. Il a été décidé d’acheminer des gravas inertes et non polluant sur toute la surface du terrain et de réserver un espace libre pour les bennes à déchets verts. Ces bennes situées actuellement sur le parking du Prieuré seront déplacées dès que possible. Un système de vidéo-surveillance est prévu et permettra de contrôler l’accès aux bennes pour éviter que des usagers indélicats qui déversent d’autres déchets sans aucun rapport avec les déchets verts. Ces deux démarches entrent dans la dynamique de rétablissement de l’ordre public initiée par Monsieur le maire et son équipe.

ADRIEN LESSERTEUR NOUS A QUITTÉS... Dans la nuit de ce lundi 15 juin, Adrien Lesserteur nous a subitement quittés à l’âge de 39 ans. Nouvellement élu conseiller municipal depuis le 23 mai dernier, Adrien s’est toujours impliqué pour sa ville et pour les autres au sein de la vie associative où il a pratiqué le karaté et le paintball. Son investissement l’a poussé à devenir conseiller municipal de Varangéville de 2010 à 2014. C’est durant cette année qu’il déménage à Saint- Nicolasde-Port et devient, à nouveau, conseiller municipal portois de 2018 à 2020. Au sein de ses missions d’élu, il avait à cœur d’œuvrer dans des domaines qu’il affectionnait comme la communication et la jeunesse. Durant le mandat qui s’ouvre, il ambitionnait de défendre avec passion les valeurs d’humanisme et de porter le projet de développement de la démocratie participative à Varangéville. En 2015, il devient papa de la petite Chloé dont il parla toujours avec fierté et bienveillance. En 2018, il eut la douleur de perdre sa maman, Marie-Claude, elle aussi conseillère municipale à Varangéville depuis 2014. Afin de lui rendre hommage au nom de ses collègues et de Varangéville, M. le Maire a proposé de mettre les drapeaux de la mairie en berne durant 7 jours. Nos pensées vont vers sa famille et nous leur présentons nos plus sincères condoléances.

Lettre ouverte du Maire (Mai 2020) - Dépôt légal n° 458 Directeur de la publication : Christopher Varin Responsable de la rédaction : Benoit Vannson Conception : Service communication Ville de Varangéville Crédits photos : Mairie de Varangéville, Freepik Impression : Ville de Varangéville (2000 exemplaires)