Page 1

Herriko aldizkaria ziburu Magazine HIVER 2015

DOSSIER

Agglo Sud Pays Basque au cœur des enjeux du développement économique


ECENSEMENT R EMENT ECENSEMENT R RECENSEMENT

016

Des chiffres aujourd’hui Des chiffres aujourd’hui pour construire demain de la population 2016 pour construire demain C’est sûr

de la population 2016 de la population 2016

Des Des chi pour pour

Des pour co

ation permetC’est de connaître le nombre Le recensement de la population 2016se déroule selon des procédures appro sûr mmune. cesrecensement chiffres découlent la selon Commission nationale de l’informatique des libertés C’est Utile sûr (C nombre De Le se déroule des procédures approuvées par la et C’est C’est Utile C’est sûr des communes, le nombre de conseillers traitement des questionnaires, nom etLevotre adresse Le recensement de l’informatique la population permet de connaître levotre nombre recensement ent la Commission nationale de et des libertés (Cnil). Lors du Le recensement de la population permet de connaître le nombre Le recensement dans aussi chaque commune. De ces sont chiffres Commission n des modes de d’habitants scrutin mais enregistrés et ne pas découlent conservés dans les bases de nat do nseillers traitement des questionnaires, nom et sont pasla d’habitants dans chaque votre commune. Devotre ces adresse chiffres ne découlent la Commission nat participation de l’État au budget des communes, le nombre de conseillers traitement des la construction de logements et toutesdans les les personnes accèsEnfin, aux questionnaires (don s, aussi enregistrés et ne sont pasleau conservés bases deayant données. participation de l’État budget des communes, le nombre de conseillers traitement des municipaux, la détermination des modes de scrutin mais aussi enregistrés et n transport. recenseurs) sont tenues au secret professionnel. et le toutes municipaux, les personnes accès auxdesquestionnaires (dont les la ayant détermination modes de scrutin maisagents aussi enregistrés et n l’implantation des commerces, la construction de logements et le toutes les pers recenseurs) sont tenues secret professionnel. l’implantation desaucommerces, la construction de logements et le toutes les pers population permet de connaître leRECENSEMENT nombre Le recensement seP EN LIGNE : POSSIBLE ET ENCORE

C’est sûr

ECENSEMENT R ECENSEMENT ECENSEMENT R ECEN RMENT RE NSEMENT RECENSEMENT RRECEN

développement des moyens de transport. recenseurs) sont Des chiffre développement des moyens de transport. recenseurs) sont Plus de 3,4 millions de personnes ont répondu en lign ue commune. De ces chiffres découlent la Commission nation RECENSEMENT EN LIGNE : POSSIBLE ET ENCORE PLUS SIMPLE ! pour const RECEN Des chiffres aujourd’hu votre mairie se présente chez vous. Il vous Des chiffres aujourd’hui une économie de 31en tonnes On a tous RECEN à y ga de population C’est Plussimple de Des 3,4 millions de personnes ontla répondu en 2016 ligne 2015, de soitpapier.Des Plus chiffres chiffres aujourd’hui uusIlbudget des encommunes, le nombre de conseillers traitement des que faire recenser lignechiffres ou, si vous ne Des aujourd’hui C’est pour construire demain Pour en savoir plus, vous pouvez vous adresser à votd vous Plus d pour construire demain unesimple économie 31 tonnes de papier. On a tous à y gagner ! Un agent recenseurde recruté par votre mairie se présente chez vous. Il vous une éc deàla population 2016 Un agent recenseur recruté par votre mairie se présente chez vous. Il vous pour constr papier à remplir qu’il viendra récupérer pour construire demain recenseur, à votre mairie ou vous rendre sur le site de la population 2016 une éc pour construire demain de ous ne dedelane laPour popu pop Pour enidentifiants savoirde plus,pour vous vous pouvez vous adresser votreou, agent vos faire recenser en àligne sienregistrés vous ne mination desremet modes scrutin mais aussi et so de la population 2016 pulation 2016 16 remet vos identifiants pour vous faire recenser en ligne ou, si vous ne www.le-recensement-et-moi.fr Pour pérer à C’est Utile recenseur, votre mairie oupapier vous àrendre surqu’il le site pouvez pas, lesà questionnaires remplir viendra récupérer à sûr recene C’est pouvez pas, les questionnaires papier à rempliret qu’ille viendra récupérer à les personn recen mmerces, la construction de logements toutes www. www.le-recensement-et-moi.fr un moment convenu avec vous. Le recensement de la population permet de connaître le nombre Le recensement se déro www. un moment convenu avec vous. Utile C’est sûr C’est sûr yens de transport. recenseurs) sont ten C’est Utile aujourd’hui d’habitants dans sûr chaque commune. De ces chiffres la Commission d C’est C’est Utile Utile Desdécoulent chiffres C’est C’est sûr nationale C’est nsement de la Utile population permet de connaître sele déroule nombre Le recensement se déroule selon des C’est sûr et de connaître le nombre Le recensement selon des procédures approuvées par la Le pour recensement de laLe population permet de participation l’État au budget des communes, le nombre deleconstruire conseillers traitement des questionn LeLe recensement recensement de de lala population population permet permet de de connaî demain Le recensement de permet dedes connaître nombre seconnaît dérou ître nombre Lederecensement sepopulation déroule selon procédures approuvées parrecensement la nts dans chaque commune. Depopulation chiffres découlent laapprouvées Commission nationale de l’informatique ombre Le recensement se la déroule selon des procédures par lachaque deces la 2016 cesle chiffres découlent la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Lors du d’habitants dans commune. De ces municipaux, la détermination des modes de scrutin mais aussi enregistrés et nechiffres sontdep d’habitants d’habitants dans dans chaque chaque commune. commune. DeRECENSE ces ces chiffres d’habitants dans commune. Dede découlent ladudes Commission nationale snt découlent la Commission nationale de l’informatique et des libertés Lors du De lale Commission nationale de l’informatique etces deschiffres libertés (Cnil). Lors(Cnil). ation denombre l’État aude budget des chaque communes, le nombre conseillers traitement questionnaires, votre nom unes, conseillers traitement des questionnaires, votre nom et votre adresse ne sont pas participation de l’État au budget des communes, l’implantation des commerces, la communes, construction de et logements etaubudget le toutes lesdes personnes ayl participation participation de del’État l’État au budget des des communes, communes, lelenombre nombr participation de l’État au budget des le nombre de conseillers traitement questionna re de conseillers traitement des questionnaires, votre nom votre adresse ne sont pas eillers traitement des questionnaires, votre nom et votre adresse ne sont pas paux, la détermination des modes de scrutin mais aussi enregistrés et ne sont pas conservés dan Plus de 3,4 des deUtile scrutin mais aussi enregistrés et ne sont pas municipaux, conservés dans les bases de modes données. Enfin, ladonnées. détermination des modes développement moyens transport. recenseurs) tenues ad municipaux, municipaux, la la détermination détermination des des modes de scruti scru C’est C’est sûr municipaux, lades détermination des modes de scrutin mais enregistrés etsont nede sont pas tin mais aussi enregistrés etpas nede sont paslogements conservés dans les données. bases deaussi Enfin, aussi enregistrés et ne sont conservés dans les bases de Enfin, tation des commerces, la construction de et le toutes les personnes ayant accès aux q Le recensement de la population de connaître nombre Le recensement se déroule seloncommerces, des la procédures approuvées par log lalo uction de votre logements et lepermet toutes les lepersonnes ayant accès aux questionnaires (dont lesconstruction agents uté par mairie sepersonnes présente chez vous. Il(dont vous l’implantation des la l’implantation l’implantation des des commerces, commerces, la construction construction dede une écono l’implantation des commerces, la construction de logements et le toutes les personnes ayan ogements et le toutes les ayant accès aux questionnaires (dont les agents et le toutes les personnes ayant accès aux questionnaires les agents d’habitants dans chaque commune. De ces chiffres découlent la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Lors du ppement des moyens de transport. recenseurs) sont tenues au secret recenseurs) sont tenues au secret professio RECENSEMENT professionnel. développement des moyens développement développement des desmoyens moyens de denom transport. transport. développement des moyens de transport. recenseurs) sont tenues au participation de l’Étatsimple au budget des communes, nombre de traitement des questionnaires, votre et de votretransport. adresse ne sont pas C’est recenseurs) sont tenues auconseillers secretou, professionnel. pour vous faire recenser en ligne si vous ne recenseurs) sont tenues aulesecret professionnel. Plus de 3,4en millio Pour sa municipaux, la détermination des modes de scrutin mais aussi enregistrés et ne sont pas conservés dans les bases de données. Enfin, RECENSEMENT EN LIGNE : POS Un agent recenseur recruté par votre mairie se présente chez vous. Il vous RECENSEMENT EN LIGNE : POSSIBLE ET ENCORE PLUS SIMPLE ! une économie l’implantationpapier des commerces, la construction de logements et le :récupérer toutes les personnes ayant PLUS accès aux questionnaires (dont les agentsd E simple RECENSEMENT EN LIGNE POSSIBLE ETDANS ENCORE SIMPLE ! RECENSEMENT nnaires à remplir qu’il viendra à recenseur RECENSEMENT EN LIGNE : POSSIBLE ET ENCORE PLUS SIMPLE ! LE RECENSEMENT SE DÉROULE VOTRE COMMUNE D Plus de 3,4 millions de personnes C’est simple remet vos identifiants pour vous faire recenser en ligne ou, si vous ne C’est C’est simple simple Plus de 3,4 millions de personnes ont répondu en ligne en 2015, soit développement des moyens de transport. recenseurs) sont tenues au secret professionnel. Pour en savoir p C’est simple LE RECENSEMENT SE DÉROULE DANS VOTRE COMMUNE D de 3,4 million Plus de 3,4 millions de ont personnes ont en ligne en 2015, soit tserecenseur recruté par mairie seUN présente chez vous. Il vous Plus de 3,4 millions de personnes répondu en ligne en 2015, soit une économie dePlus 31 tonnes de pap SE FAIRE RECENSER EST GESTE CIVIQUE, UTILE Àrépondu TOUS présente chez vous. Ilvotre vous Un agent recenseur recruté par votre mairie se pré pouvez pas, les questionnaires papier à remplir qu’il viendra récupérer à une économie de 31 tonnes de papier. On a tous à y gagner ! Un Un agent agent recenseur recenseur recruté recruté par par votre votre mairie mairie se se présente présente che c! À recenseur, à vot Un agent recenseur recruté par votre mairie se présente chez vous. Il vous www.le-r ec vous. hez vous. Il vous SE FAIRE RECENSER EST UN GESTE CIVIQUE, UTILE RECENSEMENT EN LIGNE : POSSIBLE ET ENCORE PLUS SIMPLE une vous économie de los vous une économie 31papier. tonnes de papier. On a tous!à y gagner ! en savoir plus, identifiants pour vous faire recenser en de ligne ou, si vous ne une économie de 31www.le-recensement-et-moi.fr tonnes de On a tous à y gagner Pour pouvez C’est simple Plus d’information sur enser en ligne ou, si vous ne SE FAIRE RECENSER EST UN GESTE CIVIQUE, UTILE À Pourrecenser en savoir vous vous adresser àrépondu votre agent remet vos identifiants pour vous faire recenser Plus depouvez 3,4 millions de personnes ont en ligne en 2015, soit www.le-recens un moment convenu vous. remet remet vos vos identifiants identifiants pour pour vous vous faire faire recenser recenser en en ligne ligne UN GESTE CIVIQUE, UTILE Àavec TOUS remet vos identifiants pour faire enplus, ligne ou, sid’information vous ne eTpas, ou, si vous nerecruté Plus sur www.le-recensement-et-m Pour en savoir plu Pour envous savoir plus, pouvez vous adresser à votre agent usUn ne Pour en savoir vous vous adresser à votre agent agent recenseur parpapier votre mairie se plus, présente chezpouvez vous. Ilvous vous les questionnaires à remplir qu’il viendra récupérer à recenseur, à votre mairie ou vous une économie de 31 tonnes de papier. On a tous à y gagner ! Plus d’information sur www.le-recensement-et-m mplir qu’il pouvez viendra récupérer à recenseur, recenseur, àqu’il votre mairie ou vous rendre sur le site pouvez pas, les questionnaires papier àqu’il remplir q pouvez pouvez pas, pas, les les questionnaires questionnaires papier papier à àremplir remplir qu’il vien sur www.le-recensement-et-moi.fr les papier remplir récupérer à pouvez recenseur, àviend votre ndra récupérer à pas, à votre mairie ou vous rendre sur le site remet pourrecenseur, vousquestionnaires faire recenser ligne ou, vous ne érer à vos identifiants Pour en savoir plus, vous vous adresser à votre agent à votreenmairie ousiàvous rendre surviendra le site www.le-recensement-et-moi.fr ment convenu avec vous. www.le-recensement-et-moi.fr pouvez pas,un les moment questionnaires papier à remplir qu’il viendra récupérer àun unrecenseur, moment convenu vous.sur www.le-recensem à votre mairie ouavec vous rendre le site unmoment moment convenu convenu avec avec vous. vous. convenu avec vous. www.le-recensement-et-moi.fr www.le-recensement-et-moi.fr www.le-recensement-et-moi.fr un moment convenu avec vous.

RECENSEMENT

E DÉROULE DANS VOTRE COMMUNE DU 21 JANVIER AU 20 FÉVRIE TRE COMMUNE DU 21 JANVIER AU 20 FÉVRIER 2016

& votre commune

& votre commune & votre commune

LE RECENSEMENT DÉROULE DANSDU VOTRE COMMUNE DU 21 LE RECENSEMENT SE DÉROULE SE DANS VOTRE COMMUNE 21 JANVIER AU 20 FÉVRIER 2016

J SE FAIRE RECENSER EST UN GESTE CIVIQUE, UTILE À TOUS CENSEMENT SE DÉROULE VOTRE COMMUNE DU 21 SE 21 FAIRE RECENSER EST UN 20 GESTE CIVIQUE, UTILE À TOUS ULE DANS VOTRE COMMUNE DU JANVIER AU FÉVRIER 2016 Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.fr LE RECENSEMENT SE DÉROULE DANS VOTRE COMMUNE DU 21 AU JA NS VOTRE COMMUNE DU 21DANS JANVIER AU 20 FÉVRIER 2016 LE RECENSEMENT SEJANVIER DÉROULE LE LE RECENSEMENT RECENSEMENT SE SE DÉROULE DÉROULE DANS DAN RE COMMUNE DU 21 JANVIER AU 20 FÉVRIER 2016 Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.fr

NT SE DÉROULE DANS VOTRE COMMUNE DU

SE FAIREUTILE RECENSER EST UN GESTE CIVIQUE, UTILE CIVIQUE, À TOUS UTILE À TOUS SE FAIRE RECENSER EST UN GESTE SE FAIRE EST UN GESTE À TOUS ENSER ESTRECENSER UN GESTEUTILE CIVIQUE, UTILECIVIQUE, À TOUS SE FAI UN GESTE CIVIQUE, À TOUS SESEFAIRE FAIRERECEN RECE Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.fr Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.fr Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.fr ormation sur www.le-recensement-et-moi.fr Pl ur www.le-recensement-et-moi.fr Plus Plusd’infor d’info & votre commune

SE FAIRE RECENSER EST UN GESTE CIVIQUE, UTILE À TO votre commune Plus d’information sur www.le-recensement-et-moi.f

Le nom et le portrait des agents & recenseurs seront prochainement diffusés sur le site internet de la mairie : & votre commune& commune www.mairie-ciboure.com

votre commune

&commune votre comm &&votre votrecommune


sommaire 3

Hiver 2015

04 05 08 14 16 17 18 23 05

14

16

Le mot du Maire Actualités

Raveliades 2015, Festival Ciboure Courtmétrage, deux journées pour fêter la mer, Trophée Roses des sables, …

Dossier

L’Agglomération Sud Pays Basque, au cœur des enjeux du développement économique du territoire

Dans la ville

Pour nos plus jeunes Cure de jouvence pour la mairie, …

Portrait

Angela Mallaroni, la passion des abeilles

Vie associative Les PEP64, la solidarité en action

Histoire & Patrimoine Du bar du fronton au Maitenia, chroniques d’un village

Agenda

Décembre - Janvier Février - Mars

17

Ciboure • Bulletin Municipal

Mairie de Ciboure | Place Camille Jullian | 64500 Ciboure | Tél. 05 59 47 26 06 | mairie@mairiedeciboure.com | www.mairie-ciboure.com Directeur de la publication : Guy Poulou, Maire de Ciboure | Rédactrice en chef : Delphine Ricau Le Corff © Photos : Service communication, sauf mention contraire | Photo de couverture : Fotolia - Sébastien MIN Création graphique, mise en page et régie d’impression : Vincent Ahetz-Etcheber

RCS Bayonne 753 800 515

La Mairie de Ciboure agit pour l’environnement : le papier utilisé pour la fabrication de ce magazine est issu de forêts gérées durablement (PEFC), l’imprimerie dispose d’un système de management environnemental ISO 14001.

18


4 édito Sar - hitza

Le mot du Maire Auzapezaren hitza Les attentats du 13 novembre, nous ont plongés dans un état de sidération. Après la violence inouïe de ces attaques surviennent la peine et la compassion pour toutes les familles endeuillées. Il n’y a pas de mot assez fort pour condamner l’innommable, l’horreur. Ces actes ont pour but de terroriser la population. Aussi, nous avons le devoir de ne pas céder à la peur et de porter haut et fort les valeurs qui fondent notre République : liberté, égalité, fraternité. Nous rendons hommage à toutes ces femmes et ces hommes, victimes directes et indirectes des attentats. Aussi, à l’approche des fêtes de fin d’année et malgré ces évènements bouleversants, je vous adresse bien sincèrement tous mes vœux de bonheur. Que l’année 2016 soit pleine d’espoir, de joie, de réussite pour vous et vos proches. Bonne lecture et bonne année à tous Guy Poulou et son équipe

Az aroaren 13-ko atentatuek ezarri gaituzte harridura handienean. Ezinago bortitzak izan diren eraso horien ondotik penatuak gaude eta urrikaltsu dolutan diren familia guziak gogoan. Hitzik ez da azki azkarrik salatzeko ezin deituzko izigarrikeria horiek. Egintza horien helburua da jendearen arunt iziaraztea. Gure eginbidea da beldurrari ez amor emaitea bainan azkar eta gora begiratzea Errepublikaren zimendu diren baloreak: askatasuna, berdintasuna, anaitasuna. Omentzen ditugu kartsuki gisa bat edo beste atentatu horien gatik hunkiak izan diren gizon eta emazte guziak. Horiek hola, urte ondarreko bestak hurbilduak diren keinka huntan, eta gertakari izigarri horiek azkarki inarrosten bagituzte ere, bihotzaren zolatik deneri hel-arazten daitzuet zorion agiantza beroenak. 2016 urtea izan dadiela denentzat itxaropenez, bozkarioz eta kausitze ainitzez betea, zuentzat eta zuen hurbilekoentzat. Deneri, irakurketa on eta urte on

© Fotolia.com

Guy Poulou eta bere taldea


en bref 5

Raveliades 2015 L’église Saint-Vincent magnifiquement mise en lumière, un répertoire riche et éclectique, des musiciens talentueux : l’alchimie était parfaite lors de l’édition 2015 des Raveliades. Amia Janicki au violon et Ryutaro Suzuki au piano ont interprété avec brio les partitions de Bach, Chopin, Bartòk et Ravel. Les Raveliades 2016 accueilleront les lauréats du Prix de la ville de Ciboure de la session de septembre de l’Académie Ravel, les 1er et 2 août 2016 avec Natasha Roqué (piano), François Pineau (violon) et Caroline Dauchy (violoncelle). w

Du sport, du jeu, des jeunes : 1re édition du tournoi ludo-sportiF intercommunal

Festival Ciboure Court-métrage un grand moment de cinéma !

Afin de clôturer la saison estivale le

poissons et un gros ours, le tout

Centre d’animation municipal de Ciboure a

saupoudré de bonne humeur et

organisé le 22 août dernier au cinéma Le

agrémenté d’effets spéciaux dignes des

Sélect le Festival Ciboure Court-métrage.

plus grands réalisateurs : voici en

Un festival plein de surprises qui a

substance ce qui a été présenté

enchanté autant les enfants que les

au public lors de la projection du film.

parents venus très nombreux en tenue de

Tous les court-métrages ont été réalisés

gala. Des pirates, des Minions, des petits

par les enfants du Centre d’animation avec l’aide des animateurs. Il s’agit d’un projet ludique qui a permis aux enfants de développer l’ensemble de leurs compétences. Ceux-ci, à la fois acteurs et réalisateurs, ont pu expérimenter différentes étapes de la production cinématographique : construction des décors, conception des costumes, élaboration du scénario, etc. Des plus petits au plus grands, les jeunes cinéastes ont tous trouvé leur place au sein du projet dont la consécration fut la projection au sein du cinéma Le Sélect. Ce fut un moment très convivial qui a permis de réunir les familles, l’équipe d’animation et les élus autour d’une cérémonie digne du Festival de Cannes. Les Sardines d’or ont récompensé le meilleur réalisateur, la meilleure mise en scène, le meilleur scénario sans oublier le Prix Spécial du Jury. w

Labellisée « Commune sport pour tous » depuis 2013 par le Ministère de la jeunesse et des sports,

Ciboure développe sa politique en faveur du sport et valorise la dynamique associative. À cet égard, le service Jeunesse a organisé les 9 et 10 juillet un tournoi ludo sportif intercommunal à la Plaine des sports. Cet évènement a réuni près de 60 jeunes fréquentant les différents centres d’accueil de loisirs de Bidart, Ascain, Urrugne, Saint-Jean-de-Luz et Ciboure avec le soutien de plusieurs associations et clubs sportifs locaux. Cette manifestation avait pour but de permettre aux jeunes de se retrouver autour du sport en pratiquant différentes disciplines dont le kayak, la capoeira et le cirque. Des courses d’orientation nautique et en pleine nature ont permis aux jeunes participants de profiter pleinement d’un environnement privilégié et de développer la cohésion de groupe. w


6 en bref berriak

15e départ du trophée Roses des sables

Les plus beaux jardins

Le 7 octobre dernier marquait le départ de la 15e édition du Trophée Roses des sables. Formidable aventure sportive et humaine, ce rallye raid fait preuve de solidarité en soutenant de nombreuses associations humanitaires. Cette course 100 % féminine, organisée par l’agence Desertours et qui parcourt l’Espagne et le Maroc, comptait 168 équipages, soit 328 participantes venant de France, du Québec, de Belgique, de Suisse ou encore d’Espagne. Les Roses se sont élancées avec beaucoup de joie et d’émotion pour cette nouvelle épopée. w

Concours de maisons et balcons fleuris

Mardi 3 novembre dernier, à l’issue de l’assemblée générale de l’association des jardins familiaux de Ciboure Lagun Artean, les prix des plus beaux jardins ont été décernés par le jury composé de Jeanne Idiartegaray et Carole Orive, adjointes au Maire, José Arrizabalaga, référent Espaces verts et Daniel Irazoqui, chargé de mission Services sociaux du CCAS. Dans la catégorie « Retraités », le 1er prix a été attribué à Jean-Claude Barea, dans la catégorie « Actifs », le 1er prix a été attribué à Francis Schots et le prix « Coup de cœur » du jury a été décerné à Pantxika Arrijuria. w

Les seniors en sortie

Dans le cadre de la Semaine bleue nationale, quelques membres du club seniors Iduski Ederra ont abandonné leur local sis rue Iduski Leku et goûté ainsi, pendant quelques heures, à la beauté des sites remarquables locaux au cours d’une escapade « nature ». Le foyer Iduski Ederra est ouvert à tous les retraités de Ciboure les après-midi de 14h à 17h.

Le jeudi 10 septembre dernier, l’Office

récompensant les plus belles

Plusieurs activités y sont proposées

de Tourisme de Ciboure accueillait

réalisations paysagères.

(jeux de cartes, jeux de société,

les lauréats du concours des maisons et balcons fleuris. A cette occasion,

• Dans la catégorie « Maison fleurie » :

animations, goûter, ...) moyennant

1er prix attribué à Madame Demouge

une cotisation annuelle modique.

Monsieur le Maire Guy Poulou et

Christine, 2e prix : Monsieur Mayeux

Pour tous renseignements, vous pouvez

Madame Anne-Marie Dospital, adjointe

Pierre, 3e prix : Madame

vous adresser au Centre Communal

en charge du Tourisme ainsi que les

et Monsieur Cano Joseph.

d’Action Sociale (CCAS) au

membres du jury, composé d’agents des services municipaux et de l’Office

• Dans la catégorie « Balcon fleuri » :

13, rue François Turnaco

1er prix attribué à Pantxoa de Aizpurua

ou au 05 59 47 92 87 du lundi

de Tourisme, ont salué l’investissement

de la Boucherie du Golf, 2e prix à Madame

au vendredi (8h / 12h – 13h / 17h). w

des candidats quant à l’embellissement

et Monsieur Dubourg Jacques

de la commune et ont remis les prix

et 3e prix : Madame et Monsieur Daguerre Antoine. w

Du nouveau à la Maison des Associations Deux associations vous proposent de nouvelles activités au sein de la Maison des associations. Airosak vous invite à pratiquer de la marche nordique, des cours de pilates, de la gym et du fitness. Pour tous renseignements vous pouvez contactez Nathalie au 06 15 34 04 06. Euskal form propose des cours de gym bien-être, d’aérobic, de relaxation et d’assouplissement. Renseignements : 06 95 09 42 92 et sur www.euskalforme.com. w


en bref 7

Deux journées conviviales pour fêter la mer

Les samedi 22 et dimanche 23 août, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz ont célébré la mer. Ce fut le rendez-vous incontournable des gens de mer pour fêter les traditions maritimes dans une ambiance festive. C’est désormais un évènement bien ancré qui alterne moments d’émotion, de recueillement et de fête afin de valoriser le patrimoine et l’activité maritimes de Ciboure et de Saint-Jean-de-Luz. Cette manifestation fut un hymne à la mer, mais surtout aux marins et hommes de mer avec, en point d’orgue, la messe du dimanche célébrée à l’église Saint Vincent de Ciboure suivie d’un jet de gerbes en hommage aux marins disparus dans la baie de Saint-Jean-de-Luz / Ciboure. w

À la rencontre de

la science

Rapprocher la science du citoyen, telle est l’initiative que perpétue la Fête de la science, opération nationale qui se déclinait localement à Ciboure, sous l’égide de Lacq Odyssée et de Carole Orive de Ravignan, adjointe au Maire en charge du développement durable, le samedi 3 octobre dernier. La place du Général D. Lannes s’est transformée en laboratoire géant : le village des sciences a accueilli un public nombreux et curieux. Plusieurs ateliers proposaient des expériences ludiques pour petits et grands le tout au sein d’une approche accessible et pédagogique. Cette manifestation sera certainement reconduite l’année prochaine. w

Collège Larzabal des projets à foison ! Le Forum des associations

Les collégiens de Piarres Larazabal ne cessent de multiplier les projets. Et quels projets ! 65 élèves ont eu l’opportunité de participer au Festival d’Avignon en fin d’année scolaire. Ils ont ainsi assisté à plusieurs spectacles et participé à des ateliers de théâtre, vidéo et critiques. Puis, en cours d’anglais, les élèves ont étudié une pièce de la grande dramaturge Timberlake Wertenbaker « The Ash Girl » et ont pu rencontrer l’auteure qui a passé une partie de son

Plus de 50 associations étaient présentes lors du forum qui leur était dédié le 24 octobre dernier. Monsieur le Maire et Monsieur Gouaillardet, adjoint en charge de la vie associative, ont rendu hommage à l’investissement des bénévoles et à leur implication dans la vie locale. Puis, durant l’après-midi un public venu en nombre a pu assister aux nombreuses démonstrations de disciplines et découvrir la richesse du monde associatif en visitant les différents stands. Rendez-vous en 2017, pour le prochain forum ! w

enfance à Ciboure. Un moment fort en émotions qui a permis aux collégiens d’échanger en anglais et en basque avec cette grande dame du théâtre. Et depuis 2012, le collège Larzabal s’est lancé dans un projet titanesque : suivre étape par étape la reconstruction à l’identique du baleinier San Juan par l’association Albaola de Pasajes. Durant quatre ans, de la sixième à la troisième, les mêmes élèves ont suivi cette belle aventure en associant histoire, littérature, découverte des métiers et de la culture du monde de la pêche. Entre rencontres et visites de chantier et d’expositions, jumelage avec un collège de Pasajes, ciné-conférence,

création de BD et scrapbooking, c’est une belle façon pour cette jeune génération de s’approprier l’histoire et le patrimoine maritimes basques. Pour clôturer ce projet, les élèves présenteront une comédie musicale le 21 mai prochain à Saint-Jean-de-Luz. Nous reviendrons plus longuement sur ce projet lors du prochain bulletin municipal ! w


8 dossier behako

L’Agglomération

Sud Pays Basque,

au cœur des enjeux du développement économique du territoire

Comptant près de 8 000 entreprises qui génèrent plus de 22 000 emplois, le territoire Sud Pays Basque dispose d’un maillage économique dynamique. Depuis 2007, la compétence économique est assurée par la Communauté d’Agglomération Sud Pays Basque qui accompagne les entreprises et développe des outils favorisant l’implantation et l’expansion de nombreuses activités. Outre la création et l’aménagement des parcs d’activités, l’Agglomération soutient des filières d’excellence notamment le nautisme, la pêche et l’agro-culinaire. Ces secteurs d’activités incarnent des marqueurs territoriaux forts et font partie intégrante d’une politique économique raisonnée alliant performance entrepreneuriale et développement durable.

L

es compétences économiques de l’Agglomération Sud Pays Basque s’appuient sur trois axes fondamentaux :

La maîtrise du foncier économique L’Agglomération Sud Pays Basque dispose de 12 parcs d’activités1. Face à un marché immobilier en tension, l’Agglomération travaille en étroite collaboration avec les communes et l’Etablissement Public Foncier Local Pays Basque afin de créer et d’aménager des réserves foncières où pourront s’établir des zones d’activités. L’Agglomération Sud Pays Basque fait office de guichet unique et propose des solutions d’implantation en fonction des profils des porteurs de projets avec notamment la mise en ligne d’une bourse de l’immobilier d’entreprise : une plateforme regroupant toutes les annonces de terrains et de locaux disponibles sur le territoire.

Les chiffres clés du territoire

7 751 entreprises 22 540 emplois par l’Agglomération 1 032 000 € cauonsacrés développement économique illiards d’euros de chiffre d’affaire 1,5 mgénérés par la filière nautisme et activités aquatiques


dossier 9

Le développement et la dynamisation des filières stratégiques Le territoire Sud Pays Basque possède de nombreux atouts et peut s’appuyer sur plusieurs filières d’excellence et d’innovation incontournables relevant de l’identité même du territoire : le nautisme et les activités aquatiques, la pêche et l’agro-culinaire. Et afin de nourrir le développement économique du territoire, l’Agglomération Sud Pays Basque soutient ces filières par un programme d’actions : • en organisant des manifestations évènementielles qui permettent d’accroître l’attractivité et la visibilité du terri© Raphaël Cauhepe-François

toire et de son savoir-faire (Fête du port de Saint-Jean-deLuz/Ciboure, Forum transfrontalier, etc.) • en animant des réseaux qui rassemblent les acteurs économiques autour de projets communs (création d’un site portail relatif au nautisme, promotion des produits locaux sur des salons internationaux, etc.)

Le soutien aux porteurs de projets

- en soutenant ces filières par des projets structurants (par exemple pour la filière nautisme : le lancement du projet

Dans le cadre de l’accompagnement aux créateurs d’entre-

« Ocean experiences » avec la création d’une halle créative

prises, l’Agglo Sud Pays Basque a développé de nombreux

à Jalday et d’un Ocean Living Lab à Hendaye). w

partenariats avec notamment la plateforme d’initiatives locales Bulza (financement des entreprises bénéficiant de prêts bancaires), l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique (accompagnement et financement de projets ne bénéficiant pas de prêts bancaires), la société de capital-risque Herrikoa, la société Interstices et la CCI. Outre un

1 Les parc d’activités économiques de Martin Zaharenia, de Berroueta, de Putillenea et de Bittola à Urrugne, de Dorrondeguy et des Joncaux à Hendaye, de Laiatz et de Jalday à Saint-Jean-de-Luz, de Lanzelai et de Larre Lore à Ascain, de Lizardia à Saint-Pée-surNivelle, de Portua à Sare.

appui financier, ces différents partenaires apportent leur expertise aux créateurs d’entreprises en les aidant à s’insérer dans le tissu économique local et à pérenniser leurs ficient de cet accompagnement. L’intercommunalité est également à l’origine de la pépinière d’entreprises Lanazia, située à Saint-Pée-sur-Nivelle. Véritable outil au service du dynamisme économique local, La-

© Photomobile

activités. Chaque année, une centaine d’entreprises béné-

nazia est une structure d’accueil temporaire destinée aux entreprises nouvellement créées. Elle leur propose des locaux aux tarifs attractifs ainsi que des aides et des services adaptés à leurs besoins. Sa gestion et son animation ont été confiées à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque. Pour plus de renseignements, contactez Catherine Marée au 05 59 22 73 50 ou c.maree@bayonne.cci.fr

La filière pêche, une filière stratégique pour l’Agglomération Sud Pays Basque

Arrainetik : quand le développement économique s’ancre dans le développement local En 2014, la Société Coopérative d’Inté-

locale. L’atelier conditionne le poisson

courts était une priorité de ce projet. Un

rêt Collectif Arrainetik a pu voir le jour

en portions. Les produits finis sont en-

projet innovant et éco-responsable qui

grâce à l’appui de l’Agglomération Sud

suite destinés à la restauration collec-

a été primé le 2 mars 2015 au salon

Pays Basque (en prenant part à hauteur

tive (cantine scolaire, maison de

Farnet à Bruxelles par la Commission

de 20 % de son capital). La SCIC Arraine-

retraite, etc.). Dans un contexte tendu

Européenne. w

tik est un atelier de transformation de

et concurrentiel, soutenir une filière pa-

produits de la mer issus de la pêche

trimoniale en favorisant les circuits


10 dossier behako

Un outil collaboratif au service de l’innovation au fort de Socoa Propriété de l’Agglomération Sud Pays Basque depuis 2012, le fort de Socoa servira prochainement d’écrin à une plateforme scientifique de recherche et d’innovation liée aux problématiques de l’océan et de la glisse.

U

ne suite logique pour l’intercommunalité qui a placé le développement de toutes les formes d’innovation au cœur de son action afin de renforcer la compéti-

Avec la création de la plateforme scientifique du fort de Socoa, cette trinité structurante permettra de mener à bien des projets de recherche et développement à fortes retom-

tivité de son bassin d’emplois dans le cadre de la stratégie

bées économiques, pouvant aller jusqu’à leurs phases d’in-

Pays Basque ambitionne de développer un secteur clé du

partenariat stratégique va être prochainement formalisé

ocean experiences. Sous ce vocable, l’Agglomération Sud

dustrialisation et de mise sur le marché. Aussi, un

territoire en mobilisant des moyens, des savoir-faire et des

entre l’Université de Bordeaux, l’Université Publique du

infrastructures d’excellence. À Saint-Jean-de-Luz, au sein du parc d’activités de Jalday,

Pays Basque et l’Agglomération Sud Pays Basque dans le cadre d’une convention de coopération.

une halle créative verra bientôt le jour et sera dédiée au

Cette convention permettra de poser les jalons d’un outil

Living Lab, laboratoire d’usage à ciel ouvert, offre la pos-

laboratif et d’envisager la restructuration du site du fort de

prototypage numérique tandis qu’à Hendaye l’Ocean

d’excellence scientifique et technologique à caractère col-

sibilité aux entreprises de procéder à des essais et des

Socoa.

tests, de développer des prototypes et/ou des préséries,

Cette plateforme eurorégionale serait en capacité d’accueil-

et d’expérimenter sur site du matériel lié à la pratique du nautisme et des activités aquatiques.

lir des étudiants, des scientifiques, des professionnels et des entreprises conjointement intéressés par l’innovation dans les sports aquatiques et plus généralement dans l’économie bleue. Une plateforme d’innovation ouverte au public et aux associations dans une logique de diffusion de savoirs. Cet écosystème territorial d’innovation et de recherche lié à l’océan et aux pratiques nautiques permettra de positionner le territoire sud Pays Basque en tant que « territoire référent » au rayonnement national et international et d’accroître de facto l’attractivité de Ciboure. w


dossier 11 Ils s’appellent Chloé, Vincent et Brian. Ils ont en commun d’avoir créé leur entreprise sur Ciboure. À l’heure où les analystes économiques parlent d’une croissance faible voire nulle, à l’heure où les banques font preuve de frilosité à l’égard des créateurs d’entreprises, ces trois entrepreneurs ont fait le pari de mener à bien leur projet. Et ils ont réussi.

Portraits de trois jeunes entrepreneurs : ils l’ont fait !

1

Chloé de Bailliencourt Fondatrice d’Arsène et les pipelettes Un conte de fée économique

Chloé de Bailliencourt est la créatrice de la marque de vêtements pour enfants 100 % cibourienne Arsène et les pipelettes. L’aventure a débuté il y a 10 ans. Après des études

de stylisme à la Saint Martin’s School de Londres, Chloé va

intégrer l’entreprise familiale spécialisée dans le textile, puis en 2005, elle crée Arsène et les pipelettes. Au départ, Chloé était seule aux commandes : de la création à l’emballage

des colis, être seule apprend la polyvalence ! Puis, l’entreprise va rapidement se développer et s’installer, en 2008, à Ciboure dans un entrepôt proche du centre-ville. Aujourd’hui, l’équipe compte 7 salariés et de la première esquisse au conditionnement final, tout se fait à Ciboure sauf la fabrication réalisée principalement au Portugal. À Ciboure, l’antre d’Arsène et les pipelettes est un lieu où fourmillent des objets hétéroclites : un petit vélo côtoie une peau de mouton, une cathédrale de cartons s’habille d’étoffes délicates, c’est un lieu où l’on ressent l’esprit de la marque, où il ne s’agit pas seulement de vêtements mais d’un état d’esprit à la fois joyeux, inventif, coloré et un brin canaille. La créatrice cultive une philosophie de vie qu’elle tend à transmettre dans sa marque. Dans ce vestiaire travaillé avec un grand souci du détail, les matières nobles s’allient aux coupes irréprochables et aux subtils imprimés. Avec plus de 100 points de vente à travers le monde, Arsène et les pipelettes compte 5 boutiques en propre3 et une sixième va bientôt ouvrir à San Sebastian. Mais loin de s’enorgueillir de ce beau succès, Chloé reste dans une perpétuelle dynamique : ce n’est que le début ! Un chiffre d’affaires en constante progression, une équipe qui s’étoffe, d’autres ouvertures de boutiques en perspec-

Chloé de Bailliencourt (2e en partant de la droite) entourée de son équipe tive : quel est le secret de cette jeune maman de trois enfants ? Je pense que pour se lancer, il faut être inconscient, ne pas avoir peur et avoir une vision globale de son projet. Il faut y aller ! Mais, ce qui conditionne également la réussite d’une entreprise, c’est un investissement total : il faut beaucoup de travail et être sur tous les fronts, précise la créatrice. Du choix de l’emplacement des boutiques, au management de l’équipe, en passant par le marketing, Chloé de Bailliencourt est une jeune entrepreneuse moderne et passionnée qui défie avec optimisme la morosité économique ambiante. Un bel exemple de réussite ! w 3

Saint-Jean-de-Luz, Bayonne, Toulouse, Paris, Bordeaux


12 dossier behako

2

Vincent Trebesses Créateur de l’Huilerie Errota Un procédé novateur

L’histoire de Vincent Trebesses c’est d’abord l’histoire d’un

changement de vie. A l’aube de devenir parents, Vincent et son épouse souhaitaient quitter la région parisienne et retrouver leurs racines familiales. Retour à Ciboure où Vincent

entame sa reconversion professionnelle en envisageant la création d’une nouvelle activité. Après avoir évolué dans différents secteurs, la bourse, les systèmes d’informations, le conseil en stratégie, cet épicu-

rien attiré par la gastronomie, souhaitait développer un marché de niche : créer un produit à forte valeur ajoutée et innovant. Je cherchais à créer une entreprise qui ait du sens et des valeurs, dans un secteur de niche, à forte « identité », avec la possibilité de développer des produits innovants et de grande qualité. Après un an et demi de gestation et sans aucune expérience dans l’agro-alimentaire, Vincent Trebesses jettera son dévolu sur la noisette et créera l’huilerie artisanale Errota4 fin 2007. Il installe son laboratoire à Ciboure, dans le sous-sol de sa maison, et va développer un procédé d’extraction novateur : la « pression à froid » à l’aide d’une presse à huile5 sans chauffer la matière. Il utilise également le procédé de la décantation. La méthode est plus chronophage que la filtration mais garante d’une qualité d’huile exceptionnelle, qui permet de préserver les arômes et les apports nutritionnels. Pour la noisette, Vincent Trebesses est tout aussi attentif à la qualité de la matière première en se fournissant chez un petit producteur près de Toulouse. Et chez Errota, rien ne se perd : ici on produit de l’huile mais aussi de la poudre et de la crème de noisettes, la valorisation du produit étant au cœur de la démarche de l’artisan huilier.

Aussi, afin de maîtriser et de sécuriser l’approvisionnement en noisettes, le jeune entrepreneur s’est lancé un nouveau défi : acquérir des terres et cultiver sa propre plantation. C’est chose faite en 2014 à Saint-Pée-sur-Nivelle où 3 hectares accueillent 1 200 plants de noisetiers cultivés sans herbicides. Mais il ne souhaite pas en rester là. Son but : trouver 6 hectares supplémentaires et y installer son huilerie afin de rentabiliser son exploitation et de partager son savoir-faire. J’aimerai développer un projet oléo-éducatif avec des visites pour les scolaires notamment afin de montrer tout le processus de fabrication : de la collecte de la noisette jusqu’à la préparation du produit fini. Mener de front la production et la commercialisation de ses produits, subir les aléas de la production arboricole, Vincent Trebesses accuse parfois des moments de découragements vite balayés par sa nature optimiste. Tour à tour artisan huilier et agriculteur, il mène sa barque sur tous les fronts. Les conseils qu’il donnerait à un jeune entrepreneur qui se lance : être passionné, persévérant, innovant et avoir des valeurs fortes. w 4

www.errota.fr

Ce processus est beaucoup plus vorace en matière première : il faut environ 9 kilos de noisettes pour élaborer 1 litre d’huile alors qu’en chauffant il n’en faudrait que 3. 5


dossier 13

3

Brian Rousseau Fondateur de Brennos

Une start up éco responsable

Brennos6 est une toute jeune entreprise créée par un trio d’amis crée fin 2014. Cette start up spécialisée dans la diététique sportive élabore et commercialise des produits naturels 100 % français à base de plantes : des barres énergétiques et des « superblends » (compléments alimentaires vitaminés). Tout est réalisé artisanalement à la main à Ciboure au sein du quartier Marinela. À l’origine, il s’agissait pour ces trois passionnés de sport et de nutrition de trouver une alternative aux produits proposées aux sportifs. Leur mot d’ordre : Esprit sain et corps sain. Du rêve à la réalité, les trois amis ont franchi le cap très rapidement puisque, entre les premiers échanges d’idées, la création de la marque et l’installation de l’atelier, il ne s’est écoulé que quelques mois, l’entreprise ayant pris son essor dès février 2015. Nous n’avons pas fait appel aux banques, nous nous sommes autofinancés et nous nous sommes tournés vers notre entourage. Nous avons pu réunir ainsi

formulation précise qui permet de garantir une qualité nu-

les fonds nécessaires au démarrage. Pour Brian Rousseau,

tritionnelle optimale. Les barres énergétiques sont réalisées

l’entreprenariat est une vocation. Pour se lancer, je donnerai

sans cuisson et confectionnées à la main par Romain Lan-

trois conseils : avoir un bon « business model », avoir une

dois, responsable de production, sportif averti et pâtissier

vision globale du projet et surtout une éthique forte.

professionnel.

Sur ce marché bien spécifique, il y a de tout et souvent les

La marque Brennos se développe sans publicité, ni marke-

qualités nutritionnelles ne sont pas au rendez-vous. Les

ting. Pourtant les réseaux sociaux font largement écho de

trois associés souhaitaient concevoir un produit sain et haut

la qualité des produits Brennos qui sont vendus en ligne7

de gamme qui puisse allier qualité et efficacité. Nous avons

et dans plusieurs dizaines de salles de sport en France et

créé cette marque à notre image, selon notre philosophie

en Belgique. Nous choisissons nos distributeurs en fonction

de vie et une éthique de consommation responsable. Nous

de leur projet et de leur éthique car nous souhaitons créer

souhaitions concevoir une nourriture saine et originelle sans

une communauté qui partage nos idées et nos valeurs. Les

impacter l’environnement ni la santé des consommateurs,

retours de sportifs de haut niveau ayant testés les produits

précise Brian Rousseau, l’un des fondateurs de la société.

Brennos sont très positifs et cela encourage les trois asso-

Chez Brennos, on ne fait pas de concession sur la qualité

ciés à poursuivre leur démarche. Preuve que l’on peut être

de la matière première. Même si les produits ne sont pas

entrepreneurs et éco responsables. w

encore labélisés bio, tous les ingrédients sont issus de l’agriculture biologique. Et ils sont garantis sans gluten, sans

6

 rennos est le nom d’un chef gaulois Sénon B du IVe siècle av. J.-C.

7

www.eatbrennos.com

sucre, sans protéines animales, sans lactose et sans exhausteurs de goût. Les recettes sont élaborées selon une


14 dans la ville herrian

Pour nos plus jeunes, crèche, aide aux devoirs, activités périscolaires Depuis la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires en septembre 2014, la commune, par le biais du service enfancejeunesse, consolide sa politique volontariste en matière d’éducation. La crèche municipale, quant à elle, propose tous les mercredis matins un rendez-vous ludique et pédagogique pour les parents et les enfants.

La formation des agents Une vingtaine d’agents municipaux intervenant auprès des enfants dans les temps périscolaires (Centre de loisirs, NAP, écoles) prendront part à des formations axées sur les gestes de premiers secours en début d’année 2016. w

NOUVEAU

RAPPEL

La parenthèse Depuis le mois de septembre un nouvel espace d’accueil et d’échanges a ouvert ses portes. La parenthèse propose aux parents et aux enfants (de 0 à 6 ans) des moments de jeux et de complicité entourés par des professionnels de la petite enfance. N’hésitez pas à pousser la porte de la parenthèse ! Renseignements auprès de

la crèche municipale Marie Fleuret au 05 59 47 22 77. w

: toute nouvelle inscription scolaire en écoles publiques doit être faite durant le mois de janvier.

Activités périscolaires en basque Dans le cadre des Nouvelles Activités Périscolaires (NAP), une partie des animations sera dispensée par des associations en langue basque pour les enfants scolarisés en bilingue à partir du CP. Ce dispositif sera mis en place durant l’année scolaire grâce à l’appui financier de l’Agglomération Sud Pays Basque. w

© fotolia.com

Désormais les inscriptions scolaires ne se feront plus auprès des directeurs d’établissements mais au Service enfance, jeunesse et sports : place Camille Jullian 05 59 24 65 58.

Aide aux devoirs

Dans le cadre de l’accueil périscolaire du soir (de 16h45 à 17h30) une aide aux devoirs sera proposée aux élèves de CE2, CM1 et CM2 du groupe scolaire de l’Untxin et de l’école de la Croix Rouge. Ce service gratuit sera encadré par des animateurs qualifiés. L’inscription est obligatoire auprès des animateurs référents des établissements concernés. w


dans la ville 15 Cure de jouvence pour la mairie La totalité de la couverture du toit de la mairie a été remplacée afin de favoriser les économies d’énergie grâce à une nouvelle isolation plus performante. Les travaux de peinture de la façade du bâtiment ont été réalisés en régie par les agents des services techniques municipaux. Le premier étage a été entièrement rénové et les travaux du second ont débuté. L’organisation spatiale des différents services sera entièrement repensée. Au terme des travaux, une signalétique sera apposée afin d’informer, de guider et de faciliter l’orientation et les déplacements des administrés au sein de la mairie. w

Aménagement du cimetière du Belvédère Les travaux de pose du collecteur général et des regards de visite

Des dispositifs pour les malentendants

sont terminés. Un plan d’ensemble du cimetière indiquant les carrés, les allées et la numérotation

Dans le cadre de l’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP), la mairie de Ciboure s’est dotée de plusieurs boucles magnétiques portatives. La boucle magnétique est un système d’aide pour personnes malentendantes dotées d’appareillage auditif qui améliore de manière significative leur audition et leur compréhension dans des situations de communication difficiles. Ces boucles magnétiques sont installés dans différents services municipaux : à l’accueil, au service urbanisme, à la bibliothèque, ainsi qu’à l’Office de Tourisme. w

des sépultures est à présent

consultable en mairie. Concernant les caveaux, leur pose se fera par rangée entière et quelle que soit

leur surface (3 m2 : 3 places et 4 m2 : 6 places) ils auront une profondeur identique dans chaque rangée.

Pour la construction du monument, les matériaux préconisés sont la pierre de taille ou le granit.

La pierre pourra être brute de

sciage, épaufrée, flammée, adoucie ou layée, mais en aucun cas polie. Les travaux de construction

des caveaux débuteront par

la partie basse du cimetière. w

Carte d’identité : la validité prolongée Depuis le 1er janvier 2014, la durée de validité de la carte nationale d’identité

est passée de 10 à 15 ans pour les personnes majeures (plus de 18 ans). Attention : Cette prolongation ne s’ap-

ne nécessite aucune démarche particu-

plique pas aux cartes nationales d’identité

lière. La date de validité inscrite sur le titre

- les nouvelles cartes d’identité sécurisées

sécurisée pour les personnes mineures.

ne sera pas modifiée.

(cartes plastifiées) délivrées à partir du

Elles seront valables 10 ans lors de la déli-

Si vous projetez de voyager avec votre

1er janvier 2014 à des personnes majeures.

vrance. Inutile de vous déplacer dans votre

carte nationale d’identité, il est recomman-

- les cartes d’identité sécurisées délivrées

mairie. Si votre carte d’identité a été déli-

dé de consulter au préalable la rubrique

(cartes plastifiées) entre le 2 janvier 2004

vrée entre le 2 janvier 2004 et le 31 dé-

Conseils aux voyageurs du Ministère des

et le 31 décembre 2013 à des personnes

cembre 2013, la prolongation de 5 ans de la

majeures.

validité de votre carte est automatique. Elle

L’allongement de cinq ans pour les cartes d’identité concerne :

Affaires étrangères : www.diplomatie. gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs. w


16 portrait irudi

Angela Mallaroni, la passion des abeilles Passionnée par le monde du vivant, Angela Mallaroni est apicultrice. Elle produit un miel d’exception, 100 % Pays basque, certifié bio : l’Abeille bleue. Rencontrer Angela Mallaroni n’est pas une tâche aisée. Toujours par monts et par vaux, entre deux visites à un rucher, cette jeune femme dynamique est habitée par son métier. Un métier qu’elle pratique artisanalement en respectant la nature et en harmonie avec ses abeilles.

L

a passion qu’entretient Angela Mallaroni avec les abeilles remonte à son enfance en Corse où son oncle apiculteur lui défendant d’approcher ses ruches, piqua

sa curiosité. Une curiosité qui nourrira son désir de travailler au plus près de la nature. Plus tard, son diplôme d’ingénieur agronome en poche, elle s’installera en Argentine où elle travaillera dans le secteur de l’agriculture biologique. Au sein de ce grand pays apicole, elle va rencontrer son mentor en matière d’abeilles : un apiculteur disposant de 12 000 ruches qui va partager son expérience et son savoir-faire avec elle. D’abord observatrice, elle va peu à peu mettre les mains dedans et de fil en aiguille, deviendra propriétaire de 150 ruches. Trois saisons et deux récoltes plus tard, après avoir constitué son cheptel d’apidés, Angela Mallaroni quittera l’Argentine en pleine crise économique. Suite à son installation sur Ciboure, elle mûrira son projet de reconstituer un rucher. Ce qui est aberrant, c’est que durant mes études d’agronomie, on n’abordait pas du tout le monde des abeilles alors qu’elles ont un rôle capital au sein de la nature car 70% de ce qui pousse est issu de la pollinisation des abeilles, elles participent à la sauvegarde de la biodiversité. Bien qu’elle ait acquis les rudiments du métier auprès de son mentor argentin, élever des abeilles au Pays basque comporte quelques spécificités notamment celle de la météo. C’est donc dans une approche empirique, qu’Angela Mallaroni va se lancer corps et âmes dans l’apiculture en 2012. Car l’observation est au cœur du métier d’apiculteur. Travailler avec le vivant, c’est se heurter sans cesse au fait que l’on ne peut pas tout maîtriser. Il faut être à l’écoute des abeilles et respecter le cycle saisonnier des floraisons des différentes essences d’arbres et de plantes qui feront la spécificité du miel. En hiver, l’essaim est en pause hivernale et vit regroupé au sein de la ruche mais dès les premiers

Vous pouvez retrouver les produits de l’Abeille bleue en vente dans des AMAP, sur les marchés, dans des épiceries fines, etc. pour plus de renseignements : www.abeillebleue.fr 1

signes du printemps, quand pollen et nectar abondent, la colonie s’épanouit. Et jusqu’à fin septembre, Angela Mallaroni va passer de rucher en rucher afin d’en extraire le miel. Les ruchers sont présents sur une dizaine de sites qui vont de Saint-Jean-de-Luz à Ustaritz en passant par Osses. Ces lieux protégés et sauvages sont choisis en fonction des ressources florales, loin de l’urbanisation et des émanations de produits chimiques. Car, les abeilles ne sont pas inféo-

dées à une seule espèce de plante. Comme le terroir pour un vin, en fonction de l’emplacement du rucher, le miel récolté aura une tonalité particulière. Le miel est l’essence d’un lieu à un moment donné. L’apicultrice produit ainsi différents nectars : miel de fleurs sauvages des côteaux basques, miel de châtaigner d’Arrosa, miel de callune d’Espelette, etc. qui développent une large palette d’arômes et de saveurs. Ce sont de véritables miels d’exception, sans ajout extérieur, des produits purs. Aussi, comme le précise Angela Mallaroni, l’apiculture n’est pas un métier de poète ! Il n’est pas de tout repos car de mars à septembre, en haute saison, les journées sont de douze heures, week-end compris. C’est une activité assez physique qui nécessite beaucoup de manutention et très chronophage : il faut être toujours sur le qui-vive afin d’anticiper sur le rythme des abeilles. Son rêve : trouver un hectare de terrain à proximité de Ciboure afin d’y installer quelques ruches, une miellerie et y développer l’élevage de reines. Mais, ce qui anime surtout Angela, c’est la passion. Le monde des abeilles est un terrain d’exploration infini, où la routine n’a pas lieu d’être, où chaque journée de travail est unique. Même si on a tout le temps des problèmes, qu’il faut sans cesse s’adapter, c’est un métier où l’on voit des choses étonnantes, où la nature ne cesse de me surprendre. C’est une grande école de l’humilité. w


association 17

Le réseau des PEP (Pupilles de l’Enseignement Public) fête son centenaire cette année. Cent ans consacrés à des valeurs humanistes, cent ans voués à accueillir, protéger, accompagner les enfants et les adultes, à leur apporter soin, éducation et loisirs. Les PEP comptent 95 associations départementales dont celle des Pyrénées-Atlantiques. Entretien avec Christian Espil, président de l’association « lesPEP64 » et Denis Delaporte, responsable de la Maison du Littoral basque, le centre éducatif de plein air situé à Socoa.

À quand remonte la création de l’association « lesPEP64 » ?

Christian Espil : l’association a vu le jour en 1927. Le mouvement des PEP est une éma-

nation de l’école publique et avait pour but premier d’aider les orphelins et victimes de guerre. Puis dans l’après guerre, les PEP vont progressivement développer leur action dans le secteur sanitaire en créant

Les PEP64 la solidarité en action

Association à but non lucratif reconnue d’utilité publique Personnes Handicapées (MDPH). Pour certains autres centres, nous travaillons avec

des colonies sanitaires, des centres d’oxy-

le soutien d’autres partenaires comme le

génation, pour faire « prendre l’air »aux en-

Département ou le Conseil Régional.

fants. Le centre de Socoa sera créé en 1950

Denis Delaporte : le centre de Socoa fonc-

et participera à la grande époque des

tionne sur ses fonds propres. Notre budget

« colos » qui se perpétuent encore l’été.

est en équilibre grâce à une gestion optimisée et une offre de séjours en adéquation

Quels sont les domaines d’intervention

avec les demandes des établissements

de l’association ? Quels sont ses moyens

scolaires. Sur des projets précis, nous tra-

et ses structures ?

vaillons en partenariat avec la CAF, le Dé-

Christian Espil : L’action des PEP64 se dé-

partement et certaines collectivités

veloppe autour de deux domaines d’activi-

territoriales.

tés : le domaine social et médico-social et le domaine éducatif et de loisirs. S’agissant du

Quels sont les projets à venir ?

domaine social et médico-social, nous por-

Christian Espil : les PEP64 viennent d’être

tons à ce jour 25 structures et services

labellisées pour accueillir un centre de dia-

comptant près de 700 salariés et qui

gnostic de l’autisme en relation avec le CRA

couvrent une multitude de pathologies et

Aquitaine (Centre de Ressources Autisme

de publics liés au handicap. Par exemple, l’Institut Médico Educatif (IME) Plan Cousut de Biarritz accueille des enfants et des ado-

et troubles du comportement). Nous cher-

Christian Espil et Denis Delaporte

lescents de 6 à 20 ans présentant une dé-

le patrimoine local. A Socoa, nous pouvons

ficience mentale moyenne ou profonde.

accueillir jusqu’à 89 personnes et nous nous

L’Etablissement et Service d’Aide par le

appuyons sur l’environnement naturel ex-

Travail (ESAT) Recur de Bayonne accom-

ceptionnel afin de proposer des activités

pagne des adultes handicapés dans une

éducatives de qualité encadrées par des

démarche active de projet individualisé en

animateurs qualifiés. Nous proposons éga-

s’appuyant sur des activités à caractère

lement des séjours vacances, de l’accueil de

professionnel et un soutien médico-social.

groupes, des séjours « Famille », des séjours

Près de 3 000 personnes sont accompa-

adaptés pour adultes handicapés afin de

gnées par les PEP64 chaque année. Tous

favoriser la mixité des publics accueillis.

les établissements et services (CMPP,

Notre équipe compte trois employés à l’an-

SESSAD, Foyers de vie, etc.) poursuivent les

née et durant la haute saison celle-ci s’étoffe

mêmes objectifs : favoriser l’épanouisse-

à 16 salariés.

ment, l’autonomie quotidienne et sociale des personnes accueillies ainsi que leur insertion dans la vie professionnelle. Le travail ainsi mené par les équipes pluridisciplinaires converge à rendre notre société plus inclusive à l’égard du handicap.

Denis Delaporte : Concernant le domaine

Comment est financée l’association ? Quels sont vos partenaires ?

Christian Espil : pour le social et le médi-

co-social, notre autorité de contrôle et de tarification est l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’Aquitaine qui délivre l’agrément à

éducation-loisirs, les PEP64 comptent trois

nos établissements et détermine le nombre

centres d’accueil collectif agréés par le Mi-

de places et le type de public. Ces établis-

nistère de la Jeunesse et des Sports et

sements sont financés par l’Assurance Ma-

l’Éducation Nationale (Socoa, Arette, Peyra-

ladie en tenant compte du prix de séjour et

nère). Ces centres proposent des classes

de grilles tarifaires. Nous fonctionnons éga-

de découverte axées sur l’environnement et

lement avec la Maison Départementale des

chons à rester en adéquation avec les attentes et besoins de notre société, avec une attention particulière pour les « oubliés » ou pour rester en phase avec notre histoire, les « orphelins de la société ».

Denis Delaporte : nous travaillons sur la rénovation et l’amélioration de l’accessibilité de nos locaux. Il s’agit d’un vaste chantier qui aboutira à la mise aux normes handicapés. w Pour plus de détails aller sur www.pep64.org

Jean-Jacques Gouaillardet, adjoint au Maire en charge de l’urbanisme est actuellement vice-président de l’association LesPEP64. Il a présidé l’association de 2009 à 2015. Durant son mandat, il a restructuré

le fonctionnement interne de l’association par le renforcement de son siège,

la mutualisation des fonctions supports,

l’organisation en pôles des établissements sociaux et médico-sociaux, adapté

sa gouvernance aux enjeux du nouveau territoire de santé.


18 histoire historia

Du restaurant du Fronton au Maitenia, Depuis cet été, un nouveau lieu anime la place du fronton. Quatre jeunes associés ont repris l’établissement jadis tenu par Maïté, l’ancienne patronne du restaurant du fronton. Pour lui rendre hommage, ils l’ont baptisé le Maitenia. Retour sur les souvenirs de cette figure emblématique de Ciboure.

A

u Pays basque, le fronton occupe une place importante à l’échelle d’un village. Ce n’est pas seulement un

élément d’architecture ou l’espace de joutes des pelotaris. Le fronton représente aussi le centre névralgique, le point de ralliement, le repère, l’abscisse et l’ordonnée des habitants. Et souvent, adossé au fronton, il y a

Jerbaxi Sagarzazu au centre

le bar, la buvette, l’estanquet, le bistrot. Il y a les habitués, les bruits, les histoires, et il y le patron. Au bar du fronton, à Ciboure, il n’y avait pas de patron mais une patronne et quelle patronne ! Maïté Bessonart ou Maïté Sagarzazu de son nom de jeune fille est une encyclopédie vivante, la gardienne des souvenirs d’une époque bénie. Maïté et le restaurant du fronton, c’est d’abord une histoire de famille. Sa mère Jerbaxi, originaire d’Astigarraga fuyant la guerre civile espagnole posera ses valises à Ciboure et y rencontrera son mari Clémentino. Ils prendront la gérance du bar du fronton en 1941, année où naquit Maïté à l’étage au-dessus, dans la maison de la famille Sansebastian. Durant la seconde guerre mondiale, Clémentino, patron-pêcheur, faisait partie d’une filière d’évasion, le réseau Lupiak, et cachera de nombreux aviateurs et soldats alliés. Le réseau tombera sur dénonciation et Clémentino Sagarzazu sera déporté en Allemagne. Il en reviendra vivant mais très affaibli. Il s’éteindra en 1950. Malgré ce deuil, Maïté garde le souvenir d’une enfance très heureuse où Ciboure était un vaste champ d’exploration, où la colline de Bordagain était le terrain de jeux favori des enfants. On allait chez Colin et on


histoire 19

c onstruisait des cabanes. On allait à Béthanie par la forêt, on était chez nous partout. On jouait avec des jantes de vélo. On se contentait d’un rien pour s’amuser. Je me rappelle que ma mère décorait le sapin de Noël avec des pattes de poulet et des sardines salés. On n’avait pas grand-chose mais j’ai vécu une enfance merveilleuse ! L’époque célébrait l’apogée de la pêche. Les marins rentrant de leurs lointaines campagnes fêtaient avec effus ion leur retour

de concrétiser leur projet au sein du centre

sur la terre ferme et la distribution du manta

historique. Après deux mois de travaux, le

au restaurant du fronton. Maïté s’en sou-

Maitenia a ouvert ses portes cet été. Les

vient comme d’une seconde maison et d’une

associés ont intégré une grande façade ou-

vie de village où tout le monde se connais-

verte afin de créer une vraie connexion avec

sait, où le commerce était florissant : la bou-

l’extérieur et le fronton.

cherie Gorostidi, le bureau de tabac de

Décoré avec soin et inspiré d’une ambiance

Madame Prat avec qui il fallait être très poli,

bistrot à l’ancienne, le Maitenia est surtout

la pâtisserie des Warnier, le charbonnier Mintegui, la charcuterie Heuty, l’épicerie chez Théo. Il y avait aussi les personnages hauts en couleurs comme Sylvain, le frère de Madame Bareits qui tenait le Trinquet Ttiki, il était cantonnier et chantait à tuetête ou encore Sapinette, René Ostiz, Rémi Irastorza et Paquita Jimenez. Petit à petit, Maïté passera derrière le comp-

un apéro bar où l’on peut déguster des Maïté quitte le restaurant du fronton pour d’autres horizons. Je suis toujours nostalgique de cette époque, des liens que j’ai pu tisser avec tous mes clients et je suis heureuse qu’une nouvelle génération reprenne l’établissement et en fasse un lieu animé qui rappelle le Ciboure d’antan.

toir et aidera sa mère. Puis en 1969, elle re-

Le Maitenia a ouvert cet été

prend le flambeau avec son mari. Elle se

Quatre amis se sont associés pour faire de

rappelle des bals, des romerias, des grandes

cet établissement un lieu convivial, ouvert

parties de pelote organisées par Jeannot

à tous et à toutes les générations où gas-

Zamora au fronton. C’était une patronne qui

tronomie rime avec convivialité. Ils se sont

savait se faire respecter et désamorçait

inspirés du Bar du Fronton et de sa charis-

avec diplomatie les velléités bagarreuses.

matique patronne Maïté.

C’était plus qu’un métier, c’était sa vie. Une

Au départ, pour les quatre associés, il y avait

vie de contacts, de rapports humains où les

l’envie de créer un nouveau lieu, un endroit

clients devenaient des amis, où la généro-

convivial inspiré du caractère authentique

sité et la convivialité rythmaient les jour-

de Ciboure. Une opportunité de reprise s’est

nées. Et en 1983, après 14 ans de service,

présentée et ils ont sauté sur l’occasion afin

tapas et des pintxos gourmands accompagnés d’une belle sélection de vins. Le chef irlandais Hugh, passionné par la gastronomie traditionnelle basque, concocte des plats à base de produits de qualité, frais, locaux et de saison et la carte fait la part belle aux recettes savoureuses. Arturo Villanueva, l’un des quatre associés, travaille également sur la promotion culturelle en animant le lieu avec des soirées poésie, des concerts acoustiques, des présentations de livres, des conférences en partenariat avec l’association Jakintza et des dégustations gastronomiques et œnologiques avec des producteurs locaux. Ce que nous voulions, c’est recréer une ambiance authentique et conviviale, précise Arturo, un lieu inspiré de l’ambiance des années Maïté ! On est passionné et vraiment heureux d’avoir pu faire aboutir notre projet et d’être resté cohérent par rapport au lieu et à son histoire. Le Maitenia est en bonne voie pour devenir un lieu incontournable de Ciboure, il paraîtrait même que les luziens commencent à traverser le pont ! w

www.maitenia.com

Arturo Villanueva et Maïté


20 L’opposition Oposizioa

LISTE CIBOURE POUR TOUS/ ZIBURU DENENTZAT 1/Nous voulons dire à nos électeurs et à l’ensemble des Cibouriens ce qui s’est passé avec nos collègues abertzale qui le 14/10/15 ont prononcé «la rupture pure et simple de notre alliance du 2ème tour». Au 1er tour nous avons recueilli 26,5% de plus de voix qu’eux et nous leur avons proposé un accord de fusion de listes et sur 10 grandes priorités, accord que nous avons toujours scrupuleusement respecté. Depuis le 1er tour ils nous ont formulé 3 demandes: *un partage à parité des 22 premières places de notre liste d’union: nous avons accepté *un article pour eux et un pour nous dès le 2ème magazine municipal: nous avons accepté *la démission de Julie Bergara et de Jean-Pierre Rosenczveig: nous avons refusé. Ceci a entrainé leur décision de rompre notre accord des municipales. Ces 2 élus sont particulièrement sérieux et de grande qualité. En août J.Bergara a été nommée pour raisons professionnelles Outre-Mer pour 1 ou 2 années scolaires. Elle tient à honorer ses engagements vis-à-vis des Cibouriens et pour cela elle reste en lien permanent avec ses colistiers grâce aux moyens actuels de communication. Jean-Pierre Rosenczveig est considéré au plan national et au-delà comme l’un des meilleurs experts des Droits de l’enfant. Malgré ses nombreuses activités il a participé à la majorité des Conseils municipaux et bien sûr il continuera. 2/Le projet de Communauté d’Agglomération pour les 158 communes du Pays basque Le Conseil municipal de Ciboure comme tous ceux du Pays basque devra émettre un avis simple avant fin novembre sur le nouveau Schéma départemental de coopération intercommunale proposé par le Préfet et sur le périmètre de la Communauté envisagée. Le vote définitif sur la création de la nouvelle Agglomération interviendra au printemps 2016. Ce renforcement de l’intercommunalité arrive chez nous à un bon moment,celui de la naissance des 13 nouvelles régions et donc de notre nouvelle région Aquitaine/Limousin/Poitou-Charentes. Les nombreuses études menées précisent que le projet d’Agglomération Pays basque est tout à fait souhaitable et faisable et que cette nouvelle Agglomération et Bordeaux/Métropole seront les 2 plus grosses intercommunalités de notre future région. Ce sera une suite logique à tout ce qui a prévalu depuis 30 ans avec la démarche de Pays proposée par l’Etat et animée par le Conseil des Elus et le Conseil de développement. Ce sera un réel atout au sein de la nouvelle grande région. C’est pourquoi nous dirons oui à la Communauté d’Agglomération Pays basque. Bonnes fêtes et bonne année 2016-Zorionak deneri eta urte berri on

Henri Duhaldeborde: 06 78 39 99 60, Julie Bergara: julie.bergara@gmail.com, Jean-Pierre Rosenczveig: 06 70 14 86 31

ZIBURU BIZI Lors des élections de 2014, notre analyse après le premier tour nous conduisit à tendre la main au PS en vue d’une alliance de second tour et ce afin de remporter la mairie et ainsi porter l’espoir des ziburutar mécontents de la politique menée jusqu’alors par la majorité en place. Un accord fut ainsi conclu et nos deux listes fusionnèrent. Si la première année de mandat fut celle d’une collaboration fructueuse; notre faible représentation dans l’opposition (6 élus) rendait indispensable la présence de tous, pour mener à bien un travail sérieux. Aujourd’hui, force est de constater que deux élus socialistes n’assurent pas leur mandat. Le premier, ne participe que de façon irrégulière et insuffisante aux conseils municipaux. Notons qu’il n’a assisté à aucune commission pour laquelle il a été nommé. Le second a récemment été muté à 15 000 km de Ciboure, pour une durée de deux ans, ce qui ne lui permettra pas d’assurer son mandat d’élu. Compte tenu de cette situation, et par respect vis à vis des Cibouriens, nous avons proposé à nos partenaires socialistes de remplacer ces deux élus par les suivants sur la liste, qui eux, seraient pleinement en mesure d’assurer leur fonction d’élus. Mais, le PS Cibourien a catégoriquement refusé notre proposition. Ils rechignent en fait de céder la place à un élu abertzale et ainsi perdre un élu PS puisque le 7ème de la liste est un membre de Ziburu Bizi et le 8ème est du PS. Nous rejetons cette logique partisane visant à privilégier l’intérêt du PS au détriment des intérêts des Cibouriens. Cette attitude est inacceptable, un élu se devant d’assurer ses responsabilités. Le fait de privilégier des élus absentéistes du PS plutôt qu’un élu abertzale mais présent en dit long sur leur sens de responsabilité et leur éthique. Dans ces conditions, il est de notre devoir d’élus municipaux que de cesser de collaborer avec ce groupe. Soyez toutefois assurés que cette nouvelle situation n’altérera en rien la volonté de Ziburu Bizi d’œuvrer pour Ciboure. Eneko ALDANA et Leire LARRASA Madame, Monsieur, Il est techniquement impossible d’exprimer un point de vue argumenté sur les réalisations et la gestion du conseil municipal dans l’espace qui m’est imparti par M. le Maire et M. Duhaldeborde (Conseil municipal du 14/04/2015). Aussi, vous pourrez trouver mes analyses et décryptages sur les dossiers municipaux dans notre journal « Le Cibourien » , le prochain étant prévu pour la fin de l’année, ainsi que sur le site internet www.lecibourien.com. Nous sommes le 17 novembre mais je vous souhaite ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, de belles fêtes de fin d’année malgré une actualité préoccupante. Sincèrement à votre service avec mon équipe - 06 88 56 40 63


Herriko gehiengoa Majorité Municipale

Le sous-préfet, Monsieur Dallennes, en visite à la Mairie de Ciboure

Vote consultatif concernant le projet d’intercommunalité unique Pays Basque

Lors du dernier conseil municipal en date du 30 novembre, le vote consultatif concernant le schéma du futur Établisse-

Visite du Sous-PréfeT

Le 14 octobre dernier, Monsieur Dallennes, sous-préfet de Bayonne, a rencontré en mairie Monsieur le Maire et ses adjoints afin d’étudier les modalités d’application de la loi SRU sur Ciboure, loi qui oblige les communes à se doter sur leur territoire de 25 % de logements locatifs sociaux. Si ce taux n’est pas respecté, la collectivité est tenue de payer des pénalités. Selon la loi SRU, Ciboure est une commune « carencée » en matière de logements locatifs sociaux. Afin d’atteindre les objectifs fixés par cette loi, la municipalité travaille en étroite collaboration avec le sous-préfet de Bayonne. Ces réunions trimestrielles ont permis de faire avancer plusieurs projets dont la ZAD, le projet de construction de logements locatifs sociaux en face du lycée maritime, le dossier du quartier Sainte-Thérèse. Monsieur Dallennes a qualifié Ciboure de « ville pilote » en ce qui concerne le travail de concertation mené depuis plusieurs mois entre la municipalité et les services de l’État.

Pénalités d’astreinte de Seaska

Après concertation, nous, élus de la majorité envisageons de

ment Public de Coopération Intercommunale Pays Basque (EPCI) a confirmé qu’une majorité d’élus Cibouriens n’était pas prête à entériner la proposition préfectorale. Proposition qui consiste en la fusion des 158 communes et des 10 intercommunalités existantes sur le territoire en une seule entité : une agglomération Pays Basque. Sur le principe, nous ne sommes pas opposés à une communauté « Pays Basque » et nous sommes tous d’accord pour sa reconnaissance institutionnelle. Mais, compte tenu du stade d’avancement de ce dossier et au vu de toutes les incertitudes qui subsistent, notre avis est défavorable et ce pour quelques raisons essentielles. Notamment celle de l’absence d’un réel débat démocratique puisque en tant qu’élus nous n’avons pas été mandatés par nos électeurs Cibouriens pour engager l’avenir de notre ville dans la direction proposée par Monsieur le préfet. De plus, le déséquilibre de la représentativité au sein de cette EPCI aura pour conséquence une sous-représentation très nette des territoires urbains au profit des territoires ruraux. A titre d’exemple, l’Agglomération Sud Pays Basque avec 22 % de la population et ses 65 000 habitants pèserait pour 10 % des voix au sein de cette future instance. Quant à la gouvernance de cette intercommunalité, son opacité et sa complexité nous laissent perplexes : la composition du bureau reste inconnue et seul

présenter lors de la prochaine séance du conseil municipal

le vote du conseil communautaire sera légitime.

une proposition de délibération recommandant de suspendre

De même, l’impact de ce projet sur la fiscalité locale demeure

les pénalités d’astreinte restant dues par l’association Seaska relatives à l’occupation d’un terrain public sans autorisation de l’Ikastola Kaskarotenea. Par cette initiative, nous prouvons notre volonté d’accompagner cette école dans les meilleures conditions.

incertain et nous n’avons pas de vision claire sur le rééquilibrage obligatoire qui sera nécessaire pour harmoniser les taxes. Enfin, à l’heure où nous cherchons à mettre le citoyen au cœur de nos réflexions, à l’heure où nous voulons un service public au plus près des préoccupations de nos administrés, la gouvernance envisagée, nous en éloignerait. Ce projet semble porter en lui la disparition programmée des communes. En notre âme et conscience et au vu des éléments que nous venons d’évoquer, au nom de l’intérêt des Cibouriennes et des Cibouriens et du mandat qu’ils nous ont confié, nous ne pouvons soutenir ce projet au seul motif « que nous ne pouvons rater ce rendez-vous de l’histoire ».

Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’un débat précipité, incomplet ou d’arguments trop simplistes. Et comme le dit Jean Grenet : quand la passion et l’idéologie identitaire entrent dans un débat, la raison en sort.

Si ce projet de fusion s’avère plus abouti, s’il a levé toutes

les incertitudes dont il souffre aujourd’hui, alors, nous voterons oui au printemps prochain. w

21


22 agenda egunkari

Tous les dimanches de 8h à 13h place Camille Jullian sauf les 24 et 31 janvier

Brocante tous les 1er dimanches du mois, quartier Untxin à Socoa

décembre Animations spéciales Fêtes de Noël Expositions Du 7 Décembre 2015 au 4 janvier 2016 : > Exposition à l’office de tourisme et à la Maison Ravel des œuvres originales de M. et Mme Mayeux Christiane : costumes authentiques des rites et coutumes, carnavals et mascarades basques, sur poupées maïs. Du 18 au 30 décembre, > Salle paroissiale de 14h à 18h : exposition « Les Crèches du continent africain », entrée libre. Mercredi 16 décembre > 15h30, bibliothèque municipale : contes de Noël en basque et français. Goûter. Vendredi 18 décembre > 13h45 : Olentzero avec les enfants des écoles départ du fronton municipal puis défilé en musique dans la ville. Goûter offert par la mairie. > 18h30, Herrian kantuz dans les rues de Ciboure avec Kanta Donibane et la Tamborrada Marinelak (au départ du centre commercial de Marinela) et Olentzero avec Ziburu Eskualdun (au départ du fronton municipal). En fin de parcours, vin de l’amitié offert par la mairie. Samedi 19 décembre > 10h30, bibliothèque municipale : contes de Noël en basque et français. Friandises. > Fronton municipal sous chapiteau : vide-grenier et bourse aux jouets en faveur du Téléthon organisé par Jean-Pierre Vernost en collaboration avec l’association Jakintza et les Kiwanis de Ciboure.

> 21h, église Saint Vincent : concert de l’orchestre intercommunal et des chorales Entzun d’Hendaye, Beltza Gorria de St-Jean-de-Luz et Altxa Zokoa de Ciboure. Dimanche 20 décembre >  8h30, Place du Général D. Lannes : rencontre de peintres et d’artisans créateurs > 10h30, église Saint Vincent : messe avec le chœur orthodoxe > 16h, église Saint Vincent : Noëls russes et basques : chants sacrés basques, liturgie et chœurs orthodoxes russes. Chants traditionnels de Noël et chants populaires du Pays Basque et de Russie avec le chœur d’hommes basque Aizkoa et le chœur du monastère VyssokoPetrovsky de Moscou. > Toute la journée, fronton municipal sous chapiteau, animations proposées par l’Ikastola de Ciboure avec buvette : > 11h : mutxiko, > 12h : Paëlla à emporter, > 16h : visite d’Olentzero (chants et jeux pour les enfants), > 18h/20h : concert de Zeze Lundi 21 décembre > 15h, fronton municipal sous chapiteau « Tous en scène » avec le clown Zigo et ses sculptures de ballons. > Le Père Noël viendra chercher parents et enfants en petit train gratuit à partir de 14h : parking de la place du centre, centre commercial de Marinela, place Chancerelle à Zubiburu. Divers ateliers organisés par le service enfance jeunesse, goûter offert par la mairie. Dimanche 27 décembre > 11h : Grande plage de Socoa, Bain du nouvel an organisé par Eztitazuna et Urkirolak, collation offerte par la Comité des Fêtes Mercredi 30 décembre > 10h30 : contes de Noël à la bibliothèque municipale en basque et français. Friandises.

Animations Spéciales « Fêtes de Noël » par l’Office de Tourisme Renseignements et inscriptions au 05 59 47 64 56 www.ciboure.fr Du 7 décembre 2015 au 4 janvier 2016 > Quiz pour adultes sur Ciboure : Séjour au ski à gagner au complexe Tourmalet / Pic du Midi *** de La Mongie offert par le groupe Mer & Golf Résidences > Quiz pour enfants sur Ciboure : nombreux lots à gagner > Concours des maisons et balcons illuminés (guirlandes électriques ou bougies) > Concours de vitrines

Mercredis 23 et 30 > 10h30, Visite commentée « Ciboure sur les rives de Socoa ». Découverte du chai Egiategia. Tarif : 7 €. Réservation obligatoire à l’Office de Tourisme (Rendez-vous au chai Egiategia) Du 19 au 27 > Semaine commerciale organisée par les commerçants de Ciboure. Tickets à remplir dans chaque commerce. Nombreux lots à gagner.

Janvier

Les stages informatiques proposés par le Point Information Jeunesse Stage pour débutants 3 séances de 3h > Janvier 2016 : mercredi 27, jeudi 28 et vendredi 29 janvier 2016 de 9h30 à 12h30 au Pij > Mars 2016 : mercredi 2, jeudi 3 et vendredi 4 mars 2016, de 9h30 à 12h30 au Pij Stage de perfectionnement 4 séances de 3h > Du mardi 7 au vendredi 11 mars 2016, en matinées ou en après-midis selon les inscriptions.

Les 22, 23, 24 et 29, 30 et 31 > Fêtes patronales de la Bixintxo

MARS Dimanche 20 > Marche du printemps Lundi 28 > Fête de Marinela

Atelier « Bien chez soi » Salle Sardara, organisé par le Centre Communal d’Action Social en direction des personnes retraitées à partir de 65 ans. > Mercredi 16 décembre 2015 de 14h à 16h : Conférence, présentation générale de l’Atelier > Mardi 12 janvier 2016 de 9h à 12h : module 1 « Pour un logement pratique et confortable », Astuces et conseils > Mardi 19 janvier de 9h à 12h : module 2 « Être bien chez soi » Bons gestes et postures au quotidien > Mardi 26 janvier de 9h à 12h : module 3 « Facilitez-vous la vie » Le secret des accessoires innovants > Mardi 2 février de 9h à 12h : module 4 « L’habitat durable » Relations habitat santé, sécurité, confort, économie

© www.torange-fr.com

Marché

> Mardi 9 février de 9h à 12h : module 5 « Aménagement du logement et financements existants » Comment se faire accompagner dans son projet.


Fêtes

Du 7 décembre 2015 au 4 janvier 2016

Noël à

de

Ciboure Eguberriko bestak Ziburun


Magazine municipal de Ciboure - Hiver 2015  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you