Issuu on Google+

On marchande même chez le médecin

77 N

Pages 12 et 13

Ils roulent à 250 km/h sur l’A 4 pour s’amuser LUNDI 6 AVRIL 2009

Cahier central

N° 20086

www.leparisien.fr

Rachida Dati à cœur ouvert

Turquie : le divorce Obama-Sarkozy Page 6 FAITS DIVERS

Morte accidentée 15 ans après son frère Page 9

ATHLETISME

Pluie de records au Marathon de Paris Page 21

(LP/GUY GIOS.)

Face à huit de nos lecteurs, la garde des Sceaux répond à leurs questions sur le président Sarkozy, ses réformes, son image et aussi sur sa fille, Zohra, âgée de 3 mois. Pages 2 à 4

POLITIQUE

Le PSG revient fort

Publicité

Hoarau et traoré, auteurs des deux buts de la victoire contre Nice (2-1), hier au Parc des Princes (Paris).

2.000€

(1)

TTC

de reprise pour l’achat d’une CITROËN

C3 D’OCCASION (1)(2)Offres cumulables uniquement entre elles, réservées aux particuliers valables jusqu’au 30/04/09 pour l’achat

+1.000€

(2)

TTC

de prime à ajouter à l’offre ci-contre pour la reprise d’un véhicule de + de 8 ans d’âge destiné à la casse.

www.citroënselect.fr

Garantie 2 ans pièces et main d’œuvre(3)

(1)Reprise forfaitaire minimum de votre ancien véhicule, quelle que soit la marque et plus si son état le justifie.

d’une Citroën C3 d’occasion dans le réseau participant, hors véhicules identifiés d’un point rouge en point de vente. (3) Voir conditions dans les points de vente Citroën Félix Faure cités ci-dessous.

CITROËN FELIX FAURE PARIS 15e 01 53 68 15 15 - PARIS 14e 01 45 89 47 47 - PARIS 19e 01 44 52 79 79 - BEZONS (95) 01 39 61 05 42 - THIAIS (94) 01 46 86 41 23 - LIMAY (78) 01 34 78 73 48 - www.citroënff.com

Pages 16 et 17

Retrouvez votre supplément économie


LE FAIT DU JOUR

« Je n’aurais pas voulu naître Le 26 mars, notre journal avait établi le « vrai bilan » de la ministre de la Justice. Jeudi dernier, Rachida Dati est venue répondre aux questions de huit de nos lecteurs.

R

ENDEZ-VOUS avait été pris de longue date : jeudi dernier — le jour des 3 mois pile de sa fille Zohra —, Rachida Dati, à la fois frêle et forte, arrive avenue Michelet à Saint-Ouen à 11 heures, dans les locaux de notre journal. Non sans avoir hésité — car elle a été un peu agacée que notre journal ait déjà établi le « vrai bilan » de son passage au ministère de la Justice (nos éditions du26 mars) —, elle a confirmé finalement : oui à un dialogue de presque deux heures avec huit de nos lecteurs. Une étape clé dans ce qui ressemble à une sorte de tournée des adieux car, sous peu, elle va abandonner son ministère (où pourrait lui succéder, dit-on, Philippe Séguin) et se consacrer entièrement à la campagne des élections européennes. Ce départ est pour elle, quoi qu’elle dise, un arrachement qu’elle tente, non sans classe, de transformer en un acte volontaire, en un choix positif. Entamé sur un rythme trépidant, car Rachida Dati parle vite, le dialogue avec nos lecteurs aura trouvé sa vitesse de croisière quand la ministre s’est aperçue qu’elle avait en face d’elle des citoyens à la fois curieux et critiques, mais plus attendris qu’indiscrets.

BIO EXPRESS ᔢ Née le 27 novembre 1965 à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), Rachida Dati est le deuxième enfant d’un père maçon marocain et d’une mère algérienne, lesquels auront onze enfants. ᔢ Magistrate de formation, Rachida Dati — après avoir été porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy — a été nommée garde des Sceaux dans le gouvernement Fillon. ᔢ Maire du VIIe à Paris, elle est candidate aux élections européennes en Ile-de-France, en deuxième position sur la liste du ministre de l’Agriculture, Michel Barnier.

Entretien dirigé par Stéphane Albouy, Dominique de Montvalon et Henri Vernet. Photographe : Delphine Goldsztejn. Avec la collaboration d’Elisabeth Kastler Le Scour. MERI DESCAMPS. Imaginiez-vous que vous seriez autant attaquée dans vos actions comme dans votre vie de femme ? I Rachida Dati. Que l’on soit attaqué sur ses actions, c’est la démocratie. Lorsque vous vous engagez en politique, il ne faut pas s’attendre à ce que l’on approuve tout ce que vous faites. Le président de la République a été élu sur un mandat clair : « Je dis tout avant, pour tout faire après. » S’agissant des réformes de la justice, il avait annoncé ce qu’il souhaitait faire. Lorsque je suis nommée garde des Sceaux, j’ai donc une feuille de route, et je sais que cela va être très difficile. Pour le reste, j’ai trouvé très courageux de la part de Nicolas Sarkozy de me nommer garde des Sceaux. Cet acte de courage politique a suscité des commentaires, des observations et aussi des critiques. Je les ai acceptées. Cela fait partie de la mission. Si vous craignez les critiques, je vous donne un conseil : mieux vaut ne pas s’engager en politique. CHERIF DIEDHIOU. Vous projetez de sévir contre les phénomènes de bandes. Mais qu’entendez-vous, au juste, par « bandes » ? Les bandes, ce sont plusieurs personnes qui ont l’intention de commettre un délit ou un crime. 79 % des bandes sont dans la région parisienne. 35 à 40 % sont composées de mineurs âgés de 13 à 17 ans. Quand des bandes arrivent dans des établissements scolaires, qu’elles s’acharnent contre quelqu’un puis s’enfuient, devons-nous rester sans réaction ? Au moment de l’interpellation, chaque individu affirme, alors que tous faisaient partie de la bande : « Je n’ai rien fait. Ce n’est pas moi. » Il

Comment l’avez-vous trouvée ? 2

est nécessaire de prendre des mesures pour lutter contre ces bandes, et de sanctionner tout individu qui y participe. L’actualité le démontre chaque jour : des agressions sont commises à l’encontre d’enseignants ou de leurs proches, pas uniquement dans leurs établissements, mais aussi à leurs abords ou lorsqu’ils font leurs courses. Le président a donc souhaité revoir la législation, aggraver les sanctions et les peines encourues. L’intrusion dans les établissements scolaires, qui relevait jusqu’ici d’une simple contravention, deviendra un délit. Vous parlez d’« intention »... Comment la prouver ? Lorsque vous trouvez un groupe de jeunes avec des barres de fer ou une arme, qui peut douter de leurs intentions ? Il ne faut pas d’angélisme. CLAUDE HROMADA. Les délinquants sont de plus en plus jeunes. Mais est-ce bien sérieux de mettre en prison des jeunes de 12 ans ? L’emprisonnement n’est possible qu’à partir de 13 ans pour les mineurs poursuivis pour des crimes. Nous avons 197 établissements pénitentiaires avec de moins en moins de quartiers pour mineurs, et jamais de mélange majeurs-mineurs. La grande différence entre les établissements pour majeurs et ceux pour mineurs, c’est que nous avons instauré, pour les mineurs, une obligation d’activité. Pourquoi ? Parce qu’aujourd’hui un mineur détenu dans un quartier pour mineurs n’a aucune obligation d’activité. Nous avons donc souhaité changer cela. Nous ouvrons de plus en plus de centres éducatifs fermés : 48 d’ici à fin 2010. Pour réinsérer un mineur, c’est important qu’il aille à l’école, qu’il soit éduqué, soigné, qu’il ait une formaNATHALIE CERDAN 28 ANS ETUDIANTE EN DROIT CLERMONT-FERRAND (63) « Je n’ai pas toujours été convaincue par ce qu’elle nous a dit. Par exemple, je suis contre la suppression du juge d’instruction car j’estime que ce serait un danger pour l’indépendance de la justice. En revanche, je l’ai trouvée très charismatique et maîtrisant son sujet. Et, mine de rien, c’est une ministre qui a rempli ses objectifs : elle a fait ce que Nicolas Sarkozy lui a demandé.

Sur notre site, la rencontre en vidéo

tion. Aujourd’hui 680 mineurs sont détenus : il n’y a pas de surpopulation carcérale pour les mineurs. Pourquoi avez-vous modifié les textes qui régissent la délinquance des mineurs ? L’ordonnance de 1945 est le texte qui régit la délinquance des mineurs. En 1945, ce texte comportait une trentaine d’articles, il y en a plus de 72 aujourd’hui. Ce texte n’était plus adapté. Nous avons donc élaboré un « code de la justice pénale des mineurs » car les mineurs délinquants de 2009 ne sont pas ceux de 1945 et les actes délinquants qu’ils commettent ne sont pas ceux de 1945. J’ai aussi donné des instructions claires aux procureurs pour que, dès la première infraction, il y ait une réponse pénale. Souvent, ces mineurs délinquants ont des troubles du comportement ou de la personnalité qui ont été décelés, mais jamais soignés. J’ai donc créé 5 centres éducatifs fermés avec une prise en charge pédopsychiatrique. Cinq autres centres de ce type ouvriront d’ici à fin 2009.

vier 2008, il a été saisi plus de 700 fois. Le 1er juillet 2008, nous avons créé un service d’aide au recouvrement des dommages et intérêts, c’est-à-dire que, si le condamné ne paye pas les dommages et intérêts, l’Etat verse une provision à la victime, et se charge de faire payer la personne condamnée. Si elle ne paye pas, elle sera de nouveau poursuivie. Pour moi, une décision de justice doit être exécutée intégralement.

« Les étiquettes vous collent à la peau... » CHERIF DIEDHIOU. Etes-vous une personne révoltée par l’injustice ? Le ministère de la Justice, c’est le ministère de la souffrance. Dès mon arrivée, j’ai souhaité que les victimes soient mieux considérées, mieux respectées, plus reconnues. J’ai créé un juge des victimes. Depuis le 1er jan-

NATHALIE CERDAN. Certains vous ont reproché un manque de dialogue avec les professionnels du droit et de la justice… Nous sommes dans un pays où les étiquettes vous collent à la peau. La première réforme que j’ai menée sur la carte judiciaire était attendue depuis trente ans !… Mais aucun garde des Sceaux n’était allé jusqu’au bout. La concertation ? Elle a duré du

CLAUDE HROMADA 61 ANS RETRAITÉ DE LA POLICE GAGNY (93) « J’ai été charmé par le personnage. Elle a été très convaincante à mes yeux. Je l’ai trouvée directe dans son discours. Je craignais d’avoir une personne hautaine, j’ai rencontré, au contraire, quelqu’un d’assez simple et très souriant. Sur un point, je ne partage pas son analyse. Elle assure que, dans les prisons, les mineurs ne se mélangent jamais aux détenus adultes. Je n’en suis pas sûr. »

LAURENT LUCE 26 ANS AGENT DES POSTES PARIS (75) « Elle a été très convaincante et j’ai pu voir sa vraie force de caractère. Ce qui m’a plu surtout, c’est de m’être retrouvé face à face avec une ministre. Elle a répondu à toutes mes questions et à mes attentes. C’est tout à fait différent de la télévision, où l’on ne retient que ce que l’on veut. L’un en face de l’autre, on ne peut pas écouter que d’une oreille. On retient mieux ce qu’il y a d’important et on le comprend. »

Si vous êtes, comme vous le dites, sensible à l’injustice, pourquoi n’avoir pas fait une loi contre les patrons voyous ? Le président a pris clairement des mesures contre les pratiques abusives de certains patrons. Pour autant, il ne s’agit pas de s’attaquer aux patrons, mais à ceux qui ne respectent pas la loi. Pour ceux-là, il y a le Code pénal. L’abus de bien social, l’abus de confiance, la banqueroute, les détournements, tout cela relève en effet du Code pénal. Tout délinquant relève de la loi pénale.

27 juin jusqu’au 15 octobre 2008. Ceux qui sont satisfaits des décisions prises disent qu’il y a eu concertation, ceux qui ne sont pas contents disent qu’il n’y a pas eu concertation… Les Français attendaient que la justice soit réformée très rapidement. La réforme de la carte judiciaire a été faite. CLAUDE HROMADA. Dans l’affaire d’Outreau, menée par le juge Burgaud, y aura-t-il un jugement ? Avant que je n’arrive, le Conseil supérieur de la magistrature avait déjà été saisi aussi bien pour le procureur que pour le juge. Pour le procureur, j’ai été saisie du dossier après avis du Conseil supérieur de la magistrature. L’avis du CSM était qu’il n’y avait pas de sanction possible parce que les faits étaient amnistiés. Juridiquement, c’était vrai. Seulement, je ne pouvais pas rester insensible à ce drame, aux personnes mises en cause et qui, finalement, ont été acquittées. Il y a eu des dysfonctionnements. La justice ne pouvait donc pas dire qu’il n’y avait rien à faire. La justice, c’est aussi prendre en compte les douleurs, les souffrances, apprécier les éléments, et que tout le monde prenne ses responsabilités. J’ai donc rencontré ce procureur et j’ai pris mes responsabilités. Il a quitté ses fonctions et sa juridiction pour aller dans une autre. Maintenant, s’agissant du juge, cela ne relève pas de mes attributions, la décision sera rendue fin avril par le CSM. MERI DESCAMPS 44 ANS VITICULTRICE COGOLIN (83) « C’est une femme formidable, elle est tout à fait conforme à ce que je pensais. Elle est forte, c’est la seule qui n’a jamais fléchi sur les réformes qu’elle voulait entreprendre. Le seul point négatif, c’est qu’elle n’a pas vraiment répondu à ma question au sujet des familles hors mariage ou monoparentales. Mais je suis quand même très contente d’avoir pu la rencontrer et d’avoir pu lui parler en toute intimité. » LUNDI 6 AVRIL 2009


LE FAIT DU JOUR

ailleurs qu’en France » LES PHRASE CLÉS ! « Je suis maire du VIIe arrondissement et je suis conseiller de Paris. L’avenir de Paris m’intéresse. »

« Je suis opposée à la régularisation massive des sans-papiers parce que je ne souhaite pas que la France soit complice de filières criminelles et de passeurs. » !

! « Je ne me suis jamais victimisée, je ne vais pas commencer aujourd’hui. »

« Finalement, on vous juge sur vos résultats. » !

PAGE 4

SIEGE DE NOTRE JOURNAL, SAINT-OUEN (SEINE-SAINT-DENIS), JEUDI. Rachida Dati estime que le combat des femmes n’est pas « gagné », notamment en matière de « droit au respect ». CHERIF DIEDHIOU. Dans l’affaire Colonna, j’ai l’impression qu’on manque de preuves… On est dans un Etat de droit. Il y a eu une instruction en toute indépendance et deux procès. Je ne commente pas une décision de justice. Chacun doit rester dans son rôle. LAURENT LUCE. Votre candidature aux européennes, est-ce un choix personnel ou bien avez-vous senti que vous n’aviez plus votre place au gouvernement ? C’est un honneur immense que d’être garde des Sceaux. Ma seule mission : mettre en œuvre les réformes pour lesquelles Nicolas Sarkozy a été élu. J’ai exécuté la feuille de route du président. Je n’ai renoncé à aucune réforme. Je n’ai reculé sur rien. Et vous avez remarqué que j’ai eu entre-temps un bébé (sourire) !… Je suis aussi maire du VIIe arrondissement à Paris. Pour le reste, j’ai eu une discussion avec le président de la République et je lui ai dit que je pouvais diversifier mon parcours en allant aux élections européennes. Personne n’est propriétaire d’un portefeuille ministériel ; croire le contraire est une ineptie. Rester en

politique, ce n’est pas chercher à être ministre à vie, c’est se confronter au suffrage universel. J’ai fait des choix. La vie continue.

CHERIF DIEDHIOU 34 ANS CHEMINOT PARIS (75) « Elle nous a donné des réponses de politicienne alors que j’aurais aimé avoir des réponses simples de vraie citoyenne. J’ai eu l’impression qu’elle avait tout préparé et qu’il n’y avait aucune spontanéité dans son discours. Je ne m’attendais pas à beaucoup plus de sa part, elle a dit le maximum de ce qu’elle pouvait dire. Mais je n’ai pas eu le temps non plus de lui poser toutes mes questions ni de rentrer dans le détail. »

MATHILDE FRENAY 28 ANS SANS EMPLOI PARIS (75) « J’ai trouvé l’entretien très intéressant. Elle est telle que je l’imaginais : fidèle à elle-même et très convaincante. Elle connaît parfaitement ses sujets. C’est très important pour moi d’avoir vu son côté humain et pas la dame de fer qu’elle peut sembler être. Elle parle des droits de l’homme avec conviction mais aussi de sa fille avec des étoiles dans les yeux. J’aurais aimé lui parler encore davantage. »

LUNDI 6 AVRIL 2009

CLAUDE HROMADA. Souhaitez-vous la régularisation de tous les sans-papiers ? Les pays qui ont fait des régularisations massives des sans-papiers en sont tous revenus. Lorsque cela a été fait en France, notamment sous François Mitterrand, cela n’a pas amélioré le sort des sans-papiers, bien au contraire. Je suis opposée à la régularisation massive des sanspapiers parce que je ne souhaite pas que la France soit complice de filières criminelles et de passeurs. Cela n’exclut pas des régularisations au cas par cas sur des situations humaines difficiles ou pour des raisons de santé. Quand il y a des enfants scolarisés, on regarde les dossiers au cas par cas. La régularisation massive est une prime à la fraude, et c’est faire injure à ces millions d’immigrés qui sont venus en France, qui se sont installés, qui ont fait des efforts d’intégration, des efforts aussi pour obtenir des titres de séjour. Si on considère qu’avoir des papiers ou ne pas en avoir, c’est la même chose, si être

en situation légale ou ne pas l’être, c’est pareil, c’est totalement injuste. MATHILDE FRENAY. Vous mettez un point d’honneur à ne montrer aucune faille. Etes-vous toujours dans la retenue ? Lorsqu’on est garde des Sceaux, il faut tenir son rang. Je suis au service des Français.

« Je travaille à plein-temps depuis l’âge de 16 ans et demi » ISABELLE HAFKIN. Quand vous étiez porte-parole du candidat Sarkozy, vous étiez excellente mais on a l’impression, depuis, que vous avez explosé en vol... « Exploser en vol », qu’est-ce que cela veut dire ? J’ai mené les réformes que les Français attendaient, c’est tout ce qui m’intéresse. Quand je reçois du courrier ou que l’on me dit : « Grâce à vos réformes, on se sent mieux protégés » ou quand on met en place des mesures de tutelle pour mieux protéger les personnes les plus vulnérables, les personnes âgées ou les personnes atteintes de maladie, je MOHAMED BENCHORA 56 ANS MAITRE DE CONFERENCES MONTMORENCY (95) « Elle a des réponses plutôt convenues. Sur certains sujets, elle s’en sort avec l’usage de la langue de bois et une pirouette. Par exemple, sur son éviction du gouvernement pour les européennes, elle n’a pas répondu franchement à la question. Sinon, sur les dossiers techniques, elle est sûre de son sujet. Et puis, je trouve qu’elle a une personnalité forte : c’est une femme très tenace ! »

suis satisfaite. Vous dites « exploser en vol » ? Question d’image !… Au bout d’un moment, vous ne vous reconnaissez plus du tout dans l’image que l’on donne de vous. Faut-il réagir ? Répondre tous les jours ? Je l’ai fait à un moment, puis je n’avais plus envie. J’avais un travail à faire. Je me suis dit : tout cela va passer. Ce qui restera, c’est le bilan. Car, finalement, on vous juge sur vos résultats, pas sur autre chose. MATHILDE FRENAY. Auriez-vous préféré naître aux Etats-Unis pour que votre parcours, au lieu d’être décrié, soit admiré comme celui de Michelle Obama ? Non. Je n’aurais pas voulu naître ailleurs qu’en France. Mes parents sont arrivés en 1964, totalement analphabètes. Quarante ans plus tard, leur fille est garde des Sceaux. Pourquoi aurais-je souhaité naître ailleurs ? Je suis très fière d’être française. Je suis totalement française. Mes valeurs sont françaises. Bien sûr, il y a ceux qui ne vous considèrent pas légitime parce que vous n’avez pas un parcours classique. Il est vrai qu’il est assez rare qu’un ministre soit issu de condition sociale extrêmement moISABELLE HAFKIN 40 ANS DIRECTRICE DE COMMUNICATION VAUCRESSON (92) « Je m’attendais à ce qu’elle joue davantage de sa séduction. Or je l’ai trouvée très à l’aise dans son habit de garde des Sceaux, défendant parfaitement ses réformes. Elle voulait vraiment nous faire comprendre le sens et l’importance de son travail. C’est aussi une femme aux convictions profondes. Et j’ai été très touchée quand elle nous a parlé de sa fille Zohra : c’était sympa et émouvant ! »

La suite de l’entretien deste. En une génération, il y a eu cette promotion. La France n’aurait-elle pas intérêt à promouvoir ces parcours atypiques ? Je crois qu’on y arrive. La France est multiple, et les Français le savent. Les Français sont ouverts. Peut-être que certains l’acceptent moins parce qu’ils ont le sentiment que je ne suis pas à ma place. Mais nous sommes dans un pays où le travail doit être reconnu. Je considère que je n’ai pas été une « assistée » : j’ai toujours travaillé, j’ai eu des échecs, c’est ça aussi la vie, mais j’ai continué à avancer. Je travaille à plein-temps depuis l’âge de 16 ans et demi, personne ne peut me prendre cela. Les critiques, il faut les accepter, mais elles ne viennent pas de la majorité des Français. Je ne me suis jamais victimisée, je ne vais pas commencer aujourd’hui. Ce serait indécent. Alors, continuons à vivre en France et que ce rêve que l’on disait américain soit un rêve français. En tous les cas, Nicolas Sarkozy l’a rendu possible. LAURENT LUCE. Vous avez su lier vie professionnelle et maternité, les femmes ont-elles le choix entre carrière professionnelle et maternité ? Je n’aurais pas mis en péril ma santé ou ma grossesse : si je l’ai fait, c’est que j’ai pu le faire. Cela dit, peut-on dire que le combat des femmes est gagné ? Non. Il n’y a pas que le problème de l’égalité homme-femme ou de l’égalité des salaires. Il y a aussi le droit au respect : respect des femmes, respect de leur féminité, respect de ce qu’elles sont. Là, nous avons une grande marge de progrès. J’aimerais qu’un jour les femmes aient le libre choix de travailler, de ne pas travailler, de faire des enfants, de ne pas en faire. Et si elles en font, qu’elles puissent s’arrêter, revenir, sans jamais être sanctionnées ou marginalisées.

3


LE FAIT DU JOUR

« La naissance de ma fille est ce qui m’est arrivé de mieux » MOHAMED BENCHORA. Sur Internet, on lit beaucoup d’élucubrations quant au père présumé de Zohra… Ce sont les élucubrations d’un petit microcosme. Dans la rue, personne ne me pose ce genre de question. D’abord, je trouve cela grossier. Je n’ai pas d’autre commentaire à faire. CLAUDE HROMADA. Vous êtes actuellement maire du VIIe arrondissement. Rêvez-vous de la mairie de Paris ? Je suis maire du VIIe arrondissement et je suis conseiller de Paris. L’avenir de Paris m’intéresse en tant qu’élue de Paris. On peut toujours avoir des rêves, mais il faut se confronter à la réalité. Les élections municipales sont en 2014. Entre-temps… Il y a les élections européennes, puis d’autres échéances : les régionales, les sénatoriales, la présidentielle, les législatives. Il y a encore du temps.

« Nicolas Sarkozy a une grande qualité : il fait confiance » CHERIF DIEDHIOU. Qu’est-ce qu’avoir des convictions politiques ? En politique, n’a-t-on pas tendance à suivre le chef comme si c’était un gourou, sans jamais le contredire ? Pour moi, en politique, on n’idolâtre personne. On a des idées, des convictions et on les défend avec ceux qui les partagent. Parfois, on peut avoir les mêmes convictions globales et être plus nuancé sur certains sujets. C’est ça la démocratie. J’ai suivi Nicolas Sarkozy pour sa vision sur la sécurité et pour son projet de société, qui était de dire : pas d’égalitarisme, plus d’équité. Tous les Français ont droit à la même sécurité, et ceux qui en ont besoin plus que d’autres sont ceux qui sont les plus fragiles. Et je pense ici, notamment, aux violences faites aux femmes. C’est Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, qui a souhaité l’éviction du conjoint violent du domicile dès l’interpellation (et pas après un jugement), la mise en place de psychologues dans les commissariats et les gendarmeries pour mieux prendre en charge les femmes et les enfants victimes de violences, l’obligation de soins si les violences sont habituelles. Et c’est aussi Nicolas Sarkozy qui a souhaité que, dans les plus hautes fonctions de l’administration, la France ressemble à ce

qu’elle est réellement. C’est ce qu’il avait appelé « la discrimination positive »… CLAUDE HROMADA. Entre le président de la République et vous, y a-t-il des sautes d’humeur, des tensions ? Je suis avec lui depuis 2002. Je connais sa manière de travailler, sa manière d’être. J’ai aussi un tempérament fort. Il a une grande qualité : il fait confiance. Il est très exigeant. Vous travaillez, il vous fait confiance. Il considère que chacun sait ce qu’il a à faire. J’ai eu récemment une discussion avec lui sur l’âge de la responsabilité pénale des mineurs. Nous avons aussi échangé, au moment de la révision constitutionnelle, sur la réforme du Conseil supérieur de la magistrature. J’avais une idée, il en avait une autre. Nous en avons longuement débattu. C’est toujours l’intérêt général qui prime. C’est cela le débat, c’est cela de travailler dans une équipe. Un autre exemple : lorsque Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur, il a,fait abroger la double peine. La gauche l’avait annoncé pendant des années, elle ne l’a jamais fait. Lui l’a décidé après avoir reçu des familles, des associations. Et parce qu’il a estimé que c’était une mesure injuste. LAURENT LUCE. Pouvez-vous nous parler de votre fille ? Alors là, c’est… un sujet intarissable ! Cette naissance est ce qui m’est arrivé de mieux dans ma vie. Je ne veux pas dire que je suis en extase devant elle, mais… Elle a, aujourd’hui, trois mois (NDLR : l’entretien a été réalisé le 2 avril). Vous pourriez nous montrer sa photo sur votre portable ? Je vous l’aurais montrée volontiers, mais je n’ai pas mon portable sur moi. Elle est… formidable ! Comme toutes les mamans, on aime nos enfants. C’est vrai qu’elle était tellement inattendue que je la regarde tous les jours comme un miracle. Comment cela se passe la nuit ? La nuit, je n’ai pas de nounou, je l’ai avec moi. Je la tiens. Je fais quelque chose qui n’est pas bien : quand je rentre tard, je la réveille et je gazouille avec elle pendant une heure. Comment allez-vous faire pour la promener avec tous les photographes qui vous assaillent ? D’abord, on ne m’assaille pas tant que cela. Et puis tout cela va s’atténuer. Bien sûr que je la promènerai !… I

SIEGE DE NOTRE JOURNAL, SAINT-OUEN (SEINE-SAINT-DENIS), JEUDI. « En politique, dit Rachida Dati, on n’idolâtre personne. »

Opération séduction C

LAUDE trépigne d’impatience. Ce policier à la retraite, sélectionné pour interviewer Rachida Dati, est même pris d’une appréhension : « Je suis un peu stressé de la rencontrer », avoue-t-il. La ministre de la Justice n’est pas à l’heure. Mais peu importe pour nos lecteurs : à 11 heures, ils l’accueillent tous chaleureusement, au siège de notre journal, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). La garde des Sceaux distribue sourires et poignées de main. Accompagnée de trois collaborateurs et de ses officiers de sécurité, elle prend place pour une heure vingt d’entretien où elle va être interrogée sur son bilan à la Jus-

4

tice, son avenir politique et son parcours. La maire du VIIe arrondissement de Paris est plus à son aise pour débattre de ses réformes que pour évoquer sa disgrâce présidentielle.

« Si j’avais pu, j’aurais eu d’autres enfants » L’entretien formel terminé, Rachida Dati devient plus détendue et plus touchante. A Isabelle, elle parle de femme à femme. C’est la mère de Zohra qui s’exprime. Elle joue le jeu des confidences personnelles sur sa fille qui a

justement trois mois le jour de l’interview : « Ma fille Zohra est une source intarissable de conversations. Je pourrais vous en parler longtemps, très longtemps, glisse la ministre. Elle est un bonheur, un miracle, un vrai miracle. » Très en confiance face à nos lecteurs, elle va même jusqu’à confier : « Si j’avais pu, j’aurais eu d’autres enfants. » C’est au tour de Mohamed, maître de conférences à l’université de Saint-Denis, de s’entretenir avec la ministre. Sans complexe, il se compare à elle : « Nous avons un point commun, Madame la ministre, mon père aussi était ouvrier ! » Et de poursuivre : « Moi

aussi, je suis d’origine algérienne. » « De quelle ville ? » l’interroge la garde des Sceaux, dont la mère est née en Algérie. « Je suis natif de Mostaganem. » Dati s’enthousiasme : « Mes parents se sont mariés là-bas ! » Il est 13 heures, la ministre doit prendre congé et salue ses interlocuteurs. Claude, visiblement charmé, conclut : « Je la croyais bien plus froide et hautaine que cela, je l’ai trouvée très sympathique. » La candidate aux élections européennes a, semble-t-il, réussi son opération séduction. Azzeddine Ahmed-Chaouch LUNDI 6 AVRIL 2009


LA POLITIQUE

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Royal en tournée africaine La présidente de la région Poitou-Charentes est en visite au Sénégal. Elle prononcera aujourd’hui un discours sur l’Afrique. Pour prendre le contre-pied de Nicolas Sarkozy. Rappelant que Royal est née à Dakar, les habitants de Thiaroye la surnomment « notre sœur à tous ». Lors de la cérémonie d’accueil, elle se voit même offrir une tenue traditionnelle qu’elle revêt sous les cris et les applaudissements. A l’abri du soleil, sous une tente, elle assiste aux danses données en son honneur. « Elle est plus sénégalaise qu’une certaine ministre de M. Sarkozy », s’amuse une responsable de PME locale, visant Rama Yade. « Je suis tout ce que fait Ségolène Royal sur la télévision France 24 », raconte un habitant.

Thiaroye (Senegal) DE NOTRE ENVOYÉE SPÉCIALE

S

ÉGOLÈNE ROYAL à l’avant d’un camion frigorifique… « J’avais promis de revenir ici pour vous offrir ce camion, eh bien me voilà ! » Hier, à Thiaroye, un village de pêcheurs près de Dakar (Sénégal), la présidente de la région Poitou-Charentes est accueillie par une cinquantaine de femmes, toutes vêtues de boubou bleu. La plupart d’entre elles ont perdu un fils noyé en mer. Beaucoup de jeunes du village tentent, malgré le danger, de quitter le Sénégal en pirogue. Yayi Bayam Diouf, présidente d’un collectif luttant contre l’émigration, vient au-devant de celle qu’elle a déjà rencontrée il y a trois ans. « Grâce à votre venue en septembre 2006, le collectif a été très médiatisé et nous avons pu nous développer » raconte Yayi Bayam Diouf à Royal. Produits de la mer, céréales, confection de poupées en tissu, alphabétisation… la présidente de la région Poitou-Charentes se fait expliquer l’évolution des activités de l’association qui tente d’inciter les jeunes à rester au pays. Royal était alors venue en pleine course à l’investiture socialiste pour la présidentielle. Aujourd’hui, elle met son déplacement au Sénégal sous le signe de la coopération entre le Poitou-Charentes et l’Afrique. Et à ce titre, elle a quasiment droit au tapis rouge. Les villageois rivalisent de

L’occasion de développer sa stature internationale

THIAROYE (SENEGAL), HIER. Venue rencontrer un collectif luttant contre l’émigration clandestine, Ségolène Royal a revêtu un boubou bleu, s’assurant ainsi la sympathie générale. (LP/OLIVIER CORSAN.) compliments pour la remercier de l’aide apportée par sa région. « Votre venue honore la solidarité et les femmes qui, comme vous, restent

debout », salue un membre de la municipalité. « Vous êtes une femme d’action, nous vous félicitons pour ce que vous faites en Europe et en

France », souligne un autre. Loin de Paris où l’UMP fustige Royal pour ses déclarations sur les séquestrations des patrons, elle savoure…

Aujourd’hui, Royal doit rencontrer le président sénégalais Abdoulaye Wade. Puis elle prononcera un discours sur l’Afrique qui veut faire oublier celui de Nicolas Sarkozy, en juillet 2007. « Il avait dit que l’homme africain n’était pas rentré dans l’histoire, rappelle Najat Belkacem, sa porte-parole. Il n’est pas possible que l’Afrique reste avec cette image-là de la France. » Ce sera l’occasion pour Royal de développer sa stature internationale. Hier, ses hôtes de Thiaroye ne s’y sont pas trompés : « Elle était candidate en 2007, rappelle un animateur de la cérémonie, on lui souhaite un meilleur parcours à l’élection présidentielle en 2012. On souhaite son investiture par le PS et sa victoire. » Un encouragement que Royal ne boude pas… Rosalie Lucas

« Que Bayrou arrête de mentir » CLAUDE GUEANT, secrétaire général de l’Elysée connaît le président Obama depuis un certain nombre d’années. Il a noué avec lui une relation extrêmement cordiale, chaleureuse et constructive (…) Il a pu noter que, dans le I Les violences à Strascomportement de la délébourg. « Ce qui s’est passé gation américaine, il y avait à Strasbourg est inaccepun ton nouveau, moins artable. A l’occasion de tous rogant que dans le passé, ces sommets, G 8, G 20, il y (LP/ALAIN AUBOIROUX.) moins impérialiste. » a des gens qui viennent pour casser I Les critiques de François et manifester une violence à l’état Bayrou. « Dans une situation diffibrut. Les forces de l’ordre sont là cile, je crois que plutôt que de rogner pour assurer la sécurité, mais elles ne la portée des efforts de ceux qui sont peuvent toutefois pas être partout en en charge des affaires du pays, il semême temps. » rait mieux que tout le monde se serre les coudes. J’ai entendu M. Bayrou I La pression de Sarkozy au G 20. « La réunion du G 20 a été déclarer que le bouclier fiscal coûtait 16 milliards. Il coûte 450 millions. voulue, soutenue avec un acharneQu’il arrête de mentir. » ment formidable par le président de la République. Il a pesé énorméI Le calendrier de la reprise. ment, menaçant même de quitter la « Un certain consensus se crée selon séance si les résultats n’étaient pas à lequel la reprise pourrait se faire en la hauteur des aspirations des 2010 (…) Nous assistons à quelques peuples. Il faut savoir ce que l’on signes dans plusieurs pays. En veut. La crise est d’une gravité suffiFrance, on peut dire que l’immobisante pour que tout le monde se lier repart. » convainque qu’il faut prendre des I La baisse du livret A. « Je ne décisions rigoureuses. Il fallait se sais pas s’il baissera ni dans quelles battre et il a simplement exprimé ses convictions. Ce n’était pas tactique. » proportions. La question se posera en juin. Ce que je peux dire avec cerI Les relations Obama-Sartitude, c’est qu’il restera rémunérakozy. « Le président Sarkozy teur par rapport à l’inflation. » E SECRETAIRE général de l’Elysée, Claude Guéant, était hier l’invité du « Grand Rendez-vous » Europe 1 - « le Parisien » et « Aujourd’hui en France ».

L

LUNDI 6 AVRIL 2009

A.P.D.

SCOTLAND (EDINBURGH OU GLASGOW PRESTWICK)

ÊTEZ L’ECOSSE POUR L’ANNÉE DE HOMECOMING SCOTLAND!

10

e

Avec plus de 300 événements, célébrez les grands icônes de l’Ecosse: le whisky, les clans, la musique, les festivals, et bien-sur l’accueil légendaire écossais. Envolez vous directement avec Ryanair, explorez les paysages époustouflants des Highlands, découvrez les villes magnifiques d’Edimbourg et de Glasgow. Fêtez nos distilleries au mois de mai ou assistez au plus grand rassemblement de clans au monde lors de The Gathering en juillet. Pour toutes les infos et recevoir votre brochure Ecosse gratuite:

Réservez jusqu’au 06.04.09 minuit. Soumis à disponibilité, termes et conditions. Visitez Ryanair.com pour plus d’informations. Vols direct au départ de Paris (Beauvais).

5


LA POLITIQUE Diplomatie

La Turquie divise Obama et Sarkozy I

LS SONT D’ACCORD sur tout. Ou presque. Hier midi, après trois jours de lune de miel entre Londres, Kehl et Strasbourg, Nicolas Sarkozy et Barack Obama ont trouvé un point de divergence. Qui n’est pas moindre, mais qui ne constitue pas non plus une surprise : le président américain est favorable à l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne. Nicolas Sarkozy y est opposé, alors que les pourparlers d’adhésion, entamés en octobre 2005, piétinent. « Les Etats-Unis et l’Europe doivent aborder les musulmans comme nos amis, nos voisins et partenaires dans la lutte contre l’injustice, l’intolérance et la violence », a déclaré le président américain hier matin à Prague (République tchèque), où se déroulait le sommet Etats-Unis Union européenne. Il a ajouté : « Evoluer vers l’adhésion de la Turquie à l’UE constituerait un signal important de votre engagement en ce sens et assurerait que nous continuons à ancrer fermement la Turquie en Europe. »

Obama a rappelé opportunément cette position américaine alors qu’il arrivait hier soir en Turquie pour une visite de deux jours.

« Une immense majorité des Etats membres est sur la position de la France » La réponse de Nicolas Sarkozy n’a pas tardé : intervenant depuis Prague dans le journal de 13 heures de TF 1, le président de la République a gentiment remis Obama à sa place : « Je travaille main dans la main avec le

président Obama mais, s’agissant de l’Union européenne, c’est aux pays membres de l’UE de décider », a-t-il déclaré. Avant d’expliquer sa position : « J’ai toujours été opposé à cette entrée et je le reste. Je crois pouvoir dire qu’une immense majorité des Etats membres est sur la position de la France. La Turquie est un très grand pays allié de l’Europe et allié des Etats-Unis. Elle doit rester un partenaire privilégié. » La chancelière allemande, Angela Merkel, a exprimé hier les mêmes réserves. Pour le reste, tout va pour le mieux entre les présidents américain et français, même si Sarkozy a réaf-

firmé qu’il n’était « pas question d’envoyer un soldat de plus » en Afghanistan malgré l’insistance américaine. Sarkozy a salué « le naturel, l’intelligence, la simplicité » de Barack Obama et de son épouse, soulignant qu’ils avaient eu « des attentions extrêmement gentilles (NDLR : Michelle a offert à Carla une superbe guitare Gibson). » Il a ajouté, ce qui

ne manquait pas de sel quand on se rappelle ses efforts pour s’afficher au côté de George Bush : « Ça fait du bien de voir un président américain qui comprend que le monde ne s’arrête pas à ses propres frontières. » Revenant sur le sommet de l’Otan,

Sarkozy a mis au crédit du couple franco-allemand le déblocage de la nomination d’un nouveau secrétaire général, le Danois Rasmussen : « Angela Merkel et moi étions décidés à ne pas céder. » Il a aussi fait le service après-vente des sommets de Londres et de Strasbourg : « On ne peut plus faire des sommets internationaux qui ne servent à rien. Le monde a besoin que les chefs d’Etat décident. » Enfin, il a justifié le retour complet de la France dans l’Otan : « La France se fait entendre. Elle est enfin devenue audible. » Béatrice Houchard

Les Etats-Unis pour un monde « sans armes nucléaires » OUS les applaudissements d’environ 30 000 personnes rassemblées devant le château de la ville, Barack Obama a proposé, hier à Prague, de relancer les efforts contre la prolifération de l’atome en vue d’aboutir à un monde « sans armes nucléaires ». Le président américain, qui faisait étape en République tchèque pour un sommet Etats-Unis - Union européenne avant de se rendre en Turquie, a détaillé sa stratégie de maîtrise de l’atome militaire pour les années à venir : réduction des stocks, arrêt complet des essais nucléaires et lutte contre la prolifération.

S

« La responsabilité morale d’agir » « Les Etats-Unis, en tant que seule puissance nucléaire à avoir jamais utilisé une arme nucléaire, ont la responsabilité morale d’agir, a-t-il observé. En conséquence, je sou-

6

PRAGUE (REPUBLIQUE TCHEQUE), HIER. Barack Obama et sa femme Michelle saluent les quelque 30 000 personnes venues les acclamer. (AFP/SAUL LOEB.) ligne clairement avec conviction l’engagement des Etats-Unis et son désir d’œuvrer en faveur de la paix et de la sécurité d’un monde sans armes nucléaires. » Le président

américain s’est également efforcé de rassurer les Tchèques et les Polonais, qui s’inquiètent de voir son administration renoncer au projet de bouclier antimissile européen, au

moment où Washington cherche à se rapprocher de Moscou et à renouer le dialogue avec Téhéran. « Tant que la menace de l’Iran persistera, nous avons l’intention d’al-

ler de l’avant », a-t-il assuré en soulignant ainsi que la raison d’être du bouclier disparaîtra le jour où la menace nucléaire iranienne ne sera plus d’actualité.

LUNDI 6 AVRIL 2009


LA POLITIQUE * Emeutes

« Nous avons été sacrifiés » ANNE-VÉRONIQUE, habitante du quartier strasbourgeois du Port-du-Rhin Strasbourg (Bas-Rhin) DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

A

PRÈS LES ACTES de vandalisme perpétrés samedi après-midi par des casseurs appelés les Black Blocks en marge de la manifestation des anti-Otan, qui ont ravagé le quartier du Port-duRhin, les riverains avouent leur émotion. Les habitants de ce quartier frontalier de l’Allemagne estiment avoir été sacrifiés pour protéger le centre-ville de Strasbourg. Les murs de l’hôtel Ibis incendié, un bel immeuble de style, menacent ruine. Le petit centre commercial, dernier vestige d’une animation dans ce secteur, est un amas de tôles fondues. Une station-service a été saccagée. « Nous n’avons pas été protégés. Et dire que j’ai cautionné la présence des forces de l’ordre toute la semaine pour que Strasbourg ait ce statut de

ville capitale », se désole Etienne Auberger, 48 ans, le conseiller de quartier, désespéré « par l’absence des forces de l’ordre au pire moment » (lire ci-dessous). « Cela fait trente ans que ce quartier est à l’abandon. Ici 1 600 personnes vivent avec un revenu moyen de 600 " par mois et ont appris à vivre sans se plaindre. Mais aujourd’hui, les gens se sentent encore plus marginalisés », poursuit le délégué qui « attend un geste fort de la mairie et de l’Etat ».

« Etre pauvre n’est pas un délit » « Nous avons été pris en otages. La stratégie consiste à associer quartier pauvre avec les casseurs. C’est injuste. Etre pauvre n’est pas un délit », s’emporte Elsa Steurer, une riveraine. « Quand on dit habiter le Port-duRhin, c’est comme une signature

d’exclusion. Ce sera encore pire », avoue-t-elle. « Nous avons été sacrifiés. Les pacifistes sont accusés de favoriser l’intrusion dans leurs rangs de ces extrémistes. Mais ce n’est pas à un mouvement social de faire le travail de la police », s’émeut AnneVéronique Auzet, enseignante à l’université de Strasbourg. Sur le perron de la chapelle de l’église orthodoxe Saint-Jean-Cassien, le père Vasile Molnar n’a pas de mots assez sévères pour désigner « les vandales ». Un de ses fidèles résume : « A Strasbourg, il y a la rive chic intacte et la rive choc en miettes. » Jean-Marc Ducos (avec Marie Marty)

I Nicolas Sarkozy a souhaité hier

sur TF 1 que les « casseurs » responsables des violences à Strasbourg « soient punis avec la plus extrême sévérité ». Il a défendu le rôle des forces de l’ordre qui « ont fait un travail remarquable ».

STRASBOURG, HIER. Au lendemain des émeutes, les riverains ont retrouvé leur quartier ravagé (ici l’hôtel Ibis incendié samedi). (PHOTOPQR/« L’ALSACE »/DOMINIQUE GUTEKUNST.)

Polémique sur l’attitude de la police

L

A POLÉMIQUE fait rage sur l’absence d’intervention des forces de l’ordre samedi dans le quartier du Port-duRhin. Pendant plus d’une heure, « ils ont eu le champ libre pour incendier l’ancien poste de la douane du pont de l’Europe, un petit centre commercial, un hôtel et mettre à sac une stationservice et l’ancienne capitainerie du port », constate Etienne Auberger, le délégué de quartier. Il est aussi formel lorsqu’il affirme, preuves à l’appui, que « les pompiers ont mis plus d’une heure trente avant d’arriver à l’hôtel ».

Vingt-trois personnes en garde à vue La préfecture du Bas-Rhin a répondu par un communiqué surréaliste, rejetant la responsabilité des incidents « sur les organisateurs totalement débordés » et « dont le service d’ordre n’a jamais pu assurer de véritable contrôle sur le comportement des manifestants » ! La préfecture a pourtant assuré pendant des semaines que tout avait été mis en œuvre pour interdire l’accès sur le territoire des Black Blocks. « Les pompiers et les forces de l’ordre ont été fortement gênés dans leur progression par la manifestation », insiste le préfet, JeanMarc Rebière, qui depuis hier soir n’est plus en poste. Il avait demandé officiellement à être placé hors cadre pour convenance personnelle il y a plusieurs mois. Hier soir, les derniers contremanifestants quittaient leur camp au sud de la ville surveillés par hélicoptère. Ils étaient interceptés un peu plus loin sur la route par des gendarmes qui vérifiaient leur identité, fouillaient leurs sacs et les prenant en photos. Même scénario à la gare centrale. Vingt-trois personnes étaient en garde à vue hier soir au commissariat central de Strasbourg. Douze autres doivent faire l’objet de comparutions immédiates aujourd’hui. J.-M.D. (avec M.M.) LUNDI 6 AVRIL 2009

7


Corée du Nord

DANS LE MONDE Elections algériennes

Pyongyang défie le monde

Les battantes de Sidi Moussa

A COREE du Nord a affirmé hier avoir placé un satellite en orbite, suscitant des condamnations des Etats-Unis et de leurs alliés qui dénoncent un test de missile déguisé et appellent la communauté internationale à réagir. Le président américain Barack Obama a dénoncé une « provocation » et appelé à une « réponse internationale forte », alors qu’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur le dossier s’est tenue dans la soirée à New York. Le président Nicolas Sarkozy a également condamné une « provocation » et a demandé « l’union de la communauté internationale pour sanctionner un régime qui ne respecte aucune des règles internationales ».

L

Le Japon en état d’alerte Tirée à 11 h 30 heure locale, la fusée nord-coréenne a survolé pendant quelques minutes le nord du Japon, placé en état d’alerte. Tokyo, Washington et Séoul ont estimé que ce tir violait deux résolutions adoptées en 2006 par le Conseil de sécurité. Ils soupçonnent Pyongyang de vouloir développer ses capacités balistiques en testant une version améliorée du missile Taepodong 2, expérimenté il y a trois ans. Puissance nucléaire depuis 2006, la Corée du Nord a proclamé son droit à développer un programme spatial « à des fins pacifiques ».

8

per aux massacres massifs des années suivantes. Samia a orchestré l’exil vers Cheraga, dans une région épargnée par les carnages. Le matériel du père, directeur de domaines reconverti dans la vente de pièces détachées automobiles, a été déménagé petit à petit, Samia faisant la navette au volant de la 504 Peugeot.

Sidi Moussa (Algerie) DE NOTRE ENVOYEE SPECIALE

A

TROIS JOURS de l’élection présidentielle, qui devrait voir la reconduction d’Abdelaziz Bouteflika, les sœurs Kouch affichent leur réussite. Samia, 38 ans, et Ahlem, 34 ans, beaux visages, cheveux dépassant de foulards discrets, sourires chaleureux, sont à la tête d’une florissante entreprise de confection de vêtements industriels, installée à Sidi Moussa, à une trentaine de kilomètres d’Alger. Deux à trois contrats par an, chacun d’environ 5 millions de dinars (50 000 "), permettent aux deux femmes, mariées sur le tard, de bien vivre, dans une maison familiale cossue dont Mohamed, leur père, et sa famille se partagent les étages. « Nous lui devons beaucoup, reconnaissent-elles. Il nous a toujours soutenues, dit qu’il fallait être indépendantes. » Les filles faisaient de bonnes études, informatique pour l’aînée, couture pour l’autre, au « début des années noires », à partir de 1992. Celle où le terrorisme et l’horreur ont frappé de plein fouet Sidi Moussa, en plein cœur de ce que l’on a appelé le « triangle de la mort » de la Mitidja. Les islamistes armés tentaient d’en garder le contrôle, avec une brutalité sanguinaire. « Ils étaient partout, se souvient Samia, surveillaient

« Nous sommes reparties de zéro »

SIDI MOUSSA (ALGERIE), HIER. Ahlem, 34 ans, et Samia, 38 ans, à la tête d’une PME dynamique, vont devoir choisir d’élire ou non Bouteflika pour la troisième fois. (LP/CATHERINE TARDREW.) nos moindres faits et gestes. J’ai dû cesser de conduire. Ils contrôlaient la manière dont je portais le hidjab, qui n’était jamais assez couvrant ! Ils ont brûlé le centre où j’étais enseignante. On ne pouvait plus sortir. Seul mon frère allait chercher le pain à vélo, discrètement. Ils exigeaient qu’on leur donne de l’argent. Sous peine de nous tuer, en nous égorgeant. Nous étions, disaient-ils, sur leur territoire. Il fallait payer. Ils ont

fait sauter les ponts, nous isolant du reste de l’Algérie. Sidi Moussa, c’était Kaboul et Alger, c’était Paris. » Une nuit de clair de lune, les deux femmes ont vu, à la jumelle, progresser un groupe armé. « Leur tracteur était bourré d’explosifs. Ils ont coincé l’accélérateur avec une grosse pierre… » L’engin de mort a continué de rouler seul vers la cible. La famille a tenu jusqu’en 1994. Elle est partie à temps pour échap-

« Nous ne sommes revenues chez nous qu’en 1999. Nous sommes reparties de zéro, sourient les deux sœurs. Nous n’avions qu’une machine à coudre. » La vente de la voiture du père, un prêt obtenu grâce à l’Ansej, dispositif mis en place pour le gouvernement pour aider au développement des PME, leur ont mis le pied à l’étrier. « Aujourd’hui, nous avons tout remboursé. Et surtout nous misons sur la qualité, à cause de la concurrence chinoise. » Des années sanglantes, on ne parle guère à Sidi Moussa. « Les repentis (NDLR : les islamistes armés ayant bénéficié de la loi sur la Concorde civile et de la Charte pour la réconciliation nationale) sont descendus des maquis. Ils

sont rentrés dans leurs familles, soupire Samia. On dirait que tout a été oublié. Qu’il ne s’est rien passé… » Catherine Tardrew

LUNDI 6 AVRIL 2009


LES FAITS DIVERS

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Jennifer, 16 ans, tuée par un chauffard Une adolescente est morte samedi près de Mâcon, renversée par un chauffard. Son frère avait été tué dans des circonstances similaires il y a quinze ans. Fleurville (Saone-et-Loire)

Fleurville

DE NOTRE CORRESPONDANT

«L

A dernière f o i s Mâcon que je l ’ a i N vue, c’était samedi dernier. On était allées à un loto ensemble. Jennifer était une fille formidable. Elle avait trois ans de moins que moi, mais elle était une grande sœur pour toutes ses amies… » Elodie a des larmes dans la voix. Sa cousine, Jennifer Guérin, une adolescente de 16 ans, a été renversée vendredi soir par un automobiliste sur la N 6 à Fleurville, au nord de Mâcon (Saône-et-Loire), alors qu’elle circulait à scooter. Grièvement blessée, elle est décédée le lendemain.

« On ne sait pas quelle peut être la réaction d’une personne » Selon des témoins, le chauffard s’est arrêté, s’est précipité sur le corps de la jeune fille, l’a retourné et, constatant les blessures, s’est écrié « Oh putain ! » avant de prendre la fuite. Il a fini par se présenter de lui-même hier matin, vers 11 h 30, à la gendarmerie de Tournus. Placé en garde à vue, il est depuis entendu par les enquêteurs qui cherchent à comprendre pourquoi cet homme de 27 ans, domicilié dans la région de Tournus, s’est enfui sans porter secours à sa victime et pourquoi il a retourné le corps alors que les témoins lui demandaient de ne pas le toucher. Jean-Claude Guérin, le papa de Jennifer, est abattu. Car le destin tragique de sa fille unique fait ressurgir un autre drame. « Il y a quinze ans, en 1994, j’ai perdu un fils dans des conditions similaires, raconte ce père éploré. Il s’appelait

Sébastien, il avait 21 ans. Il venait de terminer son armée. Sa voiture avait été SAÔNEpercutée par l’arrière alors ET-LOIRE qu’il était arrêté à un feu rouge. Elle s’était embrasée et mon fils a péri brûlé vif. Le conducteur de l’autre voiture, qui était imbibé d’alcool, avait lui aussi pris la fuite. Mais il avait pu être arrêté, car il était ensuite revenu sur les lieux. » Le responsable présumé de la mort de Jennifer n’a, pour l’heure, guère donné d’explications, « si ce n’est qu’il a paniqué », selon le viceprocureur de la République de Mâcon. « Il est titulaire du permis de conduire. Il s’agit maintenant d’établir dans quelles circonstances l’accident a eu lieu, comment la victime a pu éventuellement déboucher », explique Christophe Rode. Jean-Claude Guérin voudrait savoir mais il n’accable pas : « On ne sait pas quelle peut être la réaction d’une personne. Mais je trouve troublant que cet homme ait retourné ma fille avant de prendre la fuite. » L’enquête des gendarmes devra éclaircir ces questions. Il en est une à laquelle le papa, meurtri, a rapidement répondu : « Quand on m’a dit que la mort de Jennifer était inévitable, j’ai demandé à ce que ses organes puissent être prélevés, reprend Jean-Claude Guérin. Car quand elle regardait des émissions sur le sujet, elle disait que c’était bien. Alors, si sa disparition peut permettre de sauver des vies, autant le faire. » Depuis le mois de septembre, Jennifer était en apprentissage au centre de formation d’Autun (Saône-et-Loire). « Quand elle était jeune, elle voulait devenir avocate, raconte son papa. Mais comme son niveau scolaire était insuffisant, elle avait décidé de devenir plâtrierpeintre. Elle adorait le dessin et la peinture. Elle voulait se lancer dans la décoration. » Alain Bollery

Décédée tragiquement des suites d’un accident de la route, Jennifer, 16 ans, adorait le dessin et la peinture et voulait se lancer dans la décoration. (DR.)

Assises

Le maire de Vence jugé pour viols sur son petit-fils AUL* a aujourd’hui 18 ans. Il en avait 9 quand, en juin 2000, il a confié à sa mère que son grand-père paternel, Christian Iacono, le maire de Vence (Alpes-Maritimes), lui avait infligé des sévices sexuels lors de vacances chez lui. Quelques mois avant ses révélations, le garçon aurait pris conscience du caractère répréhensible du comportement de son aïeul en regardant à la télévision un reportage sur la pédophilie. Neuf ans après, le procès de Christian Iacono, 74 ans, s’ouvre aujourd’hui à Nice devant la cour d’assises des AlpesMaritimes après un renvoi en octobre pour vice de procédure. L’actuel élu divers droite est accusé de viols et d’agressions sexuelles sur son petit-fils, alors âgé de 5 à 8 ans.

P

Christian Iacono. (PHOTOPQR/« NICE MATIN »/RICHARD RAY.)

LUNDI 6 AVRIL 2009

Ce radiologue à la retraite, placé trois mois en détention provisoire courant 2000, a toujours contesté les accusations, tout comme JeanJacques Baly, un hôtelier de 55 ans qui comparaît, lui, pour « atteintes sexuelles » sur le même mineur.

Conflit avec les parents Dans cette affaire délicate, le témoignage des experts à l’audience pourrait se révéler déterminant. Au cours de l’instruction, les psychiatres et psychologues ont estimé que le discours de l’enfant sur les faits dénoncés était « cohérent, naturel et crédible ». « Ses déclarations, qui n’ont cessé de varier, s’avèrent fantaisistes et dépourvues de toute crédibilité », soutiennent de leur côté Mes Gérard Baudoux et Eric Dupond-Moretti,

conseils de Christian Iacono. Les experts n’ont pourtant relevé chez Paul aucune « tendance à la fabulation », mais l’existence d’un syndrome posttraumatique (cauchemars, crises autodestructrices) à connotation sexuelle. Selon l’acte d’accusation, ces mêmes examens permettent « d’écarter une instrumentalisation de l’enfant par ses parents ». Dès sa garde à vue, en juillet 2000, Christian Iacono avait en effet expliqué les déclarations de son petit-fils par « une profonde perturbation psychologique associée à une manipulation externe ». Le maire de Vence relatait qu’un conflit l’opposait depuis des années à son fils et à sa belle-fille au sujet de l’éducation de Paul, que lui jugeait bien trop stricte. L’élu désignait les parents comme

pouvant être à l’origine des accusations du petit garçon. Une thèse réfutée par les parents de la victime. La discussion autour des expertises médico-légales sera également un temps fort de ce procès. Le premier médecin qui a examiné l’enfant a conclu à l’existence de sévices sexuels. Beaucoup moins catégoriques, deux autres praticiens ont affirmé qu’il n’y avait pas de « preuves formelles » de tels abus, contre-expertise négligée par les enquêteurs, selon Me Baudoux. Christian Iacono, qui a bénéficié de multiples gestes de soutien de sa population, a été réélu maire de Vence en 2008 en réalisant son meilleur score. Geoffroy Tomasovitch

* Le prénom a été modifié

9


LES FAITS DIVERS Immigration

Rapt

Un humanitaire français enlevé au Darfour ES HOMMES armés non identifiés ont enlevé, ce week-end, au Darfour, dans le sud du Soudan, un Français et un Canadien travaillant pour l’ONG Aide médicale internationale (AMI), laquelle a aussitôt « dénoncé avec vigueur » ce rapt. Les services de renseignement soudanais ont annoncé hier soir qu’une rançon avait été demandée. Le gouvernement de Karthoum affirme, lui, « faire au mieux » pour libérer les deux otages. Présente au Darfour depuis 2004, AMI prend en charge la santé des populations.

D

Un exilé afghan poignardé dans un square à Paris

EN BREF

쐍 Violences Dix personnes ont été placées en garde à vue hier après des violences qui ont opposé, samedi soir, des jeunes aux forces de l’ordre à la Foire du Trône, à Paris (XIIe), qui ouvrait ce week-end. Cinq policiers ont été blessés, dont une femme, qui a eu la mâchoire fracturée.

쐍 Crash L’accident d’un hélicoptère a fait deux morts, hier vers 19 heures, sur l’aérodrome d’Amboise-Dierre (Indre-et-Loire). Un troisième occupant est grièvement brûlé. L’hélicoptère est allé percuter une pompe à essence et s’est enflammé.

La cour d’appel de Versailles (Yvelines) juge, aujourd’hui, la propriétaire d’une chambre de bonne de Neuilly-sur-Seine (Hauts-deSeine), dont l’incendie avait entraîné la mort de cinq pompiers, en 2002. En première instance, elle avait été condamnée à deux mois de prison et 700 000 " de dommages et intérêts.

Drame Suicide d’un surveillant de prison à Fresnes N SURVEILLANT s’est donné la mort avec son arme de service, hier en début de soirée, à la prison de Fresnes (Val-de-Marne). Son corps a été retrouvé vers 18 h 40, dans un mirador de l’hôpital pénitentiaire, une unité de l’établissement où sont traités 80 malades. C’est la détonation qui a alerté les surveillants. L’homme, âgé d’une trentaine d’années et père d’un enfant, avait pris son service une demiheure plus tôt. Employé à l’hôpital pénitentiaire depuis 2000, il était réputé « discret et sans souci », selon une source syndicale. Le parquet de Créteil a ouvert une enquête.

U

SQUARE VILLEMIN (PARIS Xe), HIER. Policiers et experts ont recouvert d’un drap blanc le corps d’un Afghan tué au cours d’une rixe. (LP/OLIVIER LEJEUNE.)

S

QUARE VILLEMIN sous un soleil radieux hier après-midi, dans le Xe arrondissement de Paris. Un ballon de foot attend le coup de pied d’un joueur, des vélos sont sur leurs béquilles devant un kiosque à musique. A côté, policiers et experts s’affairent sur l’herbe verte, autour d’un drap blanc dissimulant un corps. Celui d’un exilé afghan, mortellement poignardé dans la région du cœur au cours d’une rixe avec d’autres exilés, vers 11 h 45.

« On a entendu des cris » A cette heure-là, le square Villemin, proche des berges du canal SaintMartin et prisé des familles avec poussettes et des couples en goguette, était bondé. Depuis 2002 et la fermeture du centre de demandeurs d’asile de Sangatte (Pas-deCalais), ce jardin public est devenu une sorte de camp de réfugiés, où près de 300 exilés, principalement des Afghans, se retrouvent avant de tenter de gagner l’Angleterre. La nuit, plusieurs dizaines installent une literie de fortune et dorment entre les toboggans ou les jeux d’enfants. Le jour, on les voit errer dans ce quartier proche des gares de l’Est et du Nord, attendant le passeur qui validera leur ticket pour la Grande-Bretagne.

« Ce drame est terrible car il va donner une image de violence de ces malheureux qui n’est pas réelle, commente Rémi Féraud, le jeune maire PS du Xe arrondissement. Cette population est très pacifique et prend bien garde à ne jamais provoquer d’incidents avec les habitants. Il y a souvent des querelles et des bagarres au couteau entre eux, mais ça ne déborde jamais. » Que s’est-il passé hier midi ? Dès que la victime a été poignardée, tous les exilés présents ont pris la fuite. Plus tard, d’autres réfugiés s’agglutinent le long des grilles du square fermé pour l’enquête. Très jeunes, totalement démunis, ils rechignent à répondre aux questions, se conten-

tant de dire « bagarre, bagarre », sans plus de détails. D’après les premiers témoignages, la victime aurait une trentaine d’années et serait un « pachtoune », une des ethnies d’Aghanistan, proche du Pakistan. Seuls les exilés présents au moment de la rixe ont assisté au meurtre. « On a entendu des cris et on a vu tout le monde partir en courant, alors on s’est approchés, raconte Lamia, une jeune fille qui animait un jeu de piste dans le square pour les enfants du quartier. J’ai appelé les pompiers, qui m’ont demandé de prendre le pouls du blessé, je savais pas trop où mettre mon doigt. Ses yeux étaient révulsés, il tremblait. Et tout à coup, il n’a plus

bougé… » D’autres passants, médecins, ont tenté de venir en aide à la victime, en vain. Dans la rixe, un autre réfugié a été blessé. Aussitôt après le drame, Jean-Michel Centres, qui tente de venir en aide à ces exilés avec son association Exilés 10, ne cachait pas son amertume : « Cela fait des mois que nous tirons le signal d’alarme sur cette situation. Il faut prendre en compte ces exilés, leur proposer des places d’hébergement, les suivre dans la journée. Hier soir encore, j’ai constaté qu’il y avait quatre ou cinq mineurs parmi eux, abandonnés en pleine rue. Faut-il un nouveau drame comme celui-là pour être entendu ? » Sébastien Ramnoux

Un réseau démantelé il y a un mois ÉBUT MARS, les policiers de la direction du renseignement (ex-RG) de la préfecture de police de Paris avaient démantelé une vaste filière d’immigration clandestine afghane qui passait par le square Villemin, au cœur de la capitale. Après six mois d’enquête, sept personnes soupçonnées d’avoir organisé la venue de plusieurs centaines de ressortissants afghans en France avaient été interpellées. Selon une source proche de l’affaire, « en seulement quatre mois, entre 800 et 1 000 migrants avaient été acheminés à Paris via l’Iran, la Turquie, la Grèce et l’Italie, et près de 1 million d’euros retirés de ce trafic d’êtres humains ».

D

Parvenus dans la capitale, les clandestins étaient regroupés square Villemin. « Là, ils étaient pris en charge par d’autres passeurs qui leur remettaient des billets de train pour Calais puis l’Angleterre. D’autres étaient conduits en voiture vers le nord de l’Europe et la Scandinavie », précise un proche du dossier. Les commanditaires, pour la plupart d’origine afghane et installés en France, réclamaient entre 6 000 et 11 000 " à chaque candidat à l’exil. Les enquêteurs pourraient poursuivre leurs investigations en direction de l’Iran, soupçonné d’abriter d’importants commanditaires de cette vaste filière. Stéphane Sellami

Participez à la vie de

votre journal

Après six ans de travail, une spécialiste des tendances publie un livre qui décrit notre quotidien dans les années à venir.

쐍 Tribunal

es chefs qui GASTRONOMIE Ces jeun

montent TELEVISION

Les nouvelles séries de la rentrée 33 Page

www.leparisien.fr

POUVOIR D'AC

HAT

ENQUETE

Répondez à nos enquêtes en ligne en vous inscrivant sur le site www.leparisien.fr/enquetes 10

LUNDI 6 AVRIL 2009


LES FAITS DIVERS * Corse

« Nous ne céderons pas à l’intimidation » GILLES LECLAIR, coordinateur de la sécurité en Corse

H

IER SOIR, trois des quelque soixante-dix policiers commotionnés ou blessés étaient toujours hospitalisés à Bastia au lendemain des graves émeutes qui ont secoué la ville à l’issue d’un rassemblement dénonçant les « violences policières ». Bâtiments publics attaqués, banques incendiées, la préfecture de Corse a connu, samedi, l’une des plus violentes manifestations de son histoire. Même l’appartement privé du maire Emile Zucarelli (PRG) a été visé par un projectile explosif. Hier, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Ma-

rie, s’est rendue sur place au chevet des blessés et a condamné ces « violences inadmissibles ». Une visite censée surtout assurer l’autorité de l’Etat dans un climat tendu que la récente condamnation d’Yvan Colonna pour l’assassinat du préfet Erignac n’a fait qu’aggraver. C’est au cours d’un rassemblement dénonçant ce verdict qu’un collégien a été sérieusement blessé au visage, lundi dernier, provoquant la manifestation de samedi. Selon Jean-Guy Talamoni, avocat de la famille de Xavier Orsini, la victime a été atteint par un tir de grenade lacrymogène.

G

ILLES Leclair, coordinateur de la sécurité en Corse, n’hésite pas à dénoncer une « violence organisée ». Les incidents de samedi soir étaient-ils prémédités ?

pourtant, au départ, à protester contre des « violences policières »… Je trouve totalement inadmissible la campagne de désinformation menée par les leaders indépendantistes. Concernant les blessures du jeune Xavier Orsini, il y a une enquête et personne I Gilles Leclair. Oui, n ’ e s t c a p a b l e a uet depuis plusieurs jours. jourd’hui de privilégier Les émeutiers étaient (LP/PH. DE POULIPIQUET.) une hypothèse par rapparfaitement organisés. port à une autre. La victime n’a touDès la fin de la manifestation, les jours pas pu être entendue. Depuis forces de l’ordre se sont retrouvées plusieurs jours, certains montent les face à deux rangées de casseurs qui jeunes contre les forces de l’ordre. ont commencé par jeter des pierres On joue avec le feu. Nous sommes et différents objets puis des engins face à des agissements très lâches et incendiaires tels que des grenades artisanales et même des boules de irresponsables. Y a-t-il un risque pétanque chargées de poudre. d’embrasement C’était de la guérilla urbaine. Beausupplémentaire ? coup de Bastiais n’avaient jamais vu un tel déferlement de violence… Aujourd’hui, la frange dure du natioCette manifestation visait nalisme a choisi d’exister au travers

BASTIA (HAUTE-CORSE), SAMEDI. A l’issue de la manifestation, les forces de l’ordre ont dû faire face aux jets de pierres des casseurs. (PHOTOPQR/« NICE-MATIN »/GERARD BALDOCCHI.) d’actions spectaculaires et médiatiques plus que sur le terrain des attentats. Surtout, il y a un mouvement de radicalisation renforcé par le verdict dans l’affaire Colonna qui a permis à certains de souffler sur les braises. Les graffitis très violents qui ont recouvert les murs de Bastia,

mais aussi des tracts qui visaient nommément des représentants de l’ordre ou encore la veuve du préfet Erignac, en sont autant de signes. Que peut-il se passer maintenant ? La pression reste importante. Dans l’immédiat, nous allons continuer à

être très vigilants et les bâtiments institutionnels vont voir leur surveillance renforcée. Ensuite, le message est clair et a été répété par la ministre de l’Intérieur : nous ne céderons ni aux menaces ni à l’intimidation. Propos recueillis par Damien Delseny

Règlement de comptes

Garde à vue après un meurtre à la sortie d’une discothèque N TÉMOIN important a été placé en garde à vue tôt ce matin, près de vingt-quatre heures après le drame qui a coûté la vie à un garçon de 24 ans, hier matin vers 5 h 30, à la sortie de la discothèque le Pablos, à Unias (Loire). Cet homme s’est présenté de lui-même au commissariat de Firminy. Il était l’un des passagers de la BMW (série 3 ou 5) que le conducteur — toujours recherché — a lancée sur un groupe de jeunes, blessant également une

U

femme de 24 ans. Les occupants de la voiture avaient d’abord eu une altercation, devant la discothèque, avec d’autres clients. Ils avaient quitté les lieux avec le véhicule, mais ils étaient aussitôt revenus pour se venger des autres jeunes, restés, eux, sur le parking. Le précédent gérant de cette discothèque, alors dénommée l’Apocalypse, doit être jugé en mai pour meurtre. Il est accusé d’avoir abattu une cliente, sur le parking, en octobre 2006.

EN BREF

쐍 Meurtre

쐍 Accident

Un cadavre découpé et partiellement brûlé a été retrouvé samedi après-midi à Solers (Seine-etMarne), en bordure d’un bois. L’autopsie n’a pas permis de déterminer ni le sexe ni l’identité de la victime.

Le corps d’un homme d’une trentaine d’années a été repêché, hier, dans un puits à Autouillet (Yvelines). Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme y serait tombé accidentellement alors qu’il participait à une fête.

쐍 Clandestin

쐍 Avalanche

Un clandestin probablement tombé d’un camion a été découvert mort, hier vers 3 heures du matin, dans le tunnel sous la Manche. Depuis la fermeture en 2002 du centre de Sangatte (Pas-de-Calais), des centaines de migrants tentent ainsi de gagner l’Angleterre.

Le corps sans vie d’un randonneur a été retrouvé hier, enseveli sous une coulée de neige à 2 100 m d’altitude, au Bouchet-Montcharvin dans le massif des Aravis (Haute-Savoie). L’avalanche, particulièrement importante, s’était déclenchée la veille.

LUNDI 6 AVRIL 2009

11


L’ECONOMIE

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

N’hésitez plus à négocier avec les Les patients sont de plus en plus nombreux à obtenir des ristournes auprès de leur médecin. Ils disposent désormais des informations permettant de faire jouer la concurrence.

E

T MAINTENANT la santé ! A force de tout négocier — voiture, immobilier… — pour gagner du pouvoir d’achat, à force de voir leur budget santé augmenter au gré des désengagements de la Sécurité sociale, les Français ont pris les choses en main ! Ils sont de plus en plus nombreux à demander à leur médecin, dentiste et même à leur chirurgien, lorsqu’ils pratiquent des prix ou honoraires libres, de réduire la facture. Il n’est pas rare aujourd’hui qu’un patient obtienne auprès de son médecin — ou de professions paramédicales — des ristournes pouvant aller jusqu’à 25 % sur une couronne, 50 % sur une opération, 40 % sur des lunettes… « L’argument auquel sont le plus sensibles les praticiens, c’est l’importance du reste-à-charge pour le patient : cette somme que ne rembourseront ni la Sécurité sociale ni la complémentaire santé », explique

Frédéric Cosnard, médecin-conseil chez Santéclair. Cette société spécialisée dans le conseil et le service aux assurances complémentaires incite aujourd’hui les patients à négocier.

Si le secteur de la santé est désormais gagné par cette pratique, c’est que les pouvoirs publics et l’assurance maladie et surtout les complémentaires maladie y ont intérêt.

Moins les tarifs des médecins seront élevés, moins ces dernières auront à rembourser… Pour faciliter cette évolution, une politique de transparence des prix a été mise en place. Depuis

Les devis passés au crible

CLES ᔢ 22 " : consultation d’un généraliste en secteur 1. ᔢ 25 " : consultation d’un spécialiste en secteur 1. ᔢ Tarifs en secteur 2 : honoraires libres ; 50 % des actes donnent lieu à dépassement. ᔢ 2 milliards d’euros : le montant des dépassements d’honoraires selon une étude de l’Igas, (inspection générale des affaires sociales) publiée en 2007. ᔢ 8 % des Français se sont vu demander des dessous de table par un médecin (Igas).

De plus en plus de Français demandent une ristourne à leur chirurgien, dentiste ou ophtalmologue… (LP/CAROL AMAR.)

Une nouvelle étape a été franchie le 1er février : depuis cette date, le patient dispose d’un devis que le médecin devra obligatoirement lui remettre dès lors que le montant des honoraires ou d’un acte va dépasser 70 ". Un écrit, détaillé, que le patient peut même faire analyser. Et il ne s’en prive pas : la Maaf traite ainsi chaque mois près de 400 devis. Certaines complémentaires santé jouent la même partition. Depuis début 2009, des assureurs ou des mutuelles, dont la Maaf, MMA ou AGF, proposent l’analyse en ligne des honoraires chirurgicaux (les autres spécialités sont analysées par courrier). Enfin, une société comme Santéclair (lire ci-contre) est en train d’organiser des réseaux de professionnels — opticiens, dentistes, audioprothésistes, pharmaciens — s’engageant sur le prix et la qualité dont elle diffuse largement les coordonnées… Daniel Rosenweg

« Le chirurgien a réduit ses honoraires de 2 200 " à 500 " » CLAUDE SOLA, 70 ans, domicilié au Havre, opéré à Paris en janvier

U

N ACCIDENT de sport, deux opérations ratées de la jambe dans un hôpital local. Claude Sola, domicilié au Havre (Seine-Maritime),

décide de se faire réopérer à Paris. « J’ai alors découvert les dépassements d’honoraires », raconte ce retraité qui, aujourd’hui, trottine. Peu

fortuné, le septuagénaire consulte cinq cliniques spécialisées. « Tous les médecins demandaient des dépassements d’honoraires qui allaient de

(LP/MARC MENOU.)

VOIX EXPRESS/ Etes-vous prêt à discuter les tarifs avec votre médecin ?

Jee-Hellison Frémont

Muriel Wagner

Stéphane Rosa

Serge Alexandre

Anne-Marie Marchalant

27 ANS FACTEUR SAINT-OUEN (93)

44 ANS RESPONSABLE QUALITÉ CAEN (14)

39 ANS COMMERÇANT BÉZIERS (34)

36 ANS PRÉPARATEUR COMMANDES PARIS (Xe)

66 ANS RETRAITÉE BOIS-COLOMBES (92)

« Si c’est possible, oui. C’est plutôt une bonne chose de pouvoir faire jouer la concurrence, à condition que cela ne se fasse pas au détriment de la qualité des soins. Je souhaite me faire opérer pour ne plus avoir à porter de lunettes. Ce genre d’intervention, avec les soins dentaires, coûte cher. Si la transparence incite les médecins à baisser leurs tarifs, c’est une bonne chose, surtout en période de crise. »

« Non. Je ne suis pas du tout d’accord. Une opération a un coût, c’est à la Sécu de le fixer. Si le patient se met à négocier, on est dans une médecine à deux vitesses. Les soins sont souvent trop chers, mais avec une bonne complémentaire on s’en sort. Ma mutuelle a instauré des partenariats avec des spécialistes qui proposent des tarifs plus avantageux. Je la paie assez cher pour qu’elle me rende ce service. »

« Non. Un patient, ce n’est pas un client. Un médecin n’est pas un commerçant. Il va nous proposer quoi : la gratuité au bout de trois fois ? Une carte de fidélité ? Cela va instaurer une sélection par l’argent. Des médecins refusent déjà de soigner les bénéficiaires de la CMU, sous prétexte que les remboursements sont trop lents. Si on négocie leurs tarifs, on va se retrouver en plein business ! »

« Pourquoi pas ? Si cela permet de faire des économies. Les médecins non conventionnés nous considèrent déjà comme des clients. Il y a deux ans, j’ai fait appel à un orthodontiste. Ses tarifs étaient trop élevés. Aujourd’hui, je retournerais peut-être le voir pour renégocier le prix. Mais les prestations médicales devraient être à la portée de toutes les bourses. »

« Non. Ce n’est pas honnête et c’est à double tranchant. Un patient doit rester un patient. Je préfère privilégier le rapport de confiance avec le médecin. En ce moment, j’ai la chance d’avoir une bonne mutuelle mais pour ceux qui ont des revenus modestes, je ne crois pas que la concurrence va changer les choses. Quand ils voudront négocier le tarif de leurs soins, on leur claquera la porte au nez. »

Propos recueillis par Elisabeth Fleury

12

l’automne dernier, la Sécurité sociale affiche sur son site (wwwamelifr) les tarifs de consultation et de certains actes, par spécialité. Le but : permettre au « consommateur » de faire jouer la concurrence des tarifs. « Mais elle se garde bien d’indiquer ce qu’elle paie au praticien », regrettent, toutefois, les professionnels qui estiment être souspayés.

1 800 " à 2 400 ". » Claude choisit un spécialiste de la clinique Arago (XIVe). Dans un premier temps, le spécialiste réclame 2 200 " d’honoraires, en plus du tarif conventionné réglé directement au médecin par la Sécurité sociale. Claude contacte alors sa complémentaire — la Maaf — pour savoir ce qu’elle remboursera sur les 2 200 ". « Elle ne prenait en charge que 128 " ! » s’étonne encore le retraité qui obtient de son assureur de relever son niveau de garantie, avec effet immédiat, moyennant 12 " de plus par mois. « Ça faisait passer la prise en charge à 450,84 ". » Le retraité devait donc débourser 1 750 ".

« Je n’avais pas les moyens de payer » « J’ai appelé le chirurgien pour lui expliquer que je n’avais pas les moyens de payer une telle somme. Je crois qu’il a vite compris. » Le lendemain, le médecin rappelle Claude pour lui dire qu’il acceptait de ramener ses honoraires de 2 200 " à 500 ". « Il m’a juste dit : quand les gens ne peuvent pas, on ne les abandonne pas. » Claude a vite fait les comptes : il lui reste à sa charge 50 ", après remboursement de la complémentaire. Le retraité a été opéré en janvier, avec succès. « Je pense que si la Sécu payait mieux les médecins, ils n’auraient pas besoin de faire des dépassements d’honoraires. Pour rentrer au Havre, la Sécu a accepté de régler 780 " d’ambulance alors que pour l’opération elle n’a payé que 450,84 " au chirurgien qui a sauvé ma jambe… » D.R.

LUNDI 6 AVRIL 2009


L’ECONOMIE

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

médecins

Consommation

Au restaurant la Taverne, la TVA a déjà baissé Puteaux (Hauts-de-Seine)

L

A RECETTE anticrise ! Depuis le 1er avril, un restaurateur de Puteaux (Hauts-de-Seine) applique le midi la TVA à 5,5 % au lieu de 19,60 %, anticipant ainsi la baisse promise à la profession pour 2010. La formule déjeuner passe ainsi de 15,90 " à 14 ". Le bouche-à-oreille a fait le reste. Le nombre de couverts a grimpé de 20 % en trois jours. « Les habitués qui se serraient la ceinture sont revenus. J’ai retrouvé presque toute ma clientèle », se félicite Roger Akl, le patron de la Taverne, un établissement, planté à l’ombre des tours de La Défense (Hauts-de-Seine), où travaillent sept salariés.

pleurent et certains mettent la clé sous la porte, observe Roger Akl qui fait aujourd’hui 70 couverts le midi. Il ne faut pas attendre 2010. Il faut se battre dès aujourd’hui. » Grâce à cette opération, ce patron, qui offre chaque année depuis cinq ans un réveillon de Noël aux SDF, veut « provoquer un choc dans la profession. Il faut arrêter de mentir aux consommateurs. On

peut augmenter les salaires, embaucher et baisser les prix ». C’est la contrepartie exigée par Nicolas Sarkozy en échange de l’abaissement du taux de la TVA sur la restauration à 5,5 %, le même que celui appliqué pour la vente à emporter. Certains restaurateurs affirment pourtant qu’ils ne pourront pas respecter cet engagement. Christine Henry

Tout le monde s’y retrouve

(LP/OLIVIER CORSAN.)

« On n’est pas là pour rançonner les patients » PHILIPPE PENCALET, neurochirurgien au centre de consultation Nollet, à Paris (XVIIe) A ARRIVE environ deux fois par mois : des patients mal remboursés par leur complémentaire me disent qu’ils ne peuvent pas payer, ou que ce sera dur. » Dans ces cas, témoigne Philippe Pencalet, neurochirurgien, « il peut y avoir des ajustements conséquents. On n’est pas là pour rançonner les patients. Les chirurgiens sont accros au boulot, pas à l’argent ». Installé à son compte depuis deux ans, ce spécialiste au palmarès impressionnant — bac + 19 — dit avoir été contraint de pratiquer les « compléments d’honoraires », entendez des dépassements : « Au début, je le faisais rarement, mais quand j’ai pris connaissance du montant de mes premières charges, j’ai dû m’adapter car elles représentent 65 % de ce que

«Ç

je perçois. Les primes d’assurances, par exemple, ont explosé, j’en suis à 20 000 " par an ! » Cependant, il insiste : « Nous fixons nos honoraires avec tact et mesure, comme le recommande le Conseil de l’ordre. Je tiens toujours compte de la situation de mes patients, de ce que leur rembourse leur mutuelle. » Mais il y a des limites. Pour lui, la tendance à négocier est « la conséquence du déremboursement massif des actes par la Sécu et par les complémentaires santé. Pourtant, les chirurgiens n’ont pas été augmentés depuis vingt ans ! » Du coup, il prévient : « A trop vouloir négocier, il ne faudra pas s’étonner de la qualité des actes. On finira par ne plus trouver de chirurgiens », conclut-il. Propos recueillis par D.R.

Santéclair : le bon prix au bon endroit OTRE IDEE : fournir au patient le bon prix au bon endroit. » Créée en 2003 par trois assureurs et mutuelles (MMA, Maaf et AGF), Santéclair s’est spécialisée dans le conseil aux complémentaires santé. Conseils d’économies, bien sûr. Dotée d’une abondante base de données, cette société de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) est capable d’analyser les habitudes tarifaires de chaque professionnel ou la qualité des hôpitaux et des cliniques. « Nous connaissons même le montant moyen d’un panier de médicaments par pharmacie », confirme la directrice générale, Marianne Binst. Pour faire baisser les prix, Santéclair constitue un réseau d’opticiens, dentistes, audioprothésistes et pharmaciens low-cost (NDLR : à

«N

LUNDI 6 AVRIL 2009

bas coût). Tous s’engagent à modé-

rer les tarifs. En contrepartie, leurs coordonnées sont diffusées sans modération. Santéclair est devenue costkiller (NDLR : réducteur de coût). Notation des médicaments, conseils en automédication… et analyse comparative de devis. « On constate d’importants écarts », explique Marianne Binst. De plus en plus d’assureurs se font le relais de ce « comparateur » et Santéclair analyse actuellement 3 000 devis par mois. « En négociant, les patients peuvent réduire la facture du dentiste de 20 %, celle de l’opticien de 40 %. Une prothèse auditive peut passer de 1 500 à 900 ". » La Sécurité sociale et les complémentaires en rêvaient, Santéclair le fait… D.R. Internet : wwwsanteclairfr.

PUTEAUX (HAUTS-DE-SEINE), HIER. Roger Akl et son épouse appliquent la TVA à 5,5 % depuis le 1er avril. (LP/CHRISTINE HENRY.)

Minima sociaux

200 " versés à 4,1 millions de foyers ALGRE la surcharge de travail engendrée par la crise et un bogue informatique, les Caisses d’allocations familiales verseront aujourd’hui, comme prévu, la prime exceptionnelle de 200 " sur les comptes de 4,15 millions de bénéficiaires des minima sociaux. Annoncé en décembre par Nicolas Sarkozy, ce coup de pouce aux plus

M

modestes de 830 M" au total, devait concerner au départ 3,8 millions de foyers (l’ensemble des allocataires du RMI, de l’API et de l’aide au logement, à l’exception des retraités et des étudiants). Mais « la crise a obligé le gouvernement à revoir son estimation à la hausse, notamment à cause d’un afflux de nouvelles demandes d’aide au logement », nous

Rémunération des patrons Lagarde favorable à une loi plus contraignante OUVEAU tour de vis sur la rémunération des patrons. L’amendement du président centriste de la commission des Finances du Sénat, Jean Arthuis, va plus loin que le décret, en encadrant par la loi les stock-options, les bonus, mais aussi les retraites chapeaux des dirigeants des sociétés aidées par l’Etat. Cet amendement ne sera pas enterré. « Je veillerai à ce que le dispositif prévu par l’amendement soit bien mis en œuvre » par « les voies les plus rapides et les plus appro-

N

RF - C. Abramowitz

PARIS (XVIIe), VENDREDI. Pour le docteur Philippe Pencalet, « la tendance à négocier est la conséquence du déremboursement massif des actes par la Sécu et par les complémentaires santé ».

Ce chef passé par les restaurants gastronomiques de la capitale met au défi ses confrères de suivre son exemple. « Le montant de la TVA s’élève à 100 000 " par an. L’application anticipée du taux à 5,5 % me coûtera 15 000 ". Cette perte est compensée par la réduction de 30 % consentie depuis trois mois par les grossistes sur les matières premières pour tenter de lutter contre la baisse de débit qui les frappe eux aussi. » Tout le monde s’y retrouve. Pour le client, l’addition est allégée. Roger Akl voit revenir sa clientèle. Et les salariés, leur emploi préservé. « Tous les restaurateurs râlent,

priées », a affirmé hier la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, lors d’une émission radio sur RTL, refusant toutefois de préciser par quels moyens. Jeudi dernier, cet amendement avait pourtant été adopté contre l’avis du gouvernement. S’agissant du taux du livret A qui devrait être révisé le 1er mai, la ministre des Finances a indiqué qu’au regard de l’inflation « il serait logique que ce taux se situe entre 1 % et 2 % », contre 2,5 % actuellement. C.G.-P.

explique Patrick Devedjian, ministre chargé de la mise en œuvre du plan de Relance, qui va visiter aujourd’hui la Caisse d’allocations familiales de Nanterre (Hauts-de-Seine), confrontée — comme beaucoup d’autres — à des retards sans précédents dans le traitement des dossiers des allocataires. Catherine Gasté-Peclers

EN BREF

쐍 Guadeloupe Les Etats généraux de l’outremer, décidés par Nicolas Sarkozy lors de la crise antillaise, qui doivent débuter par des ateliers locaux à partir du 15 avril, seront boudés par les principales centrales syndicales guadeloupéennes, membres par ailleurs du LKP.

쐍 Banques Le gouvernement américain est prêt à pousser au départ des dirigeants de banque si leur établissement doit, une nouvelle fois, faire appel à des fonds publics pour survivre, a affirmé hier le secrétaire américain au Trésor.

Portraits de créateurs d’entreprise dans la chronique “Une vie, des idées” de Jean-Patrick Boutet, chaque lundi dès 5h57 france-info.com 13


VIVRE MIEUX

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Régimes : le retour du bon sens En matière de régimes, les nutritionnistes sont en train de revenir à un message simple : pour maigrir, il faut manger moins et mieux. La diète miracle n’existe pas.

U

N FRANÇAIS SUR DEUX fait attention à son poids et 15 % d’entre eux essaient d’en perdre. Et pour ça, ils ont tout essayé. Le régime hyperprotéiné, le sans glucides, le crétois, le tout-pamplemousse ou l’œuf à volonté, le Weight Watchers, la chrononutrition en fonction de l’heure, ou le dissocié avec un aliment unique par jour… Si l’on ajoute à cet éventail hétéroclite les messages nutritionnels, du type cinq fruits et légumes par jour, et médicaux, sur les facteurs de risques d’un poids trop élevé, ceux qui veulent perdre du poids ne savent plus à quel saint se vouer et s’avouent même complètement perdus. Mais en ce printemps 2009, la nouvelle tendance qui se dessine devrait les soulager et en réconcilier plus d’un avec son alimentation. Après des années de tout et n’importe quoi,

on célèbre le retour du bon sens. Pour maigrir, point de mystère : il faut tout simplement manger moins et plus équilibré. Une récente étude américaine conduite par les instituts nationaux de la santé vient de le prouver : manger des aliments bons pour le système cardio-vasculaire et faibles en calories, tout en faisant de l’exercice, est la meilleure façon de maigrir, quelles que soient les proportions de protéines, de graisses ou de glucides consommées.

« Retrouver la paix alimentaire » Un discours que l’on retrouve dans la pléthore de livres sur les régimes qui viennent de sortir. Ainsi, dans son nouvel ouvrage (« Maigrir, le grand mensonge »), le célèbre nutritionniste Jean-Michel Cohen s’en prend à « cet art de

maigrir qui ressemble de plus en plus à un vaste mensonge » et constate « qu’à force de nutrition dans tous les sens et sur tous les tons, plus personne ne s’y retrouve » (voir ci-dessous). « Stop ! On n’y comprend plus rien ! » s’écrie de son côté le docteur Boris Hansel, auteur du « Régime contre-attaque » (Hachette pratique) et médecin endocrinologue à la Pitié-Salpêtrière. Il fustige ces régimes à effet yo-yo qui « dévastent physiquement et psychiquement » les hommes et les femmes. Pour lui, il s’agit de « retrouver la paix alimentaire sans diaboliser l’alimentation moderne ». Avec quelques règles efficaces et accessibles : marcher, diminuer un peu sa consommation de graisses saturées (beurre, fromages) au profit des bons corps gras comme l’huile d’olive par exemple, et augmenter modestement sa consommation de légumes. Laure Pelé

PRATIQUE Voici deux adresses de sites pour maigrir avec un coach sur Internet. ᔢ www.regime-savoir-maigrir.fr. Chaque semaine, vous recevrez une vidéo de Jean-Michel Cohen avec des conseils, des menus et une liste de courses. Une équipe de diététiciennes répond à vos questions. 59 " pour trois mois, 89,70 " pour six mois. ᔢ www.aujourdhui.com. Outre la méthode de Michel Montignac, ce site vous propose un coaching minceur personnalisé suivi par des experts, avec des chats vidéo hebdomadaires et l’assistance de diététiciennes.

« A 54 ans, j’ai appris à cuisiner équilibré » SYLVIE GRANDBARBE a perdu 24 kg en un an

Ç

A LUI A PRIS COMME ÇA, un jour. Ces kilos qu’elle a accumulés, elle va les perdre. Mais à 54 ans, cette ancienne femme de ménage à l’hôpital n’a pas la moindre idée de la manière dont elle doit s’y prendre. Ni comment elle est arrivée à ce poids de 109 kg… Après une première expérience avec un nutritionniste, trop bourru à son goût, Sylvie Grandbarbe tente le coaching virtuel, via Internet. Au hasard, en février 2008, elle prend un abonnement de six mois pour 89 " sur le site Regime-SavoirMaigrir du docteur Cohen (lire l’interview cidessous). Elle ne le connaît pas : les régimes, les magazines féminins, ce n’est pas son truc.

« Les légumes, c’est facile à préparer ! Et surtout… c’est bon ! » Sous l’œil encourageant de son mari, Sylvie s’y met. Scrupuleusement, elle écoute le médecin lui donner des conseils par vidéo envoyée par mail, elle imprime ses menus et applique toutes ses recommandations. Et pour cette maman de quatre enfants, de 24 à 36 ans, tout juste grand-mère, c’est une révolution. Pendant un an, elle va, en fait, apprendre à cuisiner. Par manque de temps, d’éducation aussi, Sylvie ne mangeait jamais de légumes et se rassasiait essentiellement de féculents. « A 54 ans, je me suis rendu compte

que je ne savais pas cuisiner équilibré, mais il n’y a pas d’âge pour apprendre ! », rigole-t-elle, très fière d’elle. Désormais tous les samedis matin, cette habitante d’Essey-lès-Nancy (Meurthe-etMoselle) part « en courses » et revient les sacs remplis de légumes. « De retour à la maison, j’épluche tout, je mets tout dans le cuit vapeur, je verse dans des Tupperware et hop au congélateur. J’en ai pour la semaine, c’est facile à préparer ! Et surtout… c’est bon ! Et dire qu’avant, les légumes, ça ne me tentait pas ! » Quand son mari prépare un hachis parmentier pour le dîner comme vendredi dernier, elle se mitonne, de son côté, une endive au jambon, parce qu’elle « a déjà mangé des féculents le midi ». Sur ses étagères, elle conserve précieusement trois gros classeurs de menus imprimés, « pour si j’oublie »… En un an, avec simplement une alimentation plus équilibrée, Sylvie a perdu 24 kg et 30 cm de tour de taille. Elle fait aujourd’hui 85 kg pour 1,66 m, mais compte bien descendre jusqu’à 80 kg. « Je revis, sourit-elle. Avant, je ne pouvais plus courir, marcher normalement… Maintenant, je peux de nouveau m’accroupir. » Pour faire de l’exercice, elle sort avec son mari et ses deux chiens pour de longues promenades, de 4 km. Une nouvelle façon de vivre qui paie : pour la première fois depuis des années, elle vient de s’acheter pour un mariage « un pantalon normal, sans élastique à la taille ». L.P.

ESSEY-LÈS-NANCY (MEURTHE-ET-MOSELLE), SAMEDI. Sylvie Grandbarbe a perdu du poids grâce au coaching virtuel. (LP/FRED MARVAUX.)

« Les gens sont perdus et déboussolés » DR JEAN-MICHEL COHEN, nutritionniste E DOCTEUR Jean-Michel Cohen publie ces jours-ci « Maigrir, le grand mensonge », chez Flammarion. Il s’en prend aux diètes farfelues qui ont brouillé les messages alimentaires. Pourquoi avons-nous perdu notre bon sens en matière d’alimentation ?

L

I Dr Jean-Michel Cohen. Les

Jean-Michel Cohen. (LP/OLIVIER CORSAN.)

14

gens sont perdus et déboussolés, ils mélangent dans un cocktail aussi étonnant que dangereux toutes les infos nutritionnelles dont on les abreuve en permanence. Une sorte de tourbillon de pseudo-connais-

sances qui leur font peur. Aujourd’hui, on ne mange plus un simple steak-frites et un fruit, mais des protéines et des glucides et du sélénium ! Avant, ce n’était qu’un phénomène urbain, mais aujourd’hui il touche les campagnes : le gros Lulu que je connais, avant, il mangeait sa soupe tous les soirs, maintenant il achète des rillettes allégées et des barres diététiques ! Le retour du bon sens, cela veut-il dire la fin des régimes ? Non, pas du tout. La moindre perte de poids entraîne un bénéfice sur la santé. A côté des régimes farfelus, les

spécialistes connaissent depuis des années des méthodes efficaces et intelligentes. Il faut revenir à l’essentiel : seule une restriction énergétique peut provoquer une perte de poids. Mais les gens doivent savoir que ce n’est qu’une solution à court terme. Si on veut rester mince longtemps, ce sont les habitudes alimentaires ellesmêmes qu’il faut changer. Le régime n’est donc qu’une première étape qui doit conduire à une modification de son modèle alimentaire. Quels conseils vous donnez-nous avant de commencer un régime ? Commencer un régime sans s’être

posé au préalable les bonnes questions, c’est voué à l’échec. D’abord il faut bien choisir sa période et être disponible dans sa tête, ne pas avoir de soucis qui vous accapareront. Savoir ensuite pourquoi on veut maigrir, cela doit être une démarche sincère. Bien connaître aussi les handicaps auxquels on va être confrontés (repas pris à l’extérieur, temps dis ponible po ur les courses…). Enfin, prévoir une activité physique. Le sport ne fait pas maigrir, mais il accélère les effets du régime, permet de ne pas rester chez soi et préserve la masse musculaire. Propos recueillis par L.P. LUNDI 6 AVRIL 2009


VIVRE MIEUX Concours de l’agrégation

Deux minutes de retard, une année de fichue Darcos P intraitable ENDANT UNE ANNEE, il n’a vécu qu’avec eux, ou presque. Bernanos, Voltaire ou encore Victor Hugo, des auteurs qu’il a étudiés à fond pour ces cinq jours d’épreuves finales. Une année d’investissement personnel et de sacrifice financier consacrée à ce concours de l’agrégation de lettres modernes… fichue en l’air à cause d’une banale panne touchant le RER B à la gare du Nord. Laurent Zimmermann, 35 ans, fait partie des 54 candidats recensés qui ont été privés de concours jeudi dernier pour n’avoir pu arriver à l’heure au centre d’examens d’Arcueil dans le Val-de-Marne. P o u r c e q u a t r i èm e j o u r d’épreuves, le latin, ce docteur ès lettres modernes de Pontault-Combault (Seine-et-Marne) avait pourtant prévu une marge de cinquante minutes, cinq de plus que les recommandations du centre d’examens. Mais à la gare du Nord, les panneaux d’affichage indiquent que le trafic est interrompu sur le RER B et ne peut être rétabli avant midi.

« Pourquoi n’ont-ils pas attendu ? » « Comme beaucoup, j’ai décidé de prendre un taxi, mais la file d’attente était énorme, raconte-t-il encore sous le coup de l’émotion. Au bout d’un quart d’heure, on s’est rendu compte que le flux des taxis ne serait

pas suffisant. Il était trop tard pour faire demi-tour, prendre le métro. » Sur les dents, l’œil rivé à sa montre, il attend donc son tour, réussit enfin à monter dans un taxi… Mais à cause d’un piéton de trop, d’un cycliste un peu trop lent, il accuse à l’arrivée deux minutes de retard. « 9 h 2, et j’ai été refusé à l’entrée, soupire-t-il. La plupart des gens sont arrivés entre 9 heures et 9 h 10 ! Pourquoi n’ontils pas attendu, sachant que les perturbations sur le réseau étaient connues ? » Ce soir, les candidats recalés d’office, regroupés en collectif, vont se réunir pour essayer d’obtenir de Xavier Darcos une solution. « Nous souhaiterions être autorisés à recomposer sur un sujet de remplacement, suggère Laurent Zimmermann, quitte à ajuster au besoin nos notes avec celles des candidats ayant concouru jeudi. » Repasser l’agrég l’année prochaine, pour Laurent, c’est tout simplement inenvisageable. Titulaire d’un Capes l’an dernier, il a obtenu un report de stage d’un an pour préparer cette fameuse agrégation. L’an prochain, il ne pourra plus en bénéficier et devra enseigner. S’il doit à nouveau passer le concours, il devra le faire tout en travaillant. « Cela réduit sérieusement les chances de l’avoir… » Pire : le programme étant renouvelé chaque année, tout ce qu’il a bûché cette année est « purement et simplement perdu ». Laure Pelé

PARIS, SAMEDI. Laurent Zimmermann et les autres candidats recalés d’office souhaitent recomposer sur un sujet de remplacement. (LP/OLIVIER LEJEUNE.)

Automobile

Vos droits

Voici la voiture anti-accident ! Madrid (Espagne) DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

L

A VOITURE idéale existe. Ou plutôt pourrait exister. La nouvelle Mercedes Classe E, commercialisée depuis quelques jours en France, n’est en effet pas loin de caresser le rêve de tout automobiliste : éviter l’accident. Bardée de systèmes électroniques, cette nouvelle berline haut de gamme est un vrai « big brother » sur roues qui surveille, analyse et réagit en fonction des réactions de son conducteur et des conditions de circulation environnantes pour éviter l’accident. I Elle s’arrête toute seule ! Régulateur de vitesse enclenché, la Classe E roule à vitesse constante mais, grâce à un radar dissimulé dans sa calandre, sait rester à distance. Le véhicule qui la précède ralentit… elle ralentit en même temps que lui, sans intervention du conducteur. Un obstacle survient… la voiture pile instantanément, 0,6 seconde avant l’impact, sans toutefois éviter le choc mais en réduisant largement les dégâts. « Technologi-

La nouvelle Mercedes Classe E. (DR.) quement, il est possible de faire stopper la voiture avant l’accident, mais nous préférons, pour des raisons légales, laisser le conducteur maître de sa conduite », explique Jürgen Seekircher, ingénieur en chef chargé des systèmes de détection de la Classe E. I Elle réveille les somnolents ! Au volant, après une demi-heure de conduite, une batterie de capteurs analyse en temps réel plus de 70 paramètres (mouvements du volant, accélérations...). Au moindre comportement erratique (comme celui produit par la somnolence au volant), elle affiche sur le tableau de bord l’image d’une petite tasse de

café fumant pour signaler qu’il est temps de faire une pause. I Elle voit tout, même la nuit ! Une autre caméra, implantée derrière le rétroviseur intérieur, scrute les panneaux de signalisation et détecte ceux, de forme ronde, de limitation de vitesse. L’information est reprise sur le tableau de bord. De nuit, c’est une caméra à infrarouge qui balaie la chaussée, au-delà de la portée des phares. Le conducteur peut, grâce à l’image reprise sur l’écran du GPS, être alerté de toute présence humaine ou animale bien avant que le danger n’entre dans le rayon de ses phares. I De la science-fiction… à la chère réalité ! Pour la grande majorité des conducteurs, compte tenu du prix de vente de l’engin, à partir de 45 000 " pour un modèle tout équipé, l’arsenal de la Classe E relève malheureusement de la science-fiction automobile. Il faudra attendre quelques années avant de voir ces technologies s’imposer sur des modèles de véhicules plus abordables. Patience donc. Aymeric Renou

EN BREF

쐍 Environnement

쐍 Santé

Alors que les quatre groupes de travail du Grenelle de la mer se réunissent ce matin, Greenpeace a réclamé hier « un véritable changement de cap en matière de gestion des activités marines ». L’association écologiste demande notamment que des « mesures d’urgence soient adoptées s’agissant des espèces menacées d’effondrement imminent comme le thon rouge, les espèces de grands fonds et les requins ».

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a annoncé ce weekend qu’elle travaillait sur les effets sanitaires des radiofréquences (téléphone mobile, wi-fi, télé mobile personnelle, etc.) en vue de rendre une expertise en septembre. Ce sujet brûlant fera aussi l’objet aujourd’hui d’une audition publique à l’Assemblée nationale et d’une table ronde le 23 avril au ministère de la Santé.

LUNDI 6 AVRIL 2009

EPUIS VENDREDI, le ministre de l’Education campe sur ses positions et rejette l’idée de faire repasser le conco urs. Une question d’équité, selon lui. « Ils n’y sont pour rien, je le sais, déclarait Xavier Darcos après le concours. Il est, hélas, impossible d’imaginer qu’on les ait acceptés au-delà de l’heure d’ouverture du concours. » Hier, au ministère, on évoquait la gêne qu’engendrerait durant les épreuves le non-respect de l’obligation de se présenter à l’heure, « la sérénité devant en effet régner dans les amphithéâtres de composition ». De même, le ministère estime « juridiquement impossible » de ne refaire composer que les retardataires « puisqu’il faudrait leur proposer un sujet différent et rompre le principe d’égalité de traitement ». « La seule solution serait donc de faire repasser les épreuves à tous les candidats », et cela, pour le moment, Xavier Darcos ne le souhaite pas et se déclarait, vendredi, « obligé de dire que nous ne pourrons pas trouver de solution qui soit favorable à ces quelques retardataires ». L.P.

D

MARIE-HELENE VOUS REPOND

Je ne veux plus entendre la tondeuse aux aurores J’ai un voisin qui tond sa pelouse très tôt le matin, parfois même le dimanche. N’existe-t-il pas une réglementation ? ALIX (EVREUX) I Les textes réglementaires rap-

pellent dans le Code de la santé publique qu’« aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme ». Contrevenir à ce principe est passible de sanctions. Souvent, des arrêtés municipaux ou préfectoraux viennent renforcer les règles nationales. Retenez que les activités bruyantes sont limitées aux ho-

raires suivants : entre 8 h 30 et 19 heures les jours ouvrables, de 9 heures à 12 heures et de 15 heures à 19 heures les samedis et de 10 heures à 12 heures les dimanches et jours fériés. Rappelez ces principes à votre voisin, éventuellement par lettre recommandée avec accusé de réception. Si cela ne suffit pas, faites constater par un représentant de l’ordre afin de saisir la justice. Sur Internet: www.bruit.fr.

Vous pouvez me joindre du lundi au vendredi en direct de 10 heures à 13 heures au 0.810.810.075 (prix d’appel local). Ou par mail : marie-helene@leparisien.fr; marie-helene@aujourdhuienfrance.com

PUBLICATIONS JUDICIAIRES

annonces@osp.fr T/ 01 49 04 01 85, F/ 01 43 33 51 36

Extrait des Minutes du Greffe de la Cour d’Appel de Paris Par arrêt de la 9ème chambre (section A) de la cour d’appel de Paris du 17 novembre 2008, CELIK Murat né le 1er avril 1975 à BAYBURT (TURQUIE) d’Ali CELIK et de DORSUN Ganime demeurant 71 route d’Arrabloy 45500 GIEN a été condamné à la peine de 8 mois d’emprisonnement avec sursis pour : SOUSTRACTION A L’ETABLISSEMENT OU AU PAIEMENT DE L’IMPOT: OMISSION DE DECLARATION - FRAUDE FISCALE, de 2002 à 2003, à Montreuil sous Bois, infraction prévue par l’article 1741 AL.1 du Code général des impôts et réprimée par les articles 1741 AL.1, AL.3,

AL.4, 1750 AL.1 du Code général des impôts, l’article 50 § I Loi 52-401 du 14/04/1952. OMISSION D’ECRITURE DANS UN DOCUMENT COMPTABLE : FRAUDE FISCALE, de 2002 à 2003, à Montreuil sous Bois, infraction prévue par l’article 1743 AL.1 1° du Code général des impôts, les articles L.123-12, L.12313, L.123-14 du code de commerce et réprimée par les articles 1743 AL.1, 1741 AL.1, AL.3, AL.4, 1750 AL.1 du Code général des impôts, l’article 50 § I Loi 52-401 du 14/04/1952. La cour a, en outre ordonné, aux frais du condamné : 1° la publication de cet arrêt, par extrait, dans le Journal Officiel de la République française et dans le Journal Le Parisien. 2° l’affichage de cet arrêt, par extrait pendant trois mois, aux frais du condamné, en mairie du contribuable. Pour extrait conforme délivré à Monsieur le Procureur général sur sa réquisition. Pour le Greffier en Chef.

15


LES SPORTS

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Le PSG s’accroche au Tous les concurrents des Parisiens avaient réussi des bons résultats lors de cette 30e journée. En disposant de Nice (2-1), le PSG reste collé au peloton de tête. Football LIGUE 1 PSG - Nice 2 - 1

«P

ARIS a deux joueurs de 1,95 m qui marquent, nous, on n’en a pas. C’est le genre de détail qui fait la différence. » Adepte de la formule qui fait mouche, Frédéric Antonetti résume ainsi la défaite de Nice (2-1) hier au Parc des Princes. Grâce à deux coups de tête de Guillaume Hoarau et Sammy Traoré (qui mesurent en fait tous les deux 1,92 m), le club de la capitale a évité un traquenard où il aurait pu abandonner une grosse partie de ses espoirs. Après deux lourdes défaites face à des concurrents directs (Marseille et Toulouse), il était vital de rebondir.

Sous les yeux de Louis Sarkozy, que son père n’a finalement pas accompagné, le PSG ne s’est pas montré étincelant mais a atteint son objectif. « On a fait ce qu’on devait faire, analyse simplement Paul Le Guen. Face à des attaquants rapides, on a concédé un minimum d’occasions. » Il se serait néanmoins bien passé de l’énorme bévue de Peguy Luyindula qui, en fin de première période, a vu sa passe en retrait devenir décisive pour le Niçois Loïc Rémy. « Je lui ai beaucoup parlé à la mi-temps, confie Le Guen. Je l’ai encouragé et je lui ai dit de ne pas recommencer… » En quittant la pelouse, par un geste des mains, l’attaquant international demandera pardon au public.

Heureusement pour lui, quelques minutes plus tôt, Traoré avait redonné l’avantage à son équipe qui se montrera ensuite incapable de se mettre à l’abri. « On souffre à tous les matchs mais on en gagne plus qu’on en perd, souligne Le Guen. On s’est mis en difficulté mais on a su réagir et tenir jusqu’au bout. »

« Il ne faut pas se contenter de ça » Ce matin, Paris, cinquième, reste toujours en course pour le titre. Cela lui permet de retrouver le moral et des ambitions avant d’aller défier Lille dimanche prochain. « Il y a une

échappée de Lyon, poursuit Le Guen, mais on reste dans le groupe des poursuivants et c’est déjà formidable, mais il ne faut pas se contenter de ça. » Cette victoire (la onzième de la saison au Parc) ne masque pas une prestation sans éclat. Pour cette équipe, sans profondeur de banc, toujours engagée en Coupe de l’UEFA, le rêve se limite pour l’heure à une place qualificative à la Ligue des champions. Dans les prochaines semaines, Makelele et ses collègues se mesureront à des clients beaucoup plus coriaces que Nice. La fin de saison promet d’être haletante, et Paris aura son mot à dire. Laurent Perrin

LA QUESTION A huit journées de la fin, y a-t-il déjà eu un si faible écart entre les cinq premiers de L 1 ? Après trente journées de L 1, seuls quatre points séparent le leader (Lyon, 59 pts) du cinquième (Paris, 55 pts). Il faut remonter à la saison 1975-76 pour retrouver un si faible écart au même stade de la compétition. La victoire valait alors 2 points. Nantes (44 pts) devançait SaintEtienne (43, qui sera sacré champion), Sochaux (42), Nice (41) et Reims (40).

LE MATCH PSG - NICE 2-1 (1-1) Spectateurs : environ 40 000. Arbitre : M. Auriac. Buts. PSG : Hoarau (20e), Traoré (52e). Nice : Rémy (36e). Avertissement. Rool (90e + 2). PSG : Landreau - Ceará, Mabiala, S. Traoré, Makonda - Makelele (cap.), Clément Giuly, Sessegnon (Pancrate, 78e), Luyindula (Chantôme, 66e) - Hoarau. Nice : Ospina - Coulibaly, Apam, Kanté, Rool - Echouafni (cap.), Hellebuyck - Faé (Mouloungui, 59e), M. Traoré (Ben Saada, 46e), Bamogo (Adeilson, 66e) - Rémy. LES BUTS 20e : passe en profondeur de Sessegnon pour Giuly qui pénètre dans la surface de réparation et frappe sur le gardien niçois. Alors qu’Ospina dévie le ballon dans les airs, Hoarau, à bout portant, place une tête victorieuse. 1-0 36e : grossière erreur de Luyindula. L’attaquant parisien effectue une passe en retrait pour Landreau sans avoir vu que Rémy se trouve encore dans la surface de réparation. L’attaquant niçois intercepte le ballon, évite la sortie du portier parisien et marque dans un but vide. 1-1. 52e : sur un corner de Sessegnon, Traoré, à la lutte avec Loïc Rémy au point de penalty, propulse de la tête le ballon au fond des filets. 2-1. FAIT DU MATCH e

88 : lancé en profondeur, Adeilson pénètre dans la surface de réparation parisienne puis s’effondre à la suite d’un contact avec Mabiala. L’arbitre laisse le jeu se poursuivre. Il aurait aussi pu siffler penalty… LE CHIFFRE

55

C’est le nombre de points du PSG après cette victoire contre Nice, soit le e 7 meilleur bilan de leur histoire. Mieux encore : à chaque fois que les Parisiens ont réussi à totaliser un minimum de 55 points après 30 journées disputées, ils sont montés sur le podium à l’issue de la saison.

Voir nos vidéos 16

PARC DES PRINCES (PARIS), HIER. Sammy Traoré (à droite) inscrit, d’un coup de tête rageur, le second but parisien.

(LP/GUY GIOS.)

LES JOUEURS

Le patron, c’est Makelele P

RIVÉ de quatre titulaires (Camara, Sakho, Armand et Rothen), Le Guen a aligné un milieu à cinq joueurs avec Giuly et Luyindula chargés de bloquer les couloirs pour soulager notamment le jeune Makonda, arrière gauche. De fait, Hoarau s’est retrouvé seul en attaque, ce qui ne l’a pas empêché d’inscrire son seizième but. I Landreau (5). Pas verni sur le but des Aiglons. Il sort bien dans les pieds de Rémy, mais le contre est favorable à l’attaquant niçois. Sauvé par son poteau en première mi-temps sur une tête d’Echouafni. Guère sollicité par la suite. I Ceará (6,5). Les quinze jours de repos l’ont requinqué. Il n’a rien lâché en défense et a apporté son écot en attaque. Auteur d’une superbe roulette en deuxième période. Quand il joue comme ça, le Brésilien est ébouriffant. I Mabiala (5,5). Chahuté par Rémy en début de match, il s’est repris par la suite. Ne peut rien sur le but niçois. En progrès par rapport à Toulouse. I Traoré (6,5). Il répond toujours présent. Une bonne intervention d’entrée pour suppléer Ma-

biala. Puis, il s’envole pour inscrire le deuxième but de la tête sur corner. Beaucoup mieux qu’une doublure. I Makonda (5,5). Pour sa première titularisation en L 1, il s’est attaché à défendre en soignant son placement. On l’a senti désireux de prendre son couloir sans vraiment oser. Sûrement la peur de mal faire. I Makelele (7). Il a taclé, récupéré, relancé. Hier, c’était lui le patron du milieu. Une telle débauche d’énergie engendre quelques déchets mais comment lui en vouloir. I Clément (5). Depuis quelques matchs, on le sent inhibé. Il n’a pas son rendement habituel, notamment sur le plan offensif. Cependant, il a toujours eu un œil sur Makonda pour lui prêter mainforte. Au cas où. I Giuly (5,5). Lui qui n’aime pas ça a multiplié les replis défensifs avec efficacité. Sa frappe puissante amène le premier but d’Hoarau. Très en jambes, même s’il perd un face-à-face (79e). I Sessegnon (7). Dans un rôle axial qu’il affectionne, il a une fois de plus été celui qui a permis

de débloquer la situation sur les deux buts parisiens. Beaucoup moins nerveux qu’avant la trêve. Remplacé par Pancrate (78e). I Luyindula (3,5). Ses deux matchs en Bleu lui ont plombé les crampons. Souvent en retard, il est de surcroît l’auteur d’une énorme bourde sur le but de Rémy. A sa décharge, il n’a pas joué à son poste habituel. Remplacé par Chantôme (66e). I Hoarau (6,5). Bien placé pour récupérer la balle relâchée par Ospina, il a encore montré qu’il est un redoutable chasseur de buts. Egalement très précieux en pivot, où sa technique hors pair lui permet de servir idéalement Giuly en fin de match. Aurait pu plier le match sur une reprise de volée au-dessus des buts. I A Nice, le but de Rémy est mérité tant le jeune attaquant s’est démené pour déstabiliser la défense parisienne. I L’arbitre, M. Auriac (6), aurait pu siffler un penalty pour Paris et un autre pour Nice. Pour le reste, il a arbitré avec justesse. Frédéric Gouaillard LUNDI 6 AVRIL 2009


LES SPORTS

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

bon wagon

LIGUE 1/30 e JOURNEE

« Le titre, ce sera compliqué » LUDOVIC GIULY, attaquant parisien

I LE CLASSEMENT DES BUTEURS. 18 buts : Gignac (Toulouse). 16 buts : Hoarau (PSG). 14 buts : Benzema (Lyon)... I LA PROCHAINE JOURNEE (31e). Samedi 11 avril, 19 heures : Le Mans - Sochaux, Nice - Lorient, Toulouse - Nantes, Auxerre - Bordeaux, Nancy - Valenciennes, Le Havre - Caen. 21 heures : Rennes - Saint-Etienne (Orange Sport). Dimanche 12 avril, 17 heures : Marseille - Grenoble. 18 h 45 : Lille - PSG. 21 heures : Lyon - Monaco (Canal +).

L

’ŒIL RIEUR, un brin soulagé, le Parisien évoque la victoire contre Nice et les objectifs du PSG en cette fin de saison. La victoire était indispensable pour continuer à espérer… I Ludovic Giuly. Après nos deux revers, nous nous devions de réagir. Nous n’avons pas produit un super beau jeu. Mais nous avons été irréprochables dans l’engagement. Nous avons tous fait des efforts, y compris les attaquants et nous avons retrouvé la rigueur défensive perdue contre Marseille (défaite 3-1) et à Toulouse (défaite 4-1). Avec une défense remaniée, ce n’était pas acquis d’avance. Aviez-vous des craintes ? Aucune. Je suis heureux que les jeunes aient tenu le coup. Mais je n’en doutais pas. Après les résultats de la veille, nous savions qu’il nous fallait les trois points. La mission a été accomplie. On reste dans le peloton de tête et on a même gagné une place sur Toulouse !

CLASSEMENT Pts J. G. N. P. p. c. Diff. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Lyon Marseille Bordeaux Lille Paris-SG Toulouse Rennes Nice Lorient Auxerre Valenciennes Monaco Grenoble Sochaux Le Mans Nancy Nantes St-Etienne Caen Le Havre

59 58 56 55 55 53 48 41 38 37 36 36 35 32 32 30 30 29 28 21

30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30

17 16 16 15 17 14 11 11 9 10 8 9 8 7 8 7 7 8 5 6

8 10 8 10 4 11 15 8 11 7 12 9 11 11 8 9 9 5 13 3

5 4 6 5 9 5 4 11 10 13 10 12 11 12 14 14 14 17 12 21

41 48 48 43 43 37 32 34 37 25 28 34 20 33 34 27 26 27 32 24

22 26 29 29 33 21 22 33 34 29 29 36 29 38 44 39 42 46 38 54

19 22 19 14 10 16 10 1 3 -4 -1 -2 -9 -5 -10 -12 -16 -19 -6 -30

Sochaux - Rennes 3-0

Les Sochaliens rebondissent I Le fait marquant. Après huit

minutes de jeu, Pagis rate un but immanquable, pourtant offert sur un plateau par Gyan. Seul au premier poteau, l’ancien Sochalien tire audessus de la cage de Richert qui n’en espérait pas autant. Le Rennais n’a plus trouvé le chemin des buts depuis un doublé le 8 novembre dernier (13e journée). A la mi-temps, il est sorti par un Lacombe déjà bien embarrassé par l’absence de Briand jusqu’à la fin de saison. I L’homme du match. Véritable poison dans la défense rennaise, Mevlut Erding n’a cessé de tenter à l’image de son but (38e). Sur le flanc gauche, le Turc se joue de Fanni et Hansson et, aux abords de la surface, trompe Douchez en plaçant le bal-

« Hoarau avait besoin de marquer » Les buts ont été marqués de la tête par les deux plus grands joueurs de l’effectif. Leur enviez-vous leur taille ? Ils ont de la chance d’être grands. Pour moi, c’est plus compliqué (rires). Je suis content pour Guillaume Hoarau. Il avait besoin de marquer pour rester au contact de Gignac. Quant à Sammy Traoré, il n’est pas vraiment adroit devant le but avec les pieds (rires). Alors, il essaie de faire ce qu’il peut de la tête. Blague à part, c’est un atout d’avoir des joueurs comme eux. Il reste huit journées. Le PSG joue-t-il le titre ? Le titre, ce sera compliqué. Mais nous allons essayer d’aller le plus haut possible ! Pour prétendre à quelque chose, nous devons faire le plein de points à domicile et aller chercher une ou deux victoires à l’extérieur. Notre objectif, c’est de finir dans les premiers. La semaine dernière, vous avez interpellé

Hier PSG - Nice....................................................2-1 Sochaux - Rennes ................................3-0 Saint-Etienne - Marseille .................0-3 Samedi Le Mans - Lyon ..........................................1-3 Bordeaux - Nancy ...................................1-0 Nantes - Lille.................................................0-2 Valenciennes - Auxerre .......................2-0 Monaco - Le Havre ................................0-1 Grenoble - Lorient ..................................1-3 Caen - Toulouse .......................................0-0

lon entre ses jambes. Son neuvième but cette saison offre une bouffée d’air aux Lionceaux, 14es, qui n’ont jamais pointé aussi haut depuis la première journée. SOCHAUX - RENNES 3-0 (2-0) Spectateurs : 16 604. Arbitre : M. Buquet. Buts : Boudebouz (36e s.p.), Erding (38e), Sverkos (87e). Avertissements. Sochaux : Faty (73e) ; Rennes : M’Bia (35e). Sochaux : Richert (cap.) ; Faty, Perquis, Afolabi, Mikari (Martin, 46e) ; Boudebouz, Pitau, Carlao, Dalmat ; Maurice-Belay (Jokic, 46e), Erding (82e, Sverkos). Rennes : Douchez ; Fanni, Hansson (cap.), Aubey, Bocanegra (Esteban, 62e) ; M’Bia (Danzé, 72e), Lemoine ; Leroy, Pagis (Sow, 46e), Thomert ; Gyan.

PARC DES PRINCES (PARIS), HIER. Ludovic Giuly félicite Guillaume Hoarau, auteur du premier but parisien. (LP/OLIVIER LEJEUNE.) votre président sur la situation floue de l’organigramme du club. Avez-vous eu plus d’explications ?

Je voulais simplement savoir où on allait. J’en ai discuté avec lui, j’ai eu des réponses. Mais cela reste entre lui et moi. Propos recueillis par Sylvie De Macedo

PSG EXPRESS I Hier. Victoire contre Nice (2-1). I Aujourd’hui. Décrassage à 10 heures

au camp des Loges. I Infirmerie. Armand (entorse genou), Sakho (convalescent). I Rendez-vous. PSG - Dynamo Kiev (Ukr), quart de finale aller de la Coupe de l’UEFA, jeudi 9 avril, à 20 h 45, au Parc des Princes (M 6). I Sammy Traoré a ressenti une dou-

leur au niveau des adducteurs à l’issue du match. Son état n’est pas inquiétant mais il fera un point avec le staff médical ce matin. I Eliminé de la Gambardella. Les 18 ans Parisiens se sont inclinés à Lyon (3-2), hier, en quarts de finale de la Coupe Gambardella. Le but de la victoire lyonnaise a été inscrit dans le temps additionnel par le prometteur Yannis Tafer (18 ans, 3 matchs en L 1).

Pourquoi Paris a le droit de rêver

Q

UE PEUT-ON attendre de cette équipe du PSG lors des huit dernières journées du championnat ? La victoire étriquée face à Nice a livré quelques indices. Pour la troisième fois cette saison, le PSG a su s’éviter les affres d’une troisième défaite consécutive. Ce n’est pas une mince performance au regard des quatre absents qui grevaient le potentiel parisien. Certes, tout n’a pas été parfait. Mais ce succès a le mérite de mettre en exergue la solidarité et la capacité de réaction du groupe. « On se devait de réagir. C’est ce qu’on a fait, pas brillamment, mais avec courage et envie », constate Sammy Traoré. La trêve semble avoir produit ses LUNDI 6 AVRIL 2009

effets bénéfiques en permettant à certains de recharger les batteries. Un joueur comme Ceará paraît avoir été remis en selle. Grâce à cette combinaison de facteurs, Paris a su éviter hier le match piège et ne pas hypothéquer son avenir en championnat. « Cette victoire va nous permettre de rêver encore plus pour la suite », lâche Claude Makelele.

Le retour de Camara et Rothen Désormais, le PSG va progressivement récupérer certains titulaires à commencer par Camara et Rothen dès jeudi soir pour la réception du Dynamo de Kiev en Coupe de l’UEFA. Pour les blessés, Sakho et

Armand, Paul Le Guen se veut plus prudent. Il refuse de fixer un calendrier. « J’ai l’espoir de les récupérer le plus vite possible car on a un programme chargé », explique le coach parisien qui a enregistré, hier, le retour dans le groupe du stoppeur Grégory Bourillon. En ces temps de vaches maigres en défense, la nouvelle n’est pas à négliger. Les partenaires de Makelele s’offrent donc le droit de rêver... mais pas trop fort. Car en 2009, le PSG s’impose face aux équipes faibles ou moyennes, mais s’effondre face aux gros. Une tendance qu’il faudra inverser dès dimanche à Lille. Et là, le courage et l’envie ne suffiront pas. F.G.

STADE BONAL (SOCHAUX), HIER. Mevlut Erding (à droite) a inscrit face à Rennes son 9e but de la saison. (PHOTOPQR/« L’ALSACE »/LIONEL VADAM.)

EN BREF

쐍 Football Le Dynamo Kiev, futur adversaire du PSG en quarts de finale de la Coupe de l’UEFA, s’est imposé hier sur la pelouse du Metalurg Donetsk (2-0) et conforte sa deuxième place dans le championnat ukrai-

nien. De son côté, le Chakhtar Donetsk, qui rencontrera Marseille, s’est incliné à Zaporizhya (1-0). Cent trois hooligans polonais ont été interpellés par la police, hier, après avoir attaqué un train transportant des supporteurs se rendant à un match de championnat.

* 17


LES SPORTS * Football, Ligue 1/Saint-Etienne - Marseille 0-3

LIGUE 2/ 30 e JOURNEE Hier ! Metz - Brest ............................................ 1-0 But : P. Cissé (8e) ! Strasbourg - AC Ajaccio ............... 3-1 Buts. Bezzaz (4e), Cohade (27e s.p.), J. Fanchone (82e) pour Strasbourg; Medjani (54e) pour Ajaccio. Vendredi Bastia - Châteauroux ............................ 2-1 Boulogne-sur-Mer - Nîmes ............. 2-0 Dijon - Sedan ............................................. 1-0 Guingamp - Troyes ................................ 0-0 Montpellier - Clermont ...................... 2-1 Reims - Vannes ......................................... 3-1 Tours - Angers ............................................ 3-1 Aujourd’hui, 20 h 30 Amiens - Lens (Eurosport) CLASSEMENT Pts J. G. N. P. p. c. Diff. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20

Strasbourg Metz Lens Montpellier Boulogne Angers Tours Vannes Sedan Dijon Bastia Guingamp Ajaccio Clermont Foot Troyes Amiens Brest Châteauroux Reims Nimes

55 55 54 50 48 46 46 43 42 39 39 38 36 34 33 32 32 30 29 27

30 30 29 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 30 29 29 30 29 30

15 16 16 14 14 12 13 12 11 10 11 8 9 8 8 7 9 7 6 6

10 7 6 8 6 10 7 7 9 9 6 14 9 10 9 11 5 9 11 9

5 7 7 8 10 8 10 11 10 11 13 8 12 12 13 11 15 14 12 15

48 42 37 52 35 40 42 25 31 32 31 30 39 34 32 26 31 27 36 23

32 28 27 30 29 32 38 31 32 38 38 26 47 42 37 29 36 36 44 41

16 14 10 22 6 8 4 -6 -1 -6 -7 4 -8 -8 -5 -3 -5 -9 -8 -18

Marseille a un appétit de lion

P

OUR LES STÉPHANOIS et les Marseillais, l’histoire était limpide au crépuscule de cette 30e journée. Les résultats ayant déroulé un scénario implacable, l’unique solution pour y voir plus clair était de gagner. Une victoire et les Forésiens pouvaient s’extirper de la zone rouge pour rebondir à la 15e place. Un succès et les Olympiens récupéraient leur rang de dauphins de Lyon.Mais entre la volonté de vaincre et la peur de craquer, la frontière est toujours ténue. D’où une première période crispante avec quelques éclairs ici ou là. Comme cette « Van Basten » de Mirallas, un centre-tir foudroyant détourné par Mandanda (5e), ou cet arrêt réflexe de Janot devant Brandao (13e) avant une tête à bout portant de Niang dévissée sur un corner (33e). Eric Gerets comprend alors qu’il faut un zeste de folie pour faire sauter le verrou. L’entraîneur de l’OM lance Ben Arfa, son génial chien fou. On ne sait pas s’il y a un rapport avec le coaching de Gerets, mais ce match gagne vite en intensité. A une frappe vicieuse de Valbuena sur Janot (46e) ré-

pond un lob raté de Gomis (51e). Mais l’étincelle va finir par jaillir, à l’image de duels XXL entre Bayal et Brandao. Trop nerveux, le massif défenseur sénégalais asticote les chevilles de l’attaquant de l’OM. Le coup franc qui suit débouche sur un penalty consécutif à un stupide tirage de maillot de Mirallas sur Niang qui rend muet le peuple vert en prenant Janot à contre-pied (60e, 1-0).

main, savoure Gerets. On aurait pu marquer encore d’autres buts. C’est bien payé pour SaintEtienne. » Lorik Cana abonde dans le même sens : « On sait mieux gérer les matchs. On va jouer à fond jusqu’au bout car on a envie d’être premiers. Oui, nous sommes prétendants au titre. » Cet OMlà fait peur actuellement. A Lyon aussi sûrement.

Le mental stéphanois atteint

I Dix supporteurs étaient en garde à vue

La route est désormais libre pour la meilleure équipe de L 1 à l’extérieur (NDLR : 30 points engrangés sur 45 possibles avec la victoire d’hier) au potentiel offensif toujours aussi impressionnant. C’est même une autoroute qui s’ouvre pour les partenaires de Lorik Cana, tant les Stéphanois d’Alain Perrin affichent un mental trop indigent pour espérer rester en L 1. De match, il n’y en a plus quand Benoît Cheyrou dépose le ballon sur la tête de Brandao (74e, 2-0). Et que dire de ce troisième but inscrit de la tête par Niang devant un Janot abandonné par les siens (76e, 3-0) ? « On est mal parti, mais on a fini par prendre le match en

SAINT-ETIENNE - MARSEILLE 0-3 (0-0) Spectateurs : 35 000 environ. Arbitre : M. Kalt. Buts : Niang (60e s.P, 76e), Brandao (74e). Avertissements. Saint-Etienne : Bayal (60e), Landrin (62e) ; Marseille : Ben Arfa (77e). Saint-Etienne : Janot - Andreu, Bayal, Tavlaridis, Varrault Grax (Dernis, 70e), Machado (Monsoreau, 78e), Landrin, Mirallas - Ilan (cap.), Gomis (Rivière, 79e). Marseille : Mandanda - Mears, Civelli, Hilton, Taiwo - Cana (cap.), Be. Cheyrou - Koné (Ben Arfa, 46e), Valbuena (MBami, 71e), Niang (Samassa, 86e) - Brandao.

Farid Zouaoui

cette nuit : sept Marseillais pour usage de fumigènes dans les tribunes et trois Stéphanois pour des jets de projectiles à l’extérieur du stade.

I LA PROCHAINE JOURNEE (31e). Ven-

dredi 10 avril, 20 heures : AC Ajaccio Tours, Brest - Dijon, Châteauroux - Reims, Clermont - Boulogne-sur-Mer, Troyes Amiens, Sedan - Bastia. 20 h 30 : Angers Guingamp, Nîmes - Montpellier, Vannes Metz. Lundi 13 avril, 20 h 30 : Lens Strasbourg (Eurosport).

V E S T I A I R E S ៑ Domenech s’invite à Villarreal Raymond Domenech sera demain soir au stade El Madrigal de Villarreal pour y assister au quart de finale aller de Ligue des champions entre le club espagnol et Arsenal. Le sélectionneur a en effet fait parvenir un fax au club ibère demandant deux places en tribune présidentielle. Le patron des Bleus, dont les relations avec Robert Pires, le milieu de terrain français du sous-marin jaune sont plus qu’orageuses, se rendra ainsi pour la première fois dans l’antre de celui qu’il n’a plus sélectionné depuis 2004. S’il va pouvoir aussi observer les internationaux des Gunners (Gallas, Clichy, Sagna, Diaby, Silvestre et Nasri), il pourra surtout profiter du soleil espagnol et de la mer. Peut-être en profitera-t-il même avec Estelle pour s’octroyer quelques jours de farniente ?

EN BREF

쐍 Football L’équipe féminine de l’OL a été éliminée en demi-finale de la Coupe de l’UEFA, après sa défaite, hier, en Allemagne, sur la pelouse du FCR Duisbourg (3-1). A l’aller, l’OL avait concédé le nul à domicile à Gerland (1-1).

18

STADE GEOFFROY-GUICHARD (SAINT-ETIENNE), HIER SOIR. Brandao (à droite, ici aux prises avec le défenseur stéphanois Varrault) et les Marseillais restent dauphins de Lyon après leur écrasante victoire dans le Chaudron. (AFP/THIERRY ZOCCOLAN.)

LES CHAMPIONNATS EUROPEENS ALLEMAGNE/26 eJOURNEE I HIER : Cologne - Leverkusen 0-2 ; Brême

- Hanovre 4-1 ; Karlsruhe - M’Gladbach 0-0. SAMEDI : Wolfsburg - Bayern 5-1 ; Berlin Dortmund 1-3 ; Francfort - Cottbus 2-1 ; Hambourg - Hoffenheim 1-0 ; Bochum Stuttgart 1-2. VENDREDI : Bielefeld - Schalke 0-2. I CLASSEMENT : 1. Wolfsburg, 51 pts(+ 26) ; 2. Hambourg, 51 (+ 4) ; 3. Berlin, 49 ; 4. Bayern, 48 ; 5. Stuttgart, 45 ; 6. Hoffenheim, 44 ; 7. Leverkusen, 41 ; 8. Schalke, 40 (+ 9), 9. Dortmund, 40 (+ 8) ; 10. Brême, 35 ; 11. Cologne, 32 ; 12. Francfort, 29 ; 13. Hanovre, 26 ; 14. Bochum, 25 ; 15. Bielefeld, 24 ; 16. M’Gladbach, 23 ; 17. Cottbus, 20 ; 18. Karlsruhe, 18.

ANGLETERRE/31 e JOURNEE I HIER : Everton - Wigan 4-0 ; Manchester

Utd - Aston Villa 3-2. SAMEDI : Blackburn - Tottenham 2-1 ; Ar-

senal - Manchester City 2-0 ; Bolton Middlesbrough 4-1 ; Hull - Portsmouth 0-0 ; Newcastle - Chelsea 0-2 (but de MALOUDA) ; West Bromwich - Stoke 0-2 ; West Ham - Sunderland 2-0 ; Fulham - Liverpool 0-1. I CLASSEMENT : 1. Manchester Utd, 68 points ; 2. Liverpool, 67 ; 3. Chelsea, 64 ; 4. Arsenal, 58 ; 5. Aston Villa, 52 ; 6. Everton, 51 ; 7. West Ham, 44 (+ 2) ; 8. Wigan, 41 ; 9. Fulham, 40 ; 10. Manchester City, 38 (+ 9) ; 11. Tottenham, 38 (+ 2) ; 12. Bolton, 37 ; 13. Stoke, 35 (- 16) ; 14. Blackburn, 34 ; 15. Hull City, 34 ; 16. Portsmouth, 33 (- 14) ; 17. Sunderland, 32 (- 12) ; 18. Newcastle, 29 ; 19. Middlesbrough, 27 ; 20. West Bromwich, 24.

ESPAGNE/29 e JOURNEE I HIER : Atletico Madrid - Osasuna 2-4 ;

Espanyol - La Corogne 3-1 ; Valence - Getafe 4-1 ; Gijon - Santander 0-2. SAMEDI : Huelva - FC Séville 0-1 ; Valladolid - FC Barcelone 0-1 ; Almeria - Villarreal

3-0 ; Bilbao - Majorque 2-1 ; Betis - Numancia 3-3 ; Malaga - Real Madrid 0-0. I CLASSEMENT : 1. FC Barcelone, 72 points ; 2. Real Madrid, 66 ; 3. FC Séville, 57 ; 4. Villarreal, 48 ; 5. Valence, 46 ; 6. Atletico Madrid, 43 (+ 11) ; 7. Malaga, 43 (- 2) ; 8. La Corogne, 43 (-2) ; 9. Valladolid, 39 ; 10. Santander, 36 ; 11. Almeria, 34 (- 10) ; 12. Gijon, 33 (- 25) ; 13. Majorque, 33 ; 14. Osasuna, 32 (- 3) ; 15. Bilbao, 32 (- 11) ; 16. Betis, 31 (- 6) ; 17. Getafe, 31 (- 7) ; 18. Huelva, 30 (- 13) ; 19. Numancia, 27 ; 20. Espanyol, 25.

ITALIE/30 e JOURNEE I HIER : Atalanta - Fiorentina 1-2 ; Cagliari

- Catane 1-0 ; Juventus - Chievo 3-3 ; Palerme - Torino 1-0 ; Reggina - Genoa 0-1 ; AS Rome - Bologne 2-1 ; Sampdoria Naples 2-2 ; Sienne - Lazio 2-0 ; Udinese Inter 0-1 ; AC Milan - Lecce 2-0. I CLASSEMENT : 1. Inter, 72 points ; 2. Juventus, 63 ; 3. AC Milan, 58 ; 4. Genoa, 54 ; 5. Fiorentina, 49 ; 6. AS Rome, 49 ; 7. Ca-

gliari, 45 (+ 6) ; 8. Palerme, 45 (+ 2) ; 9. Lazio, 41 ; 10. Atalanta, 40 ; 11. Naples, 38 (0) ; 12. Sampdoria, 37 (- 5) ; 13. Catane, 37 (- 5) ; 14. Udinese, 36 ; 15. Sienne, 34 ; 16. Chievo, 31 ; 17. Bologne, 26 ; 18. Torino, 24 (- 20) ; 19. Lecce, 24 (- 24) ; 20. Reggina, 20.

PORTUGAL/23 e JOURNEE I VENDREDI : Coimbra - Belenenses 1-0.

SAMEDI : Guimaraes - FC Porto 1-3. HIER : Setubal - Braga 0-3 ; Maritimo - Trofense 1-1 ; Naval - Paços Ferreira 0-0 ; Leixoes Sporting 0-1 ; Amadora - Benfica 1-2. AUJOURD’HUI : Rio Ave - Madeira. I CLASSEMENT : 1. FC Porto, 51 points ; 2. Sporting, 47 ; 3. Benfica, 46 ; 4. Braga, 40 ; 5. Madère, 36 ; 6. Leixoes, 35 ; 7. Funchal, 35 ; 8. Guimaraes, 30 ; 9. Coimbra, 28 ; 10. Amadora, 27 ; 11. Naval, 24 ; 12. Paços Ferreira, 23 (- 7) ; 13. Setubal, 22 (- 14) ; 14. Trofense, 19 ; 15. Rio Ave, 17 (- 14) ; 16. Belenenses, 17 (- 16). LUNDI 6 AVRIL 2009


www.peugeotwebstore.com

Peugeot 308 Confort Pack HDi 90 5 portes

15490 €

*

Soit 5 060 € d’avantage client 3 360 e de remise + 700 e de bonus écologique + 1000 e de prime à la casse Peugeot

* Avantage client composé d’une remise de 3 360 € sur le tarif 09B applicable au 30 mars 2009, du bonus écologique de 700 € et de la prime à la casse Peugeot de 1000 € pour la reprise d’un véhicule de 8 à 10 ans destiné à la casse et l’achat d’un véhicule émettant moins de 160 g de CO2/km. Offre réservée aux particuliers, valable du 1er au 30 avril pour toute commande d’une 308 Confort Pack 1,6L HDi 90ch 5 portes neuve, hors option, dont la livraison est prévue au plus tard le 30 juin 2009. Consommation mixte (en l/100 km) : 4,5**. Émissions de CO2 (en g/km) : 120**. **Avec pneumatiques à économie d’énergie.

Tous les jours une nouvelle offre.

LUNDI 6 AVRIL 2009

19


20

LUNDI 6 AVRIL 2009


LES SPORTS Athlétisme/Marathon de Paris

Les records tombent à Paris D

IMANCHE : 6 h 30, le Fouquet’s, sur les Champs-Elysées. Le boxeur Jean-Marc Mormeck, le spécialiste de 400 m Marc Raquil et quelques personnalités du petit écran se rassemblent à l’invitation de l’association Mécénat cardiaque. L’objectif : récolter des fonds afin d’opérer des enfants malades à l’occasion du Marathon de Paris. Pourtant, la police intervient. Une Ford fiesta est en stationnement gênant, à 10 m du départ. Pas de chance pour les deux individus, endormis après une nuit bien arrosée. La voiture est saisie et les deux hommes rentrent à pied en titubant. Les deux fêtards n’auront rien vu du spectacle : à deux pas d’eux, les 32 000 coureurs du Marathon de Paris trépignent à l’annonce du départ. Il faudra plus d’un quart d’heure pour que le long serpentin de coureurs se déroule complètement. Un véritable succès populaire. Cette 33e édition du Marathon de Paris signe un nouveau record de participation (ils n’étaient que… 30 688 en 2006). Un joli coup pour les organisateurs. Mais les coureurs sont aussi à féliciter, surtout les sept premiers qui ont avalé les 42,195 km en moins de 2 h 7’31’’. « Du jamais-vu à Paris », se réjouit Joël Lainé, le directeur de l’épreuve parisienne. « On a fait mieux qu’à Londres, surenchérit René Auguin, le directeur sportif du Marathon. Un record mondial. Malgré un budget en légère baisse, les athlètes invités ont montré leur sérieux. »

Une course dense En 2 h 5’47’’, le Kényan Vincent Kipruto, 22 ans, a pulvérisé le record de l’épreuve (auparavant détenu par son compatriote Mike Rotich, en 2 h 6’33’’ en 2003). Il s’est même rapproché à 18’’ de l’Ethiopien Hailé Gebreselassie, en établissant la deuxième performance mondiale de l’année. Une course où la densité n’a jamais été aussi forte. Ils étaient encore 17 coureurs à 10 km de l’arrivée dans le bois de Boulogne. Cette densité a servi la performance des Français. James Theuri termine premier Tricolore en 2 h 10’39’’, améliorant de plus de deux minutes son record personnel. Les honneurs vont à la Française Christelle Daunay, 3e chez les féminines, en 2 h 25’43, pulvérisant le record de France détenu… par ellemême, en 2 h 28’24’’ depuis le Mondial d’Osaka en 2007. Vraiment une matinée inoubliable. Jean-Claude Derniaux

CHAMPS-ELYSEES (PARIS VIIIe), HIER MATIN. Le Marathon de Paris a battu son record de participants avec 32 000 coureurs. (AP/THIBAULT CAMUS.)

Les sacrifices payants de Christelle Daunay NE FOIS FRANCHIE la ligne d’arrivée, la Marseillaise Christelle Daunay se jette dans les bras de son compagnon, Frédéric Bouvier, qui l’a accompagnée tout au long des 42,195 km. Le couple savoure déjà le nouveau record de France que Christelle vient d’améliorer, en 2 h 25’44’’. Une marque pulvérisée de 2’18’’. « On s’attendait à le battre, indique la marathonienne de 34 ans. Je prouve que je réponds présent à chaque sortie. » Championne de France de cross à Aix-les-Bains le 15 mars, elle avait terminé deuxième au semi-marathon de Rome, quinze jours plus tôt. « Mais je n’ai pas prévu de faire le Mondial à Berlin, persiste-t-elle. J’ai besoin de récupérer. » Elle se rendra donc en Crète, dès la fin du mois, avant de s’attaquer au record de France du 10 000 m. « Il est à sa portée, souligne Cédric Thomas, son entraîneur, en pleurs à l’arrivée. L’émotion est grande. Il faut se rendre compte des sacrifices effectués. » Pour se consacrer à la course à pied, Christelle Daunay a même abandonné son métier de kinésithérapeute. « Elle est aidée par son club, son sponsor et un peu la Fédération, dévoile Frédéric Bouvier, mais cela ne va pas loin. Heureusement que je travaille. » Moniteur de sport à la garde républicaine, il sera de garde devant le Sénat dès ce matin. J.-C.D.

U

AVENUE FOCH (PARIS XVIe), HIER. Le Kényan Vincent Kipruto franchit le premier la ligne d’arrivée. (REUTERS/G. FUENTES.)

LES RESULTATS HOMMES 1. Kipruto (Ken), les 42,195 km en 2 h 5’44’’ ; 2. Worku (Eth), 2 h 6’14’’ ; 3. Kiyeng (Ken), 2 h 6’26’’ ; 4. Adhane (Ethiope), 2 h 6’30’’ ;… 14. THEURI, 2 h 10’39’’ ; … 23. EL HIMER, 2 h 16’39’’...

FEMMES 1. Bayisa (Eth), 2 h 24’41’’ ; 2. Mergia (Eth), 2 h 25’2’’ ; 3. DAUNAY, 2 h 25’44’’...

AVENUE FOCH (PARIS XVIe), HIER. Christelle Daunay se jette dans les bras de son compagnon. Elle vient de battre son propre record de France. (LP/J.-C.D.)

Le classement complet et nos vidéos sur notre site

SUR LA LIGNE D’ARRIVEE AVENUE FOCH (PARIS XVIe), HIER, 12 H 30. Thierry Joly, 43 ans, demeurant à Abondant (Eure-et-Loir) n’est pas du genre à rester inactif. Cet agent de sécurité la nuit, qui n’a pu « exercer (sa) profession de styliste de mode », s’occupe de ses trois enfants — de 10 ans, 5 ans, et 11 mois — la journée. Crédité de 3 h 48’ pour sa deuxième participation, il avoue étonnamment à l’arrivée « manquer d’entraînement et de sommeil ». (LP/J.-C. DERNIAUX.)

LUNDI 6 AVRIL 2009

13 H 30. Cécile Bertin, 38 ans, vient de boucler, en moins de 4 h 30, son septième marathon en 80 jours. « Ce défi me tenait à cœur », explique la Bretonne, mère de deux enfants, qui a commencé son parcours à la Jules-Verne à Orlando (Etats-Unis) à la mi-janvier avant d’enchaîner avec Marrakech (Maroc), Tahiti, le Chili, l’Antarctique, Tokyo — « le moins sympa » — et Paris — « le plus beau de tous ». (LP/J.-C. DERNIAUX.)

14 HEURES. Johanna, 32 ans, entourée de ses deux copines Marie (à droite) et Sandrine, pleure à l’arrivée de son premier marathon. « J’ai perdu mon bébé de 10 mois, sanglote-t-elle. Il fallait que je trouve quelque chose pour me reconstruire. Il fallait que je me vide. » Soutenue par toute une équipe d’anciennes volleyeuses de Narbonne, Johanna n’a pas trop souffert. « Je n’ai pas vu le temps passer », s’étonne-t-elle. (LP/J.-C. DERNIAUX.)

21


LES SPORTS Formule 1/Grand Prix de Malaisie Rugby, Top 14/Le rendez-vous du lundi

Stade Français

Button dans la confusion

McKenzie isolé

UR LE CIRCUIT de Sepang, hier, Jenson Button a remporté son deuxième Grand Prix de rang et a conforté son avance au Championnat du monde, confirmant la supériorité de sa BrawnGP, à l’issue d’une course interrompue avant son terme. A la suite d’une violente averse, la direction de course a en effet préféré déployer le drapeau rouge peu après la mi-parcours. « Les conditions étaient dantesques », confie le Britannique, qui ne marque que la moitié des points alloués au vainqueur car il n’a pas bouclé 75 % de la distance requise. Button aura tout de même dû attendre presque une heure avant de se savoir vainqueur. Moteurs éteints, immobilisés sur la piste, équipes et pilotes ont alors offert le spectacle effarant d’une tribu désordonnée, prise au piège de contrats commerciaux impliquant la poursuite du direct à la télévision, coûte que coûte.

S

Un suspense inutile Le Grand Prix de Malaisie, finalement, a peut-être démontré l’incapacité de la Fédération internationale à diriger un sport devenu trop gros pour elle. Engluée dans un scandale technique impliquant des monoplaces dont elle ne peut valider la conformité technique depuis plus de deux mois, piégée par Lewis Hamilton à

Melbourne et obligée de modifier deux fois le classement de la première course de la saison, la FIA a entretenu un suspense inutile autant qu’artificiel en Malaisie. Pis, ses représentants ont attendu la dernière seconde pour afficher le classement final, Timo Glock (Toyota) terminant derrière Nick Heidfeld (BMW-Sauber). Les deux récentes victoires de Jenson Button, quant à elles, ne seront validées que le 14 avril, lorsque le tribunal d’appel de la FIA donnera un avis définitif sur la conformité des BrawnGP, des Toyota et des Williams. Stéphane Samson

Le fait marquant

Brive lâche prise

Toulouse en demi-finale Grâce à la défaite de Bayonne contre Biarritz (15-19) samedi soir, le Stade toulousain est le premier club à officiellement poinçonner son billet pour les demi-finales. Avec 79 points au classement à quatre journées de la fin de la phase régulière, le dernier représentant français en Coupe d'Europe ne peut plus être rejoint par le cinquième, Brive (59 pts).

Le chiffre 1

L’essai Mathieu Nicolas

La phrase Un match comme ça, c'est interdit de le perdre. Ici, c'est chez nous. Là, c'est la honte. Agustin Pichot, n° 9 du Stade Français, après la défaite des Parisiens au Stade de France face à Clermont (19-21).

LE POINT I Classement : 1. Stade toulousain,

Dossier spécial sur notre site

(Bourgoin) 37e : sur une attaque en première main, le Berjallien Boyet décale l'arrière Denos, qui sert Mathieu Nicolas. Lancé dans un slalom au cœur de la défense dacquoise, l'ailier isérois aplatit entre les poteaux le deuxième essai du match.

79 points ; 2. Perpignan, 78 ; 3. Stade Français, 68 ; 4. Clermont, 67 ; 5. Brive, 59 ; 6. Bayonne, 56 ; 7. Biarritz, 54 ; 8. Montauban, 48 ; 9. Montpellier, 46 ; 10. Castres, 41 ; 11. Bourgoin, 39 ; 12. Toulon, 37 ; 13. Dax, 29 ; 14. Mont-de-Marsan, 24.

PRES LA DEFAITE face à Clermont (21-19), Ewen McKenzie n’a pas traîné, samedi soir, au Stade de France. Le manageur australien du Stade Français s’est envolé pour une semaine de vacances à Sydney, où il retrouvera sa famille. Fabrice Landreau, l’un de ses adjoints, l’accompagne pour visiter la franchise des Waratahs, ancien domaine de McKenzie. Hier, c’était au tour de Grant Duthie, le préparateur physique, de rejoindre l’Australie. A l’inverse de McKenzie, il ne reviendra pas mais restera au pays, où sa femme, qui n’est jamais parvenue à s’adapter à la vie française, doit accoucher. C’est un terrible coup dur pour le Stade Français et pour McKenzie. Très pointu dans son domaine, Duthie était surtout l’homme de confiance du manageur. Ce dernier risque donc de se retrouver très isolé. Du coup, l’Australien a obtenu que Philipp Fowler, le psychologue, arrivé voilà six semaines, prolonge son séjour jusqu’à la fin de saison. La préparation physique sera, elle, assumée par Benjamin Delmoral, épaulé par Quentin Sone Ehawa. Au rayon des bonnes nouvelles, il faut noter le prochain retour de Pascal Papé, sans doute contre Montpellier, le 18 avril. Quant à Juan Hernandez, papa d’un petit Juan Beltran, il faudra patienter un peu plus longtemps pour le revoir sur un terrain.

A

La lourde défaite des Corréziens, samedi face à Toulouse (10-42), met fin à leur série de cinq victoires. Cette contreperformance combinée à la victoire de Clermont leur ferme quasiment les portes des demi-finales. Les hommes de Laurent Seigne doivent maintenant se concentrer sur leur principal objectif : se qualifier pour la Coupe d'Europe.

Un seul club invaincu à domicile cette saison. Bayonne a en effet subi, samedi, sa première défaite de la saison sur son terrain, dans le derby basque (15-19 face à Biarritz). Désormais, seuls les Toulousains n'ont pas perdu sur leurs terres. Ils recevront Bourgoin, le 25 avril, pour leur dernier match à domicile.

I Grand Prix de Malaisie : 1. Button

(GB/Brawn), les 171,833 km en 55’30’’622 (moyenne : 185,730 km/h) ; 2. Heidfeld (All/BMW) à 22’’722 ; 3. Glock (All/Toyota) à 23’’513 ; 4. Trulli (Ita/Toyota) à 46’’173 ; 5. Barrichello (Bré/Brawn) à 47’’360 ; 6. Webber (Aus/Red Bull) à 52’’333 ; 7. Hamilton (GB/McLaren-Mercedes) à 1’00’’733 ; 8. Rosberg (All/Williams) à 1’11’’576 ; 9. Massa (Bré/Ferrari) à 1’16’’932 ; 10. BOURDAIS (Toro Rosso) à 1’40’’164… I Classement des pilotes : 1. Button (GB), 15 pts ; 2. Barrichello (Bré), 10 ; 3. Trulli (Ita) 8,5 ; 4. Glock (All), 8 ; 5. Heidfeld (All), 4 ; 6. Alonso (Esp), 4… 10. Hamilton (GB), 1 ; 11. BOURDAIS, 1… I Classement des constructeurs : 1. Brawn, 25 pts ; 2. Toyota, 16,5 ; 3. BMW, 4…

journée en un clin d’œil

Le flop

(« LE PROGRES »/PHILIPPON.)

DE NOTRE ENVOYE SPECIAL

(LP/C. LECOCQ.)

Kuala Lumpur (Malaisie)

La

22e

I La prochaine journée (23e). Vendredi 17 avril, 20 h 30 : Biarritz - Perpignan. Samedi 18 avril, 14 h 30 : Clermont - Brive, Mont-de-Marsan - Castres, Stade Français - Montpellier, Bayonne - Bourgoin. 16 h 30 : Toulon - Toulouse ; 20 h 35 : Montauban Dax.

Bertrand Bourgeault

www.citroen.fr

EN AVRIL, CITROËN A ENCORE LE DERNIER MOT. ®

QU’ÀÀ USQU JUS RE JUS FFRE FF OFF USS O VVOU N VO ËËN OËN OË RO R TRO CITR CI CIT

4 000CL€IENT

D’AVANTAGE

CITROËN C3 HDi 922 Airdream Ai Collection Avantage

N client

3000 €

(1) Climatisation

dont 700€ de Bonus Écologique

Radio CD MP3 Régulateur/Limiteur de vitesse

+

ER PER SUPE SU LE SUP LE LE BLE UBLE OUB DO ËN DOU OËN OË TRO CITR CITR CI

1 000 € + 1 000 €

sur les véhicules de plus de

4000 €

10 ans

TEE ERTE VER RIMEE VERT RI PRIME DE PRIM OËN* 8 ans OËN TROË CITR CITR

sur les véhicules de plus de

ll i CITROËN C4 HDi 92 Airdream CCollection avec option Pack Panoramique Avantage N client

US NUS NU O ONU BO B BON

ONUUSS BON UPEERR BON SUP DE SUP TALL** NTA EN MENTA EME EM NEM RNE ERN VERN VE OUVVER GOU GOU

(2) Climatisation automatique

Toit vitré panoramique Radars de recul

CITROËN C4 Picasso HDi 110 FAP Collection Avantage

N client

3500 €

(3) Climatisation automatique bizone

Toit vitré panoramique Radars de recul

dont 700€ de Bonus Écologique

CRÉATIVE TECHNOLOGIE

(1) Avantage Client composé du Bonus Écologique de 700 € et d’une économie de 2 300 € sur le Tarif VP conseillé du 02/02/09, pour l’achat d’une Citroën C3 HDi 92 Airdream Collection neuve. (2) Avantage Client composé, pour l’achat d’une Citroën C4 Berline HDi 92 Airdream Collection avec option Pack Panoramique neuve, du Bonus Écologique de 700 €, d’une économie de 2 750 € sur le Tarif VP conseillé du 02/02/09 et de 550 € d’Avantage Équipement : option Pack Panoramique (toit vitré panoramique et jantes 16”) à 590 € par rapport aux options toit vitré panoramique et jantes alliage 16” à 1 140 € au tarif VP conseillé du 02/02/09. (3) Avantage Client composé, pour l’achat d’un Citroën C4 Picasso HDi 110 FAP Collection neuf, d’une économie de 2 660 € sur le Tarif VP conseillé du 02/02/09 et de 840 € d’Avantage Équipement : Citroën C4 Picasso HDi 110 FAP Collection disponible à 26 950 € par rapport à un Citroën C4 Picasso HDi 110 FAP Pack Ambiance avec options jantes alliage 17’’, toit vitré panoramique et Pack Urbain à 27 790 € au Tarif VP conseillé du 02/02/09. * Prime Verte Citroën de 1 000 € valable jusqu’au 30/04/09 pour la reprise d’un véhicule de plus de 8 ans destiné à la casse (hors achat de C1, C2 et C3 Picasso neufs) cumulable avec le **Super Bonus Gouvernemental de 1 000 € dans le cas d’une reprise d’un véhicule de plus de 10 ans destiné à la casse et l’achat d’un véhicule neuf particulier émettant jusqu’à 160 g/km de CO2. (1)(2)(3) Offres réservées aux particuliers, non cumulables, valables dans le réseau Citroën participant du 02/03/09 au 30/04/09. Consommations mixtes (en l/100 km) et émissions de CO2 (en g/km) (normes CEE 99-100) de C3 HDi 92 Airdream Collection : 4,4 et 115 ; C4 HDi 92 Airdream Collection : 4,4 et 117 ; C4 Picasso HDi 110 FAP Collection : 5,6 et 147. Qui Veut Gagner Des Millions logo, TM and © 2009 2waytraffic. Tous droits réservés.

22

LUNDI 6 AVRIL 2009


LES SPORTS EN BREF

LE ZAP P IN G D U WE EK-E ND

쐍 Cyclisme

Cucherat, duc de Milan

Maxime Bouet, 22 ans, le coureur français de la formation Agritubel, a remporté, hier, le 27e Tour d’Alentejo (Por) à l’issue de la cinquième et dernière étape gagnée par le Portugais Candido Barbosa.

MILAN (ITALIE), HIER. Le doyen des Bleus a de beaux restes. Yann Cucherat, 29 ans, est reparti des Championnats d’Europe de gymnastique avec deux médailles. L’or d’abord aux barres parallèles, puis l’argent à la barre fixe. Thomas Bouhail, a, lui, confirmé son titre de vice-champion olympique à Pékin en s’imposant sur le saut de cheval.

LES RESULTATS I BASKET. Euroligue féminine (finale) : Spar-

tak Moscou (Rus) - Salamanque (Esp) 85-70.

I TENNIS. Tournoi ATP de Miami (finale) :

Murray (GB) b. Djokovic (Ser) 6-2, 7-5. I RUGBY. Pro D2 (25e journée) : Oyonnax Racing-Métro 28-13. Classement : 1. RacingMétro, 88 pts ; 2. Agen, 76 ; 3. Albi, 74 ; 4. Oyonnax, 69 ; 5. La Rochelle, 68 ; 6. Lyon, 66 ; 7. Pau, 65 ; 8. Tarbes, 60 ; 9. Bordeaux, 58 ; 10. Aurillac, 56 ; 11. Grenoble, 55 ; 12. Auch, 50 ; 13. Narbonne, 45 ; 14. Colomiers, 42 ; 15. Bourg-enBresse, 30 ; 16. Béziers, 28. I VOLLEY. Ligue des champions (finale) : Trente (Ita) - Salonique (Gre) 3-1.

(AFP/DAMIEN MEYER.)

Loeb, roi du Portugal FARO (PORTUGAL), HIER. Ce garçon est insatiable. Sébastien Loeb (Citroën C4) a poursuivi sa razzia en remportant sa quatrième victoire d’affilée — en autant de manches — cette saison lors du rallye du Portugal. C’est le 51e succès du phénomène alsacien, quintuple champion du monde. (REUTERS/JOSE MANUEL RIBEIRO.)

LUNDI 6 AVRIL 2009

En direct à la télé

Devolder, comte des Flandres MEERBEKE (BELGIQUE), HIER. Stijn Devolder adore le Tour des Flandres. Le Belge de Quick Step s’est imposé sur les pavés pour la deuxième année d’affilée. Il a placé une attaque décisive à 16 km de l’arrivée dans le fameux mur de Grammont. Très actif et parti pour la gagne, Sylvain Chavanel a dû faire preuve d’un bel esprit d’équipe pour protéger l’offensive de son coéquipier. Onzième, Alexandre Pichot (Bouygues Télécom) termine premier Tricolore. (REUTERS/PASCAL ROSSIGNOL.)

Cyclisme Tour du Pays basque

16 heures

Sport +

Haltérophilie Championnats d'Europe

16 heures Eurosport

Football Ligue 2, Amiens - Lens

20 h 30

Eurosport

AUSSI AU PROGRAMME I TENNIS. Tournois ATP de Houston (EU)

et de Casablanca (Mar). Tournoi WTA de Ponte Vedra Beach (EU).

23


Simple

Innovant

Fiable

Budget maîtrisé

SFR - S.A. au capital de 1 347 441 147,90 € - RCS Paris 403 106 537

Connecté

Michel Mi h ld de R Rovira i ett A Augustin ti P Paluel-Marmont, l l M co-fondateurs de «Michel et Augustin».

EMAILS, AGENDAS ET CONTACTS PARTAGÉS DEPUIS LES PC ET LES MOBILES SFR Business Sfere, une solution simple et complète de messagerie électronique, pour les entreprises qui ont besoin de véritables outils de professionnels sans attendre d’être une grande entreprise. Cette solution vous permet de partager vos contacts, de voir les disponibilités de vos collaborateurs pour fixer facilement des rendez-vous, et de disposer de vos adresses mail professionnelles. Et tout cela est utilisable depuis votre mobile, votre PDA ou votre PC, que vous soyez à l’extérieur ou au bureau. Cette solution s’appuie sur la technologie Microsoft® Outlook et Microsoft® Exchange Serveur.

sfrbusinessteam.fr avec

Faire équipe avec vous

SFR Business Team, marque du groupe SFR à destination des Entreprises. Détails et conditions sur www.sfrbusinessteam.fr rubrique «Entreprises».

24

LUNDI 6 AVRIL 2009


LE SPORT HIPPIQUE

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Monika séduit ses adversaires Quatrième lors de sa rentrée 2009, MONIKA devrait accuser assez de progrès pour faire parler d’elle dans ce quinté. Seule femelle contre quinze mâles, elle possède la pointure pour s’imposer. NOS PRONOSTICS

Mardi à Auteuil

Le Gentleman sur les pistes

I MONIKA, notre favorite. Les deux dernières

tentatives de MONIKA dans des épreuves similaires sont très bonnes, sur une piste collante. Il faut pourtant savoir que la pensionnaire de Bernard Barbier est encore plus performante sur un sol juste souple, ce qui devrait être le cas mardi, vu le temps printanier qui règne sur la région parisienne. MONIKA ne sera pas associée à son fidèle cavalier Cyrille Gombeau, sous le coup d’une mise à pied, mais elle ne perd pas au change avec la monte de Christophe Pieux. I GOUIDAL BIHAN est chaud comme la braise. Contrairement à notre favorite, GOUIDAL BIHAN aurait préféré une piste plus profonde, moins traumatisante pour ses jambes fragiles. Cela dit, ce vétéran semble avoir trouvé une seconde jeunesse en respirant l’air de la Côte d’Azur cet hiver. Et il a confirmé ses bonnes dispositions lors de ses deux dernières sorties à Auteuil. Le 22 mars, il aurait même pu s’imposer s’il n’avait commis une faute assez sévère en face. I ROYAL PALOIS ou le régime de l’alternance. Placé de groupe I sur le steeple, ROYAL PALOIS n’est pas maladroit non plus sur les « balais », comme en atteste sa bonne troisième place dans l’épreuve référence du 1er mars. Doté d’une belle pointe de vitesse finale, il ne sera pas gêné par l’allongement de la distance, bien au contraire, et devrait encore bien tenir sa partie, même si une piste plus souple l’aurait avantagé. I PASSE PARTOUT ou presque. Doté d’une appréciable qualité de plat, PASSE PARTOUT AULMES n’a débuté sur les obstacles qu’à l’automne dernier en s’imposant d’entrée sur cette piste. En revanche, ce demi-sang n’a pu éviter la chute lors de son premier parcours sur le steeple à Enghien. Pour son retour sur les haies, il découvre la catégorie des handicaps à un poids qui ne paraît

4 PASSE PARTOUT AUL. 16 RESCATO DE L’OUST 9 ROYAL PALOIS 10 MONIKA 6 GOUIDAL BIHAN 13 FINZI CONTINI 11 FABULOUSLY 2 ONNIX

Les préférés de S. Flourent 10 MONIKA 11 FABULOUSLY 9 ROYAL PALOIS 14 MOON MORNING 13 FINZI CONTINI 4 PASSE PARTOUT AUL. 1 ESPLENDIDO 15 ELIXIR DU BERLAIS

L’opinion de G. Maarek AUTEUIL, LE 1er MARS. MONIKA termine quatrième du quinté, le Prix Beugnot (haies, 3 600 m), remporté par PHARLY DE KERSER. (SCOOP/DYGA.) pas être rédhibitoire. Il peut se révéler à ce niveau. I FABULOUSLY or not ? On ne peut pas dire que la régularité soit la qualité première de FABULOUSLY. Transparent durant le second semestre 2008, il semble avoir retrouvé du mordant depuis que Robert Collet le munit d’œillères. S’il paraît barré pour la victoire, il a tout à fait les moyens d’intégrer la bonne combinaison. I FINZI CONTINI n’est pas fini. Alors qu’il avait uniquement brillé dans les réclamers, FINZI CONTINI a créé la surprise lors de sa rentrée en

s’emparant de la deuxième place d’un quinté. Préservé en vue de ce Prix Rose Or No, il demeure un candidat aux places. I Et ensuite ? Surtout vu en steeple ces derniers mois, MOON MORNING revient sur les « balais », discipline dans laquelle il a remporté son dernier succès. Après sa victoire dans un quinté, en fin d’année dernière, ESPLENDIDO s’est essayé, sans grande réussite, au niveau supérieur. Malgré sa lourde charge, il peut se réhabiliter. Julien Sellier

Résultats et rapports en direct sur le 08 92 68 36 75

(EPA-0,34€/mn)

REUNION I - 1re COURSE - Prix Rose Or No - Haies - Handicap divisé - 1re épreuve 100 000 " - 3 900 m - Départ vers 13 h 50 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16

CHEVAUX

S.R.

ESPLENDIDO Hb.f. ONNIX Hal. PALMIER Hb.f. PASSE PARTOUT AU. Hb. SAINT ROCK PLAGE Hb. GOUIDAL BIHAN Hb. MITCHELO Hb. TURLYR Hal. ROYAL PALOIS (E1) Hb. MONIKA (E1) Fal. FABULOUSLY (E2) Hb. GARUNDI (E3) Hb. FINZI CONTINI Hgr. MOON MORN. (E3) Hn. ELIXIR DU BERL. (E2) Hgr. RESCATO DE L'OUST Hb.

AGE POIDS

6 7 6 6 6 9 7 9 7 7 6 6 5 8 5 5

72 70 68,5 68 67 66 66 66 65,5 65 65 65 64 64 63 63

JOCKEYS

ENTRAINEURS

PROPRIETAIRES

J. Ricou M. Delmares J.-P. Mc Keown S. Dupuis D. Gallagher J. Nattiez P.-A. Carberry S. Dehez G. Javoy C. Pieux F. Barrao G. Adam S. Colas R. Schmidlin D. Berra A. Lecordier

R. Chotard F. Doumen F.-M. Cottin F. Belmont F.-M. Cottin P. Rago F.-M. Cottin Y. Fouin F.-M. Cottin Bern. Barbier Rob. Collet Mar. Rolland J. Van Handen. Mar. Rolland Rob. Collet D. Windrif

N. Mercier M.W.J. Smurfit J.-P. Sénéchal E. Bodard Paul-C. Green F. Pereira D. Lassaussaye T. Trapenard Ph. Lorain Ph. Lorain J. Hayoz Mme M. Bryant H. De Waele Mme R. Polani S. Vidal M. Doudard

GAINS

150 200 178 806 76 665 38 400 83 760 186 390 56 025 81 745 81 150 105 875 201 935 75 465 55 875 80 460 95 895 49 800

L’analyse de J.-B. Pigalle 10 MONIKA 6 GOUIDAL BIHAN 9 ROYAL PALOIS 7 MITCHELO 11 FABULOUSLY 1 ESPLENDIDO 8 TURLYR 14 MOON MORNING

Le papier de L. Stieven

Quinté plus - Quarté plus - Tiercé - 2sur4 - Couplés

6 GOUIDAL BIHAN 10 MONIKA 4 PASSE PARTOUT AUL. 13 FINZI CONTINI 2 ONNIX 14 MOON MORNING 5 SAINT ROCK PLAGE 11 FABULOUSLY

ORIGINES

DERNIERES PERFORMANCES

Cotes

Spadoun - Enti Alamal Funny Baby - Elza III Brier Creek - Goguette II Lute Antique - Gold Finch A. True Brave - Quinny Goldneyev - Soazig Bihan Mich. Georges - De Fayssac Turgeon - Menure Lute Antique - Royale Nona. Dern. Emper. - La Conversa. Antarctique - Far Away Girl Garuda - Frances Cara Kaldounévées - Rainbird Turgeon - Grande Or Rose Loup Solitaire - Euil Eagle Mares. Sorren. - Fabul. Darl.

As 5h 6h (08) 1h 5s 3s 4h 3h 5h 11h 10h (08) 2h 0h 2h 7s 0h 0h Ah 0h 9h (08) 7s 2h 5h 2h 0h 0h As (08) Ts 2h 1h 2p (06) 6p 3p 1p 3p Ah (08) 3s 1h 7h 2h 7s Ah 8h 5h 2h 5h 6s 1h (08) 1h 2h 8h 4s 8s Ts (08) 1s 2s 10h 3s 4h 5h 3h 9h 4h 0s (08) Ah (07) 6s 9h 8h 2h 7h 5s 3h (08) 5h 4s 2s 2s 5h 4s Ts 4h (08) 2h 6s 1s 9s 3h 1s 9p 10s 5h 7h 10s 2h 8s (08) 9h Ah Ah 0s 0h Th (08) Th 1h 0h (07) 5h 8h 3h 2h 0p 9p (08) As Th 1h 1h (07) Th 7s (08) 4s 0s 1h 5s 5s (07) 9s 4s 0h 0h (08) 0h 0h 3h 4h 1h 2h 6h 10h Ah (08) 7h 8s 7s 1h 1s Ts 1s

25/1 30/1 38/1 11/1 40/1 7/1 43/1 48/1 9/1 5/1 14/1 50/1 17/1 20/1 52/1 35/1

4 PASSE PARTOUT AUL. 9 ROYAL PALOIS 6 GOUIDAL BIHAN 10 MONIKA 14 MOON MORNING 3 PALMIER 5 SAINT ROCK PLAGE 7 MITCHELO

Le ticket de J. Sellier 10 MONIKA 6 GOUIDAL BIHAN 13 FINZI CONTINI 9 ROYAL PALOIS 4 PASSE PARTOUT AUL. 5 SAINT ROCK PLAGE 1 ESPLENDIDO 11 FABULOUSLY

LEUR SYNTHÈ SE 10 MONIKA 6 GOUIDAL BIHAN 9 ROYAL PALOIS 4 PASSE PARTOUT AULMES 11 FABULOUSLY 13 FINZI CONTINI 14 MOON MORNING 1 ESPLENDIDO

Pour 5 ans et plus. Références : + 3 ; + 5.

L’ARGUS 1. Esplendido, 72 ; 2. Onnix, 71 ; 3. Palmier, 72 ; 4. Passe Partout Aulmes, 67 ; 5. Saint Rock Plage, 66 ; 6. Gouidal Bihan, 68 ; 7. Mitchelo, 68 ; 8. Turlyr, 66 ; 9. Royal Palois, 66 ; 10. Monika, 66 ; 11. Fabulously, 67 ; 12. Garundi, 65 ; 13. Finzi Contini, 65 ; 14. Moon Morning, 63 ; 15. Elixir du Berlais, 64 ; 16. Rescato de l’Oust, 60. Son classement interprété 9 Royal Palois - 10 Monika - 6 Gouidal Bihan - 11 Fabulously - 2 Onnix - 7 Mitchelo - 14 Moon Morning - 13 Finzi Contini. LUNDI 6 AVRIL 2009

L’entraîneur à suivre

Les pronostics de la presse Bilto .............................................................. 7

10

9

6

13

3

1

Week-End Antilles (M. Del Vecchio)...... 9

10

6

11

4

16

13

Tiercé Magazine (H. Benhaïm) .............. 9

10

6

4

11

13

7

Week-End.................................................... 16

9

4

10

6

13

7

Europe 1 (J. Covès).................................... 9

10

13

6

7

4

5

Paris Normandie ........................................ 5

10

6

9

3

11

13

Ouest-France (F. Fougeray)..................... 4

5

9

6

13

10

1

Lyon Première (J.-M. Roffat)................... 16

15

9

14

10

6

2

Radio Net.Com (R. Tombarel)................. 9

6

4

10

13

7

11 L’Indépendant de Perpignan ................... 13

6

11

16

9

10

7

Tropiques F.M. (A. Yrius) ........................... 6

9

10

13

1

4

11 France Soir ................................................... 9

16

10

6

4

7

5

Geny.com (la synthèse).............................. 9

6

10

5

13

4

11 Paris-Course (F. Cardillot).......................... 6

9

4

10

11

13

1

Le Télégramme (G. Pinguet) ..................... 5

10

6

9

3

11

13 Le Dauphiné Libéré (J. Gilles) .................... 9

10

13

5

4

2

7

Paris-Turf (P. Laporte-C. Bloquet) ............ 9

10

6

16

13

7

5

Matin Courses ............................................. 7

9

4

5

10

6

13

LES PRIORITÉS 18 fois : Royal Palois (9), Monika (10) ; 17 fois : Gouidal Bihan (16) ; 16 fois : Finzi Contini (13) ; 12 fois : Passe Partout Aulmes (4) ; 10 fois : Mitchelo (7) ; 9 fois : Saint Rock Plage (5), Fabulously

(11) ; 6 fois : Rescato de l’Oust (16) ; 4 fois : Esplendido (1) ; 3 fois : Palmier (3) ; 2 fois : Onnix (2) ; 1 fois : Moon Morning (14), Elixir du Berlais (15). ABANDONNÉS : Turlyr (8), Garundi (12).

John Van Handenhove ’ORIGINE belge, John Van D Handenhove est entraîneur à Lamorlaye (Oise) depuis plus de quinze ans. A la tête d’un effectif qu’il rentabilise en plat comme en obstacle, il présente FINZI CONTINI. « Après son excellente rentrée sur les obstacles à Auteuil, il aurait pu courir une course à condition à Enghien, mais j’ai préféré cet engagement. Ce lot me semble à sa portée et il devrait confirmer, même s’il préfère légèrement le terrain souple. » Gentleman Son choix : 13 - 4 - 9 - 6 - 10 - 16 - 11 - 1.

25


LE SPORT HIPPIQUE 1

Esplendido

72

J. Ricou

2

Onnix

70

M. Delmares

3

Palmier

68,5

4

J.-P. Mc Keown

Passe Partout Aulmes

68

S. Dupuis

As 5h 6h (08) 1h 5s 3s Plus performant en haies qu’en steeple, il porte cependant beaucoup de poids. En fin de combinaison.

11h 10h (08) 2h 0h 2h 7s Il n’a pas fait d’exploits outre-Manche depuis le début de l’année, mais il retrouve ici une tâche plus facile.

0h 9h (08) 7s 2h 5h 2h Il n’a pas encore retrouvé la bonne carburation, mais devrait rapidement monter en puissance. Méfiance.

(08) Ts 2h 1h 2p (06) 6p 3p C’est un très bon cheval qui devrait réussir une grande carrière sur les obstacles. A l’arrivée.

Auteuil, 28 mars 2009. Prix Lutteur III. Terrain collant. Steeple-chase. 120 000 ". 4 300 m. Quinté + 1. Royal Nemzeti 64. 2. Paon du Houx 68. 3. Petit Laugère 63. 4. Mendiant 67. 5. Arctic Farandol 67. 6. En La Cruz 68. 0. ESPLENDIDO 67 (J. Ducout 28/1). 20 part. encol. - 3/4 - 1 - 3/4 - 3. Auteuil, 1er mars 2009. Prix Juigné. Terrain très souple. Haies. 130 000 ". 3 600 m. 1. Juntico 66. 2. Tell No One 64. 3. Coralhasi 68. 4. Mid Dancer 67. 5. ESPLENDIDO 68 (J. Ducout 64/1). 6. Shinco du Berlais 66. 11 part. 5 - 1 1/2 - 4 - 1 - 2 1/2.

Ascot, 14 février 2009. Perfect Match Handicap Hurdle. Terrain lourd. Haies. 49 568 ". 3 900 m. 1. Serabad 68. 2. Lough Derg 75. 3. Dancing Tornado 65. 4. Mamlook 65. 5. Chief Yeoman 67. 6. Tender Falcon 67. 10. ONNIX 66 (R. Thornton ). 14 part. tête - 1/2 - 1 - 1 1/4 - 3. Kempton, 26 décembre 2008. Stanjamesuk.com Handicap Hurdle. Bon terrain. Haies. 14 000 ". 4 200 m. 1. Royaleety 67. 2. ONNIX 75 (M. I. Popham ). 3. Midas Way 69. 4. Lordsbridge 68. 5. Working Title 75. 6. Arctic Wings 72. 19 part. 2 1/2 - 7 - 3/4 - 3 1/2 - 2.

Enghien, 27 mars 2009. Prix du Mont-Dore. Terrain très souple. Haies. 60 000 ". 3 800 m. 1. Bedaly 68. 2. Madox 68. 3. Portal's Toy 68. 4. Melcastle 71. 5. Princesse d'Anjou 65. 6. Québir Béré 66. 0. PALMIER 68 (D. Gallagher 23/1). 14 part. 3 - 2 1/2 - 2 - 1 - 6. Auteuil, 1er mars 2009. Prix Juigné. Terrain très souple. Haies. 130 000 ". 3 600 m. 1. Juntico 66. 2. Tell No One 64. 3. Coralhasi 68. 4. Mid Dancer 67. 5. Esplendido 68. 6. Shinco du Berlais 66. 9. PALMIER 65 (D. Gallagher 22/1). 11 part. 5 - 1 1/2 - 4 - 1 - 2 1/2.

Enghien, 26 novembre 2008. Prix Dandolo. Terrain collant. Steeple-chase. 50 000 ". 3 800 m. 1. Hélen de Rochereuil 63. 2. Page d'Histoire 63. 3. Pontif d'Oudairies 65. 4. Pothkervero 66. 5. Porte d'Auteuil 67. 6. Pélikan du Houx 69. 0. PASSE PARTOUT AULMES 65 (S. Dupuis 5/4). 10 part. 15 - 2 1/2 - 5 - 3.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Cagnes-sur-Mer, 29 décembre 2008. Prix de la Picardie. Terrain collant. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. ESPLENDIDO 70 (J. Ricou 57/10). 2. Frenchtine 70. 3. Boogie 65. 4. Saga Style 67. 5. Lord Tilly 67. 6. Australian Fighter 65. 15 part. 3/4 - 7 - 5 - encol. - 6.

Auteuil, 16 juin 2007. Prix Hardatit. Terrain collant. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. ONNIX 67 (C. Pieux 5/1). 2. Magic Fabien 68. 3. Fortsite 63. 4. Bravou 68. 5. Esprit d'Orthe 63. 6. Sicyus de Juilley 70. 16 part. 1 1/2 - 3 - 2 1/2 - encol. - cte tête.

Auteuil, 18 mars 2007. Prix Jacques d'Indy. Terrain très souple. Haies. 130 000 ". 3 600 m. 1. Kruguyrova 66. 2. Gaélic Océan 65. 3. PALMIER 64 (D.-J. Howard 9/1). 4. Pensamor 64. 5. Drôle de Drame 66. 6. Royal Honor 68. 9 part. 6 - 1/2 - 10 - encol. - cte encol..

5

Saint Rock Plage

67

D. Gallagher

Ah (08) 3s 1h 7h 2h 7s Lauréat d’une épreuve identique l’hiver dernier, il n’a pas convaincu pour sa rentrée. Notre coup de folie. Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. Gouidal Bihan 65. 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. Fabulously 64. 6. Tocrisk 63. 0. SAINT ROCK PLAGE 66 (D. Gallagher 10/1). 18 part. 1 1/2 - 2 - 3/4 - 8 - tête. Auteuil, 8 novembre 2008. Prix Fondeur. Terrain lourd. Steeple-chase. 70 000 ". 4 100 m. 1. Jean d'Angely 71. 2. En La Cruz 65. 3. SAINT ROCK PLAGE 67 (D. Gallagher 12/1). 4. Grand Bleu 65. 5. Lucky du Berlais 69. 6. Taxus 65. 9 part. 2 1/2 - nez - cte encol. - 4.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE Auteuil, 1er novembre 2008. Prix Céréaliste. Terrain lourd. Haies. 90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. SAINT ROCK PLAGE 66 (D. Gallagher 47/1). 2. Pharly de Kerser 70. 3. Popova 64. 4. Isnos 68. 5. Pouchki de Somoza 67. 6. Gris Courteillais 68. 20 part. 3/4 - tête - 1/2 4 - encol.

9

Royal Palois

65,5

G. Javoy

6

Gouidal Bihan

66

J. Nattiez

2h 5h 6s 1h (08) 1h 2h Il fait preuve d’une belle régularité depuis la réouverture. Devrait la confirmer. Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. GOUIDAL BIHAN 65 (J. Nattiez 24/1). 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. Fabulously 64. 6. Tocrisk 63. 18 part. 1 1/2 - 2 - 3/4 - 8 tête. Auteuil, 1er mars 2009. Prix Beugnot. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Pharly de Kerser 65. 2. L'Elu 66. 3. Royal Palois 63. 4. Monika 63. 5. GOUIDAL BIHAN 64 (J. Nattiez 15/1). 6. Sphinx du Berlais 62. 18 part. 5 - 2 - 3 - 2 - 1.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE Auteuil, 2 avril 2005. Prix Rose or No. Terrain lourd. Haies. 95 000 ". 4 100 m. Quinté + 1. GOUIDAL BIHAN 64 (Cyr. Gombeau 61/10). 2. Pop Art 70. 3. Mayev 61. 4. Le Prestigieux 69. 5. Marchand de Dames 65. 6. El Rom 62. 17 part. encol. - 4 - 2 1/2 - encol. - 1.

10

Monika

65

C. Pieux

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

7

Mitchelo

66

Auteuil, 28 mars 2009. Prix Le Hon. Terrain collant. Haies. 22 000 ". 3 600 m. 1. Ezcaray 65. 2. Sauta Plech 69. 3. Shebiyr 62. 4. TURLYR 66 (A. Acker 12/1). 5. Palk 66. 6. Lord Vettori 69. 19 part. 2 - encol. - 5 - 2 - encol.. Auteuil, 1er mars 2009. Prix du Pont d'Iéna. Terrain très souple. Steeple-chase. 22 000 ". 3 700 m. 1. Kirsch du Layon 67. 2. Noble Guerrier 65. 3. Pieds Agiles 67. 4. Pulp d'Argonne 69. 5. Jeu de Brook 67. 6. Sir Tartare 67. 0. TURLYR 67 (A. Acker 23/1). 14 part. 3 3 - 15 - 2 1/2 - 4.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Auteuil, 2 novembre 2003. Prix Cambacérès. Terrain très souple. Haies. 210 000 ". 3 600 m. 1. Maia Eria 63. 2. Kauto Star 65. 3. Il Manifico 65. 4. Kizit Lo 65. 5. TURLYR 65 (P. Chevalier 23/1). 6. Positive Thinking 65. 11 part. 10 - 6 - 1 1/2 - 3 - 5.

Auteuil, 4 septembre 2008. Prix Jean Bart. Terrain souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Mayev 68. 2. Pharly de Kerser 66. 3. Bamarok 68. 4. MITCHELO 66 (D. Cottin 14/1). 5. Royal Palois 64. 6. Pétélo d'Ha 63. 16 part. 2 - 2 - 3/4 - 4 - 3/4.

11

Fabulously

65

F. Barrao

Auteuil, 1er mars 2009. Prix Beugnot. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Pharly de Kerser 65. 2. L'Elu 66. 3. Royal Palois 63. 4. MONIKA 63 (Cyr. Gombeau 11/2). 5. Gouidal Bihan 64. 6. Sphinx du Berlais 62. 18 part. 5 - 2 - 3 - 2 - 1.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Auteuil, 23 novembre 2008. Prix François de Ganay. Terrain lourd. Haies. 90 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Popova 64. 2. MONIKA 68 (Cyr. Gombeau 22/1). 3. Original 69. 4. River Choice 69. 5. Royal Palois 68. 6. Tito Trinidad 63. 18 part. 1 - 2 1/2 - 10 - 2 1/2 - 10.

Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. Gouidal Bihan 65. 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. FABULOUSLY 64 (F. Barrao 24/1). 6. Tocrisk 63. 18 part. 1 1/2 - 2 - 3/4 - 8. Auteuil, 1er mars 2009. Prix Beugnot. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Pharly de Kerser 65. 2. L'Elu 66. 3. Royal Palois 63. 4. Monika 63. 5. Gouidal Bihan 64. 6. Sphinx du Berlais 62. 7. FABULOUSLY 64 (F. Barrao 36/1). 18 part. 5 - 2 - 3 2 - 1.

13

Finzi Contini

64

S. Colas

14

Moon Morning

64

R. Schmidlin

66

S. Dehez

Auteuil, 28 mars 2009. Prix Lutteur III. Terrain collant. Steeple-chase. 120 000 ". 4 300 m. Quinté + 1. Royal Nemzeti 64. 2. Paon du Houx 68. 3. Petit Laugère 63. 4. Mendiant 67. 5. Arctic Farandol 67. 6. En La Cruz 68. 0. MITCHELO 63 (P-A. Carberry 37/1). 20 part. encol. - 3/4 - 1 - 3/4 - 3. Auteuil, 8 novembre 2008. 108e Prix de France. Terrain lourd. Steeple-chase. 50 000 ". 4 100 m. 1. MITCHELO 69 (J.-P. Mc Keown 15/2). 2. Objectif Spécial 68. 3. Nice Gold 68. 4. Kauto Ray 65. 5. Oswego 68. 6. Blackarad 68. 14 part. 3/4 - 20 - 8 - encol. - 8.

Auteuil, 22 mars 2009. Prix Troytown. Terrain très souple. Steeple-chase. 150 000 ". 4 400 m. 1. Don Mirande 65. 2. Polar Rochelais 67. 3. Isnos 66. 4. Objectif Spécial 67. 5. ROYAL PALOIS 68 (G. Javoy 15/1). 6. Jean d'Angely 66. 9 part. 2 - 3 - 1 1/2 - 1 1/2 - cte encol..

Auteuil, 8 novembre 2008. Prix Cacao. Terrain lourd. Steeple-chase. 90 000 ". 4 300 m. Quinté + 1. Nedji Vallis 69. 2. Petit Laugère 67. 3. Royal Nemzeti 65. 4. Paon du Houx 72. 5. Apple's Noa 68. 6. MONIKA 68 (Cyr. Gombeau 15/2). 16 part. tête - 3/4 - 6 - 2 1/2 - 2.

Turlyr

4h 0s (08) Ah (07) 6s 9h 8h Il vient de changer d’entraînement. Cet ex-bon cheval a peu couru, car il a une santé fragile. Méfiance cependant.

5h 7h 10s 2h 8s 9h Courageux cinquième d’une épreuve identique, il peut encore viser un accessit.

Auteuil, 23 novembre 2008. Prix François de Ganay. Terrain lourd. Haies. 90 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Popova 64. 2. Monika 68. 3. Original 69. 4. River Choice 69. 5. ROYAL PALOIS 68 (G. Javoy 15/2). 6. Tito Trinidad 63. 18 part. 1 - 2 1/2 - 10 - 2 1/2 - 10.

8

Ts (08) 1s 2s 10h 3s 4h Il n’était pas battu lors de sa chute en steeple le jour de sa rentrée, mais reste meilleur sur les gros obstacles.

4h (08) 2h 6s 1s 9s 3h Elle a signé une rentrée prometteuse dans un quinté le mois dernier. Notre favorite.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Auteuil, 12 septembre 2008. Prix AchilleFould. Terrain très souple. Haies. 58 000 ". 3 600 m. 1. PASSE PARTOUT AULMES 69 (S. Dupuis 12/1). 2. Fleur Enchantée 64. 3. Bel Empereur 65. 4. Quinz 65. 5. Australian Fighter 69. 6. Fol Archange 65. 15 part. 1/2 - 3 - 6 5 - 1.

P-A. Carberry

5s 3h (08) 5h 4s 2s 2s En pleine forme et aussi performant en steeple qu’en haies, il s’annonce incontournable.

Auteuil, 1er mars 2009. Prix Beugnot. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Pharly de Kerser 65. 2. L'Elu 66. 3. ROYAL PALOIS 63 (G. Javoy 23/1). 4. Monika 63. 5. Gouidal Bihan 64. 6. Sphinx du Berlais 62. 18 part. 5 - 2 - 3 - 2 - 1.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE Auteuil, 24 octobre 2008. Prix Hipparque. Terrain très souple. Haies. 44 000 ". 3 600 m. 1. Springer 66. 2. PASSE PARTOUT AULMES 70 (B. Chameraud 23/4). 3. Zoe Dream 66. 4. Royal Penny 64. 5. Greg Jack 64. 6. Lord of Card 66. 15 part. 6 - 1 1/2 - 2 - 6.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE Auteuil, 5 novembre 2006. Prix Cambacérès. Terrain très souple. Haies. 270 000 ". 3 600 m. 1. Royal Honor 66. 2. Good Bye Simon 66. 3. Parrain 66. 4. Berryville 66. 5. FABULOUSLY 66 (D. Gallagher 14/1). 6. Haroni 66. 14 part. 1/2 - 4 - 1/2 - 5 - 3/4.

15

Elixir du Berlais

63

D. Berra

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

12

Garundi

65

G. Adam

0h Th (08) Th 1h 0h 5h Décevant depuis sa réapparition, il est préférable de le regarder courir. Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. Gouidal Bihan 65. 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. Fabulously 64. 6. Tocrisk 63. 0. GARUNDI 64 (G. Adam 39/1). 18 part. 1 1/2 2 - 3/4 - 8 - tête. Auteuil, 1er mars 2009. Prix Beugnot. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Pharly de Kerser 65. 2. L'Elu 66. 3. Royal Palois 63. 4. Monika 63. 5. Gouidal Bihan 64. 6. Sphinx du Berlais 62. 0. GARUNDI 63 (G. Adam 36/1). 18 part. 5 - 2 - 3 - 2 - 1.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE Auteuil, 22 juin 2007. Prix Daniel Lescalle. Terrain très souple. Haies. 85 000 ". 3 600 m. 1. Rubilite 64. 2. GARUNDI 65 (G. Adam 44/1). 3. Pharly de Kerser 66. 0. Evitta 67. 5. Young Poli 68. 6. Ocean Eyes 67. 13 part. 3/4 - 3/4 (cte encol.) - 2 - 1.

16

Rescato de l'Oust

63

A. Lecordier

2h 0p 9p (08) As Th 1h Pour son retour sur les obstacles, il est tombé sur un os qui a confirmé depuis ! Aura encore des ambitions.

7s (08) 4s 0s 1h 5s 5s Après une modeste rentrée sur le steeple, il revient en haies, où il a déjà bien réussi.

0h 0h (08) 0h 0h 3h 4h Il a du mal à retrouver la forme depuis sa victoire dans un quinté l’an dernier. Sa tâche semble délicate.

10h Ah (08) 7h 8s 7s 1h Sa rentrée à Auteuil est meilleure que ne l’indique son résultat. Méfiance, il semble sur la bonne voie…

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Auteuil, 8 mars 2009. Prix du Cheval de l'Année 2008 Courses & Elevage. Terrain très souple. Steeple-chase. 90 000 ". 4 100 m. Quinté + 1. Pyla 66. 2. Costic 64. 3. Phil Bey 65. 4. Apple's Noa 69. 5. Nirja 69. 6. Atlas du Berlais 65. 7. MOON MORNING 62 (G. Adam 25/1). 20 part. encol. - 6 - 2 - cte encol. - 6. Auteuil, 23 novembre 2008. Prix Métatéro. Terrain lourd. Steeple-chase. 50 000 ". 3 700 m. 1. Valfranc 68. 2. Roi du Val 66. 3. Persy des Mottes 69. 4. MOON MORNING 69 (G. Adam 29/4). 5. Woman Lovely 65. 6. Blackarad 70. 10 part. 8 - 10 - cte encol. - 20 - 20.

Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. Gouidal Bihan 65. 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. Fabulously 64. 0. ELIXIR DU BERLAIS 63 (R. Schmidlin 23/1). 18 part. 1 1/2 - 2 - 3/4 - 8 - tête. Auteuil, 24 février 2009. Prix Souviens Toi. Terrain très souple. Haies. 90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Royal Penny 68. 2. Finzi Contini 68. 3. Temple Prince 65. 4. Speed Fever 66. 5. Safre 67. 0. ELIXIR DU BERLAIS 68 (E. Chazelle 15/1). 16 part. 3 - 1 1/2 - 1 1/2 - 3/4 - 4.

Auteuil, 24 février 2009. Prix Souviens Toi. Terrain très souple. Haies. 90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. Royal Penny 68. 2. FINZI CONTINI 68 (S. Colas 43/1). 3. Temple Prince 65. 4. Speed Fever 66. 5. Safre 67. 6. Atlas du Berlais 68. 16 part. 3 - 1 1/2 - 1 1/2 - 3/4 - 4. Auteuil, 30 mai 2008. Prix Caldarium. Terrain très souple. Steeple-chase. 50 000 ". 3 700 m. 1. Saint Renan 65. 2. Mikael d'Haguenet 65. 3. Général Tête Jaune 65. 4. Lord of Gold 65. 5. Lucky Fonson 66. 6. Curebourse 66. 0. FINZI CONTINI 63 (S. Colas 23/4). 12 part. 10 - 1 - 6 - 20 - 20. Enghien, 25 avril 2008. Prix Durtain. Terrain très souple. Haies. 85 000 ". 3 600 m. 1. Grivette 69. 2. Chercheur d'Or 70. 3. Mister No 67. 4. Désirée des As 69. 5. Fair Attitude 71. 6. Question de Chance 66. 0. FINZI CONTINI 69 (S. Colas 10/1). 9 part. 5 - 8 - 2 - 4 - 8.

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

Auteuil, 22 mars 2009. Prix Prédicateur. Terrain très souple. Haies. 100 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. Lucky du Berlais 66. 2. Gouidal Bihan 65. 3. Royal Penny 68. 4. Quondor de Kerser 65. 5. Fabulously 64. 6. Tocrisk 63. 10. RESCATO DE L'OUST 63 (A. Lecordier 39/1). 18 part. 1 1/2 - 2 - 3/4 - 8 - tête. Cagnes-sur-Mer, 4 janvier 2009. Grande Course de Haies de Cagnes. Terrain collant. Haies. 80 000 ". 4 300 m. 1. Grivette 68. 2. Mercelin 69. 3. Bamarok 72. 4. Cayo Julio 67. 5. Boogie 69. 6. Esplendido 72. 0. RESCATO DE L'OUST 66 (S. Colas 39/1). 14 part. 7 - loin - 5 - 5 - 6.

Auteuil, 8 avril 2005. Prix Général de Rougemont. Terrain lourd. Haies. 80 000 ". 3 900 m. Quinté + 1. MOON MORNING 64 (G. Adam 24/1). 2. Nirvana du Bourg 62. 3. Snow Patrol 67. 4. Pergamino 67. 5. Cheyne 67. 6. Koral Bay 66. 15 part. 2 - 3/4 - 2 1/2 - 1/2 - 3.

Auteuil, 2 octobre 2008. Prix Guillaume de Pracomtal. Terrain très souple. Haies. 90 000 ". 3 600 m. Quinté + 1. ELIXIR DU BERLAIS 64 (E. Chazelle 15/4). 2. Rosy de Cyborg 66. 3. Darvilez 63. 4. Magic Mambo 65. 5. Troque 62. 6. Zibimix 62. 18 part. 4 - 1/2 - 1 - 2 1/2 - 3/4.

Auteuil, 24 septembre 2008. Prix Tournay. Terrain très souple. Haies. 48 000 ". 3 600 m. 1. RESCATO DE L'OUST 66 (A. Lecordier 17/10). 2. Elixir du Berlais 67. 3. Tregard 67. 4. Mestral 67. 5. Santiponce 66. 6. Quartel 68. 8 part. 6 - 1 1/2 - 2 - 3/4 - 1/2.

La sélection des jockeys

S. Dupuis

E.Chazelle

S. Leloup

A. Kondrat

D. Cottin

C. Diard

F.-M. Cottin

Y. Fouin

D. Windrif

C. Lerner

50 points

120 points

175 points

100 points

105 points

95 points

180 points

70 points

40 points

4 PASSE PART. AUL.

4 PASSE PART. AUL. 6 GOUIDAL BIHAN 10 MONIKA 13 FINZI CONTINI 9 ROYAL PALOIS 14 MOON MORNING 11 FABULOUSLY 15 ELIXIR DU BERLAIS

10 MONIKA 13 FINZI CONTINI 6 GOUIDAL BIHAN 9 ROYAL PALOIS 4 PASSE PART. AUL. 11 FABULOUSLY 15 ELIXIR DU BERLAIS 16 RESCATO DE L’OU.

13 FINZI CONTINI 10 MONIKA 9 ROYAL PALOIS 8 TURLYR 4 PASSE PART. AUL. 6 GOUIDAL BIHAN 11 FABULOUSLY 7 MITCHELO

6 GOUIDAL BIHAN 9 ROYAL PALOIS 4 PASSE PART. AUL. 10 MONIKA 14 MOON MORNING 1 ESPLENDIDO 13 FINZI CONTINI 5 SAINT ROCK PLAGE

5 SAINT ROCK PLAGE 3 PALMIER 15 ELIXIR DU BERLAIS 10 MONIKA 11 FABULOUSLY 7 MITCHELO 1 ESPLENDIDO 13 FINZI CONTINI

16 RESCATO DE L’OU.

10 MONIKA 4 PASSE PART. AUL. 13 FINZI CONTINI 9 ROYAL PALOIS 6 GOUIDAL BIHAN 16 RESCATO DE L’OU. 11 FABULOUSLY 3 PALMIER

Le classement

26

4 PASSE PARTOUT AULMES ..................... 9 9 ROYAL PALOIS ....................................... 9 10 MONIKA ................................................. 9 13 FINZI CONTINI ....................................... 9 6 GOUIDAL BIHAN ..................................... 7

qu’il est revenu d’Angleterre, j’ai préféré attendre le bon terrain. Même à ce poids, il devrait bien se comporter. » I PALMIER. F.-M. Cottin : « Après une rentrée discrète, il devrait courir en progrès, mais peut encore manquer de compétition. » I PASSE PARTOUT AULMES. F. Belmont : « Il a pris de la force cet hiver. Je l’estime beaucoup. Il est déjà au point et ne devrait pas décevoir. » I SAINT ROCK PLAGE. F.-M. Cottin : « Il semble avoir bien récupéré de sa rentrée qui n’est pas si mauvaise. Il est sur la bonne voie. » I GOUIDAL BIHAN. P. Rago : « Irréprochable depuis un moment, il devrait confirmer et prendre encore une part active à l’arrivée. » I MITCHELO. F.-M. Cottin : « S’il ne commet pas de bêtises pour son retour sur les haies, il n’est pas hors d’affaire. » I TURLYR. Y. Fouin : « Je viens de l’acquérir. J’espère que cette course n’arrive pas trop vite… De plus, j’ignore si la distance lui convient et s’il est pris à son poids ! » I ROYAL PALOIS. F.-M. Cottin : « J’ai préféré cet engagement plutôt que le Prix Murat, plus difficile. En forme ascendante, il faudra compter avec lui. » I FABULOUSLY. F. Barrao (le jockey) : « Sa courageuse cinquième place m’a coûté 200 " pour usage abusif de la cravache. Je pense qu’il peut encore conclure à l’arrivée. » I RE S C A T O D E L ’ O U S T . D. Windrif : « Sa dernière course est encourageante. Il a beaucoup progressé depuis et je suis persuadé qu’il vaut une telle épreuve. » Propos recueillis par Ge.

Coup de folie

A

RRÊTÉ lors de sa rentrée, SAINT ROCK PLAGE pourrait cependant jouer un tour dont les pensionnaires de François-Marie Cottin sont coutumiers. L’entraîneur le trouve sur la bonne voie et juge sa rentrée « pas si mauvaise ». Lauréat d’un quinté sur les haies en novembre, SAINT ROCK PLAGE possède toutes les caractéristiques d’un coup de folie !

5 SAINT ROCK PLAGE

A SAVOIR DERNIERS TUYAUX

MONIKA : une valeur sûre. GOUIDAL BIHAN : irréprochable. DES OUTSIDERS

10 MONIKA 4 PASSE PART. AUL. 16 RESCATO DE L’OU. 6 GOUIDAL BIHAN

4 PASSE PART. AUL. 6 GOUIDAL BIHAN 9 ROYAL PALOIS 10 MONIKA 16 RESCATO DE L’OU.

3 PALMIER 7 MITCHELO 5 SAINT ROCK PL.

13 FINZI CONTINI 11 FABULOUSLY

8 TURLYR

4 PASSE PART. AUL. 13 FINZI CONTINI 15 ELIXIR DU BERLAIS 5 SAINT ROCK PLAGE 1 ESPLENDIDO 10 MONIKA 9 ROYAL PALOIS

FOIS 11 FABULOUSLY .......................................... 6 FOIS 15 ELIXIR DU BERLAIS .................................... 4 FOIS ABANDONNE : FOIS 16 RESCATO DE L’OUST ................................. 6 FOIS 7 MITCHELO ................................................... 3 FOIS 12 GARUNDI FOIS 5 SAINT ROCK PLAGE .................................... 5 FOIS 8 TURLYR ........................................................ 2 FOIS FOIS 1 ESPLENDIDO ................................................ 4 FOIS 14 MOON MORNING ....................................... 2 FOIS FOIS 3 PALMIER ...................................................... 4 FOIS 2 ONNIX .......................................................... 1 FOIS

FABULOUSLY : sur son parcours. FINZI CONTINI : confirmation attendue. DERNIÈRE MINUTE

ROYAL PALOIS : incontournable. PASSE PARTOUT AULMES : très

es-

timé.

Le choix des entraîneurs

9 ROYAL PALOIS

I ONNIX. F. Doumen : « Depuis

! SA MEILLEURE PERFORMANCE

230 points 1 ESPLENDIDO 5 SAINT ROCK PLAGE 13 FINZI CONTINI 2 ONNIX 16 RESCATO DE L’OU. 9 ROYAL PALOIS 3 PALMIER

BRUITS DE SABOTS

ᔢ FAVORI BATTU À SA DERNIÈRE SORTIE 3/1 Passe Partout Aulmes ᔢ NUMÉROS EN FORME 11 - 12 - 1 - 7 - 2 ᔢ NUMÉROS À L’ÉCART 15 - 16 - 13 - 9 - 3 ᔢ ENTRAÎNEURS EN FORME F.-M. Cottin - Y. Fouin ᔢ JOCKEYS EN FORME S. Colas - D. Berra ᔢ ENTRAÎNEURS À L’ÉCART R. Chotard - P. Rago ᔢ JOCKEYS À L’ÉCART M. Delmares - A. Lecordier

L’arrivée du 8 avril 2008 : 1er : NEO BARRES - H7 - 62 2e : FORTSITE - M7 - 64 3e : PHARLY DE KERSER - H5 4e : SHY - F8 - 65 5e : CORALHASI - H6 - 69

- 64

LUNDI 6 AVRIL 2009


LE SPORT HIPPIQUE Réunion I (13 h 15)/Aujourd’hui à Maisons-Laffitte

Gassin a de nombreux atouts De 13 h 35 à 17 h 25

S

I ce quinté (1re course) s’était couru à SaintCloud, il y a fort à parier que GASSIN aurait eu les faveurs de la cote, tant ce pensionnaire de Jehan Bertran de Balanda se plaît sur la piste du Val d’Or. Cependant, rien n’empêche de croire que GASSIN puisse réussir à Maisons-Laffitte. En effet, le tracé est également corde à gauche

1

et il a hérité d’un numéro de corde (le 6) très favorable. Si Maxime Guyon parvient à lui donner un parcours à l’abri dans la première moitié du peloton, GASSIN a les moyens de s’imposer après une rentrée très prometteuse. Cela étant, notre favorite HEAVENLY LIGHT et TORI PARRY, à la recherche d’un premier succès, ne l’entendent sûrement pas de cette oreille. J.S. Etat probable du terrain : souple.

Prix de la Gloriette .......................................... 13 h 50 Handicap divisé - 1re épreuve 48 000 " - 2 400 m - Corde à g.

QUINTE PLUS - QUARTE PLUS - TIERCE - 2SUR4 - TRIO - COUPLES

S.R. AGE 1 BLUE ROCKIES Mb. 5 2 THE DEVIL Hb.b. 7 3 GASSIN Hb.f. 6 4 LORD JOHN Mb. 5 5 MONT JOUX Hb. 7 6 TORI PARRY Hro. 6 7 HIGHT BLUE SAILS Mgr. 5 8 SAN REAL Hb. 7 9 BETCHEREV Hal. 5 10 MOON ROCK Mb. 5 11 PRINCE DE VATI Hb. 5 12 GRAND SCHLEM Hb.f. 5 13 HEAVENLY LIGHT Fb. 5 14 DOUDYLA Hgr. 6 15 AINEBE CROCUS Hal. 8 16 LORZANE Mal. 7 17 PARTI AMI AMI Hgr. 6 18 HOLLY GIRL Fb. 5 Gentleman : 13 - 1 - 6 - 7 - 5 - 3 - 2 - 11 S. Flourent : 15 - 3 - 1 - 6 - 5 - 7 - 11 - 13 G. Maarek : 6 - 15 - 13 - 3 - 12 - 14 - 5 - 10 J.-B. Pigalle : 3 - 15 - 13 - 6 - 5 - 4 - 10 - 14 L. Stieven : 5 - 15 - 10 - 13 - 11 - 1 - 9 - 18 J. Sellier : 13 - 3 - 10 - 6 - 1 - 9 - 11 - 14 Synthèse : 13 - 3 - 6 - 5 - 15 - 1 - 10 - 11

2

CHEVAUX

POIDS 60 60 59,5 58 57 57 56,5 56,5 56 55,5 55,5 55,5 54,5 54 53,5 53 53 53

JOCKEYS S. Pasquier A. Clément M. Guyon D. Bœuf G. Benoist Gér. Mossé S. Maillot C. Soumillon T. Thulliez J. Victoire O. Peslier J. Augé I. Mendizabal C.-P. Lemaire R. Marchelli A. Crastus T. Jarnet D. Bonilla

Cde 14 2 6 16 15 3 9 5 12 7 13 10 1 4 11 18 8 17

Cotes 17/1 32/1 7/1 36/1 12/1 9/1 38/1 40/1 31/1 25/1 22/1 50/1 5/1 28/1 15/1 49/1 52/1 58/1

13 h 40 EN CLAIR

Listed - 52 000 " - 1 800 m Ligne droite - 4 ans et plus

TRIO - COUPLÉS - CLASSIC TIERCÉ S. Robert J.-C. Rouget 1 MAYWEATHER M4 58 2 C.-P. Lemaire Mme D. Malingue E. Lellouche 2 STARLISH M4 58 7 A. Crastus L. Marinopoulos C. L.-Parias 3 KRATAIOS H9 58 3 Gér. Mossé R. Vallaud P. Demercastel 4 MURCIELAGO M4 58 6 T. Castanheira W. et Frère F. Head 5 CELEBRISSIME M4 58 14 O. Peslier Ds. de Bedford Ml. H. V. Zuyle 6 RAINBOW DANCING F4 56,5 9 D. Boeuf K. Abdullah Mme Ch. H.-Maar 7 PUTNEY BRIDGE H4 56 4 S. Pasquier S. Chiboub D. Smaga 8 AORNOS (E1) M4 56 8 C. Soumillon G. B. Eberstein P. Schiergen 9 THALAMON M5 56 1 A. Starke Mme J.L. Giral F. Head 10 FASTMAMBO H6 56 12 D. Bonilla I. AB Rustninge Mme P. Brandt 11 APOPHIS M5 56 10 M. Guyon S. Fichtengrund F. Willenbrock 12 BELTANUS M5 56 11 J. Lermyte Ba. K. Von Ullm A. Fabre 13 IOLITH M4 56 13 J. Victoire S. Chiboub Rob. Collet 14 VOXNA (E1) F5 54,5 5 I. Mendizabal

PR DE SC SC SC PR DE CG SC PR PR SC ML SC

B B C C B C B B C C B C B C

1 4 8 3 4 2 4 6 1 0 0 2 0 4

59 57 57,5 57,5 58 54,5 57 55 56,5 57 58 56 56 58

0,5/1 9/1 2,5/1 32/1 3,5/1 15/1 6/1 12/1 6,4/1 5/1 50/1 37/1 3/1 12/1

G. Maarek : 5 - 12 - 10 - 13 - 7 - 3 Gentleman : 3 - 12 - 6 - 4 - 9 - 10 J. Sellier : 12 - 4 - 2 - 3 - 5 - 1

5

Prix Right Royal .................................................. 15 h 50

Listed - 52 000 " - 3 100 m Moyenne piste - 4 ans et plus

E. Wildenstein R. Feunteun E. J.C.Laisis I. AB Rustninge E. Leray R. G. Hachtsee W. et Frère

COUPLÉ ORDRE - TRIO ORDRE E. Lellouche 1 POINTILLISTE M6 58 3 A. Crastus SC L 2 Joël Boisnard 2 STIKINE M5 58 5 M. Androuin SC B 5 J.-M. Lefebvre 3 LOUP DE MER H7 57 2 Gér. Mossé SC L 3 Mme P. Brandt 4 QUARTZ JEM H5 57 6 J. Victoire SC L 2 E. Leray 5 BLUEFIELDS H8 57 1 I. Mendizabal CG B 2 W. Baltromei 6 LE MIRACLE H8 57 4 D. Bœuf LO B 7 A. Fabre 7 AMERICAIN M4 57 7 O. Peslier LO C 2

57,5 57,5 56 57,5 56,5 59 55

1,7/1 5,7/1 5,2/1 6,7/1 4,7/1 28/1 4,5/1

Gentleman : 1 - 5 - 7 J. Sellier : 7 - 6 - 1

Prix Le Sancy ........................................................ 14 h 20

J.-C. Rouget A. de R. Dupré L. Métais F. Head C. Diard Rob. Collet Mme Ch. H.-Maar LA U.-Grajales H.-A. Pantall P. Costes T. Doumen A. Fabre

4

Prix Jacques Laffitte ........................................ 15 h 20

G. Maarek : 7 - 5 - 1

TIRELIRE : 2 250 000 "

Course B - 34 000 " 1 200 m - Ligne droite - 3 ans

P. Augier P. Maher Mme C. R.-Huve H Al Maktoum E. Chassagneux Ecurie Vallin Mme G. Head A. U.-Roldan Ch. M. Al Makto Mme A. Commeau T. Doumen W. et Frère

SAINT-CLOUD, LE 27 OCTOBRE 2008. GASSIN (no 10) vient à bout de MAITRESSE dans le quinté, le Prix de l’Aubisque (2 400 m). (SCOOP/DYGA.)

TRIO - COUPLÉS 1 GOLDEN RUNNER M3 58 11 C.-P. Lemaire DE B 1 59 3/1 2 CAFE RACER M3 58 4 Gér. Mossé DE B 4 57 4,5/1 3 TAKYRO H3 58 9 J. Da Silva DE B 7 57 21/1 4 ANYAAR F3 56,5 6 D. Bonilla PR B 5 55,5 2/1 5 LUTECE ERIA F3 56,5 3 Alex. Roussel PR C 1 57,5 11/1 6 LADOUCE F3 53 5 R. Briard PR B 9 54,5 27/1 7 THEORICIENNE F3 56,5 12 D. Bœuf LO B 6 56,5 5,5/1 8 AIBOA F3 56,5 8 C. Soumillon PR B 2 55,5 9 EMILY BLACKWELL F3 55 2 J. Victoire PR B 2 56,5 10 MILMANOUILLY M3 52,5 10 F. Prat Man O West - Milice 11 QUEENOFNERVERLAND F3 55 7 S. Pasquier PR C 8 56,5 6,5/1 12 DESERTISTE F3 50 1 M. Barzalona Green Des. - Occupandiste

6

Prix de Maisons-sur-Seine............................ 16 h 20 A réclamer - Course F - 21 000 " 1 000 m - Ligne droite - 2 ans

G. Barbarin D. Blouin Mme C. Wingtans M. Boutin P. Delaey W. Delalande H. de Bernesq H. de Watrigant P. Delahaye P. Jeanneret Mme F. Montauba S. Canarias

Ml. C. Cardenne Mlle C. Chenu Rob. Collet M. Boutin Y. Fouin W. Delalande FX de Chevigny B de Watrigant J.-V. Toux C. Lerner D. Guillemin F. Sanchez

TRIO - COUPLÉS 1 J'ASSUME M2 56,5 8 M. Barzalona 2 SAMRISK M2 56,5 10 J. Claudic 3 FAUBOURG ST HONOREM2 56,5 6 M. Martinez 4 HIPOROI M2 56 3 B. Raballand 5 SYRRAH F2 57,5 12 A. Crastus 6 TRINKET F2 54 5 M. Delalande 7 MARCHAND M2 57,5 4 T. Richer 8 SOURCE ANTIQUE F2 57,5 2 I. Mendizabal 9 QUINTALINA F2 56 11 M. Guyon 10 DESTINATION FINALE F2 56 1 Y. Lerner 11 COCONINO F2 56 9 T. Jarnet 12 PRINCESSE DAMDAM F2 55 7 O. Peslier

SC C 3 56 16/1 Val Risks - Sambirane Numerous - Aven. Montai. SC B 7 58 8,7/1 Bertolini - Youngolina Sin Kiang - Bonne Affaire Marcha. Sab. - Walk On By Diktat - Source Rêve Okawango - Ti Française Dubai Desti. - Summer Sea Okawango - Cancalaise Indian Rocket - Jimbelle

G. Maarek : 1 - 5 - 4 - 8 - 12 - 7 Gentleman : 5 - 1 - 2 - 8 - 7 - 9 J. Sellier : 2 - 1 - 8 - 7 - 12 - 5

3

7

Handicap - Course E - 25 000 " 1 200 m - Ligne droite - 3 ans

D. Guindon Dioscuri Srl P. Scherrer G. Pariente Mme J.L. Giral Ma. de Moratall Mme P. A.-Hazan G. Pariente E. d. Monceaux JF Gribomont PSH Lau P. Widloecher F. Van Haaren Mme C. Morange S. Canarias C. Bockelmann Ecurie Ascot M.B. Rougier H. d'Ecouves P. Cathelin

S. Loeuillet Dioscuri Srl Rob. Collet H.-A. Pantall F. Head A. de R. Dupré C. Lerner Ml. SV Tarrou C. Lerner H.-A. Pantall M. Delzangles M. Boutin M. Boutin C. L.-Parias F. Sanchez P. Lacroix Y. Barberot Alex. Fracas F. Doumen S. Loeuillet

TRIO - COUPLÉS 1 BABY WOOD M3 60,5 2 G. Clouet 2 ROMAN EAGLE M3 58,5 18 S. Pasquier 3 ZIBELING F3 58 15 T. Huet 4 MAGGI FONG (E1) F3 57 9 M. Guyon 5 ETERNAL FLASH F3 56 5 D. Bonilla 6 FINEST CAPE F3 56 1 Gér. Mossé 7 CORONELLI (E2) M3 55 19 Ronan Thomas 8 BLUE AND GOLD (E1) F3 54 13 T. Jarnet 9 GRAND PALAIS (E2) M3 54 19 J. Augé 10 DOCTEUR BUZZ F3 53,5 16 J. Victoire 11 SINGING MACHINE F3 53,5 12 C.-P. Lemaire 12 CHARLOTTE KI (E3) F3 52 10 Alxi Badel 13 AFARIYAS (E3) F3 51,5 14 A. Crastus 14 SINOLOGIE F3 50 11 F. Prat 15 DUKESIDE M3 51 8 S. Ruis 16 ZAHORI M3 51 17 T. Richer 17 FACILITA F3 50 4 M. Barzalona 18 GENTLE MAJ H3 51 7 J. Lermyte 19 DIABLE DE JIM H3 51 6 M. Martinez 20 MAGDELEINAT F3 50 3 Mlle C. Launay

PR DE PR DE DE SC DE PR PR PR ML DE PR PR PR PR PR PR DE PR

C B C B B B B B L C C B C C C L C C B C

4 1 3 3 5 6 8 2 3 1 0 2 5 4 0 7 9 5 7 0

59 57,5 57,5 57,5 57,5 55,5 53,5 58 58 54 53,5 54,5 54,5 52 55 56 54,5 55,5 51 51,5

14/1 8,4/1 26/1 15/1 2,2/1 5/1 7,5/1 4/1 6,2/1 4/1 6/1 24/1 18/1 27/1 8/1 13/1 14/1 23/1 47/1 62/1

G. Maarek : 3 - 1 - 5 - 8 - 4 - 6 Gentleman : 18 - 5 - 10 - 4 - 3 - 6 J. Sellier : 4 - 3 - 2 - 1 - 14 - 12

Dernière heure Mont Joux - Golden Runner Baby Wood - Murcielago - Le Miracle - J’assume Richemont - Tower of Babel Entraîneurs à suivre LUNDI 6 AVRIL 2009

E. Lellouche - Rob. Collet Jockeys à suivre D. Bœuf - S. Pasquier Nos sélections Gagnante : (812) Aljiwaar Placée : (412) Beltanus

Prix d'Estruval ..................................................... 16 h 50 Chevaux autres que de pur sang 28 000 " - 2 400 m - 4 et 5 ans

F.-X. Lefeuvre Y. Bothamy J.-Y. Artu W. Rykart L. Métais P. Legault Mme AM Poirier Roger-M Dupuis E. Centrale E. Van Haaren E. Van Haaren

E. Leenders Y. Fertillet J.-Y. Artu L. Postic L. Métais P. Legault Mme AM Poirier Roger-M Dupuis F.-M. Cottin Ron. Caget Ron. Caget

TRIO - COUPLÉS 1 RATAFIA H4 68 6 M. Guyon 2 QUADRIGE DES VIGN. F5 64,5 1 A. Pillet 3 RICHEMONT H4 64 11 S. Ruis 4 RAPIDE DE NEULLIAC H4 64 8 N. Perret 5 QIMBLE KERVERO F5 63,5 4 J. Da Silva 6 QUIPHILE F5 62,5 7 F. Lefebvre 7 QUININE DE MAZILLE F5 62,5 10 M. Androuin 8 QUIGAL'HOP H5 62 9 R. Juteau 9 QUARTIER GENERAL H5 62 2 J.-P. Mc Keown 10 REINE DE AS (E1) F4 60,5 3 Y. Michaux 11 RIGOLETTAS (E1) F4 60,5 5 M. Battung

Handicap divisé - 2e épreuve - 23 000 " 2 400 m - 5 ans et plus

L. Farms Ltd B. Simpson F. Melendes G. Pariente C. Le Galliard P. Normand Mme M Rolland C. Sapene V. Farinari H. Sudrat Mme M. V.-Estra JL Paltridge Ecurie Favori E. Lugdunum J. V. Handenhov E. du Trieux G. Concha Ph. Vidotto B. Leclère F. Alloncle

Mme J. Bidgood E. Danel Mme L. Audon Y. Fouin C. Le Galliard J. V. Handenhov Mar. Rolland V. Gréco H. Billot Y. Fouin Mme M. V.-Estra J.-E. Hammond Mme M.-C. Naim J.-P. Roman J. V. Handenhov Y. Fertillet J.-Y. Beaurain Ph. Vidotto B. Leclère F. Alloncle

TRIO - COUPLÉS 1 LIKE TO GOLF 2 KIMOSABE 3 PRALIN 4 PENKINELLA (E1) 5 TOWER OF BABEL 6 ESKANDARANI (E2) 7 LADY NEEDLES 8 FAMILLY BLUE 9 TONINHO 10 BEAUTY MIX (E1) 11 IRLANSEA 12 ALJIWAAR 13 PEACE OF CAKE 14 DIVIN CHOIX 15 SCHOMIR (E2) 16 MEN ALEMARAT 17 ECLAIR D'ORAGE 18 WELCOME BOY 19 ADNISY 20 LA COTE D'AZUR

B B C C C B L C

1 2 2 3 0 3 2 0

66 67,5 64 64 65 66 62 62

1,1/1 3,2/1 17/1 57/1 35/1

ASSOCIATION DES JOCKEYS DE GALOP

Gillet prend du recul RÉSIDENT de l’Association générale des jockeys de galop en France, Thierry Gillet ne souhaite voir son mandat renouvelé lors des prochaines élections prévues le 27 avril prochain. Une seule liste devrait être soumise aux votes. Elle est menée par Ronan Thomas, qui proposerait à Christophe Soumillon de devenir vice-président pour le plat et à Jacques Ricou de l’être pour l’obstacle. Thierry Gillet deviendrait alors le secrétaire général de ce nouveau bureau. S.F.

PR LO ML SC DE SC SC SC SC PR SC DE PR PR PR SC PR PR PR DE

B B C L B B L C C L B B L B C B C C C B

4 6 0 0 1 5 6 5 3 1 9 3 1 6 1 6 0 2 4 0

58,5 52,5 14/1 54,5 18/1 53 71/1 57,5 8,5/1 59,5 13/1 57,5 15/1 59,5 11/1 59 19/1 58,5 4,1/1 57,5 52/1 58 3/1 56 30/1 58 12/1 58 2,7/1 56 17/1 52,5 45/1 59 4/1 60 27/1 57,5 110/1

HIER A LONGCHAMP

Essai transformé pour Tito Bustillo I Quinté. Castré cet hiver, TITO BUSTILLO s’est imposé dès sa rentrée dans le quinté, Prix de la Ligue Nationale de Rugby (2e course). A l’issue d’une course pas très rythmée, il est venu au niveau des animateurs avant de prendre et de conserver un net avantage. BRIGHT LUCK, toujours vu dans le sillage du futur lauréat, conserve le premier accessit devant WEST WING, à créditer d’une belle ligne droite. Derrière ce trio, CABARETUNE devance d’un minimum SAMIRO. A noter la fracture dont souffre TOP HARMONY et qui va l’éloigner des pistes très longtemps. I Prix d’Harcourt (3e course). Qui veut aller loin ménage sa monture… Stéphane Pasquier a donc laissé DIYAKALANIE mener rondement le Prix d’Harcourt, préférant musarder en queue de peloton. Mais, quand il demande à TRINCOT d’accélérer, l’impression visuelle est belle. Tous deux passent en revue leurs adversaires et rallient le poteau en vainqueur. Longtemps enfermé, THE BOGBERRY prend la deuxième place et donne entière satisfaction à Alain de Royer-Dupré : « Gérald Mossé ne lui a pas donné une course dure. Il va progresser en vue du Prix Ganay. » Même sentiment chez Eric Libaud, l’entraîneur de VISION D’ETAT (3e) : « Il en a un peu trop fait en début de parcours, puis a manqué de ressources sur la fin. Mais c’est de bon augure pour dans trois semaines. » I Prix Noailles (4e course). En digne fils de PLATINI, GRANDCAMP ne s’est pas embarrassé de tactique pour gagner ce Prix Noailles, rebaptisé Prix de la Convivialité du Rugby : prendre la tête et la garder. Il repousse toutes les attaques, même celle percutante de GUEST VILLE qui répond ainsi aux attentes de Thierry Jarnet : « C’est un cheval estimé dont je ne connais pas encore les limites. » Ge. 1re COURSE

G. 3

Ecurie Wildenstein P. 1,60 2. Belle Epoch 4 C.-P. Lemaire P. 2,30 3. Pom Pom Pom 1 W. Saraiva. Coup. ord. 12,80. Trio ord. 64,60. Tous couru 2'19"98, 4, 1 1/2, 1, 2. 2e COURSE

1. Tito Bustillo 9 Gér. Mossé

G. 20,80

J. Gonzalez P. 7,50 2. Bright Luck 8 I. Mendizabal P. 7,90 3. West Wing 15 T. Jarnet P. 5,20 Coup. gag. 162,80. Coup. pl. (9-8) 62,80 (9-15) 56,80 (8-15) 60,40. Trio 1 273,10. Ts couru 2'31"56, 1/2, cte tête, 1 1/2, nez, tête, 1/2, 1 1/2, 3/4. 3e COURSE

1. Trincot 2 S. Pasquier

G. 16,40

Ecurie Bader P. 3,70 2. The Bogberry 5 Gér. Mossé P. 2,30 3. Vision d'État 1 I. Mendizabal P. 1,40 Coup. gag. 73,30. Coup. pl. (2-5) 19 (2-1) 7,70 (5-1) 5,50. Trio (2-5-1) : 51,10. Tous couru 2'02"88, 3, tête, cte tête, 1, cte encol., 1, 1/2, 1 1/2. 4e COURSE

PR PR PR PR AU PR SC PR

- 2SUR4 H5 60 11 Gér. Mossé M9 60 8 C.-P. Lemaire H6 60 4 F. Spanu F6 59 1 O. Peslier H6 58,5 9 J. Victoire H5 58,5 19 A. Crastus F7 58,5 14 R. Marchelli M7 57,5 7 D. Bonilla M5 57 15 D. Boeuf F6 55 16 M. Barzalona H6 56,5 17 Ml. D. Santiago H7 56,5 6 T. Gillet F5 55 10 Mlle C. Launay H7 55,5 2 S. Maillot H6 55 18 C. Soumillon H5 55 19 I. Mendizabal M9 54,5 12 G. Benoist H10 54,5 3 M. Guyon H5 54,5 13 M. Sautjeau F5 54,5 5 E. Michel

G. Maarek : 15 - 12 - 18 - 1 - 3 - 13 - 6 Gentleman : 2 - 12 - 15 - 9 - 10 - 18 - 14 J. Sellier : 12 - 9 - 5 - 18 - 8 - 2 - 15

1. Grandcamp 7 C.-P. Lemaire

G. Maarek : 1 - 3 - 4 - 7 - 2 Gentleman : 1 - 4 - 3 - 7 - 2 J. Sellier : 1 - 3 - 4 - 6 - 2

P

Prix de la Gaillarderie ...................................... 17 h 20

1. Board Meeting 5 A. Crastus

G. Maarek : 1 - 8 - 11 - 10 - 5 - 7 Gentleman : 1 - 2 - 12 - 8 - 10 - 11 J. Sellier : 12 - 8 - 7 - 1 - 10 - 4

Prix Albine ............................................................. 14 h 50

8

G. 5,60

D.-Y. Trèves P. 3,20 2. Guest Ville 3 T. Jarnet P. 5,10 3. Wajir 2 A. Crastus. Coup. ord. 44. Trio ord. 191,70. Ts c. 2'10"77, t., 3/4, 1/2, t., 1, 5, 1/2, 1. 5e COURSE

1. Denomination 4 D. Bœuf

G. 6,30 P. 2,80 P. 2,50

Mme G. Head 2. Ana Americana 2 O. Peslier 3. Gainful 1. Coup. ord. 26. Trio ord. 95,50. Ts c. 1'51"34, en., 2, nez, cte en., en., 5, 1/2, 1 1/2. 6e COURSE

1. Claremont 3 M. Guyon

G. 2,60

Cheik M. Al Maktoum P. 1,50 2. Parlement 5 A. Crastus P. 2,80 3. Special Galileo 4. Coup. ord. 8,90. Trio ord. 51,20. Ts c. 2'15"75, 1/2, 5, 1, 8, en., 5, 1/2, 1 1/2. e

7 COURSE

1. Unepetitehistoire 6 G. Benoist

G. 5,30

Rob. Collet P. 1,90 2. Key to the Stars 5 R. Marchelli P. 3,60 3. Ge Décoiffe 7 M. Barzalona P. 2,60 Coup. gag. 42,70. Coup. pl. (6-5) 11,70 (6-7) 4,90 (5-7) 12,80. Trio 76,40. N.P. 8 Secret Heart 1'21"08, enc., cte t., 1/2, 1 1/2, 2 1/2, t., cte t., 2.

TIERCE 9 - 8 - 15 Rapporte pour 1 " Ordre : 4 373,50 " Désordre : 874,70 "

QUARTE + 9 - 8 - 15 - 3 Rapporte pour 1,30 " Ordre : 32 276,79 " Désordre : 2 302,95 " Bonus : 197,08 "

QUINTE + 9 - 8 - 15 - 3 - 13 Rapporte pour 2 " Ordre : 382 752 " Désordre : 3 189,60 " Bonus 4 : 263,60 " Bonus 4/5 : 81,90 " Bonus 3 : 54,60 " Numéro plus : 0082

MULTI 9 - 8 - 15 - 3 Rapporte pour 1 " En 4 : 3 832,50 " En 5 : 766,50 " En 6 : 255,50 " En 7 : 109,50 " 2SUR4 : 44,60 "

QUADRIO Course A : 9 - 8 Course B : 2 - 5 Rapporte pour 1,50 " 4 ordre : pas de gagnant 4 désordre : 37 749,75 " 3 chevaux : 273,30 "

8e COURSE

1. Dingdong 15 C. Stéfan

G. 14,80

Ecurie Forêt Jaune P. 5 2. Citydex du Frêne 5 O. Peslier P. 4,70 3. Il Maestro 2 S. Ruis P. 3,20 Coup. g. 97,70. Coup. p. (15-5) 28,80 (15-2) 23,90 (5-2) 28,80. Trio 243,30. Tous couru 2'33"18, cte encol., tête, 3/4, encol., 2, 1/2, nez, cte tête.

27


LE SPORT HIPPIQUE Réunion II (13 h 45)/Aujourd’hui à Vire

Quassia du Rondet attend son heure De 13 h 50 à 18 h 10

L

E Grand Prix de la Ville de Vire (5e course), support du Multi, sera l’occasion de revoir en piste QUINOA DU GERS, une des révélations du dernier meeting hivernal. Mais, handicapé de 25 m et ferré, le pensionnaire

1

de Jean-Michel Bazire n’aura que des ambitions limitées, au contraire de QUASSIA DU RONDET. Devancé en dernier lieu par un cheval en retard de gains, cet attentiste trouve un bon engagement au premier échelon. Même ferré, il peut renouer avec le succès. J.S.

Prix A.M.B ............................................................... 14 h 05 Attelé - Course nationale 22 000 " - 2 750 m - Départ à l'autostart

Ecurie Darche F. Blandin G. Ligeron G. Ligeron Ph. Barbé S. Roger N. Raimbeaux N. Raimbeaux E. Richard L. Groussard M. Pinazo D. Larue Mme M. Masson J.-M. Bazire YJ Le Bezvoet YJ Le Bezvoet T. Le Floch T. Le Floch

TRIO - COUPLÉS 1 SURCOUF DARCHE## M3 2750 F. Blandin PR 2 SINES$# F3 2750 G. Ligeron VI 3 SULTAN ATOUT M3 2750 S. Roger VI 4 SOELLIE DE CARVEL$# F3 2750 N. Raimbeaux PR 5 SERENITE CEHERE#$ F3 2750 L. Groussard PR 6 SIRE DES JACQUETS M3 2750 F. Nivard PR 7 SANYMEDE TIVOLI M3 2750 J.-M. Bazire PR 8 SANAIS#$ F3 2750 YJ Le Bezvoet PR 9 SCOTT DU ASSE M3 2750 T. Le Floch PR

G. Maarek : 7 - 1 - 4 - 5

B B B B B B B B B

A 1'20"2 A A A 1'20"1 A 1'25"5 A 1'21"2 A 1'16"8 A 1'26"7 A 1'27"9

1 2300 0 2200 0 2200 1 2300 1 2675 8 2350 2 2425 3 2650 8 2650

11/1 2/1 15/1 21/1 1,1/1

Gentleman : 4 - 5 - 7 - 1

4

Prix Groupama .................................................... 15 h 35 Attelé - Course nationale 20 000 " - 2 800 m - Groupe A TRIO - COUPLÉS

E. J.-Cl.Hallai J.-C. Hallais 1 ROCK TREHENNIERE M4 2800 J.-W. Hallais PR G. Guilloux S. Hardy 2 RAMSES DU BOUILLON M4 2800 S. Hardy PR A. Dollion A. Dollion 3 ROXALA F4 2800 A. Dollion PR E. A.G.Maillard A.-G. Maillard 4 RAMDAM DE MEAUTIS H4 2800 A.-G. Maillard PR P. Viel P. Viel 5 ROSA VOLO$# F4 2800 S. Levoy PR R. Roussin D. Roussin 6 ROI DE LEYTRON M4 2800 D. Roussin PR H. Gilles H. Gilles 7 ROXANE DE MEMARTIN F4 2800 H. Gilles PR R. Malherbe R. Chauvin 8 ROCKY DE PIENCOURT M4 2800 B. Barassin EN JP Borodajko JP Borodajko 9 RIVALITE## F4 2825 JP Borodajko PR Ecurie Lady P. Legavre 10 RODIN DES CHARMES H4 2825 X. Legavre VI S. T.Z & Lövis S. Melander 11 REACH DE VANDEL M4 2825 D. Locqueneux VI E. H. d. 4 Vent J. Theisen 12 RISA F4 2825 F. Anne PR E. S. Houyvet S. Houyvet 13 REVE D'AURE M4 2825 S. Houyvet PR Mme M. MandralMme M. Mandral 14 RIKITA BELLA F4 2825 V. Rézé VI E. Richard L. Groussard 15 REGISPER CEHERE## H4 2825 L. Groussard VI JC Lauvrière J. Morice 16 ROMINKO H4 2825 J. Morice VI E. P. Geslin Pas-A. Geslin 17 ROCABAR KARLANN M4 2825 J.-P. Mary PR

Monté 23 000 " - 2 800 m P. Dupré B. Desmontils G. Raulline F. Leblanc S. Roger J.-C. Hallais L. Groussard J.-L. Giot A.-G. Maillard A. Clerin D. Larue B. Marie J.-L. Dersoir D. Marsault J.-P. Viel R. Dugard F. Combot

TRIO - COUPLÉS 1 OPALINE VEUCRIE#$ F7 2800 R. Gougeon PR 2 OBELIE#$ F7 2800 C. Corbineau PR 3 PEARL DES CORVEES F6 2800 G. Auvray PR 4 ODE MATYSS#$ F7 2800 D. Couvreux PR 5 PTILOU DE JALK## H6 2800 E. Raffin PR 6 OSTHEO D'HAVETOT#$ H7 2800 W. Jehanne PR 7 OVATION DES CIM.## F7 2800 G. Prat PR 8 OPERA HOUSE H7 2800 G. Castel PR 9 ORION DU LYS$# H7 2800 Y. Lebourgeois PR 10 PRIMO DE GAUTIERS M6 2825 J.-P. Monclin PR 11 OCEANO H7 2825 A. Esnault PR 12 MARS DE BOLERO#$ H9 2825 R. Lecreps PR 13 PANTHEON JIEL## H6 2825 A. Garandeau PR 14 OSIRIS D'ANGIS H7 2825 M. Viel PR 15 PAVLOVA## F6 2825 T. Danjou VI 16 NESTOR CALONNE H8 2825 B. Barassin PR 17 NIDOK. DE BELLEN$# H8 2825 F. Nivard PR

B B B B B C B B B B B B B C B B B

M 1'16" M 1'16"5 A M 1'16"2 M 1'15"2 A M 1'17"6 A A M A A M 1'15"7 A 1'17" M M M 1'14"3

3 2450 3 2425 8 2900 5 2850 1 2450 0 2450 0 2425 0 2200 0 2850 0 2850 0 3150 0 2775 1 2925 0 2475 0 2850 0 2450 1 2450

62/1 9/1 15/1 6,2/1 37/1 18/1 45/1 4,5/1 6/1 82/1 3/1 35/1 3/1 62/1 14/1

G. Maarek : 13 - 17 - 5 - 2 - 1 - 10 Gentleman : 17 - 13 - 5 - 15 - 2 - 1 J. Sellier : 13 - 5 - 17 - 15 - 4 - 2

3

5

12/1 7/1 65/1 12/1 127/1 9/1 121/1 7/1 4,6/1 4/1 59/1 13/1 39/1 23/1

Grand Prix de la Ville de Vire ....................... 16 h 05 Attelé 33 000 " - 2 800 m

E. Guy Marmion G. Marmion J. Enos T. Lamare Ecurie Brindor C. Ecalard E. de Grimoult E. Ruault E. L.-M.Abrivar L.-D. Abrivard J.-P. Bourgoin J.-P. Thomain E. Nicolaysen F. Collette S. Hardy S. Hardy R. Métayer R. Métayer E. C. Boisnard C. Boisnard E. Speed A.M. M. Triguel A. Cayron J.-M. Legros E. J.-M. Bazire J.-M. Bazire B. Desmontils B. Desmontils Co. H. d' Ornan F. Souloy Ecurie Rock B. Marie M. Maige S. Hardy Ch. Bigeon Ch. Bigeon

1 ODETTE FOLLE F7 2800 S. Marmion PR 2 ORASIE MORAINVILLE F7 2800 T. Lamare PR 3 QUEENSLAND MERITE M5 2800 F. Nivard PR 4 OPTION DE GRIMOULT F7 2800 E. Ruault PR 5 QUASSIA DU RONDET M5 2800 M. Abrivard VI 6 PATERSON H6 2800 J.-P. Thomain PR 7 PEPITE GRANGELAB.## F6 2800 F. Collette PR 8 NARCOS HAUTE FOLIE H8 2800 S. Hardy PR 9 QUALINE DE LORGE F5 2800 R. Métayer CG 10 MAFIOSI DES LAND.## H9 2825 C. Boisnard PR 11 ORAGE SPEED M7 2825 A. Angéliaume PR 12 NAVARRO DE REN.## H8 2825 J.-M. Legros PR 13 QUINOA DU GERS M5 2825 J.-M. Bazire VI 14 NARVICK DU BUISSON M8 2825 C. Guillon PR 15 POLISSON WOOD M6 2825 JL Lerebourg EN 16 ORGANISATEUR## H7 2825 R. Lecreps VI 17 OCEANE DU RELAIS#$ F7 2825 D. Héon VI 18 NIKITA HAUFOR F8 2825 F. Boudet PR

Attelé - Femelles 20 000 " - 2 800 m TRIO - COUPLÉS 1 QUITOUNA DU RAN.## F5 2800 F. Anne PR 2 QUALIE FUN F5 2800 F.-P. Bossuet PR 3 QUELLE FUSEE F5 2800 G. Maillard PR 4 QUIETA DU BINGARD F5 2800 A. Blier PR 5 QUOREA DE CHANJAC F5 2800 F. Héon PR 6 QUALINE DES CAUX F5 2800 J. Bruneau PR 7 QUEEN DE MELJAC F5 2800 J.-P. Mary PR 8 QUIRIANE D'OSTAL#$ F5 2800 E. Crépeau PR 9 QUETTERIE## F5 2800 G Martens PR 10 QUEVA MORINIERE F5 2825 J. Norgeot PR 11 QUETSCHE F5 2825 V. Viel PR 12 QUILABAMBA$# F5 2825 P. Daugeard VI 13 QUAVRINIS DE GUEZ F5 2825 J.-M. Bazire VI 14 QUEEN SPORT F5 2825 A. Ménager VI 15 QUAMANA F5 2825 J. Morice PR 16 QUISMIE DE VIRE## F5 2825 T. de Genouilla PR 17 QUORA DU LUPIN F5 2825 S. Marmion PR 18 QUALINE QUICK## F5 2825 F. Nivard PR

B B B B B B B B B B B B B C B B B B

A A 1'17"7 A 1'17"8 A 1'16"7 A A 1'20"7 A 1'18"1 A A 1'19"1 A 1'17"4 A A 1'15"6 A M A 1'18" A 1'16"8 A A

0 2200 9 2875 5 2650 6 2450 0 2875 4 2675 5 2600 0 2875 1 2800 8 2875 3 2875 9 2700 0 2700 0 2700 1 2875 7 2900 0 2850 0 2475

2,5/1 25/1

78/1 36/1 29/1 9,1/1 47/1 14/1 18/1 3,5/1 31/1 3,8/1 33/1 17/1

G. Maarek : 15 - 9 - 11 - 3 - 1 - 16 Gentleman : 15 - 9 - 1 - 6 - 18 - 13 J. Sellier : 9 - 15 - 1 - 11 - 6 - 13

## : déferré des antérieurs et postérieurs. #$ : déferré des antérieurs. $# : déferré des postérieurs.

B B B B B B B B B B B B B B B B B B

M A 1'16"7 A 1'17"2 A A 1'13"1 A 1'15"3 A 1'17"4 A A 1'14"8 A A 1'15" A 1'16"1 A 1'14"2 A A 1'15"4 A 1'16" M 1'15"8 A 1'15"3

0 2450 9 2600 6 2650 5 2775 2 2100 6 2200 1 2475 0 2850 5 2800 0 2875 3 2875 3 2825 1 2700 0 2900 8 2875 3 2100 7 2850 4 2875

8,2/1

3,5/1 11/1 1/1 11/1 54/1 31/1 2,5/1 0,9/1 63/1 50/1 4/1 11/1 33/1

G. Maarek : 7 - 13 - 5 - 9 - 12 - 16 - 15 Gentleman : 13 - 7 - 5 - 12 - 11 - 9 - 16 J. Sellier : 5 - 9 - 11 - 12 - 4 - 6 - 13

6

Prix Groupama .................................................... 16 h 35 Attelé - Course nationale 20 000 " - 2 800 m - Groupe B

Prix Carrefour Market ..................................... 15 h 05

E. Franck Anne F. Anne Ecurie Ténor J.-B. Bossuet Mme M. Maillard G. Maillard Y. Lucas A. Blier C. Auvray C. Auvray J. Bruneau J. Bruneau Mme D. Mottier R.-R. Dabouis E. P. Geslin Pas-A. Geslin G Martens G Martens J. Norgeot J. Norgeot E. J.-P. Viel J.-P. Viel S. Chiche P. Daugeard R. Guezille J.-M. Bazire Ric. Temam F. Blandin R. Bernabei S. Morice E. Th.Duvaldest T. Duvaldestin E. Guy Marmion G. Marmion E. Quick Star A. Kristofferss

0 2150 0 2150 4 2300 4 2150 3 2850 2 2725 6 2200 0 2150 0 2600 6 2700 0 2200 1 2450 2 2875 0 2700 6 2200 6 2700 0 2850

TRIO - COUPLÉS - 2SUR4

Prix Vire F.M. la Radio du Pays .................... 14 h 35

P. Dupré B. Desmontils D. Delamotte Ecurie Matyss E. La Pettevini J.-W. Hallais L. Groussard L. Branthonne E. A.G.Maillard A. Clerin JJ G. S. Pedro P. Blondel J. Luck D. Marsault E. J.-P. Viel E. de Court F. Combot

A A A 1'18"3 A 1'17"2 A 1'16"8 A 1'18"3 A 1'17" A A A 1'18"9 A A 1'16"1 M 1'18"5 A A 1'16"5 A 1'17"1 A

G. Maarek : 11 - 13 - 1 - 6 - 5 - 15 Gentleman : 12 - 13 - 3 - 4 - 6 - 11 J. Sellier : 11 - 5 - 12 - 15 - 17 - 2

J. Sellier : 4 - 7 - 5 - 2

2

B B B B B B B L B B B B B B B B B

TRIO - COUPLÉS E. de la Verder Y. Roblot P.-J. Poisson P.-J. Poisson S. T.Z & Lövis S. Melander M. Boudou O. Boudou P.-J. Huet D. Marsault Mlle F. R.-V. F. Christophe B. Bardou D. Larue Mme B. Boyer G. Ligeron J. Bruneau J. Bruneau E. J.-P. Viel J.-P. Viel Mme C BlossevilG. Delacour J. Fernandes T. Duvaldestin E. des Charmes J.-M. Bazire E. des Vents J.-L. Giot Mlle V. Moquet Mlle V. Moquet E. Pat.Leboutei P. Lebouteiller J.-M. Rancoule J.-M. Bazire

1 ROSE DU BOCAGE 2 ROXANE DES CHAMPS 3 REVE NIVERNAIS## 4 REFLET DE LUNE 5 RIAD DU BOCAGE 6 ROYAL DES PLAINS 7 RAINBOW DANCER 8 RIESLING DU BREUCQ 9 ROCHE AUX DAMES 10 ROCHEVILLE 11 RIVA BELLA$# 12 REVE DE FAEL 13 REX DE VANDEL 14 ROMANA MELODY 15 ROMY DE CHAUMIERE 16 RYSWICK D'AVRIL 17 ROI VERT##

F4 2800 Y. Roblot PR F4 2800 P.-J. Poisson PR M4 2800 D. Locqueneux PR M4 2800 O. Boudou PR H4 2800 D. Marsault PR H4 2800 F. Christophe PR H4 2800 F. Nivard CG H4 2800 F. Anne PR F4 2825 J. Bruneau PR F4 2825 V. Viel VI F4 2825 G. Delacour VI M4 2825 T. Duvaldestin PR M4 2825 M. Bazire PR F4 2825 G. Castel PR F4 2825 D. Lecroq VI H4 2825 P. Lebouteiller VI M4 2825 J.-M. Bazire EN

B B B B C B B B B B B B B B B B L

A A 1'17" A 1'17" A M 1'20"9 A 1'17"7 A A 1'18"8 A A 1'17"1 M 1'19"1 A A A A 1'15"2 M A

0 2850 5 2850 3 2150 0 2850 7 2475 1 2800 0 2100 6 2875 2 2300 5 2200 4 2700 0 2200 0 2875 0 2200 5 2175 0 2175 0 2875

24/1 32/1 8/1 13/1 47/1 24/1 11/1 10/1 8/1 18/1 1/1 9/1 111/1 7/1 35/1 6,5/1

G. Maarek : 17 - 6 - 8 - 10 - 12 - 2 Gentleman : 6 - 3 - 9 - 12 - 17 - 8 J. Sellier : 12 - 6 - 3 - 17 - 10 - 9

Dernière heure Soellie de Carvel - Pavlova Quamana - Rosa Volo Paterson - Rêve Nivernais Quinio du Buat - Œillet des Bois - Puzzle Entraîneurs à suivre

J.-P. Viel - T. Duvaldestin Drivers à suivre J.-M. Bazire - F. Anne Nos sélections Gagnante : (505) Quassia du Rondet Placée : (213) Panthéon Jiel

« Le secteur hippique recrute » DIDIER BUDKA, Directeur de l’Afasec

L

ES cinq écoles des lads et des jockeys gérées par l’Afasec (Association de formation et d’action sociale des écuries de courses) ont ouvert leurs portes pour une opération séduction auprès des jeunes collégiens à la recherche d’une nouvelle orientation scolaire. Didier Budka analyse la formation qui leur est proposée et l’avenir que le secteur hippique leur réserve. Comment recrutez-vous vos élèves ? I Didier Budka. Après un premier contact, chaque volontaire suit un stage de perfectionnement de trois jours. Celà nous permet d’évaluer sa capacité physique, son endurance ainsi que sa motivation. Pour un site comme celui du

28

Moulin à Vent à Gouvieux (Oise), spécialisé dans le galop, nous retenons 80 candidats sur les 200 postulants de départ. Y a-t-il beaucoup de filles ? Elles représentent 55 % des jeunes qui souhaitent entrer dans nos écoles. Il y a dix ans, les entraîneurs étaient réticents ; aujourd’hui, ils veulent surtout des filles ! Elles n’ont pas de rapport de force avec le cheval, elles sont beaucoup plus attentives, plus rigoureuses. Mais lorsqu’elles deviennent des femmes et, surtout, des mères, elles ont du mal à concilier vie professionnelle et vie privée. Une crèche avec des horaires adaptés est ouverte depuis octobre à Lamorlaye (Oise) et cette expérience devrait être étendue dans toute la France. Est-il difficile de devenir jockey ?

Oh oui ! Sur quinze demandes de licence, seuls trois ou quatre l’obtiennent. Ils doivent aussi avoir un peu de talent, pas d’accident et garder les pieds sur terre. Les jeunes trouvent-ils un emploi après leurs études ? Le secteur hippique recrute et la demande est forte de la part des entraîneurs. A contrario, la démographie baisse et on n’a jamais eu aussi peu d’élèves en 5e. Le vivier de futurs élèves diminue donc et les parents sont de plus en plus nombreux à exiger le bac ! Nous souhaitons intégrer nos écoles dans la réforme des nouveaux diplômes et développer la formation professionnelle qui fait notre force. Propos recueillis par Catherine Frange

7

Prix du Crédit Agricole de Normandie .... 17 h 05 Monté - Apprentis et lads-jockeys 20 000 " - 2 800 m TRIO - COUPLÉS

B. Desmontils F. Morant F. Collette G.-M. Bernier R. Débarbouillé E. de Windcut E. Szirmay J.-P. Grimal P. Touvais J.-F. Marin V. Viel M. Donio S. Marniquet

B. Desmontils E. Varin F. Collette G.-M. Bernier J. Boillereau D. Larue E. Szirmay M. Brun P. Touvais JP Borodajko V. Viel M. Donio J.L.C. Dersoir

1 QUITTERIE F5 2800 C. Corbineau PR 2 QUARINA DU PARC F5 2800 G. Castel PR 3 QUERCIA F5 2800 G. Dorey PR 4 QUINIO DU BUAT H5 2800 W. Jehanne PR 5 QUICK FAN CHERRY M5 2800 R. Joly PR 6 QUITALO DES ARK.## H5 2800 A. Esnault PR 7 QUEBEC DE CRENNES H5 2800 V. Seguin PR 8 QUITO HAIE NEUVE#$ M5 2800 Ml. A. Coeuret PR 9 QUERIDA PHEDO F5 2800 H. Touvais PR 10 QUAPI## H5 2800 F. Picot PR 11 QUELLE FARCE F5 2825 T. Danjou PR 12 QUITA DE BLESSIN F5 2825 J. Dave PR 13 QUIETUDE D'UN SOIR F5 2825 F. Lagadeuc PR

C B B B B B B B B B B B C

M 1'18"4 A 1'19" M 1'18"6 A 1'18"4 M 1'17"9 M M M 1'18"2 M 1'18"2 A M 1'14"9 M 1'18"2 M 1'18"1

4 2450 2 2650 7 2600 5 2850 2 2600 0 2450 0 2725 9 2450 2 2825 0 2850 1 2450 9 2400 7 2475

91/1

72/1 24/1 73/1 11/1 72/1 4,1/1 16/1

G. Maarek : 11 - 1 - 5 - 9 - 2 - 8 Gentleman : 9 - 5 - 2 - 10 - 11 - 4 J. Sellier : 11 - 4 - 9 - 10 - 7 - 1

8

Prix Optique Krys-Yannick Pierre ............. 17 h 35 Attelé - 22 000 " 2 750 m - Départ à l'autostart TRIO - COUPLÉS - 2SUR4

A. Le Courtois A. Le Courtois D. Devé D. Devé V. Raimbault V. Raimbault E. La Pettevini S. Roger C. Caillère P. Lecellier J.-W. Hallais J.-C. Hallais Jos. Beaumont J.-M. Baudouin E. F. Blandin F. Blandin D. Larue D. Larue R. Leraisnier P. Toutain E. J.-P. Viel J.-P. Viel M. Donio M. Donio S. Assous B. Kernivinen Mme N. Filmont G. Delacour E. J.-P. Viel J.-P. Viel T. Lejeune T. Lamare

1 ORLANDO DU PARC 2 OEILLET DES BOIS## 3 OURAGAN D'AFRIQUE 4 PENSEE MIKA## 5 PADDY DE CHAUMIERE 6 PUNCH PASSION 7 OREE D'ABBEMONT 8 PERLE DE VILLEROT 9 PETIT GASCON## 10 OSCAR D'YMER 11 PIANO FORTE (E1)## 12 OLIVERIE BLUE 13 OPALE DU DOLLAR 14 OAKLAND DE FAVEROL 15 OR VAULOGER (E1) 16 ONTARIO DU RIB

H7 2750 H7 2750 H7 2750 F6 2750 H6 2750 M6 2750 F7 2750 F6 2750 H6 2750 H7 2750 H6 2750 F7 2750 F7 2750 H7 2750 M7 2750 H7 2750

A. Le Courtois PR F. Héon EN V. Raimbault PR S. Roger PR P. Lecellier VI J.-W. Hallais PR J.-M. Bazire EN F. Blandin PR D. Larue PR P. Toutain PR V. Viel PR M. Donio PR B. Kernivinen VI G. Delacour PR J. De Michiel PR T. Lamare PR

B B B B B B B B B B B B B B B B

A A 1'14"4 M 1'16"8 A 1'18" M M M A 1'17"1 A 1'15"6 A 1'18"9 A 1'14"9 M 1'15"9 A 1'16"5 A A 1'16"8 A

0 2750 1 2150 4 2825 6 2350 0 2700 1 2850 0 2875 1 2350 7 2200 2 2875 1 2200 2 2450 0 2850 0 2875 6 2875 0 3175

0,9/1 3,5/1 3,5/1 2,7/1 2,8/1 2,5/1 1,8/1 17/1 1,3/1 14/1 60/1 166/1 12/1

G. Maarek : 6 - 11 - 5 - 2 - 8 - 4 - 14 Gentleman : 11 - 6 - 2 - 10 - 12 - 8 - 5 J. Sellier : 11 - 5 - 2 - 8 - 3 - 1 - 12

9

Prix Camembert Gilbert Bertrand ............ 18 h 05 Attelé - Amateurs 6 000 " - 2 750 m - Départ à l'autostart TRIO - COUPLÉS

A. Nogues J.-L. Giot Mme R. Bouchara F. Leclaire R. Métayer J.-L. Velany C.-J. Morin J. Geffrin J.-L. Giot N. Krouchi A. Buhigné M. Etard Mme Y. Hesteau Mme S. Schwar H. Lecoq P. Guilloux

A. Nogues J.-L. Giot J. Compas F. Retaux R. Métayer J.-L. Velany A. Morin J. Geffrin J.-L. Giot P. Busson C. Buhigné G. Hernot N. Raimbeaux JM Guillotte H. Lecoq P. Guilloux

1 NEED A CHANCE H8 2750 2 NINETTA BELLA (E1) F8 2750 3 PACHA DES DOUETS##M6 2750 4 OSCAR DU GLAY H7 2750 5 ORINE PENALAN F7 2750 6 NOUKY DJIM H8 2750 7 NARCISSE BARBES#$ H8 2750 8 NEW DEAL DE CHENU H8 2750 9 OYOS (E1) H7 2750 10 PUZZLE## H6 2750 11 NEMRUDDAG H8 2750 12 NENETTE DE MARIGNY F8 2750 13 ORIENT BOURBON$# H7 2750 14 OPIUM DU BOSCAIL H7 2750 15 OEILLET DE LARRE H7 2750 16 NAKI DES TITHAIS H8 2750

M. A. Nogues PR M. J. Yvon PR Mme MP Lenault PR M. A. Lescalier PR M. P. Carmoy PR M. O. Prioul PR M. C.-J. Morin PR M. J. Geffrin PR M. P. Quesnel PR Mlle V. Grelin PR M. A. Buhigné PR M. T. Ménard PR M. M. Poirier PR M. T. Desoubeau PR M. J. Renault PR M. P. Guilloux PR

B B B B B B B B B B C B B B B B

A 1'18"9 A A A A 1'19"3 A 1'19"1 A 1'18"1 A 1'16"7 A 1'18"8 A A A 1'17"6 A A 1'20"6 A 1'17"9 A

6 2875 0 2625 0 2200 0 2650 8 3025 0 2700 2 2700 3 2875 2 2600 3 2900 0 2875 9 2850 0 3000 2 2725 1 2700 9 2700

70/1

3/1

51/1 41/1 12/1 5,6/1

G. Maarek : 15 - 7 - 14 - 8 - 10 - 3 Gentleman : 15 - 14 - 7 - 8 - 10 - 9 J. Sellier : 7 - 10 - 8 - 15 - 1 - 4

HIER A BEAUMONT-DE-LOMAGNE

Igor Font en deux temps OTÉ d’une vitesse de base peu commune, IGOR FONT a profité de cette qualité pour s’imposer dans le Grand Prix du Sud-Ouest. Et la maestria de Jean-Michel Bazire a fait le reste. Parti sur les chapeaux de roue, le trotteur italien s’empare rapidement de la tête et de la corde, une place enviable sur ce petit anneau. Le multiple Sulky d’or a ensuite beau jeu de bloquer

D

1re COURSE

1. Marjacq 4 J. Poutrel

G. 9,00 P. 2,90 P. 3,30 P. 1,90

Mme C. Verneuil 2. Murier de Vrie 7 Mlle M. Grolier 3. Loustic d'Anjou 10 J. Da Veiga Coup. gag. 35,60. Coup. pl. (4-7) 12,70 (4-10) 7,10 (7-10) 8,40. Trio (4-7-10) : 49,70 2e COURSE

1. Roméo du Bourg 8 C. Feyte

G. 16,10 P. 3,20 P. 2,10 P. 1,90

G. Grugeaux 2. Rex Haie Neuve 7 J. Kontio 3. Rive de Dompierre 3 D. Haon Coup. gag. 38,70. Coup. pl. (8-7) 10,60 (8-3) 7,70 (7-3) 6,20. Trio (8-7-3) : 43,10 3e COURSE

1. Quetzal de Narmont 5 D. Cordeau

e

4 COURSE

G. 7,50

Ecurie Danover P. 2,00 2. Quid du Jaunais 4 T. Le Beller P. 1,50 3. Nao Magic du Lupin 8 J.-P. Treich P. 3,70 Coup. gag. 7,80. Coup. pl. (7-4) 3,90 (7-8) 10,10 (4-8) 8,60. Trio (7-4-8) : 35,50 5e COURSE

1. Igor Font 4 J.-M. Bazire

Stall Catch Glory 2. Offshore Dream 5 Pier. Levesque 3. Olga du Biwetz 1 J. Verbeeck

G. 4

P. 1,40 P. 1,30 P. 1,50

Coup. gag. 3,90. Coup. pl. (4-5) 1,90 (4-1) 3,70 (5-1) 3,10. Trio (4-5-1) : 7,40 6e COURSE

1. Prince Vinoir 6 E. Audebert J. Capelle 2. Nino le Blond 1 F. Corbineau 3. Queen Schmar 2 M. Criado

G. 37,30 P. 10,40 P. 6,10 P. 3

Coup. gag. 320,50. Coup. pl. (6-1) 84,70 (6-2) 37,80 (1-2) 17,70. Trio (6-1-2) : 483,30 7e COURSE

1. Scream 7 J.-A. Eliphe G. 23,90 P. 4,80 P. 2 P. 9,00

Ecurie de Narmont 2. Quetty West 4 T. Le Beller 3. Quassius Kep 1 F. Corbineau Coup. gag. 41,10. Coup. pl. (5-4) 12,50 (5-1) 58,90 (4-1) 22,90. Trio (5-4-1) : 230,90

1. New Dream Danover 7 Y. Henry

la course, avec l’accord de ses adversaires. Dans le dernier tournant, IGOR FONT place une nouvelle accélération, décisive. Seul OFFSHORE DREAM refait du terrain sur le lauréat. Malgré un bel effort final, le double lauréat de Prix d’Amérique se contente de la deuxième place, devant OLGA DU BIWETZ, toujours en vue dans le sillage de l’animateur. J.S.

Mme S. Loiseau 2. Sterne des Plans 4 N. Vimond 3. Samy de Jau 13 M. Abrivard

G. 3,90 P. 2,10 P. 2,70 P. 3,20

Coup. gag. 14,80. Coup. pl. (7-4) 6,60 (7-13) 12,10 (4-13) 16,60. Trio (7-4-13) : 65,10 Tous couru 3'22"70 (1'19"5). 8e COURSE

1. Naïs de la Rhonèle 14 M. C. Vigouroux G. 6,90 Y. Vigouroux P. 2,60 2. Parfum des Brouets 9 M. P. Roucolle P. 4,10 3. Nowlong de Saus. 5 M. J.-P. Semeillon P. 2,40 Coup. gag. 65,40. Coup. pl. (14-9) 21,40 (14-5) 6,10 (9-5) 17,70. Trio (14-9-5) : 113,60 NP 12 Olwen de Chanterne.

LUNDI 6 AVRIL 2009


Annonces classées I M M O B I L I E R

Multi-activité, un pari gagnant !

Publi-Reportage

TABACS

Période de crise et interdiction de fumer ont obligé les vendeurs à réajuster leurs prix. Ainsi, les bonnes affaires réapparaissent dans toute l’Île-de-France, notamment les bars-tabacs dans les centres-villes animés des banlieues, avec une terrasse… et une activité diversifiée !

“T

perte de chiffre d’affaires sur la partie bar-brasserie”, confirme Gérard Moraweck. Conséquence directe, les vendeurs ont dû réajuster leurs prix. “Depuis le passage de la loi, le marché a enregistré une baisse générale du prix de vente des fonds de tabacs. Face à la crise, les acquéreurs se sont battus lorsque les prix restaient très élevés, obligeant les vendeurs à s’adapter”, souligne Yves-Marie Le Norgoll, gérant du cabinetAxxis.

© Macromagnon - Fotolia.com

out est à vendre !”, déclare avec le sourire Gérard Moraweck, responsable d’agence Caresto à Clichy. “Malheureusement, 10 % seulement des offres sont actives, car beaucoup de produits sont encore surévalués et les règles de ratio pas toujours respectées. Si le remboursement du prêt est supérieur à ce que révèle le bilan, l’acquéreur ne sera pas gagnant.” D’où la recommandation de faire appel à un juriste ou à un cabinet avant de faire une offre, même si l’emplacement du fonds semble idéal. “Cela reste le critère primordial, car lorsqu’on veut boire un café, acheter ses cigarettes ou faire un loto, on ne fait pas de détour. Un bon emplacement est un angle de rue, bien en vue, avec une terrasse”, ajoute-t-il. Car depuis l’application de l’interdiction de fumer dans les lieux publics, la présence d’une terrasse s’impose pour compenser la baisse des consommations. “Cette loi a entraîné 30 %, voire 50 % de

Passez le périphérique !

Si la civette reste un produit d’appel essentiel, les acheteurs cherchent à coupler cette activité avec la presse, le bar et la brasserie. “Tout est déclaré dans les civettes. Ce sont des affaires idéales pour réaliser de belles marges, avoir un salaire correct et cotiser pour une retraite”, indique Gérard Moraweck. “Les jeunes dynamiques préfèreront un tabac avec presse ou un bar-tabac pour dégager plus de résultats. Gérer la presse oblige à une meilleure gestion, avec informatisation, ce qui permet de

meilleures commissions”, explique Yves-Marie Le Norgoll. Toutefois, la plupart des demandes concerne les tabacs-bars-brasseries. Si les douanes fixent l’apport personnel à minimum 33 % du prix de vente, tous les professionnels réclament 40 % avant de monter tout dossier. “Ensuite, il faut

veiller à l’emplacement, mais aussi analyser l’excédent brut d’exploitation (EBE) et le prix du loyer. Si l’emplacement est bon, cela apparaîtra forcément dans les résultats”, pondère Jérôme Guillotin du cabinet Michel Simond. “Et si le fonds possède un logement, ce sera un atout,

IMMO ENTREPRISE

Fonds de commerce Café / Bar Brasserie

* Réf. : 13603 92-Bar Hotel Tabac Loto PMU48 pl + 12 terr-loy 22 000€ très bon environnement forte commissions-bail neuf px 384 000€

* Réf. : 13708 75-Bar Restaurant - 45 pl + 10 pl terr-fermé week end-log F2 de 40 m2 - px 270 000 € Century 21 Horeca

01 56 33 47 00

Élise Pierre-Dudouet

Tabacs

Très bon 17e Belle brasserie angle 70 PL +20 Terr- gros potentiel pour professionnel averti Prix 550.000€- SASSI

PARIS 7-BAR-BRASSERIE-Très beau quartier-50pl-Bail de 2006 avec appart.Recette:1500€ /j.5/7J-Prix:450 000€-Neuvendel

75.Bar- Brass.Tbc-Loto.Belle aff.angle de 100 m2. terrasse, Logt.Loyer 2.000€/mois Prix 480 KE Fai

Bar -Brass -angle Face marche -3 fois /se. Terr 15PlCA reconstitué 60.000 €Prix 350.000€- JOULOU 3°) Bar-Brasserie 9e Angle Impeccable 2 logements- loyer 18.000€/AN Quartier très animé-Prix 620.000 €REFAUVELET 01 46 57 29 22

Paris-BAR-BRASS-TABAC-aff. d'angle-40pl. Appart.F2-Loyer 22000€/an CA:200 000€-Remise 71900€-PRIX:350 000€-Tarrisse PARIS-BAR-BRASSERIE-17ème ardt-tenue 18ans.40places.Ouv. 6/7J,7h30 à 22h.Bail neuf-Beau Potentiel-Prix:250 000€-Mangot 01 46 57 29 22

78.Bar-Brass.Hotel 12 ch.Tres belle aff.Empl.N°1.Loyer28.200€

Gde ville 93, bar, tabac,fdj, ideal couple pros + F3 Px : 321.698€ 93, Bar, Brasserie, centre ccial, Empl. N°1, terr asse, licence 4, Prix : 763.000 € 01 64 33 03 03 www.ftcimmo.com

60/Bar brasserie. Ccial. empl N°1+Ter 40pl. urgent A voir Prix : 290 000€

PARIS 12-BAR-BRASSERIE100pl. excellent emplacementClients passage+bureaux-CA: 580 000€-Prix:700 000€-Faucher

60/URGENT.Bar brasserie. C.Commercial.Empl N°1 . Disp 100 000 €

92-Montrouge-BAR-BRASSERIE Belle aff.120m2 proche Bureaux Bail neuf,loyer:30 000€/an-PMU poss.-PRIX:90 000€-De Faveri 01 46 57 29 22

60/Bar tabac rapido brass restaurant.F6. Urgent. Axe pass.Rés72 k€ Disp 88 000€ 03 44 40 68 68 www.ftcimmo.com

* Réf. : 13772 94 - Bar Tabac Loto Presse log F3 - 30 pl - px 210 000 € Century 21 Horeca

01 56 33 47 00

77 BAR BRASSERIE TABAC LOTO Quartier bureaux Terrasse - Appt F5 EBE : 111 500 €. Ref 778446

75.Bar Rest.Pub.Quart.animé. Aff.impec.Patio+jardin 50 pl. Gros potentiel.Prix 545 Fai www.caresto.fr

75017 BAR BRASS TABAC

95 bar brass empl strat aff ang 120 pl ass terr CA/5j 5kg/café/j dispo 81 000 € n°1012 01 34 73 10 80 www.ftcimmo.com

92 BAR BRASSERIE dans galerie march. - Surf. 180m2 - 70 cvts + 35 en terr - 7Kg KF/sem - 80 hec. bière/an 70 cvts/jr - Fermé soir & WE. TM 20€ - CATTC 306.000€ Px 370.000€ - Réf : BBC1034 01 46 21 14 17 www.michelsimond.com

CONSULTER, LES BONNES AFFAIRES SE VENDENT

75015 BRASSERIE REST BAR 80 pl+ 46 terr, cltèle bur,

LUNDI 6 AVRIL 2009

Réf : RGP001035 01 43 12 33 30 www.michelsimond.com

51 TABAC PRESSE LOTO Grande ville - Facile à tenir Bonne rentabilité Prix : 308 OOO € FAI. Ref 519224

Restauration traditionnelle

N'ATTENDEZ PAS POUR NOUS

Réf : RGP000954

92 Bar Tabac Courses/Courses+ Hôtel 5N° + sud. ten 12 a, bail 2014 Loy 1000€ gros CA av 75.000 € cpt

www.axxis.fr

www.axxis.fr ACHETEURS !

clientele Prix :560.000€

bail neuf Prix 380.000€

75 TABAC LOTO - Rue passante - Idéal couple - EBE : 94 000 € Prix : 395 000 € FAI. Ref 759144 75 TABAC CADEAUX - Beaux quartiers - Sortie métro - Appt F4 75 m2 - EBE : 168 000 €. Prix : 680 000 €. Ref 75853

www.axxis.fr

01 46 57 29 22

LOTO PMU 60 pl. belle

75 TABAC LOTO PMU Quartier touristique Appt F1 - Prix : 395 000 € FAI. Ref 759145

77 TABAC LOTERIE - Belle civette de centre-ville Très bel agencement - Prix : 410 000 € FAI. Ref 779169

Prix : 380 000 € FAI.

www.axxis.fr

bar brass pizza aff ang terr surf 100 m2 mob mat agct récents dispo 70 000 € n°1231

PARIS 8-BAR-BRASSERIE-beau quartier-Quartier bureau-Bail neuf-Loyer:20 000€/an-CA: 280 000€-PRIX:440 000€-Sassi

* Réf. : 13756 92-Bar Brasserie centre ville proche marché - 42 pl loy 10 500€ - px 224 000 €

/an.Prix 580 KE Fai

* Réf. : 13604 94 - EXCLUSIVITE - Bar Restaurant d'angle-42 pl avec possibilité terrasse-90 m* loy 9 600 €/an - px 71 000 €

01 56 33 47 00

a fortiori à Paris, les commerçants se levant tôt et fermant tard leur affaire”, complète Yves-Marie Le Norgoll, Ce dernier conseille de se tourner vers la banlieue, où les centres-villes animés ont fait du bartabac-presse un produit très attractif. “Paris est toujours aussi demandé malgré les prix élevés. Le périphérique est comme une frontière. C’est dommage, les meilleures affaires sont de l’autre côté !”, confirme Jérôme Guillotin. Si les affaires de prestige sont toujours au cœur de la capitale – marais, IXe, VIe, VIIe et VIIIe – il faut compter 4 à 5 fois l’EBE, contre 3 fois en banlieue.Avenue desTernes, un repreneur a ainsi déboursé 70 000 € avec 15 000 € de loyer mensuel. “Il reste des affaires intéressantes dans les quartiers populaires des XVIIIe, XIXe et XXe, voire des XIe et XIIe”, commente Gérard Moraweck. Là, les rentabilités y sont meilleures que dans les quartiers aisés – XVIe et VIIIe – où la clientèle fréquente moins ces commerces. “Il faut de la mixité. En banlieue, les actifs à faible salaire consomment plus de jeux”, signale Jérôme Guillotin. Les loyers y sont plus abordables, à l’instar de ce bar-tabac sur Enghien, avec appartement de 80 m2, cédé 350 000 € avec un loyer de 1 300 € mensuel, contre un produit similaire dans le XIe, avec un loyer de 6 000 € mensuel. Dernier conseil de Jérôme Guillotin : “Pensez à diversifier vos activités et votre offre : c’est un pari gagnant !”

91 TABAC MAISON DE LA PRESSE - Emplacement N°1 Secteur recherché - Belles surfaces - Grand logement EBE : 190 000 €. Prix : 630 000€ FAI Ref 919309

www.axxis.fr

60 BAR TABAC LOTO - Grande ville - Rue principale - Proche gare - EBE : 153 000 €. Prix : 605 000 € FAI. Ref 609251

13° M° Olympiades Bar pur style

www.axxis.fr

Tenue 21 a. Appt 100.000€

bistrot, pte restau. Belle terr. 2P.

78 Tabac Presse Loto Résidentiel emplact n°1, avec 300.000 € app. 06 60 60 27 74

94 Région Villeneuve St Georges Restaurant Bar non exploité 80 Pl. + 30 Terrasse + Log. 70m2 Loyer 890 € ttc Ouvert 8h-15h Prix 165 300 € avec 60 000€ TTC Paris 01 53 17 00 08 www.ttcparis.fr

29


Annonces classées I M M O B I L I E R

IMMOBILIÈRE 3F (S.A. D’H.L.M)

CREDIT 100 % PRIX + FRAIS DE NOTAIRE

Vend à Longjumeau (91) « 84, rue du Président François Mitterrand »

Appartement F2 de 52,5 m²

POSSIBILITE POSSIBILITE PAIEMENT A TERME PAIEMENT A TERME

Réf. 1224L0069 au 7e étage . . . . . . . . . . . . . . . . 104.000 o Visite et renseignements : Icade Transactions 0

ENVIRONNEMENT BOISE

805 161 111 MGC

(coût d’un appel local)

Offre réservée exclusivement aux locataires de l’Immobilière 3F du département l’Essonne pendant un délai de 2 mois à compter du présent avis conformément aux dispositions de l’article L 443-11 du C.C.H. relatif aux ventes de logements sociaux, sous réserve de libération effective des lieux.

MAISON DE PIERRES À RÉNOVER

IMMOBILIÈRE 3F (S.A. D’H.L.M) Vend à Maisons-Alfort (94) « 52, quai Fernand Saguet »

Appartement F3 de 57 m² Réf. 2323L-0016 et 2323P-8006 au 7 étage . . . . 151.164 o e

Visite et renseignements : Icade Transactions 0

805 161 111 MGC

(coût d’un appel local)

Offre réservée exclusivement aux locataires de l’Immobilière 3F du département du Val-de-Marne pendant un délai de 2 mois à compter du présent avis conformément aux dispositions de l’article L 443-11 du C.C.H. relatif aux ventes de logements sociaux, sous réserve de libération effective des lieux.

PROPRIÉTÉ D’AGRÉMENT SUR 8 200 M²

JOLIE MAISON DE PIERRES SUR 900 M²

Prix : 22.000 € Prix : 45.000 € Prix : 70.000 € DOCUMENTATION COULEUR GRATUITE www.immobilier-petits-prix.com

TRANSAXIA 121, rue d’Auron 18000 BOURGES Tél. 02.48.23.09.33

Paris 14è rue Pierre Larousse 3 pièces 70 m2 balcon 9 m2 exposition sud immeuble de standing 1989 3ème étage, ascenseur, parking intérieur et cave 485 000€ 0145425896. Agence s'abstenir

Vds F3 (2 chambres) 55 m2 à Bois-Colombes (92) Charme de l'ancien, refait à neuf, cave + interphone. Faibles charges. Proches toutes commodités et de la voie ferrée. Accès St Lazare en 10 minutes.

Le Domaine de La Croisée-Mairand

proche les Sables d’Olonne Site magnifique et calme 25 modèles de CHALETS haut de gamme 4 saisons de 28 à 80 m2 hab. sur terrain de 204 à 388 m2, en pleine propriété. Ouvert et gardé à l’année, piscine. INVESTISSEMENT DURABLE Sur rendez-vous : 06 07 81 37 30 www.loisirinvest.com

Alimentations

www.axxis.fr

75017 RESTAURANT 90pl + 30 terr. Px: 700K€ Réf :RDP001375 01 43 12 33 30 www.michelsimond.com

94 TERMINAL DE CUISSON 84m2 devant

Offres gérances

gare - Terrasse Prix : 145 000 € FAI. Ref 949202

www.axxis.fr

Bar Restaur. 30 pl. + Hôtel 5N° + 3P. Ten. 21 a., Caut° 15.000€ Loyer 215 € Redev. 1583 € (Roux 8 gérances)

75012 RESTAURANT Spécialités asiatiques 67 places - Terrasse Possibilité murs Prix : 285 000 € FAI. Ref 759117

www.axxis.fr

75013 RESTAURANT PIZZ LIC IV 150 pl+ 100 terr, 350m2 Prix :650.000€ Réf RGP000992 01 43 12 33 30 www.michelsimond.com

Restauration rapide

75009 SANDW REST RAPIDE 25pl+35 terr, sect Madeleine. Prix: 480.000€ Réf:RDP001572 01 43 12 33 30 www.michelsimond.com

01 56 33 47 00

Paris

Paris

Hôtels

92 SANDWICHERIE emplac n°1 sect. Bureaux - surf 35m2 fermée soir & WE. - 900€/jr loyer atractif - CAHT 215.000€ EBE 80.000€ - Px 180.000€ Réf : BBC1049 01 46 21 14 17 www.michelsimond.com

92 HOTEL BUREAU Proche Paris - 2* 38 chambres - Bon potentiel Vente Fonds Prix: 1 350 000 € FAI Ref 929283

www.axxis.fr

HABITATION ACHAT

Propriétés ACHETEURS Anglais, Allemands,

PARIS 75015 Charles Michels (250 m) Boutique d'angle de 910 m2 environ sur 4 niveaux (RdC 410 m2, 1er étage 350 m2, 1er sous-sol 75 m2, 2ème sous-sol 75 m2). Façade de 55m. peu commerçant Loyer : 35 000 €/mois HT/HC Hono : 150 696,00€ TTC 75020 PHILIPPE AUGUSTE 10m Boutique d'angle de 63 m2 sur 2 niveaux, façad e de 15m. moyennement commerçant Loyer : 1 583 €/mois HT/HC Hono : 6 817,22€ TTC 01 44 37 94 00

75002 ETIENNE MARCEL 200m SEBASTOPOL 320m Dans un quartier piéton boutique de 86m2 sur 2 niveaux, façade de 4m. Travaux à prévoir. très cçant Loyer : 2 500 €/mois HT/HC Hono : 10 764,00€ TTC 01 44 37 94 00

Banlieue LA GARENNE COLOMBES (92) bout rénovée 45m2 LD CONSULTANTS 01 41 22 55 56

Bureaux

Hollandais, Français, Suisses

Banlieue

recherchent entre PARTICULIERS Propriétés, Maisons, 75.Sandw.Rest.V à Emporter. Bel empl.Quartier tourist.Loyer 28.800 €/an.40 pl.Prix 260KE Fai www.caresto.fr

94 Près M°/RER magnifique hôtel 25N° 2* R+4 asc. Ten. 40 ans Bail neuf, Loyer 4.000€ Appt 550.000€

Appartements, Terrains... LE PARTENAIRE EUROPEEN APPEL GRATUIT: 0800 14 11 60 (MAN2I)

Tél : 06 60 89 12 66

Maisons province

9ème PIGALLE (200m) Boutique de 88 m2 sur 2 niveaux. Façade de 5m. Activité vente de d'instruments de musique. Bon locataire. Loyer : 2 000 €/mois HT/HC Prix : 350 000 € cc 01 44 37 94 00

Ventes diverses

Longjumeau - A vendre Commerces & bureaux En centre ville. Commerces : 36 à 187m2 2 800 €/m2 HT Bureaux 94 à 181m2 2 500€/ m2 HT Tél : 0 800 27 22 33

ESPAGNE PENISCOLA villa / appt vue sur mer, piscine, peniscola10@yahoo.fr, Tél.Espagne 00.34.67.89.85.865 02.40.52.62.99 France 17- MARENNES - PLAGE FRONT DE MER - sur PRL reconnu, devenez propriétaire de votre terrain avec résidence à partir de 58 000€ Prix Exceptionnel Tél 05.46.36.60.43 ou 06.63.23.66.79 domainedespins@orange.fr

110m2, 200m mer, clim, ventilateur, 3 chbres, 3 WC 3

PRIX : 36 000 € Crédit possible 280/mois Agence D.G.D. : 06 61 20 20 12 MAISONS moins de 100 000 € www.immobilier-petits-prix. com. - ou doc couleur gratuite TRANSAXIA : 02 48 23 09 33

Propriétés province A SAISIR ! V. YONNE

52 000 €

75004 SALON RÉCEPTION 300m2, caves voutées, Marais Prix 400.000€. Réf : RDP001644 01 43 12 33 30 www.michelsimond.com

Achat-Vente

99- SENEGAL SALY, VILLA

2H PARIS SUD par A6 et A77 entre Nevers et Bourges Maison de village cuis., séj., 2 chbs, sdb, wc, garage. Terrain clos

Cessions de bail

75015 PASTEUR (20m) Boutique 79 m2, façade 8,20 ml Départ à la retraite. très cçant Loyer : 1 620 €/mois HT/HC Prix : 264 197 € cc 01 44 37 94 00 * Réf. : 13380 75 - Restaurant Italien avec extraction dans quartier de bureaux et résidents - 24 pl loy 14 060€ - px 170 000€ Century 21 Horeca

Murs occupés

ESPACE UN NOUVEL CA NCES VA S VO UR PO 75 SUPÉRETTE - Sud de Paris Agencements neufs - Grande enseigne - Superficie : 250 m2 CA HT : 874 000€ Prix : 320 000€ FAI. Ref 759292

92 RESTAURANT Lic IV - sur axe principal - surf 100 m2 - 40 cvts TM 40€ - déco soignée - Fermé WE - CATTC 309.000€ EBE 79.300€ - Px 255.000€ - + murs possible - Réf : BBC1043 01 46 21 14 17 www.michelsimond.com

Boutiques

Crdt 100 % poss. FERMETTE 4 pces, cuis., tomettes, cheminée, cab. toil. WC + B. dépend. attenante, B. terrain, prox. gare, commerces FGI 03.86.27.22.00 Nbr fermettes immobilierefgi.fr

douches, terr. 500m2, 80.000€; Tél.06.85.91.56.05.

entièr. refait, bord de mer vue mer, dans rue tt comm., park. privé, 79.000€. Tél.02.31.80.46.98.

De 100 à 1000m des plages Tarifs Exceptionnels! Appartements ou villas Chèques Vacances Acceptés euro-vendeeimmobilier.com et squarehabitat.fr Tél : 02.51.59.51.87 HAUTE CORSE (20) Hauteurs de Farinole terrasses - vue magnifique -

Appartements Paris

GUIDEL (56) BRETAGNE SUD

- Appt - 2 pièces - Env 52.27 m2 Paris 10ème - Stalingrad/RER Proche Canal St Martin. Immeuble Pierre de Taille, sur cour sans vis-à-vis, 4e lumineux. A rénover. Belle hauteur sous plafond, séjour, chbre, cheminées, s. d'eau avec wc, cuisine indépendante. Cave. Digicode. Gros potentiel. 245 000 €. agences s'abstenir. 0612132642 ou 0147573768 après 20 h.

chf élect, garanties demand.

45 OUSSON SUR LOIRE

830€ C.C., 06 22 79 03 14

merci à la fidélité de nos

Meuse 4° ss asc 2P refait 35m2

800M PLAGE Tél : O2 97 05 26 37

clients,le charme des bords de

Offres diverses

loire à partir d'octobre 2009,maison tout confort, 100 métres

A LOUER Studio meublé19 m2, entièrement refait à neuf. Paris 20ème, quartier Père Lachaise. Pièce principale, cuisine ouverte, salle d'eau + WC, dressing. Libre le 1er avril.

carres,jardin,internet,couchage 6

Loyer : 680 € CC

à bientôt!

Tél agence : 01 40 33 00 03

44 PORNIC MAISON très agréable 40m tout confort plein sud 2/4 pers terrasse, quartier calme centre PORNIC. tout à pieds. réservez profitez toute l'année du bord de mer. proche thalasso. 300 à 550 € la sem. si au mois condit. partic.

44 PORNIC ST MICHEL location MOBIL-HOME réçent 4pl, 2ch terrasse PISCINE CHAUFFEE toboggan aquatique 15 animations/sem mini golfe, étang, jeux) 220 à 580 E/sem !!! www.hautvillage.fr 02 40 39 93 45

Dispo Juin-Septembre

M° COL. FABIEN Rue Sambre et

85-NOTRE DAME DE MONTS beau 2pces RDC ds villa, clos, 100m plage, tt conft, prox. comm., Juin à Oct. + WE. Tél.01.46.26.35.22.

06.87.26.84.93

10 mn plage, F3 tt. conf. 2

TOUT CONFORT

PORTUGAL FIGUERAS DA FOS, PART. LOUE APPT, F3, tt confort, bord de mer, jolies grandes plages, Juin à Sept. Tél.06.33.88.05.82.

Atlantique

Réservez vos vacances 2009 en vendée

Offres vides Paris

ESPAGNE DENIA (ALICANTE), villa tt confort, climatisée, 3ch./6pers., 2SDB, jardin, piscine privée, idéal 2 couples, ttes saisons. Tél.06.61.92.42.88.

Mer

Locations / Echanges

LOUE MAISON NEUVE

HABITATION VENTE

ESPAGNE COSTA BLANCA vue mer appt nf, 600m plage, tt conft, 6/7P., jard. clos, pisc. commune. Tél.02.35.81.37.3106.84.91.50.23.

PROVINCE DE VALENCE Plage de Gandia, F2/F3 avec pisc., sona, gge, quinz. Juil. 950€, quinz. Août 1.200€. Tél.0034.686.762.819.

5KM CABOURG, part. vd F2,

Tél : 04.95.37.28.73

HABITATION LOCATION

A l'étranger PENISCOLA Espagne (Costa Azahar) villas 6 et 10 pers libre d’avril a septembre.mail natlar2000@yahoo.fr 0034616214307

Appartements banlieue

Prix : 250 000 €

85 - Littoral vendéen

VACANCES / VILLÉGIATURES

personnes.prix de la semaine du samedi au samedi 90 euros charges comprises.dvd de présentation gratuit sur demande.0238310705

LA BAULE APP. 2 chs, prox.mer+marché+park. 230 à 250€/sem, Eté 450€ + PORNICHET Studio Rés Eté 340€. Tél.02.99.96.39.50 56-ST PIERRE QUIBERON F1 équipé à 400m plage pr 4pers.loue à partir 350€ en saison la semaine. Loc juin à sept

0238310705

VENTES AUX ENCHÈRES PUBLIQUES

17-LA ROCHELLE MINIMES, résid. standing avec pisc., studio 2 pers., tt conft, terrasse, park. ss-sol, juin 280€/sem., juill. août 350€/sem. Tél.05.46.07.37.62 06.67.47.84.95.

Tél 01.30.35.70.44.

PUBLICITE FERRARI 7, RUE SAINTE-ANNE 75001 PARIS

Pour toute information sur la pratique des ventes, téléphonez au 01 42 96 05 50 , sur INTERNET www.ferrari.fr - Email : agence@ferrari.fr

Vente aux enchères publiques au Palais de Justice de PARIS 4, Bd du Palais - le jeudi 28 mai 2009 à 14h30 - EN DEUX LOTS

75

à PARIS 16 - 102, avenue Kléber e

1er Lot : UNE CHAMBRE de 8,45 m2 au 6e étage, bâtiment sur cour escalier gauche, porte n° 2 (Louée)

2e Lot : UNE CHAMBRE de 10 m2 au 7 étage, porte n° 11 (Louée) e

Mises à Prix : 10 000 € - Chaque Lot S’adresser : Me Marie Hélène LEONE-CROZAT Avocat 56, avenue Mozart 75016 PARIS - Maître Danielle BEAUJARD, Avocat - 9, rue Coëtlogon PARIS 6e - T. : 01.47.20.82.38 (uniquement de 10h à 12h) - Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de PARIS où le cahier des conditions de vente est déposé - Visite en s’adressant à l’Avocat poursuivant

30

77

Vente aux enchères publiques le jeudi 7 mai 2009 à 14h au Palais de Justice de Melun (77) - 2, avenue du Général Leclerc

LOCAUX COMMERCIAUX à RUBELLES (77) 4, rue du Perré Zone d’Aménagement Concerté “Les Hauts de Rubelles” faisant l’objet d’un bail commercial (lots 6 et 7 de l’ensemble immobilier)

Mise à Prix : 50 000 € (outre les charges) Pour consulter le cahier des conditions de la vente, s’adresser à la SCPA FGB, Avocats, 27, rue Rosa Bonheur à MELUN (77) - T. : 01.64.79.78.68 www.scp-fgb.com - Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de MELUN Visite sur place le lundi 27 avril 2009 de 14h30 à 15h30

94

Vente aux enchères publiques le jeudi 14 mai 2009 à 9h30 au Palais de Justice de CRETEIL (94) rue Pasteur Vallery-Radot

à BOISSY-SAINT-LEGER (94) 7, place de la Plataneraie UN APPARTEMENT de 76,6 m2 (hors balcon : 4,8 m2), Bât. A1, Esc. 1 au 4e étage, compr. 4 pièces principales, entrée, cuisine, SdB, wc et cellier

Lieudit “Place des Erables” Au 1er sous-sol UN EMPLACEMENT DE PARKING - Occupés Mise à Prix : 60 000 € (outre les charges) S’adr. à Me Théophile MAGLO, Avocat, 4, allée de la Toison-d’Or à CRETEIL (94) T. : 01.49.80.01.85 ( uniquement de 9h30 à 12h) Au Greffe du Juge de l’Exécution du TGI de CRETEIL, Bureau 219 (2e étage de l’immeuble de grande hauteur), où le cahier des conditions de vente n° 132/2008 peut être consulté les lundis et mardis de 9h30 à 17h Visite sur place le mercredi 6 mai 2009 de 10h à 11h

LUNDI 6 AVRIL 2009


Annonces classées A

V O T R E

Préparez Votre Loto

S E R V I C E

Mercredi

Bijoux

COMPTOIR EUROPEEN DE L’OR VENDEZ AU MEILLEUR PRIX !

66, rue de Lévis 75017 PARIS M° Villiers Tél : 01 42 67 20 63

ACHAT OR au meilleur cours LINGOTS - PIECES sans commission BIJOUX - DIAMANTS - MONTRES

ACHAT OR Débris d’Or

ACHAT OR

COMPTOIR CLICHY OR

LINGOTS - PIÈCES D’OR - BIJOUX DIAMANTS - MONTRES

L’or Monte Nos prix aussi ! COMPTOIR DE L’OR DU MARAIS 42 rue Pastourelle 75003 (M° Temple) Tél. 01 42 78 40 28

19 Bd des Batignolles 75008 (M° Place Clichy) Tél. 01 40 08 09 03

ACHAT LINGOTS - PIÈCES D’OR DEBRIS - BIJOUX - DIAMANTS MONTRES

Ne Vendez rien sans nous consulter

LES COMPTOIRS D’ACHAT D’OR

Achat / Vente : Or - Débris, Pièces, Lingots, - Bijoux, Montres, Numismatie…

Débris d’Argent

Achète jusqu’à

Pièces Or

DIRECT BOURSE - Particuliers - Professionnels

Lingots Or

18€ le gramme

Diamants Montres

les débris d’Or 24 Carats

Or dentaire

Pièces d’Argent

Paiement comptant au meilleur prix du marché 11, RUE DE CAUMARTIN - PARIS 9E M° Madeleine // Havre Caumartin Mardi au samedi >> 10h à 19h

E Jean-Marc 61, RUE DE DUNKERQUE - PARIS 9

BOTTAZZI Expert

01 44 71 05 72

M° Gare du Nord // Anvers Mardi au samedi >> 14h à 19h

01 45 26 59 44

ACHAT OR

CENTRALE D'ACHAT D’OR

COMPTOIR PASSY OR

55 ANNEES D’EXPÉRIENCE

tél : 01 53 34 64 54

tél : 01 45 25 94 28

27 rue du fbg Montmartre 75009 PARIS Métro Grands Boulevards

15 rue de la Tour 75016 PARIS Métro Passy

PAIEMENT COMPTANT AU MEILLEUR COURS

ARGENOR Achat - Vente au meilleur cours - Estimations gratuites

Pièces Or Argent Lingots - Napoléons - Souverains - Américaines

Pièces non cotées - Défiscalisation !!! 129 rue de Rennes - 75006 Paris - M°ST PLACIDE Tél. 01 45 44 98 02 - e-mail : argenor.sa@gmail.com discrétion paiement immédiat - Tous nos prix sont nets

Ski

L’EMERAUDE

PIECES OR - LINGOTS - MONTRES CARTIER - ROLEX BREITLING - JAEGER - DIAMANTS, DÉBRIS OR 25, RUE LOUIS LE GRAND

01.47.42.40.82 - METRO OPERA Internet : www.emeraude.fr

2, BD BESSIERES 75017 PARIS 01.46.27.56.39 M° PTE ST OUEN

47, R. DAMREMONT 75018 PARIS 01.42.52.25.45 M° L.CAULAINCOURT

Casting

CENTRALE DU VÊTEMENT DE SKI JACKYAN

Le Spécialiste

avant le lundi 20 avril 2009 (dernier jour de casting !)

ues 181, avenue Jean-Jaurès arq m CLAMART es nd 쏼 01 46 45 67 95 gra Fuseaux e sd ent Anoraks combinaisons m te Vê Anoraks et pantalons de surf

A VOTRE SERVICE Divers Dame, trentaine rech. logement sur Paris ou proche banlieue en contre partie de travaux ménagers, repas, jardinage etc ... Tél. 06 16 95 98 11 PEINTURE RENOVATION plomberie électricité sols Prix

PARTICULIERS, Pas le temps ou l'envie de gérer votre quotidien administratif, de classer, téléphoner, rédiger ? Avec ABELLYS, sté agréée par l'Etat, vous disposez d'une Assistante Privée Expérimentée à domicile, ponctuellement ou régulièrement. 50% de réduction sur vos impôts. Devis Gratuit Aucun Frais

ABELLYS 01.34.86.33.89

bas Qualité propreté DEVIS GRATUIT RAPIDE M. Sergo 06.03.81.74.67

A votre service COACHING Pblèmes Professionnels ? Familiaux, Conjugaux ? Envie de les résoudre Rapidement ? Contactez Audrey Bellini Coach Certifiée en P.N.L 06.47.88.15.14

LUNDI 6 AVRIL 2009

PROFESSIONNELS Vous êtes en retard dans vos papiers, Votre secrétaire est absente, Vous avez besoin d'aide qques heures/semaine ou par mois ? Abellys vous propose une assistante expérimentée et informatisée chez vous ou à distance. Aucun frais Devis gratuit.

ABELLYS 01.34.86.33.89

Après le succès de cet été, venez vite nous rejoindre pour de nouvelles présélections ! Vous êtes une famille qui aime s'amuser ? Composer une équipe de 6 personnes de 18 à 90 ans et venez jouer avec Christophe Dechavanne !

Réagissez vite en vous inscrivant sur le site internet : www.unefamilleenor.com

17, avenue du Général Leclerc BOULOGNE 쏼 01 46 08 20 03

Collections Achète et expertise

Lundi 32 47 45 29 24 10

Tirage

Samedi

37 27 30 22 45 3 Tirage Tirage 37 41 27 8 45 6 Nombre de sorties Probabilité Probabilité Nombre de sorties de sorties du numéro de sorties du numéro Lun Mer Sam Total Lun Mer Sam

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25

3 4 3 3 3 2 2 3 2 3 4 2 2 3 3 1 2 1 2 2 3 2 3 3 2

Nos 2 Flashs

2 2 2 4 3 0 3 2 2 7 6 1 2 2 3 0 0 1 2 4 1 4 2 2 2

18 11 14 13 16 1 13 9 5 10 13 3 4 9 2 12 8 18 13 5 6 8 14 14 18

10 4 7 18 11 1 10 7 15 3 3 2 12 17 12 5 4 4 4 17 8 4 6 14 16

Lun Mer Sam Total Lun Mer Sam

0 5 0 3 4 1 0 2 0 3 2 3 2 1 3 3 1 4 2 5 2 11 1 5 2

5 11 5 10 10 3 5 7 4 13 12 6 6 6 9 4 3 6 6 11 6 17 6 10 6

5 17 7 15 4 3 15 3 1 7 9 1 10 18 16 15 15 6 4 10 7 4 5 6 13

14 41

29

49 45 1

29

23

14

34

28

2

35 27

6

34 1

22

10

4

36

2

9

26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49

3 6 0 6 1 6 4 2 1 2 4 2 4 2 1 5 0 2 2 3 3 2 5 1

2 3 5 2 3 2 2 4 5 4 1 3 3 2 4 6 3 3 1 2 2 3 2 4

2 5 1 0 1 2 3 1 1 2 7 2 3 4 4 4 1 1 3 5 4 3 3 3

7 14 6 8 5 10 9 7 7 8 12 7 10 8 9 15 4 6 6 10 9 8 10 8

6 12 3 4 14 18 18 2 18 7 7 18 12 5 10 13 6 3 8 6 0 16 2 6

3 0 7 5 15 12 4 8 18 15 9 8 7 5 9 3 8 9 3 9 14 16 6 11

5 3 1 13 16 18 11 13 1 7 18 6 6 16 11 3 9 11 7 4 10 18 9 5

les 6 numéros les plus sortis et les moins sortis

3

Numéro de la chance

ACHETE COMPTANT

Tous véhicules à partir de 2000 BORGESE AUTO - 13, bd Garibaldi Paris 15e - 01 45 67 07 21

1 2 3 4 5

Lun Mer 0 2 3 2 2 5 4 3 1 5

Probabilité de sorties du numéro Sam Total Lun Mer Sam 1 3 6 13 13 2 7 15 14 0 3 10 8 9 0 4 11 2 7 14 2 8 0 13 9

Probabilité de sorties du numéro

Nombre de sorties

Nombre de sorties

A U T O M O B I L E

Lun Mer Sam Total Lun Mer Sam 6 7 8 9 10

2 2 6 3 3

1 2 3 2 1

3 3 1 1 6

6 7 10 6 10

14 11 2 5 2

13 7 12 3 4

11 7 14 13 14

tableaux anciens et modernes, école de Barbizon, orientaliste, animalier, vue de Venise,

ACHAT AUTOMOBILE

VENTE AUTOMOBILE

ACHAT

Citroën

marine, scènes de genre ... Peintres Français et étrangers atelier d'artistes décédés. V.MARILLIER@WANADOO.FR 06 07 03 23 16

Chiens animaux

COMPTANT et IMMEDIAT

Citroën C4 HDI

VEHICULES de 2002 à 2008

110 BMP6, Clim auto, Régulateur/limiteur, Allum. Automatique phares & Essuies glaces. Gris foncé. Très bon état général, 57 000 kms, 13.500 €

쏼 06 07 65 34 40

PAIE PLUS CHER TOUS VEHICULES DE 1999 A 2008

06.24.76.03.92

Porsche Vds Porsche Cayenne noir S V8, 2004, 105.000km, Intérieur Cuir Noir, GPS, 28.000 €. Tél. 06 19 25 56 63

MOTOS / CYCLOS

126 à 500 cm3 - Part. vd 1200 bandit S noir Juin 2000, 32 000 km, 1ère main Parfait état, rèv. 30 000 km Pot, selle perso, sabot, durites Prix : 4 000 € Tél : 06 62 13 44 52

132, av. Gambetta Paris 20 e

A vendre 3 chiots terre neuve LOF. 2 mâles et 1

01 43 64 30 40 Peugeot Part vd

femelle. Vaccinés, pucés,

PEUGEOT 406 SV-HDI

VEHICULES AUDI

octobre 2001, 200 000 km, excellent état général, toutes options, (+ toit ouvrant/alarme, vitres teintées glasstint)

105, bd Murat 75016 Paris (Pte de St Cloud)

Prix : 5500 €

nés le 31 janvier 2009. mère 2TN32854. disponibles. Père champion 06 74 54 25 39 région cambrai

ACHÈTE COMPTANT

01 40 71 35 57

Tél : 06 81 80 25 50

Plus de 750 cm3 - Part. vend YAMAHA TDM 850 noire, année 2000, Echappement Laser, selle perso, bulle haute 12000 Km - Excellent état Prix : 4200 € - 06 74 52 83 97

31


LE CARNET DU JOUR IDF 77 - BALLOY

Avis de Décès 77 - CHELLES LES COUDREAUX Blanche BRISSET-DONSIMONI, sa femme, Christian, Jocelyne, Serge, ses enfants, Adeline, Volodia, Lucie, Joseph, Manon, Juliette, Hugo, Pauline, ses petits-enfants, ont la tristesse de vous faire part du décès de

PIERRE BRISSET Survenu le 31 mars 2009 dans sa quatre-vingt-troisième année. Ses obsèques civiles auront lieu le mercredi 08 avril, à 10H15 au Crématorium de MONTFERMEIL, Avenue du Général Leclerc à MONTFERMEIL, (face à l'entrée de l'hôpital).

77 - DOUE Mme Lydie GRANDIN, son épouse, Sophie et Eric, ses enfants, Hugo et Enzo, ses petits-enfants, Jeannine , sa soeur et Daniel , son beau-frère, Josiane, sa belle-soeur, ses neveux, nièces, cousins, cousines, toute la famille et ses amis ont la douleur de vous faire part du décès de

M. GEORGES GRANDIN survenu le 2avril 2009 à QUINCY-SOUSSÉNART, à l'âge de 61 ans. Les obsèques religieuses seront célébrées le jeudi 9 avril 2009 à 10 heures en l'église de DOUE, suivies de l'incinération au crématorium de CHALMONS-EN-CHAMPAGNE à 14 heures. Réunion et registre à signatures à l'église. Cet avis tient lieu de faire-part. Mme Lydie GRANDIN 5 Rue des Écoles 77510 DOUE PF HARO 77 - REBAIS 01 64 65 40 55

77 - LONGUEVILLE M. Jacques LANDRY Mlle Bernadette LANDRY M. et Mme Joël et Véronique LANDRY M. et Mme Bruno et Jocelyne BECK M. et Mme Daniel et Caroline LANDRY M. et Mme Michel et Magalie LANDRY M. et Mme Thierry et Muriel LECLERE, ses enfants ses petits-enfants, arrière petits-enfants, ainsi que toute la famille et ses amis ont la tristesse de vous faire part du décès de

Dominique LEGENDRE, Sylvie et Henri LHOPITALLIER, Frédérique et Abdeladi BEN SALAH, Philippe et Claudine LEGENDRE, ses enfants, Sandrine, Alexandre, David, Guillaume, Camille, Antoine, mathilde, Julie et Mathieu, ses petits-enfants, Suzanna et Paola ses arrière petites-filles, ainsi que toute la famille ont la tristesse de vous faire part du décès de

M. MICHEL LEGENDRE survenu le 2 avril 2009, à l'âge de 82 ans. La cérémonie religieuse sera célébrée le mardi 7 avril 2009 à 10H30, en l'église de BALLOY, où l'on se réunira. L'inhumation aura lieu dans la sépulture de famille à BALLOY.

survenu à SAINT BRICE, le 3 avril 2009, à l'âge de 76 ans. Priez pour elle ! La cérémonie religieuse sera célébrée en la Chapelle de LONGUEVILLE (centre ville), le mercredi 8 avril 2009 à 10H30, suivie de l'inhumation dans le caveau de famille. Un registre à signatures tiendra lieu de condoléances. Cet avis tient lieu de faire-part. 9 rue Michel Gendron 77650 LONGUEVILLE PF MARBRERIE BRIOIS NEGREVERGNE GOUAIX ET PROVINS 01 64 00 03 92

PFG 77130 MONTEREAU-FAULT-YONNE 01 60 96 25 90

77 - LA BROSSE-MONTCEAUX M. et Mme Michel SCHIARI, ses enfants, Mme Hortensia SCHIARI, Mme Roberte SCHIARI, Mme Louisette DIGARD, ses belles-soeurs, ses neveux, nièces, ainsi que les familles parentes et alliées, ont la tristesse de vous faire part du décès de

MME MADELEINE SCHIARI NÉE DIGARD survenu le 4 avril 2009, dans sa 85ème année. La cérémonie religieuse sera célébrée le mercredi 8 avril 2009 à 16 heures, en l'église de LA BROSSE-MONTCEAUX, où l'on se réunira. L'inhumation aura lieu dans le caveau de famille, au cimtière de LA BROSSEMONTCEAUX. PFG 77130 MONTEREAU-FAULT-YONNE 01 60 96 25 90

Remerciements 75 - PARIS -

Paule BENDANO et toute la famille BOUJENAH vous remercient pour votre affection à l'occasion de la disparition du

DOCTEUR JOSEPH BOUJENAH survenue le 27 mars 2009.

Les prières de la semaine auront lieu le dimanche 05 avril à 17 h au 2 rue Léonce Reynaud, Paris XVI.

77 - SOIGNOLLES EN BRIE Ses enfants par le coeur,

de sympathie que vous leur avez témoignées lors du décès de

MME ODETTE PICARD

remercient tous ceux qui, par leur présence, leurs messages de condoléances, leurs envois de fleurs et souvenir, se sont associés à leur peine.

Sébastien et Stéphanie MILLENAAR, William MILLENAAR, Alexandre MILLENAAR, ses enfants Mickaël, pauline, Laurine, Cloé, Maëva, Axel, Léa, ses petits-enfants,

MME ELISABETH MARTIN NÉE TOUTAIN

Remercient bien sincèrement toutes les personnes qui ont pris part à leur peine, par leur présence, messages et les prient de trouver ici l'expression de leur profonde gratitude. Ils prient les personnes qui n'auraient pas été prévenues de bien vouloir les en excuser. PF MARBRERIE FOREST 77540 ROZAY EN BRIE 01 64 25 62 55

très touchés des marques de sympathie qui leur ont été témoignées lors du décès de

M. VICTOR MILLENAAR PFG & MARBRERIE CREIL - 03 44 25 02 05

Remercient bien sincèrement toutes les

60 - THOUROTTE -

personnes qui ont pris part à leur peine,

60 - VILLENEUVE SUR VERBERIE -

par leur présence, messages et les prient

77 - MELUN

de trouver ici l'expression de leur profonde gratitude.

suite à la disparition de sa chère épouse, après 62 ans de bonheur, tient à remercier chaleureusement parents, amis, voisins, toute l'équipe médicale de la SSIAD, les infirmères Mesdames BONZI et RAYER, pour leur dévouement, les marques de sympathie et d'amitié et envois de fleurs.

Ils prient les personnes qui n'auraient pas été prévenues de bien vouloir les en

Maryse et Jean-Marie TONEGUZZO, Annie et Guy MARINO, Gérard et Yola VOTTE, ses petits-enfants et toute la famille, très sensibles aux marques de sympathie qui leur furent manifestées lors du décès de

excuser.

MME JACQUELINE VOTTE-CHON PF MARBRERIE FOREST 77540 ROZAY EN BRIE 01 64 25 62 55

60 - NAMPCEL PFG 77000 MELUN 01 64 14 45 00

remercient particulièrement toutes les personnes qui par leur présence et messages de condoléances se sont associées à leur peine.

remercient sincèrement les personnes qui ont assisté aux obsèques, celles qui ont offert des fleurs ainsi que celles qui, empêchées, leur ont exprimé leurs sentiments de condoléances.

Mme Lucette CORDEVANT, son épouse, P.F. ROCHET THOUROTTE 03 44 76 00 56

ses enfants,

60 - CHOISY AU BAC -

60 - FRANCASTEL

ses petits-enfants,

Mme Claude RENAULT,

arrière petits-enfants,

Armelle et Didier LANGELUS,

et toute la famille,

Eric et Laurence RENAULT-ROUSSEL

profondément touchés des marques

et toute la famille très touchés par les

d'amitié et de réconfort qui leur ont

marques d'amitié et de sympathie qui

été témoignées lors des obsèques de

leur furent manisfestées lors du décès de

M. RENÉ CORDEVANT

Ses enfants, Ses petits-enfants, Ses arrière petits-enfants, Sa soeur et beau-frère, ainsi que toute la famille, profondément touchés des marques de sympathie qui leur ont été témoignées lors des obsèques de leur chère défunte

M. MICHEL RENAULT

qui ont assisté aux obsèques, celles qui

parents, amis et voisins, qui ont pris part à leur peine, par leur présence, leur

ont offert des fleurs et plaques

pensée, leurs envois de fleurs et

souvenirs, ainsi que celles qui

MME GENEVIÈVE GHEERAERT NÉE DUTRIAUX

remercient toutes les personnes,

remercient sincèrement les personnes

messages de condoléances.

remercient toutes les personnes qui se sont associées à leur deuil, celles qui ont apporté des fleurs et plaques, ainsi que celles qui empêchées leur ont exprimé leurs sentiments de condoléances.

sentiments de condoléances.

P.F. ROCHET THOUROTTE 03 44 76 00 06

CUISE-LA-MOTTE

PF SAGNIER 60360 CRÈVECOEUR LE GRAND 03 44 46 87 21

LE CARNET DU JOUR

Achetez en ligne votre

annonce dans Le Parisien

24h/24 et 7j/7 sur notre site www.leparisien.fr Rubrique “Publier votre annonce dans Le Parisien”

ou http://petites-annonces.leparisien.fr

PF DE LA BRIE BBENOIST

Contactez-nous au 01-40-10-52-45

77220 TOURNAN EN BRIE

Par e-mail : carnets@manchettepub.fr

01 64 07 10 53

32

Sonia et Joël BERTRAND,

Paul et Michel,

NÉE ROBINET

La cérémonie religieuse aura lieu le mercredi 8 avril 2009 à 10 heures , en l'église Sainte-Marguerite ( 25 avenue de la République) à FONTENAY-SOUS-BOIS dans le Val de Marne, où l'on se réunira.

- CREIL M. Roger MARTIN, son époux, Mme Michèle LEGUELLEC, sa belle-soeur, et toute la famille, très touchés des marques de sympathie que vous leur avez témoignées lors des obsèques de

Mme Jeannine BOUJENAH,

M. WILLIAM LEVASSEUR survenu le 1er avril 2009, dans sa 63ème année.

Pascal MILLENAAR,

PF LANGLOIS TRACY-LE-MONT

très touchées des marques d'affection et

a la douleur de vous faire part du décès de

60 - NOGENT-SUR-OISE

Marie-José MILLENAAR, son épouse

ainsi que toute la famille

M. VICTOR MILLENAAR

empêchées, leur ont exprimé leurs

ses nombreux amis, Mme Brigitte HOLLANDER, sa compagne,

77 - NEUFMOUTIERS-EN-BRIE

M. André MARNEAU,

Yves, Jean-Louis,

MME VVE GILBERT LANDRY NÉE MICHELINE SPRATBROW

77 - NEUFMOUTIERS-EN-BRIE Marie-José MILLENAAR, son épouse Pascal MILLENAAR, Sonia et Joël BERTRAND, Sébastien et Stéphanie MILLENAAR, William MILLENAAR, Alexandre MILLENAAR, ses enfants Mickaël, pauline, Laurine, Cloé, Maëva, Axel, Léa, ses petits-enfants, ainsi que toute la famille très touchés des marques de sympathie qui leur ont été témoignées lors du décès de

LUNDI 6 AVRIL 2009


LES SPECTACLES

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Hugues Aufray raconte Dylan Le chanteur de « Santiano » ne manquera pas, demain et mercredi, les concerts parisiens de Bob Dylan, qu’il a découvert il y a plus de quarante ans. Souvenirs d’une longue amitié.

L

E VIEUX BARDE reçoit dans sa tanière. Hugues Aufray possède un bureau au sous-sol de sa confortable propriété de Marnes-la-Coquette, entrelacs de cassettes empilées, de livres amassés, de disques entassés. Parmi eux, un vinyle précieux, « Aufray Trans Dylan », paru en 1995, dernier symbole du lien étroit qui unit le Français et l’Américain. Pour ses 80 ans, cet été, le chanteur préféré des colonies de vacances va poursuivre son travail de passeur entamé il y a plus de quarante ans : faire découvrir ou redécouvrir Bob Dylan aux Français, cette fois à travers un album de duos à paraître en octobre (lire ci contre). D’ici là, Hugues Aufray sera présent demain et mercredi au palais des Congrès, pour écouter son ami américain qui sortira un nouvel album « Together Through Life » le 27 avril. « Jusque-là j’ai toujours été dans les loges. Maintenant il a un nouvel entourage et c’est plus difficile de l’approcher. On verra. » Il est en tout cas l’un des seuls autorisés à côtoyer l’ours Dylan, invisible en dehors de la scène. « Il y a trois ans, il m’a appelé pour que l’on passe un moment ensemble alors qu’il chantait à Paris. On est partis du GeorgeV et on s’est promenés sur les quais. Les gens me reconnaissaient. Lui avait un bonnet enfoncé sur la tête. » ROYAL ALBERT HALL (LONDRES), EN 1966. Hugues Aufray a rencontré Bob Dylan au début des années 1960. Depuis, il a pris l’habitude de lui rendre visite en coulisses lors de ses concerts. (TONY FRANK.) fray revient, décroche un tube avec « Santiano » en 1961 et compte bien faire partager son coup de cœur. « Quand Dylan a enregistré son premier album en 1962, il me l’a envoyé, puis il est venu à Paris l’année suivante. Je lui ai trouvé un petit hôtel rue Cujas. Personne ne le connaissait. A Europe 1, Daniel Filipacchi, m’a dit : Le disque de ton pote là, il ne passera jamais dans « Salut les copains ». Puis un grand quotidien m’appelle : Vous auriez quelque chose d’insolite pour nous ? Je réponds : il y a Bob Dylan chez moi qui mange du camembert. Et la journaliste de m’interroger : C’est qui, Bob Dylan ? » Sans parler du premier concert à l’Olympia du musicien avec The Band en mai 1966. « Il avait bu, fumé et a mis huit minutes à s’accorder sur

Cinéma/Festival Bertrand Tavernier sacré à Beaune LAUDE CHABROL et le jury du Festival international du film policier de Beaune ont décerné hier le grand prix au film de Bertrand Tavernier « Dans la brume électrique » (sortie le 15 avril), avec Tommy Lee Jones dans le rôle d’un flic de Louisiane sur les traces d’un serial killer. Le prix du jury est revenu à « Solo Quiero Caminar », de l’Espa-

C

gnol Augustin Diaz Yanes. Le prix de la critique au long-métrage japonais de Hiroshi Nishatami « Suspect X ». Le prix « sang neuf » a été attribué au réalisateur danois Nicolas Winding Refn pour « Bronson », un film sur le plus vieux détenu britannique. Le prix spécial police, d’un jury de policiers, est allé au polar danois de Ruben Genz, « Terribly Happy ». H.L.

EN BREF

쐍 Hollywood George Harrison aura une étoile, à titre posthume, sur le Boulevard de la gloire, a annoncé la chambre de commerce de HollyLUNDI 6 AVRIL 2009

wood. L’étoile au nom de l’ancien guitariste des Beatles, décédé d’un cancer, en 2001, à 58 ans, sera scellée sur le célèbre Walk of Fame d’Hollywood le 14 avril, en présence de sa veuve et de son fils.

scène. Le patron de la salle, Bruno Coquatrix, m’a lancé : Votre ami c’est un escroc. Et plein de gens étaient choqués car Dylan avait mis le drapeau américain en fond de scène alors qu’ils venaient voir un mec qui crachait sur l’Amérique. » Les souvenirs d’Hugues Aufray se bousculent, mais le troubadour français connaît trop la discrétion de son héros pour refaire l’histoire. « Après, nous sommes toujours restés plus ou moins en contact mais je n’attends rien de lui, je le laisse dans son monde. Je sais juste que, lorsque j’adapte ses chansons, il a confiance en moi. » Emmanuel Marolle Bob Dylan en concert demain et mercredi au palais des Congrès, porte Maillot, Paris XVIIe. Complet. Et le 21 avril à Strasbourg.

De nouvelles reprises en français N 1965, Hugues Aufray chantait Bob Dylan dans un premier album d’adaptation française, « très risqué, pas du tout commercial ». Mais aujourd’hui le Français s’appuie sur la caution de Dylan en personne pour le traduire, dans un nouvel album de reprises composées de duos « enregistrés à New York avec des musiciens de Dylan ». Il s’attaque notamment à « la Fille du Nord » (« Girl From the North Country ») avec Eddy Mitchell, tandis que Francis Cabrel se joint à lui le temps de « Blowin’ in the Wind » (« Dans le souffle du vent »). On att e n d a u s si be a u c o u p de

E

« l’Homme-orchestre » — soit « Mr. Tambourine Man » — réincarné par Laurent Voulzy, où Hugues Aufray s’est appuyé sur une nouvelle traduction. « Lors de ma première version, je n’avais pas saisi qu’il parlait d’un dealer. » Autres duos prometteurs : « Heartland » avec Arno, « Rainy Day Women » au côté de Didier Wampas ou « Jeune pour toujours » avec Johnny. Souchon, Lavilliers et Carla Bruni seront également de la fête. Sortie de cet album, baptisé « The New Yorker », le 12 octobre, et concerts les 6 et 7 novembre au Grand Rex à Paris. E.M.

QU’EST-IL DEVENU ?

Jessé Garon’, rockeur et naturopathe RAPPEL DES FAITS. Dans les années 1980, Bruno Fumard, dit Jessé Garon’, est surnommé le prince du rock, version française d’Elvis Presley. Ses titres phares : « C’est lundi » ou le slow « Nous deux ». Vingt ans plus tard, cet auteurcompositeur-interprète fait toujours de la scène, mais a d’autres dons.

L

ONGTEMPS parisien, Jessé Garon’ a désormais trouvé un havre de paix dans une petite cité médiévale du sud de la Seine-et-Marne. Sa maison est à son image : éclectique. Son bureau est surprenant avec un divan de médecin, des fioles d’huiles essentielles... Et deux cadres au mur : « Ce sont mes diplômes de naturopathe (NDLR : pratiquant de médecine douce par des méthodes

dites naturelles) que j’ai passés

voilà deux ans. Je cherche à faire du bien aux gens. » Autre passion : la peinture. « Je me suis mis à peindre dès l’âge de 9 ans, influencé par Vincent Van Gogh, joué par Kirk Douglas au cinéma en 1957. » Son monde s’inscrit en dehors du showbiz, dont il assure s’être éloigné. « Je ne regarde plus la télévision. Il n’ y a plus de bonnes émissions musicales. » En

(DR.)

« C’était un ange » Hugues Aufray peut se permettre ce genre de privilège avec celui qu’il appelle « le génie du XXe siècle », découvert alors qu’il n’était personne. « J’avais été invité par Maurice Chevalier en 1960, à New York, pour représenter les jeunes chanteurs français. J’ai obtenu un contrat de trois mois au Blue Angel. Peter, Paul and Mary y chantaient une chanson de Dylan. C’est ainsi que je l’ai connu. C’était un ange, avec une voix fascinante. J’ai pris une claque. Il inventait quelque chose : prendre une guitare et faire chanter les gens avec des morceaux simples. Contrairement aux Stones ou à Presley, ce n’était pas une parodie de la musique noire. Je me suis dit : je veux faire ça. » A l’époque, la France baigne dans un rockabilly local incarné par Johnny et Dick Rivers. Hugues Au-

revanche, en 2007, il n’a pas rechigné à faire l’Olympia. Car le virus de la composition l’a repris. « Je me suis mis au piano. Je veux laisser une grande œuvre : une messe rock’n’roll. Je voudrais aussi jouer des sonates de Beethoven en tant que concertiste. » En attendant, fort de son million d’albums vendus, il organise une tournée de dix concerts par an. Pascal Villebeuf

33


34

LUNDI 6 AVRIL 2009


LE QUOTIDIE N DE LA TELEVISION

www.leparisien.fr www.aujourdhui.fr

Le mercato de la rentrée est lancé Dans toutes les chaînes des noms circulent déjà pour les nouvelles grilles de septembre. Mais les transferts d’animateurs devraient être moins explosifs que la saison passée.

« Pas de révolution » PIERRE-A. CAPTON, PDG de Troisième Œil IERRE-ANTOINE Capton, le patron de la maison de production Troisième Œil, très bien implantée sur la TNT et le câble, a déjà proposé ses projets à France Télévisions. La saison du mercato est-elle lancée ? I Pierre-Antoine Capton. Ça a même démarré plus tôt, à cause de la réorganisation de France Télévisions. Ils n’ont plus de temps à perdre. Notamment sur la tranche stratégique de 18 heures-20 heures. Les formats devraient prendre le pas sur les animateurs. Il n’y aura pas de révolution. Pas de folie sur les transferts, pourquoi ? Personne n’a intérêt à changer d’animateurs. TF 1 a la plus grosse écurie de stars. France 2 possède de jeunes talents comme Marie Drucker ou Laurent Delahousse. Ce qui pourrait déclencher des mouvements, c’est que M 6 prenne une star pour son futur JT. Le mercato touche-t-il aussi la TNT ? Non. A part TMC et W 9, qui ont une politique de saison, les autres chaînes lancent des programmes toute l’année, et tout le monde est en contrat d’exclusivité. Mais les grandes chaînes y font leur marché : la TNT leur sert de laboratoire. Quelle sera la tendance télé automne 2009 ? Les formats « nostalgie », comme « la Famille en or » ou « le Juste Prix ». Ça correspond au retour réussi de Patrick Sabatier ou au succès de la tournée RFM Party 80.

P

Patrick Sabatier souhaite animer un talk-show de deuxième partie de soirée.

Harry Roselmack devrait se voir proposer un nouveau magazine.

Nikos Aliagas animera à nouveau des prime times.

(LP/DELPHINE GOLDSZTEJN.)

(LP/MARC MENOU.)

(LP/OLIVIER LEJEUNE.)

(LP/ALAIN AUBOIROUX.)

C

’EST PARTI. Les étatsmajors des chaînes ont verrouillé leurs portes. Plus personne ne parle, ou juste pour démentir. Mais depuis quelques jours, le petit monde de la télévision s’agite. La raison ? La préparation des grilles de la rentrée de septembre. La belle saison de l’enfumage, de la rumeur et des crises de nerfs. Vendredi, l’annonce du départ de Nicolas Demorand de i>télé en mai a électrisé les médias… Ira, ira pas à France 2 ? Chut. « C’est du secret industriel », décrypte un responsable d’antenne. L’an dernier, le mercato, le transfert de stars, a fait parler la poudre : PPDA viré, Laurence Ferrari intronisée à TF 1, Julien Courbet sur France Télévisions, Anne-Sophie Lapix et Efira « canalisées »…. Si les changements promettent d’être moins explosifs cette année, la chasse aux bonnes affaires est lancée.

passé dans les bureaux des patrons. Il rêve de présenter un talk-show en deuxième partie de soirée. A la place du « Café littéraire » de Daniel Picouly, dont les audiences sont médiocres ? Rien n’est impossible. Sur France 5, on annonce l’arrivée de « Teum Teum », une émission « humaniste » présentée par Juan Massenya dans laquelle des personnalités iront à la rencontre de la banlieue. La Cinq, qui se cherche surtout un « access » (tranche de 18 heures à 20 heures), a reçu plus de quarante projets, dont ceux de Guillaume Durand et de Patrick Poivre d’Arvor et son fils Arnaud. Parmi les producteurs favoris pour cette case, Catherine Barma et Pierre-Antoine Capton : la chaîne leur a demandé un pilote. Enfin, toujours sur France 5, certaines sources donnent Karine Le Marchand, partante des « Ma-

ternelles », ce qui n’est pas confirmé par la direction de France Télévisions. Sur TF 1 aussi, on se creuse les méninges. Laurent Storch, le patron de l’antenne, reçoit beaucoup et réclame de nouvelles idées fortes. Mais le mercato jouera aussi en interne : son responsable de la fiction vient d’être limogé et la nouvelle responsable des magazines, Sylvia Kahn, vient d’arriver, comme son homologue des jeux et variétés. Une certitude : on reverra Marianne James sur la Une et, avec l’arrêt temporaire de la « Star Ac », TF 1 doit préparer quelques prime times pour Nikos Aliagas. Harry Roselmack, lui, devrait se voir confier un nouveau magazine dans les prochains mois. Du côté de Canal +, la grande question de la rentrée concernera Virginie Efira : pour la jeune co-

médienne, dont le dernier « Canal presque » sera diffusé le 7 juin, tout se réglera cet été. La radio se projette aussi vers la rentrée. Marc-Olivier Fogiel a signé pour une deuxième année de matinale à Europe 1. Si JeanPierre Elkabbach devait quitter son poste d’intervieweur politique, chaque jour à 8 h 20 — ce qui reste à prouver —, Caroline Roux, ancienne de la maison qui participait à « la Matinale » de Canal +, paraît bien placée pour lui succéder. Quant à Radio France, les changements attendront l’arrivée de Jean-Luc Hees, le 12 mai, mais aussi celle du nouveau directeur de France Inter, poste auquel Philippe Val est pressenti. Stéphane Guillon, lui, a peu de chances d’y rester. Le mercato s’en frotte les mains. Aude Dassonville et Renaud Saint-Cricq

Propos recueillis par R.S.-C.

« Aucune décision n’a été prise » En premier lieu à France Télévisions, où le travail sur les grilles a débuté il y a quinze jours. Après le flop de sa tranche 18-20 heures au premier semestre, France 2 ne peut guère se rater. Surtout qu’avec la suppression de la publicité après 20 heures, elle doit faire le plein avec les deux heures de son « access ». A l’horizon, sans doute, un jeu. Jeudi et vendredi, Julien Courbet a tourné deux pilotes avec Nagui. Le premier, « le Combat des chefs », une version remaniée du « Big Boss », et « En toutes lettres », qui joue sur les lettres de l’alphabet. Nagui espère en placer un au moins cet été et l’autre à la rentrée. « Aucune décision n’a été prise », assure-t-on à France Télévisions. Patrick Sabatier est, lui,

RÉAGISSEZ TOUS LES MATINS ENTRE 6 H ET 10 H AVEC STEFAN CAZA LUNDI 6 AVRIL 2009

Mise en espace et en Lumières SKERTZÒ

Ensemble Orchestral de Paris Chœur Nicolas de Grigny/Jean-Marie Puissant Direction Kaspar Zehnder

Un événement

Participez au spectacle et devenez l'un des 50 000 choristes de l'Hymne à la Joie

Studio Alain Millet - SDF Prod / Licence diffuseur : 931939 - RCS Bobigny 425 095 882 - SFLE / Licence producteur : 2 - 1023036 - RCS Bobigny 509 504 494 - ©Stade de France® - Macary, Zublena et Regembal, Costantini - Architectes, ADAGP - Paris 2009 - photo : Lionel Tuchband

Julien Courbet a tourné deux pilotes de jeux avec Nagui.

35


LE QUOTIDIEN DE LA TELEVISION TF 1, 20 h 50/« Joséphine, ange gardien »

La Une fait le plein de fictions A

HAUTS RISQUES, la fiction de TF 1 ? Elle avait coûté son poste à Takis Candilis, en mars 2008. Un an après son départ, André Béraud, son successeur à la direction de ce secteur, est lui aussi en train de faire ses cartons : il quittera la chaîne fin avril. « La grille n’a jamais été aussi ouverte », assuret-on à la Une. En attendant, et alors que les téléspectateurs se montrent toujours plus gourmets, nous avons fait le point — non exhaustif — sur les téléfilms et séries à venir. I Les valeurs sûres. « Joséphine, ange gardien » (TF 1, 20 h 50), qui rencontre ce soir le rugbyman Fabien Galthié, en est une. Eddy Cherqui, son producteur, n’en reste pas moins prudent : « On vit une période pas facile, estime-t-il. Nous avons resigné pour trois ans, mais il faut qu’on maintienne nos audiences. » « Femmes de loi », « Alice Nevers, le juge est une femme » et « Section de recherche » tournent en ce moment de nouvelles aventures. Le sort de « Père et maire » est suspendu à une « idée géniale » dont la chaîne espère beaucoup. Les héros de « RIS » seront sur le pont à partir du 4 mai, et la « Famille formidable » sera réunie cet été pour trois nouvelles péripéties. I Bientôt en diffusion. La Une lancera le 23 avril prochain « Profilage », six épisodes avec Guillaume Cramoisan et Odile Vuillemin, un duo psychologue-commandant de police. Avant l’été, on devrait découvrir « Le temps est à l’orage », une comédie avec Bruno Salomone, Alexandre Brasseur et Pierre Mondy, et « la Taupe 2 », avec laquelle la chaîne espère rééditer le succès du pilote, diffusé en mai 2008. On attend aussi « Amour, mariage et autres contrariétés » (3 x 90, titre provisoire), avec Titoff et Stéphane de Groodt, et « Services sacrés » (2 x 52) où un évêque donne la réplique à une pilote de chasse.

Ce soir, Fabien Galthié joue son propre rôle dans un épisode où Mimie Mathy, alias « Joséphine ange gardien », devient soigneur d’une équipe de rugby. (TF 1/DAVID MERLE.)

I En tournage. Laurence Katrian vient de donner le clap de fin à « l’Evasion », une histoire de Résistance avec Sara Giraudeau et François Berléand. Bruno Madinier, Florence Pernel, Bernard Yerlès tournent « Mes amis, mes amours, mes emmerdes », 6 x 52 minutes d’après Marc Levy. Bernard LeCoq et Elsa Lunghini achèvent de mettre en boîte l’unitaire « Aveuglement », Didier Albert dirige Estelle Lefébure et Yves Rénier dans « Otages » (2 x 90), tandis que François Berléand, Christophe Lambert et Thierry Frémont attaquent le tournage du thriller « En attendant Miller ». Pour ses épisodes 4 et 5, « Camping Paradis » change de région et s’établit à Martigues (Bouches-du-Rhône) à partir du 5 mai. I En écriture. Trois séries policières sont en développement : « Plein Soleil », « Interpol », ainsi qu’une dramaturgie calquée sur les quarante-huit heures d’une garde à vue. « On est passés de 21 séries policières à 15, et ça n’est pas suffisant », reconnaît-on à la Une. La chaîne souhaite aussi revoir « les Toqués », le téléfilm avec Edouard Montoute et Ingrid Chauvin diffusé avec éclat il y a quelques semaines : un nouvel épisode en tournage en mai, un troisième en développement. I Quid d’une saga ? Après avoir été réactivé, le projet « Dolmen 2 » joue au serpent de mer : toujours d’actualité, toujours pas signé. La chaîne reviendrait volontiers au feuilleton d’été, « quelque chose d’assez romanesque, type l’Eté rouge », dit-on. I Quid d’un feuilleton quotidien ? L’échec de « Seconde Chance » a douché TF 1 : trop d’investissements pour un résultat trop aléatoire — et trop long en cas de fiasco. Elle ne s’y repiquera qu’en cas de projet béton. Aude Dassonville

SdF Prod - Licences producteur : 931938 - diffuseur : 931939 - RCS Bobigny 425 095 882 - Crédit photo : Getty Images -

16 MAI 2009

AVEC AKIYO ET PLUS DE 100 ARTISTES

ADMIRAL T EN PREMIÈRE PARTIE 4 HEURES DE SPECTACLE

*Mon style. Mon attitude.

*Au lieu de 35 €.Valable pour l'achat minimum de 4 billets par commande en catégorie Pelouse debout. Dans la limite des places disponibles.

36

LUNDI 6 AVRIL 2009


LE QUOTIDIEN DE LA TELEVISION France 2, 18 h 10/Divertissement M 6, 20 h 45/Première diffusion en clair

« OSS 117 » dans le texte S

De la science à l’heure de l’apéro N DEUX ÉMISSIONS, les sciences ont séduit en prime time sur France 2. L’ovni « Incroyables Expériences » saura-t-il conquérir les téléspectateurs volages de la fin d’après-midi ? Après avoir attiré jusqu’à 4,8 millions de téléspectateurs lors de leur deuxième prime le 24 janvier dernier, Tania Young et Jamy Gourmaud s’installent aujourd’hui pour quatre semaines à 18 h 10. Mission quotidienne : aiguiser l’appétit pour les sciences en jouant la carte du divertissement et doper une tranche horaire sinistrée depuis les échecs du feuilleton « Cinq Sœurs », du magazine « Une surprise peut en cacher une autre » et de la série « The Closer » (6,8 % de part d’audience). « A ce carrefour important, nous souhaitons toucher le plus large public, des enfants aux grands-parents, avec ce programme pédagogique, lu-

E

dique, malin et léger », plaide Nicolas Pernikoff, directeur des divertissements. Réduite à quarante-cinq minutes, l’émission garde le même principe : « On part d’un phénomène de la vie quotidienne pour le décrypter grâce aux expériences menées sur le plateau », détaille Stéphane Gateau, le producteur (R&G Productions). Jamy Gourmaud (« C’est pas sorcier ») démontrera notamment comment faire rebondir un œuf ou faire du feu sous la glace !

Un quiz et des invités Une nouveauté : les vingt numéros prévus opposeront des équipes de lycéens ou des personnalités, invités à répondre à un quiz. Face aux jeux de TF 1 ou France 3 et au « Dîner presque parfait » de M 6, la formule de la Deux va tenter d’enflammer l’audimat… et de perdurer. Carine Didier

C O U L I S S E S ៑ Lorie prend goût à la comédie

៑ Merci les enfants et au revoir

Son premier téléfilm sera diffusé le 20 avril en prime time sur TF 1, mais la prestation de Lorie dans « De feu et de glace », réalisé par Joyce Buñuel, a semble-t-il déjà convaincu les professionnels. La chanteuse a reçu plusieurs propositions, dont un rôle dans une grande série française. Elle a refusé ce dernier rôle, mais s’intéresse à deux autres projets et prépare le sien pour la télé.

Rien ne semble actuellement pouvoir inverser la donne : la série « Merci, les enfants vont bien » est bel et bien condamnée à disparaître prochainement de l’antenne de la chaîne privée M 6. Outre les emplois du temps chargés des deux acteurs principaux, Pascale Arbillot et Bernard Yerlès, une certaine lassitude s’était emparée de l’équipe de production.

Samedi soir

Audiences (en millions de téléspectateurs)

PDA*

• « Le Grand Concours »

5 25,8 % • « Les Stars du rire »

22 %

4,4 • « L’Inconnue du val perdu »

2,6

12,5 %

• « Numb3rs »

2,1

10,1 %

* Part d'audience Source : Médiamat-Médiamétrie. Tous droits réservés Médiamétrie

LUNDI 6 AVRIL 2009

Scores Mauvais compte pour « Numb3rs » UMB3RS » fâché avec les chiffres, c’est un comble ! La série américaine a fait un médiocre retour sur M 6, le premier épisode de la cinquième saison ne parvenant même pas à lutter contre un téléfilm (sombre mais réussi) rediffusé sur France 3. De nouveau, le duel rituel du samedi soir a tourné à l’avantage de la Une. Devant une audience globalement faible, Patrick Sabatier a bien résisté sur France 2 avec ses deuxièmes « Stars du rire » face au « Grand Concours » de TF 1, dont la « spéciale champions des jeux télé » a sacré le bien-nommé Khôrem Majeur.

«N

La diffusion du « Caire, nid d’espions » : une belle occasion de réviser les répliques décalées de l’espion franchouillard joué par Jean Dujardin. (PROD.) propre, non ? A l’occasion, je vous mettrai un petit coup de polish. » « Une réception ? A la bonne heure, ce sera l’occasion de porter mon smoking en alpaga. » « J’aime me beurrer la biscotte. » « Cigarette ? - Merci, j’essaie de commencer. » « J’aime quand on m’enduit d’huile. » Charlotte Moreau

La Fnac déniche pour vous les nouveaux talents

Sliimy le phénomène pop Premier album “Paint Your Face” Inclus "Wake Up" Disponible en édition limitée : 3 inédits dont “Womanizer” Également à télécharger sur

Photos © Luciana Val & Franco Musso // Artwork Check Morris

Tania Young et Jamy Gourmaud relèvent le défi de faire de l’audience à une heure où beaucoup ont échoué. (RETG/JEAN-PHILIPPE BALTEL.)

I VOUS VOULEZ COMPRENDRE pourquoi, demain, tout le monde vous demandera si « votre blanquette est bonne », il faut regarder « OSS 117, Le Caire nid d’espions » ce soir à 20 h 45 sur M 6. Pour (re)découvrir en clair les premières perles d’Hubert Bonisseur de la Bath, alias Jean Dujardin, agent secret franchouillard, macho, inculte et colonialiste, distribuant des photos de René Coty en guise de pourboires et lâché dans l’Egypte de 1955 pour rétablir le calme… Alors que ses nouvelles tribulations (« OSS 117, Rio ne répond plus ») attendues en salles pour le 15 avril enthousiasment déjà les critiques, retour sur les inoubliables répliques du premier épisode, signées Jean-François Halin (ex-plume des « Guignols ») et Michel Hazanavicius (explume des « Nuls »). LES FEMMES « Vous êtes bien grossière pour une femme dont le tonton est pharaon. » « Avant de partir, sale espion, fais-moi l’amour. - Ah je ne crois pas, non. Pas envie. » « Je ne vous ai pas sauvée. Je ne supportais pas les allégations de ce fasciste sur ma sexualité. C’est différent. » « Moi qui pensais même vous laisser faire l’amour avec moi… » LE TOTALITARISME « Une chose me turlupine, Jack. Pourquoi ne pas avoir donné la serviette alors que tu avais déjà les plans ? Parce que jamais je ne céderai devant la barbarie. - Ah ouais, exactement comme moi. » « En tout cas, on peut dire que le Soviet éponge. » « Tu n’es pas seulement un lâche, tu es un traître. Comme ta petite taille le laissait deviner. » « Le IIIe Reich et l’idéologie nazie m’ont toujours rendu dubitatif. » L’ORIENT « Le problème avec l’arabe, c’est que ce n’est pas facilement lisible. Même au niveau du son. » « M. René Coty aime les Cochinchinois, les Malgaches, les Marocains, les Sénégalais. C’est donc ton ami. » « On est en 1955 les gars, faut se réveiller. Les ânes partout, les djellabas, l’écriture illisible… Il s’agirait de grandir. » LES PETITS PLAISIRS « J’aime les panoramas. Celui-ci est magnifique. » « Vous voyez l’automobile derrière moi ? Ça fait un petit moment que je l’observe. Eh bien elle est absolument impeccable. C’est quand même bien mieux, une voiture

En concert le 24 avril : Printemps de Bourges

le 16 juin : Paris le 5 juillet : Eurockéennes de Belfort le 12 juillet : Francofolies de la Rochelle le 30 août : Paris - Rock en Seine Et en tournée en octobre 2009 dans toute la France

37


A LA TELEVISION 6.00 Passiflore série. 6.30 TFou mag. 8.30 Téléshopping mag. 9.18 Mission sauvetages série. Ça va, ça vient... 10.05 10H le mag mag. 11.10 7 à la maison série. De bonnes résolutions. 11.55 Attention à la marche ! 12.55 Petits plats en équilibre 13.00 Journal 13.55 Les feux de l’amour 14.55 Menace maternelle 2 téléfilm avec Chandra West. 16.35 Seconde chance série. 17.35 Las Vegas série. Double jeu. 18.25 A prendre ou à laisser 19.10 La roue de la fortune 20.00 Journal

6.30 Télématin mag. 8.50 Des jours et des vies 9.20 Amour, gloire et beauté 9.45 C’est au programme 10.50 Motus jeu. 11.30 Les Z’amours jeu. 12.05 Tout le monde veut prendre sa place jeu. 13.00 Journal 14.05 Toute une histoire mag. Je l’aime mais il (elle) ne le sait pas ! 15.10 Un cas pour deux série. 17.20 Washington Police série. 18.05 Côté match du jour 18.10 Incroyables expériences div. 19.05 N’oubliez pas les paroles jeu. 20.00 Journal

8.30 Toowam vacances mag. 10.35 Plus belle la vie 11.05 Côté cuisine mag. 11.40 Le 12-13 13.00 30 millions d’amis collector mag. 13.40 Inspecteur Derrick série. 14.45 Keno 14.55 Heureux qui comme Ulysse film avec Fernandel. 16.30 @ la carte mag. 17.30 Des chiffres et des lettres jeu. 18.00 Le tournoi d’orthographe 2009 div. 18.05 Questions pour un champion jeu. 18.40 Le 19-20 20.00 Tout le sport 20.10 Plus belle la vie

6.55 La matinale (C) mag. Invité : Dominique de Villepin. 8.35 Cortex 2 film avec André Dussollier. 10.15 Paris film avec J. Binoche. 12.20 L’édition spécial (C) 13.45 La grande course (C) 14.00 L’orphelinat 3 film avec Belén Rueda. 15.40 Canal presque div. 16.05 Le code de Charlemagne téléfilm avec Benjamin Sadler. 18.15 Les Simpson (C) série. 18.40 Le JT (C) 19.05 Le grand journal/ Les Guignols (C) div. Invités : Olivier Dassault, maître Terrel, Isabelle Huppert, Clément Marchand, Alexandre Castagnetti.

9.10 La Norvège, authentique par nature doc. 9.55 Suis-moi... doc. 10.20 Dante, de l’enfer au paradis doc. 11.35 Philosophie mag. 12.00 Chic mag. 12.30 Arte culture mag. 12.45 Arte info 13.00 Chapeau melon et bottes de cuir série. 14.00 La Croatie, perle de l’Adriatique doc. 14.45 Je ne suis pas là pour être aimé film. 16.15 Leïla Shahid doc. 16.55 X:enius mag. 17.25 Chapeau melon et bottes de cuir série. 18.15 Des régimes sans fin doc. 19.00 Cuisines des terroirs doc. 19.30 Arte culture mag. 19.45 Arte info 20.00 Sarah et les marmitons doc.

7.05 M6 Kid mag. 7.45 Drôle de réveil ! div. 9.05 M6 boutique mag. 10.00 Star 6 music mag. 11.25 La guerre à la maison 11.55 Docteur Quinn, femme médecin série. La course. 12.50 Le 12.50 - Météo 13.10 Une nounou d’enfer 13.35 Vanille, fraise et dolce vita téléfilm avec A. Frier. 15.30 A la poursuite du bonheur téléfilm. 17.15 Hit machine mag. 17.20 Paris 16e feuilleton. 18.00 Un dîner presque parfait 18.50 100% Mag mag. 19.45 Six’ 20.00 Malcolm série. 20.30 Tongs et paréo série.

20.45 Téléfilm

20.35 Série

20.35 Documentaire

20.45 Téléfilm

20.45 Film

20.40 Film

Joséphine, ange gardien

FBI : portés disparus

Un enfant si je peux

« Les braves ». Téléfilm français de Jean-Marc Seban, 2008. 115 min. Avec : Mimie Mathy (Joséphine) et Fabien Galthié (lui-même). Histoire : Joséphine s’improvise soigneuse dans une équipe de rugby, le temps d’aider un jeune homme d’un milieu défavorisé à convaincre l’entraîneur de le faire jouer. 22.40 New York, section criminelle 2 Série américaine de Michael Fields. La dernière soirée. Avec : Vincent D’Onofrio. Histoire : Une femme enceinte meurt à la suite d’une soirée passée en compagnie de deux hommes dans un hôtel. 23.30 Tous les moyens sont bons. 0.25 L’empreinte du crime 1.20 Au Field de la nuit mag.

américaine de John Showalter. Avec : Anthony LaPaglia (Jack Malone) et Marianne JeanBaptiste (Vivian Johnson). Histoire : L’équipe recherche un médecin qui a disparu de l’hôpital après avoir soigné un patient. Sa disparition pourrait être liée à son passé et le temps presse. 21.20 Connexions. 22.05 Tirage du Loto 22.10 Complément d’enquête Magazine présenté par Benoît Duquesne. Permis de conduire : la grande injustice. Au sommaire : Les éconduits du permis. Les points sur les «i». Ils se croient tout permis. Vieux au volant, mort au tournant ! 0.00 Journal de la nuit 0.15 Tricodex ballet.

Documentaire français de Morad Aït Habbouche, Hervé Corbière. 2009. Une découverte des techniques les plus modernes d’assistance médicale à la procréation à travers le parcours de deux couples qui désirent avoir des enfants. 22.30 Soir 3 22.55 Tout le sport 23.00 Ce soir (ou jamais !) Magazine présenté en direct par Frédéric Taddeï. Invités : Isabelle Huppert, Gilles Jacob, Claude Lanzmann, Krystle Warren. A un mois de l’ouverture du Festival de Cannes, Frédéric Taddéi reçoit Isabelle Huppert, qui présidera le jury. 0.10 La bête des Vosges doc. 1.05 Libre court mag.

15.25 Hercule Poirot série. 16.10 Rick Hunter série. Pleine lune à Los Angeles. Direct au cœur. 17.55 Alerte Cobra série. L’amnésique. 18.45 Angel série. Bombe à retardement. La fille loup-garou. 20.25 TMC infos/Météo

13.25 Kill Point série. 14.55 Un gars, une fille série. 15.15 Plus belle la vie 15.40 Boston Public série. 16.30 JAG série. 18.55 Plus belle la vie 19.50 La porte ouverte à toutes les fenêtres jeu. 20.30 Un gars, une fille série.

20.40 Film

20.35 Film

Opération dragon 2

Film américano-hongkongais de Robert Clouse, 1973. 105 min. Avec : Bruce Lee et John Saxon. 22.25 Fan des années 90 mag. Années 1992, 1993, 1994. 1.05 Retrograde 2 téléfilm avec Dolph Lundgren.

« Une dette à payer ». Série

Copland 2

Film américain de James Mangold, 1997. 90 min. Avec : Sylvester Stallone. 22.05 Avis de sortie mag. 22.15 Rallye WRC 09 22.20 Spartan 3 film avec Val Kilmer.

13.55 Grand-mère est une sorcière 14.20 Allô la Terre, ici les Martin 14.45 Les Zinzins de l’espace 15.00 Corneil et Bernie 15.25 Pokémon : Diamant et perle 15.45 Chaotic 16.10 Transformers 16.35 Oggy et les cafards 17.25 La Panthère rose 17.35 Woody Woodpecker 17.50 Inspecteur Gadget 18.15 Foot 2 rue 18.40 Zombie Hôtel 19.10 Sabrina 19.35 De tout mon cœur 20.00 In ze boîte div. 20.30 Gulli Mag mag.

20.35 Des animaux et des stars

Documentaire. Les guépards avec Holly Hunter. 21.30 Libre et sauvage doc. 21.55 Prouve-le

Un pyjama pour deux

Téléfilm allemand de Roland Suso Richter, 2008. 110 min. Avec : Saïd Taghmaoui (le capitaine Mahmud) et Thomas Kretschmann (le capitaine Schumann. Histoire : En octobre 1977, les passagers d’un avion sont pris en otages. L’appareil est détourné vers Mogadiscio, où les forces spéciales sont autorisées à intervenir. 22.35 MR 73 3 Film français d’Olivier Marchal, 2008. Avec : Daniel Auteuil. Histoire : A Marseille, un policier tente d’affronter ses démons personnels en menant une difficile enquête pour mettre un tueur sous les verrous. 0.35 Desperate Housewives série. Deux épisodes.

Film américain de Delbert Mann, 1961. 105 min. Avec : Rock Hudson (Jerry Webster) et Doris Day (Carole Templeton). Histoire : Un publicitaire aux méthodes des plus douteuses souffle un contrat en or à sa jeune et ravissante concurrente, intègre et ambitieuse. 22.30 Le Joueur Opéra de Serge Prokofiev. Interprété par l’Orchestre de la Staatskapelle de Berlin, sous la direction de Daniel Barenboïm. Dans un hôtel international, le chassé-croisé amoureux de plusieurs personnages qui misent leur vie à la roulette. 0.45 Arte culture mag. 1.00 Kigali, des images contre un massacre film documentaire.

14.30 Allô, docteurs ! mag. 15.00 Histoires d’eau doc. 15.30 En campagne doc. 16.30 Tchadar, le chemin des glaces doc. 17.30 C à dire mag. 17.45 C dans l’air mag. 19.00 Le magazine de la santé mag. 19.50 Allô, docteurs ! mag. 20.20 C à dire mag.

14.40 Crimes en série 2 téléfilm. L’asphalte rouge. 16.15 Medicopter série. 18.00 Invisible Man série. 18.50 Dark Angel série. Avis de recherche. 19.40 J’ai survécu ! doc. 20.10 How I Met Your Mother série. La traversée du désert.

14.25 The Sentinel série. 15.30 W9 Hits clips. 15.50 @ vos clips clips. 16.45 Un, dos, tres série. 18.35 Buffy contre les vampires série. Le fiancé. 19.35 Les Simpson série. 20.20 AZAP div. 20.25 Météo

20.35 Documentaire

20.35 Magazine

Le roman des années 50

Reporters

Documentaire français de Patrick Cabouat. 2006. Oublier et renaître, 1946-1953 (1/2).

21.25 Quand Franco est mort, nous avions 30 ans doc. 22.25 C dans l’air mag.

12.00 Puissance tubes clips. 12.35 Goldorama clips. 13.35 Alias série. 14.30 Puissance tubes clips. 16.20 Hit des clips mag. 17.25 One Piece dessin animé. 17.55 Supercopter série. 18.40 Alias série. 19.35 Janice Dickinson Modeling Agency série. 20.05 Le prince de Bel-Air série. 20.35 Zap’17 div.

20.40 Alias 2

« Eaux troubles » (4/22). Série américaine. Avec : Jennifer Garner et Carl Lumbly. 21.20 « Nouvelle génération » (5/22).

22.10 Face au danger mag. 23.45 Cliporama clips. 0.45 Goldorama clips.

Chaque vendredi tous lesprogrammes dans votre hebdo TV 38

Mogadiscio 3

Présenté par Thierry Dagiral et Rebecca Fitoussi. Au sommaire : Prêts à tout pour sauver leur couple ! Chirurgie esthétique : le boom des implants mammaires... 22.15 Culture pub mag.

20.35 Téléfilm

Pandemic, virus fatal 2

(1 à 4/4). Téléfilm d’Armand Mastroianni, 2007. 195 min. Avec : Tiffani Thiessen et Vincent Spano. 23.50 Enquêtes criminelles : le magazine des faits divers

9.20 Hélène et les garçons série. 9.50 Tellement people Tahiti mag. 11.20 Dossier, disparus série. 12.15 Friends série. 13.35 Sex attraction téléfilm. 15.25 Nanny 911 : SOS Nounou téléréalité. La famille Rock. 17.00 Friends série. 17.50 X-Files : Aux frontières du réel série. 19.35 Xena série.

20.35 Fast and Furious 2

Film américain de Rob Cohen, 2001. 105 min. Avec : Vin Diesel et Paul Walker. 22.20 Tellement people 100 % Hollywood mag. 22.50 Snake Eyes film avec Nicolas Cage. 0.30 NRJ Poker : Le duel jeu.

OSS 117 : Le Caire nid d’espions Film français de Michel Hazanavicius, 2006. 115 min. Avec : Jean Dujardin (Hubert Bonisseur de La Bath alias OSS 117) et Bérénice Bejo (Larmina El Akmar Betouche). Histoire : Dans les années 1950, un agent secret sexiste et maladroit est envoyé au Caire, carrefour stratégique des renseignements, pour retrouver un collègue disparu. 22.35 Le phénomène Dujardin Emission spéciale. De ses débuts à la télévision en passant par « Brice de Nice », on découvre comment, en quelques années, « Loulou » est devenu l’un des acteurs incontournables du cinéma français. 23.45 Femme$ de footballeurs série. Deux épisodes

15.10 Une clinique au soleil téléfilm avec Rüdiger Vogler. 17.00 Starsky et Hutch série. Un gros chagrin. Que la route est longue. 18.40 Flash Info 18.45 Morandini ! mag. 19.45 Mission impossible série. Le conseil.

20.40 Magazine

Enquête inédite Présenté par Adrienne de Malleray. Spécial PSG / OM. 22.30 Direct sport mag. 23.30 Langue de bois s’abstenir mag. 0.20 Morandini ! mag. 1.10 Les perles du net div.

20.00 Parlez-moi d’ailleurs mag. Pourquoi l’Algérie ne décolle pas ? 21.00 Ça vous regarde mag. 22.00 Bouge la France ! mag. 23.20 L’Europe des idées mag. 23.25 Sénat mode d’emploi 18.00 QG 19.00 19h Marschall Truchot mag. 20.00 20h Le quartier général de l’info 21.00 Info 360 22.00 Karl Zéro sur BFM TV talk show. 23.00 Info 360 0.00 Le tout images journal. 20.30 Journal 20.45 Echos de l’éco mag. 21.00 Journal 21.15 Un jour sur i mag. 21.30 Journal 21.45 Un jour dans le monde mag. 22.00 Le 22-minuit Dugeon-Beaufort mag. 0.00 Le minuit pile journal.

Tous les programmes de toutes les chaînesexistantes sur www.leparisien.fr LUNDI 6 AVRIL 2009


LES JEUX FACILE

SUDOKU En partant des chiffres déjà inscrits, remplissez la grille de manière que chaque ligne, chaque colonne, et chaque carré de 3 x 3 contienne une seule fois tous les chiffres de 1 à 9.

3 8 2 6 5 4 7 9 1

Ci-contre un exemple de grille correctement complétée.

6

2

5 6

1

9

4

3

6

7

5

5

3

8 9

5 6 7 2 3 9 1 8 4

2 3 6 7 9 5 4 1 8

9 4 8 1 6 3 2 5 7

7 1 5 4 2 8 9 3 6

9

CONVULSIONS OFFRE PUBLIQUE D’ÉCHANGE

SÉRIE DE MESSES DISCOURS

6

9

8

ELLE FIGURE DANS UN PEDIGREE

PRÊTENOMS

6

7

MÉDIA SUR LES ONDES

DENT

CONDUIRE À LA MORGUE

PLUS FORTE

DIRIGEA

DESCENDANTS SENS DU VENT

ALLONGE FEMME DU DÉSERT

ELLE FORME DE HAUTS FONCTIONNAIRES

6

5

CALME ET SEREIN

BOVIDÉ AMÉRICAIN

IL EST DONNÉ POUR ALLAITER

4

2

7

ENVOYÉ EN ENFER

4

LA FIN DU JOUR

THÉÂTRE ANTIQUE

PALMIER À NOIX

VOILE DE COURSE THÉSAURISA

5

3

GAZ ÉCLAIRANT ACTIONNA LE VENTILATEUR

2 8

2

DONNANT DE LA CONSISTANCE BOURRIQUE

3

8

9

6

ACCORD BEAUVAIS EST SON CHEF-LIEU

1

rci-jeux.com

DONNER DU GOÛT

6

2

JEUX PROPOSÉS PAR

Reportez les sept lettres numérotées pour reconstituer un mot répondant à la définition : Couleur de base.

4

1 4

8 2 4 5 1 6 3 7 9

9

9

1

1 9 3 8 4 7 6 2 5

4

2

2

7

4 7 9 3 8 1 5 6 2

1

7 4

6 5 1 9 7 2 8 4 3

MOTS FLÉCHÉS N° 1882

SIGLE DE RÉPUBLIQUE

COURBER

4 APACHE

COUPE AU PLUS COURT GROSSE COCOTTE

MULTIPLICATEUR

UN VERRE EN SUISSE

DÉSERT DE DUNES

3 DÉBUT DE COMPTE DÉSORDRE

ACIDITÉ

PORTE L’HABIT

ILS AIMENT ÊTRE AU COURANT

CAPITALE ASIATIQUE CÉLÈBRE ANONYME

5

DISCO

R

A

C

R

2

E

N

R

O

T

TON N

O

T

3

Y

C

E

U

B

D

O

U

I

EX : UBO + TON = BOUTON. BOUTON .................... .................... ....................

....................

R

N

E

S

T

R

S

U

E

N

E

I

....................

....................

....................

....................

....................

....................

1 IL VAUT DIX À LA BELOTE RÉVÉREND PÈRE

E

DIT

RES U

....................

P

MULTIPLIE PAR DEUX

C’EST UN TRAVAIL DE CHOIX

TIRER UN BATEAU AU PORT

DÉDAIN

A

B

C

D

2 3 4

E

F

FIN D’UN INFINITIF

RAYONS MÉDICAUX

MOTS CROISÉS 1

SOLUTIONS G

H

I

HORIZONTALEMENT 1. Petits mécanismes qui transmet-

J

tent un mouvement. - 2. Façon d’avancer. - 3. Itinéraire. Un mot pour trois. - 4. On en fait des frocs. Appelle sa biche. - 5. Cri de douleur. Cargos. - 6. Renouveler un mandat. Scandium de chimiste. - 7. Ville sur Tille. Découronna. - 8. Indice photo. Possessif. - 9. Elle est parfois étale. Elle se mit à meugler. Radio. - 10. Soulèvements. Groupe de vingt-sept.

P A T I S S E R I E

A I O L I

I R R E E L C L H E O S U

L L A S E R A T I L L N E N S A E V I S O R E N A N S I N E R E E L

S N A C K

O C R A I E A N T S U E

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT N I D S

S A T R G A P P O N E T I U N

T S A R S

8 9 10

Marie-Odile AMAURY, Directeur de la publication, responsable de la rédaction, Jean HORNAIN, cogérant, Directeur général, S.N.C. « le Parisien libéré » Richard METZGER, cogérant. Capital : 4 020 000 € Eric HERTELOUP, DGA. Durée : 99 ans du 23 juin 1985 Dominique de MONTVALON, 25, avenue Michelet Directeur de la rédaction. 93408 Saint-Ouen Cedex Principaux associés : Tél. 01.40.10.30.30 S.A. « Les Editions Philippe AMAURY ». Site web : www.leparisien.fr Audiotel le Parisien (info, sport, loisirs) S.A.S. « Intra-Presse » Commission paritaire n° 0110 C 85979 0 892 350 700 (EPA 0,34 €/min)

LUNDI 6 AVRIL 2009

Rédaction : Médiateur Rédaction : 01 40 10 54 54 mediateur@leparisien.fr « Vos droits » : Marie-Hélène vous répond au : 0 810 810 075 marie-helene@leparisien.fr Pour commander un ancien numéro du Parisien, renseignements au : 01 40 10 30 68 En supplément avec ce numéro : le Parisien Economie

PUBLICITÉ : Amaury Médias : 738, rue Yves Kermen 92658 Boulogne Billancourt Publicité commerciale : 01.41.04.97.00 Petites Annonces : 01.40.10.56.56 Annonces légales : 01.40.10.51.51 Emploi : 01.40.10.52.70

SOLUTION : ÉPONGE.

MOTS FLÉCHÉS

7

A. C'est une erreur de langage. - B. InVERTICALEMENT croyables. Groupe de têtes. - C. Qui a été nettoyée à fond. Un carré de terrain. - D. Mis en couches dans le baril. Préposition commune dans les noms de lieux. E. Vaincu d’Appomattox. Rangeait les sardines. - F. Parfois pronom. Loin d’être meilleur. Points opposés. - G. Ça fait boum. Précis. - H. Sol. Objet de conditionnement. - I. Canaux des marais salants. Touché au plus profond de lui-même. J. Vieillissement naturel.

MOTS MÉLANGÉS

5 6

LÉGUMINEUSES

IL PRÉDIT L’AVENIR

MOTS CROISÉS

1

BOIS PRÉCIEUX EN INDE POULIE À GORGE

MITRAILLE

Associez les 3 lettres centrales sans les modifier avec les 4 groupes de 3 lettres qui les entourent, pour former 4 mots de 6 lettres.

6 METS FIN DES PROCHES DE LA DAURADE

COTISATION SOCIALE CINÉ ET BÉDÉ

I P A E L P G E

S T E N E M O L E T S A S T I R H E R E D I T A N A P R S I E A R G L A I A I

A B D R E N T E T R C A E R L A C E S R E S I R E T C E C H D E I R N T C E R

C H E N E S

P A N I E R A S E D R E E S I A L L E I S

U E R A N T E S I R C O B A I N A P T S E T O S E T R A I S G N E N T E O I E R

Le mot à trouver est : CAMPHRE.

Abonnements - Service Clients - 0825 003 002 (0.15 € ttc/mn) Pour tout renseignement du lundi au vendredi : 7 h 30 - 19 h. Samedi : 8 h - 12 h Abonnement Portage à domicile : Livraison dans votre boîte aux lettres avant 7 h du lundi au samedi et avant 8 heures le dimanche. Du lundi au dimanche - 7 jours sur 7. Tarif : 1 an, 7 jrs/7 364 numéros : 386,40 €. Prélèvement mensuel (7 jrs/7 - 28 n° ) : 29,72 €

Abonnement par la poste (hors tv hebdo) : 1 an : 7 jrs/7, 364 numéros : 350 € Prélèvement mensuel (7jrs/7 - 28 n°) : 26,92 € « Le Parisien » Service abonnements B 730 60732 Sainte Geneviève cedex

Ventes et Portage à domicile : SDVP (Société de distribution et de vente du Parisien), 69-73, boulevard Victor-Hugo 93585 Saint-Ouen Cedex. Tél. 01.58.61.01.00 Ventes diffuseurs : 0800 940 940 (appel gratuit depuis un poste fixe)

Tirage du « Parisien dimanche » du dimanche 5 avril 2009 : 250 394 exemplaires

Imprimerie Sicavic ISSN 0767-3558

39


JOUR DE L’ANNÉE

AUJOURD’HUI Saint Marcellin

96 e

DEMAIN Saint J.-B. de La Salle

Horaires à Paris Pour tout autre lieu www.imcce.fr

LEVER : 17 h 6 COUCHER : 5 h 45

LEVER : 7 h 19 COUCHER : 20 h 28

D’abord, on ne saura pas trop sur quel pied danser. Beaucoup d’entre nous s’interrogeront : prendre ou ne pas prendre le parapluie ? La couleur originelle de l’horizon n’aidera pas à trancher ce terrible dilemme. Car si le temps est calme, il est partout ou presque nuageux voire brumeux. Comment dans ces conditions-là savoir ce que le ciel manigance ? La réponse viendra du vent. Et ce n’est pas une image poétique. En effet, un zef venu du sud se renforcera et provoquera une perturbation pluvieuse sur l’ouest de la Bretagne avant de s’en prendre ensuite à l’intérieur des terres. En fin de journée, la BasseNormandie, les Pays de la Loire, puis la Touraine, le Poitou-Charentes suivi du Limousin et de toute l’Aquitaine seront à leur tour sous les gouttes. Alors, ceux qui ont finalement décidé de trimbaler le pébroc ont eu du flair. En revanche, ceux qui habitent les régions autres que celles citées plus haut, et qui ont aussi fait le pari du parapluie, seront chocolat. En effet, bien que quelques nuages s’aventurent ici ou là et se lâchent sur les sommets, la Corse et le Jura, c’est bien le soleil qui l’emportera. Et toujours en douceur !

Aujourd'hui, lundi 6 avril

Nuageux

Eclaircies

Couvert

Cherbourg

6 14

Le Havre

Brest

Brouillard

Verglas

5 20 Orléans Nantes

4 16

Dijon

Tours

50 km/h

La Rochelle

Lyon

ClermontFerrand 5

Toute la météo par téléphone: appelez le 0 892 350 700 et dites "METEO" (0,34 €/minute)

21

7 21

Brive-laGaillarde

7 21

Grenoble

Bordeaux

8 17

Averses Bruines ou pluies

11 19

8 22

Marseille

Toulouse

9 20

Nice Bastia

Perpignan

La météo c'est toutes les demi-heures de 6 heures à 9 heures sur

Ajaccio

10 18

8 17

Températures

Ile-de-France

Mardi 7 avril

Mercredi 8 avril

6 19

Jeudi 9 avril

80 km/h 50 km/h

Pontoise 6 19

7 20

Nancy

Rennes

Vent

Neige

Strasbourg

8 20 Paris

6 12

mini maxi

Orages

7 18

Lille

Biarritz

Soleil

Publicité

Ensoleillé à l’est, pluvieux sur l’Atlantique

8 20

Meaux

70 km/h

10 14

6 12

8 19

5

7

15

Versailles

16

7

16

9

8 16

17

7

19

70 km/h

60 km/h

Evry

6 19

20 km/h

6 19

70 km/h 70 km/h

Melun

9 14

6

17

11 16

9 20 10 16

9 20

C’est bien… dommage

Passage pluvieux

Passage à vide

Passage interdit

Aujourd’hui lundi, nuages et éclaircies se partageront le ciel. Ce sera encore mieux l’aprèsmidi. Pas radin, le mercure grimpera jusqu’à 20 oC. Dommage pour dimanche qui était bien gris.

Toutes les promesses scintillantes d’avril seront balayées par la perturbation qui a débarqué sur les régions de l’Ouest. Seule la Corse gardera un temps sec et ensoleillé.

Même si la perturbation a un léger passage à vide, ce n’est pas pour autant qu’elle ne nous empoisonnera pas la vie. Les éclaircies reviennent dans quelques régions.

Les averses resteront cantonnées au NordOuest. Le reste du pays leur est interdit, mais cela n’empêchera pas certaines d’entre elles de braver cette interdiction.

Votre horoscope Alexandra Marty ■ Le baromètre de l’amour par

Gémeaux : Quelques petits soucis pourraient survenir mais rien d’irréversible. Vierge : Vous vous sentez confiant et enfin prêt à livrer vos sentiments à l’élu de votre cœur. Sagittaire : Attendez que la tempête passe et discutez lorsque votre partenaire sera plus calme. Poissons : Quelqu’un pourrait vous annoncer une nouvelle intéressante.

■ Bon anniversaire Patrick Hernandez, 60 ans. (chanteur). Zach Braff, 34 ans. (acteur).

Votre horoscope par téléphone: appelez le 0 892 350 700 et dites "ASTRO " (0,34 /minute)

BELIER

21 mars - 20 avril

Cœur. Sans amour ni amis, la vie est bien triste ! Réussite. Une proposition inattendue va perturber vos projets. Vous ne saurez pas pour quel choix opter. Forme. Vitalité.

TAUREAU

21 avril - 20 mai

Cœur. La solitude ne vous réussit pas. Réussite. Un nouveau projet professionnel sera susceptible de voir le jour. Forme. Prenez de bonnes résolutions.

GEMEAUX

21 mai - 21 juin

Cœur. Les problèmes soulevés par votre partenaire seront faciles à régler. Réussite. Ne donnez pas trop d’importance aux demandes extérieures. Forme. Tonus.

CANCER

22 juin - 22 juillet

Cœur. Vos relations avec votre famille sont un peu tendues. Réussite. Vous avez envie de nouveautés. Forme. Vous vous laissez un peu trop aller en ce moment.

LION

23 juillet - 22 août Cœur. Vous aurez un charme fou et vous séduirez sans efforts. Réussite. Vous aurez du mal à faire un choix qui pourtant s’impose. Forme. Mangez plus équilibré.

VIERGE

23 août - 22 septembre

Cœur. Vous pourrez vous laisser aller à faire une déclaration. Réussite. N’hésitez pas à prendre des initiatives et à mettre en route vos projets. Forme. Dynamisme.

BALANCE

23 septembre - 22 octobre

Cœur. Vous laisserez votre entourage s’exprimer. Réussite. Vous terminerez votre travail avec un sentiment de satisfaction. Forme. Protégez votre épiderme.

SCORPION

23 octobre - 21 novembre

Cœur. Vos amis seront là pour vous soutenir. Réussite. Certains événements pourraient vous amener à revoir vos méthodes de travail. Forme. Maux de tête.

SAGITTAIRE

22 novembre - 20 décembre Cœur. Ce ne sera pas le jour pour aborder les sujets délicats avec votre partenaire. Réussite. Les contrats ne seront pas favorisés. Forme. Besoin de vous détendre.

CAPRICORNE

21 décembre - 19 janvier

Cœur. Vous n’avez qu’une envie, vous évader quelques jours avec votre partenaire. Réussite. Ne brûlez pas les étapes. Forme. Faites plus de sport.

VERSEAU

20 janvier - 18 février

Cœur. Votre esprit critique risque de déplaire à certains. Réussite. Vous devrez vous bagarrer pour atteindre vos objectifs. Forme. Bonnes défenses naturelles.

POISSONS

19 février - 20 mars

Cœur. Une personne que vous n’avez pas vue depuis longtemps pourrait vous contacter. Réussite. Vous risquez de mettre un frein à votre ascension. Forme. Migraine tenace.


06 04 09 national