Issuu on Google+

Paroles de dessinateurs

Extraits de conférences Dessins de l’évènement


Les RIDEP Les Rencontres Internationales du DEssin du Presse (RIDEP) ont lieu chaque année à Carquefou aux environs du mois de janvier. Ce festival de dessin de presse, organisé par la Ville de Carquefou en Loire Atlantique, propose un regard critique, réfléchi et aussi humoristique sur l'actualité internationale et sur les grandes questions de société. Les 13èmes RIDEP ont eu lieu du 17 au 22 janvier 2012 à l'Espace culturel de la Fleuriaye.

Internet et liberté Ayant pour thématique "Internet et Libertés", cette 13ème édition du festival de dessin de presse fut l’occasion d’aborder l’actualité internationale à travers des expositions, des conférences-débats, des rencontres avec les dessinateurs de presse et un concours de dessin pour les scolaires de la région.

Les moments forts Les moments forts du festival ont fait l’objet d’une retransmission en direct via les réseaux sociaux Facebook et Twitter, permettant ainsi au plus grand nombre d’assister aux débats et ce depuis n’importe quel endroit sur la planète. Découvrez dans ce document ces morceaux choisis : paroles de dessinateurs, extraits des débats et retransmission des dessins réalisés en direct pendant des conférences.

CONTACT Service Communication Mairie de Carquefou BP 60139 CARQUEFOU cedex Tél : 02 28 22 23 00 Communication@mairie-carquefou.fr

Retrouvez les RIDEP sur www.carquefou.fr/ridep et en direct sur www.facebook.com/ridep et www.twitter.com/ridep.


Rencontres dans les classes Rencontre entre les dessinateurs de presse Victor Ndula (Kenya), Khalid Albaïh (Soudan, Qatar), Jason Chatfield (Australie), Dan Carino (USA) et les élèves des écoles primaires et collèges de Carquefou et Thouaré-sur-Loire

"Le thème Internet et Libertés me touche personnellement car je viens d'un pays, le Soudan, où la censure est omniprésente" Khalid Albaïh

"Il y a deux sujets tabou au Kenya : la religion et les tribus. Il faut éviter de dessiner dessus" Victor Ndula

"Le dessin de presse permet de relater un événement mais aussi et surtout la manière dont les gens l'ont vécu." Jason Chatfield

"Je choisis le thème de mes dessins en fonction des préoccupations du grand public" Victor Ndula

"Sur mon site je peux dessiner ce que je veux... Mais même comme ça il m'est arrivé de recevoir des menaces" Khalid Albaïh

"Quand je dessine je passe moi-même par diverses émotions, qui peuvent être la colère, la joie... suivant le message à exprimer." Victor Ndula

"Je me souviens de mon 1er dessin publié. J'étais content de moi à l'époque mais aujourd’hui je n'en suis plus si fier !" Jason Chatfield

"En Australie on est libre de dessiner sur tout... du coup on peut se lâcher, même quand on dessine des politiciens" Jason Chatfield

"Je travaille depuis 3 ans sur la BD Ginger Meggs, qui existe depuis 90 ans et qui est très populaire" Jason Chatfield "L'Art ne peut être utile que s'il est vu par beaucoup de monde" Victor Ndula "Un conseil si vous voulez améliorer vos dessins : notez vos idées pour ne pas les oublier et entrainezvous souvent" Khalid Albaïh

"Niveau technique, je reste assez old school, je dessine au crayon puis scanne le dessin et applique la couleur par ordinateur" Dan Carino

"Je trouve mauvais les dessins que je faisais l'an dernier... et je trouverai toujours le dessin de demain plus réussi que celui d'aujourd’hui" Victor Ndula


Rencontres avec les scolaires Rencontre-débat entre les dessinateurs de presse Nadia Khiari (Tunisie), Seyran Caferli (Azerbaïdjan), Khalid Albaïh (Soudan, Qatar), Clayton Rabelo (Brésil), Dan Carino (USA), Nicola Jennings (UK), Faro (France) et 1300 élèves venus de toute la région.

"Il existe une censure assez insidieuse aux USA : les éditeurs refusent par exemple des dessins sur certains sujets" Dan Carino

"Je ne veux pas autocensurer mes portraits, mais je suis obligée de faire attention pour ne pas être accusée de racisme notamment" Nicola Jennings

"J'ai publié mon livre à compte d'auteur pour ne pas me voir imposer les demandes d'un éditeur" Nadia Khiari

"Au Brésil on a une grande liberté d'expression même si certains sujets sont plus sensibles que d'autres, notamment la religion" Clayton Rabelo

"Avant la Révolution, je n'avais jamais fait de dessin de presse. De toutes façons, toute critique était interdite" Nadia Khiari

"Ça m'arrive de m'autocensurer pour un journal, mais je sais que de toutes façons je pourrai toujours publier mon dessin sur internet" Faro

"Le dessin de presse me permet de dénoncer ce dont je suis témoin et qui n'est pas bien selon moi" Seyran Caferli


"Il n'y a pas d'école pour devenir dessinateur de presse, il faut apprendre sur le tas, s'entraîner encore et encore" Nicola Jennings

"Contrairement aux journalistes qui ont un objectif de neutralité, mon travail consiste à exagérer, provoquer une réaction forte" Dan Carino

"En Azerbaïdjan il y a un véritable problème au niveau des droits d'auteurs, qui ne sont pas du tout respectés." Seyran Caferli

"Un dessinateur de presse, c'est quelqu'un qui est capable de transformer un sujet d'actualité pour faire réfléchir les gens" Faro

"L'avantage du dessin de presse c'est qu'il permet de résumer un discours d'une heure en une image qui sera instantanément comprise" Khalid Albaïh

"Blesser n'est jamais mon but... Mais l'exagération est au cœur de mon métier. Il faut savoir faire preuve d'autodérision !" Dan Carino


Conférence-débat « Etre dessinateur de presse dans le monde » Avec Leng Mu (Chine) et Khalid Albaïh (Qatar/Soudan).

Chaque année, les dessinateurs de presse invités au festival des RIDEP parlent de leur métier mais aussi des contraintes qu’ils rencontrent dans leurs pays, au cours d’une conférence-débat.

Leng Mu (Chine) Leng Mu est un dessinateur de presse chinois, né en 1966. Il a commencé à dessiner à l'École des Beaux-Arts de Nanjing en 1988 et a depuis publié plus de 8000 dessins humoristiques dans divers journaux et magazines. Il a aussi participé à plus de 300 concours de dessins internationaux, à travers une soixantaine de pays, où il a remporté de nombreux prix. Il a créé le site internet www.googlm.com, qui est une source d'informations concernant les concours de dessins internationaux ainsi qu’une exposition du même nom.

Khalid Albaïh (Qatar/Soudan). Albaih Khalid est un dessinateur de presse d'origine soudanaise, né en Roumanie. Il est aujourd'hui basé à Doha, au Qatar. Actuellement, il travaille au Musée d'Art Islamique de Doha et se considère comme un révolutionnaire virtuel, publiant ses dessins politiques au sujet de la vie dans le monde Arabe sur de nombreux sites web et blogs.

Dessin en direct Dans les pages qui suivent, découvrez des extraits de la conférence, commentée en images par le dessinateur Sondron.


Paroles de dessinateurs Conférence « Etre dessinateur de presse dans le monde »

"La plupart des Journaux chinois appartiennent au gouvernement. Il est donc très difficile de s'exprimer librement" Leng Mu

"Les journaux au Qatar traitent essentiellement de sujets de la vie quotidienne et abordent peu les questions politiques" Khalid Albaïh

"Un dessin de presse en Chine sera rémunéré 2 euros. On ne peut donc pas vivre de cela" Leng Mu

"Au Qatar les gens n'ont pas de problème. Et c'est un tout petit pays. Quand un pb se présente on va voir l'émir qui s'en charge" Khalid Albaïh

"Je fais de moins en moins de dessins car je ne veux pas dessiner sur les sujets que le gouvernement chinois m'impose" Leng Mu

"S'il n'y a pas 5000 morts les medias internationaux ne couvrent pas. Les médias sociaux sont alors un relai alternatif" Khalid Albaïh


Conférence-débat « Internet et libertés » Quel a été le rôle d’Internet dans les révolutions démocratiques ? Où comment certains états contrôlent et utilisent Internet à leurs fins…

Intervenants Afin d’échanger sur les thématiques croisées d’internet et des libertés, plusieurs intervenants ont été rassemblés : deux photographes de l’exposition photos Révolutions, Nadia Khiari (dessinatrice tunisienne), Stéphane Koch (spécialiste des réseaux sociaux), Bernard Benhamou (Délégué aux usages d’Internet au Ministère de la recherche et de l’enseignement) et Jean-Marc Bourguignon du collectif Télécomix.

Nadia Khiari Nadia Khiari est une dessinatrice de presse tunisienne. Elle enseigne le dessin à l’Institut Supérieur des beaux arts de Tunis. Elle dessine pour Siné Mensuel et tient une galerie d’art à Tunis (artyshow). Nadia est indissociable de son personnage Willis from Tunis, qui est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président tunisien déchu qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, ce chat était le moyen de partager avec ses proches son ressenti vis-à-vis de la situation historique qu'ils vivaient tous. Sur le ton de l’humour grinçant, le matou chronique l’actualité au jour le jour. D’une vingtaine d’amis sur facebook, Willis intéresse aujourd’hui plus de 15000 personnes.

Dessin en direct Dans les pages qui suivent, découvrez des extraits de la conférence, commentée en images par les dessinateurs de presse Sondron (Belgique) et Faro (France).


Conférence-débat « Etre dessinateur de presse dans le monde » Avec Nadia Khiari (Tunisie) et Jason Chatfield (Australie)

Chaque année, les dessinateurs de presse invités au festival des RIDEP parlent de leur métier mais aussi des contraintes qu’ils rencontrent dans leurs pays, au cours d’une conférence-débat.

Nadia Khiari (tunisie) Nadia Khiari est une dessinatrice de presse tunisienne. Elle enseigne le dessin à l’Institut Supérieur des beaux arts de Tunis. Elle dessine pour Siné Mensuel et tient une galerie d’art à Tunis (artyshow). Nadia est indissociable de son personnage Willis from Tunis, qui est né jeudi 13 janvier 2011, durant le discours du président tunisien déchu qui promettait, entre autres, la liberté d’expression. Au départ, ce chat était le moyen de partager avec ses proches son ressenti vis-à-vis de la situation historique qu'ils vivaient tous. Sur le ton de l’humour grinçant, le matou chronique l’actualité au jour le jour. D’une vingtaine d’amis sur facebook, Willis intéresse aujourd’hui plus de 15000 personnes.

Jason chatfield (australie) Jason Chatfield est un dessinateur et comique stand-up australien. Il est né à Perth et est aujourd'hui basé à Melbourne. il est le cinquième dessinateur à être invité à écrire la bande dessinée iconique australienne, "Ginger Meggs", qui a déjà 90 ans. Celle-ci est publiée quotidiennement à travers le monde dans 34 pays et plus de 120 journaux. Jason est également dessinateur politique, aussi bien pour la presse traditionnelle que pour les médias sur internet ; de surcroît, il est l'un des caricaturistes évènementiels australiens les plus demandés lors de séminaires et autres rassemblements professionnels. Son œuvre a été publiée dans plusieurs livres, en Australie ou à l'étranger. Il est Président de l'Association de Dessinateurs Australiens (fondée en 1924) et a été nommé pour les prix "Dessinateur australien de l'année" en 2008 et "Dessinateur de B.D. de l'année" en 2008, 2009 et 2010.

Dessin en direct Dans les pages qui suivent, découvrez des extraits de la conférence, commentée en images par le dessinateur de presse français Goubelle.


Paroles de dessinateurs Conférence « Etre dessinateur de presse dans le monde »

"J'ai créé mon personnage Willis from Tunis, pour rire des injustices de l'ancien régime sous couvert de l'anonymat." Nadia Khiari

"La place du dessin de presse dans les journaux australiens est en net recul" Jason Chatfield

"Je fais de la comédie Stand up car cela me permet de voir tout de suite la réaction des gens, contrairement au dessin de presse" Jason Chatfield

"En Australie nous sommes très fier de notre liberté d'expression. Les gens se mobilisent dès qu'elle est menacée." Jason Chatfield

"Le lendemain des élections en Tunisie a été vécu comme une douche froide par beaucoup, anxieux de voir comment allait agir le nouveau gouvernement" Nadia Khiari

"Je ne sais pas si le dessin permet de changer les choses, mais il a au moins l'avantage de faire réfléchir" Nadia Khiari


Conférence-débat « Avec internet, sommes-nous tous journalistes ? » Évolution du métier, contraintes, émergences des sites participatifs au niveau national et local.

Intervenants Parmi les intervenants lors de cette conférence, vous retrouverez Antony Torzec, président du Club de la presse de Nantes, Aurel, dessinateur de presse français, Stéphane Koch spécialiste des réseaux sociaux et M. Benhamou, Délégué aux usages d’internet au ministère de la recherche et de l’enseignement.

Dessin en direct Dans les pages qui suivent, découvrez des extraits de la conférence, commentée en images par le dessinateur de presse français Biz.



RIDEP 2012 Paroles de dessinateurs