Issuu on Google+

Mai-Juin 2013 Magazine Municipal Bimestriel N° 98

Solidarité pour tous


14 ACTUVILLE 10 DOSSIER

Nouvel Espace des Solidarités et Maison des seniors Emblèmes de la politique sociale de la Ville

16 QUARTIERS  A CARQUEFOU 17 VIVRE Famille & Éducation Culture Développement Durable Sports

34 PAROLE AUX ÉLUS 35 INFO SERVICES DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Claude Guillet RÉDACTEUR EN CHEF : Pierre de Rivoire RÉDACTION ET PHOTOS : Service Communication Patricia Le Sage Crédit photos : Communication - Fotolia - Phovoir CONCEPTION Maquette & EXÉCUTION : Optima & Co Impression : Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine Tirage : 7 800 exemplaires sur papier blanchi sans chlore avec encres végétales à partir de bois provenant de forêts plantées et cultivées durablement pour la fabrication du papier


Agir pour la solidarité Alors que le chômage continue de progresser dans notre pays, frôlant son record historique de janvier 1997, les perspectives économiques sont mauvaises. Selon les prévisions de l’INSEE, il y a peu d’espoir de reprise dans les mois à venir. Cette situation de crise suscite de nombreuses craintes et ses effets négatifs se font sentir jour après jour au quotidien pour nombre de nos concitoyens.

les garants de la cohésion sociale, en même temps que de l’équité entre tous les habitants. En parallèle, l’action sociale doit favoriser l’autonomie et l’accès à la citoyenneté. Qu’il soit demandeur d’emploi, handicapé, jeune ou âgé, chaque individu doit pouvoir décider de son

Si une commune, à elle seule, ne peut répondre

projet de vie.

primordial. Car il est de notre responsabilité –

C’est là tout le fondement de l’action impulsée

3

et ce tout particulièrement dans les périodes

par la Ville. L’ouverture prochaine du nou-

Carquefou Mag’ N° 98

à tout, son rôle en matière de lien social est

de crise – de protéger nos concitoyens et d’agir pour la solidarité et la cohésion sociale. Nous devons donc relever les défis lancés par l’exclusion des populations fragilisées, la précarisation

vel Espace des Solidarités

Pour réussir, nous devons développer les mécanismes de protection et de soutien aux personnes en difficulté.

du salariat, l’augmen-

et de la Maison des seniors est l’occasion de présenter l’ensemble des actions et services proposés sur notre commune et dont vous retrouverez tous les détails au fil du dossier de ce Carquefou Mag.

tation du coût de la vie, l’allongement de l’espérance de

Mais en complément de l’action menée par les

vie et les accompagnements indis-

services municipaux, il est à noter tout le travail

pensables que cela suppose.

effectué par nos partenaires institutionnels

Pour réussir, nous devons développer les mécanismes de protection et de soutien aux personnes en difficulté. En effet, ces dispositifs jouent un rôle d’amortisseur des effets de la crise et sont

et par les nombreuses associations d’insertion et de solidarité carquefoliennes. C’est bien en mobilisant et en fédérant l’énergie du plus grand nombre que nous ferons de Carquefou une commune encore plus solidaire. Claude Guillet Maire


Actuville

Deux nouveaux responsables à la Mairie de Carquefou La Police municipale et le service des Sports ont changé de Directeurs : Éric Flageul, nouveau Chef de la Police et Pascal Provins, Directeur des Sports, ont pris leurs fonctions respectivement le 1er février et le 1er mars.

E

Carquefou Mag’ N° 98

4

Éric Flageul, natif de Douai, exerce son métier depuis 30 ans. Il arrive de Yerres, dans la région parisienne, où durant 3 ans et demi, il a occupé une fonction similaire. “Le contexte était différent car le service comptait 33 agents pour une commune de 30 000 habitants dont beaucoup étaient de passage et nous avions à gérer de nombreuses effractions.” Son objectif : “Offrir un vrai service de proximité à la population. Nous sommes là pour aider les habitants.” Épaulé par les six agents qui composent la Police municipale, deux ASVP (agents de surveillance de la voie publique) et une secrétaire, il doit gérer des domaines variés : la police de la route, le funéraire, la salubrité, l’environnement… Ses maîtres mots sont depuis

Eric Flageul, nouveau Chef de la Police.

toujours “rigueur et ordre”, partagés également par sa famille qui travaille pour la plupart dans la police nationale ou municipale, la gendarmerie ou les douanes… Pascal Provins est le nouveau Directeur des Sports et Loisirs Sportifs, succédant à Gilles Fourage parti à la retraite. Agé de 38 ans, il arrive également de la région parisienne, où il a commencé sa carrière en tant qu’Éducateur sportif, puis Responsable du Point Information Jeunesse de la Ville de Gagny, chargé notamment de la mise en place d’actions auprès des jeunes des quartiers dits “difficiles”. “Souhaitant réintégrer le domaine sportif, j’ai occupé le poste de Médiateur SportÉcole à la Ville de Colombes où j’ai ensuite été nommé responsable du Pôle Animation

Sport.” Puis il devient Directeur des Sports de la Ville de Boissy Saint Léger, durant cinq ans : “je souhaitais développer mes compétences au niveau du management d’équipes et de la gestion d’équipement sportifs.” Missions qui

sont également les siennes à Carquefou. “J’apprécie le fort dynamisme sportif de la Ville : nombreux équipements, plusieurs équipes évoluant à haut niveau, Ville régulièrement élue “la plus sportive des Pays de Loire”…”

Pascal Provins, Directeur des Sports.

Si vous avez apposé un autocollant STOP PUB sur votre boîte aux lettres, vous ne pouvez pas recevoir les publications municipales qui sont distribuées avec les publicités (une distribution séparée coûtant beaucoup plus cher). Afin de recevoir le Carquefou Mag’ et l’agenda mensuel, remplissez le formulaire en ligne sur le site de la Ville : www.carquefou.fr/stoppub ou faites-vous connaître auprès de la Direction de la Communication au 02 28 22 23 00.


G • A EN

DA 21

si

8

on

ACTION

Gambettes en fête à Maubreuil Dimanche 5 mai

2 e Ve r

Pour la quatrième année consécutive, la Ville de Carquefou offre l’occasion de se dégourdir les jambes en famille dans le parc de Maubreuil : un dimanche convivial et sportif avec les Gambettes en fête !

R

5 Carqu’Olympiades du Conseil Municipal Enfants : bonne humeur au programme !

Athlétique Club) et l’USJA Temps Libre participeront à la randonnée pédestre. • Deux courses cyclistes organisées par le Comité des Fêtes et la Pédale Nantaise : - Une course minimes de 41 km - 7 tours : Grand Prix du Comité des Fêtes à 14 h 30. - Une course cadets de 72 km - 9 tours : 64e Grand

Prix de la Ville de Carquefou à 16 h. • Des animations ouvertes à tous entre 11 h et 18 h : - Les Carqu’Olympiades avec le Conseil Municipal Enfants : courses à l’œuf, courses en sac, tir à la corde… pour se dérouiller les gambettes dans la bonne humeur. - Animation Grimpe Arbre (escalade), en partenariat avec Acrocime (prestataire accrobranches) et le CME. - Piste de sécurité routière mise en place par la Police Municipale, qui permettra par une approche ludique, de sensibiliser les plus jeunes aux dangers de la voie publique. - Animations sur le tri sélectif avec l’association Aremacs qui nous rappellera les gestes éco-responsables d’usage.

Départ de la course cycliste organisée par le Comité des Fêtes.

- Mise à disposition d’un vélo électrique pour vous

permettre d’en découvrir les avantages. A 12 h, la Ville offrira un apéritif convivial à toutes les personnes présentes. Afin de profiter pleinement de cette journée familiale, chacun est invité à venir pique-niquer sur place (sous grandes tentes en cas d’intempéries). Le Comité des Fêtes tiendra sur place un stand de restauration et un bar. Venez nombreux...

Renseignements pratiques h Accueil de 8 h à 18 h à 18 h Animations de 11 e la journée Bar sur le site tout restauration et possibilité de s Fêtes. avec le Comité de

Carquefou Mag’ N° 98

Rendez-vous est donné aux amateurs de randonnées pédestres ou cyclotouristes et aux familles qui pourront participer à des animations sportives variées. L’occasion de passer une journée en plein air, avec au programme : • La Vélocipède, organisée par le Groupe Cyclotourisme et Groupe Nature de l’ALAC. Départ et arrivée au Château de Maubreuil. Les départs seront échelonnés entre 8 h et 10 h. Plusieurs circuits pédestres fléchés, ouverts à tous, de 6,5 - 12,5 et 15,5 km environ permettront de découvrir les environs de Carquefou et quatre parcours cyclistes, également fléchés, de 25, 45, 60 et 100 km sillonneront les routes et communes des alentours. Aux marcheurs comme aux cyclistes, un point de ravitaillement sera proposé. Des feuilles de route détaillées avec cartes et itinéraires seront remises au départ à chaque participant. Cette année, la section Marche nordique du CAC (Carquefou


Actuville

Dîner guinguette Vendredi 7 juin de 19 h à minuit Envie de profiter d’une belle soirée au bord de l’eau ? De dîner en musique dans un site verdoyant ? Venez à Port-Jean, la guinguette vous attend !

L

La Ville organise la 7e édition de ce rendez-vous familial et convivial devenu incontournable. Une édition placée sous le signe des éco-manifestations mises en place avec le concours de Nantes Métropole. A ce titre, la Ville s’engage dans une démarche de progrès visant à limiter les impacts générés par l’événement. Cela ne peut se faire sans l’aide des participants qui seront mis à contribution, notamment pour le tri des déchets.

Galettes pour les uns, Madison pour les autres…

Venez éco-responsable : pensez co-voiturage ou pourquoi pas vélo s’il fait beau ! (parking vélos sur place). Le site sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Au programme Les musiciens de l’orchestre ”Le Bon Temps” feront dan-

ser les convives qui pourront profiter de l’ambiance chaleureuse des tables illuminées avec les bougies fournies gracieusement par la société Devineau. Restauration sur place avec un repas galettes, le tout ”fait maison” et concocté par ”la Galette du Castel”, commer-

çant du marché hebdomadaire. Également sandwichs/ grillades, frites, boissons et café avec la participation du Comité des Fêtes.

Renseignements au 02 28 22 23 00 et sur www.carquefou.fr

La Fête du Vélo Dimanche 9 juin Nouveau parcours pour

Carquefou Mag’ N° 98

6

cette 13e édition de la Fête du Vélo qui se déroulera le dimanche 9 juin de 9 h à 18 h.

A

Au programme, un itinéraire nature sur la voie verte de Carquefou - St-Mars-du-Désert avec un retour sur Nantes par Mauves et Thouaré-sur-Loire. Entre Erdre et Loire, ce

trajet sera l’occasion pour petits et grands de participer à cette grande fête populaire. La Fête du Vélo ne comporte ni départ, ni arrivée, les participants peuvent partir de chaque commune en suivant le sens de circulation des vélos, spécialement pensé pour l’occasion et indiqué par des flèches. Renseignements au 0892 464 044 (0,34 E/mn) ou www.placeauvelo-nantes.fr


Lemer Pax a reçu le Trophée INPI de l’Innovation L’entreprise carquefolienne Lemer Pax, leader mondial de la radioprotection, est la première PME industrielle de la région des Pays de la Loire à recevoir le Trophée INPI de l’Innovation.

L’

L’Institut National de la Propriété Industrielle - qui délivre les brevets, marques, dessins et modèles - a souhaité récompenser Lemer Pax, PME innovante dont les succès internationaux rejaillissent sur tout un bassin d’emplois.

L’arrivée des nanoparticules

Hybrider à la fois la recherche et les concepts et en faire des produits industriels Chez Lemer Pax, le partenariat est élevé au rang de véritable culture d’entreprise. La circulation des idées entre l’Université, les laboratoires de recherche, l’entreprise et son

7

Madame Fleur Pellerin, Ministre déléguée chargée des PME, de l’innovation et de l’Économie Numérique, remet le Trophée INPI de l’Innovation à Pierre-Marie Lemer, Président Directeur Général de Lemer Pax.

collège d’experts internationaux est un des éléments clés de la politique d’innovation tournée vers l’export. Si 95% des sous-traitants de l’entreprise sont issus des Pays de la Loire, dans 5 ans, 80% de l’activité de Lemer Pax sera liée à l’export. Fort de cet ancrage territorial, Lemer Pax mutualise son développement à l’international avec des entreprises partenaires animées par la même philosophie et le même désir de partage des compétences. L’entreprise se donne pour ambition de doubler son effectif en 3 ans. C’est d’ailleurs dans cet esprit qu’elle vient de créer sa filiale aux USA, à Scottsburg dans l’Indiana.

Carte d’identité de l’entreprise et chiffres clés • Activité : calculs, fabrication de matériaux et d’équipements de radioprotection contre les rayonnements ionisants en médecine nucléaire, cardiologie et dans le domaine de la protection nucléaire. • Date de création : 1970. • Effectif fin 2012 : 50 personnes. • Chiffre d’Affaires consolidé 2011 : 14 ME. Part de la R&D dans le CA : 7%, Part de l’export dans le CA : 39%. • Nombre de titres déposés : 66 brevets en exploitation, 25 marques, 13 dessins et modèles. • Prix Siemens de l’Innovation en 2011. • Prix Oséo Excellence en 2011. Lemer Pax SA - 3, rue de l’Europe - ZI de Carquefou BP 70202 - 44472 Carquefou cedex. Tél. 02 40 25 24 04 E-mail : contact@lemerpax.com - www.lemerpax.com

Carquefou Mag’ N° 98

En déposant 66 brevets dans les quatre dernières années, Lemer Pax, entreprise leader mondial de la radioprotection, est résolument tournée vers l’innovation. Très récemment, le département Recherche & Développement a prototypé un matériau de radioprotection, basé sur la technologie ultra-innovante des nanoparticules chevelues, qui pourra être extrudé, coulé, usiné et thermoformé. Cette application protégera, par exemple, les passagers des vols aériens des rayonnements cosmiques. Cette volonté permanente d’innovation est au cœur de la stratégie industrielle de Lemer Pax qui utilise, en outre, la propriété industrielle comme levier de développement à l’export. En effet, l’innovation passe par le dépôt des brevets et les brevets sont un passeport pour l’export.


DA 21

si

12

on

ACTION

Acrocime à Maubreuil : AhiahiahiOooooooooh !

G • A EN

Actuville

2 e Ve r

En novembre, le Conseil Municipal validait l’acquisition des espaces boisés, terres agricoles et chemins ouverts du domaine de Maubreuil en pleine reconversion. En février, il signait une convention de mise à disposition d’un terrain de 3 ha sur les 60 achetés, avec la société Acrocime pour qu’elle y développe une activité

Frédéric et Jean-François, tout sourire à la veille de l’ouverture du parc d’accrobranches

d’accrobranches. L’aventure démarre le 20 avril prochain. D’ici là : mise en bouche.

A Carquefou Mag’ N° 98

8

A Maubreuil, depuis plus d’un mois on s’active dans les arbres en vue de l’ouverture imminente d’un parc d’accrobranches. Un chantier de haut vol conduit sur 3 ha de forêt par les voltigeurs aguerris de la société Acrocime. “Installée jusqu’à l’an dernier à Treillières, l’entreprise, qui accueille en moyenne 13 000 visiteurs par an, avait besoin de davantage d’espace” expliquent de concert Frédéric Blais et Jean-François Richard, son associé.

C’est Frédéric Blais qui lancera en 2004 le projet. “A l’origine, éducateur sportif et fan des grands espaces, j’accompagnais un guide de haute montagne pour élaborer des parcours dédiés à la clientèle. C’est là qu’est née l’idée de créer un parcours d’accrobranches. Là aussi que j’ai décidé de me lancer et de me mettre à mon compte en créant Acrocime.” Il est rejoint dans l’aventure par JeanFrançois Richard. “Au début, j’étais simple associé, déjà pris par mon travail d’imprimeur à Vertou. Au fil du temps, je m’y suis de plus en plus investi, de sorte qu’aujourd’hui, profitant du développement de nos activités et leur transfert, j’ai vendu l’imprimerie pour m’y consacrer à plein-temps.” D’autant que les deux compères ont des projets pleins leur mallette.

Neuf parcours et plus de 100 jeux différents “Dans un premier temps, nous allons proposer neuf parcours aventures accrobranches, de 1 à 20 mètres de hauteur, avec plus de 100 jeux différents, accessibles du débutant au confirmé et identifiables par couleur… Comme au ski ! Nous allons aussi installer des tables de pique-nique pour ceux qui voudraient faire une pause entre deux montées, et bien sûr remettre en état l’ancienne maison du gardechasse pour la reconvertir en un lieu d’accueil. Nous réfléchissons aussi à l’installation de tipis, pour permettre aux jeunes des centres de loisirs ou aux écoliers d’y prendre leur goûter. Dans un second temps, nous envisageons d’étoffer la proposition en lui associant des activités de plein air telles que

du tir à l’arc, des courses d’orientation, voire du biathlon. Évidemment, rien qui puisse nuire à la tranquillité des voisins ou des promeneurs, et rien qui puisse altérer non plus la qualité de l’environnement.”

Évoluer en toute sécurité Évidemment, côté parcours, les deux associés n’ont laissé aucune place au hasard. ”Tout a été pensé pour que les sportifs, quel que soit leur niveau, évoluent en toute sécurité : Un parcours initiatique pour que les débutants puissent se familiariser avec le matériel et la technique ; un système de sécurité Clic-it qui synchronise les positions des mousquetons et rend le décrochage accidentel impossible ; et une équipe d’encadrement qui compte six à sept animateurs


aussi tout l’équipement, les gants, les longes, les mousquetons, les baudriers et dans toutes les tailles. Tout est calé, contrôlé, conçu pour que nos

clients s’éclatent de manière autonome et en toute sécurité. C’est quand même une priorité !”

Priorité aussi à l’environnement “Même s’il peut être ouvert exceptionnellement hors saison aux groupes qui profitant d’une belle journée en feraient la demande, le parc fonctionne d’avril à octobre” reprennent Frédéric et JeanFrançois. “Le reste du temps est consacré à l’entretien des infrastructures et à celui de la forêt. En hiver, on ramasse les bois morts, on coupe, on taille et on élague. D’ailleurs, tout le site fait chaque année l’objet d’un contrôle rigoureux d’un expert forestier qui vérifie le respect des normes en vigueur. Ceci dit voilà bien longtemps que nous avons fait de l’environnement notre cheval de bataille, et ce jusque dans nos cartes de visite ou supports publicitaires évidemment en papier… recyclé.”

Dans les cimes, on s’active pour que toutes les installations soient fin prêtes pour l’ouverture.

Stop aux incivilités

L

La propreté de notre ville, c’est l’affaire de tous. Quelques gestes simples permettent d’améliorer la propreté de nos rues. Je ne jette rien dans les rues... ni dans les caniveaux ! Et je ramasse les déjections de mon chien. Tout possesseur de chien est tenu de procéder immédiatement au ramassage des déjections canines. Des distributeurs de sacs sont implantés à cet effet en différents points de la Ville. Infraction passible d’une amende de 35 E.

Avis aux amateurs, le parc peut accueillir jusqu’à 150 adultes et 80 enfants. Son ouverture officielle est fixée au 20 avril prochain et

neuf parcours sont proposés. Du niveau rose (enfant à partir de 3 ans) au niveau noir (confirmé) avec : tyroliennes, ponts de singe, ponts suspendus, tunnels, filets, platesformes, passerelles… Idéal pour les fans de sensations fortes, les inconditionnels de Tarzan ou les accros des aventures de Spiderman.

Acrocime Parcours Aventure Parc de Maubreuil à Carquefou Ouvert tous les jours jusqu’au 31 octobre de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h pendant les vacances scolaires. Aux mêmes horaires hors vacances scolaires les samedis et dimanches, et le mercredi de 14 h à 18 h sur réservation au 06 11 72 86 12. Tarifs de 6 E à 21 E. Tarifs enfants, CE, groupes. Site internet : www.acrocime.com

9 Carquefou Mag’ N° 98

expérimentés, tous titulaires du Certificat de Qualification Professionnelle Opérateur de Parcours Acrobatique en Hauteur. Nous fournissons


Dossier

Nouvel Espace des Solidari Emblèmes de la politique s

Carquefou Mag’ N° 98

10


ités et Maison des seniors sociale de la Ville Inscrite dans le cadre du Projet Urbain 2015, la construction du nouvel Espace des Solidarités et de la Maison des seniors arrive à son terme. Le projet réalisé sur le site de l’ancienne Mairie et ancienne École de musique, au 18 rue Jules Verne, vise à

Le Projet Urbain 2015, fil conducteur de la politique de développement urbain durable de la commune, marque la volonté de la municipalité de garantir le bien-être de tous les Carquefoliens. “La réalisation de ce nouvel équipement public favorise la solidarité et la cohésion sociale, conditions essentielles pour assurer le bien-être de tous, y compris des plus vulnérables” déclare Claude Guillet, Maire et Président du Centre Communal d’Action Sociale. Ce dossier nous donne l’occasion de rappeler l’ensemble des services et des dispositifs proposés au sein de l’Espace des Solidarités et de présenter la nouvelle Maison des seniors.

11 Carquefou Mag’ N° 98

regrouper l’action sociale sur un même lieu.


Dossier

Un projet dédié à la solidarité

L

Le souhait a, dès le départ, été de regrouper l’action sociale sur un même lieu et de construire la Maison des seniors en prolongement de l’Espace des Solidarités. La surface totale du projet représente 1 315 m² avec un guichet d’accueil commun qui relie les deux entités. L’Espace des Solidarités, situé côté rue Jules Verne, regroupe les bureaux du Centre Communal d’Action

Sociale avec ses différents pôles d’intervention, ainsi que les services extérieurs tels que la Caisse d’Allocations Familiales, le centre médicosocial ou le CLIC. Le bâtiment s’organise sur deux niveaux et laisse une place très importante aux baies vitrées et aux puits de lumière. En effet, l’accent a été mis sur l’efficacité énergétique de la structure, construite en fonction des normes BBC.

La Maison des seniors, située dans le prolongement de l’Espace des Solidarités, a été conçue pour faire de ce lieu un espace convivial : une vaste terrasse offre une vue sur le square attenant à la rue du Grand Pilonnais. Un coin salon, un coin cuisine, une salle informatique et une grande salle polyvalente permettent d’accueillir différentes activités en même temps grâce à ses cloisons amovibles. Il n’y a pas d’espace

affecté à une activité en particulier, les seniors pourront mettre en place les activités de leur choix en fonction des créneaux horaires. L’objectif est qu’ils se retrouvent dans une ambiance conviviale leur permettant d’être acteurs de leurs loisirs. Un parking situé en sous-sol offrira 31 places de stationnement et une liaison douce reliera la rue Jules Verne et le square.

Rencontre avec …Nathalie Gâté, Adjoint à la Solidarité et au Handicap et Bertrand Delanoë, Directeur du CCAS

“L

“Le nouveau bâtiment regroupant l’Espace des Solidarités et la Maison des seniors constitue une symbolique forte de la politique sociale de la Ville” déclare Nathalie Gâté. “En 2009, nous avions mis en place un guichet unique, tout en rapprochant géographiquement les pôles vie sociale et orientation/emploi. Le nouvel Espace des Solidarités joue également la carte de l’accueil, notion très importante pour les différents publics que nous recevons et qui sont de plus en plus nombreux.”

Carquefou Mag’ N° 98

12

“Le nouveau bâtiment, outre le fait qu’il améliorera les conditions d’accueil de la population (accessibilité notamment) et la lisibilité de l’offre de services, devrait être de nature à renforcer les liens entre les partenaires utilisateurs des nouveaux lieux pour améliorer encore les moyens de lutte contre la précarité” ajoute Bertrand Delanoë.

“Nos missions sociales restent les mêmes mais nous pouvons mettre en place un vrai travail d’accompagnement afin d’aider concrètement les personnes en difficulté. Il s’agit d’une mission de solidarité à part entière” ajoute Nathalie Gâté. La Maison des seniors, quant à elle, illustre la place accordée à nos aînés au sein de la commune. “Nous souhaitons favoriser le vieillissement actif. C’est pourquoi les seniors doivent être partie prenante et force de proposition pour faire vivre ce nouveau lieu qui leur est dédié. A cet effet, un Conseil des Aînés sera prochainement mis en place, composé d’un élu municipal et de seniors, et sera consulté sur différents projets” explique Nathalie Gâté. Le programme d’animations va s’enrichir de nouvelles activités mais celles qui fonctionnent bien seront mainte-

Visite du nouveau bâtiment par Claude Guillet, Nathalie Gâté et Bertrand Delanoë.

nues, telles que le cybersenior, les ateliers de généalogie, la gym bien-être… “Le Club de l’Amitié Seniors, fort de ses 160 adhérents, garde ses plages horaires, et dis-

posera d’une partie de la salle du Grand Pilonnais pour ses activités collectives et du local des permanences pour ses réunions de bureau” ajoute Bertrand Delanoë.


Présentation du nouvel Espace des Solidarités et des services proposés

L

• L’emploi

La Ville de Carquefou dispose d’une structure spécifiquement dédiée à la solidarité : le nouvel Espace des Solidarités, dont le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est une des composantes.

Le SISP apporte un appui individuel et personnalisé aux Carquefoliens (demandeurs d’emploi, salariés, personnes en congé parental) : - pour dynamiser et optimiser leur recherche d’emploi,

Le Service Insertion Sociale et Professionnelle (SISP)

• L’aide sociale L’aide sociale est proposée aux personnes qui rencontrent des difficultés, ont besoin d’aide, de conseils… Le SISP est à leur disposition pour répondre aux questions en matière : - d’aide sociale légale (sous conditions de ressources) : instruction de dossiers d’aide sociale pour les personnes âgées, pour les personnes handicapées, pour les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA), - d’aide sociale facultative : elle concrétise directement la volonté municipale d’intervenir auprès des ménages en proposant une écoute attentive de leurs besoins, notamment à travers des aides à caractère collectif telle qu’une aide aux frais de cantine et d’accueil périscolaire, aux classes transplantées ou voyages d’études et aux loisirs pour les enfants âgés de 3 à 20 ans. En cas de difficulté, et sur évaluation de chaque situation par un travailleur social, le CCAS peut aussi faciliter les démarches et attribuer une

La salle du Grand Pilonnais accueillera de nombreuses animations.

aide à la subsistance (bons d’achat pour des denrées alimentaires et des produits d’entretien et d’hygiène), accès à l’épicerie sociale Carquefou Partages, ou une aide financière pour le paiement des charges liées au logement (électricité, eau, gaz, …) et autres charges de la vie quotidienne. Dans tous les cas, les personnes peuvent bénéficier d’un accompagnement personnalisé qui vise, si besoin est, à accroître leur autonomie et apporter des conseils pour améliorer la gestion de leur budget. • La médiation sociale La médiation sociale a pour missions de : - réguler les tensions, les incivilités, les conflits entre les personnes en privilégiant un mode de gestion amiable, - contribuer à améliorer ou à préserver le cadre de vie des personnes, - créer ou “réparer” les liens sociaux, - renseigner les habitants sur les questions simples d’ordre juridique ou administratif.

• Le logement social Le service accueille et renseigne les usagers en recherche d’une solution de logement ou de relogement sur Carquefou. Il tient à leur disposition “l’imprimé unique” permettant de s’inscrire au ”Fichier Départemental de la demande locative sociale”. Ce formulaire est également téléchargeable sur le site de la Ville : www.carquefou.fr/ Solidarites/Logement Le service travaille en partenariat avec les bailleurs sociaux pour l’attribution des logements (cinq bailleurs sont présents sur la commune).

Ainsi, le SISP accompagne chaque personne lors d’entretiens individuels (aide dans les démarches de recherche d’emploi ou de formation) ou lors d’ateliers collectifs hebdomadaires (tous les jeudis) : - techniques de recherche d’emploi (CV, lettre de motivation, simulation d’entretiens…), - développement personnel (connaissance de soi, valorisation de son image…), - formation (communication, développer un argumentaire, gestion du stress, le réseau…). Des d’ateliers individuels “de soutien pédagogique” sont également proposés (remise à niveau en français, en mathématique, préparation à des concours ou entrées en formation…). Contacter le Service Insertion Sociale et Professionnelle au 02 28 22 20 20 ou sisp@mairie-carquefou.fr

En quelques chiffres en 2012 840 - Nombre d’usagers accueillis : 7 : ale soci - Action - 200 ménages aidés - 76 logements sociaux attribués - Personnes âgées : - maintien à domicile : 25 764 heures es d’intervention auprès de 223 personn rès aup s repa 305 6 : s repa de - portage de 59 personnes 12 : 806 - Demandeurs d’emploi au 31/12/20

13 Carquefou Mag’ N° 98

Le SISP vise à créer un environnement favorable pour permettre à chaque Carquefolien de retrouver son autonomie et sa place dans une vie sociale.

- pour leur recherche de formation.


Dossier Le CLIC a pour missions de prendre en compte tous les aspects de la vie quotidienne des personnes âgées et de proposer des réponses adaptées à leurs besoins. Contact : CLIC Intercommunal Loire et Erdre : Responsable Coordinatrice : Béatrice Robert - 02 28 22 20 35 clic@mairie-carquefou.fr Horaires d’ouverture : Accueil du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. • Club de l’Amitié Seniors L’association propose des activités aux retraités carquefoliens (jeux de cartes, concours de belote, lotos, sorties,…).

Le Service seniors Prévention et Maintien à domicile Le Service seniors propose différentes prestations destinées à rompre l’isolement de nos aînés et favoriser leur autonomie. • Maintien à domicile Le Service seniors favorise le maintien à domicile des personnes âgées grâce à différents services : - les aides à domicile : une équipe de 25 aides à domicile peut intervenir 7 jours sur 7, en fonction des besoins, pour aider dans les actes de la vie courante (aide à la personne, courses, préparation des repas, entretien du logement, repassage, etc.),

Carquefou Mag’ N° 98

14

- le portage de repas : des repas chauds, préparés par le service restauration de la Ville, peuvent être livrés le midi du lundi au vendredi, - le transport à la demande : ce service peut accompagner la personne sur Carquefou, pour ses rendez-vous médicaux, sur le marché au ou supermarché, les activités… les lundis après midi, mardis matin, jeudis matin, vendredis après-midi,

- la télé-assistance : en partenariat avec le Conseil Général, ce dispositif de télé-alarme permet de rester à votre domicile en toute sécurité. Contacter le service Seniors au 02 28 22 20 10 ou seniors@mairiecarquefou.fr

Les partenaires présents au sein de l’Espace des Solidarités Les structures ou associations ci-dessous proposent des permanences, avec ou sans rendez-vous, dans les locaux de l’Espace des Solidarités. • CLIC Intercommunal Loire et Erdre Le CLIC (Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique) est une structure de coordination, d’orientation et de concertation autour de la personne âgée, intégrée au CCAS de Carquefou. Ce service gratuit est mis à disposition des personnes de plus de 60 ans et leurs familles. Il intervient sur les quatre communes du canton (Carquefou, Mauvessur-Loire, Thouaré-sur-Loire et Ste-Luce-sur-Loire).

Permanence tous les 2e, 3e et 4e jeudis matin et 2e lundi matin du mois. Les adhérents se retrouvent chaque semaine les lundis, mardis et jeudis après-midi. Contact téléphonique : 06 89 73 34 95. • La Mission Locale A destination des jeunes de Carquefou âgés de 16 à 25 ans sortis du système scolaire, quel que soit le niveau de formation. Il vous sera proposé un accompagnement global avec un interlocuteur unique et privilégié basé sur trois axes principaux : l’emploi, la formation et l’accompagnement social.

Sur RDV exclusivement le mardi de 14 h à 17 h en appelant le 02 28 22 20 00 ou 02 40 49 22 86. • Le Centre MédicoSocial (service du Conseil Général) Uniquement sur RDV pour rencontrer une assistante sociale ou l’équipe de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) qui concentre son attention sur les enfants de moins de 7 ans, leurs parents et les futurs parents. Service public gratuit. 02 40 93 73 04. • Caisse d’Allocations Familiales (CAF) Permanence sur RDV pour rencontrer une Conseillère en Économie Sociale et Familiale. 02 40 50 13 21 ou 02 40 50 89 53. • Confédération Syndicale des Familles (CSF) Association d’aide aux familles : défense du consommateur, entraide scolaire. Permanence 1er jeudi du mois de 10 h à 11 h 30. 3e jeudi du mois de 17 h 30 à 19 h. 02 40 52 66 05 ou 09 53 21 18 15. • CARSAT (ex Cram) Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail Sur RDV au 02 51 88 83 44 les 2e, 3e et 4e mardis du mois de 9 h à 12 h. Mme Cottenceau.


• CRIFO Organisme de protection des Majeurs (tutelle). Permanence le 2e ou 3e mercredi de 9 h 30 à 12 h (tous les 2 mois). Mme Bonsang au 02 51 72 75 24. • Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) Vous présentez des difficultés psychologiques et/ou une

pathologie psychique, vous souffrez d’isolement. Vous souhaitez en discuter et être pris en charge. Vous pouvez tous les mardis après-midi participer à un groupe de paroles, animé par des professionnels de santé. Le CATTP Intervalles propose une permanence dans nos locaux. C’est une des structures du service de Psychiatrie

2 du pôle hospitalo-universitaire du CHU de Nantes.

• Médecines du Travail - Mutualité Sociale Agricole,

- M.T.P.L. (Médecine du Travail des Professions libérales), Renseignements à l’accueil de l’Espace des Solidarités.

Une inauguration officielle du nouvel Espace des Solidarités et de la Maison des seniors sera organisée, suivie d’une journée et demi d’animations avec de nombreux temps forts (date communiquée dans un prochain Agenda mensuel).

Présentation de la Maison des seniors

C’est aussi un espace d’expression et de soutien aux initiatives des usagers. Elle est composée de la salle du Grand Pilonnais dédiée aux activités diverses, d’un espace cuisine et du salon du Verger, espace de convivialité et espace informatique.

Le service animations seniors a pour objectif de favoriser le lien social et lutter contre l’isolement, prévenir le vieillissement et favoriser l’action citoyenne. Pour ce faire, de nombreuses activités sont proposées tout au long de l’année : - des ateliers Bien Vieillir : gymnastique bien-être, initiation à l’informatique, espace d’écoute et d’échanges, activités créatives, recherches généalogiques…

Elle accueille le Club de l’Amitié Seniors, association loi 1901, qui propose une offre de loisirs complémentaire à celle du service municipal. Les activités du Club de l’Amitié Seniors L’association programme tout au long de l’année des demi-journées de permanences pour informer et inscrire ses adhérents. Pour toute précision, se référer au calendrier du Club de l’Amitié Seniors (contact : 06 89 73 34 95).

Le service Animations Seniors Pour être au cœur de nouvelles relations sociales…

- des rendez-vous annuels : semaine bleue, pique-nique de l’été, repas des seniors… - des actions de lutte contre l’isolement des personnes âgées : proximité seniors

15

(visites de courtoisie à domicile - action menée en partenariat avec Carquefou Partages), sorties estivales, plan de prévention Canicule…

naires associatifs. Elles sont à l’écoute des usagers pour répondre au mieux à leur demande dans le respect des objectifs fixés.

La programmation mensuelle est présentée en pages centrales de l’agenda de Carquefou et sur le site Internet de la Ville www.carquefou.fr/seniors.

Les bureaux du service Animations seniors seront situés au rez-de-chaussée de l’Espace des Solidarités. Mais les activités se dérouleront au sein de la Maison des seniors.

Deux animatrices coordonnent le programme d’activités en lien avec des bénévoles et les différents parte-

Service Animations seniors 02 28 22 20 17 animations.seniors@mairiecarquefou.fr

Conditions d’accès à la Maison des seniors : - être Carquefolien ou habiter une commune limitrophe hors Nantes, sous réserve de places disponibles, - avoir plus de 65 ans ou être à la retraite ou avoir

plus de 55 ans et être en invalidité ou avoir plus de 55 ans et être femme ou homme au foyer, - avoir souscrit une adhésion annuelle gratuite pour les Carquefoliens et d’un montant de 15 E pour les non Carquefoliens.

Carquefou Mag’ N° 98

L

La Maison des seniors est un équipement municipal permettant aux retraités carquefoliens de se retrouver dans une ambiance conviviale pour partager des activités variées et participer à la vie locale.


Les Quartiers

Mardis de la Convivialité Atelier du rire Malgré le temps froid et maussade, ou peut-être à cause de cela, 40 personnes se sont inscrites à l’atelier du rire, proposé dans le cadre des Mardis de la Convivialité. Cette soirée a attiré les curieux et ils n’ont pas été déçus ! Ils ont vécu une véritable expérience humaine ; travail sur soi et travail avec les autres, dans une ambiance résolument bon enfant. Certes la technique s’inspire du yoga pour les respirations, l’ancrage dans le sol. L’ensemble s’inspire surtout de la formule suivante : ”on ne rit pas parce qu’on est heureux, on est heureux parce que l’on rit.” L’atelier, mené par deux animatrices bénévoles du Club de rire de Nantes, a su convaincre car il n’est pas toujours facile de lâcher prise du quotidien. De l’avis général : “ça fait du bien !” Relaxés, détendus, les participants sont repartis convaincus que “c’est à vivre au moins une fois”, et prêts à renouveler l’expérience.

A noter prochains rendezvous conviviaux : e • Vendredi 31 mai : Fêt ée urn des Voisins (jo na tio na le) . er • Ve nd red i 7 jui n : Dîn . tte Guingue

En savoir +

Carquefou Mag’ N° 98

16

Date de la proc haine Rencontre de quartier : • Mardi 21 mai : pour les habitants du secteur Fleuriaye-Souchai s et secteur nord-oue st, à l’IUT - rue du Prof esseur Jean Rouxel.

Soirée dictée Une ambiance studieuse mais malgré tout conviviale ! 35 personnes (dont 7 enfants) se sont retrouvées pour une soirée dictée, organisée par les enfants du Conseil Municipal Enfants, dans le cadre des Mardis de la Convivialité. Le texte a été soiPetits et grands sont appliqués mais le sourire reste de rigueur ! gneusement choisi par les conseillers qui se sont relayés pour le dicter (Matthieu, Julie et Maxence) puis le corriger (Loïc, Delia et Roxane). Au premier abord, le texte paraît facile mais attention aux pièges dans lesquels certains n’ont pas manqué de tomber !!! A vous de tester…

On ne copie pas sur son voisin.

Dictée du Conseil Municipal Enfants Dans les contes de fées, les sorcières portent toujours de ridicules chapeaux et des manteaux noirs, et volent à califourchon sur des balais. Mais ce livre n’est pas un conte de fées. Nous allons parler des vraies sorcières, qui vivent encore de nos jours. Ouvrez grand vos oreilles, et n’oubliez jamais ce qui va suivre. […] Les vraies sorcières s’habillent normalement, et ressemblent à la plupart des femmes. Elles vivent dans des maisons, qui n’ont rien d’extraordinaire, et elles exercent des métiers tout à fait courants. Voilà pourquoi elles sont si difficiles à repérer ! Tout d’abord, une sorcière n’a pas d’ongles mais des griffes comme un chat, elle porte des gants pour les cacher. Ensuite une sorcière est toujours chauve comme un œuf ! C’est à cause de cette calvitie qu’elle porte des perruques […] qui lui donnent d’affreuses démangeaisons. Et ce n’est pas tout ! Les sorcières ont des narines plus larges que la plupart des gens […] pour mieux […] flairer un enfant qui se trouve de l’autre côté de la rue. […] Une sorcière, c’est toujours une femme. […] Il n’y a pas de sorcier, mais il y a des vampires et des loups-garous, qui eux, sont toujours des hommes. Mais une sorcière est deux fois plus dangereuse ! En tout cas, pour les enfants, une véritable sorcière est la plus dangereuse des créatures. D’après “Sacrées sorcières” de Roald Dahl.


Vivre à Carquefou Famille & Éducation

Quatre jours et demi d’école… mais en 2014 La réforme des rythmes scolaires est désormais engagée. La Ville a décidé, en concertation avec les acteurs de l’éducation de Carquefou, d’attendre la rentrée 2014 pour passer à quatre jours et demi d’école par semaine.

L

La réforme des rythmes scolaires prévoit la mise en place d’une semaine d’école de 24 h d’enseignement réparties sur neuf demi-journées au lieu de huit. De nombreux pédagogues et chrono-biologistes confirment que la semaine de quatre jours est trop lourde pour les élèves et qu’une semaine de quatre jours et demi avec le samedi matin répondrait mieux à leurs rythmes biologiques. Mais le décret inscrit le mercredi matin comme demi-journée supplémentaire. Un report au samedi matin est possible mais la demande de dérogation doit être justifiée par “des garanties pédagogiques”.

Carquefou Mag’ N° 98

17

“La réforme a pour objectif de mettre en place une organisation du temps scolaire plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos des enfants” explique le Maire, Claude Guillet. “Mais elle a des incidences extrêmement importantes sur l’organisation des services municipaux, des associations culturelles, sportives ou de loisirs et exige de prendre le temps de la réflexion”.

la rentrée 2013 ou en septembre 2014, sur les heures d’enseignements le mercredi ou le samedi matin et sur l’organisation de la journée avec l’allongement de 45 minutes par jour” explique Jean-Marie Henry, Directeur Famille & Éducation.

“Après concertation avec l’Inspection Académique, les représentants des fédérations de parents d’élèves et les équipes enseignantes, nous avons décidé de recueillir les avis de chacun sur la mise en œuvre de la réforme dès

En ce qui concerne la date de mise en place, la totalité des enseignants et des représentants des parents d’élèves sont pour un report en 2014 afin de prendre le temps d’une réflexion constructive :

“Le calendrier imposé est trop contraint et il me semble difficile, dans un délai aussi court, de construire un projet de fonctionnement qui répondrait au mieux aux intérêts et aux rythmes des élèves” ajoute le Maire. Quant à l’organisation de la demi-journée supplémentaire le mercredi ou le samedi matin, les positions sont partagées, ainsi que pour l’organisation de la journée d’enseignement avec un raccourcissement de la journée ou un

allongement de la pause du midi. Les acteurs de l’éducation sont tous très satisfaits du report en 2014 et du partenariat mis en place avec la Ville afin de réfléchir ensemble à la mise en œuvre de cette réforme. La modification des rythmes scolaires a fait l’objet d’une délibération au Conseil Municipal du 21 mars dernier : le report de la réforme à la rentrée de septembre 2014 a été voté à l’unanimité.


Vivre à Carquefou Famille & Éducation

Signature d’une nouvelle convention avec la CAF Depuis janvier 2003, la Ville signe une convention avec la Caisse d’Allocations Familiales de LoireAtlantique pour le fonctionnement de son Relais Assistantes Maternelles. Elle vient d’être renouvelée pour la période 2013/2016 avec de nouvelles perspectives pour le service petite enfance.

L

Le partenariat qui lie la Ville et la CAF participe à la mise en œuvre de la politique municipale en direction de la Petite Enfance et du Projet Éducatif Local, par le biais de son Relais Assistantes Maternelles qui change de dénomination et devient le RAPE : Relais d’Accueil Petite Enfance.

Situé à la Maison de l’Enfance, le RAPE est désormais un service à destination de l’ensemble des professionnels de l’accueil individuel (assistantes maternelles, maison d’assistantes maternelles, gardes à domicile) et des parents. Lieu d’écoute et d’échanges, il permet d’informer les parents sur l’ensemble des modes d’ac-

cueil existant sur la commune et ainsi d’offrir un service mieux adapté à leurs attentes. La nouvelle convention permet de proposer des actions d’information et de formation à l’ensemble des professionnels et non plus uniquement en direction des assistantes maternelles (ateliers d’éveil pour les enfants, soirées à

thèmes…). “Il ne s’agit pas de favoriser un mode d’accueil par rapport à un autre” explique Véronique DubettierGrenier, Premier adjoint délégué à la Famille & Éducation “mais de laisser le choix aux familles et que ce choix soit pensé.”

Fresques et masques de carnaval à l’accueil périscolaire Les responsables des accueils périscolaires ne manquent pas d’idées pour accompagner les enfants dans la réalisation de productions autour du dessin et de la peinture.

A Carquefou Mag’ N° 98

18

Au sein des espaces créatifs des accueils périscolaires, les enfants ont produit depuis le début de l’année scolaire de belles réalisations, encadrés par les responsables Brigitte Szamlewski à Pierre Stalder, Jocelyne Brébant à Anne Frank, Hafida Kerduel à Louis Armand et Isabelle Fallot pour Georges Brassens et Jacques Prévert. Stéphane Viaud, responsable du secteur Enfance, nous les faire découvrir sur l’ensemble des accueils. ”Des fresques sur différents paysages ont suscité un véritable engouement. Résultat d’un travail collectif, elles sont réalisées jour après jour par

les enfants qui s’essaient à diverses techniques : crayons de couleurs, pastels, peinture au pinceau, à l’éponge… Ce travail va jusqu’à faire l’objet de quelques recherches pour déterminer les couleurs les plus adéquates à utiliser pour représenter le monde animal et végétal.” Concernant le travail sur les masques, les thèmes abordent

une actualité hors de nos frontières comme le carnaval de Rio, ou plus proche de nous, la mi-carême. “Ils ont permis de développer l’imagination de nos artistes en herbe, fiers de pouvoir ensuite contempler leurs œuvres exposées sur chaque site.”

Les fêtes à venir ne manqueront pas de susciter d’autres envies, autour de Pâques ou encore de la Fête des Mères. Les espaces lecture, jeux de société et les espaces extérieurs ne sont pas en reste. Les beaux jours vont notamment favoriser la relance des tournois sportifs. Au travers de toutes ces activités, l’équipe d’encadrement reste attachée aux objectifs de son projet pédagogique, qui porte une attention toute particulière à l’épanouissement de l’enfant qu’il s’agisse de favoriser son autonomie ou encore sa socialisation.


Éducation à la sécurité Dans le cadre du Projet Éducatif Local, la Ville met en place pour les élèves de CM2 une action d’éducation à la sécurité axée sur le transport en car, complétée par un jeu concours organisé par la Police Municipale sur la sécurité routière.

Opération d’évacuation de car réalisée dans le calme et en un temps record.

Famille & Éducation, précise : “Jusqu’à présent, les séances dispensées par l’ANATEEP ne

concernaient que les écoles desservies par les transports scolaires : écoles Georges

Brassens, Jacques Prévert, Louis Armand élémentaires et Saint Joseph. Il a été décidé cette année de faire en sorte que toutes les classes puissent bénéficier de l’intervention ANATEEP et créer ainsi un lien entre cette action et celle menée par la Police Municipale puisqu’elles s’adressent toutes les deux aux élèves de CM2.” Yvon Vincent-Morgat, Adjoint à la Tranquillité Publique, complète : “Le jeu concours sur la sécurité routière permet alors de vérifier si les enfants ont bien intégré les informations et les règles transmises par l’animateur ANATEEP.” 295 élèves de CM2 ont participé à cette action.

Le CME anime la ville Le Conseil Municipal Enfants est acteur de la vie de la commune et propose des animations variées pour attendre l’été en s’amusant. En mai :

15 juin. Réalisation et installation d’une œuvre sonore : “Nos vœux d’enfants pour la Nature”.

• Les Carqu’olympiades, organisées dans le cadre de Gambettes en Fête dimanche 5 mai : jeux de plein air pour se dérouiller les gambettes : tir à la corde, course en sac et à l’œuf, échasses…

• Fête de la Musique, vendredi 21 juin : participation du CME avec un flash mob, un mini-concert avec leurs deux chansons sur les droits de l’enfant et peut-être une chorale éphémère.

En juin : • Mini journée de la science sur le thème des énergies renouvelables avec l’association des petits débrouillards, mercredi 12 juin à la médiathèque de 14 h à 17 h. Découverte par l’expérimentation des énergies qui nous entourent. Les expériences seront préparées et présentées au public par des conseillers enfants.

• “Plongez dans l’été” et 25 ans de la piscine, samedi 29 juin : dans le cadre des animations organisées par la piscine à cette occasion, le CME propose l’installation d’une énorme structure gonflable dans le solarium (de 10 h à 12 h et 14 h à 18 h).

Le CME organisera un flah mob pour la Fête de la Musique.

• Exposition Art & Nature : participation du CME à l’expo Land Art organisée par la Direction de l’Action Culturelle sur le site des Renaudières, à partir du

19 Carquefou Mag’ N° 98

S

Sensibiliser les enfants aux dangers de la route et au respect des règles de sécurité : c’est l’objectif affiché par la Ville. Une action d’éducation à la sécurité, axée sur le transport en car, est organisée pour les élèves de CM2, en lien avec Nantes Métropole, et dispensée par l’ANATEEP (Association Nationale pour les Transports Éducatifs de l’Enseignement Public). Cette action expose également les bons comportements à avoir lorsque l’élève se trouve en situation de piéton et de cycliste. La séance s’achève par un exercice d’évacuation de car. Véronique Dubettier-Grenier, 1 er Adjoint délégué à la


Vivre à Carquefou Famille & Éducation G • A EN

DA 21

si

1

on

ACTION

Handicap, la différence sans tabou

2 e Ve r

En février, le théâtre Pom était à l’affiche du théâtre de la Fleuriaye avec “Ma tête est un caillou bien trop lourd pour mon cou”. Un spectacle pour évoquer sans tabou la question du handicap.

Annabelle Duval, dans la classe d’Anne Moine-Standley, professeur de CM2 à l’école Louis Armand, pour un travail de sensibilisation au handicap sous toutes ses formes.

Acte 1 : au théâtre

Carquefou Mag’ N° 98

20

Six classes de CM1/CM2 ont assisté à la représentation de “Ma tête est un caillou bien trop lourd pour mon cou”. Un spectacle de marionnettes signé Christophe Bihel, Odile Bouvais et Bruno Cury qui l’interprète également aux côtés de Nadjina Khouri, tous du théâtre Pom. L’histoire ? C’est celle de Lulu racontée par Louise sa grande sœur. Il est polyhandicapé, coincé dans son fauteuil, et vivre à ses côtés entre des parents qui s’angoissent et des copains d’école qui se moquent n’est pas toujours aisé. Pourtant, par delà les contraintes, ces deux-là sont inséparables,

complices et solidaires, collés l’un à l’autre comme les doigts d’une main. Une histoire pleine de tendresse qui va bousculer les idées reçues, interroger sur la différence en invitant à l’accepter.

Acte 2 : en classe “Avant la représentation, nous avions travaillé ensemble sur le thème du handicap” explique Anne MoineStandley, professeur de CM2 à l’école Louis Armand. “Les enfants se sont d’emblée montrés curieux et intéressés.” Même constat pour Annabelle Duval, responsable de la mission Agenda 21 et Handicap, qui quelques jours

plus tard invitait les enfants à poursuivre la réflexion. ”Engagée en partenariat avec le Théâtre de la Fleuriaye, cette démarche s’inscrit dans le cadre de notre action de sensibilisation au handicap” explique Annabelle Duval. “Partir d’un film, d’un courtmétrage ou d’un spectacle pour évoquer un tel sujet est toujours plus porteur, plus léger, naturellement ouvert à la discussion. Cela permet de poser les choses simplement, et d’y revenir tranquillement, sans tabou.” Dans la classe, à l’heure du débriefing, les questions fusent. “C’est quoi la différence entre maladie et handicap ? Est-ce qu’on

peut voir à la naissance si l’enfant est handicapé ? Estce que ça peut se soigner ? Est-ce que ça s’attrape ?” Et d’élargir le débat : “C’est quoi l’autisme ? C’est quoi la différence entre trisomique et mongolien ? Entre paraplégie, tétraplégie, hémiplégie ? Quels sont les différents types de handicap ?” Jusqu’à poser sur la table ses doutes. “Moi, quand je vois un handicapé, à chaque fois ça me fait mal, j’ai de la peine - Moi, j’ai toujours envie de le protéger, de l’aider - Moi, j’aimerais bien communiquer, mais je ne sais pas comment faire” ou revenir sur les idées reçues. “Est-ce que c’est vrai que les enfants handicapés ont plus de cadeaux que les autres ? Je trouve les gens plus gentils avec les personnes handicapées.” Des questionnements tout azimut qui témoignent autant de l’intérêt du jeune public pour la cause que de sa difficulté à l’appréhender. “Ce genre de débat est très constructif” reprend Annabelle. “Il permet de recadrer les choses, de voir ce qui est compris, ce qui ne l’est pas ; il permet aussi d’inviter les enfants à faire avec la différence, apprendre à l’accepter. Or pour accepter, il faut comprendre. Nous sommes là pour expliquer.”

Acte 3 : au quotidien Dans le même esprit, tout au long de l’année et sans être forcément en lien avec un spectacle, d’autres actions de sensibilisation au handicap


D’autres actions sont à venir, au rang desquelles une journée de sensibilisation proposée aux élèves de 5e du collège Gérard Philipe. “Elle est fixée au 31 mai et nous proposerons différents ateliers en lien avec le handicap sous toutes ses formes.” Pour la mener

à bien, la Mission Handicap s’est rapprochée de ses fidèles partenaires. “L’Association des Paralysés de France, les associations Orea, DicoLSF, les joueurs de basket fauteuil (SHBC), ceux du rugby fauteuil (ARF)… Tout le monde est mobilisé.”

Une action en milieu scolaire menée en partenariat par la Direction de l’Action Culturelle et la Mission Handicap.

tant plus captivés que nous avions des exemples concrets de personnes célèbres atteintes d’un handicap non décelable à première vue. Et forcément, quand on apprend qu’Orlando Bloom souffre de dyslexie et que Daniel Radcliffe, interprète de l’illustre Harry Potter est lui-même dyspraxique, ça marque les esprits.

Et en partenariat avec la Direction de l’Action Culturelle, qui en parallèle de l’exposition consacrée à Bernard Briantais est intervenue dans les classes pour un travail sur le portrait, nous avons aussi proposé aux élèves de s’y intéresser sous l’angle portrait/handicap. Cela les a d’au-

Non seulement les enfants découvrent que le handicap peut toucher tout le monde, mais ils peuvent aussi constater qu’il n’est pas toujours évident de le déceler. Sans compter que c’est aussi l’illustration qu’on peut très bien être porteur d’un handicap et réussir dans la vie.”

21 Carquefou Mag’ N° 98

sont conduites par la mission éponyme. “Nous irons par exemple à la rencontre d’élèves de l’école Jacques Prévert qui, même sans avoir pu assister au spectacle sont néanmoins demandeurs. Nous avons également proposé des goûters dans le noir aux élèves de CM1 de l’école Saint Joseph pour les sensibiliser au handicap visuel.

Louise et Lulu, deux marionnettes qui vont permettre aux écoliers d’aborder sans tabou le sujet du handicap

Scrabble® scolaire : l’aventure continue… Margaux Lecanu, élève à l’école Anne Frank, est qualifiée pour la finale nationale de scrabble® scolaire.

M

Margaux, élève en CM2 à l’école Anne Frank, a participé en mars dernier à la finale régionale de scrabble® scolaire qui regroupait une trentaine de candidats des Pays de la Loire (voir article du Mag 97, page 19). Elle a terminé brillamment deuxième de sa catégorie et va donc pouvoir participer à la finale nationale qui se tiendra le samedi 18 mai à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Tous nos encouragements l’accompagnent.


Vivre à Carquefou

24

on

ACTION

si

… soit deux bonnes occasions de s’évader et se faire de supers souvenirs de vacances !

DA 21 •

Deux idées sympas pour l’été des 14/18 ans

G • A EN

Famille & Éducation

2 e Ve r

➜ Séjour en Corse Du lundi 15 au vendredi 26 juillet En juillet, la Ville propose une destination haute en couleurs et au soleil garanti : la Corse du Sud.

Épreuve de Bumball au programme du Raid’Erdre 2012.

de Beauté : Ajaccio, Porticcio, Propriano, Bonifacio… Le voyage se fera en minibus et en bateau pour atteindre Porticcio, ville d’hébergement (en camping). (planning d’activités en cours d’élaboration) Une occasion de découvrir des sites magnifiques sur l’île

Infos pratiques Carquefou Mag’ N° 98

22

Séjour pour les 14-18 ans, 16 places disponibles.

➜ Raid’Erdre Du lundi 26 au vendredi 30 août Cette année le Raid’Erdre fête ses 19 ans ! Cet événement est le temps fort sportif de l’été pour les jeunes : cinq jours de raid sportif ! A mi-chemin entre compétition et aventure, c’est l’occasion de pratiquer de

nombreuses disciplines sportives : bmx, aviron, kinball… Mais aussi de rencontrer beaucoup d’autres jeunes. 48 Raiders (12 équipes de 4) se donneront à fond lors des épreuves. Découverte de nouveaux sports, gestion des repas, entretien des équipements et plein de surprises seront au menu cette année !

de Jeunes basé derrière la piscine et le samedi 18 mai de 15 h à 18 h au Club Les inscriptions auront lieu le mercredi 15 Daniel Gilard. Les tarifs sont basés sur le quotient familial. dernier avis d’imposition. de votre quotient familial ou le cas échéant votre Merci de vous munir d’un document qui atteste le jour des inscriptions ou lors de la réunion : Documents à prévoir et qui pourront être remis − copie des vaccinations, − brevet de natation de 50 m. la Ville : contacter au 02 28 22 20 50 ou sur le site de Pour d’autres informations, vous pouvez nous www.carquefou.fr/jeunesse


Les rendez-vous de la Jouandière La programmation de la Jouandière est résolument éclectique ! Un mélange des genres pour satisfaire le plus grand nombre avec musique, vidéo, exposition, soirée jeux…  encontre ludique ➜R autour de l’expo Mercredi 22 de 18 h 30 à 20 h entrée libre ➜ Soirée jeux Samedi 18 à 19 h 30 entrée libre

Avec Sven, trio pop-rock formé en 2008 et Mine is bigger, trio élevé à la musique alternative des années 90.

En avril ➜ Stage vidéo (inédit) Make a movie Du 24 au 27 de 15 h à 19 h - 12 E Le service Jeunesse vous propose un nouveau stage dédié à la vidéo sur smartphone. Pendant ces trois jours consacrés à l’image, l’idée est d’apprendre les bases de la technique vidéo adaptée à la technologie smartphone pour réaliser un film. Tous à vos téléphones !

➜ Soirée Make a movie Samedi 27 à 20 h 30 entrée libre Cette soirée est consacrée à la restitution du stage vidéo. Sous forme de parcours, d’installations, de projections, venez découvrir les créations des jeunes vidéastes !

En mai ➜ Exposition Maryse Boyer Du 15 mai au 30 juin Entrée libre

“Des femmes aux formes généreuses à l’extrême. Parfois douces et poétiques... Parfois légèrement agressives... Mais toujours à la recherche de sensualité... l’air de rien...” Plus d’infos sur : maryzmyzou. blogspot.fr

➜ Concert Vendredi 31 à 20 h 30 entrée libre

Avec Soundown, cinq musiciens plongés dans un univers varié motivé par leurs influences rock et Mello, également cinq musiciens regroupés autour d’un projet musical trip-hop / rock progressif.

En juin ➜ Le P’tit Cabaret Samedi 15 à 19 h 30 sur réservation Conférence chantée sur les Beatles. Deux femmes résolument tournées vers le rock depuis toujours vous proposent un spectacle décoiffant !

Cowinne et Stéph’nie interprètent un album des Beatles, dans son intégralité, sous la forme originale d’une conférence un brin déjanté. Le tout, bien sûr, a capella et sans artifice. Tarifs : 7 E spectacle + repas. Réservation obligatoire entre le 27 mai et le 14 juin au 02 28 22 20 50 ou par mail à jeunesse@mairiecarquefou.fr ➜ Fête de la Musique Vendredi 21 à 20 h 30 entrée libre ➜ Concert Jeudi 27 à 19 h 30 à la Fleuriaye entrée libre “En Scène”. Les jeunes des sessions de guitare, basse, batterie, chant de l’année 2011-2012 vont se confronter à une vraie grande scène sonorisée.

23 Carquefou Mag’ N° 98

➜ Concert Vendredi 24 à 20 h 30 entrée libre


Vivre à Carquefou Famille & Éducation

A

Carquefou Mag’ N° 98

24

Photo de Sonia et Jocelyn avec le drapeau de la Ville de Carquefou dans le paysage mexicain.

Après 10 heures de vol, Sonia Rato et Jocelyn Raturat sont arrivés à Cancun au Mexique, première étape de leur périple qui passera ensuite par le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, la Calédonie, l’Inde, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge, le Vietnam pour s’achever en Chine.

informatique et vidéo. Leur voyage est presque intégralement auto-financé. La Ville de Carquefou a tout de suite adhéré à leur projet et leur a accordé une Bourse Initiatives Jeunes de 600 E (1). Sonia et Jocelyn ont également prévu de travailler durant leur tour du monde.

Le jeune couple est parti sacs à dos avec en poche un budget total de 30 000 E couvrant les billets d’avion, le matériel

”Nous avons défini un programme qui, tenant compte des saisons, passe par tous les continents à l’exception

de l’Afrique. Mais rien n’est vraiment figé car nous allons privilégier l’hébergement chez l’habitant au gré des rencontres, faire beaucoup de stop et de marche à pied”. Leur but est de faire du tourisme autrement. “Nous avons choisi de faire un tour du monde à la rencontre de ces hommes et femmes qui sont allés jusqu’au bout de leurs rêves en s’installant dans le tourisme et qui ont décidé de

s) (1) Tout savoir sur la BIJ (Bourse Initiatives Jeune e 25 ans et il faut qu’au moins l’un d’entre eux habit Les porteurs de projet doivent avoir entre 16 et Jeunes est limité à 600 E et peut couvrir au maxila commune. Le montant de la Bourse Initiatives mum 50% du budget total du projet. domaines suivants : Les dossiers doivent porter sur au moins un des - le développement durable - la solidarité, le bien vivre ensemble - l’économie solidaire - la citoyenneté. ncursus scolaire ou universitaire et de loisirs perso Sont exclus les projets menés dans le cadre d’un : 02 28 22 20 50. nels. Renseignement auprès du Service Jeunesse

15

si

la rencontre d’entrepreneurs investis dans le tourisme éco-responsable.

ACTION

envolés le 8 mars dernier pour un tour du monde d’un an et demi. Leur but : aller à

DA 21 on

Après un an de préparatifs, deux jeunes Carquefoliens, Sonia et Jocelyn, se sont

G • A EN

Un tour du monde éco-responsable réalisé par deux jeunes Carquefoliens 2 e Ve r

ne pas subir, mais d’agir en faveur d’un monde meilleur. Nous voulons mettre à profit cette expérience pour ouvrir à terme notre propre hôtel responsable.” Pour mener leur projet, Sonia et Jocelyn ont créé une association, Projet T.E.R.R.E. (Projet Tourisme Eco-Responsable Référencé à l’Étranger). Elle a pour objectif de référencer au niveau international les entrepreneurs dans le tourisme qui prennent en compte leur impact économique, social et environnemental. Ce référencement permettra de mettre en place un nouveau réseau via une plateforme d’échanges sur internet entre ces entrepreneurs et les voyageurs. Tout au long de leur aventure, chacun pourra suivre Sonia et Jocelyn sur leur site www. projet-terre.org, (réalisé gratuitement par Olivier Flamand, développeur informatique et ami du couple), leur page Facebook “Tour du monde Sonia et Jocelyn” ou en recevant leur Newsletter gratuite (inscription sur leur site).

En savoir + Sonia, 23 ans, a obtenu un diplôme commercial après trois ans de formation en alternance. Jocelyn, 28 ans, se destine à un emploi à l’international grâce à une formation “Business and marketing” et une formation de steward.


Un nouveau Pôle ressources Le service Jeunesse, qui vient d’élargir son offre de loisirs, poursuit sa dynamique en proposant aux Carquefoliens une “caverne d’Ali Baba” ! Un endroit où toutes les questions pourraient trouver une réponse, où tous les rêves pourraient se réaliser, enfin presque !

Nul besoin de sésame pour y entrer, vous bénéficiez d’un accueil gratuit et qualifié. Cet endroit collecte les informations à destination des publics : formation, métiers, orientation, logement, santé, loisirs, international, bénévo-

lat, vie quotidienne, volontariat et bien d’autres. Pierrick Deredin, son animateur, vous accompagnera dans vos recherches, deux ordinateurs seront à votre disposition (connectés à Internet bien sûr !). Prochainement, des ateliers thématiques seront proposés : volontariat international, service civique, baby-sitting, jobs saisonniers, et ceci tout au long de l’année. Alors pas d’hésitation et franchissez la porte !

Horaires d’ouverture • Périodes scolaires : Mardi : 16 h - 18 h Mercredi : 10 h - 12 h et 14 h - 18 h Jeudi : 16 h - 18 h Vendredi : 16 h - 18 h Samedi : 14 h - 18 h • Pendant les vacances : Lundi : 14 h - 16 h Mardi : 10 h - 13 h et 14 h - 16 h Mercredi : 14 h - 16 h Jeudi : 10 h - 13 h et 14 h - 16 h Vendredi : 14 h - 16 h Contact : 02 28 22 20 43 mail : jeunesse@mairiecarquefou.fr Pôle ressources rue Pierre Mendès France 44470 Carquefou.

25 Pierrick anime le nouveau Pôle ressources.

Culture

Fibres et textiles à découvrir L’exposition “fibres et textiles” se tiendra au Manoir des Renaudières du 25 mai au 23 juin et rassemblera quatre artistes féminines de la région.

L’

L’espace d’exposition des Renaudières sera occupé par trois artistes angevines. Nine Geslin conçoit de grandes danseuses qui jouent un rôle sensible avec l’espace. De grandes silhouettes, composées de dentelles et de fils établissent un jeu sensuel avec l’ombre et la lumière, tandis que les insectes de textiles de

Muriel Crochet se dispersent sur ce grand mur blanc et s’envolent par la fenêtre. Cette immense nuée colorée, composée de divers matériaux textiles éveille la curiosité par leurs mille et un détails. Nadine Altmayer nous offrira, quant à elle, de très grands aplats de couleur et de

matière minimaliste et apaisante. Telle de grandes étendues de couleur, espace de contemplation. L’école de musique sera occupée par Marino Fabre Cartier, artiste nantaise travaillant la fibre tissée. Muni d’un métier à tisser artisanal, l’artiste réalise de très grands formats colorés et emplis de sonorités visuelles et auditives. Fortement inspirée par la musique, l’artiste nous livre ici un travail singulier référencé par de grands noms de la musique classique, tels que Schubert, Chopin, Debussy… Artiste curieuse et de surcroît musicienne, Marino Fabre Cartier aime transposer l’univers sonore de Messian, à l’univers visuel et graphique

de ses compositions. Son œuvre résonne dans le hall de l’école de musique. Elle nous

souffle à l’oreille et à l’œil des mélodies de compositeurs modernes comme E. Varèse, Messian, Debussy…

Carquefou Mag’ N° 98

C

Considérant l’information comme un outil indispensable à l’autonomie du jeune, à sa conquête d’une citoyenneté aboutie, à son épanouissement, la Ville a simplifié et amplifié son accès. Ainsi en ce mois de mai, un pôle ressources ouvrira ses portes dans l’espace jeunes du Charbonneau.


Vivre à Carquefou Culture

“Art et nature” aux Renaudières Nantes et son agglomération sont classés “capitale verte” pour l’année 2013. La Ville de Carquefou a souhaité, dans ce contexte, valoriser le site des Renaudières, lieu emblématique de la commune et développer un projet ”Art et Nature” autour du Land Art. Les Renaudières Le site des Renaudières revêt de nombreux intérêts, en raison de son histoire séculaire, de la géographie des lieux et des mutations architecturales en cours sur l’ensemble du secteur. Autour de l’École de Musique, construction contemporaine, s’organisent des paysages anciens et des

taurer et l’Orangerie à rénover. C’est aujourd’hui un lieu culturel et environnemental en pleine évolution, ouvert à tous, à quelques centaines de mètres de l’Erdre. On y retrouve l’École Municipale de Musique, le Musée de l’Erdre, le Manoir des Renaudières (espace d’exposition d’arts

Le service des Espaces Verts a déjà participé au projet l’an passé.

lective d’art monumental en lien avec le paysage, à laquelle participeront plusieurs artistes qui créeront, in situ, des œuvres éphémères qui font écho à la nature qui les accueille.

Œuvre réalisée en 2012 par Patrice Lebreton, artiste plasticien.

Carquefou Mag’ N° 98

26

éléments patrimoniaux en partie restaurés. Une troisième tranche de travaux est en voie de finition pour l’été 2013, incluant la restauration d’un four à pain, d’un pigeonnier et de diverses dépendances. Il restera une dernière tranche de travaux à réaliser, notamment le projet d’une structure autour de l’environnement dans des dépendances à res-

plastiques), le FRAC des Pays de la Loire, ainsi qu’un lieu de promenade privilégié pour les riverains.

Une rencontre entre l’art et la nature pour créer une exposition monumentale sur le site des Renaudières La Direction de l’Action Culturelle prépare pour l’été une grande exposition col-

La Ville de Carquefou a lancé dès le début d’année, un appel à projet auprès d’artistes plasticiens ; 81 dossiers ont été reçus à la Direction de l’Action Culturelle. Le jury a sélectionné 12 artistes qui inscriront l’art dans l’environnement du 14 juin au 29 septembre 2013. Les matériaux utilisés sont laissés au libre choix des artistes : végétaux, minéraux, matériaux manufacturés, avec une préférence pour les matières naturelles, recyclées et biodégradables.

Des œuvres sont prévues sur la mare des Renaudières, à l’Orangerie ou dans la magistrale allée des Renaudières, créant ainsi un véritable parcours des arts sur le site. Le Conseil Municipal Enfants s’associe au projet et travaille à des créations. Le service des Espaces Verts fera certainement preuve à nouveau d’inventivité et d’originalité. Nous n’avons pas oublié leurs magnifiques réalisations et surprenantes tontes de l’an dernier ! Et plusieurs classes primaires créeront in situ des œuvres collectives. Mais chut ! nous n’allons pas tout vous dévoiler déjà de l’aventure ! Rendez-vous dans le prochain Carquefou Mag pour vous en dire plus !


En attendant de découvrir la nouvelle programmation de la Fleuriaye… La saison 2012/2013 de la Fleuriaye s’achève par une grande soirée festive gratuite, vendredi 17 mai à 21 h place Saint-Pierre.

“A la Gueule du ch’val” est une fanfare de 14 musiciens gentiment punk. Rêveuse et déjantée, cette fanfare privilégie en toute occasion le contact avec le public et partage avec lui les plaisirs de la musique vivante. De rouge, blanc et noir vêtue, “A

Le Syndrome du chat, pour une ambiance de fête garantie.

la Gueule du Ch’val” apporte un petit vent de folie partout où elle passe. “Le Syndrome du chat” se situe entre chanson française, rock java et valse distroy ! Avec ces cinq musiciens, pas une seconde de répit ! “Le Syndrome du Chat”, c’est une musique vivante et communicative, une ambiance de fête. Une clarinette, un accordéon et des guitares que portent contrebasse et batterie, une identité musicale, un grain de folie, c’est de la chanson pure et douce.

La saison 2013/2014 sera dévoilée lundi 13 mai à 18 h 30 au Théâtre de la Fleuriaye – Entrée libre Pour vous abonner… • Par internet A partir du mardi 21 mai : pour les anciens abonnés carquefoliens munis d’un code d’accès personnel. Pour les carquefoliens souhaitant s’abonner (il vous faudra d’abord prendre contact avec le Théâtre qui vous fournira un code d’accès). A partir du lundi 27 mai : pour les anciens abonnés (hors Carquefou), munis d’un code personnel. A partir du vendredi 7 juin : pour tous. • Billetterie au guichet Le jeudi 23 mai : pour les Carquefoliens (dès 6 h distribution de tickets et prises de rendez-vous nominatifs). Du mercredi 29 au vendredi 31 mai : pour les anciens abonnés hors Carquefou (dès 6 h distribution de tickets et prises de rendez-vous nominatifs). Du mardi 11 juin au vendredi 28 juin : ouverture de la billetterie pour tous, du mardi au vendredi de 14 h 30 à 18 h. A la Gueule du ch’val, une fanfare rêveuse et déjantée.

27 Carquefou Mag’ N° 98

U

Un rendez-vous à ne pas manquer pour annoncer la nouvelle saison 2013-2014 ! Grande soirée festive avec au programme “A la Gueule du ch’val” et “Le Syndrome du chat”.


Vivre à Carquefou Culture

Nuit des musées : Contes à 6 pattes et 8 voix Pour sa seconde participation à la Nuit des musées, le musée de l’Erdre ouvre ses portes en nocturne samedi 18 mai et le site des Renaudières s’anime. La Nuit européenne des musées Cette opération lancée par le Ministère de la Culture en 2005 vise à inciter de nouveaux publics à pousser les portes des musées. A cette occasion, de nombreux établissements ouvrent leurs portes gratuitement le temps d’une soirée.

Le musée de l’Erdre sera ouvert en nocturne samedi 18 mai.

pourtant pas si éloignés : insectes photographiés par Charles Martin, visite commentée des Renaudières, anecdotes collectées auprès des riverains de l’Erdre ou bien encore chanson sur les lavandières - Une des dernières créations des chanteuses Ana Igluka et Delphine Coutant, tirée du spectacle “Entre nos mains”.

De multiples animations sont proposées apportant un autre regard sur les collections et dépoussiérant l’image du “Musée”.

Carquefou Mag’ N° 98

28

Une soirée aux Renaudières Fidèle au musée depuis son ouverture, le conteur François Dousset accompagnera les visiteurs pendant la soirée pour le plaisir des grands et des petits. Ses contes facétieux feront le lien entre des univers très différents… et

Le programme - Au musée de l’Erdre, le petit monde des insectes s’invite sur les murs. Ils bruissent de leur vol les anecdotes collectées auprès des riverains. Les contes facétieux de François Dousset nous entraînent dans une promenade inédite ! C’est l’occasion pour les visiteurs d’une découverte inédite de l’exposition de photographies naturalistes Insectes en résidence et de L’Erdre vivante.

Interview de François Dousset Habitué désormais du lieu qui l’accueille régulièrement avec ses complices, musiciens des 4 de Chin’, François Dousset revient pour la Nuit des Musées. Une bonne nouvelle pour le public qui se réjouit d’avance de retrouver les histoires inédites du conteur qui cette fois sera tout seul en piste. Cette fois-ci donc, pas de musique pour accompagner les histoires ? Point de piston, de clarinette ou

d’accordéon ? “Non, puisque des chants sont déjà au programme. Cela aurait pu faire doublon. C’est donc seul que je conterai mes histoires. Des histoires courtes de cinq à dix minutes, qui ponctueront les différentes animations.” Le principe ? “Il s’agit d’une création en trois volets qui partant de la collecte de témoignages réalisée par les médiatrices du musée, fait le lien entre l’exposition permanente, l’exposition photographique de Charles Martin, et celle proposée au Manoir par l’association du Temps qui passe. Je suis parti d’une phrase, d’une anecdote, et j’ai construit l’histoire.” Un indice ? “C’est… une surprise ! Disons quand même, que les histoires vont s’intéresser à ce qu’on ne voit pas. Elles vont ainsi mettre en scène le petit monde du marais, la libellule par exemple, ou encore l’araignée pour laquelle j’avoue avoir un faible. Évidemment, même si rien n’est encore figé, il y a fort à parier qu’on y croisera aussi quelques petits lutins facétieux.” Des histoires à l’origine toujours pas contrôlées pour un spectacle sur mesure qu’on devine déjà riche en surprises et en rebondissements. - Au Manoir des Renaudières, les promeneurs du soir seront plongés dans l’histoire du lieu, avec l’exposition temporaire Il était une fois... les Renaudières présentée par l’association Le Temps qui passe.


La soirée promet d’être riche en surprises, un étonnant voyage qui vous mène du fin fond du marais, aux quais de Loire et de Barbin en passant par l’ancienne demeure des seigneurs des Renaudières. Pour illuminer la soirée, la société Devineau a gracieusement fourni des luminaires qui viendront réchauffer l’ambiance.

- Ouverture du musée de 14 h à 18 h et de 19 h à 22 h. - Ouverture de l’espace d’exposition (manoir) de 14 h à 22 h. - Contes et autres intermèdes surprises à 19 h 30, 20 h 45 et 21 h 30. - Visite commentée des extérieurs des Renaudières par l’association Le Temps qui Passe à 19 h 45.

Souvenirs des bords de l’Erdre Depuis février 2013, Charlotte Launay-Guérin est allée à la rencontre de plusieurs riverains de l’Erdre (cf. Carquefou Mag’ n° 96 p. 30). A l’occasion de la Nuit européenne des musées, vous pourrez découvrir quelques souvenirs et anecdotes

recueillis dans le cadre de cette collecte. Savez-vous ce qu’est le brevet du barbinois ? Avez-vous déjà entendu parler d’un dresseur de serpents à la Jonelière ou encore de parties de luge sur l’Erdre gelée ? Pour en savoir plus, rendez-vous le 18 mai au soir !

Autour de l’exposition “Insectes en résidence”

gestionnaire du site. Sur réservation (places limitées). • Découverte de la tourbière de Logné, avec Bretagne Vivante, association Vendredi 24 mai à 18 h 30 et samedi 25 mai à 10 h. découvrir son métier d’illustrateur naturaliste. • Découverte du métier d’illustrateur naturaliste : Benoît Perrotin vous fait réservation. Sur Démonstration autour du site des Renaudières et sur les bords de l’Erdre. Samedi 8 juin à 9 h 30. Avec Soazig Dréano, graphiste-illustratrice. Sur réserva• Atelier enfant : Les insectes façon “cabinet de curiosités” (8-12 ans). tion (places limitées). Mercredi 3 juillet de 10 h à 16 h 30. Contact Musée : 02 28 22 24 45 - www.carquefou.fr/musee

Fête de la Musique

Ephémère Orkestra lance un appel aux participants Avis aux musiciens, de tous niveaux, de tous âges, l’Ephémère Orkestra les attend. De quoi s’agit-il ? D’un orchestre de rock géant mis en place autour et pour la Fête de la Musique. Le projet • C’est un orchestre de rock géant avec des batteries, des guitares, des cordes, des soufflants... du SON !

• C’est trois répétitions, pas de partitions, un concert.

21 juin pour la Fête de la Musique.

• C’est une performance de 20 à 30 minutes dans le centre-ville de Carquefou, le

Les répétitions Trois répétitions à l’École Municipale de Musique, Site des Renaudières à Carquefou : - mercredi 5 juin de 18 h à 20 h, - samedi 15 juin de 13 h à 15 h, - jeudi 20 juin de 18 h à 20 h. Pour tous les musiciens, de tous niveaux, de tous âges. Amenez vos instruments ! (batteries et claviers, contactez-nous).

Les inscriptions

L’orchestre Ephémère Orkestra offrira à nouveau au public un concert très original.

Contacter l’École Municipale de Musique au 02 28 22 24 10 ou ecole.musique@mairiecarquefou.fr

Portes ouvertes de l’École Municipale de Musique Inscription 2013-2014 Samedi 1er juin de 14 h à 17 h 30 L’occasion de faire connaissance avec l’équipe enseignante, d’essayer les instruments, et de s’inscrire pour la prochaine rentrée. Les inscriptions en éveil (5 ans) et pratiques collectives seront ouvertes dès 9 h à l’accueil secrétariat. Site des Renaudières Renseignements : 02 28 22 24 10 et www.mairie-carquefou/emm ecole.musique@mairiecarquefou.fr

Carquefou Mag’ N° 98

29


Vivre à Carquefou Développement Durable

DA 21

si

on

ACTION

G • A EN

Approbation en Conseil Municipal du Plan Communal 8 de Déplacements Doux (PCDD)

2 e Ve r

Dans le cadre du Plan de Déplacement Urbain de Nantes Métropole, des plans communaux de déplacements doux doivent être élaborés à l’horizon 2014 pour chacune des communes. La Ville de Carquefou a décidé d’anticiper cette démarche et vient de valider en Conseil Municipal son PCDD afin d’engager au plus tôt les actions nécessaires en vue de favoriser la multimodalité dans les déplacements.

D

Carquefou Mag’ N° 98

30

Dès 2008, la Ville a engagé une réflexion sur les liaisons douces (pour les piétons, les cyclistes…) en créant un groupe de travail “circulations douces” composé d’élus de la majorité et de l’opposition, de représentants de la Ville et de Nantes Métropole et d’associations (“Place au vélo” et Confédération Syndicale des Familles).

groupe de travail animé par Nantes Métropole.

En avril 2011, le groupe s’est engagé dans l’élaboration du Plan Communal de Déplacements Doux. Le PCDD est une déclinaison du Plan de Déplacements Urbains de Nantes Métropole et constitue un document de planification et de programmation des aménagements en faveur des piétons, des cyclistes et d’une ville apaisée à l’échelle de la commune.

Yvon Vincent-Morgat : Quand Nantes Métropole a lancé le projet de PCDD, nous étions déjà bien avancés et beaucoup de projets étaient lancés, grâce au travail réalisé depuis 2008. Nous avons pu profiter de l’expérience des techniciens de la Métropole qui nous ont permis de préciser notre démarche.

Afin de cerner au mieux les besoins et les enjeux sur Carquefou, il a été décidé d’élargir le groupe de travail à d’autres habitants et associations de la commune. Ainsi des membres du Groupe Eco Citoyens (GEC) et de l’USJA Temps Libre ont intégré le

Yvon Vincent-Morgat, Adjoint à la Tranquillité Publique et Président du groupe “circulations douces” participe à cette réflexion depuis 2008. Carquefou Mag’ : Pourquoi la Ville a-t-elle souhaité anticiper la mise en place du PCDD ?

C.M. : Pouvez-vous nous expliquer comment le groupe a travaillé afin d’élaborer le PCDD ? Y. V.-M. : La démarche PCDD s’intéresse à l’aménagement de l’espace public et aux changements de comportements de mobilité. Nous nous sommes donc réunis à quatre

Yvon Vincent-Morgat, Adjoint délégué à la Tranquillité Publique : “certaines traversées vélos ou piétons, notamment au rond-point de la Fleuriaye, ont été sécurisées”.

reprises : chaque réunion correspondait à quatre étapes majeures d’élaboration du Plan communal de déplacements doux. Lors de la première réunion, nous avons fait une expertise d’usage, c’est-à-dire un diagnostic ; ensuite la seconde réunion concernait l’analyse des comportements ; la troisième se rapportait à la comparaison des données techniques et des propositions de Nantes Métropole et la der-

nière réunion avait pour ordre du jour l’élaboration d’un document cartographique. C.M. : Concrètement, qu’apporte le PCDD à notre Ville ? Y. V.-M. : Le plan de déplacements doux va permettre à notre commune, en lien avec Nantes Métropole, de programmer des actions en matière d’aménagements cyclables et piétons, de jalonnements d’itinéraires, notam-


ment dans les relations quartiers/équipements publics, de créer des zones apaisées et de mettre en place des doublesens cyclables (par exemple rue Harrouys). Le PCDD permet également l’implantation d’équipements pour le stationnement des vélos : nous les retrouvons partout en centre-ville, autour des bâtiments publics ; nous avons aussi deux emplacements couverts, sous la Mairie et sur le parking de la poste.

Sans oublier bien sûr le développement des transports en commun. Et à plus long terme, nous verrons apparaître le PCDD métropolitain, c’est-à-dire la nécessité de faire le lien entre les différents PCDD afin de réaliser un maillage d’itiné-

Des traversées vélos ou piétons ont pu être sécurisées, comme devant l’espace Jules Verne.

raires métropolitains structurants, relier Carquefou à Bouguenais en toute sécurité pour un cycliste, un rêve aujourd’hui, une réalité demain. C.M. : Quelles sont les actions prioritaires retenues dans le cadre de

l’aménagement de l’espace public ? Y. V.-M. : Nous avons retenu pour les mois à venir la prolongation de la piste en provenance du Housseau vers le boulevard de l’Épinay en passant par le fond du cimetière paysager (prévue pour septembre 2013), la liaison de la

piste cyclable des Argonautes vers le boulevard de l’Épinay (ces travaux sont prévus en 2014). Enfin, des actions sont prévues cette année pour l’extension de la zone 30 et sont d’ores et déjà engagées par Nantes Métropole des études pour la création de zones apaisées.

Sports

Recherche d’hébergeurs ! La Loire-Atlantique accueille la 75e semaine internationale de cyclotourisme du 4 au 11 août 2013. Le comité d’organisation et ses 1 500 bénévoles, recherchent des personnes susceptibles d’héberger des participants.

P

Pas moins de 12 000 cyclotouristes et accompagnateurs sont attendus sur la région de Nantes, le village fédéral étant installé au Parc d’exposition de la Beaujoire. C’est d’ici que partiront chaque matin les participants pour des circuits de distances variables, à la découverte de la Vallée de la Loire, du canal de Nantes à Brest, du Sillon et de la Brière, du Pays de Retz, de l’Erdre et du pays de Châteaubriant et du pays du Muscadet. Les personnes intéressées pour héberger un ou plusieurs participants, du

4 au 11 août, peuvent se faire connaître dès à présent auprès des organisateurs : 06 83 38 15 33 ou cosfic-2013@orange.fr Plus d’infos sur www.sf2013-nantes.org

31 Carquefou Mag’ N° 98

Nous avons déjà pu sécuriser certaines traversées vélos ou piétons, notamment au rond-point de la Fleuriaye ou devant l’espace Jules Verne. Enfin, le PCDD permet de programmer des actions en vue d’intégrer à terme les écarts, c’est-à-dire réaliser des liaisons entre les villages et le centre-ville et les villages et les zones industrielles.


Vivre à Carquefou Sports

Le Carquefou Hockey Club, haut niveau et convivialité Sport méconnu, le hockey a pourtant fait parler de lui ces dernières semaines : le Carquefou Hockey Club a organisé les demi-finales nationales en U14 (moins de 14 ans) de hockey en salle au Moulin Boisseau et s’est qualifié pour les Championnats de France.

A

Carquefou Mag’ N° 98

32

Avec l’arrivée il y a 8 ans de Julien Danjou, éducateur passionné, l’ascension du club est probante : de 35 licenciés en 2004, le club en compte maintenant 130 et se hisse au 25e rang national en terme d’effectifs. Cela lui permet d’organiser des compétitions haut niveau, telles que les demi-finales nationales en U14 de hockey en salle au Moulin Boisseau, en février dernier. En plus de l’équipe locale, le club a accueilli Lille, Cannes, Rouen et Nantes. Carquefou s’est qualifié en terminant deuxième du tournoi. Julien Danjou, entraîneur du club, se réjouit : “Ce week-end a été un succès en tout point. Au-delà de l’aspect sportif, c’est une trentaine de bénévoles qui se sont investis sur ce projet nécessitant 4 mois de préparation. Côté tribune, je n’avais jamais vu autant de personnes pour des matchs de hockey. Sur l’ensemble du week-end environ 800 personnes se sont succédées et lors des matchs des locaux,

la salle était pleine avec une ambiance formidable. Cela restera un très grand souvenir !” L’équipe U14 garçons de Carquefou a donc accédé au top 4 national pour la seconde fois en 2 ans mais a perdu sa demi-finale contre le club de Lyon mi-mars à Nantes. Elle termine troisième mais avec les honneurs. Les U14 filles se sont aussi qualifiées en février en terminant premières devant SaintGermain, Cambrai et Lyon. ”C’est inédit pour le club de voir une équipe féminine à

un tel niveau” explique Julien Danjou. “Cette équipe me surprend de jour en jour, il y règne une solidarité et une volonté de ne rien lâcher sur le terrain, je suis aux anges avec ces deux collectifs minimes !” Enfin, cinq garçons et cinq filles de Carquefou faisaient partie des sélections départementales U12 du club et ont accroché une médaille d’argent au championnat de France en salle début février à Valenciennes. Sans oublier la belle victoire fin mars des U12 devenus Champion de France à Lyon

en battant l’éternel rival (Lille). Premier titre national pour Carquefou de son histoire ! De bons résultats que l’on doit aussi à l’implication des parents bénévoles et à la formation de jeunes éducateurs : un label de bronze Formateur a d’ailleurs été décerné au club par le Comité Départemental Olympique et Sportif.

En savoir + Le Carquefou Hockey Club propose deux saisons : - en extérieur à 11 contre 11 sur terrain synthétique (septembre à novembre et mars à mai). - en salle à 6 contre 6 (de fin novembre à février). Contact : Julien Danjou 06 30 53 21 66 ou carquefou_hockey@ aliceadsl.fr http://carquefouhockeyclub.free.fr Pour tout public à partir de 5 ans.


20e Meeting national d’athlétisme de Carquefou Le Carquefou Athlétique Club organise une grande soirée d’athlétisme vendredi 14 juin, au stade du Moulin Boisseau. Cette manifestation fait partie des deux meetings nationaux de la Région des Pays de la Loire, avec la Roche-sur-Yon (labellisée par la Fédération Française d’Athlétisme), avec certaines épreuves internationales.

D

De novembre à juin, plusieurs bénévoles du CAC sont mobilisés sous la responsabilité de Jean-Paul Souchet, pour la préparation de cet événement exceptionnel. Cette compétition avait réuni l’année dernière plus de 320 athlètes venus de 18 régions de l’hexagone, ainsi que des Athlètes étrangers dont l’Afrique de l’Est, Ethiopiens, Kenyans, Erythréens. 1 500 spectateurs enthousiastes étaient présents pour les soutenir.

Carquefou Mag’ N° 98

33

En 2012, les épreuves de demi-fond ont été d’un très haut niveau, pour preuve : • Le Kenyan Japhet Korir vainqueur du 5 000 m est devenu le 24 mars 2013 Champion du monde de cross. • L’Ethiopienne Etenesh Diro qui a remporté le 5 000 m féminin a terminé 6e aux Jeux Olympiques de Londres. • Deux Erythréens présents sur 5 000 m et 1 500 m ont également participé aux Jeux Olympiques de Londres.

Meeting 2012 victoire du Kenyan Japhet Korir en 13’20’’88 devenu Champion du monde de cross en mars 2013.

• Sept athlètes ont établi des performances du Top 100 Mondial. Cette année les organisateurs ont prévu 15 épreuves et choisi de privilégier à partir de 20 heures, 2 courses internationales : le 5 000 m

Rendez-vous vendredi 14 juin à partir de 18 h 30 Stade du Moulin Boisseau Entrée gratuite - Buffet et buvette sur place. Renseignements sur le site du CAC : www.carquefou-athle.fr

masculin et le 5 000 m féminin, 3 épreuves nationales : le 1 500 m masculin, le javelot masculin et la longueur féminine. Le meeting de Carquefou est principalement reconnu pour ses courses de demifond mais aussi ses concours : chaque année le javelot est de très haut niveau avec des jets à près de 70 m chez les hommes (record du Meeting 74 m 92) et plus de 50 m chez les femmes (record du Meeting 51 m 58), sans oublier le saut en longueur (record du Meeting 7 m 43).

La Direction Technique Nationale a retenu les 5 000 m masculin et féminin comme épreuve de qualification aux Championnats d’Europe espoirs et juniors. Dans le cadre de ce Meeting les poussins et benjamins du CAC participeront à un 1 000 m jeunes. Et une nouveauté cette année, un 800 m Handisport fauteuil sera organisé. Un rendez-vous à ne pas manquer !


Parole aux Élus Rythmes scolaires : l’État décide… les communes paient ! Les écoles de Carquefou attendront donc la rentrée 2014 pour appliquer la semaine de 4,5 jours. Ainsi en a décidé à l’unanimité le Conseil Municipal du 21 mars dernier, comme plus des ¾ des communes qui ont préféré reporter d’un an l’application de la réforme voulue par le Ministre Peillon. Après consultation par la majorité municipale des acteurs du monde éducatif, il est apparu que la plupart des associations de parents d’élèves et des enseignants se prononçaient en faveur de ce report. Le choix s’est donc accompli dans la concertation et est empreint tout autant de sagesse que de bon sens. Cette manière de faire aurait dû s’appliquer au niveau national. Or, il en va tout autrement. Cette réforme est née d’une intention louable d’améliorer les conditions d’apprentissage dans les écoles, avec un meilleur respect des rythmes chronobiologiques des enfants. Mais la méthode d’application a contredit le discours gouvernemental. Car la réflexion s’est exclusivement focalisée sur trois interrogations binaires : passage à 4,5 jours en 2013 ou 2014, demi-journée supplémentaire le mercredi matin ou le samedi matin de manière dérogatoire, quarante minutes perdues par jour prélevées sur la pause méridienne ou l’après-midi après les cours ?... C’est tout… C’est donc bien peu et ce n’est pas avec ces trois petits leviers que l’on va révolutionner l’organisation de l’école ni améliorer les résultats scolaires de notre pays.

La solidarité pour tous à Carquefou ? La solidarité est un lien social d’engagement et de dépendance réciproque entre des personnes, généralement des membres d’un même groupe, liés par une communauté de destin (famille, village, nation…). La solidarité, à Carquefou, doit s’adresser à tous. Or quelle solidarité met-on en œuvre dans le domaine du logement ? Nous savons tous qu’il manque de logements sociaux et même de logements “abordables” sur notre commune. Des familles, des jeunes ménages, des célibataires ne peuvent accéder à la propriété dans notre ville et sont obligés de s’éloigner de la périphérie de la métropole, augmentant ainsi leurs dépenses de transport. Seule une politique volontariste d’accessibilité permettra d’inverser cette tendance ! Mais la priorité doit être accordée aux locataires. Il faut plus de logements sociaux à louer, mais il faut surtout améliorer les conditions des locataires actuels. Ce qui pèse sur les ménages modestes ce sont les charges. Il faut réfléchir avec les bailleurs sociaux à une rénovation intelligente des immeubles où la diminution de la facture énergétique constituerait un objectif prioritaire. Quant aux logements neufs, c’est leur conception qui doit être améliorée pour aller

Carquefou et ses commerces

Carquefou Mag’ N° 98

34

Un commerce vieux de 33 ans, rue du 9 Août, vient de fermer, remplacé toutefois par un autre, mais alimentaire celui-là qui sera certainement très utile à la population carquefolienne. C’était un des rares commerces de la ville où les chalands pouvaient s’arrêter pour regarder la vitrine. L’offre commerciale de proximité doit être diversifiée. Les commerces qui invitent à la flânerie disparaissent de notre cœur de ville. Ils sont pourtant nécessaires à l’attractivité de Carquefou mais aussi aux besoins des habitants.

La raison de cette absence criante d’ambition est toute simple : le manque de moyens. Car le gouvernement lance ce qu’il considère comme une grande réforme, mais sans lui attribuer le financement nécessaire. Pire : il laisse aux communes le soin de régler la note… après avoir crié au scandale durant des années sur le désengagement de l’État. Si le sujet n’était pas sérieux, on pourrait en rire ! Les collectivités locales vont devoir prendre en charge la rémunération des agents encadrant les enfants pendant les heures dégagées. Et que feront les enfants pendant ces heures ? Du sport ? Leurs leçons ? Avec un taux d’encadrement volontairement diminué pour faire face aux besoins, cela semble mission impossible. Préparer l’avenir de nos enfants mérite une autre ambition qui passera par une réforme en profondeur de tout le système scolaire et de l’organisation du travail en France. Pas demain la veille, surtout en période de crise… En attendant cette hypothétique révolution, la majorité municipale va tout mettre en œuvre, en concertation avec les acteurs concernés, pour utiliser l’année pleine qui nous sépare de la rentrée 2014 pour faire les choix les meilleurs, afin de préparer au mieux le passage à 4,5 jours d’école par semaine. Les élus de la Majorité

encore plus loin que les normes minimales BBC (Bâtiments Basse Consommation) qui se satisfont de quelques critères seulement ! La Solidarité, à Carquefou comme ailleurs, ne doit pas être un ”pansement” ce doit être une manière de mieux partager, avec, par exemple une grille du taux d’effort adaptée. Ainsi pas besoin de recourir au CCAS pour obtenir des tarifs spéciaux, des aides pour la cantine scolaire ou l’accueil périscolaire... avec le sentiment de demander l’aumône. Dans le contexte de crise que nous connaissons aujourd’hui, on ne peut se contenter de faire “comme tout le monde”. Prendre en compte la réalité sociale impose de s’interroger et d’être force de propositions. Comment notre ville peut-elle prendre sa place dans une politique d’insertion départementale, être à l’initiative d’actions constructives et pertinentes pour les foyers dont le revenu n’est constitué que du RSA ? Si nous voulons que l’expression “bien vivre à Carquefou” soit une réalité pour tous, faisons en sorte que le mot solidarité s’adresse vraiment à tous les Carquefoliens. Soyons plus solidaires ! Les élus de gauche, Gilles Cavé, Véronique Hervé-Gagneul, Cédric Talbourdet, Claude Frotté, Marie-Christine Bierling

L’aménagement de la place Saint-Pierre, l’accessibilité des trottoirs, les nombreux parkings gratuits, offrent des conditions propices au développement commercial. Notre ville a le potentiel pour attirer des commerces variés : vêtements, joaillerie, parfumerie, alimentaire, etc… Pour que Carquefou conserve son identité, elle ne doit pas se transformer en cité-dortoir. Et les commerces qui permettent le déambulement y contribuent. Les élus “Plus encore pour Carquefou” Jean-Jacques Tréhin, Hervé Salmon


Infos Pratiques Droit de réponse

JANVIER Naissances • Arthur DUPONT • Inès MARNE • Léonie SCHAFFLÉ • Lucie LE GOC • Camille BLAISE • Estelle COLLARD • Aïdan BRUNELLIÈRE • Enzo DESHAYES • François-Xavier GALLAND • Gala DE PABLOS • Ninon DUREAU • Olivia DELANOUE

FÉVRIER Naissances • Youenn COHAN • Augustin MOURAUD • Lola HOUIS • Mathéo PICOULEAU • Léo PIGRÉ ALVAREZ • Vivian GIANNAKIS • Clara SANS SOCASAU • Margot JUBEAU • Loeïz RICORDAIRE-DURET • Maëlys CHAUSSEPIED • Ilwan PAITIER • Éden VIAUD • Rose GARNIER • Eline JOLLIVET

Mariage

• Arthur PONNET

• Jimmy FONTAINE & Prisca FOLIO

Décès • Marguerite GAUBERT Épouse CHABIRAN • Joël DUBOIS • Paule GOHAUD Veuve DESMÉ • André DOUCET • Fabrice LETILLY • Geneviève MAZURE Veuve RIVET • Louise BOUCHET Veuve MARMIN • Jean-Bernard LABYT • Pierre GOUGEON

Décès • Odette RIO Veuve DUPAS • Anne PRIVÉ • Gérard LE CLOËREC • Germaine TOURNEUX Veuve DUDOUET • Maryvonne MARTIN Épouse LÉZIN • Simone CHARRIER Épouse APPIETTO • Armande SAUZON Veuve DELARBRE • Georges CHAUVIN • Maurice MICHAU • Denise AUDON Veuve HIHN

BIENVENUE Amelior Menuiseries Isolation Didier Bouron : Artisan menuisier poseur PVC - Alu - Bois et Mixte Terrasse bois composite - Volets roulants Devis gratuits 06 08 17 63 01 ami.poseur@free.fr

Ostéopathe Emilie Gey Cabinet médical, 24 rue André Maurois 06 64 22 37 17 ou gey.osteo@gmail.com Consultations sur RDV du lundi au vendredi et samedi matin

Infologic Éditeur et intégrateur de progiciels de gestion intégrés ZAC La Fleuriaye 4 rue Augustin Fresnel 02 40 92 91 00 commerciaux@infologic.fr www.infologic-copilote.fr

Orthophoniste Karine Hentz Cabinet médical 24 rue André Maurois 02 40 52 72 56

Pédicure-Podologue Marie-Laure Richard Installation à partir du 13 mai au cabinet médical, 24 rue André Maurois 02 40 50 93 95

Nous, F.C.P.E., avons souhaité réagir à l’article paru dans “Carquefou Mag’” de janvier/ février 2013 intitulé “Collège, une occasion manquée”. Des élus d’une commune viennent critiquer une Fédération Nationale de Parents d’Élèves qui a pour objet d’agir pour améliorer les conditions de scolarisation des enfants et ce, depuis des années. L’implantation du nouveau collège à quelques centaines de mètres au-delà ou en-deçà du panneau “Carquefou” n’est pas à nos yeux un enjeu majeur, celui de mettre fin au sureffectif du collège existant et d’accueillir dans de meilleures conditions le plus grand nombre d’enfants concernés, là où la densification de l’habitat sera la plus grande en est un. La préférence de la F.C.P.E. pour le site retenu est la synthèse d’une étude sérieuse de la F.C.P.E. de Carquefou associée à de nombreuses sections F.C.P.E. du secteur de Nantes Nord-Est concernées. De plus, lors des réunions au Conseil Général avec les associations de parents d’élèves il n’a jamais été évoqué une limitation à 150 places pour nos enfants de Carquefou. Votre argumentation d’une possible “répartition sur les communes avoisinantes“ ne fait qu’inquiéter les parents. Les enfants de Carquefou iront tous sur Gérard Philipe et St-Josephde-Porterie. La carte scolaire sera plutôt modifiée sur Nantes. Nous retiendrons que ce nouveau collège va se construire à l’endroit le plus optimal pour les enfants qui y seront scolarisés. Il va enfin supprimer le sureffectif du collège Gérard Philipe sur lequel la F.C.P.E. a longuement insisté auprès du Conseil Général et a été écoutée. Les “conditions de travail et d’apprentissage“ vont changer ! C’est le Conseil Général qui a choisi le lieu du site, après concertation. L’étude menée par la F.C.P.E. devait être sérieuse puisque c’est en son sens qu’il s’est prononcé.

35 Carquefou Mag’ N° 98

>> ÉTAT-CIVIL >>



Carquefou Magazine n°98 (Mai-Juin 2013)