Issuu on Google+

Mai-Juin 2012 Magazine Municipal Bimestriel N° 93

Projet Urbain 2015 et stratégie de cœur de ville


14 A CTUVILLE 19 Q UARTIERS  10 DOSSIER

PROJET URBAIN 2015 ET STRATÉGIE DE CŒUR DE VILLE

 A CARQUEFOU 18 VIVRE Famille & Éducation Solidarité Développement Durable Culture Sports

41 LA VILLE EN ACTION 42 PAROLE AUX ÉLUS 43 INFO SERVICES DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Claude Guillet RÉDACTEUR EN CHEF : Pierre de Rivoire RÉDACTION ET PHOTOS : Service Communication Patricia Le Sage et Florence Le Nevé-Brunatti Crédit photos : Communication - Fotolia - Phovoir CONCEPTION MAQUETTE & EXÉCUTION : Optima & Co IMPRESSION : JOUVE Tirage : 7 800 exemplaires sur papier blanchi sans chlore avec encres végétales


L’agenda 21 relie Rio à Carquefou Il y a quarante ans, se tenait la première Conférence internationale sur l’environnement à Stockholm. En 1992, la ville de Rio accueillait une Conférence internationale sur l’environnement et le développement avec, au final, des résultats encourageants en matière de lutte contre la pauvreté et la dégradation de l’environnement. Lors de ce Sommet, la France s’engageait à mettre en œuvre l’Agenda 21 de Rio, programme d’actions pour le 21e siècle orienté vers le développement durable. La Déclaration de Rio mettait en avant, dans son article 28, le rôle essen-

Preuve de la qualité du travail mené, le Ministère

tiel des territoires et des collectivités locales. C’est

de l’Écologie, du Développement Durable, des

ainsi qu’à chaque niveau de collectivité, revient la

Transports et du Logement a distingué l’Agen-

mettre en œuvre un programme d’actions répondant aux principes de l’Agenda 21. Notre conviction est que la la culture du développement durable ne vaut que si elle s’ancre dans le quotidien

“La culture du développement durable ne vaut que si elle s’ancre dans le quotidien de chacun…“

l’issue de la sixième session

3

de reconnaissance des “projets

Carquefou Mag’ N° 93

da  21 de notre commune à

responsabilité d’élaborer et de

territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux”. C’est une belle récompense pour tous ceux qui se sont investis et qui continuent à le faire.

de chacun et trouve des réponses concrètes au niveau local.

Nous allons donc poursuivre notre engagement à

Ainsi, la Ville de Carquefou s’est engagée

développer un nouveau modèle de développement

très tôt dans cette démarche avec le

local, élaboré dans une démarche de partenariat et

vote par le Conseil Municipal d’une

de concertation. Vous en verrez d’ailleurs une illus-

première version de son Agenda  21 le

tration concrète dans le dossier du Mag avec la mise

7 mars 2007. Elle contenait alors

en œuvre du Projet Urbain et du développement du

10 actions priorisées par les habitants.

centre-ville.

En 2009, il nous a semblé nécessaire de rédiger une 2e version de l’Agenda 21, encore plus ambitieuse que le premier programme, afin de clarifier les actions menées, d’en définir des objectifs, des indicateurs de suivi et d’impliquer un nombre croissant de partenaires, tous désireux d’agir pour la ville et pour la planète.

Au mois de juin, se tiendra la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (CNUDD), mieux connue sous le nom de Rio + 20. Formons ensemble le vœu que les participants démontrent leur capacité collective à gérer les problèmes planétaires au mieux de l’intérêt général. Claude Guillet Maire de Carquefou


Actuville

Gambettes en fête 3e édition dimanche 13 mai Pour la troisième année consécutive, la Ville de Carquefou offre l’occasion de se dégourdir les jambes en famille dans le parc de Maubreuil : un dimanche convivial et sportif avec les Gambettes en fête ! • Des animations ouvertes à tous entre 11 h et 17 h :

qui nous rappellera les gestes éco-responsables d’usage.

- Les Carqu’Olympiades avec le Conseil Municipal Enfants : courses à l’œuf, courses en sac, tir à la corde… pour se dérouiller les gambettes dans la bonne humeur.

- Mise à disposition d’un vélo électrique pour vous permettre d’en découvrir les avantages.

- Petits et grands pourront partir avec le groupe Nature de l’ALAC à la découverte d’un sentier botanique, réalisé avec le concours du Conseil Municipal Enfants, à l’intérieur du parc. - Découverte du BMX. - Piste de sécurité routière mise en place par la Police Municipale, qui permettra

R

Carquefou Mag’ N° 93

Afin de profiter pleinement de cette journée familiale, chacun est invité à venir piqueniquer sur place (sous grandes tentes en cas d’intempéries). Le Comité des Fêtes tiendra sur place un stand de restauration et un bar. Venez nombreux...

Les Carqu’Olympiades organisées par le Conseil Municipal Enfants.

Rendez-vous est donné aux amateurs de randonnées pédestres ou cyclotouristes et aux familles qui pourront participer à des animations sportives variées. L’occasion de passer une journée en plein air, avec au programme :

4

A 12 h, la Ville offrira un apéritif convivial à toutes les personnes présentes.

• La Vélocipède, organisée par le Groupe Cyclotourisme et Groupe Nature de l’ALAC. Départ et arrivée au Château de Maubreuil. Les départs seront échelonnés entre 8 h et 10 h. Trois circuits pédestres fléchés, ouverts à tous, de 6,5, 12,5 et 15,5 km environ permettront de découvrir le Haut Pays de Carquefou et quatre parcours cyclistes, également fléchés, de 25, 45, 60

et 100 km sillonneront les routes et communes des alentours. Aux marcheurs comme aux cyclistes, un point de ravitaillement sera proposé. Des feuilles de route détaillées avec cartes et itinéraires seront remises au départ à chaque participant. Cette année, la section Marche nordique du CAC (Carquefou Athlétique Club) et l’USJA Temps Libre participeront à la randonnée pédestre. • Grand Prix cycliste de Carquefou organisé par le Comité des Fêtes : départ à 15 h et arrivée à 17 h sur le site de Maubreuil, sur un parcours total de 90 km (soit 11 boucles de 8,1 km).

Départ du Grand Prix Cycliste.

par une approche ludique, de sensibiliser les plus jeunes aux dangers de la voie publique. - Animations par l’association Place au Vélo : stand de contrôle technique gratuit avec des conseils pour régler vos freins, votre éclairage… - Animations sur le tri sélectif avec l’association Aremacs

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Accueil de 8 h à 17 h. Animations de 11 h à 17 h. Bar sur le site toute la journée et possibilité de restauration avec le Comité des Fêtes.


Les Voiles de L’Erdre 2012 Samedi 16 et dimanche 17 juin Pour la deuxième année consécutive, l’Erdre va accueillir un événement nautique majeur grâce au regroupement des quatre clubs de voile riverains de l’Erdre. De nombreuses animations seront également proposées au public.

Les quatre clubs locaux, L’Ancre à La Chapelle-surErdre, l’ASPTT Voile de Sucésur-Erdre, le CVAN de Nantes et le SNO de Carquefou, voguent de concert afin d’organiser la deuxième édition des Voiles de l’Erdre. Les meilleurs régatiers de ces clubs se donnent rendez-vous pour un week-end de compétition à la voile. Le but est de faire apprécier ce sport au plus grand nombre, tout en mêlant haut niveau et découverte.

“Le Rendez-Vous des Champions” organisé par le SNO à Port Breton Le Rendez-vous des Champions est une course en équi-

Des animations au SNO sur le site de Port Breton Cet événement festif donnera lieu le dimanche à de nombreuses animations gratuites et ouvertes à tous. Au programme : • Balades sur la Goélette “Le Seil” avec la Direction des Sports et Loisirs sportifs de la Ville. • Découverte et balades en Canoë-kayak encadrées par le club de l’Amicale Laïque. • Randonnée sur les rives de l’Erdre avec le groupe Nature de l’ALAC : traversée en bateau pour rejoindre le Parc de la Gandonnière.

• Concert de musique offert par la Ville de Carquefou. • Stand du Musée de l’Erdre. • Animations des Artisans et commerçants de Carquefou et des clubs partenaires. • Démonstration par le club de l’USJA Taekwondo. 5

• Initiations au tir à l’arc. • Grand barbecue sur la pelouse au bord de l’eau.

Jeu concours et animations proposés par l’association des commerçants de Carquefou, en partenariat avec la Banque Populaire Atlantique Un grand jeu sera organisé dans les commerces et chez les artisans de Carquefou du 19 mai au 2 juin : à gagner 10 navigations sur les bateaux avec cocktail et restauration pour le 17 juin.

Le samedi 9 juin sera également l’occasion d’animer le centre-ville avec “Carquefou met les Voiles”, un nouveau souffle du commerce carquefolien qui vous proposera une animation “Le couloir des Vents pour petits et grands,“ une présentation de jeunes champions de Voile du SNO et … la proclamation des résultats du jeu concours. A quelques mois des Jeux Olympiques, l’occasion vous est donnée de découvrir la voile sportive sous toutes ses facettes !

Vendredi 11 mai à 13 h 45, le nouveau bureau de Poste de Carquefou va ouvrir ses portes, au 8 rue du Marquis de Dion. Les clients seront accueillis dans un nouvel espace entièrement réaménagé. Horaires d’ouvertures : du lundi au vendredi de 8 h 45 à 12 h 15 et de 13 h 45 à 18 h et le samedi de 8 h 45 à 12 h 15. Exemple d’aménagement des nouveaux bureaux de Poste.

Carquefou Mag’ N° 93

L

Balades sur l’Erdre à bord du seil.

page sur J22 monotype de 6,50 m qui se déroule à PortBreton. La première manche aura lieu samedi 16 juin à partir de 14 h et dimanche 17 juin, départ de la deuxième manche à 10 h.


Actuville

si

un cap pour la métropole nantaise 2030…

29NS

O ACTI

devenir de l’agglomération nantaise. Pour imaginer ensemble les possibles et définir

DA 21

on

Lancé début 2010, “Ma Ville Demain” est un projet participatif destiné à préparer le

G • A EN

Les Carquefoliens se mobilisent pour “Ma Ville Demain“ 2 e Ve r

Le projet “Ma Ville Demain”, késako ?

Carquefou Mag’ N° 93

6

Initié par Nantes Métropole et mis en œuvre par l’Agence d’Urbanisme de la Région Nantaise (AURAN), ce projet a pour objectif de dégager, avec la population, une ambition partagée pour le développement du territoire. Pourquoi ? Parce que le contexte actuel nous démontre que les ressources naturelles s’épuisent, que les inégalités sociales perdurent, que nos richesses patrimoniales sont parfois mises à mal et que les systèmes économiques révèlent des faiblesses importantes. Lors de la première phase de ce projet, les 5 000 contributions confortent l’idée qu’il est indispensable d’anticiper l’évolution de notre monde et de trouver des solutions locales permettant à la métropole nantaise de maintenir sa dynamique, tout en améliorant le bien-être de chacun. Alors comment faire ? Débattre avec la population et trouver des idées pour y répondre : tel était l’objectif de la seconde phase du projet, pour laquelle Carquefou s’est mobilisée.

Plus de 90 participations enregistrées… …sur les 8 ateliers organisés entre décembre 2011 et février 2012. Enfants, habitantes et habitants (membres du GEC* ou

Atelier avec le Conseil Municipal Enfants qui réfléchit notamment à la place de l’enfant dans l’espace urbain.

non), représentants d’associations, seniors, agriculteurs et élus se sont exprimés sur plusieurs problématiques : • Quelles solidarités pour demain ? • Jusqu’où peut-on produire et consommer localement ? • Individualités et collectif : quel équilibre ? • Quelle participation du citoyen ? • Se former, travailler : s’épanouir demain ? • La conciliation des temps : une nécessité ? • Ville nature, dense ou intense ? • Ville active ou ville à vivre ? Résultats : des échanges sans tabou, riches et intenses.

L’ensemble des travaux est disponible sur le site Internet : www.carquefou. fr/agenda 21. *GEC : Groupe Éco-Citoyen constitué à l’occasion de la 2e version de l’Agenda 21, composé de Carquefoliens volontaires.

Et à Carquefou, que ressort-il ? › Être solidaire et s’exprimer, c’est essentiel ! Pour maintenir, voire développer les solidarités au niveau local, l’information, la formation et la proximité apparaissent incontournables. Des événements tels que la Fête des Voisins, ou encore des relais locaux à l’instar des

référents de quartiers, sont des moyens à déployer pour permettre de réels échanges entre citoyens (y compris élus). Sont imaginés par ailleurs des lieux à taille humaine, dispersés sur le territoire, et ouverts à tous pour s’informer et s’exprimer. Pour cela, Respect et Tolérance deviendraient les maîtres-mots. “Moins de murs dans les villes pour moins de murs dans les têtes” déclare un des participants. Enfin, forte de ces 120 associations, Carquefou doit aussi pouvoir favoriser et promouvoir le bénévolat, qui engendre une véritable dynamique locale.


L’évolution des rôles des membres d’une famille serait également un moyen de tendre vers un équilibre des temps de l’homme et de la femme. Néanmoins, entre optimisation du temps et nécessité de temps de pause pour “décompresser”, l’avis des participantes est plus mitigé.

Et après, si nous refaisions le monde ensemble ? L’AURAN, après avoir analysé les échanges organisés sur l’agglomération, proposera de synthétiser et de matérialiser des visions d’avenir pour le développement du territoire nantais d’ici à 2030.

› Favoriser l’implication du citoyen vis-à-vis des enjeux mondiaux et dans la vie locale La consom’action est en vogue mais pas accessible à tous. En réponse au premier frein (à savoir l’argent), les participants répondent qu’acheter du bio ou du local, c’est comme le covoiturage : “une fois dans la semaine, c’est mieux que pas du tout !” Toutefois, il reste évident que ces actes d’achats responsables dépendent des ressources de chacun. En outre, la qualité et la transparence des informations données au citoyen ne doivent pas être négligées : elles garantissent la confiance du citoyen en les institutions et l’implication pérenne de chacun d’entre nous sur le territoire. Et peut-être même qu’avec une véritable “courroie de transmission d’informations”, des référendums locaux pourraient s’organiser !

› L’échelon communal : maillon fort de l’agglomération nantaise L’agglomération nantaise serait différente sans les identités et spécificités des communes qui la composent. Carquefou serait également différente sans la proximité directe de celle-ci. Il ressort donc des débats que le territoire carquefolien doit pouvoir valoriser son patrimoine (économique, historique, naturel) et son cadre de vie tout en contribuant au développement harmonieux de la métropole. Parallèlement, pour favoriser l’appartenance des Carquefoliens à ce bassin de vie métropolitain, il est

évoqué la possibilité d’élire les élus communautaires par suffrage universel, ou encore d’avoir une présidence tournante à la communauté urbaine. › Innover en matière de conciliation des temps La gestion du temps est aujourd’hui une problématique de bien-être : temps pour soi, temps de travail, temps pour s’informer… pour concilier tous ces besoins qui concourent à notre épanouissement, des adaptations d’horaires, ou de temps de travail en fonction des étapes de sa vie ou encore des modes de déplacement pourraient être envisagées.

L’AGENDA 21 DE CARQUEFOU LABELLISÉ La Ville de Carquefou a obtenu le label “Agenda 21 local de France“ décerné par le Ministère de l’Écologie et du Développement Durable. C’est une véritable reconnaissance du travail et des engagements de la commune et des acteurs locaux dans le développement durable. Plus d’infos sur www.carquefou.fr/agenda21.

Ces scénarios seront présentés lors d’une exposition sur Nantes, ouverte à tous les citoyens, au second semestre 2012. Les participants ont montré un intérêt certain pour cette démarche prospective, en s’appropriant les enjeux de demain et en imaginant des solutions pour notre territoire. Aussi, afin de poursuivre cette aventure, à l’heure où la Ville vient d’être labellisée “Agenda 21 local de France” et où elle contribue aux travaux innovants de la chaire “Développement humain durable et Territoires”, rendez-vous est pris dans quelques mois, pour ensemble réagir sur ces visions d’avenir partagées.

7 Carquefou Mag’ N° 93

Le groupe des femmes est très impliqué dans le projet.


DA 21

si

on

29NS

O ACTI

L’humain au cœur du développement durable

G • A EN

Actuville 2 e Ve r

En septembre dernier, le Conseil Municipal votait un partenariat avec l’École des Mines de Nantes pour la création d’une chaire développement humain durable et territoires. Un laboratoire collaboratif dirigé par Hélène Combe, sa titulaire à l’École des Mines. des territoires responsables et solidaires.

Concrètement, comment cela se traduit-il ?

Hélène Combe, titulaire de la Chaire Développement humain durable et territoires à l’École des Mines.

Quels sont les objectifs de la chaire ? C’est un espace d’échanges et de collaboration où, partant des problématiques actuelles et tenant compte des projections dans le temps, il s’agit d’inventer ensemble un nouveau monde. Dans ce contexte, la chaire vise à : - promouvoir le développement durable en tenant compte des questions humaines, - favoriser l’innovation, la collaboration et l’accompagnement des acteurs économiques au sens large, - conduire des recherches actions dans un esprit collaboratif et décloisonné,

Carquefou Mag’ N° 93

8

- mobiliser les générations futures. Dans un monde où beaucoup se joue à l’échelle mondiale mais où de nombreuses clés sont détenues par le local, la Chaire s’intéresse notamment aux nouveaux rapports à l’économie et à la consommation, et à la mobilisation

Cela peut prendre la forme de partenariats pour conduire des recherches-actions, partant du principe que chacun apprend de l’autre, et que le changement est possible. Il ne faut pas craindre la mondialisation si on l’aborde par les relations entre les territoires et non à travers la globalisation économique. Actuellement nous travaillons sur l’engagement sociétal des entreprises, l’éthique bancaire. Bientôt nous aborderons le changement de notre modèle énergétique ou encore comment nourrir les villes. Avec des étudiants de l’école, nous avons commencé une cartographie des relations établies dans le monde par les acteurs de Bretagne et des Pays de la Loire. L’idée est d’identifier ce qui existe et de montrer les liens possibles entre des acteurs d’ici qui travaillent, sans le savoir, avec un même pays dans le monde. Il s’agit de construire des solidarités pour aller dans le sens du déve-

loppement durable. Quelques exemples : l’agglomération Dunkerquoise, Barcelone et quelques autres collectivités se fédèrent pour venir en appui à Gaza sans attendre les décisions des États. Il y a aussi ce qui se construit entre le Yucatan au Mexique et les Pays de la Loire à partir de la Solidaire du Chocolat et qui devrait donner naissance à des projets de coopération décentralisée. Il y a encore l’exemple des monnaies territoriales

Une monnaie territoriale ? Il s’agit d’une monnaie complémentaire qui cible un public. En Suisse par exemple, le WIR (cercle de coopération économique), créé en 1934, aide les PME. Elle peut être aussi une façon d’échanger particulière, comme les monnaies “temps” des systèmes d’échanges locaux. Elle peut encore prendre la forme d’une compensation, à l’image des points fidélité… Sans remplacer la monnaie officielle, la monnaie territoriale vise ici à créer un circuit d’échanges spécifique sur un territoire donné. Des producteurs de biens et de ser-

PROCHAINE RENCONTRE PUBLIQUE : • Le 10 mai à Nantes : “Monnaies territoriales : outil de développement ? Peut-être, mais avec qui et comment ?” Informations complémentaires et inscriptions à : chaire-dhd-territoires@mines-nantes.fr

vices, des collectivités et des consommateurs définissent ainsi une charte pour une économie éthique. Frappée par les territoires eux-mêmes, elle favorise le développement durable et le retour à une gestion démocratique de la monnaie. Par ailleurs, elle est généralement fondante, c’està-dire que sa valeur diminue dans le temps si on ne l’utilise pas. Ainsi, elle vient en soutien à l’économie réelle, sans avoir d’intérêt pour les spéculateurs. Les monnaies territoriales ont fait leurs preuves de longue date à travers le monde, en Allemagne, au Brésil ou encore en Sardaigne. Et plus la situation économique est difficile, plus leur rôle est fort. La période est donc plus que jamais pertinente pour tenter l’expérience ici.

Et Carquefou dans tout ça ? Carquefou fait partie de la vingtaine de partenaires fondateurs au même titre qu’Angers Métropole ou les Conseils Régionaux de Bretagne et des Pays de la Loire, des entreprises ou des réseaux associatifs. S’y ajoute une trentaine de partenaires associés dont bon nombre de petites entreprises. Le tour de table peut encore s’étoffer, la Chaire était ouverte à tous. Et j’avoue que l’engagement de la Ville, impliquée depuis plusieurs années sur les questions du développement durable, est remarquable.


Les Quartiers

Repasse ton code ! Mardi 28 février, une vingtaine de Carquefoliens s’était inscrite au Mardi de la convivialité “Repasse

de fautes se situe entre 10 et 15 fautes. Mais finalement on n’est pas si mécontent, on a la moyenne tout de même !!! Chacun repart avec le sourire…et un Code de la route tout neuf pour potasser avant la revanche !

ton code !” Cette soirée était organisée par la Direction de la Communication de la Ville, en partenariat avec Beaujoire

En savoir +

Conduite et Super U. Les participants étaient

Un Mardi de la Convivialité studieux mais dans la bonne humeur !

très motivés et en de voir le résultat qu’ils réaliseraient. 40 questions, comme à l’examen du code Chacun à sa place, armé de son crayon et de sa fiche de réponse, on s’y croirait presque. Pas tout à fait quand même : cette soirée se voulait avant

tout pédagogique. Pas question d’enchaîner les questions sans avoir d’explications. Les deux moniteurs s’attachent à bien expliquer les situations présentées et à rappeler quelques règles… Pause après les 10 premières questions : certaines illusions tombent déjà… 3 fautes… Gloups… Plus beaucoup de droit à l’erreur ! Pour rappel,

il faut maximum 5 erreurs pour réussir l’examen. Deuxième série… encore 3 fautes… c’est déjà fichu… mais on n’est pas forcément d’accord avec les intitulés ! Certains rouspètent gentiment… mais les moniteurs n’en démordent pas, c’est écrit dans le livre de code !

Une page Facebook est dédiée aux Mardis de la Convivialité : vous pouvez vous y connecter pour revivre l’événement en photos ou vidéos. N’hésitez pas à partager vos images et/ou commentaires.

Troisième et quatrième séries… c’est la bérézina ! Pour la plupart, le nombre

A noter Date du prochain : Mardi de la Convivialité er • Vendredi 1 juin : Fête des Voisins (date nationale).

Dates de la prochaine : Rencontre de quartier iers • Mardi 22 mai : quart et ais uch la Fleuriaye, le So T. l’IU à secteur Nord Ouest Beau succès pour le Carrousel 1900 installé place Saint-Pierre pour la plus grande joie des enfants.

9 Carquefou Mag’ N° 93

même temps curieux


Dossier

Projet Urbain 2015 et stratégie de cœur de

Carquefou Mag’ N° 93

10


ACTION

s’est engagée sur le long terme, en

si

13

Avec le Projet Urbain 2015, la Ville

on

DA 21

G • A EN

ville 2 e Ve r

confortant le centre-ville par une

nouvelle génération d’équipements publics, une revitalisation commerciale et le lancement de 5 écoquartiers (ZAC de la Fleuriaye 2, ZAC du Verger, ZAC du Clos de la Bréchetière,

Le Projet Urbain est aujourd’hui dans la phase opérationnelle qui durera au moins 10 ans, 2015 n’étant qu’un point d’étape et non l’achèvement du projet. Car de nouveaux enjeux se présentent désormais à la ville : implantation d’un lycée, réflexion sur l’évolution des transports collectifs, prise en compte des nouveaux besoins, vieillissement de la population, adaptation de l’offre de logements… Aussi, il convient d’ores et déjà de réfléchir au développement urbain durable de Carquefou pour les 20 prochaines années, de manière coordonnée avec le futur projet de territoire métropolitain.

11 Carquefou Mag’ N° 93

ZAC du Moulin Boisseau et îlot STEF TFE).


Dossier

1) Point d’étape sur le Projet Urbain dans le tertiaire et un relais équestre occuperont également ce site dont la situation et la qualité environnementale imposent des objectifs rigoureux. - Écoquartier du Verger Ce quartier très paysager permettra la réalisation d’environ 160 logements en collectifs, intermédiaires, individuels groupés et en individuel (25% de logements sociaux et 25% de logements abordables). Un petit pôle de services sera réalisé à l’entrée du quartier. Les circulations douces seront fortement développées dans ce secteur. Le planning général de l’opération permet d’envisager un début de travaux début 2014.

Cinq Ecoquartiers, cinq ambitions pour la Ville.

Du durable à l’Écoquartier Depuis 2009, à travers le référentiel d’urbanisme durable et son intégration à l’Agenda 21, la Ville de Carquefou a démontré sa volonté d’appliquer les principes du développement durable à toutes les formes d’urbanisation et à chacune des étapes de celle-ci.

Carquefou Mag’ N° 93

12

Pour aller encore plus loin dans la démarche, la Ville a souhaité répondre à l’appel à projet Écoquartier lancé l’an dernier par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement. L’Écoquartier est une opération d’aménagement durable exemplaire qui contribue à améliorer la qualité de vie, tout en l’adaptant aux enjeux de demain : préserver les ressources et les paysages, et préparer les conditions de la création d’une offre de logements adaptée aux besoins.

Le projet doit s’inscrire dans une dynamique de développement durable et reposer sur un processus de concertation avec l’ensemble des acteurs du projet. L’Écoquartier Fleuriaye 2 sera la première opération innovante menée parmi celles que Carquefou souhaite en terme de durabilité. D’autres comme les ZAC du Verger et du Clos de la Bréchetière ou les friches logistiques du Moulin Boisseau sont à venir et s’inscriront elles aussi dans cette démarche de quartier durable et de création d’Écoquartiers. ➜ Cinq Écoquartiers, cinq ambitions pour la Ville - Écoquartier Fleuriaye 2 La ZAC de la Fleuriaye 2, qui sera située dans le prolongement de la Fleuriaye 1, autour du pôle culturel et environnemental des Renaudières et près du site classé de l’Erdre, a cette vocation d’être un v é r i t a b l e q u a r -

t i e r d u r a b l e . Aménagée par la Société d’Équipement de Loire-Atlantique (SELA), la Fleuriaye 2 s’étendra sur 37 hectares et accueillera 600 à 650 logements : des maisons individuelles, des logements collectifs dont des logements étudiants mais aussi des logements en accession libre et abordable. Des immeubles d’activités nouvelles et innovantes

- ZAC du Moulin Boisseau Cette ZAC communautaire sera créée prochainement par Nantes Métropole qui va lancer la concertation préalable à cette création. Comme souhaité par la Ville, une halle dédiée aux loisirs sera aménagée au cœur de ce quartier par la réhabilitation des anciens entrepôts de Système U Ouest. La programmation globale reste à définir mais


aspects de la vie quotidienne des habitants qui sont pris en compte. Plus que jamais, la mixité sociale et fonctionnelle est l’élément clé de cette nouvelle façon de concevoir l’aménagement territorial.

leuropevueduciel.com

Habiter dans un quartier serein, travailler dans un cadre créatif, se divertir, partager, échanger, s’aérer, s’évader : n’est-ce pas ce que chacun souhaite pouvoir faire dans une ville ?

A partir de mai 2012 il sera organisé la démolition de la quasi-totalité de l’ancien site logistique de Système U excepté la halle qui sera dédiée aux loisirs et quelques éléments patrimoniaux qui seront valorisés dans le quartier (quais, rails, etc). - Ilot Stef TFE, boulevard de l’Épinay Après consultation, c’est la société Nexity qui s’est vue confier la réalisation de ce programme qui comprend 150 logements collectifs (sociaux, abordables et accession) dont une dizaine de logements individuels. Face au Golf de l’Épinay, cette opération fera la part belle au paysage et à l’écologie. La conception des bâtiments permettra de favoriser l’utilisation du vélo avec un raccordement judicieux sur la piste cyclable bordant l’opération. Des jardins familiaux seront également aménagés en bor-

dure de l’autoroute. Le permis de construire sera déposé prochainement pour un début de travaux début 2013.

Dès le début, la municipalité a souhaité construire le Projet Urbain avec les Carquefoliens en faisant de l’habitant la pierre angulaire de ce projet stratégique. En s’appuyant sur les méthodes et outils de concertation déjà sollicités pour l’Agenda 21 local, la concertation s’est tenue tout au long de l’élaboration du projet et a connu un temps fort en novembre et décembre 2008. Plusieurs

- ZAC du Clos de la Bréchetière Concernant le lancement de cette ZAC, Nantes Métropole et la Ville se sont mis comme objectif de retenir un aménageur d’ici la fin de l’année 2012 qui aura comme mission de réaliser tout ou partie de cette opération selon la décision du Conseil Général pour l’implantation d’un 2e collège sur ce site.

13 Carquefou Mag’ N° 93

d’ores et déjà ce secteur accueillera principalement des logements collectifs et du tertiaire. Nantes Métropole et la Ville de Carquefou se sont accordées sur la réalisation d’un écoquartier innovant et ambitieux à l’échelle de l’agglomération. Idéalement située le long de la voie ferrée, la ZAC du Moulin Boisseau verra ses premières réalisations d’ici 2015, par tranche annuelle de 120 logements.

- Les objectifs à atteindre sont traduits dans un référentiel d’urbanisme durable. Pouvez-vous nous en parler ?

- Ce projet d’envergure touche l’ensemble des Carquefoliens. Comment les avez-vous associés à la démarche ?

Entretien avec… … André Cerclier, Adjoint à l’Aménagement durable, l’Environnement et l’Agriculture et Benoît Richard, Directeur général adjoint au Projet Urbain et aux Solidarités. - Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est une ville durable ? Une ville durable n’est pas un slogan à Carquefou. C’est l’expression concrète d’une volonté politique forte et concertée de “faire ensemble” la ville de demain, avec l’ensemble des acteurs du territoire et notamment les habitants. Cette nouvelle manière de construire la ville se veut juste, solidaire, belle, diversifiée, écologique et conviviale. Ce sont tous les

André Cerclier, Adjoint à l’Aménagement durable, l’Environnement et l’Agriculture et Benoît Richard, Directeur général adjoint au Projet Urbain et aux Solidarités.

Le contexte actuel nous rappelle que seul le développement durable peut permettre cette autre manière de vivre, et c’est pour cela que la diffusion d’un référentiel d’urbanisme durable est nécessaire auprès de ceux qui font la ville (aménageurs, promoteurs, particuliers), afin que Carquefou demeure une ville où il fasse bon vivre. Plus que jamais, le futur de Carquefou devra se distinguer par sa qualité environnementale, le plaisir de la vie quotidienne, la sérénité des espaces, le contact direct avec la nature, son charme, son audace, sa diversité d’activités culturelles et économiques.

outils ont été mis à disposition (brochure, articles de presse, film, exposition, site internet…). Plus de 430 personnes se sont déplacées voir l’exposition. Les registres ont recueilli 75 remarques et suggestions. Près de 400 personnes étaient présentes aux réunions publiques. Nous pouvons dire que les Carquefoliens ont répondu présents. D’ailleurs leurs avis et remarques ont été pris en compte, ce qui à ce jour facilite grandement la bonne marche du projet urbain. Nous allons poursuivre cette méthode de travail collaborative pour construire le futur de Carquefou.


Dossier

2) Pour un centre-ville fort et dynamique

Un cœur de ville où piétons, cyclistes et automobilistes peuvent cohabiter avec une liaison piétonnière entre les différents axes majeurs : de l’îlot Louis Armand vers la Médiathèque et l’Espace Mellay, puis vers l’îlot de la Poste et l’îlot Jules Verne.

Le centre-ville de Carquefou est un élément majeur dans cette politique d’ur-

Carquefou Mag’ N° 93

14

banisme durable. C’est un espace propice à l’établissement du lien social, porteur

d’une mémoire du passé carquefolien. Jouant un rôle majeur dans l’organisation de

la vie urbaine sur le plan de la diversité des activités, un centre-ville est à la confluence des différents axes de développement urbain. La stratégie de développement vise à réussir son adaptation aux modes de vie actuels tout en préservant le patrimoine c o m m u n a l . Au rang des enjeux majeurs, la municipalité mène une politique active pour que piétons, cyclistes et automobilistes puissent cohabiter dans l’hyper-centre et y trouver leur place. “Le centre-ville de Carquefou a connu depuis 10 ans de profondes transformations afin de rendre les espaces publics attrayants et permettre aux commerces de bénéficier d’un cadre de vie de qualité. Les critères de sécurité et de convivialité sont essentiels


“En parallèle, nous avons fait le choix d’investir en réalisant 3 équipements publics majeurs (espace polyvalent, espace des solidarités et maison des seniors, et reconstruction de l’école Louis Armand). En choisissant le centre-ville, c’est un acte fort pour conforter la place du centre-ville comme pôle majeur du territoire.”

Développer la vie commerciale de proximité La structure commerciale de la ville est marquée par une place importante donnée au commerce de proximité. Ainsi

cinq pôles commerciaux sont répartis sur la commune : en centre-ville (86 commerces), à La Madeleine (6 commerces), à La Jalousie (12 commerces), au Souchais et à La Fleuriaye (Super U et une galerie de 7 commerces) et à Vieilleville (3 commerces). Cette offre commerciale est très diversifiée : elle comprend des commerces alimentaires, des commerces de santé, beauté, équipements de la personne, de la maison, des services tertiaires… Même si la compétence économique est du ressort de Nantes Métropole depuis 2001, la municipalité a choisi de maintenir un lien direct avec les commerçants, en créant une délégation à la Proximité, Quartiers et Vie commerciale animée par Stéphanie Castelin. “Nous sommes à l’écoute des commerçants afin de connaître leurs besoins et leurs souhaits. Nous souhaitons les soutenir, notamment dans le cadre des animations qu’ils organisent pour dynamiser la commune. De notre côté, nous organisons également des événements festifs, par la

 

<< ZOOM

Les parkings “Circuit cœur de ville”

Afin de faciliter l’accès aux commerces et aux services en centre-ville, la commune de Carquefou, en collaboration avec les services de Nantes Métropole, a mis en place un plan de jalonnement des parkings situés à proximité du centreville. Ce plan permet aux usagers de se déplacer facilement d’un espace de stationnement à un autre.

mise en place de la patinoire ou d’un manège pendant les vacances, ou avec le Marché de Noël ; le but étant d’attirer de nouveaux clients.”

Stéphanie Castelin, Conseiller délégué à la Proximité, Quartiers et Vie commerciale.

Depuis 2008, près de 15 cellules commerciales se sont implantées sur le centre C a r q u e f o u . De nouvelles ouvertures de commerces se font jour dans le cadre du Projet Urbain 2015, avec notamment l’îlot de la Poste. “Même si nous ne sommes pas acteurs des implantations qui peuvent se réaliser, nous faisons tout pour avoir de nouveaux commerçants. Le Conseil municipal a voté en avril 2010 l’instauration d’un périmètre de sauvegarde du commerce et de l’artisanat de proximité autour de la Place St-Pierre. Nous souhaitons favoriser l’implantation des commerces en rez-de-chaussée des nouveaux immeubles du centreville.“ En accord avec les propriétaires, une étude de faisabilité est menée actuellement sur l’îlot situé entre la Place St-Pierre et la rue des Halles. La situation particulière de cet îlot, dans le cœur historique du bourg, à proximité immédiate de l’église et de la mairie donne à ce site un caractère particulièrement sensible dont l’aménagement touchera durablement la vie du bourg. Cet îlot permettra également de pouvoir restaurer du patrimoine emblématique de la commune. De nouvelles places de stationnement seront proposées avec l’extension du parking des Dames.

15 Carquefou Mag’ N° 93

bien sûr mais également la vie économique et la nécessaire préservation des commerces“ déclare Claude Guillet. “La piétonisation de la place Saint-Pierre et le nouveau plan de circulation vont dans le sens d’une cohérence et d’une homogénéité. Le site, habillé d’un nouveau mobilier urbain, se prête également à l’organisation de manifestations diverses, à destination des enfants notamment. Cet espace a vocation à être convivial et attractif !”


Dossier Interview de Jean-Philippe Rousseau, nouveau Président de l’UCAC (Union des Commerçants et Artisans de Carquefou) Fin février, l’Assemblée Générale de l’Union des Commerçants et Artisans de Carquefou (UCAC) a élu son nouveau Président, JeanPhilippe Rousseau, responsable de l’Atelier Bazar. A cette occasion, l’association a réuni de nouveaux adhérents. “Nous sommes maintenant près de 50 membres. C’est très motivant car cela

donne une nouvelle impulsion à l’UCAC. Le fait d’être plus nombreux crée une véritable énergie. C’est le bon moment car le centre de Carquefou change et voit l’installation de nouveaux commerçants. La densification du centre-ville est propice au commerce, notamment au commerce

de bouche et cette dynamique doit profiter à tous. Rendez-vous dans les prochaines semaines avec des initiatives d’animation et de communication pour rendre plus visible et attractive toute l’offre commerciale. Au-delà du centre-ville, nous avons la volonté d’accueillir et de fédérer tous les pôles

existants avec leurs spécificités. La coordination ne sera pas toujours simple mais le commerce à Carquefou, c’est aussi la Désirade, la Jalousie, la Belle Étoile, la Mainguais, la Fleuriaye… une offre riche et complète qui doit agir et s’exprimer ensemble pour accompagner le développement de Carquefou.”

3) Pour un développement équilibré de la ville

Catherine Coupaye, Conseiller délégué à l’Urbanisme, en présence de Thérèse Lebot, instructeur, à l’accueil de la Direction de l’Aménagement et du Cadre de Vie, réaménagé pour un meilleur service au public.

Carquefou Mag’ N° 93

16

Le service Urbanisme de Carquefou

l’espace de la commune, en les conciliant avec les grands enjeux économiques et sociaux locaux.

Le service Urbanisme, intégré à la Direction de l’Aménagement Durable et du Cadre de Vie (DADCV), est chargé de l’ensemble des actions qui organisent et aménagent

Le service Urbanisme instruit toutes les autorisations du droit des sols et toutes les demandes relatives à l’aménagement de son territoire. “L’objectif

est d’assurer un développement cohérent du territoire en assurant un équilibre entre l’existant et les projets à venir” explique Catherine Coupaye, Conseiller délégué à l’Urbanisme. “Tout l’enjeu consiste à satisfaire les différents besoins de

ceux qui vivent, travaillent, se déplacent ou fréquentent Carquefou.“ Le service est composé de 5 agents : 2 agents à l’accueil de la DADCV (accueil physique et téléphonique) et 2 agents instructeurs placés sous la responsabilité d’un chef de service, Guillaume Magnabal. Ils ont pour missions d’instruire les permis de construire et les différentes déclarations nécessaires à chaque projet. Puis viennent s’ajouter la délivrance des certificats d’urbanisme, de numérotage, de localisation, de conformité ou de non-opposition et les courriers divers. Ce service apporte aussi toutes informations concernant le cadastre (également consultable en ligne : www.cadastre.gouv.fr). “N’hésitez pas à rencontrer les deux instructeurs car ils peuvent vous aider à monter votre projet de construction et ainsi éviter de futurs problèmes.“ Pour les rencontrer, il suffit de prendre rendezvous auprès de l’accueil du service Urbanisme (situé au 1er étage de l’Hôtel de Ville)


ou en appelant directement le 02 28 22 22 50.

- la réforme de la surface de plancher :

Le site internet de la Ville apporte des informations très utiles sur le Plan Local d’Urbanisme, le service Urbanisme… : www. carquefou.fr/construction.

La “surface de plancher” devient la surface de référence en urbanisme. Elle s’entend comme l’ensemble des surfaces de plancher des constructions closes et couvertes, comprises sous une hauteur de plafond supérieure à 1,80 mètre.

Le service Urbanisme situé au 1er étage de l’Hôtel de Ville vous accueille du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h (fermé le mardi après-midi) dans ses locaux entièrement rénovés.

Guillaume Magnabal, responsable du service Urbanisme Guillaume Magnabal est arrivé à Carquefou en mars dernier. En poste depuis 2005 à la Direction de l’Urbanisme de la Ville d’Issy-les-Moulineaux, il y a occupé le poste d’instructeur avant de devenir responsable du droit des sols. “La mission que j’occupe à la Ville de Carquefou présente plusieurs volets, dont les principaux consistent à gérer les permis de construire et autres autorisations de travaux, assurer le suivi des projets d’urbanisme. Ce poste est intéressant car les résultats sont très visibles. La population a donc une perception très concrète de notre travail.“

Guillaume Magnabal, responsable du service Urbanisme

Réforme de l’urbanisme Destinée à faciliter et à favoriser la construction de logements, la réforme de l’urbanisme est entrée en vigueur le 1er mars 2012. Elle comprend différentes mesures de simplification et d’adaptation du Code de l’Urbanisme. “Cette réforme a pour finalités de rendre l’urbanisme plus simple pour les particuliers, les collectivités et les professionnels, d’accélérer le traitement des dossiers, tout en répondant aux enjeux du Grenelle de l’Environnement” déclare Catherine Coupaye. Les nouvelles mesures concernent notamment :

l’acte de construire : davantage de projets seront dispensés de formalités et les dossiers de déclarations préalables pour des travaux non visibles depuis l’espace public seront allégés. Le régime des divisions foncières en lotissement et ne nécessitant pas de travaux, est clarifié et simplifié. Il permet d’accélérer le montage des projets immobiliers : - possibilité nouvelle de découpage des lots, - délivrance des permis de construire plus rapide. Enfin, les projets immobiliers complexes concernant les établissements recevant du public sont plus aisés à réaliser.

Contrairement à la SHON (Surface Hors Œuvre Nette), la surface de plancher ne prend pas en compte les murs extérieurs et contribue ainsi à l’objectif d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments. En effet, la prise en compte des murs extérieurs pouvait inciter les demandeurs à opter pour des murs peu épais pour optimiser les droits à construire au détriment de l’isolation. De plus, la non prise en compte des murs extérieurs dans le calcul de la “surface de plancher“ permettra, en règle générale, d’augmenter la constructibilité, et contribuera ainsi à favoriser la production de logements.

17

Cette réforme permet de faire évoluer le Plan Local d’Urbanisme et le Schéma de COhérence Territoriale, tout en respectant les politiques de protection de l’environnement.

- la réforme de la fiscalité de l’aménagement : Elle simplifie et clarifie une fiscalité devenue incompatible avec les enjeux de l’aménagement durable et repose sur un nouveau dispositif fiscal composé notamment de la taxe d’aménagement se substituant à la taxe locale d’équipement (TLE) et à ses nombreuses taxes annexes. - l’amélioration du régime des autorisations d’urbanisme : Ces nouvelles mesures visent essentiellement à faciliter

leuropevueduciel.com

Le service Urbanisme a géré 945 dossiers en 2011 dont près de : - 250 permis de construire, - 200 déclarations préalables (pour un projet de véranda, d’abri de jardin, de changement de velux…).

Carquefou Mag’ N° 93

En quelques chiffres


Vivre à Carquefou DA 21

si

25

on

ACTION

Les actualités du Conseil Municipal Enfants

G • A EN

Famille & Éducation

2 e Ve r

pêche à la ligne… Et une structure gonflable dans le jardin de la piscine, mise en place par le CME.

Bien conscients de la chance qu’ils ont de pouvoir participer à la vie de leur commune, les Conseillers Enfants veulent faire découvrir à tous les Droits de l’Enfant. C’est en chanson qu’ils s’attaquent à ce projet. Tout au long de l’année, ils vont travailler avec le groupe nantais Nyna Vales à la réalisation d’une CD de chansons écrites et chantées par eux. Affaire à suivre…

Le Conseil Municipal Enfants réuni en séance plénière.

Le 29 novembre dernier, le Conseil Municipal Enfants renouvelait complètement son équipe. Les 21 nouveaux jeunes élus ont pris le temps de réfléchir à leur mandat avant de se mettre au travail… Un début de mandat tout en douceur

Carquefou Mag’ N° 93

18

Afin de bien prendre la mesure de leur rôle et de leurs fonctions, les jeunes élus ont pris le temps… Le temps de se connaître car ils viennent de tous les établissements scolaires de la ville. Le temps de réfléchir à leur mandat : ils ont tous été élus sur la base de projets individuels qu’ils ont regroupés dans des projets plus larges. Ils se sont séparés en deux groupes de travail avec, chacun, une feuille de route pour

l’année à venir. Une feuille de route qui comporte des projets ludiques, sportifs, culturels… Vous les découvrirez au fil des mois…

Un travail déjà productif Lors de la séance plénière du 13 mars dernier, les jeunes conseillers ont pu voter leurs cinq premiers projets. Ils s’associent à l’organisation de “Gambettes en Fête”, dimanche 13 mai aprèsmidi, en proposant des jeux sportifs pour tous : courses

à l’œuf, courses en sac, tir à la corde… Histoire de se dérouiller les gambettes… Le tout dans la bonne humeur et sans enjeu autre que de celui de s’amuser. Toujours en mai, la Ludothèque sera ouverte samedi 26, pour l’édition 2012 de la fête du Jeu. Le Conseil Municipal Enfants vous propose de le rejoindre pour des parties animées de jeux comme Time’s up, Jungle Speed… Ensuite, c’est à la piscine que les jeunes conseillers vous don-nent rendez-vous pour “Plongez dans l’été”. Cette soirée annuelle d’animations aquatiques gratuites se déroulera le vendredi 29 juin, en fin de journée. Au programme, des animations : par baptêmes de plongée, initiations au kayak,

Et pour finir, ils créent leur petit bulletin d’information, le CME’zine… Il sera très prochainement disponible en mairie ou téléchargeable sur le site de la Ville : www.carquefou.fr/cme. “Et s’il s’appelle CME’zine, c’est parce que les grands ont le Carquefou Mag’ et sur le mot “Magazine”, il nous restait le ‘zine…” nous expliquent les enfants.


Étude surveillée : succès confirmé Début 2011, la Municipalité a décidé, en concertation avec les fédérations de parents d’élèves, de mettre en place une étude surveillée pour les élèves du CE1 au CM2, inscrits à l’accueil périscolaire. 94 enfants bénéficient de ce service. Aide de la Ville aux classes transplantées La classe transplantée est l’équivalent d’une classe de découvertes. Elle consiste en un séjour scolaire durant lequel l’enseignant emmène ses élèves dans un lieu présentant un intérêt pédagogique et en lien avec le projet d’école.

L’étude surveillée est proposée aux enfants qui fréquentent déjà l’accueil périscolaire. Elle se déroule dans une salle indépendante, à proximité des salles d’accueil. Elle permet aux élèves de faire leurs devoirs et d’apprendre leurs leçons dans le calme et sous la responsabilité d’un surveillant. “Celui-ci est chargé de veiller aux bonnes conditions de travail des élèves” explique Véronique Dubettier-Grenier, Premier adjoint délégué à la Famille & Éducation. L’encadrant peut ponctuellement répondre aux besoins des élèves mais il n’accompagne pas l’enfant individuellement dans son travail de classe. “Il n’a pas pour fonction d’effectuer un suivi individualisé des devoirs. Il ne s’agit pas de se substituer à la responsabilité des parents” rappelle Véronique Dubettier-

Grenier. “Nous sommes au cœur de la notion d’éducation partagée entre l’école, les parents et la Ville. L’enfant est au centre de tout.“

a lieu les lundis, mardis et jeudis de 16 h 45 à 17 h 45 dans une salle de l’école et comprend un temps de goûter de 15 minutes.

D’ailleurs, la présence des enfants à l’étude surveillée est le fruit d’un échange entre l’enfant et ses parents car l’objectif doit être pleinement partagé.

L’enfant est inscrit pour l’année scolaire sur un ou plusieurs jours fixes de la semaine.

“Il faut souligner également” ajoute Claudine ChopelinRappenne, Conseiller délégué à l’Enfance “que les encadrants font partie du personnel éducatif et ont suivi une formation spécifique afin d’assurer leur mission.”

Modalités d’organisation Pour rappel, l’accueil périscolaire est ouvert aux familles dont les deux parents travaillent et aux familles monoparentales. L’étude surveillée

Les familles ont la possibilité d’annuler l’inscription avant chaque début de trimestre scolaire. Les enfants sont conduits après 17 h 45 au service d’accueil périscolaire où ils peuvent, soit être récupérés par leurs parents, soit rester au service d’accueil. ”L’heure d’étude est facturée au tarif de l’accueil périscolaire, il n’y a donc pas de surcoût pour les familles” souligne Claudine ChopelinRappenne.

Consciente des bénéfices pédagogiques et humains qu’un tel séjour apporte aux enfants, la Ville apporte sa contri bution sous la forme d’une subvention ou en prenant en charge les transports. Ainsi pour l’année 2011/ 2012, 7 classes élémentaires ont reçu une subvention totale de 9 130  E et 5 classes maternelles ont vu leurs transports financés par la commune. Une aide conséquente qui permet aux enfants de revenir avec des souvenirs plein la tête, et des acquis supplémentaires, tant au niveau des savoirs que du savoir-être.

19 Carquefou Mag’ N° 93

L‘

Étude surveillée à l’école Pierre Stalder, sous le regard attentif de Véronique Dubettier-Grenier, Premier Adjoint délégué à la Famille & Éducation et Claudine Chopelin-Rappenne, Conseiller délégué à l’enfance.

Il s’agit de faire classe, ailleurs, autrement, pour créer ou relancer une motivation, nourrir l’imaginaire, apporter des savoirs, souder la classe…


Vivre à Carquefou Famille & Éducation G • A EN

Trois nouveaux séjours été pour les 14/17 ans

DA 21

on

si

24

ACTION

2 e Ve r

…soit trois bonnes occasions de s’évader avec le service Jeunesse et se faire de supers souvenirs de vacances ! Festival d’Avignon du 6 au 13 juillet Cet été le service jeunesse innove et propose aux jeunes Carquefoliens de partir au festival d’Avignon ! Du 6 au 13 juillet, les jeunes pourront découvrir l’ambiance d’un festival national. Au programme du séjour : des spectacles (théâtre, musique, danse...), visites (rencontre avec des acteurs du festival) mais aussi des moments de détente (canoë, baignade...) et de découverte de la région sous le soleil ! 14 jeunes, 1 directrice, 1 animatrice, voyage en minibus.

Saint-Pé-de-Bigorre du 6 au 16 août 2012 Un camp d’ados au cœur des Pyrénées, à dominante sportive mais adapté au plus grand nombre. Les jeunes y partagent de multiples activités dans une ambiance dynamique et sympathique. 14 jeunes, 1 directeur, 1 animateur, voyage en minibus.

Raid’Erdre du lundi 27 au vendredi 31 août Cette année le Raid’Erdre fête ses 18 ans ! Cet événement est un moment fort pour les jeunes durant l’été : un raid sportif durant cinq jours. A mi-chemin entre compétition et aventure, c’est un temps privilégié pour aller à la rencontre d’autres jeunes. C’est également l’occasion de découvrir de nouvelles disciplines sportives.

INFOS PRATIQUES

Carquefou Mag’ N° 93

20

a l’occasion de présenter u le samedi 5 mai et ser lie ra au on ati la piscine) à partir rm nfo Club de jeunes (derrière Une après-midi d’i au a ler rou dé se Elle une place. les séjours et de réserver de 14 h. h pour les personnes 12 mai de 13 h 30 à 15 i ed sam le u lie t ron Les inscriptions au es n’ayant pas réservé. à 18 h pour les personn ayant réservé et de 15 h mai. ont transmis le samedi 5 le quotient familial, ils ser sur sés ba t son ifs tar Les ur les inscriptions : dernier avis d’imposition Documents à prévoir po l ou le cas échéant votre ilia fam t en oti qu re vot - document qui atteste de pour le calculer, - copie des vaccinations, 50 m, - brevet de natation de al. - certificat médic

Découvrez le Club de jeunes en vidéo (réalisée par l’atelier e-medi@ du club).


24

on

pour un printemps pétillant !!! Découvrez la nouvelle programmation sans tarder.

ACTION

effervescence, la Jouandière vous réserve des coups de cœur, des coups de soleil

DA 21

si

D’artistes confirmés comme les sœurs Tartellini à nos jeunes musiciens en pleine

G • A EN

La musique dans tous ses états ! 2 e Ve r

En avril • Samedi 7 : Soirée Tribute To Seattle. • Samedi 28 : Soundown et L’Os Niglos (jazz manouche).

Carquefou Mag’ N° 93

21

la Jouandière et dans Plaquette disponible à les. les structures municipa

Début des concerts à 20 h 30 (sau f mention contraire). Ouverture des portes à 20 h.

Renseignements 02 28 22 20 50. jouandiere@mairie-carquefou.fr. www.carquefou.fr et Facebook.

En mai • Vendredi 4 : Les Raides Moleskines (rock). • Samedi 26 : Fenris (rock / métal).

En juin • Samedi 9 : Le P’Tit Cabaret à 19 h 30 avec les Sœurs Tartellini. Tarifs : 3 E spectacle ou 7 E spectacle + repas, Réservation obligatoire. • Samedi 16 : Foxes of Paper (rock) et Mad Dreamers (pop rock). • Jeudi 21 : Fête de la Musique. • Jeudi 28 : “En Scène“ à 19 h 30.


Vivre à Carquefou DA 21

si

19

on

ACTION

Les Seniors à la recherche de leurs racines

G • A EN

Solidarité

2 e Ve r

Quête identitaire ou activité ludique, la généalogie compte de plus en plus d’adeptes. Si Internet facilite grandement la collecte d’informations, persévérance et méthodologie restent les maîtres mots pour ceux qui souhaitent découvrir l’histoire de leur famille. Le service Animations seniors a mis en place une formation en recherches généalogiques, animée par Philippe Fontaine, amateur éclairé et passionné.

D

Depuis une dizaine d’années, les recherches généalogiques intéressent de plus en plus de personnes en quête de leurs origines, de leur passé familial, de la vie de leurs ancêtres… Se lancer dans une telle aventure demande une bonne connaissance des méthodes de travail. Comment démarrer, comment remonter le temps, comment obtenir des informations, comment se documenter, où aller ? Pour répondre à ces questions, un premier cycle de formation a regroupé une trentaine de seniors carquefoliens de novembre 2010 à mars 2011 : au programme, cours théoriques pour découvrir les généralités de la généalogie, s’initier au vocabulaire spécifique…, une séance de travaux pratiques, une visite des Archives Municipales de Carquefou puis aux Archives

Départementales de LoireAtlantique à Nantes. “Le but de cette formation est de donner des bases de recherche et d’aider les personnes à utiliser les nouveaux procédés de communication” explique Philippe Fontaine, qui compte plus de quarante années de recherches généalogiques et a ainsi pu retracer l’histoire familiale jusqu’en 1532 ! “La numérisation et la mise en ligne d’Archives Départementales ont grandement facilité le travail de recherches en permettant de limiter des déplacements longs et onéreux” raconte Philippe Fontaine. “Aujourd’hui 78 départements ont numérisé et mis en ligne totalement ou partiellement leurs archives. D’autres suivront cette année.”

Carquefou Mag’ N° 93

22

Consultation d’un registre des naissances de la Ville.

Philippe Fontaine, animateur des formations à la généalogie, présente un registre conservé aux Archives Municipales

La généalogie, une véritable passion

pas ouverts habituellement au public.”

Un second cycle de formation a été organisé de novembre 2011 à mars 2012 en doublant le temps des travaux pratiques afin de concrétiser la partie théorique et montrer “in situ” les documents mis en ligne par les différentes archives départementales.

Une dizaine de personnes a suivi ces cours : poussées d’abord par la curiosité, elles se sont vite laissé piquer au jeu de la machine à remonter le temps !

“Une consultation des Archives Municipales a été organisée avec le service Population de la Ville et les documents détenus par la commune ont pu être consultés. Les personnes originaires de Carquefou peuvent y trouver une foule d’informations, grâce notamment à des registres de naissance qui débutent en 1611. De même, les Archives Départementales de Loire Atlantique ont organisé une visite très intéressante de leurs locaux et en particulier de ceux qui ne sont

“Les cours de recherche en généalogie sont, pour moi, indissociables d’une étude des époques auxquelles ont vécu nos ancêtres” déclare Philippe Fontaine. “Il ne s’agit donc pas seulement de trouver des dates de naissance, de mariage ou de décès mais aussi de les restituer dans leur contexte historique afin de pouvoir transmettre aux générations futures les conditions de vie, les métiers, les coutumes de ceux qui nous ont précédés. C’est donc un véritable “roman historique” que pourront écrire les chercheurs sur leur famille.”


Le plan canicule est activé au 1er juin En 2003, une vague de chaleur s’installe en France avec des incidences dramatiques pour la population la plus âgée. Dès 2004, les pouvoirs publics instaurent la mise en place, du 1er juin au 31 août, d’un plan départemental canicule, en partenariat avec l’ensemble des intervenants auprès des personnes âgées.

L

La réglementation prévoit que chaque commune détienne un registre pour que puissent y être inscrites les personnes vulnérables, afin de permettre une intervention ciblée des services sanitaires et sociaux en cas de déclenchement du “plan d’alerte et d’urgence”. Ce plan s’organise en trois niveaux et commence par la mobilisation du CCAS, désigné par le Maire pour tenir un registre nominatif dans le cadre de la veille préventive.

Les trois niveaux d’alerte progressifs du Plan Canicule 1 - Un niveau de veille saisonnière, déclenché automatiquement du 1er juin au 31 août. Le CCAS tient un registre nominatif confidentiel sur lequel peuvent figurer trois catégories de personnes : - les personnes âgées de 65 ans et plus, - les personnes de plus de 60 ans reconnues inaptes au travail, - les personnes reconnues handicapées. 2 - Un niveau de mise en garde et actions (MIGA) déclenché par le Préfet sur

Les inscriptions se font par retour de formulaire dûment complété entre le 1er juin et le 31 août de chaque année. Un accusé de réception de la demande est adressé dans un délai de 8 jours. En 2011, le fichier regroupait 116 inscrits.

la base de l’évaluation des risques météorologiques et sanitaires en lien avec l’Agence Régionale de Santé. La commune réunit sa cellule de crise, ses services contactent par téléphone chaque personne inscrite au registre afin de : • S’assurer de son état de santé, rappeler les mesures préventives. • Préconiser l’orientation des personnes vers les lieux rafraîchis : grandes surfaces, presbytère, Complexe sportif du Souchais, piscine municipale, ECL… • Si besoin, le service ou les services partenaires de proximité (associations locales, service de soins infirmiers, Clic, services d’aide à domicile...) effectuent des visites à domicile pour évaluer les situations individuelles et répondre aux besoins. Toute situation critique fait l’objet d’une information au médecin traitant ou d’une saisine du 15 si urgence.

3 - Un niveau de mobilisation maximale est déclenché par le Premier Ministre, dans le cas où la canicule est aggravée par des effets collatéraux (pénurie d’eau potable, d’électricité...). La cellule de crise (municipale) est activée 24 h/24, le plan de sauvegarde communal est mis en place, l’ensemble des services municipaux et des services d’aide aux personnes est mobilisé pour renforcer la surveillance.

L’inscription sur le registre carquefolien Un courrier accompagné d’un formulaire d’inscription est envoyé début juin à l’ensemble des personnes de plus

S’inscrire sur ce registre vous assure d’être contacté par téléphone au moins une fois durant la période estivale (ou régulièrement selon votre souhait). Vous pouvez aussi compléter le formulaire en ligne sur le site Internet de la ville, rubrique seniors (http://www. carquefou.fr/Solidarites/ Seniors/Le-plan-canicule/ Inscription-au-registre). Si vous n’avez pas reçu de formulaire d’inscription par courrier ou pour tout renseignement complémentaire que vous jugeriez utile, vous pouvez contacter le CCAS au 02 28 22 20 00 du lundi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. Les inscriptions sont tacitement reconduites d’année en année.

POUR PLUS D’INFORMATIONS - CCAS - Espace des Solidarités - 21, rue Jules Verne Tél. : 02 28 22 20 00. - Canicule Info Service 0 800 06 66 66 (appel gratuit) du lundi au samedi de 8 h à 20 h du 1er juin au 31 août.

23 Carquefou Mag’ N° 93

La démarche d’inscription sur ce registre est volontaire. Elle peut se faire à la demande de la personne elle-même, de son représentant légal ou à la demande d’un tiers avec son accord (médecin, service ou personne intervenante, voire même un voisin).

de 65 ans recensées sur la commune.


Vivre à Carquefou Solidarité

Donner pour sauver des vies Don d’organes, don de sang, don de plaquettes, don de moelle osseuse… les besoins non couverts demeurent importants et préoccupants. Les associations pour le Don du sang bénévole de CarquefouThouaré et France ADOT 44 se mobilisent afin de sensibiliser les habitants à l’importance du don de vie.

L

La Journée Mondiale du donneur de sang sera célébrée le 14 juin et la Journée Nationale de réflexion sur le don d’organes et de la greffe aura lieu le 22 juin. Ces deux jours offrent l’occasion d’informer le public afin d’améliorer le quotidien de nombreux malades, voire sauver de nombreuses vies.

• Association pour le don du sang bénévole L’association de CarquefouThouaré, qui compte près de 20 bénévoles, a pour objectif de rassembler les donneurs potentiels lors des collectes

mobiles organisées 5 fois par an à l’Espace Sportif du Souchais, le samedi de 8 h à 12 h. Les prélèvements sont effectués par du personnel médical de l’Établissement Français du Sang (EFS). Ces collectes demandent un important travail d’organisation (pose d’affiches quelques jours avant la date, préparation de la salle, accueil des donneurs le jour même, information sur le don du sang, le plasma, la moelle osseuse et le don d’organes…). Près de 200 personnes de 18 à 70 ans sont accueillies lors de chaque collecte mais il faut sans cesse sensibiliser et mobiliser les donneurs afin d’éviter les pénuries :

le don de sang et de tous les produits qui s’y rattachent est indispensable pour sauver des vies ou aider des malades à recouvrer la santé. L’Établissement Français du Sang collecte tous les types de dons de sang : don de sang total, don de plaquettes, don de plasma et don de sang placentaire. Le don de sang dit “total“ est le don le plus courant. C’est celui qui est réalisé lors des collectes à Carquefou. Une femme peut donner son sang 4 fois par an, un homme 6 fois, en respectant un délai d’au moins 8 semaines entre chaque don. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins - globules rouges, pla-

quettes, plasma - sont séparés. Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles. Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades.

Entretien avec Philippe Guinel Philippe Guinel est Président de l’association pour le don du sang bénévole de Carquefou-Thouaré depuis 2000 et devient en 2011 Vice-président de l’Union départementale qui regroupe 75 associations fédérées sur la Loire-Atlantique. Son engagement pour le don de sang bénévole est total : “nous pouvons être fiers des résultats des collectes réalisées sur Carquefou car en 2011 nous avons dépassé les 1 000 dons, ce qui a contribué à sauver 250 vies. Nous devons mobiliser mieux

En savoir + Association pour le don de sang bénévole Carquefou-Thouaré

Carquefou Mag’ N° 93

24

Contact : Philippe Guinel au 02 40 50 90 32 Courriel : brigitte.guinel@ wanadoo.fr ou philippe. guinel@wanadoo.fr Assemblée Générale de mars 2012, avec de gauche à droite : Françoise Rousseau, Vice-présidente de l’Union Départementale ; Philippe Guinel ; Brigitte Guinel, Secrétaire Adjointe ; Christian Charrier, Trésorier Adjoint ; avec un groupe de médaillés dont une palme d’or pour 100 dons Femme !

Site http ://dondusang carquefou.free.fr


Un Président satisfait mais qui sait rappeler les principes du code d’éthique du don auquel il est viscéralement attaché : le bénévolat (ou don gratuit), l’anonymat, le volontariat, le non-profit (“sur le marché international, on peut trouver du plasma à un prix au litre moitié moins cher qu’en France et des laboratoires privés font pression pour ouvrir le marché des biotechnologies à la concurrence !” s’alarme-t-il), la qualité et la sécurité. “Il faut défendre notre Charte du donneur que chaque bénévole s’engage sur l’honneur à respecter.” Ces principes fondateurs de la Fédération Française pour le Don de Sang Bénévole en 1952 sont les seuls véritables garants de la protection du donneur et du malade. Philippe Guinel apprécie son action pour les contacts qu’il peut avoir avec les donneurs. “Il y a un aspect humain très enrichissant, nous nouons des relations très fortes” ajoutet-il.

EN QUELQUES CHIFFRES En 2011 : 907 candidats potentiels au don ont été accueillis lors des collectes à Carquefou dont 75 nouveaux donneurs. A ces collectes s’ajoutent les dons en collectes fixes sur le site de l’EFS à Nantes (dons de sang, de plaquettes ou de plasma) soit un total de 1 013 donneurs carquefoliens prélevés.

• France ADOT 44 (Association pour le Don d’Organes et de Tissus Humains) Depuis 1976, France ADOT 44 a pour mission d’informer afin que chacun prenne position de son vivant pour ou contre le don d’organes et d’inciter les personnes à s’inscrire sur le fichier des donneurs volontaires de moelle osseuse. La loi de 2004 relative à la bioéthique stipule que le prélèvement d’organes sur une personne dont la mort cérébrale a été dûment constatée ne peut être effectué qu’à des fins thérapeutiques et dès lors que la personne n’a pas fait connaître, de son vivant, son refus d’un tel prélèvement. Si le médecin n’a pas directement connaissance de la volonté du défunt, il doit s’efforcer de recueillir auprès des proches l’accord ou l’opposition au don d’organes éventuellement exprimée de son vivant par le défunt. Quand les proches connaissent la volonté du défunt, la décision se prend plus facilement. D’où l’importance d’en parler avec sa famille et de faire connaître sa volonté. France ADOT 44 se mobilise également afin de trouver de nouveaux donneurs de moelle osseuse car la greffe représente pour les personnes atteintes de maladies graves du sang, l’unique possibilité de traitement. Des maladies qui atteignent majoritairement des personnes jeunes : les leucémies aiguës, les lymphomes ou certaines maladies génétiques. La moelle osseuse, située à l’intérieur des os, contient toutes les cellules sanguines et produit les cellules de l’immunité. Mais pour qu’une greffe soit possible, il faut que le donneur et le receveur soient parfaitement compatibles, c’est-àdire que leurs caractéristiques

Agnès Collet, Carquefolienne, Vice présidente de France ADOT 44 et bénévole de l’association depuis 2004 : une manière de remercier son donneur et sa famille suite à sa greffe de rein.

doivent être les plus identiques possibles. Il est donc essentiel d’avoir un grand nombre de donneurs volontaires. Toute nouvelle inscription sur le Registre national France Greffe de Moelle augmente pour chaque malade les chances de trouver le bon donneur et d’être greffé !

Rencontre avec Agnès Collet, Carquefolienne et Vice-présidente de France ADOT 44 C.M. : Vous êtes bénévole à France ADOT 44 depuis 2004. Quelle a été votre motivation à œuvrer au sein de l’association ? Agnès Collet : Le fait d’avoir reçu une greffe de rein en 2004, puis en 2006, m’a fait prendre conscience qu’il fallait que je redonne ce dont j’avais bénéficié comme cadeau de vie. La façon de remercier la

personne anonyme qui m’a fait don de ses organes après sa mort et la famille qui a respecté ce choix était que je m’engage dans cette noble cause. Face à la pénurie d’organes qui sévit en France et qui tend malheureusement à s’accroître chaque année, il était important pour moi d’aller sur le terrain pour témoigner et expliquer aux jeunes et moins jeunes que la greffe sauve des vies ou en améliore sa qualité. Par ailleurs, je pense que dans une société, l’individu n’est pas tout seul. Il a besoin des autres. Le don d’organes est assurément un geste généreux et solidaire. Il relie les hommes entre eux par la continuité de vie qu’il distille, à savoir les organes qui vont continuer à fonctionner en d’autres personnes. C.M. : Quels types d’actions sont menés par

25 Carquefou Mag’ N° 93

et davantage car il s’avère inconcevable de manquer de ce produit faute d’avoir su ou pu le prélever à temps sur des donneurs bénévoles sains.“ Une sixième collecte devrait être organisée en 2013 afin de répondre à l’augmentation des besoins.


Vivre à Carquefou France ADOT 44 pour faire connaître l’importance du don ? A. C. : France Adot 44, forte de ses 480 adhérents en 2011

essaie de s’impliquer le plus possible dans la vie sociale, économique, culturelle et sportive de Loire-Atlantique. L’événement majeur de l’année reste la Journée Nationale

du Don, le 22 juin, où l’ensemble de nos bénévoles tient des stands d’information dans des magasins ou galeries commerciales du département. L’ADOT 44 organise

également des conférences et se rend régulièrement dans les collèges, lycées, facultés et grandes écoles pour sensibiliser au don.

En savoir +

EN QUELQUES CHIFFRES En 2010 en France : - 4 705 greffes ont été réalisées : reins (2 889), foie (1 092), cœur (356), poumons (244), pancréas (96) et intestins (9) ; greffes rénales à partir de donneur vivant (281). - Plus de 15 000 malades sont en attente de greffe. - 280 personnes sont décédées faute de greffons. - Le taux d’opposition au prélèvement reste très élevé (33,7% en France contre 20% seulement en Espagne). En 2011, France ADOT 44 a remis 4 276 cartes de dons d’organes et 1 198 formulaires d’engagement volontaires pour donner sa moelle osseuse ont été signés.

France ADOT 44 : 16, rue Hermann Geiger 44300 Nantes Tél. 02 51 72 27 15. France ADOT : www.france-adot.org Fondation Greffe de vie : www.greffedevie.fr

La Ville partenaire de Handiclap on

si

G • A EN

1

En introduction à cette représentation, DA 21 les élèves du cours de piano de l’École ACTION Municipale de Musique se sont produits en duo. Parmi ces élèves, 2 enfants sont atteints de handicap (trisomie 21 ; déficience 2 e Ve r moteur et visuelle). L’enseignante, Séverine Le Dantec, a donc aménagé le cursus d’apprentissage pour ces élèves, de manière à ce qu’ils puissent intégrer sans difficulté ce cours. Belle preuve de solidarité et de partage !

Lancement du Festival Handiclap en présence des différents partenaires qui ont permis la mise en place d’ateliers d’éveil rythmique.

Carquefou Mag’ N° 93

26

L

La Ville s’est associée, comme chaque année, à la 25e édition du Festival Handiclap en présentant une belle initiative : une représentation musicale “Rythmes et Percussions“ à l’Auditorium de l’École de Musique. Elle fait suite à la création en mars 2011 d’un partenariat entre l’École Municipale de Musique, le CAA, Centre d’Accueil et d’Activités la Charmelière et l’ESAT Tournière pour mettre en place des ateliers d’éveil rythmique, à destination d’un public atteint de déficience intellectuelle. 6 résidents du CAA et 14 travailleurs de l’ESAT ont présenté au grand public leur production, fruit d’un travail mené sur 28 séances.

L’aboutissement des ateliers d’éveil rythmique : un spectacle devant le grand public.


DA 21

si

6

on

ACTION

Conseils pour la taille des végétaux

G • A EN

Développement Durable

2 Ve r e

Le printemps est là ! Et avec lui fleurissent les premiers bourgeons. Si à l’état naturel, le végétal n’a pas besoin d’être taillé, une coupe est souvent nécessaire pour améliorer la fructification et la floraison. Voici quelques conseils à suivre.

La taille des rosiers

Les arbustes, généralement utilisés en haie, possèdent deux périodes de pousse active : au printemps et à la fin de l’été.

La taille doit être exécutée à la fin de l’hiver, car ils sont en repos végétatif et les grosses gelées sont passées. Elle est nécessaire pour le bon développement du rosier et pour obtenir une bonne vigueur.

Il est donc judicieux d’intervenir juste après chacune d’elles, c’est-à-dire en avrilmai et septembre-octobre. Cela permettra de maintenir le plus longtemps possible la forme et la taille que vous voulez obtenir. Il est tout à fait possible de tailler plus régulièrement, cela vous donnera juste un peu plus de travail. Concernant les haies fleuries, le maintien d’un bon fleurissement nécessite une taille après floraison.

27

- Cas des rosiers tiges, buissonnants et arbustifs : A l’automne, réalisez une taille légère en enlevant le bois mort ainsi que les branches faibles et les vieilles fleurs. A la fin de l’hiver, une taille sévère et définitive s’opère. Celle-ci consiste à tailler court (4e œil extérieur) au plus près de la greffe sur les branches principales.

- Cas des rosiers grimpants : La taille s’effectue à la fin de l’hiver, en enlevant le bois mort et les vieilles branches. Elle consiste aussi à maintenir les 5 à 6 branches les plus vigoureuses (tout dépend de la taille du végétal) et ensuite de tailler à 5 yeux les branches latérales.

Pour les rosiers grimpants non remontants (c’est-à-dire ne fleurissant qu’une fois dans l’année), la taille s’effectue après la floraison. Quelques conseils pour la taille des fruitiers vous seront proposés dans le prochain Carquefou Mag’.

Stop aux dépôts sauvages

L

Les agents du service des espaces verts de la Ville de Carquefou ont constaté plusieurs dépôts sauvages de feuilles sur la commune. Cette pratique peut être considérée comme un manque de civisme qui pénalise notre cadre de vie. Si chacun respecte les règles de vie, cela ne pourra que contribuer à la qualité de notre environnement.

• soit directement chez vous dans un composteur. Si vous n’en possédez pas sachez que Nantes Métropole verse une aide de 20 E à l’achat de ce type d’équipement. Vous pouvez obtenir des informations complémentaires sur le site internet de la Ville de Carquefou ou auprès de la Mission Agenda 21 (02 28 22 22 40) ; • soit à la déchetterie de l’Ebeaupin à Carquefou (RD 209), ouverte 7 j/7 de 10 h à 18 h.

Pour rappel, les déchets verts des particuliers peuvent être évacués de deux manières :

Merci pour votre diligence.

Carquefou Mag’ N° 93

La taille des haies


Vivre à Carquefou DA 21

ACTION

on si

2

Découvrez le programme des Décou’Vertes 2012

G • A EN

Développement Durable

2 e Ve r

De nouvelles sorties vous sont proposées afin de découvrir de manière différente le territoire carquefolien et ses richesses. Bénévoles et associations partageront leurs connaissances pour vous aider à mieux le comprendre et le préserver. Avec une bonne dose d’émerveillement au programme !

Ces plantes qui nous soignent avec l’Association Croque Jardin. Auriez-vous des soucis… dans votre jardin ?! Si oui, venez apprendre à faire quelques préparations avec ces fleurs. Suite à une balade commentée sur les plantes du jardin des sens, participez à un atelier convivial. Techniques de cueillette, séchage des plantes, préparations diverses : l’association Croque Jardin partagera avec vous son savoir-faire. Plaquette des Décou’Vertes disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville.

A la chasse aux bestioles ! Parce qu’on a toujours besoin d’un plus petit que soi… avec l’association Les Petits Débrouillards, M. Guilloton et le Service Espaces Verts de la Ville.

Carquefou Mag’ N° 93

28

Après la soirée organisée sur ce thème en 2011, parents et enfants pourront cette fois partir à la chasse aux insectes. Filets, parapluie japonais, loupes : tout le petit matériel du parfait entomologiste amateur vous sera mis à disposition afin de capturer temporairement les insectes et les observer. Monsieur Guilloton

et l’association Les Petits Débrouillards vous délivreront alors tous leurs secrets qui les rendent si essentiels dans la Nature… Vous seront également présentées les techniques mises en place par la Ville pour agir en faveur de la biodiversité : pourquoi ne pas les utiliser chez vous ? Groupe limité : inscription obligatoire. Prévoir tenue adaptée à l’extérieur. RDV sur le site des Renaudières, au musée de l’Erdre. Mercredi 9 mai de 14 h à 17 h.

Groupe limité : inscription obligatoire. RDV au lieu-dit de La Couronnerie. Samedi 9 juin de 14 h 30 à 17 h 30.

Vers des logements répondant à la nouvelle RT* : la Maison 21 avec Alliance Construction et la Mission Agenda 21, Ecocitoyenneté et Handicap de la Ville*. Construite par Alliance Construction, en partenariat avec la Ville, cette maison a pour but de permettre à chacun de connaître les méthodes pour réduire au maximum leur consommation d’énergie et de vivre avec un confort

optimal. Isolation, orientation et architecture, ventilation, étanchéité à l’air et domotique  : c’est certain, vous rêverez d’avoir une maison comme celle-ci, qui répond d’ores et déjà à la réglementation thermique applicable très prochainement pour les particuliers. Groupe limité : inscription obligatoire. RDV à la Maison 21 (n° 21, rue de l’Amazone quartier du Souchais). Lundi 11 juin de 17 h à 18 h 30. D’autres temps de visite et d’animation sont possibles : n’hésitez pas à nous contacter. *RT : réglementation thermique.

Les étoiles dans les yeux… et à portée de fourchette ! avec la Société d’Astronomie Nantaise et l’Auberge du Vieux Gachet. Après avoir dégusté un menu** spécialement concocté par l’Auberge du Vieux Gachet, vous serez plongé dans l’univers des étoiles, planètes et autres nébuleuses grâce à la Société d’Astronomie Nantaise. Celle-ci vous expliquera cette science, vieille comme le monde, avec cartes, lunettes et télescopes à l’ap-


Les Champignons : organismes essentiels et si bons… avec l’Association Mycologique de l’Ouest.

Pour mieux comprendre les rôles de ces mycètes et pourquoi ils sont protégés, il vous est proposé de participer à un temps d’échanges en salle animé par l’association Mycologique de l’Ouest. Le lendemain, cette association vous accompagnera sur le ter-

avec l’Association Carquefolienne des Professionnels de l’Agriculture. Forte de ses 2 100 ha de terres agricoles, notre commune recèle de nombreuses exploitations agricoles qui façonnent nos paysages. En

De la ville à la campagne

Samedi 13 octobre, horaires et lieux précisés ultérieurement. Sorties gratuites. Inscriptions obligatoires au 02 28 22 22 40 ou sur le site www.carquefou.fr/ agenda21

DA 21

ACTION

2

La Maison 21 vous ouvre ses portes

Groupe limité : inscription obligatoire. Prévoir tenue adaptée à l’extérieur.

2 e Ve r

De nombreuses occasions vous sont proposées d’aller à la découverte de la Maison 21, maison passive et positive et vitrine des nouvelles techniques d’éco-construction.

L

➜ La Mission Agenda 21 de la Ville organise des visites de groupe commentées afin d’expliquer les généralités et le fonctionnement d’une maison passive. Les prochaines permanences auront lieu :

Les prochaines permanences auront lieu l’après-midi les : • Mercredi 16 mai. • Mercredi 13 juin. • Mercredi 11 juillet.

• Mercredi 2 mai de 17 h à 18 h 30. • Lundi 11 juin de 17 h à 18 h 30. La Ville organise également d’autres animations collectives ponctuelles (par exemple, Apéro tupperwatt du 9 mars) sur la thématique des énergies renouvelables et des économies d’énergie. Ces animations se font sur inscription au 02 28 22 22 50 ou agenda21@mairie-carquefou. fr. ➜ La société Alliance Cons-truction qui a réalisé ce projet, ouvre les portes

de la Maison 21 tous les mardis et jeudis de 9 h à 12 h et les samedis de 10 h à 12 h 30 et de 14 h à 17 h. Les particuliers peuvent y venir sans rendez-vous et échanger sur leur projet de rénovation ou de construction avec Émilie Rocheteau, conseillère commerciale d’Alliance Construction.

➜ Enfin, l’Espace Info Énergie (antenne locale de l’ADEME) anime une fois par mois une permanenceconseils en énergie à la Maison 21 : un particulier peut ainsi avoir des conseils personnalisés en fonction de sa situation. Les rendez-vous sont à prendre au 02 40 08 03 30.

Plus d’informations sur www.info-energie-paysdelaloire.fr.

29 Carquefou Mag’ N° 93

** Menu composé d’un kir, d’une entrée, d’un plat et d’un dessert au prix de 25 E à charge des participants.

coulisse, des agriculteurs, dont les métiers et techniques ont évolué. Venez échanger avec plusieurs d’entre eux et déguster leurs produits au cours d’un circuit.

on

Vendredi 14 septembre à partir de 19 h 45.

rain pour une cueillette sécurisée. Groupe limité : inscription obligatoire. Vendredi 5 octobre de 18 h 30 à 20 h à l’Espace Jules Verne, puis samedi 6 octobre de 10 h à 12 h (lieu communiqué lors de l’inscription).

si

Groupe limité : inscription obligatoire. RDV à l’Auberge du Vieux Gachet.

Comestibles certes, mais après ? Les champignons ne sont pas qu’un merveilleux aliment : ils sont aussi des êtres essentiels pour l’environnement. Sans eux, comment la décomposition pourrait avoir lieu ? Ou comment nos forêts pourraient-elles se développer ?

G • A EN

pui. Enfin, une observation nocturne vous sera proposée, pour terminer cette soirée le nez dans les étoiles…


Vivre à Carquefou ACTION

on

7

si

re

DA 21

Comment limiter ses dépenses d’énergie chez soi ? 1 partie

G • A EN

Développement Durable

2 Ve r e

Le Plan Climat du territoire de Nantes Métropole indique que, sur Carquefou, 18% des émissions de CO2 sont issues du secteur résidentiel, c’est-à-dire du fonctionnement du parc logement. Agir chez soi pour limiter ses dépenses d’énergie participe donc à la lutte contre le réchauffement climatique. Alors comment faire ?

R

Réaliser des travaux pour améliorer l’isolation ? Investir dans de nouvelles fenêtres ? Changer de réfrigérateur ?

que le mode de chauffage, le type de matériau composant la structure de l’habitat, la taille du logement, etc.

Avant de se lancer dans ce type d’opérations plus ou moins coûteuses, il faut réaliser un diagnostic : cet état des lieux permet d’identifier de manière objective les défaillances thermiques et énergétiques de son logement. Il peut même évaluer les temps de retour sur investissement des opérations préconisées.

Ensuite, le logiciel évalue les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et la consommation du logement visité en pointant les postes les plus énergivores. A noter que cette méthode standardisée ne tient pas compte de la température

d’ailleurs pourquoi il est aussi standardisé : l’objectif étant de permettre aux acheteurs ou loueurs de comparer des bâtiments différents. • Étude thermique, audit énergétique : des diagnostics plus poussés et plus fiables Un professionnel qualifié peut aller plus loin dans son diagnostic, en inventoriant les matériaux mis en œuvre, ainsi

dans l’amélioration énergétique de votre logement.

Des petits gestes qui font la différence

D’un montant d’environ 300 E (subventionnable entre autres par la Ville d e Carquefou), il doit être effectué par un professionnel certifié. L’Espace Info Énergie dispose de la liste des diagnostiqueurs diplômés sur l’agglomération nantaise : n’hésitez pas à les contacter.

DPE, étude thermique, audit énergétique : quelles différences ?

Carquefou Mag’ N° 93

30

• Un DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) est un diagnostic dit “conventionnel”, c’est-à-dire que le logiciel utilisé par les diagnostiqueurs certifiés met en œuvre une méthode de calcul standardisée. Un DPE s’effectue donc par une simple visite chez le particulier, durant environ 1 h. Pendant cette visite, le professionnel rentre dans le logiciel des données telles

DPE ou diagnostic plus poussé, la Ville de Carquefou vous soutient en participant à hauteur de 50% du montant, dans la limite de 200  E d’aide. Contactez la Mission Agenda 21, Ecocitoyenneté et Handicap au 02 28 22 22 40 ou sur agenda21@mairiecarquefou.fr

Il existe une multitude de mesures non coûteuses ou très peu coûteuses permettant d’économiser de l’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. En voici quelques-unes : • Chauffage réelle du logement (le logiciel considère automatiquement une température de 19° C le jour) et ne peut pas prendre en compte les apports solaires gratuits. L’inertie thermique du bâtiment n’est également pas intégrée. Tout ceci peut engendrer une certaine marge d’erreur dans l’évaluation des résultats précités. Un DPE est le diagnostic demandé au propriétaire pour tout acte de cession ou de mise en location. C’est

que leur état actuel (une isolation se dégrade au bout de 10 ans !), en analysant vos factures, en intégrant vos souhaits vis-à-vis du confort, et en étudiant le fonctionnement de votre maison. Ainsi, après avoir visité votre habitation pendant au minimum 1 h 30 puis calculé les déperditions énergétiques, il établira un rapport dans lequel des gestes et/ou investissements vous seront préconisés. Il indiquera également leurs coûts et leurs potentiels

moins = 1oo C en agné sur sa 7% de g chauffage ! facture de

- Utilisez un thermomètre pour contrôler les températures, sachant que l’idéal est 19° C le jour et 16° C la nuit.


ainsi il ne chauffera pas pour rien !

teurs DVD, chargeurs de portable,…).

- Préférez les mitigeurs thermostatiques aux mélangeurs.

- Préférez les téléviseurs LCD ou LED car ils consomment 4 fois moins que les écrans plasma.

• Éclairage

stat d’am o rm e th n U n utilisé, biance, bieilisé en moins est rentab . de 2 ans

- Nettoyez et dégagez vos radiateurs. - Fermez les volets et/ou tirez les rideaux dans chaque pièce pendant la nuit.

- Optez pour des ampoules basse consommation : elles consomment près de 4 fois moins et durent 8 fois plus longtemps !

Rapportez vos chez votre fou ampoules elles seront a rnisseur, in et valorisées co si triées mme il se doit !

- Éteignez ou baissez le chauffage quand les fenêtres sont ouvertes. Si votre logement fonctionne en ventilation naturelle : - Évitez les lampes à incandescence ou les lampes halogènes qui consomment beaucoup d’énergie. - Dépoussiérez les lampes et les luminaires poussiéreux (abat-jour, vasques,...) ; ils peuvent perdre jusqu’à 40% de leur efficacité lumineuse. • Bureautique/audiovisuel - Aérez 5 minutes par jour : cela renouvelle l’air et évite la dégradation du bâti par l’humidité. - Nettoyez régulièrement les grilles d’entrée d’air et les bouches d’extraction et ne les bouchez pas, vous pourriez mettre votre santé en danger. Si votre logement fonctionne en ventilation mécanique : - Faites entretenir les conduits. • Eau chaude sanitaire - Arrêtez le chauffe-eau pendant les périodes d’inoccupation (départs en congés,…) :

- Optez pour les appareils de classe A ou supérieure (A+, A++,...).

Pourquoi ne pa utiliser un ther s pour tenir au mos le café ou le chaud thé ?

- Réservez le micro-ondes pour des utilisations courtes car en programme long, il consomme autant qu’un four traditionnel.

• Aération

Un air intérieu renouvelé se ch r plus facilemen auffe t qu’un air hu mide.

• Électroménager

- Débranchez les appareils ne fonctionnant que quelques heures par jour ou optez pour les multiprises à interrupteur afin de couper réellement l’alimentation électrique de ces appareils (téléviseurs, lec-

La consommati gie d’un modon d’énerpeut vous coû em Internet 13e mois d’ ter un nement : et abonl’éteignez pendsi vous nuit et vos a ant la bsences ?

- Couvrez vos casseroles lors des cuissons, cela chauffera beaucoup plus vite.

- Au Centre de l’Habitat de Loire-Atlantique : 02 40 44 99 40. - A l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat : 02 40 67 26 26. A suivre dans le Carquefou MAG 94 de fin juin.

Défi “Familles à Énergie Positive“ Cela fait maintenant plus de 3 mois que 4 familles carquefoliennes se sont engagées dans le défi “Familles

rants ils réfrigé Les apparet en moyenne consommen l’électricité 30% de ment (hors d’un loge et production chauffage ude). d’eau cha

à Énergie Positive”. A ce jour, elles affichent une baisse moyenne de 18% sur leurs consommations d’énergie. L’objectif est donc largement atteint puisqu’il était d’au moins

- Pensez à dégivrer votre réfrigérateur et congélateur et vérifiez l’étanchéité de leurs portes.

8% !

Pour toutes questions relatives aux économies d’énergie dans l’habitat, aux énergies renouvelables ou aux aides financières possibles, vous pouvez vous adresser aux organismes indépendants suivants :

vaux mais simplement en

- A l’Espace Info Énergie : 02 40 08 03 30.

energie-positive.fr/

Ces 4 expériences prouvent bien que sans faire de tramodifiant notre comportement, les marges de baisse de consommation d’énergie sont grandes. Plus d’info sur http:// paysdelaloire.familles-a-

31 Carquefou Mag’ N° 93

- Régulez la température des pièces en fonction de leur usage (si je suis absent plus de 2 h, je peux abaisser la température).


Vivre à Carquefou Culture

Ekko à l’école de musique, un partenariat en quatre actes Le 22 mai prochain, Ekko est à l’école municipale de musique. Et il ne sera pas question d’écologie, pas question d’économie non plus. Car Ekko est un groupe de jazz intimiste, un habitué des heures d’été, des tournées cool chez l’habitant. Un duo, composé de David Morand à la trompette et au bugle, et de Jérémie Ramsak à la contrebasse.

C

Ces deux musiciens sont membres du collectif 1name 4acrew. Un collectif de musiciens réunis dans une démarche artistique commune, et qui, de la diffusion à la com’ en passant par l’enseignement et la création, mutualisent leurs compétences. “Le collectif a été accueilli en août en résidence à l’école de musique” explique Aurélien Daumas Richardson, Directeur de l’établissement. “A l’époque, il travaillait sur une création pour la Ville de Nantes à l’occasion du festival Spot. Il cherchait un endroit pour répéter. Jérémie Ramsak, étant par ailleurs professeur à l’école de musique, c’est bien naturellement que nous avons proposé l’auditorium.

Carquefou Mag’ N° 93

32

Ekko, un duo de jazz intimiste.

En contrepartie les musiciens sont intervenus à l’école de musique.” Un concept donnant-donnant qui à permis au collectif de préparer sa prestation et à l’école de recevoir d’abord Sidony Box et Western trio, deux autres groupes du collectif. “En février, Sidony Box, qui vient d’enregistrer son 3e album et tourne actuellement en Europe, a ainsi proposé un concert gratuit. Plus tard, les musiciens de Western trio ont animé une Master Class autour de la basse, batterie, guitare électrique. Le prochain concert d’Ekko est donc le dernier élément de ce parcours artistique et pédagogique.” Mardi 22 mai à 20 h à l’auditorium. Gratuit.

Jérémie Ramsak, un musicien au parcours atypique, passé de l’enseignement des maths à celui de la musique.

Jérémie Ramsak, des théories mathématiques aux musiques méditatives Professeur à l’école de musique de Carquefou, Jérémie Ramsak y enseigne la basse, la contrebasse et les musiques actuelles. Au Conservatoire de Cholet, il y enseigne également dans le cadre du département jazz. Musicien du groupe Ekko, il se partage entre le métier d’enseignant et le développement de projets artistiques, des concerts, des actions culturelles, conduites auprès des écoles et maisons de quartier. En un mot comme en mille, Jérémie ne s’arrête jamais.

Et pourtant, rien ne prédestinait l’artiste à une carrière musicale. “J’ai d’abord suivi des études scientifiques, obtenu deux DEA de mathématiques, puis suis devenu enseignant” raconte un rien amusé l’artiste. “A l’époque j’habitais le sud, j’enseignais à Aix et à Marseille, en collège et lycée.” Lorsqu’il en a le temps, le prof de maths renoue avec sa guitare. “En fait, j’ai repris des études de musique en entrant dans la vie active. J’ai donc mené en parallèle mes activités d’enseignant, mes études musicales, et pratiqué en amateur. La reconversion s’est faite peu à peu, naturellement, comme une évidence.“


Cinq ans plus tard, il change résolument de voie, lâche les maths, donne ses premiers cours de musique, et intègre le Conservatoire de Nantes dont il sortira diplômé en 2007. Dans l’intervalle, en 2006, naîtra Ekko, avec “ses musiques mélodiques, méditatives et abordables, très proches du jazz et de l’impro.” Au fait, ça veut dire quoi Ekko ? “C’est Écho… En danois !”

Journées portes ouvertes de l’école municipale de musique Samedi 2 juin : - Inscriptions pour l’année scolaire 2012-2013 de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h 30, - Essais des instruments avec les professeurs de 14 h à 17 h 30, - concert orchestre à cordes / atelier jazz à 18 h. Renseignements et modalités d’inscription : école municipale de musique 02 28 22 24 10 / ecole.musique@mairie-carquefou.fr Accueil : secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 20 h et le samedi de 9 h à 13 h.

En attendant de découvrir la nouvelle programmation de la Fleuriaye…

33

La saison 2011-2012 de la Fleuriaye s’achève en musique et celle de 2012-2013 commence… en musique avec Le Bal des Variétistes : un bal pas tout à fait comme les autres ! Présentation de la nouvelle saison Notez la date ! Mercredi 9 mai, tous les Carquefoliens sont invités à découvrir la saison 2012/2013 de la Fleuriaye, au Théâtre à partir de 18 h 30. Entrée libre sur réservation. Renseignements au 02 28 22 24 24. Pour les Carquefoliens, les abonnements pour la nouvelle saison débuteront le : - lundi 14 mai par internet :

Musique et humour au programme 20 musiciens qui partagent une passion pour la variété vont vous faire danser jusqu’au bout de la nuit… sur le répertoire des chansons populaires et particulièrement sur celles des années 80 !

Ils ont la trentaine, sont éducateurs, comédiens, ouvriers, musiciens ou potiers et sont habitués aux chapiteaux, aux fêtards de cru et aux chauffeurs de pistes… ils vont ressusciter les démons de la danse en passant de Ottis Redding aux Clash, des

Forbans à Nino Ferrer, ou encore de Joe Dassin à AC/ DC… Attention ! Ce spectacle se déroulera sur la place St-Pierre vendredi 11 mai à 20 h 45. Entrée libre et gratuite.

Pour les anciens abonnés carquefoliens munis d’un code d’accès personnel. Pour les Carquefoliens souhaitant s’abonner, il vous faudra d’abord prendre contact avec le Théâtre qui vous fournira un code d’accès. - mercredi 16 mai au guichet pour les Carquefoliens (dès 6 h distribution de tickets et prises de rendez-vous nominatifs).

Carquefou Mag’ N° 93

Toute l’actualité du collectif sur : http:// www.1name4acrew.com


Vivre à Carquefou DA 21

ACTION

on si

11

“Histoires de lavoir“ au musée de l’Erdre

G • A EN

Culture

2 Ve r e

Pour cette troisième saison d’ouverture au public, le musée présente une exposition consacrée aux lavoirs. De la Loire à l’Erdre, l’exposition temporaire nous emmène sur les traces des blanchisseuses. L’occasion d’investir la salle d’exposition temporaire récemment aménagée et de proposer de nouvelles animations. aussi comme en témoigne le cinéaste nantais Jacques Demy dans son premier courtmétrage, “Le sabotier du Val de Loire“. Un extrait de ce documentaire de 1955 est présenté dans l’exposition.

Une nouvelle salle d’exposition

Une exposition empruntée et complétée

Carquefou Mag’ N° 93

34

Du 16 mai au 16 septembre, le musée de l’Erdre accueille l’exposition itinérante Histoires de lavoir conçue par le Parc Naturel Régional Loire Anjou Touraine. Pour l’occasion, cette présentation dynamique et colorée est complétée par des outils de travail et par des témoignages artistiques évoquant l’Erdre et ses bateaux-lavoirs. A travers une scénographie originale, Histoire de lavoir - De

la Loire à l’Erdre replonge petits et grands dans le passé, au temps de la buée, des bateaux-lavoirs et des blanchisseuses.

Souligner les similitudes et les différences régionales L’exposition vient approfondir L’Erdre exploitée, thématique de l’exposition permanente où l’univers des blanchisseuses de l’Erdre est décrit. Il s’agit de montrer, qu’au-delà de certaines divergences locales, on retrouve

les mêmes pratiques et savoirfaire. C’est plus souvent entre ville et campagne que les différences s’observent : Nantes et ses communes environnantes, tel le bourg de Carquefou, forment un cadre d’étude privilégié. Quelles techniques utilisait-on pour faire la lessive ? Quels détergents ? Quelle eau et quels lieux aussi ? Lavoir en pierre, bateau-lavoir ou simple banc à laver... Un lieu de femmes et de bavardages qui a su inspirer graveurs, peintres et écrivains. Dureté du labeur

© Agence Gulliver

Bateau-lavoir sur la Loire, auteur inconnu, collection particulière.

En 2011, la construction de réserves pour le musée de l’Erdre et l’association “Le Temps qui passe” a permis de libérer l’espace sous la mezzanine. L’agence “Eugène!” de Bordeaux (scénographes de l’exposition L’Erdre vivante) et les services techniques de la Ville sont intervenus pour aménager cet espace complémentaire : construction d’une cloison, installation de spots d’éclairage, pose de rails et de cimaises au mur (pour permettre l’accrochage de panneaux et tableaux), création de cloisons mobiles en bois ou encore de totems pour cadres photos numériques. Ce nouvel espace permettra d’y accueillir des expositions temporaires en lien avec l’exposition permanente sur l’Erdre vivante.


La saison 2012 est ponctuée de temps forts en lien avec l’exposition temporaire. Soirée conte, ateliers pour les enfants, temps d’échange autour du thème des blanchisseuses, rencontre et projection…. Toutes les générations peuvent y trouver satisfaction.

• Mercredis 4 juillet et 29 août, de 10 h à 16 h 30

Reconstitution des anciens bains-lavoirs de Nantes © Valentin Grimaud.

Ateliers Erdre et création : “La petite fabrique de savon”

Enfants de 8 à 12 ans / sur réservation (places limitées).

3 journées d’ateliers pour créer le savon du musée de l’Erdre avec l’artiste plasticien Guillaume Carreau et une médiatrice du musée.

• Samedi 19 mai La Nuit des Musées

35

De 14 h à 18 h et de 20 h à 22 h : visite libre des expositions.

Carquefou Mag’ N° 93

Une programmation pour tous

A 18 h 30 : “J’ai pas le droit de me salir” et autres histoires trempées dans l’Erdre, conte musical, par Le 4 de Chin’ (à partir de 5 ans / sur réservation). • Mardi 29 mai de 10 h à 12 h “Au temps des blanchisseuses” Temps d’échange autour du thème des blanchisseuses, photos anciennes et objets à l’appui. En partenariat avec le service Animation Seniors de la Ville.

titution 3D), par Valentin Grimaud, étudiant en architecture, et Yannick Royer, Président de l’association “Le Poisson Volant”. Salle de projection du musée. Tout public.

Salle CAF - CCAS de Carquefou. Entrée libre. • Samedi 1er septembre à 15 h 30 Bains et lavoirs publics du Quai Baco - Nantes Création : Le Gentil Garçon avec le soutien de NEUFLIZE VIE. Conception graphique : Christophe Naux.

En lien avec les Rendez-Vous de l’Erdre, une visite virtuelle du bâtiment en 1860 (recons-

Animations et expositions gratuites Plus d’informations : 02 28 22 24 45 www.carquefou.fr/musee


Vivre à Carquefou Culture

Exposition de Patrick Di Meglio : autour des plumes Du 2 au 24 juin, le Manoir des Renaudières accueillera une exposition de Patrick Di Meglio, artiste plasticien. Il présentera une série de tableaux, sculptures et totems réalisés à base de plumes !

L’

L’histoire commence en 1994, dans une maison de la banlieue parisienne. Une très grande malle en bois recèle un trésor : une accumulation de plumes de toutes sortes ! Patrick Di Meglio, artiste plasticien, leur donne alors une nouvelle vie. Il créé une matière-plumes, douce à toucher, un volume et y ajoute d’autres matériaux venus de la nature : ardoise, bois flotté…

dénude en arrachant vexille, barbe et barbules, brûle le duvet, pour ne garder que la tige, le rachis qu’il polit soigneusement au papier de verre. Puis il les regroupe par taille et en peint certains pour en faire une autre matière. Sur fond blanc ou sur fond noir, Patrick Di Meglio juxtapose ou entrecroise alors les rachis, pouvant en entremêler jusqu’à deux cents pour une pièce, comme autant de traits ou de coups de pinceau, créant un graphisme proche de la calligraphie.

Traits et attraits de plumes Les années passent, l’artiste change de vie et range les plumes avant de les ressortir à nouveau. Mais le temps a fait son œuvre : ce n’est plus la même matière. L’artiste aussi a changé et n’a plus les mêmes choses à dire. Alors, il donne une nouvelle vie, à ses plumes, les transforme, les

Si ces œuvres sont proches de tableaux, elles ne sont pas pour autant une surface plane. Une création très originale, surprenante à découvrir sans retenue !

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

Renaudières), près Direction La Fleuriaye (ligne de bus n° 95, arrêt Espace d’exposition, Manoir des Renaudières e. de l’École Municipale de Musique et du Musé Entrée libre.

Carquefou Mag’ N° 93

36

14 h à 18 h ou Ouvert le mercredi, samedi et dimanche de sur rendez-vous. relle au Renseignements : Direction de l’Action Cultu airie re@m cultu riel 02 28 22 24 40 ou par cour carquefou.fr Plus d’informations sur www.carquefou.fr.


Sports

Meeting d’athlétisme de Carquefou : une nouvelle édition pleine de promesses Le Carquefou Athlétique Club (CAC) organise vendredi 1er juin son 19e Meeting national. Cette manifestation fait partie du Circuit National des Meetings (labellisée par la Fédération Française d’Athlétisme), avec certaines épreuves internationales. Une grande soirée d’athlétisme en perspective. du meeting. Des bénévoles sont mobilisés dès le mois de novembre car les tâches sont nombreuses : établir le

tenaires institutionnels et privés ; contacter les managers et les athlètes pour constituer les plateaux des épreuves ; ins-

Dans le cadre de ce Meeting, les poussins et les benjamins du CAC participeront à un 1 000 m jeunes. C‘est une des particularités de cette compétition qu’il faut souligner : les athlètes locaux et régionaux sont associés à l’élite nationale. Un rendez-vous à ne pas manquer pour les amateurs de sport, sur la piste du Moulin Boisseau remise à neuf !

Le meeting de Carquefou est réputé également pour les concours qu’il organise. Chaque année le javelot est de très haut niveau, avec des jets à plus de 60 m chez les hommes (record du Meeting : 74 m 92) et plus de 50 m chez les femmes (record du Meeting : 51 m 58), sans oublier le saut en longueur (record du Meeting : 7 m 43). Devant un millier de spectateurs, cette compétition avait réuni l’an dernier plus de 320 athlètes venus de 19 régions sur 22 de l’hexagone, ainsi que des athlètes étrangers. “C’est un grand rendezvous pour le club et un gros défi pour tous les organisateurs, avec bien sûr un impact médiatique et sportif important” confie JeanPaul Souchet, organisateur

la logistique de la manifestation avec l’aide des bénévoles du CAC et les officiels de la Fédération Française d’Athlétisme, soit 120 personnes.

Venez nombreux encourager les athlètes.

Rendez-vous vendredi 1er juin à partir de 18 h 30 Stade du Moulin Boisseau Entrée gratuite Buffet et buvette sur place. Renseignements sur le site du CAC : www.carquefou-athle.fr. Meeting 2011 : victoire de l’Ethiopienne Diro Neda sur le 5 000 m Femmes, en 15’33’’09 (performance de niveau mondial).

programme du Meeting en lien avec la Ligue, la Direction Technique Nationale et le Comité Sportif d’Organisation Nationale ; contacter les par-

crire les athlètes sur le logiciel FFA ; organiser le transport et l’hébergement des athlètes de haut niveau ; contacter les médias et enfin organiser

37 Carquefou Mag’ N° 93

C

Cette année encore, les organisateurs ont choisi de privilégier 6 épreuves de haut niveau sur les 15 prévues : le 5 000 m International Hommes, le 5 000 m National Femmes, le 800 m National Hommes, le 800 m Femmes, le 1 500 m Hommes et le javelot Hommes. Les 5 000 m Hommes et Femmes permettront aux athlètes de réaliser les minima pour les Championnats de France mi-juin et les Championnats d’Europe à Helsinki fin juin.


Vivre à Carquefou Sports

Le golf de Carquefou se dote d’une Académie haut niveau Afin d’aider les meilleurs éléments de son “école de golf” à progresser, le golf NGF de Carquefou vient de créer une Académie.

C

Ces dernières années, la formation des jeunes a été au cœur des préoccupations du golf de Carquefou. Son école de golf se classe d’ailleurs parmi les toutes premières de la région Pays de la Loire (1re en 2009 et 2010, 2e en 2011). Elle accueille aujourd’hui près de 160 jeunes pris en charge à raison d’une heure et demi par semaine par des moniteurs diplômés. Et sur ces 160 joueurs, 22 ont déjà été repérés et ont pu intégrer l’école de golf performance. “Nous avons sélectionné 22 joueurs parmi les meilleurs dans chaque catégorie d’âge. Nous leur offrons une prise en charge supplémentaire avec une demi-heure de cours en plus par semaine et des stages de trois jours pendant les

vacances scolaires”, détaille Frédéric Abadie, directeur. Mais le golf de Carquefou vient aujourd’hui de franchir un nouveau pas en créant une “Académie haut niveau” pour les cadets, les benjamins et les minimes du club qui ont le talent pour évoluer vers le haut niveau. “Les cadets doivent avoir un handicap en dessous de 3, les minimes en dessous de 6 et les benjamins en dessous de 10”, précise Frédéric Abadie. 8 joueurs répondent à ces critères au sein du club : Florian Geay, Louis Capon, Paul Boeffard, Camille Boeffard, Laurent Capon, Thomas Lioret, Thibault Crinon et Lino Galdin. Ils pourraient être demain dans l’élite. Même si chacun le sait les places sont rares. Depuis janvier,

ils bénéficient d’une prise en charge spécifique avec 10 journées complètes de cours en plus avec un moniteur, Frédéric Abadie ou Guillaume Poumès. Objectif : les aider à améliorer encore leurs performances et les préparer aux épreuves nationales et internationales, aux grands prix fédéraux et aux championnats de France amateurs. “Nous les aidons à établir un programme des compétitions les plus intéressantes”, souligne Frédéric Abadie. Et la prise en charge ne s’arrête pas là. Préparation physique, mentale et

Carquefou Mag’ N° 93

38

Une Académie de haut niveau est créée pour les cadets, benjamins et minimes du club qui sont appelés à évoluer vers le haut niveau.

nutritionnelle sont aussi au programme. Le club est d’ailleurs à la recherche d’un intervenant pour la préparation mentale. Il est aussi à la recherche de sponsors. Car si NGF, la société qui gère le golf de Carquefou, apporte sa contribution, elle ne prend pas en charge les déplacements. La route du golf, Titleist et Mc Donald ont déjà répondu présents. “Aujourd’hui, ce sont les parents qui financent les déplacements. Et sur l’année, avec une quinzaine de tournois, le budget se révèle conséquent”, souligne Frédéric Abadie. En attendant, le golf de Carquefou espère que la création de cette académie va lui permettre de se distinguer des autres golfs. Si 2012 est ainsi une année test, Frédéric Abadie n’exclut pas d’ouvrir le programme à de jeunes golfeurs qui ne seraient pas licenciés au club. Le golf espère aussi que cette Académie va lui permettre de renforcer sa légitimité pour prendre le leadership sur le plan sportif dans les Pays de la Loire. Et qu’elle va créer une saine émulation au sein du club permettant à tous les jeunes de progresser.


Foot : un pôle régional d’excellence à Carquefou Depuis la dernière rentrée scolaire, le collège Sainte-Anne qui travaille en étroit partenariat avec l’USJA Carquefou Football, est reconnu par la Ligue Atlantique de Football comme pôle régional d’excellence. qui prête les mini-bus qui permettent le transport des joueurs du collège au stade. La ligue fournit, elle, à chaque joueur, une tenue complète par entraînement.

s’ils ne suivent pas au niveau scolaire, l’aventure peut s’arrêter du jour au lendemain”, confie François Le Pallec.

Le principe de ce pôle d’excellence ?

En attendant, les candidats ne manquent pas

Essayer d’amener à des carrières professionnelles des joueurs motivés et repérés pour leurs qualités foot-

Car avec 4 voir 6 heures, pour les plus grands, d’entraînement en plus par semaine, ils sont assurés d’une meilleure

ment”, affirme Richard Bolan, éducateur sportif à l’USJA qui encadre les jeunes sur le terrain avec le soutien de joueurs, diplômés d’état, qui évoluent dans l’équipe première du club. Mais pas question non plus de forcer. Les jeunes démarrent leur saison par une visite médicale. Une autre est programmée entre décembre et avril. Et tous les mois, ils sont pesés et mesurés par le club. “Quand on constate un gros changement morphologique, on diminue l’intensité et le volume des séances. Car il ne s’agit pas de les amener à la blessure”, souligne Richard Bolan. Car tous ces jeunes restent rattachés à leur club

4 à 6 heures d’entraînement supplémentaires par semaine pour les joueurs, tous élèves au collège SainteAnne.

bénéficier de ce label en LoireAtlantique”, souligne François Le Pallec, professeur d’Education Physique et Sportive au collège Sainte-Anne, qui encadre la section et travaille en étroit partenariat avec l’USJA Carquefou Football. Sans le club en effet, rien ne serait possible. C’est lui qui assure la prise en charge des entraînements. Lui aussi

ballistiques. Mais pas seulement. “Pour intégrer la section, un bon dossier scolaire est impératif. Il faut être un bon joueur de football mais aussi un bon collégien”, affirme François Le Pallec. Car tous ont bien conscience que si l’envie est là, les élus sont rares. Les jeunes sont d’ailleurs responsabilisés dès les premiers jours. “Ils savent que

progression qu’en club. “En club, la finalité des entraînements est le match du weekend. Nous sommes dans une autre logique. Nous prenons le temps d’échanger avec les joueurs sur leurs points forts et leurs points faibles, de bâtir un programme avec des objectifs de résultats et donc de les faire progresser techniquement et tactique-

et continuent évidemment à jouer pour lui le week-end. La prochaine saison se prépare déjà. Une réunion d’information a eu lieu le 5 avril. Les prochains tests de sélection sont prévus le 23 mai. Les joueurs, qui doivent être licenciés dans un club de football, peuvent intégrer le pôle dès la 6e ou en classe de 4e.

39 Carquefou Mag’ N° 93

D

Depuis la dernière rentrée scolaire, ils sont 30 au collège Sainte-Anne, en classes de 6e, 5e, 4e et 3e, à bénéficier d’un régime un peu particulier. 30 sportifs issus d’une dizaine de clubs. L’établissement, habitué des sections sportives, a en effet décroché auprès de la Ligue Atlantique de Football le label convoité de pôle régional d’excellence. “Nous sommes les seuls avec La Colinière à


Vivre à Carquefou Sports

Un jeune nageur carquefolien dans le bassin des futurs athlètes olympiques

L

Laurent Delfosse, jeune Carquefolien de 23 ans, nage au club de l’Aquatic Sport Carquefou depuis 10 ans. Étudiant en quatrième année de médecine, il prouve que pratique sportive intensive et les études supérieures sont compatibles. Spécialiste du papillon, il a remporté deux médailles au 50 mètres (bronze) et au 100 mètres (argent) le week-end du 10 et 11 mars dernier à Béthune lors des championnats de France N2 de natation. Ces deux victoires lui ont permis de participer aux championnats de France Élite du 18 au 25 mars à Dunkerque et ainsi de partager le bassin avec les plus grands nageurs français, puisque cette compétition est qualificative pour les jeux olympiques de Londres. Son entraîneur Cathy Sitaud et tout le club de Carquefou sont particulièrement fiers de ses réussites.

La Ville récompensée pour son soutien au jeu d’échecs

L

Laurent Nouhaud, Président du Club d’Échecs de Carquefou et Président du Comité départemental a remis au Maire, Claude Guillet et à René Prat, Adjoint délégué aux Sports et Loisirs Sportifs, un diplôme d’honneur en remerciement de l’investissement et du soutien de la Ville en faveur du jeu d’échecs. Carquefou est la seule commune en France à être ainsi honorée à ce jour.

Carquefou Mag’ N° 93

40

“Il nous semblait important de valoriser la Ville car elle nous aide à pratiquer dans de bonnes conditions et fait des efforts pour les associations” explique Laurent Nouhaud. Le club d’échecs de Carquefou compte 100 licenciés dont les trois quarts ont moins de 18 ans et 5 ou 6 enfants se qualifient chaque année pour les Championnats de France. Le club a d’ailleurs reçu le label Club Formateur de la Fédération nationale (récompense son dynamisme en matière de formation et ses efforts en direction des équipes jeunes et adultes).


L

Le nouvel Espace polyvalent ouvre ses portes au public début mai. Situé rue Jules Verne, il comprend une salle principale d’une surface de 152 m² pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes, une salle annexe de 22 m² pour des réunions, un local rangement, un office de 32 m², un hall d’entrée avec sanitaires et divers locaux techniques.

prises. L’office est parfaitement équipé pour les réceptions, vins d’honneurs, baptêmes… Un écran et un vidéo-projecteur intégré au

DA 21

si

29

on

ACTION

Ouverture de l’Espace Polyvalent Jules Verne

G • A EN

La Ville en Action 2 e Ve r

plafond sont disponibles lors de séminaires ou conseils d’administration. La salle ferme ses portes à 22 h. Pour réserver une ou

plusieurs salles, contacter la Direction des Sports et Loisirs Sportifs au 1er étage de l’Hôtel de Ville ou par téléphone au 02 28 22 21 00.

Les parkings publics extérieurs offrent 30 places de stationnement. Le projet a été réalisé dans une démarche de qualité environnementale en portant une attention particulière à la maîtrise de l’énergie et au coût d’exploitation induit.

Carquefou Mag’ N° 93

41

L’espace polyvalent est mis à disposition des particuliers, des associations et des entre-

La réhabilitation du site des Renaudières se poursuit

ainsi que celles de l’association Le Temps qui Passe.

La deuxième phase de travaux est lancée : elle consiste à restaurer l’aile sud c’est-à-dire le four à pain, le puits, le hangar et le bâti des cors de chasse. Les tranchées ont été creusées, permettant de réaliser le raccordement des réseaux, puis la mise à nu des bâtiments avec la dépose des toitures et des charpentes.

La restauration des pierres pourra ensuite débuter. Cette restauration se fait dans le respect des techniques d’autrefois, avec uniquement de la chaux et du sable, le ciment étant banni. Ces travaux devraient s’achever au printemps 2013. Le budget total s’élève à 850 000 E.

Restauration de l’aile nord L’aile nord comprend deux bâtiments très importants

ACTION

si

16

on

G • A EN

L

La création des réserves du Musée constituait la première phase du projet. Construites derrière le Musée, elles accueillent depuis octobre 2011 les collections du Musée,

DA 21

L’état des bâtiments du site des Renaudières nécessitait d’engager un projet de restauration d’envergure. En raison du caractère patrimonial du lieu, le projet a été confié au cabinet d’architectes Bellanfant et Daubas, spécialisé dans la restauration de bâti ayant recours aux techniques anciennes.

2 e Ve r

du site des Renaudières : le pigeonnier et l’Orangerie. Avant de lancer un programme de réhabilitation sur cette partie, la Municipalité souhaite organiser d’ici l’été* un forum ouvert à toute la population : il s’agit de créer une vision commune et une dynamique autour du projet, en associant l’ensemble des acteurs qui gravitent autour. *Date communiquée ultérieurement dans l’Agenda mensuel et le site internet de la Ville.


Parole aux Élus Pour un deuxième collège à Carquefou 800 élèves au collège Gérard Philipe ; le nombre a de quoi impressionner, d’autant que les bâtiments avaient été prévus à l’origine pour accueillir 600 élèves. Depuis peu, le Conseil Général, en charge de la responsabilité des collèges sur le département, a admis la nécessité de construire un nouvel établissement. Nous nous en réjouissons et saluons comme il se doit cette décision.

La majorité municipale apprécie cette méthode et cette volonté de prendre en compte les besoins réels de la population en fonction de son implantation sur le territoire, avant de rendre une décision. Elle reste néanmoins vigilante et espère que le bon sens l’emportera dans les motivations que rendra publiques le Conseil Général pour valider son choix.

Cependant, reste la question de sa localisation. En effet au vu de la situation actuelle, nous aurions pu envisager qu’il soit positionné naturellement sur la commune de Carquefou. Or, le Conseil Général a fixé un périmètre d’implantation sur le territoire plus indistinct du Nord-Est de l’agglomération nantaise. Aujourd’hui, il semble que deux secteurs soient envisagés : l’un sur Nantes à Saint-Josephde-Porterie, rue de Port la Blanche et l’autre sur Carquefou à la Bréchetière, face au golf ; ce dernier site ayant été proposé par le Maire et sa majorité.

L’évolution démographique de la Ville de Carquefou, le sureffectif devenu chronique du collège Gérard Philipe sont des arguments légitimes en faveur d’une implantation sur notre commune. Les plans de desserte des transports en commun, le tracé des voies d’accès, la centralité du lieu sont des atouts qui mettent en valeur le site de la Bréchetière. De plus, avec l’implantation du lycée, ce sont autant d’opportunités à saisir afin de repenser dans l’ensemble, les infrastructures sportives à destination des Carquefoliens, des scolaires et des associations. La majorité municipale y est tout à fait favorable.

La décision finale du choix du lieu d’implantation revient au Conseil Général qui par la voix de son Vice-Président en charge de l’éducation, a fait savoir qu’il se déterminerait en fonction de critères objectifs et après une observation attentive de diverses études portant sur des aspects décisifs : bassin démographique, voies d’accès, capacités de desserte par les transports en commun, temps de transports, infrastructures sportives existantes ou en projet, qualité de vie des habitants, développement durable…

Le Théâtre de la Fleuriaye : une dynamique culturelle locale à inventer… Le Théâtre de la Fleuriaye réunit toutes les conditions requises pour être un des fleurons de la vie culturelle de l’agglomération nantaise. Mais est-ce bien là sa vocation première ? Ne devrait-il pas plutôt être le ciment d’une dynamique culturelle globale sur la commune de Carquefou ? Sa programmation certes prestigieuse et attractive, ne pourrait-elle pas s’enrichir de spectacles bien plus audacieux, plus populaires mais surtout davantage accessibles au plus grand nombre avec des tarifs plus abordables ? Pourquoi ne pas programmer plus de créations locales ou organiser des festivals ?

Carquefou Mag’ N° 93

42

Soyons bien clairs. Notre objectif n’est pas de revendiquer l’implantation du futur collège sur notre commune mais de revendiquer un choix qui réponde le mieux aux besoins du territoire et aux attentes des habitants du secteur, loin de toute considération purement politicienne ou partisane. Les élus de la Majorité

mune et aux artistes locaux de faire connaitre leurs créations. Des résidences d’artistes pourraient également y être organisées ainsi que des projets d’éducation artistique et culturelle à destination des scolaires et du grand public. C’est la garantie du développement d’une réelle dynamique culturelle sur le territoire. Le spectacle vivant est une richesse que l’on doit favoriser : il est primordial d’offrir à nos associations des lieux d’expression comme l’est le théâtre de la Fleuriaye. Il est également primordial de favoriser la rencontre de ces créateurs locaux avec les habitants. Avec tous les habitants.

Faut-il le rappeler, cet équipement culturel majeur, qui a nécessité un investissement de 5,1 ME en 1994 et pèse aujourd’hui lourdement sur le budget de la commune avec une subvention annuelle de près d’1 ME, n’est que très peu accessible aux Carquefoliens… des Carquefoliens qui sont pourtant bien ceux qui payent l’addition : 50€E par habitant/an !

Nous, élus de gauche, appelons donc la municipalité à réorienter sa politique culturelle et proposer aux carquefoliens, une offre diversifiée et plus abordable, et aux associations un véritable accès à la Fleuriaye !

Un équipement structurant tel que le théâtre de la Fleuriaye devrait permettre aux associations qui participent à l’animation de la com-

Les élus de gauche, Marie-Christine Bierling - Gilles Cavé Claude Frotté - Véronique Hervé-Gagneul - Cédric Talbourdet

Peut être avez-vous remarqué que la statue de la vierge qui trônait sur les pelouses du rond point de la Fleuriaye a disparu. Il ne reste que le promontoire sur lequel elle était posée. Cette statue c’était la vierge du vœu. Même si on a différentes versions sur son histoire, elle était un témoignage du passé de Carquefou. Elle a été vandalisée brisée en morceaux. Il est vrai que l’emplacement n’était pas idéal, mais que l’on soit croyant ou pas, on ne peut que s’insurgerdevant de telles incivilités.

Les élus “Plus encore pour Carquefou” Jean-Jacques Tréhin, Hervé Salmon


Infos Pratiques >> ÉTAT-CIVIL >> • Lou ARNAUD • Neven JANAULT-COELHO • Léonie PNOU • Ambre SCHAFFLÉ • Clara BELAUD • Armand DANEY de MARCILLAC • Thibaud HIDDEN • Kaïs ZEBIDI • Marie-Florence DUBOURG-KIMPPIENNE • Manon CATREVAUX • Hugues TAPPAZ • Nolan PELARD • Amaia MARTIN • Inès DAUFOUY • Elora CHAINON • Oihan SUREL • Calie PICAULT

Décès • Yves PÉGÉ (décembre 2011) • Raymonde RUFFEL • Paulette DOUCET veuve BERNARD • Jean THABARD • Germaine CIRZIN épouse LEROY • Joseph PIRAUD • Paul GRATAS • Jeanne PLANCHENAULT veuve ESTIEAU • Amédée BENECCIO veuve DELAPRÉ • Paul ROUGET

FÉVRIER Naissances

• Léna GALLON • Lucas GALLON • Axelle CHIATELLO • Anaïs CHIATELLO • Mony-Sonita UNG • Baptiste COULON • Leïla PÉTARD • Ethan DUMOULIN • Enora MONTANARI • Arnaud FOUIN • Léane DELHOMENIE • Gabin SPARFEL • Paul PARNEIX • Sacha DUSART • Oihan CHARBONNIER • Sacha ANGIBAUD • Pauline GÂTEAU-LEGUEN • Julie BOURNAND • Augustin ZIN • Axèle HAUVILLE

Décès • Hélène TRIPON épouse COLAS • Georges ANDRIEU • Anne TRIBALLIER épouse BLOINO • Jean SUPIOT • Jacques BRAS • Albert LE COQ • Andrée GOUPIL veuve LEBEAU • Gilbert CASSERON • Sacha PERRIER • Jeanne LE QUINIO veuve RICHARD • Suzanne JUNG • Marcel RIVIÈRE • Marcelle LECOQ veuve CRUAU • Madeleine DROUET veuve DUGAST

BIENVENUE

Coiffeuse à domicile

Nails & Sun

Melissa Douet 98 rue de la Salle - 06 12 35 20 20 N’utilise que des produits naturels sans ammoniaque - Déplacement sur 20 km autour de Carquefou

Styliste ongulaire, cabine UV, Sun Institute (effet bonne mine) 1 chemin de Toscane - 02 52 10 17 73

Conseil aux entreprises pour le développement commercial des PME Devco Ouest (réseau Prospactive) Pascal Brillouet - 06 83 81 76 84 pascal.brillouet@prospactive.com www.prospactive.com

Ergothérapeute libérale Conseils d’aménagements des lieux de vie et de travail liés aux situations de handicap, conseils de matériel et aides techniques liés au handicap, rééducation fonctionnelle. Intervention à domicile. Anne-Françoise Baudot 1 rue Athéna - Tél. 06 83 78 33 06

JMR plombier Plombier (chauffage, sanitaire) 1 impasse Thémis 06 67 42 54 80 ou 09 50 47 22 73 jean-michel.rassin@laposte.net

A vos tabliers Articles et ustensiles de cuisine 2 rue du Marquis de Dion 02 40 52 39 44 - avostabliers@gmail.com

Naturhouse Conseils en rééducation alimentaire 10 rue Marquis de Dion 02 40 50 19 51 – www.naturhouse.fr

Paella Fiesta Confection de paellas géantes chez les particuliers ou dans les entreprises, sur tout le département, à partir de 50 personnes. Eric Fignon 7 rue de l’Orée du golf 06 07 42 91 99 www.paellafiesta.fr - paellafiesta@hotmail.fr http://www.facebook.com/paellafiesta.fr/

Changement d’adresse Picadelle Multi-services : traductions français/anglais/ espagnol, cours de langues pour enfants et adultes et alphabétisation, animaux : visites à domicile et pension familiale. Le Bois St-Lys - 3 rue de Sparte 06 01 73 06 13 - 02 52 10 16 80 picadelle@laposte.net - www.picadelle.com

Changement d’activité PI’CO Services devient PICO Tourism’ Agence de voyage : transport de personnes 10 bd Ampère 02 51 13 99 43 - 06 33 36 52 22 coco.pico@yahoo.fr

Numéros utiles Standard de l’Hôtel de Ville : 02 28 222 222 Nantes Métropole - Pôle Erdre et Loire : 02 28 20 22 00 EDF Services : 0 800 123 333 (N° appel gratuit) Raccordement au gaz naturel appeler GRDF au 0 969 363 534 (coût d’un appel selon l’opérateur) Gare SNCF : 08 92 35 35 35 Réseau bus et tramway TAN : 0 810 444 444 (N° Azur) Aéroport de Nantes-Atlantique : 02 40 84 80 00 Banque Postale : 3631 C.A.F. : 0 810 25 44 10 (nouveau numéro de téléphone) (coût d’un appel local depuis un poste fixe) Agence retraite Carsat : 39 60 ou 09 71 10 39 60 (depuis une box ou un mobile) S.O.S. Urgences Mamans (garde temporaire d’urgence en période scolaire) : 02 28 23 26 92

Numéros d’urgence Gendarmerie : 17 ou 02 40 50 87 17 Pompiers : 18 SAMU : 15 C.H.U. : 02 40 08 33 33 SOS Médecins : 02 40 50 30 30 Centre anti-poison Angers : 02 41 48 21 21 Rennes : 02 99 59 22 22 Hébergement d’urgence : 115 Allo Enfance maltraitée : 119 Enfance disparue : 116 000 Urgences Gaz Naturel : Appeler GRDF au 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe)

43 Carquefou Mag’ N° 93

JANVIER Naissances



Carquefou Magazine n°93 (Mai-Juin 2012)