Issuu on Google+

Mai/Juin 2011 Magazine Municipal Bimestriel N째 88

Reconstruction du groupe scolaire Louis Armand


14 ACTUVILLE 18 DOSSIER

RECONSTRUCTION DU GROUPE SCOLAIRE LOUIS ARMAND

14 LES QUARTIERS 15 VIVRE A CARQUEFOU ENFANCE - JEUNESSE SOLIDARITÉ DÉVELOPPEMENT DURABLE CULTURE SPORTS

29 LA VILLE EN ACTION 30 PAROLE AUX ÉLUS 31 INFO SERVICES DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Claude Guillet RÉDACTEUR EN CHEF : Pierre de Rivoire RÉDACTION ET PHOTOS : Service Communication Florence Le Nevé-Brunatti et Patricia Le Sage CONCEPTION MAQUETTE & EXÉCUTION : Optima Compo IMPRESSION : JOUVE Tirage : 7 800 exemplaires sur papier blanchi sans chlore avec encres végétales


Donner les clés de la réussite à nos enfants La Ville de Carquefou est responsable, comme toutes les communes, de l'implantation, de la construction, de l'équipement, du fonctionnement et de l'entretien des écoles maternelles et élémentaires. C’est son domaine de compétence, à l’instar des Conseils Généraux pour les collèges et les Conseils Régionaux pour les lycées. d’autant plus abouti qu’il est co-construit avec tous ceux qui vont y vivre, l’ensemble des acteurs de la communauté éducative a été associé au projet, que cela soit les Directeurs, les professeurs des écoles ou bien les représentants de parents d’élèves. Compte tenu de l’importance de ce projet, j’ai souhaité qu’il s’inscrive dans le cadre de l’Agenda 21 mis en place par la Ville de Carquefou en 2007. Ainsi, la municipalité a été particulièrement attentive à ce que soient bien pris en compte les enjeux énergétiques et environnementaux pour maîtriser la consommation d’énergie du futur établissement.

Mais un établissement scolaire se doit d’être aussi intégré dans son environnement. Ainsi, le projet s’intègre dans le projet urbain 2015. L’îlot Louis Armand est placé à un endroit stratégique du centre-ville se situant à proximité d’équipements majeurs comme la La priorité a donc médiathèque, l’îlot des Marquis avec été donnée à la crèche municipale, la gendarmerie, la réflexion le complexe sportif Jean Gauvrit ou sur les enjeux encore la Poste.

La priorité a donc été donnée à la réflexion sur les enjeux pédagogiques de l’école maternelle et de l’école élémentaire. En effet, la réussite scolaire de nos enfants est primordiale. Outre un pédagogiques Pour la suite, la commune a retenu enseignement de qualité, de l’école… certaines orientations d’aménagecela passe par la mise à ments comme la création d’une circudisposition d’un cadre de travail le plus agréable et fonctionnel lation douce, ouverte au public, qui traversera l’îlot afin de favoriser les liaisons entre l’hyper centre et la possible. rue Louis Armand ou bien encore la mise en valeur C’est pourquoi la municipalité a fait le des bâtiments ayant un intérêt patrimonial. Enfin, choix de faire un groupe scolaire com- une petite partie de l’espace, face à la gendarmerie, pact regroupant un pôle maternel et sera réservée à la réalisation d’un programme immoun pôle élémentaire tout en favori- bilier afin de répondre à la demande de logements en sant les liens entre ces deux pôles. Le centre-ville. futur établissement sera aussi composé d’une restauration scolaire et Rendez-vous en 2013 pour l’inauguration de cet étad’un accueil périscolaire et permet- blissement qui, j’en suis convaincu, fera la joie des tra également l’accueil du centre enseignants, des parents… et bien sûr des enfants ! de loisirs. Afin de réaliser cet Claude Guillet Maire de Carquefou objectif et parce qu’un projet est

3 Carquefou Mag’ N° 88

Sur la commune, nous avons la responsabilité de 5 établissements scolaires primaires, à savoir Pierre Stalder, Anne Frank, Jacques Prévert, Georges Brassens et Louis Armand. Or, cette dernière école, construite dans les années 70, était vétuste, comme l’ont conclu les diagnostics d’accessibilité et énergétiques. De plus, pour répondre aux besoins croissants de place, des constructions successives ont été ajoutées, au fil des années, générant des problèmes de fonctionnement. C’est ce qui nous a conduit à repenser l’ensemble du groupe scolaire. Le principal objectif pour la Ville de Carquefou était d’abord de construire un bâtiment bien adapté à son usage mais qui soit aussi un véritable support pédagogique pour l'éducation à l'environnement.


Actuville

“Opération tranquillité seniors” : Pour des réflexes sécurité au quotidien Face à la vulnérabilité des personnes âgées qui constituent des cibles privilégiées pour les délinquants, le Ministère de l’Intérieur a décidé de mettre en place un plan d’action en faveur de la sécurité des personnes de plus de 65 ans : “l’opération tranquillité seniors”.

A

Alors qu’elles ne représentent que 20% de la population, les personnes de plus de 60 ans sont victimes des deux tiers des vols avec ruse et de près d’un tiers des cambriolages d’habitations principales ou secondaires. C’est pourquoi “l’opération tranquillité seniors” est proposée à toutes les personnes âgées de plus de 65 ans, isolées et/ou vulnérables qui le souhaitent, c’est-à-dire aussi bien les personnes recensées par la commune dans le cadre du plan “canicule” que celles qui se signaleront spontanément à la Brigade de Gendarmerie, à la Police Municipale ou auprès du Service Seniors du Centre Communal d’Action Sociale.

Une action de proximité Concrètement, il s’agit d’établir des contacts individualisés entre les services de police ou de gendarmerie, les services sociaux et les personnes âgées les plus exposées afin de signaler tous faits pouvant apparaître comme anormaux, toute situation d’isolement marquée susceptible de poser un problème de sécurité. Des patrouilles des forces de l’ordre peuvent également être organisées auprès des domiciles des seniors lorsque des circonstances le justifient (signalement de la présence de suspects dans un quartier par exemple). Les gendarmes et policiers de Carquefou sont des interlocu-

Sonia Pujol et David Lerebourg, correspondants sécurité-seniors au sein de la Brigade de Gendarmerie.

teurs privilégiés. N’hésitez pas à leur faire part des situations qui vous semblent inhabituelles. Au sein de la Brigade de la Gendarmerie, deux correspondants sécurité-seniors,

Sonia Pujol et David Lerebourg, sont là pour écouter, conseiller et aider les personnes vulnérables.

Une campagne de sensibilisation

Seniors, pour votre sécurité, ayez les bons réflexes !

Carquefou Mag’ N° 88

4

A la maison • L’isolement est un facteur d’insécurité : développez les liens de voisinage et le lien social. Gardez le contact et participez à la vie de votre quartier. • Protégez votre domicile par un système de fermetures fiables et un entrebâilleur à votre porte d’entrée. • Ne marquez pas votre adresse sur le trousseau de clés. • Évitez les signes extérieurs d’absence. • N’ouvrez jamais à un inconnu si une personne se présente sans rendez-vous, comme un professionnel (plombier, électricien…). Vérifiez sa qualité auprès de son entreprise avant de lui ouvrir. • Ayez un téléphone à portée de main et en cas d’urgence, composez le 17 ou le 112. Votre appel sera immédiatement pris en compte. • Sur internet, ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires par e-mail. Pour vos transactions commerciales, vérifiez que vous êtes sur un site sécurisé (“https”). • Évitez de détenir trop d’espèces ; privilégiez les paiements par carte bancaire. Dans la rue • Privilégiez vos déplacements (commerces, banque…) en vous faisant accompagner. • Portez votre sac fermé et en bandoulière sous le bras, côté murs des habitations. • Au distributeur automatique de billets, soyez vigilant et ne vous laissez pas distraire par des inconnus. Pour tout renseignement, contacter le CCAS au 02 28 22 20 00 ou la Gendarmerie au 02 40 50 87 17.

“L’opération tranquillité seniors” repose également sur une campagne de sensibilisation sur les risques encourus par nos aînés. Les actions font appel à la vigilance de ceux qui entourent les personnes âgées et rappellent les réflexes sécurité à tenir au quotidien. Une réunion d’information et de sensibilisation, avec mises en situation, sera organisée dans le cadre des mardis d’Écoute et d’Échanges proposés aux seniors : ouverte à tous et sans inscription préalable, elle aura lieu mardi 10 mai de 10 h à 12 h salle Beauregard.


G • A EN

on

8

si

2e édition dimanche 8 mai

ACTION

Gambettes en fête

DA 21

2 e Ve r

Pour la deuxième année consécutive, la Ville de Carquefou offre l’occasion de se retrouver en famille dans le parc de Maubreuil : un dimanche convivial et sportif avec les Gambettes en fête !

L

- Piste de sécurité routière mise en place par la Police Municipale, qui permettra par une approche ludique, de sensibiliser les plus jeunes aux dangers de la voie publique. - Les Carqu’Olympiades avec le Conseil Municipal Enfants, de 13 h 30 à 17 h : jeux ludiques et sportifs de plein air. - Animations par l’association Place au Vélo : stand de contrôle technique gratuit avec conseils pour régler vos freins, votre éclairage…

Arrivée de la vélocipède 2010.

Trois circuits pédestres fléchés, ouverts à tous, de 6,5, 12,5 et 15,5 km environ permettront de découvrir le Haut Pays de Carquefou et quatre parcours cyclistes, également fléchés, de 25, 45, 60 et 100 km sillonneront les routes et communes des alentours. Aux m a rc h e u r s c o m m e a u x cyclistes, un point de ravitaillement sera proposé. Des feuilles de route détaillées avec cartes et itinéraires seront remises au départ à chaque participant. Venez nombreux... ❯❯ Grand Prix cycliste de Carquefou organisé par le Comité des Fêtes : départ à 15 h et arrivée vers 17 h sur le site de Maubreuil, sur un parcours de 8,1 km : 11 tours, soit au total 90 km. ❯❯ Des animations ouvertes à tous entre 11 h et 17 h :

Initiations pour tous au BMX proposées par le Club de Carquefou.

- Initiations au BMX sur des modules en bois par le Carquefou BMX Club.

- Mise à disposition d’un vélo électrique pour vous permettre d’en découvrir les avantages. A 12 h, la Ville offrira un apéritif convivial à toutes les personnes présentes. Afin de profiter pleinement de cette journée familiale, chacun est invité à venir piqueniquer sur place (sous grandes tentes en cas d’intempéries). Le Comité des Fêtes tiendra sur place un stand de restauration et un bar. Venez nombreux...

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES • Accueil de 8 h à 17 h • Animations de 11 h à 17 h Bar sur le site toute la journée et restauration le midi avec le Comité des Fêtes.

5 Carquefou Mag’ N° 88

Le site de Maubreuil sera le lieu de rendez-vous des amateurs de randonnées pédestres ou cyclotouristes, et proposera des animations sportives variées, pour tous les âges et tous les niveaux. L’occasion de passer une journée en plein air dans un cadre enchanteur. Au programme, dimanche 8 mai : ❯❯ La Vélocipède, organisée par le Groupe Cyclotourisme et Groupe Nature de l’ALAC. Départ et arrivée à Maubreuil. Les départs, échelonnés entre 8 h et 10 h se feront du Château de Maubreuil.


Actuville G • A EN

si

22

on

ACTION

Pour une mise en valeur des friches agricoles

DA 21

2 e Ve r

Nantes Métropole, en collaboration avec la Chambre d’Agriculture, met en place un programme de lutte contre les friches agricoles en zone périurbaine, sur toutes les communes de l’agglomération.

L’

L’agriculture constitue une activité économique indispensable au développement et à l’aménagement de l’agglomération nantaise. Son maintien et son développement en secteur périurbain représentent un enjeu essentiel, permettant de lutter contre l’étalement urbain. C’est dans ce cadre que Nantes M é t ro p o l e e t l a C h a m b re

d’Agriculture de Loire-Atlantique ont engagé une démarche visant à la mise en valeur des terrains actuellement en friche par un programme de défrichage et de remise en culture. Ces terrains peuvent parfois constituer un réel potentiel pour l’installation de nouvelles exploitations ou pour le développement des activités déjà en place.

La démarche comporte trois étapes : • un état des lieux pour localiser les parcelles concernées, • la définition d’un programme d’action en lien avec tous les partenaires, • la mise en œuvre des actions. Sur Carquefou, les parcelles qui peuvent être considérées en

friches sont peu nombreuses (moins de 0,30% du territoire) et principalement localisées dans le secteur de la Seilleraye. C e p ro g r a m m e d e N a n t e s Métropole et de la Chambre d’Agriculture se fera en concertation avec l’ACPA (Association Carquefolienne des Professionn e l s d e l ’ A g r i c u l t u re ) e t l a Commune.

Extension du cimetière paysager

L

Le cimetière paysager, situé rue de la Paix, vient de passer de 465 emplacements dont 60 cavurnes à 961 emplacements dont 155 cavurnes.

Sur la nouvelle partie, une surface de 20 m² est consacrée au jardin du souvenir : il s’agit d’un petit jardin dans lequel on peut venir déposer les cendres du défunt à l’aide d’un dispersoir. Le cimetière paysager représente 3 000 m² d’espaces verts à entretenir.

Carquefou Mag’ N° 88

6

Un agent du service des Espaces Verts intervient sur les deux cimetières (le cimetière des Gauteries se situe rue Marquise de Sévigné). Il est chargé de : • l’entretien des espaces verts et des toilettes municipales, • l’accompagnement des familles (visites et enterrements), • l’encadrement des entreprises (Marbrier), • la relation directe avec la Police Municipale.


Aménagement de l’Ilot des Marquis

L’

L’aménagement paysager de l’îlot des Marquis, rue du Marquis de Dion, vient de s’achever avec la mise en place des anciennes grilles du parc de Florigny qui présentent un intérêt patrimonial assez remarquable. L’ensemble des éléments a été rénové : grilles, portail (deux vantaux) et deux portillons, avec modification des pointes de grilles et création d’éléments permettant la fixation des grilles dans le muret. Un sablage a ensuite été réalisé afin de décaper, désoxyder et enlever les couches superficielles fragiles comme la peinture par exemple. Puis un traitement anti-oxydation a été appliqué avant de terminer par une couche de peinture. Un travail important qui a permis de les remettre en état afin de leur donner une seconde vie.

L

Les aménagements de l’aile Est du 1er étage de l’Hôtel de Ville sont achevés : la Direction de l’Aménagement Durable et du Cadre de Vie a pris possession de ses nouveaux bureaux répartis entre le service Urbanisme, le service Aménagement/Quartiers et la Mission Agenda 21, Écocitoyenneté et Handicap. La Direction des Loisirs Sportifs, auparavant au Château de la Fleuriaye, intégrera également à terme le 1er étage de la Mairie.

Le rez-de-chaussée regroupe le pôle “services à la population” comprenant l’accueil général, les formalités administratives (recensement, demande de pièces d’identité, certificats, copies et légalisation de documents, opérations funéraires…), les élections, l’état-civil (actes de naissances, mariages, décès) et les services Famille & Éducation (inscriptions dans les écoles, à l’accueil périscolaire, dans les crèches… et paiement des factures se référant à ces services…).

Aménagement de la place Saint-Pierre : c’est parti !

L

Les premières interventions ont porté sur les éclairages avec le remplacement des candélabres présents sur la place par un éclairage plus moderne, directement en façade.

Puis les travaux nécessaires à la mise en place de branchements électriques pour l’organisation de manifestations ont été réalisés, ainsi que la refonte des contrôles d’accès à la place Saint-Pierre par un système de bornes rétractables. Ce système est géré par NGE (Nantes Gestion Équipement) et permet de limiter l’accès aux usagers identifiés (riverains, livreurs, professionnels de santé, convois funéraires). La borne d’entrée sur la place Saint-Pierre sera localisée au droit du Crédit Mutuel et la borne de sortie à hauteur de la boulangerie. L’ensemble de ces travaux nécessite la réalisation de tranchées (passage de fourreaux) et donc la reprise des pavés. L’achèvement des travaux est prévu pour fin avril. La Ville pourra alors positionner le mobilier urbain (assises et jardi-

nières) avec une mise en service de la place prévue première quinzaine de mai. En parallèle, le bar du Centre va faire l’objet de travaux pour être transformé en brasserie dont l’ouverture est prévue d’ici la fin de l’année. Deux ouvertures de commerces sont également prévues dans le cadre de cette rénovation. La place du Vieux Cimetière va également faire l’objet de travaux avec l’ouverture d’un passage piéton entre la place et l’Espace Mellay d’ici la fin de l’année. Les arbres seront abattus pour créer une dizaine de places de stationnement au centre de la Place. De nouveaux végétaux seront plantés pour agrémenter l’espace.

7 Carquefou Mag’ N° 88

Les services d’accueil de l’Hôtel de Ville se réorganisent


Dossier

Un nouveau groupe sco sur l’îlot Louis Armand

Carquefou Mag’ N° 88

8

IDE.A - Le Baron Architectes - Esquisse non définitive.


laire va voir le jour

Dans le cadre du Projet Urbain 2015 et de l’Agenda 21 de la Ville, la construction du groupe scolaire Louis Armand se présente comme une opération majeure, permettant l’émergence d’un nouveau quartier en centre-ville. Construits dans les années 70, les bâtiments actuels sont sions des diagnostics énergétiques et d’accessibilité des Personnes à Mobilité Réduite. Une équipe de programmistes, en concertation avec les services municipaux a été chargée d’établir un état des lieux de l’existant et de réfléchir aux nouvelles orientations du site, tout en valorisant les points positifs du groupe scolaire actuel. C’est finalement le scénario qui consiste à restructurer l’école en site occupé qui a été retenu. Les travaux débuteront fin 2011 et les enfants et les enseignants pourront prendre possession de leur nouvelle école à la rentrée 2013.

9 Carquefou Mag’ N° 88

devenus vétustes, comme l’ont mis en évidence les conclu-


Dossier

Un projet porté par les élus Interview de Véronique Dubettier-Grenier, Premier Adjoint Délégué à la Famille & Éducation et Claudine Chopelin-Rappenne, Conseiller Délégué à l’Enfance il répondait le mieux au cahier des charges que nous avions établi. Il s’agit d’un cabinet qui a l’expérience de ce type de projet et qui de plus a inclu au projet un parking souterrain pour les enseignants, idée qui nous a semblé très judicieuse.

Carquefou Mag’ : Qu’est-ce qui a motivé la reconstruction du groupe scolaire ? V é r o n i q u e D u b e t t i e rGrenier : La municipalité est particulièrement attentive au cadre éducatif dans lequel vivent nos enfants. L’école maternelle n’est plus adaptée, les préfabriqués entraînent de gros problèmes de chauffage et d’isolation. Un état des lieux a été fait par une société spécialisée dans les questions “hygiène, sécurité et environnement” et l’audit a permis de conclure que l’isolation de l’ensemble des bâtiments du groupe scolaire ne serait économiquement pas viable. Claudine ChopelinRappenne : La vétusté des locaux, surtout ceux de l’école maternelle, ne permettait pas une remise à neuf. La restauration avait également besoin de gros travaux. Il était donc l o g i q u e d e c o n d u i re u n e réflexion sur l’ensemble du groupe scolaire. De plus, l’évolution du cœur de ville doit conduire à la réorganisation du quartier, avec la création d’un passage piétonnier traversant apportant plus de vie. C. M. : Comment s’est fait le choix du cabinet d’architectes ?

Carquefou Mag’ N° 88

10

V. D.-G. : Dans un premier temps, un programmiste a été chargé de faire un état des lieux des bâtiments et du fonctionnement du groupe scolaire. Le but était d’améliorer ce qui est défectueux, comme par exemple la circulation au sein de l’école maternelle, et de garder ce qui fonctionnait bien et était apprécié

C. M. : Les enseignants, personnels scolaires et associations de parents d’élèves ont-ils été associés à ce projet ? V. D.-G. : Ils ont tous été associés en amont pour l’établissement d’un état des lieux : le programmiste les a consultés afin de connaître leurs attentes, leur ressenti, négatif et positif, par rapport aux bâtiments actuels ; Les associations de parents d’élèves ont été informées régulièrement de l’avancement du projet à chaque conseil d’école. Véronique Dubettier-Grenier (à gauche) et Claudine ChopelinRappenne présentent le projet du nouveau groupe scolaire.

des enseignants, du personnel scolaire et des élèves, comme une grande cour de récréation, un préau pour les élèves de l’école élémentaire ou une école élémentaire à deux étages. La cour constitue un élément fort de l’école et nous avons mis dans le cahier des charges l’obligation de garder une superficie équivalente. Ce qui sera le cas, sachant que selon les normes de l’Éducation Nationale, pour le nombre de classes du groupe scolaire Louis Armand, il faut au moins 2 000 m² et que la superficie sera d’environ 5 000 m², soit plus du double du minimum obligatoire.

C. C.-R. : La restauration à proximité de l’école maternelle est très appréciée également et sera donc maintenue dans le nouveau projet : un accès direct sera possible. Par contre, l’aménagement du périscolaire tel qu’il est actuellement est inadapté et a été repensé. L’ensemble des espaces et des salles sera mutualisé de manière à ce que les salles de motricité servent à l’accueil et que la salle de périscolaire soit utilisée sur le temps scolaire par exemple. Le jury a examiné quatre projets d’architectes et le finaliste a été retenu à l’unanimité, car

C. C.-R. : Le choix final du projet a été fait par le jury constitué spécifiquement et composé du Maire, d’élus de la majorité et de l’opposition et d’architectes maîtres d’œuvre indépendants. Cette composition est définie par le Code des marchés publics et ne permet pas d’associer d’autres personnes. Le choix s’est porté sur le candidat qui répondait au mieux au cahier des charges défini par l’ensemble des partenaires avec le programmiste. V. D.-G. : Une réunion s’est tenue mi-avril avec les enseignants et les associations de parents d’élèves afin de leur présenter le projet retenu par le jury et avoir leur ressenti.


Déroulement du concours de maîtrise d’œuvre Afin de réaliser les travaux de reconstruction du groupe scolaire Louis Armand, un concours de maîtrise d’œuvre européen a été lancé. Plus de 90 dossiers ont été déposés et une présélection de 14 candidats a été faite. Seuls 4 d’entre eux ont été retenus pour remettre un projet avec esquisse selon le cahier des charges défini avec le programmiste. Des compétences pointues étaient exigées en matière de construction selon des normes basse consommation, en matière d’acoustique… Le jury a retenu à l’unanimité le projet du cabinet IDE.A - Le Baron Architectes de Nantes.

Un projet à l’échelle du quartier Le projet a été conçu avec la volonté de structurer l’espace public le long de la rue Louis Armand par un bâtiment en recul par rapport à la limite actuelle. Le préau d’accueil

des familles est positionné à l’intersection de la rue Louis Armand et de la liaison douce, définissant ainsi un espace de rencontres qui facilite les échanges à l’entrée ou à la sortie de l’école. La façade permettra d’assurer une certaine intimité à l’espace tout en conservant une

transparence sur le groupe scolaire. Le dispositif imaginé constitue une sorte de kiosque permettant de protéger l’attente des familles et une mise en valeur du groupe scolaire par rapport à l’espace public. Une voie piétonne traversera l’îlot afin de favoriser les liaisons entre le centre-ville et la rue Louis Armand. La superficie totale du terrain permettra également d’y réaliser un programme immobilier, de l’espace supplémentaire étant libéré avec la démolition des logements de fonction inutilisés depuis plusieurs années.

Des espaces pensés au mieux Les activités scolaires et périscolaires seront groupées en limite nord du terrain, permettant de libérer de l’espace au

sud pour un véritable espace de récréation et de jeux sportifs. L’école élémentaire et l’école maternelle seront regroupées dans un même bâtiment qui accueillera également le restaurant et l’accueil périscolaire. L’école élémentaire comprendra 10 classes et l’école maternelle 6 classes et 2 salles de repos. Les cours de récréation seront en vis-à-vis des sections concernées (maternelle, primaire et périscolaire). Une prairie collective viendra cerner et relier l’ensemble des cours et construira un pendant à l’espace public de la liaison douce. Les terrains pour les jeux de ballons seront positionnés à l’Est et le mur à balle localisé en partie centrale.

Carquefou Mag’ N° 88

11

IDE.A - Le Baron Architectes - Esquisse non définitive.

IDE.A - Le Baron Architectes - Esquisse non définitive.


Dossier Planning Des bâtiments modulaires isolés seront mis en place à partir de décembre 2011. Ils accueilleront pendant la durée des travaux les classes maternelles et l’accueil périscolaire. La déconstruction de l’école maternelle et de l’accueil débutera en janvier 2012. Les élèves de l’école élémentaire resteront dans le bâtiment actuel car il ne sera détruit qu’après la construction du bâtiment neuf qui aura lieu de février 2012 à avril 2013.

Carquefou Mag’ N° 88

12

Un jardin pédagogique s’intégrera à l’espace “maternelle”, tout en étant l’aboutissement de la prairie partagée. En relation directe avec la restauration scolaire, un jardin potager d’expérimentations pourra s’adresser à tous les âges. Le principe est de créer une mul-

La disposition des locaux permettra de limiter les nuisances entre les différents espaces. Ainsi les salles de repos ont été éloignées des locaux dits “bruyants” (cage d’escalier, cuisine, locaux techniques, sanitaires des autres espaces…) par des circula-

titude de jardins hors sol, dans des bacs en bois de hauteurs variables. Les espaces situés au nord du bâtiment, jardins ombragés, seront fort appréciés lors des premières chaleurs estivales. Ils pourront également être le support d’expérimentations thématiques et pédagogiques.

tions ou des locaux tampons (salles d’activité et sanitaires). En outre, les salles de repos sont séparées entre elles par le local rangement. Quelques cloisons à hautes performances acoustiques permettront de garantir les isolements réglementaires entre salle de motricité et les bureaux, entre les sanitaires et les salles de classes, etc.

Une recherche de qualité acoustique maximum La qualité acoustique des locaux est une donnée essentielle dans ce type d’établissement. L’objectif est de rechercher un confort accru pour les élèves et les enseignants.

La Ville, en partenariat avec l’ADEME, se fixe des objectifs de basse consommation visant à tendre vers un bâtim e n t p a s s i f : u n b u re a u d’études a en charge le suivi de la qualité environnementale de l’ensemble du projet. Les systèmes de chauffage et de ventilation seront différents selon les locaux : une ventilation double flux pour les locaux de grandes surfaces (qui permet donc un appoint de chauffage pour les grands volumes) : motricité, espace polyvalent, salles à manger… et une ventilation simple flux pour les classes et autres locaux. Le chauffage du bâtiment sera adapté à ses faibles besoins (compte tenu des qualités bioclimatiques, de l’enveloppe du

bâtiment et de l’occupation des locaux). Un apport important d’éclairage naturel est privilégié, notamment via des puits de lumière pour les zones d’activité au nord et des baies orientées au sud. Des détecteurs de présence seront installés dans les locaux peu usités afin de limiter les consommations. Réduire l’impact environnemental du bâtiment repose également sur une réflexion sur la réutilisation d’un maximum de matériaux provenant du bâti existant et sur le choix des matériaux neufs (en prenant en compte leurs caractéristiques sur toute leur durée de vie). La déconstruction sélective et la réutilisation de

Un projet conçu dans une démarche de qualité environnementale Une attention particulière a été portée sur la maîtrise de l’énergie et sur le coût d’exploitation. IDE.A - Le Baron Architectes - Esquisse non définitive.


grés au projet. La sélection des essences à planter se fera

notamment en fonction de leur faible impact allergène, leur faible besoin en eau, l’augmentation de la biodiversité du site et leur potentiel pédagogique. Les grandes pelouses, à faible biodiversité, seront diminuées pour faire place à un parc plus “riche” avec des espaces de découverte pour les enfants des nichoirs intégrés pour les

oiseaux, un jardin pédagogique… Le compostage pour les résidus végétaux du site et pour les restes des repas du restaurant scolaire sera mis en place. A n o t e r : L e s t e r re s d e déblaiement seront conservées afin d’être réutilisées sur le terrain pour éviter l’impact dû au transport par camion.

fres if h c s e u lq e u En q

M € HT avaux : 6 125 2 702 m² du bâtiment : le ta to ce a rf ➜ Su m² staurant : 557 isirs : - Surface du re du centre de lo et ire la co ris pé ccueil - Surface de l’a 237 m² : 725 m² cole élémentaire - Surface de l’é : 579 m² cole maternelle - Surface de l’é , espace polys (bibliothèque un m m co ux ca - Surface des lo 2 m² motricité…) : 44 valent, salle de es, bureaux, (vestiaires élèv n io st ge et il …) : 112 m² - Surface Accue de reprographie lle sa n, io un ré salles de es (cour uvertes intern jardin co é d s ce a sp jeu de ballon, ➜ Surface e taire, aires de en ém él environ et lle mater ne paces verts) : es e, qu gi go in péda partagé et jard 5 000 m²

➜ Coût des tr

13 Carquefou Mag’ N° 88

certains matériaux de l’école émanent d’un choix environnemental et humain fort. Il s’agira également de limiter autant que possible les consommations d’eau potable pour l’usage dans le bâtiment et pour l’arrosage des jardins et l’entretien des espaces verts : récupération des eaux pluviales pour l’arrosage au goutte à goutte des parties arbustives avec réserve d’eau enterrée, mise en place de réducteurs de pression, de robinetterie temporisée, de chasses d’eau différenciées… La démarche environnementale du projet conduit à conserver au maximum la végétation existante compatible avec le projet architectural. Ainsi, les végétaux remarquables et sains seront inté-


Les Quartiers

Mardis de la Convivialité

U

Une quinzaine de Carquefoliens étaient présents mardi 29 mars, afin de donner une seconde vie à leurs objets ! Animée par Laurence Huteau-Beaupère de l’Association “Dans un Moulin“ spécialisée dans le réemploi, cette soirée avait pour finalité de faire découvrir les principales techniques permettant de détourner un objet usé ou démodé en un objet design et fonctionnel. Les participants sont repartis avec pleins d’idées pour recycler ce qu’ils s’apprêtaient à jeter !

Rénovation d’une lampe avec collage de papier de soie.

Fête des Voisins : prenez date !

Q

Carquefou Mag’ N° 88

14

Que diriez-vous de faire la fête ? Entre voisins et voisines ! C’est la Fête des Voisins !! Elle arrive le vendredi 27 mai 2011 et sera à nouveau l’occasion de faire des rencontres sympathiques dans une ambiance simple et accueillante. Le but ? Se rencontrer et échanger… Apéritif tout simple ou buffet géant concocté par des volontaires enthousiastes, c’est le geste qui compte : chacun apporte sa contribution pour passer un moment de bonne humeur garantie ! Ce rendez-vous annuel est de plus en plus plébiscité par les Carquefoliens : en 2010, on pouvait compter 66 lieux de rendezvous répartis sur 23 quartiers différents. Autant de lieux de rencontre, d’échanges et de convivialité ! Pour faciliter l’organisation et contribuer à la communication de l’animation de chaque lieu, la Ville met à disposition des intéressés invitations, affiches, ballons,

nappes et tee-shirts pour les organisateurs qu’il suffit de retirer à l’accueil de l’Hôtel de Ville. Si vous souhaitez occuper le domaine public (trottoir, square, espace vert…), une demande écrite avec votre adresse postale doit être faite auprès de la Police Municipale (cette demande peut être faite par mail en remplissant le formulaire spécifique sur le site Internet de la Ville : www.carquefou.fr). Renseignements et inscriptions à partir du lundi 9 mai au 02 28 22 23 00.

DATES DES PROCHAINES RENCONTRES DE QUARTIER : • Mardi 10 mai : secteur la Fleuriaye, le Souchais à l’IUT. • Mardi 7 juin : secteur des Monceaux, la Chambre, le Moulin de Fay, la Couronnerie, l’Angle… à l’Espace Culturel de la Fleuriaye.


Vivre à Carquefou Enfance Jeunesse

Le Conseil Municipal Enfants sensibilise au Handicap ont pu jouer ensemble en silence... Et avec de nombreux fous rires aussi... La seconde demi-journée, consacrée au handicap visuel, s ’ e s t t e n u e l e m e rc re d i 30 mars après-midi, également à la médiathèque, avec pour animations : une rencontre avec les chiens guides d’aveugles et leurs maîtres, une découverte du Braille et des jeux sous bandeau. Ces animations ont été organisées, en partenariat avec les associations des Chiens guides d’aveugles de l’Ouest et Oréa.

DA 21

1

des doigts, les enfants, les jeunes, les parents

on

ACTION

Le CME tient à remercier l’équipe de la médiathèque et la mission Handicap qui l’aident et le soutiennent tout au long de ce projet.

si

mots de vocabulaire au bout

L

Le Conseil Municipal Enfants (CME) a décidé de lancer une campagne de sensibilisation aux différents handicaps physiques : auditif, visuel et moteur.

G • A EN

Découverte de la langue des signes : pas si facile que cela !

2 e Ve r

En partenariat avec la mission Handicap, une série de trois animations est prévue pour chacun de ces handicaps. La première session, consacrée au handicap auditif, s’est déroulée le 27 novembre dernier à la médiathèque. Le Conseil Municipal Enfants proposait une découverte de la langue des signes. Plus de 90 personnes ont pu s’initier à cette langue avec Guillaume et Cyrille de l’association Oréa (une association nantaise de sensibilisation aux handicaps). Après un petit temps d’apprentissage et avec quelques

Atelier d’écriture en braille sous le regard attentif de Claude Guillet et Véronique Dubettier-Grenier.

15 Carquefou Mag’ N° 88

La troisième sensibilisation sera prochainement consacrée au handicap moteur.


Vivre à Carquefou Enfance Jeunesse

Spécial séjours 14/17 ans Trois bonnes occasions de s’évader cet été avec le Service Jeunesse ➜ Pour ce séjour, une carte d’identité et une autorisation de territoire ou un passeport seront à prévoir, ainsi qu’une carte européenne de sécurité sociale. Pensez-y dès maintenant.

découvrir de nouvelles disciplines sportives, de se surpasser dans l’effort et apprendre à gérer ses appréhensions. Le Raid’Erdre permet aussi aux jeunes de se prendre en charge au niveau de l’alimentation, dans la gestion du

RAID’ERDRE du 22 au 26 août

Hossegor, la mer, les activités nautiques… un beau programme !

HOSSEGOR (dans les Landes) du 19 au 30 juillet Côté vacances : le soleil et les plages des Landes ; côté activités : surf, body-board, ballade VTT, pelote basque… ; côté vie quotidienne : camping sous les pins, tente, repas faits par les jeunes. Que du bonheur !

campagne, au plus près de tout ce que la ville donne à voir ! Bref, Berlin comme vous ne l’imaginez même pas 14 jeunes, 1 directeur et 1 animateur, voyage en train.

Cette année, le Raid’Erdre fête ses 17 ans et toujours la même envie et la même motivation !!! Le Raid’Erdre fait partie d’un moment fort pour les jeunes durant l’été. A mi-chemin entre compétition et aventure, c’est un temps privilégié pour aller à la rencontre d’autres jeunes, garçons et filles, en partageant sa bonne humeur et ainsi vivre en collectivité. C’est également une occasion de

Les tarifs sont basés sur le quotient familial : - pour Hossegor : à partir de 140 € - pour Berlin : à partir de 192 € - pour le Raid’Erdre : 16 € par jeune soit 64 € par équipe Les inscriptions pour ces trois séjours auront lieu samedi 14 et mercredi 18 mai de 15 h à 18 h au Club de Jeunes - rue Mendès France (derrière la piscine).

BERLIN du 3 au 11 août

Carquefou Mag’ N° 88

Continuons notre tour des capitales d’Europe. Après Barcelone (et Alella), Paris et Londres (début juin), un tour du côté de Berlin s’impose : c’est beau comme Paris, “fun” comme Londres, et c o n t r a i re m e n t a u x i d é e s reçues, ensoleillé comme Barcelone l’été. Berlin a su préserver de grands espaces, des lacs avec lieux de baignades aménagés. Le groupe sera logé dans un petit camping en plein cœur de la ville, comme en pleine

sommeil et parfois même du stress suite à la compétition qui est parfois forte en pression mais toujours dans un bon esprit ! 12 équipes de 4 jeunes.

En savoir +

14 jeunes, 1 directrice et 1 animateur, voyage en minibus.

16

Remise des prix du Raid’Erdre 2010.

Documents à prévoir pour l’inscription :

Les ours de Berlin vous saluent… exposition d’art dans un parc de la ville.

- Carnet de santé (vaccins) - Numéro CAF - Certificat médical - Brevet de natation 50 m Plus d’info sur www.carquefou.fr


Solidarité

DA 21

2 e Ve r

à mobilité réduite, la Ville poursuit son action en matière d’accessibilité pour les personnes porteuses d’un handicap auditif. signalée par un autocollant apposé à l’entrée des différents bâtiments.

Essai de l’amplificateur audio à l’accueil de la mairie par Claude Guillet et Nathalie Gâté en compagnie des services.

S

Selon la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, “tous les établissements existants recevant du public doivent être tels que toute personne handicapée puisse y accéder, y circuler et y recevoir les informations qui y sont diffusées, dans les parties ouvertes au public. L’information destinée au public doit être diffusée par moyens adaptés aux différents handicaps.” Dans ce cadre, les textes stipulent la mise en place d’amplificateur de boucle d’induction magnétique aux accueils, salles de réunion, de conférence, de spectacles... L’obligation de respecter les règles d’accessibilité a été fixée au 1er janvier 2015. Mais la Ville de Carquefou s’est d’ores et déjà équipée

d’amplificateurs audio et de boucles sonores. “Notre action en faveur de l’accessibilité des personnes porteuses de handicap constitue une de nos priorités. C’est d’ailleurs la première action d e n o t r e Agenda 21” rappelle Claude Guillet.

Équipement des bâtiments municipaux… Dorénavant, une personne déficiente auditive peut demander à l’accueil de l’Hôtel de Ville, du CCAS, de la médiathèque ou de l’école de musique, la mise à disposition d’un amplificateur audio qui lui permet, grâce à un casque - ou une mini-boucle pour les personnes équipées d’appareil auditif - d’avoir un meilleur confort d’écoute avec son interlocuteur. La mise à disposition de ce matériel est

Douze casques - ou systèmes de mini-boucles pour les personnes déjà appareillées - sont également disponibles : ils sont fournis avec un boîtier qui capte le signal envoyé par l’émetteur radio raccordé au système de sonorisation quand l’intervenant s’exprime via un micro et permet d’amplifier le son (la portée est de 500 mètres). Un système de captation du son a été installé salle des mariages et salle du Conseil. Un système mobile peut également être utilisé, lors des rencontres de quartier par exemple… “Le casque sera remis aux personnes qui le souhaitent en échange d’une pièce d’identité” explique Nathalie Gâté, Adjoint à la Solidarité et au Handicap. “La possibilité d’utiliser ce matériel lors d’un mariage sera proposée au moment de la constitution du dossier.” Le coût total de cet équipement s’élève à 25 300 €.

tiques à celles des autres établissements municipaux. Pour la salle du Théâtre, un système de prise de son avec six micros numériques installés au niveau du nez de scène, assure la captation sonore. Deux appareils de contrôle permettent de travailler le son avant diffusion et un émetteur radio assure la diffusion sur l’ensemble de la salle. Vingt récepteurs de poche équipés d’une boucle à induction permettent une assistance auditive aux personnes munies d’une prothèse auditive et vingt-cinq récepteurs stéthoscopiques (ou casques) apportent une assistance auditive pour les personnes non équipées. Le coût de l’installation est de 45 373 € auxquels s’ajoutent les frais d’un bureau d’étude chargé de tous les réglages, soit 6 890 €.

… et du Théâtre de la Fleuriaye Le Théâtre de la Fleuriaye s’est également équipé de boucles magnétiques portables pour l’accueil et le vestiaire, iden-

Six micros sont installés au niveau du nez de scène du Théâtre pour la captation sonore.

17 Carquefou Mag’ N° 88

si

1

Alors que l’ensemble des établissements municipaux est accessible aux personnes on

ACTION

G • A EN

Mise en accessibilité des sites de la Ville pour les déficients auditifs


Vivre à Carquefou Solidarité

DA 21

si

17

on

ACTION

G • A EN

Analyses des Besoins Sociaux : Point d’étape sur la démarche 2 Ve r e

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de Carquefou a mis en œuvre en 2010 une démarche partenariale pour conduire l’Analyse des Besoins Sociaux (ABS) du territoire. Cette démarche est essentielle, à la fois pour adapter l’offre du CCAS aux besoins du territoire, pour anticiper les évolutions futures et pour positionner le CCAS au cœur de son rôle d’animation de l’action sociale locale.

L

Les Centres Communaux d’Action Sociale ont obligation de diligenter des Analyses de Besoins Sociaux. Photographie de la situation socioéconomique locale, l’ABS se déroule selon une démarche précise. Dans un premier temps, une collecte des données quantitatives de Carquefou a été effectuée puis analysée par un cabinet spécialisé (COMPAS) afin de donner un panorama large des réalités sociales. Pour cette étude, ont été sollicités plusieurs services de la Ville et des partenaires institutionnels ou associatifs.

Quelques données de contexte • Carquefou fait partie des 3 communes de Nantes Métropole connaissant la plus forte augmentation de population entre 1999 et 2007 (+ 17% sur Carquefou, contre + 5% sur la Communauté Urbaine).

Carquefou Mag’ N° 88

18

• En 2007, 1 Carquefolien sur 3 ne résidait pas sur la commune 5 ans auparavant. Ce taux de renouvellement est de 47% pour les 15-24 ans et de 13% pour les 55 ans et plus. • Carquefou connaît une accélération du vieillissement de sa population, sans pour autant être une commune de personnes âgées : hausse de + de 65% des personnes de 75 ans et plus en moins de 10 ans.

Néanmoins, seuls 5% de la population ont 75 ans ou plus. • Carquefou a une population jeune : 30% de la population a moins de 20 ans contre 25% sur l’ensemble de Nantes Métropole. • La taille des ménages se réduit au fil des années (2,5 personnes par ménage aujourd’hui) mais Carquefou reste toujours une “commune de familles”, malgré une proportion à la baisse. Les familles monoparentales représentent 12%. • Les ménages Carquefoliens ont un revenu fiscal médian supérieur à celui observé sur les autres niveaux géographiques. La disparité de revenus entre les plus riches et les plus pauvres est de surcroît plus faible sur Carquefou que sur les autres territoires de comparaison.

Zoom sur trois thématiques Suite à ce diagnostic général, une analyse partagée associant les différents partenaires a été réalisée. Au cours de ce 2e temps, les données statistiques ont été confrontées à la p e rc e p t i o n d e s r é a l i t é s sociales telles que ressenties par les professionnels de terrain, sur trois thématiques préalablement arrêtées par un Comité de Pilotage :

• Pauvreté - précarité - insertion. • Seniors. • Jeunesse - famille. Les participants aux groupes d’analyse ont retenu quelques données de cadrage permettant de faire ressortir les enjeux sociaux relatifs à ces 3 thèmes : ❯❯ Thème “Pauvreté précarité - insertion” : Voici quelques données qui ont pu être mises en avant : - Une faible pauvreté : des taux de pauvreté plus de 2 fois inférieurs aux moyennes nationales, avec cependant, une augmentation des demandes d’aides auprès du CCAS (+ 3% entre 2009 et 2010). - Une augmentation du nombre de demandeurs d’emploi

de 2008 à 2010, évolution due à la crise économique. - Une augmentation de la part de salariés précaires (de 8% à 12% des salariés entre 1999 et 2007). - Le logement HLM concentre les situations de pauvreté sur Carquefou : Conclusion : Il n’y a pas d’indicateurs alarmants, mais ressort le besoin à la fois : - D’être vigilant quant à l’évolution de cette thématique sur le territoire. - D’essayer de prévenir la précarisation de certains ménages et ses conséquences… Les enjeux sociaux repérés sont les suivants : • Le risque d’une précarisation de la classe moyenne inférieure.


❯❯ Thème “Seniors“ : Les données suivantes ont été retenues : - Une proportion de personnes âgées plus faible

que celui de la moyenne communale. - Le taux de pauvreté chez les “femmes seules de plus de 75 ans” est plus élevé que la moyenne communale. - Les personnes de plus de 75 ans sont moins souvent seules comparativement à N a n t e s M é t ro p o l e o u a u département (20% contre 40%). - Un taux d’équipement en hébergement et une densité de professionnels de santé au moins égaux aux moyennes départementales. Conclusion : Il n’y a pas de situation d’urgence, mais le besoin d’anticiper aujourd’hui : - L’évolution de la place des “seniors autonomes” dans la vie de la cité.

• L’ancrage de la place des seniors dans la cité. ❯❯ Thème “Jeunesse famille“ : Les données de cadrage suivantes ont pu être mises en avant : - Près de 2 800 familles avec enfant(s) de moins de 25 ans sont recensées. - Le nombre de familles se maintient du fait des familles monoparentales et non des couples. Il y a une faible proportion de familles monoparentales, mais qui a progressé de 3% entre 1999 et 2007. - La proportion de familles nombreuses se maintient (22%, soit plus de 610 familles). - La commune compte près de 3 500 jeunes de 15-24 ans, soit 19% de la population ( c o n t re 1 7 % s u r N a n t e s Métropole). Comparativement à Nantes Métropole, entre 110 et 120 jeunes de 15-24 ans sont à la fois déscolarisés et sans diplôme. Conclusion : Pas de problématique massive, mais le besoin de soutenir par l’action et la prévention :

qu’ailleurs : 15% de la population a 60 ans ou plus, 5% a 75 ans ou plus, contre 19% et 7% sur Nantes Métropole. - Mais un vieillissement qui s’accélère sur ces dernières années avec une progression de près de 65% des 75 ans ou plus entre 1999 et 2007 et une progression sensiblement identique d’ici à 2020. - Le revenu médian des 75 ans et plus est 20% plus faible

- Des demandes sociales qui iront croissantes et en se diversifiant… Les enjeux sociaux repérés sont : • Le défaut d’anticipation des besoins de prise en charge en établissement comme à domicile notamment par le déni d’une perspective de la dépendance. • La sécurisation de l’accessibilité et de la mobilité des seniors autonomes.

- Les familles fragilisées et/ou en perte de confiance dans leur capacité éducative. - Les jeunes en situation (ou potentiellement en situation) de vulnérabilité scolaire et/ou sociale… Les enjeux sociaux repérés sont : • Accroître la lisibilité voire la visibilité des jeunes. • L’amélioration de la connaissance de l’évolution des structures familiales sur le territoire. • Le renforcement d’un soutien à l’exercice de la parentalité auprès des familles, notamment celles constituées de jeunes parents ou monoparentales. • La prévention du risque de décrochage scolaire. L’analyse ainsi partagée des données par chacun des groupes a permis de faire ressortir les enjeux et les besoins sociaux du territoire. Il s’agira dans les prochains mois de finaliser la dernière étape en formulant des préconisations et des pistes d’actions concrètes pour les années à venir.

19 Carquefou Mag’ N° 88

• Le maintien, l’intégration et la cohabitation sur le territoire de milieux sociaux différents. • L’accès et le maintien au logement. • Le soutien aux salariés précaires, aux salariés intermittents, aux jeunes actifs sans qualification, aux plus de 50 ans touchés par le chômage. • Le risque de la fracture numérique notamment lorsqu’il faut effectuer des démarches. • L’intégration dans la vie collective des publics en soins postcure


Vivre à Carquefou Développement Durable

Lemer Pax : Innover pour protéger la vie

pement durable au cœur de ses préoccupations et vient d’adhérer au réseau.

I

“Innover tous ensemble pour protéger la vie, participer au bien-être des individus, devancer les besoins du marché en matière de protection de l’environnement… C’est le fer de lance de notre mission” explique Pierre-Marie Lemer, PDG de Lemer Pax. “Il ne s’agit ni d’un effet d’annonce, ni d’être dans l’air du temps, c’est pour tous ceux qui travaillent chez nous une question de bon sens, l’occasion de défendre une idéologie personnelle forte qui traduit notre implication quotidienne au service de la planète et de ceux qui y vivent. C’est donc tout naturellement que nous avons rejoint les entreprises du groupe Agenda 21 de Carquefou. C’est tous ensemble que nous pouvons agir.” Au-delà de l’activité propre à

De gauche à droite : Pierre-Marie Lemer, Valérie Chevreul et François Seguin.

l’entreprise, c’est aussi l’occasion de se joindre à la réflexion globale conduite sur Carquefou en matière de développement durable. ”Carquefolienne moi-même je connais plutôt bien la problématique de la ville” poursuit

PAX

En bref

Entreprise spécialisée dans la protection des rayons ionisants. Intervient dans le domaine médical, industriel, nucléaire civil et la recherche. • 50 salariés, dont 20% pour la recherche et le développement. • De nombreux partenaires : ingénieurs, scientifiques, consultants.

Carquefou Mag’ N° 88

20

• Chiffre d’affaires 2009 : 14 millions d’euros. • 15% à l’export, avec pour objectif d’atteindre les 70% en 2015. • 50 brevets déposés dans le monde. Adresse : 3 rue de l’Europe Zone industrielle de Carquefou - Site : www.lemerpax.com

Valérie Chevreul, Directrice Générale Adjointe de l’établissement. “Cela me permet de cerner les besoins des employés, des employeurs, autant que ceux des habitants. En terme de transports en commun par exemple. Mais d’une manière générale, s’investir en matière de développement durable est une démarche naturelle, une évidence pour chacun des salariés de Lemer Pax. Tous ont d’ailleurs signé une charte qualité sécurité environnement.”

L’entreprise C’est en 1872 que, sous l’impulsion de Louis-François Lemer naît la fonderie éponyme. Pionnière dans la transformation du plomb, Jacques Lemer, le petit-fils du fondateur lance en 1946 les blindages contre les radiations ionisantes. Un nouveau virage

21

on

innovante spécialiste du matériel de radio protection, met depuis toujours le dévelop-

ACTION

en terme de responsabilité écologique et sociale. La société Lemer Pax, entreprise

DA 21

si

“Carquefou Entreprises 21”. Leur objectif : faire du territoire économique un exemple

G • A EN

Près d’une quarantaine d’entreprises carquefoliennes sont regroupées au sein du réseau

2 e Ve r

s’amorce, celui de la radioprotection. Médicale d’abord, avec la réalisation d’une première enceinte de manipulation blindée. Civile ensuite, lors de la construction de la première centrale nucléaire de Chinon, à laquelle l’entreprise Lemer participe. Plus tard, l’activité électronucléaire des Établissements Lemer est cédée à la société Framatome devenue Aréva, et Lemer Pax, qui se spécialise dans la Protection Anti-X (d’où son nom) est créée. Ironie du sort, devenue référence internationale en la matière, c’est elle qui aujourd’hui travaille au démantèlement de la centrale de Chinon.

L’homme “C’est un hu-ma-niste” résume François Seguin, directeur marketing et communication de Lemer Pax. “PierreMarie a mille idées à l’heure, c’est un passionné, un amoureux de la nature, un ardent défenseur de l’environnement.” Son histoire personnelle en témoigne. Nantais d’origine, après des études qu’il conclura aux USA, celui qui se rêvait océanographe intègre l’entreprise familiale. Responsable de la fonderie en France, il devient directeur de Lemer Pax qu’il rachète à son père en 2005. Devenu PDG, il développe, innove, s’entoure des compétences idoines, diversifie l’activité jusqu’à hisser l’entreprise


aux premiers rangs des références mondiales de la protection anti X. Infatigable inventeur, il n’en oublie pas moins ses rêves et garde sa passion intacte pour les grands espaces, les voyages et les défis. Une expédition de survie en Guyane “1 000 km à travers la jungle !”, un trekking au nord de la Laponie, témoignent de son appétit de vivre pleinement l’aventure. Fan de Jules Verne et de Jack London, vice-champion de France de Hobie Cat 16, propriétaire d’un trimaran de course et coutumier des pontons où il côtoie de grands noms de la voile, sa grande passion reste la mer. Une passion qui au hasard d’un échange avec les navigateurs Frédéric Dahirel et Jean Maurel, conduira le quinqua à imaginer le Solar Odyssey. Un trimaran à énergie solaire développé aujourd’hui par Lemer Pax.

Le bateau Solar Odyssey “C’est un pari sur l’avenir” s’enflamme François Seguin, lui-même navigateur. “Un produit totalement développement durable. 100% récupé-

Même les Coréens nous ont demandé de venir leur présenter le Solar !” Une manière pour l’entreprise d’affirmer son engagement en faveur de l’énergie solaire et du maritime. “Rappelons néanmoins que cela n’est pas notre corps de métier qui reste bien la radioprotection médicale et civile” insiste Pierre-Marie Lemer. “Nous ne pouvons donc être sur tous les fronts à la fois, il faut avancer pas à pas. Actuellement nous sommes à la recherche de partenaires financiers privés comme institutionnels, qui veulent eux aussi s’inscrire dans une démarche de développement durable.”

<< ZOOM SOLAR ODYSSEY Longueur : 18,28 m ; largeur : 9 m ; poids : 5,5 t ; panneaux solaires : 120 m2 ; vitesse : 8 nœuds (croisière) à 18 nœuds (maxi). Conception : Pierre-Marie Lemer, Frédéric Dahirel, Jean Maurel. Plus de détails sur www.solar-odyssey.com

Le Solar Odyssey, un pari sur l’avenir : un bateau à propulsion solaire 100% développement durable.

21 Carquefou Mag’ N° 88

Le Cathpax : spécialiste de la protection Anti X, Lemer Pax intervient tant dans le domaine médical que civil, offrant une gamme de matériel de pointe, telle la cabine Cathpax qui marie aujourd’hui sécurité et confort au monde médical.

ration.” La coque centrale est celle du trimaran Foncia d’Alain Gautier, et les flotteurs sont ceux de l’Hydroptère. “Tout a été recyclé !” Et si le prototype a été lancé en version diesel électrique pour validation hydrodynamique, à terme ses cellules photovoltaïques permettront d’en faire le “premier bateau français à propulsion solaire”. Avec en ligne de mire un autre grand défi “qu’il puisse battre le record de l’Atlantique et réaliser le premier tour du monde à propulsion solaire unique” reprend, impatient d’y être, Pierre-Marie Lemer. “Écologique, ce bateau rassemble de nombreux transferts de technologie internes. Il sera l’emblème de notre démarche d’éco-conception et d’innovation.” En attendant, partout dans le monde, le projet suscite déjà la curiosité. “Chacune des étapes a été réfléchie, pensée, validée et trois millions d’euros seront investis en trois ans” explique François Seguin. “La plate-forme a été validée et les premiers essais en mer ont tenu toutes leurs promesses. Aujourd’hui nous sommes appelés sur tous les salons nautiques, Lorient, La Rochelle, Paris, Dusseldorf…


2

on

ACTION

Que deviennent nos déchets ?

DA 21

si

Développement Durable

G • A EN

Vivre à Carquefou

2 e Ve r

Depuis plusieurs années, la Ville propose aux écoles de Carquefou diverses animations, dont une sur la problématique “déchets” : qu’est-ce qu’un déchet ? Comment est-il traité ? Pourquoi faut-il trier ? La population se mobilise également afin de diminuer collectivement ses déchets.

L’

L’association Bretagne Vivante, retenue pour animer ces séances de sensibilisation dans les écoles, a récemment emmené les élèves de plusieurs d’entre elles visiter l’usine de traitement Arc-EnCiel, première filière globale de valorisation des déchets de l’agglomération nantaise : quelle découverte ! Entre poubelles géantes, lasers détectant les matières,

blanche (92 m) qui dépollue à plus de 98% les vapeurs issues de l’incinération. L’usine Arc-en-Ciel a été conçue pour optimiser la valorisation des déchets qu’elle reçoit : • La chaleur produite par l’incinération est récupérée par une entreprise voisine, tout comme la vapeur d’eau. • Tous les déchets contenus dans les bacs gris à couvercle jaune ou dans les bacs verts pour les plus anciens (emballages, carton, plastiques, briques alimentaires, papier, aluminium) sont triés par types de matières et acheminés vers des recycleurs. • Le compostage permet enfin de produire un amendement agricole à partir des déchets verts récoltés. A noter que la visite de cette usine est gratuite et ouverte à tous les publics, même les plus grands… Renseignements auprès d’Arcen-Ciel au 02 40 43 21 21.

balles de papier et tapis de triage manuel, les enfants découvrent le monde qui se crée “après consommation”.

Carquefou Mag’ N° 88

22

De nombreuses exclamations retentissent à la vue des pinces de métal pouvant soulever jusqu’à 1,5 tonne de déchets ; il faut dire que la fosse qui accueille chaque jour nos déchets non recyclables ou non triés a une profondeur de 11 mètres, soit quasiment la hauteur d’un bâtiment de 4 étages ! Même réaction à la vue de l’immense cheminée

A Carquefou, des démarches collectives de compostage se mettent en place. Labellisé Éco-école* depuis 2 0 0 9 , l e c o l l è g e G é r a rd Philipe a décidé de travailler cette année sur la gestion et la prévention de ses déchets. Ainsi, en partenariat avec le Conseil Général, Nantes Métropole, Compos’Tri et la municipalité, il met en place deux composteurs de 10 et 5 m3 qui transformeront les déchets verts et les reliefs de repas en un engrais naturel. L’installation sera réalisée

Visite de l’usine de traitement Arc en Ciel par une classe de l’école Jacques Prévert.

pendant les vacances de Pâques et opérationnelle à compter du 9 mai. Bien évidemment, ce compost servira à enrichir la terre de leurs espaces verts. De même, le syndic gestionnaire de la résidence du “Champollion” mène une réflexion identique sur la mise en place de deux composteurs d’une capacité de 3 m3 chacun : cela concerne 102 logements. Valoriser c’est très bien, moins jeter c’est bien plus durable ! C’est le cheval de bataille du Plan de Prévention Déchets de Nantes Métropole : réduire la quantité de déchets produits. Le Grenelle II de l’environnement affiche en effet un objectif de diminution de 7% pour la France. Aujourd’hui, sur la Métropole, une baisse de 3,4% est enregistrée : comment aller plus loin ? • En étant vigilants lors de nos achats : privilégier les produits moins emballés et emballés

avec des matières valorisables (aluminium, verre, carton). • En réemployant ses objets, leur inventant une nouvelle vie. La réduction de la fréquence de ramassage nous incite à revoir notre consommation… Par ailleurs la déchetterie de Carquefou au lieu-dit l’Ebeaupin, fera l’objet de travaux en 2012. L e s e ff o r t s d e c h a c u n contribuent au mieux-être de tous ! érard Philipe * Le collège G depuis seps’est engagé dans une tembre 2008 ucation au démarche d’éd t durable développemen d’un projet dans le cadre école est un Éco-école. Écoaux établislabel décerné aires qui se sements scol ur l’environmobilisent po ur d’un pronement auto n t au ta n t je t fa vo ri sa l’environnel’éducation à cation à la ment que l’édu citoyenneté.


Culture

Enfants et musiciens réunis pour une soirée d’exception Samedi 14 mai, l’orchestre d’Harmonie de l’École Municipale de Musique et les élèves de cours moyens des écoles Georges Brassens, Anne Frank et Louis Armand nous invitent à (re)découvrir les contes musicaux “La grotte de Daïa” et “Le joueur de luth”. Une création sur mesure présentée cette année dans son intégralité au Théâtre de la Fleuriaye. et s’appuie sur deux contes maghrébins : “La grotte de Daïa” et ”Le joueur de luth”. Présenté en partie en 2010 avec trois autres classes de Carquefou, le projet n’avait pas pu être interprété dans son intégralité, l’écriture de la musique n’étant pas achevée. Le public pourra donc découvrir cette année le spectacle dans sa version finale. Fortes de leur expérience de l’an passé, deux enseignantes, Catherine Fontaine de l’école Anne Frank et Hélène Bordier

complet, à la fois scénique et musical. Ils seront près de 80 à se produire sur scène avec les 50 musiciens de l’harmonie. “Au-delà du travail vocal, ce

“Nous travaillons également sur la rythmique car des plages de créations musicales avec des instruments de percussions sont interprétées par les enfants” ajoute Chantal Pautrot. “Un gros travail personnel est r é a l i s é p a r l ’ e n s e i g n a n t . Luisela apporte ses précieux conseils pour la mise en scène et le travail corporel.”

“La grotte de Daïa” et “Le joueur de luth” Venez découvrir la magie d’un conte du désert, création musicale sur mesure !

de l’école Georges Brassens, sont reparties avec enthousiasme dans cette aventure.

projet permet aux enfants de jouer avec un orchestre, de suivre la construction d’un spectacle et voir comment l’ensemble s’harmonise” explique Chantal Pautrot : “ils sont plongés dans un univers de professionnels. C’est très valorisant pour eux” explique Catherine Fontaine. “Ils sont très attentifs. Nous avons fait une première répétition avec l’harmonie, ils ont ainsi pu découvrir les différents instruments.

Pour Élisabeth Sardain de l’école Louis Armand, c’est une découverte. Tout comme pour les enfants qui ont la chance de réaliser un travail

C’était très euphorisant car ils étaient portés par l’accompagnement instrumental, cela donne une toute autre dimension.”

Répétition des élèves de la classe de l’école Anne Frank.

nous devons notamment “tomber la chemise”) et a u j o u rd ’ h u i m e m b re d u groupe Origines Contrôlées. Ce spectacle a été composé spécialement pour les Écoles de Musique de Carquefou et de Saint-Julien-de-Concelles

Samedi 14 mai à 20 h Théâtre de la Fleuriaye Entrée libre Pour plus d’informations : 02 28 22 24 10 ecole.musique@mairiecarquefou.fr

A noter ! Portes ouvertes de l’École Municipale de Musique

Mercredi 8 juin - Inscriptions pour la rentrée 2011/2012 de 14 h à 20 h. - Possibilité de visiter l’école et d’essayer les instruments de 17 h à 20 h.

23 Carquefou Mag’ N° 88

U

Un magnifique spectacle réunira trois classes de cours moyens des écoles Louis Armand, Georges Brassens et Anne Frank sur la scène du Théâtre de la Fleuriaye. Ce projet conduit par Martine Rossero pour l’Harmonie, avec ses 50 musiciens, et Chantal Pautrot au chant, est conté et mis en scène par Luisella Rimola (danseuse et metteur en scène). Les textes sont écrits par Julien Costa, ex-musicien de Zebda (groupe rock alternatif à qui


Vivre à Carquefou Culture

DA 21

si

11

on

ACTION

L’Erdre des loisirs nautiques : Du 14 mai au 18 septembre

G • A EN

Nouvelle exposition au Musée de l’Erdre

2 e Ve r

Première exposition conçue par le musée de l’Erdre, “L’Erdre des loisirs nautiques” se propose d’explorer les activités nautiques pratiquées sur la rivière, hier et aujourd’hui. Faire le lien avec les Rendez-Vous de l’Erdre

Collection particulière, Yvan Michel.

Approfondir “L’Erdre vivante” Présentée du 14 mai au 18 septembre, l’exposition temporaire vient compléter ”L’Erdre appréciée”, module de l’exposition permanente consacré aux loisirs sur l’Erdre.

Carquefou Mag’ N° 88

24

Aujourd’hui, l’Erdre est avant tout associée aux loisirs que l’on peut y pratiquer. Ce vaste “plan d’eau”, qui ne ressemble à aucune rivière, présente de nombreux atouts qui ont permis le développement d’activités très variées comme la voile, l’aviron, le canoëkayak, la planche à voile… Certaines pratiques remontent au premier temps du canotage et des courses, au milieu du 19e siècle.

Une exposition basée sur l’image L’exposition cherche à faire re v i v re u n e é p o q u e , o ù régates et fêtes nautiques venaient rythmer les saisons, par le biais de photographies, de cartes postales anciennes et d’affiches. Des extraits de vidéos amateurs de la première moitié du 20e et des objets sont également présentés (médailles, avirons a n c i e n s … ) . To u t c o m m e l’exposition permanente, “L’Erdre des loisirs nautiques” s’adresse à un large public. Des fiches d’approfondissement viennent ainsi compléter les panneaux illustrés. De petits jeux sont également proposés aux enfants.

Il y a dans le choix du thème une volonté de rattacher l’exposition aux Rendez-Vous de l’Erdre. Cet événement, qui amène chaque année de nombreux amoureux de la plaisance et promeneurs sur l’Erdre et ses rives, tend à redonner, le temps d’un week-end prolongé, une idée de l’ambiance festive des fêtes nautiques du début 20e. Du 1er au 4 septembre, le musée proposera pour l’occasion, une découverte gratuite de ses expositions, permanente et temporaire.

Autour de l’exposition temporaire • Séances de décryptage “vidéo du Syndicat d’initiatives de Nantes” (1927) Samedi 14 mai à 15 h et samedi 3 septembre à 15 h. Tourné le dimanche 15 mai 1927 à l’occasion des régates du Club Nantais de voile, ce film noir et blanc est présenté dans l’exposition permanente.

Archives municipales de Nantes, I1 C38 d7.

Passionnés de voiles, d’histoire ou simples curieux sont invités à participer à la découverte des trésors cachés de ce film rare et ancien. Avec la contribution de Pascal Le Meur de la Cinémathèque de Bretagne. • Sortie canoë-kayak couplée à une visite du musée Samedi 11 juin à partir de 11 h. En partenariat avec l’Amicale Laïque de Carquefou (sections canoë-kayak et voile), le musée vous propose une sortie conviviale, en famille ou entre amis. Au menu, visite des expositions au musée, pique-nique à Port-Jean et sortie à la découverte des rives de l’Erdre et de l’Hocmard, un de ses affluents.


En bref Toutes ces animations sont gratuites. Informations et réservation au 02 28 22 24 45 ou surwww.carquefou.fr/ musee Le Musée participera également à la manifestation “Les Voiles de l’Erdre” dimanche 26 juin (stand sur les bords de l’Erdre et entrée gratuite au Musée pour l’occasion). Période et horaires d’ouverture : Mercredi, samedi et dimanche, de 14 h à 18 h.

• Atelier “Erdre et création” (8-12 ans) Mercredi 6 juillet de 10 h 30 à 16 h et jeudi 7 juillet de 14 h à 17 h.

Cet atelier sur 2 jours permettra aux enfants de réaliser une création sur le thème des activités nautiques. Après une visite de l’exposition et

une sortie sur les bords de l’Erdre, les enfants participeront à un atelier animé par Guillaume Carreau, artiste plasticien.

Pendant les vacances scolaires, du mercredi au dimanche, de 14 h à 18 h. Musée fermé du 1er au 23 août inclus et les jours fériés.

25

Fête de la Musique : Place aux musiciens La Fête de la Musique

L

aura lieu cette année… le mardi 21 juin ! Le souhait est de redonner à cette manifestation sa véritable dimension : fête populaire, gratuite et

La Fête de la Musique a pour objectif de populariser la pratique musicale et de familiariser jeunes et moins jeunes à toutes formes d’expression musicale. C’est pourquoi la Ville a décidé de mettre en place des scènes ouvertes à des groupes carquefoliens qui se produiront entre 20 h 30 et minuit et de proposer des espaces, en particulier sur le parvis de l’église, où chacun pourra spontanément s’exprimer musicalement. Car ne l’oublions pas : chacun est libre de se produire dans la rue de façon spontanée !

ouverte à tous les musiciens, amateurs ou professionnels.

La fête débutera par une lecture musicale à la Médiathèque à 19 h, avec la participation de l’École Municipale de Musique.

Et parce que la Fête de la Musique est par essence même une fête conviviale, un apéritif musical sera ensuite offert par la Municipalité place Saint-Pierre à partir de 19 h 30. Il vous sera également possible de piqueniquer sur place*, accompagnés par les chorales et

ensembles instrumentaux acoustiques de l’École de Musique. Avant d’aller écouter les différents groupes qui se produiront sur les scènes sonorisées. * Restauration assurée par le service Jeunesse et le Comité des Fêtes !

Carquefou Mag’ N° 88

Collection de l’Association Le Temps qui Passe.


Vivre à Carquefou Culture

Quand la Médiathèque vient à vous ! La Médiathèque propose un nouveau service de proximité : le prêt de documents à domicile pour les Carquefoliens ne pouvant pas se déplacer. Vous êtes accidentés même temporairement, enceintes et devez rester allongées, vous êtes fragilisés par l’âge, la dépendance ou le handicap : un agent de la Médiathèque vient à vous !

L

La Médiathèque Hélène Carrère d’Encausse met en place un service de prêt de documents à domicile (livres, revues, DVD, CD…) destiné à rompre l’isolement des personnes âgées, handicapées ou malades, empêchées momentanément ou durablement et ainsi à favoriser l’accès de tous à la culture. Ce projet répond à la volonté de la Ville d’aller au-devant des personnes isolées et s’inscrit dans le cadre de l’Agenda 21 et du label “Bien vieillir - Vivre ensemble” obtenu en 2010. Le prêt de documents apporte du lien social pour les personnes éloignées du centre-ville et ne pouvant pas se déplacer. Ce nouveau service est mis en place en partenariat avec le Centre Communal d’Action Sociale : les aides à domicile et les personnes assurant le portage de repas servent de relais d’information afin de présenter ce nouveau service aux bénéficiaires.

Questions pratiques La pré-inscription au portage de documents se fait par téléphone mais l’inscription défi-

tive qui permet de rompre solitude et isolement. Ce temps de discussion est très enrichissant sur le plan humain et demande une certaine empathie.” Romans historiques, biographies, beaux livres, livres en gros caractères, romans du terroir, revues, policiers... toutes les ressources documentaires de la médiathèque peuvent être utilisées. Christine Lerendu agent à la médiathèque de Carquefou, prépare une sélection d’ouvrages en corrélation avec les goûts des “lecteurs à domicile”.

nitive est effectuée lors de la première visite à domicile de Christine Lerendu, adjoint du patrimoine à la Médiathèque depuis 2006, en charge de ce nouveau service. Au cours de ses diverses expériences professionnelles, Christine a travaillé avec des publics très différents : les enfants, les personnes en situation de handicap, les personnes âgées… Son goût des contacts et sa bonne connaissance des collections, du fonds et des auteurs disponibles à la

Médiathèque en font un interlocuteur idéal pour ce type de mission. “La première rencontre avec ces “lecteurs à domicile” est très importante car elle va me permettre de cerner au mieux leurs goûts afin d’effectuer par la suite, des présélections de documents qui leur conviendront. C’est un véritable moment de convivialité car on parle de tout, de leur famille, de leurs passions.. C’est un vrai temps pour la personne. Et une belle initia-

Comme pour un abonnement classique, 4 romans, 4 revues et 4 bandes dessinées peuvent être empruntés, plus 2 vidéos et 2 CD dans le cadre d’un abonnement multimédia. Ce service n’entraîne aucun coût supplémentaire, seulement l’adhésion à la Médiathèque. La fréquence des passages à domicile se fait en fonction de la demande du public, avec une obligation de passage toutes les 4 à 6 semaines maximum afin que la rotation des documents reste satisfaisante. Pour tout renseignement, contacter la Médiathèque au 02 28 22 24 00.

Bienvenue sur le blog de Pénélope Carquefou Mag’ N° 88

26

P

Passionnée d’écriture depuis toujours et blogueuse insatiab l e ( m a - v i e - re v e e . o v e r- blog.net), Dominique Jaafar, carquefolienne depuis plus de 25 ans, a réuni ces deux passions. “Depuis 2009, je tiens un blog (ma-vie-revee.overblog.net). J’y écris des chroniques sur les petits travers de la vie quotidienne, les rapports homme-femme, des critiques de films et de livres que j’ai aimé, le tout saupoudré d’une bonne dose d’humour. Peu à peu l’envie d’écrire un roman s’est imposée. Je me suis servie de mon expérience de blogueuse pour camper le personnage de Pénélope.”

Dominique Jaafar, “Bienvenue sur le blog de Pénélope.” 150 pages - Prix : 18 €. Éditions Paulo-Ramand 02 40 92 83 29 www.paulo-ramand-editions.fr Disponible à la Fnac et en librairie…


Sports

Meeting d’athlétisme 2011 : Un nouveau défi

L

Le Carquefou Athlétique Club organise le 11 juin prochain le 18 e Meeting National de Carquefou. Avec une ambition très forte : entrer dans le classement mondial des meetings. Le meeting comportera 15 épreuves dont 3 labellisées

nationales par la Fédération Française d’Athlétisme (FFA) (5 000 m hommes et femmes et 800 m hommes) et 3 de niveau national. Cette année, les 5 000 m hommes et femmes sont retenus par la FFA pour la qualification aux championnats d’Europe pour les juniors et les espoirs. Ils ser-

viront également de support aux Championnats Régionaux des Pays de la Loire. Nouveautés à noter pour les épreuves interrégionales : le lancer de disque hommes et femmes et le saut en hauteur femmes. Sans oublier les autres rendez-vous : 1 500 m

hommes, 800 m femmes, 100 m hommes et femmes ; les deux épreuves jeunes (Poussins et Benjamins) sur 1 000 m, le saut en hauteur et en longueur hommes, le saut en longueur femmes et le javelot hommes et femmes. Chaque année, le meeting réunit un plateau de 320 athlètes venus de toute la France et accueille un millier de spectateurs. Venez nombreux à partir de 18 h encourager tous les athlètes ! Les travaux de réfection de la piste d’athlétisme débuteront tout de suite après cette grande manifestation. LE MEETING NATIONAL 2011 Samedi 11 juin à partir de 18 h Stade du Moulin Boisseau Entrée libre Renseignements sur le site du CAC : www.carquefou-athle.fr.

Driss El Himer, 8 fois Champion de France de cross, Champion d’Europe de cross par équipe en 2010.

Les Voiles de l’Erdre vous donnent rendez-vous dimanche 26 juin Les Voiles de l’Erdre sont un nouvel événement qui fédère les 4 clubs nautiques de l’Erdre, à savoir les Clubs de Nantes et Nort-sur-Erdre, l’Ancre de la Chapelle-surErdre et le Sport Nautique de l’Ouest de Carquefou (SNO).

O

Organisée en partenariat avec l’Agence Banque Populaire Atlantique, cette initiative a pour but de faire découvrir la plaisance au plus grand nombre. Des animations seront organisées à Port Breton (sur la base du SNO), dans une ambiance musicale, avec une course de J22. Un apéritif sera offert par la Ville de Carquefou. La beauté du site et la météo pourront vous

inciter à pique-niquer sur place. Vous aurez également la possibilité de naviguer sur un seil, bateau voile-aviron construit par le service Jeunesse il y a quelques années, et bien adapté à la navigation en Loire, et en rivière en général. En amont de cette journée, un grand jeu-concours sera lancé chez les commerçants des communes de la Chapelle-sur-

E rd re , N o r t - s u r- E rd re e t Carquefou avec des places à gagner sur les “Bateaux Nantais”.

Carquefou Mag’ N° 88

27


Vivre à Carquefou Sports

Labels Club Formateur 44 Trois clubs de sport carquefoliens récompensés Pour la quatrième année consécutive, le Comité Départemental Olympique et Sportif de Loire-Atlantique a décerné les Labels Club Formateur 44 aux clubs sportifs ayant choisi d’investir dans la formation de leurs bénévoles. En 2011, trois clubs carquefoliens pourront afficher fièrement leur Label de Bronze et d’Argent. LABEL BRONZE USJA GYMNASTIQUE FÉMININE (212 licenciés) Présidente : Patricia Daudin Ce club est très impliqué dans la formation en particulier celles de ses encadrants et de ses juges.

LABEL ARGENT CARQUEFOU HOCKEY CLUB (111 licenciés) Président : Guillaume Debabèche

Le hockey sur gazon est un sport peu connu du grand public mais qui fait son maximum pour se développer.

jeu de la formation des jeunes comme des adultes.

Il est très dynamique et implique ses licenciés dans la vie du club.

CARQUEFOU HANDBALL (250 licenciés)

A noter aussi l’organisation des petits-déjeuners du hand ouverts à tous les sports de la commune.

Cela passe par la formation qui permet non seulement d’accroître des connaissances spécifiques mais aussi de fidéliser l’ensemble des personnes gravitant autour des clubs.

Ce club effectue un gros travail de formation en interne.

Le Carquefou Hockey Club qui a ces dernières années connu un fort développement des jeunes a ainsi besoin de se structurer et joue pour cela le

Il professionnalise ses cadres bénévoles par des formations internes puis mise sur le terrain avec du tutorat.

Président : Jean-Luc Chevrel

L’équipe de France de football U17 à Carquefou

La Ville soutient financièrement tous les clubs carquefoliens qui investissent dans la formation de leurs bénévoles et les encourage à poursuivre leurs efforts.

Finale Nationale UFOLEP de tennis de table

12

12 pongistes carquefoliens sont qualifiés pour la finale nationale des UFOLEP qui se déroulera les 10, 11 et 12 juin, à l’Espace Sportif du Souchais. 5 d'entre eux, Jean-François Edet (Vétéran 1), Lucille Carrere (Senior Dame), Benjamin Rolland (Junior), Dylan Hervé (Cadet) et Nathan Fleury (Minime), arrivent même avec le titre régional en poche et donc de belles ambitions, d'autant plus qu'ils joueront à domicile.

Carquefou Mag’ N° 88

28

L

Le stade du Moulin Boisseau a accueilli fin mars l'équipe de France des moins de 17 ans pour son dernier match de poule qualificatif pour la phase finale du championnat d'Europe U17 qui se déroulera en Serbie en mai prochain. Lors de ce match capital, organisé conjointement avec l'UEFA et la Ligue de

Football Atlantique, l'équipe de France était opposée à la Biélorussie. Une rencontre qui s’est soldée par un score sans appel de 9 à 0 (pour la France !). Devant un public nombreux et enthousiaste, les jeunes Espoirs français ont obtenu brillamment leur ticket pour la phase finale de l'Euro.

Le club espère donc briller comme les années précédentes. En tout, ce sont plus de 350 joueurs qui sont attendus de toute la France pour cette compétition. Les pongistes Carquefoliens comptent sur l'appui du public pour faire la différence : alors venez nombreux pour les soutenir ! Restauration possible sur place.


DA 21

si

16

on

ACTION

Le site des Renaudières fait peau neuve

G • A EN

La Ville en Action

2 e Ve r

Le caractère patrimonial du site des Renaudières et l’état des bâtiments nécessitaient d’engager un projet de restauration d’envergure : la Ville a décidé d’y consacrer un budget Phase 1 : Construction des réserves du musée Phase 2 : Restauration à l’identique de l’aile sud de la cour & réfection bâti cors de chasse Phase 3 : Maison de l’environnement, Orangerie & aménagements paysagers

de plus de 2 millions d’euros.

L

Le site des Renaudières, un des pôles forts de la vie culturelle carquefolienne, poursuit sa réhabilitation. Après la construction de la nouvelle École Municipale de Musique, la réhabilitation de l’espace d’exposition “le Manoir des Renaudières” et l’ouverture du Musée de l’Erdre, la mise en valeur du patrimoine bâti se poursuit. Le cabinet d’architectes Bellanfant et Delastre, spécialisé dans la restauration de bâti à l’ancienne, est chargé du projet. Celui-ci se décompose en 3 phases.

rière le Musée, sont destinées à accueillir les collections du Musée. Cela permettra de libérer de la place pour les animations. Un espace sera également mis à la disposition de l’association Le Temps qui Passe qui pourra y entreposer des collections.

Création de réserves pour le Musée

Restauration de l’aile sud et du bâti des cors de chasse

Le chantier a démarré en février dernier et devrait s’achever au cours de l’été. Le budget consacré à cette opération s’élève à 150 000 €. Les réserves, construites der-

Le permis de construire a été déposé pour un début des travaux en septembre 2011 et un achèvement en février 2012. Ils comprennent la restauration du four à pain, du puits,

S EN QUELQUES CHIFFRE € répartis ainsi : Budget total 2 148 000 0 €. Musée de l’Erdre : 150 00 • création des réserves du 850 000 €. du bâti cors de chasse : • restauration de l’aile et rd : 1 148 000 €. • restauration de l’aile no

du hangar et du bâti des cors de chasse. Le budget total s’élève à 850 000 €.

Restauration de l’aile nord L’aile nord comprend deux bâtiments très importants du s i t e d e s R e n a u d i è re s : l e pigeonnier et l’Orangerie. Un budget de 1 148 000 € sera consacré à leur restauration qui permettra de créer la future Maison de l’Environnement. Différentes animations pourront être mises en place, autour du pigeonnier et de la mare qui offre un écosystème remarquable, aisément exploitable, pour des activités scolaires notamment. Les Carquefoliens pourront alors profiter d’un site dédié à la fois à la culture et à l’environnement. A terme une cour d’honneur pourrait redonner au site

toutes ses qualités architecturales et paysagères d’antan. L’ensemble des travaux pourrait s’achever fin 2012.

En savoir + Afin d’accompagner la maîtrise d’ouvrage dans ce projet, une convention a été signée avec le CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement) qui conseille la Ville sur les orientations de restauration des bâtiments et sur la cohérence paysagère du site. Le projet est également soutenu par les Architectes des Bâtiments de France.

Carquefou Mag’ N° 88

29


Parole aux Élus Budget Primitif à Nantes Métropole : Un vote tardif et des choix politiciens Ce n’est que le 11 avril dernier, que le Conseil Communautaire de

pas eu de présentation du débat d’orientation budgétaire avant

Nantes Métropole a voté son budget primitif pour l’année 2011.

la commission préparant le Conseil communautaire, les maires

Cette décision d’un vote aussi tardif est lourde de conséquences

n’ont pas eu l’occasion d’échanger entre eux sur les perspectives.

pour toutes les communes. Car le report du vote du budget pri-

De plus, le niveau d’information communiqué par la majorité de

mitif entraîne un retard dans le lancement des travaux et des pro-

gauche n’a pas été le même pour tous les Maires, accentuant le

jets.

clivage minorité - majorité. Cette manière de procéder dénote

Pour justifier le report de ce vote, la majorité de gauche a mis en avant la non-transmission par l’État des données nécessaires à l’établissement du budget. Or, la majorité des métropoles (Bordeaux, Lille, Lyon, Rennes, Toulouse…) ont voté leur budget en décembre ou janvier. C’est bien la preuve que le choix de gagner du temps est un choix politique destiné à masquer les dif-

d’un véritable manque de considération pour les élus communautaires n’ayant pas les mêmes convictions politiques. C’est contraire à l’esprit de la coopération intercommunale. Ce n’est pas notre conception de la démocratie locale et de la concertation auxquelles nous sommes fortement attachés, pour mieux servir l’intérêt général.

ficultés financières et de gestion de la métropole. Plus le vote du

Le fossé se creuse entre le siège de Nantes Métropole et les com-

budget est repoussé, moins il y a de temps pour dépenser. C’est

munes. Nous formulons le vœu que la Communauté Urbaine de

ce qui s’appelle faire des économies sur le dos du service public !

Nantes retrouve ses valeurs fondatrices à savoir la proximité et des

Mais au-delà de cet aspect financier, le vote de ce budget a été

relations suivies entre les communes qui représentent des atouts

marqué par une forte politisation de la “préparation“ budgétaire

majeurs au service des concitoyens. Les élus de la Majorité

suivie d’un débat budgétaire minimaliste. Comme il n’y a

Une nouvelle école Louis Armand

Cette liberté conceptuelle et architecturale, devenue locale, comporte un énorme avantage car elle permet d’associer au projet les acteurs concernés : équipes éducatives, parents, enfants, personnel de restauration et d’accueil…

Mais si on veut que le nouveau projet permette aux équipes éducatives de bénéficier d’espaces adaptés aux conditions d’enseignement du 21e siècle, il faut mettre en place une réelle concertation avec tous les utilisateurs au quotidien. Certes ils ont été associés à la définition du “programme global” défini en mètres carrés… mais ne sont-ils pas les mieux placés pour parler de distribution des locaux, de circulation dans les bâtiments, de positionnement du jardin pédagogique… bref de tout ce qui concerne l’exercice concret de leur métier. Il en est de même pour les parents, qui, sans être indifférents aux aspects pédagogiques, seront aussi sensibles à l’accessibilité pour tous les enfants à l’accueil scolaire et périscolaire et sauront faire des propositions constructives sur les stationnements, sur les accès favorisant les circulations douces, piétons et vélos, afin d’inciter à diminuer l’impact carbone comme prévu dans la fiche 13 de l’Agenda 21 de la Ville : “pour tendre vers une ville durable”.

Les écoles maternelles et élémentaires Louis Armand, le restaurant scolaire, l’espace d’accueil périscolaire et le centre de loisirs ont beaucoup vieilli. Ils ne correspondent plus aux normes d’accessibilité et de sécurité, pas plus qu’aux nouvelles normes environnementales.

Le projet architectural a été choisi par un jury municipal prévu à cet effet. Mais nous sommes persuadés qu’il n’est pas trop tard pour l’ajuster en tenant compte de l’avis de tous les acteurs qui feront vivre cet ensemble scolaire et périscolaire.

La Ville a fait le choix de reconstruire cet ensemble en totalité. Nous partageons ce choix.

Les élus de gauche, Marie-Christine Bierling - Gilles Cavé Claude Frotté - Véronique Hervé-Gagneul - Cédric Talbourdet

Quel beau projet pour une commune que la construction d’une école ! Longtemps les bâtiments scolaires ont été “normés” avec quelques modèles qui ne changeaient qu’en fonction des matériaux locaux. Aujourd’hui les communes disposent d’une plus grande liberté et les écoles ont beaucoup évolué : Espace polyvalent, salle de motricité, bibliothèque, salle informatique… autant d’éléments qui n’étaient pas au programme des constructions d’école du début du 20e siècle !

Ma jeunesse, ma ville

Carquefou Mag’ N° 88

30

Une grande majorité des jeunes de notre cité préfère Nantes à Carquefou pour passer leur temps libre. Normal, pas facile de lutter contre l’attraction de la grande métropole voisine. Pourtant, le jeune carquefolien devra s’armer de patience pour prendre les transports en commun et bien s’organiser pour ne pas manquer les rares navettes… Une véritable galère. “Si seulement il y avait, dans le centre-ville, un cinéma avec des séances hebdomadaires, un bar moderne avec des jeux et de la musique, des magasins de vêtements et de jeux vidéos. C’est cer-

tain, nous resterions sur la commune.” “C’est plus sympa de croiser dans la rue des amis que l’on connaît.” “Et puis, on ne passerait pas notre temps à regarder l’heure pour ne pas rater le bus du retour.” Notre cadre de vie change vite. Autrefois village, aujourd’hui ville, pour ne pas devenir une cité dortoir, il faut que Carquefou s’adapte à sa jeunesse et réponde à une partie de ses besoins. Et de nouvelles racines carquefoliennes… Jean-Jacques Tréhin, Hervé Salmon


Infos Pratiques

Numéros utiles

JANVIER Naissances • Kenzo JOLLY (décembre 2010) • Estéban GRIMAUD (décembre 2010) • Camille COLAS (décembre 2010) • Clémence COSNEAU (décembre 2010) • Louna GAILLARD • Dlorah JEAN BAPTISTE • Cassie VALLEAU • Loé PERRAUDEAU • Lou PIDOUX • Camille MERCERON • Thaïs COUSSEAU • Marin GNAGLO • Marin GUÉRIN • Kalista CHICHE CLAVIER • Lilou LEDEVIN-PRISER • Jules BOISSINOT • Paul SCHUELLER • Mathis GARRAUD • Maxime GARRAUD • Hugo MÉNARD • Teyla MARTIN • Léo LASSON • Mahdi MELIZI

• Yvonne LAUNAY Épouse CHARBONNEAU • Dominique LE ROCH • Georgette DUNOYER Veuve GUÉRIN • Jeanne LEMARIÉ Veuve BATARD • Agnès ROUAUD Veuve CHAMBRON • Aimée OLIVIÉRO Veuve BERNIER • Jean RIGAUT • Alice RAVARY Veuve PÉLIAN • Joseph LECOMTE • Franck DUPAS • Renée LOYEN Veuve BERNARD

FÉVRIER Naissances • Nathanaël MORAND • Yanis VÉQUAUD-ROUSSEAU • Owen PIGRÉE • Elsa SERRUT • Selma GAUTIER • Victoria BELLIARD • Océane GUITET • Romane MARTIN • Izia DE PLESENEER • Kelya LEJEUNE • Emilion VISONNEAU

Mariage

Décès

• Michel RAGON & Florence JACCAZ

Décès • Élise JAN Veuve CLAUSIER (octobre 2010) • Roseline LIBEAU (octobre 2010) • Jean ETRILLARD • Lucienne BLINEAU • Célestine LEBRET Veuve BRIAND

• Marguerite LORIN Veuve HUTEAU • Albert ROLLAND • Isabelle DUPAS • Berthe FOUCHARD Veuve LAMPROUX • Paule RABEIX Veuve ROUILLIER • Paulette LE DÉVÉDEC Épouse HÉRY • Claude MARTINEZ • Marie-Thérèse RIGAUX Épouse LERAT • Luc TREMBLAY

BIENVENUE Bonno Ouvertures

Guitar N Blues

Conseil et installation de menuiserie, portails et clôtures

Pièces détachées guitare et basse 2 impasse du Chemin des Dames Tél. 02.40.52.68.55 infos@guitarnblues.fr www.guitarnblues.fr Ouvert 10 h-18 h

7 rue des Halles Tél. 06 23 24 43 32

Carré golf Matériel et équipement de golf Patrice et Lionel 21 allée du Bois de la Bauche (face au Golf) Ouvert du lundi au samedi de 9 h 30 à 19 h Tél. 02 40 52 23 48 ou nantes@carregolf.com www.carregolf.com

Éveils Chantal Lacour Orientation professionnelle pour jeunes et adultes (réalisation de bilans de compétences et projets professionnels) 2 rue de l’Hôtellerie Tél. 06 88 53 25 14 eveils.lacour@free.fr

Les Délices d’Italie Pizza Artisanale 18 rue des Halles 02 51 13 14 43 www.lesdelicesditalie.fr

Paloma Prêt-à-porter féminin et accessoires 19 rue des Halles Ouvert du mardi au samedi de 9 h à 12 h 30 et de 14 h 30 à 19 h.

Prestau.fr Restauration rapide avec livraisons aux particuliers et entreprises Fabrication maison : sandwichs, salades, pizzas, pâtes, plats chauds, desserts…

ZI Vega - 3 impasse Sirius Tél. 02 51 13 91 89 Du lundi au vendredi de 9 h à 21 h et le samedi de 18 h à 21 h Site internet de commandes : www.prestau.fr

Services à la personne Kevin Robert SAP Assistance, aide à domicile, tous petits travaux 09 54 45 12 44 ou kevin.j.robert@gmail.com

Taxi Jérôme GTAXI 7 jours sur 7 sur réservation Tél. 06 11 11 22 11 ou gege965@orange.fr

CORRECTION GUIDE PRATIQUE Rubrique Coiffeurs page 81 Virginie Picasson n’exerce pas à domicile Mais au Salon Andy Coiffure 36 bd de la Beaujoire à Nantes Tél. 02 51 85 23 72

Raccordement au gaz naturel 0 810 224 000 (coût d’un appel local)

Numéros d’urgence Gendarmerie : 17 ou 02 40 50 87 17 Pompiers : 18 SAMU : 15 C.H.U. : 02 40 08 33 33 SOS Médecins : 02 40 50 30 30 Centre anti-poison Angers : 02 41 48 21 21 Rennes : 02 99 59 22 22 Hébergement d’urgence : 115 Allo Enfance maltraitée : 119 Enfance disparue : 116 000 Urgence Sécurité Gaz : 0 800 47 33 33 (appel gratuit depuis un poste fixe)

LA GENDARMERIE OFFRE 10 000 POSTES EN 2011 ! • 2 500 sous-officiers. • 7 000 gendarmes adjoints volontaires. Vous voulez faire un métier utile aux autres et reconnu ! Différents types de contrats sont proposés en fonction de vos compétences, avec ou sans diplôme. Pour plus de renseignements concernant les différents contrats, les conditions d’admission, le dépôt de candidature, les épreuves de sélections et la formation n’hésitez pas à contacter l’Adjudant-chef Rivière ou le Gendarme Bourbe, responsables recrutements de la Brigade de Carquefou - Tél. 02 40 50 87 17.

31 Carquefou Mag’ N° 88

>> ÉTAT-CIVIL >>

Standard de l’Hôtel de Ville : 02 28 222 222 Nantes Métropole - Pôle Erdre Fleuriaye : 02 51 13 93 00 EDF-GDF Services : 0 810 44 45 46 (N° Azur) Gare SNCF : 08 92 35 35 35 Réseau bus et tramway TAN : 0 810 444 444 (N° Azur) Aéroport de Nantes-Atlantique : 02 40 84 80 00 La Poste : 02 40 68 85 35 C.A.F. : 0 810 25 44 10 (nouveau numéro de téléphone) (coût d’un appel local depuis un poste fixe) Agence retraite : 0821 100 110 S.O.S. Urgences Mamans (garde temporaire d’urgence en période scolaire) : 02 28 23 26 92



Carquefou Magazine n°88 (Mai-Juin 2011)