Page 1

cENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Une véritable entreprise du bâtiment

La nouvelle génération Du CMJ L’AJA et le Csb Renouvellent leurs voeux

N° 99 - mars 2012


* mars 2012 * Parole *

Sommaire

Votre mairie

01 69 88 40 40 Mairie de Brétigny-sur-Orge 44 rue de la mairie 91220 Brétigny-sur-Orge

Pour tout renseignement administratif, appelez la mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h le vendredi) et de 8h30 à 12h le samedi au 01 69 88 40 40. «Allo Monsieur le Maire»

0 800 880 483

4

Les élus viennent à votre rencontre Prochain rendez-vous :

dimanche 4 mars, place du marché, de 10h à 12h. Venez discuter avec eux et leur faire part de vos interrogations, vos suggestions…

Ensemble, nous trouverons des solutions !

Dossier Le Centre Technique Municipal, une véritable entreprise du bâtiment 6

Reportage

Retour sur... le Forum de l’Emploi 11

Actualités

Foot : l’AJA et le CSB renouvellent leurs voeux L’offre de soins de demain à Brétigny L’avenir du centre médical Festival de la diversité et de la solidarité Festival des tout-petits : ça va faire du bruit ! La Fontaine, un arrêt pour le City’bus

Sortir 16 19

Concours

Retour en images

La gare de Brétigny accessible à tous, l’amour en toutes lettres, Mardi gras des Seniors...

10

«Gratuit»

Un numéro vert est mis à votre disposition pour toutes vos préoccupations quotidiennes. La municipalité s’engage à vous répondre dans les 3 jours suivant votre appel.

L’agenda du mois Rendez-vous culturels

Le Théâtre, le CAC, la Médiathèque, le Rack’am...

« Maisons et balcons fleuris 2012 » Embellissons notre ville ensemble, fleurissons nos jardins et balcons...

Vous souhaitez participer ? Bulletin d’inscription

Nom : Prénom : Adresse :

22

Rendez-vous sportifs

Le CSB football, l’Amicale Laïque Handball... 23

Rendez-vous associatifs

L’UTL, l’AINVO, l’Association Par de Vie, le Café Littéraire... 24

A noter

Le vide grenier, le Carnaval, déchetterie...

VIVRE ENSEMBLE

Numéro de rue : Etage :

MAgazine

Escalier :

Concours des jardins fleuris 1ère participation

Concours des balcons fleuris 1ère participation Ecoles et accueils de loisirs Commerces Résidences

25

Récupération des eaux de pluies compostage paillage

Bulletin à retourner avant le 15 mars 2012. Délai de rigueur. Service Environnement 46 rue de la mairie - 91220 Brétigny-sur-Orge

Avec la participation de

Génération CMJ

26 Les nouveautés du Relais Assistantes Maternelles

expressions 28

Tribunes pratique

27

Les travaux

Notre ville avance : les travaux en cours et à venir 30

Carnet

Etat civil 31

Brétigny à portée de main

Tous les contacts pratiques des Brétignolais

2


* Parole * mars 2012 *

Édito

Les conditions d’une reconversion réussie de la BA 217 sont réunies Lors du dernier Conseil Municipal la quasi-unanimité de l’assemblée a donné un avis favorable à la signature du Contrat de Redynamisation du Site de Défense de la Base Aérienne 217. Je me félicite que le sens des responsabilités ait prévalu : le rassemblement et la mobilisation des différentes sensibilités sont indispensables lorsqu’il s’agit de travailler à l’avenir de Brétigny, d’avoir une ambition pour ce territoire stratégique qu’est la BA 217 et de construire un projet qui s’inscrive dans l’échelle métropolitaine. Des contributions financières sont prévues de la part des parties signataires, notamment le Ministère de la Défense, le Conseil général de l’Essonne, la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge. Le contrat qui sera signé avant la fin mars entre l’Etat et une douzaine de partenaires prend en compte un certain nombre d’exigences que j’ai développées tout au long de son élaboration depuis 2008 : construction d’un projet ambitieux dont la taille l’inscrit nécessairement dans une vision à long terme, arrivée d’activités permettant des créations d’emplois diversifiés dont une part significative d’emplois qualifiés aujourd’hui en nombre insuffisant à Brétigny et dans l’ensemble du Val d’Orge, préservation d’espaces naturels.

Comment ce contrat se décline-t-il donc ? Dans l’immédiat, au sud-ouest, sur Brétigny, une zone de 80 ha est destinée à renforcer le pôle de recherche comme moteur de développement économique autour de l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées avec l’aménagement d’un parc de 30 ha où auront aussi accès les entreprises de la filière agro-industrielle en lien avec l’Institut National de Recherche Agronomique. Au nord, sur la commune du Plessis-Pâté, des études vont être engagées et un accès créé pour développer un projet à vocation économique de niveau régional. Une zone d’activités artisanales sera créée sur le territoire de la Communauté de Communes du Val d’Essonne. Par ailleurs sera développé un lotissement de maraîchage agricole biologique de 75 ha dont une quinzaine sur Brétigny. Enfin, des études préliminaires et un diagnostic sont d’ores et déjà en cours pour le maintien d’un service médical qui doit aboutir, d’ici l’été 2014, à un transfert de l’actuelle offre de soins vers le centre de Brétigny. Aujourd’hui les engagements pris sont tenus. La signature du CRSD, dans les tout prochains jours, crée les conditions d’une reconversion réussie de la BA 217, indispensable pour l’avenir de Brétigny et des générations montantes. Votre Maire Bernard DECAUX

Rencontrez vos élus lors de leurs permanences Bernard Decaux - Maire - Tél : 01 69 88 40 01 Agenda 21 - Travaux Commerce - Artisanat Michel Parrot Tél : 01 69 88 41 60 Actions artistiques et culturelles - Festivités Jumelage Philippe Camo Tél : 01 69 88 40 80

Permanences de...

Finances - Personnel Christian Romec Tél : 01 69 88 41 40 Seniors - Petite enfance Santé Stéphanie Perron Seniors 01 60 85 27 12 Petite Enfance 01 60 85 75 60

Citoyenneté - Démocratie - Egalité des chances Steevy Gustave Tél : 01 69 88 40 62 Solidarités Elisabeth Petit Tél : 01 60 85 06 91 Education - Enfance Jocelyne Garric Tél : 01 69 88 41 00

Urbanisme - Habitat Robert Chambonnet Tél : 01 69 88 41 60 Jeunesse - Emploi Sylvie Daeninck Tél : 01 69 88 41 80 Vie associative - Sports Jeanne Lhuillier Tél : 01 69 88 40 70

Geneviève Colot, députée sur RDV au 01 40 63 96 03 Philippe Camo, conseiller régional Île-de-France sur RDV au 01 53 85 68 50 ou au 01 60 88 48 58 - E-mail : philippe.camo@wanadoo.fr Michel Pouzol, vice président du conseil général de l’Essonne sur rendez-vous au 06 33 88 60 17 Ce magazine est imprimé sur du papier 100% recyclé. Notre imprimeur est engagé dans un processus d’éco-responsabilité certifié ISO 14001, Imprim’vert, FSC et PEFC. Les encres utilisées pour imprimer ce document sont 100 % végétales.

3


magazine

* mars 2012 * Parole *

Retour en images 25 janvier

La gare de Brétigny accessible à tous

L

e passage souterrain de la gare de Brétigny est maintenant accessible à tout le monde. Inauguré le 25 janvier dernier, le chantier a pris beaucoup de retard malgré la vigilance de la mairie qui n’en avait pas la maîtrise d’ouvrage. Le passage a été élargi et allongé de 15 mètres, l’éclairage a été renforcé, sept nouveaux écrans d’information ont été déployés et quatre ascenseurs installés (un sur chaque quai). Ces travaux permettent de rendre accessible le site aux personnes à mobilité réduite et de faciliter l’accès aux personnes chargées de bagages ou avec des poussettes.

2 fevrier

L’école Langevin Wallon a du coeur Les 350 élèves de l’école Langevin Wallon ont remis deux chèques de 587 euros à l’Unicef et aux Restos du Cœur. Ce montant correspond à l’intégralité de la recette de leur marché de Noël organisé le 9 décembre dernier. Lola, 7 ans, élève de CE1 témoigne : « j’avais fabriqué une boule de Noël qui a été vendue. Je suis heureuse d’avoir pu aider ces associations ». Michel Mazet, le directeur de l’établissement, a remis ces dons aux représentants des deux associations ravies de constater que la solidarité est une leçon qui a été apprise et...retenue !

11 fevrier

L’Office de Tourisme tient son assemblée générale

L

’assemblée générale annuelle de l’Office du Tourisme de Brétigny s’est déroulée, pour la première fois, dans les propres locaux de l’association situés 9, rue du Général Leclerc. Bernard Decaux, Jeannette Lhuillier, Maire adjointe chargée de la vie associative et des sports et Michel Louette, Président de l’Union Départementale des Offices de Tourisme et des Syndicats d’Initiative, ont assisté à cette réunion. Si les visiteurs étrangers qui fréquentent cette structure ne sont pas nombreux, les missions du personnel d’accueil restent classiques : informer, animer, promouvoir, elles demeurent indispensables pour tous les habitants de la région.

4


magazine / retour en images

* Parole * mars 2012 *

14 fevrier

L’amour en toutes lettres

U

ne seule lettre vous manque et… il n’en manquait aucune sur les panneaux lumineux de la ville. Les amoureux ont pu déclarer leur flamme sans se brûler les doigts sur ces supports municipaux. A l’occasion de la Saint-Valentin, les Brétignolais ont fait preuve de malice, d’humour ou de poésie en conjuguant leur amour à tous les temps. Grâce à eux, le 14 février a pu gagner quelques degrés au soleil des grands sentiments..

15 fevrier

Mardi gras des Seniors, un festival de bonne humeur

C

ent vingt personnes s’étaient donné rendez-vous, Salle Maison Neuve, pour le Mardi gras des Seniors. La plupart s’était déguisée pour l’occasion, valsant au rythme des airs de tango, de rumba, et de cha cha cha interprétés par Jean-Paul, l’homme-orchestre capable de pianoter aussi bien sur son synthé que sur son accordéon.Tradition oblige, ces moments de danse étaient ponctués d’une dégustation de crêpes et de beignets. Les trois meilleurs déguisements ont été primés recevant un masque d’or, d’argent et de bronze.

21 fevrier

Court métrage jeunes Ciné220

S

ylvie Daeninck, adjointe à la Jeunesse, Philippe Camo, adjoint à la Culture, ainsi que de nombreux jeunes du Service jeunesse et des Brétignolais ont assisté à la projection des 3 courts-métrages réalisés par des jeunes. Cette soirée de projections était un peu le « Happy end » de ce projet cinématographique porté par le Ciné220 avec le Service Jeunesse de la Ville. A la fin de la projection (trois courts métrages professionnels ont été aussi diffusés), il y a eu un long échange entre les spectateurs et les jeunes réalisateurs en herbe dont certains ont avoué avoir envie de poursuivre l’aventure derrière la caméra !

5


magazine

* mars 2012 * Parole *

Le Centre Technique Municipal, une véritable entreprise du bâtiment Le centre technique municipal, c’est une dizaine de corps de métiers différents qui œuvrent à entretenir et à embellir le quotidien des Brétignolais. Certains de ses agents forment une véritable entreprise du bâtiment capable d’intervenir sur tous types de chantiers. Leurs atouts : rapidité de réaction et capacité d’adaptation. 6


magazine / dossier

* Parole * mars 2012 *

Petits et grands travaux au quotidien A Brétigny-sur-Orge, les travaux du quotidien sont effectués par une équipe pluridisciplinaire compétente et disponible. Leur credo : rendre les structures de la ville (écoles, établissements sportifs, etc.) agréables, conformes et performantes. Un carreau cassé, une serrure bloquée, une fuite d’eau, une installation électrique défectueuse… Pas de problème, l’équipe du Centre Technique Municipal est là : « Nous avons environ 150 interventions à effectuer par mois, indique Pierre Duperron responsable de la régie bâtiment (logistique et travaux courants), 90% d’entre elles sont des interventions en intérieur. Nous nous occupons en plus de la mairie centrale, des 80 bâtiments municipaux, où nous sommes locataires et propriétaires, tout au long de l’année. Il s’agit des écoles, des équipements sportifs, culturels et médico-sociaux (CCAS, PMI, cabinet médical…), ainsi que des centres de loisirs, des salles de location, des bâtiments des services municipaux, du cimetière ». Résultat ? Un planning difficile à tenir car les chantiers engagés doivent respecter les disponibili-

S’appliquer, se concentrer, exécuter

tés spécifiques des lieux d’intervention. Les écoles, par exemple, doivent rester des havres de paix éloignés du fatras des perceuses, des marteaux et des pinceaux. Lorsque la sonnerie retentit en libérant les enfants et que les portes se ferment dans un silence de cathédrale, l’équipe municipale intervient. Ces opérations ne peuvent se faire, pour des raisons de sécurité, que les mercredis et pendant les vacances scolaires.

S’adapter aux nouvelles normes « Bien sûr, c’est contraignant, témoigne Sabin Demazy, peintre en bâtiment, mais cela fait partie du métier. De toutes façons, nous devons nous adapter en permanence, et pas seulement aux contraintes liées à nos temps d’action. Les normes changent souvent et nous devons aussi en tenir compte. Par exemple, les produits qui existent actuellement sur le marché sont moins nocifs qu’il y a 30 ans, lorsque je débutais dans le métier. Je me dois de les utiliser, c’est mieux pour moi, mais aussi pour le public qui est ainsi mieux protégé ».

L’entretien de l’outil de travail : une étape indispensable

7


magazine / dossier

* mars 2012 * Parole *

Réagir rapidement et efficacement S’adapter à la configuration des lieux Les agents agissent pour faire en sorte d’occasionner le moins de gênes possibles pour le plus grand plaisir des utilisateurs. En février, les vestiaires du stade Robert Barran ont subi un petit lifting. Ils sont toutefois restés accessibles. Quand le coup de sifflet final retentissait, les sportifs retournaient aux vestiaires. Après s’être débarrassés de leurs tenues maculées de sueur et de boue, ils laissaient les agents enfiler les leurs pleines de peintures multicolores. Sur ce chantier, les peintres sont intervenus en plusieurs fois, installant et rangeant leur matériel au fil du mois. Un mode opératoire très apprécié comme l’indique Jean-Marc Grillet-Aubert, président du CSB Rugby : « lorsqu’un local était immobilisé, l’autre était disponible. Cela nous permettait de continuer à nous préparer dans de bonnes conditions. La durée d’intervention s’en trouvait allongée mais cela nous permettait de garder nos repères et notre confort ».

L’équipe du Centre Technique Municipal intervient aussi bien en fonction des demandes qui lui sont faites qu’en fonction de ses propres appréciations. Les spots lumineux à détecteurs de mouvements aux abords du centre de loisirs Saint-Pierre ont été installés suite aux observations du personnel de la mairie. Des agents avaient constaté qu’à la nuit tombée, l’accès au site était difficile. Après une rapide étude de faisabilité, l’installation a été menée promptement pour améliorer l’éclairage. «  La réactivité est l’une des qualités de nos équipes, témoigne François Vanhoenacker, Directeur Général des Services Municipaux. Disposer de plusieurs corps de métiers nous rend rapides et efficaces. Nous pouvons concevoir un objet, le construire en atelier et le poser dans la foulée. Cela permet aussi d’adapter les pièces que nous fabriquons (jouets en bois pour les ludothèques, armoires, portails en métal, etc.) aux besoins du public puisque nous pouvons les construire sur mesure ».

Fabrication d’un meuble dans les ateliers

8

Conductrice de bus : plus qu’un métier, une passion

Bénéficier de bâtiments bien entretenus est important, encore faut-il pouvoir y accéder en toute sécurité. Nathalie Roux, conductrice de bus, s’occupe du transport des enfants. «Toute petite, j’étais fascinée par les poids lourds. Plus tard, j’ai voulu en faire mon métier mais la profession de camionneur est peu compatible avec la vie de famille. J’ai choisi d’être conductrice de bus pour pouvoir concilier mon rôle de maman avec celui de chauffeur  ». Nathalie Roux s’occupe du ramassage scolaire pour la mairie. Tous les jours, elle effectue différentes tournées au volant de son imposant véhicule. Le démarrage ne peut se faire que si Nathalie a soufflé dans l’éthylotest intégré au tableau de bord (la loi du 1er janvier 2010 oblige tous les cars à être équipés de ce dispositif). Si la profession est encore considérée comme un métier d’hommes, les femmes qui occupent ce poste sont de plus en plus nombreuses. Pour beaucoup de parents, voir une femme au volant est rassurant et pour beaucoup d’enfants une dame qui conduit est plus sympa. « Je suis moi-même mère, sourit la jeune femme, il m’arrive d’emporter des CD de comptines de mes bambins pour les diffuser dans mon auto-radio … ».


magazine / dossier

* Parole * mars 2012 *

Travaux classés au patrimoine municipal Créer des objets sur mesure C’est le volet préféré des agents. Ils sont capables, dans tous les domaines, de réaliser un projet de A à Z. L’électricien peut concevoir un circuit électrique, le serrurier peut fabriquer un portail en métal, etc. Créer est une grande source de motivation comme l’explique Jimmy Gaumont, menuisier : « Au début, c’est juste une idée, puis vient la phase d’exécution. Elle est très excitante car c’est la période où le rêve devient réalité. Une fois le travail terminé, la pièce produite est unique. Qu’il s’agisse d’étagères dans une école avec des dimensions très précises, de cache-pots en bois avec des ornements bien particuliers pour une manifestation publique ou d’une armoire installée à l’accueil de la mairie, je suis toujours particulièrement enthousiaste pour ce type de réalisations. Cela permet d’utiliser mon savoir-faire tout en apprenant, avec mes collègues plus expérimentés, certaines astuces ou procédés que je ne connais pas ».

Proposer le meilleur service possible

Une fois achevée, la pièce réalisée est une trace indélébile. Toujours solide, fiable et bien finie, elle doit faire la fierté de son réalisateur. Quand Max Roméro, le serrurier, traverse la commune il peut voir certaines de ses réalisations. Il lui suffit d’emprunter la rue du Guet de Saint-Pierre pour que défilent devant lui trente ans de bons et loyaux services  : «  j’ai fait plusieurs choses différentes comme la plaque du centre de loisirs l’Orme Fourmi représentant deux jeunes enfants ou la croix du cimetière posée sur la plus vieille pierre datée de Brétigny. Lorsque j’entends des personnes dire qu’elles apprécient mon travail cela me touche beaucoup ».

L’autre atout du personnel du CTM est sa connaissance du terrain. Grâce à elle, ils peuvent proposer des réajustements qui s’inscriront dans la durée car ils correspondent à un véritable besoin. Ainsi, pour la fête de l’Escale, le festival de musique et de cinéma installé en plein air, un coffret électrique a été posé à l’extérieur de l’école de musique. Placé judicieusement, il évite de se brancher sur le compteur du conservatoire pendant cette manifestation permettant de mieux maîtriser les diverses installations électriques nécessaires à la tenue de cet événement populaire.

...faites sur mesure

Pour être sûr d’être toujours apprécié et surtout pour faire face aux demandes d’un monde en perpétuel mouvement, des formations sont régulièrement organisées. Elles permettent aux agents de s’adapter aux exigences, sans cesse renouvelées, de leurs professions (nouveaux matériaux, nouvelles règles de sécurité, nouvelles procédures, etc.). «  Dans mon secteur, il faut s’adapter en permanence, témoigne Mahn N’Guyen, électricien, je dois me tenir au courant des dernières avancées technologiques qui conditionnent ces changements. Par exemple, lorsque je réalise une installation électrique dans une pièce qui en était dépourvue, je ne peux pas faire ce que je veux. Nombre de prises minimum, accessibilité des commandes pour les personnes à mobilité réduite, choix de l’emplacement du tableau de distribution…. L’ensemble est codifié et, bien évidemment, il faut connaître toutes les nouvelles normes ».

L’amélioration du confort des Brétignolais est un souci de chaque instant pour les agents qui sont en contact permanent avec les usagers. Une relation indispensable pour juger de la qualité du travail effectué. «  Moi, j’aime bien les nouvelles peintures du gymnase Camille Hébert, raconte Fabien, jeune sportif de 11 ans qui fréquente assidûment ce lieu pour y pratiquer du foot, du judo et de la gymnastique. Les figures de toutes les couleurs sur les murs blancs le rendent plus moderne ! » Alain La-

Des réalisations...

maire, le gardien de ce « temple » du sport abonde dans ce sens : « avant, le mur était orange foncé. Les nouvelles peintures permettent d’éclaircir le site. Tout le public est unanime pour saluer cette innovation ». L’autre atout du CTM réside bien évidemment dans la disponibilité de ses agents. Ils peuvent aussi bien nettoyer les abords du marché le dimanche que déneiger et saler les rues de la ville à trois heures du matin. Une disponibilité indispensable pour les Brétignolais, une fierté pour l’équipe municipale consciente de ses responsabilités vis-à-vis de tous les usagers.

Les différents métiers du CTM en chiffres Les corps de métiers : Personnel du service des fêtes (transport et installation de matériels à l’occasion des divers événements de la ville), maçons, peintres, serruriers, menuisiers, électriciens, plombiers, jardiniers, garagistes, techniciens de surface, magasiniers, comptables. Le budget par secteurs d’activités : Régie bâtiment : 420 000 euros Régie transport : 205 000 euros Espaces verts : 90 000 euros Régie voirie et espace public (sel, nettoyage des tags, entretien du mobilier urbain, poses de plaques de rue…)  : 27  000 euros. Depuis janvier 2011, c’est l’Agglomération qui s’occupe de la surface (voirie) et du sous-sol (assainissement, eau…). 9


magazine

* mars 2012 * Parole *

Reportage

Retour sur...

le forum de l’Emploi Le mercredi 1er février, la communauté d’agglomération du Val d’Orge organisait le neuvième forum de l’Emploi. 150 exposants ont proposé quelque 20 000 offres d’emplois.

Ils étaient nombreux à se presser dans les différents stands du forum. Associations (aide aux jeunes entrepreneurs, aide à l’emploi…), centres de formation (CFA, faculté des métiers…), entreprises publiques (gendarmerie nationale, RATP…) et privées (Auchan, Décathtlon…) ainsi que plusieurs collectivités territoriales, dont la Communauté d’Agglomération du Val d’Orge et la mairie de Brétigny, offraient de nombreux postes à pourvoir.

Un rendez-vous particulier pour Mélanie, 33 ans : «l’année dernière, c’est moi qui accueillait les demandeurs d’emplois. Aujourd’hui, je suis de l’autre côté de la barrière... Je profite que ce forum soit généraliste pour postuler dans des secteurs que je ne connais pas forcément mais qui sont compatibles avec mes compétences ».

10


magazine

* Parole * mars 2012 *

Actualités

Foot : l’AJA et le CSB renouvellent leurs vœux L’Association de la Jeunesse Auxerroise (AJA) et le Club Sportif de Brétigny (CSB Football) ont renouvelé un partenariat débuté il y neuf ans. De cette union sont déjà nés d’illustres footballeurs qui font les beaux jours des plus grands clubs européens. Martin, le président de Brétigny et de Didier Brillant, manager-entraîneur du club : avoir une formation de qualité. Le même créneau que celui de l’AJ Auxerre. Aussi, les deux clubs ne pouvaient que travailler ensemble, tant ils se ressemblent… Jusque dans leur date de création. Tous les deux ont été fondés, la même année, en 1905 ! Bernard Decaux, s’est vu remettre à cette occasion le maillot de l’équipe bourguignonne floqué du célèbre numéro 10 et de son nom. Un geste symbolique pour remercier les efforts de la mairie qui s’investit avec passion dans le monde sportif et particulièrement dans le football. La signature du contrat de partenariat entre l’AJA et le CSB

Ils sont venus, ils sont tous là  : Gérard Bourgoin, le président, Vincent Cabin, le responsable du recrutement et deux joueurs, Jeffrey Baltus ainsi que Paul-Georges N’Tep De Madiba. Une délégation auxerroise s’est déplacée, le lundi 20 février dernier, à la salle Maison Neuve pour renouveler un contrat de partenariat avec le CSB football de Brétigny. Fidèle à son image, elle s’est présentée modestement et en toute simplicité et, sans son célèbre conseiller technique, souffrant ce soir-là  : l’inénarrable Guy Roux. Pour Gérard Bourgouin, il s’agissait de renouveler un partenariat entamé il y a neuf ans, soit bien avant sa présidence, mais aussi d’inciter les chefs d’entreprise de l’Essonne à investir dans le centre de formation de l’AJA, authentique pépinière de talents. Eric Cantona, Basile Boli, Philippe Mexès, Djibril Cissé et bien d’autres joueurs emblématiques de l’histoire du football français ont «  poussé  » sur les fertiles terres bourguignonnes. Pour certains d’entre eux, il s’agissait plus

exactement d’une transplantation réussie. Léon Donovan (l’actuel deuxième gardien de l’équipe première d’Auxerre), Jeffrey Baltus (qui a fait un match, en tant que remplaçant, en coupe de la ligue) et Paul Georges N’Tep De Madiba (qui a participé à un match de ligue des champions en tant que réserviste) sont d’anciens joueurs du CSB qui se sont épanouis sous le soleil de l’AJA.

Une tradition de grands noms Ils expliquent d’une seule voix : « Brétigny a été un tremplin pour nous, jouer ici nous a permis d’apprendre notre métier et de nous faire remarquer par Auxerre  ». Le club Brétignolais, meilleur club formateur d’Île-deFrance, est bien connu des recruteurs nationaux. Ils savent que c’est ici que de grandes stars du ballon rond ont commencé à briller avant d’atteindre le firmament sportif. Jeremy Menez et Patrice Evra, par exemple, ont bénéficié des conseils avisés des éducateurs Brétignolais. C’est une des fiertés de Jacques

Centre de formation, un vivier pour les footballeurs en herbe Un centre de formation est un complexe appartenant à un club de football professionnel où les jeunes joueurs sont formés (scolarité adaptée et entraînement sportif de haut niveau) afin d’intégrer l’équipe première. Ils ont été mis en place en France durant les années 1970 suite aux directives fédérales. Le premier, en France, est créé à Nancy en 1973, on l’appelle alors le « conservatoire du football ». Les jeunes footballeurs de Brétigny sont scolarisés en sport étude tout en s’entraînant activement. Les meilleurs d’entre eux peuvent être appelés par l’AJA pour intégrer le centre de formation bourguignon et, s’ils réussissent, faire de leur passion un authentique métier.

Paul Georges et Jeffrey, deux espoirs de l’AJA

11


magazine

* mars 2012 * Parole *

actualités

L’offre de soins de demain à Brétigny mis de conforter le diagnostic établi comme l’explique un des participants, Jean-Jacques Riegert : « Cela fait plus de trente ans que j’ai ouvert mon cabinet de kinésithérapeute et je n’arrive pas à trouver quelqu’un pour me remplacer quand je partirai à la retraite ».

Le corps médical de Brétigny attentif au diagnostic

Il est de plus en plus difficile de prendre rendez-vous avec son médecin, son dentiste ou son kiné. Consciente de ce problème, la mairie a décidé d’agir en concertation avec l’ensemble du corps médical Brétignolais. De nombreux territoires franciliens rencontrent d’importantes difficultés pour renouveler et maintenir une offre de soins de proximité. Brétigny n’échappe pas à ce constat. Afin d’anticiper l’aggravation du problème, la mairie a fait appel au RIR (Regroupement, Implantation, Redéploiement Île-de-France), une association com-

posée d’acteurs médicaux en exercice (généralistes, dentistes, chirurgiens, kinés, etc.) spécialisée dans cette problématique. L’objectif est de dresser un diagnostic précis et fiable de la situation afin d’anticiper les carences du secteur et de trouver des solutions en concertation avec les professionnels de la santé de la ville. Une délégation du RIR et plusieurs membres du corps médical Brétignolais se sont rencontrés, le 26 janvier dernier, en présence de Bernard Decaux et Stéphanie Perron, adjointe en charge de la santé. Cette première réunion de travail a per-

Les difficultés du corps médical Le directeur du RIR Île-de-France, Alexandre Grenier, s’est montré néanmoins rassurant  : «  c’est un constat classique, connu de toutes les villes de France. A Brétigny, la situation est moins grave que dans d’autres communes, mais il convient de rester vigilant ». Le vieillissement du corps médical semble inexorable. Par ailleurs Bernard Huynh, président du RIR souligne : « le métier demande une grande disponibilité avec des horaires à rallonge, les démarches administratives peuvent être fastidieuses, les charges financières sont de plus en plus lourdes, etc. Il faut aussi ajouter à cela le prix du foncier qui est élevé en Île-de-France». La session de réflexion a permis d’élaborer des hypothèses de travail pour maintenir une offre de soins de qualité à Brétigny. Un dossier essentiel pour la Ville dont nous vous rendrons compte régulièrement

Le centre médical : une volonté politique sur son maintien

Une structure pour des soins de qualité

Sur l’actuelle base aérienne existe un centre médical bien connu des Brétignolais et dont certains sont des fidèles patients. Dans le cadre du contrat de redynamisation de la base aérienne, le comité de site s’est penché sur l’avenir de ce centre médical un peu particulier. 12

Cette structure a été dans le paysage Brétignolais un peu comme un dispensaire, au début destiné aux militaires mais qui a su s’ouvrir à l’ensemble de la population de la Région. Les élus souhaitent la maintenir sur le territoire. Ce maintien ne se fera cependant pas forcément sur la base aérienne car le bâtiment actuel commence à fatiguer sous le poids des années. Pour l’instant les partenaires réfléchissent à une nouvelle structure, plus près du centre ville Brétignolais. Une réflexion qui a encore un peu de temps devant elle  : en effet, les élus, le Maire de Brétigny en particulier, ont obtenu un report de la fermeture deux ans après celle de la base aérienne, soit lors de l’été 2014. Il reste donc deux ans et demi pour trouver une solution alternative.

Un vrai cabinet médical Plusieurs spécialités sont représentées au sein de ce centre médical : entre autre la cardiologie, la médecine générale ou encore l’ophtalmologie. Cependant l’ensemble des consultations correspond à la valeur de trois médecins exerçant à plein temps. 32% des patients viennent du canton de Brétigny, quasi exclusivement d’ailleurs de Brétigny même. Parallèlement, 39% viennent des communes limitrophes. Bien évidemment, avec le départ des militaires, l’activité du centre va tendre à diminuer. Certains professionnels de santé vont cependant rester quand d’autres vont adapter leur activité. Une chose est certaine : après 2014, une offre de soins équivalente sera toujours proposée.


magazine

* Parole * mars 2012 *

Actualités

Des personnalités s’engagent au Festival de la diversité et de la solidarité La députée Christiane Taubira, l’historien François Durpaire, le journaliste Juan Massenya et le rappeur Yousoupha vont participer au Festival de la diversité et de la solidarité organisé à Brétigny. Ils viendront transmettre leurs expériences riches et variées.

Des personnalités engagées à Brétigny : bio express Christiane Taubira. Femme politique française née le 2 février 1952 à Cayenne (Guyane). Candidate PRG à l’élection présidentielle de 2002, députée du parti Guyanais Walwari, elle a donné son nom à la loi française qui reconnaît la traite négrière comme crimes contre l’humanité.

Le théâtre pour lutter contre la discrimination

Le Festival de la diversité et de la solidarité entame résolument son deuxième mois. Après un programme de sensibilisation dans les collèges et les lycées, d’autres actions vont être initiées. Le PIJ recevra deux intervenants de SOS Racisme le mercredi 14 mars. Ils proposeront des jeux de rôles autour de la lutte contre les discriminations. D’autres animations sont prévues au centre social Nelson Mandela. Tout d’abord, c’est la troupe NAJE (Nous n’Abandonnerons Jamais l’Espoir) qui jouera une pièce interactive, le jeudi 22 mars, à l’intention des élèves de CM2 de la ville. Les représentations auront lieu le matin et l’après-midi. Les enfants seront invités à rejouer eux-mêmes le spectacle avec leurs mots, pour mieux comprendre leurs visions de la discrimination et mieux débattre des formes, parfois cachées, qu’elles peuvent prendre. Le même jour et au même endroit, un débat public sera organisé avec plusieurs personnalités autour du thème du racisme.

Réfléchir et agir François Durpaire, Juan Massenya et Youssoupha viendront partager leurs expériences. Les collégiens qui ont participé au concours de dessins illustrant le festival, quant à eux, seront récompensés le 27 mars. La cérémonie se déroulera à l’espace Nelson Mandela. Le vainqueur verra son affiche servir de support de communication officiel au Festival de la diversité et de la solidarité. Il recevra également, comme le deuxième et le troisième lauréat, le livre de Lilian Thuram, « Mes étoiles noires ». L’opuscule de 400 pages sera dédicacé personnellement par l’auteur. C’est Christiane Taubira, écrivain et femme politique française qui remettra les ouvrages. Le mois prochain, d’autres actions seront proposées. Elles seront largement relayées par le magazine Parole et le site Internet de la ville.

François Durpaire. Historien et écrivain français né à Poitiers en 1971 spécialisé dans l’éducation et la diversité culturelle en France et aux Etats-Unis. Il est président du mouvement pluricitoyen «  l’Appel pour une république multiculturelle et postraciale » lancé, entre autres, avec l’ancien footballeur Lilian Thuram. Juan Massenya. Journaliste né en Bretagne en 1968. Il a reçu le prix du « jeune talent de l’année » en 2010 grâce à son programme «  Teum Teum » diffusé sur France 5. Sa nouvelle émission, « les uns, les autres », sur la même chaîne, veut réconcilier les Français avec les Français. Youssoupha. Rappeur français né en 1979 à Kinshasa (république démocratique du Congo). Après l’obtention de sa maîtrise en médiation culturelle et en communication, il se consacre pleinement à la musique. Après plusieurs succès d’estime, son dernier album est d’ores et déjà considéré comme un classique du rap français.

13


magazine

* mars 2012 * Parole *

actualités

Festival des tout-petits : ça va faire du bruit ! sical, ateliers chansons en musique, ciné-comptine… Il y en aura pour tous les goûts. « L’année dernière, indique Gisèle, assistante maternelle, j’avais assisté à un spectacle à la ludothèque des Noyers. C’était très bien et je ne doute pas que, cette année encore, les animations seront enthousiasmantes car le thème retenu est particulièrement adapté aux jeunes enfants ». Les renseignements et les inscriptions se feront auprès des structures organisatrices (liste ci-dessous).

Le Festival vous est proposé par : Médiathèque, Espace Jules Verne Tél. 01 60 85 20 70

Des spectateurs concernés et attentifs

Le festival « les petits font du bruit » va débuter le 2 avril. Durant quinze jours les enfants vont découvrir la musique dont on dit qu’elle adoucit les pleurs… Du lundi 2 au vendredi 13 avril 2012 se déroulera le festival «  les petits font du bruit  ». Cette troisième édition aura pour thème la musique et l’enfance. «  Ca tombe bien, s’enthousiasme Ouafa, jeune mère

de famille. Mon mari est musicien et il ira sans doute jouer de la guitare, à cette occasion, à l’espace N. Mandela ». Cette manifestation s’adresse aux enfants de trois mois à trois ans. Elle est organisée conjointement par la médiathèque, la maison de l’enfance Emilie-Mallet, l’espace Nelson Mandela, le centre social La Fontaine et le Ciné220. Plusieurs animations seront proposées  : conférences, spectacles musicaux, ateliers d’éveil mu-

Maison de l’enfance Emilie Mallet Tél. 01 60 85 75 60 Centre Mandela/La Fontaine Tél. 01 60 85 53 40 Halte garderie La Fontaine Tél. 01 60 84 70 55 Ciné220 Tél. 01 60 84 11 45 Le programme complet sera disponible sur le site www.bretigny91.fr

La Fontaine, un arrêt pour le City’bus

Un véhicule facilement identifiable

Depuis quelques mois, le City’bus s’arrête dans le quartier La Fontaine. A son bord, une équipe dynamique qui vient informer les habitants des services mis à leur disposition sur le territoire. « J’ai rencontré un jeune garçon qui ne savait pas comment voter, raconte Véronique Gilbert, chef de projet po14

litique de la ville, je lui ai indiqué les démarches qu’il devait effectuer après avoir contacté le service Etat civil de la mairie. Quelques semaines plus tard, il avait reçu sa carte d’électeur. J’avais pu lui donner l’information dont il avait besoin pour s’inscrire sur les listes électorales…». A l’intérieur du City’bus, toutes les questions peuvent être posées. Les agents peuvent renseigner les visiteurs sur des sujets aussi variés que la citoyenneté, l’emploi, l’insertion, la santé, l’éducation, la prévention, l’accès au droit et bien d’autres domaines.

Services publics de proximité Différentes associations interviennent régulièrement dans ce cadre afin de délivrer l’information la plus

précise et la plus pertinente à tous les publics (les seniors, les familles, les jeunes…). Ce dispositif, mis en place au mois d’octobre 2011, a très vite remporté l’adhésion du public ravi d’avoir la possibilité d’accéder à des «  services publics à domicile  ». Le City’bus fera de nouvelles haltes sur le parking du centre commercial La Fontaine le mardi 6 et le jeudi 8 mars ainsi que le mardi 10 et le jeudi 12 avril. Les commerçants du quartier soutiennent cette démarche en informant les clients des prochains passages de la « petite fourgonnette blanche ». Ils aident aussi les agents en leur indiquant quelles sont les problématiques particulières de ce lieu. D’autres points d’arrêts sont actuellement à l’étude.


sortir

* mars 2012 * Parole *

Agenda / MARS 2012 1

JEU

2

VEN

3

SAM

4

DIM

Permanence des élus sur le marché

8

JEU

UTL «Le roman géologique de la France» p23 17h - Arpajon Infos : 06 88 57 36 00

9

VEN

Musibébé p20

10h et 10h30 - à la Médiathèque

10

SAM

«Rencontre autour de l’abécédaire de G.Deleuze» p20 11h - au CAC de Brétigny

«The second woman» p19

20h30 - Au Théâtre Brétigny

Conférence débat «Etre parent à l’ère d’Internet» p23

«Oldelaf, Bête et méchant» p21

Conférence M. Jackson p21 «Visites découvertes» p20

16h - RDV à la Médiathèque

Soirée Jeux adultes

15 JEU

16 VEN

17

Atelier créatif du Club des Seniors : de fils en aiguilles

10h - à la Médiathèque

«Goûter lecture poésie avec Louis Dubost» p20 17h - à la Médiathèque

«L’un sans l’autre» duo de saxophones p21 19h30 - à l’Ecole de Musique

«Nos LIMITes» p19

20h30 - au Théâtre Brétigny

22 JEU Scrabble Duplicate

14h - à la Ludothèque des Noyers (public adulte)

UTL «La médecine chinoise : histoire et modernité p23

SAM

Café philo p21

10h - à la Médiathèque

Rencontre avec Fabienne Yvert, poète plasticienne p20

18 DIM «Ma chambre froide» p19 16h30 - au Théâtre Brétigny Infos : 01 60 85 20 85

16h - à la Médiathèque

Concert Sidilarsen et Ina Ich p21 20h30 - au Rack’am

23 VEN

24

Festival de la Diversité : rencontre débat avec François Dupaire et Juan Massenya p25

Cercle Poésie et Diction : rencontres poétiques p23

20h - Centre social La Fontaine

16h30 - au Théâtre Jules Verne

15h - à la Médiathèque

19h30 - à la Ludo

14h - au Club des Seniors Inscription obligatoire

DIM

Concert de la Société Musicale l’Avenir p21

14h et 16h30 - au Rack’am

20h30 - salle Maison Neuve Infos : 06 77 00 64 50

Biblibébé p20

11

SAM

15h à 18h - à l’Espace N. Mandela

Concert MIKO (NZH) p21

20h30 - au Rack’am Infos : 01 60 85 10 37

25 DIM Parcours chorégraphique La Norville-Brétigny p19 15h30 - à la salle Pablo Picasso de La Norville Infos : 01 60 85 20 85

Orchestres de guitares et ensemble de saxophones p21

17h - Arpajon Infos : 06 88 57 36 00

20h30 - à l’église Saint-Pierre

29 JEU

30 VEN

31

UTL «le douanier Rousseau et l’exotisme» p23

«Métamorphoses Magic Show» p19

de 9h à 18h - au Marché Couvert

17h - Arpajon Infos : 06 88 57 36 00

20h30 - au Théâtre Brétigny Infos : 01 60 85 20 85

SAM

Vide grenier p24

«Rencontre autour de l’abécédaire de Gilles Deleuze» p20 11h - au CAC de Brétigny

Soirée Cabaret sur le thème de «L’Orient»

20h - à l’espace Nelson Mandela

16

DIM

Permanence des élus sur le marché


sortir

* Parole * mars 2012 *

5

LUN

6

MAR

Atelier d’Art culinaire

9h30 - au Club des Seniors Inscription obligatoire

Exposition CNEAI p20

du 6 au 10 mars - au CAC Infos : 01 60 85 20 76

12 LUN Atelier jardinage

14h - RDV au Club des Seniors Inscription obligatoire

UTL «Biodiversités des temps géologiques» p23

13 MAR

7

MER

«Heure de poésie» p20

10h30 - à la Médiathèque

«Visites découvertes» p20

16h - RDV à l’accueil de la Médiathèque Infos et réservations : 01 60 85 20 70

14 MER

Exposition Fabienne Yvert, poète plasticienne p20

À venir ... Au Rack’am : Vendredi 6 avril SEBASTIAN STURM & EXILE AIRLINE (Reggae) Samedi 6 avril  Le Rack’am accueille le Conservatoire de SainteGeneviève-des-Bois Samedi 28 avril  Le Rack’am accueille l’Ecole des Arts de Marcoussis

du 13 au 31 mars - à la Médiathèque

14h30 - Brétigny Infos : 06 88 57 36 00

19 LUN

20 MAR

21 MER

Atelier d’Art Culinaire

9h30 - au Club des Seniors Inscription obligatoire

26 LUN

27 MAR Concours de Belote

13h30 - au Club des Seniors Inscription obligatoire

28 MER Jeux «A fond la caisse»

14h - à la Médiathèque

Forum Job d’Eté

La Ville de Brétigny et l’agglomération du Val d’orge organisent le 28 mars un Forum Job d’Eté. Infos : www.bretigny91.fr

LUN

MAR

MER

Prochain numéro du Parole

Le magazine sera distribué du vendredi 30 mars au lundi 2 avril 2012. 17


sortir

* Parole * mars 2012 *

Rendez-vous culturels JEUDI

Théatre Brétigny / CAC Brétigny

Un lieu pour l’art et la culture de l’Espace Jules Verne Rue Henri Douard - 91220 Brétigny-sur-Orge DIMANCHE 25 MARS À PARTIR DE 15H30

Théâtre Brétigny

Scène conventionnée du Val d’Orge Renseignements et réservations : 01 60 85 20 85 www.theatre-bretigny.fr Horaires d’accueil- billetterie mardi et vendredi de 16h-19h mercredi et samedi de 15h-18h

VENDREDI 9 MARS À 20H30

Opéra classico-pop

The second woman

Avec Jeanne Cherhal Librement inspire du film de John Cassavetes “Opening Night” Reprise du spectacle créé au Théâtre des Bouffes du Nord : « The second woman » est une pièce mêlant opéra, théâtre et chansons, avec Jeanne Cherhal. Un spectacle débridé, téméraire et jubilatoire ! VENDREDI 16 MARS À 20H30 Danse hip hop

Nos LIMITes

Compagnie Alexandra N’Possée Cette chorégraphie hiphop propose d’explorer avec virtuosité le rapport que nous entretenons avec nos limites, celles que la nature et la société nous imposent, et celles que nous nous fixons nous-même au corps et dans l’âme. « Bluffés.Tout simplement. Une performance physique et technique individuelle, défiant les lois élémentaires de l’apesanteur, mise au service du groupe dans des chorégraphies de haut niveau. » Le Dauphiné Libéré

Danse

Parcours chorégraphique La Norville-Brétigny 15h30 : A la salle Pablo Picasso de La Norville Start with the body - Shu-Yi Chou (Taiwan) et Ven Cie La Macana (Espagne) 17h : Au Théâtre Brétigny Still/Life - Cie Yk Projects - Qudus Onikeku (Nigeria) Qudus Onikeku, danseur et chorégraphe, est diplômé du Centre National des Arts du Cirque. Son parcours est influencé par les danses traditionnelles nigériennes, le hiphop, la capoeira… Il interroge la violence de nos civilisations : l’homme moderne est fortement conditionné par l’opportunisme et la cupidité, et il est animé par une quête du pouvoir et une ambition qui n’ont pas de limites. Une invitation à réfléchir au devenir de la condition humaine. Une navette est disponible sur réservation (Brétigny-La Norville / La Norville - Brétigny / Brétigny - La Norville) VENDREDI 30 MARS À 20H30

Théâtre

Métamorphoses Magic Show

D’après Ovide Mise en scène de Sylvie Reteuna

DIMANCHE 18 MARS À 16H30

Théâtre / Marionnettes

Ma chambre froide

Texte de Joël Pommerat En Allemand surtitré Le Puppentheater Halle propose sa version «  théâtre de marionnettes » du texte de Joël Pommerat  : en échange d’un héritage promis des salariés doivent monter une pièce de théâtre sur la vie de leur patron…

Un spectacle qui glisse sans cesse de la conférence au cabaret, mêlant textes, chants, musiques, tours de magie et métamorphoses variées. Avec légèreté et humour, entre trivialité et poésie, on est invité à (re)découvrir ces récits qui résonnent encore aujourd’hui en nous avec une étonnante modernité, et à nous laisser enchanter par leur profonde humanité… Pour recevoir le programme complet de la saison 2011/2012 du Théâtre Brétigny au 01 60 85 20 85 ou sur contact@theatre-bretigny.fr 19


sortir

* mars 2012 * Parole *

centre d’art contemporain

Médiathèque

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h et les soirs de programmation du Théâtre Brétigny. Entrée libre : 01 60 85 20 76 info@cacbretigny.com www.cacbretigny.com

Horaires : mardi : 10h-12h30 / 14h-19h mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h vendredi : 10h-12h30 / 14h-19h samedi : 10h-18h Infos : 01 60 85 20 70 www.lireenvaldorge.fr

DU 6 AU 10 MARS 2012

Exposition CNEAI = Brétigny

PRINTEMPS DES POÉTES

Le CNEAI présente une année d’activité éditoriale et artistique tout en abordant avec le public la question de la présentation de la production artistique contemporaine à travers des posters, disques, films, livres d’artistes, cartes postales, multiples, ephemeras... MERCREDI 7 MARS À 16H ET SAMEDI 10 MARS À 16H

Visites découvertes

Rendez-vous à l’accueil de la Médiathèque. Informations et réservations groupes auprès de la Médiathèque 01 60 85 20 70. SAMEDI 10 MARS 2012 À 11H

Rencontre

Rencontre autour de l’abécédaire de Gilles Deleuze. Projection des lettres I comme Idée, J comme Joie et K comme Kant, suivie d’une discussion informelle entre les participants. Un brunch sera offert (réservation obligatoire) : resa@cacbretigny. com - Tèl : 01 60 85 20 76 SAMEDI 31 MARS 2012 À 11H

Rencontre

Rencontre autour de l’abécédaire de Gilles Deleuze. Projection des lettres  L comme Littérature, M comme Maladie et N comme Neurologie, suivie d’une discussion informelle entre les participants. Un brunch sera offert (réservation obligatoire) : resa@cacbretigny.com Tèl : 01 60 85 20 76 Retrouver le programme complet sur notre site internet : www.cacbretigny.com Suivez l’actualité du CAC Brétigny en vous inscrivant à la newsletter : info@cacbretigny.com. Le centre d’art est également présent sur le réseau social facebook : www.facebook.com/CACBretigny 20

MERCREDI 7 MARS À 10H30

Heure de Poésie 

De 3 à 6 ans. Réservation sur place. DU 13 AU 31 MARS

Exposition : Fabienne Yvert

poète plasticienne. Livres-objets, manuscrits, affiches, cartes postales… VENDREDI 16 MARS À 17H

Rencontre : Louis Dubost poètes

17h : Goûter Lecture Poésie.

SAMEDI 17 MARS À 16H

Rencontres : Fabienne Yvert

poète plasticienne Editeur : La Ville Brûle Lectures : Eclats de Lire

DU 6 AU 10 MARS

Exposition « cneai = brétigny »

autour des pratiques éditoriales de la collection FMRA du Cneia (Centre National de l’Edition et de l’Art Imprimé) : posters, disques, livres d’artistes, cartes postales, éphémeras… Visite avec un médiateur, et partenariat avec le CAC.

VENDREDI 9 MARS 10H ET 10H30

Musibébé

De 3 mois à 3 ans. Réservation : 01 60 85 20 77. SAMEDI 10 MARS À 15H

Conférence : Michael Jackson par Olivier Cachin, journaliste musical Personne d’autre qu’Olivier Cachin, journaliste, fin connaisseur et admirateur de l’œuvre de Michael Jackson. VENDREDI 16 MARS À 10H

Biblibébé

De 3 mois à 3 ans. Réservation sur place.


sortir

* Parole * mars 2012 *

SAMEDI 17 MARS À 10H

Café philo

« Bien sûr que l’art est par essence répréhensible  ! et inutile  ! et antisocial, subversif, dangereux ! (…) Le vrai art, il est toujours là où on ne l’attend pas » Dubuffet. Public adulte. Entrée libre. En lien avec le CAC et l’exposition « cneai=brétigny ».

SUGGESTIONS

BD adulte Portugal - Pedrosa. Editions Dupuis.

L’auteur retourne dans le pays d’origine de son père, où il va y découvrir une autre façon d’exister et d’être - et peut-être une nouvelle inspiration, à travers la redécouverte d’un lieu d’enfance, noyé dans les brumes du souvenir. Le journal du Petit Poucet - Ph. Lechermeier et R.

Dautremer. Editions Gautier-Languereau. Un double monde : le réel, où il y a école, bottes à haute technologie, immigrés  ; et le monde intemporel où les colombes livrent des friandises, les bottes franchissent 7 lieues en un pas et les ogres font toujours frémir.

CD  MIKO (NZH)

Depuis 12 ans chanteur du groupe NZH, Miko présente son premier album solo : Original Kolcha Vibes : reggae, ragga, hip hop, roots et dancehall. Mélange explosif à découvrir au Rack’am samedi 24 mars à 20h30.

Documentaire musical

Michael Jackson Pop Life de Olivier Cachin. Olivier Cachin anime une conférence samedi 10 mars à 15h au PIS. Entrée libre. Signature de son livre.

le rack ‘am

Concerts, Répétitions, Ateliers 12, rue Louis Armand 91220 Brétigny-sur-Orge Info/résa : 01 60 85 10 37 Salle : 01 60 84 54 47 lerackam@mairie-bretigny91.fr site : www.lerackam.com

SAMEDI 10 MARS À 14H ET 16H30

Chansons pour enfants, à partir de 5 ans Places assises - 7€

OLDELAF

SAMEDI 17 MARS À 20H30

Rock/ Métal/ Electro - 11€/ 7€ abo

SIDILARSEN

Condensé de rock-électro-métal d’une efficacité rare sublimé par des textes poétiques, une pointe de modernité, de rage et de lucidité, les Sidilarsen parlent ici avec le cœur : la «Machine Rouge». Influencé par NIN, Prodigy ou encore Noir Désir, le groupe gagne sans cesse du public, fort de sa réputation scénique, de sa discographie et de son charisme hors norme.

INA-ICH

Album jeunesse

CONCERTS • RÉPÉTITIONS • RÉSIDENCES

Cros en 2009), des textes ciselés et ravageurs tantôt drôles, tantôt émouvants, parfois diaboliques et des mélodies délicieuses. Réservation obligatoire au 01 60 85 10 37.

« Bête et Méchant »

En marge de sa carrière pour « les grands», Oldelaf fait parfois des pauses pour chanter pour les «petits». Bête et Méchant est un livre-disque (primé par l’Académie Charles

Avec un univers musical qu’on ne peut comparer à aucun autre en France, une meneuse de groupe asiatique au charisme troublant, Ina-Ich s’est vite construit une réputation d’OVNI dans le milieu musical français. Ni rock ni soumise aux clichés du genre, KimThuy ouvre les frontières musicales en faisant cohabiter des titres enragés avec des ballades mélancoliques et des comptines émouvantes. SAMEDI 24 MARS À 20H30

Reggae Dancehall - 11€/ 7€ abo

MIKO (NZH)

Entouré d’une équipe fusionnée d’anciens musiciens du NZH et de l’Equipée Zion, Miko et ses musiciens nous emportent dans des vibes aux influences reggae, ragga, hip hop, roots et dancehall. En bref, un mélange explosif à découvrir sur scène ! 1ère partie : Harold

Ecole de musique Ecole de Musique - Centre Gérard Philipe rue Henri Douard (derrière la piscine) Infos : 01 60 84 25 27 Dimanche 11 mars à 16h30 au Théâtre Jules Verne

Concert de la société musicale l’Avenir 1ère partie ensemble de clarinettes de l’Ecole de Musique. Entrée libre. Vendredi 16 mars à 19h30 à l’école de musique

«L’un sans l’autre» duo de saxophones par Romain Tallet et Eric Fisher. Entrée libre. Samedi 24 mars à 20h30 à l’Église Saint-Pierre

Orchestres de guitares, orchestre Mozart, et ensembles de saxophones. Entrée libre. 21


sortir

* mars 2012 * Parole *

Rendez-vous sportifs Les compétitions du CSB A vos agendas ! WEEK-END DES 17 ET 18 MARS

Dimanche 18 Judo - de 8h30 à 12h au Dojo - Championnat Essonne 2ème division Dimanche 18 Football - 15h - U 17 Nationaux - S.M. Caen Dimanche 18 Basket - 15h30 - Seniors filles I - Palaiseau WEEK-END DES 24 ET 25 MARS

Samedi 24 Judo - de 14h à 18h au Dojo - Coupe de Printemps minimes Dimanche 25 Judo - de 9h à 12h au Dojo - Championnat Essonne cadets/cadettes Dimanche 25 Football - 15h - Seniors DSR - Champigny FC 94 WEEK-END DES 31 MARS ET 1ER AVRIL

Dimanche 1 Rugby - 15h - Seniors - Nemours St-Pierre Dimanche 1 Basket - 15h30 - Seniors filles I - Fontenay Sous Bois

Amicale Laïque - Handball

Durant le mois de janvier, la section Handball joue à domicile  au gymnase Auguste Delaune : WEEK-END 10 ET 11 MARS

Samedi 10 : Seniors Féminine à 19h Samedi 10 : Seniors Masculin à 21h

WEEK-END des 17 et 18 Mars

Dimanche 18 : -17 ans Masculin à 9h Dimanche 18 : -13ans Mixtes à 10h30 Dimanche 18 : -15 ans Mixtes à 14h

WEEK-END DES 24 ET 25 MARS

Samedi 24 : Seniors Masculin à 19h Samedi 24 : Seniors Féminine à 21h Dimanche 25 : 13 ans Mixtes à 9h Dimanche 25 : 17 ans Masculin à 10h30 Dimanche 25 : 11 ans Mixtes à 14h Dimanche 25 : 15 ans Mixtes à 16h

WEEK-END DES 31 MARS ET 1ER AVRIL Samedi 31 : Seniors Masculin à 19h30 Le dimanche 18 mars se déroulera le tournoi de l’école de Hand-ball au Gymnase Camille Hébert à partir de 14h.Venez nombreux pour encourager toutes ces équipes de jeunes. 22

L’Amicale Laïque vous présente la Gymnastique Volontaire : Vous souhaitez faire une activité physique pour entretenir votre corps, maintenir votre forme, améliorer votre santé, préserver votre autonomie, déstresser après une journée de travail, la Gymnastique Volontaire est faite pour vous. Sans compétition, si ce n’est avec vous-même, cette activité sportive s’adapte aux capacités de chacun, quelles que soient sa forme et ses envies.Venez rejoindre la 5ème fédération française sportive et ses 540 000 licenciés, pour participer à des cours variés et structurés, accessibles à tous niveaux, dispensés par des animateurs diplômés. Bougez, vivez, luttez contre la sédentarité ! En attendant septembre pour les prochaines inscriptions, et ainsi vous joindre aux 360 licenciés de la section GV de Brétigny, retrouvez tous les détails utiles sur notre site internet : amicalelaique-bretigny91.fr.

CSB Football

Après les exploits de l’équipe Séniors qui a atteint pour la 1ère fois de son histoire le 7ème tour de la Coupe de France, nous remercions à cette occasion les 150 supporters venus à Saran (Loiret), le CSB Football est une nouvelle fois mis à l’honneur. Il a obtenu le titre officiel de Meilleur Club Formateur de Jeunes d’Île-de-France. Le CSB Football, véritable symbole de la réussite sportive, est récompensé pour son travail exceptionnel. Ceci est une nouvelle fois une véritable performance puisque le club est numéro 1 des 1600 clubs que compte l’Île-deFrance. Ce classement est établi en fonction de la qualité de la structure technique de formation, du nombre et du niveau de l’encadrement du club, des résultats, des classements, du nombre de joueurs sélectionnés, de joueurs formés pour les clubs professionnels et d’arbitres. Au total 24 éducateurs (diplômés d’Etat 1er et 2ème degré, professeurs d’EPS, animateurs fédéraux) encadrent les équipes du club qui évoluent au plus haut niveau possible dans chaque catégorie de jeunes. Grâce à ce titre, Brétigny voit la qualité de sa formation reconnue. Le CSB Football est depuis 19 ans au niveau national et au plus haut niveau régional. Une réelle prouesse et le fruit d’un travail acharné ! Le CSB obtient également le titre de meilleur club formateur de l’Essonne (classement effectué sur d’autres critères de formation), la plus haute distinction du District de l’Essonne de Football.


* Parole * mars 2012 *

Rendez-vous associatifs Université du Temps Libre Le jeudi 8 mars à Arpajon : « Le roman géologique de la France » par Charles Frankel Le lundi 12 mars à Brétigny : « Biodiversité des temps géologiques » par Patrick de Wever Le vendredi 22 mars à Arpajon : « La médecine chinoise: histoire et modernité » par Udo Giavarini Le vendredi 29 mars à Arpajon : « Le douanier Rousseau et l’exotisme » par Eva Bouillo Informations : 06 88 57 36 00

AINVO Jeudi 8 mars : Soirée «Japon». Jeudi 15 mars : Soirée « Terres agricoles, un bien à préserver » Jeudi 22 mars : Soirée « l’arbre et l’homme » - F.Hallé. 2ème partie Samedi 24 mars : Nuit de la chouette. Sortie AEV. RV 20h Eglise de Cheptainville (20h-23h) Dimanche 1er avril : Observation et découverte en plaine de Sorques (77). RDV 8h30 La Norville Le jeudi soir, les réunions ont lieu à 20h30 à la Maison des Associations de La Norville. Renseignements complémentaires : Daniel Prugne au 01 60 84 87 48 ou 06 20 77 55 15. Adresse mail de l’association : prugne.daniel@wanadoo. fr ou helclo@free.fr / Site : http://ainvo.free.fr

Café littéraire

Le Café littéraire de Samir Mégally à Brétigny, est organisé par L’A.I.R.P 1, le premier vendredi de chaque mois. Le vendredi 2 mars 2012 de 20h à 22h, rencontre avec Robert-Régor Mougeot (Intermède musical : Merilla Lavenant à la harpe) auteur de « La Vouivre un symbole universel » avec Kinthia Appavou (4e édition). Editions du Cosmogone (www.cosmogone.com/e_cosmogone) Au programme de cette soirée : lectures, débat avec le public et vente de son livre qu’il se fera un plaisir de dédicacer. Café le Chiquito : 39, rue du Général Leclerc Entrée gratuite - Paiement d’une consommation. Infos : samir.megally@yahoo.fr 1- Association Internationale pour le Rapprochement entre les Peuples.

Club de Bridge de Brétigny Samedi 24 mars 2012

Club de Bridge de Brétigny

Le

Salle Maison Neuve Avenue de la Maison Neuve Parking Auchan

Marathon3 2012 tournois Accueil Café/Viennoiseries

10h00 - 15h30 - 21h00

à partir de 09h00 Déjeuner & Dîner

Nouveauté 2012 Nos partenaires

2 formules

Le tournoi de 15h30 entre dans le

Challenge POURCELOT

Samedi 24 mars à la Salle Maison Neuve Marathon 2012 3 tournois : 10h - 15h30 - 21h

Formule MARATHON

Les 3 tournois + le déjeuner et le dîner

50 €/personne

Formule 2 TOURNOIS

Le tournoi du matin et de l'après-midi avec le déjeuner OU le tournoi de l'après-midi (Open - 3ème et 4ème série) et du soir avec le dîner

Classement par tournoi

Classement POURCELOT pour le tournoi de 15h30

40 €/personne

Classement MARATHON Inscriptions marathon.de.brétigny@gmail.com ou www.bridge-bretigny.net au plus tard le vendredi 16 Mars 2012

Nouveauté 2012 : le tournoi de 15h30 entre dans le Challenge POURCELOT

Règlement des droits d'engagement et renseignements

Cercle poésie et diction

Le Cercle Poésie et Diction vous propose une Rencontre Poétique le samedi 24 mars de 15h à 18h à l’Espace Nelson Mandela. Rencontre avec des poètes inconnus et connus. Renseignements  : Madame Bousch-Lepelletier 01 60 84 40 74. 

Conférence débat de l’Association « Par de Vie »

L’association «  Par de Vie  » propose une conférence débat le vendredi 9 mars 2012 à la salle Maison Neuve à 20h30 sur le thème «  Etre parent à l’ère d’Internet ». Partant du constat que les jeunes utilisent de plus en plus Internet et des dérives qui peuvent en découler (addiction, confusion entre le monde virtuel et la vie quotidienne, isolement, agressions verbales entre camarades), l’association « Par de Vie », avec des professionnels locaux et l’association «  E-Enfance  », propose une conférence pour débattre du sujet, donner des pistes de réflexion et des solutions.

M. Laurent PETITBON 24, rue des Acacias 91220 BRETIGNY-SUR-ORGE 06.07.30.03.75

Classement par tournoi (Open - 3ème et 4ème série) Classement POURCELOT pour le tournoi de 15h30 Classement MARATHON Accueil Café/Viennoiseries à partir de 9h - Déjeuner & Dîner / 2 FORMULES : Formule MARATHON Les 3 tournois + le déjeuner et le dîner : 50 €/personne Formule 2 TOURNOIS Le tournoi du matin et de l’après-midi avec le déjeuner OU le tournoi de l’après-midi et du soir avec le dîner : 40 €/personne Inscriptions : marathon.de.brétigny@gmail.com ou www.bridge-bretigny.net au plus tard le vendredi 16 Mars 2012 Infos : 06 07 30 03 75

23


sortir

* mars 2012 * Parole *

A noter Rappel vide-grenier de 2012 !

Le premier vide-grenier de 2012  se tiendra le samedi 31 mars de 9h à 18h, place du Marché Couvert. Aucune inscription sur place le jour même.

Le carnaval de Brétigny : rendez-vous et parcours ! Mercredi 14 mars (Carnaval des enfants) : - RDV au centre social La fontaine à 13h30 pour un départ à 13h45 - RDV à l’espace Nelson Mandela à 13h30 pour un départ à 13h45 - RDV à 15h sur la place du marché Couvert. Parcours : les enfants du centre social Mandela se dirigent vers le centre de loisirs Mik’Ados. Ceux du centre La Fontaine vont jusqu’à l’Orme Fourmi. Les deux cortèges se retrouvent sur le parvis de la Mairie et se rendent ensuite Place du marché couvert   Dimanche 18 mars (Carnaval pour tous) : - RDV à l’école Louise Michel à 12h pour un départ à 12h30 - RDV à l’école Langevin Wallon à 12h30 pour un départ à 13h - RDV rue Edouard Branly à 13h30 pour un départ à 14h Parcours : Départ à 12h30. Les premiers participants se donnent rendez-vous au quartier Nord Rosière et au quartier Clause Langevin Wallon. Les deux processions se retrouvent devant le CCAS avenue Edouard Branly et rejoignent un troisième groupe. Les trois cortèges réunis vont ensuite en centre-ville et se retrouvent Place du 11 novembre où va brûler un totem en paille (Bineau, un notable malveillant du Moyen-âge) afin que l’hiver parte en fumée et que le printemps puisse bien s’installer. Renseignements  : com.culture@mairie-bretigny91.fr ou le 01 69 88 40 80.

Croix-Rouge

La personne qui a gagné le sèche-linge lors du Loto de la Croix-Rouge qui a eu lieu le 7 octobre 2011 est priée de contacter le plus rapidement possible le 06 81 60 84 90.

Les permanences de l’architecte conseil de la Mairie

Une question d’urbanisme  ? Un doute  ? Un projet de travaux d’extension ? Les permanences de l’architecte conseil de la Mairie, Alain Salotti, ont lieu les mardis après-midi, tous les 15 jours, de 13h30 à 17h30. Les deux prochaines se tiendront les 6 et 20 mars. Pour prendrez rendez-vous, contactez le 01 69 88 41 90. 24

INSEE : enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité

Du 12 au 27 mars, un enquêteur de l’INSEE, muni d’une carte officielle, est susceptible de se rendre au domicile ou d’interroger par téléphone des Brétignolais dans le cadre d’une enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité. Merci de lui offrir le meilleur accueil si vous êtes sollicités.

Fermeture temporaire de la déchetterie de Sainte-Geneviève

En raison de travaux d’amélioration, la déchetterie de Sainte-Geneviève-des-Bois est fermée au public du 30 janvier au 15 avril inclus. La Communauté d’agglomération du Val d’Orge met à votre disposition une déchetterie mobile et temporaire située dans le parc d’activité des Montatons au 20 rue Denis Papin à Saint-Michelsur-Orge. Pour toutes informations supplémentaires, se rendre sur le site www.agglo-valdorge.fr rubrique « déchets ménagers ».

Le lycée Jean-Pierre Timbaud ouvre ses portes

Samedi 10 Mars 2012 de 9h à 12h Cette matinée est destinée à faire découvrir les formations, les locaux  et l’organisation de l’établissement.  Elle est ouverte à tous, mais en  particulier aux élèves des collèges     de Brétigny sur Orge et des autres    communes du département, qui s’apprêtent à s’orienter vers le lycée, et 9hà12h BRETIGNY à leurs parents. Tous les personnels  du lycée seront présents pour présenter l’établissement aux visiteurs et pour répondre à leurs questions. Les visiteurs trouveront, à leur arrivée, les élèves du Conseil de la Vie Lycéenne pour les guider dans leur visite. La particularité de l’établissement est son large éventail de formations. Ainsi, les élèves sortant de 3ème peuvent accéder soit à une seconde générale et technologique soit à une seconde professionnelle ou une 1ère année de CAP. La réforme des lycées étant de pleine actualité, le proviseur présentera aux familles la nouvelle organisation des enseignements au lycée général et technologique dans le cadre de cette évolution : - de 9h à 10h pour les parents des collégiens de Pablo Neruda et Jeanne D’Arc - de 10h à 11h pour les parents des collégiens de Paul Eluard Les visiteurs provenant d’une autre commune pourront participer à l’une ou l’autre des présentations. Une autre présentation concernant la voie professionnelle aura lieu de 11h à 12h pour toutes les familles intéressées. Ll

 

Samedi10mars

 s /o   



01.60.85.50.00


VIVRE ENSEMBLE

* Parole * mars 2012 *

Génération CMJ La première assemblée plénière du Conseil Municipal des Jeunes (CMJ), s’est tenue le 24 janvier dernier. Les nouveaux élus, porte-parole des enfants de leur âge, ont présenté leurs projets pour améliorer le quotidien des Brétignolais.

Le Maire avec les élus du CMJ

Ils viennent de toutes les écoles et de tous les collèges de Brétigny. Ils sont jeunes, enthousiastes, volontaires et représentent la jeunesse de la ville : ce sont les nouveaux membres du Conseil Municipal des Jeunes (CMJ). Les heureux élus n’ont pas ménagé leurs efforts comme en témoigne Claire, 10 ans, élève en CM2 à l’école Gabriel Chevrier : « J’ai fait une campagne très stressante du vendredi 6 au vendredi 20 novembre 2011. J’avais peur de ne pas être choisie par mes camarades car je me présentais aussi pour être déléguée de classe  ». Un cumul des mandats qui pouvait être mal perçu… Les élections se sont déroulées du 21 novembre au 6 décembre dans tous les établissements Brétignolais. Les candidats ont dû séduire leurs électeurs en proposant un programme ambitieux mais réaliste. « Je veux trouver des idées neuves pour la ville et m’investir pour les réaliser, clame Hocine, 8 ans, élève en CM1 à l’école Langevin Wallon, maintenant que je suis élu, je peux le faire ».

Grâce à une présentation pédagogique du CMJ par des représentants de la mairie, le taux d’abstention a été très faible et les isoloirs n’ont pas désempli, tout comme les urnes. 854 votants se sont exprimés pour un taux de participation de 96 %. Au final, 33 élèves de CM1, de CM2 et de 6ème ont été élus pour deux ans.

Des commissions, force de propositions Ils se sont rassemblés, en présence du Maire, pour leur première assemblée plénière. A cette occasion, une cocarde leur a été remise. Elle symbolise leur fonction et leur engagement. Cette réunion a été l’occasion de constituer les différentes commissions qui auront la charge de proposer des actions destinées à améliorer le quotidien de l’ensemble des habitants. La commission «  Sports et Festivités  » va essayer de mettre en place un spectacle de danse et de chant pour les jeunes. La commission «  Santé et solidarité  »

va travailler sur un projet destiné à aider les enfants en difficulté. Enfin, la commission «  Environnement et Sécurité routière  » va élaborer des panneaux favorisant le respect de l’environnement et devrait mettre en place des actions de sensibilisation au tri sélectif. Les enfants se réunissent une fois par mois. « Je ne viens ici que chaque premier mercredi du mois, de 15h à 16h, explique Olivier 11 ans, élève en 6ème au collège Paul Eluard. Cela me laisse du temps pour faire mes devoirs et pour le reste. C’est aussi pour ça que j’ai pu me représenter. C’est mon deuxième mandat et mon dernier car l’année prochaine je serai en 5ème ». A l’issue de cette première séance, Bernard Decaux, Jocelyne Garric, adjointe au Maire chargée de l’Education et de l’Enfance et Sylvie Daeninck, adjointe au Maire chargée de la Jeunesse et de l’Emploi ont remis les diplômes du CMJ à l’ensemble des conseillers présents.

Faire avancer des idées Le CMJ est un espace d’échanges entre les jeunes. Il leur permet de réfléchir à des améliorations ou à des réalisations à mener dans leur ville. Force de consultation et de propositions, il est aussi force d’action. Grâce à leur position, les jeunes élus peuvent plus facilement rencontrer le Maire ou un adjoint sur un sujet particulier. L’année dernière, ils ont pu, par exemple, développer le projet «  Bréti-pédibus  ». Ce mode de transport écologique et collectif, permet à des écoliers, encadrés par des parents d’élèves, de se rendre à pied et en toute sécurité à l’école. Plus d’informations sur le site : www.breti-pedibus.com

25


VIVRE ENSEMBLE

* mars 2012 * Parole *

Les nouveautés du Relais Assistantes Maternelles Le RAM de Brétigny connaît un gros succès, il reçoit en moyenne 20 assistantes maternelles et 44 enfants par semaine. Afin de répondre à tous les besoins de son public, la structure ne cesse d’innover.

Le RAM, un espace de jeux et d’éveil pour les enfants

Paul se jette dans une piscine de bulles multicolores suscitant l’hilarité générale. Même Melissa, du haut de son toboggan, rigole à quelques dents tandis que Nicolas préfére abandonner son jouet pour mieux admirer le plongeur de l’extrême. Dans l’atrium de la maison de l’enfance (dont dispose le RAM tous les matins pendant trois quarts d’heure), les enfants s’en donnent à cœur joie sous le regard attentif, mais complice, des assistantes maternelles. Amal témoigne : « je viens régulièrement ici car cela permet aux enfants d’en rencontrer d’autres et de jouer en toute sécurité ». Situé dans la Maison de l’enfance Emilie Mallet, la structure côtoie le multi-accueil « Les Petits Pas », le service d’accueil familial « Clair de lune » et « le Nid bavard ». Le bâtiment a ouvert en avril 2007. Sur les 238 assistantes maternelles que compte la ville, 102 fréquentent régulièrement cet établissement, ce qui en fait l’un des plus importants du département. Les raisons de ce succès  ? «  C’est un lieu de partage pour tous, s’enthousiasme Francisca, assistante maternelle depuis 12 ans. Nous pouvons aussi bien converser entre nous qu’avec la responsable du RAM qui nous aide et nous conseille notamment dans nos démarches administratives ».

26

Des services toujours plus performants Au fil du temps, le métier s’est professionnalisé et les « nounous » d’antan se rendent ici pour être mieux renseignées. Elles peuvent bénéficier d’informations constamment réactualisées délivrées par un personnel compétent. Pour mieux répondre à ces attentes, Sylvie Sylvestre, la responsable, a mis en place des sessions de formation  : «  elles sont organisées une fois par trimestre et portent essentiellement sur le contrat de travail (mensualisation, congés payés, contrat d’accueil, frais d’entretien, etc.). C’est très important car il s’agit du cadre légal dans lequel vont se nouer les relations employeurs/employées. Dans ce document, tout doit être abordé, il est donc primordial qu’il soit bien rédigé  ». Grâce au partenariat signé avec la médiathèque, la structure propose un éveil musical et livresque. « C’est très bien et énormément apprécié, explique Sylvie, mais les places disponibles sont insuffisantes. Nous avons voulu compléter cette action en faisant venir dans nos locaux une musicienne et une conteuse qui interviennent une fois par mois ». Afin de répondre au mieux aux besoins des «  ass mat  », des groupes d’analyses pratiques supervisés par une psychologue seront mis en place fin 2012. Un service supplémentaire qui en appelle d’autres…

Le RAM : un lieu pour s’informer, se rencontrer et échanger

Le RAM est un lieu d’information générale à destination des parents et des futurs parents, des assistantes maternelles et des futures assistantes maternelles ainsi qu’un espace convivial de jeux pour les enfants. Ce n’est pas un établissement d’accueil du jeune enfant ni un organisme employeur. C’est un lieu d’écoute et de médiation respectant les principes de neutralité et de laïcité ; un lieu de ressources et d’échanges autour de l’accueil du jeune enfant. Cette structure est ouverte à l’ensemble de la population qui peut y trouver de précieux conseils. Les activités pédagogiques et éducatives sont toutefois réservées aux assistantes maternelles et aux enfants qu’elles accueillent.

Le grand bain des jeux pour enfants


pratique

* Parole * mars 2012 *

Travaux Lac de Brétigny

de lancer de poids sont momentanément arrêtés pour cause de mauvaises conditions météorologiques, le chantier consiste à mettre aux normes la piste de lancer et renforcer la cage de protection. L’installation sera de nouveau disponible au printemps prochain et pourra accueillir les compétitions départementales et régionales.

Château LF

Mairie Complexe sportif A. Delaune

12 Chemin du Vieux Pavé Des travaux gaz, côté ouest de l’avenue Salvador Allende, sont en cours jusqu’à la mi-mars. L’aménagement de la voirie devrait débuter en avril.

Parc naturel

Joncs

Gare SNCF

Marins

C’est en cours en mars :

C’est à venir Base Aérienne 217

1 Le doublement du pont-rail des 5 Arpents Les travaux du pont rail se poursuivent au rythme des conditions météorologiques. La S.N.C.F. a annoncé la fin des travaux sur l’ouvrage pour le 31 mars prochain. 2 Square René Bourgeron Les travaux ont été interrompus à cause des mauvaises conditions météorologiques. Depuis le chantier a repris à la mi-février. Les travaux vont continuer avec la construction de la fontaine sèche, l’enfouissement des réseaux, la maçonnerie des clôtures à terminer et les plantations à faire. 3 Le pavillon des Sorbiers Les travaux se sont interrompus en février à cause des mauvaises conditions météorologiques. Depuis leur reprise la couverture a bien avancé.

52 Rue de la Mairie Les travaux de terrassement, du nouveau bâtiment communal ont commencé. 4

L’entretien des marquages au sol Attention des travaux sont prévus sur l’ensemble de la commune, la fin des travaux est prévue pour mars. S’agissant de chantiers mobiles, des perturbations sont momentanément possibles sur certaines voies.

5

Avenue Lucien Clause L’enfouissement des réseaux (EDF et éclairage public) commence, ces travaux se poursuivront jusqu’à la fin du mois d’avril. Une réunion des riverains est prévue le 26 mars prochain à 20 h, en mairie, salle des Républiques. 6

7 Quartier La Moinerie (ouest) Les travaux du renouvellement des réseaux E.D.F. se poursuivent. 8 Carrefour Halliers-Ducrot L’aménagement du carrefour par le Conseil Général, a débuté la 2ème semaine des congés scolaires de février,

CC Maison Neuve

la durée des travaux est estimée à environ 10 semaines. Dans le cadre de ce nouvel aménagement des perturbations routières sont à prévoir. Programme de réhabilitation des branchements de plomb 2012 Suite à une directive Européenne qui impose, d’ici 2013, une teneur en plomb maximale de 10 microgrammes/litre au robinet de l’usager, l’agglomération du Val d’Orge et la Lyonnaise des Eaux procèdent depuis quelques années à la réhabilitation des branchements plomb entre la canalisation principale située sous la voirie et le compteur d’eau des administrés. Dans le cas où vous seriez concernés cette année, un courrier vous informera des modalités d’intervention sur votre propriété. Le planning du programme de réhabilitation s’étend de fin février à novembre 2012. Pour un bon déroulement de ces opérations, la circulation sera susceptible d’être perturbée ponctuellement et rétablie automatiquement après 17h ainsi que les week-ends et les jours fériés. 9

10 Avis d’élagage et d’abattage Pour éviter tout problème sur les lignes électriques Haute Tension, l’entretien des parcelles, traversées par les ouvrages situés sur le lieu-dit « Les Saugées », va être réalisé entre le 1er février et le 31 juillet. L’exécution de ces travaux a été confiée par Réseau de Transport d’Electricité (RTE) à l’entreprise SEE. 11 Auguste Delaune Les travaux de remise en état de l’aire

Retrouvez tous les travaux en images sur le site : www.bretigny91.fr

1 Réhabilitation des centres de loisirs l’Orme Fourmi et Saint-Pierre La phase Avant-Projet Définitif (A.P.D.) a commencé. La prochaine étape est le dépôt des permis de démolir et de construire. Le commencement des travaux est programmé pour début 2013. 2 Travaux du centre-ville Les travaux de réaménagement du centre-ville, pour permettre la circulation sous le nouvel ouvrage, vont débuter en avril. Ils commenceront dans les emprises actuelles du chantier de la S.N.C.F. 3 Le DOJO Cet équipement construit en 1993, va être rénové, le bardage de la façade sud, donnant sur la rue Albert Camus, sera refait courant 2012. 4 Ecole Louise Michel Toutes les menuiseries extérieures vont être remplacées par des fenêtres et des portes en aluminium de couleur blanche. Il est également prévu le remplacement des clôtures, portails et portillons et la construction d’un abri à vélos ainsi que la réfection et l’isolation des toitures terrasses. Ces travaux vont se dérouler sur une période de deux ans car ils ne peuvent être réalisés que durant les vacances scolaires. 5 Ecole Jean Moulin Toutes les menuiseries extérieures vont être remplacées par des fenêtres et des portes en aluminium de couleur blanche. L’isolation des toitures terrasses et des façades vont être refaites. Ces travaux vont se dérouler sur une période de deux ans, car ils ne peuvent être réalisés que durant les vacances scolaires. 6 Voie nouvelle Une réunion de présentation de l’avant projet de la voie reliant la Francilienne à l’éco-quartier est prévue le 6 mars à 20h, salle des Républiques de la mairie.

27


expressions

Tribunes Mieux Vivre Ensemble

L’été qui arrive verra la Base Aérienne 217 fermer ses portes. C’est un événement important dans la vie de notre commune pour lequel la municipalité s’est préparée. Les conséquences pour Brétigny et ses habitants seront importantes, tant au niveau de l’emploi que de l’aménagement du territoire. Les collectivités territoriales ont préparé, avec le Préfet de l’Essonne et l’ensemble des partenaires, le Contrat de Redynamisation du Site. Lors de la dernière séance du Conseil Municipal, nous avons débattu sur le sujet, et l’autorisation donnée au Maire de signer ce contrat a été votée à la quasi-unanimité. Nous avons voté pour notre part POUR. Nous souhaitons en effet saluer le travail mené par la municipalité qui, dans les discussions avec ses partenaires, à toujours su défendre l’intérêt de la Ville et des brétignolais. Ce contrat est à la fois l’aboutissement d’un long travail, et le début d’une nouvelle aventure : c’est la feuille de route de la redynamisation du site, et il y a aujourd’hui à construire le territoire de demain et les activités qui s’y trouveront. Nous saluons tout particulièrement la large part faîte aux agro-industries, à

* mars 2012 * Parole *

En vertu de la loi sur la démocratie de une tribune d’expression à l’opposition municipale Les textes émanant de cette tribune n’engagent l’agriculture biologique et à la recherche. C’est sur la recherche que pourra par la suite s’adosser la création d’activités industrielles innovantes, porteuses d’emplois, et respectueuses de l’environnement. Comme nous avons déjà eu l’occasion de le dire, le travail mené pour la défense de la candidature du Val d’Orge pour la construction du Grand Stade de Rugby est un atout pour notre Ville. C’est un temps précieux de gagné pour la valorisation de notre territoire. Le sport ne sera d’ailleurs pas absent des projets sur le site de la Base Aérienne, puisque le projet « Essonne,Terre de Roller », visant à la création du premier patinodrome couvert de France, un équipement d’envergure internationale pour la pratique du roller de vitesse, y trouvera sa place. Le Maire devrait prochainement recevoir le Président de la Fédération Française de Roller Sport pour faire avancer ce dossier. Recherche, agro-activités, protection de l’environnement, sport ; nous soutenons pleinement les axes brétignolais au sein de ce Contrat de Redynamisation et saurons apporter notre contribution au travail à venir. Michaël CHRISTOPHE, Suzanne BEAUDET, Nathalie TAREV U.M.P., Laurent PETITBON CAP 21 www.nouveausoufflepourbretigny.fr

Vivre Brétigny autrement une Ville pour Tous

Une époque s’achève : celle où la Base aérienne 217 protégeait le flanc ouest de Brétigny d’une urbanisation dévoreuse de terres agricoles. Cette année, ce sont 300 hectares de la Base (205 sur Plessis-Pâté et 95 sur Brétigny) qui deviendront propriété de l’Agglo du Val d’Orge. Le 16 février dernier le Conseil Municipal a validé le fameux « Contrat de redynamisation » signé avec l’Etat, lequel doit participer à hauteur de 4,2 millions d’euros (sur une enveloppe totale de 34 M€) au financement des projets liés à la reconversion du site. Ces projets, centrés sur le développement économique, écartent clairement les activités logistiques et de transport ainsi que les grandes surfaces commerciales, ce qui est une bonne chose. Il semble que soit également écartée la création d’une nouvelle zone d’habitat. Venons-en au devenir des deux dossiers que nous avons déjà abordés : la création d’une activité de maraîchage biologique et le maintien du Centre de santé, auquel sont attachés de nombreux Brétignolais. La mobilisation des associations de défense de l’environnement (dont l’ADEMUB pour Brétigny) et de la Chambre d’Agriculture - que nous soutenions - l’a emporté : un « lotissement de maraîchage agricole biologique » verra le jour. Il y aura 75

hectares de surfaces agricoles cultivées (au lieu des 100 du projet initial), soit 12 exploitations, dont 8 de maraîchage strict. Pour ce qui concerne le Centre de santé (ex-dispensaire du CEV), il aura aussi fallu se battre et cela a donné un premier résultat : l’Etat a accepté son maintien pendant deux ans après la fermeture de la base. La suite est plus aléatoire puisque le nécessaire transfert du Centre de soins vers le cœur de ville n’est financé par l’Etat qu’à hauteur de 150 000 €. Le reste - 850 000 € - devrait être financé par un « emprunt » contracté par un hypothétique « organisme de logement social », que personne n’a encore trouvé ! De plus, l’étude du projet a été confiée à une association de professionnels libéraux spécialisée dans la création de « Maisons de Santé », lesquelles ne garantissent ni le tiers payant (dispense d’avance de frais) ni le tarif opposable de la Sécurité Sociale. Il faudra donc rester vigilant sur les réalisations concrètes et leurs suivis : pas de chèque en blanc, malgré les bonnes intentions affichées. Patrice SIMON, Dominique CREMONA, Manuelle DELATTRE http://aimeblutin.canalblog.com/Courriel : aime.blutin@wanadoo.fr

Rassembler pour agir

Le conseil municipal du 16 février a adopté le contrat relatif à la « revitalisation » du centre d’essais en vol. Dans cette affaire, je note deux satisfactions : d’abord nous avons pour dix ans repoussé l’urbanisation, ensuite est maintenu le centre médical juste récompense de la mobilisation. Pour le reste ce document enregistre l’abandon de toute ambition. À défaut de vision d’ensemble, il prévoit l’extension de l’IRBA, l’extension de l’INRA, le maintien d’une partie militaire qui coupe la zone en deux et enfin l’installation de maraîchages BIO. Le chat est maigre. D’autant que ce site de 750 ha est exceptionnel.À une demi-heure du centre de Paris, entre deux autoroutes que l’on relie par une voie rapide, le long d’une ligne de chemin de fer, une telle réserve foncière pouvait donner lieu à des projets d’une envergure européenne et de nature à inscrire fortement Brétigny dans l’avenir de l’Île-de-France. De tels projets nous en avons proposé avec le Pole européen d’histoire de l’aviation ou le Grand stade de Rugby. Nous continuons à penser que de tels projets pouvaient être aisément à la hauteur du projet universitaire qui anime le plateau de Saclay et devenir une des priorités du Grand Paris 28

étendu, nous assurant par là même la refonte de la ligne C du RER. Encore fallait-il qu’un projet soit pensé à l’échelle européenne. Encore fallait-il une volonté farouche. Un fort désir d’enfanter l’avenir. Nous sommes en 2012, il y a bientôt 4 ans que l’annonce officielle de la fermeture de la base a été faite et 10 ans, 12 ans, que nul n’ignore qu’il convient de se préparer à la fin du CEV. Pourquoi n’avoir rien fait en décennie ? Je suis amère. Je crois qu’on peut se tromper dans la vie politique comme dans toute activité humaine, mais mon éducation, ma culture, mes convictions m’ont persuadée d’une chose : on n’a pas le droit de renoncer. Et surtout on n’a pas le droit de renoncer à la réflexion. Ce dossier est le cimetière des volontés, la tombe de toute réflexion. Monsieur Decaux, à la fin de votre mandat qui approche, vous apparaîtrez comme l’homme qui n’a pas su, qui n’a pas pu, mais surtout comme l’homme qui n’a pas voulu. Pour Brétigny, je le regrette. Mme Christiane Lecoustey « www.bty220.fr »


* Parole * mars 2012 *

expressions

proximité, la municipalité ouvre dans les publications municipales récurrentes. pas la responsabilité de la municipalité. Groupe socialiste et républicain

Le débat d’orientation budgétaire était à l’ordre du jour du conseil municipal du 16 février dernier. Ce débat se situe à l’intérieur d’un délai de 2 mois précédent l’examen du budget primitif. Cette année s’inscrit dans cette période de crise que nous connaissons depuis plusieurs années, crise imposée par le contexte national et international et gérée nationalement comme nous le savons tous. La principale attente de nos habitants concerne l’emploi qui est le passeport pour le logement et le bien vivre. La ville a, rappelons-le, un taux d’emploi de 0.8 (rapport entre le nombre d’emplois et le nombre d’actifs sur la ville). Nous souhaitons, nous majorité municipale, aller plus loin et le contrat de redynamisation du site de défense de la base aérienne 217 est un projet essentiel pour l’emploi sur notre ville. Lors de ce même conseil municipal nous avons autorisé le maire à signer ce contrat. Destiner cet espace au développement économique avec des activités de recherche, artisanales ou d’agriculture biologique, c’est de l’emploi pour nos habitants, de l’emploi diversifié et pérenne pour nos jeunes qui actuellement sont souvent obligés d’accepter des emplois ne correspondant pas à leur forma-

tion. Combien d’entre eux sont obligés d’accepter des emplois de logistique alors qu’ils ont un niveau bac + 2 ou un master. Ce projet c’est un appel d’air, un espoir qui, souhaitons-le, deviendra au plus vite une réalité. L’emploi est un véritable passeport s’il est assorti d’un pouvoir d’achat permettant à chacun de vivre décemment. Nous, collectivité territoriale, avons peu de prise sur le pouvoir d’achat. Toutefois, le fait de ne pas augmenter le taux d’imposition, de proposer un quotient familial juste, d’offrir un service public de qualité avec des prix très attractifs pour les activités proposées aux jeunes, pour le 3ème âge, s’inscrit dans cette démarche. Bien que les aides de l’Etat diminuent le budget 2012 va maintenir ce service. En conclusion, ce budget est le reflet de nos valeurs : la solidarité et le bien vivre ensemble axé sur l’écoute de ses habitants. Marion CARRÉ, Sylvie DAENINCK, Mohamed DJAÏD, Maud FOUGEROUZE, Fatoumata KAMARA, Jocelyne GARRIC, Steevy GUSTAVE, Bernard LEMAIRE, Karima MELLAHI, Stéphanie PERRON, Michel POUZOL, Christian ROMEC, Rémi REUSS, Serge RICHARD

Elus communistes et partenaires

Ces dernières semaines ont connu une intense activité dans les établissements scolaires de notre département ! Face à la concrétisation de la politique du gouvernement, visant entre autres à casser le service public de l’Education nationale, en baissant la dotation en horaire, en supprimant des postes, en fermant des filières comme les STG et des classes dans le primaire, des enseignants, des parents d’élèves, des personnels avec leurs organisations, ont menées des actions concertées pour protester et s’opposer aux conséquences de ces réformes. De Dourdan à Brétigny, en passant par St Germain les Arpajon, et d’autres sites, les mobilisations ont été fortes et larges. Perdant plusieurs postes, le Lycée Jean Pierre TIMBAUD, a été occupé et des manifestations parents, enseignants, ont eu lieu devant la gare de Brétigny. Ils ont obtenu un premier recul de la tutelle, mais cela est loin d’être suffisant en regard des besoins et

Elus de gauche non inscrits

Nous sortons de 2 semaines de grand froid. Comme toujours

en pareilles circonstances le logement revient à la une. La France manque de logements, de tout type de logements. Cette situation pénalise en premier lieu les jeunes et les familles modestes. Le problème est d’abord quantitatif, il n’y en a pas assez, mais aussi qualitatif, beaucoup ne sont pas adaptés voire vétustes. La rareté crée ainsi une hausse spéculative des coûts de location. Contrairement à ce que propose le Président de la République, une politique de logements ne se résout pas simplement en augmentant, comme cela, de 30% de plus la constructibilité des terrains. Faire 1 ou 2 étages de plus par immeuble ou 1 ou 2 pièces de plus par pavillon ne règlera rien. Ce n’est pas sérieux. Une politique de logements doit être abordée dans sa globalité et dans sa durée. Bien sûr, la 1ère condition est la bonne maitrise du foncier. Pour construire, il faut de la place. Elle passe par une mise en ordre des Plans Locaux d’Urbanisme, par le respect de la loi, par une politique locale ambitieuse et volontariste et enfin par une gestion efficace du foncier détenu par l’Etat. Les

des attentes exprimées. Notre groupe a proposé d’ailleurs une motion de soutien du Conseil municipal, votée à l’unanimité. Il faudra rester vigilant à la rentrée.Tout cela appelle débat, réflexion autour de propositions, dans cette période électorale.A cet effet nous vous invitons à participer à une rencontre-débat Mercredi 7 mars, Salle Maisonneuve à 20h30, sur ce thème de l’Ecole, « De la maternelle à l’université : Investir pour partager les savoirs et renforcer le service public ! » avec la participation de personnalités de la communauté scolaire. Philippe CAMO, Robert CHAMBONNET, Elisabeth PETIT, Chantal ARDOUIN, Jean-Marie BIDOU, Anita DAVID, Mauricette DIMEUR-VIANA, Monique SALSAC

collectivités doivent s’impliquer le plus possible dans la maitrise des terrains. Pour acheter ces terrains, des financements appropriés et raisonnables doivent être mis en place pour aider les collectivités. La 2ème condition passe par un encadrement du financement des réalisations. Les bailleurs sociaux pour le logement social, mais aussi les opérateurs privés de tout profil, tout le monde est concerné. Un prêt pour construire ne doit pas être un élément spéculatif. Ces financements sont souvent longs et demandent beaucoup d’efforts aux contractants. Le système financier ne doit pas en profiter pour abuser. Il est inacceptable que le prix au m2 soit poussé à la hausse et ne corresponde pas aux coûts réels de réalisation. Le seul marché immobilier ne peut pas être le roi en la matière. Lorsque ces conditions sont remplies, les programmes peuvent alors répondre à l’ensemble des besoins. Petit logement, grand logement, logement collectif, logement individuel, logement social, logement aidé, logement classique, tout le parcours résidentiel doit exister. C’est une des conditions pour que nous puissions mieux vivre ensemble. Brétigny s’y emploie, Clause Bois Badeau en est l’exemple. Michel Parrot, Jeanne Lhuillier et Juliette Vaussourd

29


pratique

* mars 2012 * Parole *

Carnet

Bienvenue à ...

Chloé COIGNARD (28 décembre) Thomas COIGNARD (28 décembre) Alwéna ADAM (13 janvier) Mathéo OZOUF OUVRAT (13 janvier) Maëlys ROBIN (13 janvier) Malo JAUDON

(14 janvier) Victor NAWROCKI (14 janvier) Doria TAGUETIEU (16 janvier) Jenilson-Kaysin ANTONIO (17 janvier) Baptiste FARINIER--FONTAINE (19 janvier) Hugo TRINH (19 janvier) Madissone BROUTA (23 janvier) Nelly DORAT (23 janvier) Eva HERVÉ (25 janvier) Ugo LANGLOIS (28 janvier) Nayel LORIOT--ZINE (29 janvier) Théo BAGARD (31 janvier) Loubna AHYOUI (2 février) Antoine HERVE (3 février) Jules GARCIA (6 février) Sidi IAFI (6 février) Elia FOTSOP (7 février) Killyan GAGNER (7 février)

Luca GARDÈRE (7 février) Jade LENOIR (8 février) Hamza ATRACH (9 février)

Condoléances aux familles de... Daniel BEAU (7 septembre) Jean-Pierre THEBEAULT (8 décembre) Jorge LOPES (8 janvier) Hubert CHARRON (9 janvier) Carole GAUDIN divorcée GORVEL (17 janvier) France BOUCHER épouse CABART (19 janvier) Monique PEREIRA épouse TAVARD (20 janvier) Didier GODEFROY (24 janvier) Taieb BACCOUCHE (27 janvier) Jean-Marie BERTHIAS (3 février) Jean-Claude ROUCHETTE (10 février) Michel TANGUY (10 février)

Comment obtenir une procuration pour les futurs scrutins ?

Recensement militaire des garçons et des filles

A l’approche des prochains scrutins électoraux (présidentielles 22 avril et 6 mai), législatives (10 et 17 juin), quelques informations pratiques concernant l’établissement des procurations :

examen (baccalauréat, permis de conduire). Vérifiez

L’établissement des procurations est possible soit auprès : du Commissariat de Brétigny-sur-Orge ou d’Arpajon, du Tribunal d’Instance de Longjumeau ou de votre lieu de travail Une même personne peut recevoir au maximum : 1 seule procuration établie en France 1 procuration établie en France et 1 procuration établie à l’étranger 2 procurations établies à l’étranger La durée de validité de la procuration est possible généralement pour un scrutin ou davantage selon la situation personnelle de la personne qui souhaite donner procuration.

30

Petit rappel : L’attestation de recensement militaire doit être obligatoirement présentée pour le passage de tout

dès à présent si vous vous êtes fait recenser. L’inscription au recensement militaire s’effectue à la mairie du domicile ou au consulat si le jeune réside à l’étranger. Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent le 16ème anniversaire Pièces à fournir  : le livret de famille des parents, la carte de nationalité française, un justificatif de domicile. Si les parents sont nés à l’étranger, fournir la Carte nationale d’identité, ou le certificat de nationalité française ou le décret de naturalisation.

Cartes Electorales Tous les administrés, inscrits sur les listes électorales, recevront une nouvelle carte électorale dès le début du mois d’avril, à l’exception des jeunes inscrits d’office qui se la verront remettre, lors de la Cérémonie de citoyenneté, qui aura lieu le 27 mars prochain. Une invitation leur sera transmise prochainement.


pratique

* Parole * mars 2012 *

Brétigny à portée de main Services publics Préfecture d’Evry Boulevard de France Tél : 01 69 91 91 91

Sous-préfecture de Palaiseau Av. du Général de Gaulle Tél : 01 69 31 96 96

Maison des Solidarités Pour rencontrer une assistante sociale, une puéricultrice, une sage-femme, adressez-vous au Centre Départemental d’Action Sociale et de PMI 9, rue du Bois de Châtres Tél : 01 60 84 63 81

Pompiers Av. Guynemer : 18

Urgences médicales Infirmières Mme Laborde et Mme Quirici Tél : 01 60 84 10 60

Mmes Theillout, Futerle et Combescot Tél : 01 60 84 45 32

Mmes Waterblez et Bourdeau Commissariat d’Arpajon Tél : 01 69 26 19 70

Commissariat de Brétigny Avenue Guynemer

Maison de la Justice et du Droit Le Trianon - 72, route de Corbeil 91360 Villemoisson-sur-Orge Tél : 01 69 46 81 50

Tél : 01 60 85 29 40

Police municipale 20, rue Danielle Casanova Tél : 01 69 88 40 50

Hôtel des Impôts 29, rue du Général de Gaulle Arpajon Tél : 01 69 26 84 00

Perception de Montlhéry 16, rue de la Chapelle Tél : 01 64 49 67 40

Cimetière Ouverture au public Du 1er avril au 30 septembre : 7h - 19h Du 1er octobre au 31 mars : 7h30 - 17h30 Le jour de la Toussaint : 7h - 19h

Union locale CGT/CFDT 14, rue Georges Guillepin Permanences les mardis et jeudis de17h à 19h S.N.C.F. Conseils et informations Ile-de-France de 5h50 à 12h50 et de 13h10 à 20h08 0891 36 20 20 (0,23€ la minute) Ouverture de la gare à Brétigny : lundi au vendredi de 7h à 11h50 et de 16h20 à 20h. (vente de billets et tout titre de transport) Taxis ABC taxi Tél : 01 60 84 28 04

Yann Lemaire ABT Tél : 06 23 78 35 07

Tél : 36 31

Ouverture : lundi au vendredi 8h-12h/14h-19h et samedi 8h-12h

Office de Tourisme 3, rue du Général Leclerc

Pôle emploi (ANPE-ASSEDIC) 19, rue des Cochets

Urgences GDF 60, rue Pierre Brossolette Dépannage Gaz

Tél : 39 49 Fax : 01 60 84 20 39

Horaires : lundi au jeudi : 9h-17h, vendredi : 9h-12h

Tél : 01 60 84 21 33

Tél : 01 64 46 13 14

Lyonnaise des Eaux N° Azur Clients Tél : 0 810 383 383

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) 29, rue Edouard Branly Tél : 01 60 85 06 91

Mme Bazille Tél : 01 60 85 17 64

N° Azur Urgence 24h/24h Tél : 0 810 883 883

Centre anti-poison Tél : 01 40 05 48 48

La Communauté d’agglomération met à disposition un numéro vert 24 h/24 et 7 jours/ 7 pour tout problème lié à l’eau potable, la défense incendie, les eaux usées ou pluviales : 0 800 23 12 91 Pour tout problème lié à l’éclairage public, composez le 01 69 72 18 00

Médecins La nuit ou le week-end, appelez le 15. La journée appelez votre médecin traitant.

Tél : 01 60 84 03 74

Tél : 06 07 69 86 57

La Poste 18, rue du Général Leclerc

Tél : 01 69 88 88 76

Eau Assainissement Eclairage public

SOS médecins Essonne L’association répond 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 à toute demande de soins en l’absence de votre médecin traitant, composez le 0826 88 91 91

Pharmacies Le nom de la pharmacie de garde est indiqué sur toutes les vitrines des pharmacies brétignolaises. Vous pouvez aussi téléphoner au Tél : 01 60 85 29 40

Centre de consultations médicales de l’Igesa (ex CEV) Base aérienne 217 Tél : 01 69 23 74 83

Services juridiques Avocats du barreau de l’Essonne Consultations gratuites sur RDV au CCAS Tél : 01 60 85 06 91

Conciliateur de justice Vous avez un litige avec votre voisin, votre propriétaire, votre syndic, un commerçant et vous ne souhaitez pas engager de procès… Le conciliateur de justice, c’est simple, gratuit et rapide ! Tél : 01 60 85 06 91 (présence le 3ème lundi de chaque mois au CCAS).

Gestion des déchets ménagers Allo l’Agglo 0 800 293 991 (appel gratuit) du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h45 à 18h. PRATIQUE : LA DÉCHETTERIE MOBILE Chaque mois, vous avez la possibilité de déposer des objets ménagers spéciaux le carton, le papier, le verre, les déchets électroniques, les végétaux, le bois, la ferraille, les encombrants et le tout venant à deux pas de chez vous. Prochain rendez-vous : 5 et 17 mars de 9h à 12h, place du Marché couvert. Pour vous rendre à la déchetterie mobile, vous devez avoir une carte d’autorisation.Vous pouvez l’obtenir en mairie avec un simple justificatif de domicile et l’original de votre pièce d’identité. Locations de salles Kergomard et Robert Barran Tél : 01 69 88 40 85 Salle Grant - Tél : 01 60 85 20 84 Maison Neuve - Tél : 01 69 88 40 85 Votre mairie - Tél : 01 69 88 40 40

Vous souhaitez faire paraître une information dans Parole : Mairie de Brétigny-sur-Orge Service Communication 46 rue de la mairie 91 220 Brétigny-sur-Orge Pour le Parole du mois d’avril envoyez-nous vos demandes avant le 15 mars. Parole - mars 2012 - N°99 Tirage à 11 300 exemplaires Magazine mensuel d’informations municipales Directeur de la publication : Bernard Decaux Directrice de la rédaction : Véronique Blocquaux Rédaction : Gilles Martinati Mise en page : Ludivine Anadon Photographie : Thibault d’Argent Maquette : 4août Impression : Imprimerie Grenier Distribution : Personnel communal

Imprimé sur du papier 100% recyclé

31


Ce magazine est imprimé sur du papier 100% recyclé. Notre imprimeur est engagé dans un processus d’éco-responsabilité certifié ISO 14001, Imprim’vert, FSC et PEFC. Les encres utilisées pour imprimer ce document sont 100 % végétales.


Parole n°99 (mars 2012)  

Parole n°99 (mars 2012)

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you