Issuu on Google+

Parole Le magazine qui parle de Brétigny aux Brétignolais

Numéro 66 - Mars 2009

Lutte contre les discriminations…

La ville se mobilise ! page 3 : la Base aérienne, où en sommes-nous ? page 12 : la Journée des bénévoles et le Forum des métiers

www.bretigny91.fr


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:13

Page 2

Le saviez-vous ?

Tout Brétigny à portée de main Services publics Préfecture d’Evry Boulevard de France Tél. 01 69 91 91 91 Sous-préfecture de Palaiseau Av. du Général de Gaulle Tél. 01 69 31 96 96 Commissariat d’Arpajon Tél. 01 69 26 19 70 Commissariat de Brétigny Avenue Guynemer Tél. 01 60 85 29 40 Police municipale 20, rue Danielle Casanova Tél. 01 69 88 40 50 Hôtel des Impôts 29, rue du Général de Gaulle Arpajon Tél. 01 69 26 84 00 Perception de Montlhéry 16, rue de la Chapelle Tél. 01 64 49 67 40 Cimetière Ouverture au public Du 1er octobre au 30 mars : de 7h à 18h La Poste 18, rue du Général Leclerc Tél. 01 69 88 10 14 Ouverture : lundi au vendredi 8h-12h/14h-19 et samedi 8h-12h PÔLE EMPLOI (ANPE ET ASSEDIC) 19, rue des Cochets Tél. 39 49 Fax 01 60 84 20 39 Horaires : lundi au jeudi : 8h45-16h45 vendredi : 8h45-11h45 Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) 29, rue Edouard Branly Tél. 01 60 85 06 91 Maison des Solidarités Pour rencontrer une assistante sociale, une puéricultrice, une sage-femme, adressez-vous au Centre départemental d’action sociale et de PMI 9, rue du Bois de Châtres 01 60 84 63 81 Maison de la Justice et du Droit Le Trianon - 72, route de Corbeil 91360 Villemoisson-sur-Orge Tél. 01 69 46 81 50 Union locale CGT/CFDT 1, rue d’Estienne d’Orves Tél. 01 60 84 51 84 Permanences les mardis et jeudis de 17h à 19h Page deux

Votre mairie : 01 69 88 40 40 S.N.C.F. Conseils et informations Ile-de-France de 6h à 22h 0891 36 20 20 (0,23€ la minute) Ouverture de la gare à Brétigny tous les jours de 5h50 à 20h40 (vente de billets et tout titre de transport) Taxis ABC taxi, 01 60 84 28 04 Yann Lemaire 06 07 69 86 57 ABT, 06 23 78 35 07 Office de Tourisme 3, avenue du Général Leclerc Tél. 01 60 84 21 33 Urgences EDF GDF 60, rue Pierre Brossolette Dépannage Gaz 01 64 46 13 14 Lyonnaise des Eaux N° Azur Clients 0 810 383 383 N° Azur Urgence 24h/24h 0 810 883 883 Centre anti-poison Tél. 01 40 05 48 48 Pompiers Av. Guynemer : 18

Santé Infirmières Mme Laborde et Mme Quirici, 01 60 84 10 60 Mmes Theillout et Futerle Tél. 01 69 88 89 01 Mmes Waterblez et Bourdeau Tél. 01 69 88 88 76 Mme Bazille, 01 60 85 17 64 Sage femme Claudine Eychenne Tél. 01 60 84 08 53 Médecins La nuit ou le week-end, appelez le 15. La journée appelez votre médecin traitant. SOS médecins Essonne L’association répond 24h sur 24 et 7 jours sur 7 à toute demande de soins en l’absence de votre médecin traitant. Composez le 0826 88 91 91 Pharmacies Le nom de la pharmacie de garde est indiqué sur toutes les vitrines des pharmacies brétignolaises. Vous pouvez aussi téléphoner au 01 60 85 29 40

Centre de consultations médicales de l’Igesa (ex CEV) Base aérienne 217 - 01 69 23 74 83

Services juridiques Avocats du barreau de l’Essonne Consultations gratuites. Pour prendre rendez-vous contactez le CCAS au 01 60 85 06 91 Conciliateur de justice Vous avez un litige avec votre voisin, votre propriétaire, votre syndic, un commerçant et vous ne souhaitez pas engager de procès… Le conciliateur de justice, c’est simple, gratuit et rapide ! Tél. 01 60 85 06 91 (présence le 3ème lundi de chaque mois au CCAS).

Eau – Assainissement Eclairage public La Communauté d’agglomération met à disposition un numéro vert 24 h/24 et 7 jours/ 7 pour tout problème lié à l’eau potable, la défense incendie, les eaux usées ou pluviales : 0 800 23 12 91 Pour tout problème lié à l’éclairage public composez le 01 69 72 18 00

Gestion des déchets ménagers Allo l’Agglo 0 800 293 991 (appel gratuit) du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h45 à 18h. PRATIQUE : LA DÉCHETERIE MOBILE Chaque mois, vous avez la possibilité de déposer des objets ménagers spéciaux (batteries, piles…), le carton, le papier, le verre, les déchets électroniques, les végétaux, le bois, la ferraille, les encombrants et le tout venant à deux pas de chez vous. Prochain jour de passage : samedi 21 mars - 9h-12h Place du marché couvert

Locations de salles Kergomard et R. Barran, tél. 01 69 88 40 85 Salle Grant - tél. 01 60 85 20 84 Maison Neuve, tél. 01 69 88 40 85 Parole – Mars 2009 – N°66 – Tirage à 11 000 exemplaires. Magazine mensuel d’informations municipales. Directeur de la publication Bernard DECAUX – Directrice de la rédaction Dallila Ziani Nhari – Rédaction : Dallila Ziani Nhari, Émeline Thévenet et Emilie Baudet – Mise en page et photogravure ESER - Impression LVRI – Distribution : personnel communal.


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:13

Page 3

Lettre du Maire Madame, Monsieur, Chers Brétignolais, Je vous ai fait part à plusieurs reprises de mon inquiétude quant au redéploiement militaire annoncé en juillet dernier par le Président de la République. Une mesure qui touche notre commune comme tant d’autres, avec les fermetures de la Base Aérienne 217 et du Groupement Logistique du Commissariat de l’Armée de Terre. Après de trop longs mois sans information précise sur les conséquences de cette annonce, le Préfet vient de réunir l’ensemble des élus locaux des territoires concernés. Même si aujourd’hui de nombreuses interrogations demeurent encore, je constate que les incertitudes se lèvent progressivement. La fermeture des activités du GLCAT est confirmée, une décision quant à la cession éventuelle des terrains devrait intervenir mi-2009. En ce qui concerne la base aérienne, le pôle médical sera renforcé dès le 1er mars avec l’arrivée de trois laboratoires au sein de la nouvelle structure Institut de Recherche Biomédicale des Armées. L’Institut National de Recherche Agronomique (INRA), présent sur le site, pourrait étendre aux ovins et aux caprins les travaux de la ferme expérimentale actuellement consacrés aux seuls bovins.

Le Plan Neptune, qui vise à assurer la sécurité de Paris en cas de plan d’urgence, nécessiterait la réquisition des infrastructures de la base – piste et hangars – pour faire face à ce type de crise. La principale interrogation porte sur le maintien ou non de la Structure Intégrée de Maintien en condition opérationnelle des Matériels Aéronautiques de la Défense (SIMMAD) qui compte 900 emplois militaires et civils. Son avenir sera tranché au plus tôt dans le courant de l’été prochain. Comme vous le constatez, l’avenir de la base aérienne se dessine peu à peu. Certes, bien des questions se posent encore, mais vous pouvez constater que nous sommes bien loin des rumeurs les plus saugrenues entretenues par quelques esprits francs-tireurs pas toujours bienveillants. Comme j’ai eu l’occasion de l’exprimer au cours d’une précédente communication, sur ce dossier vital pour l’avenir de notre commune, l’heure est certes à la vigilance vis-à-vis des autorités de l’Etat, mais l’heure est aussi au rassemblement et à la mobilisation de tous les Brétignolais pour agir dans le même sens pour les seuls intérêts de Brétigny.

L’Armée de Terre serait intéressée pour conserver les 900 hébergements existants en compensation des fermetures de logements militaires programmés en Ile-de-France.

Votre Maire Bernard DECAUX

Sommaire P 5 et 6

P7

P 8 à 12

P 13 à 16

P 26 et 27

“Ça s’est passé à Brétigny”

“On va en parler”

“Reportage”

“Pour mieux comprendre”

“Agenda”

Retour en images sur l’actualité des mois derniers : le Rack’am séduit les tout petits, la FCPE et les RASED, les Meilleurs Apprentis de France du CFA, la projection des films réalisés par les jeunes Brétignolais…

Deux actualités politiques majeures ont marqué, ce mois-ci, l’attention de vos élus : Parole revient sur les deux récentes motions votées par le Conseil municipal : l’une exigeant l’amélioration des conditions de transports, l’autre seconde se prononçant contre la suppression de la taxe professionnelle.

Retrouvez dans cette rubrique l’incroyable voyage d’une jeune Brétignolaise partie au Cameroun dans le cadre d’une action humanitaire avec l’Opération “Coup de pouce” du PIJ. Le mois de mars, c’est aussi le mois des associations avec la Journée des bénévoles, le 28 mars. Programme détaillé à la page 12.

Le 21 mars prochain, nous célébrons la Journée internationale de lutte contre les discriminations. Qu’est ce qu’une discrimination, comment la combattre, selon quel dispositif ? Parole revient sur ces problématiques et vous propose de découvrir les événements organisés par la ville à l’occasion de cet événement.

Notez dès à présent les rendez-vous que vous propose le mois de mars. A la une, l’incroyable Carnaval de la ville qui, cette année, vous emmène faire le tour du monde…

Page trois


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 4

Vos élus à votre écoute

Rencontrez vos élus lors de leurs permanences... Bernard Decaux - Maire - Tél. 01 69 88 40 01 Education - Enfance Jocelyne Garric Tél. 01 69 88 41 00

Finances - Personnel Christian Romec Tél. 01 69 88 41 40

Actions artistiques et culturelles - Festivités Jumelage Philippe Camo Tél. 01 69 88 40 80

Action sociale Stéphanie Loiseau Seniors Tél. 01 60 85 27 12 Petite Enfance Tél. 01 60 85 75 60

Vie associative - Sports Jeanne Lhuillier Tél. 01 69 88 40 70

Citoyenneté - Démocratie Egalité des chances Steevy Gustave Tél. 01 69 88 40 62 Solidarités Elisabeth Petit Tél. 01 60 85 06 91 Agenda 21 Travaux Cadre de vie Michel Parrot Tél. 01 69 88 41 60

@

Urbanisme – Habitat Robert Chambonnet Tél. 01 69 88 41 60 Jeunesse - Emploi Sylvie Daeninck Tél. 01 69 88 41 80 Affaires Générales Etat Civil - Sécurité Devoir de Mémoire Jean-Yves Garrec Tél. 01 69 88 40 62

Les permanences de…

Geneviève Colot, députée sur rendez-vous au 01 40 63 96 03 Benoît Hamon, député européen – 2 rue Danièle Casanova sur rendez-vous au 01 60 84 25 17. Fax 01 60 85 33 28 Philippe Camo, conseiller régional Ile-de-France sur rendez-vous au 01 53 85 68 50 ou au 01 60 88 48 58. E-mail : philippe.camo@wanadoo.fr. Michel Pouzol, conseiller général de l’Essonne sur rendez-vous au 06 33 88 60 17 Un numéro vert “Allo Monsieur le Maire” est mis à votre disposition pour toutes vos préoccupations quotidiennes

0 800 880 483 l’appel est gratuit

La municipalité s’engage à vous répondre dans les 3 jours suivant votre appel *Pour tout renseignement administratif, appelez la mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h le vendredi) et de 8h30 à 12h le samedi au 01 69 88 40 40.

Chaque 1er dimanche du mois, les élus viennent à votre rencontre… Prochain rendez-vous le dimanche 1er mars place du marché, de 10h à 12h. Venez discuter librement avec eux. Venez leur faire part de vos interrogations, vos suggestions, vos constatations…

Ensemble, nous trouverons des solutions ! PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL Jeudi 26 mars à 20h30 - Salle Maison Neuve À noter ! L’ordre du jour puis le compte-rendu sommaire des conseils municipaux sont en ligne : www.bretigny91.fr, rubrique “Une ville citoyenne”

Bulletin d’inscription au Fil de Brétigny

Le Fil de Brétigny vous propose déjà de recevoir toute l’actualité de votre ville par SMS. Aujourd’hui, vous pouvez aussi recevoir toutes ces informations par mail ! Simple et gratuit, ce nouvel outil vous rend compte des derniers évènements en ligne. Inscrivez-vous vite !

Courriel : ……………………………………………………………… Infos : 01 69 88 40 14

Bulletin à envoyer ou déposer : mairie de Brétigny - Service communication - 44, rue de la mairie - 91220 Brétigny Page quatre


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 5

Ça s’est passé à Brétigny

27 janvier Les Meilleurs Apprentis de France sont à Brétigny ! C’est au Sénat que les élèves du CFA des métiers du bâtiment ont reçu l’honorable médaille d’or des Meilleurs Apprentis de France (promotion 2008), dans le cadre du concours organisé par le Comité des Meilleurs Ouvriers de France. D.Valet, à droite, S. Barty à gauche et Y.Buthiaux (absent sur la photo), élèves du CFA de Brétigny-sur-Orge, ont fièrement reçu cette distinction, entourés de leurs formateurs et du Directeur du CFA, M.Pierre Gomez (à gauche).

7 février La médaille de la famille… 7 février dernier, salle des Républiques, M. le Maire a remis la médaille de bronze de la famille française à Chantal Miloikovitch, mère de 4 enfants et mariée depuis 23 ans avec Jean-Marc, Marin d’Etat qui travaille sur la Base Aérienne de Brétigny. La médaille de la famille française a été créée par décret, peu après la fin de la Grande Guerre. Elle honore les mères françaises ayant élevé dignement plusieurs enfants. Depuis cette époque, le texte initial a connu de nombreuses modifications : le signe de l'évolution apparaît dans la reconnaissance des mérites du père ou de toute autre personne qui élève dignement des enfants. Les familles qui ont souhaité participer à l’évènement ont déposé leur candidature en mairie. Le Préfet de l’Essonne a ensuite sélectionné les familles qui recevront, en fonction de différents critères, la récompense, remise par le Maire. Au moment où notre pays traverse une crise profonde, cette cérémonie met à l’honneur la famille qui constitue, plus que jamais, ce lieu où la solidarité joue son rôle pleinement auprès des plus jeunes comme auprès des plus âgés, le lieu où s’exprime la volonté de donner, de transmettre et de partager, le lieu où s’apprend la responsabilité.

4 février Repas de quartier des aînés 6 février Non à la suppression des RASED ! La FCPE de Brétigny-sur-Orge (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves), a réuni de nombreux Brétignolais à l’école G. Chevrier pour une réunion d’information sur l’avenir des Réseaux d’Aides Spécialisées pour les Elèves en Difficulté (RASED). Cette structure de l’Éducation nationale en école primaire a pour objectif de combattre l’échec scolaire en venant en aide aux élèves en grande difficulté. Les équipes des RASED de Brétigny ont alors exposé aux participants le planning de suppression de leurs structures, par le Gouvernement : 76 postes de RASED sur l’Essonne dont 3 sur Brétigny à la rentrée 2009. La FCPE de Brétigny invite tous les Brétignolais à signer la pétition en ligne à l’adresse suivante : www.sauvonslesrased.org La Fédération a aussi alerté les Brétignolais sur l’avenir de l’école maternelle et sur son démantèlement : les effets d’annonce, le flou entretenu concernant la mise en place de « jardin d’éveil » payant…

En présence de Bernard Decaux, ils étaient nombreux à venir partager le repas de quartier organisé par le Service seniors de la ville, à l’école J. Curie. Nos aînés profitent pleinement de ces repas de quartier dansants, et nombreux, ce jour là, ont foulé la piste de danse !

Page cinq


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 6

Ça s’est passé à Brétigny

13 février – La jeunesse tourne son film ! Entourés de Sylvie Daeninck, adjointe au Maire chargée de la Jeunesse, et de Philippe Camo, adjoint au Maire chargé de la Culture, les Brétignolais, de tous âges, sont venus nombreux au Ciné 220 pour assister à la projection des films réalisés par les jeunes Brétignolais. Pendant plusieurs mois, les participants, encadrés par une équipe de réalisateurs professionnels, ont imaginé, écrit puis tourné leur film. Objectif pour la municipalité : promouvoir l’expression artistique des jeunes Brétignolais à travers la découverte de l’univers de l’audiovisuel. Pari gagné !

15 février – Les tout petits s’émerveillent… Un dimanche matin, au Rack’am, Face de lune raconte aux tout petits Brétignolais et à leurs parents, venus de tous les quartiers de la ville, ses aventures, ses rencontres, ses amitiés… Pour fêter ses dix ans, la Compagnie Goûtes-Y-Donc a choisi le Rack’am pour inviter le public à découvrir ses créations musicales, dans un décor lumineux et magique…

18 et 19 février Action ! C’est au Centre ville de Brétigny-surOrge que l’association “Amis”, qui propose aux Essonniens de découvrir l’outil cinématographique, a souhaité tourner son prochain film, (sans valeur commerciale) en partenariat avec l’Espace Nelson Mandela. « A vos marques » est un court-métrage qui met en scène les habitants des différentes villes du département. Son objectif : favoriser la rencontre et le lien social intervilles. Bientôt sur vos écrans à l’Espace Nelson Mandela…

Page six


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 7

Mobilisation

La Municipalité engagée sur tous les fronts ! Deux actualités politiques majeures ont concentré, ce mois-ci, l’attention des élus. Le Maire s’est félicité des efforts et de l’implication de la Région pour l’amélioration des transports. Cependant, selon toute vraisemblance, le futur schéma de développement des transports franciliens (le STIF) s’annonce défavorable et pénalisant pour les usagers de la ligne C, en particulier pour ceux du sud de l’Essonne. Les élus ont donc adopté en Conseil municipal une motion visant à défendre les intérêts de la commune. De son côté, l’Etat poursuit son désengagement. En annonçant la suppression de la taxe professionnelle, Nicolas Sarkozy prive les collectivités locales de la majeure partie de leurs ressources. Des collectivités qui, pourtant, soutiennent l’investissement public dans des proportions importantes. Retour sur la mobilisation des élus.

RER C. Les élus revendiquent Les élus d’Alerte C, association qui a pour vocation la défense des intérêts des usagers de la ligne C du RER, se sont réunis le 3 février dernier à Brétigny sous la présidence de Bernard Decaux. Parce que l’amélioration des transports en Essonne est un élément essentiel pour l’amélioration des conditions de vie des Franciliens, le Syndicat des Transports en Ile-de-France (STIF) a engagé un certain nombre de réflexions qui conduiront à la mise en œuvre d’un schéma de développement pour les 30 prochaines années. En toute légitimité, les usagers attendent beaucoup de cette initiative. Or, et malgré l’attention prêtée par la Région à cette problématique, en matière de transport, les premières informations font craindre que les mesures présentées ne soient pas à la hauteur des enjeux et ne répondent pas à leurs attentes. En effet, la perspective d’un rallongement du temps de transport par la desserte de gares entre Juvisy et Bibliothèque François Mitterrand ainsi que l’éventualité d’un changement de train à Brétigny pour les habitants situés plus au Sud ont été jugés inacceptables. C’est pourquoi, les élus ont adopté à l’unanimité une motion exigeant du STIF l’amélioration des conditions de transport, qu’il s’agisse de la fréquence, de la régularité des trains, du temps de transport ou de la tarification appliquée. Ils ont également demandé qu’une concertation soit rapidement mise en place avec l’ensemble des parties concernées.

◗ Le 3 février dernier, les élus dont les communes sont desservies par la ligne C, se sont réunis

à la mairie de Brétigny.

Mobilisation contre la suppression de la Taxe Professionnelle Nicolas Sarkozy a annoncé, le 5 février dernier, la suppression de la Taxe Professionnelle (TP) dès l’année 2010. Or, cette taxe représente une part importante et indispensable du budget des collectivités locales, elles-mêmes garantes de 73 % des investissements publics aujourd’hui ! Le Président de la République n’a, pourtant, assorti cette décision unilatérale d’aucune compensation, si ce n’est l’évocation d’une hypothétique taxe carbone. Par ailleurs, aucune contrepartie ne serait demandée aux entreprises bénéficiaires de cet allègement d’impôt dans un contexte de crise économique et de hausse du chômage. Les élus de Brétigny demandent donc qu’une réforme profonde et concertée de la fiscalité locale soit engagée, la Commission Balladur étant constituée pour réfléchir à une réforme territoriale et devant rendre ses conclusions prochainement. Ils exigent aussi que l’article 72 de la Constitution, qui précise que les collectivités locales doivent disposer d’une part déterminante de ressources fiscales propres, soit respecté et que, dans ce cadre, le gouvernement précise très rapidement la nature des contreparties financières qu’il entend leur garantir. Page sept


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 8

Reportage

Mission humanitaire Une Brétignolaise au Cameroun Cloé a 23 ans, elle est Brétignolaise. Elle s’est engagée dans un projet humanitaire par l’intermédiaire de l’association “Grain d’espoir” et dans le cadre du dispositif “Coup de pouce à ton projet” proposé par le Point Information Jeunesse” (PIJ). Pendant un mois, cette jeune Brétignolaise, pleine d’énergie et de détermination, a choisi de se rendre au Cameroun pour mener une action humanitaire en direction des habitants.

L’opération “Coup de pouce” pour agir à l’étranger

◗ Cloé à droite, avec l’équipe médicale de l’hôpital de brousse.

« Coup de pouce accompagne les jeunes Brétignolais qui souhaitent réaliser un projet humanitaire, culturel, sportif, artistique... Le PIJ nous guide dans les démarches administratives et nous aide financièrement grâce à l’apport de subventions » précise Cloé avec engouement. Titulaire du Diplôme d’État d’infirmière, elle suit aujourd’hui des cours dispensés par l’Institut de Puériculture de Paris. « M’investir dans des missions humanitaires me permet de grandir, de m’enrichir, ça change mon quotidien et ma façon de vivre », souligne avec émotion Cloé, partie 3 ans plus tôt au Bénin. Au mois de janvier, elle s’envole pour Ngomedzap, un village reculé du Cameroun. Son objectif : participer à une action de prévention sur les maladies tropicales prévalentes : le paludisme, la gale, la varicelle…

Anticiper, sensibiliser…

◗ Sensibilisation autour de l’hygiène buccodentaire.

◗ Cloé à l’hôpital de brousse Page huit

Sensibiliser à l’importance de la toilette quotidienne, l’eau ne manquant pas dans cette région, à l’hygiène bucco-dentaire pour prévenir les caries... Cloé a, dans ce sens, eu la formidable idée d’acheter des brosses à dents et du dentifrice aux enfants des villages recullés. D’ailleurs certains commerçants de Brétigny, ont, eux aussi gracieusement offerts de nombreux produits liés aux soins médicaux : antiseptique, coton...Durant son périple, elle a également prodigué des soins gratuits à l’hôpital de Ngomedzap. Mais a également assisté à quelques accouchements. Cloé constate à quel point les conditions d’exercice de son métier sont différentes au Cameroun. La question de la douleur du patient, notamment, n’est là-bas que secondaire, faute de moyens suffisants, quand ici elle est une priorité. Elle affirme que « moralement, c’est très dur à supporter ». En effet admettre que les chances de survie d’un nourrisson sont moindres est une véritable épreuve. Car Cloé admet, modeste, « je n’ai pas fait la révolution. Faire de la prévention, c’est anticiper et agir sur le long terme ». S’il est vrai que face à la pauvreté et à la mi-


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 9

Reportage

◗ Sensibilisation autour de la toilette des bébés.

◗ Apprentissage ludique des bienfaits de la moustiquaire aux écoliers.

sère qui prévalent en Afrique, une action humanitaire d’un mois peut paraître trop courte ou insuffisante. A n’en point douter, sa démarche reste tout à fait honorable et utile. Les soins gratuits prodigués aux populations qu’elle a rencontrées, ses campagnes de prévention dans les écoles reculées et souvent oubliées de tous, en témoignent. Ils laisseront une trace indélébile dans son esprit et la préparent au mieux pour sa future vie professionnelle.

A la découverte des rites d’Afrique Par ailleurs, Cloé constate que l’accès aux soins n’est pas la seule inégalité ni l’unique différence entre la France et le Cameroun. « Ce voyage m’a aussi permis de découvrir et de m’intéresser de près aux rites religieux et culturels qui organisent la vie au village lors de différents événements : la naissance d’un enfant, l’accouchement… ». Les femmes qui viennent d’accoucher observent des pratiques propres à leurs croyances et à leur culture comme, par exemple, le fait de se masser le ventre à l’aide d’un tissu brûlant juste après l’accouchement afin de permettre au ventre de dégonfler. En remerciement de l’aide reçue par le PIJ, Cloé a choisi de partager ses découvertes en organisant une exposition, photos à l’appui, sur les rites camerounais qu’elle a pu étudier sur place. Son voyage n’était pas improvisé, bien au contraire. Elle a présenté un projet déjà bien détaillé au PIJ afin d’obtenir une aide financière et administrative. Cette préparation, une fois sur place, est la garantie d’un bon déroulement du voyage.

Vous souhaitez vous aussi être aidé pour mener à bien un projet humanitaire, artistique, culturel… Contactez le PIJ au 01 60 84 21 95

Un job pour l’été ? Vous souhaitez acquérir une première expérience professionnelle et gagner un peu d’argent de poche ? Le Point Information Jeunesse et le Service municipal de l’action économique et de l’emploi sont là pour vous aider dans vos recherches d’emploi. Retrouvez au PIJ : ✓ des petites annonces ✓ des ateliers d’aide au CV, à la lettre de motivation, aux entretiens d’embauche, des postes informatiques…

Infos : PIJ – 30, rue Lucien Bouget – 01 60 84 21 95 Service municipal de l’action économique et de l’emploi 35, rue de la mairie – 01 69 88 41 80 Page neuf


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 10

Reportage

Ces travaux qui améliorent Les nouveaux aménagements à Brétigny concernent les automobilistes mais aussi les piétons et les cyclistes. Consultez la liste des travaux en cours et à venir afin d’adapter au mieux vos déplacements.

En bref

C’est en cours

Rue du Parc : le trottoir entre l’allée des Châtaigniers et l’impasse du Parc est élargi, pour inciter les conducteurs à ralentir. Un ralentisseur a également été installé au niveau du numéro 18. Info circulation : la voie sera fermée une journée pour la mise en place de ce dernier. Avenue Lucien Clause : après avoir réalisé la protection du réseau Gaz haute pression sur la rue Henri Douard, ces travaux se poursuivent sur l’avenue Lucien Clause. Rue du Lieutenant Gayot : les travaux doivent s’achever à la fin du mois de mars. Quartier Gare – Coté parvis : les travaux de construction du local conducteur sont en cours, l’aménagement des trottoirs commencera dès la libération des emprises par les opérateurs.

La piste cyclable se prolonge sur l’avenue de la commune de Paris Entre les rond-points des Cinquante Arpents et du Centre Essonne, la voie est aménagée avec prolongation de la piste cyclable. Ces travaux commencent dès le début du mois de mars, pour une durée de 8 semaines. Dans le cadre de ce chantier, la voie d’accès à la salle municipale Maison Neuve sera également réaménagée.

Avenue Edouard Branly : ça démarre ! Après l’enfouissement des réseaux et la réhabilitation des réseaux d’assainissement, c’est au tour de la voirie de faire peau neuve. Les travaux commencent ce mois-ci. Des bandes cyclables de part et d’autres de la chaussée vont être créées, ainsi que deux plateaux ralentisseurs au niveau des traversées piétonnes. Le stationnement sera délimité en fonction de la circulation piétonne.

Rue de la Mairie : touche finale Stade Roger Taillefer : la pose de la main courante se poursuit. Pour achever ce chantier, les plantations du talus seront réalisées au cours du mois de mars. ZAC Collenot : les travaux se poursuivent par l’aménagement du trottoir devant l’opération Bouygues-rue Normandie Niemen et par la plantation du rond-point Albert Camus / Mermoz et de ses abords. Rue Danielle Casanova (entre le rondpoint de la Citoyenneté et la place Chevrier) : pour cause d’intempéries, les travaux d’enfouissement des réseaux France Télécom et d’éclairage ont été décalés ce mois-ci. Boulevard de France : le remplacement du réseau gaz, dans la partie ouest du boulevard de France vient de débuter, et ce, pour une durée d’environ 6 mois. Sont concernés :et le boulevard de France, les rues de l’Hurepoix, de la Brie, de l’Yveline et du Gâtinais. Page dix

L’aménagement de la rue va s’achever avec la réalisation du trottoir et du stationnement entre la ruelle Saint-Pierre et l’ouvrage SNCF. Ces travaux sont programmés début mars pour une durée de 2 semaines.

Info circulation : la circulation sera perturbée avec une fermeture de 2 jours.

Retour de la déchèterie mobile au marché Chaque 3ème samedi du mois, la déchetterie mobile s’installe sur la place du marché couvert, de 9h à midi.

Voici les prochaines dates : les samedis 21 mars, 18 avril, 16 mai, 20 juin, 18 juillet et 22 août.


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 11

Reportage

notre quotidien C’est à venir Ruelle de la Gare : un projet graph pour embellir le mur Le mur du Parking de Stationnement Régional (PSR), régulièrement vandalisé par des tags et diverses inscriptions, est très fréquenté par les Brétignolais. “Le projet graph”, porté par le Service jeunesse de la ville, consiste à impliquer les jeunes des différents quartiers dans cette démarche artistique. A la fois sujets et acteurs, ils réaliseront cet été des portraits de jeunes sur l’ensemble du mur. L’initiation des jeunes à ce projet démarre en avril, durant les vacances scolaires de Pâques : ils vont réaliser un premier travail graphique sur un transformateur EDF situé rue Maryse Bastié.

En bref Branchement plomb : le remplacement des branchements plomb se termine courant mars rue du Dr Babin. Côté est du boulevard de France, la Communauté d’agglomération reprendra ces travaux de remplacement en septembre 2009. Propreté : de nouvelles toutounets ont été mises en place sur la ville. Pensez à les utiliser ! Voici ci-dessous leurs emplacements.

Stationnement en Centre ville : mise en place de barrières

Suite à de nombreuses demandes des commerçants et de leur clientèle, pour éviter le stationnement « ventouse » en Centre ville, la municipalité a décidé d’installer un système de contrôle sur le stationnement des places du 11 novembre et du marché couvert. Ces parkings seront équipés de barrières automatiques et le stationnement sera payant au-delà de 2 heures. Les travaux sont programmés à la fin du mois de mars, avec une mise en service prévue en septembre 2009.

Parole reviendra en détail sur ces projets dans un prochain numéro

Rue Louis Bréguet : travaux d’assainissement Le réseau d’assainissement d’eaux pluviales va être étendu sur la partie basse (entre les rues Collenot et Alfred de Musset). Le chantier démarrera entre la fin du mois de mars et le début du mois d’avril pour une durée de 2 semaines environ. Info circulation : la circulation se fera en demi-chaussée avec possibilité de fermeture suivant les phases de chantier. Page onze


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 12

Reportage

Evénements Mon projet, mon avenir ! La Journée des bénévoles et le Forum des métiers : voilà les deux événements phares du mois de mars pour tous ceux qui souhaitent donner un nouvel élan à leurs futurs projets. Devenir bénévole pour servir une cause au sein d’une association avec la Journée des bénévoles ou, définir, pour les plus jeunes, les grandes lignes de son avenir en faisant le meilleur choix de son orientation scolaire avec le Forum des métiers, zoom sur ces deux journées pleines d’avenir !

La Journée des bénévoles : 28 mars La Boutique associative organise, comme chaque année, la Journée des bénévoles, le 28 mars prochain. Qu’elles soient humanitaires, culturelles, ludiques ou de loisirs, les associations sont toutes à la recherche de bénévoles, de nouvelles actions, de partenaires pour les soutenir dans leurs projets… La Journée des bénévoles permet ainsi aux associations d’échanger entre elles, elle permet aussi aux Brétignolais qui souhaitent s’investir dans la vie associative de leur commune de rencontrer les associations. La Boutique associative, Service municipal chargé de coordonner, d’accompagner et de soutenir l’action des associations brétignolaises, accueillera pour la troisième année consécutive les associations (plus de 200 sur la ville) et l’ensemble des Brétignolais souhaitant s’informer sur l’activité associative de la commune et désireux de s’y investir. Autour de Bernard Decaux et de Jeanne Lhuillier, adjointe au Maire chargée de la vie associative, cette journée sera aussi l’occasion de partager un moment convivial et de détente.

Vous souhaitez devenir bénévole au sein d’une association brétignolaise ? Vous cherchez des bénévoles motivés et disponibles ? La Journée des bénévoles – Samedi 28 mars – 9h30/12h – Espace Nelson Mandela Infos / Inscription : Boutique associative – 01 69 88 40 86

Le Forum des métiers : 21 mars L’ensemble des collégiens des classes de troisième est attendu au Forum des métiers et de la formation, le samedi 21 mars de 9h à 12h30, au lycée Thimbaud. La nouveauté cette année ? Le lycée ouvrira aussi ses portes pour permettre aux élèves de découvrir les filières générales de la Seconde à la Terminale. Dans le but d’accompagner la jeunesse brétignolaise, cet événement, organisé en partenariat avec la municipalité, par les collèges Pablo Neruda, Paul Eluard et le lycée Jean-Pierre Timbaud se matérialisera par la rencontre des jeunes et des professionnels. Afin de répondre au mieux aux interrogations des collégiens soucieux de s’orienter vers la bonne filière, plusieurs exposants seront présents pour les écouter et les conseiller. A l’heure du choix et de l’orientation, de nombreux adolescents scolarisés ou non se posent des questions quant à leur avenir : métiers, filières, compétences… Cet événement leur donnera la possibilité de rencontrer et d’échanger avec des professionnels et des représentants de secteurs variés. En ce sens, les domaines de la création artistique, du transport, de la défense, de la santé, du tertiaire répondront à toutes vos questions. Parce qu’emprunter le bon chemin devient de plus en plus complexe, l’objectif de la Journée portes ouvertes et du Forum des métiers est de s’orienter efficacement et d’obtenir rapidement les informations recherchées pour définir les grandes lignes de son avenir.

La Journée portes ouvertes du lycée Jean-Pierre Timbaud et le Forum des métiers Samedi 21 mars – 9h-12h30 – Lycée Jean-Pierre Timbaud Page douze


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 13

Pour mieux comprendre

Lutte contre les discriminations La Ville se mobilise !

L’article 1er de la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 stipule que « les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits ». Issue de la philosophie des Lumières, cette Déclaration établit, dès le 18e siècle, que tous les hommes, peu importe leur origine, leur âge, leur sexe, leur confession ou leurs orientations, sont égaux face au droit. Pourtant, au 21e siècle, les plus graves injustices perdurent : discrimination à l’embauche, délit de faciès… Les femmes, les immigrés, les personnes handicapées, les seniors sont autant de populations pour lesquelles “l’égalité en droits” ne reste, à l’épreuve des faits, qu’une théorie lointaine. Brétigny, ville solidaire, s’inscrit en faux de cette tendance et lutte activement contre les discriminations de toute sorte ! C’est pourquoi, alors que le 21 mars, nous célébrerons la Journée internationale de lutte contre les discriminations, la municipalité met en œuvre plusieurs manifestations afin de sensibiliser chacun aux enjeux de cette problématique. Page treize


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 14

Pour mieux comprendre

Que s’est-il passé le 21 mars 1960 ? La Journée internationale de lutte contre les discriminations est célébrée, chaque année, le 21 mars pour commémorer ce jour de 1960 où, à Sharpeville (Afrique du Sud), la police a ouvert le feu et tué 69 personnes lors d’une manifestation pacifique contre les lois relatives aux laissez-passer imposées par l’apartheid. En proclamant la Journée internationale en 1966, l’Assemblée Générale a engagé la communauté internationale à redoubler d’efforts pour éliminer toutes les formes de discrimination raciale. La tolérance, le dialogue interculturel et le respect de la diversité sont plus indispensables que jamais dans un monde où les peuples sont toujours plus interconnectés. Cette Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale est l'occasion, pour chacun de nous, de repenser au principe fondamental énoncé dans la Charte des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l'Homme : celui de l'égalité de tous les êtres humains. Et le mettre en pratique.

Qu’est ce qu’une discrimination ? Une discrimination est une inégalité de traitement fondée sur un critère prohibé par la loi, comme l’origine, le sexe, le handicap etc., dans un domaine visé par la loi, comme l’emploi, le logement, l’éducation, etc. La discrimination peut se manifester dans l’emploi (à l’embauche ou dans le déroulement de carrière), dans le logement, dans l’accès aux biens et services ou dans l’éducation.

Ce que dit la loi Les discriminations peuvent faire l’objet de poursuites pénales visant à obtenir la condamnation de l’auteur des faits. Toute personne peut directement porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie, qui disposent d’un logiciel pour faciliter le recueil des plaintes pour discrimination. Le code pénal prévoit des peines pouvant atteindre 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende. Articles 225-1 et 225-2 du code pénal.

Partout les mentalités évoluent. Chacun reconnaît largement aujourd’hui sans équivoque que le racisme et la discrimination affectent nos sociétés. Une avancée décisive a été aussi accomplie dans la qualification des tragédies de l’histoire. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes appelés à redoubler de vigilance. La lutte contre les discriminations passe inévitablement par une meilleure prévention contre les actes de discrimination, une répression plus sévère des délits de racisme, et un soutien plus efficace aux victimes dans leur lutte pour la dignité, l'équité et la justice. Steevy Gustave, adjoint au Maire chargé de la Citoyenneté, de la Démocratie, et de l’Égalité des chances.

Page quatorze


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 15

Pour mieux comprendre

Partout, la Ville se mobilise ! Qu’il s’agisse de l’inscription de la lutte contre les discriminations parmi les axes des contrats de ville ou des plans territoriaux de prévention et de lutte contre les discriminations sur le marché du travail, les initiatives dans le cadre de la politique de la ville pour combattre les discriminations s’intensifient. Elisabeth Petit, adjointe au Maire chargée des Solidarités, rappelle que « de nouvelles formes de discrimination et d'exclusion apparaissent, elles risquent de remettre en cause les acquis des efforts du passé. Nous devons renouveler nos approches et nos stratégies pour y répondre de manière efficace. Face aux extrémismes de tous ordres qui érigent de nouvelles barrières entre les personnes et les cultures, il est plus que jamais urgent de nous mobiliser ensemble contre ces forces destructrices que constituent le racisme, la discrimination raciale et la xénophobie. » A Brétigny, les services municipaux et les Brétignolais se mobilisent : le Centre social la Fontaine, l’Espace Nelson Mandela, le CCAS et les associations ont choisi d’informer, de sensibiliser et de mobiliser les Brétignolais sur ces problématiques.

Au Centre social la Fontaine… Les Brétignolais se mobilisent ! La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE), la loi sur les discriminations, connaissez-vous vraiment ?

A l’Espace Nelson Mandela… On s’exprime !

Exposition - du 16 au 20 mars Réalisée par un groupe d’habitants et de professionnels, cette exposition vous permettra de découvrir et de tester vos connaissances sur les discriminations. Soirée débat - 17 mars à 20h30 Autour de court-métrages écrits et joués par des habitants. Soirée cinéma / débat - 20 mars à 20h30 Le Ciné 220 vous propose un programme autour des discriminations. Infos : 01 60 84 36 25

A l’Espace Mandela, on décide de raconter et de dessiner la discrimination pour mieux la comprendre, pour mieux la combattre… Soirée Contes - 19 mars à 19h Il y a fort longtemps, toutes les couleurs du monde ont commencé à se disputer. Chacune voulant être la meilleure, la plus importante, la plus riche, la plus utile, la plus belle, la plus aimée, la plus connue, la plus intelligente... Expositions – du 16 au 20 mars Pour tous publics, entrée libre aux heures d’ouverture : de 9h à 12h et de 14h à 18h. Le racisme au microscope... Douze panneaux autour de la diversité humaine, du genre humain… La discrimination, la différence et l’égalité Vu par les enfants de l’Accompagnement à la scolarité par le dessin. Infos : 01 60 85 53 40

Au Centre Communal d’Action Sociale... Et les personnes handicapées ? Les femmes, les immigrés, les gens de couleurs mais aussi les personnes handicapées mentales ou physiques doivent souvent faire face à la discrimination… Soirée Cinéma/débat – 17 mars à 14h Dans le cadre de la semaine d’information sur la santé mentale et les discriminations liées à ce sujet, le CCAS et l’association UNAFAM Essonne proposent la projection d’un film « Maladies psychiques, quels soins, quels accompagnements ? » au Ciné 220. L’UNAFAM organise toute l’année des initiatives en faveur de la défense des intérêts des familles et de leur proche malade. Cette rencontre sera l’occasion de rappeler les discriminations qui touchent aussi les personnes handicapées. Entrée gratuite.

Inscriptions : 01 64 46 96 21 Page quinze


BRET66-2-16:BRET66-2-17

23/02/09

15:14

Page 16

Pour mieux comprendre

Zoom sur… La Journée de la femme Simone de Beauvoir

Françoise Sagan Simone Veil

1909 : porter un pantalon n’est plus considéré comme un délit pour les femmes 1944 : obtention du droit de vote 1975 : dépénalisation de l’avortement 2000 : loi sur la parité électorale Les droits des femmes ne se sont pas construits en un jour. L’Histoire est en marche. À vous de l’écrire dès aujourd’hui, pour demain ! Le Maire, chaque année, va à la rencontre des femmes du service public municipal pour rappeler le sens du 8 mars.

La date du 8 mars Le 8 mars prochain sera célébrée, comme chaque année, la Journée internationale de la femme. Lancée en, 1911 à l’initiative d’une journaliste allemande, Clara Zetkin, cette journée a pris une ampleur considérable depuis 1945. La date symbolique du 8 mars sera choisie par une assemblée de femmes socialistes réunies à Copenhague en 1910 pour décider de la création d’une journée de la femme. Cette dernière ne sera officialisée en France qu’en 1982 par le gouvernement. L’occasion pour nous de revenir sur les origines de cette journée et de retracer l’histoire des droits de la femme.

Le féminisme… La notion de “féminisme” apparaît en 1789, date de la Révolution française. Les premières activistes réclamaient alors des droits civiques et politiques, qu'elles n'obtiendront que des siècles plus tard. Deux ans après, Olympes de Gouges rédigeait la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne qui la condamnait à mort en 1793. Il faudra attendre 1836 et la création d'un enseignement primaire accessible aux jeunes filles pour que les femmes puissent bénéficier, au même titre que les hommes, d'un droit.

L’accession au droit Au delà du droit de vote, les femmes se sont battues pour obtenir leur autonomie conjugale. En 1907, une loi stipule qu’elles peuvent dorénavant disposer de leur salaire. Deux ans plus tard, les premiers congés maternité sont institués. Le XXème siècle marque alors un tournant historique dans la conquête des droits et des libertés des femmes. La charte de l’ONU, adoptée en 1945, proclame l’égalité des droits homme / femme et énonce pour la première fois, dans un texte de loi, les principes fondamentaux de la démocratie. Ce n’est qu’en 1965, que la femme est légalement autorisée à travailler.

L’émancipation de la femme En matière de littérature, le XXème siècle est propice aux femmes : Marguerite Yourcenar (première femme élue à l’Académie française en 1980), Nathalie Sarraute, Françoise Saggan. En 1949, Simone de Beauvoir écrit le Deuxième sexe, sorte de traité féministe contemporain, qui servira de modèle à toute une génération de femmes. Au cinéma, l’omniprésence des hommes dans les années cinquante commence à perdre du terrain. L’engagement féminin dans la résistance et dans la vie économique permet alors aux femmes de s’installer progressivement en politique. Rappelons enfin que seule Edith Cresson a été chef de gouvernement (en 1991) tandis que Simone Veil fut en 1979 la première présidente du Parlement Européen. Elle fit d’ailleurs adopter différentes mesures en faveur des femmes, notamment la loi qui dépénalisa l’avortement, déclaré “crime contre l’état” sous Pétain en 1942. Aujourd’hui, les combats pour l’émancipation des femmes et la lutte contre les discriminations envers elles se poursuivent, suscitant toujours dans l’opinion publique et la classe politique de vifs débats. Page seize


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:05

Page 17

A voir pour en parler

L’actualité culturelle de l’Espace Jules Verne Rue Henri Douard - 91220 Brétigny/Orge

un lieu pour l’art et la culture Théâtre Brétigny – Scène conventionnée du Val d’Orge Renseignements et réservations : 01 60 85 20 85 Accueil billetterie ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h www.theatre-bretigny.fr

Partir en Argentine ! Du 3 au 31 mars Chaque saison, nous vous proposons de découvrir un pays à travers sa culture, traditionnelle et contemporaine que ce soit par le spectacle vivant, le cinéma, la littérature, l’artisanat, l’actualité, l’art culinaire ou encore par son histoire. Cette année, nous vous emmenons en Argentine, vaste pays d’Amérique du sud, aux paysages contrastés. Pour nous accompagner, le Ciné 220, l’Espace Mandela, la ludothèque, la municipalité, la médiathèque et l’école de musique porteront également les couleurs de l’Argentine durant un mois.

Le cas de la famille Coleman spectacle en espagnol surtitré Vendredi 13 et samedi 14 mars 20h30

Passeport pour l’Argentine Ce pass vous permettra de bénéficier de tarifs réduits au Théâtre Brétigny, au Ciné 220 et à l’Espace Mandela, durant toute la manifestation. Vous pouvez retirer votre passeport dans tous les lieux partenaires de Partir en Argentine.

Espia a una mujer que se mata Samedi 21 mars 19h et 21h Véritable machine à jouer, cette mise en scène est servie par des acteurs dont l’énergie explose de toute part, entraînant le spectateur dans ce voyage au coeur de ce théâtre qui prend le risque de la proximité, qui questionne et provoque, qui se partage dans l’instant même de sa représentation… à l’heure où le lien social, en Argentine et ailleurs, semble en voie de désagrégation, cette adaptation d’Oncle Vania prend des allures subversives et nous rappelle, si besoin était, que « Tchekhov semble être d’une effroyable actualité…“ Vous pouvez venir déguster un repas argentin à partir de 20h, au son des guitares de l’ensemble de l’école de musique de Brétigny ( réservation indispensable ). Elena Consuegra

Au Théâtre ! Airport kids - tous publics - dès 9 ans

Le quotidien turbulent de cette famille au bord de la dissolution. Claudio Tolcachir a monté une comédie dramatique dévastatrice au rythme soutenu et portée par une magnifique équipe de comédiens.

Journée argentine au Théâtre Vendredi 6 et samedi 7 mars 20h30 Lola Arias, metteur en scène argentine, s’est associée au metteur en scène suisse Stefan Kaegi pour monter cette pièce réunissant des enfants entre 6 et 14 ans. Des enfants nomades, des enfants portables...

Samedi 14 mars à partir de 14h Initiation au tango, dégustation d’empanadas, exposition, artisanat, jeux traditionnels, projections de films et de match de foot, tricot, animations, démonstration de malambo, “Maradonna”, d’Emir Kusturicka. L’Argentine est à Brétigny !

Pour recevoir le programme complet de la saison du Théâtre Brétigny, ou pour avoir de plus amples informations sur nos différents projets, transmettez-nous vos coordonnées au 01 60 85 20 85 ou sur info@theatre-bretigny.fr Page dix-sept


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 18

A voir pour en parler

Centre d’art contemporain Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h – Entrée libre ✆ 01 60 85 20 76 • info@cacbretigny.com • http://www.cacbretigny.com

Expositions

Evénement / Partenariat

Jusqu’au 21 mars

Par Pierre Bal-Blanc (directeur CAC)

Samedi 21 mars > de 9h à 13h : Présentation du mobilier métal réalisé par les élèves de BEP chaudronnerie de la classe A PAC du Lycée JP Timbaud avec Rozenn Couturier, designer dans le cadre des Portes ouvertes du Lycée. > de 14h à 15h30 : Conférence “Design” par Juliette Soulez, rédactrice en chef d’Archistorm autour de l’exposition Dominique Mathieu au CAC et à l’occasion du lancement du dernier numéro de la revue ARCHISTORM au CAC.

Rencontre avec l’artiste Marie Voignier

Offres culturelles du CAC

Samedi 14 mars de 11h30 à 13h

Demandez la plaquette de présentation des offres culturelles du Centre d’art info@cacbretigny.com

Marie Voignier “Hinterland” Présentation de toute la filmographie de l’artiste.

Dominique Mathieu “Barricade” / “Bistanclaque” Installation dans le bureau du centre d’art et l’espace d’exposition. Ouvertes du mardi au samedi de 14h à 18h - Entrée libre et les soirs avant les spectacles du Théâtre Brétigny.

Présentation des expositions

Art et Design Conférence sur l’art

L’Atelier mime “Corps/objet, Objet/corps”

“L’art de l’exposition. Design d’espaces, scénographie, muséographie…” Par Christian Pallatier, historien d’art Samedi 14 mars de 14h à 15h30 Entrée libre. Gratuit. Tous publics.

Ateliers / Visites autour des expositions

dirigé par le mime Edith Baudoin (adultes) Séances les mercredis 4 et 25 mars 2009 au CAC de 10h à 12h

L’Atelier promenadologie Pour les dates des séances et intervenants, nous contacter. Informations et inscriptions : fb@cacbretigny.com / Tel. 01 60 85 20 79

Du lundi 9 au vendredi 21 mars DR “St rat ach air ” er nC ou tur i Ro zen

Atelier design. Durée 2h30 Intervenante : Rozenn Couturier, designer Pour groupes scolaires et adultes. Gratuit. Sur inscriptions.

.

“Dessiner l’espace”

Pour recevoir la newsletter du CAC, écrivez-nous à info@cacbretigny.com

Médiathèque municipale - 01 60 85 20 70 mardi : Pôle image et son - Bibliothèque adulte 14h/18h - Bibliothèque jeunesse 16h/18h mercredi : 10h/12h30 - 14h/18h - samedi : 11h/18h vendredi : Pôle image et son - Bibliothèque adulte 14h/19h - Bibliothèque jeunesse 16h/19h

Musibébé mardi 3 mars à 10h et 10h30 Réserver à partir du mardi précédent : 01 60 85 20 77

Heure du conte Il fait un temps de poèmes mercredi 4 mars à 10h30 À partir de 3 ans Réservation 01 60 85 20 75

Bibilibébé vendredi 20 mars à 10h Réservation 01 60 85 20 75

du 3 au 27 mars Partenariatpourunvoyageexotiqueaveclethéâtre,leCiné220,l’Espace Mandela, la ludothèque, l’école de musique, le Carnaval de la ville. Alma Tanguera - Concert et chant samedi 7 mars 16h30 De Carlos Gardel à Astor Piazzola, toute l’âme du tango, incarnée Page dix-huit

par la voix de Marga Esteban, entourée de ses comparses guitaristes Benito Rojas et Jean-Louis Fayollet. Contes d’Argentine - Veillée conte mardi 17 mars à 20h30 Par l’Atelier de la médiathèque

Un couple à Buenos aires : Tango et littérature Lecture-concert samedi 21 mars à 16h45 Par la Voie des livres. Et parce que le tango est musique et paroles, la lecture de ces “pensées tristes qui se dansent” sera traversée par l’accordéon de Jérôme Richard, interprétant notamment des morceaux d’Astor Piazzola ou de Richard Galliano, et la lectrice publique Hélène Lanscotte.

Exposition de timbres argentins Gracieusement conçue par Marie-Odile Dubertrand. Guide-mémo livres - cd, vidéo, renseignements Dépliant de tous les spectacles et interventions disponibles dans toutes les structures municipales.


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 19

A voir pour en parler

Le Rack’am 12, rue Louis Armand - 91220 Brétigny-sur-Orge Infoline/réservation : 01 60 85 10 37 / Salle : 01 60 84 54 47 email : lerackam@mairie-bretigny91.fr site : www.lerackam.com www.myspace.com/lerackam samedi 7 mars 20h30 - 10€ / 7€ abonnés mardi 24 mars à 19h et mercredi 25 mars à 14h30 Reggae Roots Entrée Libre SEBASTIAN STURM (Allemagne) Chanson dès 5 ans 1ère partie : Mo’Kalamity Du haut de ses 28 ans, Sebastian Sturm s’impose comme une révélation roots reggae made in Allemagne. Ce jeune prodige originaire d’Indonésie est une véritable tornade vocale à la croisée de Patrice, Harrison de Groundation et Bob Marley. Sebastian sturm en show case à la FNAC d’Evry le jour même à 17h30 samedi 14 mars 20h30 10€ / 7€ abonnés Chanson

ZAZA FOURNIER Sous ses dehors de chanteuse réaliste rétro-kitch, Zaza Fournier est résolument contemporaine. Sur scène, elle s’accompagne de son accordéon et d’un... i-pod, son orchestre rock-musette à elle ! Zaza Fournier en show case à la fnac de SainteGeneviève-des-Bois le jour même vendredi 20 mars à 19h30 - Entrée Libre Chanson jeune / tout public POEZ’IKS + 1ère partie : Féloche Chansons poétiques 1ère partie à 18h30 : restitution du projet écriture de chansons mené au collège Pablo Neruda de Brétigny dans le cadre de la résidence de P-J Zantman et la Compagnie Goûtes-Y-Donc au Rack’am. BILLETTERIE : points de vente habituels Accès en voiture : Francilienne (N104) sortie 41 Brétigny Rosière direction St Michel Techniparc, 200m à droite après le rond point, parking de l'école Louise Michel Accès en transports : RER C gare de Brétigny puis bus 227.01 direction Rosière arrêt Louise Michel

PIERRE-JEAN ZANTMAN EN SHOW CASE

A l’occasion de la sortie de son nouvel album “Le Poisson Plume” Le “Poisson Plume” est le 3ème opus chansons jeunesse de Pierre-Jean Zantman.Il est le fruit d’une aventure musicale collective, alliant recherche et improvisation, tout en mélant ambiance accoustique et sonorité rock. De la comptine à la fable poétique, ce disque s’adresse aux petits comme aux grands. www.myspace.com/pjzantman vendredi 27 mars 20h30 - 10€ / 7€ abonnés Reggae ZIGGI (Hollande) + 1ère partie : Calaloo Sound system Ziggi est l’artiste reggae numéro 1 en Hollande. Avec son nouvel album, Ziggi prouve définitivement qu’il est aussi bon chanteur que songwriter. Nouvel Album “In transit” (Greensleeves) feat Gentleman, Anthony B, Ce’Cile... vendredi 3 avril 20h30 - 9€ / 7€ abonnés Reggae Dancehall Soirée Open The Gate Production, organisée par le Label Essonnien Open the gate production et ambiancée par le Zion High sound system qui, au détour, ouvrira les portes de sa web radio WWW.ZIONHIGHSTATION.COM HAROLD en première partie, et enfin le projet Acoustik Riddim rassemblant un collectif d’artistes tels que Aynel, Supa Dona, koopa… samedi 4 avril 20h30 - 10€ / 7€ abonnés Rock

IZABO (Israël) + The belmondos Du rock psychédélique au disco, en passant par des rythmes punks et des vibes arabisantes, la musique d’Izabo est un savant mélange de Led Zeppelin, des Talking Heads et Um Kalsoum !

École de musique Saxo, guitare et clarinette... samedi 14 mars - 18h Commentaire d'écoute animé par Nathalie Naudin, Irène Clary et Nicolas Azaïs à l'Auditorium H. Dutilleux dimanche 15 mars - 16h30 Concert de la Société Musicale “l'Avenir” avec en 1ère partie l'ensemble de clarinettes Théâtre Jules Verne - Entrée libre samedi 28 mars - 20h45 Ensemble guitares et saxophones et ensemble à cordes Eglise Saint-Pierre Entrée libre

dimanche 29 mars - 16h30 “Les sourires à portée de notes” par les Juniors de l'Essonne au profit de l'Association des Paralysés de France (APF) Théâtre Jules Verne. Avec la participation exceptionnelle de Stanislas Tarif : 5 euros. jeudi 2 avril - 20h30 Chorale des écoles du centre ville et ensembles de l'école de musique. Salle Maison neuve - Entrée libre samedi 4 avril - 2045 Ensemble de clarinettes et divers Eglise Saint-Pierre - Entrée libre

Page dix-neuf


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 20

Ça se discute

Mieux Vivre Ensemble l’heure où nous écrivons ces lignes, le débat d’orientation budgétaire prévu lors du Conseil municipal du 12 février n’a pas encore eu lieu, mais nous en connaissons déjà l’enjeu. En effet, la majorité municipale va faire part de son intention d’augmenter la fiscalité locale dans le budget qui sera adopté avant la fin mars. Ce débat, qui est une obligation légale, sera sans aucun doute une nouvelle fois l’occasion aux différents groupes politiques de gauche qui vont s’exprimer, de s’attaquer, avec la démagogie dont certains savent souvent faire preuve, à la politique du gouvernement. En indiquant que bien entendu l’Etat ne fait rien comme il faut et qu’il faut en quelque sorte “compenser” au niveau de notre commune. Nombreux sont ceux qui, bien entendu, à la table du Conseil municipal, expliqueront ce qu’il faut faire, comment le faire, etc...

A

Vivre Brétigny autrement / une Ville pour Tous orsque vous lirez ces lignes, les orientations du budget communal 2009 auront été débattues au Conseil municipal du 12 février. La conclusion du texte soumis au débat par le Maire est sans ambiguïté : « il est incontournable pour l’équilibre budgétaire de recourir à une augmentation des taux de la fiscalité communale ». Tout est dit : le Maire programme pour 2009 une nouvelle augmentation des impôts locaux, déjà très lourds à Brétigny. Pourtant, nous sommes en période de crise : le pouvoir d’achat des plus démunis et des classes moyennes baisse, le chômage va encore augmenter. N’était-il pas envisageable de supprimer ou différer certaines dépenses pour alléger la pression fiscale ? Ainsi, est-il vraiment urgent de lancer des « travaux à la Maison des Sorbiers », avec une facture de deux millions d’euros pour remonter un bâtiment qu’on a laissé se dégrader totalement ? La

L

Rassembler pour être utile augmentation de vos impôts. Au moment d’écrire ces lignes, le 11 février, je reçois le rapport écrit pour le débat d’orientation budgétaire. Dans ce document le maire annonce une hausse de nos impôts, sans la chiffrer. Face à la crise, il est bon que les communes qui le peuvent pratiquent une relance par l’investissement qui est de nature à faire travailler les entreprises et à faire tourner la machine économique. Au global, toutes rassemblées, les collectivités locales – régions, départements, agglos et communes – constituent le premier investisseur de France et, par là, le premier moteur de l’économie. Mais toutes les communes ne peuvent participer à cet effort, ne peuvent jouer ce rôle. Seules les communes qui ont été raisonnables sur le niveau de leur dette et sur leurs dépenses de fonctionnement au cours des dernières années et que l’on peut donc qualifier de « four-

L’

Page vingt

Mais ne nous y trompons pas. La poursuite des réformes à l’échelon national est le seul chemin viable et ce changement a été voulu par les Français lors des élections présidentielles et législatives de 2007. Le contexte de crise économique n’est pas la raison de l’augmentation à venir de nos impôts locaux, ni même les réformes menées par la majorité présidentielle. Tout simplement, le Maire et son équipe ont été élus l’an dernier sur un programme très coûteux et doivent aujourd‘hui l’appliquer et financer leurs nombreuses promesses. La question de l’opportunité d’augmenter la fiscalité locale est donc posée. Dans notre programme électoral l’an dernier, nous avions dénoncé une hausse cumulée de près de 18% de la fiscalité communale en trois ans, dénoncé l’augmentation constante des taxes liées à l’intercommunalité, et proposé de réduire à terme les impôts. On ne peut pas blâmer la majorité municipale de vouloir mettre en œuvre son projet. En revanche, nous regrettons ce choix, que nous subirons, d’augmenter la fiscalité de la commune. Nous ne pourrons hélas pas l’empêcher. Mais nous défendrons une autre voie et ferons entendre votre voix. Vos élus : Gilles Saucier, Françoise Bouchard, Mickael Christophe, Suzanne Beaudet, Laurent Petitbon Nous contacter : www.canton-bretigny-ump.fr

« construction de l’Ecole du Mesnil », qui coûtera plus de trois millions d’euros, doit-elle être engagée cette année alors que le programme immobilier qui la justifie aura un ou deux ans de retard et peut-être plus encore ? Ne fallait-il pas plutôt se montrer économe, ne pas augmenter les dépenses « d’embellissement de la ville », diminuer les dépenses de communication, d’illuminations de Noël ou celles des fastueux vœux du maire ? Mieux : pas moins de 540.000€ seront bientôt consacrés à la transformation des parkings de la place du 11 novembre et du marché en une zone de stationnement fermée et payante (une période de gratuité d’une heure ou deux est envisagée). Parce que les orientations proposées ne répondent pas aux préoccupations sociales mais, au contraire, accentuent les effets de la crise sur les Brétignolais, nous nous opposerons à cette augmentation des impôts locaux. Patrice SIMON, Dominique CREMONA, Manuelle DELATTRE http://aimeblutin.canalblog.com Courriel : aime.blutin@wanadoo.fr

mis » peuvent participer à cet effort. Pour les communes « cigales » qui ont beaucoup dépensé au cours de cette dernière décennie et qui ont augmenté trop haut leur niveau de dépenses de fonctionnement et leur niveau d’endettement, il n’est pas raisonnable de continuer la fuite en avant de l’emprunt et de l’impôt. Or, je crains que Brétigny, avec 21 millions d’euros d’encours de dette soit classée plutôt parmi les villes « cigales » et non parmi les villes « fourmis ». Dès lors, il serait plutôt utile pour nous de nous arrêter un temps sur une aire de repos budgétaire pour calmer la surchauffe de nos dépenses. Comme les socialistes, je crois que, pour sortir de la crise, il faut défendre le pouvoir d’achat des Français et non commencer, comme on le fait à Brétigny-sur-Orge, à s’attaquer à ce pouvoir d’achat par une pression fiscale accentuée. D’ici le vote du budget, en mars, j’espère qu’un front pour la sagesse rassemblera des élus de tous les camps pour imposer une voie plus raisonnable dans cette affaire. Christiane Lecoustey, www.bretigny-a-venir.fr


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 21

Ça se discute

Groupe socialiste et républicain l y a bien un pilote dans l’avion, mais ce pilote sait-il piloter ? 1er acte : l’annonce par le chef de l’état, d’un plan national « massif » de relance. Relayé à grand renfort de publicité, basé sur 1 000 projets opérationnels (dont une bonne partie était par ailleurs déjà programmés), ce plan de relance est basé fortement sur l’investissement public. Un total de 26 milliards d’euros qui laissent perplexes, voire septiques de nombreux acteurs locaux de toutes sensibilités politiques... Scepticisme dû, notamment, à l’absence de concertation (une fois encore !) dans la prise décision. Il est utile de rappeler que les trois quarts de l’investissement public sont réalisés par les collectivités territoriales (73%, ce n’est pas rien tout même !) ; pour autant le tandem Sarkozy/Fillon n’a pas jugé nécessaire d’associer les collectivités dans la construction de

I

Élus communistes et partenaires a suppression par N.Sarkozy de la taxe professionnelle (TP) principale ressource des collectivités locales, soit près de 30 milliards d’euros (et non 8) va alléger d’autant la participation des entreprises au financement de l’action publique ! Cette mesure signe l’arrêt de mort de l’intercommunalité de projet, celle qui construit les logements sociaux, celle qui répond aux exigences de préservation de l’environnement, celle qui développe les transports collectifs, celle qui constitue 75% de l’investissement public ! Pour l’Agglo du Val d’Orge, c’est près de 50% de recettes en moins, sans doute la fin de la dotation de solidarité communautaire pour les villes, un coup d’arrêt brutal de tous les projets d’investissement ! C’est un nouveau cadeau fiscal aux entreprises. Les PME n’y trouveront pas leur compte et les grands groupes pourront financer leurs futurs plans sociaux et les stocks options de leurs diri-

L

Elus de Gauche non inscrits es Français réclamaient une inflexion de la politique du Président M. Sarkozy, la défense de l’emploi, du service public et du pouvoir d’achat. Après une intervention intitulée « face à la crise », le Président nous informe qu’il poursuit les réformes visant à amaigrir le secteur public et que les réponses à la crise sont axées sur l’investissement public et le soutien aux entreprises. Parmi les solutions mises en avant, une a retenu notre attention : la suppression de la taxe professionnelle (TP) en 2010. Il est vrai que la TP est un mauvais impôt dans le sens où il taxe les facteurs de production en amont et non la richesse effectivement créée. Mais en réduisant ainsi nos coûts pour s’adapter à la concurrence et retrouver notre compétitivité, on aurait pu tout aussi bien réduire les charges sociales ou baisser les salaires ! La logique est la même : pour survivre, il faut s’appauvrir. La disparition

L

ce projet. 2ème acte : grand show télévisé de notre président, pour annoncer la suppression de la taxe professionnelle. Et voilà des milliards d’euros (8, 10, 30 selon la façon de compter) qui disparaissent dans le budget des collectivités locales...sans avoir réfléchi sur les solutions de compensation. Où est la logique ? Incohérence, ou incompétence ? On aimerait être rassuré mais il y a de quoi se faire peur vu l’étendue de la crise que nous traversons. Et le pouvoir d’achat ? Qu’est devenu le « président du pouvoir d’achat » ? Les promesses n’engagent jamais que ceux qui les écoutent... Le groupe socialiste et républicain : Bernard DECAUX, Jocelyne GARRIC, Christian ROMEC, Stéphanie LOISEAU, Steevy GUSTAVE, Marion CARRE, Sylvie DAENINCK, Michel POUZOL, Rémi REUSS, Maud FOUGEROUZE, Jean-Yves GARREC, Patrick VOËGELE, Fatoumata KAMARA, Mohamed DJAÏD, Serge RICHARD, Catherine de KOUCHKOVSKY

geants ! Dans cette affaire, l’Etat va gagner 15 milliards : 3 milliards de recettes nouvelles au titre de l’impôt sur les sociétés et 12 milliards au titre de la suppression des dégrèvements. Au total c’est un manque à gagner pour les collectivités territoriales d’au moins 20 milliards d’Euros ! Ce sont donc les usagers qui vont payer le cadeau que Sarkozy vient d’accorder au MEDEF, qui s’en est immédiatement réjoui ! A contrario, « les élus du groupe communistes et partenaires » condamnent une décision brutale, prise sans concertation, appellent à tous les élus et les populations, à se mobiliser contre le projet présidentiel, souhaitent qu’une vraie réflexion sur la réforme de la taxe professionnelle, soit engagée dans les meilleurs délais pour la rendre plus juste et plus efficace, taxant plus largement les placements financiers spéculatifs. Les “élus communistes et partenaires” : Chantal ARDOUIN, Philippe CAMO, Robert CHAMBONNET, Mauricette DIMEUR-VIANA, Yvon LETUTOUR, Monique SALSAC, Elisabeth PETIT

de la TP va accentuer les difficultés des collectivités locales et territoriales. Car il s’agit de la principale source de revenu des communes et communauté de communes. 73 % des investissements publics sont réalisés par les collectivités locales, et sans ces dernières, pas de plan de relance possible ! Le scénario le plus probable ? L’Etat va mal ou peu compenser la suppression de cette taxe. Les collectivités locales n’auront d’autre recours que d’augmenter la taxe d’habitation et la taxe foncière à la charge des ménages déjà durement frappés par la baisse du pouvoir d’achat. Michel Parrot, Jeanne Lhuillier et Juliette Vaussourd.

Page vingt-et-un


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 22

Les mots qu’il faut

Les compétitions du CSB A vos agendas Week-end des 7 et 8 mars Dimanche : Judo au dojo – Championnat départemental 2ème division Dimanche 15h : Football – 14 ans nationaux – CAEN Dimanche 15h : Rugby Féderal 3 – Seniors 1 – St DENIS Dimanche 15h30 : Basket – Seniors filles I – PARIS RACING Week-end des 14 et 15 mars Samedi 20h30 : Basket – Seniors masculins – ATHIS Dimanche 15h : Football - 16 ans nationaux – BREST Dimanche 15h30 : Basket – Seniors filles I – FRANCONVILLE

Week-end des 21 et 22 mars Dimanche 15h : Football - Senior DSR – PARIS FC Week-end des 28 et 29 mars Samedi 14h : Judo au dojo – Coupe de l’Essonne Minime (masc. et fém) Dimanche 15h : Football - 14 ans nationaux – LE HAVRE Dimanche 15h : Rugby Federal 3 - Seniors 1 – RUEIL Dimanche 15h : Basket – Seniors filles I – CHAMPIGNY

Rugby L’école de Rugby du RCS Brétigny 130 jeunes, garçons et filles de 6 à 15 ans pratiquent avec engouement le rubgy à l’école de rugby de Brétigny. Avec ses seize éducateurs, qui participent régulièrement aux cycles de ◗ Les minimes du RSCB Rugby formation de la Fédération Française de Rugby lors de la remise de leur nouveau maillot offert (F.F.R), et ses dix dirigeants en charge de la par les sociétés MFE STAND et ASIF. gestion administrative, l’école de rugby ne désemplit pas. Quant au palmarès, l’école n’en n’est pas peu fière : - les moins de 15 ans et les moins de 13 ans ont leur propre compétition. - les minimes, eux, ont été engagés en Championnat d’Ile de France (CIFR B). Ils sont, à ce jour, 3ème de leur poule ! - les poussins et les mini poussins de moins de 9 ans sont engagés dans un challenge régional. - Les jeunes pousses, elles, participent à des plateaux départementaux. Vous comprenez désormais pourquoi, l’école de rugby de Brétigny est l’une des premières écoles à avoir obtenu le label mis en place par la F.F.R. à l’occasion de la Coupe du Monde de 2007. Ce label garantit une qualité certaine dans l’accueil et l’encadrement des jeunes. Cette distinction a été obtenue grâce à tous les adultes engagés dans la vie de l’école de rugby qui s’emploient activement et passionnément pour tous ces jeunes qui découvrent la pratique du rugby.

Infos : CSB Rugy - 01 60 85 08 12

CSB pétanque Tu tires ou tu pointes ? De 8 à 88 ans, le CSB Pétanque compte aujourd’hui 52 licenciés dont 6 femmes ! Le club a retrouvé une seconde jeunesse avec un jeune président (25 ans) et une équipe soudée et passionnée par la pétanque. La saison 2008 s’est achevée par une bonne prestation des équipes de Brétigny dans les différents championnats. Venez découvrir cette discipline pleine de bonne humeur et de dynamisme, le samedi et le dimanche matin sur le terrain du club, la Ferme du Mesnil, rue Lucien CLAUSE (derrière la gare), ou en semaine sur la place du centre ville (en face du parking d’Intermarché).

Page vingt-deux


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 23

Les mots qu’il faut

CSB ROLLER Du nouveau ! Le CSB Roller se diversifie et propose maintenant des cours de RollerSki ! Venez vite découvrir cette nouvelle forme de glisse (proche du ski de fond) avec Claudie (instructrice fédéral) le mercredi de 19h à 20h sur la piste située derrière le gymnase Camille Hébert.

Contact : claudie@csb-roller.net ou 06 67 77 63 37 Le CSB-Roller organise aussi des stages pour les enfants durant les vacances scolaires. Ouverts à tous, ils permettent de s’initier au roller ou d’approfondir la pratique sous une forme ludique. En avril deux sessions sont proposées : les 16 et 17 avril puis les 20 et 22 avril, au gymnase Camille Hébert de 9h30 à 12h et 13h30 à 16h30 (possibilité de rester le midi). Tarif : 40€ les deux jours.

Infos : arno@csb-roller.net ou 06 15 92 75 08

CSB Taekwondo Médaillés d’or, d’argent et de bronze… Le 1er février dernier, les combattants de tous âges du CSB Taekwondo se rendent au cœur de la capitale pour défendre les couleurs de Brétigny et pour disputer le Championnat - F.C.T.F. Pour la plupart des enfants, il s’agit d’une grande première, l’excitation est très grande ! Une fois sur le tatami, l’angoisse disparaît et nos petits combattants Brétignolais, bien préparés à la compétition, donnent le meilleur d’eux-mêmes et obtiennent de nombreuses médailles. L’après-midi s’est poursuivit avec les catégories supérieures, déjà bien habituées à combattre.

Brétigny a obtenu lors de cette compétition : 8 médailles d’or : K. Baillet, A. et M. Tran, S. Mellata, W. Kicha, S. Gregoire, S. Charif et O . Chpoliansky 3 médailles d’argent : R.Kicha, I.Rezzouk , K. Amrar 1 médaille de bronze : K. Tengue

Félicitations à tous !

Pupilles de la nation APNVG Essonne recherche… L’Association des Pupilles de la Nation et Victimes de Guerre (APNVG) recherche les pupilles de la Nations et Orphelins de guerre de l’Essonne pour les informer de leurs droits et les accompagner dans leurs démarches si besoin.

Infos : Guy Ollivier – Président de l’APNVG Essonne 01 69 06 10 63 – 06 07 60 03 67

Page vingt-trois


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 24

Les mots qu’il faut

Restos du cœur Collecte à Auchan La collecte annuelle des Restos du cœur de Brétigny se déroulera les vendredi 6 et samedi 7 mars prochains, dans la galerie d’Auchan. Les bénévoles des Restos remercient toutes les personnes qui, à cette occasion, participeront à l’effort de solidarité en faveur des personnes les plus démunies. Les Restos du Coeur de Brétigny distribuent actuellement 4100 repas par semaine, à 924 personnes de Brétigny et des environs.

Infos : Restos du Cœur – 5, rue du Bois de Châtres – 01 60 84 02 08

Concerts Les Heures de St Pierre Les Heures de St Pierre vous convient à deux concerts d’exception à l’Eglise St Pierre : Le dimanche 22 mars à 16h : concert donné par le Chœur Alta Voce et l’Ensemble J.P Rameau (Vivaldi, Brahms…). Le dimanche 29 mars à 16h : concert donné par l’école de musique de Brétigny (ensemble saxophones, guitare et orchestre Mozart) Participation libre.

Cercle de Poésie La Fête de la poésie Le Cercle de poésie et de diction vous invite à participer à la Fête de la poésie le samedi 21 mars à partir de 15h à l’Espace Nelson Mandela. Et le dimanche 29 mars à 16h, l’association vous convie également à son “Petit bain poétique et amical”, un moment d’échange et de partage autour de l’univers de la poésie … (salle du CSB).

Infos : 01 60 84 40 74

Nouvelle association L’Amicale des locataires 3F Mouchotte Bienvenue à l’Amicale des locataires 3F Mouchotte qui vient enrichir le tissu associatif de notre commune. Cette nouvelle association a pour objectif de défendre les intérêts matériels et moraux des locataires et plus particulièrement les questions liées à l’habitat, l’urbanisme et le lien social. En effet, l’Amicale travaillera en collaboration avec les habitants sur le “Bien vivre ensemble” en organisant notamment des rencontres festives destinées à renforcer le lien social dans la résidence, en y associant les jeunes.

Infos : Amicale des locataires 3F Mouchotte – M. JP Faugé 1, rue du Cdt Mouchotte – 01 60 85 50 90 – Jean-paul_fauge@aliceadsl.fr

Aide à domicile Rejoignez Groupe évasion ! L’association Groupe évasion Brétigny, Plessis-Paté poursuit ses activités pour améliorer au mieux le quotidien des personnes en difficulté : transports réguliers de personnes handicapées, aides diverses aux personnes âgées, visites et gardes à domicile, aide à la constitution de dossier administratif… Chaque mardi et jeudi après-midi, les membres de l’association se réunissent autour d’un moment convivial et de détente. Vous souhaitez participer aux activités de l’association d’aide à domicile et devenir bénévole ? Contactez Lucette Dufour au 01 60 84 02 14 ou Christiane Decergy au 09 60 38 63 50. L’association sera présente lors de la Journée des bénévoles le 28 mars prochain (voir article p 12).

Page vingt-quatre

Ligue contre le cancer Essonne Réunions d’information L’association de ligue contre le cancer organise régulièrement des réunions d’informations et d’échanges pour accompagner le retour à une vie active après le cancer.

Inscriptions et dates : 01 64 90 88 88 ou par mail : cd91@ligue-cancer.net


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 25

Agenda

Vide Grenier de printemps Inscrivez-vous vite ! Le traditionnel vide grenier du printemps organisé par la municipalité aura lieu le samedi 4 avril sur la place du marché. Le samedi 14 mars, les inscriptions auront lieu à l’Espace Mandela à partir de 8h30. Attention, il n’y aura pas d’autre journée d’inscriptions. Pour info : tarif de l’emplacement de 2m ✓ Brétignolais : 10€ ✓ Non Brétignolais : 15€ Chaque exposant ne peut réserver plus de 3 emplacements soit 6m. Les emplacements sont livrés sans les tables. Pensez donc apporter votre matériel d’installation. Le vide grenier est réservé aux particuliers, aux habitants de Brétigny, de la communauté d’agglomération et de l’arrondissement de Palaiseau. Soyez attentifs aux arrêtés municipaux qui réglementeront la circulation et le stationnement à l’occasion du vide grenier : évitons la mise en fourrière…

Infos : service festivités – 01 69 88 40 80

Espace Nelson Mandela Aux couleurs de l’Argentine A l’occasion de l’événement “Partir pour l’Argentine”, retrouvez tout au long du mois de mars de nombreuses activités qui vous feront découvrir l’Argentine et sa culture ! Au Centre social la Fontaine, à la médiathèque, au Ciné 220, à la ludothèque, au théâtre… toute la ville se mobilise autour de cet événement. Zoom sur les activités proposées par l’Espace N. Mandela :

Soirée cabaret

Stage de tango

Samedi 7 mars à 20h Au cours de la soirée, un repas accompagnera les deux parties de spectacles.

Lundi 9 mars de 19h30 à 21h Jeudi 12 mars de 17h à 18h30 Vendredi 13 mars de 19h30 à 21h Inscription obligatoire

1ère partie : démonstration de tango argentin “traditionnel” et “électro-tango”. nde

2 partie : groupe argentin de musique et danse. Participation financière de 5€/pers. (3€/pers. avec le pass). Inscription obligatoire

Cuisine aux goûts de l’Amérique du Sud Mercredi 11 mars de 13h30 à 16h30 Ouvert à tous

Expositions A l’accueil de l’Espace Nelson Mandela autour de l’Argentine. Aux heures d’ouverture de l’Espace.

Eetrouvez le programme complet de “Partir pour l’Argentine” en pages 17 et 18

Infos et inscriptions : Espace Nelson Mandela au 01 60 85 53 40

Animation au marché La Grande quinzaine des marchés de l’Essonne À l’occasion de “la Grande quinzaine des marchés de l’Essonne”, du 17 au 29 mars, sur 16 marchés du département, le marché de Brétigny-sur-Orge organise chaque jeudi et dimanche matin de nombreuses animations. Ne manquez pas l’opération Point Rouge, pendant laquelle vos commerçants vous proposeront de nombreuses promotions.

Page vingt-cinq


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:06

Page 26

Agenda

Jeudi 19 mars Commémoration

Cérémonie patriotique de la fin de la guerre d’Algérie. Rassemblement au cimetière devant le monument aux Morts à 18h. Un vin d’honneur sera organisé après la cérémonie à la salle Kergomard.

Prévention Permanence psychologue Le Centre social la Fontaine et l’Espace Nelson Mandela, en partenariat avec le Centre de prévention de formation et d’insertion, ont ouvert une permanence “Temps d’Ecoute”, le jeudi après-midi. Cette permanence est tenue par une psychologue. Elle s’adresse aux familles qui rencontrent des difficultés éducatives et qui souhaitent une écoute, un conseil et un soutien. La psychologue accueille le public sur rendezvous le jeudi après midi de 14h à 17h, alternativement sur les deux structures. • Au Centre social la Fontaine - RDV au 01 60 84 36 25 jeudi 5 mars, jeudi 19 mars, jeudi 2 avril. • A l’Espace Nelson Mandela - RDV au 01 60 85 53 40 jeudi 12 mars , jeudi 26 mars , jeudi 9 avril. Pour connaître les autres dates et lieux de rendezvous adressez-vous aux centres sociaux aux numéros de téléphone ci-dessus.

Loisirs : les colonies de vacances Les inscriptions en colonies de vacances proposées par la municipalité aux Brétignolais de 4 à 17 ans auront lieu le 28 mars au Service éducation. La plaquette de présentation des différents séjours, envoyée à l’ensemble des Brétignolais dès le début du mois de mars, vous permettra de découvrir le large choix des séjours proposés cette année : la Norville, les Hautes Vosges, les Landes, la Corse, la Croatie... Le montant de votre participation est calculé au plus juste, c’est-à-dire selon votre quotient familial. Attention : aucune inscription ne sera faite si le calcul du quotient familial n’est pas établi avant le 28 mars, jour de l’ouverture des inscriptions.

Infos : Service éducation - 01 69 88 40 92

Métiers du bâtiment Le CFA ouvre ses portes Le Centre de Formation d’Apprentis (CFA) de Brétigny-sur-Orge organise une journée Portes ouvertes pour tous les jeunes qui souhaitent découvrir ce secteur. Venez nombreux : le samedi 21 mars de 9h à 12h et de 14h à 17h des professionnels du métiers, des apprentis vous informeront et vous accompagneront au mieux pour faire le meilleur choix.

Prévention routière La journée de la courtoisie Le jeudi 26 mars prochain est organisée la Journée nationale de la Courtoisie au volant et sur la route. Cette manifestation riche en symbole repose sur un constat simple : l’amélioration durable de la sécurité routière doit passer par un changement profond de la mentalité et surtout des comportements au volant, en mettant l’accent à la fois sur le civisme et sur la responsabilité des usagers.

Infos : www. cfa-bretigny.com

Communauté d’agglomération La bourse aux échanges sur internet Vous avez envie de remplacer votre ancien bureau, votre ancienne commode, ou tout autre encombrant mais vous hésitez à vous en séparer, comme tout le monde, car ils sont toujours en bon état : faites-en don sur le site internet de la bourse aux échanges ! Dans le cadre de la prévention des déchets, l’Agglo lance une “bourse aux échanges” sur son site internet. Par un système de petites annonces, des objets qui peuvent être réutilisés trouveront une seconde vie entre les mains d'un nouveau et heureux propriétaire. Par la même occasion, vous participez à la réduction des déchets !

Infos : www.agglo-valdorge.fr Page vingt-six


BRET66-17-27:BRET66-17-27

23/02/09

15:07

Page 27

Agenda

Le carnaval en mars ! Pour fêter le retour du printemps, chassons la grisaille et mettons de la couleur dans nos déguisements, à la vitrine des magasins, aux balcons… Mercredi 18 mars, pour les enfants ! Vers 15h, les enfants de l’atelier percussions, des accueils de loisirs, du Centre social la Fontaine, de la ludothèque et de l’Espace Nelson Mandela, descendent dans les rues de Brétigny. A 16h, venez découvrir les enfants déguisés, maquillés et masqués sur la place du marché autour d’une bataille de confettis. Dimanche 22 mars, c’est au tour de la famille et de tous les Brétignolais de faire la fête dans les rues de Brétigny. Cette année, le thème du carnaval vous emmènera loin puisque les voyages seront à l’honneur. Dès 14h, les chars et les groupes de musique se rassemblent à la rue Edouard Branly. Puis à 17h, le défilé arrivera sur la place du 11 novembre pour l’aubade des musiciens, le concours de déguisement et la fameuse mise à feu de Sieur Bineau !

Infos : Service festivités – 01 69 88 40 80

Université du Temps Libre (UTL) Recherche de bénévoles ! L’université du Temps Libre (UTL) est ouverte à tous. On y vient pour le plaisir de découvrir et d’apprendre : conférences, travaux dirigés, cours ou visites-découverte etc… Dans le cadre de la création de l’antenne UTL Arpajon/ Brétigny, l’UTL accueille toute personne intéressée pour se lancer dans ce projet. Si vous êtes déjà adhérents de l’UTL d’Evry, faites-vous connaître dès maintenant auprès des contacts ci-dessous. L’UTL sera présente, comme beaucoup d’autres associations, à la Journée des bénévoles le 28 mars prochain de 9h30 à 12h à l’Espace Nelson Mandela (voir article p. 12). Prochaine conférence UTL : le 5 mars à 17 h 15 à l'Espace Concorde à Arpajon - Entrée gratuite pour les adhérents et 5€ pour les non-adhérents.

Contacts : Martine Masur : 06 88 57 36 00 ou Service seniors : 01 60 85 27 12

Carnet Bienvenue à… Lana BHEEKAREE 30/12/08, Toniaina RAKOTOZANDRINY 30/12/08, Cassandra AMIRAULT 2/01, Liam PERALEZ 3/01, Killian SILVA 4/01, Emma LECAMUS 8/01, Lucas MAILLOT 9/01, Rayane AMRAR 9/01, Tahsin ÖZMEN 12/01, Rayan DUMONT 13/01, Jules BOURGEOIS 14/01, Kaïna CARTIGNY—PALIX 14/01, Matys RIVIERE 14/01, Oumou LY 16/01, Perrine CHARRE 18/01, Ange CONTASSOT 19/01, Mélinda CHRONE 19/01, Julie NORDIKIAN 22/01, Maxime DECABOOTER 23/01, Elsa FERNANDES 24/01, Naël DUMESNIL 24/01, Aurélien MBON—BECKER 25/01, Maël TOUHAMI 25/01, Léo CHABOCHE 26/01, Rayan ALLOU 26/01, Inès BENBECHINA 27/01, Adrien ANGOSTON 28/01, Amélie MEZIANI 29 /01, Ismaël SYLLA 29/01 , Héloïse VORBE 30/01, Waly DIARRA 30/01, Billal MOKEDDEM 1er/02, Jules DRAUX 1er/02, Maëlann EVENO 2/02, Solène DIECKET 2/02, Raphaël HOARAU 3/02.

Toutes nos félicitations et nos vœux de bonheur à… Peggy DECLOO et Abderrahim BOUGHALEB 7/02

Nos condoléances aux familles de… Jean NOLIUS 26/12/08, Simonne CORNU veuve HEILMANN

30/12/08, André GAUDIN 4/01, Guy LANTIEZ 5/01, Roubine AZOULAY 7/01, Joaquim DOS SANTOS MARQUES 10/01, Anna LACONCHE veuve NARDY 12/01, Jean-François BOURDELEAU 14/01, Guy BLÉVENNEC 15/01, Claude SURIOUS épouse L’YAVANC 18/01,Jacky GABET 18/01, Stanislaw SADOWSKI 19/01, Michelle RÉAULT épouse MARQUENET 23/01, Odette MARTY veuve MEYER 24/01, Patrick ARNAULT 24/01, André BROSSON 29/01, Germaine BUVAT veuve PERRY 5/02.

Pour toute information à faire paraître dans “Parole”* : écrivez-nous… Mairie de Brétigny-sur-Orge Service communication “Parole” Numéro 65 - Février 20 09 46 rue, de la Mairie BP 58 91224 Brétigny-sur-Orge Cedex

Parole

Le mag azin e qu i parle de

*pour le numéro d’avril envoyez-nous vos communiqués avant le 10 mars.

Brétigny aux Bréti gnolais

Le CMJ Un enga gement citoyen

page 9 : recevez toute l’a pages 17 ctu de vo à 19 : les tre ville rendez-v en 1 SM ous cultur S els à ne pas manq uer !

www.b retigny 91.fr

Page vingt-sept


BRET66-COUV4:BRET65-COUV4

23/02/09

15:18

Page 1


Parole, mars 09