Issuu on Google+

Intégration et citoyenneté Ensemble, c’est tout

Noël Au Marché Couvert « soirée initiativeS » du pij Les témoignages des jeunes

N° 96 - Décembre 2011


* décembre 2011 * Parole *

Sommaire

Votre mairie

01 69 88 40 40 Mairie de Brétigny-sur-Orge 44 rue de la mairie 91220 Brétigny-sur-Orge

Pour tout renseignement administratif, appelez la mairie du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (16h le vendredi) et de 8h30 à 12h le samedi au 01 69 88 40 40.

MAgazine 4

Dossier Intégration et citoyenneté 6

Ensemble, c’est tout 10

Reportage

Retour sur... La jonction du Pont rail : Brétigny en rêvait, Brétigny l’a fait !

«Allo Monsieur le Maire»

0 800 880 483

Retour en images

Commémoration de l’Armistice de 1918, le Festival Cinessonne, Remise des prix des balcons fleuris...

11

«Gratuit»

Un numéro vert est mis à votre disposition pour toutes vos préoccupations quotidiennes. La municipalité s’engage à vous répondre dans les 3 jours suivant votre appel.

Actualités

Le sacrifice d’un homme, le souvenir d’un lycée Plantes aquatiques inoffensives au Carouge 0 phyto, 100 % naturel et...100 % de bonheur Soirée « Initiatives jeunes » du PIJ Un label en chair et en os Une zone de rencontre pour mieux partager la chaussée

Sortir

Les élus viennent à votre rencontre Prochain rendez-vous :

dimanche 4 décembre, place du marché, de 10h à 12h. Venez discuter avec eux. Venez leur faire part de vos interrogations, vos suggestions…

Ensemble, nous trouverons des solutions !

16

L’agenda du mois

Le Téléthon, le café littéraire, le marché s’anime, le repas de Noël des Seniors... 19

Rendez-vous culturels

Le Théâtre, le CAC, la Médiathèque, le Rack’am, l’Ecole de Musique... 22

Rendez-vous sportifs

Le CSB Cyclotourisme, Cyclisme,Tae Kwon Do, l’Amicale Laïque...

Galette des rois

Coupon-réponse

A l’occasion de la galette des rois, le pôle Seniors organise un thé dansant avec un orchestre à la salle Maison Neuve le :

Mercredi 18 janvier 2012 de 14h à 17h30

23

24

A noter

Salon d’Hiver du Petit Format, la rentrée scolaire 2012, les travaux à la Poste de Brétigny-sur-Orge... 25

Vivre ensemble

Brétigny à l’heure de Noël

expressions

Tarif : 2€17, inscription obligatoire. 28

Nom(s) : Prénom(s) : Adresse :

Rendez-vous associatifs

Le Café littéraire, l’UTL, l’Epicerie Sociale Sucre d’Orge, le Spirographe pour le Téléthon, l’ADEMUB, l’ACIB...

Tribunes pratique

26

Les travaux

Révision du PLU Notre ville avance : les travaux en cours et à venir

Nombre de personne : Accessible à toute personne de plus de 55 ans Pôle Seniors 29 rue Edouard Branly - 91220 Brétigny-sur-Orge

2

30

Carnet

Etat civil, inscriptions sur les listes électorales, Recensement de la population, Noces d’Or 31

Brétigny à portée de main

Tous les contacts pratiques des Brétignolais


* Parole * décembre 2011 *

Édito

Grace au pont-rail, tout le centre-ville va « respirer » Le doublement du pontrail est désormais une réalité. Événement attendu depuis plus de 60 ans au point que les plus anciens d’entre vous avaient fini par croire qu’il ne se réaliserait jamais. Pour en garder la mémoire, je vous invite à visiter dans le hall de la Mairie l’exposition consacrée au déroulement des travaux depuis le dévoiement des réseaux jusqu’à la jonction des deux parties au petit matin du 30 octobre dernier. Et à regarder sur le site de la Communauté d’Agglomération le film qui retrace la jonction elle-même. Je veux ici saluer le savoir-faire et la maîtrise technique des professionnels et remercier les co-financeurs - Agglo du Val d’Orge, Etat, Conseil Régional, Conseil Général qui ont permis de mener à bien ce chantier exceptionnel dans un centre-ville. Il reste désormais, d’ici la fin du printemps prochain, à consolider le nouvel ouvrage dans le talus existant, à réaliser des travaux de parement et à créer des rondspoints de part et d’autre du nouveau pont-rail. Quant à l’ancien il sera ravalé et réaménagé pour être exclusivement dédié aux piétons et cyclistes.

Pourquoi a-t-il été possible de réaliser aujourd’hui cet ouvrage dont tant de municipalités précédentes avaient rêvé sans jamais pouvoir le réaliser ? Et quelles améliorations va-t-il apporter dans notre vie quotidienne ? Cet ouvrage n’aurait pas vu le jour si, avec l’équipe municipale qui m’entoure, nous nous étions résignés à ce que la ville, coupée en deux parties par la voie de chemin de fer, continue à subir un goulot d’étranglement en son centre. En rééquilibrant l’est et l’ouest par la création de l’éco-quartier Clause/Bois Badeau il devenait évident que la création d’un double sens de circulation sous la voie ferrée s’imposait. Cet aménagement majeur va permettre au centre-ville de « respirer », aux commerces de proximité de mieux s’installer dans le tissu urbain, de réorganiser certains sens de circulation, d’améliorer des trottoirs et des stationnements et de compléter les bandes cyclables grâce à une meilleure fluidité du trafic. Ce faisant, nous construisons le Brétigny de demain, celui de nos enfants.

Votre Maire Bernard DECAUX

Hommage à Yvon Le Tutour Yvon LE TUTOUR, Conseiller Municipal depuis le début de ce mandat est décédé. Après de longs mois de souffrance et de combat contre la maladie, il s’est éteint aux côtés des siens, mardi 22 novembre. La vie d’Yvon Le Tutour est marquée par le rejet des injustices et des inégalités qui touchent les plus modestes d’entre nous. Homme discret, droit, pudique, aux abords très réservés, il s’exprimait avec force, autorité ou colère quand les droits et valeurs étaient bafoués. Homme engagé, responsable départemental de la CGT, militant communiste, il est resté fidèle à ses valeurs jusqu’à son dernier souffle, il est resté attentif et mobilisé pour les autres jusqu’à ce que les forces de la vie l’abandonnent.

Président du Groupe communiste au sein de notre Conseil municipal, Président de la Commission Agenda 21,Yvon Le Tutour était très impliqué et passionné pour défendre sa ville et valoriser la place du service public municipal. Son action, son engagement, sa disponibilité font honneur au statut d’élu local. Apprécié de ses collègues du Conseil municipal pour sa courtoisie et la fidélité à ses convictions, chacun gardera en mémoire la profondeur d’âme qui se lisait dans ses grands yeux bleus. Yvon Le Tutour a bien mérité les nombreux hommages qui lui ont été rendus lors de ses obsèques, vendredi 25 novembre. Brétigny se souviendra de lui. A sa compagne, à sa famille, à ses amis, nous présentons nos plus sincères condoléances.

Ce magazine est imprimé sur du papier 100% recyclé. Notre imprimeur est engagé dans un processus d’éco-responsabilité certifié ISO 14001, Imprim’vert, FSC et PEFC. Les encres utilisées pour imprimer ce document sont 100 % végétales.

3


magazine

* décembre 2011 * Parole *

Retour en images 27 octobre

Au lit le Blutin !

L

e Blutin, affluent de l’Orge, a retrouvé son lit. Pour gagner de la place et soustraire à la vue des promeneurs un cours d’eau pollué, il avait été décidé, il y a plusieurs décennies, de canaliser une partie de cette rivière. Aujourd’hui, grâce à la création d’un tronçon de 320 mètres, le Blutin refait surface. L’objectif est d’améliorer sa qualité. Un ponton a été construit pour satisfaire les curieux désirant observer le probable retour des poissons, des batraciens et des oiseaux.

5 novembre

Auchan, un supermarché bien enraciné dans la commune

F

rênes, Châtaigners, Merisiers, Tilleuls, pour célébrer ses 50 ans, le supermarché Auchan de Brétigny a offert 50 arbres à la commune. 40 ont été plantés dans le parc des 80 Arpents, rue Blaise Pascal. 10 autres seront livrés prochainement dans plusieurs écoles de la commune. Avec ce don, l’enseigne veut remercier les Brétignolais de leur fidélité. L’inauguration officielle s’est déroulée le mercredi 16 novembre en présence, notamment, de Bernard Decaux, maire de Brétigny, Michel Parrot, adjoint au maire chargé de l’agenda 21, des travaux, du commerce et de l’artisanat et de Frédéric Bale, directeur d’Auchan de Brétigny.

11 novembre

Commémoration de l’Armistice de 1918

L

a commémoration de l’Armistice du 11 novembre a été l’occasion de rappeler cette page sombre de notre histoire aux jeunes générations. Bernard Decaux, le maire de Brétigny, a souligné dans son discours « que le maintien de la paix et la défense de la démocratie sont un combat de tous les jours » et a salué avec émotion la mémoire « de toutes les victimes civiles et militaires ».

4


magazine / retour en images

* Parole * décembre 2011 *

Du 15 au 27 novembre

Festival Cinessonne 2011 : courts-métrages et grands spectacles

L

e 13ème Festival du cinéma européen en Essonne, Cinessonne, s’est déroulé du 15 au 27 novembre. Dans une dizaine de villes du département, plusieurs longs et courts métrages européens inédits ont été présentés au public. 26 courts métrages étaient en compétition officielle au Ciné220 à Brétigny. Le cinéma Brétignolais a proposé deux avant-premières jeune public : « Le tableau » de JeanFrançois Laguionie et « Gros pois et petit point » de Lotta et Uzi Geffenblad. Le palmarès de cette édition est disponible sur le site www.cinessonne.com.

19 novembre

Prix des jardins et balcons fleuris

L

es Brétignolais ont la main verte et ils le prouvent chaque année en participant au concours des jardins et balcons fleuris. Ils ont été récompensés par le jury à l’Espace Nelson Mandela. Grâce à ces jardiniers en herbe et en talent, la commune brille de mille fleurs. L’exposition de photos qui accompagnait cette remise de prix a permis d’avoir un aperçu du savoir-faire des habitants. Chaque image exposée formait un bouquet offert aux yeux des visiteurs.

27 novembre

Inauguration de la stèle internement Tsiganes

E

n présence de Bernard Decaux et de plusieurs personnalités dont le sous-préfet d’Etampes et Jérôme Guedj, président du Conseil Général, une commémoration en mémoire des 200 Tsiganes et Gens du Voyage qui ont été internés au camp de Linas-Montlhéry a eu lieu en ce dimanche d’automne. L’occasion d’inaugurer une stèle en présence de nombreux membres de la communauté des gens du voyage et de leur Collectif afin que le souvenir de ces enfants, femmes et hommes qui ont vécu 18 mois dans ce camp dans des conditions épouvantables ne s’éteigne jamais..

5


magazine

* décembre 2011 * Parole *

Intégration et citoyenneté Ensemble, c’est tout © Peet Simard

Intégration et citoyenneté. Deux concepts forts qui pourraient compléter la devise républicaine française : liberté, égalité, fraternité. Pour que ces deux mots soient une réalité au sein de la cité, Brétigny agit. Et dans un monde en crise, produisant de plus en plus d’exclusions, il est urgent de s’investir. Brétigny a toujours été attentive au bien-être de ses habitants en développant des actions en faveur de leur intégration. 6


magazine / dossier

* Parole * décembre 2011 *

Des structures dynamiques

Une bénévole transmet la langue de Molière

Cette intégration passe déjà par une volonté politique et ensuite par des services et des structures qui s’investissent sur le terrain pour concrétiser l’action municipale. Ces structures, mais aussi les associations, n’ont qu’un seul objectif  : mettre tout en œuvre pour que les nouveaux Brétignolais deviennent des citoyens actifs et par conséquent, bien intégrés dans la ville. Pour les personnes venant de pays étrangers, elle passe d’abord par la maîtrise du français. L’association Alphabeta reçoit les « primo arrivants » qui veulent apprendre la langue de Molière. Une obligation depuis 2006. Toute personne étrangère doit signer un contrat d’accueil et d’intégration (CAI) qui implique une maîtrise des compétences simples comme savoir lire l’heure, demander un rendezvous, décrire des lieux, lire un plan… Cet apprentissage est sanctionné par un diplôme (DILF Diplôme Initial de Langue Française ou DELF Diplôme Elémentaire de Langue Française).

«  Notre association existe depuis 1998, raconte le président Jean-Paul Mestre, et nous avons été les témoins de grands changements. Aujourd’hui, la pratique du français est devenue un élément d’appréciation très important pour l’obtention ou le renouvellement des titres de séjour. Nous préparons donc ceux qui le veulent aux diplômes adéquats. Le profil de nos élèves a beaucoup changé. Nous sommes passés d’un public sénior en provenance essentiellement d’Afrique du nord ou d’Afrique Francophone, à un public venant des quatre coins du monde, plus jeune, plus diplômé et extrêmement motivé ».

Se rencontrer, se parler, s’apprécier Si cette structure privilégie les cours individuels (un tête à tête entre un élève et un formateur), elle ne peut parvenir à traiter toutes les demandes qui ont grimpé jusqu’à 100 en 2002 ! Aussi, pour répondre à ces besoins, la ville a recruté, il y a cinq ans, une formatrice spécialisée dans l’enseignement du français. Sylviane

Lefièvre travaille dans les centres sociaux de la commune et propose des cours collectifs adaptés : « Mais il ne s’agit pas seulement d’étudier la langue française. Ces cours sont aussi un lieu de rencontres où les apprenants vont se découvrir au fur et à mesure de leur initiation, s’enrichir du vécu de chacun. L’ouverture aux autres est aussi une notion très importante dans la construction citoyenne d’un individu. Avec une langue commune récemment apprise, ils vont être en mesure d’échanger et de pouvoir participer, entre autres, aux différentes activités qui sont proposées par les centres sociaux de la ville : atelier cuisine, atelier informatique, sorties culturelles...». Cette émulation va permettre un apprentissage rapide comme l’explique Karine, née en Arménie mais arrivant de Russie : « cela fait deux mois que j’habite à Brétigny. C’est grâce aux renseignements pris à la mairie que je suis ici. Pour mon quatrième cours, j’ai bien progressé. Maintenant, j’arrive à communiquer en français avec les autres élèves ».

7


magazine / dossier

* décembre 2011 * Parole *

S’insérer, s’adapter, s’intéger L’Ecole pour apprendre à « bien grandir » Les centre sociaux proposent également des sessions d’accompagnement scolaire toute l’année. Obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans, l’école est la base de toute construction citoyenne. C’est aussi un outil décisif d’intégration, comme le souligne Jean Paris directeur de l’école JoliotCurie : « Les écoliers du CM2 apprennent déjà les grands principes des droits de l’homme et du citoyen ainsi que la philosophie des lumières. Mais notre rôle va bien au-delà du programme scolaire. Nous enseignons aux écoliers à partager des règles communes comme écouter les autres, prendre la parole au moment opportun, etc. Ces principes leur seront utiles toute leur vie ». Pour grandir, l’école a toute son importance. « Il est impossible de s’intégrer à la société sans être allé à l’école, confirme Hélène Brunel, professeur d’histoire au lycée Jean-Pierre Timbaud. En 2000, une nouvelle matière destinée à inculquer aux lycéens les notions d’intégration et de citoyenneté a été ajoutée au programme : l’éducation civique, juridique et sociale. C’est une bonne idée, mais en fait, il s’agit bien

d’un apprentissage plus global. Mon rôle est de faire de mes élèves des adultes responsables conscients de leur environnement ». Si la Municipalité s’investit dans la scolarité des petits Brétignolais, c’est parce qu’elle a conscience qu’être bien dans son école, c’est aussi être bien dans sa vie et préparer ainsi les citoyens de demain.

Intégration et citoyenneté, deux valeurs indissociables La citoyenneté est le fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d’être reconnu comme membre d’une cité nourrissant un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active. La citoyenneté comporte des droits civils et politiques ainsi que des devoirs civiques définissant le rôle du citoyen dans la cité et face aux institutions. L’intégration est le processus qui permet à une personne ou à un groupe de personnes de se rapprocher et de devenir membre d’un autre groupe plus vaste par l’adoption de ses valeurs et des normes de son système social. L’intégration nécessite deux conditions : une volonté et une démarche individuelle de s’insérer et de s’adapter, une capacité intégratrice de la société par le respect des différences et des particularités de l’individu.

Une future électrice

Devenir un citoyen actif Brétigny propose un cadre particulièrement propice à l’exercice de la citoyenneté. L’équipe municipale a développé une véritable politique d’aide, de suivi et de soutien aux associations pour qu’elles puissent se développer dans les meilleures conditions. 260 structures travaillent chaque jour à la construction d’une identité Brétignolaise forte. Arts, culture, loisirs, sports… tous les secteurs sont représentés. « Appartenir à un club permet de se sentir mieux intégré, explique Alain-Marie Barbot, responsable des sports de la mairie de Brétigny. Une personne qui prend une licence entre dans un groupe qui a une identité propre. Elle se fait des relations et apprend les règles de la vie en communauté et de savoir vivre. Respecter les anciens, les arbitres, etc. C’est un véritable travail d’intégration et de citoyenneté ».

Le sport, vecteur d’intégration

8


magazine / dossier

* Parole * décembre 2011 *

Cette formation à la vie citoyenne et démocratique se fait à tous les âges. Depuis sept ans, la mairie a mis en place un Conseil Municipal des Jeunes. Il permet à des enfants du CM1 à la 6ème d’être élus par d’autres jeunes et de siéger lors d’assemblées plénières et de commissions. Véritable école de la démocratie et de la citoyenneté, le CMJ permet aux jeunes élus d’avoir une conscience plus aigüe du fonctionnement des institutions et d’avoir une vision concrète de leurs actions lorsqu’un de leur projet aboutit.

Le regard de Steevy Gustave sur l’action de la ville en matière d’ingration et de citoyenneté Steevy Gustave, Adjoint au Maire chargé de la Citoyenneté, de la Démocratie et de l’Egalité des chances.

Comment la mairie intervient-elle concrètement ?

L’autre temps fort de cette construction citoyenne est la remise de la carte d’électeur et du livret citoyen. Elle aura lieu le 27 mars 2012. 250 invitations ont été lancées aux jeunes afin qu’ils viennent chercher leur précieux sésame en mairie au cours d’une cérémonie officielle qui leur fait mieux prendre conscience de l’importance de l’enjeu. Ces exemples illustrent bien la volonté de la mairie de prendre en compte les besoins de toute une population afin qu’elle se sente intégrée dans sa ville et citoyenne de son pays.

sont responsables des valeurs qu’ils inculquent à leurs enfants. L’Education nationale, qui va donner une orientation de vie aux élèves. Les associations qui, de leur côté, vont permettre à leurs adhérents de découvrir de nouvelles valeurs et de s’épanouir dans une ou plusieurs activités spécifiques.

Quels sont pour vous les piliers indispensables de l’intégration et de la citoyenneté ? Il y en a trois et l’implication municipale se fait à tous ces niveaux. La famille, car ce sont les parents qui

Nous essayons d’impliquer tous les habitants à la vie en société dans la commune. Nos structures (service jeunesse, centre sociaux, centres de loisirs…) proposent des prix attractifs et accessibles au plus grand nombre. Il a été demandé également à la majeure partie des associations que nous subventionnons de proposer des tarifs à la portée de tous. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec les Brétignolais en les associant à la politique municipale. Les comités de quartiers ou le conseil municipal des jeunes, par exemple, illustrent bien cette volonté.

Malgré tous ces efforts, il semblerait que les notions de citoyenneté et d’intégration soient de moins en moins reconnues. Pourquoi ? La peur et la stigmatisation de l’autre ont engendré un repli communautaire préjudiciable à la découverte d’autrui. C’est un fait. Pourtant, dans notre ville, tout est mis en œuvre pour que les communautés se rencontrent, apprennent à se connaître et à s’apprécier. Il faut continuer dans ce sens pour que les Brétignolais soient des citoyens bien intégrés, c’est-à-dire actifs, responsables et solidaires les uns des autres.

La citoyenneté, un engagement

9


magazine

* décembre 2011 * Parole *

Reportage

Retour sur...

la jonction du pont rail : Brétigny en rêvait, Brétigny l’a fait ! Ce fut au millimètre près … une opération réussie ! La jonction du Pont-rail s’est faite dans la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre devant les regards à peine endormis de centaines de Brétignolais qui voulaient être les témoins d’un vieux rêve … Au petit matin du 30 octobre, le doublement du pont du cinéma était une réalité !

Le 30 et 31 octobre, les Brétignolais ont pu découvrir une exposition retraçant les travaux quasi pharaoniques de ce pont rail. Le 1er novembre, Bernard Decaux accueillait tous les partenaires de ce projet et les Brétignolais pour un moment de convivialité et pour découvrir le film réalisé sur l’ouvrage et sur les derniers instants avant la jonction des deux parties.

L’occasion pour le Maire de remercier l’Etat, le Conseil général, la Communauté d’Agglomération, le Réseau Ferré de France et la SNCF pour leur implication dans la réalisation de ce projet. Bernard Decaux a partagé une anecdote en racontant que ce doublement du Pont Rail avait été évoqué pour la première fois par un élu Brétignolais lors d’un conseil municipal de … 1947 ! 10


magazine

* Parole * décembre 2011 *

Actualités

Le sacrifice d’un homme, le souvenir d’un lycée Le 20 octobre dernier, à l’occasion du 70ème anniversaire de la mort de Jean-Pierre Timbaud, le lycée du même nom dévoilait une plaque commémorative dédiée. La fille du grand résistant français était venue spécialement à cette occasion. Emue et fière, elle a profité de ce moment pour dialoguer avec de jeunes lycéens curieux de cette période de l’histoire. entrer dans la résistance. Il a simplement refusé de se résigner, il a simplement voulu rester debout.

Des jeunes concernés

Jacqueline Ollivier Timbaud dévoile la plaque commémorative pour son père

Un homme courageux et intègre

Elle s’est approchée doucement d’un pas hésitant, a saisi la cordelette et a tiré dessus d’un coup sec. Alors, le voile est tombé laissant apparaître une plaque commémorative avec le portrait d’un jeune homme au regard intense : Jean-Pierre Timbaud. A l’occasion du 70ème anniversaire de sa mort, sa fille, Jacqueline Ollivier Timbaud, a fait le déplacement au lycée Jean-Pierre Timbaud : «  Je suis fière que l’on parle toujours de mon père et de ses camarades qui ont donné leurs vies pour la France ». Ce résistant français, mort à 37 ans, est moins connu que son compagnon d’infortune, Guy Mocquet, assassiné en même temps que lui par les nazis à Châteaubriant le 22 octobre 1941 avec 25 autres otages. Pourtant, il fait lui aussi partie de cette armée des

ombres qui ne s’est pas résignée à se cacher sous une croix gammée funeste et despotique. Pour Georges Mesmin, le proviseur, ce moment est important : « Lors de l’ouverture de l’établissement en 1969, une plaque du souvenir, dédiée à JeanPierre Timbaud, avait déjà été déposée. Elle a été malheureusement détruite lors des travaux de réhabilitation en 1995. Il fallait remédier à cette situation pour que nos élèves connaissent l’histoire de la personne qui a donné son nom à leur lycée. C’est pour cela qu’en plus du portrait et de la lettre qu’il a écrite à ses proches avant d’être fusillé, se trouve une petite biographie ».

Ce courage a marqué les élèves qui s’étaient réunis pour un débat avec la fille du résistant honoré. «  Comment se fait-il que ce soit la police française et non pas les Allemands qui ont arrêté votre père ? Comment avez-vous appris sa mort  ? Pourquoi êtes-vous entrée dans la résistance ? »... Parfois maladroites, quelquefois naïves, mais toujours respectueuses et émouvantes, les questions de ces lycéens ont touché la fille du résistant qui y a répondu avec modestie et sincérité. Cyril L, élève de 1ère STG3 raconte : «  L’intervention de Jacqueline Ollivier Timbaud en tant que témoin historique était enrichissante car elle argumente ses réponses par des anecdotes qui permettent de mieux comprendre le contexte de l’époque, de l’occupation ». Profitant de la tribune qui lui était offerte, elle a délivré un message aux jeunes : « Apprenez, combattez, n’ayez pas peur d’affirmer vos idées, ne vous résignez pas, ne soyez jamais démobilisés ». S’il plane encore des corbeaux aux vols noirs, nul doute que les jeunes présents ce jour là n’hésiteront pas à monter de la mine ou à descendre des collines pour dire : « non ».

Car, comme l’a rappelé le maire de Brétigny, Bernard Decaux, JeanPierre Timbaud, était d’abord un ouvrier consciencieux et impliqué dans son travail. Rien ne le prédestinait à 11


magazine

* décembre 2011 * Parole *

actualités

Plantes aquatiques inoffensives au Carouge

Des plantes aquatiques sans danger

Des plantes ont envahi une partie du bassin du Carouge. Elles sont sans danger et commencent déjà à disparaître car elles ne bénéficient plus des conditions favorables à leur prolifération. L’apparition soudaine de ces plantes et leur progression exponentielle

ont pu nourrir l’inquiétude des promeneurs. Une angoisse renforcée par « l’affaire des algues bretonnes » qui avaient causé la mort de sangliers en juillet dernier. Pourtant, ces végétaux ne représentent aucun danger et n’ont rien à voir avec leurs cousins armoricains. Ils sont présents à cause de la conjonction de deux

événements exceptionnels. Le premier concerne l’ensoleillement inaccoutumé d’avril et de mai qui a accéléré la croissance végétale (les bassins de Viry-Grigny ont connu les mêmes désagréments). Le second pourrait être la conséquence inattendue des travaux de l’hiver dernier qui ont conduit à détourner temporairement le Blutin dans le bassin. Les herbes aquatiques indésirables ont déjà commencé à disparaître contenu de la baisse de l’ensoleillement et de la température. Les agents du SIVOA, Syndicat mixte de la Vallée de l’Orge Aval sont intervenus pour « nettoyer » le bassin du Carouge et surveillent attentivement l’évolution de ce phénomène.

0 phyto, 100 % naturel et...100 % de bonheur !

La ville de Brétigny s’est vue décerné le 20 octobre dernier un trèfle à quatre feuilles. Cette distinction récompense les communes ayant renoncé à l’utilisation des produits phytosanitaires (herbicides, insecticides, désherbants…). Brétigny, ville porte bonheur ? Toujours est-il que ce trèfle à quatre feuilles est une aubaine pour ses

12

habitants qui ont la chance d’avoir ce talisman accroché sur le panneau de leur ville. Plus efficace qu’une patte de lapin et moins lourd qu’un fer à cheval, le trèfle à quatre feuilles est un label décerné par le Syndicat des Eaux d’Ilede-France. Il récompense les communes qui s’engagent à ne plus utiliser de produits phytosanitaires. Un geste écologique fort et rare puisque sur les 73 communes participant à l’opéra-

tion, elles ne sont que dix à avoir reçu cette distinction. Un engagement qui a demandé une formation des agents municipaux à différentes techniques (binage, brûlage, brossage…) ainsi qu’une réorganisation des équipes d’intervention. Ces efforts n’ont pas été vains. En 2010, grâce à cette politique qui encourage à réduire l’utilisation de produits nocifs pour la nature, des résultats significatifs ont pu être mesurés. Dans l’Yvette (rivière d’Îlede-France et affluent de l’Orge), les flux d’aminotriazole (herbicide) sont passés de 20 à 5 kg et ceux de glyphosate (désherbant) de 27 à 15 kg. Devant l’urgence d’organiser un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs, de telles actions sont indispensables.


magazine

* Parole * décembre 2011 *

Actualités

Une soirée pour rêver les yeux grands ouverts La soirée Initiative jeunes du 18 novembre dernier a rassemblé des jeunes Brétignolais venus partager leurs expériences de vie.Tous ont témoigné des multiples possibilités offertes par le Service jeunesse de la ville et le Point Information Jeunesse (PIJ) : monter un projet, aller en voyage d’études aux Etats-Unis, passer son permis, obtenir son BAFA… orienté vers le PIJ. Après avoir rempli un dossier de candidature, j’ai pu obtenir un financement pour passer mon permis. En contrepartie, ils m’ont demandé de réaliser un projet citoyen. J’ai proposé la découverte du monde à travers des repas traditionnels ». D’autres projets ont été évoqués comme l’opération Sac’ados financée par le Conseil Général de l’Essonne.

Les mains serrées sur le micro, Laureline explique son expérience aux Etats-Unis devant un public déjà conquis. Grâce à l’opération « coup de pouce à ton projet  », elle a bénéficié d’une aide financière qui lui a permis de rendre visite à l’oncle Sam. « Je suis partie un an à Baltimore, dans l’Etat du Maryland pour parfaire mes connaissances en anglais et m’ouvrir à une autre culture. Hébergée dans une famille d’accueil, j’ai pu rencontrer beaucoup de personnes enrichissantes. Grâce à Internet, j’étais en contact régulier avec mes parents ». Son témoignage a intéressé beaucoup d’adolescents venus à cette soirée organisée par le PIJ à l’espace Nelson Mandela. Cette rencontre annuelle permet de présenter l’ensemble des dispositifs proposés par le Point d’Information Jeunesse et

Elle permet de partir en vacances partout en Europe avec une besace comportant 110 € de chèques vacances, 40 € de chèques alimentation, une assurance assistance et rapatriement, et un kit vacances (tickets téléphones, cartes routières…). Les jeunes Brétignolais à l’honneur Le PIJ et le Service Action Economique et Emploi proposent aussi un le service Jeunesse à travers les ex- soutien à la recherche d’un job d’été périences des bénéficiaires de ces (rédaction d’un CV, préparation aux programmes. «  Cela rend les choses entretiens d’embauches, consultaplus dynamiques, explique Marion. Et tion d’annonces...). puis, c’est au cours d’une soirée comme celle-ci que j’ai appris qu’il était pos- Des aides judicieuses pour que les sible d’obtenir un soutien financier pour projets des jeunes Brétignolais depasser le BAFA (Brevet d’Aptitude aux viennent leurs réalités. Fonctions d’Animateur). Aujourd’hui, je suis ici pour témoigner de cette chance qui m’a été donnée ».

Une multitude de projets Car ces rencontres sont aussi l’occasion d’échanges d’expériences et de « tuyaux » que l’on se transmet entre personnes bien informées. Les possibilités sont multiples, comme celle de passer son permis de conduire en bénéficiant d’un financement. Pascal Banouni, papier rose en poche, en est l’exemple  :  «  la mairie m’a

Témoigner pour inciter

13


magazine

* décembre 2011 * Parole *

actualités

Un label en chair et en os Cette distinction récompense la qualité, l’originalité et le savoir faire des artisans du département.

Un prix mérité

Denis et Sandrine Dabireau

La charcuterie Renaud existe depuis une quarantaine d’années. Elle a obtenu le 2ème prix « Papilles d’or » décerné par la Chambre de Commerce d’Industrie de l’Essonne.

Suprême de faisan, foie gras au cognac, boudin blanc, Saint-Jacques, jambon en croûte… c’est bientôt Noël et la liste des douceurs festives peut encore s’allonger. Pas besoin d’écrire au ventripotent barbu et de nettoyer sa cheminée, il suffit de s’adresser à la charcuterie Renaud. Denis et Sandrine Dabireau exercent leur métier avec passion. «  Et depuis deux générations ! Précise Sandrine, c’est mon père qui exerçait ce métier et j’ai repris le flambeau avec mon mari. Nous avons une seule exigence : la qualité. Il faut que notre service soit au diapason de nos produits ».

C’est pour cette raison que les artisans sont labellisés « Papilles d’or » depuis trois ans. Ce label créé en 2000 par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne a pour but la promotion des métiers de bouche. Chaque année, un concours est ouvert aux commerçants labellisés. Pour leur première participation, Sandrine et Denis Dabireau ont obtenu le 2ème prix 2012 catégorie charcuterie. «  Je suis content d’avoir cette distinction, précise Denis Dabireau, car cela nous permet d’être reconnu dans tout le département ». Car si la charcuterie Renaud dispose d’un laboratoire à Brétigny, elle opère sur trois marchés  : Longjumeau le mercredi et le samedi, Arpajon le vendredi et Brétigny-sur-Orge le jeudi et le dimanche… De quoi satisfaire ses papilles toute la semaine !

Une zone de rencontre pour mieux partager la chaussée dehors des trottoirs ou des passages cloutés et marcher tranquillement dans cet espace en restant prioritaires sur tous les autres usagers.

Le début des travaux de la première zone de rencontre urbaine à Brétigny

Afin de mieux organiser la cohabitation de tous les usagers de l’espace public, une zone de rencontre sera mise en place, courant décembre, pour les rues des Platanes et des Erables. Piétons, cyclistes et automobilistes vont ainsi évoluer, ensemble, dans un même espace limité à 20km/h.

14

Les rues des Platanes et des Erables vont être transformées en zone de rencontre. Les travaux se déroulent sur une durée d’un mois à partir du 14 novembre.

Une réorganisation de l’espace

Ce concept néerlandais permet de mieux partager la chaussée. Ici, la priorité est donnée d’abord aux piétions. Ils seront libres de circuler en

Les cyclistes rouleront dans les deux sens en respectant la priorité donnée aux passants. Les engins à moteur (voitures, motos, mobylettes…) emprunteront cette route sous certaines conditions (ne pas rouler au dessus de 20 km/h, laisser les personnes déambuler librement sur la chaussée). Cette zone pavillonnaire, se prêtant bien à l’instauration de cette réglementation, sera la première à bénéficier de ce dispositif à Brétigny. Les riverains ont été invités à se prononcer sur cette modification au cours d’une réunion publique. Le Grenelle de l’Environnement en 2007 en a recommandé sa généralisation en France, pour diminuer l’usage et les nuisances de la voiture et renforcer la sécurité des piétons et des cyclistes. De nouveaux panneaux seront mis en place, montrant la priorité de chacun sur ce nouvel aménagement innovant.


sortir

* décembre 2011 * Parole *

Agenda / DECEMBRE 2011 1

JEU

2

VEN

Téléthon : association le Spirographe p 23

Non stop du vendredi 20h au samedi 4 décembre 20h à la piscine : baptême de plongée

Café Littéraire p 23

de 20h à 22h - au café Le Chiquito

8

JEU

9

VEN

UTL : « L’écriture de l’histoire et le métier d’historien» p 23

20h30 - au Théâtre Brétigny Infos : 01 60 85 20 85

15 JEU

16 VEN

Du fond des Gorges p 19

17h - à Arpajon Infos : 06 88 57 36 00

3

SAM

4

DIM

Conférence «Le rôle de la forêt dans l’environnement» 10h - à la Médiathèque p 20 Plantation d’un érable argenté 11h30 - sur le parvis de l’espace Jules Verne p 20 Conférence - Performance de Jeffrey Perkins et des étudiants de l’ENSAPC 14h - au CAC p 20 Concert Electro Rock «We are enfant terrible» + Volumatik 20h30 - au Rack’am p 21 Concert au profit du Téléthon 20h30 - Ecole de Musique auditorium H. Dutilleux p 21

Permanence des élus sur le marché Vente Artisanale de l’association France Himalaya p 24

Café-philo : «Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe» p 20

Repas de Noël des Seniors

10 SAM

10h - à la Médiathèque Repas de Noël des Seniors 12h - à la Salle Maison Neuve Musique et Chanson par Aldebert p 21 / à 15h - à la Médiathèque «A la Primavera», Cie Goûtes-YDonc p21 17h - au Rack’am Début du 10ème Salon d’Hiver du petit Format p24 du mardi au samedi de 14h30 à 17h jusqu’au 23 décembre - à l’Office du Tourisme

17 SAM

de 9h30 à 12h30 - à l’Office du Tourisme Infos : 01 60 84 21 33

Casse Noisette Made In China p 19 16h30 - au Théâtre Brétigny Infos : 01 60 85 20 85

11

DIM

12h - à la Salle Maison Neuve

18 DIM Marché de Noël p 25 Animations avec le Père Noël et les commerçants A partir de 9h - sur la place du Marché couvert

Concert de Noël par la «Petite Maitrise» p 24 16h - à l’Eglise Saint-Paul

22 JEU

23 VEN

24 SAM

25 DIM

Dernière journée du 10ème Salon d’Hiver du petit Format p24

du mardi au samedi de 14h30 à 17h jusqu’au 23 décembre à l’Office du Tourisme

29 JEU

16

30 VEN

31 SAM

DIM


sortir

* Parole * décembre 2011 *

5

LUN

6

MAR

Musibébé p 21

10h et 10h30 - à la Médiathèque

Réunion de quartier Centre-ville

20h30 - à l’école Gabriel Chevrier

7

MER

Heure du Conte «Panier de contes de bois» p 20 10h30 - à la Médiathèque

Spectacle de marionnettes «le village Sapiens» par la troupe «360°Sud» p 23

14h30 - sur l’espace de l’Epicerie Sociale - 35, rue Edouard Danaux 91220 Brétigny-sur-Orge

12 LUN

13 MAR

À venir ... Les 20, 21, 22 décembre de 9h à 12h Ouverture de l’annexe Ludothèque de la Marinière.

................................................. Dimanche 15 janvier à 11h

14 MER

Veillée Conte «Contes dans la forêt» p 21 20h30 - à la Médiathèque

Rosa La Rouge p 19

20h30 - au Théâtre Brétigny Infos : 01 60 85 20 85

Vœux de la Municipalité à la population

Salle Maison Neuve

19 LUN

20 MAR

21 MER

27 MAR

28 MER

Activités de la Ludo des Noyers «la magie de l’hiver » du 19 au 23 décembre

de 9h30 à 12h et 14h à 18h - Découverte de jeux - Des jeux en famille - Découverte des nouveaux jeux de plateaux et géants - Espace playmobil Annexe de la Mariniere : ouverte les mardi 20, mercredi 21, jeudi 22 de 9h à 12h.

26 LUN Fermeture de la Ludothèque des Noyers jusqu’au 30 décembre

LUN

MAR

MER

Prochain numéro du Parole

Le magazine sera distribué du vendredi 30 décembre au lundi 2 janvier. 17


sortir

* Parole * décembre 2011 *

Rendez-vous culturels JEUDI

Théatre Brétigny / CAC Brétigny

Un lieu pour l’art et la culture de l’Espace Jules Verne Rue Henri Douard - 91220 Brétigny-sur-Orge VENDREDI 9 DECEMBRE À 20H30

Théâtre

Théâtre Brétigny

Scène conventionnée du Val d’Orge

Du fond des gorges

Conception et mise en scène Pierre Meunier

Renseignements et réservations : 01 60 85 20 85 Attention nouveaux horaires de billetterie - mardi et vendredi de 16h-19h mercredi et samedi de 15h-18h. www.theatre-bretigny.fr

DIMANCHE 4 DECEMBRE à 16h30

Cirque

Casse Noisette Made in China Cirque national de Chine

…ou le rapport conflictuel entre le mot, le sens et la pensée dans l’enceinte du corps qui parle, ou qui voudrait parler. Et qui s’étonne que ça n’aille pas de soi ! Avec Du fond des gorges, Pierre Meunier nous propose de redécouvrir l’étrangeté sidérante de la parole, phénomène aux pouvoirs multiples, favorisant l’échange lumineux et pacifiant des hommes entre eux, tout autant que les pires excès de violence politique et criminelle. MARDI 13 DECEMBRE A 20H30

Spectacle musical

Rosa la rouge

Epopée musicale de Claire Diterzi et Marcial Di Fonzo Bo

Trente-huit acrobates et une version inattendue du conte d’Hoffmann : Casse Noisette «made in China» accomplit la fusion parfaite de l’acrobatie, du théâtre et de la danse. Le spectacle, dynamique, mirifique et éclectique, mêle prouesses physiques et mise en scène grandiose. Les acrobaties sont à couper le souffle. La mise en scène originale et sémillante. Les artistes efficaces dans la technique comme dans le jeu d’acteur… Un Casse Noisette de haute voltige. Une prestation magistrale.

Dans une mise en scène électrique et rock de Marcial Di Fonzo Bo, «Rosa la rouge» évoque l’égérie du spartakisme  allemand : Rosa Luxemburg. Sortant du portrait figé de la révolutionnaire, et armée d’une kalash-guitare, Claire Diterzi brosse un portrait de femme qui dépasse le cadre de l’hommage militant pour revêtir les contrastes d’un engagement plus contemporain. L’ombre de Rosa se mélange ici à l’impertinence de Claire pour planter la voix d’une femme qui n’a pas peur de l’ouvrir, quel que soit le propos. Pour recevoir le programme complet de la saison 2011/2012 du Théâtre Brétigny au 01 60 85 20 85 ou sur info@theatre-bretigny.fr

19


sortir

* décembre 2011 * Parole *

centre d’art contemporain Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h et les soirs de programmation du Théâtre Brétigny. Entrée libre : 01 60 85 20 76 info@cacbretigny.com www.cacbretigny.com

SAMEDI 3 DECEMBRE 2011 À 14H CAC Brétigny

Conférence/performance de Jeffrey Perkins et des étudiants de l’ENSAPC

Médiathèque Horaires : mardi : 10h-12h30 / 14h-19h mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h vendredi : 10h-12h30 / 14h-19h samedi : 10h-18h Infos : 01 60 85 20 70 www.lireenvaldorge.fr

3ème FETE DE LA SCIENCE suite « FORÊTS »

Expositions

« Arbres remarquables » par

Yves Morelle, photographe.Archives départementales. Conseil Général de l’Essonne.

« Forêts » par l’Office National des Forêts. « L’arbre en timbres » par l’Ami-

cale Philatélique de Brétigny.

SAMEDI 3 DECEMBRE A 10H Conférence « Le rôle de la forêt dans l’environnement »

Par un ingénieur écologue de l’Office National des Forêts. Adulte. Entrée libre L’œuvres «  Movies for the Blind  » de Jeffrey Perkins consiste en une collection de 350 heures d’enregistrement audio sur cassettes, de conversations et d’entretiens avec des passagers qu’il conduisit dans son taxi new-yorkais. Pour son exposition à la Vitrine de l’ENSAPC, l’artiste souhaite engager un travail collectif autour de la monstration de ses enregistrements. Les étudiants de l’école d’art, en collaboration avec l’artiste, développeront des dispositifs d’activation, de publication de cette œuvre gigantesque. L’exposition, qui se tiendra du 23 novembre 2011 au 28 janvier 2012 à la Vitrine de l’ENSAPC, présentera les travaux réalisés par les étudiants en collaboration avec Jeffrey Perkins, Elle constituera ainsi un nouveau volet de « Movies for the blind » dont une version performée conduite en présence de Jeffrey Perkins sera donnée au CAC Brétigny le 3 décembre. Dans le cadre de l’exposition « L’Escorte » au CAC Brétigny, visible jusqu’au 10 décembre 2011. Retrouver le programme complet sur notre site internet : www.cacbretigny.com Suivez l’actualité du CAC Brétigny en vous inscrivant à la newsletter : info@cacbretigny.com. Le centre d’art est également présent sur le réseau social facebook : www.facebook.com/CACBretigny 20

SAMEDI 3 DECEMBRE A 11H30

Plantation d’un Erable Argenté

Parvis de l’espace Jules Verne. Pot de l’amitié. MERCREDI 7 DECEMBRE A 10H30

Heure du conte

« Panier de contes des bois »

Par Nathalie Loiseau. De 3 à 6 ans. Réservation sur place.

SAMEDI 10 DECEMBRE 10H

Café-philo

« Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe »

Hegel, par l’Institut de Pratiques Philosophiques. Adulte. Entrée libre


sortir

* Parole * décembre 2011 *

MARDI 13 DECEMBRE À 20h30

Veillée conte

« Contes dans la forêt »

Par l’Atelier Conte de la Médiathèque, dirigé par Bernard Chèze et Evelyne Bernardini. A partir de 10 ans. Chacun peut apporter un gâteau ou une boisson. MARDI 6 DECEMBRE À 10H ET 10H30

Musibébé

De 3 mois à 3 ans. Réservation : 01 60 85 20 77. SAMEDI 10 DECEMBRE À 15H

Musique et chanson

« Enfantillages » par Aldebert

Découvrez Aldebert, en toute simplicité, juste accompagné de sa guitare et avec ses chansons françaises destinées à toutes les générations. Inscription à partir du 1er décembre 01 60 85 20 77

tare, batterie et authentiques sonorités « Game Boy ». Un fantasme geek dans lequel New Order séquestrerait Crystal Castles,The Ting Tings et les Pixies dans un boîtier de console de jeux. Bref, à l’écoute de leur 1er album « Explicit Pictures », vous devriez vite comprendre que cette joyeuse bande d’allumés bidouilleurs de Gameboy ne se gêneront pas pour mettre un dawa digne de ce nom sur la scène du Rack’am ! 1ère partie : Volumatik VOLUMATIK voyage dans un univers électro-pop déjanté, alliant Vjing, chansons franglaises décalées, chorégraphies absurdes, rythmé par un jeu de scène démoniaque. Un chemin musical entre Vive la Fête et Vitalic. SAMEDI 10 DÉCEMBRE À 17H

Entrée Libre - Spectacle tout public dès 6 ans

A la primavera - Cie Goûtes-Y-Donc

VENDREDI 16 DECEMBRE À 10H

Biblibébé

De 3 mois à 3 ans. Réservation sur place.

LA MEDIATHEQUE EST OUVERTE PENDANT LES VACANCES DE NOËL, sauf samedi 24 et 31 décembre BELLES FÊTES

le rack ‘am

Concerts, Répétitions, Ateliers

CONCERTS • RÉPÉTITIONS • RÉSIDENCES

12, rue Louis Armand 91220 Brétigny-sur-Orge Info/résa : 01 60 85 10 37 Salle : 01 60 84 54 47 lerackam@mairie-bretigny91.fr site : www.lerackam.com

SAMEDI 3 DÉCEMBRE À 20H30

Electro Rock - 11€/ 7€ abonnés

A la primavera est une invitation au partage, à la rêverie et au voyage portée par une mosaïque de cartes postales musicales multicolores. Ce spectacle musical nous entraîne en musiques et en chansons dans un vaste périple à travers le monde aux sons d’instruments acoustiques nomades, tels l’accordéon, la guitare, le kaval (flûte des Balkans) et petites percussions aux timbres évocateurs. 1ère partie : concert « Chants du monde » par les groupes vocaux du Centre Musical et Artistique de Fleury-Mérogis.

We are enfant terrible + Volumatik Electro ? Indie-rock ? A moins qu’il ne s’agisse tout simplement de pop. Les amateurs d’étiquetage musical n’ont pas fini de disserter sur le cas « We Are Enfant Terrible » ! Ces trois Lillois sont des fanas de consoles de jeu vintage, de hacking, de sonorités décalées et de rock décadent ! Un univers de teenagers que l’on retrouve dans leurs compositions où s’agrègent gui-

Ecole de musique Ecole de Musique - Centre Gérard Philipe rue Henri Douard - Infos : 01 60 84 25 27 Le secrétariat vous accueille du lundi au vendredi de 16h à 19h et le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

SAMEDI 3 DÉCEMBRE À 20H30

Concert au profit du Téléthon

A l’Ecole de Musique au Centre Gérard Philipe dans l’auditorium H. Dutilleux. 21


sortir

* décembre 2011 * Parole *

Rendez-vous sportifs Les compétitions du CSB A vos agendas ! WEEK-END DES 3 ET 4 DÉCEMBRE

Dimanche 4 Basket - 13h30 - Seniors masculins - Igny Dimanche 4 Football - 15h - Seniors DSR - Saint-Denis Dimanche 4 Football - 15h - U 17 Nationaux - Losc (Lille) Dimanche 4 Basket - 15h30 - Seniors filles - Franconville WEEK-END DES 10 ET 11 DÉCEMBRE

Dimanche 11 Basket - 13h30 - Seniors masculins - Wissous

CSB Cyclotourisme Première Bourse aux vélos à Brétigny le 18 décembre

Le CSB Cyclotourisme organise sa première bourse aux vélos le dimanche 18 décembre 2011. Elle se déroulera salle Maison Neuve (près du Parking Auchan, rond point ferme de la Maison Neuve) de 9h à 17h, (pour les exposants ouverture de 7h à 9h). Cette manifestation est ouverte aux particuliers et aux professionnels, entrée gratuite pour les visiteurs. Il est possible de vendre et acheter des vélos, livres, vêtements, accessoires ayant trait au vélo... Buvette, vélos en dépôt, vente possible. Toutes les informations et le bulletin d’inscription sont en ligne sur le site : http://csbcyclotourisme.free.fr. Infos : le 06 84 85 39 29 ou csbcyclotourisme@free.fr

duo mixte acquise dans un contexte relevé après avoir couvert 880 km. Enfin, le CSB Cyclisme organise également des compétitions VTT, cyclo-cross, route  ; et ses habituels stages de préparation aux compétitions. Infos : http://csbcyclisme.forumpro.fr

CSB Tae Kwon Do

Brétigny brille au championnat de l’Essonne de Taekwondo

Le dimanche 23 octobre, s’est déroulé à Grigny le championnat de l’Essonne de Taekwondo. 421 combattants se sont affrontés dans les catégories benjamins, minimes, cadets, juniors, seniors et vétérans. Brétigny alignait 14 représentants, qui ont remporté 4 médailles d’or et 10 médailles de bronze.

Amicale Laïque

Nouvelle discipline à la section Tir

Depuis le début du mois de novembre, la section Tir de l’Amicale Laïque propose à ses adhérents, en plus de ses activités traditionnelles, une nouvelle discipline  : l’Arbalète Field à 10m. Le stand a été aménagé, durant les vacances par les adhérents, pour créer deux postes de tir à l’arbalète. Le stand étant petit, nous avons travaillé pendant de nombreuses heures pour construire des supports de cibles mobiles  : ce qui permet d’avoir 4 postes pour le tir à la carabine et au pistolet, ou 2 postes pour l’arbalète. Pour cette année, l’activité n’est proposée qu’aux tireurs confirmés de la section. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez joindre : Yvon Daeninck au 06 07 22 59 22.

CSB Cyclisme

Le cyclisme à Brétigny

Force est de constater que l’engouement pour le cyclisme est bien présent chez les jeunes de l’école de cyclisme du CS Brétigny. Ses 50 jeunes adhérents en font l’une des écoles de cyclisme les plus importantes d’Ile de France. Ce vivier regorge de jeunes talents dont Xavier, vainqueur de la coupe IDF VTT, courue sur plusieurs manches. Lui-même et sa sœur Charlotte ont également fait partie de la sélection IDF pour se rendre au Trophée national des jeunes vététistes à Serre Chevalier. L’activité adultes n’est pas en reste. Bérengère réalise le « triplé » pour la seconde année de suite : championne départementale, régionale et nationale. Pour atteindre ce niveau de performance, les 60 adultes qui composent le CSB, le plus gros club Ufolep de l’Essonne, s’entraînent quasi quotidiennement. Xavier, l’adulte cette fois-ci, se hisse sur le podium du difficile trophée de Bourgogne, tandis que Christian remporte le trophée Passion. Cédric, en solo, Jean Pierre et Bérengère, en duo, ont participé aux 24h du Mans vélo disputés sur le mythique circuit Bugatti. Ils en sont revenus avec une victoire en

22

Les compétitions du handball A vos agendas ! WEEK-END DES 3 ET 4 DÉCEMBRE

Samedi 3 Seniors Féminine à 19h30 Dimanche 4 -13 ans Mixtes à 10h30

WEEK-END DES 10 ET 11 DÉCEMBRE

Samedi 10 Seniors Masculin à 20h Dimanche 11  -19 ans Masculin à 9h00 Dimanche 11 -15 ans Masculin à 10h30 Dimanche 11  -17 ans Féminine à 14h Dimanche 11  -17 ans Masculin à 15h45


* Parole * décembre 2011 *

Rendez-vous associatifs Association Culturelle Israélite de Brétigny

L’Association Culturelle Israélite de Brétigny vient de voir le jour sur la ville. Si vous souhaitez vous rapprocher de cette association, vous pouvez prendre contact par téléphone au 06 05 28 54 75 ou par mail : association.acib@gmail.com

Le Café Littéraire de Samir Mégally Organisé par l’A.I.R.P*, le premier vendredi de chaque mois. Le Café Littéraire accueille vendredi 2 décembre 2011 de 20h à 22h, Didier Mansuy romancier, et nouvelliste avec « Cas de figures » EditionsOrizons. « Cas de figures », quinze nouvelles avec des scènes amusantes, des histoires passionnantes et des anecdotes réjouissantes vécues par Didier Mansuy lors de ses voyages en Egypte, en Inde, en Italie, d’un transit à Vienne et visites au Kurdistan. Au programme de cette soirée : lectures, débat avec le public, et vente de son livre qu’il se fera un plaisir de dédicacer. 39, rue du Général Leclerc - près de la poste Brétigny Entrée gratuite - Paiement d’une consommation. Informations : caf.litte.bretigny91@gmail.com * Association Internationale pour le Rappochement entre Peuples.

Université du Temps Libre

Le 8 décembre à 17h : « L’écriture de l’histoire et le métier d’historien » Maud BLANC (Arpajon) Informations : 06 88 57 36 00.

Programme AINVO

(Les jeudis, les réunions sont à 20h30 à l’ancienne mairie de la La Norville, local des associations) - Dimanche 4 décembre : Sortie oiseaux à Trévoix. Rendez-vous à 9h. - Jeudi 8 décembre : Soirée « Préparation du programme du 1er semestre 2012 » - Lundi 12 décembre : réunion de bureau 20h30 - Jeudi 15 décembre : Soirée « le sommeil des animaux » - Samedi 17 décembre : Soirée de fin d’année. Quiz sur la nature. Dîner. RDV à 18h30

ADEMUB Jeudi 15 décembre 2011 à 20h30 - Ciné220 (3 rue Anatole France à Brétigny) Projection du film « Tous au Larzac » de Christian Rouaud (1h58) Cette projection sera suivie d’un débat avec l’intervention de Christian Roqueirol, paysan du Larzac, porte-parole de la Confédération paysanne.

Epicerie Sociale - Sucre d’Orge Voyage Marionnettique Dans le cadre des ses activités culturelles, l’Épicerie Sociale «Sucre d’Orge» présente «Le village Sapiens a disparu», un voyage marionnettique et musical vers les origines de notre société. Cette représentation gratuite pour tous, jouée par la troupe «360° Sud», sera donnée le mercredi 7 décembre 2011 à 14h30, en plein air sur l’espace de l’Épicerie Sociale au 35 rue Edouard Danaux à Brétigny-sur-Orge. Ce spectacle de rue sera suivi d’un goûter pour les enfants. Le soleil est commandé et nous vous espérons très nombreux.

Téléthon Le Spirographe se mobilise Du vendredi 2 au samedi 3 décembre de 20h à 20h en continu l’association le Spirographe se mobilise pour le Téléthon. Au programme : baptêmes de plongée et record de distance en apnée* (136 km et 800 m à battre). *Activité autorisée aux seuls détenteurs d’une licence F.F.E.S.S.M et d’un certificat médical à jour.

Le prix d’entrée à la piscine est fixé à 2€ par personne. Le prix du baptême est fixé à 5€. L’ensemble des fonds collectés sera intégralement reversé à l’AFM.

- Jeudi 5 janvier 2012 : Assemblée générale et galette des Rois. Infos : M. Prugne : 01 60 84 87 48 ou au 06 20 77 55 15 23


sortir

* décembre 2011 * Parole *

A noter L’Office de tourisme vous invite au...

10ème Salon d’Hiver du Petit Format

L’Office de Tourisme organise son 10ème Salon de peintures, sculptures, photographies de petit format (max 30x40) du 10 au 23 décembre, du mardi au samedi de 14h30 à 17h et jeudi, samedi, dimanche de 9h30 à 12h30. Entrée libre et gratuite au 3 rue du Général Leclerc. Renseignements : 01 60 84 21 33.

… et reçoit

 

l’association France Himalaya

Pour une vente d’artisanat du Tibet (bijoux, encens, vêtements, cartes, livres etc...). Les bénéfices de cette vente seront destinés à la construction d’une école au Ladakh (Inde). Dimanche 4 décembre de 9h30 à 12h30 au 3 rue du Général Leclerc. Entrée libre et gratuite. Renseignements : 01 60 84 21 33.

Le Club des Seniors vous attend !

Vous avez 55 ans et plus, vous êtes actifs, vous aimez partager, découvrir, faire de nouvelles connaissances. Alors, venez rejoindre le Club des Seniors de la Ville pour y découvrir non seulement un endroit convivial mais aussi de nombreuses animations sportives, culturelles, ludiques et artistiques. Renseignements : 01 60 85 27 53.

Fermeture des Services de la Mairie durant les Fêtes

Fêtes de Noël  : fermeture le vendredi 23 décembre à midi. Fête du Nouvel An : fermeture le vendredi 30 à 12h. Seule une permanence pour les inscriptions sur les listes électorales sera assurée le vendredi 30 décembre jusqu’à 16h et le samedi 31 décembre jusqu’à 12h par les agents de l’Etat Civil.

Le Service location de salle de la Mairie ouvert au public

A compter du 1er décembre 2011, le Service des locations de salle sera ouvert au public, les lundis, mercredis et jeudis matin de 8h30 à 12h, le mardi après-midi de 13h30 à 17h30 et le vendredi après-midi de 13h30 à 16h.

Rentrée scolaire 2012/2013

En vue de la préparation de la rentrée scolaire de septembre 2012, il est indispensable de prévoir dès main24

tenant l’inscription de vos enfants dans les écoles maternelles et élémentaires de la ville. Cette démarche concerne les enfants nés en 2009 (petite section), les enfants entrant en CP et les nouveaux arrivants. Pièces demandées pour toute inscription : livret de famille, jugement de divorce notifiant la garde de l’enfant en cas de séparation, carnet de santé, quittance de loyer ou d’électricité justifiant du domicile, numéro de CAF et le nom et les coordonnées de l’employeur des parents. Inscriptions : du 16 janvier au 11 février 2012 pour les enfants entrant en maternelle. Du 6 février au 3 mars 2012 pour les enfants entrant en CP et les nouveaux arrivants. Renseignements : Service Education de la Mairie : 01 69 88 40 92

Enquête de l’INSEE

L’INSEE réalise une enquête sur l’emploi, le chômage et l’inactivité. Des enquêteurs, munis d’une carte officielle, interrogeront par téléphone ou par visite à domicile les Brétignolais du 12 au 24 décembre et les 2 et 3 janvier 2012.

Travaux à la poste de Brétigny

A partir du 30 novembre et jusqu’au 6 décembre 2011, pour toutes leurs opérations, hormis le retrait des lettres et colis avisés par leur facteur : les clients sont invités à se rendre au bureau de poste d’Arpajon : du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 18h30 et le samedi de 8h30 à 12h. 17 Boulevard Jean Jaurès - 91290 Arpajon. Pour le retrait des lettres et colis avisés  : le bureau de poste de Brétigny restera ouvert uniquement pour ce service du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 19h et le samedi de 8h30 à 12h30. A partir du 6 décembre à 14h toutes les opérations se feront au bureau provisoire de Brétigny (situé à l’arrière du bureau). L’accueil téléphonique est assuré au : 36 31. Les clients peuvent aussi accéder à tous nos services et faire leurs achats en ligne sur www. laposte.fr/monbureaudeposte.

Cérémonies de Noël

 Messes et concert de Noël à l’église Saint-Paul Concert : le 18 décembre à 16h par la «Petite Maîtrise». Messes de Noël : le samedi 24 décembre à 19h et à 23h30. Dimanche 25 décembre à 11h.


sortir

* Parole * décembre 2011 *

VIVRE ENSEMBLE

Brétigny à l’heure de Noël Tradition oblige, Brétigny va vivre au rythme des fêtes de fin d’année. Décorations flamboyantes, marché gourmand, accueil du père Noël, la ville sera à l’heure… et même en avance ! Le 18 décembre, le marché couvert mettra les petits plats dans les grands pour recevoir tous les Brétignolais dès 9h30.

d ite es

v e la

ille !

L

eP Le èr 6d eN et é ro ce m

la ville e de t i s e ur l rl oë l . s, s e u s s ère N ci P l é u r p ve d oë 30 lusi c h x 8 ée annuelle, e w tourn ,à a e e i s de br terv tions. ion t nos ques a ’l in re à ar d z p n é e po uv e pr de ré ces... n i é t e fiden n o r n pl ccep c , .bretigny91.fr E l a a ations u r ww w s l d i n é te v Ré vous at Il

Le soir du 24 décembre, on le guette en levant les yeux au ciel mais on ne le voit jamais. Tout juste entend-t-on parfois un rire gras se confondant avec le bruit du vent : « Hohoho ». Pourtant, chaque année les cadeaux apparaissent comme s’ils étaient tombés du ciel… ou du traîneau. Cette distribution aussi magique qu’une multiplication de petits pains est le point d’orgue d’une musique qui se joue tout le mois de décembre : la symphonie de Noël. Les magasins brillent comme des sous neufs qu’il va bien falloir dépenser, la voix de Tino Rossi se remet à hanter les radios et les rues de la cité se parent de leurs plus belles décorations. Cette année, dans le cadre de la démarche éco-citoyenne de la ville, l’éclairage sera entièrement à LEDS (diode économique). Ces lampes ont une consommation électrique plus faible et leur recy-

clage est plus aisé. La commune n’a pas oublié non plus l’emblème de Noël : le sapin ! Un couple d’arbres de Noël sera installé sur la place du marché couvert. D’une hauteur de 8 mètres chacun, ils seront comme des phares pour les Brétignolais les plus gourmands et les plus gourmets. Fruits et légumes, boulangeries, boucheries, fromageries, charcuteries, poissonneries, triperie, confiserie, les étals du marché rivaliseront d’audace pour satisfaire les papilles les plus exigeantes. Le père Noël, grand amateur de bonne chair devant l’éternel (son « léger » embonpoint trahit sa gourmandise) viendra lui-même y faire une halte le 18 décembre dès 9h30. Cet événement marque une volonté commune, de la Ville et des commerçants du marché, de créer des espaces de rencontres entre les Brétignolais. Tous pourront garnir leur panier de délicieux produits et de bons souvenirs.

Les animations du marché couvert

9h30, 10h45, et 12h : la troupe Christmas Music, interprétera son répertoire (chants de Noël, musique de la Nouvelle Orléans…). 10h et 11h15 : le Bonhomme hiver viendra faire son show. Accompagné de deux sapins moqueurs, il expliquera ses problèmes de poids, de couverture et ses besoins de câlins… Tout au long de la matinée, le père Noël et son lutin magicien accueilleront les petits et les grands en leur offrant des chocolats. Ils se prêteront volontiers au jeu des photos. Les commerçants, quant à eux, mettront en jeu des bouteilles de champagne * * L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération

25


pratique

* décembre 2011 * Parole *

Révision du PLU * Le Conseil municipal a engagé la révision du PLU. Une démarche nécessaire car Brétigny évolue et son développement doit être maîtrisé afin d’améliorer la qualité de vie de l’ensemble de ses habitants. Les Brétignolais qui le désirent peuvent exprimer leurs attentes et leurs propositions dans un registre public disponible en mairie.

Venez donner votre avis Un dossier PLU est mis à disposition du public au service urbanisme de la mairie (35, rue de la mairie) aux heures habituelles d’ouverture 8h30/12h et 13h30/17h30 du lundi au jeudi. Le vendredi de 8h30/12h et 13h30/16h. Ce document sera disponible les samedis de 8h30 à 12h dans le hall d’accueil de la mairie. Chaque personne peut y indiquer ses observations, exprimer ses attentes et élaborer des propositions.

Un plan local d’urbanisme qui s’adapte à l’avenir de la ville

Anticiper et agir

« Lorsque des logements sont construits, explique Charly Guillard le responsable du service Aménagement et Urbanisme de Brétigny, il ne s’agit pas simplement d’ériger un bâtiment. Il faut penser à la pertinence de son implantation (dans une zone pavillonnaire, dans un quartier commerçant, etc.) et aux infrastructures nécessaires à son développement (places de stationnements, espaces verts…) ». Le Plan Local d’Urbanisme permet, entre autres, d’anticiper ces opérations en faisant en sorte qu’elles se complètent harmonieusement. C’est cette exigence qui a conduit le Conseil municipal à définir les objectifs de la révision du PLU le 30 juin dernier. Il s’agit d’élaborer les règles d’urbanisme sur le centre ville et sa périphérie afin de mieux encadrer ses évolutions. Un cœur de ville dyna-

26

mique, agréable, convivial est indispensable aux Brétignolais... et aux autres  ! Il faut donc conforter les commerces et les services de proximité. Le but est aussi de développer les espaces publics en les rendant agréables pour tous et de protéger les éléments paysagers et de patrimoine remarquables.

Cette phase de concertation ne doit pas être confondue avec l’enquête publique qui sera organisée ultérieurement. Le dossier sera régulièrement mis à jour en fonction de l’avancement des études.

Un nouveau visage

Il s’agit aussi de maintenir un équilibre entre ces objectifs et d’autres contingences liées aux exigences d’un véritable centre ville doté d’une gare. Le document tient compte de ces orientations et des nouveaux développements de la commune. La construction de l’éco-quartier Clause-Bois Badeau et la fermeture de la base aérienne sont autant d’éléments venant constituer le nouveau visage de la ville résolument orientée vers le développement durable.

* Plan Local d’Urbanisme


pratique

* Parole * décembre 2011 *

Travaux 3

Le pavillon des Sorbiers Le gros œuvre devrait se terminer vers la fin de l’année, le planning est respecté. S’en suivra la réfection de la charpente, le chantier commencera prochainement. 3

Lac de Brétigny

Château LF

5

Mairie

Parc naturel

2

4

1

5

Joncs

Marins

6

Complexe sportif A. Delaune

L’école Aimé Césaire Les travaux se poursuivent. 4

5 Rue des platanes et rue des érables

6

Gare SNCF

4 Base Aérienne 217

1

CC Maison Neuve

Les travaux d’aménagement sont en cours depuis le 14 novembre pour une durée d’un mois environ. Ils comprennent la réfection des revêtements, la mise en place de trottoirs traversants (ralentisseurs) et l’instauration d’une «  zone de rencontre » où le piéton est prioritaire, (voir article page 14). L’avancement des travaux dépend des conditions météorologiques.

6 Rue de Stalingrad et rue de Verdun

C’est fini : Le doublement du pont-rail des 5 Arpents 1

La mise en place de l’ouvrage s’est terminée le week-end de la Toussaint. Les deux parties finalisées ont été «  poussées  » l’une vers l’autre sous les voies ferrées. 2 Chemin de la mare aux pigeons Les travaux sont terminés. 3

Chemin du vieux pavé

Les travaux sont terminés. Chemin du Bois Badeau (entre la rue Danaux et Saint-Germainlès-Arpajon) 4

Les travaux sont terminés.

ZAC des Sorbiers et ZAC Clause-Bois-Badeau 5

Le renouvellement de la conduite d’eau, est réalisé. Elle permet d’alimenter les nouveaux logements de la ZAC.

C’est en cours en décembre : 1 Le doublement du pont-rail des 5 Arpents

Les deux parties étant jointes, place aux finitions et à la réalisation des travaux de voirie afin de créer la circulation à double sens. Deux rondspoints, un de chaque côté du tunnel, rendront le trafic plus fluide. 2

Square René Bourgeron

Les jeux sont démontés et l’abattage des arbres est terminé. Les travaux préparatoires ont commencé  ; installation du chantier, préparation du terrain, terrassement et apport de terre végétale, l’avancement dépend des conditions météorologiques.

Retrouvez tous les travaux en images sur le site : www.bretigny91.fr

Re-végétalisation de deux voies suite aux travaux de voiries qui ont eu lieu au printemps dernier. Lundi 5 décembre, les CM1 du groupe scolaire Joliot Curie participent à une plantation. Courant décembre, seront plantés cinq nouveaux arbres à l’identique et en remplacement des cerisiers à fleurs, abattus lors des travaux. Dans le mois, d’autres plantations suivront.

7 Campagne de nids de poule et entretien des marquages au sol

Attention des travaux sont prévus sur l’ensemble de la commune, la durée des travaux sera en fonction des conditions météorologiques. S’agissant de chantiers mobiles, des perturbations sont momentanément possibles sur certaines voies.

C’est à venir : 1 Quartier La Moinerie (partie ouest) Le renouvellement des réseaux E.D.F. annoncé par la directrice départementale d’ERDF, fin novembre, est décalé en début d’année. Seuls des sondages et des installations de chantier prendront place en fin d’année.

27


expressions

Tribunes Mieux Vivre Ensemble

L

a transition énergétique et la reconversion industrielle qu’elle induit doivent être un sujet majeur des débats à venir, y compris à l’échelle de notre commune. Penser l’énergie autrement n’a rien de théorique, car si nous mettons en œuvres localement les technologies disponibles, nous participons à des solutions globales. Mais leur utilisation reste aujourd’hui marginale : pas parce que leur coût est excessif ou qu’elles sont délicates à réaliser, mais parce qu’elles se heurtent de plein fouet au système actuel des intérêts économiques. Il est nécessaire que chacun s’ouvre à ces innovations, nombreuses, qui sont déjà là et permettent de répondre au concept d’économie environnementale. Les progrès technologiques en matière d’énergies renouvelables sont extrêmement rapides. Par exemple, les Etats-Unis ont récemment fait l’annonce que d’ici à 2030, l’éolien pourrait fournir 1/5 de leur électricité contre 2% aujourd’hui (cela nécessiterait 500 milliards de dollars d’investissement, et créerait 3 millions d’emplois). En Europe, des chercheurs ont mis au point des cellules photovoltaïques dont le rendement dépasse 40%. Le boom solaire atteint désormais la Chine, dont les deux principaux fabricants de cellules produi-

Vivre Brétigny autrement une Ville pour Tous

«

 A l’occasion des discussions sur l’avenir des terrains de la Base Aérienne, les élus du Val d’Orge se mobilisent avec l’Etat, la Chambre d’Agriculture et l’INRA, pour permettre la réalisation d’un projet d’Agriculture biologique sur le site ». Après avoir entendu pendant de nombreux mois le président de l’Agglo du Val d’Orge dire pis que pendre d’un projet agricole sur le site de la Base Aérienne (selon lui, cela ne créait pas assez d’emplois), ces quelques lignes issues du dernier bulletin d’information de l’Agglo sont à lire avec satisfaction. Maintenant, comme chacun sait, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent : il faudra rester vigilant. Rappelons que, depuis près de 2 ans, la Chambre d’Agriculture de l’Essonne et la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) proposent d’aménager sur la BA 217 un site de 100 hectares destiné au maraîchage biologique. Ce projet, créateur de 16 entreprises de maraîchage, de 45 emplois directs et de 50 emplois saisonniers, répond parfaitement aux engagements du Grenelle

Rassembler pour agir

L

e dernier Conseil municipal était interrogé par le préfet sur l’autorisation de laisser travailler une entreprise le dimanche. Sur cette question, je me suis retrouvée sur la même ligne que les élus communistes, c’est-à-dire hostile à l’ouverture. Ce n’est pas la première fois que je me retrouve au coude à coude avec les camarades du PC et si ce côtoiement n’est peut-être pas naturel, il ne me choque ni ne m’inquiète. Nous étions sur la même position, mais peut-être pas tout à fait pour les mêmes raisons même si les communistes comme moi songeaient à laisser une journée à la famille, aux activités communes. Mais dans ce dossier, il n’y a ni bons ni méchants, les arguments antagonistes à notre position, notamment défendus par le maire, sont tout autant audibles. Le maire prétend en effet que refuser cette autorisation c’est envoyer un mauvais

28

* décembre 2011 * Parole *

En vertu de la loi sur la démocratie de une tribune d’expression à l’opposition municipale Les textes émanant de cette tribune n’engagent ront bientôt 300 MW d’énergie photovoltaïque ! La production à l’échelle industrielle des installations nécessaires à ce type de production d’énergie serait de nature à redynamiser l’industrie de notre pays. Cela ouvrirait par ailleurs la voie à la décentralisation énergétique, et à l’indépendance des entreprises et des collectivités territoriales. Pour ces dernières, c’est la possibilité de repenser leur propre développement en fonction de leur capacité énergétique. A Brétigny, dans le cadre de la réflexion actuelle sur le devenir des terrains de la base aérienne, la biomasse apparaît comme un atout pour nos collectivités, non seulement comme une matière première importante, mais également comme base de la chimie verte, qui devra représenter 20% de la chimie en Europe dès 2020. C’est dans cet état d’esprit que nous sommes aujourd’hui, et nous aurons l’occasion, très prochainement, de proposer de réfléchir au développement de la branche « chimie verte » à l’ensemble des acteurs de nos collectivités, car ce sujet mérite bien, à nos yeux, un consensus d’union territoriale. Vos élus : Michaël CHRISTOPHE, Suzanne BEAUDET, Nathalie TAREV - U.M.P. Laurent PETITBON - CAP 21 www.nouveausoufflepourbretigny.fr

de l’environnement. Il est en phase avec la demande des franciliens de consommer des produits locaux et avec le programme d’agriculture périurbaine de la Région Ile-de-France. Nous le soutenons depuis le début. Des associations de défense de l’environnement (Ile-de-France-Environnement et, pour Brétigny, l’ADEMUB) avaient relayé le combat de la Chambre d’Agriculture auprès du Préfet. Désormais, l’Etat a décidé de soutenir ce projet de maraîchage biologique, prévoyant d’y affecter 80 à 90 hectares des anciens terrains militaires. Mais la vigilance reste de mise : l’Agglo du Val d’Orge et l’Agence pour l’Economie en Essonne viennent de signer début octobre une convention concernant un projet de développement de parc d’activité économique sur la zone sud-ouest de la BA 217 (soit 95 ha, sur le territoire de Brétigny et du Plessis-Pâté). Et Monsieur Chouat, président de l’AEE, précise : « Au total, notre projet concernera environ 300 ha. C’est une réserve foncière considérable pour l’Ile-de-France et donc un atout fort pour le département ». Le projet de maraîchage biologique y gardera-t-il sa place ? Patrice SIMON, Dominique CREMONA, Manuelle DELATTRE http://aimeblutin.canalblog.com/Courriel : aime.blutin@wanadoo.fr signal aux entrepreneurs qui voudraient venir travailler sur la zone ; il a raison. Dans cette affaire chacun pense aux employés, certains d’entre eux craignent pour leur vie de famille, d’autres sont heureux de pouvoir ainsi gagner un peu plus. Alors, si tous les arguments se valent et si chaque camp trouve de bonnes raisons à ses adversaires, c’est sans doute que le problème est posé à un mauvais échelon. Il est ridicule de traiter une telle question à l’échelon communal. Au niveau national, tout redeviendrait plus facile, tout reprendrait son sens : il y aurait d’un côté ceux qui veulent tout sacrifier aux affaires – ils seraient minoritaires, j’aime à le croire – et d’un autre côté les braves gens qui pensent utile que toute la société conserve un jour de repos en commun. Souvent, si le conseil se retrouve sens dessus dessous, c’est que la question est mal posée. Bonnes fêtes de fin d’année à tous. Mme Christiane Lecoustey « www.bty220.fr »


* Parole *décembre 2011 *

expressions

proximité, la municipalité ouvre dans les publications municipales récurrentes. pas la responsabilité de la municipalité. Groupe socialiste et républicain

L

a jonction des deux éléments du pont a suscité une forte mobilisation des Brétignolais. C’est bien entendu un élément structurant de la ville qui émerge après des décennies d’attente et de patience mais c’est surtout le symbole d’une ville en mouvement, une ville reconnue désormais à l’extérieur de nos murs pour la qualité de son action et de son cadre de vie, une ville qui s’adapte aux exigences d’aujourd’hui tout en veillant au respect de son histoire et de son identité. Dans le monde complexe sur lequel repose notre société, l’action politique est souvent perçue comme dogmatique et éloignée des préoccupations du plus grand nombre, la démocratie s’en trouve affaiblie. Nous avons la conviction que c’est au plan local que doivent se tisser de nouveaux liens de confiance et de réconciliation entre le politique et le citoyen. L’ensemble de la majorité municipale de Brétigny s’y emploie sans relâche sous l’impulsion du Maire. Elle s’y emploie pour répondre aux besoins d’aujourd’hui tout en préparant la ville de demain pour un avenir ambitieux, pour

un avenir protégé. Que ce soit en matière d’environnement, de cadre de vie, d’aménagement urbain ou de développement économique, dans les domaines du vivre ensemble autour de la solidarité, de la qualité du service public ou de la politique des âges, enfin pour tout ce qui touche à la vitalité et la créativité locale, notre action est exigeante, notre action est concertée et très largement partagée par la population, notre action s’inscrit dans une démarche de progrès et un esprit d’ouverture. A Brétigny, vous en êtes les témoins, loin des politiques politiciennes, les socialistes s’inscrivent dans le volontarisme politique et la démocratie par la preuve ! Joyeuses fêtes de fin d’année à chacune et chacun d’entre vous. Marion CARRÉ, Sylvie DAENINCK, Mohamed DJAÏD, Maud FOUGEROUZE, Fatoumata KAMARA, Jocelyne GARRIC, Steevy GUSTAVE, Bernard LEMAIRE, Stéphanie LOISEAU, Karima MELHAHI, Michel POUZOL, Christian ROMEC, Rémi REUSS, Serge RICHARD

Elus communistes et partenaires

L

’enquête Patrimoine 2010 de l’INSEE le révèle : les inégalités entre Français en matière de patrimoine se sont fortement accrues entre 2004 et 2010.Ainsi, les 10% les plus riches possèdent à eux seuls la moitié du patrimoine total et ont en moyenne plus de 1 million d’euros chacun.Voici la réalité toute crue de la politique de Nicolas Sarkozy : à la table des riches, ce sont les plus pauvres qui payent ! A la lumière de ces révélations, on comprend l’acharnement du gouvernement à s’en prendre aux chômeurs, assurés sociaux, allocataires de minima sociaux, tous accusés d’être des fraudeurs, des fainéants. La bande du Fouquet’s qui s’est largement servie par la multiplication des cadeaux fiscaux depuis l’élection de N. Sarkozy, impose une politique d’austérité aux familles au nom de la dette, dont les conséquences sont dramatiques. Pendant que dans les collectivités, comme Brétigny, les recettes manquent pour répondre

aux attentes, aux besoins des populations dont le pouvoir d’achat diminue, l’argent s’entasse dans les coffres des plus riches. Au lieu d’une TVA mensongèrement qualifiée de « sociale », c’est bien aux revenus du capital et du patrimoine qu’il faut s’attaquer. Il y a là du grain à moudre. C’est toute l’ambition du Front de Gauche que de s’y attaquer. Il propose d’établir un revenu maximum fixé à 20 fois le revenu médian.Aucun revenu ne pourra être fixé sous le seuil de pauvreté et les minimas sociaux seront fixés en référence au Smic et indexés sur celui-ci.Voilà ce que la gauche devra faire ! Les élus « communistes et partenaires seront de ce combat ». Philippe CAMO, Robert CHAMBONNET, Mauricette DIMEUR-VIANA, Chantal ARDOUIN, Elisabeth PETIT, Monique SALSAC, Jean-Marie BIDOU

Elus de gauche non inscrits

N

otre collègue et ami Yvon Le Tutour est décédé, emporté par une implacable maladie. Président de la Commission «  Agenda 21  », membre de la Commission d’Appel d’Offre, Président du groupe Communistes et Partenaires, représentant la municipalité dans de nombreuses instances, Yvon a toujours été avec nous, au sein de l’équipe municipale. Yvon était un homme aux convictions profondes et affirmées, d’une loyauté exemplaire, au service de l’intérêt général. Nos pensées vont à sa compagne Mauricette, à sa famille, à ses proches, et à tous ses amis. Nous partageons très sincèrement leur tristesse et leur douleur. Cette disparition survient à quelques jours des fêtes de fin d’année. Ainsi va la vie sans faire de cadeau. Malgré tout, espérons que décembre nous réserve une embellie. Nous vous souhaitons de partager d’agréables fêtes en famille et avec vos amis. Michel Parrot, Jeanne Lhuillier et Juliette Vaussourd

29


pratique

* décembre 2011 * Parole *

Carnet

Bienvenue à ... Micah LEBESNERAIS (7 octobre) Raky-Halima WANE (7 octobre) Yasmine ROMDHANE (7 octobre) Elliot BICAL (14 octobre) Deyan KADIAKE (15 octobre) Jamie NZUNGU--CABRE (15 octobre) Adam BEJTIT (16 octobre) Enzo DE JESUS (16 octobre) Adam THÉOTISTE (17 octobre) Chloé HÉNAUX (17 octobre) Julian PINNA--DEVAUX (17 octobre) Alexandre ARTOUS--SALOMON (19 octobre)

Alexandre BILLAUT--FOUCART (19 octobre) Timéo MORICEAU (19 octobre) Clarence BAÏSSET (21 octobre) Léa SUKACZ (22 octobre) Chloé BENONY (23 octobre) Gracy NTANGA LUKOJI (23 octobre) Méline VERHAEGHE (23 octobre) Anaëlle PFEFFER (24 octobre) Matisse SOULIER (24 octobre) Khady DIABY--CHEBCHOUB (25 octobre) Valentin MEZIANI (25 octobre) Yasin ÇEÇEN (25 octobre) Sarah KERZULEC (27 octobre) Margaux PETIT (28 octobre) Maïly SANTOS (28 octobre) Ézgi ÖRS (28 octobre) Hanaé LE COMTE (30 octobre) Nathan LUZAYAMO MALUAVOVA (30 octobre) Nawra IBRAHIMA (30 octobre) Clémence ARCHAIMBAULT (31 octobre) Robin DE ALMEIDA BARBE (31 octobre) Apolline REVAUX (1er novembre) Lilian BALLAGNY (1er novembre) Maëllys CHAUMETTE (1er novembre)

Inscriptions sur les listes électorales

Nous vous rappelons que la clôture des inscriptions sur les listes électorales est fixée au samedi 31 décembre à midi. Attention  : Toutes modifications d’Etat civil, changements d’adresse … ne sont pas automatiques. Cela implique une démarche volontaire de votre part. Qui peut s’inscrire : • Les électeurs venant d’une autre commune, • Les électeurs ayant déménagé sur la même commune, • Les jeunes atteignant leur majorité avant le 1er mars de l’année suivante, (*) • Les personnes majeures ayant acquis la nationalité française.

Nina FERNANDES (1er novembre) Rayan SAYEH (1er novembre) Younes CHAMI (2 novembre) Enola CAILLET (3 novembre) Ilyes AOUBID-IAAZA (3 novembre) Sarah BAKHTI (3 novembre)

Tous nos voeux de bonheur à ... Jacques ROBERT et Monique FONSÉCA (10 juin) Jacques CREMILLIAC et Hélène FORTIN (15 octobre) Willy MBOLA MAYANGALELE et Sophie MAKUMBU ZINZA (5 novembre)

Nos condoléances aux familles de ... Chantal ANGUILE divorcée DOVIN (8 octobre) Blanche DENIS épouse LEBORGNE (17 octobre) Farid KEBBACH (22 octobre) Mauricette LESTRET veuve BENNACEF (30 octobre) Germaine BIDAULT veuve BRISSET (1er novembre) Paul MARCHON (5 novembre)

Recensement de la Population

Le recensement de la population débutera le jeudi 19 janvier 2012 et se poursuivra jusqu’au 25 février 2012. Tous les quartiers ne sont pas concernés.Vous serez donc avisé par courrier et par voie d’affiche. Merci par avance de l’accueil que vous réserverez à nos agents recenseurs.

Noces d’Or

(*) L’inscription d’office des jeunes atteignant l’âge de 18 ans n’est automatique que si le jeune effectue sa journée militaire dans les temps. Dans ce cas une lettre sera adressée au domicile du jeune majeur pour l’informer de son inscription sur les listes électorales. Pièces à fournir : Une pièce d’identité et un justificatif de domicile. Le décret de naturalisation pour les personnes naturalisées

30

Josiane et Claude Anquetil Félicitations pour leurs 50 ans de mariage célébrés le 5 novembre 2011


pratique

* Parole * décembre 2011 *

Brétigny à portée de main Services publics Préfecture d’Evry Boulevard de France Tél : 01 69 91 91 91

Sous-préfecture de Palaiseau Av. du Général de Gaulle Tél : 01 69 31 96 96

Maison des Solidarités Pour rencontrer une assistante sociale, une puéricultrice, une sage-femme, adressez-vous au Centre Départemental d’Action Sociale et de PMI 9, rue du Bois de Châtres Tél : 01 60 84 63 81

Pompiers Av. Guynemer : 18

Urgences médicales Infirmières Mme Laborde et Mme Quirici Tél : 01 60 84 10 60

Mmes Theillout, Futerle et Combescot Tél : 01 60 84 45 32

Mmes Waterblez et Bourdeau Commissariat d’Arpajon Tél : 01 69 26 19 70

Commissariat de Brétigny Avenue Guynemer

Maison de la Justice et du Droit Le Trianon - 72, route de Corbeil 91360 Villemoisson-sur-Orge Tél : 01 69 46 81 50

Tél : 01 60 85 29 40

Police municipale 20, rue Danielle Casanova Tél : 01 69 88 40 50

Hôtel des Impôts 29, rue du Général de Gaulle Arpajon Tél : 01 69 26 84 00

Perception de Montlhéry 16, rue de la Chapelle Tél : 01 64 49 67 40

Cimetière Ouverture au public Du 1er avril au 30 septembre : 7h - 19h Du 1er octobre au 31 mars : 7h30 - 17h30 Le jour de la Toussaint : 7h - 19h

Union locale CGT/CFDT 14, rue Georges Guillepin Permanences les mardis et jeudis de17h à 19h S.N.C.F. Conseils et informations Ile-de-France de 5h50 à 12h50 et de 13h10 à 20h08 0891 36 20 20 (0,23€ la minute) Ouverture de la gare à Brétigny : lundi au vendredi de 7h à 11h50 et de 16h20 à 20h. (vente de billets et tout titre de transport) Taxis ABC taxi Tél : 01 60 84 28 04

Yann Lemaire ABT Tél : 06 23 78 35 07

Tél : 36 31

Ouverture : lundi au vendredi 8h-12h/14h-19h et samedi 8h-12h

Office de Tourisme 3, rue du Général Leclerc

Pôle emploi (ANPE-ASSEDIC) 19, rue des Cochets

Urgences GDF 60, rue Pierre Brossolette Dépannage Gaz

Tél : 39 49 Fax : 01 60 84 20 39

Horaires : lundi au jeudi : 9h-17h, vendredi : 9h-12h

Tél : 01 60 84 21 33

Tél : 01 64 46 13 14

Lyonnaise des Eaux N° Azur Clients Tél : 0 810 383 383

Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) 29, rue Edouard Branly Tél : 01 60 85 06 91

Mme Bazille Tél : 01 60 85 17 64

N° Azur Urgence 24h/24h Tél : 0 810 883 883

Centre anti-poison Tél : 01 40 05 48 48

La Communauté d’agglomération met à disposition un numéro vert 24 h/24 et 7 jours/ 7 pour tout problème lié à l’eau potable, la défense incendie, les eaux usées ou pluviales : 0 800 23 12 91 Pour tout problème lié à l’éclairage public, composez le 01 69 72 18 00

Médecins La nuit ou le week-end, appelez le 15. La journée appelez votre médecin traitant.

Tél : 01 60 84 03 74

Tél : 06 07 69 86 57

La Poste 18, rue du Général Leclerc

Tél : 01 69 88 88 76

Eau Assainissement Eclairage public

SOS médecins Essonne L’association répond 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 à toute demande de soins en l’absence de votre médecin traitant., composez le 0826 88 91 91

Pharmacies Le nom de la pharmacie de garde est indiqué sur toutes les vitrines des pharmacies brétignolaises. Vous pouvez aussi téléphoner au Tél : 01 60 85 29 40

Centre de consultations médicales de l’Igesa (ex CEV) Base aérienne 217 Tél : 01 69 23 74 83

Services juridiques Avocats du barreau de l’Essonne Consultations gratuites sur RDV au CCAS Tél : 01 60 85 06 91

Conciliateur de justice Vous avez un litige avec votre voisin, votre propriétaire, votre syndic, un commerçant et vous ne souhaitez pas engager de procès… Le conciliateur de justice, c’est simple, gratuit et rapide ! Tél : 01 60 85 06 91 (présence le 3ème lundi de chaque mois au CCAS).

Gestion des déchets ménagers Allo l’Agglo 0 800 293 991 (appel gratuit) du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h45 à 18h. PRATIQUE : LA DÉCHETTERIE MOBILE Chaque mois, vous avez la possibilité de déposer des objets ménagers spéciaux le carton, le papier, le verre, les déchets électroniques, les végétaux, le bois, la ferraille, les encombrants et le tout venant à deux pas de chez vous. Prochain rendez-vous : 5 et 17 décembre de 9h à 12h, place du Marché couvert. Pour vous rendre à la déchetterie mobile, vous devez avoir une carte d’autorisation. Vous pouvez l’obtenir en mairie avec un simple justificatif de domicile et l’original de votre pièce d’identité. Locations de salles Kergomard et Robert Barran Tél : 01 69 88 40 85 Salle Grant - Tél : 01 60 85 20 84 Maison Neuve - Tél : 01 69 88 40 85 Votre mairie - Tél : 01 69 88 40 40

Vous souhaitez faire paraître une information dans Parole : Mairie de Brétigny-sur-Orge Service Communication 46 rue de la mairie 91 220 Brétigny-sur-Orge Pour le Parole du mois de janvier envoyez-nous vos demandes avant le 15 décembre. Parole - décembre 2011 - N°96 Tirage à 11 300 exemplaires. Magazine mensuel d’informations municipales. Directeur de la publication : Bernard Decaux Directeur de la rédaction : Véronique Blocquaux Rédaction : Gilles Martinati Mise en page : Ludivine Anadon Photographie : Thibault d’Argent Maquette : 4août Impression : Imprimerie Grenier Distribution : Personnel communal

Imprimé sur du papier 100% recyclé

31


www.bretigny91.fr

Ce magazine est imprimé sur du papier 100% recyclé. Notre imprimeur est engagé dans un processus d’éco-responsabilité certifié ISO 14001, Imprim’vert, FSC et PEFC. Les encres utilisées pour imprimer ce document sont 100 % végétales.


Ville de Brétigny-sur-Orge - Magazine Parole - Décembre 2011