Page 1

C'est sous une pluie battante que le Courret d'Asque a servi de point de ravitaillement au "tour cycliste des Baronnies". Maire, conseillers municipaux ,et habitants du Courret malgré la fraicheur ont servi des dizaines de litres d'eau aux participants, nombreux à faire remplir leur gourde….il restait le col des Palomières à grimper.

Le journal Municipal

TOUR des BARONNIES

ASQUE

La fête 2012, malgré son changement de date, a connu un vif succès surtout le samedi, plus de 200 convives, le samedi soir, avec au menu du porc noir. Une nouvelle disposition avec chapiteaux extérieurs a permis aux amoureux de danse d'investir la piste plus largement dégagée. Entre fromage et dessert, le feu d'artifice a été tiré plus court que d'habitude, mais plus intense. Les jeux gonflables ont permis, pendant les deux jours, glissades et cabrioles des enfants en toute sécurité et tranquillité pour les parents. Concernant le dimanche, on a pu constater une large présence autour de l'apéritif convivial offert par la municipalité, une générosité importante pour l'aubade. En début de soirée, de nombreux admirateurs de danses Sévillanes sont venus applaudir les danseuses parmi lesquelles évoluait la gracieuse Elsa LABAT. Par contre dès 21heures , depuis quelques années déjà, la fête se vide, ce qui constitue un manque à gagner pour l'équilibre financier de la fête.

Le Père Noël, comme chaque année a fait une halte à Asque. C'est devant une assistance nombreuse que le spectacle entrecoupé de numéros de cirque s'est déroulé tantôt avec la participation des enfants tantôt avec celle des adultes. Puis le Père Noël qui connait le prénom de chacun des enfants, a offert un livre. Vint ensuite le gouter pour lequel, mamans et mamies avaient préparé des gâteaux. Cette manifestation organisée grâce au soutien financier de la commune a permis aux adultes présents de faire connaissance des enfants du village.

BONNE ANNÉE 2013

en Baronnies


Le mot du maire

LA GOURGUE UN SITE REPUTE NATIONALEMENT

L'année se termine laissant de grandes inquiétudes pour l'année 2013, qu'elles soient nationa-

Il a suffi d'un reportage sur TF1, de plusieurs articles dans des revues régionales ou nationales, et notre petit sentier de la Gourgue a connu une affluence record (jusqu'à plus de 50 voitures certains jours). Une foule de touristes qui vient là, mais qui ne connait rien de la commune d'Asque ni de ses habitants. Aujourd'hui nous n'arrêterons pas la vague de curiosité créée par la notoriété du site. Que faire donc ? Rechercher le moyen de montrer Asque avec ses acteurs économiques, les produits locaux, qu'ils proposent, inciter les visiteurs à se loger quelques jours ou quelques nuits sur place, chez nos loueurs.

les, mais aussi locales. Concernant le local, Monsieur le Préfet vient de trancher et de soumettre son arrêté de périmètre de la future communauté de communes ( Haut-Arros avec celle des Baronnies et l'intégration de la commune de Péré ) , au vote des 23 communes. Cela s'est effectué contre l'avis des élus d'Arrodets, Asque, Batsére, Bulan et Lomné et malgré les promesses faites, soit par des élus ou des candidats aux élections, tous membres de la commission départementale de coopération intercommunale. Amertume donc, quand sur un territoire jugé pertinent à l'époque, 5 communes, au-delà des compétences fixées par la loi, ont su nouer des liens étroits pour répondre aux besoins spécifiques dus à leur situation géographique . Les habitants ne constatent-ils pas que les chemins communaux desservant les quartiers ou maison isolés sont souvent plus vite déneigés et salés que les routes départementales ? Quand les services de l'état ont demandé de réaliser les plans communaux de sauvegarde n'estil pas pertinent de mettre en commun les matériels utiles puisque les risques sont identiques et que l'employé est intercommunal ? Sans entrer plus dans le détail ( voir P4 ) des conséquences sur les risques qui pèsent sur la pérennité des services rendus aujourd'hui, ni sur les désastreuses hausses des impôts ou de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, les conditions d'une telle fusion ne sont pas réunies. Que l'on recherche des coopérations, des conventions qui permettent des collaborations sur certains sujets : OUI! De ce point de vue, Asque comme d'autres communes n'attribue-t-elle pas des subventions à des associations qui rayonnent sur d'autres communautés ? Que l'on impose des choix qui ne tiennent pas compte, ni des réalités, ni de l'avis des élus et des citoyens, alors que la loi permettait de le faire : NON ! Les élus Asqais comme ceux des 4 autres communes entendent bien continuer à se faire entendre en espérant que leurs collègues des 18 autres communes partageront leurs soucis. Malgré tout , notre commune, dans un contexte où les subventions et dotations sont réduites,

C'est grâce à Mme SARRAZIN, employée dans une bibliothèque de la région Bordelaise qui renouvelait entièrement son stock de livres, que la bibliothèque disposera gratuitement d'un fond de plusieurs centaines de livres pour les petits et les grands. Pascale LABAT et Nicole NADAUD se sont proposées de l'animer, avec l'aide de celles et ceux qui voudront bien les aider, dans le but d'en faire un lieu de rencontre. C'est dans la salle disponible de l'ancienne école que sera emménagé cet espace. Les jours et les heures d'ouverture seront communiqués sitôt le classement des livres fait, début du printemps. Merci à Mme SARRAZIN

poursuivra les travaux d'entretien et de rénovation de son patrimoine avec quelques aménagements, comme vous le verrez à la lecture de notre petit journal. Avec le conseil municipal, je vous souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une bonne et heureuse année 2013.

Le Maire

Roger LACOME


Le mot du maire

LA GOURGUE UN SITE REPUTE NATIONALEMENT

L'année se termine laissant de grandes inquiétudes pour l'année 2013, qu'elles soient nationa-

Il a suffi d'un reportage sur TF1, de plusieurs articles dans des revues régionales ou nationales, et notre petit sentier de la Gourgue a connu une affluence record (jusqu'à plus de 50 voitures certains jours). Une foule de touristes qui vient là, mais qui ne connait rien de la commune d'Asque ni de ses habitants. Aujourd'hui nous n'arrêterons pas la vague de curiosité créée par la notoriété du site. Que faire donc ? Rechercher le moyen de montrer Asque avec ses acteurs économiques, les produits locaux, qu'ils proposent, inciter les visiteurs à se loger quelques jours ou quelques nuits sur place, chez nos loueurs.

les, mais aussi locales. Concernant le local, Monsieur le Préfet vient de trancher et de soumettre son arrêté de périmètre de la future communauté de communes ( Haut-Arros avec celle des Baronnies et l'intégration de la commune de Péré ) , au vote des 23 communes. Cela s'est effectué contre l'avis des élus d'Arrodets, Asque, Batsére, Bulan et Lomné et malgré les promesses faites, soit par des élus ou des candidats aux élections, tous membres de la commission départementale de coopération intercommunale. Amertume donc, quand sur un territoire jugé pertinent à l'époque, 5 communes, au-delà des compétences fixées par la loi, ont su nouer des liens étroits pour répondre aux besoins spécifiques dus à leur situation géographique . Les habitants ne constatent-ils pas que les chemins communaux desservant les quartiers ou maison isolés sont souvent plus vite déneigés et salés que les routes départementales ? Quand les services de l'état ont demandé de réaliser les plans communaux de sauvegarde n'estil pas pertinent de mettre en commun les matériels utiles puisque les risques sont identiques et que l'employé est intercommunal ? Sans entrer plus dans le détail ( voir P4 ) des conséquences sur les risques qui pèsent sur la pérennité des services rendus aujourd'hui, ni sur les désastreuses hausses des impôts ou de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères, les conditions d'une telle fusion ne sont pas réunies. Que l'on recherche des coopérations, des conventions qui permettent des collaborations sur certains sujets : OUI! De ce point de vue, Asque comme d'autres communes n'attribue-t-elle pas des subventions à des associations qui rayonnent sur d'autres communautés ? Que l'on impose des choix qui ne tiennent pas compte, ni des réalités, ni de l'avis des élus et des citoyens, alors que la loi permettait de le faire : NON ! Les élus Asqais comme ceux des 4 autres communes entendent bien continuer à se faire entendre en espérant que leurs collègues des 18 autres communes partageront leurs soucis. Malgré tout , notre commune, dans un contexte où les subventions et dotations sont réduites,

C'est grâce à Mme SARRAZIN, employée dans une bibliothèque de la région Bordelaise qui renouvelait entièrement son stock de livres, que la bibliothèque disposera gratuitement d'un fond de plusieurs centaines de livres pour les petits et les grands. Pascale LABAT et Nicole NADAUD se sont proposées de l'animer, avec l'aide de celles et ceux qui voudront bien les aider, dans le but d'en faire un lieu de rencontre. C'est dans la salle disponible de l'ancienne école que sera emménagé cet espace. Les jours et les heures d'ouverture seront communiqués sitôt le classement des livres fait, début du printemps. Merci à Mme SARRAZIN

poursuivra les travaux d'entretien et de rénovation de son patrimoine avec quelques aménagements, comme vous le verrez à la lecture de notre petit journal. Avec le conseil municipal, je vous souhaite à chacune et chacun d'entre vous, une bonne et heureuse année 2013.

Le Maire

Roger LACOME


Le début 2012 a connu un épisode neigeux particulièrement rude, auquel est venu s’ajouter le verglas durant plusieurs jours. Réagir vite et durablement, telle était la tâche pour rendre les routes des 5 communes de la communauté accessibles et particulièrement pour les quartiers ou les maisons isolés. Le chasse neige, la sableuse et le chauffeur n’ont donc pas chômé dès le petit matin. Grâce à l’aide de bénévoles, les infirmières notamment, ont pu remplir leur mission, particulièrement auprès des personnes âgées, sur des routes praticables. Ce service de proximité bâti sur l’intérêt des habitants des 5 communes a pu démontrer à cette occasion toute son efficacité. Comme nous l’avions annoncé, après l’investissement sur les deux logements de chez Bourguet en 2011, une pause sur les investissements lourds avait été décidée. Cela n’a pas empêché de poursuivre quelques travaux d’aménagement et d’entretien sur notre patrimoine. Ainsi les clôtures de 5 logements communaux ont été refaites avec un produit résistant et esthétique. La situation du logement et financière des familles, devenant de plus précaire, nous assistons à une rotation des locataires de plus en plus rapide, ce qui complique la tâche pour l’occupation de nos 7 logements. Nous avons donc mis à profit ces périodes d’inoccupations temporaires pour reprendre l’isolation, rafraichir la peinture des logements vacants.

ETAT CIVIL

NAISSANCE : pas de naissance en 2012, ne doutons pas que 2013 amènera son lot de naissances (trois prévues) grâce aux jeunes Asquais DECES: ELEUSIPPE Jacques le 23 janvier, Filu prit une part active dans la vie municipale, en tant que membre fondateur de l'association Asque Avenir, mais aussi et surtout en tant qu'élu municipal. COMPAGNET Jean Louis le 29 juin

BERT Henri le 8 novembre SARRAT Adrienne le 24 Décembre

Nos anciens en maison de retraite : - Maurice DUTHU actuellement en maison de repos, avant un départ pour la maison de retraite de LANNEMEZAN

Les Arrivées au village : Achats : - Mr et Mme BARRIEU Chez ex Mme BANCON Cami de Cabaretier - Mr et Mme GLANDIER Chez ex Mr LAVIGNE Chemin du Bernet - Mr et Mme NOILHAN/GARCIA Chez ex REYNAUD Chemin du Bernet (relais)

Locations : - MACAU Géraldine/THIMOLEON David chez Bourrie 34 Chemin du Lhéris - GORYL Odile/PREPELICA Nicole chez Bourrie 34 Bis Chemin du Lhéris - BEQUIGNON Karine/ DOMON Brice chez Bourguet 15 Bis chemin du Lhéris - WIRY Angélique et Romuald chez Sarraillé 2 Chemin du Payssa A toutes et à tous nous souhaitons la bienvenue

RECENSEMENT : Notre commune fera l'objet à partir du 17/01/2013, du recensement de la population. L'agent recenseur ( notre secrétaire de mairie, Maryse) passera dans chaque maison pour remettre les papiers utiles à l'administration.

@ Après la pose spectaculaire de la cuve, réserve incendie de Courret fin 2012, une borne sera mise en service début 2013, chemin de la Serre (à hauteur du croisement avec la Biradette). Certains chemins ruraux donnant accès aux prés et aux bois laissaient passer hier une charrette tirée par une paire de vaches ou de bœufs, sont devenus aujourd’hui inaccessibles aux tracteurs. Leur enrochement pour élargissement a donc été réalisé grâce à la location d’une pelle avec un brise-roche.

Votre adresse mail peut être utile pour vous envoyer des informations concernant la vie municipale. Si vous ne l'avez pas encore fait, communiquez la à Maryse, aux heures d'ouverture de la mairie : le mardi de 8H00 à 12H00 de 14H00 à 18H00, en laissant un message au 05 62 39 18 77 ou à asque.mairie@wanadoo.fr En 2013, la commune se dotera d'un site internet. Il permettra d'accéder pour les internautes au patrimoine architectural, et naturel de notre commune, de savoir où se loger, comment s'y rendre, de connaitre les producteurs locaux et leurs produits. Les Asquais auront la possibilité de faire un certain nombre de démarches administratives en direct.

NE l’OUBLIER PAS UN DEFIBRILATEUR EST à VOTRE DISPOSITION IL EST SITUE chez Mr le MAIRE (en face de la mairie)


Le début 2012 a connu un épisode neigeux particulièrement rude, auquel est venu s’ajouter le verglas durant plusieurs jours. Réagir vite et durablement, telle était la tâche pour rendre les routes des 5 communes de la communauté accessibles et particulièrement pour les quartiers ou les maisons isolés. Le chasse neige, la sableuse et le chauffeur n’ont donc pas chômé dès le petit matin. Grâce à l’aide de bénévoles, les infirmières notamment, ont pu remplir leur mission, particulièrement auprès des personnes âgées, sur des routes praticables. Ce service de proximité bâti sur l’intérêt des habitants des 5 communes a pu démontrer à cette occasion toute son efficacité. Comme nous l’avions annoncé, après l’investissement sur les deux logements de chez Bourguet en 2011, une pause sur les investissements lourds avait été décidée. Cela n’a pas empêché de poursuivre quelques travaux d’aménagement et d’entretien sur notre patrimoine. Ainsi les clôtures de 5 logements communaux ont été refaites avec un produit résistant et esthétique. La situation du logement et financière des familles, devenant de plus précaire, nous assistons à une rotation des locataires de plus en plus rapide, ce qui complique la tâche pour l’occupation de nos 7 logements. Nous avons donc mis à profit ces périodes d’inoccupations temporaires pour reprendre l’isolation, rafraichir la peinture des logements vacants.

ETAT CIVIL

NAISSANCE : pas de naissance en 2012, ne doutons pas que 2013 amènera son lot de naissances (trois prévues) grâce aux jeunes Asquais DECES: ELEUSIPPE Jacques le 23 janvier, Filu prit une part active dans la vie municipale, en tant que membre fondateur de l'association Asque Avenir, mais aussi et surtout en tant qu'élu municipal. COMPAGNET Jean Louis le 29 juin

BERT Henri le 8 novembre SARRAT Adrienne le 24 Décembre

Nos anciens en maison de retraite : - Maurice DUTHU actuellement en maison de repos, avant un départ pour la maison de retraite de LANNEMEZAN

Les Arrivées au village : Achats : - Mr et Mme BARRIEU Chez ex Mme BANCON Cami de Cabaretier - Mr et Mme GLANDIER Chez ex Mr LAVIGNE Chemin du Bernet - Mr et Mme NOILHAN/GARCIA Chez ex REYNAUD Chemin du Bernet (relais)

Locations : - MACAU Géraldine/THIMOLEON David chez Bourrie 34 Chemin du Lhéris - GORYL Odile/PREPELICA Nicole chez Bourrie 34 Bis Chemin du Lhéris - BEQUIGNON Karine/ DOMON Brice chez Bourguet 15 Bis chemin du Lhéris - WIRY Angélique et Romuald chez Sarraillé 2 Chemin du Payssa A toutes et à tous nous souhaitons la bienvenue

RECENSEMENT : Notre commune fera l'objet à partir du 17/01/2013, du recensement de la population. L'agent recenseur ( notre secrétaire de mairie, Maryse) passera dans chaque maison pour remettre les papiers utiles à l'administration.

@ Après la pose spectaculaire de la cuve, réserve incendie de Courret fin 2012, une borne sera mise en service début 2013, chemin de la Serre (à hauteur du croisement avec la Biradette). Certains chemins ruraux donnant accès aux prés et aux bois laissaient passer hier une charrette tirée par une paire de vaches ou de bœufs, sont devenus aujourd’hui inaccessibles aux tracteurs. Leur enrochement pour élargissement a donc été réalisé grâce à la location d’une pelle avec un brise-roche.

Votre adresse mail peut être utile pour vous envoyer des informations concernant la vie municipale. Si vous ne l'avez pas encore fait, communiquez la à Maryse, aux heures d'ouverture de la mairie : le mardi de 8H00 à 12H00 de 14H00 à 18H00, en laissant un message au 05 62 39 18 77 ou à asque.mairie@wanadoo.fr En 2013, la commune se dotera d'un site internet. Il permettra d'accéder pour les internautes au patrimoine architectural, et naturel de notre commune, de savoir où se loger, comment s'y rendre, de connaitre les producteurs locaux et leurs produits. Les Asquais auront la possibilité de faire un certain nombre de démarches administratives en direct.

NE l’OUBLIER PAS UN DEFIBRILATEUR EST à VOTRE DISPOSITION IL EST SITUE chez Mr le MAIRE (en face de la mairie)


FUSION VOLONTAIRE ou ANNEXION Voici entre autre, les conséquences directes qu'aurait l'arrêté de Mr le Préfet s'il était adopté par les 23 communes concernées, telles qu'elles apparaissent au travers des documents joints. 1° Les compétences : Si elles apparaissent à première vue similaires, dans le détail elles restent pour certaines optimistes voire illusoires, d'autres services deviennent payant alors qu'aujourd'hui, ils sont gratuits -1er exemple : "création et réalisation de zone d'aménagements concertés" ( CCB ) ou "création de zone artisanale sur l'ensemble du territoire intercommunal" ( CCHA ) -2ième exemple : "schéma directeur d'assainissement et création d'un service public pour le contrôle de l'assainissement autonome" ( payant pour la CCB ) dans les communes de la CCHA, ont été mis en place des SPANC ( service public d'assainissement non collectif ) gratuits. 2° Il y a des services qui n'entrent pas dans le cadre de compétence définie, mais qui correspondent à des besoins nés de la situation géographique des 5 communes et de la volonté d'y répondre au fil des ans de manière adaptée. Quelques exemples qui risquent fort de disparaitre: - l'entretien des aires de pique nique ( ce qui est exclu de la CCB ) - le déneigement et le salage, dont l'épisode hivernal de 2012 a permis de montrer son efficacité, particulièrement pour les quartiers ou habitations isolés

VILLAGES FLEURIS

Lors du passage du jury départemental, la floraison n'était plus au niveau le plus haut. Mais comme cela était vrai pour toutes les communes du département, notre village a été classé une nouvelle fois 1er dans sa catégorie. C'est cette fois définitif, nous allons concourir en 2013 à l'échelon régional. Pour cela nous allons devoir suivre les conseils des spécialistes du jury départemental, qui se sont proposés de nous aider dans le choix des espèces, comme dans celui des dégradés ou assortiments de couleurs, et nous ont conseillé quelques petits aménagements. Mais ce qui reste important, et qu'ils n'ont pas manqué de remarquer, c'est l'effort fait par les Asquais eux mêmes pour le fleurissement de leur bordures de route, leur jardin, les aménagements ou décors floral réalisés. Ce qui a valu une petite réception organisée par la municipalité pour les remercier. 2013 sera pour Asque un examen de passage, il ne pourra être réussi qu'avec votre aide et nous ne pouvons que vous encourager à faire mieux et pour les nouveaux arrivants à s'inscrire dans la même démarche. La famille HENDSOLT gagne le 2ième prix départemental dans sa catégorie (photo de gauche). Allez les voir (c'est dessous l'église), ils ne sont pas avares de conseils.

- le passage régulier de l'épareuse, le balayage si besoin, l'aspiration des feuilles ou les coupes préventives d'arbres paraissant dangereux pour la circulation. - l'entretien des périmètres des sources d'eau potable. - la réparation des fuites d'eau pour les communes gérant leur service en régie ( 4 sur 5 ) . - les interventions d'entretiens et petits travaux sur les bâtiments communaux. 3° La facture du ramassage et du traitement des ordures ménagères devra s'uniformiser dans les 5 ans à venir, passant de la redevance ( 95€ actuellement pour la CCHA ) à une taxe de 17,74% sur les base de la taxe foncière ( e nviron145€ pour une base foncière de 800€ à la CCB ) . Sans parler du devenir de la déchèterie d'Asque. Et sans compter que le syndicat départemental avec son projet d'usine "mécano-biologique" prévu pour 2016, augmentera le prix à la tonne du traitement et demande une avance des communes pour constituer une part d'autofinancement suffisant. Concernant les impôts locaux, les chiffres parlent d'eux-mêmes : + 51% sur le taux de la taxe d'habitation, +162% sur celui de de la taxe foncière, +96,6% sur celui de la taxe du foncier non bâti. Sans doute qu'un étalement progressif sera proposé, mais au bout du compte les augmentations seront bien effectives, d'autant que les bases seront revalorisées par l'état systématiquement.

C'est par un petit matin d'automne que le feu a ravagé entièrement la maison habitée par Marie-Louise et Francis LARREY. Au-delà des dégâts matériels, c'est une vie de souvenirs qui part en cendres. Pour adoucir la peine, un formidable élan de solidarité s'est spontanément développé, permettant de manger, de s'habiller, de se loger en attendant qu'un logement communal se dégage et que les assurances couvrent les besoins les plus urgents. Aujourd'hui, la vie reprend petit à petit dans l'appartement de chez Bourrie en attendant la reconstruction de chez Michèle.

Pour un coup d'essai, la 1er transhumance fut réussie. Plus de 400 moutons qui montent vers les estives dans la brume suivis par des dizaines de personnes enthousiastes qui marchent à leur rythme, d'autres qui font la pause cassecroûte, un papi montagnard, Laurent de chez Manet, qui monte en chaussures de ville jusqu'aux cabanes, c'est un mélange sympathique. Le retour s'étale, les uns ramassent des fleurs, d'autres flânent ,les plus fatigués sont ramenés en mini bus. Au col c'est le réconfort, les tables sont mises sous chapiteaux, Laurent, Jean-Luc et leurs amis ont préparé les haricots tarbais, la braise attend de griller les côtelettes d'agneau. Tout le monde boit l'apéritif, on chante, on fait la queue pour être servi, on mange dans la plus grande convivialité. Le groupe eths Amics fait le tour des tables en musique et en chansons. On remercie la clémence du temps, on se quitte presque à regret en se demandant si l'on pourra recommencer en 2013. Il est vrai qu'une telle organisation demande beaucoup d'investissement des bénévoles, il est nécessaire que l'équipe du comité des fêtes soit renforcée par les nouveaux arrivants dans le village, c'est aussi un bon moyen de mieux se connaitre. Les trois éleveurs d'ovins ( une Bergère; Stéphanie - deux bergers; Yvon et Stéphane) ont donné leur accord de principe pour 2013, tout en regrettant la disparition d'une exploitation en cours d'année 2012 . Reste à trouver avec eux, le jour qu'il convient et les modalités de la montée des troupeaux vers les estives. A bientôt donc pour l'édition 2013 !


FUSION VOLONTAIRE ou ANNEXION Voici entre autre, les conséquences directes qu'aurait l'arrêté de Mr le Préfet s'il était adopté par les 23 communes concernées, telles qu'elles apparaissent au travers des documents joints. 1° Les compétences : Si elles apparaissent à première vue similaires, dans le détail elles restent pour certaines optimistes voire illusoires, d'autres services deviennent payant alors qu'aujourd'hui, ils sont gratuits -1er exemple : "création et réalisation de zone d'aménagements concertés" ( CCB ) ou "création de zone artisanale sur l'ensemble du territoire intercommunal" ( CCHA ) -2ième exemple : "schéma directeur d'assainissement et création d'un service public pour le contrôle de l'assainissement autonome" ( payant pour la CCB ) dans les communes de la CCHA, ont été mis en place des SPANC ( service public d'assainissement non collectif ) gratuits. 2° Il y a des services qui n'entrent pas dans le cadre de compétence définie, mais qui correspondent à des besoins nés de la situation géographique des 5 communes et de la volonté d'y répondre au fil des ans de manière adaptée. Quelques exemples qui risquent fort de disparaitre: - l'entretien des aires de pique nique ( ce qui est exclu de la CCB ) - le déneigement et le salage, dont l'épisode hivernal de 2012 a permis de montrer son efficacité, particulièrement pour les quartiers ou habitations isolés

VILLAGES FLEURIS

Lors du passage du jury départemental, la floraison n'était plus au niveau le plus haut. Mais comme cela était vrai pour toutes les communes du département, notre village a été classé une nouvelle fois 1er dans sa catégorie. C'est cette fois définitif, nous allons concourir en 2013 à l'échelon régional. Pour cela nous allons devoir suivre les conseils des spécialistes du jury départemental, qui se sont proposés de nous aider dans le choix des espèces, comme dans celui des dégradés ou assortiments de couleurs, et nous ont conseillé quelques petits aménagements. Mais ce qui reste important, et qu'ils n'ont pas manqué de remarquer, c'est l'effort fait par les Asquais eux mêmes pour le fleurissement de leur bordures de route, leur jardin, les aménagements ou décors floral réalisés. Ce qui a valu une petite réception organisée par la municipalité pour les remercier. 2013 sera pour Asque un examen de passage, il ne pourra être réussi qu'avec votre aide et nous ne pouvons que vous encourager à faire mieux et pour les nouveaux arrivants à s'inscrire dans la même démarche. La famille HENDSOLT gagne le 2ième prix départemental dans sa catégorie (photo de gauche). Allez les voir (c'est dessous l'église), ils ne sont pas avares de conseils.

- le passage régulier de l'épareuse, le balayage si besoin, l'aspiration des feuilles ou les coupes préventives d'arbres paraissant dangereux pour la circulation. - l'entretien des périmètres des sources d'eau potable. - la réparation des fuites d'eau pour les communes gérant leur service en régie ( 4 sur 5 ) . - les interventions d'entretiens et petits travaux sur les bâtiments communaux. 3° La facture du ramassage et du traitement des ordures ménagères devra s'uniformiser dans les 5 ans à venir, passant de la redevance ( 95€ actuellement pour la CCHA ) à une taxe de 17,74% sur les base de la taxe foncière ( e nviron145€ pour une base foncière de 800€ à la CCB ) . Sans parler du devenir de la déchèterie d'Asque. Et sans compter que le syndicat départemental avec son projet d'usine "mécano-biologique" prévu pour 2016, augmentera le prix à la tonne du traitement et demande une avance des communes pour constituer une part d'autofinancement suffisant. Concernant les impôts locaux, les chiffres parlent d'eux-mêmes : + 51% sur le taux de la taxe d'habitation, +162% sur celui de de la taxe foncière, +96,6% sur celui de la taxe du foncier non bâti. Sans doute qu'un étalement progressif sera proposé, mais au bout du compte les augmentations seront bien effectives, d'autant que les bases seront revalorisées par l'état systématiquement.

C'est par un petit matin d'automne que le feu a ravagé entièrement la maison habitée par Marie-Louise et Francis LARREY. Au-delà des dégâts matériels, c'est une vie de souvenirs qui part en cendres. Pour adoucir la peine, un formidable élan de solidarité s'est spontanément développé, permettant de manger, de s'habiller, de se loger en attendant qu'un logement communal se dégage et que les assurances couvrent les besoins les plus urgents. Aujourd'hui, la vie reprend petit à petit dans l'appartement de chez Bourrie en attendant la reconstruction de chez Michèle.

Pour un coup d'essai, la 1er transhumance fut réussie. Plus de 400 moutons qui montent vers les estives dans la brume suivis par des dizaines de personnes enthousiastes qui marchent à leur rythme, d'autres qui font la pause cassecroûte, un papi montagnard, Laurent de chez Manet, qui monte en chaussures de ville jusqu'aux cabanes, c'est un mélange sympathique. Le retour s'étale, les uns ramassent des fleurs, d'autres flânent ,les plus fatigués sont ramenés en mini bus. Au col c'est le réconfort, les tables sont mises sous chapiteaux, Laurent, Jean-Luc et leurs amis ont préparé les haricots tarbais, la braise attend de griller les côtelettes d'agneau. Tout le monde boit l'apéritif, on chante, on fait la queue pour être servi, on mange dans la plus grande convivialité. Le groupe eths Amics fait le tour des tables en musique et en chansons. On remercie la clémence du temps, on se quitte presque à regret en se demandant si l'on pourra recommencer en 2013. Il est vrai qu'une telle organisation demande beaucoup d'investissement des bénévoles, il est nécessaire que l'équipe du comité des fêtes soit renforcée par les nouveaux arrivants dans le village, c'est aussi un bon moyen de mieux se connaitre. Les trois éleveurs d'ovins ( une Bergère; Stéphanie - deux bergers; Yvon et Stéphane) ont donné leur accord de principe pour 2013, tout en regrettant la disparition d'une exploitation en cours d'année 2012 . Reste à trouver avec eux, le jour qu'il convient et les modalités de la montée des troupeaux vers les estives. A bientôt donc pour l'édition 2013 !


C'est sous une pluie battante que le Courret d'Asque a servi de point de ravitaillement au "tour cycliste des Baronnies". Maire, conseillers municipaux ,et habitants du Courret malgré la fraicheur ont servi des dizaines de litres d'eau aux participants, nombreux à faire remplir leur gourde….il restait le col des Palomières à grimper.

Le journal Municipal

TOUR des BARONNIES

ASQUE

La fête 2012, malgré son changement de date, a connu un vif succès surtout le samedi, plus de 200 convives, le samedi soir, avec au menu du porc noir. Une nouvelle disposition avec chapiteaux extérieurs a permis aux amoureux de danse d'investir la piste plus largement dégagée. Entre fromage et dessert, le feu d'artifice a été tiré plus court que d'habitude, mais plus intense. Les jeux gonflables ont permis, pendant les deux jours, glissades et cabrioles des enfants en toute sécurité et tranquillité pour les parents. Concernant le dimanche, on a pu constater une large présence autour de l'apéritif convivial offert par la municipalité, une générosité importante pour l'aubade. En début de soirée, de nombreux admirateurs de danses Sévillanes sont venus applaudir les danseuses parmi lesquelles évoluait la gracieuse Elsa LABAT. Par contre dès 21heures , depuis quelques années déjà, la fête se vide, ce qui constitue un manque à gagner pour l'équilibre financier de la fête.

Le Père Noël, comme chaque année a fait une halte à Asque. C'est devant une assistance nombreuse que le spectacle entrecoupé de numéros de cirque s'est déroulé tantôt avec la participation des enfants tantôt avec celle des adultes. Puis le Père Noël qui connait le prénom de chacun des enfants, a offert un livre. Vint ensuite le gouter pour lequel, mamans et mamies avaient préparé des gâteaux. Cette manifestation organisée grâce au soutien financier de la commune a permis aux adultes présents de faire connaissance des enfants du village.

BONNE ANNÉE 2013

en Baronnies

Journal asque janvier 2013  

journal municipale de la ville d'Asque (65)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you