Issuu on Google+

URRUÑAN BIZI VIVRE À URRUGNE AUTOMNE 2011 - N° 39

Belharra, au large de la corniche d'Urrugne

« Belharra, 16 février 2011 » © Léopold Faurisson

rentrée scolaire histoires de la corniche

Action municipale

LGV, notre action aide à l'emploi et au permis de conduire

M AG A Z I N E

p. 10 p. 11

Vie municipale

les fêtes en photos p. 12-13 meublés de tourisme p. 15 jeunesse : stage et job p. 17

D ’ I N FO R M AT I O N S

Culture

3 projections gratuites au cinéma Itsas Mendi agenda automne

M U N I C I PA L ES

D E

L A

www.ville-urrugne.fr

p. 22 p. 23

V I L L E

D ’ U R R U G N E


Éditorial scolaire 4 Rentrée La corniche

Les dossiers

10 LGV,CCASnotreà JatsuactionBaita

Action municipale

Aide au permis de conduire Les fêtes en photos Le PAVE et l'agglomération

15 Office de tourisme : meublés, blog et fréquentation estivale Vie municipale

Espace jeunes : bilan de l'été, sports et jeunesse, stage, job express... CLSH Nouvelles activités : coiffure, assurance et randonnée équestre Être éco-citoyen, c'est quoi ? Plantation et élagage L’opposition s'exprime

Urrugne Pratique 21 Carnet 22 Cinéma Agenda automne 2011 Culture

Chers Urrugnards,

Malgré l’été indien qui s’est installé cette année encore, les enfants ont rangé leur matériel de plage pour le remplacer par leur matériel de classe et sont tous rentrés à l’école. Tout a été mis en œuvre pour aider les jeunes au cours de cette période de vacances, et d’autres services leur seront proposés au cours de l’année scolaire. Chacun d’entre vous pourra poursuivre ses vacances en lisant le dossier concernant la corniche d’Urrugne. Cet espace naturel extraordinaire que nous aimons arpenter recèle de nombreuses histoires souvent méconnues que nous vous invitons à découvrir. Ce sont bien d’autres sites remarquables de notre commune que nous continuons à défendre auprès de l'État et de RFF pour que jamais ne passe une nouvelle voie ferrée à Urrugne, ni ailleurs sur la Côte basque.

www.ville-urrugne.fr URRUÑAN BIZI / VIVRE À URRUGNE AUTOMNE 2011 - N° 39 MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES Directeur de la publication : Odile de Coral Photo de couverture : Belharra © Léopold Faurisson Rédaction et photos : Isabelle Ragozin - Damien Boyer Traduction en basque : Germaine Hacala Service communication - 05 59 47 44 47 courriel : mairie@mairie-urrugne.fr Maquette et mise en page : Foliographie - Sophie Alaguillaume Régie publicitaire : Supports Promotion Impression : IBL Hendaye Certifié Imprim’vert 2010 - Print Environnement

Ce nouveau numéro d’Urruñan Bizi vous donne comme les précédents des informations pratiques qui vous aideront à bien réussir votre rentrée. Nous vous en souhaitons une bonne lecture et vous prions de croire à nos sentiments dévoués.

Odile de Coral et son équipe

3 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39




eskola sartzea

eskola sartzea



effectifs dans les écoles effectifs direction

rentrée scolaire 2011 Odile de Coral et Germaine Hacala se sont rendues, comme chaque année pour la rentrée scolaire, dans les écoles d’Urrugne (le 1er septembre dans les écoles privées et le 5 septembre dans les écoles publiques). Les directrices et directeurs des écoles ainsi que les écoles gérées par des syndicats auxquels adhère la commune d’Urrugne, ont communiqué leurs effectifs.

École du Bourg École d'Olhette Écoles privées Saint-François-Xavier et Immaculée Conception Ikastola

primaire

total

bilingues primaire maternelle 125 73 9 24

Denise Inza Peio Hacala

172 30

94 26

266 56

Olivier Rouart

161

112

273

104

85

58 421

48 280

106 701

58 296

48 230

maternelle 54

effectifs total 141

Idoia Feldman total

direction Groupe scolaire de l'Untxin*

maternelle

primaire 87

Maïté Passicot

dont nombre d'enfants domiciliés à Urrugne 52 * géré par le syndicat intercommunal des écoles maternelles et primaires de Ciboure et Urrugne

33

bilingues 26

85

siège social : mairie de Ciboure

direction Patricia Valdovinos (maternelle) École intercommunale des Joncaux* Audrey Branaa (primaire)

dont nombre d'enfants domiciliés à Urrugne * gérée par le syndicat intercommunal des écoles des Joncaux et de Béhobie

primaire

maternelle

effectifs total

103

103

206

26

28

54

bilingues 124

siège social : mairie de d'Hendaye

■■■

■■■

ramassage scolaire Après consultation, le marché a été signé de nouveau avec l’ATCRB,pour cette année scolaire. Le circuit reste identique.

4 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

■■■

cantine Cette année encore, le marché a été signé avec la société Scolarest. La société ayant revu ses coûts à la baisse, aucune augmentation ne sera appliquée cette année sur les tarifs des repas. Il a été décidé par ailleurs de mettre en place le prélèvement automatique afin de simplifier la comptabilité. Ce nouveau mode de paiement a été validé lors du dernier conseil municipal. Les parents concernés recevront le nouveau règlement intérieur des cantines d’ici fin 2011.

■■■

sorties scolaires La commune prend en charge pour les écoles publiques et privées un certain nombre de bus destinés aux sorties scolaires. Depuis l’année dernière les enseignants qui souhaitent organiser un voyage scolaire, ont la possibilité d’obtenir une aide financière décomptée sur les crédits transports des sorties scolaires.

accompagnement scolaire La reprise de l’accompagnement à la scolarité des collégiens est prévue pour le mardi 8 octobre. Ce service s’adressera à douze collégiens choisis, en collaboration avec les équipes éducatives des collèges, au regard de leurs difficultés. L’équipe d’accompagnateurs proposera chaque mardi et jeudi de 17h30 à 19h, une aide aux devoirs et à l’organisation, un projet d’ouverture culturelle mais aussi un soutien aux familles.

recherche de bénévoles pour l’accompagnement scolaire

Si vous souhaitez vous investir auprès des jeunes, le service sports animations et jeunesse recherche des bénévoles pour accompagner les collégiens dans leur réussite scolaire les mardis et / ou jeudis, de 17h30 à 19h.

◄ travaux

►►Espace jeunes 05 59 85 94 26 ou 06 59 67 67 09

à l’école du bourg

Après des travaux d’extension, la bibliothèque de l’école du bourg pourra désormais accueillir une vingtaine d’enfants dans des conditions optimales. Le bureau des professeurs et deux salles de classe ont également été entièrement rénovés, avec une meilleure isolation thermique et phonique.

5 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


la corniche

erlaitzeko historioak historiak

erlaitzeko historiak

la corniche

histoires de la corniche d'Urrugne ■ par Germaine Hacala

Si vous interrogez Léon, Joxet ou Periko, agriculteurs riverains de la corniche, sur la signification du mot erlaitza, bien que parfaitement bascophones, ils

vous répondront qu’ils n’en savent rien et si vous leur demandez de nommer l’endroit en question, ils l’appelleront kornixa. Et ceci se comprend fort bien car ces espaces naturels et agricoles du bord de mer portaient des dénominations utiles aux agriculteurs pour les besoins de leurs travaux : on allait faire le soustrage à Larrekaitz ou à Mendibil, les champs labourés près de la crique qui suit celle d’Haizabe étaient ceux d’Aranbia ou de Luberri. Le mot corniche est arrivé avec la construction de la route dans les années 30. Naturellement les riverains se sont emparés du vocable français et l’ont introduit basquisé dans le vocabulaire de leur langue d’usage. Ceci ne signifie pas pour autant que le mot erlaitz n’existait pas : le dictionnaire de Lhande dont la source principale est celui de Azkue définit erlaitza comme une corniche qui surplombe un mur. Et naturellement aujourd’hui les panneaux bilingues placés au début et à la fin de la corniche portent les dénominations route de la corniche et erlaitzeko bidea.

1813

  Le chemin de Hendaye à Socoa, appelé aujourd’hui chemin des crêtes fut le théâtre de rudes combats opposant les troupes Napoléoniennes à la coalition anglaise, espagnole et portugaise : les redoutes des sans-culottes, de Fagadi, d’Etxail ainsi que des redans en crémaillère témoignent des événements qui avaient fait fuir, pour un temps, les riverains vers Socoa, à l’arrivée de l’ennemi. Une route plus proche de la côte et nommée chemin de Soubernoa à Socoa n’emprunte cependant pas l’assise de la route actuelle qui suit plutôt le sentier des douaniers établi pour surveiller la côte.

1925

La plupart des maisons anciennes sont mentionnées dans le cadastre Napoléonien (1831), sur la carte de Cassini (environ 1775) et certaines le sont sur un relevé des maisons et de leurs propriétaires effectué en 1598 et archivé à la mairie de Ciboure ; c’est le cas notamment d’Etxail, d’Etzan (mentionné dès 1249), d’Etzanzabal ; d’autres sont, semble-t-il plus récentes : Fagadi Etcheberri serait de 1711, Ganicotchenea (mentionné en 1694) Kauterenbaita (1712) ; Kauterenbaitako borda apparaît sur le cadastre Napoléonien ainsi que Bordaberri ; le nom  cautera  laissant supposer que des chaudronniers occupaient ces lieux.

  La princesse de Faucigny Trévise a acheté le domaine de Bordaberri à la veuve d’Antoine d’Abbadie en 1898 et c’est en 1925 qu’elle fait construire le château de Bordaberri constitué d’une bâtisse principale, d’une chapelle et du fronton, inauguré le 3 octobre 1925 et qui fut le théâtre de fameuses parties de pelote. Elle fit également construire l’hostellerie d’Haiçabia, mondialement réputée, située sur le domaine communal d’Hendaye, en limite d’Urrugne. Après avoir été la propriété du général Brutinel, dès 1938, le domaine est acheté par le docteur Labèque, après la guerre, et devient un sanatorium, avant d’être vendu à Pierre-et-Vacances dans les années 1990.

1928

  Le 26 novembre le cargo Arnabal Mendi, chargé de céréales s’échoue dans les rochers : l’endroit situé à l’embouchure du ruisseau formé par « Exangocaraspico ura » et « Exango Ithurria  »  (sic cadastre napoléonien) sera nommé pour un temps le vieux bateau ou barku zaharra. En 1930 un boucalais obtint de la commune d’Urrugne l’autorisation de chercher des métaux ; Jean Fourcade évoque ainsi le sujet avec humour, dans son premier livre sur Urrugne : «  Des prospectus ont également appris à ceux qui avaient trop d’argent que notre sous-sol près de la côte contenait de l’or. Un puits, un chevalet apparaissent encore délabrés : il ne semble pas que les industriels étrangers au pays aient trouvé la fortune espérée ». Depuis, on nommera parfois cet endroit la plage de la Mine d’or. Le tramway, mis en place par la Compagnie des Chemins de Fer du Midi entre Bayonne et Hendaye, longe le bord de mer et assure le transport des riverains vers Hendaye et Saint-Jeande-Luz jusqu’en 1936 ; avec la construction de la route en 1928, le transport par autocar aura raison du petit train bleu (puis jaune) que l’on se prend parfois à regretter aujourd’hui ; un poste d’essence sera d’ailleurs mis en service jusque dans les années 60, entre la sortie du chemin d’Etzan borda et celle du chemin d’Etzan ; les rails seront enlevés après la libération et la route devint la Route Nationale 10c ; elle porte aujourd’hui le nom de RD 912.

1940

  C’est la deuxième guerre mondiale, la France est occupée et les Allemands franchissent la route de la corniche pour arriver à Hendaye le 21 juin. Ils y construiront les ouvrages d’observation et de défense faisant partie du mur de l’Atlantique ; malgré les tentatives de destruction effectuées par les auteurs eux-mêmes lors de leur départ et les agressions du temps, certains d’entre eux demeurent les témoins d’une période sombre. Et tandis que le commandement allemand est installé dans des villas réquisitionnées telles que Mendixka ou Ihartzeko borda, Bordaberri (dont il a été question plus haut) est la propriété du général canadien Brutinel qui assure ici la liaison entre Londres et la résistance  ; et c’est ainsi qu’à la fin de la guerre, en juillet 1945, Sir Winston Chuchill viendra à Bordaberri participer à une grande fête donnée par l’hôte des lieux.

1954

  La guerre est finie et, avec les congés payés apparus en 1936, les activités de loisirs connaissent un bel essor, dès les années 50 ; c’est à ce moment que M. Urbistondoy installe dans sa propriété le camping Juantcho. Celuici, quelques 57 ans plus tard, s’efforce de répondre à une demande différente mais bien réelle.

1960

 Un couple de bretons, Jean et Yvonne Maugat, dont l’activité principale est l’exportation et le transport de palourdes en provenance du Portugal et à destination de l’ouest de la France, installe sur la corniche des viviers qui permettent à ces palourdes d’arriver à destination en bon état après avoir « bu un bon coup » et s’être bien rafraîchies. Outre les palourdes, les viviers recevront des crustacés en tout genre et l’endroit devint l’attraction du dimanche après-midi pour les familles ; c’est ensuite le célèbre bertsulari Xanpun qui reprend l’activité à partir de 1975. Aucune trace ne subsiste aujourd’hui de ce que furent les Viviers basques (après avoir été Barku Zaharra et la plage de la Mine d’Or), si ce n’est le nom, qui désigne toujours ce lieu pour les promeneurs sur le sentier du littoral. À quelques distances de là et à la même époque s’est installé, au lieu d’Etzan borda, le ball trapp qui attire les amateurs de tir au fusil de la région. D’autres activités sportives sont arrivées par la suite sur la corniche : paramoteur 64 (survol de la région en ULM) et le practice de golf de la corniche.

2011

  Aujourd’hui une dizaine d'agriculteurs et un vigneron contribuent par leur activité à préserver ce joyau pour le bonheur des riverains, des usagers, des promeneurs et des touristes.

Photo DR

6 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

7 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


la corniche

la corniche

Belharra

les vendanges sur la corniche

Les premières vendanges du vignoble de la corniche ont eu lieu au mois d'août 2011. Depuis 2005 Emmanuel Poirmeur a parcouru les routes de la côte basque à la recherche d’une terre propice, d’un « Eldorado » pour ses vignes comme il se prête à le dire. C’est finalement en 2009, sur la corniche d’Urrugne, qu’il a trouvé le meilleur filon, épaulé et conforté par Xavier Choné, spécialiste des sols viticoles et expert mondial reconnu (il travaille pour Pétrus…) et par la mairie d’Urrugne. Il cultive depuis 2009 ce raisin « bronzé » qu’est le chardonnay et qu’il estime être le meilleur cépage pour ces terres agronomiquement pauvres, mais qui bénéficient d’une humidité particulière, d’un vent constant est-ouest et d’une salinité provoquant un durcissement du cuticule qui rend le raisin plus résistant aux attaques extérieures. Plus que du bio, il cultive en production intégrée :

Belharra, le mur de l’Atlantique La plus haute vague surfée dans le monde en 2011 pourrait être basque et qui plus est d’Urrugne ! Ça se passe tout près de chez nous, à environ 3 km au large de la corniche d’Urrugne. Plusieurs fois par an, un mur d'eau entre 6 et 12 mètres de hauteur déferle sur la côte basque. Cette vague, dont la taille est comparable à celle d'un immeuble de cinq étages sera probablement la plus haute surfée dans le monde cette année. Plus haute encore que les célèbres « montagnes liquides » d'Hawaii. Sur ce spot français, le golfe de Gascogne forme un gigantesque entonnoir. Lorsque la marée descend et que la houle dépasse les huit mètres, une énorme vague casse alors sur l'océan. Le plateau, immergé à 15 mètres de profondeur, se situe dans la partie sud d’un vaste plateau rocheux. On y trouve une faune et une flore caractéristiques du sud du golf de Gascogne où cohabitent des espèces telles que l‘anchois, la bonite et le chinchard. Les pêcheurs locaux ont baptisé ce monstre marin Belharra perdun. Belharra ou Belarra signifiant herbe et perdun venant de la couleur perde ou berde  verte en euskara. Belharra perdun serait donc « herbe verte » en raison des algues calcaires envahissant les fonds rocheux.

« Je me réfère au cahier des charges bio, nous utilisons de la bouillie bordelaise et du souffre mais nous traitons 3 fois moins que ce qui est stipulé dans ce cahier. Je laisse les espèces végétales en place pour qu’elles colonisent le sol et pompe l’azote. Je tonds au rotofil et au quad, ce qui évite de tasser les sols et d’utiliser des pesticides. Tout cela constitue un cahier des charges tout à fait singulier que nous avons rédigé sur la bonne pratique «  vigne-vin  ». Nous aimerions qu’il s’applique sur une aire de production où les parcelles ont été cartographiées en intercommunalité. Nous voulons mettre en place le squelette de ce qui encadrera une production de vin sur une future aire AOP. » Pour Emmanuel Poirmeur, c’est une nouvelle ère viticole qui commence.

raretés végétales ! des vignes sauvages sur la corniche à Urrugne

10 variétés de vignes retournées à l’état sauvage ont été recensées par Emmanuel Poirmeur sur la corniche à Urrugne. Pour lui

« c’est la preuve qu’Urrugne a un long passé viticole au regard de la thèse de Théodore Lefebvre sur les modes de vie dans les Pyrénées atlantiques orientales ». Une chose est sûre,

8 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

« Belharra, 16 février 2011 » © Léopold Faurisson

la terreur des pêcheurs d'autrefois

Belharra n'est accessible aux surfeurs que s'ils sont tractés par un jet-ski, et pas plus de deux ou trois fois par an. À la différence des vagues du Pacifique, elle ne peut, en effet, être approchée que lorsque le vent reste modéré. Autrefois, Belharra était la terreur des pêcheurs, dépourvus d'équipements modernes. Elle est située dans un haut-fond où il ne se passe généralement rien, jusqu'à ce que, sous l’effet de la houle, une montagne d’eau surgisse et casse, sans prévenir personne. Beaucoup de marins ont péri en ces lieux, emportés par la puissance des éléments.

les derniers pieds de vigne sur la corniche ont été arrachés en 1985 à la ferme Bordachar. Il est probable que les productions viticoles déclinèrent au cours de la première moitié du 20e siècle, quand l’augmentation de la population nécessita de produire davantage de blé et de maïs. Les 10 variétés sont actuellement en cours d’identification et d’inventaire à l’ENTAV* de Montpellier.

les orchidées sauvages Plusieurs variétés d’orchidées sauvages peuplent certains lieux de la corniche. C'est le cas d’espèces de Sérapias, d'Ophrys et d'Orchis ou encore de la Listère ovale, de la Platanthère à deux feuilles ou de la nettement plus tardive Spiranthe d'automne... Beaucoup moins spectaculaires que les espèces tropicales, nos espèces d'orchidées et surtout leur diversité montrent tout l'intérêt de préserver la mosaïque de milieux que nous pouvons aujourd'hui encore rencontrer sur la corniche.

*ENTAV : Établissement National Technique pour l'Amélioration de la Viticulture est situé sur le domaine de l'Espiguette au Grau-du-Roi.

9 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


action municipale

D

action municipale

le CCAS à Jatsu Baita

LGV, notre ■action par Didier Picot

epuis près de deux ans, les élus de nos trois communautés de communes, Errobi, NiveAdour et Sud-Pays-Basque ont demandé à être reçus par le ministre de l'Environnement et du Développement durable ou le ministre des Transports, au sujet du projet de RFF de traversée du Pays Basque. Le 31 août, à l'issue du Conseil des ministres, le ministre des Transports, Thierry Mariani, a reçu notre délégation composée de Michèle Alliot-Marie, député de notre territoire, des trois présidents de communautés de communes, respectivement Paul Baudry, Roland Hirigoyen et Michel Hiriart, et de moimême, Didier Picot, en qualité de rapporteur des commissions juridiques et techniques Nouvelles Voies Ferroviaires (NVF). Aux côtés du ministre, Thierry Mariani, se tenaient son directeur de cabinet, le préfet de région, le préfet des Pyrénées-Atlantiques, le directeur des transports, une représentante de la région Aquitaine, le directeur général délégué de RFF, un de ses collaborateurs et deux jeunes conseillers du ministère. La réunion a duré environ 1h30 et nous a permis d'exprimer notre frustration au manque d'écoute et de concertation dont nous avons souffert depuis des années. Nous avons ensuite présenté notre point de vue, bien connu des lecteurs d'Urrunan bizi, de manière claire et bien coordonnée entre les participants. Nous avons pu entendre l'exposé sans surprise de RFF et le rapport du préfet de la région Aquitaine qui a expliqué que nous étions les seuls élus à contester le « pourquoi » de cette nouvelle voie ferroviaire, et pas seulement son «  comment  ». Il est important de noter que la présence et la stature de Madame Alliot-Marie ont été tout à fait déterminantes. Selon le mode opératoire traditionnel, le ministre a pris la parole pour conclure la rencontre et exprimer la position et les propositions du gouvernement. Il a été décidé que la réunion ferait l'objet d'un communiqué de presse qui serait soumis à notre approbation avant sa diffusion. La négociation de ce communiqué a pris près de trois jours et a donné lieu à plusieurs 10 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

(centre communal d’action sociale)

Depuis le 23 août, le CCAS de la ville d’Urrugne a déménagé ses bureaux à la maison Jatsu Baita, située juste en face de la mairie. Couleurs vives, espace lumineux et agréable, le nouveau CCAS a été pensé pour recevoir le public de façon optimale.

« Nous voulions des couleurs franches et positives pour que nos visiteurs se sentent à l’aise. L’épicerie sociale se situera dans les locaux voisins, ce qui permettra de lier l’action sociale à Urrugne et de fournir des prestations à la hauteur des besoins. » souligne Martine Mignot-Carmé, responsable du CCAS d’Urrugne.

Les deux objectifs que nous nous étions fixés ont été atteints échanges entre Thierry Mariani et Michèle Alliot-Marie, à qui nous avions fait part de tous nos commentaires. Ce communiqué de presse, disponible sur le site internet de la ville d'Urrugne, exprime la décision du gouvernement de poursuivre les études et acte le fait que le tronçon Bayonnefrontière espagnole fera l'objet d'une enquête publique et éventuellement d'une déclaration d'utilité publique après 2013. Il rappelle que la décision de construire ce tronçon n'est pas prise et qu'elle devra faire l'objet d'une décision ministérielle spécifique. Le ministre a confirmé que la construction éventuelle de ce tronçon n'interviendrait pas tant que les voies nouvelles ne seraient pas saturées (prévision actuelle  : 2035). Afin d'établir ce moment sur la base d'informations partagées, le ministre a demandé au préfet de région de mettre en place un observatoire du trafic et des données économiques qui permettra d'alimenter les réflexions et l'information de tous sur les trafics transfrontaliers. Les élus locaux seront associés à cet observatoire et recevront toutes les informations pertinentes relatives aux trafic. Il rappelle en outre que les gouvernements français et espagnols et la Commission européenne ont lancé les études concernant le projet de traversée centrale des Pyrénées, dont l'intérêt a été récemment confirmé

par les deux ministres. Thierry Mariani a également rappelé que des investissements de modernisation et d'insonorisation des voies existantes étaient en cours. Enfin, il a indiqué que les sondages de sol sont suspendus jusqu'en 2013 au moins et que le tracé mis à l'enquête publique sera réduit de 1000 à 500 mètres de large. Les deux objectifs que nous nous étions fixés, reporter les échéances et avoir confirmation que la construction du tronçon Bayonnefrontière n'interviendrait que lorsqu'il y aurait saturation des voies existantes ont été atteints. Cette réunion, et l'attitude des nouveaux préfets nous laissent penser qu'une véritable concertation est peut-être en train de se mettre en place. Il est clair que la position du gouvernement a évolué sur ce projet et que, sans l'abandonner, il souhaite temporiser. La pression sur les finances publiques est telle que ce gouvernement et ses successeurs devront prioriser leurs choix d'investissement  : ils ne pourront plus financer des projets inutiles. Nous allons poursuivre notre travail et continuer à faire prendre conscience à tous que la construction d'une nouvelle voie ferroviaire au Pays Basque est inutile. La modernisation et l'insonorisation des voies existantes est la seule solution raisonnable et pragmatique.

aide à l’emploi avis de recrutement d'agents recenseurs

La mairie d’Urrugne recrute 18 agents recenseurs dans le cadre du prochain recensement de la population qui se déroulera du 19 janvier au 18 février 2012. Les candidatures devront être adressées à la mairie 3, place de la mairie - 64122 Urrugne ►►renseignements complémentaires serv. ress. humaines 05 59 47 44 53 serv. population 05 59 47 44 45

Nouveauté de la rentrée, le CCAS proposera tous les lundis, sur rendez-vous, un soutien et des conseils à la formulation de candidature, pour les personnes à la recherche d’un emploi, d’un stage ou d’une formation. Les thèmes proposés seront : ▪▪ Comment fonctionne une candidature ? ▪▪ Comment adapter une candidature selon le poste ciblé ? ▪▪ Quels éléments peuvent convaincre l’interlocuteur ? Pour Agnès Connan, adjointe à l’action sociale : « Il ne s’agit

pas vraiment d’action sociale, mais plutôt d'un moyen d’effectuer un premier pas vers l’embauche. Le but n’est pas de proposer de l’entraînement, comme au Pôle emploi, mais plutôt de permettre aux personnes de faire le point sur leurs compétences et de comprendre leur fonctionnement. Le curriculum vitae est un document primordial : savoir le construire est une des clés du succès. »

appel de fonds pour l’épicerie sociale

Le CCAS est un établissement public, à caractère social, habilité à percevoir des dons et à délivrer des attestations de déduction fiscale. Vous pouvez d’ores et déjà envoyer vos dons pour l’épicerie sociale.

►►secrétariat du CCAS 05 59 47 95 08

aide au permis de conduire Conscient des difficultés financières que rencontrent certains jeunes pour passer leur permis de conduire, le CCAS d’Urrugne a décidé de mettre en place, courant septembre, un dispositif d’aide au permis en faveur des 17 à 25 ans. Il s’agira d’une aide à hauteur de 50% du coût de la formation, délivrée en contrepartie d'un investissement des jeunes dans un projet d'intérêt public (une trentaine d'heures environ). Elle sera attribuée aux jeunes urruñars inscrits préalablement à la mission locale selon trois critères :

1. le critère financier qui portera sur les revenus personnels du candidat et sa situation familiale, 2. le parcours du postulant, sa motivation réelle, l'appréciation de la situation sociale ainsi que la nécessité de l'obtention du permis de conduire pour son insertion, 3. l'engagement du candidat à s'investir dans une activité d'intérêt général proposée par la commune sur une durée de 30 heures. la c'est le nombre de jeunes de er fici né bé pu commune qui ont au cette année de la bourse ! ire du con permis de

5

►►renseignements et retrait du dossier à la permanence de la mission locale, le vendredi de 9h à 12h contact : Brigitte Souharce - tél. / fax : 05 59 85 94 26 11 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


udako bestak

Pausu

ahate jokoa

URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

Pausu

URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


action municipale

Plan de Mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics La loi sur le handicap de février 2005 proposant « l'égalité des droits des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » impose aux communes l’établissement d’un Plan de Mise en Accessibilité de la Voirie et des Espaces publics (PAVE). Ce plan a pour objet de préciser les conditions et délais de réalisation des aménagements de la voirie, prévus pour améliorer l’accessibilité des personnes handicapées (tous types de handicaps) ou se déplaçant difficilement (personnes âgées, maman avec les poussettes, etc.). L’objectif du plan d’accessibilité est de mettre la collectivité, en situation de faire des choix, sur sa politique future d’accessibilité et d’établir une programmation.

une démarche participative Les réunions de travail et de présentation ont été organisées avec le comité de pilotage regroupant les membres de la commission accessibilité, des élus et des techniciens de la mairie. La commune d’Urrugne a engagé cette réflexion sur 5 quartiers regroupant les principaux équipements publics et les commerces. Le PAVE fera l’objet d’une révision annuelle afin de vérifier le suivi du plan d’action (réalisation, programmation).

les principaux défauts d’accessibilité relevés

La priorité du PAVE d’Urrugne est de rendre les cheminements piétons plus confortables, en élargissant les trottoirs inférieurs à 1,40 m, sur les secteurs prioritaires, et en déplaçant les lampadaires et les obstacles situés dans la continuité du cheminement piéton. Certains potelets seront remplacés pour améliorer leur perception par les personnes mal voyantes. Ils seront plus hauts, ce qui les rendra plus visibles lors des manœuvres de stationnement. De la même manière, les bandes podotactiles, encore appelées bandes d’éveil de vigilance, reconnaissables au toucher (par les pieds, au travers des chaussures, ou à la canne blanche) seront rajoutées à chaque traversée pour alerter les personnes aveugles ou mal voyantes. Des itinéraires prioritaires ont été identifiés sur les 5 secteurs du PAVE. Ils correspondent aux rues les plus fréquentées et permettent d’accéder aux équipements publics et zones de commerces. Ces voies seront aménagées pour garantir la chaîne du déplacement pour les personnes handicapées ou se déplaçant difficilement. Un panneau d’affichage présentant les priorités d’aménagements par secteur est exposé en mairie.

14 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

 municipale

Par agglomération, on entend l’espace sur lequel sont

groupés des immeubles bâtis rapprochés et dont l'entrée et la sortie sont signalées par des panneaux placés à cet effet le long de la route qui le traverse ou qui le borde. L'espace bâti est

caractérisé par : ▪▪ un espacement entre bâtiments de moins de 50 m, ▪▪ des bâtiments proches de la route, ▪▪ une longueur d'au moins 400 m, ▪▪ une fréquentation significative d'accès riverains, ▪▪ des aménagements qui marquent le passage d'une zone non habitée vers une zone habitée.

les effets des limites d’agglomération

►sur ► le code de la route ▪▪ Le conducteur est tenu de réduire sa vitesse à 50 km/h, c’est une mesure générale (sauf arrêté contraire) ▪▪ Il est interdit de klaxonner (sauf danger immédiat). ▪▪ La nuit, les véhicules autres que les deux roues doivent circuler avec au moins les feux de position allumés. et pourtant, ►au ► titre de la police après ce panneau, À l’intérieur de l’agglomération, le maire vous êtes toujours dispose de la police de circulation sur à Urrugne ! toutes les voies, y compris les voies départementales (exemple la RD 810…) Il peut par arrêté : ▪▪ réduire la vitesse de circulation, ▪▪ créer des aires piétonnes, ▪▪ organiser la circulation (sens uniques, déviations…), ▪▪ déterminer les règles de priorités, ▪▪ réglementer le stationnement des véhicules. Le maire doit en revanche, assurer la

commodité et la sûreté du passage dans les rues, quais, places et voies publiques, ce qui comprend notamment le nettoiement, l’éclairage et l’enlèvement des encombrants. publicité

Dans les agglomérations, la publicité est en principe admise. Elle est toutefois interdite : ▪▪ dans les zones de protection délimitées autour des sites classés ou des monuments historiques classés, ▪▪ dans les secteurs sauvegardés et les parcs naturels régionaux, ▪▪ dans les sites inscrits à l'inventaire et les zones de protection délimitées autour de ceux-ci, ▪▪ à moins de 100 m et dans le champ de visibilité des immeubles classés parmi les monuments historiques ou inscrits à l'inventaire supplémentaire, ▪▪ dans les zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager. Hors agglomération, toute publicité est en principe interdite, sauf dans des zones de publicité autorisée et sauf pré-enseignes dérogatoires. Une commission d’élus travaille actuellement sur l’établissement d’un règlement de publicité de la ville d’Urrugne, après avoir fait réaliser l’inventaire complet des panneaux publicitaires sur le territoire.

office de tourisme

meublés de tourisme Une nouvelle loi de finances a modifié le régime fiscal des meublés de tourisme. Ainsi, ce texte autorise les propriétaires à relever du régime micro-BIC (concernant la majorité des propriétaires) dans les conditions suivantes : ▪▪ pour les loueurs dont le meublé n’est pas classé « meublé de tourisme » : l’abattement forfaitaire est de 50% ▪▪ pour les loueurs dont le meublé est classé « meublé de tourisme » : l’abattement forfaitaire est de 71%. Elle offre donc un avantage fiscal aux meublés disposant d’un classement en étoiles. Nous vous invitons à vous rapprocher de l’office de tourisme d’Urrugne pour envisager une visite de classement pour l’année 2012. Une session de visite est programmée début octobre.

►►office de tourisme : 05 59 54 60 80 ou info@urrugne.com afin de faire paraître votre meublé sur les brochures éditées en collaboration avec Terre et Côte basques, mais aussi sur : www.urrugne.com www.terreetcotebasques.com www.tourisme64.com centrale de réservation Depuis le printemps 2011, la centrale de réservation Cytibreak a vu le jour au sein de Terre et Côte Basques. Ce système permet aux clients de réserver en ligne n’importe quel type d’hébergement (hôtel, meublé, mobil home, emplacement de camping, chambre d’hôtes, …) mais aussi des visites de sites ou activités sur Urrugne et la région.

blog Depuis sa création en mai 2011, le blog d’Urrugne multiplie chaque semaine les interviews des acteurs de la ville, avec pour objectif de dynamiser le nouveau site internet et d’étendre toujours plus son interactivité. « On ne pouvait pas tout développer sur le site

internet, on a donc créé ce blog (blogspot) pour évoquer certains thèmes et activités qui nous sont chers, comme la culture, le sport, les animations... Pour l’interview de la semaine, nous choisissons une personne qui porte un regard singulier sur notre ville. Nous allons continuer cet entretien hebdomadaire jusqu’en octobre pour ensuite nous concentrer sur le marché de Noël » concluent les

membres de l’office de tourisme.

►►réservation via un paiement par carte bancaire sur : www.urrugne.com www.terreetcotebasques.com ou en direct par téléphone ou au comptoir, auprès de chaque office de tourisme de la région

le point sur la fréquentation estivale +49% en juillet et + 40% en août. Ces chiffres englobent le point info d'Ibardin qui a eu une amplitude d'ouverture plus importante depuis cette année. Ils traduisent également une meilleure fréquentation de nos visites guidées. La pluie de juillet ayant décidé les estivants à pratiquer d’autres activités, ils sont naturellement venus chercher des informations auprès des offices de tourisme. Les animations gratuites proposées durant l’été ont également contribué à l’essor de la fréquentation estivale. Les vacanciers ont été nombreux à venir se connecter au cyberespace nouvellement mis en place.

Photos DR

le PAVE

turismo bulegoa

15 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


vie municipale

gazteria

espace jeunes : bilan de l'été ■■■

un troisième chantier jeunes sous le signe de la protection de l’environnement Les jeunes urruñars n’ont pas hésité une seule seconde à renouveler l’expérience ! Cette année, ils se sont investis dans la restauration d’un abreuvoir à pottoks, situé sur les hauteurs du lac d’Ibardin, ainsi que dans le nettoyage d’une parcelle de forêt, aux côtés de Jean-François Iturria de l’Office National des Forêts. En contrepartie de leurs efforts, ils ont découvert de nouvelles activités de loisirs. ■ ■ ■ projet lien / lazos / loturak En partenariat avec l’association ARIT, l’espace jeunes a offert la possibilité à 6 jeunes d’Urrugne de s’ouvrir à de nouvelles cultures lors de 2 séjours extrêmement enrichissants, réunissant des jeunes vivant de chaque côté des Pyrénées. ■ ■ ■ un séjour durement gagné ! Un groupe de 16 adolescents de 13 à 16 ans a multiplié les actions pour autofinancer leur séjour aux Aldudes. Avec l’appui de leurs animateurs, ces jeunes ont vendu leurs gâteaux (plutôt ceux confectionnés par leurs parents !) sur les marchés d’Urrugne. Ils ont aussi proposé des sessions de lavage de voitures, en utilisant des produits bio, sur les parkings du centre de loisirs et du Lidl de Socoa. Grâce au soutien des clients, du CCAS de la ville d’Urrugne et du Rotary Club d’Urrugne, ils ont pu accéder à leur objectif : 1 semaine de camping dans le Pays Basque intérieur avec au programme tout un panel d’activités de sport aventure, dans un environnement d’exception. Le point noir du séjour ? Une pluie battante pendant quatre jours consécutifs. Ce qu’ils ont préféré ? La journée d’éclaircie, leur bivouac en montagne avec confection de taloak et jeux de nuit sur les traces des douaniers et contrebandiers.

préparation des activités par le service sport et jeunesse

Cet été, le service des sports a proposé diverses activités aux jeunes de la commune, et notamment des sorties montagne en trottinette, VTT et randonnée à pied. La préparation d'une sortie montagne demande le respect de quelques règles ! Afin de limiter les risques d'accident et les mauvaises surprises, les éducateurs de la commune reconnaissent avant le parcours, pour identifier les conditions et les difficultés d'itinéraire. Ces sorties doivent être adaptées aux capacités physiques des enfants. Quand le parcours a été défini, quelles sont les règles à suivre ? ▪▪ Envisager un parcours de substitution en cas de mauvaises conditions météorologiques. ▪▪ Communiquer le parcours aux services concernés. ▪▪ Consulter le bulletin météorologique avant départ. ▪▪ Et vérifier le sac à dos des enfants... Que prendre ? Le strict nécessaire en fonction de la sortie car bouger léger est un gage de confort, de sécurité et de plaisir. 16 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

gazteria

 municipale

► ► stage de sensibilisation pour futur(e) baby-sitter

Au cours des vacances de la Toussaint, le Point Information Jeunesse proposera aux jeunes de plus de 16 ans un stage de sensibilisation aux responsabilités des baby-sitters. Animé par des professionnels de la petite enfance, ce stage apportera les informations pratiques et théoriques nécessaires pour la garde d'enfants : les gestes de la vie quotidienne, le développement et le rythme de l'enfant, les activités ludiques mais aussi la prévention des risques domestiques, sans oublier toute la partie administrative qui s'y rapporte : droit du travail, rémunération, chèque emploi services universel, etc..

► renseignements et inscription espace jeuness 05 59 54 60 80 www.urrugne.com

► ► job express

L'espace jeunes de la mairie d’Urrugne propose de mettre en relation les jeunes à la recherche d'un petit boulot avec les particuliers ou les entreprises à la recherche d'un service ponctuel (baby-sitting, cours particuliers, jardinage ou autre...). Nous invitons donc les 16-25 ans à remplir un dossier de candidature et les employeurs à se rapprocher de l'espace jeunes pour déposer leur offre. Ce service de mise en relation est gratuit, l'espace jeunes n'intervient aucunement en ce qui concerne les contrats de travail ou la rémunération et ne saurait se soustraire au pôle emploi.

Katixa Poveda

une championne de haut niveau À 21 ans, cette jeune fille d’Urrugne est étudiante en licence sport et motricité à l’université de Bordeaux. Elle pratique la gymnastique artistique féminine depuis plusieurs années. Alliant grâce, rigueur et technique, elle a atteint le plus haut niveau et cumule les titres prestigieux : ▪▪ championne de France universitaire en individuel au classement général (sol, saut, barres, poutre) ▪▪ championne de France universitaire en individuel aux barres ▪▪ vice-championne de France universitaire en individuel à la poutre ▪▪ championne de France universitaire en équipe au général ▪▪ vice-championne de France équipe en national B, son club accède en national A, la saison prochaine. Sous tous ses lauriers, Katixa a gardé la tête bien droite sur les épaules. Cet été, elle était animatrice saisonnière au centre de loisirs de Socoa. Bravo Katixa.

CLSH Depuis l’année dernière, le nombre d’enfants accueillis chaque jour au centre de loisirs a encore augmenté. On a compté en moyenne 130 enfants, avec une fréquentation maximum en juillet, où l'on comptait certains jours jusqu'à 150 enfants. Les petits (moins de 6 ans) sont toujours les plus nombreux et les demandes ne cessent de croître, surtout pour la période estivale. La pluie et les températures assez fraîches du mois de juillet n’ont pas empêché les enfants de faire quantité d’activités et de prendre beaucoup de plaisir ; seul bémol, le camp des grands qui a dû être raccourci début juillet. Les nouveaux amis de la ferme rythment la vie du centre et permettent aux enfants d’en connaître tous les jours un peu plus sur les animaux qui l’habitent.

conférence débat sur la relation parent-enfant

En novembre, une intervention de spécialistes de l’adolescence et de la relation parent–enfant sera organisée, afin de permettre au public de mieux comprendre le monde des ados et d’améliorer la communication intergénérationnelle et la confiance en soi.

17 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


vie municipale

aktibitate berriak

ingurumena zaindu

Hair mana, un nouveau salon de coiffure à Socoa pour hommes, femmes et enfants

nouvelles activités

Après une solide formation à Hendaye, trois ans d’apprentissage à la Chambre des métiers de Bayonne et sept ans d’expérience professionnelle à Ciboure et Urrugne, Jennifer Suso a eu tout naturellement envie d’ouvrir son propre salon de coiffure. Débordant d’énergie et d’idées, elle n’a pas cherché longtemps. Au premier étage de l’espace Pariès, en face de la Communauté de communes, elle a aménagé et décoré « comme à la maison » son salon vaste et clair. « Tout a été conçu pour le cocooning et le bien-être de mes

clients : parking en bas de l’immeuble, ascenseur et accès handicapé. S’il y a un peu d’attente (et si il fait bon dehors), je propose un petit café sur la terrasse. Pour la détente et la relaxation, l’un des sièges shampoing est équipé d’une fonction massage lombaire. Mes produits sont totalement naturels (Davines et Goldwell)», insiste-t-elle. « Plus tard, j’espère que nous pourrons être deux ; ce sera plus facile, car j’ai plein de projets à développer », dit-elle avec enthousiasme. ► Hair Mana, salon de coiffure, Socoa (Puttilenea) mardi, mercredi, jeudi, de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30, vendredi de 9h à 18h, samedi de 9h à 16h30 05 59 51 20 14 sur rendez-vous de préférence

randonnée équestre à Olhette avec Andoni Yriarte Depuis le 1er juillet, Andoni Yriarte a réalisé son rêve. En ouvrant un centre équestre dans la ferme familiale Larrun Alde, il peut désormais vivre de sa passion des chevaux et faire partager aux amateurs son enthousiasme pour les sentiers magnifiques de son pays. Avec l’aide de sa famille, d’une petite sœur passionnée et de ses amis, il a réaménagé les écuries existantes pour accueillir ses 8 chevaux, 2 pottoks et 3 poneys shetland. Plusieurs formules sont proposées, selon le degré d’aptitude des cavaliers : « Je peux louer des petits poneys pour les enfants :

ils partent avec leurs parents en promenade à la main, sur les chemins près d’ici et tout le monde est ravi. Pour les plus grands, il y a la formule à la carte : heure, demi-journée ou journée entière (dans ce cas-là il faut prévoir un pique-nique)  ».

Pour optimiser ces randonnées dans les meilleures conditions de sécurité, il a obtenu le diplôme d’accompagnateur, indispensable au métier de tourisme équestre. « Nous allons

nous balader tout simplement sur les hauteurs d’Olhette ou bien vers Ibardin, nous pouvons faire le tour de la Rhune ou aller galoper sur la plage d’Hendaye. La variété du Pays Basque est infinie, et chaque saison apporte sa richesse ». Andoni Yriarte propose également un service de travail et débourrage des poulains.

► Larrun Alde, 455 chemin d’Erramuntegia, Olhette - 06 89 02 25 69 info@rando-equestre-larrunalde.com sur réservation, en groupe, du mardi au dimanche tarifs : 23€ l'heure et demie, 30€ les 2 heures, 40€ la demi-journée, 60€ la journée ; forfaits trimestriels.

18 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

CSC assurances Stéphane Le Corff vient d’ouvrir son cabinet de courtage en assurance dans la zone de Berroueta, à l’espace Lantegia. Pour cet Urruñar de 32 ans, parti faire des études de droit à Paris et spécialisé dans les assurances, c’est un projet qu’il avait en tête depuis longtemps. «  Après des années de

collaboration avec des firmes françaises et anglo-saxonnes, c’était pour moi naturel de créer mon entreprise CSC assurances, et de préférence à Urrugne, car j’y ai passé toute ma jeunesse. »

Stéphane Le Corf travaille en courtier indépendant, ce qui lui permet de sortir des ornières tracées par les grandes firmes :

«  Je suis là pour trouver les meilleures solutions, à des prix intéressants, pour les entreprises, les professionnels mais également les particuliers. En plus des polices d’assurance dites «  classiques  », CSC assurances propose des contrats spécialisés dans le secteur maritime (bateaux de commerce et de plaisance), événementiel (spectacles, concerts), immobilier et bancaire (prêts). Je suis rétribué par rétro-commission ce qui veut dire que mes clients ne paient pas ma prestation. Elle est prise en charge directement par les compagnies d’assurance ». ► Stéphane le Corff CSC assurances 3 chemin Lantegia (Berroueta) du lundi au samedi de 9h à 19h tél. 09 81 47 89 65 fax 09 81 40 31 98 port. 06 50 14 97 27

 municipale

être éco-citoyen, c’est quoi ? c'est limiter son impact au quotidien sur l'environnement Être un éco-citoyen consiste à prendre conscience de nos devoirs envers notre environnement, notre nature, notre biodiversité. L'écocitoyenneté se veut résolument ancrée dans le présent et la modernité. Nous disposons d'une réelle marge de manœuvre pour réaliser des économies d'énergie, limiter nos émissions de gaz à effet de serre, réduire nos déchets en consommant moins et différemment. Changer quelques habitudes, mieux équiper notre maison, changer nos manières de nous déplacer, autant de domaines dans lesquels nous pouvons nous investir. Avoir un comportement éco-citoyen à la maison, c'est facile ! Il suffit de prendre conscience des conséquences de nos actions de tous les jours, et de changer quelques mauvaises habitudes !

■■■

►► Éteindre les appareils mis en veille permet une économie moyenne de 483 kW/h annuellement, soit environ 60 euros. Un ordinateur éteint mais qui reste branché continue à consommer de l’électricité. C’est ce qu’on appelle les « veilles cachées ». Pour y remédier, il faut débrancher le matériel après usage ou connecter l’ensemble du matériel informatique à un interrupteur. ►► Éteindre les lumières lorsque l'on sort d'une pièce et préférer les ampoules basse consommation, ainsi que les appareils électroménagers de classe A. ►► Régler son chauffage électrique qui représente 40% de la consommation des ménages qui l’ont adopté (la température idéale la nuit, pour avoir un sommeil réparateur, est 17°). ►► Stopper le gaspillage d’eau en réparant les fuites en tout genre (chasse d’eau défaillante etc.). Dans la maison, environ 20% de l’eau est gaspillée par des fuites. On peut également réduire sa consommation d'eau en installant des mousseurs (aérateurs d’eau) sur tous les robinets. Ils ont un coût très faible et permettent de réduire le débit jusqu'à 50 %. À  l'échelle ►► Améliorer l’isolation thermique de l’habitat : une bonne du foyer, si l'on isolation évite le refroidissement des murs, supprime effectue un calcul annuel des gaspillages d'énergie et les ponts thermiques et diminue donc la condensation d'eau, la facture peut s'avérer intérieure. Faire poser des doubles ou triples vitrages conséquente, d'un point de vue limite également les pertes de chaleur. économique pour le ménage, ►► Préférer le co-voiturage, lorsque cela est possible. Le mais aussi d'un point de vue conseil général des Pyrénées Atlantiques a mis en place environnemental pour la un site dédié au co-voiturage : www.covoiturage64.fr planète.

distribution de sacs jaunes Le Syndicat Intercommunal pour Élimination des Déchets (SIED) organise une fois par an, fin octobre, début novembre, une distribution de sacs jaunes : 2 rouleaux pour les résidences principales, 1 rouleau pour les résidences secondaires. Les dates de distribution seront communiquées dans la presse et sur le panneau lumineux au bourg. Les sacs jaunes sont disponibles, toute l’année, au siège administratif : du lundi au vendredi de 8h15 à 12h30 et de 13h30 à 16h30 - tél. 05 59 47 32 57 À savoir : les usagers qui ne peuvent se déplacer pendant les horaires d’ouverture des bureaux du SIED peuvent se faire représenter par une tierce personne détentrice de leurs coordonnées précises. Ils peuvent également appeler le SIED afin de retirer les sacs auprès des gardiens de la déchetterie de Laburenia, à ses heures d’ouverture. ■ ■ ■ collecte des emballages à recycler et journaux/revues/magazines Les usagers doivent utiliser exclusivement des sacs jaunes transparents fournis par le SIED. Ces sacs doivent être déposés soit dans les conteneurs dédiés (couvercles jaunes), soit devant la porte, la veille au soir des jours de collecte : mardi : Boutran Zahar, Iduski Alde, Kechiloa jeudi : bourg, Béhobie, Socoa, corniche samedi : Olhette, Mendixoko, côté montagne.

plantation et élagage Il est parfois difficile de trouver un terrain d’entente entre voisins ! Plantations, élagage, empiétement… le code civil est là pour trancher ! Art. 671 du code civil : Il n'est permis d'avoir des arbres, arbrisseaux et arbustes près de la limite de la propriété voisine qu'à la distance prescrite par les règlements particuliers actuellement existants, ou par des usages constants et reconnus, et à défaut de règlements et usages, qu'à la distance de deux mètres de la ligne séparative des deux héritages pour les plantations dont la hauteur dépasse deux mètres, et à la distance d'un demi-mètre pour les autres plantations. Les arbres, arbustes et arbrisseaux de toute espèce peuvent être plantés en espaliers, de chaque côté du mur séparatif, sans que l'on soit tenu d'observer aucune distance, mais ils ne pourront dépasser la crête du mur. Si le mur n'est pas mitoyen, le propriétaire seul a le droit d'y appuyer les espaliers. Art. 672 du code civil : Le voisin peut exiger que les arbres, arbrisseaux et arbustes, plantés à une distance moindre que la distance légale, soient arrachés ou réduits à la hauteur déterminée dans

l'article précédent, à moins qu'il n'y ait titre, destination du père de famille ou prescription trentenaire. Si les arbres meurent, ou s'ils sont coupés ou arrachés, ils ne peuvent être remplacés qu'en observant les distances légales. Art. 673 du code civil : Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper. Les fruits tombés naturellement de ces branches lui appartiennent. Si ce sont les racines, ronces ou brindilles qui avancent sur son héritage, il a le droit de les couper lui-même à la limite de la ligne séparative. Le droit de couper les racines, ronces et brindilles ou de faire couper les branches des arbres, arbustes ou arbrisseaux est imprescriptible. Recours : Premièrement, une concertation avec votre voisin est nécessaire en lui évoquant les troubles occasionnés par ses plantations non réglementaires. S'il n'y a pas de résultat, envoyez une lettre recommandée avec mise en demeure. Puis, passé un certain délai, saisir un médiateur ou le tribunal d'instance.

19 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39


vie municipale

oposizioa mintzo

karneta & Urruñako baliabideak



l'opposition s'exprime Réflexions sur l'état de la démocratie locale Un sujet qui a occupé les ordres du jour des Conseils municipaux et des Conseils communautaires qui se sont exceptionnellement déroulés durant cet été, est de nature à nous inquiéter fortement sur l'avenir de la démocratie locale. C'est le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale qui a été établi par le Préfet et sur lequel les Communes et les Communautés de communes devaient faire part de leur avis avant le 31 Août 2011, le Préfet devant par la suite arrêter ce schéma pour le 31 Décembre 2011 au plus tard. En résumé, ce schéma prévoit un regroupement de certaines Communautés de communes ainsi que, nous dit-on, «  une rationalisation » des différents Syndicats intercommunaux en procédant à la suppression de certains de ces Syndicats. Le Conseil Municipal d'URRUGNE a été amené à se prononcer sur ce sujet le 11 Juillet 2011. Nous avons voté contre ce schéma tel qu'il nous était présenté : -- en dénonçant la procédure qui était menée, le Préfet nous donnant un délai totalement insuffisant pour se prononcer sur un sujet aussi important et en dévalorisant les élus locaux que nous sommes en ne sollicitant de notre part qu'un simple avis alors que nous sommes les premiers concernés par le sujet, -- en dénonçant la philosophie qui sous-tend ce schéma et qui consiste en un recentrage du pouvoir local au sein de certaines institutions plus importantes et plus éloignées de la population, -- en dénonçant à nouveau le manque de représentativité de l'opposition au sein des Communautés de communes (n'en déplaise à Mme le Maire qui se vante de nous avoir permis de siéger au sein de cette communauté mais en oubliant sciemment de dire que nous ne sommes que des suppléants et ne siégeons donc que lorsque les titulaires sont absents. Exemple flagrant de notre représentativité: nous n'avons pas pu exprimer notre position sur ce sujet lors du Conseil Communautaire du 25 Août 2011au cours duquel les délégués titulaires ont siégé et ne portaient donc aucunement notre position !!) -- en relevant enfin que ce schéma ne tenait aucun compte de la spécificité territoriale du Pays Basque Nord. Comme d'habitude, lors du conseil du 11 Juillet 2011, notre avis a poliment été écouté mais en aucun cas pris en compte. La majorité municipale (à l'exception d'un élu qui s'est abstenu et un autre qui a voté contre) a donné un avis favorable sur les dispositions de ce Schéma qui concernent notre Communauté de communes Sud de Pays Basque. Les débats au sein de cette Communauté de communes qui s'est réunie le 25 Août 2011 pour évoquer le sujet ont été plus vifs, certains élus dont plusieurs maires ayant vivement critiqué certaines dispositions de ce schéma notamment sur la question de la collecte et du traitement des Déchets, et ce, malgré les efforts soutenus du Président de cette Communauté, Mr Michel HIRIART, de faire voter absolument à un avis favorable. Ce dernier a clairement montré sur ce sujet qu'il était le valet du Préfet en soutenant à plusieurs reprises lors des débats que de toute façon, la décision qui serait prise par le Préfet au 31 Décembre 2011, ne serait pas appliquée au 1er janvier 2012 et que les institutions concernées par les modifications auraient encore tout le temps de procéder aux études nécessaires pour prendre leur décision ! ! Dans ces conditions, on peut légitimement se demander pourquoi le Préfet devrait donc prendre une décision au plus tard au 31 Décembre 2011 avant que les résultats des études qui seraient menées soit connues!! Cette façon de faire démontre clairement : -- la soumission totale de la plupart de nos élus locaux (parmi lesquels ceux de la majorité municipale d'URRUÑA) vis-à-vis de l'État et de son représentant le Préfet, -- la volonté de cet État de porter une atteinte considérable aux pouvoirs locaux par sa réforme des collectivités territoriales prévue par la loi du 16 Décembre 2010. Comme quoi, il y a lieu de s'inquiéter sur l'avenir des compétences communales et donc de notre démocratie locale, les lieux de pouvoir s'éloignant de plus en plus du citoyen. Mais nous continuerons à nous battre contre cette tendance et à revendiquer que l'expression du peuple par la voix des urnes soit respectée dans les différentes institutions amenées à prendre les décisions qui intéressent directement le citoyen.

naissances j u i n 2 0 11

Hugo HIGUERAS - le 8/06 Maxime Alexandre Antoine PERRET - le 15/06 Lorea Sajani ANNETTE - le 16/06 Luma ZUBIZARRETA JOURNADE - le 16/06 Céleste Agathe BERISTAIN--MONTHARRY - le 20/06

j u i l l e t 2 0 11

Tessa HARISPE ETCHEGARAY - le 6/07 Pablo MUNARRIZ--DURAN - le 7/07 Lucas PIANETTA OCHOTECO - le 11/07 Soraia CUNHA BAPTISTA - le 19/07 Gabi Loïc DUPONT--SANSEBASTIAN - le 22/07 Océane MAMONTEIL - le 23/07

a o û t 2 0 11

MAIRIE www.ville-urrugne.fr ou www.urrugne.fr du lundi au vendredi, 8h30-12h30 ; 13h30-17h30

Eneka DUPEROU - le 1/08 Imanol Jean-Luc Claude PÉRAL--LABARTHE - le 2/08 Lana DRUETZ - le 7/08 Iban DE SAINTE MARESVILLE - le 11/08 Bastien SANCHEZ USAI - le 11/08 Jokin IRASTORZA - le 15/08 Emma CHARDON - le 22/08

standard..........................05 59 47 44 44 état civil...........................05 59 47 44 45 urbanisme *...................05 59 47 44 46 secrétariat......................05 59 47 44 47 communication..............05 59 47 44 47 comptabilité....................05 59 47 44 48 police municipale...........05 59 47 44 49 ress. humaines..............05 59 47 44 50 serv. techniques............05 59 47 44 52

mariages j u i l l e t 2 0 11

Diochet BERASATEGUI et Jennifer Patricia Claire DUMONT - le 1/07 Pierre Louis Marie CHÉREAU et Clarisse Camille Madeleine LEBIGOT - le 15/07 Benoît Jean Martin RIBEIL et Caroline Muriel CLERC - le 15/07

* le service urbanisme est fermé le jeudi après-midi ; l'accueil est assuré au deuxième étage de la mairie.

a o û t 2 0 11

OFFICE DU TOURISME www.urrugne.com horaires à partir du 1er octobre tous les jours de 9h30-12h30 ; 14h-18h (sauf vendredi 17h30) le samedi de 9h -12h30 accueil............................ 05 59 54 60 80

Sylvain Henri Gilbert BILLON et Marie Caroline CHENUT - le 18/08

décès j u i n 2 0 11

Joseph LACARRA - le 18/06 Franck Michel GAVALDA - le 21/06 Christophe Sébastien Xavier GAHÉRY - le 22/06 Francisca VALENCIA GOROSTIAGA, épouse LOPEZ ALONSO - le 22/06 Marie-Claude Louise VIDAL - le 27/06

Herrien antolaketa, hau da azken asteetako gai nagusia, prefetak debatitzera igorri duena. Frantses estatuaren barneko erreformak instituzioak galdezkatzen ditu eta herrien arteko lotura berriak behar omen ditu. Hori dena Parisetik erabakia eta gureganaino heldu dena. Herrien arteko elkargo berriak sortu nahi dira eta hauei ahalmen berriak eskaini, herriei ahalmen horiek kendu. Hau dena egiten delarik debaterik gabe, hauteskunderik gabe, elkargo horietako ordezkariak zuzenean herritarren ordezkariak izan gabe. Afera borobiltzeko, hori dena korrika eta presaka egiten da prefeturatik urgentziazko ikurrak erabiliz, frantses estatuko lehen erreforma balitz bezala eta premia handikoa. Horrela, uztailaren 11an, Urruñako hautetsiek ere berrantolaketa horri buruzko boza eman behar izan dute, delibero baten ondotik, soilik prefetak erabaki zuena hobesteko. Miseria politikoa. Hiriart jauna miseria horren buru. Agintzen zaiona betetzen du, beste hautetsi askoren gisan, estatuak demokraziaz duen errespetu falta ikaragarria agerian utziz. Nahikoa da! Herri honek dituen behar gorrien araberako antolaketa behar du! Demokratikoki eta zuzenean hautatutako hautetsiak behar ditu! Les 7 élus d'opposition

20 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

Oposisioko 7 hautetsiak

Joseph ETCHEVERZE (époux MURUA) - le 2/07 Claude de la ROSA (époux ELÇAURHANDIETA) - le 10/07 Danielle Yvette ÉTIENNE (épouse ROYE) - le 16/07 Georges Jaime VALERDI - le 18/07 Chantal Jacqueline Mauricette DUMONT - le 25/07 Carmen RASO (épouse FAURIE) - le 30/07

a o û t 2 0 11

Photo DR

j u i l l e t 2 0 11

Cornelia GERDES (épouse VAN DER PUTTEN) - le 4/08 François RODRIGUEZ (époux Jeanne) - le 11/08 Vincent MARTINEZ - le 14/08

21 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39




zinemaldia

2011 udazkeneko agenda

3 projections gratuites au cinéma Itsas Mendi « Depuis les élections municipales, la commission culture réfléchissait à la possibilité de programmer un festival de cinéma, sans gêner l’activité de l’association Les amis de la jeunesse. Aujourd’hui c’est chose faite : autour du thème de la mer, trois chefsd’œuvre du cinéma américain seront projetés à la salle Itsas Mendi, le week-end des 4,5 et 6 novembre, à un moment où les animations se font plus rares sur la commune. En présentant des chefs-d’œuvre du cinéma accessibles à tous, nous avons cherché à faire partager un vrai moment d’émotion et à tisser un lien entre passionnés. Nous avons tenu à ce que cette programmation soit gratuite et ouverte à tous. » explique Isabelle Ragozin, adjointe à la culture.

« Depuis quelques années, les exigences technologiques de l’ère du numérique imposent des équipements très coûteux et la vie des petites salles de cinéma devient de plus en plus précaire. Urrugne n’est pas épargné, malgré le travail dévoué et passionné de l’association Les amis de la jeunesse. Nous avons envie d’encourager leur travail », rajoute-t-elle, « et nous espérons que cette initiative sera appréciée du public amateur de ciné-club ».

« Moby Dick » de John Huston (1956), « 20000 lieux sous les mers » de Richard Fleischer (1954) et « Le monde de Némo » de Andrew Stanton et Lee Unkrich (2003), trois films qui ont marqué l’histoire du cinéma américain à des périodes différentes : les deux premiers, parce qu’ils sont les adaptations fidèles et inspirées des romans de Herman Melville et Jules Vernes et le troisième, parce qu’il a révolutionné le monde du cinéma d’animation.

le réseau Comète fête ses 70 ans ►

Traditionnellement, le 2e week-end de septembre, l’association « Les amis du réseau Comète » organise une marche commémorative de Ciboure à Renteria, sur les chemins empruntés par les passeurs du réseau Comète pour les aviateurs et équipages alliés durant la seconde guerre mondiale. Samedi 10 septembre, accompagnés par un détachement de 64 élèvesofficiers de l'école militaire royale belge, venu spécialement pour cette commémoration, les membres de l’association se sont rassemblés au cimetière de Socoa-Ciboure pour déposer une gerbe  sur les tombes de Kattalin Aguire et de Florentino Goicoechea. Ils se sont ensuite rendus à Urrugne, au monument aux morts et à la ferme Bidegainberri où furent arrêtés Frantxa Ussandizaga, son employé Manuel Larburu, ainsi que 5 aviateurs. C’est en souvenir de ces héros, qui n’ont jamais revus leur Pays Basque natal et pour honorer leur mémoire, que les familles des évadés viennent se recueillir depuis 70 ans. À cette occasion, Daniel Labarry, président de l'Union des Anciens Combattants, a présenté le livre de Jean-Daniel Fallery, membre du réseau jusqu’à sa dissolution. « Ce jour-là, j’ai décidé de ma vie » par J-D. Fallery chez Robert Laffon

agenda automne 2011

SEPTEMBRE Fête de la corniche

“Moby Dick” de John Huston (1956) film américano-britanique avec Gregory Peck, Richard Basehart, Leo Genn , Orson Welles…

Ishmael, jeune marin qui rêve d'aventure, s'embarque à bord du baleinier, le Pequod. Ce navire est commandé par le capitaine Achab, qui ne vit que par la seule obsession de tuer Moby Dick, une baleine tueuse, qui lui a fait perdre sa jambe. Achab entraînera ainsi son équipage à le suivre à travers toutes les mers, à la poursuite du monstre mais aussi de son propre destin.

22 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39

« 20 000 lieux sous les mers » (20 000 leagues under the sea) de Richard Fleischer (1954) film américain avec Kirk Douglas, James Mason, Paul Lukas… Oscar des meilleurs effets visuels 1955 Oscar de la meilleure direction artistique 1955

Depuis quelques temps, sur tous les océans du globe, les navires sombrent dans d'étranges circonstances. Les rescapés de ces naufrages en attribuent la cause à un mystérieux monstre qui éperonne les vaisseaux. À San Francisco, le professeur Pierre Arronax, accompagné de son domestique Conseil, de même que le harponneur Ned Land, embarquent à bord d'une frégate affrétée par la marine américaine, dans le but de traquer le monstre...

dimanche 25

vendredi 30 Fêtes d’Olhette, Oletako Nahasiak, organisées par le comité des fêtes d’Olhette, Trabenia

« Le monde de Némo » de Andrew Stanton et Lee Unkrich (2003) Cinquième film d'animation en images de synthèse des studios Pixar. Coproduit par Walt Disney Pictures.

Après la mort de son épouse Corail, mangée par un barracuda, Marin le poisson-clown doit prendre soin de son fils unique, Nemo, handicapé par une nageoire atrophiée. À l'occasion d'une sortie scolaire, afin de prouver sa valeur à ses copains, Nemo décide de nager jusqu'à la surface pour toucher une mystérieuse barque. C'est alors qu'il se fait enlever par un plongeur. Marin, qui assiste impuissant à cette scène, s'élance alors à la poursuite de la barque. Sur son chemin, il fait la rencontre de la belle Dory, un poisson-chirurgien ayant des « troubles de la mémoire immédiate ». Ensemble, ils tenteront de rejoindre Sydney, en affrontant les requins, les monstres de la faune abyssale, les méduses et le courant est-australien...



OCTOBRE 85 ans de batterie fanfare

Le dimanche 9 octobre 2011 à midi, la batterie fanfare d’Urrugne fêtera ses 85 ans autour d’un repas au complexe sportif de Socoa. L’animation musicale sera assurée tout au long de la journée par la batterie fanfare elle-même, mais aussi par le groupe Primaderan et l’orchestre Bidekoa. Vous pouvez réserver les repas (les places sont limitées) auprès de : Jean Philippe Azarete : 06 89 03 34 27 Pantxika Etcheto : 06 21 69 34 75 Isabelle Béobide : 06 86 77 78 89

samedi 1er et dimanche 2 Fêtes d'Olhette, Oletako Nahasiak, organisées par le Comité des Fêtes d’Olhette, Trabenia dimanche 9 85 ans de la batterie-fanfare Urruñarrak, repas à 12h Fête de la paroisse Saint-Pierre-de-l’Océan dimanche 23 Vide-grenier, braderie et bourse aux jouets, organisés par Elkartasuna (reportés au dimanche suivant, 30 octobre, en cas de mauvais temps) fronton et Posta, à 9h Festival international de la Voix en Pays Basque, église Saint-Vincent à 18h

NOVEMBRE vendredi 4, samedi 5 et dimanche 6 Festival de cinéma salle Itsas Mendi, 17h et 21h dimanche 6 Mutxiko, organisé par Hazia, place de la Mairie à 11h45 samedi 19 Braderie organisée par Elkartasuna, au local du fronton, à 9h dimanche 27 Kantaldi Imanolen Kantuz, organisé par Hazia, salle Iturbidea à 16h30

DÉCEMBRE samedi 3 Téléthon, organisé par Tink Atxik : vente de gâteaux, salle Posta, de 8h à 13h dimanche 4 Téléthon Mutxiko, organisé par Hazia, place de la mairie à 11h45 vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 Marché de Noël, organisé par l'office du tourisme, salle Iturbidea, toute la journée samedi 10 Braderie de vêtements, organisée par l'association Elkartasuna, local du fronton, à 9h Concert du marché de Noël, organisé par la commission culture, salle Iturbidea à 21h

23 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2011 - N° 39



Bulletin Municipal Urrugne Automne 2011