Issuu on Google+

URRUÑAN BIZI VIVRE À URRUGNE AUTOMNE 2010 - N° 35

rentrée scolaire activité économique le site de Bittola

Action municipale

PLU atelier de transformation

M AG A Z I N E

p. 10 p. 11

Vie municipale

Bixintxo p. 12-13 tous au numérique p. 16 les ateliers de l'agenda 21 p. 17

D ’ I N FO R M AT I O N S

Culture

fêtes locales et journée du patrimoine naturel agenda de l'automne

M U N I C I PA L ES

D E

L A

www.ville-urrugne.fr

p. 19 p. 21

V I L L E

D ’ U R R U G N E


Éditorial scolaire : effectifs, cantine, 4 Rentrée actions de la mairie et CME Les dossiers

Activité économique & communauté de communes Réaménagement de la zone de Bittola

10 PLUSécurité routière

Action municipale

Jatxu Baïta Calendrier des réunions de quartier Atelier de transformation

12 LesBilanfêtesde ladesaisonla Bixintxo touristique Vie municipale

Jeunesse : CLSH & espaces jeunes Urrugne Culture sur Facebook Tous au numérique Ateliers de l'agenda 21 L’opposition s’exprime

: fêtes locales & journée du patrimoine naturel 19 Culture Brèves Agenda automne 2010

22 Carnet et Urrugne Pratique Carnet

www.ville-urrugne.fr URRUÑAN BIZI / VIVRE À URRUGNE AUTOMNE 2010 - N° 35 MAGAZINE D’INFORMATIONS MUNICIPALES Directeur de la publication : Odile de Coral Photo de couverture : « Fin d'été sur la corniche » Rédaction et photos : Isabelle Ragozin - Damien Boyer Traduction en basque : Germaine Hacala Service communication - 05 59 47 44 47 courriel : mairie@mairie-urrugne.fr Maquette et mise en page : Foliographie - Sophie Alaguillaume Régie publicitaire : Supports Promotion Impression : IJL Hendaye Certifié Imprim’vert 2010 - Print Environnement

Chers Urrugnards, Après ce beau mois d'août, nous vous adressons ce numéro d’Urruñan Bizi où vous trouverez des informations sur les dernières réalisations et sur les projets de la commune. L’été s’est achevé par les traditionnelles fêtes de la Bixintxo , remarquablement organisées par le comité des fêtes. Comme chaque année, il s’est donné sans compter pour la réussite de ce rendez-vous annuel. La Bixintxo donne l’occasion de se retrouver en famille et entre amis pour des moments de convivialité, de détente et de partage. L’esprit de ces fêtes est bien celui du rassemblement . Les Urrugnards ont su apprécier ces jours festifs et conviviaux, et nous remercions tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à la réussite de cette édition 2010 de la Bixintxo. L'heure de la rentrée a sonné et vous allez pouvoir découvrir dans ce numéro le dynamisme et l'énergie que les uns et les autres déploient pour qu'Urrugne poursuive sa route vers un avenir durable tout en respectant ses traditions du passé. Nous vous souhaitons une bonne lecture et une bonne rentrée à tous. Avec nos sentiments dévoués,

Odile de Coral et son équipe

3 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35




eskola sartzea

eskola sartzea

Des cris joyeux, des rires, quelques larmes chez les plus petits, bref une rentrée comme toutes les rentrées. Odile de Coral, Germaine Hacala et Marie-Hélène Lamarque, responsable des affaires scolaires, ont fait le tour des écoles pour s’assurer du bon déroulement de cette journée. Elles ont souhaité la bienvenue à la nouvelle directrice de l’école du Bourg, Denise Inza, et visité avec beaucoup d’attention l’école d’Olhette agrandie et modernisée, qui sera inaugurée officiellement le samedi 16 octobre.

rentrée scolaire 2010 actions et aides de la municipalité en faveur des écoles Crédit fournitures scolaires alloué aux écoles Aides financières versées aux écoles (pour les élèves scolarisés en primaires et maternelles)

Visite de l'école d'Olhette ▲

les effectifs dans les écoles direction École publique du Bourg École d'Olhette École Saint-François-Xavier et Immaculée Conception Ikastola École de Socoa* École des Joncaux*

effectifs maternelles total 97 264 36 63

Denise Inza Peio Hacala

primaires 167 27

Olivier Rouart

147

113

260

183

49 91

44 51

93 81/142

93 20

27/108

21/87

48/195

57/112

589

428

1017

Idoia Feldman Maïté Passicot Patricia Valdovinos (maternelle) Audrey Branaa (primaire) total

bilingues 202 40

*proportion d'enfants domiciliés à Urrugne

nos cantines en liaison froide Tous les jours, près de 300 repas sont servis dans les cantines d’Urrugne. Derrière l’apparente simplicité d’un schéma bien rodé, se cache tout un système protocolaire, garantissant la santé de nos enfants. En effet, les repas sont tout d’abord préparés dans une unité centralisée de production, au sein du Lycée Saint-Thomas-d’Aquin à Saint-Jean-de-Luz.

Gérard Cayel, cuisinier de l’entreprise Scolarest, nous explique : « Nous avons tout un protocole qui décrit la chaîne de préparation des repas. Cela va du nettoyage et préparation des matières premières jusqu'à l’élaboration du produit fini. La charcuterie et la viande doivent être découpées dans une chambre froide pour éviter la prolifération des bactéries et chaque pièce doit être désinfectée de façon journalière. Après cuisson, les aliments sont refroidis rapidement, suivant des protocoles

4 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35



réglementés. Cela permet leur stockage et leur distribution en ambiance froide (entre +0 et +3°) dans un délai maximum de 7 jours, suivant les dates limites de conservation. » Les plats ainsi livrés dans les cantines d’Urrugne, sont réchauffés avant consommation jusqu'à +63°, température minimale à cœur. Ce procédé permet de servir des repas dans les jours qui suivent leur préparation, sans prolifération dangereuse de bactéries ou micro-organismes pathogènes. Dans le cas de nos cantines, les plats sont élaborés un jour avant et la liaison froide garantit une hygiène et une sécurité durable des aliments tout en conservant une grande qualité gustative.

Autres participations

Participation aux jouets de Noël Participation aux classes de neige et de découverte : aides communales accordées au titre de séjours en classe de neige, verte ou de découverte pour les élèves scolarisés en primaire et domiciliés à Urrugne.

Pour les classes en français : 29 € par élève Pour les classes bilingues : 41 € par élève 7.50 € versés par élève de maternelle

La mairie accorde 11 € par jour et par enfant d’Urrugne quel que soit le type de séjour aux conditions suivantes : Classes de cycle 3 : 1 séjour par année scolaire et par classe Autre cycle : 1 séjour par année scolaire pour 1 classe

Prise en charge de bus pour les sorties scolaires. Chaque école dispose d’un quota de bus (nombre de bus fixé en fonction du nombre de classes par école) pour les sorties scolaires effectuées dans le cours de l’année scolaire. Suite à un marché signé avec le transporteur Le Basque Bondissant, la commune règle les factures au vu des autorisations de sorties scolaires. Prise en charge des bus pour les sorties piscine et voile : pour les écoles publiques, les bus sont commandés par la mairie en fonction des plannings remis par les écoles. En ce qui concerne les écoles privées, ces dernières gèrent directement la commande des bus et remettent à la mairie les factures du transporteur pour le paiement. Participation à l’Olentzero : la municipalité offre un goûter à tous les enfants des écoles d’Urrugne. Intervenant extérieur : cas de Mme Clerc Charriez, intervenante en musique dans les écoles, convention signée avec l’Association les Amis d’Abbadia, dans laquelle sont fixées les conditions financières et le nombre d’heures Prise en charge des intervenants dans les écoles d’intervention. Personnel communal intervenant dans les écoles : principalement pour le sport. Il s’agit de Marielle Labarry et Sylvie Halsouet qui dispensent des cours de sport aussi bien dans les écoles publiques que privées.

élection du CME (Conseil Municipal des Enfants)

Le mandat du Conseil Municipal des Enfants se termine de façon positive. Entre réflexion et action, les jeunes élus ont pris leur travail à cœur en respectant leurs promesses électorales. La toute récente piste de BMX, le jeu Vive le maire « Aupa » et la collecte de fonds pour pompiers sans frontière et Haïti sont la preuve d’un investissement sincère et d’un travail de groupe. Les prochaines élections auront lieu au mois d’octobre pour élire le cinquième CME. Ce sont donc 24 nouveaux conseillers municipaux (12 titulaires et 12 suppléants) qui seront élus pour deux ans dans les écoles d’Urrugne. Les enfants désirant s’investir pour leurs camarades, sont invités dès à présent à réfléchir sur l’action municipale qu’ils souhaitent mener, dans le cadre de leur futur mandat. Avant la campagne électorale, une information sera largement diffusée dans chaque école.

5 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35




aktibitate ekonomikoa

aktibitate ekonomikoa

concours d’architecte pour la revitalisation du centre bourg Dans le cadre de l’étude de redynamisation, valorisation et réaménagement du centre bourg, la ville d’Urrugne a choisi le 27 juillet dernier trois cabinets d’architectes, parmi les vingt qui avaient répondu à l’appel d’offre.

Le jury était constitué de membres du conseil municipal, d’architectes, du percepteur de la trésorerie de Saint-Jean-de-Luz, d’un représentant de la DDCCRF* et du Directeur des services techniques d’Urrugne. Les critères de choix portaient sur la qualification et la qualité du candidat ou de l’équipe candidate ainsi que sur la qualité des références fournies. Les projets de ces trois cabinets d’architectes devront être remis avant le 22 octobre 2010. La prochaine réunion du jury est fixée au 4 novembre prochain : c’est à cette étape que sera désigné le cabinet finalement retenu pour réaliser l’étude. *DDCCRF : Direction Départementale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

activité économique les nouveaux buralistes

Éric Delismle ▲

l'Épi Basque Depuis le 21 juillet dernier, l’Épi Basque fait peau neuve avec un nouveau gérant. Éric Delismle vient en effet de racheter l’entreprise dont l’activité première est la boulangerie industrielle. Cet ancien directeur d’hyper-marché souhaite avant tout relever le challenge de dynamiser l’entreprise et de récupérer des parts de marché : « Je voulais développer une PME qui me permette de faire de la gestion d’entreprise et de la gestion humaine car les 2 sont étroitement liées. Je suis boulanger-pâtissier de formation et voulais revenir à mes premières amours. Notre objectif principal est de nous repositionner sur le marché de la boulangerie industrielle et de valoriser l’embauche. Actuellement 23 personnes travaillent à l’Épi Basque et j’espère un développement d’effectif dans les prochaines années. Il nous faut d’abord asseoir l’entreprise sur Urrugne et la Côte Basque et pour cela je m’appuie sur les anciens qui connaissent bien le métier et l’entreprise. C’est une chance de disposer d’un site si atypique avec notre usine située aux abords de la forêt. » conclut Éric Delismle. 6 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

Véronique et François Carmona habitent Ascain depuis 2 ans mais on sent bien à leur contact que leur cœur bat depuis longtemps pour le Pays Basque. Après une longue carrière passée dans les banques et les assurances en tant que commerciaux, ce couple venant du Lot-et-Garonne s’est décidé à changer de vie. Reprendre un café presse n’est pas de tout repos mais la famille Carmona est bien décidée à se fondre dans le paysage Urruñar. Dès 6h30, les clients affluent vers ce lieu de vie situé en plein centre bourg et la valse des habitués se prolonge jusqu'à 20h30. « C’est important d’avoir un café dans un village, ça amène de la vie. Lorsque nous avons repris le café, nous avions peur que les habitués nous boudent mais les gens d’Urrugne nous ont accueillis chaleureusement. La presse nous attire depuis longtemps mais c’est ma femme qui a été à l’origine du projet. Nous cherchions une ville calme et lorsque nous avons pris connaissance de l’offre de Francis Garmendia, nous avons naturellement tenté le coup. C’est un métier que l’on exerce avec passion car il ne faut pas regarder les horaires ni être avare de son temps. C’est un challenge pour nous et nous sommes heureux de le relever.» précise François Carmona.



ETDE Implanté à coté de la zone de Berroueta depuis le mois de juillet, ETDE, filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction, est un ensemblier-intégrateur de solutions techniques au service des clients publics ou privés. ETDE propose aux collectivités une offre globale de solutions optimisées et innovantes pour embellir la ville, réduire la fracture numérique, améliorer la sécurité urbaine et contribuer à la modernité des villes et des villages. « Nous avons commencé avec un relais à Ustaritz et à Anglet avant d’avoir un contact avec la communauté de communes et l’opportunité de venir nous installer sur Urrugne. Je suis personnellement urruñar depuis plus de 20 ans et je connais par conséquent bien le territoire. Nous avions besoin de trouver un lieu avec une grande capacité de stockage, proche de la Côte Basque et capable d’accueillir une trentaine d’employés. Urrugne était donc une bonne alternative pour nous ! Notre activité s’étend jusqu’au Béarn et les Landes ce qui va nous amener à nous développer humainement dans les années à venir.  » explique Jean Bernard Kairou, directeur du centre d’Urrugne. Par délibération du 6 juillet, le conseil municipal à voté l’enfouissement des réseaux électriques du chemin Atalaya , le SDEPA (Syndicat d’Énergie des PyrénéesAtlantiques) a confié cette mission à la société ETDE qui réalise depuis longtemps des travaux de réseaux pour la commune. Ce chantier devrait être terminé d’ici fin 2010.

communauté de communes un moyen efficace de valoriser nos zones d’activités La Communauté de Communes Sud Pays Basque, qui s’est vue transférer la compétence « développement économique » par la ville d’Urrugne depuis 2006, va mettre en place d’ici fin 2010 une nouvelle signalétique à l’entrée des zones d’activités Putillenea, Martin Zaharenia, Bittola et Berroueta. Seront implantés des panneaux relais d’information Services (RIS), directionnels et totems afin d’homogénéiser et valoriser la communication auprès des usagers. « Cette décision de la Communauté de Communes va dans le sens de notre action de redynamisation d’Urrugne. Il était important de permettre aux usagers de se repérer facilement dans des zones de plus en plus étendues. Dorénavant la signalétique sera optimale et homogène, ce qui pour nous est un pas supplémentaire vers la valorisation de nos entreprises. » souligne Jean Tellechea, élu en charge du développement économique, au Conseil Municipal et à la Communauté de Communes.

Véronique et François Carmona ▲

7 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35




Bittola

Bittola

une première étude commandée par le SIED pour répondre aux enjeux actuels de Bittola a été éffectuée en 2007

Bittola : réaménagement du site

La municipalité d’Urrugne ayant le projet de réhabiliter et réaménager le site de Bittola, et ainsi de lutter efficacement contre sa pollution, a sollicité en 2007 le syndicat Bil Ta Garbi pour effectuer une étude de ce projet. Suite aux premières conclusions, le syndicat a proposé à la ville une concertation et des études complémentaires, en vue de pérenniser le site de Bittola.

8 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

la politique du Syndicat Bil Ta Garbi En 2004, suite à sa création, le Syndicat a unanimement décidé d’une politique de gestion visant 5 objectifs fondamentaux :

 ���  

J e tons moins ! Trions plus ! Valorisons autant que p o s sible  ! E nfouis sons le moins p o s sible

de déche t s e t uniquement des déche t s stabilisés  !  L imitons les tr ansp ort s , en distance e t en volume !

Deux de ces objectifs concernent plus particulièrement le site de Bittola :

Les valeurs déterminant la mise en œuvre des projets du Syndicat Bil Ta Garbi :

■ La limitation des transports de déchets est rendue possible par la mise en place de quais de transfert. L’éventuelle reconversion de l’usine de broyage en quai de transfert permettrait de grouper les déchets près du bassin de production, avant leur transfert en véhicules gros porteurs vers la future unité de valorisation de Bayonne. ■ La stabilisation des déchets avant enfouissement Cette étape sera assurée par l’unité de valorisation de Bayonne. En dégradant les déchets de manière accélérée et dans des bâtiments fermés, la part de déchets à enfouir est réduite et surtout la charge polluante est fortement atténuée. Les déchets stabilisés ne dégagent plus d’odeurs et génèrent donc très peu de nuisances.

■ La concertation et l’information Concerter les élus avant toute décision, communiquer auprès des riverains aux étapes clés du projet, répondre aux questions qui peuvent se poser, rechercher des solutions techniques adaptées au contexte, telle est la volonté d’ouverture et de transparence du Syndicat Bil Ta Garbi. Dans le cadre de notre agenda 21, un atelier « gestion des déchets » aura lieu le 6 octobre à 18h, salle Posta. Le site de Bittola y sera abordé ; des représentants du SIED et de Bil Ta Garbi pourront ainsi répondre à vos questions. ■ L’excellence environnementale La protection du milieu naturel et l’insertion paysagère guident l’ensemble des projets d’équipements conduits par le Syndicat Bil Ta Garbi. Ce dernier veille à ne créer aucune nuisance pour les riverains et à maintenir un environnement naturel préservé.

Le centre d’enfouissement technique du lieu dit Bittola a été fermé en décembre 2009. Il était exploité jusqu’ici par le Syndicat Bil Ta Garbi depuis janvier 2004. La fermeture du site implique obligatoirement : - le réaménagement de l’ancienne décharge pour retirer la charge polluante résiduelle (obligation règlementaire pour le SIED), notamment en supprimant les entrées d’eau car elles entraînent une « surproduction » de lixiviats (jus de décharge). - le suivi environnemental du site pendant 30 ans après fermeture, dont la responsabilité juridique incombe actuellement au SIED, gestionnaire du site. Cette étude a déterminé : - les principes de réaménagement de l’ancien casier de déchets pour limiter les infiltrations d’eau : • remodeler et «  poser  » une couverture quasiétanche sur le massif de déchets, • mettre en place un système de drains pour intercepter les flux d’eau souterrains. - les enjeux du suivi environnemental trentenaire, notamment le volume de lixiviats estimé à 5000 m3/ an après réaménagement contre 37 500 m3/an sans réaménagement. Cette première étude a pris en compte les perspectives de gestion des déchets dans la partie ouest du territoire. Considérant la nécessité de transports de déchets jusqu’à Bayonne et le besoin de capacité complémentaire de stockage à l’ouest du territoire, le Syndicat a étudié les options suivantes : - l’aménagement d’un quai de transfert répondant à un double objectif : • transférer les ordures ménagères résiduelles vers le pôle de valorisation de Bayonne, • optimiser les coûts de collecte pour le SIED. - la poursuite de l’activité d’enfouissement en proposant une installation performante sur le plan de la protection environnementale. Cette performance serait assurée par la qualité des déchets enfouis (déchets stabilisés, et donc en aucun cas nos poubelles de déchets ménagers telles quelles) et par l’étanchéité du casier. Cette étude a montré : - les différentes possibilités d’aménagement pour la reconversion de l’usine de broyage en quai de transfert, - les possibilités de pérennisation de l’enfouissement. En effet, la nature des terrains dans les premiers mètres est compatible avec l’implantation d’un centre de stockage et le « vide de fouille » disponible pourrait permettre une exploitation durant 23 ans.



concertation et étude complémentaire À l’issue de cette première étude, le Syndicat Bil Ta Garbi propose d’engager une étude complémentaire. Le Conseil Municipal du 6 juillet dernier a donné son accord à l'unanimité pour la poursuite de ces études. Les élus de la commune d’Urrugne ainsi que les riverains seront associés à cette réflexion. Fondements de cette étude complémentaire : - garder une capacité annuelle d’enfouissement identique (20 000 tonnes par an), - renforcer l'étanchéité du casier, - maîtriser complètement les odeurs potentielles, par l’accueil de déchets ultimes prétraités, dont la fraction valorisable et la fraction organique auront été retirées au préalable, - insérer le nouveau casier dans le site en fond du vallon et à proximité immédiate du casier actuel, - optimiser les transports de déchets. Objectifs de cette étude complémentaire : - analyser les possibilités d’optimisation des transports et déterminer les modalités techniques d’aménagement de l’ancienne usine de broyage en quai de transfert, - analyser les caractéristiques géologiques du site et déterminer les dispositifs techniques permettant d’assurer l’étanchéité du casier et la récupération des lixiviats. Création d’un comité de suivi : Un comité de suivi sera chargé de suivre le projet, d’analyser les éléments d’étude et donner son avis. Il sera composé de : - représentants de la mairie d’Urrugne, - représentants du SIED, - représentants du Syndicat Bil Ta Garbi, - représentant du conseil de quartier, - représentant d’une association de défense de l’environnement. Ce n’est qu’à l’issue de cette étude et de la concertation que la mairie émettra un avis favorable ou défavorable, pour la mise en œuvre de ce projet.

9 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


action municipale

hirigintza tokiko plana & bideko segurtasuna

PLU La commune d’URRUGNE est en cours d’étude de la révision de son Plan Local d’Urbanisme. À ce jour, le diagnostic territorial a été réalisé et les élus mettent en place les éléments structurants de leur projet de développement.

En effet, le Plan Local d’Urbanisme repose particulièrement sur le projet de la commune dans les domaines les plus variés  : développement urbain, prise en compte de l’environnement, activités économiques, dont les activités agricoles sont un élément majeur au sens des lois actuelles, etc.. Le Plan Local d’urbanisme doit respecter le code du même nom, ainsi que les différents textes, décrets, arrêtés et lois au fur et à mesure de leur parution. En cela, un certain nombre d’éléments sont intervenus depuis le début des études impliquant des allongements dans les délais que s’étaient donnés les élus pour l’étude du PLU. À titre d’exemple, une campagne de mesures sur la perméabilité des sols est en cours sur le territoire de la commune afin de prendre en considération les lois sur l’assainissement autonome, dont le dernier arrêté date de juin 2010. Les résultats de ces études peuvent avoir une incidence importante sur les projets de la commune. Le Plan Local d’Urbanisme doit en effet recevoir l’aval des services de l’état avant d’être présenté à la population dans le cadre de l’enquête publique. La loi sur le Grenelle 2 parue le 12 juillet 2010 doit faire l’objet de décrets d’applications dont il faudra tenir compte.

Jatxu Baita, auzoetako bilkuren egutegiatransformazio lantegia

Il reste donc encore du travail et les élus d’Urrugne s’attacheront à le mener à bien dans les meilleurs délais possibles.

action municipale

Jatxu Baita Les travaux de réfection de la maison Jaxtu Baita ont débuté le 13 septembre 2010. Dans un an, ce bâtiment devrait accueillir au rez-de-chaussée les nouveaux bureaux du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), ainsi qu’une épicerie sociale. Cet espace, plus spacieux, permettra de recevoir de façon optimale les demandeurs d’aides sociales, toujours plus nombreux sur la commune. Sur les 2 niveaux supérieurs, 4 logements sociaux seront proposés à des familles urrugnardes à bas revenus. Ils se répartiront sous la forme de 2 T2 de 58 m² et de 2 T3 de 77 m² et seront gérés par l’Office 64 de l’Habitat. Réunion de chantier à Jatxu Baita ►

conseils de quartiers : calendrier des réunions Le Bourg Olhette Mendixoko Béhobie Kexiloa Socoa

mercredi 3 novembre, à 20h30 mercredi 3 novembre, à 20h30 jeudi 14 octobre, à 20h00 mardis 28 septembre, 26 octobre et 30 novembre, à 19h mardi 9 novembre, à 19h00 jeudi 14 octobre, à 20h00

Salle Posta École d'Olhette Salle Lepo Bidean Foyer municipal Salle Posta Complexe sportif

atelier de transformation sécurité routière Dans le cadre de la sécurité routière et sur la demande des conseils de quartier, la ville d’Urrugne s’est dotée de 3 panneaux indicateurs de vitesse. Ces derniers seront installés le long du chemin de Legarcia, de la route d’Espagne et du chemin Lurberri. La fonction principale de ces panneaux est de confronter l’automobiliste à sa vitesse et de le responsabiliser davantage face aux dangers de la route. Ces indicateurs de vitesse fonctionnent grâce à de petits panneaux solaires et pourront permettre, par le biais d’une mémoire interne et d’un logiciel, de calculer le pourcentage de véhicules au dessus de la limite de vitesse.

10 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

«  Nous n’installons pas ces panneaux dans un but répressif, mais simplement pour responsabiliser les automobilistes. C’était une demande de nos conseils de quartiers, car beaucoup d’habitants d’Urrugne se plaignent de la vitesse de passage des véhicules en zone urbanisée. Grâce à son logiciel, ce type d’affichage nous permettra d’établir des statistiques sur les vitesses enregistrées, de faire un état de la fréquentation de la voirie communale et de réaliser, s’il le faut, les aménagements nécessaires.  » précise Odile de Coral. La vitesse reste aujourd’hui la première cause de décès sur les routes en France. C’est dire combien un changement des comportements au volant permettrait de préserver des vies…

Sous l’impulsion de Beñat Exposito et de Marie- Hélène Goya, délégués à l’agriculture, en collaboration avec la Chambre d’Agriculture des PyrénéesAtlantiques, une enquête va être menée courant septembre auprès de la cinquantaine d’agriculteurs d'Urrugne. Cette démarche a pour but d’étudier si la mise en place d’un atelier de transformation animale ou végétale serait opportune pour les agriculteurs locaux. Ceci pourrait également permettre de vendre en circuit court, sous forme d’un collectif ou d’une coopérative, des produits de qualité, à la traçabilité exemplaire, issus du terroir Urruñar.

«  L’agriculture est très présente sur Urrugne et c’est notre rôle de la valoriser et de trouver des solutions pour la pérenniser, malgré la pression foncière. Nous voulons nous tourner vers la vente directe et c’est pour cette raison que nous avons mis en place, avec la Chambre d’Agriculture, un questionnaire qui propose aux exploitants de se fédérer autour d’un projet d’atelier de transformation. Transformer ses produits revient trop cher pour un exploitant seul et c’est pourquoi l’idée de créer un collectif est à prendre en compte pour les années futures. Il faut voir sur le long terme ! C’est une pratique courante au Pays Basque intérieur et je reste convaincu que si les choses sont faites dans l’ordre, ce projet a de l’avenir… » explique Beñat Exposito.

En complément du questionnaire, la Chambre d’Agriculture prévoit un passage chez chacun des agriculteurs pour un entretien plus approfondi, afin de récolter des données sur leurs besoins présents. Une synthèse de l’enquête sera présentée aux agriculteurs et au conseil municipal d’ici fin 2010.

11 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


vie municipale

Bixintxoak

Bixintxoak

 municipale

Bixintxoak

fêtes d'Urrugne

12 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

13 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


sasoin turistikoa

gazteria

■ les mardis d’Urrugne toujours autant appréciés, ont permis de découvrir ou redécouvrir certains groupes comme « Traputzar », « Airoski », « Alaiak » et « La Batterie Fanfare Urruñarrak ». Cette animation est maintenant devenue un rendez-vous hebdomadaire pour les vacanciers et les Urrugnards. Jean-Michel Dufau et les membres de l’Office de Tourisme tiennent à remercier tout particulièrement les participants à l’exposition de plein air organisée à cette occasion : les associations Selarua et Adixkideak, pour leurs peintures, et l’association Cheich et Makilas, qui récolte des fonds pour le trophée Rose des Sables qui partira en octobre. ■ les randonnées en moyenne montagne que propose l’Office de Tourisme en partenariat avec « Terre et Côte Basques », accompagnées par un moniteur diplômé. Ces randonnées, au départ d’Urrugne, de Biriatou, d’Ascain et de Sare, ont été mises en place au mois d’avril et se poursuivent jusqu’à fin octobre. Le programme est disponible à l’Office de Tourisme. ■ tous les dimanches matins, les Résidences de Tourisme « Pierre et Vacances Bordaberry » sur la route de la Corniche, « Maeva Fort Socoa » et « VVF Village » à Socoa organisent un pot d’accueil pour leurs clients. C’est à cette occasion qu’un grand nombre de promenades touristiques et de randonnées de l’Office de Tourisme sont présentées et vendues.

14 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

La période estivale touche à sa fin. Jean-Michel Dufau, président de l’Office de Tourisme, et l’équipe d’animation ont dressé un premier bilan de la saison : « Nous avons constaté une fréquentation sensiblement identique à celle de 2009, avec une recherche accrue de courts séjours et une demande plus importante d’animations gratuites sur Urrugne et la région. Globalement, les visites commentées ont connu un grand succès, puisque nous avons pu constater une augmentation de 20 % en 2010 par rapport à 2009. Les nouveaux locaux de l’Office de Tourisme, plus spacieux et plus lumineux, ont permis aux vacanciers de passer plus de temps avec nos agents d’accueil pour s’informer et feuilleter les documentations. Nous souhaitons enfin la bienvenue à Émilie, qui a rejoint notre équipe en ce début de saison, et qui a contribué activement au succès de nos activités ».

■ les promenades touristiques d’Urrugne, ont eu lieu tous les mercredis matins de juillet et août, accompagnées par Émilie, et organisées en collaboration avec l’association Sokorriko Ama. Cette randonnée accompagnée passait par les principaux sites d’Urrugne : l’église SaintVincent-de-Xaintes, la Chapelle de Socorri, le Château d’Urtubie, le Fronton et la Mairie. La visite se terminait par une dégustation de produits régionaux à l’Office de Tourisme. Cette année, deux nouvelles visites ont vu le jour : - la visite commentée de l’église et du nouvel orgue, suivie d’un apéritif offert par les deux bars de la place. - La visite de la Corniche au cours de laquelle plusieurs thématiques ont été abordées : la pêche, la vague Belharra, les corsaires basques... En fin de visite, en collaboration avec Surf Rider Fondation, les participants étaient sensibilisés à la sauvegarde des océans. ■ le marché de Socoa, le lundi au parking de l’Untxin, a connu un succès important cette année, auprès des vacanciers, mais aussi des locaux. ■ le marché aux produits régionaux du jeudi a animé agréablement le centre du village, fermé pour l’occasion à la circulation des voitures. Cette disposition a permis à de nombreux commerçants de bouche et d’artisanat de planter leur étal en toute sécurité. Ces deux marchés ont trouvé leur rythme de croisière pendant les deux mois d’été, largement favorisés par le beau temps.

■ le point Information du Col d’Ibardin en partenariat avec la Mairie de Vera de Bidasoa a rouvert ses portes en juillet. Il permet la promotion d’Urrugne (avec les animations qui y sont proposées), du territoire de « Terre et Côte Basques », mais également la mise en valeur des trois randonnées balisées au départ du Col d’Ibardin : « Le circuit du lac », « le circuit des cromlechs », et « les côteaux de la Rhune ». Le point Information a permis, cette année encore, la création d’un poste par l’Office de Tourisme, en juillet et août.

Le Marché de Noël d’Urrugne aura lieu cette année : les vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 décembre. Des jeux, des animations et des surprises seront programmés pour les petits et les plus grands. De nombreux lots seront à gagner. Le programme sera largement diffusé en début d’hiver.

Pascale, Émilie et Yoni vous accueillent à la maison Posta pour tous renseignements d’ordre touristique, pratique ou général. N’hésitez pas à les contacter ! 05.59.54.60.80 info@urrugne.com www.urrugne.com www.terreetcotebasques.com

 municipale

jeunesse c.l.s.h.

L’été est toujours une saison bien remplie pour le centre de loisirs de Socoa qui a accueilli 339 enfants venant, pour une grande majorité, d’Urrugne et des communes voisines. En moyenne, le centre a reçu 139 enfants par jour pour le mois de juillet et 114 en août.

En juillet, le thème du cinéma, avec la réalisation de courts métrages. Un moyen simple et efficace pour développer la créativité des enfants, tout en leur faisant découvrir les contraintes de la vie d’artiste. Une journée « Festival de Cannes » a clôturé le séjour de manière festive. Certains de ces films seront diffusés sur la page Facebook Sport et Jeunesse de la ville d’Urrugne. En août, le centre de loisirs a abordé, à sa manière, le thème du développement durable. Différentes installations ont été

mises en place, comme un récupérateur d'eau de pluie. Grâce à des animations, les enfants ont été informés sur l'agriculture biologique et sensibilisés au tri sélectif. Différents jeux leur ont été proposés pour les responsabiliser (et par conséquent leurs parents) sur une gestion durable des déchets. Le succès croissant du centre de loisirs repose essentiellement sur une équipe dynamique et à l'écoute, proposant chaque année des projets toujours plus enrichissants pour nos petits Urrugnards.

l'espace jeunes a vécu un mois de juillet intense… Nous avons tout d'abord inauguré le Point Information Jeunesse, qui est un lieu d’écoute et d’information pour les 12-25 ans. Les activités et les sujets abordés devraient leur permettre d’avancer socialement. En réflexion avec ces jeunes, nous avons conçu un programme d’animation estivale : Chantier Jeunes du 5 au 9 juillet 16 jeunes (11 garçons et 5 filles) se sont investis dans les travaux de restauration des pupitres de l'école d'Olhette, en contrepartie d'activités de loisirs éducatifs offertes par la mairie. Lors d'une réunion de chantier, les ouvriers ont préparé le programme d'activités en tenant compte du budget qui leur était imparti. Au menu, des travaux de ponçage et de peinture le matin, puis accrobranche, fly fish, lasergame, sport et rafting l'après-midi. Ce projet était soutenu par la Mission Politique de la Ville, Pôle Jeunesse, Sports et Vie Associative de la Direction Départementale et de la Cohésion Sociale, dans le cadre du dispositif Ville-Vie-Vacances.

Un bilan très positif, qui pousse les animateurs à renouveler cette action, dans le but d’amener les jeunes à devenir acteurs de leur temps libre.

Photos DR

Photos DR

saison touristique

Séjour en Sierra de Guara du 19 au 23 juillet Cette semaine sous le signe de l’aventure a permis à 14 jeunes (8 garçons et 6 filles) de découvrir des activités telles que le Canyoning, l’escalade et la via ferrata encadrées par des moniteurs de l’Association Versant Sud (brevet d’état). Nos jeunes se sont impliqués dans la vie du camp en participant à l’ensemble des tâches quotidiennes. D’autres activités à la carte à la fin du mois… avec notamment du rafting et des bouées tractées.

Et pour les plus sérieux…

Photos DR

vie municipale

Dans le cadre de l’Opération Job d’Eté, 67 jeunes ont bénéficié d’un accompagnement dans leur recherche de contrat saisonnier. D’autres se sont investis dans le Service Baby-Sitting mis en place par l’Espace Jeunes pour aider les parents à trouver pour leurs enfants un mode de garde ponctuel, tout au long de l’année.

En cette période de rentrée scolaire, il est bon de faire des projets ! Nous invitons tous les jeunes à nous proposer leurs idées et leurs envies, afin de construire ensemble le programme des vacances de la Toussaint. Nous envisageons de participer aux Aventures Urbaines organisées par l’Association Atlantique Aventure ! Un raid sportif et culturel, qui se déroulera sous forme de chasse aux trésors, dans les rues de Bayonne, du 26 au 28 octobre. Les jeunes de 14 à 18 ans peuvent dès à présent s’inscrire par équipe de 4 auprès de l’Espace Jeunes. Quant aux plus âgés (jeunes de 16 à 22 ans), ils pourront bénéficier d’un accompagnement dans l’organisation de leur premier départ en autonomie, grâce au soutien du dispositif Sac Ados du Conseil Régional d'Aquitaine. 15 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


 municipale

facebook & denak numerikoan

agenda 21

agenda 21 La ville d’Urrugne passera à la télévision tout numérique le 29 mars 2011. Ce passage entraînera l’arrêt de la diffusion analogique des chaînes reçues par l’antenne râteau (TF1, France 2, France 3, Canal Plus, France5/ Arte et M6), et le remplacement de cette diffusion hertzienne analogique par la Télévision Numérique Terrestre (TNT).

Quels sont les avantages du passage au numérique ? ■ Un plus grand nombre de chaînes : jusqu’à 19 chaînes gratuites au lieu de 6 (TF1,

16 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

ATELIER SORTIE TERRAIN MONTAGNE

Si vous êtes dans une zone couverte par la TNT ou qui sera couverte par la TNT, il existe deux aides possibles, accordées si vous êtes dégrevés de la contribution à l’audiovisuel public (exonérés de la redevance audiovisuelle) et si vous respectez certaines conditions de ressources : ■ L’aide à l’équipement d’un montant maximal de 25 € TTC pour l’acquisition d’un adaptateur TNT ou d’un téléviseur TNT intégrée ou pour la souscription d’un abonnement au câble, au satellite numérique, à la télévision par ADSL ou par la fibre optique. ■ L’aide à l’antenne d’un montant maximal de 120 € TTC accordée lorsqu’il est nécessaire d’adapter, réorienter ou remplacer une antenne râteau ou une antenne intérieure pour continuer à recevoir la télévision après le passage au tout numérique. Ces deux aides peuvent se cumuler sous réserve que vous remplissiez les conditions de ressources de l’aide à l’équipement. Si vous êtes dans une zone qui ne reçoit pas la TNT et qui ne sera pas couverte par la TNT, vous vous devez impérativement choisir un mode de réception autre qu’une antenne râteau ou qu’une antenne intérieure pour continuer à regarder la télévision. Il existe une aide particulière pour vous faciliter ce changement : ■ l’aide à la réception et l'aide à la réception dérogatoire, d’un montant maximal de 250 € TTC accordée sans condition de ressources et sans être dégrevé de la contribution à l’audiovisuel public (exonéré de la redevance audiovisuelle). Cette aide (demande faite entre octobre 2010 et juin 2011) peut donc être accordée pour financer tout ou partie des dépenses pour l’installation d’une réception par satellite numérique ou pour la souscription d’un abonnement au câble, à une offre ADSL ou à la fibre optique. Dans certains cas, il vous est possible de bénéficier de cette aide à la réception même si vous êtes en zone couverte par la TNT; si vous recevez mal ou pas du tout la TNT, et sous réserve de l’attestation d’un antenniste, cette aide peut vous être accordée de manière dérogatoire.

ATELIER MONTAGNE

ATELIER LITTORAL

Quelles sont les aides financières ?

ATELIER GESTION DES DÉCHETS THÈME 2 Qualité de l’environnement

Sous l’impulsion d’Odile de Coral, la municipalité s’est dotée de 3 nouvelles pages Facebook : - la page Officielle de la ville d’Urrugne - la page Culture - la page Sport et Jeunesse. À l’heure du web 2.0, la ville d’Urrugne poursuit sa dynamique de valorisation par la recherche de nouveaux outils. « C’est une démarche logique dans notre entreprise de revitalisation de la ville et de son bourg. Il devenait essentiel de se doter des derniers outils de communication, de partages et d’échanges. Vous trouverez sur ces pages des photos, des vidéos et toutes les informations essentielles en termes d’informations, d’événements et d’animations sur la ville. Nous espérons que les Urruñars viendront nombreux sur ces pages et qu’ils participeront encore davantage à la vie de notre commune. » précise Odile de Coral. Comment y accéder ? Il vous suffit d’avoir un profil Facebook et de rechercher les pages Urrugne. Cliquez ensuite sur « j’aime », pour être averti automatiquement de tous les événements. Vous pouvez également faire une recherche « Facebook Urrugne » dans n’importe quel moteur de recherche (Yahoo, Google, Ask, etc...). Ces pages sont accessibles et lisibles par tous.

Dans leurs réflexions, les Conseils de Quartiers avaient identifié trois thèmes : préservation de nos espaces naturels, gestion de l’environnement, mobilité et déplacement (le thème du lien social étant un objectif commun à tous les thèmes). Ces premières rencontres, animées par des professionnels, sont ouvertes à tous et s’organisent selon le calendrier suivant ; elles ont pour but de nous présenter un état des lieux, thème par thème, de la situation actuelle. Dès janvier 2011, de nouveaux ateliers, encore plus interactifs, auront pour but de définir des objectifs, ainsi que des actions pour les atteindre. intervenants

THÈME 3 Mobilité

Urrugne culture est sur Facebook

France 2, France 3, Canal Plus, France5/ Arte et M6, plus 12 chaînes nationales), plus des chaînes locales (au moins une par région en province et cinq en région parisienne). Des chaînes supplémentaires sont disponibles sur abonnement auprès d’opérateurs commerciaux. ■ Des chaînes en haute définition (HD). ■ Une meilleure qualité de réception, d’image et de son : les programmes sont diffusés avec une image de type DVD, un son numérique stéréo ou de type « home cinéma ».

Comme cela avait été évoqué dans le précédent numéro d’Urruñan bizi, des tables rondes thématiques sont proposées cet automne, afin d'établir un état des lieux sur chaque sujet.

THÈME 1 Gestion des espaces naturels

tous au numérique

 municipale

Samedi 18 septembre Journées du patrimoine À partir de 9h, randonnée au départ de la chapelle d'Olhette

Euskal Herriko Laborantza Ganbara (mise en œuvre de Natura 2000) CREN (zones humides, tourbières) & ONF (reboisement) Association Jakintza (patrimoine historique) CPIE Littoral Basque (l'homme et le paysage) Société des Chasseurs d’Urrugne (gestion du gibier)

Mercredi 22 septembre 18-20h Salle Posta

Euskal Herriko Laborantza Ganbara CREN ONF Association Jakintza CPIE Littoral Basque Société des Chasseurs d'Urrugne

Mercredi 29 septembre 18-20h Salle Posta

Conseil Général, Service Environnement Conservatoire du Littoral GIP Littoral Aquitain (Application de la Loi Littoral)

Mercredi 6 octobre 18-20h Salle Posta

SIED (Collecte des déchets) Bil ta garbi (Traitement des déchets) Loreki (Filière déchets verts)

ATELIER EAU

Mercredi 13 octobre 18-20h Salle Posta

M. Larrousset, Maire de Guéthary Communauté de Communes Sud Pays Basque SAGE, Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux Agur Lyonnaise des eaux

ATELIER ÉNERGIE

Mercredi 17 novembre 18-20h Salle Posta

ATELIER MOBILITÉ & DÉPLACEMENTS

Mercredi 20 octobre 18-20h Salle Posta

ADEME Agence d'urbanisme

Communauté de Communes Sud Pays Basque Conseil Général

17 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


 municipale

opisizioa mintzo

kultura

l’opposition s’exprime APERCU DE LA PRATIQUE DE L'OUVERTURE PAR LA MAJORITE MUNICIPALE En lisant ce bulletin, les Urruñar ne pourraient que croire que tout va pour le mieux dans leur village. La majorité municipale ne mène que des bonnes actions, et ce, dans le respect des diversités. Mais la réalité est toute autre ! ! Nous sommes ici contraints de dénoncer certains agissements récents parfaitement irrespectueux et inadmissibles de la majorité municipale. Tout d'abord, lors du dernier Conseil municipal du 23 Août 2010, Mme le Maire s'est permis de nous reprocher l'absence de nos deux représentants lors de la dernière commission des finances et a ainsi tenté de tronquer le débat s'agissant des questions financières. Nous tenons ici rappeler qu'en application de textes parfaitement antidémocratiques (qui font déjà que la majorité dispose de 22 élus et l'opposition de 7 !!!), nous ne disposons que de 2 représentants par Commission contre 7 ou 9 pour la majorité, et qu'il nous est donc très difficile, compte tenu de nos activités professionnelles, d'assurer notre présence à toutes les commissions. Il est bien plus facile à la majorité municipale de pouvoir assurer leur présence à ces commissions, eu égard à leur sureprésentation ainsi qu'au fait que certains de ses membres sont indemnisés pour assurer leur statut d'élu. Dans ces conditions, de telles attaques sont inadmissibles et irrespectueuses surtout lorsqu'elles viennent d'une majorité qui n'a été élue que par 27 voix d'écart. D'autre part, nous sommes encore obligés de dénoncer la véritable discrimination dont font l'objet certaines Associations de notre village (bien évidemment toujours les mêmes ! !) lorsqu'il s'agit d'utiliser des lieux publics. Dernier exemple en date : demande de l'Association culturelle HAZIA d'utiliser le 28 Août 2010 la Place de la Mairie pour qu'y soit donnée l'excellente pièce de théâtre « Iduzki Lore » qui évoque la véritable chasse aux sorcières qui avaient été orchestrée en 1609 par Pierre de Lancre, envoyé spécial du Roi Henri IV à la demande notamment du Seigneur d'URTUBIE. Refus de la Mairie. Raison avancée : il fallait déposer la demande au mois de Mars 2010 !! Problème : cette pièce ne pouvait pas encore être programmée à cette date là ! ! Refus également pour qu'elle soit présentée près de l'église sous le chapiteau monté pour le Marmitako Txapelketa du lendemain, et ce, par envoi d'une véritable lettre de menaces aux responsables d'HAZIA. Malgré le veto de la Mairie, cette pièce va finalement être donnée sur le Fronton municipal dans des conditions matérielles parfaitement indignes eu égard à la qualité de cette pièce et de ses acteurs. Autre exemple : demande de 4 associations du village pour organiser le 12 Mars 2011 sur le fronton municipal les finales du championnat de Mus des 7 Provinces Basques. Refus de la mairie, car ce type de manifestation doit, selon elle, s'organiser désormais au Mur à gauche de SOCOA pour des raisons soi-disantes économiques liées à la nécessité de faire travailler le dimanche des employés municipaux. Inacceptable lorsque l'on constate que l'on n'hésite pas à faire travailler ces mêmes employés le dimanche pour la tenue d'autres fêtes, notamment l'été. Pourtant une telle manifestation en plein Centre Bourg contribuerait à y apporter de l'animation dans ce lieu qui en manque cruellement hors période estivale et qui a besoin de vivre pendant les 12 mois de l'année et non pas seulement durant les 2 mois d'été. Nous ne pouvions pas passer sous silence ce genre d'agissements qui n'honorent pas cette majorité municipale qui prétendait pourtant au lendemain des élections vouloir rompre avec les pratiques du passé. Mais, en réalité, pas grand-chose n'a changé ! ! Ematen du Herriko Etxean dena ederki doala. Auzapezak agintzen dituen ekintzak hurbildik jarraitzen ditugunentzat harriduraren sortzeko mailakoak dira. Oposizioari komisioetako biltzarretan parte ez hartzea leporatzen digu, biltzarrak lan tenoreetan eta berezik «batzuei» interesatzen zaielarik antolatzen direlarik. Hau, dudarik gabe guregana informazioaren heltzeko zailtasunen sortzeko helburuarekin. Auzapezak oposizioarekiko errespetu eskasa errexa duela behin baino gehiagotan frogatu dugu eta. Iguzki Lore antzerkia herrian emateko debekatze saioari SENSURA deitzen zaio. Testuaren idazlea Urruñarra delarik, duela 400 urteko gertakariak aipatzen direlarik, auzapezaren jarrerari DESPOTISMO jarrera deitzen zaio. Bukatzeko serbitzu publikoekiko atximendu eza praktikara eramaten da, ama eskolaren presentzia ahulduz, diru publikoaz lagunduz, estatuak ama eskolarentzat erakasle postuak txikitzen ari direlarik. Horretan Herriko Etxetik ez dugu informaziorik jaso, diru publikoa nola erabiliko den erabakiak hartu ondotik jakiten dugu. Euskararekiko atxikimendu ezak jarraitzen du, lau langile berri hartuak izan dira, baina eskatzen dugun euskarako teknikariarentzat ez dago buxetarik. KIMUA Nous souhaiterions en tant qu’élus PS PCF du Groupe de l’opposition apporter quelques précisions sur le fond et sur la forme. Ce jardin d'enfants n'en a que le nom. Il s'apparente fortement à la structure des jardins d’éveil expérimentaux jusqu'en 2012 (dits:MORANO) et qui accueilleront des enfants âgés de deux à trois ans. Lancée par le gouvernement, cette expérimentation a comme objectif de supprimer les toutes petites sections de maternelles, faire payer les familles, économiser l'encadrement. Dénoncées par les professionnels de la petite enfance et par une majorité des professeurs des écoles, ces garderies ne pourront en aucun cas remplacer les apprentissages et la socialisation au programme de l'école maternelle qu'ils commenceront à trois ans voire quatre avec déjà des inégalités. Qui pourra ou ne pourra pas offrir 4 ans d'enseignement à ses enfants ? Il suffit d'avoir deux brins de jugeote pour comprendre qu'à terme se profile, grâce à cet outil, une étendue progressive de ce dispositif aux autres niveaux de maternelle et à terme entrevoir sa disparition. Sur la forme de quels besoins parlons-nous quand on sait que Kimua est ouverte pour 15 places à 5 autres communes et que l’on espère un remplissage de 60% ? Cela paraît pour le moins paradoxal puisqu’une enquête réalisée auprès des parents d’élèves des écoles montrait un besoin de garde important des enfants de deux à trois ans sur Urrugne. Qu’il était urgent de trouver des places supplémentaires ! Alors pourquoi ce choix hautement idéologique ? Les besoins de garde sont effectivement importants et nous comprenons les parents qui se retrouvent en difficulté et qui en fait n'ont le choix que de s'adresser à cette structure. Mais la responsabilité de la commune est bien de se battre pour que justement tout soit fait pour que la maternelle vive depuis la toute petite section en exigeant de l'académie des moyens. Que les petits de deux ans soient comptabilisés dans les effectifs et qu'ils puissent y être accueillis. A nos yeux la responsabilité des élus est de combattre l'asphyxie organisée de l'école publique mais c'est une question de choix et c'est tout le sens que nous donnons à notre vote contre la participation au fonctionnement de Kimua.

18 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

culture

les fêtes locales « eliza besta » ■ Germaine Hacala C’est à Urrugne, pour la première fois au Pays Basque, que ces Lore Jokoak auront lieu. Il s’agissait de récompenser non seulement les meilleurs pilotaris du moment mais encore de promouvoir la littérature basque à travers le chant, l’improvisation et la poésie. L’idée d’Antoine d’Abbadie était aussi de proposer le concours à des villes et villages du Pays Basque de France et d’Espagne différents chaque année. Il faudra cependant attendre 1853 pour que l’organisation de ces fêtes puisse servir d’exemple pendant les années qui ont suivi. Le concours fut annoncé dans Le Messager de Bayonne et Le Mémorial des Pyrénées de Pau. Les deux premiers prix de la joute littéraire était une once d’or et un makila d’honneur. Cette année là, le sujet choisi par Antoine d’Abbadie était «  Montevideora

dihoan euskal gaztearen bihotz–minak  » c’est-à-dire « La peine du jeune basque qui part à Montévideo ». Le Maire, Albert Larralde

Diusteguy, membre du jury, décida de faire chanter le bertsu du vainqueur à une chorale de jeunes gens du village. Voici ce qu’il écrivit :

«  ...Pilota partida baino lehen, içanen da goraki eçagut aracia phertxuetako guduan garaia eman duena, eta harc egin pertxuak içanen dire cantatuak herrico guiçon gazte hortarako berechi eta irakhaxiez, çoinekin aldizcatuco baita musicari gorphutz bat : eta ondoan, phertxuetan garaitu duenari emanen zaizco, Antonio d’ABBADIE

jaunaren partezco untçaco urrea eta ohorezco makhila. Eguiña Urruñaco herrico etchian, Agorrilaren éçan, 1853an. Baldarapheza A.de LARRALDE DIUSTEGUY »

L’once d’or fut gagnée cette année-là par Celhabe de Bardos et le makila par Landerretche sous le pseudonyme Garaztarra. Voici quelques vers de ce dernier :

« ... Eskual Herri maitea Herri pare gabea Hiltzea da neretzat Hi gabe bizitzea! Ene bihotza nola Nola daite kontsola ? »

Ces deux affiches que chacun peut lire dans la salle du Conseil Municipal d’Urrugne ont été publiées à l’occasion de la deuxième édition des Jeux Floraux initiés par Antoine d’Abbadie (dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance). ▼

Ces jeux floraux eurent lieu jusqu’en 1863 à Urrugne puis la commune de Sare y prit part de 1864 à 1877  ; iIs quittèrent cette annéelà le Labourd pour la Basse Navarre et se produisirent à Saint-Palais puis à Mauléon. C’est en 1879 que, selon l’esprit qu’Antoine d’Abbadie avait voulu donner à ces fêtes, le village d’Elizondo en Pays Basque d’Espagne, fut le théâtre de la manifestation. Les Jeux Floraux connurent un grand succès en 1892 à Saint-Jean-de-Luz à l’occasion de Eskualdun Bestak. Le dernier concours eut lieu pour la première fois dans la province d’Alava à Aramaio en 1899 sous l’égide de Virginie, veuve d’Antoine d’Abbadie décédé le 19 mars 1897.

journées du patrimoine naturel Pour la première fois, le samedi 18 septembre, une randonnée exceptionnelle «  Massif de la Rhune, notre patrimoine naturel  », était organisée par la ville d’Urrugne. En tout, trois parcours différents étaient proposés aux randonneurs, de la longue marche de 5 heures, au sentier plus accessible de 2h30. Avec cette formule chacun trouve son rythme et peut apprécier la beauté de la faune et de la flore sur ce massif. Cet événement, préparé en collaboration avec les différents acteurs du territoire, est un moyen ludique de mieux connaître et apprécier la nature à Urrugne, avec les explications, le long des sentiers, des différents intervenants gestionnaires du site. Ces interventions portent sur des sujets aussi vastes que la gestion de la forêt, l’affouage, les cours d’eau, les tourbières et les espèces remarquables.

«  Nous avions l’idée de proposer une Journée du Patrimoine Naturel et de permettre aux visiteurs de découvrir les ressources de leur territoire, en allant à la rencontre des gestionnaires du site. La nature est notre bien commun et nous devons multiplier les actions pour mieux la connaître et la préserver. Notre patrimoine c’est notre mémoire !  » souligne Claire d’Elbée, adjointe au Développement Durable et à la Démocratie Locale. Les randonneurs ont pu également découvrir la partie historique du massif de la Rhune avec la redoute des émigrés, les cromlechs, les carrières et dolmens qui rythment le parcours. Cette journée était organisée par la ville d’Urrugne, en collaboration avec l’ONF, le CPIE Littoral Basque, le Conservatoire Régional des Espaces Naturels d’Aquitaine, Laborantza Ganbara, l’Association Jakintza et l’Association des Chasseurs.

19 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35


brèves

berri laburrak

2010 udazkeneko agenda

Béhobie Les permanences du CCAS et de la Mairie sont à nouveau assurées à Béhobie, au foyer municipal, les lundis à partir de 14h. Le jeudi après-midi, Pierre Têtevuide accueille au foyer municipal de 14h à 18h, les personnes souhaitant se réunir autour d'un jeu de société (mus, tarot, canasta, loto....).

nouveaux enrobés Travaux d’enrobés à froid prévus d’ici la fin de l’année : • Chemin Maillarenea : 680 mètres linéaires • Chemin de Oihanbehere : 1250 ml • Chemin de Tomasenea : 1000 ml

Urrugne reçoit Sulzbach en 2011 En avril dernier, pour célébrer le trentième anniversaire de son jumelage avec Urrugne, la ville de Sulzbach avait offert toute son amitié, son hospitalité et sa gaité pour bien recevoir la délégation française. L’année prochaine, c'est au tour d'Urrugne d'accueillir la délégation de Sulzbach, du 14 au 21 mai, avec autant de panache et de générosité, on l’espère. Le programme des festivités sera communiqué ultérieurement. Les personnes désirant s’associer à cette manifestation, d’une manière ou d’une autre (par exemple en offrant un hébergement), ou bien souhaitant plus d’informations, sont invitées à se présenter à l’Office de Tourisme.

les plantes de la commune redistribuées Cette année, sur l’initiative de Claire d’Elbée, adjointe au développement durable, la commune d’Urrugne redistribuera gracieusement certaines de ses plantes annuelles, lorsque les services de la ville auront défait les jardinières. À cet effet, le dépôt des services techniques sera ouvert au public sur une journée, afin de permettre la récupération des plantes par les particuliers. Les dates n’étant pas arrêtées pour l’instant, nous invitons les habitants d’Urrugne à se renseigner (fin septembre - début octobre) auprès des comités de quartier ou en s’informant sur le site officiel de la ville : www. urrugne.fr

Marina Gauthier-Dubédat ◄

20 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35

Un grand merci aux Urrugnards qui ont ouvert leurs portes et accueilli avec chaleur et bienveillance Marina Gauthier Dubédat. Missionnée par la Mairie d’Urrugne, sous la responsabilité scientifique du Service du Patrimoine et de la Région Aquitaine et avec le soutien du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, cette jeune femme a réalisé avec passion et enthousiasme pendant plus d’un an l’inventaire complet du patrimoine bâti d’Urrugne. L’étude des archives de la Mairie, du cadastre napoléonien, des registres des Maires-Abbés lui a permis d’étayer la partie historique de ses recherches. Son travail est aujourd’hui terminé. Il se concrétise en particulier sous la forme d’un joli livre sur Urrugne (Collection de l’inventaire régional d’Aquitaine). Ce livre est en vente à l’Office de Tourisme.

EXPOSITION À POSTA

Faim de loup, c'est la faim de vivre ! C'est l'histoire d'une petite fille, à l'aube de l'adolescence, coincée entre une éducation stricte et l'amour sans limites de sa mère. samedi 4 Elle s'évade dans l'histoire du Petit Chaperon ► Théâtre de marionnettes « Faim de loup », Rouge. Rouge comme le danger, la révolte, salle Itsas Mendi à 20h (tt public à. p. de 8 ans) l'amour ! En s'écartant du chemin tracé, elle se fond dans le conte et le conte se fond en elle dans l'univers des marionnettes, merveilleux et terrifiant. Conte cruel et naïf, mais aussi conte de sagesse, d'initiation et de transformation qui accompagnent l'adolescence de l'enfant sortant du giron maternel. Théâtre de marionnettres par les Compagnies Les Métamorphoses Singulières, Le Grand dimanche 5 Parquet, Graine de vie .

DÉCEMBRE

Richesses du patrimoine d'Urrugne du 18 septembre au 19 octobre

À l’occasion des journées du Patrimoine et de la conférence de Marina Gauthier –Dubédat sur les richesses du patrimoine d’Urrugne, une exposition est présentée Salle Posta. Une vingtaine de photographies de Michel Dubau, illustrent quelques maisons remarquables d’Urrugne. Des panneaux explicatifs, réalisés à partir des textes de Marina Gauthier-Dubédat, accompagnent l’exposition.

ateliers agenda 21 salle Posta, le mercredi de 18h à 20h Gestion des déchets.................. 6 octobre Eau..............................................13 octobre Mobilité et déplacements.......20 octobre Énergie...................................17 novembre

nouveau guide des associations Pour cette année 2010, le guide des associations fait peau neuve. Un nouveau design et un contenu remis à jour, afin de resserrer ce lien privilégié que développe la ville d’Urrugne avec les associations locales. Vous trouverez en feuilletant ce guide toutes les associations sportives, culturelles, de loisirs et à caractère social.

agenda

OCTOBRE La Compagnie du Théâtre du Rivage travaille depuis 2009 en compagnonnage avec la Communauté de Communes Sud Pays Basque. C’est dans ce cadre qu’elle propose à l’automne un festival de théâtre itinérant (sur huit communes de la CCSPB), le temps d’un week-end. « Soit dit en passant » sera présenté à Urrugne fin octobre. Il se décline en trois pièces mises en scène par Pascale Daniel-Lacombe : Eskimal Kabiliarra

spectacle en langue basque, avec le soutien de l’Institut Culturel Basque, vendredi 29 octobre à 20h30.

Dans la chaleur d’un mois d’août torride, Zinedine n’a plus rien : ni travail, ni ressources, ni amis, ni téléphone, ni eau, ni électricité, et plus rien à manger. Il vacille alors et dérive aux frontières de la folie, dans un imaginaire peuplé de jeux de rôle. Karin Serres tient en son talent le miracle de lutter résolument contre le désespoir, par la force active de l’imaginaire et du voyage. « Avec le vent dans le dos, il nous poussera des ailes »

samedi 30 octobre à 20h30

Ballade vivifiante dans l’univers de l’auteur contemporain, Sylvain Levey. Petites chroniques poétiques et autres textes inédits, interprétés par cinq acteurs qui dessinent sous nos yeux des scènes hautes en couleurs. « Le jeu de l’amour et du hasard »

dimanche 31 octobre à 17h

Marivaux nous propose, dans une alliance de cruauté et de grâce, d’observer le transport amoureux de la jeunesse. Il porte avec nous un regard amusé sur les mouvements et les intermittences du cœur humain.

vendredi 1er Village départ du Trophée Rose des Sables, place Posta à partir de 18h30 vendredi 1er, samedi 2 et dimanche 3 Fêtes d'Olhette, organisées par le Comité des Fêtes d’Olhette, Trabenia dimanche 3 Mutxiko, organisé par Hazia, place de la Mairie à 11h45 samedi 9 Braderie de vêtements, organisé par Elkartasuna, local Elkartasuna à 9h dimanche 10 Concert d'orgues, organisé par l'Association des Orgues d'Urrugne, église Saint Vincent à 18h vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 Festival de théâtre " Soit dit en passant ", organisé par le Théâtre du Rivage, salle Itsas Mendi, entrée gratuite

Téléthon, organisé par Tink Atxik : vente de gâteaux, salle Posta, de 8h à 13h Mutxiko, organisé par Hazia, place de la Mairie à 11h45 vendredi 10 Concert Kepa Junkera, organisé par la Commission Culture, salle Iturbidea à 21h Kepa Junkera est un musicien basque, né à Bilbao en 1965. Joueur de trikitixa, accordéon diatonique basque, il crée des ambiances ethniques contemporaines, percutantes, des fables musicales éblouissantes et attirantes. Sa musique, fusion de genres et de terroirs musicaux, est issue des rythmes traditionnels basques (arin-arin, fandango, jota….) mais s’est progressivement étendue pour atteindre des horizons plus proches du jazz. Musicien prolifique, Kepa Junkera a collaboré avec des musiciens de tous genres (Carlos Nunez, Caetano Veloso, Phil Cunningham, Justin Vali, Andreas Wollenwaider…). En 2004, il a reçu le prix Latin Grammy Award pour l’album K.

NOVEMBRE dimanche 7 Mutxiko, organisé par Hazia, place de la Mairie à 11h45 dimanche 14 Vide grenier, braderie et bourse aux jouets, organisé par Elkartasuna, au fronton, local Elkartasuna et salle Posta à 9h dimanche 21 Championnat départemental de tir à l’arc, organisé par les Archers de Larrun, mur à gauche de Soca à 9h dimanche 28 Kantaldi avec Benito Lertxundi, organisé par Hazia, salle Iturbidea (à confirmer) à 16h

vendredi 10, samedi 11 et dimanche 12 Marché de Noël, organisé par l'Office du Tourisme, salle Iturbidea, toute la journée samedi 11 Braderie de vêtements, organisée par l'Association Elkartasuna, local Elkartasuna à 9h00

21 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35




karneta & Urruñako baliabideak

naissances j u i n 2 010

Joris CAU POURCEL - 3/06 Joao Carlos SALGUEIRO SANTOS - 4/06 Luna MOUHICA - 8/06 Flore TELLECHEA - 10/06 Csabi Géza LASSALLE - 12/06 Christane Caroline Nathalie ADOLPHE - 21/06 Elena ZABALA - 25/06 Elaia BORJA - 26/06

j u i l l e t 2 010

MAIRIE www.ville-urrugne.fr ou www.urrugne.fr du lundi au vendredi, 8h30-12h30 ; 13h30-17h30 standard..........................05 59 47 44 44 état civil...........................05 59 47 44 45 urbanisme *...................05 59 47 44 46 secrétariat......................05 59 47 44 47 communication..............05 59 47 44 47 comptabilité....................05 59 47 44 48 police municipale...........05 59 47 44 49 ress. humaines..............05 59 47 44 50 serv. techniques............05 59 47 44 52 * le service urbanisme est fermé le jeudi après-midi ; .l'accueil est assuré au deuxième étage de la mairie.

OFFICE DU TOURISME www.urrugne.com tous les jours de 9h30-12h30 ; 14h-18h (sauf vendredi 17h30) le samedi de 9h -13h30 accueil............................ 05 59 54 60 80

Luar BLANCO GARCIA - 2/07 Paola BALLESTEROS--CHAPARTEGUI - 22/07 Zachary Dan Pantxoa SIMON - 22/07 Mayan Késiah Mohana GULCKERS - 23/07 Elorri Joana ITURRIA ETCHEVERZE - 23/07 Ilan Battite SALLABERRY PRADO - 28/07 Eneko Haritza OLASCUAGA - 30/07

a o û t 2 010

Noé DAGUERRE - 1/08 Iban THIRARD ROHR - 4 /08 Jacky LISSARDY - 7 /08 Elaia ARRUEBARRENA SALLES - 16 /08

décès j u i n 2 010

Joseph ZURUTUZA (époux GUILLEMIN) - 12/06 Marie GOYA (épouse SANCHEZ) - 15/06 Alexandre DUFAU - 20/06

j u i l l e t 2 010

Manuel Thomas ARBISA (époux CAZADE) - 6/07 Joseph ANSALAS (époux LOPEZ) - 9/07 Michel Bertrand Martin LACAZE (époux LAPÉBIE) - 11/07 Liliane Lucienne CHERQUITTE (épouse GOYA) - 20/07 Dominique ANCHORDOQUY (époux NOGUES) - 29/07

a o û t 2 010

Hélène LARZABAL (épouse ARAMENDI) - 10 /08 Jean Claude SANSEBASTIAN (époux MUGICA) - 20 /08 Christian Jean-Baptiste LARRÉGUY - 22 /08 Jacques Michel Robert PETIT (époux BESLON) - 26 /08

mariages j u i n 2 010

Juan Ignacio PINA y ALTUNA et Christelle Marie TÉTEVUIDE - 5/06 Frédéric Sébastien TELLECHEA et Pascale SALHA - 5/06 Jokin ECHEVARRIA et Maria Teresa UBIRIA y BEAUMONT - 14/06 Matthieu Michel Bernard CAILLARD et Stéphanie Marjorie MELLA - 19/06 Nicolas NARBAITZ et Carine SEZNEC - 19/06 Aitor MOCOROA GONZALEZ et Nahikari OTAEGUI TENA - 26/06

j u i l l e t 2 010

Thomas Didier Joseph CATTEAU et Marie Denise MERLAUD - 3/07 André LESBORDES et Bérengère Marie Henriette PARIS - 3/07 Sébastien Nicolas MICHELENA et Maialen ETCHETO - 3/07 Mikel CRISTOBAL BELLO et Maria-Carmen SAMBADE Y DA SILVA - 21/07 Nicolas Jean-Paul VARAILLAS et Lauriane CAPDEPON - 24/07

a o û t 2 010

Antonio Carlos LEITE SALGADO et Karine Danielle CHARGÉ - 7 /08 Jean-Rémi Henri GUICHARD et Cécile Marie THOMAS - 21 /08 Xavier Antoine Jean Raphaël GAVILAN-GAVILAN et Mirentchu Monique THOMAS - 28 /08

22 URRUÑAN BIZI /VIVRE À URRUGNE - AUTOMNE 2010 - N° 35



Urruñan bizi - Automne 2010