Issuu on Google+

mag Le

a

Octobre 2008

’ Tout

H e m - w w w.v i l l la ville de e - hem e d .fr e zin

Mag 47

hem durant

les prochaines années … Interview

du

Maire

Daouda Sow

MÉDAILLE D’ARGENT AUX JO DE PÉKIN p.2

Hem se dote d’une

piste d’athlétisme

SPORT

• Bientôt une nouvelle   salle de boxe

p.6

VILLE EN ACTION • Création d’un conseil des seniors

p.12

bloc notesp. 22

p.6


Zoom SPORT

Daouda Sow Médaille d’argent aux JO de Pékin

Pendant 15 jours, il a fait vibrer et frissonner les Hémois qui suivaient ses aventures à Pékin sur écran géant. Il a véritablement été la révélation de ces jeux.

I

Il a enchaîné les combats et les victoires contre des boxeurs, contre lesquels ce n’était pas gagné d’avance. Il a battu des champions du monde, champions olympiques. Des moments inoubliables. À présent, c’est une figure emblématique de la ville et un véritable héros pour tous les jeunes hémois. Très heureux et fiers de son titre de vice-champion olympique, des centaines sont d’ailleurs allés l’attendre à sa

descente d’avion à Roissy puis se sont retrouvés deux jours plus tard pour une fête, énorme, organisée en son honneur et réunissant plus de 1500 personnes. Malgré tout cela, notre champion reste simple, abordable et avec la tête bien sur les épaules. 4 questions :

Tout’HEM Mag : Te rends-tu compte de l’engouement que tes combats ont créé ? Comment vis-tu tout ce succès ? Daouda Sow : C’est un rêve qui se réa-

lise. Ce n’est pas une surprise comme certains l’ont dit. J’ai travaillé 10 ans pour ça. Je le voulais. Je n’ai pas rempli totalement le contrat, je n’ai pas eu l’or. Mais après la défaite, je me suis vite dit que je n’avais pas le droit d’être déçu car il y a pire, ce n’est pas mortel. De Pékin, je savais que les gens, les Hémois suivaient mes combats. Mais je n’imaginais pas un tel engouement. Aujourd’hui, plus ça avance, plus je m’en rends compte. À mon arrivée à l’aéroport quand j’ai vu les visages, tous les jeunes qui m’attendaient, c’était un truc de fou. Ensuite, j’ai eu le privilège de défiler sur les ChampsElysées, de rencontrer le président de la République. C’est une chance, franchement. Je me rends compte du poids de cette médaille.

me balader. J’ai vécu les JO à 100%. Je gagnais donc il fallait que je continue. Je n’ai pas vu la muraille, ni rien d’autre, mais bon…

T’H.M : À qui dédies-tu ta médaille ? D.S : À ma famille. À mon entraîneur

qui a su continuer à me vendre la boxe, à me donner envie et à me faire rêver quand j’avais décidé d’arrêter il y a deux ans. À tous ceux qui m’ont soutenu. Tous les Hémois, tous les jeunes qui viennent chercher des autographes. C’est dur de faire plaisir aux gens. Mais là de voir que ça les rend heureux, ça me fait kiffer. Y a pas de mot, c’est tellement émouvant.

T’H.M : À présent qu’envisages-tu ?

« Je me rends

la fête avec les potes. Je suis aussi beaucoup sollicité. Ensuite, on verra. Il y a déjà d’autres compétitions programmées. En tout cas, je resterai le même. C’est dans ma nature, je ne prendrai pas la grosse tête, je ne veux rien perdre de tout cela et je n’oublierai pas d’où je viens...

compte du poids de cette médaille. »

T’H.M : Alors Pékin, c’est comment ?  Daouda bat le Chinois Qing Hu en ¼ de finale  En ½ finale, il l’emporte contre le Cubain Yordenis Ugas  Ambiance de folie au Mail Dunant lors de la ½

2

TOUT HEM Mag n°47

D.S :Malheureusement, heureusement, je n’ai pas eu le temps de

D.S : Pour le moment faire


Zoom

2

SPORT

DAOUDA SOW médaillé d’argent aux JO de Pékin

Clin d’œil

4

Sport

Edito

Sommaire

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous invite à découvrir la travaux nouvelle formule de votre magazine Création d’une piste d’athlétisme municipal. Plus illustré, plus coloré, Ouverture d’une nouvelle salle de boxe plus aéré, Tout’hem Mag a été Un terrain synthétique pour Dubus rénové pour mieux vous informer sur notre commune. Tous les trois mois, Tout’hem Mag sera au rendez7 vous des chantiers qui améliorent notre quotidien, des événements qui EVENEMENT renforcent nos liens, des associations À l’abordage de Hem en fête et des personnalités qui font la Journées du patrimoine : le livre richesse de notre cité. Sa refonte a RETOUR été imaginée en tenant compte des Sur le salon des métiers d’art différentes remarques que vous nous Syndicat d’Initiative, nouvelle version avez formulées au fil de nos rencontres. Dans un souci de cohérence et pour 10 répondre à la nécessité d’être bien informé, l’ensemble des supports de Société communication de la ville va également Hem s’équipe de défibrillateurs être revisité. Après le journal municipal, Centres sociaux Métamorphose de l’Espace de vie St Ex ce sera le site internet www.ville-hem.fr  Les apprentis photographes exposent auquel vous êtes de plus en plus fidèles Mme Ducrocq quitte les Hauts-Champs qui sera modernisé. Dès 2009, le nouveau seniors site de la ville se voudra plus pratique, Création d’un conseil des seniors plus convivial et plus accueillant. Au-delà jeunesse d’être une vitrine pour notre belle ville, Création du local des jeunes du centre il sera un outil à la disposition de tous les hémois en proposant un panel de services en ligne qui facilitera les démarches Dossier 13 administratives et répondra à la nécessaire Le maire dévoile les perspectives du mandat en cours modernisation de l’administration. Bonne lecture

6

Culture

Ville en action

Cadre de vie

17 logements

La Vallée 2 prend forme travaux

Le pôle des services publics sort de terre L’îlot Beaujon-Villemin remodelé Sockeel rénové A la place de l’ancien groupe scolaire

Francis Vercamer

Député du Nord Maire de Hem Conseiller de Lille Métropole  Communauté Urbaine

Environnement

Et si vous vous occupiez de vos haies ?

Vie économique Tribune Bloc notes

19 21 22

Pour contacter le maire Permanence : 3e jeudi du mois  de 10h à 11h en mairie M. Le maire, Hôtel de ville BP 30001 59510 HEM contact@ville-hem.fr Accueil : 03 20 66 58 00

TOUT HEM Mag n°47

3


Clin d’Œil

Ecole St Exupéry Les rappeurs sur scène

Pendant un an, 25 CM1 de St Exupéry ont travaillé aux côtés d’Esther Devoldre intervenante de l’école municipale de musique et de Thomas Fellahi alias Da Prince, jeune hip hopeur hémois, afin de mettre sur pied un spectacle sur les musiques actuelles. Fin mai, devant leur famille au grand complet, ils ont fait un véritable tabac. Une belle réussite pour ce projet qui leur a permis de devenir des pros du rap mais leur a appris aussi la concentration, l’attention, l’écoute, le respect. Leur a permis de façon déviée, de travailler l’écriture, la grammaire, la diction, l’imagination, la création et ainsi de s’enrichir.

Jumelage Hem-Wiehl : 15 ans déjà...

15e anniversaire cette année du jumelage franco-allemand. Pour fêter cela, les Hémois sont donc allés à Wiehl fin mai. Au programme de ces amicales retrouvailles auxquelles étaient également invités les homologues anglais de Mossley et portugais d’Aljustrel : soirées en familles, rencontres sportives ou musicales, visite de la plus importante usine d’essieux de camions qui est à Wiehl…

Plus de 200 personnes Sous un arbre de paix

Réunir sur une même scène les membres ou élèves des 4 écoles de disciplines culturelles mais aussi des scolaires, en tout, presque 200 personnes; un pari fou ? Un défi que la ville et les écoles St Exupéry et De Lattre de Tassigny, le théâtre de l’Aventure, Ainsi Danse, l’Ecole d’arts plastiques et l’École municipale de musique ont relevé en montant le spectacle musical « Sous un arbre de paix » donné en juin, salle Leplat. Un beau projet commun qui leur a permis de se rapprocher, s’associer, donner à voir l’art qui les passionne en même temps, s’exprimer ensemble.

4

TOUT HEM Mag n°47


Ainsi Danse, clôture en beauté l’année !

Clin d’Œil

Ce n’est pas pour rien que c’est une école de discipline culturelle. Ainsi Danse ne cesse de monter d’un cran dans l’excellence. Pour preuve encore, le spectacle de fin d’année qui avait lieu en juin. Pas un spectacle de fin d’année classique, un vrai gala. Un très beau spectacle monté par plus de 300 élèves qui sur deux représentations ont réuni un millier de spectateurs ravis d’avoir pu assister à un défilé de chorégraphies toutes plus recherchées, originales et colorées les unes que les autres.

Les Hauts-Champs savent mener la danse

Nouveau spectacle de danse pour les Hauts-Champs en juin et nouveau succès. Dans un Mail Dunant encore une fois comble, devant parents, amis, associations partenaires du centre social, près de 200 danseurs et chanteurs se sont donné en spectacle. Un très beau spectacle sur le thème du cabaret auquel a participé la troupe Evasion qui avait préparé un medley cabaret spécialement pour Mme Ducrocq qui part bientôt en retraite et en l’honneur de qui étaient évidemment organisés «les Hauts-Champs mènent la danse» cette année.

Succès pour la braderie du Civron

Réelle réussite pour la braderie de la rue de Willems organisée début juillet par Les Beloteux du Cheval Volant avec le soutien de la ville. Pas de pluie, une ambiance festive et l’affluence des grands jours, le vide-grenier du Civron a du charme. Un rendez-vous à présent incontournable pour passer un bon moment à la veille des vacances…

Écoles La cloche a sonné, ça signifie…

Les bonnes choses ont toujours une fin… Mardi 2 septembre au matin, les enfants ont donc repris le chemin de l’école. Avec plus ou moins d’entrain et de motivation, ils ont retrouvé leur instituteur et copainscopines. A noter cette année une petite hausse d’effectifs chez les petits qui permet de rouvrir deux classes à V.Hugo et Notre Dame de Lourdes.

TOUT HEM Mag n°47

5


Sport Travaux 

Une salle de boxe digne d’un champion

Création d’une piste d’athlétisme

La salle de boxe de Hem ouverte en 2002 dans un pré-fabriqué installé derrière le collège Triolet ne correspondait plus aux attentes et surtout aux besoins du Boxing Club Hémois. En juin dernier, sans même connaître les résultats de Daouda Sow aux JO, le conseil municipal a décidé d’en construire une nouvelle. Profitant de cette occasion, la salle de boxe change de secteur, abandonne la rue du Docteur Coubronne pour celle des Trois Baudets. D’un coût estimé de 500 000 euros, cette salle s’installera sur le site Hidalgo. De 260m2, cette salle sera construite sur la zone pour le moment herbeuse à droite du stade en entrant sur le site. Au début du mois, un architecte a été retenu. Il a aujourd’hui en mains, le plan de prin-

C’est sûr, un jour Hem aura son Mehdi Baala ou sa Christine Arron. Après un club d’athlétisme, Hem se dote d’une piste.

L

La ville était impatiente de se doter bre sur le stade Hidalgo. Les peut-être d’une piste d’athlétisme qui lui permet- futurs Mehdi Baala ou Christine Arron trait de proposer une discipline spor- ont donc à présent à leur disposition tive non encore existante, piste en résine synthéti« une piste de une et pourtant de plus en plus que de 400 mètres, compodemandée par les Hémois. 400 mètres, sée de 6 couloirs en anneaux Depuis cet été, c’est chose que 6 couloirs en ligne composée de   ainsi faite. Et ce n’est pas pour droite, installée sur la piste déplaire aux jeunes adhé- 6 couloirs » pré-dessinée en 1984 lors de rents d’Athlémouv, association d’ini- l’ouverture du stade. Et rapidement, de tiation à l’athlétisme créée il n’y a que la piste de Hem à celle de Villeneuve quelques mois, qui ont d’ores et déjà d’Ascq, où est chaque année organisé le investi le terrain. La piste, plutôt. Un si couru Meeting de Lille Métropole, il bel équipement, d’un coût de 600 000 ne pourrait y avoir qu’un pas… euros, construit entre juillet et septem- Athlémouv : 03 20 45 15 15

STADE Dubus Bientôt un terrain synthétique Dans le cadre du projet de réaménagement du parc de la mairie et du stade Dubus, est prévue l’installation d’un nouveau terrain synthétique. Il remplacera l’actuel terrain annexe et terrain en schiste réservé aux enfants, tous deux en mauvais état. Cela permettra plus de sécurité, de meilleures conditions de pratique mais aussi un accueil de compétitions plus importantes. Les professionnels vont bientôt plancher sur le projet. Livraison prévue en 2009.

6

TOUT HEM Mag n°47

cipe ainsi que le cahier des charges fixé par la ville. Fin novembre, il devra avoir fait une proposition. Les travaux pourraient ensuite débuter avant la fin de l’année. L’ouverture de la nouvelle salle est, quant à elle, déjà programmée pour juin 2009. Une bonne nouvelle pour le Boxing Club Hémois créé en 1984 qui, dans un premier temps, devait organiser ses séances d’entraînement à Roubaix faute d’équipement à Hem. Un boxing club qui, aujourd’hui, initie, encadre, prépare chaque année près de 100 jeunes boxeurs. Un boxing club qui se félicite déjà de la réussite de Daouda cet été à Pékin mais pourrait bien prochainement sortir d’autres champions…


Culture Evénement

Hem en F ete

A l’abordage !

Ce ne sont pas quelques nuages ou gouttes de pluie qui allaient gâcher la fête. Le 1er week-end de septembre, la ville avait prévu de faire la fête et c’est ce qu’elle a fait.

L

Le samedi, tradition oblige, sur près de 4,5 km, la braderie s’est installée dans les rues du centre. Si en tout début de matinée les organisateurs ont eu un peu peur, dès que le soleil est apparu, ils ont retrouvé le sourire. Les allées de la braderie ont rapidement été noires de monde comme on en a l’habitude. Sur plus de 1600 stands, les bradeux ont eu bien l’occasion de faire des affaires. Le dimanche, la ville a été envahie par des pirates. Reclus dans un premier temps dans la salle des fêtes pour éviter la pluie, dans l’après-midi ils ont pu investir le parc de la mairie et les spectateurs aussi. Evidemment, ça n’a pas été l’affluence des autres années très ensoleillées. Mais des centaines de spectateurs se sont quand même déplacés. Pour rien au monde, ils ne voulaient rater cela et ils ont eu raison. En franchissant le parc de la mairie, ils ont immédiatement été emmenés aux Caraïbes dans l’univers de Jack Sparrow. Un sacré voyage au cours duquel petits et grands ont pu assister à des combats de pirates, participer aux tâches à effectuer sur un navire, découvrir la vie à bord d’un bateau, approcher des faucons et aigles…

Le samedi, tradition oblige, sur près de 4,5 km la braderie s’est installée dans les rues du centre.

TOUT HEM Mag n°47

7


Culture

Journées du patrimoine

2008

Le livre dans tous ses états

 Qui dit métier

du livre, dit imprimerie. L’imprimerie municipale à qui l’on doit plus de 450 000 documents municipaux et associatifs par an avait exceptionnellement ouvert ses portes. Une belle découverte à faire !

 Vous saviez que

l’on peut fabriquer du papier avec n’importe quel végétal ? Pascale Medori en a fait la démonstration tout le week-end.   Un concept à suivre... Olivier  Sampson, intervenant de l’Atelier 2, pratique la sérigraphie sur papier, toile, tee-shirt. Une technique impressionnante !

8

TOUT HEM Mag n°47

P

Passionnantes et très instructives. C’est ce qu’auront été les Journées du Patrimoine 2008 à Hem. Sur le thème cette année du livre et de ses métiers, elles auront, qui plus est, encore une fois attiré un monde fou. Des Hémois évidemment mais pas seulement. Des curieux comme toujours avides de découvertes mais aussi et surtout des passionnés de livre impatients de pouvoir rencontrer et discuter avec ceux qui les réalisent. Et qui dit ceux qui les réalisent dit bien sûr ceux qui les écrivent, qui les mettent en images, qui les impriment, qui les relient, qui les restaurent… Toutes les professions touchant de près ou d’un peu plus loin au livre étaient en effet présentes. Et parmi les rencontres qui ont le plus attiré, passionné, interrogé, l’imprimerie municipale qui a dévoilé la façon dont sont fabriqués en interne plus de 450 000 documents municipaux ou associatifs chaque année, les écrivains Marie-Adrienne Carrara et Fabienne

 Le musée de la lithographie de Gravelines était également présent et exposait de très beaux objets de collection comme ce Daumier. 

Les passionnés de calligraphie ont livré à un public admiratif tous les secrets de leur art.

Mols, le sérigraphe Olivier Sampson, les calligraphes de l’association Graphein, Pascale Medori et ses papiers végétaux…


Culture Retour

À la découverte des métiers d’art

La palette d’animations de l’Espace Culturel de la Ferme Franchomme s’étoffe. Désirant diversifier encore la palette déjà très étendue des activités et animations proposées à l’Espace Culturel de la Ferme Fra nchomme, la ville de Hem a lancé cette année la première édition d’un salon des métiers d’art. Le but évidemment : mettre à l’honneur des artisans, véritables artistes et faire découvrir leurs métiers souvent peu connus, voire totalement oubliés. À faire donc durant tout un week-end de juin dernier : des rencontres aussi conviviales que passionnantes, des découvertes uniques et exceptionnelles avec des verrier, horloger, restaurateur de meubles, créateurs de bijoux, de luminaires,

sculpteur sur pierre… Autant d’artisans qui n’ont pas fait qu’exposer mais ont aussi travaillé devant les visiteurs, discuté, répondu à toutes les questions que l’on pouvait se poser sur l’art qui les passionne et dont ils ont choisi de faire leur métier. Si vous aviez toujours rêvé de savoir comment sont fabriqués les vitraux, comment travaillent les dentellières, de voir comment les méc a n i sme s des pendules anciennes peuvent être remis en route, comment du mobilier datant du XVe et du XVIe

peut être restauré, il fallait courir au salon des métiers d’art de juin. Vous l’avez raté ? Rassurez-vous une seconde édition pourrait bien être remise sur pied très rapidement…

Le syndicat d’initiative nouvelle version Hem se dote d’un syndicat d’initiative. Il y en avait déjà un, direz-vous. Effectivement. Mais cette antenne du syndicat d’initiative du Haut-Ferrain ouverte en 2005 et installée à la Ferme Franchomme, n’ouvrait ses portes que sporadiquement et ne proposait pas toute la documentation et les services dont chaque visiteur pouvait rêver. Entamant un nouveau mandat, l’équipe du maire a souhaité le dynamiser et développer ses activités. Pour cela, il

fallait au syndicat d’initiative une identité juridique propre. C’est chose faite depuis mi-juillet. Une association s’est créée. Les choses sérieuses vont à présent pouvoir commencer.

d’autres grandes ambitions pour ce syndicat d’initiative nouvelle version. Elle souhaite proposer très rapidement un programme diversifié de sorties et visites.

De grandes ambitions

Deux sorties par trimestre

Si d’un côté, il y aura toujours comme avant possibilité de consulter moult infos et documents sur les sites touristiques de la région, les randonnées, l’hébergement ; l’équipe dirigeante a

Un programme touristique, évidemment, mais aussi et surtout culturel, avec au minimum deux fois par trimestre, des visites de musées comme ceux de la Piscine à Roubaix, Matisse au Cateau et des concerts, opéras, théâtres… Il y a une demande de la population, le syndicat d’initiative de Hem désire donc en faire sa particularité. Plusieurs rendez-vous seront fixés avant la fin d’année… Le Syndicat d’initiative c’est :

Présidente Sabine Honoré, Trésorier Gilles Galiay, Secrétaire Colette Tintilier Permanences

ECFF, rue du Général Leclerc Une fois par semaine (dates à préciser). Tél. 03 20 66 58 48. TOUT HEM Mag n°47

9


Ville en action société 

CONSIGNES

DÉFIBRILLATEUR DÉCOUVERTE D’UNE PERSONNE QUI NE PARLE PAS ET NE RESPIRE PAS. 1

Hem s’équipe de défibrillateurs

CRIER À L’AIDE OU DÉSIGNER UNE PERSONNE.

2

ÉCARTER LES CURIEUX.

3

ALERTER OU FAIRE ALERTER LES SECOURS IMMEDIATEMENT. ʇSAMU 15 ʇPOMPIER 18 ʇSECOURS EUROPEEN 112

4

EFFECTUER LES PREMIERS SOINS MASSAGES CARDIAQUES ET BOUCHE À BOUCHE.

5 PRENDRE OU FAIRE PRENDRE LE DÉFIBRILLATEUR DANS SON ARMOIRE DE SÉCURITÉ.

6

DÉPOSER LE DÉFIBRILLATEUR AU PLUS PRÈS DE LA VICTIME COTÉ SÉCOURISTE.

7

ALLUMER L’APPAREIL ET SUIVRE SES INDICATIONS.

8

CONTINUER LES SOINS ET ÊTRE ATTENTIF JUSQU’À L’ARRIVÉE DES SECOURS.

9

ATTENDRE ET GUIDER LES SECOURS.

RESPECTER CE MATÉRIEL IL PEUT SAUVER DES VIES

MERCI.

C’est « la mort subite de l’adulte ». L’arrêt cardiaque tue chaque année 60 000 Français. Jusqu’à présent, seuls 2 à 3% de ceux qui sont foudroyés peuvent être sauvés.

P

Pour tenter de sauver davantage de vies et faire en sorte qu’il y ait le moins de séquelles possible, c’est-à-dire permettre une intervention dans les quatre minutes, en attendant que les secours prennent le relais; la ville de Hem s’est équipée, avec l’aide de l’Etat, de défibrillateurs pour que la population puisse à tout moment avoir accès aux appareils et ainsi avoir « un réflexe

citoyen ». Les 7 premiers appareils ont été installés en début d’été dans les divers équipements municipaux : salles Cruypenninck, Leplat, Diligent, des fêtes, Centre Inter générationnel de Beaumont, Maison du foot, en plus de l’appareil à disposition de la police municipale.

Des appareils automatiques faciles d’utilisation

Mais il ne suffit évidemment pas d’avoir les appareils pour être efficaces. Encore faut-il savoir s’en servir. Certains agents de la ville (en premier lieu les régisseurs des salles) ont été formés à l’utilisation de ces défibrillateurs. Une façon surtout de faire connaissance avec l’appareil et de dédramatiser l’action. Ceci dit, les appareils, il faut le savoir, sont totalement automatiques et donc extrêmement faciles à manipuler, voire

même accessibles par des enfants d’à peine 10 ans. Devant être utilisables par toute la population, les appareils de chaque salle sont installés à la portée de tous, dans des armoires sécurisées, et accompagnés d ’une petite notice.

Un défibrillateur ainsi qu’une notice d’utilisation sont déjà installés dans 7 salles municipales

Centres sociaux 

Métamorphose

de

St Exupéry

Encore quelques aménagements et fin novembre vous profiterez d’un « nouveau » centre social. Cela n’aura plus rien à voir. Plus d’espace, de couleurs, l’endroit va être encore plus convivial, chaleureux, accueillant. À droite, l’accueil plus fonctionnel dans un vrai sas avec un comptoir. À gauche, une partie de la bibliothèque avec des tables et des chaises pour bouquiner, pianoter sur le net. Pour accéder aux ateliers, à la gar-

10

TOUT HEM Mag n°47

derie, plus d’errance dans l’interminable couloir. Un passage par le joli patio central et vous choisissez votre direction. Tout a été refait, de la cuisine aux sanitaires, en passant par la grande salle des centres de loisirs (CLSH) et surtout la garderie à présent ultra moderne.   D ans la garderie de St Exupéry, plus

d’espace, de lumière, du nouveau mobilier. Une joie pour les 20 bambins et leurs 7 animatrices.


Ville en action Les apprentis photographes de l’Espace de vie

La rénovation urbaine en images

Il y a encore trois ans, ils n’y connaissaient rien à la photo. En mai dernier, à l’Espace culturel de la Ferme

Franchomme, ils présentaient leur deuxième exposition. En s’inscrivant à l’atelier de photo numérique mis en place fin 2005 par l’Espace de vie St Exupéry et encadré par le photographe professionnel Richard Baron, le souhait des Quartier-Bresson en herbe était surtout d’apprendre à faire « vraiment » de la photo. Apprendre à cadrer, à s’exprimer, à regarder ce qui peut se cacher derrière une image, à voir ce qu’on ne voit pas à l’œil nu, à développer

leurs chefs-d’œuvre. En sillonnant leurs quartiers en pleine mutation à la recherche de matière, ils sont allés beaucoup plus loin que cela. Se découvrant une passion, une vocation, un talent, ils ont mis à profit tous les conseils techniques de leur « maître » Baron. Mais ils ont également fait des rencontres enrichissantes. Résultat : de très beaux clichés. Une vision très humaine de la rénovation urbaine mais aussi des visages et des scènes de vie vécues.

Mme Ducrocq

quitte le centre social des Hauts-Champs

Tous ceux qui ont un jour franchi le seuil du centre social des Hauts-Champs la connaissent. L’accueil souriant et chaleureux, c’est elle. Mais il va falloir s’habituer, d’ici la fin de l’année, Marie-Claude Ducrocq part pour une retraite bien méritée. Ceci dit, elle va laisser une empreinte immuable au centre. 35 ans, ça ne s’efface pas comme ça. Rien ne la prédestinait à y travailler. Le hasard a voulu qu’au début des années 70, cette Tourangelle épouse un gars du NordPas de Calais et s’installe à Hem, dans les Hauts-Champs. N’ayant dans le secteur, ni famille ni ami, Marie-Claude est venue voir ce qui se faisait au centre social. Elle ne savait pas encore qu’elle mettait les pieds dans une structure qui allait devenir sa passion, à laquelle elle allait consacrer autant de temps que d’énergie. Passionnée par les gens, le contact, on lui a rapidement proposé de prendre en charge l’accueil. Puis elle a repris des études au Creps, est devenue animatrice de gym avec option danse, l’autre passion de sa vie. En plus de l’accueil, puis de la gestion des sorties familiales, elle a ainsi mis

sur pied des cours de gym, de danse. Mais qui dit danse, dit spectacle. « Les Hauts-Champs mènent la danse » sont également nés. Au fil des ans, le petit spectacle de fin d’année a pris de l’ampleur et est devenu la belle représentation de qualité que l’on connaît. C’est ce qui restera son plus beau souvenir. Pourtant, elle le souligne avec émotion, elle en a vécu de bons moments au centre social des Hauts-Champs. Tout cela, les gens, les contacts, ses collègues, ses dirigeants lui manqueront, forcément. Mais à Hem ou ailleurs, au centre ou une autre association, on pourrait bien la retrouver bénévole. Elle veut rester dynamique. « Je ne resterai sûrement pas chez moi à tricoter des chaussettes », plaisante-t-elle. Et on n’en doute pas…

 Lors des « Hauts-Champs mènent la danse » le maire a remis la médaille de la ville à Marie-Claude Ducrocq pour la remercier.

« les hauts champs mènent la danse »

Rapidement, Mme Ducrocq met en place au centre des cours de danse. Qui dit cours de danse, dit spectacle de fin d’année. « Un spectacle sans prétention pour mettre en valeur le quartier, les enfants, proposer aux parents un spectacle comme ils n’avaient pas forcément les moyens d’aller en voir ». Déterminée, motivée, passionnée, investie, MC Ducrocq s’est démenée pour que le spectacle progresse sans cesse, qu’il prenne de l’ampleur et qu’il accède à un niveau important. Aujourd’hui c’est le cas. C’est une satisfaction pour elle qui se réjouit aussi de voir le bonheur que cela donne aux enfants et aux familles qui y participent, y assistent. Elle à qui on devait même les premières chorégraphies de toutes les danses avant que le spectacle ne se « professionnalise » laisse à présent les rênes à Emilie et les ateliers à Louisa. Mais elle sait que cela va perdurer encore longtemps. De toute façon elle sera toujours là pour conseiller, même de loin…

TOUT HEM Mag n°47

11


Ville en action seniors

JEUNESSE 

Le CMJ renouvelé en décembre

conseil des seniors

Car les seniors ont toujours à apporter à la cité

Les seniors dans une commune ce sont la mémoire, les racines de la cité. C’est pour profiter de leurs compétences, connaissances, expériences et leur rendre par la même occasion la place qui doit être la leur, que la municipalité, soucieuse de créer durant ce mandat une dynamique participative, a décidé dans le cadre de sa politique de solidarité et cohésion sociale la mise sur pied d’un conseil des seniors. Après le conseil des jeunes, voit donc le jour cet automne le conseil des seniors. Ce conseil sera une instance consultative, sans pouvoir de décision, mais travaillera en étroite collaboration avec la municipalité. Les sujets sur lesquels les seniors seront amenés à émettre

Les critères pour être candidat • Être domicilié à Hem • être âgé de 60 ans minimum • ne pas être élu municipal • ne pas être administrateur d’un établissement public local   (CCAS, Caisse des écoles) • un couple ne pourra siéger simultanément Info CCAS 03 20 66 58 43

12

TOUT HEM Mag n°47

Le conseil des seniors en chiffres • 2 collèges • 21 membres • 18 volontaires tirés au sort • 3 personnes qualifiées désignées par le maire • âge minimum 60 ans • mandat de 3 ans un avis, questions ou projets d’intérêt communal, seront divers et proposés, par le maire. Mais les seniors pourront également être à l’initiative de dossiers ou réflexions relatifs à la vie de la commune. Pour cela, ils pourront être amenés à travailler avec d’autres structures comme le CMJ et s’articuler en commissions (environnement, loisirs, intergénérations). Qui seront ces seniors ? 3 membres désignés par le président du conseil, le maire, pour leurs qualifications et 18 volontaires tirés au sort. Autant de femmes que d’hommes, tous élus pour la durée du mandat municipal. Pour le moment, Hem est la seule commune du secteur à se doter d’une telle commission. Mais ayant eu vent de l’initiative La Madeleine se dit à présent elle aussi intéressée.

L’élection aura lieu le mercredi 17 décembre. Si vous souhaitez être candidat, pas de panique, vous avez jusqu’au 7 novembre pour le faire savoir. Pour cela, il suffit de retirer un dossier au BIJ, de le compléter et de le renvoyer. Les conditions pour être candidat : être hémois, collégien et que cela soit dans un établissement hémois ou extérieur. Si vous êtes élus vous aurez ainsi la chance d’être l’un des représentants des jeunes de la ville. Et la mission, qui reste certes toujours ludique, est très sérieuse. Les jeunes élus ont la confiance de leurs aînés qui les laissent travailler sur de «vrais» projets. C’est grâce aux anciens CMJistes que l’on a aujourd’hui à Hem des soirées collégiens, un skate park, qu’a été lancée l’association Cinhem’a, une campagne sur le tri sélectif... Info : Bureau d’Information Jeunesse 03 20 66 58 11.

Jeunes du centre un pied à terre à Dubus refait

Fini bientôt les translocaux de Dubus pour le CCBJH. D’ici la fin d’année prochaine, l’association des jeunes du cent re pou r ra profiter de vrais locaux en dur. Hébergé pendant 10 ans dans des  Ça en sera bientôt fini des translocaux pour locaux de fortune le CCBJH. qui abritaient dans le passé le CMAIO et le club house de Dubus, le CCBJH aura à sa disposition 200m2, 3 pièces, de vrais sanitaires. Les jeunes adhérents ont même participé activement au projet puisqu’ils ont pu prendre part à un concours où on leur demandait d’imaginer et dessiner les locaux auxquels ils rêvaient. Bien sûr, ils devront partager les lieux avec d’autres associations comme la Fraternelle. Mais ils ont hâte de pouvoir investir cet endroit plus sécurisé, mieux agencé.


Dossier

Que va-t-il se passer à Hem durant les prochaines années ?

Les perspectives du mandat en cours

E

4 Questio ns

En cette période de rentrée, le maire • Présentatio n de Francis Vercamer qui, depuis son la n ouvelle équip élection en mars dernier, n’avait e municipale pas encore eu l’occasion de nous présenter sa nouvelle équipe et les • Rétrospectiv grandes lignes des orientations qu’il e des projets en co envisage pour la ville, nous dévoile ce urs mois-ci avec beaucoup de sincérité • Les grandes les raisons pour lesquelles il a choisi orientations d les adjoints et conseillers municipaux u p r ojet hémois qui seront à ses côtés durant ce mandat; nous parle des grands • Les orienta projets en cours; des orientations tions b u dgétaires retenues pour faire de Hem une ville encore plus agréable, dynamique, humaine, solidaire, conviviale…

TOUT HEM Mag n°47

13


Dossier

Parmi les nombreux projets en cours, la réhabilitation de la Blanchisserie

Tout’HEM Mag : C’est votre première «vraie» rentrée avec votre nouvelle équipe municipale. Tous les élus ont-ils trouvé leurs marques ? D’ailleurs, ces élus, pourquoi les avez-vous réunis et comment envisagez-vous de travailler avec eux ? Francis Vercamer : Mon équipe est

composée de 27 élus, 27 Hémois qui étaient sur ma liste. Ce sont de vrais Hémois. Ils vivent leur ville, sont impliqués. Soit parce qu’ils étaient dans l’ancienne équipe municipale ou parce qu’ils sont membres d’associations. Tous sont complémentaires. Et cela va bien au delà des obligations légales de parité. Ils sont complémentaires quant à leur lieu d’habitation, leur catégorie sociale, leur âge, leurs compétences... Cette complémentarité nous a d’ailleurs permis d’effectuer la meilleure répartition possible des élus dans les commissions qui traitent de sujets chers aux Hémois. Grâce à leur histoire, leurs sensibilités, leur spécialité, chacun des élus a une délégation ou une mission spécifique. Ainsi, en binôme avec un technicien de la ville, ils portent tous un dossier en propre. C’est un avantage non négligeable puisque cela permet d’avancer beaucoup plus vite. Le sujet du dossier passionne forcément l’élu qui est davantage motivé et met tout en œuvre pour concrétiser son projet, comme me faire remonter

14

TOUT HEM Mag n°47

le moindre problème et me demander d’aider à débloquer une situation. Cela n’existe pas dans toutes les communes, mais je pense que c’est une occasion pour chaque élu d’apporter ainsi sa pierre à l’édifice. À Hem, les conseillers municipaux sont ainsi aussi actifs que les adjoints. Ils portent tous, défendent tous des dossiers. Cela n’est évidemment possible que parce que j’estime que je peux m’appuyer sur une bonne équipe. Une équipe qui a la même envie de travailler pour faire progresser encore Hem vers une ville toujours plus conviviale, humaine, solidaire, proche des gens. Une ville emblématique, symbolique dans le secteur.

T’H.M : Ce qui symbolise aujourd’hui surtout la ville, ce sont les nombreux projets et travaux en cours. La physionomie de Hem se modifie beaucoup actuellement et cela dans tous les quartiers. Où en sont les différents dossiers en cours ? F.V : Ces nombreux projets ont été

pensés, débattus et validés déjà à la fin des années 90. Ils sont aussi humains qu’urbains et concernent l’ensemble du territoire, se déclinent sur tous les quartiers. Ce sont en fait les étapes de notre Grand Projet Hémois. Elles doivent être mises en œuvrent sur 25 ans. Il est vrai qu’un certain nombre sont actuellement en cours. La ville bouge

beaucoup. Mais nous avons voulu ce changement. Nous avons souhaité ne plus être une banlieue de Roubaix mais une véritable ville à la campagne avec une âme. Aujourd’hui après nous être battus, nous en avons obtenu les moyens financiers et techniques, donc nous mettons en œuvre. Parmi ces projets, il y a évidemment celui de la Vallée 2 qui doit créer un véritable cœur de ville. Bien sûr, il y aura du logement en location, en accession, pour les jeunes ménages, les familles, les aînés. Mais il y aura aussi du commerce, des services, de l’équipement public et de la verdure puisqu’un grand « jardin des perspectives » reliera tout cela. Ce ne sera pas un quartier supplémentaire à part mais bien un lien avec les autres quartiers, un moyen de faire véritablement vivre les gens ensemble. Nous avons également un gros projet urbain censé désenclaver les quartiers Hauts-Champs / Longchamp. Nous allons pouvoir y réinsérer du service, La Vallée 2 doit créer un véritable coeur de ville avec logements, commerces et services (Photo non contractuelle) 


Dossier

du commerce, de l’économie, un peu plus de transport en commun, en plus de rénover le logement. C’est un beau projet, une chance de pouvoir y rétablir une mixité sociale et de casser par la même occasion l’image qui colle parfois à ce quartier. Le projet de la Lionderie est également à l’étude. Ici encore, il faut pouvoir rénover l’urbain mais aussi désenclaver, rassembler. Nous avons l’espoir que ce projet voit le jour dans les mois ou les années qui viennent. Beaumont va encore changer d’aspect. Cela a déjà commencé il y a quelques années avec notamment la rénovation du secteur Vedrines. Cela se poursuivra avec celle des rues Racine et Molière et de la place de Verdun. C’est toujours un travail de longue haleine mais cela avance…À côté de cela, il y a d’autres projets à plus court terme qui vont aussi contribuer à transformer le visage de la ville comme la réhabilitation de la Blanchisserie qui prendra forme dans les mois à venir ou celle de la friche Declercq.

T’H.M : Vous parliez du Grand Projet Hémois, de quoi s’agit-il exactement ? Et par quoi cela va-t-il se concrétiser  ? F.V : Si l’on veut que les gens soient heureux à Hem, les transformations urbaines ne suffisent pas. Il faut également qu’ils soient fiers de leur ville, s’y sentent bien, qu’ils s’y épanouissent, puissent y vivre en harmonie, se rassembler, se retrouver. Tout cela passe par l’amélioration du cadre de vie, le développement des liens intergenérationnels et l’image de la ville. Ce sont les trois principaux axes de notre GOPH. GOPH comme Grandes Orientations Politiques Hémoises. Ce sont des objectifs ainsi que les moyens d’y parvenir que nous nous sommes fixés pour que la ville de Hem soit encore plus agréable. L’amélioration du cadre de vie concerne l’environnement, la nature, la propreté, l’enfouissement des réseaux, on y travaille. Nous avons de nombreux projets urbains mais il ne faut pas oublier que Hem est une ville à la campagne. 1/3 de notre territoire est encore rural et nous allons le conserver, l’entretenir, le mettre en valeur, le faire connaître. Nous voulons que tous les Hémois profitent de cette verdure,

Pour que les gens apprécient de vivre à Hem, ils doivent pouvoir se retrouver, apprendre à se connaître, à se respecter.   Les associations et les animations de la ville y travaillent. TOUT HEM Mag n°47

15


Dossier ossier

1/3 du territoire hémois est encore rural. La ville souhaite mettre en valeur ce patrimoine et en faire profiter tous les habitants.

T’H.M : Avec ces nombreux projets à quoi doivent s’attendre les Hémois en matière de gestion de la ville ? F.V : En matière de gestion, grâce à

de ce patrimoine situé au sud de Hem et constituant le Parc de la Marque, qu’ils aillent s’y promener à pied, à vélo. Divers partenaires sont à convaincre, c’est un long travail mais nous avançons aussi de ce côté-là. Ensuite, pour que les gens se connaissent, s’apprécient, se mettent en place des activités, pour les jeunes (les CLSH, les mercredis récréatifs ou soirées actif) pour les moins jeunes, des activités qui permet-

16

TOUT HEM Mag n°47

tent également aux générations de se rencontrer. Les liens entre générations sont très enrichissants pour tous. Les aînés permettent aux jeunes de connaître leurs racines, les jeunes permettent aux aînés de comprendre l’évolution de la société. Il n’y a que comme ça que les gens peuvent apprendre à se respecter et à vivre ensemble. Enfin notre ville est déjà connue et reconnue pour son dynamisme, son accueil, sa chaleur, sa réussite aussi. Cela grâce à de l’événementiel et Hem en Fête notamment, mais aussi grâce à l’exemplarité. C’est pour cela que si nous le pouvons, nous poussons tous ceux qui le peuvent à se mettre en valeur. Les créateurs d’entreprise, les responsables d’activités culturelles, les sportifs. Leur réussite profite à tout le monde. Nous l’avons encore vu cet été avec Daouda et sa réussite aux JO. Daouda est un gamin du quartier qui n’avait pas vraiment de passion. Il a été découvert par hasard par son entraîneur. Il a commencé la boxe en loisirs. Il a fait des résultats et a décidé de se donner les moyens d’aller plus loin. Il a eu besoin d’un peu de stabilité pour continuer, nous l’avons intégré à l’équipe des agents de la ville. Et il a su démontrer qu’il pouvait aller très loin. Mais Daouda n’est pas le premier. Nous avons Saïda Jawad en théâtre. En musique il y a l’école de musique qui aurait besoin maintenant de pousser les murs, l’Ensemble Orchestral qui est connu nationalement. En sport ça été la même chose pour l’école de foot qui aujourd’hui est obligée de refuser des enfants…Tout cela, ce sont des locomotives, qui donnent aux autres l’envie de faire pareil et c’est tant mieux.

notre capacité d’autofinancement et notre politique de désendettement, nous sommes une des premières, si ce n’est la première ville de la Métropole lilloise. Cela depuis plusieurs années. J’en suis très fier. Qui plus est, nous avons eu raison de mener cette politique puisque l’on sait aujourd’hui qu’il est de plus en plus difficile de trouver de l’argent, que les financeurs sont de plus en plus rares. À présent, il va falloir continuer cette politique. Notre objectif est vraiment de réaliser tout le programme sans pour autant grèver notre budget ou pénaliser les Hémois. Nous allons essayer de conserver un endettement très bas sans pour autant toucher systématiquement à la fiscalité et donc au pouvoir d’achat des Hémois. J’aurais aimé que la Région et le Département fassent la même chose parce que la hausse de leur taux annihile bien souvent nos efforts. Mais je ne dis pas que les taux n’augmenteront pas. Comme au mandat précédent, nous appliquerons le même principe avec une augmentation minime de 1 ou 2%, une ou deux fois pendant le mandat. Ceci dit il faut quand même être sérieux et ne pas gager l’avenir de la commune, être têtu ou verrouiller les projets. Il faut que nous trouvions le meilleur rapport qualité-coût pour les Hémois. C’est notre plus gros chantier depuis des années et il va se poursuivre…


Cadre de vie

Logements

vallée 2 prend forme

La ville se dote de près de 500 nouveaux logements. Des collectifs bien sûr, mais aussi des individuels.

D

Des habitations construites dans le cadre de la rénovation urbaine évidemment, mais aussi dans celui de l’installation de la Vallée 2. Vous n’avez pu que le constater ces dernières semaines, ça construit du côté de la rue de la Vallée. Toutes ces nouvelles habitations, c’est la Zone de la Vallée 2 qui sort de terre. En accession à 53%, en location à 32% et en lots libres à 15%, ces habitations seront au total 339. Une quarantaine de lots situés le long ou derrière la rue de la Vallée ont été vendus en 2007, une dizaine d’autres sont en cours. Et en attendant la vente des autres terrains libres ou des collectifs sur plan, les traLes rues Décision du dernier Conseil Municipal : nom des rues de la Vallée 2 : • rue de la Colline ; • rue de la Marjolaine ; • rue des Genévriers ; • avenue d’Aljustrel ; • Le contour de la Ferme ; • Le square du Houblon

Travaux 

vaux des premières maisons se concrétisent. C’est le cas surtout à l’est et au nord du cimetière où certaines maisons seront bientôt disponibles. Les fondations des premiers collectifs au sud du cimetière commencent aussi, ils pourraient être livrés au 2e semestre 2010. Dans les mois à venir tout va s’enchaîner très vite. Sont prévus les logements en locatif (pour réception fin 2009), des maisons rue du 6 juin (livraison courant 2010), d’autres le long du futur jardin (pour livraison mai 2011), les collectifs de la rue du docteur Coubronne étant prévus, eux, pour livraison fin 2011. Mais la Vallée 2, ça ne sera pas que du logement. Sur les 24 hectares réservés pour cette zone située entre les rues Coubronne, la Vallée, Jules Guesde et le parc des 4 vents, outre des logements il y aura un jardin, une place publique, des commerces de proximité, de nouvelles voies de circulation. La voirie a d’ailleurs déjà commencé, notamment, le prolongement du boulevard Clémenceau à la Zone des 4 vents via la rue de la vallée qui doit être livrée en septembre 2009.

Les peupliers de la rue du 6 juin 1944 abattus Les arbres qui longeaient la rue du 6 juin 1944 (anciennement rue du cimetière) ont été abattus. Agés et attaqués par le pourrissement, ces peupliers risquaient à tout moment de tomber. Plusieurs avaient déjà été abattus en 2001 puis 2006. Cette fois, c’est la totalité restante qui a été coupée. D’autres arbres seront replantés dans la cadre de la rénovation de la rue programmée dans le projet Vallée 2 qui prévoit également l’installation de trottoirs et la matérialisation de pistes cyclables.

Le pôle des services publics sort de terre La nouvelle Maison de l’Emploi du Val de Marque sort actuellement de terre square Berthelot. Elle vient prendre la place laissée libre par des logements démolis durant l’été 2007. Les travaux entamés en mars dernier ont, dans un premier temps, permis d’effectuer les fondations. Aujourd’hui, les premiers murs porteurs sont installés. Les travaux d’un coût de 4 823 000 euros TTC devraient durer 14 mois. Ainsi, à l’automne 2009, devrait être livré l’ensemble du pôle des services publics. Un équipement de 1825m2 qui comprendra la Maison de l’Emploi mais aussi l’Anpe (l’agence du Bd de Fourmies à Roubaix fermant et s’installant à Hem), l’Assedic, une antenne de la Cpam et diverses permanences notamment celle du Siavic… TOUT HEM Mag n°47

17


Cadre de vie Brasiello/Sockeel

L’îlot des rues Beaujon-Villemin remodelé Le quartier situé entre les avenues Laënnec et Schweitzer va être totalement métamorphosé. Outre la réfection de l’avenue Laënnec elle-même prévue pour la fin d’année, les démolitions d’immeubles comme l’Arbusier et la sortie de terre de nouveaux logements sur le site de l’ancien groupe scolaire, le cœur d’îlot des rues Villemin-Beaujon-Maillot va se transformer. La cour de 97 garages, coincée derrière les maisons, où la sécurité faisait parfois défaut va s’ouvrir et s’aérer. La nouvelle conception du quartier prévoit la construction de 18 nouveaux logements dont 2 en accession mais aussi et surtout

l’installation de deux nouvelles rues, l’une entre Beaujon et Villemin, l’autre entre Laënnec et Maillot. Les maisons déjà existantes ne seront pas oubliées, elles verront leurs abords améliorés, leur jardinet et rue refaits, un container à poubelles installé. Les travaux ont débuté par la démolition des garages en juin. Va suivre celle des six logements condamnés pour pouvoir ouvrir les nouvelles rues. Durée des travaux : vraisemblablement un semestre. Les nouveaux logements dont la construction a d’ailleurs déjà commencé, seront eux livrés pour octobre 2009.

environNement 

Et si vous vous occupiez de votre haie ? Avec un fort pouvoir d’adaptabilité, Thuyas et Lauriers sont les essences de plantes les plus prisées pour les haies de jardin. Pourtant, elles présentent des inconvénients : banalisation paysagère, faible représentativité de notre flore locale, impact négatif sur la biodiversité, acidification et dénaturation du sol. Le patrimoine naturel de notre commune lié à celui de la Vallée de la Marque, a son identité paysagère propre. Afin de préserver cette particularité, une charte

18

Haie brise-vent  TOUT HEM Mag n°47

paysagère régionale a été proposée en 1990 pour conseiller chacun dans ses choix d’essences à planter pour délimiter sa propriété. La saison de plantation des arbres est arrivée. Certains en profiterons donc pour installer ou rénover leur haie.

Résultat recherché

Quelques éléments en fonction du potentiel du terrain et du résultat recherché. Haie taillée : Charme, Hêtre, Houx, If ; haie Champêtre : Aubépine, Charme, Genêt, Prunellier ; haie libre : Cornouiller, Chèvrefeuille, Houx, Eglantier, Fusain, Noisetier, Viorne obier ; haie de saules «têtards». haie en hauteur : Aubépine, Prunellier, Cornouiller, Houx, Fusain, Néf lier, Charme, Érable champêtre, Merisier ; haie brise-vent : Aubépine, Viorne

Deux salles très utiles aux associations rénovées Victime d’un incendie en 2005, la salle Sockeel a été rénovée cet été. Pour 108 000 euros, ont été refaits couverture du bâtiment, fauxplafonds, électricité, plomberie, chauffage, sanitaires, menuiseries, peintures. Dès la rentrée, les associations ont pu reprendre possession des locaux. D’ici la fin de l’année, pour 130 000 euros, c’est la salle Brasiello, située juste à côté, qui sera rénovée.

À la place de l’ancien groupe scolaire Longchamp 1/5 des 350 nouveaux logements prévus par la rénovation urbaine sera situé à l’emplacement de l’ancien groupe scolaire démoli au printemps 2007. Les travaux sont en cours. Après l’assainissement, ce sont les voiries ainsi que les fondations des premiers logements qui sont lancées. Entre les rues Schweitzer et Maillot, sortiront de terre 74 logements, 30 appartements et 44 individuels ou semi-collectifs. Des immeubles de petite taille, dans le style de Fleming situé en face, et reliés par une galerie vitrée. Les collectifs étant prévus sur l’avenue Schweitzer et les individuels rue Maillot. Construction des logements en janvier 2009 et livraison  en juin 2010.

obier, Bourdaine, Chêne, Frêne, Hêtre. Rappel : une haie de moins de deux mètres de haut doit être implantée au minimum à 50 cm de la limite séparative de votre propriété, une haie de plus de deux mètres de haut doit être implantée à plus de deux mètres de la limite séparative. Benoît VANHÉE


Vie économique

Hem optique un opticien qui protège la planète

L’auberge du chalet devient l’auberge du roi de la moule

Changement de propriétaire pour l’Auberge de la rue du Général Leclerc. Depuis début mai, l’établissement a été repris par Christian Leroy qui l’a rebaptisé Auberge du roi de la moule. Ancien chef cuisine de l’Ecume des mers, Christian Leroy s’installe à son compte et reprend un concept qui a déjà fait ses preuves à Ronchin et à Wasquehal. Au menu : 30 recettes différentes de moules, des classiques marinières, à la crème, aux plus originales moules au roquefort, au maroilles, au foie gras. Mais l’Auberge de la moule, ce n’est pas que ça. Le chef vous propose aussi une carte de poissons ou viandes cuisinés de façons régionale et traditionnelle. Et tout cela à des prix très abordables puisque les menus vont de 13,50 euros à 28 euros. Fermé le dimanche soir, le lundi et le mercredi soir.  Capacité : 60 couverts. Possibilité de repas d’entreprise.  164 rue du Général Leclerc. Tél. 03 20 83 04 83

Bernard Rollin n’est pas particulièrement écolo mais quand il a découvert qu’il existait un nouveau « lave eau » avec un système de filtration permettant d’alimenter sa meuleuse de verres de lunettes en utilisant moins d’eau et en évitant tout rejet dans la nature, il n’a pas hésité. Il a investi 3 000 euros et changé son équipement. Celui-ci est plus économique. Le système de filtration ne consommant que 50 litres d’eau, circulant en circuit fermé, exceptées de petites évaporations ou éclaboussures, il ne faut jamais en rajouter. Plus écologique, la machine ne rejette rien, elle est composée d’un bac de travail et d’un bac de filtration qui permet de récupérer toutes les particules de verre ou de plastique. Aucune particule abrasive ne se baladant dans l’eau, la machine est aussi plus performante. Plus de vidanges, moins de nettoyages, autant de manipulations que l’opticien n’a plus à faire. Troisième opticien en France à en être équipé, Bernard Rollin se demande pourquoi il n’a pas davantage de collègues intéressés. En 3 ou 4 ans l’équipement est rentabilisé. Et de toute façon pour lui il n’y a pas de question à se poser, dans le contexte actuel, une machine qui permet de protéger la nature,  la planète c’est une évidence… Hem optique, 12 rue Jules Guesde.

TOUT HEM Mag n°47

19


Vie économique Venez vous faire faire une beauté à l’Institut du Château d’Hem

Le complexe du Château d’Hem s’agrandit et complète sa gamme de services avec un institut de beauté. Hélène Vansteenbrugge, jeune esthéticienne, en a pris la direction début mai. Dans un cadre idéal, au beau milieu de la nature, elle vous accueille et vous propose des services très attractifs. Dans 100 m2 , totalement rénovés et repeints dans des couleurs chatoyantes, vous aurez le choix entre des soins esthétiques basiques à savoir soins du visage, du corps, épilation, manucure ; des UV dans une cabine ultra moderne ; un power plate anti-cellulite et tonifiant; un Cellu M6 ; un sauna et un hammam. Hélène distribue également tous les soins de la gamme Payot. À noter que l’institut est ouvert aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h, le samedi de 9h à 13h.  Institut Château d’Hem, 61 av. H. Delecroix, Tél. 03 20 45 08 12. Possibilité de formules cadeau.

Oxyane réalise tous vos supports Envie de changer de boulot ? Faites un bilan de compétences Avec une maman peintre et un papa créateur d’entreprise, Stéphanie Hesse ne pouvait qu’un jour ou l’autre lancer sa propre entreprise artistique. Après 20 années à donner des cours de tennis, Stéphanie Hesse a décidé de se reconvertir dans la PAO. Le temps d’une formation et voilà qu’elle crée Oxyane. Pour des entreprises, commerces, restaurants, elle propose de préparer les fichiers de tous supports : cartes de visite, plaquettes,   sous-mains, cadeaux d’entreprise, affiches 4x3, publicités, pochettes mais aussi de la 3D avec image fixe ou animation... Autant de supports dont elle peut livrer simplement les maquettes ou façonner en s’occupant elle-même du lien avec l’imprimeur. Pour les particuliers, Oxyane peut réaliser faire-parts, cartons d’invitation, de visite, écriture de rapport, thèse... Bien que Oxyane ne soit ouverte que depuis quelques mois, son activité prend déjà de l’ampleur, grâce au bouche à oreille et à la satisfaction de ses premiers clients : centrale d’optique, architectes, agences immobilière.

Oxyane : 09 61 36 36 30, www.oxyane.fr ou oxyane@oxyane.fr

20

TOUT HEM Mag n°47

Sophie Gueidon est psychologue. Des thérapies pour problèmes de communication, manque de confiance en soi aux bilans de compétences professionnelles, il n’y avait qu’un pas. Elle l’a franchi en créant, en plus de son cabinet de la rue de la Lionderie à Hem, Capessence à Marcq-en-Baroeul. Spécialiste de l’écoute, elle met ses compétences à disposition de tous ceux qui souhaiteraient être coachés, trouver des réponses à des questions ayant attrait à leur parcours professionnel. Etudiants qui préparez un concours, terminez ou êtes engagés dans une formation sans être sûrs de la voie choisie, salariés avec une petite expérience, dubitatifs quant à la suite ou avec une belle carrière mais ne se voyant plus évoluer, prenez le temps de faire le point, de vous poser les bonnes questions pour avoir un nouveau regard. Pendant une vingtaine d’heures, après analyse du problème, étude de vos parcours, compétences, personnalité, un projet est élaboré ainsi que les étapes pour y accéder. Vous ne changerez pas nécessairement de travail, au contraire, certains trouveront un nouveau souffle et repartiront encore plus motivés…

www.Sophiegueidon.fr 29 rue de la Lionderie, 03 20 80 87 74.


Tribune

politique AVEC FRANCIS VERCAMER, NOTRE VILLE EN ACTION UN PROJET COHERENT ET PARTAGE Six mois après notre élection, toute notre équipe est au travail. Chaque membre, adjoint, conseiller délégué, conseiller municipal missionné par Monsieur le Maire a travaillé depuis le mois d’avril à l’élaboration d’un guide reprenant les grandes orientations politiques de la commune. Celles-ci sont bien évidemment inspirées du projet pour la ville que nous avons présenté à l’occasion des dernières élections municipales. Ce travail a permis à l’ensemble de notre équipe de mieux appréhender les objectifs communs de nos politiques, de mesurer la transversalité de nos actions. Il a également permis de mieux identifier dans le temps les différentes phases de notre projet. Soumis au vote du conseil municipal le 16 octobre dernier, le Guide des Orientations Politiques Hémoises reprend dans un même document toutes les priorités que notre équipe s’est fixées. Qu’elles soient éducatives, culturelles, environnementales, économiques, sociales ou sportives, nos politiques sont désormais clairement affichées. Elles visent toutes à accompagner le projet de territoire qu’est le Grand Projet Hémois. Elles ont aussi pour objectif de conforter l’action menée jusqu’à aujourd’hui et ce dans un seul but : celui de rassembler les Hémois, et de les faire vivre ensemble dans une ville dont ils sont fiers. Comme son nom l’indique, le guide des orientations politiques se veut un véritable outil qui guidera notre action durant les six prochaines années. Pour tous, c’est un gage de lisibilité et de transparence. C’est autour de trois finalités que nous avons axé notre projet pour 2008-2014 : - l’amélioration du cadre de vie avec une large place au développement durable , à l’amélioration de l’habitat et à la tranquillité publique, - la solidarité avec un effort soutenu des actions qui favorisent les rencontres et les liens entre et au sein des généra-

tions. Chaque habitant, quel que soit son âge, doit pouvoir trouver les services qui répondent à ses attentes et à ses besoins. - l’image de la ville et la convivialité avec la mise en valeur de ce qui contribue au rayonnement de Hem. Bien évidemment, l’emploi restera une préoccupation constante de la ville tant au niveau des demandeurs d’emploi qu’au niveau du développement économique. Nos objectifs ne pourront être atteints qu’à condition de réussir à mobiliser l’ensemble des partenaires compétents. Le GOPH permettra à la ville de convaincre l’ensemble de ceux-ci de la cohérence de son projet pour obtenir le soutien nécessaire, notamment au plan financier. Dans un contexte économique difficile tel que nous le connaissons, certaines priorités affichées exigeront que nous fassions des choix. Ces choix bien entendu nous les assumerons. Ceux-ci seront toujours effectués pour répondre à l’intérêt des Hémois et seront conformes aux engagements sur lesquels nous avons été élus en mars dernier. Ils s’attacheront sans compter à offrir une meilleure qualité de vie aux habitants et à maintenir des services à la hauteur de leurs aspirations. Pascal Nys Maire-Adjoint Président du Groupe « avec Francis Vercamer, notre ville en action »

des quartiers Nord ! Dès lors comment ceux qui vivent dans la précarité peuvent-ils se faire entendre ? Concernant le nouveau centre Hémois, s’agit-il du Centre de HEM ou du Centre des Hémois ? De fait, qui profitera réellement des aménagements, certainement pas ceux qui en ont réellement besoin ! Les grands projets en cours sont-ils mis en œuvre pour le bien de TOUTE la population ou fondés sur la conquête d’électeurs aisés. Ainsi, concernant la Vallée II, le projet est-il encore viable compte tenu de la baisse du pouvoir d’achat, du désordre bancaire et de la forte instabilité immobilière ? Force est de constater que les grands projets de la ville nous apparaissent davantage mus par la logique financière de quelques uns, au détriment d’une population toujours écartée de la concertation. Dès lors, nous posons clairement la question : A quand une réelle consultation de la population quelque soit le projet de la ville. C’est ça la Démocratie !

Fabienne Lepers

HEM DURABLE & SOLIDAIRE Pas de baisse de 450.000 € de la subvention CAF contrairement à la déclaration de F. VERCAMER. La C.A.F. est engagée pour 1.131.086 € en 2007 et 1.226.004 € en 2008. Plus d’actions prévues, donc plus de charges pour la ville (+204.217 € qu’en 2006), mais largement couvertes par la Dotation de Solidarité Urbaine versée par l’Etat. (+1.288.747 € qu’en 2006) Donc rien de vrai ne justifiait les licenciements dans les écoles de Hem. alain.vantroys@ hotmail.fr

ENSEMBLE AGISSONS ! Lorsqu’une municipalité aménage son territoire, elle le fait – souhaitons le – dans l’intérêt de ces habitants. En estil de même pour notre ville ? Lorsque nous rencontrons des habitants proches de l’extension de DAMART, nous constatons que l’accueil qui leur est réservé est plus proche du mépris que du dialogue. Le simple fait d’être reçu par le Maire aux fins d’être informé leur est refusé ! Les habitants subissent et pourtant ceux-ci ne font pas parti

Liste d’intérêt local unis pour le changement Suite du N°46 Grands projets de la ville suppression d’un collège ...Donc les collèges hémois ne sont pas fréquentables ou le taux de réussite est plus faible qu’à Saint Adrien de Villeneuve d’Ascq. Monsieur le maire et certains adjoints peuvent vous donner les réponses.

Henri Bertin.

TOUT HEM Mag n°47

21


Bloc note

oCTOBRE   événement

Jeudi 30 octobre de 9h à 17h

   Loisirs

Vendredi 31 octobre 19h

Départ du cortège : angle rues Jules Guesde et Trois Baudets. Participation 1,50 euro

NOVEMBRE    CULTURE

Du 6 novembre au 6 décembre,

La rénovation urbaine vue d’ici…

Salles Cruypenninck et Delcourt. Entrée gratuite. Rens. 03 20 66 70 15

   Loisirs

Organisé par la ville et l’association BVH. Inscrivez-vous, c’est gratuit. Particuliers, commerçants, faites preuve d’imagination, créez de belles scènes d’hiver ou de Noël sur façades et jardins. Un jury passera durant les vacances de fin d’année.

17h30

Concert de piano et violon par maxime et Thomas Stasyk.

Rendez-vous aux fantômes et sorcières pour un cortège dans la ville.

12e Carrefour des métiers

N’oubliez pas votre pile de CV ! Une centaine d’employeurs potentiels vous attendent. À votre disposition : des informations, documents, des rencontres, des échanges mais aussi et surtout des mini entretiens et à la clé des postes à pourvoir. Vous êtes plutôt grande distribution ou services à la personne, ou encore automobile ou même professions médicales, pas de problème il y en aura pour tout le monde…

Samedi 8 novembre

Centre Intergénérationnel M. Schumann Entrée gratuite

Du samedi 8 au mercredi 12 novembre 2008 Les rebondissements des 20 derniers mois. Organisée par la ville, les associations patriotiques et Historihem.

Samedi de 10 à 12h et de 14h à 17h, dimanche de 15h à 18h  et en semaine, de 14h à 17h.

3e série de « la rénovation urbaine vue d’ici ». Les diptyques du photographe de Light Motiv, Richard Baron, s’exposent sur les grilles du groupe scolaire St Exupéry. Découvrez les images de la rénovation urbaine, les changements qui en découlent, faites connaissance avec ceux qui vivent ces transformations de l’intérieur, qui les craignent ou s’en félicitent.

vendredi 14 au dimanche 23 novembre

Mardi 4 novembre

Samedi 22 novembre

19h

Sculptures. Espace Culturel de la Ferme Franchomme Entrée gratuite

Vendredi 21 novembre 14h30 et 18h30

Les relations entre parents et enfants contées par Saïs Zarouri.

Atelier Théâtre, rue des écoles Réservations 03 20 75 27 01 Entrée 3€

Création de l’Aventure ! Pour les tout petits de 8 à 36 mois.

Feng-shui présenté par Daniel Millescamps.

Espace Culturel de la Ferme Franchomme Entrée gratuite

Mercredi 5 novembre 18h30 et 20h

LA R’VUE

Atelier Théâtre, rue des écoles Réservations : 03 20 75 27 01 Entrées 3€ parents et enfants

Mardi 25 novembre 19h30

CIN’HEM’A

Projection qualité numérique suivie d’un débat. Espace Culturel de la Ferme Franchomme 06 82 11 90 41 ou http://cinhema.free.fr Carte d’adhésion à 25€ l’année, 10€ pour 3 projections

Inscriptions auprès du service culture avant mi décembre.  Remise des prix en janvier.

Dimanche 30 novembre 11h

L’actualité vue et revue par des comédiens, chanteurs, musiciens, marionnettistes.

Atelier Théâtre, rue des écoles Réservations : 03 20 75 27 01 Entrée 8€ (soutien)/2€/gratuit pour les partenaires sociaux

22

TOUT HEM Mag n°47

Par l’Ensemble Orchestral de Hem. Au programme : classique, jazz, variétés, musiques de films… Salle Leplat, rue du Dr. Coubronne Entrée gratuite


20h30

vendredi 5 au dimanche 7 décembre

par l’Ensemble Vocal Cantar’hem Avec le groupe Hopland, groupe de musique traditionnel. Salle Leplat Prix d’entrée 6€, ½ tarif étudiant, gratuit - de 12 ans

Vendredi 21 novembre par le centre social Espace de Vie St Exupéry. Salle des Fêtes, 36 rue du Gal Leclerc Réservations au 03 20 66 23 20

Dimanche 23 novembre 11h

Collages d’objets, art abstrait, peintures acryliques, huiles et sculptures.

Infos Pratiques Mairie

42. rue du général Leclerc  59510 Hem

Espace Culturel de la Ferme Franchomme Entrée gratuite

Site de la ville : www.ville-hem.fr

Vendredis 5 et 12 décembre

mardi au vendredi 8h30-12h  et 13h30-17h30, samedi 8h30-12h Permanence État-civil  lundi 8h30-12h

à 20h30

Samedis 6 et 13 décembre

Ouverte

à 19h

Accueil 03 20 66 58 00

Deux week-end de rencontres avec trois troupes amateurs alliant convivialité et exigence, engagement et qualité.

État civil 03 20 66 58 08 Sport 03 20 66 58 02

Atelier Théâtre, rue des écoles Réservations : 03 20 75 27 01 Tarifs : 6€, 4€, 3€

Salle des Fêtes

Culture 03 20 66 58 09 Espace culturel de  la Ferme Franchomme 03 20 66 58 48

Mardi 16 décembre 19h30

École de musique 03 20 66 58 49

Projection qualité numérique suivie d’un débat.

DÉCEMBRE    CULTURE

Mardi 2 décembre Art de la table présenté par Caroline Wintrebert. Comment décorer une table de fête de fin d’année, les principes de base.

Espace Culturel de la Ferme Franchomme Entrée gratuite

Communication 03 20 66 58 25

Espace Culturel de la Ferme Franchomme 06 82 11 90 41 ou http://cinhema.free.fr Carte d’adhésion à 25€ l’année, 10€ pour 3 projections

Éducation Jeunesse 03 20 66 70 05 BIJ 03 20 66 58 11

   Loisirs

CCAS 03 20 66 58 43

Samedi 6 décembre Centre social Espace de Vie St Exupéry.

Quartier des Trois Baudets

Logement 03 20 66 58 31 Maison de la petite enfance  03 20 66 70 23

Mardi 23 décembre

Services techniques 03 20 66 58 27

à partir de 18h

Police municipale 03 20 66 58 22 Maison de l’Emploi 03 20 66 70 16

Mercredi 3 décembre L’actualité vue et revue par des comédiens, chanteurs, musiciens, marionnettistes.

Directeur de Publication : Pascal Nys. Rédacteur en Chef : Sabine Nouqueret. Rédaction : Cécile Vandaele. Crédit photos : Service Communication. Photocomposition : Patricia Taccoen. Photogravure : D.B.Print. Impression : D.B.Print. Périodicité : trimestrielle. Tirage : 8000 exemplaires. DÉPÔT LÉGAL : SEPTEMBRE 96. ISSN : 1274-9230.

Atelier Théâtre, rue des écoles Réservations : 03 20 75 27 01 Entrée 8€ (soutien)/2€/gratuit pour les partenaires sociaux

Vendredi 5 et samedi 6 décembre Lancement le vendredi à 19h à la Résidence de la Marque. Samedi animations toute la journée sur divers sites, participation de toutes les associations. Remontée des dons et proclamation des résultats à la Résidence de la marque vers 19h.

Prestation du Père Noël suivie d’une avalanche de bonbons et d’un feu d’artifice.

Parc de la mairie Renseignements Culture, 03 20 66 58 09

Prochain Magazine

Tout HEM Mag 48 Janvier 2009

TOUT HEM Mag n°47

Imprimé sur papier recyclé

Samedi 15 novembre

23



Tout'Hem Mag n°47