__MAIN_TEXT__

Page 1

DingyDingy-SaintSaint-Clair...

www.mairiewww.mairie-dingysaintclair.fr

...Un village entre Parmelan et Fier

Dingy Dingy--Info.Com

Septembre 2012

Le Mot du Maire,

6 octobre : Opération ruisseaux propres 12 octobre : Cinéma CCAS 2 novembre : Cinéma CCAS 11 novembre : Cérémonie de l’Armistice 25 novembre : Repas CCAS 30 novembre : Conférence Santé, nutrition et comportement à risques des ados 14 décembre : Cinéma CCAS 4 janvier 2013 : Vœux du Maire 11 janvier 2013 : Cinéma CCAS

J’espère que les vacances ont été salutaires pour tous ; maintenant il faut se remettre au travail, à l’école, aux diverses activités... Bon courage ! La réunion publique du 7 juin, concernant la présentation du PADD a permis à chacun de prendre connaissance des différents aspects qui seront la base du futur Plan Local d’Urbanisme. Les quelques remarques ou suggestions qui ont été faites ont été ou seront examinées en temps opportun. L’été finissant nous a laissé la chaleur des couleurs et le charme des diverses manifestations qui l’ont égayé, même si l’on peut regretter que les animations locales n’ont pas toutes eu la fréquentation attendue. La rentrée scolaire s’est déroulée dans de bonnes conditions ce qui permet de donner les meilleures chances d’avenir possibles à nos petits Dingiens. La création du centre de loisirs du mercredi devrait répondre à l’attente des parents pour les besoins de garde de leurs enfants. Les travaux d’assainissement collectif s’achèvent, et ceux du Chef-lieu ont démarré. Nul doute qu’à la fin de ces travaux enfants et piétons pourront en toute sécurité parcourir le cœur du village. C’est par petites touches que notre village change malgré le brouillard de la réforme des collectivités territoriales et son peu de lisibilité quant aux conséquences budgétaires. L’Etat a décidé, pour réduire son déficit abyssal, de geler les dotations aux collectivités locales. Avec un changement de fiscalité, la suppression ou fortes réductions des possibilités de subventions (Région, Département) et le gel des dotations de l’Etat, l’avenir budgétaire s’annonce compliqué pour une collectivité telle que la nôtre dont les ressources sont modestes. Cependant, il convient de garder le moral, notre commune est comme une grande fresque sur laquelle chacun, particulier ou association, doit apporter son trait et les couleurs qui dessineront notre avenir pour le bien commun. Pour autant, dessiner ne veut pas dire « taguer » n’importe quoi et n’importe où. Je propose d’ailleurs à ces « drôles d’artistes » de rejoindre plutôt les associations en perte de bénévoles, ou les équipes extra-municipales telles que « fleurissement ou photographie » du village avec qui ils pourront exprimer leurs besoins et partager des moments forts. Je vous invite à vous inscrire nombreux au concours municipal de photographie, et participer ainsi à un projet qui pourrait être un excellent moment de partage, et à participer aux diverses manifestations ou assemblées proposées par vos associations locales. Je vous souhaite une bonne rentrée, avec le plaisir de vous rencontrer.

Ce bulletin est imprimé sur papier recyclé

Le Maire, Monique ZURECKI

DINGY PRATIQUE Heures d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, vendredi : 8h15 à 12h00 13h30 à 17h00 Jeudi : 8h15 à 12h00 18h00 à 20h00 Permanence du maire et des adjoints Jeudi : 17h00 à 19h00 sur rendez-vous (sauf vacances et jours fériés)

Heures d’ouverture de la déchetterie de la C.C.V.T. Mercredi : 13h30 à 17h30 Samedi : 08h00 à 12h00 - 13h30 à 17h30 Pour tout renseignement contacter le 04 50 32 17 35 Mairie : Tél : 04.50.02.06.27 / Fax : 04.50.32.12.55 commune@dingy-st-clair.mairies74.org


TRAVAUX TERMINES Démolition du bâtiment de la poste Cela n’aura échappé à personne : le bâtiment qui abritait autrefois la Poste n’est plus. Ce bâtiment qui avait réussi à survivre à l'épreuve du temps durant plus de 100 ans a été démoli par les employés communaux puis par des pelles mécaniques. La réflexion menée auparavant sur la destination de cet immeuble, avec la réfection totale et appropriée, a abouti à cette conclusion, le coût étant très élevé par rapport à la surface finalement dégagée. La structure n'était plus qu'une coquille vide qui présentait des risques d’insécurité et nous avons jugé qu'il n'y avait d'autre solution que de détruire ce bâtiment. Certes c’est avec nostalgie que nous avons pris cette décision, puisque nous nous rappelons les différents acteurs de la vie postale ; mais pour autant, ce bâtiment ne présentait pas de caractère architectural, et sa disparition permet d’aérer le secteur. Une réflexion sera menée pour l’aménagement du site.

Piste du Collet La piste « du Collet », menant de la route des Glières jusqu’au plateau de Dran et desservant la piste forestière et pastorale d’Ablon, empruntée aussi bien par des véhicules de touristes, que par des tracteurs et des grumiers a subi d’importants travaux de remise à niveau. Les eaux pluviales avaient raviné en de multiples endroits, et des grosses pierres étaient mises à nu. La piste a été broyée et nivelée sur toute sa largeur et toute sa longueur. Ces travaux ont été réalisés grâce à la coopération financière des trois communes desservies : La Balme de Thuy, Thorens-Glières et Dingy-Saint-Clair et avec l’aide financière de la Région.

Réfection du terrain de foot Les travaux annuels de rénovation du terrain de football ont été réalisés dès la fin juin. Ils consistent à faire un décompactage, du sablage, l’engazonnement, et la fertilisation du sol. Pour être opérationnel, le terrain doit avoir un gazon bien enraciné afin qu’il puisse résister aux crampons des footballeurs et les racines du gazon doivent être suffisamment longues pour que le terrain soit utilisé et obtenir la qualité de gazon souhaitée. L’arrosage est indispensable pendant cette période. Les tontes sont réalisées régulièrement par nos agents communaux et la réfection annuelle se fait toujours par la même entreprise. Il est rappelé que pendant les travaux, le terrain de foot est interdit à toute pratique sportive. Page 2


Informatique à l’école Maurice Anjot Un courrier du Président du Conseil Général en début d’année nous informait de la dissolution du *CITIC 74 au 31/12/2012, les communes étant chargées de trouver une solution de remplacement. Après consultation, notre prestataire informatique prenait en charge tout le métier du CITIC pour notre école élémentaire ; fourniture du service internet sécurisé pour les élèves et la gestion des systèmes d’information scolaires. Pendant le mois d’août notre prestataire a changé les serveurs dans le but d’optimiser les accès internet et les vitesses de connections. Le fonctionnement de l’ensemble informatique de l’école Maurice Anjot était prêt pour la rentrée scolaire à la satisfaction des enseignants et sûrement des élèves !! *CITIC : Centre Informatique et des Technologies de l’Information et de la Communication

TRAVAUX EN COURS STEP La station est pratiquement terminée depuis la plantation des roseaux semaine 37 dans les bassins, ainsi que le raccordement électrique et hydraulique des pompes, la mise en œuvre des voiries d’exploitation et l'égalisation de la terre végétale autour des voiries et des talus des bassins. La clôture et le portail d’entrée sont installés pour protéger les installations techniques et le matériel, et surtout pour éviter la présence des animaux. La mise en service pourra se faire dès que les services de l’État se seront prononcés sur l’exutoire des eaux traitées par la station, soit infiltration sur 25 m²en sortie de canal venturi sur la couche superficielle de graves, Plantation des roseaux par les élèves de l’école Maurice Anjot ou alors rejet direct par canalisation dans le lit du Fier. Le raccordement du réseau d’assainissement du Chef-lieu avec démolition du digesteur provisoire sera réalisé dès accord des services de la Police de l’Eau, ce qui permettra aux riverains de la route de Provenat de pouvoir se raccorder. Les riverains du chef-lieu jusqu’à la route de Verbin peuvent commencer progressivement à se brancher sur le réseau, car ils déverseront leurs eaux usées dans le digesteur provisoire avant d’être raccordés sur la STEP. L’antenne du début de la route de Glandon sera probablement réalisée en octobre.

Traversée du Chef-lieu Les travaux de sécurisation de la route départementale 216, entre l'église et le chemin du Pré Fionnay ont débuté le 20 septembre, les riverains se trouvant sur le tracé étant désormais raccordés au réseau d'assainissement collectif. - Le revêtement du trottoir côté ouest sera refait en conservant la même largeur. - Le trottoir côté est sera sécurisé avec une largeur minimum de 1,50 m. Cet élargissement réduira ainsi la bande de roulement de cette voie qui sera désormais mise en alternat avec priorité au sens montant. Un passage piéton sera réalisé en face de la rue piétonne en aval de l’église, sur un trapèze ralentisseur. L’ensemble de cette zone sera limité à 30 km/h. Enfin, le Conseil Général reprendra l'enrobé de la chaussée jusqu'au ralentisseur face à l'Auberge du Marmiton. Page 3


ELABORATION DU PLU Réunion publique n°1 du 7 juin 2012 La réunion publique a pour objet la présentation de la synthèse du diagnostic et des enjeux du territoire, ainsi qu’une première esquisse du PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable), établi en commission PLU, en lien avec les personnes publiques associées. Présentation par le Bureau d’études « Atelier du Triangle » QUESTIONS / REPONSES 1/ Mise à disposition de plans précis Questions : Quand des plans plus précis seront-ils consultables ? Quand aura lieu la 2nde réunion publique ? Pour le moment la commission est en train de faire les choix par rapport aux grands objectifs ; le travail en commission n’en est pas encore à définir le projet à la parcelle. Une 2nde réunion publique présentera la traduction réglementaire du PADD, c’est à dire la façon dont le plan de zonage, le règlement et les autres outils découlent des grands objectifs du PADD. Cette réunion sera sans doute programmée fin 2012. C’est à ce moment que des plans plus précis seront présentés. Le moment privilégié pour venir consulter les plans reste l’enquête publique qui aura vraisemblablement lieu dans la deuxième moitié de 2013. 2/ le SCOT Question : Qui a établi le SCOT qui encadre tant les PLU ? Le SCOT a été élaboré par une commission d’élus de la CCVT, ainsi que les techniciens de l’Etat. Les bureaux d’études prestataires de services pour la CCVT ont conseillé et mis en forme les choix. Ainsi le SCOT est, comme le PLU, un document de compromis entre toutes les parties concernées. En fin d’étude, le SCOT a été approuvé par le conseil communautaire de la CCVT. 3/ la croissance démographique Question : Pourquoi un choix de croissance démographique à 1,2% par an ? C’est une donnée du SCOT qui demande à maîtriser la croissance démographique à l’échelle de la CCVT. Ainsi pour Dingy-Saint-Clair, cette croissance correspond à un frein important par rapport à la croissance qu’elle a connu sur la période 1999 / 2008. Mme le maire ajoute que cette croissance est globalement celle retenue dans le cadre du futur SCOT de l’agglomération annécienne. 4/ logements aidés Questions : Combien de logements sociaux la commune prévoit-elle d’imposer ? Est-ce que des bailleurs sociaux ont été contactés ? Est-ce que la commune a prévu d’utiliser les servitudes de mixité sociale pour imposer la réalisation de logements aidés sur le territoire de Dingy ? Le nombre de logements aidés est cadré par le PLH (Programme Local pour l’Habitat) défini pour l’ensemble des communes de la CCVT. Le PLH demande 23 logements aidés pour la période 2010-2016. Mme le maire ajoute que d’ici la fin du PLH, les logements doivent être commencés ou les travaux doivent être programmés. Les logements aidés et leur nombre sur la période du PLU n’a pas encore été traité et les différents outils (y compris les servitudes de mixité sociale) pour réaliser les objectifs seront présentés à la commission, un choix sera ensuite fait. Page 4


5/ enquête publique Question : L’enquête publique sera t’elle prévue en juillet ou en août ? Mme le maire répond que dans la mesure du possible cette période sera évitée ; si le calendrier amenait à envisager l’enquête publique en été, alors l’enquête pourrait être prolongée ou décalée en partie sur le mois précédent ou sur le mois suivant. La commune souhaite réaliser la concertation dans les meilleures conditions. 6/ Vérification de l’application du PLU Question : Comment vérifiera t’on le nombre de logements construits dans la réalité par rapport aux objectifs annoncés dans le PLU ? Pour les secteurs d’urbanisation les plus grands (en moyenne au dessus de 5000 m2), le PLU définira des orientations d’aménagement et de programmation qui peuvent demander, outre le fait de donner des principes de desserte et de maillages piétons, une densité minimale en logements ou un nombre minimal de logements et préconiser une typologique bâtie (logements individuels, logements intermédiaires, logements collectifs). De plus le conseil municipal doit se réunir après 3 ans d’application du PLU et tirer des premières conclusions d’adéquation entre les objectifs qui étaient fixés dans le PLU et l’avancement de l’urbanisation sur la commune, ainsi que le nombre de logements construits. 7/ Diffusion du document présenté Question : Dans quelles conditions le document sera-t-il disponible pour le relire ? Une version imprimée sera disponible à la consultation en mairie, un résumé des questions/réponses sera inséré dans le prochain bulletin municipal (sept 2012) et le document présenté ce soir sera mis en ligne sur le site internet de la mairie. 8/ Périmètre du PLH Question : Quel est le périmètre du PLH ? Le périmètre du PLH est celui du périmètre du SCOT et correspond donc à l’ensemble des 13 communes de la CCVT. 9/ Zonage d’assainissement Question : La commune dispose t’elle d’un zonage d’assainissement, si oui, est-il révisé dans le cadre du PLU ? La commune dispose d’un zonage d’assainissement qui avait été approuvé par le conseil municipal, après enquête publique. Il n’est pas prévu de le réviser car aucun choix n’est remis en cause à l’heure actuelle. Le PLU n’a pas de prérogative pour modifier ou compléter les études d’assainissement ; le zonage d’assainissement est étudié et ensuite annexé au PLU pour faciliter la recherche d’information des futurs pétitionnaires. 10/ Zone NA Question : Est-ce qu’une zone NA peut être remise en cause dans le cadre de la révision du PLU ? Oui, cela est possible. Toute zone du POS (U, NA, NC, ND) peut être remise en cause lors de la révision d’un document d’urbanisme. De plus, une révision de POS et transformation en PLU nécessite de redessiner, voire de supprimer certaines zones constructibles.

Page 5


Exploitation de la forêt par câble mât Une coupe de bois de 750 m3 vient d’être faite dans la forêt d’Ablon. Une autre coupe de même cubage sera faite en 2013. Le secteur étant situé dans une zone très escarpée nous avons attendu qu’une entreprise travaillant par câble mât se rende disponible. Cette technique de débardage par câble se révèle être une exploitation moins dommageable de nos forêts. Elle constitue une réponse partielle pour les zones difficiles de montagnes. En effet, ces milieux sont progressivement délaissés, car les conditions d’exploitation sont difficiles et dangereuses, ajoutées aux coûts élevés, et ce sont les principaux facteurs limitant une gestion plus dynamique des zones de montagne.

En revanche, l’exploitation de la forêt avec ce matériel « câble mat » principalement utilisé dans l’arc alpin (Autriche, Suisse..), et aussi le Canada, permet d’espérer un regain des coupes de bois en montagne, en améliorant les conditions de travail et la compétitivité de la récolte. Une visite sur place pendant les travaux nous a permis de constater le professionnalisme de l’entreprise. Cela nous a rappelé les vestiges de l’exploitation faite également à l’aide d’un câble, mais dans des conditions beaucoup plus précaires et périlleuses, par les Italiens au siècle dernier dans la vallée du Perthuis d’où la « cabane des Bucherons » reconstruite en 1995 par plusieurs bénévoles de Dingy-Saint-Clair, située non loin de la Fontaine des Geais..

Goudronnage Le conseil municipal a voté au budget 2012 la réfection complète de la bande de roulement sur 2 voies communales ; 440 m à la Blonnière et 300 m à Cornet. En effet, les réfections partielles ne tenaient plus sur ces tronçons trop dégradés. Les travaux sont programmés pour la fin de l'année.

Page 6


VIE COMMUNALE

Fête des Mères le 28 mai

De nombreuses mamans ont répondu à l'invitation de la mairie. Madame le Maire a donné la parole au nouveau conseil municipal des jeunes. Tous ces jeunes citoyens ont accueilli les mamans, servi le pot de l'amitié et offert à chacune un bouquet de narcisses. Ce fut une belle soirée.!!

Cérémonie du 18 juin Lundi après-midi, les élèves et les enseignants de l’école élémentaire Maurice Anjot ont organisé la commémoration de l'Appel du 18 juin. Les membres de l’association locale des anciens combattants, des représentants du Souvenir Français, dont notre Président cantonal, Monsieur Philippe Cherpitel, des parents, la municipalité, les élèves de l’école maternelle et les membres du Conseil Municipal des Jeunes étaient présents. Un rappel historique, la lettre du Ministre des Anciens Combattants, le texte de l’appel et le dépôt d’une gerbe aux couleurs « bleu-blanc-rouge » ont été accompagnés de chants superbement et très sérieusement interprétés par nos jeunes élèves. « Nous sommes réunis, toutes générations confondues, afin de commémorer cette journée exceptionnelle du 18 juin 1944 où un homme a refusé la défaite ». Ce même après midi, il a été procédé à la découverte des plaques comportant la devise de la République au fronton des deux écoles. En effet, une plaque « Ecole Publique Laïque » a été apposée sur le mur des deux écoles. Une initiative que l’on doit aux Délégués Départementaux de l’Education Nationale, conjointement avec les deux directeurs, proposée à la municipalité qui l’a aussitôt acceptée. « L’école publique est laïque. Elle rassemble les jeunes quels que soient les religions, les opinions, les conditions sociales et la couleur de peau de leurs parents. Elle souligne par le contenu de son enseignement, par le comportement de ses maîtres et de ses élèves ce que tous ont en commun par leurs diversités. C’est une excellente éducatrice. Elle a une saine pratique de la compréhension de la tolérance et du respect réciproque ». Madame le Maire a déclaré sa satisfaction à cette initiative, « la laïcité, c’est peut-être le vrai pivot central de notre démocratie. Sur cette plaque est résumée l’essence même de notre République. Cultivons l‘art de vivre ensemble ». Monsieur Cherpitel a remis la participation financière du Souvenir Français pour les voyages à Paris et à Izieux et a exprimé sa satisfaction à propos de cette initiative et s’est réjoui de sa localisation. « Quel meilleur endroit qu’une cours de récréation pour exploiter cette devise : Liberté, Egalité, Fraternité ». Saluons le travail des enfants et de leurs enseignants qui ont apporté à cette cérémonie beaucoup de fraîcheur, d’émotion par leur chant, leur propos et relevons leur comportement exemplaire. Page 7


RACCORDEMENT A L’ASS Le chantier de pose des canalisations d'assainissement et de la construction de la station d'épuration se termine, et les riverains vont pouvoir raccorder leurs installations d'eaux usées sur ces ouvrages. Les propriétaires des habitations existantes sur le tracé du réseau ont l'obligation de s'y raccorder dans les deux années qui suivent la notification par les services municipaux que leur bâtiment est raccordable, même si l'immeuble est en contrebas du réseau d'assainissement (installation d'un dispositif de relevage par le propriétaire). La collectivité a réalisé d'office la partie publique du branchement des terrains bâtis lors de la pose du nouveau réseau, comme lors de la pose de l'ancien réseau en 2003, et s'en fait partiellement rembourser de façon forfaitaire (1 000€ HT par boite de branchement). Ultérieurement, sur un réseau existant, tout demandeur réalisera lui même la partie publique du branchement, à ses frais, pour toutes constructions nouvelles ou réhabilitations. A l'issue de l'exécution des travaux de canalisation et de raccordement sur l'installation privée jusqu'à la boite de branchement, le propriétaire en informe les services municipaux afin qu'une visite de contrôle soit programmée pour délivrer le certificat de conformité.

Page 8


SAINISSEMENT COLLECTIF Quelques précautions fondamentales Le réseau de Dingy Saint Clair est de type séparatif, c'est à dire que les tuyaux d'assainissement collectif ne doivent recevoir que les eaux usées des cuisines, buanderies, toilettes, salles de bains, et rien d'autre. Les eaux dites « claires » venant des bassins, sources, drains, pompes de vide caves, vidanges de piscine, et bien évidement les eaux de pluie des gouttières, toitures, terrasse doivent être acheminées directement au réseau d'eaux pluviales s'il en existe un à proximité, à défaut au ruisseau ou infiltrées sur le terrain. Bien évidemment, comme pour les fosses septiques, il ne faut déverser aucun produit toxique qui risquerait de se retrouver dans l'environnement après traitement, comme les produits pharmaceutiques, solvants, essence, acide, peintures,... ou qui risquerait de colmater les ouvrages en refroidissant, comme les huiles de friture ou de vidange. Tous ces produits toxiques doivent être apportés à la déchetterie avec leur contenant pour traitement adapté d'élimination. Il convient d'éviter de jeter dans les toilettes des tissus, des papiers épais, des couches en cellulose ou des serviettes hygiéniques qui risquent d'obturer les canalisations aussi bien publiques que privées.

Les canalisations intérieures Toutes les canalisations de collecte des eaux usées doivent se situer à l'intérieur de l'habitation, et non sur la façade extérieure, pour les problèmes de gel. Il est aussi conseillé de prévoir un nombre suffisant de dispositifs de curage et d'accès à l'intérieur des tuyaux pour en faciliter l'entretien et le dépannage ultérieur. Les colonnes de chute sont prolongées par un évent jusqu'en toiture, et tous les appareils raccordés aux canalisations doivent avoir un siphon, pour éviter leurs désamorçages, générateurs de remontées d'odeurs. Il peut parfois être utile d'installer un ou plusieurs dispositifs d'entrée d'air fonctionnant lors des chasses d'eau des toilettes, pour éviter les désamorçages des siphons.

Les canalisations extérieures enterrées La pose des canalisations sera faite dans le respect des règles de l'art, avec une étanchéité parfaite, de manière rectiligne, avec une pente si possible supérieure à 1%, avec un regard de visite à chaque changement de direction et aux points de connexion. Les tuyaux sont généralement en PVC CR8 d'un diamètre 125 ou 160 mm, posés sur une couche de gravelettes de 10cm au-dessus et en dessous. Les trappes des regards sont situées au niveau du sol fini, avec de préférence un tampon en fonte de 400 mm, sinon avec un Té de curage pour garantir l'étanchéité de la canalisation. Les tranchées seront remblayées suivant les règles de l'art, avec un contrôle des services municipaux pour celles situées sous chaussée.

Les anciens dispositifs d'assainissement autonome La fosse septique, les bacs à graisse et les préfiltres à pouzzolane doivent être vidangés de leurs eaux résiduelles, puis comblés ou démolis. La fosse peut éventuellement être réutilisée comme réserve d'eau pluviale pour arroser le jardin. Le filtre à sable, le champ d'épandage ou le puits perdu peuvent être laissés en l'état, mais il est souvent utile d'y envoyer les eaux claires.

Page 9


Conférence économie d’énergie Dans le cadre des conférences de la mairie, l'association « Prioriterre » a été invitée le 25 mai dernier. La première partie était consacrée aux économies d'énergie dans la maison. L'intervenante a donné de nombreux conseils pour réduire notre facture énergétique. Il est important de changer ses habitudes au quotidien et de développer un comportement éco-citoyen . La seconde partie a abordé les matériaux de construction pour avoir une maison plus saine et plus isolée .Il est important de connaitre l'impact de ces matériaux sur l'environnement et de savoir les choisir. L'objectif de cette conférence a été de donner de nombreuses solutions concrètes à la quarantaine de personnes présentes.

Concours de pétanque du 30 juin C'est avant tout une journée conviviale que proposait la municipalité aux amateurs de pétanque. Pour ce 3ème grand prix, 22 doublettes se sont affrontées sous un soleil radieux. La paire Tony et Franck s'est adjugée le trophée de la municipalité dans une fervente ambiance. Ce trophée est remis en jeu chaque année et doit être gagné 3 années consécutives pour être conservé. Cette rencontre s’est achevée par le tirage au sort des nombreux lots offerts par nos partenaires. Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette journée.

Fête Nationale 14 Juillet, Pourquoi une Fête Nationale Défilés, bals, feux d'artifice… le 14 juillet est la fête nationale de la France. Cette date marque l'anniversaire de la grande révolte des Français contre le roi, en 1789. Qui dit 14 juillet, dit feux d'artifice ! C'est une tradition en France, des feux d'artifice sont tirés dans la plupart des communes de France . Le 14 juillet 1789, la Révolution est en marche. Depuis des mois, les Français critiquent de plus en plus leur roi, Louis XVI. Ce jour-là, une foule de Parisiens décide de s’en prendre à l’un des symboles les plus détestés de l’autorité royale, la prison de la Bastille. À l’époque, le roi et ses conseillers y emprisonnaient leurs opposants sans jugement. Les prisonniers pouvaient y rester des mois, des années sans recevoir de visite. En 1880, le 14 juillet devient la fête nationale. La prise de la Bastille n’est pas l’événement principal de la Révolution française. Elle est par exemple beaucoup moins importante que l’exécution du roi Louis XVI, le 21 janvier 1793 Mais elle a marqué les esprits des Français et aussi des Européens stupéfaits par cette audace. Mais ce n’est qu’en 1880 que le 14 juillet est devenu officiellement la date de la fête nationale. L’expression « fête nationale » vient du latin : festum qui signifie « fête » et natio qui veut dire « peuple » : c’est le jour où un pays célèbre un événement historique, politique ou culturel lié à son histoire. Ce petit rappel de notre Histoire, pour vous encourager à participer à la soirée du 13 juillet avec l’association « Dingy-en-Fêtes » Le bureau et tous les bénévoles ont la charge de l’organisation de cette soirée avec le tir des feux d’artifice (payés par la mairie), le bal populaire et la convivialité de la manifestation. Cette année encore fut une réussite, et les amateurs de feux d’artifice ont pu, une fois de plus apprécier à sa juste valeur celui présenté dans notre commune. Page 10


Fête des Glières Cela fait huit ans que le Plateau fête la liberté, et l’émotion est toujours aussi intense, qu’il fasse beau ou qu’il pleuve Les Glières sont un lieu de recueillement, de liberté et de fête et non de tristesse. «Ce ‘’Haut-Lieu’’ qui a fait la France » est une parfaite alchimie entre un lieu de mémoire, l’espace pastoral de moyenne montagne, économique avec les restaurateurs et les activités touristiques. Cela produit un effet unique ; ce lieu continue à être habité par les événements de 1944. Il répond à des valeurs communes aux différents milieux sociaux et inspirations idéologiques, avec un seul mot comme trait d’union : « Vivre libre ou mourir » (Général Bachelet). La fête des Glières c’est une manifestation joyeuse et conquérante qui a été offerte une nouvelle fois, le dimanche 22 juillet. C’est toujours un grand bonheur de vivre cette journée de fête aux Glières et nous espérons pour vous que vous ayez pu être nombreux à vous y rendre en famille, entre amis.... Si non ! à l’année prochaine !

Fleurissement Ce concours concerne les maisons ,les chalets bois ,les balcons, les fermes rénovées et les fermes en activité. Le mercredi 7 août dernier, la commission fleurissement accompagnée comme chaque année par 3 membres du jury a sillonné la commune à la recherche des plus belles créations. Les critères de sélection pris en compte sont l'harmonie, l'entretien, l'environnement et le choix des plantes. Une cinquantaine de compositions ont retenu l'attention du jury. Les lauréats seront récompensés lors de la remise des prix qui aura lieu en avril 2013, à la salle des sociétés.

Les Mercredis de Tikouli Le centre de loisirs Tikouli a ouvert ses portes le mercredi 5 septembre. Pouvant accueillir jusqu’à 20 enfants, il offre une alternative de garde pour les enfants de la GS au CM2 de 8 heures à 18 heures. Les enfants sont accueillis par Florence Cadoux et Annick Vittoz, épaulées aux heures de repas et pour les sorties par Laurence Francizod. De nombreuses activités et sorties sont proposées sur des thèmes différents chaque mois. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du secrétariat de mairie ou consulter les pages spéciales du site internet de la mairie.

Fabrication de « La fresque de la mer »

Page 11


Qualité de l’eau Une eau potable peut être consommée sans risque pour la santé si elle n'est pas toxique (potabilité chimique), ni infestée de parasites, bactéries ou virus (potabilité bactériologique), mais pour être agréable au goût, il est préférable qu'elle soit en plus limpide, claire, sans saveur ni odeur (qualités organoleptiques). Le principal risque est l'ingestion d'une eau souillée par des matières fécales d'origine humaine ou animale, qui peuvent parfois être sources de bactéries pathogènes, de virus, d'amibes ou de vers. Donc, il est nécessaire de contrôler régulièrement les eaux pour le vérifier. Un bon indicateur de contamination fécale est la recherche de bactéries très nombreuses dans les selles des animaux à sang chaud, comme Escherichia coli. Mais comme d'autres pathogènes sont plus résistant que E.coli aux traitements de désinfection, on recherche aussi la présence d'entérocoques (bactéries anaérobie opportunistes). Les autres bactéries mesurées sont celles de l'environnement, non pathogènes, désignées sous l'appellation revivifiables afin de vérifier que leur quantité reste dans des limites raisonnables. L'eau distribuée est en général contaminée à la source par infiltration d'eaux de ruissellement en surface, mais parfois en réseau par des cassures de canalisations ou des entrées d'eau de pluie dans des ouvrages techniques. Depuis plusieurs années, l'eau distribuée à Dingy est désinfectée par rayonnement ultra violet au niveau des réservoirs, sans adjonction de produits chimiques rémanents. Depuis, les quelques rares analyses non conformes ont eu pour origine des incidents en réseau ou sur des appareillages de désinfection. Un article sur une revue a fait référence à une mauvaise potabilité à Dingy Saint Clair, mais les chiffres évoqués correspondaient à des valeurs mesurées avant la mise en service du traitement ultra violet. Enfin, toutes les autres caractéristiques physico-chimiques et organoleptiques sont excellentes, avec l'absence sur nos sources de nitrates, de sulfates et d'ammonium, et une alcalimétrie totale relativement faible.

Nettoyage des ruisseaux

Comme nous aimerions lire dans la presse locale :

« Les ruisseaux de Dingy-Saint-Clair sont propres ! Le nettoyage a été mené ce samedi par une centaine d’habitants qui se sont mobilisés...» Comme chaque année, les municipalités d’Alex, la Balme-de-Thuy et Dingy-Saint-Clair organisent ensemble une opération de nettoyage des berges des ruisseaux. Il s'agira d'enlever les bois et autres dépôts qui freinent le débit de l'eau et entraînent des désordres au niveau des berges en accélérant leur érosion. Le repas de midi, offert par les 3 mairies, est pris en commun. Cette année ce repas se fera à la salle communale de la Balme de Thuy. Prévoir bottes, gants, une tenue adaptée à ces travaux dans les broussailles, branchages et l'eau. Pour une meilleure organisation vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire à cette opération au secrétariat de la mairie, mais quoiqu’il en soit vous serez les bienvenus le matin même. Les propriétaires riverains des cours d’eau sont vivement attendus. Cela facilite la prise de décision sur le tas. Il s'agit essentiellement de faire un geste éco-responsable. Parents, venez avec vos enfants...

Page 12


Le loup Notre village est toujours à l’actualité concernant ce prédateur. Outre les attaques répétées sur les troupeaux de moutons de nos petits éleveurs locaux, c’est un troupeau de génisses paissant à l’alpage du Perthuis qui a été effrayé par le loup début juillet. Il s’en est suivi une fuite de 14 génisses qui ont péri en dérochant sur la barre rocheuse. Les soupçons des exploitants et de la municipalité se sont portés évidemment sur le loup et Monsieur le Préfet a pris la décision de reconnaître cet incident comme étant fortement lié à la présence du loup déjà signalée maintes fois dans le secteur. La situation devient insupportable, et malgré les tirs d’effarouchement, il faut que des décisions drastiques soient prises, en haut lieu surtout. La finalité de ces attaques, c’est que des bêtes trouvent la mort. Les chiffres augmentent, à Dingy-Saint-Clair, tout comme dans les communes voisines, celles des Glières, Aravis, et même celles de la Tournette. La triste série se poursuit, et loin des guerres intestines qui voient s’affronter les pour et les anti-loups, c’est le ras-le-bol qui l’emporte chez les éleveurs et leurs Elus. En effet, le loup est bien présent en Haute-Savoie, sur le massif des Glières Aravis depuis 2004. Son statut en fait une espèce protégée via des conventions et lois internationales et nationales. De nos jours, le loup connait une expansion géographique et démographique. Il recolonise les massifs français, est présent et pose donc un certain nombre de problèmes. Si une éradication de l’espèce n’est pas envisageable, une gestion de celle-ci reste primordiale pour pouvoir limiter son impact. Aussi, la Fédération de Chasse de Haute Savoie a lancé un projet d’état des lieux sur le massif Glières Aravis pour le monde agricole, touristique, cynégétique, et collectif afin de proposer des mesures de gestion sur le territoire et des actions favorables à un bon équilibre. La commune de Dingy-Saint-Clair est membre du Projet Loup. Nous avons à cœur de suivre et participer activement à cette action. Ces prochaines semaines, tous les éleveurs de tous animaux confondus devraient être contactés par la Fédération de Chasse 74 pour participer à ce travail. Si vous êtes sollicités pour répondre à un questionnaire n’hésitez pas à faire un bon accueil à la chargée d’études. Nous sommes également à votre disposition.

Incivilités et nuisances Tout un chacun rêve d’une commune où il fait bon vivre et où chacun respecte spontanément ses voisins et son environnement. Administrer la commune, c’est gérer le bien commun au profit du plus grand nombre tout en facilitant la vie de chacun. Nous souhaitons impulser le respect des règles de la vie en commun, l’observation des convenances, des bonnes manières dans un groupe social. L’insécurité des déplacements, mais également l’incivilité nous sont régulièrement rapportées et laissent à chaque fois des traces négatives. L’incivilité regroupe l’ensemble de nuisances sociales qui ne blessent pas physiquement des personnes, mais bousculent les règles élémentaires de la vie sociale. Elle provoque une gêne réelle, importante dans la vie quotidienne. Les comportements gênants et/ou interdits du type pollution volontaire (jets de papiers, de mégots, de canettes, de bouteilles, d‘emballages alimentaires) comme l’occupation d’une place réservée aux personnes à mobilité réduite, le tapage diurne ou nocturne, les dégradations de biens (tags, démolition des poubelles, pancartes de sécurité brulées, stationnements gênants sur les trottoirs, hors des places matérialisées, sur les passages piétons, chez « les autres », dépôts des déchets devant les grilles de la déchetterie, où à côté des réceptacles prévus pour les recevoir, sont perçus comme un défi à l’ordre public. De fait, les incivilités risquent de s’installer et leur multiplication témoigne de la tendance au « chacun pour soi ». Les incivilités ont un coût humain, social et financier. Il est de notre responsabilité de lutter contre elles. Lutter en vous informant, en faisant appel à la conscience collective, et quand il le faut à la Loi. Nous portons à votre connaissance que toutes les dégradations constatées depuis quelques mois vers « l’espace jeux » ont été signalées à la Gendarmerie ; l’enquête avance et nous espérons que très prochainement les auteurs de ces faits soient sanctionnés. Enfin, il est rappelé que : l’accès au local foot et espace jeux n’est pas autorisé aux véhicules. Un arrêté est pris en ce sens. le stationnement n’est pas permis ni devant le local technique municipal, ni le long du terrain en bordure de la route départementale. Les deux parkings proches du cimetière et de l’espace sportif sont les endroits appropriés au stationnement. Vivre en société n’est pas forcément facile. Cela demande des efforts, des concessions. « Etre libre c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres » (Nelson Mandela) Page 13


Rentrée Scolaire à l’école élémentaire Maurice Anjot Directeur : M. Jacques Basset Effectif rentrée 2012-2013 : 93 élèves

Classe : CP-CE1 Institutrice : Anne-Catherine Chenelat Effectif : 22 élèves

Classe : CE1-CE2 Institutrice : Clair Debyser Effectif : 23 élèves

Classe : CE2-CM1 Instituteur : Stéphane Ravel Effectif : 23 élèves

Classe : CM2 Instituteurs : Jacques Basset Romain Nogues Effectif : 25 élèves

Page 14


Rentrée Scolaire à l’école maternelle Directrice : Mme Stéphanie Juncker Effectif rentrée 2012-2013 : 54 élèves

Classe : Petite et moyenne section Institutrice : Stéphanie Juncker Effectif : 27 élèves

Classe : Moyenne et grande section Institutrice : Laurence Vogel Effectif : 27 élèves

Rencontre associations

La commission « vie associative » a reçu le 27 juin, l’ensemble des présidents des associations de Dingy afin d’effectuer un bilan des activités et d'élaborer un calendrier prévisionnel des réservation de salles pour la prochaine année.

Gendarmerie

La Gendarmerie recrute avec BAC ou sans BAC, devenez gendarme de carrière ou adjoint volontaire. Si vous êtes motivés, entreprenants, que vous avez le goût de l’aventure, du service public et du contact humain, la Gendarmerie Nationale vous ouvre ses portes. N’hésitez pas à prendre contact avec la Gendarmerie de Thônes au 04.50.02.00.24. en demandant le référent recrutement : Major Christian GONIN ou Adjudant Emmanuel AUBERT.

Enquête Conditions de travail

L’INSEE réalisera entre octobre 2012 et février 2013, une enquête sur les conditions de travail ayant pour objectif d’obtenir une description concrète du travail (organisation, horaires, marges de manœuvre, rythme de travail…). Quelques ménages seront sollicités dans notre commune. Un enquêteur prendra contact avec certains d’entre vous. Il sera muni d’une carte officielle. Nous vous remercions par avance du bon accueil que vous lui ferez. Page 15


La vie du Conseil Municipal des Jeunes Le 4 Juillet 2012, le CMJ a inauguré les trois projets qui ont abouti après les deux années de travail de l’ancien conseil.

Le premier est le terrain de bi cross qui est en fonctionnement, il a été inauguré par le responsable de la commission sports: Kaditane Gomis .

Puis nous nous sommes rendus à Glandon pour inaugurer Zoé, la figurine qui consiste à faire ralentir les voitures à l’entrée du village. Loïc Simon a coupé le ruban.

Ensuite, nous sommes allés à l’école élémentaire. Léna Lescot a coupé le ruban bleu-blanc-rouge pour fêter la mise en place du jardin pédagogique. Les élèves des classes de CP, CE1 et CE2 auront l’occasion de jardiner.

Page 16

Profile for Mairie

Bulletin sept 2012  

Bulletin sept 2012  

Profile for mairie43
Advertisement