Page 1

DingyDingy-SaintSaint-Clair...

www.mairiewww.mairie-dingysaintclair.fr

...Un village entre Parmelan et Fier

Dingy Dingy--Info.Com

15 janvier Cinéma C.C.A.S. 3 février Cinéma C.C.A.S. 2 mars Cinéma C.C.A.S. 4 avril Prix du fleurissement 6 avril Cérémonie de citoyenneté Cinéma C.C.A.S. 22 avril Elections présidentielles

Ce bulletin est imprimé sur papier recyclé

6 mai Elections présidentielles

Janvier 2012

Le Mot du Maire, Le moins que l’on puisse dire en ce moment est que toutes les informations que nous entendons, que ce soit en France ou dans le monde, ne nous inciteraient pas à l’optimisme. C’est précisément la raison pour ne pas baisser les bras. Il faut maintenir la convivialité dans notre village et veiller à préserver la qualité de vie que nous apprécions tous. Nous avons malgré tout finalisé un certain nombre de projets que je vous laisse découvrir dans les articles de ce bulletin, qui détaillent les travaux de ce second semestre 2011. Je sais que vous êtes attentifs et attachés à tout ce qui se fait pour améliorer, défendre, construire notre quotidien, le village que nous partageons. La Commune de Dingy-Saint-Clair a fait des efforts, au cours de ces dernières années, pour maîtriser et réduire ses dépenses de fonctionnement et ainsi préparer les investissements réalisés en cours ou à venir. L’année 2012 verra se poursuivre notamment : la sécurisation des voiries, les travaux d’assainissement avec la construction de la station macrophyte à la Praz, les cérémonies de citoyenneté et du 11 novembre, le nettoyage des ruisseaux, les concours du fleurissement et de photo, la fête des mères, le soutien aux écoles et associations, une attention particulière à notre jeunesse, et toujours la rénovation ou l’entretien de nos différents locaux et voiries endommagés. Un des sujets importants sur lequel nous continuons à nous pencher cette année 2012 est la poursuite de la révision du Plan Local d'Urbanisme, particulièrement dans la rédaction de son Plan d'Aménagement et de Développement Durable, devenu aujourd’hui nécessaire. Et cette réflexion, nous la mènerons pour l’avenir de notre village en renforçant et imaginant autant que possible les liens, la solidarité et la mixité. Bref une pierre après l’autre, en mobilisant nos partenaires financiers, en fonction de nos budgets, et grâce à notre dynamique et compétent personnel communal, nous continuons à moderniser notre village, ses espaces, ses services publics. Enjeux, certes difficiles mais passionnants, qui font notre quotidien, notre attente et notre mobilisation de chaque instant, et cela malgré les ressources de plus en plus difficiles à obtenir. Les difficultés de l’Etat retombent en cascade sur les régions et les départements, puis sur nos collectivités locales, et il nous appartient d’en limiter les effets. Je ne vous cache pas que la tâche de maire est très prenante, et que tout en déléguant des responsabilités à mes adjoints, en organisant avec eux le travail des services municipaux pour plus d’efficacité, je reste garant de la cohérence de l’action municipale au quotidien. Avec le courage de défendre l'intérêt général devant les intérêts particuliers car je ne pense pas qu'il soit possible ni responsable de dire oui à tout le monde. Il y a probablement, dans cette solution de facilité, plus de risques de créer des problèmes que d'en régler. Avec toujours le même plaisir pour moi de vous présenter, au nom de l’équipe municipale, nos vœux les meilleurs pour cette nouvelle année, je pense que c’est dans les périodes ardues que les mots et les intentions prennent tout leur sens. L’an nouveau doit être un élan vers de nouvelles espérances si minimes soient elles pour votre famille et vos proches et doit être un moment de réflexion pour songer aux plus démunis, à ceux qui souffrent de maladie ou de solitude. Il doit également traduire notre volonté de progrès et d’optimisme afin de s’approcher au mieux du monde idéal que nous souhaiterions laisser à nos enfants. Bonne et heureuse année 2012 à vous tous.

Monique ZURECKI

DINGY PRATIQUE Heures d’ouverture de la mairie Lundi, mardi, vendredi : 8h15 à 12h00 13h30 à 17h00 Jeudi : 8h15 à 12h00 18h00 à 20h00 Permanence du maire et des adjoints Jeudi : 17h00 à 19h00 sur rendez-vous (sauf vacances et jours fériés)

Heures d’ouverture de la déchetterie de la C.C.V.T. Mercredi : 13h30 à 17h30 Samedi : 08h00 à 12h00 - 13h30 à 17h30 Pour tout renseignement sur la gestion et le personnel : Contacter le 04 50 32 17 35 Mairie : Tél : 04.50.02.06.27 / Fax : 04.50.32.12.55 commune@dingy-st-clair.mairies74.org


TRAVAUX TERMINES

Rénovation des vestiaires

La zone de loisirs appartenant à la commune est dotée d’un terrain de football servant à la fois pour l’entraînement des équipes amateurs du club de foot de Dingy mais aussi pour les matchs de compétition des plus jeunes aux vétérans . Les vestiaires en place ont été, à l’origine, réalisés sur la base d’un chalet acheté suite aux Jeux Olympiques d’Albertville en 1992. Le club de foot et ses dirigeants bénévoles voient ses effectifs croître d’années en années, notamment chez les jeunes. Les bons résultats de ses équipes nous obligent à repenser l’équipement « vestiaires ». Aussi dans un premier temps et pour répondre aux besoins urgents de mise en sécurité et d’accueil, il a été décidé d’agrandir le local en créant un espace dédié à recevoir les équipes « visiteurs ». La rénovation réalisée par nos agents communaux est presque terminée. Il s’agit de clore l’abri juxtaposé au local, le carreler et le chauffer.

Toilettes sèches à Ablon La commune a entrepris la mise en place de toilettes sèches à l’intention des randonneurs se trouvant sur les sentiers d’Ablon et des chasseurs alpins du 27ème BCA lors de leurs manœuvres sur le secteur en hiver principalement. Installées dans un local construit non loin du chalet d’Ablon, elles ont la particularité de n’utiliser ni eau ni électricité et font appel à une technique bio-maitrisée : l’apport de matière carbonée (paille, feuilles, copeaux de bois). Ces matériaux neutralisent toute odeur des déchets et ces toilettes ne requièrent pas d’entretien particulier ni aucun raccordement. Cette installation innovante répond au choix de marquer notre engagement pour un avenir durable et écologique. Le financement est amplement assuré par le 27ème Bataillon des Chasseurs Alpins, par le SIABD ainsi que par une dotation au titre des Espaces Naturels Sensibles.

TRAVAUX EN COURS 3) ETUDE DU DOCUMENT Etude, concertation avec les personnes publiques associées

Réunions diagnostic / enjeux 17 /05 - 21/06 - 05/07 et 12/07 PADD 13/09 - 15/11 - 29/11 - 13/12 10/01/12

Débat en conseil municipal Sur le PADD

Elaboration du Plan Local d’Urbanisme Depuis le dernier bulletin de septembre nous avons commencé l’étude du Plan d’Aménagement de Développement Durable (PADD). C’est un document politique exprimant les objectifs et projets de la collectivité locale en matière de développement économique et social, d’environnement et d’urbanisme à l’horizon des 10 à 20 ans. Le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures. L’étude est menée sur l’ensemble du territoire de la commune en étudiant le chef lieu et les hameaux, tout en prenant en compte les dessertes des réseaux (eau, électricité, assainissement) la nature des terrains, le relief, les accès et le domaine agricole. Les prochaines semaines seront dédiées à la validation des données pour élaborer le PADD entre élus et personnes publiques associées.

Règlement Délibération sur le projet de PLU Notification du projet aux personnes publiques associées pour avis Page 2


Station d’épuration et ses réseaux (STEP) Les travaux de pose du réseau ont débuté la semaine du 14 novembre 2011 à partir du regard en tête de station, et ont été arrêtés vers le 20 décembre au bout de la route de la Praz, pour reprendre mi janvier. Il est à noter la bonne qualité des matériaux extraits sur ce tronçon, qui sont réutilisés après criblage par un engin spécial pour remblayer la profondeur de plus de 5 m de la tranchée qui reçoit la canalisation. A l’approche des habitations, l'entreprise va intégrer dans ses plans d’exécution la position des branchements de raccordements, puis en exécuter les piquetages sur le terrain. Le plan prévisionnel de circulation et de phasage est déjà établi : -janvier février, bas de la route de Provenat -février, à travers pré jusqu'au cimetière (si le temps le permet)

-mars, route du chef lieu et amorce de la route de Glandon -mars avril, partie haute de la route de Provenat -avril mai, route de la Blonnière jusqu'à l'ancienne fruitière. Les travaux de la station ont débuté début décembre par le piquetage des bassins, par le décapage de la terre végétale sur la parcelle servant de zone tampon au prélèvement. Ont suivi la dépose des matériaux de remblai des talus du filtre planté de roseaux, puis le décapage de la terre végétale sur le site de la station et l'abattage des arbres jusqu'à son exutoire.

VIE COMMUNALE Petit coup de "gueule" ! Contre ces jeunes gens et adolescents… … qui se moquent des efforts faits pour maintenir NOTRE et LEUR village dans un état de propreté satisfaisante et qui se moquent des employés communaux en déversant leurs cannettes et autres emballages de nourriture ou confiseries, soit là où ils se trouvent, soit au pied des poubelles. Ils n'ont pas le courage de lever le bras pour déposer leur détritus dans les poubelles et accomplir leur devoir de "citoyen" en participant eux aussi au maintien de la propreté. Oui ! Y en a marre de ramasser leurs déchets !! Faut-il en venir à des mesures coercitives pour que leurs détritus soient tout simplement déposés dans les poubelles qui sont pourtant bien en vue et accessibles à tous ? C’est en tous les cas ce que l’on constate avec amertume vers le city stade ou sur la place du village. Quel désolant spectacle et exemple pour les plus jeunes qui vont au terrain de sport ou de jeux ! Nous demandons instamment à celles et ceux qui s’adonnent à ce genre de pratiques de se ressaisir et de revenir à un comportement plus responsable et à tous les parents d’adolescents de leur rappeler ce minimum de bonne conduite. ...qui « snobent » l’invitation qui leur est faite chaque année à se retrouver dans un « forum de jeunes » pour nouer un dialogue avec l’équipe municipale en charge de la jeunesse. Le but de cette rencontre : se parler, les écouter, les entendre sur leurs préoccupations, leurs besoins, leurs souhaits en tant que « Jeunes » dans un village ; imaginer, trouver avec eux des suggestions de divertissements ou d’activités qui pourraient voir le jour avec et pour eux. Or il faut se rendre à l’évidence, seulement une poignée de jeunes sur plus d’une centaine d’invitation fait l’effort de venir. Nous regrettons vraiment qu’ils ne soient pas encouragés par leur entourage pour répondre à cette invitation ou au moins avoir un minimum de savoir-vivre pour s’excuser de leur absence. Page 3


Le loup Vous les avez certainement vues, ces 2 brebis égorgées dans un pré à 650 m de la place du village. Depuis le printemps, nous avons été régulièrement alertés par des attaques perpétrées sur les troupeaux de moutons par le prédateur local et indésirable depuis quelques années : le loup. Plus de 50 bêtes ont subi ce sort dans le secteur; ces attaques ont été identifiées par les services de l’Etat. Aussi le conseil municipal a voté une motion afin d’attirer l’attention du Préfet de la Haute-Savoie sur ces évènements qui atteignent nos éleveurs locaux. La mise en pâture des moutons est une nécessité pour l’entretien des prés surtout en lisière de forêt, là où les agriculteurs interviennent moins facilement avec les engins agricoles. Aussi la perte de leurs animaux risque de décourager ces petits éleveurs, d’une part mal indemnisés, et d’autre part attristés par la fin tragique de leurs bêtes. Les propriétaires des parcelles qui leur louent la plupart du temps gracieusement leurs terres redoutent que celles-ci ne soient plus entretenues à l’avenir faute de troupeaux. Malgré notre appel, le problème demeure toujours entier face à l’installation durable du loup dans les montagnes environnantes. Aussi nous nous élevons contre le maintien de ce prédateur dans notre territoire où nous jugeons sa présence totalement incompatible avec l’agriculture de montagne dont le développement ou le maintien ont été la volonté politique constante depuis des décennies et a permis le maintien des paysages ouverts. Nous estimons que la cohabitation se révèle en totale contradiction avec le petit élevage d’ovins. Nous jugeons en outre inefficaces les dispositifs de protection recommandés pour concilier la pratique de l’élevage et la préservation du loup. Malgré la mise en place de gardiennage, d’outils adaptés, les troupeaux paissant à Dingy-Saint-Clair subissent des attaques. Notre crainte est que les éleveurs risquent, dans le temps, d’être découragés, ce qui amènerait à l’abandon de surfaces agricoles reconquises à la grande satisfaction des habitants et des promeneurs. L’espèce s’est adaptée à l’homme et les chasseurs redoutent un hiver catastrophique pour la faune sauvage des Glières en cas de neige abondante : les loups dévoreront encore une fois cerfs et chevreuils aux portes de nos villages. Des articles sont parus dans la presse régionale, une émission a été tournée par FR3 Alpes, la Préfecture est régulièrement interpellée par vos élus pour connaître quelle décision sérieuse va enfin être prise pour la régulation de ce prédateur. L’ACCA partage pleinement notre point de vue et s’associe au monde agricole.

Notre garde- forestier violemment poussé dans le vide par un ermite Au cours de son service, Pierre ABEL, technicien forestier avait entendu des bruits, comme des coups de marteau, qui l'ont amené jusqu'à deux cabanons de fortune, nichés dans un secteur très accidenté, à 1500m d'altitude dans la combe d’Ablon. Il inspectait ce jour-là des parcelles de la forêt d'Ablon, sur le plateau des Glières. Pierre prend alors contact avec l'occupant des lieux et lui signale que les constructions sont illicites. Alors qu'il se baisse pour reprendre son sac-à-dos et repartir, l'individu s'est approché de notre agent et l’a poussé violemment en direction d'une barre rocheuse de 11m de haut. L’agent ONF ne devra sa survie qu'à la présence d'arbres dans ce secteur, qui ralentiront sa chute. Souffrant de multiples contusions, il a réussi à prendre la fuite et à donner l'alerte. L'auteur de cette tentative d'homicide a été interpellé deux jours après à Thônes. Il ressort que cet individu est connu pour vivre en ermite plusieurs mois par an. Ce dernier n'aurait pas apprécié d'être dérangé dans "sa montagne". Il est désormais dans les mains de la justice. Nous assurons à Pierre notre entière compassion et notre soutien. Page 4


Journées porte-ouverte à la carrière Les enfants des écoles, les élus des communes voisines et du Département, ainsi que tous les riverains, ont été invités à visiter la carrière du Pas d'un Jean les 23 et 24 septembre derniers. Les dirigeants de la société Carmaco ont expliqué la technique d'exploitation des roches sur ce site pendant les trois prochaines années. La suite de la visite correspondait à la description des concasseurs primaire et secondaires, aux divers criblages et recyclages, et à la présentation des différents matériaux stockés sur place et commercialisés. L’association L.P.O. (Ligue pour la Protection des Oiseaux) expliquait en fin de visite l'osmose entre les exploitants de carrière et la faune attirée soit par les falaises pour le nichage des rapaces, soit par les bassins de décantation pour les batraciens. Les visiteurs ont été sensibilisés sur le fait que les contraintes d’extension en surface de la carrière existante sont très difficiles, ce qui nécessite d'importer parfois de très loin, des blocs de rochers pour concassage sur place ou d'importer des matériaux finis directement sur les différents chantiers locaux. Les granulats Les granulats sont de petits morceaux de roches utilisés pour construire des bâtiments, et des ouvrages de génie civil ou de travaux publics. On obtient des granulats soit en exploitant directement les alluvions, éboulis, sables, galets, graviers des rivières, des glaciers, des piémonts et des mers, soit en concassant des roches massives dans les carrières, soit enfin en recyclant des matériaux de démolition ou des mâchefers. Le béton est une pierre reconstituée fabriquée par malaxage à partir de granulats, de ciment et d'eau, associée à une armature métallique pour mieux résister à la traction. Le ciment provient de la cuisson d'un mélange de 80% de calcaire et de 20% d'argile. La construction des routes et des voies ferrées nécessite de grandes quantités de granulats, sans liant et très durs pour les ballast de chemin de fer, anguleux et mélangés à un liant (ciment, bitume ou laitier de hauts fourneaux) pour les routes. Les réserves de granulats sont quasiment illimitées ; leur prix dépend surtout de la distance de transport entre la production et le chantier (doublement du prix tous les 50 km). Or les besoins annuels sont de 400 millions de tonnes par an en France (soit 7 tonnes par habitant). L'extraction des matériaux s'effectue dans les carrières massives avec l'emploi d'explosifs qui éclatent les roches. Les éclats de roches sont transportés vers des concasseurs et des cribleurs par transporteurs à bande, parfois par des camions ou dumpers. Ensuite, les matériaux criblés peuvent être lavés pour en enlever la poussière, puis sont stockés selon leur granulométrie et leur forme avant d’être livrée aux chantiers.

Page 5


Départ du 27ème BCA pour l’Afghanistan Après une année d’entraînement intensif, plus de 500 hommes du 27ème BCA sont partis fin octobre pour une mission de 6 mois en Afghanistan laissant derrière eux le quartier Tom Morel à Cran-Gevrier. Les militaires haut-savoyards se sont envolés pour les bases de Tagab et Nijrab au nord-est de Kaboul dans la vallée de la Kapisa, zone connue comme étant à haut risque. Le 27ème BCA est particulièrement adapté au combat en zones montagneuses et urbanisées, notamment en climat rigoureux. La section de renseignement du Bataillon, héritière des sections d’éclaireurs skieurs, réunit l’élite du bataillon sur le plan montagne et renseignement. Ce départ est, pour eux, la conséquence logique de leurs efforts. Ils se sont entrainés sur le plateau d’Ablon et en octobre dernier au cœur même de notre village. Vous les avez sûrement vus. Ce n’était pas un film à la télé, ni un jeu vidéo. Ces jeunes sont ceux qui préservent la paix pour que nous ayons l’honneur de vivre. Une cérémonie d’au revoir mettant à l’honneur les militaires s’est déroulée sur la pelouse du Pâquier à Annecy quelques jours avant leur départ. Au titre des excellentes relations que nous entretenons avec ce bataillon, la municipalité invitée était présente pour manifester son soutien à tous ceux qui partaient ainsi qu’à leurs familles. Même si celles-ci cachaient pudiquement leur émotion, on imagine bien le départ peser de tout son poids dans les musettes. «Prends soin de toi, écris-moi vite, branche ton ordi dès que tu es installé... promis ? » Les recommandations s’accrochaient les unes aux autres, comme pour se réchauffer entre elles et meubler cet espace si creux que caractérise toute séparation inquiète. Jusqu’à ce que leurs chefs ordonnent aux hommes de se mettre en rang. Un à un, ils sont allés chercher leur passeport et leur carnet de vaccination ; les documents sont vite glissés dans une poche ou bien dans le sac, entre un porte-clefs fétiche et une ultime lettre qu’ils ouvriront une fois arrivés dans la vallée de la Kapisa. Le chef de corps, le colonel Yvan Gouriou, a pris une dernière fois la parole : «C’est aujourd’hui le jour du grand départ. Celui qui gagnera sera celui qui ne commettra pas d’erreur. Soyez vigilants. Je vous fais confiance.» Un ordre que les familles voudraient absolu. La troupe est partie sous le commandement du Colonel Gouriou qui à remplacé en début d’été le Colonel Givre. Ils devraient être de retour avant le 15 mai 2012, et si possible sans que personne ne manque à l’appel.

Cérémonie du 11 novembre La cérémonie s'est déroulée en deux temps. Les enfants du CMJ ont déposé des bougies au carré militaire du cimetière. De nombreuses personnes se sont ensuite recueillies devant le monument aux morts. Madame le Maire a lu le message du Président de la République et Marjorie , Maire du CMJ, au nom de la jeunesse du village, a lu une lettre d’un poilu. De nombreux enfants et leurs enseignants étaient présents pour effectuer " l'appel des morts pour la France", A l'issue de la cérémonie, un vin d'honneur a rassemblé les officiels et la population.

Page 6


Réunion publique pour le raccordement au réseau d’assainissement Le 24 novembre 2011, les riverains qui seront raccordés en même temps que les travaux d'extension du réseau d'assainissement collectif, ont été invités en mairie en présence des entreprises et de notre maitre d’œuvre. Les riverains ont été informés du phasage prévisionnel des travaux et des circulations qui seront mises en place pour l'accès à leur domicile. Il a été rappelé les règles financières et techniques de raccordement à l'égout collectif, notamment les travaux réalisés par la collectivité jusqu'à la boite de branchement en limite de propriété. Cet ouvrage sera implanté à l'emplacement le plus opportun pour le futur utilisateur, pour tenir compte des sorties d'eaux vannes et d'eaux ménagères, et de la pose en domaine privé du réseau. Le marquage au sol de la boite de branchement sera réalisé mi-janvier par l'entreprise en présence du propriétaire. Après leur raccordement à l’égout, les propriétaires devront déconnecter leur fosse septique, la vidanger, la remplir de sable ou d'eau pour éviter son implosion par les mouvements du sol. Aucune eau pluviale ne doit être déversée à l'égout ; ces eaux de ruissellement ou de toiture doivent être soit infiltrées sur place, soit envoyées sur le réseau collectif public ou vers le ruisseau le plus proche. Les plans de principe du réseau sont disponibles en mairie, et les plans d’exécution seront établis mi janvier, en accord avec les propriétaires pour l'emplacement des boites. Les autres propriétaires du centre du village ayant une boite de raccordement, ou ceux à proximité du réseau existant n'ayant pas encore de boite, seront invités au printemps prochain à une réunion ciblée sur leurs besoins.

A.G. des communes forestières La forêt est un élément majeur du milieu montagnard, atout du développement local. Face aux préoccupations du 21eme siècle, elle doit trouver sa place dans les stratégies territoriales. Vous savez comme nous que cette forêt offre des réponses pour limiter l’effet de serre, que c’est un lieu de prédilection pour la biodiversité, une ressource renouvelable, durable. Les financements nationaux et territoriaux évoluent du soutien des politiques de filières vers le soutien des politiques de projets. C’est dans ce contexte que s’est déroulée à Dingy-Saint-Clair ce samedi 3 décembre, l’assemblée générale des communes forestières de Haute Savoie. Les travaux et débats furent très intéressants et rehaussés par la présence et la verve du Vice-Président de l’association nationale.

Repas des ainés Comme chaque année, le CCAS à invité les ainés de la commune à passer une journée ensemble. Une centaine de personnes ont répondu à l'invitation. André Clavel a animé cet après-midi avec son talent de musicien très apprécié par tous. La country, la danse et la bonne humeur ont fait de cette journée un bon moment de convivialité. Cette année une séance de cinéma est offerte aux ainés pour le dimanche 15 janvier 2012. Rendez-vous à l'année prochaine. Page 7


Concours photos Le jury s'est réuni le 14 décembre dernier pour évaluer l'ensemble des photographies des candidats au concours organisé en 2011 sur le thème : « Paysages et patrimoine de Dingy ». Les lauréats ont été récompensés lors de la cérémonie des vœux du Maire, le vendredi 6 janvier dernier. Compte tenu du succès de ce premier concours, nous souhaitons le reconduire pour l'année 2012. Les thèmes proposés seront les suivants : « Les paysages de Dingy-St-Clair en hiver » clôture le 6 avril 2012.

"Paysages et patrimoine de Dingy" clôture le 9 novembre 2012.

Le règlement et le bulletin d'inscription sont disponibles à l'accueil de la Mairie et sur notre site internet. Pour rappel, ce concours est ouvert à tous les habitants de Dingy, même aux enfants, alors n’hésitez pas à participer.

1er prix attribué à Nicole Girardet pour sa photo intitulée : « Un lac de brume hivernal »

1er anniversaire du Site Internet

Depuis une année vous avez la possibilité de visiter le site et surtout d’avoir les informations que vous recherchez sur la vie du village. Depuis un an ce sont 9853 visites, avec une moyenne journalière de 44. Le record se situant le 23 novembre avec 88 visites. Ce sont les articles de notre vie courante qui sont le plus consultés ; le restaurant scolaire avec les menus hebdomadaires, les comptes-rendus des conseils municipaux, les règlements du POS et de l’urbanisme et notre village en photos. Nous vous remercions pour ces visites, nous ferons le maximum pour vous satisfaire et vous donner en temps réel les événements de Dingy. N’hésitez pas à nous envoyer vos remarques dans le chapitre « nous contacter » de la première page. Page 8


INTERCOMMUNALITE Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) Le SCOT Fier Aravis a été approuvé par le conseil syndical le 24 octobre 2011. La délibération approuvant le SCOT a été affichée en mairie, le dossier étant à la disposition du public. Ce dossier comprend : la délibération, le dossier de l’enquête publique, les modifications du DOG (Document d’Orientations Générales), les rapports d’expertises des zones artisanales de Dingy et la Balme, le rapport et l’avis du commissaire enquêteur. Dés le retour en mairie du dossier définitif du SCOT, il sera disponible et consultable sur le site de la mairie de Dingy.

Programme prévention santé Comme l'an dernier, la CCVT renouvelle le forum sur les conduites à risque des jeunes, animé par Michelle Percevaux, coordonnatrice du projet. Cette rencontre aura lieu le 27 avril 2012 avec des élèves de certaines classes, de la 4ème à la terminale. Les stands à thèmes seront une opportunité de parler de prévention, de s'informer et d'échanger. La journée se terminera par une soirée théâtre-impro, ouverte à tous. Les animateurs de la CCVT rechercherons et encourageons toutes personnes( jeunes ou adultes) voulant se lancer dans cette aventure. L'imagination de chacun est la bienvenue : toujours avec le thème de la prévention contre les addictions. La CCVT est là pour vous aider. Si vous vous voulez participer ou avoir un complément d'information, vous pouvez contacter Michelle Percevaux au 04 50 32 13 59 ou (dependances@ccvt.fr).

La « carte-réseau » La CCVT travaille depuis de nombreuses années sur un répertoire appelé "carte-réseau" qui comprendra un listing d'adresses d'intervenants dans les secteurs cités ci-dessous. Cette carte se propose de faire un "inventaire" des acteurs des domaines de la prévention, du soin et de l'aide sociale et médico-sociale, qui : - sont présents sur le territoire, - interviennent sur le territoire de façon régulière (par ex : lors de permanences locales) - sont installés hors du territoire de la CCVT, mais sont accessibles à la population locale. Objectifs :  permettre aux élus locaux d'être mieux informés pour savoir conseiller et répondre aux demandes d'aides de la population du territoire  permettre à l'ensemble de la population locale d'accéder à cette information sur les acteurs qualifiée pouvant apporter une aide particulière selon les situations et les difficultés rencontrées.  mieux connaître et aussi mieux comprendre les intervenants, leurs activités, leurs missions, les publics concernés, les modalités d'accès, etc.…  mettre en évidence les domaines dans lesquels "l'offre" est suffisante et ceux pour lesquels le territoire présente des lacunes ou des insuffisances (dans la perspective de pouvoir solliciter à terme, la présence de nouveaux acteurs sur le territoire ou leur venue de façon plus régulière, en fonction des besoins de la population locale). Cet outil d'informations sera mis à la disposition de chaque citoyen.

Page 9


INFORMATIONS Déneigement Nous vous rappelons que le Conseil Général traite les voies départementales telles que celle qui traverse la commune depuis Nâves jusqu’au pont de Morette. La commune de Dingy-Saint-Clair assure quant à elle, la viabilité d’une vingtaine de kilomètres de routes communales. Chaque nuit, quand le temps est menaçant, l’entreprise locale Lafrasse et fils, titulaire du marché, veille. Les déneigeurs règlent leur réveil de très bonne heure le matin et vont flairer l’air. S’il n’y a pas de neige, c’est tant mieux, sinon c’est l’alerte et dans ce cas, le personnel de l’entreprise part sur les voies communales au volant de leurs engins. Chacun à son poste, le circuit est réglé comme du papier à musique, le temps presse, mais chacun connait son affaire. Par souci de «développement durable», les voies sont désormais déneigées à blanc pendant les précipitations puis le sel est répandu à la fin des chutes de neige, sans excès, sur la chaussée. Tout y passe, les routes principales et secondaires communales, la place du village... Les agents communaux quant à eux, déblaient les cours des écoles, les chemins piétonniers au chef-lieu, les accès aux bâtiments publics. Après un premier passage, un tour de finition est fait. Pour les déneigeurs, le froid, le vent, la neige, les véhicules abandonnés ou mal garés sont des obstacles. En gênant la circulation des engins de déneigement, le travail déjà difficile et délicat est compromis.

Il est impossible d’intervenir partout en même temps ! Compte tenu de ces délais, les engins ne peuvent interrompre la formation de bourrelets devant les entrées particulières. Il appartient alors aux riverains de rétablir eux-mêmes leur passage. Les véhicules doivent être équipés à temps pour circuler sur les routes enneigées ou verglacées, comme le rappellent les panneaux installés au départ de certaines voies communales menant aux hameaux. Le déneigement des voies privées et chemins ruraux incombe aux riverains.

En hiver à DINGY-SAINT-CLAIR comme dans toute la Haute-Savoie, rouler sur la neige n’a rien d’anormal, malgré les moyens mobilisés pour le service hivernal.

Page 10


Que sont devenus le comité de jumelage Dingy-Portula (Italie) et le club informatique? Depuis de nombreuses années, ces 2 associations sont en pause et inactives. Aussi, les 2 bureaux ont été invités à décider de l’avenir de leur association.

Associations

Il a été décidé pour chacune d’elle d’y mettre un terme et de les clore. Le comité de jumelage Dingy-Portula, qui a fait naître des liens amicaux entre nos deux communes, remettra ses fonds à la section Tiers-Monde du foyer du parmelan. Nos communes restent toutefois jumelées. Le club informatique a notamment participé aux premiers équipements en matériel informatique des 2 écoles au début de l’apprentissage de cette nouvelle technologie (pendant le temps scolaire). Le bureau souhaite que les fonds restants soient utilisés notamment pour installer à la salle des sociétés un vidéo projecteur qui pourra servir à tous ceux qui en feront la demande.

L’Opération Ruisseaux Propres

Comme chaque année, et conjointement avec Alex et la Balme de Thuy, la commune de Dingy-Saint-Clair a organisé le 1er octobre le nettoyage des ruisseaux. Nous remercions la vingtaine de participants dont plusieurs enfants qui ont mené à bien cette tâche en retirant branchages et déchets. Tous les participants se sont retrouvés à Alex pour partager un moment de convivialité autour d’une collation. Ce samedi matin était l'occasion de vous investir, dommage que seulement une vingtaine de personnes se soient mobilisées pour l'environnement.

Conférence sur les risques incendies

Le risque d'incendie domestique était le thème de la conférence animée par Philippe Gaultier. Une cinquantaine de personnes sont venues écouter ses précieux conseils de prévention. Cette rencontre s'est articulée autour de deux thèmes : - Comprendre l'incendie - Comment se protéger. C'est avec des gestes simples que l'on peut éviter les nombreux accidents domestiques. Une information a également été faite sur l’obligation en 2015 de s’équiper de détecteurs de fumées dans tous les logements .

Page 11


ANNEE 2011 EN CHIFFRES ET EN IMAGES

Vœux du Maire le 7 janvier

Cérémonie de citoyenneté

6 : Nombre de mariages 6 : Nombre de décès 11 : Nombre d'enfants en moyenne à la garderie le matin 12 : Nombre de naissances 24 : Nombre de permis de construire pour habitations nouvelles 29 : Nombre d'enfants en moyenne à la garderie le soir 37 : Nombre de déclarations préalables 53 : Nombre d'élèves à l'école maternelle 106 : Nombre de repas en moyenne servis aux enfants chaque jour 102 : Nombre d'élèves à l'école élémentaire Maurice Anjot 1335 : Nombre d'habitants à Dingy au 31 décembre 2011

Fête des Mères

Jeanne Brugel doyenne du repas des ainés 2011

Cérémonie du souvenir du 18 juin

Rentrée Scolaire 2011-1012

93° anniversaire de l’Armistice

Repas des ainés le 27 novembre

Bulletin dingy st clair janvier 2012  
Bulletin dingy st clair janvier 2012  
Advertisement