{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

Numéro 131 Novembre 2014

Journal municipal d’informations

P. 3 > Evénement

Les 100 ans de la Grande Guerre

 Au quotidien P. 2 >

Le procés verbal électronique mis en place en centre-ville

www.mairie-provins.fr

www.mairie-provins.fr

 Evénement P. 7 >

 Santé P. 4 > Les 40 ans du centre hospitalier Léon Binet

Zen in Provins, le salon qui vous veut du bien !


Au quotidien

jeunesse

Stationnement

Le procés verbal électronique mis en place en centre-ville Dans le cadre de la modernisation et de la simplification administrative, la Police municipale de Provins sera dotée, courant novembre, d’un équipement électronique. Ce nouvel outil permet dorénavant aux agents de verbaliser les infractions au Code de la Route et au stationnement directement sur un terminal électronique. Cette nouvelle procédure a pour but de réduire la charge administrative des agents en simplif iant l'encaissement des amendes qui se fait, à présent, directement par l'Etat. Courant novembre, le service Police Municipale de Provins sera doté d'un nouveau matériel dénommé PVe. Le PVe comment ça fonctionne ? Chaque agent verbalisateur dispose d'une car te nominative lui permettant de relever électroniquement les infractions constatées au moyen d'un terminal dédié à cet effet. L'agent renseigne les informations utiles au constat de l'infraction et les transmet ensuite au Centre National de Traitement des Infractions situé à Rennes. Fini les PV papiers : Une fois l'infraction transmise au Centre National de Traitement des Infractions, les personnes verbalisées reçoivent automatiquement un avis de contravention par courrier. à réception de ce document, les personnes concernées peuvent payer le montant de leur contravention par Internet, par téléphone ou bien par voie postale.

La formation des agents a été assurée par Fabien Perrino, conseiller municipal et par ailleurs chef du service Police municipale de La Fer té-Gaucher.

Club 41

Société d’horticulture

A l’initiative du Club 41, la 4e édition des Chocolades de Provins a réuni 12 ar tisans chocolatiers au centre culturel et spor tif SaintAyoul, parmi lesquels de grands noms comme Mickaël Azouz et Guy Roux. Les nombreux visiteurs ont pu découvrir tout le parcours de la fève de cacao aux délices que les maîtres chocolatiers leur ont proposés. Différents ateliers étaient proposés à la découver te du chocolat et des macarons.

Comme chaque année, la Société d’hor ticulture de l’arrondissement de Provins a ouver t les por tes du verger du couvent des Cordelières au public et plus par ticulièrement aux enfants des écoles. Il leur fut conté le chemin de la récolte des fruits au jus de pomme qu’ils ont dégusté en passant par le pressoir, installé pour l’occasion au pied du verger.

Le salon des gourmands

2

Pannevelles

La remise des diplômes

Le lycée des Pannevelles, établissement d’enseignement des métiers du bâtiment et des travaux publics a procédé à sa traditionnelle remise des diplômes. S’agissant des BAC PRO, on notera la belle per formance de l’établissement avec 75 % de réussite alors que la moyenne nationale est à 74 %.

Ecole Désiré Laurent

Les enfants en sorties scolaires

Du pommier au pressoir

Les 70 élèves de l’école primaire Désiré Laurent ont par ticipé début septembre à l’opération « Nettoyons la nature » en par tenariat avec les centres Leclerc le long de la fausse rivière. Une dizaine de sacs de déchets ont été ramassés puis triés au sein de l'école. Début octobre, les 3 classes de l'école ont été accueillies tour à tour à la caserne des sapeurs-pompiers de Provins af in d'être sensibilisés aux missions des pompiers (secourisme, lutte incendie, intervention sur les accidents de la route) mais aussi de mieux les connaître et les respecter. Ils ont ainsi été sensibilisés aux divers dangers domestiques, ont visité les garages puis ont assisté à une démonstration de la grande échelle et des lances à eau.


événement

Les 100 ans de la Grande Guerre

« Provins, le Provinois et la Grande Guerre » /// exposition organisée à par tir des collections du Fonds ancien, de la SHAAP et de prêts consentis par des par ticuliers /// Bibliothèque municipale Alain Peyref itte, du 24 octobre au 12 novembre, tous les jours (sauf dimanche et fêtes), 10 h-12 h/14 h-17 h. Entrée libre et gratuite. Vernissage le vendredi 7 novembre à 14 h 30,

« La guerre de 14-18 à Provins et dans sa région » /// Réunis en mini-colloque, les membres de l’atelier « Grande Guerre » de la SHAAP exposeront au public aver ti ou simplement curieux le fruit de leurs travaux. Le bulletin spécial 14-18 édité par la SHAAP sera présenté en avant-première /// Centre culturel et spor tif Saint-Ayoul, le 8 novembre de 14 h à 18 h, Après-midi lecture et musique /// Ex traits d’œuvres littéraires (Echenoz, Genevoix, Céline, Cendrars, Jünger, Apollinaire,

Giraudoux, Proust, Mc Crae) lus par des membres de la SHAAP. Ex traits d’œuvres musicales (Roussel, Debussy, Schönberg, Bréville, Caplet, Alphen, Berg, Capdevielle, Lenormand, Magnard et Hahn) interprétées par Harmonie Deschamps, soprano, accompagnée au piano par François Henry /// Musée de Provins et du Provinois, le 9 novembre de 15 h à 17 h 30,

La Grande Collecte 2014 /// Vos archives sont une par t de l’histoire de France /// Les 14 et 15 novembre de 10 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h, vous êtes invités à venir montrer vos souvenirs familiaux de la Grande Guerre (correspondance, dessins, photographies, objets) à des professionnels des Archives. Ils vous renseigneront sur leur valeur historique et vous donneront des conseils pour leur conservation /// Fonds ancien / Archives, Villa Garnier, Jardin Garnier, accès par le n° 16, rue Valentin-Abeille.

Programme

La Ville de Provins commémorera cette année, les cent ans de la Grande Guerre. Découvrez le programme complet de la commémoration ci-dessous :

Cérémonies officielles de l’anniversaire de l’Armistice du 11 novembre Pour cette année exceptionnelle et af in de marquer l’événement, le programme des cérémonies du 11 novembre a été modif ié et largement enrichi  : • 8 h 45 /// Rassemblement et cérémonie au Monument aux Morts en ville basse, boulevard d’Alligre, • 9 h 45 /// Rassemblement et cérémonie au cimetière de la ville haute avec la par ticipation de la Chorale du Montois et du Provinois, de l’Harmonie municipale et des élèves des collèges et des écoles qui interpréteront trois chants : La Madelon, Le Soldat de Florent Pagny et la Marseillaise, • 11 h 15 /// Messe en la collégiale Saint-Quiriace, • 12 h /// Vin d’honneur au lycée Thibaut de Champagne. à cette occasion, la plaque rénovée à la mémoire des élèves et des professeurs du Collège mor ts pour la Patrie pendant la 1re Guerre Mondiale sera dévoilée en collaboration avec le Souvenir Français et l’association des anciens élèves du lycée Thibaut de Champagne. 3

3


le dossier du mois Santé

Les 40 ans du centre hospitalier Léon Binet Inauguré le 16 janvier 1974, l’hôpital a fêté son quarantième anniversaire.

départ en retraite

L’hôpital aujourd’hui Le centre hospitalier Léon Binet est au service d’un bassin de population d’environ 100 000 habitants. L’hôpital est un centre : • de diagnostic, • de traitement en ambulatoire, en hospitalisation de jour ou en hospitalisation complète, • de prévention et d’éducation pour la santé, • d’enseignement Pour mener à bien ses missions, il emploie environ 900 personnes, en incluant les structures annexes. Environ 100 médecins y exercent leur activité à temps plein ou à temps partiel. Le centre hospitalier Léon Binet a une capacité de 249 lits et 50 places : • 172 lits et 23 places en médecine chirurgie obstétrique, • 52 lits et 2 places en soins de suite et de réadaptation, • 25 lits et 25 places de jour en psychiatrie. Trois structures annexes lui sont rattachées : • L’EHPAD Rosa Gallica (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) d’une capacité de 150 lits,

4

auquel est adossé l’Accueil de Jour Alzheimer « Au Fil du Temps » d’une capacité de 10 places, • le CSAPA Thibaud de Provins (Centre de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie) orienté sur les problèmes liés à l’alcool, • l’IFSI (institut de formation en soins infirmiers) qui accueille des promotions de 55 élèves infirmiers et 25 élèves aides soignants. Il dispose d’une crèche hospitalière de 25 berceaux créée pour faciliter la qualité de vie au travail des personnels.

Josiane Martin tire sa révérence Après 46 années passées au service de l’hôpital de Provins, Josiane Mar tin a fait valoir ses droits à la retraite. De l’hôtel Dieu au centre hospitalier Léon Binet, elle aura connu les 40 premières années d’existence de ce dernier. Elle aura été l’assistante des huit directeurs qui ont présidé à la destinée de l’établissement provinois. Appréciée de tous, Josiane Mar tin va désormais se consacrer à ses nouvelles fonctions au sein du conseil municipal de Provins et du conseil communautaire de l’intercommunalité provinoise ainsi qu’au milieu associatif.

Josiane Martin, entourée de Christian Jacob et Gabriel Rochette de Lempdes, respectivement président du conseil de surveillance et directeur du centre hospitalier Léon Binet.


Plus de dix siècles de tradition hospitalière En fêtant son anniversaire, l’établissement nous amène à revenir sur plus de dix siècles de tradition hospitalière à Provins. Le centre hospitalier Léon Binet fête ses quarante années d’existence, mais la tradition hospitalière de Provins débute vers 1050 avec la fondation de l’Hôtel-Dieu de Saint-Jacques dont il ne reste aujourd’hui que des ruines. Au Moyen Age, le mot hôpital ne recouvrait pas alors la même réalité qu’aujourd’hui. L’hôpital était plus un lieu d’hébergement que de soins. Sous ce nom, on trouvait des hôtellerie pour pèlerins et autres voyageurs, mais également des asiles pour les sans abri. Les malades, les blessés et les indigents étaient accueillis dans les Hôtel-Dieu. Gérés par des institutions religieuses, les soins y étaient à la fois sanitaires, sociaux et cultuels. Le centre hospitalier Léon Binet est donc l’héritier d’une longue tradition d’accueil et de soins, depuis l’Hôtel-Dieu de Saint-Jacques, en passant par l’hôpital du Saint-Esprit, ceux des Templiers jusque, plus récemment, l’ancien Couvent des Cordelières ou le Grand Hôtel-Dieu, sans oublier le Couvent des Jacobins, le Petit Hôtel-Dieu ou encore la Maison des Orphelines. Quand la Sécurité Sociale n’existait pas, le financement comme l’accueil dans les hôpitaux était essentiellement fondé sur la notion de charité chrétienne. Cette dernière était une source de rédemption pour les nobles et les bourgeois qui voyait en elle une façon de racheter leurs péchés en venant en aide aux pauvres. Les ordres religieux possédaient de nombreux biens à la suite de dons, ou de legs, voir d’acquisitions. Les Comtes de Champagne et de Brie leur avait octroyé le droit de percevoir l’impôt, la taille, le cens et autres redevances banales. L’exploitation même de leurs propres terres par ticipait également au fonctionnement des établissements. Jusqu’au XIXe siècle, à Provins comme ailleurs, nombreuses sont les menaces sur la vie et la santé des habitants. Des épidémies déciment régulièrement les populations qui ne sont pas plus épargnées par les guerres ou les menaces sur les récoltes qui peuvent entraîner disettes et famines. La lèpre fait peur, la peste ravage la moitié de la population en 1347, les inondations font nombre de noyés et de victimes de contagions. En 1662, une terrible famine frappa le Provinois. L’utilisation des plantes sous forme de tisanes, de cataplasmes ou d’inhalations aura longtemps constitué la

base des soins. Les premiers chirurgiens ne se contentaient que de pratiquer la saignée, l’incision des abcès, le pansage des plaies, la réduction des fractures et l’amputation. Il était alors monnaie courante de croire aux ver tus curatives des reliques comme celles de Thibaut V ou de saint Edme. Depuis la fondation de l’Hôtel-Dieu de SaintJacques, les différentes structures hospitalières qui ont accompagné les Provinois durant plus de dix siècles ont montré toute leur utilité. Guerre de Cent Ans, guerres de religions, période révolutionnaire, guerre de 1870, première et seconde guerre mondiale : l’hôpital aura fait face à l’afflux des blessés, civils et militaires. En 1914, Provins est alors une ville de garnison et son Hôtel-Dieu, hôpital mixte, a déjà une longue tradition de soins aux militaires. Proche de la ligne de front, la ville recevra trois hôpitaux complémentaires auxquels l’établissement local appor tera son concours. L’un avait été installé dans l’actuel lycée Thibaut de Champagne, un autre dans l’actuelle Institution Sainte-Croix et le troisième dans le quar tier Delor t. Au fil des siècles, la médecine fait de considérables progrès, l’hôpital se modernise en permanence et Provins reste la terre hospitalière qu’elle n’a jamais cessé d’être.

Le Couvent des Cordelières devient, en 1743, Hôpital général, destiné à l’hébergement des pauvres et des mendiants puis des personnes âgées jusqu’en 1977.

L’Hôtel-Dieu, fondé au Moyen Age, assurera son rôle d’hôpital jusqu’en 1974, date de l’ouverture du centre hospitalier Léon Binet. Il se transformera alors en maison de retraite jusqu’en 1994, date de l’ouverture de l’EHPAD Rosa Gallica.

Léon Binet Léon René Binet est né le 11 octobre 1891

à Saint-Mar tin-Chennetron où son père était instituteur. Il sera élève du Collège de Provins, aujourd’hui lycée Thibaut de Champagne, jusqu’à l’âge de 17 ans avant de par tir poursuivre ses études à Paris. Docteur en médecine, titulaire de la chaire de physiologie à la Faculté de médecine de Paris, président de l’Académie des sciences, membre de l’Académie de médecine et de l’Académie nationale de chirurgie et premier doyen de la faculté de médecine de l’université René Descar tes-Paris V, Léon Binet fut avant tout un infatigable chercheur animé par le désir de venir en aide à l’homme souffrant. Ses recherches sur le poumon le conduiront à la création du premier centre de réanimation à Paris. Il consacrera une partie de sa vie aux anciens et contribuera à la naissance de la gériatrie. Médecin brillant, savant rigoureux, professeur apprécié, Léon Binet était aussi un passionné de nature et rédigea de nombreux livres d’histoire naturelle. Léon Binet s’est éteint à Paris le 10 juillet 1971. L’hôpital de Provins comme le principal amphithéâtre du centre universitaire des Saints Pères porte son nom.

5


Au quotidien

tourisme

Le forum « ville durable » s’installe à Provins Le forum « ville durable » de Provins ouvre ses portes du 3 au 9 novembre. Il prend la forme d’une grande exposition, très concrète, ludique et pédagogique pour apprendre en s’amusant.

en bref

Aménagement du territoire, innovations en matière d’habitat, réponses aux enjeux de la mobilité, préservation de l’environnement… Comment concevoir ou réaménager des ville durable villes pour qu’elles répondent à l’évolution Forum de Provins des besoins tout en 3 ≥ 9 novembre 2014 respectant les limites de — tif Saint Ayoul Centre culturel & spor notre environnement ? — exposition Maquettes, matériaux, conférences animations permettent animations d’explorer des solutions proposées. Le vendredi 7 novembre à partir de 18 h, le forum proposera une soirée spéciale ville durable en présence des par tenaires du forum. La visite commentée de l’exposition sera suivie à 19 h 30 d’une conférence « Ville durable / ville responsable » proposée par Raphaëlle-Laure Perraudin, urbaniste et architecte associée chez Jourda Architectes Paris. Elle enseigne le projet et l’éco-conception à l’Ecole Camondo (les Ar ts

Décoratifs) « La pression économique et démographique se fait croissante sur les villes. Face à ces enjeux, de nouveaux modèles doivent émerger et favoriser la densité, la mixité, la flexibilité. On apprend alors à découvrir les mérites de la ville lente, sobre, décarbonnée, mais connectée, et dans laquelle l’homme retrouve sa place. L’agence JAP travaille depuis de nombreuses années au développement de solutions pilotes et innovantes en matière de développement durable de l’aménagement et de la construction. »

Orchestra

Puériculture, maternité et mode enfantine 24, route de Champbenoist (à côté de Decathlon) lundi, mardi, jeudi et vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 19 h mercredi et samedi de 10 h à 19 h www.orchestra.fr

L’Orchidée

Restaurant, pizzeria, grill, cuisine portugaise 6, rue du Minage Tél. : 01 60 67 65 85

organise une sortie familiale au cirque Phénix et au marché de Noël de Paris le 13 décembre. Tarifs adhérents : 15 €, non-adhérents : 25 €, -13 ans : 5 € Rens. : 01 60 58 50 60

Le 13 décembre, la municipalité offrira une matinée d’accueil aux nouveaux arrivants. Si vous êtes installés depuis le mois de janvier à Provins, vous pouvez vous inscrire dès maintenant à l’accueil de la mairie.

6

L’activité touristique est un secteur économique essentiel pour Provins, générateur de plus de 400 emplois locaux. Depuis son classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO, on estime qu’un million de touristes visite Provins chaque année. Les visiteurs viennent d’un peu par tout : 60 % d’Ile-de-France, 20 % de province et 20 % de l’étranger, principalement de GrandeBretagne, des Etats-Unis, de Belgique, d’Espagne, du Japon et des Pays-Bas.

nouveaux commerces

Sortie à Paris La maison des quartiers centre social

Bienvenue aux nouveaux Provinois !

En dépit de la conjoncture économique nationale et d’une météo peu propices, l’activité de l’Office de tourisme de Provins a progressé.

Entrée libre – centre culturel Saint Ayoul Sur réservation pour les scolaires au 01 60 52 20 12

Bons de Noël 2014 Si vous avez plus de 70 ans, que vous

êtes Provinois et que vous êtes nonimposable, la Ville de Provins vous offre à l’occasion des fêtes de Noël, deux bons d’achat d’une valeur de 12,50 € chacun valable chez certains commerçants de Provins. Vous pouvez venir les retirer jusqu’au 20 décembre, le matin uniquement de 8 h 30 à 12 h du lundi au vendredi, au Centre Communal d’Action Sociale – 7, cour des Bénédictins. N’oubliez pas de vous munir d’une pièce d’identité et de votre avis de nonimposition 2013/2014.

Provins s’en sort bien

Action

Cosmétique, droguerie, cadeaux, jouets, décoration et papeterie Zac des Bordes (à la place de l’ancien magasin Gifi) Du lundi au samedi de 9 h à 19 h www.action.fr

Compte tenu du contex te, l’année 2014 a été bonne pour l’Off ice de tourisme en enregistrant une hausse globale de 10 % de son activité, avec un essor des individuels et un tassement des groupes. Les différentes manifestations de cette saison ont, elles aussi, été marquées par un bel engouement populaire lorsque la météo était de la par tie ; Les Médiévales ont accueilli plus de 80 000 visiteurs. Les Lueurs du temps du mois de juillet et des manifestations comme Les Ripailles de Saint-Ayoul ou encore le salon des Potiers ont su attirer le soleil et la foule. Côté hébergement et restauration, le bilan n’est pas le même pour tout le monde et on enregistre globalement une légère baisse de fréquentation chez les hôteliers et les chambres d’hôtes comme chez cer tains restaurateurs. Cela témoigne d’une évolution des pratiques de consommation et d’une pression sur le pouvoir d’achat.


Zen in Provins, le salon qui vous veut du bien ! La première édition du salon Zen In Provins se tiendra le 22 et 23 novembre au centre culturel Saint-Ayoul. L’Union du Commerce Provinois souhaite faire de ce nouveau rendez-vous une référence en matière de bien-être et de santé au naturel. Pendant deux jours, les visiteurs pourront découvrir comment prendre soin de soi autrement. Une mise en scène florale et une décoration mi végétale-mi terrestre plongeront le visiteur dans un univers paisible et zen.

Un parcours autour de cinq univers du bien-être 30 exposants proposeront leur savoir-faire traditionnel, leurs techniques innovantes ou ancestrales à travers 5 univers : • Médecine non conventionnelle /// Cette thématique comprend différentes approches de soin et plusieurs praticiens : naturopathe, analyse et la réinformation cellulaire, médecine traditionnelle chinoise, médecine ayurvédique, thérapie énergétique, hypnose, surrender, etc. • La beauté au naturel /// Cet univers vous fera découvrir différentes gammes de cosmétiques bios et naturels. Les exposants seront là pour conseiller, revaloriser, sublimer. • Forme et santé /// On pourra retrouver des professionnels de la remise en forme et de l’alimentation spor tive à travers l’univers des salles de spor t et de coaching spor tif. • Nutrition /// Des spécialistes de la nutrition vous présenteront diverses gammes de produits bio et/ou naturels. Pour se faire plaisir sainement tout simplement. • Art de vivre et de partir /// Ce domaine réunit les professionnels du tourisme pour s’évader, mais également des professionnels pour faire de son chez soi, un vrai cocon.

Sport Rugby

L’opération Lacets Rouges Dans le cadre de la prochaine tournée en Afrique du sud des jeunes rugbymen provinois au mois de juillet prochain et de l'action humanitaire qu'ils conduisent dans ce pays contre le SIDA, le rugby club de Provins a lancé l'opération Lacets Rouges. En achetant une paire de lacets auprès du club local vous soutiendrez cette opération parrainée par Brian Liebenberg, ancien international français originaire d'Afrique du Sud via le mail : lacetsrougesprovins@orange.fr

10 conférences

Le temps des conférences sera le lieu privilégié pour les échanges et l’information. Les professionnels vous feront découvrir leurs univers et par tager leurs connaissances dans leur domaine. Les thèmes sont entre autres : la pratique du Reiki, l’apprentissage de la méthode Surrender ou Ho’oponopono, les secrets de confection pour créer sa crème de jour naturelle, le lien entre l’alimentation et le développement personnel.

nouveau

événement

Un monde merveilleux pour les enfants Un chapiteau avec une aire de jeux sur le thème du cirque, s’est installé sur le Parc des Deux Rivières à Provins. Sur 1 000 m2, de multiples animations sont proposées aux enfants de 1 an à 12 ans. Jeux gonflables, trampolines, parcours semé d’embuches, piscine à balles, mini-kar ting ou encore vélo-comics en forme d’animaux feront la joie des enfants. Mais aussi animaux robotisés, spectacle de magie, grande parade complètent l’alléchant programme du chapiteau. Un espace de motricité est dédié aux plus petits, avec des jeux adaptés aux 1-3 ans. Le Monde merveilleux restera sur place jusqu’à la fin de l’année et sera ouver t le mercredi, le samedi et le dimanche de 10 h à 19 h, et tous les jours pendant les vacances scolaires de 10 heures à 19 h. Tarif : 8 € par enfant avec temps illimité, gratuit pour les moins de 1 an et les adultes accompagnateurs.

Un espace animations

Une scène centrale sera dédiée au diver tissement, à l’initiation, et à la découver te. Laissez-vous tenter par un essai à la pratique du yoga du rire, par ticipez à des temps de méditation, découvrez des professionnels, assistez à des conseils Feng Shui.

Des lots bien-être

Un grand jeu sera organisé avec, à la clé, un week-end Spa dans un château, un relooking, des séances de massages, des produits bien-être.

Un lieu d’échange et de restauration

Une zone sera réservée à votre restauration, un autre moyen d’échanger de manière confor table, autour de mets salés et sucrés en complète harmonie avec le thème du salon. Samedi 22 novembre : 14 h-19 h Dimanche 23 novembre : 10 h-18 h Entrée libre Centre culturel et sportif Saint-Ayoul Rens. : 01 64 60 38 47 / 06 29 60 16 82 Mail : ucp.provins@yahoo.fr

droit d’expression des élus minoritaires Au mois d’octobre 2014 deux mouvements sociaux à Provins : grêve à Procars et pétition pour le maintien du centre postal de Champbenoist au centre Leclerc. Les services publics créent du lien entre les habitants et assurent l’égalité de tous devant ces services. Souvent c’est le dernier lien qui existe pour nos concitoyens, en particulier les plus vulnérables. L’accès à l’école publique, à l’hôpital public, aux transports publics, sont les garants de l’égalité de tous sur un territoire. Des représentants de la Poste nous alertent pour que leur guichet soit maintenu dans l’enceinte du centre Leclerc. Une partie importante de notre ville s’y rend pour des raisons de commodité et d’accessibilité. Des employés de l’entreprise Procars défendent leur sécurité, donc celle des usagers, en par ticulier des enfants qu’ils transpor tent. Cette sécurité est mise en danger selon eux par leurs conditions de travail. L’action publique bénéficie à tous dans notre quotidien, ne l’oublions pas et c’est pourquoi nous soutenons ceux qui la défendent et la promeuvent, aujourd’hui comme demain. Mme SIORAT Joëlle et les élus du Groupe Rassembler Provins

7

7


Jusqu’au 12 novembre

> Bibliothèque A. Peyrefitte « Provins, le Provinois et la Grande Guerre » Exposition organisée à par tir des collections du Fonds ancien, de la SHAAP et de prêts consentis par des par ticuliers.

Jeudi 13 nov. > 19 h 30

> Cinéma Le Rexy Projection de Jeune et innocent de Alfred Hitchcock par Cinetcetera Entrée : 5 €

Du 3 au 9 novembre

> Centre culturel Saint-Ayoul Forum Ville durable Expositions, conférences, ateliers Rens. : 08 200 77 160 Cf. article p. 6

ville durable Forum de Provins

3 ≥ 9 novembre 2014

— Centre culturel & sportif Saint Ayoul — exposition conférences animations

Lundi 17 novembre > 16 h

Samedi 15 nov. > 20 h 30

> Centre culturel Saint-Ayoul Fugain & Pluribus Chanson française Rens. : 08 200 77 160

Ven. 7 novembre > 20 h 30

Samedi 22 nov. > 14 h

15 & 16 novembre

8 > 23 novembre

Sam. 8 novembre > 14 h

> Centre culturel Saint-Ayoul « Provins, le Provinois et la Grande Guerre » Conférence avec présentation du bulletin spécial 14-18 édité par la SHAAP

Dim. 9 novembre > 15 h

> Musée de Provins et du Provinois Après-midi lecture et musique Extraits d’œuvres littéraires et musicales en rapport avec le premier conflit mondial

Dim. 9 novembre > 17 h 30

> Eglise Saint-Ayoul Récital d’orgue par Pippa Schonbeck Œuvres de Bach et de ses précurseurs. Par ticipation libre

> Centre culturel Saint-Ayoul 27e rencontres du club Pythagore Inscription obligatoire. De nombreux auteurs invités, présents et disponibles, des joueurs sympas, des par ties avec des scénarios originaux, menés par les auteurs des jeux proposés, un buffet succulent, bref, du jeu de rôle, de la convivialité, et encore et toujours du jeu de rôle ! Donc si vous voulez retrouver des « classiques » ou découvrir des jeux tout récents, voire encore inédits, soyez des nôtres ! Rens. : 06 40 51 23 26 contact@clubpythagore.fr www.clubpythagore.fr

Mardi 11 novembre

> Centre-ville Foire de la Saint-Martin

LA COMMUNE LIBRE DE LA VILLE HAUTE PRESENTE

EXPOSITION

22 & 23 novembre

Mardi 2 déc. > 20 h 30

> Centre culturel Saint-Ayoul Un fou noir au pays des blancs Humour Semaine melting-pot culturel Rens. : 08 200 77 160 Cf. article p. 6

Jeudi 4 déc. > 19 h 30

> Cinéma Le Rexy Mandela : Un long chemin ves la liberté Semaine melting-pot culturel Entrée : 5 € Cf. article p. 6

> Centre culturel Saint-Ayoul Zen in Provins Salon du bien-être de Provins Rens. : 01 64 60 38 47 Cf. article p. 7

Samedi 6 déc. > 20 h 30

Samedi 29 nov. > 20 h 30

> Centre culturel Saint-Ayoul Colorature Comédie Rens. : 08 200 77 160

> Centre culturel Saint-Ayoul Afrika Spectacle familial Semaine melting-pot culturel Rens. : 08 200 77 160 Cf. encadré ci-contre

Dim. 7 déc. > 11 h 30

> Mairie Un enfant, un jouet Collecte des jouets de Noël par Top Moto pour la Croix-Rouge. Rens. : 01 64 60 38 38

Afrika

Sam. 6 décembre > 20 h 30 Spectacle familial Eric Bouvron nous emmène tam tam battant à la découver te des beautés et des costumes du pays où il a grandi. Il vient d’Afrique, pas de n’impor te quelle Afrique, celle du Sud, mais pas celle de l’Apar theid. Une Afrique colorée émouvante et drôle. Il nous invite dans son univers loufoque et survolté : des oiseaux déjantés, un singe hurleur, le sangouma – l’homme médecin sorcier – et une danse de virilité « La Pantsula Jive ». Mêlant humour, danse, musique et dessin, Eric Bouvron, avec la complicité du percussionniste et comédien Mathos, présente de manière spectaculaire et originale l’Afrique du Sud. « Afrika et un évènement festif, une ouverture sur un autre continent, un autre peuple, une autre manière de penser, de bouger, de rire. Tout est authentique dans ce spectacle, et ma seule ambition est de permettre au public de s’échapper, d’oublier qui nous sommes pour voyager et retrouver quelque chose de l’enfance. » Eric Bouvron

Directeur de la publication Christian JACOB

14-18

de l’Aubetin à la Voulzie

Le Provinois dans la tourmente HOTEL DE SAVIGNY - PLACE DU CHATEL - PROVINS Exposition ouverte du 19 juillet au 31 août 2014 Tous les jours de 15h à 19h (sauf le lundi) Conception & Réalisation : François Marchand, d’après Poulbot

8

> Verger du Couvent des Cordelières Cours de la Société d’horticulture Plantations, élagage, travaux divers pour le potager Rens. : 01 64 00 61 35

17 novembre > 13 déc.

> Bibliothèque A. Peyrefitte Exposition « 14-18, de l’Aubetin à la Voulzie, le Provinois dans la tourmente » par la Commune Libre de la Ville Haute Rens. : 01 60 52 20 10

Mardi 11 novembre

Cérémonies officielles de l’anniversaire de l’Armistice Cf. article p. 3

Vendredi 21 nov. > 20 h 30

> Centre culturel Saint-Ayoul Concert de la Sainte-Cécile Musique classique Rens. : 08 200 77 160

> Centre culturel Saint-Ayoul Un Panorama du Sax par le conservatoire « Pauline Viardot » du Provinois Rens. : 08 200 77 160

> Hôtel de Savigny Exposition de la MJC Rens. : 01 60 52 20 10

> Centre culturel Saint-Ayoul Opération prévention séniors par le Commissariat de Provins pour lutter contre les atteintes aux biens et aux personnes, visant par ticulièrement les personnes âgées.

1er > 6 décembre

> Centre culturel Saint-Ayoul Yves Regaldi Carnets 2002/2014 Burkina-Faso – Togo Exposition photographique Cf. article p. 6

Rédaction Graphisme Photographie Céline BEZANçON-Lefranc Jean-François Leroux Impression Point de Repère N° 131 – Novembre 2014 édité en 6 800 exemplaires par la Ville de Provins BP 200 – 77487 Provins

Les spectacles du Centre culturel et sportif Saint-Ayoul Renseignements et réservations : 08 200 77 160

L’agenda

Profile for Ville de Provins

Le Provinois n°131 / Novembre 2014  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Le Provinois n°131 / Novembre 2014  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Advertisement