__MAIN_TEXT__

Page 1

JOURNAL

Le

#190 DÉCEMBRE 2020

P.  2 > LE DOSSIER DU MOIS

 P. 3 > LES TRAVAUX EN COURS

P. 4 > PATRIMOINE COMMÉMORATION DE L’ARMISTICE

P. 5 > ÉVÉNEMENT UN NOËL ILLUMINÉ

P. 6 > AU QUOTIDIEN L’HOMMAGE DES PROVINOIS À SAMUEL PATY

www.mairie-provins.fr


LE PERMIS CITOYEN PROVINOIS L’OBTENTION DU PERMIS DE CONDUIRE CONSTITUE AUJOURD’HUI UN ATOUT INCONTESTABLE POUR L’EMPLOI ET LA FORMATION DES JEUNES. DANS LE CADRE DE SA POLITIQUE JEUNESSE, LA VILLE DE PROVINS VA AGIR GRÂCE AU PERMIS CITOYEN PROVINOIS. Le permis est non seulement une aide à l’indépendance mais il est surtout un atout majeur pour mener à bien un projet professionnel. La sensibilisation précoce aux règles du code de la route et à la conduite permet une approche préventive à la sécurité routière. C’est pourquoi la Ville de Provins lance le Permis Citoyen Provinois, voté par l’assemblée municipale le 10 novembre denier. Cette initiative consiste en une aide financière destinée à financer le permis de conduire ou la conduite accompagnée d’un jeune, en contrepartie d’un engagement citoyen au sein des services municipaux ou d’une association provinoise. Pour se porter candidat, il convient de remplir un dossier de candidature disponible en mairie et sur le site de la ville. Il fera l’objet d’une présentation en Commission, après étude de sa recevabilité. Pour les candidats retenus, une convention tripartite sera signée, entre le jeune, l’autoécole, et la mairie de Provins. En contrepartie de 70 h d’engagement citoyen de la par t du jeune, la Ville de Provins

2 | LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020

s’engagera à son tour à verser la somme de 800 €, à l’auto-école provinoise choisie, en aide au financement du permis de conduire ou de la conduite accompagnée. Cette initiative a vocation à favoriser l’autonomie, la formation et l’accès à l’emploi des jeunes de 15 à 25 ans, mais également de lutter contre le délit de conduite sans permis. Elle veut également encourager les jeunes à s’engager aux côtés de leur ville dans le cadre d’une démarche citoyenne. Le dossier de candidature est à retirer en mairie ou sur le site internet de la Ville de Provins : www.mairie-provins.fr Il devra être renvoyé, complété et signé par mail à l’adresse : permis-citoyen@mairie-provins.fr ou par sa remise contre décharge à la mairie. Les dossiers complets seront étudiés et présentés à une commission qui se réunira 1 fois par trimestre à par tir du 1er janvier 2021 et qui émettra son avis. Les candidats éligibles seront auditionnés par la commission. Pour les jeunes n’ayant pas le code : • 200 € à l’inscription, • 300 € à l’obtention du code, • 300 € au passage du permis de conduire.

Les conditions à remplir • Être Provinois depuis au moins 1 an. • Être inscrit dans une auto-école provinoise, à compter du 1er janvier 2021. • Avoir entre 15 et 25 ans. • Ne pas bénéficier d’une aide autre pour le passage du permis de conduire (Pôle emploi, Mission locale…). • Présenter un projet de motivation au passage du Permis citoyen. • S’engager à passer l’examen du code de la route dans les 6 mois suivant la signature de la convention tripar tite. • S’engager à passer l’examen du permis de conduire dans les 18 mois suivant la signature de la convention tripar tite. • S’engager à payer le solde du permis de conduire à l’auto-école.

Pour les jeunes ayant déjà le code : • 200 € à l’inscription, • 300 € à la 10e heure de conduite, • 300 € au passage du Permis de Conduire. En cas d’échec au code ou au permis de conduire, les frais supplémentaires seront à la charge du jeune ou de sa famille. L’aide ne pourra être renouvelée ou augmentée.


# LES TRAVAUX EN COURS

Les Remparts – Le long chantier de restauration des Rempar ts continu. 1

2 La rue Georges Clemenceau – Les travaux devraient s’achever dans les prochains jours. Ils auront permis en 2 années de remodeler en profondeur, avec notamment de nouvelles places de stationnement, cette ar tère provisoire. 3 La Collégiale Saint-Quiriace – Mise en

place des échafaudages afin de procéder à sa restauration. 4 La rue Fourtier Masson – Réfection

par tielle des trottoirs.

5 La rue du Val – Une borne amovible automatique avec feu d’indication, lecteur de badge et interphone a été mise en place à l’intersection avec la rue aux Aulx.

1 1

3

2

4

5

LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020 | 3


# PATRIMOINE

La commémoration de l’Armistice

Le Monument aux Morts de Provins illuminé des couleurs tricolores le 11 novembre 2020.

Depuis 1919, la commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 se déroule avec le même cérémonial. Après l’hécatombe provoquée par la Grande Guerre, nombreuses sont les familles qui se trouvent endeuillées. La France paie humainement très cher la victoire si ardemment souhaitée durant les cinq longues années qu’a duré ce conflit. Le pays doit faire face au nombre considérable de mor ts et de disparus, un million cinq cent mille hommes, auxquels il faut ajouter des milliers de mutilés et d’individus traumatisés à jamais. L’ampleur des per tes est telle qu’elle suscite bien des questionnements et engendre de multiples problèmes, à commencer par celui du deuil. En effet, comment peut-on surmonter la per te de tous ces hommes, souvent décédés quand ils étaient dans la force de l’âge ? Comment aborder la disparition de ces hommes qui ont péri dans des circonstances bien par ticulières : celle de la violences tout à fait exceptionnelle des combats de 1914-1918 ? Comment prendre en charge des veuves et des orphelins en grand nombre ? Comment affronter un deuil qui ne concerne pas seulement l’intimité des familles, mais celle d’un pays tout entier ? Voilà quelques-unes des nombreuses questions qui se posent à la fin du conflit. C’est à ce deuil collectif, aux dimensions hors normes, que l’on doit faire face à Provins, comme dans toutes les communes de France. Le 14 juillet 1919 représente la première célébration solennelle afin d’honorer les disparus et de rendre hommage aux combattants revenus des champs de bataille.

4 | LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020

Elle a lieu bien avant la construction du monument, mais elle établit déjà un cérémonial qui perdurera dans le temps. Un cortège dont le point de départ est l’Hôtel de Ville se rend au cimetière de la Ville Haute où se trouvent de nombreuses sépultures militaires. La présence des enfants est importante car à Provins, comme ailleurs, on compte sur eux pour perpétuer à la fois le patriotisme et le souvenir des héros. Le cortège quitte ensuite la Ville Haute pour rejoindre le boulevard d’Aligre. Les célébrations se poursuivent devant le Monument aux Morts de 1870. En 1920, le moment choisi pour cet hommage à l’échelle nationale est le 11 novembre, date de l’Armistice signé dans la clairière de

Rethondes en forêt de Compiègne. La guerre se terminera officiellement le 28 juin 1919 avec le traité de Versailles. En 1921, la municipalité se penche sérieusement sur un projet monumental en hommage “aux enfants de Provins morts pour la France” et un concours est lancé. Vingt trois pièces seront présentées. Ce sera finalement le projet d’Ernest Diosi qui sera choisi. Le 5 novembre 1922, le Monument aux Mor ts de 1914-1918 est officiellement inauguré. Le journaliste de La Brie le décrit ainsi : “Le poilu au repos qui regardant l’Est érigé sur le socle sacré où sont inscrits sur les 4 faces, les noms des 331 Provinois morts pour la Patrie. Sur les marches, la femme de France qui sauva la terre pendant que l’époux se battait, tenant dans ses bras l’enfant offrant une rose au poilu”. Ce monument aura coûté 47 700 francs dont 34 000 francs, fruit d’une souscription. Ce sont donc essentiellement les Provinois qui ont financé ce monument, comme ce fut le cas dans de très nombreuses communes. Le monument présente aujourd’hui quelques différences par rappor t au projet et au monument inauguré. En 1940 en effet, le pied du Poilu a été brisé par les troupes allemandes et la statue a été déposée pour être envoyée à la fonderie comme la plupar t des statues qui ornaient le jardin Garnier. Elle a alors été subtilisée par les jardiniers et cachée pendant toute la guerre. Restaurée par le sculpteur même qui l’avait créée, elle a été remise en place en 1949, mais, comme on peut le constater aujourd’hui en faisant la comparaison avec une de ses nombreuses car tes postales éditées dans les années 1920, la statue est orientée un peu différemment tout en continuant de regarder vers l’est. Le monument aux mor ts de la Première Guerre mondiale de Provins est devenu le monument aux mor ts de toutes les guerres contemporaines : Seconde Guerre mondiale, guerre d’Indochine et guerre d’Algérie. Depuis 3 ans le monument est éclairé des couleurs de la Nation lors du 11 novembre. Le Musée de Provins et du Provinois en conserve la réduction en plâtre (réalisée en 1922).


UN MOMENT CONVIVIAL AUTOUR DES ILLUMINATIONS DE NOËL VENEZ PRÉPARER NOËL AVEC LES COMMERÇANTS DU CENTREVILLE ET PROFITER DES ILLUMINATIONS PROVINOISES ! Venez par tager un moment convivial autour du sapin de la place du Châtel et des illuminations de Noël et profitez de cette parenthèse enchantée pour déguster vin chaud, crêpes, spécialités à la rose et au miel mais aussi découvrir de beaux livres du Moyen Age et autres jeux pour enfants ! Du 19 au 24 décembre Ville-haute - Place du Châtel

Retrouvez également l’esprit de Noël en ville-basse : artisans, commerçants et restaurateurs vous proposent des spécialités gastronomiques, vin chaud, crêpes et gaufres, bijoux, décorations de Noël, jouets, costumes médiévaux et autres idées cadeaux ! Présence du Père Noël tous les après-midis et ambiance musicale. Les 12-13 et 19-20 décembre Sam. : 9 h 30-21 h – Dim. : 9 h 30-18 h Rue du Val

Protocole sanitaire renforcé

5 | LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020


# AU QUOTIDIEN

Des fleurs pour les tombes

Recueillement

L’hommage des Provinois à Samuel Paty Un moment de recueillement s’est déroulé le dimanche 18 octobre à 15 h devant le collège Marie Curie à Provins en hommage à Samuel Paty, sauvagement assassiné. En présence de Christian Jacob, de Floriane Roux, principale du collège Marie Curie et de chefs d’établissements scolaires provinois, un hommage à été rendu par Olivier Lavenka, Maire de Provins, devant près de 300 personnes, avant qu’une minute de silence soit respectée : “ Nous Rassembler, ici, devant ce collège qui por te un nom emblématique, est un symbole lourd de sens. Maria Skodowska, Marie Curie, sans avoir jamais rien oublié de ses origines, devait tout à la France qui lui devait tant. Qui mieux qu’elle incarne la soif du Progrès, la science, la rationalité. La soif de la Liber té, d’égalité, d’égalité entre les hommes et les femmes, d’accès justement des femmes aux plus hautes fonctions universitaires. Elle est en définitive une fille des Lumières qui doit nous inspirer au moment où l’obscurantisme religieux, l’islamisme radical, a commis une nouvelle fois, l’irréparable. Samuel Paty, enseignant, est mor t à la sor tie de son collège parce que dans son pays, dans son établissement, dans sa classe, il a fait son devoir, celui de ne jamais renoncer à inculquer la liber té d’expression. Oseriez-vous imaginer qu’un professeur d’histoire-géographie de ce collège puisse demain, à quelques pas d’ici, être décapité ? C’est ce qui est arrivé à cet enseignant dont la fidélité à l’esprit républicain de Jules Ferry, devait, aux yeux de cer tains, plier devant une conception radicale de l’Islam.

Cet assassinat brutal vient après tant d’autres car depuis 8 ans, le pire a succédé au pire. On oublie comme si on s’y résignait. Des militaires ont-ils été assassinés à Toulouse et Montauban ? Une tuerie s’est-elle déroulée dans l’école juive Ozar Hatorah ? Des massacres de masse ont-ils eu lieu à Paris et à Nice ? Un chef d’entreprise, déjà, a-t-il été décapité dans l’Isère ? Des jeunes filles ont-elles été égorgées à la Gare Saint Charles de Marseille ? Des fonctionnaires de police ont-ils été exécutés, devant leurs fils, à Magnanville ? Arnaud Beltrame s’est-il sacrifié pour sauver des vies ? Un prête, le Père Hamel, a-t-il été égorgé sur l’autel de son Eglise ? A cette liste macabre s’ajoute le nom d’un enseignant ! Un homme qui portait des valeurs fortes, qui savait que l’Ecole, dans notre République, est le cœur du cœur de la Laïcité. La secousse, nous le présentons en le redoutant, sera terrible. Au temps de la sidération, de la compassion et du chagrin devra suivre le temps des décisions. C’est ce que nous devons à cet enseignant. C’est ce que nos gouvernements doivent à sa mémoire. En cet instant, nos pensées vont à ce héros et à travers lui à toute la communauté éducative et aux enseignants de France. Ils auront besoin de soutien, de protection, d’actes for ts et de fermeté républicaine car on ne transige pas avec les grandes valeurs de notre civilisation. Merci infiniment pour lui et pour le sursaut collectif national et républicain que sa mor t impose, de respecter une minute de silence. ”

Bricomarché a fait don de plus de 150 chrysanthèmes aux services des espaces ver ts de la Ville de Provins, invendus de la fête de la Toussaint. Cette dotation a permis de fleurir plusieurs tombes au sein des cimetières provinois.

Le calendrier des sapeurs-pompiers En raison des consignes sanitaires et sécuritaires, l’Amicale des sapeurs pompiers de Provins ne pourra pas procéder à la tournée des calendriers. Elle a mis en place une structure temporaire qui permettra aux Provinois de se procurer les calendriers, dans le respect des consignes sanitaires.

Cette structure est située au niveau du portail principal de la caserne, 9, avenue André Malraux et accueille le public tous les jours ouvrés de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h.

Dans les poubelles jaunes

Le tri sélectif est important. Trop souvent encore les poubelles jaunes laissent apparaître plus de 30 % de déchets indésirables qui nécessitent un nouveau tri. Un rappel semble indispensable. Dans les poubelles jaunes, on met en vrac et sans sacs plastiques : • Les emballages en métal (boîtes de conserve, canettes, barquettes aluminium, aérosols vides, bidons de sirop…), • Les emballages en plastique (bouteilles, flacons et bidons, sacs, sachets, films plastiques, pots, boîtes et barquette…), • Les emballages en carton (briques alimentaires…). Et désormais les grandes boîtes de conserves et les fûts de bière jusqu’à 5 litres.

6 | LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020


Commerce

Achetez avec le click and collect La Ville de Provins et l’Union du commerce Provinois ont signé une convention mettant en place le “click and collect” pour les commerces du centre-ville.

Pour Noël, offrez des Provins Bon commerces ! L’opération “Provins Bon commerces” spécial Noël, mise en place par la Ville de Provins en par tenariat avec le Rotary club de Provins et l’UCP, initialement prévue jusqu’au 22 novembre est prolongée jusqu’au 31 décembre. Vous pouvez acheter en ligne, un ou plusieurs bons d’achat de 50 € valables dans les commerces concernés et pourrez les utiliser du 1er décembre au 30 avril 2021. Pour un bon d’achat de 50 € acheté, le client recevra 1 bon d’une valeur de 57,50 €.

DROIT D’EXPRESSION DES ÉLUS MINORITAIRES

Depuis quelques années l’évolution des comportements d’achat et des pratiques commerciales impose de for tes contraintes au commerce de proximité. La crise sanitaire qui sévit depuis mars 2020 a des conséquences majeures sur l’activité économique des entreprises et plus particulièrement des commerces de centre-ville. Pour soutenir le commerce de centreville et l’aider à évoluer vers les nouvelles formes d’achat notamment numériques en limitant l’évasion de la clientèle vers les centres commerciaux périphériques et les plateformes d’achat en ligne, la Ville de Provins a mis en place, une plateforme de dynamisation des commerces de centre-ville intitulée “Provins-commerces”. Ce système de fidélisation digital mutualisé a pour effet de fidéliser et inciter la clientèle à consommer

davantage en centre-ville. Après 10 mois d’activité, 54 commerçants ont adhéré à la plateforme, 2032 clients ont téléchargé l’application “Provins commerces”. Pendant la crise sanitaire, un dispositif complémentaire “Provins bon commerces” à permis à l’Union du commerce Provinois de soutenir le commerce de centre-ville par un système de bon d’achat à utilisation différée, valorisé par un abondement financier de la ville. Les signataires de cette convention ont souhaité s’associer pour renforcer et pérenniser ces actions sur le commerce local, et les faire évoluer en y ajoutant un retrait en magasin adapté à la conjoncture, intitulé “click and collect”, complété par la création de pages Facebook, compte lnstagram, annuaire des commerçants affiliés, relais de jeux-concours…

Lors du conseil municipal du 24/07, la majorité est revenue sur un point du programme du groupe Provins Ensemble, l’accusant d’avoir voulu « supprimer le service de restauration scolaire de l’EPMS » et « exclure les travailleurs handicapés ». Manifestement mal compris, il nous faut préciser ce point. Notre proposition était : - Ramener les cantines dans les écoles élémentaires en faisant livrer aux écoles les repas préparés par l’EPMS - Étendre le service de restauration scolaire dispensé par l’EPMS aux maternelles - Renforcer le partenariat entre les écoles et l’EPMS pour développer chez les élèves une réelle ouverture sur le handicap. L’idée est que l’EPMS aille aux écoles et non plus l’inverse. Parce que nous pensons que l’on peut, que l’on doit favoriser le travail des personnes en situation de handicap et leur insertion dans la société tout en prenant soin du confort des élèves. Nous vous renvoyons à la page 5 de notre programme et à notre post Facebook du 21/01 pour vous en convaincre.

LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020 | 7


# AU QUOTIDIEN Covid-19

Des masques pour les Provinois Dans le cadre de la lutte contre le Covid 19, l’Atelier vestiaire de couture de la Ville de Provins, en partenariat avec Initiatives 77, a entrepris, dès le 30 mars, une production de masques alternatifs en tissus selon les préconisations du guide AFNOR spécialisé “masques barrières”.

Ces masques, lavables et réutilisables, ont été distribués dans un premier temps au domicile des Provinoises et des Provinois de plus de 70 ans, soit 1 186 masques. Puis ont été fabriqués et distribués, des masques aux autres personnes de plus de 70 ans de la Communauté de communes du Provinois, soit 38 communes. Ensuite, un formulaire a été adressé à tous les foyers provinois afin de connaître leur

composition. 4 tailles de masques ont été fabriquées : pour les adultes, les 9-16 ans, les 6-8 ans et les 3-5 ans. 10 337 masques ont été distribués dans les boîtes aux lettres des Provinois au début du mois de mai par les services municipaux. Deux nouvelles distributions ont été effectuées mi-juin puis à la mi-août. A la suite de la décision gouvernementale de rendre obligatoire le por t du masque dès l’école primaire, un nouvelle distribution a eu lieu au début du mois de novembre pour tous les enfants Provinois. Une nouvelle distribution aura lieu dans les premiers jours de décembre. Au total, ce sont plus de 50 000 masques qui ont été distribués gratuitement.

8 | LE PROVINOIS #190 DÉCEMBRE 2020

Vendredi 18 déc. > 19 h

Ven. 8 janvier > 18 h

Centre culturel Saint-Ayoul ALADIN Spectacle familial Rens. : 01 60 52 20 00 www.centreculturelprovins.fr

Centre culturel Saint-Ayoul DON DU SANG Sur rendez-vous www.mon-rdv-dondesang. efs.sante.fr Médiathèque A. Peyrefitte RENCONTRE LITTÉRAIRE Public ado-adulte. Entrée libre. Réservation indispensable au 01 64 00 29 37

Samedi 19 déc. > 14 h

Centre culturel Saint-Ayoul LE FANTASTIQUE MC CORMICK Le fantastique Mc Cormick est un cowboy au grand cœur qui nous raconte ses aventures délirantes et rocambolesques dans l’Ouest américain de 1850… En tentant de nous convaincre de croire à ses rêves, il se pourrait bien qu’il nous aide à croire aux nôtres… Entrée libre sur réservation au 01 60 52 20 09 le 16/12

9 > 31 janvier

Hôtel de Savigny SALON DES ARTISTES AMATEURS Entrée libre

BONNE NOUVELLE ! Le Père Noël est prêt ! Lettres au Père Noël

La télémédecine est l’une des réponses qu’a choisi la Communauté de communes du Provinois pour répondre à la désertification médicale.

Créneaux de 20 mn avec prise de rendez-vous géré par une plate-forme de la Communauté de communes du Provinois : 01 60 52 50 63. A partir de janvier, vous pourrez prendre rendez-vous en ligne sur Doctolib.

Mer. 30 déc. > 14 h-19 h

Centre culturel Saint-Ayoul LE PETIT PRINCE Théâtre Rens. : 01 60 52 20 00 www.centreculturelprovins.fr

Si vous êtes nouveau Provinois, vous pouvez vous connecter sur www.mairie-provins.fr ou envoyer un mail à l’adresse suivante : masques@mairie-provins.fr afin de donner la composition de votre foyer et de vous faire livrer ces masques.

La télémédecine fait son chemin Depuis le 17 septembre, elle met à la disposition des habitants de ses 39 communes deux cabinets de téléconsultation assistée, l’un à Provins au 10, rue Victor Garnier, l’autre dans la pharmacie de Beton-Bazoches. Un cabinet de consultation assistée, c’est : • une consultation à distance par 2 médecins généralistes du territoire avec un plateau technique connecté de dernière génération, • l’accompagnement physique du patient par des infirmiers du territoire durant tout le rendez-vous, garantissant la conformité de l’acte. Pour démarrer, 3 créneaux d’une demijournée ont été définis : • à Provins : les jeudis de 15h à 19h et les samedis de 8h à 12h, • à Beton-Bazoches : les samedis de 8h à 12h.

Mardi 15 déc. > 19 h

Les enfants de Provins peuvent déposer dès le 23 novembre prochain leurs lettres au Père Noël (en n’oubliant pas de mettre leur adresse au dos de l’enveloppe) dans les boîtes à lettres situées au centre commercial Leclerc, devant la mairie et au supermarché Intermarché. Le Père Noël leur répondra individuellement avec une belle surprise ! (jusqu’au 15 décembre)

La couronne de l’Avent La consultation est facturée 25 € et est remboursée de manière tout à fait classique avec application du tiers payant. La sécurisation étant essentielle dans ce dispositif, toutes les normes d’ordre législatif et réglementaire ainsi que les préconisations de la Haute autorité de santé sont strictement respectées. Le prestataire de solutions techniques, la société Cegedim est habilitée à héberger des données de santé à caractère Directeur de la publication Olivier LAVENKA personnel avec un Impression système cer tifié Iso Imprimerie RAS 27001. N° 190 – décembre 2020 édité en 7 000 exemplaires par la Ville de Provins BP 200 – 77487 PROVINS

Une couronne de l’Avent sera installée devant l’Eglise Saint-Ayoul. Elle symbolise le retour à la vie, la joie, la paix. Chaque Provinois, petit ou grand pourra à tout moment venir, symboliquement, y accrocher un souvenir, un vœu, une pensée, une couleur, afin que cette couronne se pare de milles facettes de Noël ! Elle sera ainsi, pour tout le monde, une nouvelle décoration commune au centre de la ville.

Décorations de Noël à la Tour César

La cour, l’espace accueil, la salle des gardes, le chemin de ronde et la salle basse de la Tour César seront décorés de sapins et guirlandes lumineuses pour émerveiller les visiteurs tout au long de leur parcours de visite ! Ouverture à partir du 15 décembre : les week-ends de 11 h à 17 h, en semaine de 14 h à 17 h. Fermeture les 25 décembre et 1er janvier.

Profile for Ville de Provins

Le Provinois n° 190 / Décembre 2020  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Le Provinois n° 190 / Décembre 2020  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Advertisement