Page 1

JOURNAL

Le

#177 MAI 2019

P.  3 > LE DOSSIER DU MOIS

PATRIMOINE : P. 2 > AU QUOTIDIEN LES MINI-ENTREPRISES PROVINOISES PLÉBISCITÉES

REDÉCOUVRIR LE CHEVET DE SAINT-AYOUL

 P. 6 > SPORT COURSE DES REMPARTS : UN NOUVEAU PARCOURS

 P. 7 > SPORT PAYS PROVINOIS : LE 36E CROSS SCOLAIRE

P. 8 > L'AGENDA

www.mairie-provins.fr


# AU QUOTIDIEN

Consultation publique

Collège Jules Verne

Les mini-entreprises provinoises plébiscitées Le collège Jules Verne s’est particulièrement illustré dans le cadre du programme « mini-entreprises ».

Ce programme propose aux élèves de construire leur entreprise. Une tâche qu’ils doivent assurer de A à Z, de l’idée du produit jusqu’à sa commercialisation. La Seine-et-Marne est l’un des dépar tements les plus dynamiques en la matière. A l’occasion du 10e Salon dépar temental des mini-entreprises EPA organisé par le Dépar tement de Seineet-Marne et Seineet-Marne attractivité avec l’association

Entreprendre et apprendre, le jeudi 4 avril, les travaux des élèves du collège Jules Verne ont été par ticulièrement mis en avant. Les mini-entrepreneurs de 3e1 de l’établissement provinois ont remporté le Prix « coup de coeur » du jury pour leur savon et dentifrice bio et ceux de 3e7 le Prix « makers3D » pour leur flotteur de bougie écologique. Avec le soutien de leur direction et de leurs professeurs, cette mise en situation réelle a constitué, pour les collégiens, une première approche intéressante du monde de l’entreprise. Peut-être aura-t-ellemême suscité des vocations.

Travaux

La sécurisation des rues provinoises Afin de limiter la vitesse et d’améliorer la sécurité routière, la Ville de Provins a décidé de mettre en place des coussins berlinois, route de Champbenoist et rue des Prés de la Comtesse.

Un coussin berlinois est un dispositif destiné à ralentir la vitesse des automobiles sans gêner les autres usagers de la chaussée. Il est suffisamment étroit, pour permettre aux cyclistes de passer à droite et aux autobus de passer par-dessus sans le toucher avec leurs

2 | LE PROVINOIS #177 MAI 2019

Une circulaire du ministère de l’intérieur, en date du 3 octobre 2016, a modifié la doctrine française en confirmant l’extension des zones du plan particulier d’intervention autour des centrales nucléaires passant d’un rayon de 10 à 20 km. De ce fait, la disposition ORSEC (organisation de la réponse de sécurité civile) spécifique dénommée PPI (plan particulier d’intervention) du CNPE (centre nucléaire de production d’électrité) de Nogent-sur-Seine est actuellement en cours de révision, afin de prendre en compte cette nouvelle réglementation. L’extension du périmètre PPI autour de la centrale nucléaire de Nogentsur-Seine a pour conséquence d’inclure 65 communes supplémentaires au zonage, soit 100 communes au total contre 35 actuellement. Ces communes sont répar ties sur les dépar tements de l’Aube, de la Seineet-Marne, de la Marne et de l’Yonne. Provins, située à moins de 20 km du CNPE de Nogent-sur-Seine, est désormais comprise dans le champ d’application du PPI. Le projet de PPI est soumis à consultation publique. Ainsi, jusqu’au 3 juin 2019, le projet de PPI, la note d’information et le registre de consultation publique sont à disposition des Provinois à la mairie, aux heures d’ouverture habituelles, qui pourront y formuler leurs observations.

Léon Binet passe à Doctolib La prise de rendez-vous en ligne via Doctolib a débuté le 19 mars à l’hôpital Léon Binet, elle concerne une première vague de spécialités médicales et chirurgicales, celle-ci sera complétée en septembre 2019. Naturellement, la prise de RV téléphonique est toujours possible au 01 64 60 40 30.

Rue des Près de la Comtesse

Route de Champbenoist

Révision du plan particulier d’intervention de la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine

roues, mais suffisamment large pour que les voitures soient dans l’obligation de faire passer au moins une roue dessus. Route de Champbenoist, 2 coussins berlinois ont été posés au droit du passage piéton à l’intersection du passage piéton reliant l’avenue Jean Jaurès. Rue des Prés de la Comtesse, 1 coussin berlinois a été posé au droit du passage piéton, dans le sens nord-sud avant l’intersection avec la rue de Champbenoist.

nouveau commerce

Mordus de pêche Magasin de pêche

1, route de Bray Tél. : 01 60 67 85 43


PATRIMOINE :

REDÉCOUVRIR LE CHEVET DE SAINT-AYOUL L’INAUGURATION DU JEUDI 18 AVRIL ACHÈVE 15 ANNÉES DE TRAVAUX DE RESTAURATION SUR L’ENSEMBLE MONASTIQUE SAINT-AYOUL. A l’occasion de l’inauguration du chevet de Saint-Ayoul et de la signature de la convention cadre de restauration du patrimoine provinois 2019/2029 entre la Ville de Provins, l’Etat, la Région et le Dépar tement, Olivier Lavenka, Maire de Provins, a prononcé l’allocution suivante :

1527

« 1527, c’est le moment où un mur – il est là – a été érigé. Ce mur a séparé la Nef de l’Eglise de son chœur. Ce mur est le fruit d’une querelle majeure entre la paroisse et le prieuré. C’est à ce moment, il y a près d’un demimillénaire, que le destin de ce bâtiment s’est noué. Sans lui, le destin de ce bâtiment aurait sans doute été différent. Toutes les conjectures sont imaginables. Nous n’en saurons jamais rien. Sauf une chose évidente : sans ce mur, nous ne serions pas réunis ici et aujourd’hui.

Le mur séparant la nef et le chœur de Saint-Ayoul

1 000 ans d’histoire

Le destin de cet ensemble, tellement prodigieux en soi est indissociable de celui de notre Ville. Une Ville qui a connu la prospérité, une prospérité extraordinaire, le repli lent, l’endormissement même et une forme de réveil. Une Ville dont le destin et l’histoire sont exceptionnels et justifient l’attachement et l’amour que nous lui por tons. Provins a une âme. Et c’est peut-être ici, au cœur de son berceau, à Saint-Ayoul, que nous le mesurons le mieux et que nous ressentons, avec beaucoup d’émotion, sa singularité. Cette singularité, c’est celle d’une Ville, qui depuis son classement au Patrimoine mondial de l’Humanité, et même si nous en sommes, avec le Conseil municipal et tous les Provinois dépositaires pour un temps, ne nous appartient plus tout à fait. Cela confère beaucoup de responsabilité dans le long cour de l’Histoire car cette Ville est à la fois un don et un miracle. Le don du travail de générations successives, de bâtisseurs qui ont construit, depuis Provins plus qu’une Cité. Ils ont initié un mouvement de civilisation. Ce mouvement a pris son envol avec les Foires de Champagne. C’est celui de la civilisation occidentale qui s’appuie

sur l’essor des villes et du commerce. La mondialisation des échanges débute à cette époque et Provins devient, pendant deux siècles, le cœur du commerce européen. Ce bâtiment, qui doit beaucoup à la décision historique du Comte Henri le Libéral, en 1153, d’accorder au prieuré les droits de justice pendant les Foires de Champagne, est en définitive un témoin des ressorts profonds de ce grand mouvement de civilisation. Un mouvement qui continue à produire ses effets près de 1 000 ans plus tard. Un mouvement inséparable de la puissance de l’Occident chrétien. Provins a d’ailleurs été reconnue par l’Unesco, au moins autant pour la richesse de son patrimoine que parce qu’elle incarne l’éclosion de ce mouvement de civilisation. Provins est aussi une forme de miracle.

LE PROVINOIS #177 MAI 2019 | 3


Un miracle car les vissicitudes de l’Histoire n’ont eu raison ni de son patrimoine, ni de son plan urbain, restés intactes, authentiques et préservés pour l’essentiel. Ni la guerre de Cent ans, ni les guerres de religion, ni la Révolution française, ni les deux conflits mondiaux ne l’ont abîmée. La plupar t de nos monuments ont résisté au temps. Mais le temps qui passe finissant toujours par avoir raison, ce qui s’apparente à une bonne étoile n’explique pas tout. Il aura aussi fallu des rencontres pour que ce miracle se produise. Je pourrais évoquer longuement Alexandre du Sommerard ou encore Prosper Mérimée qui furent, au XIXe siècle, deux vigies attentives au destin provinois. Ils ont tous deux joué un rôle considérable pour éveiller les consciences à la préservation des joyaux architecturaux du Moyen-Âge. Prosper Mérimée tout par ticulièrement, en venant à Provins, par les décisions qu’il a prises ou pas prises, à contribuer à sauvegarder, protéger, classer aussi Provins, et en quelque sor te la faire passer à côté du grand courant pastiche du XIXe siècle. Ce débat a été vif. Il ressurgira peut-être quand sera prise la décision de restaurer la flèche de Notre-Dame, voulue par Viollet-le-Duc. Provins, quoi qu’il en soit, est resté et reste le joyau du patrimoine historique médiéval. Evoquer également ce jour d’avril 1983, le 10. Les Provinois furent sidérés par l’effondrement d’une Courtine des Remparts. Alain Peyrefitte a alors engagé un plan de restauration du patrimoine. Ce mouvement a été amplifié et accéléré par Christian Jacob.

4 | LE PROVINOIS #177 MAI 2019

C’est en 2003 que se produit cette accélération. L’aile Est du prieuré menace de s’effondrer sur la salle capitulaire. L’Abside s’ouvre en 3 par ties.

au patrimoine, sans la coopération avec notre architecte en Chef des Monuments historiques, il aurait été impossible d’investir plus de 11 M€ sur l’ensemble Saint-Ayoul.

Témoin de l’histoire civile, militaire et religieuse de Provins

Un chevet millénaire

Nous nous retrouvons aujourd’hui, 15 ans plus tard, avec un ensemble monastique dans un état de conservation inédit depuis au moins 500 ans. Les deux par ties de l’ensemble ont vécu deux trajectoires opposées. La paroisse vivait. Le prieuré, lui, s’est éteint. En 1791, il est devenu bien national, abritant notamment la Sous-Préfecture puis la Gendarmerie qui ne quittera les ailes Sud et Ouest. En 1826, le reste du prieuré est reconver ti en quar tier de cavalerie. Le Chevet devient une grange à fourrage. En 2003, la Ville devient propriétaire du prieuré, ce qui permet le sauvetage de l’aile Est qui abrite la Communauté de Communes du Provinois. Le 9 décembre 2004, un évènement impor tant se produit : Christian Jacob et Renaud Donnedieu de Vabres, le Ministre de la Culture, signent une convention-cadre de restauration du patrimoine. Cette convention acte le transfer t de propriété du chevet par le Ministère de la Culture. S’il y avait finalement un enseignement à tirer de cette restauration, c’est celui des bienfaits de la décentralisation. Une décentralisation où les élus sont pleinement responsables de leurs décisions. Une décentralisation qui s’appuie sur un pacte de confiance avec l’Etat. Sans cette solidarité, sans le choix assumé du Conseil municipal de consacrer chaque année 25 % de son budget d’investissement

Ce Chevet – et c’est le par ti pris architectural un peu insensé de cette restauration – vous pouvez le visiter dans l’espace, mais aussi dans le temps. Le temps qui se lit dans la stratification des couches. Ce Chevet, vous y avez pénétré, dans le Cloître, par un déambulatoire qui abrite les vestiges de la Chapelle Sud, édifiée au XIIIe siècle et dans lequel, aujourd’hui, est mise à l’honneur notre jumelle chinoise, la Ville de Pingyao. Vous est apparue ensuite la Chapelle des Bénédictins, édifiée elle aussi au XIIIe. Avec sa charpente en carène de navire inversé, une charpente lambrissée où figure l’identification du roi Louis XIII, le « L » couronné avec le blason aux Armes de France et de Navarre. Une façon pour le Royaume de France de manifester sa domination sur le Comté de Champagne alors que le 1er roi de Navarre


n’était pas le roi de France, mais le Comte de Champagne. Une Chapelle avec un autel, toujours visible, qui abritait les reliques de Saint-Ayoul dont le contrôle, par le Prieuré, conférait le pouvoir et l’argent. Un mot aussi pour vous dire qu’à droite de l’autel figure toujours la jauge de couleur noire pour mesurer la hauteur du fourrage, témoignage du passé militaire de ce Chevet. Vous pénétrez ensuite dans l’Abside polygonale de Charles de Refuges construite juste avant l’édification du mur, à l’emplacement où avait été érigée la Chapelle Saint-Médard à la fin du Xe siècle. C’était la par tie la plus dégradée du bâtiment. Si elle était tombée et cela a failli se produire, le clocher serait tombé lui-aussi. Et puis, dans ce parcours, apparait le transept roman, l’un des plus longs, des mieux conservés d’Europe. Un transept, édifié au milieu du XIe siècle.

faire vivre les métiers qui faisaient la richesse de la Ville : les drapiers, les couteliers, les tanneurs. La conséquence a été immédiate : l’élévation de la nappe phréatique. Ils ont donc cherché à échapper à la montée de la nappe pendant des siècles et des siècles. C’est ce qu’on comprend bien dans la partie Nord du transept, au pied des deux vitraux qui rendent hommage à Pierre Abeilard dont l’ombre plane sur cet édifice. Réfugié à Provins, il y a écrit son magistral Sic et non qui reste une œuvre majeure de la pensée occidentale. Mais revenons sur cette stratification, des rayures blanches sont de la chaux sur laquelle étaient posés les sols successifs. Plus de 30. En par tie basse, vous apercevez mêmes des traces de charbon de bois, signe des grands incendies des XIe et XIIe siècles. Le temps se lit, sur un millénaire, dans la stratification des couches. Voilà pourquoi, ce bâtiment, condensé d’architecture, d’histoire et d’archéologie, est extraordinaire.

Des vitraux contemporains

Il l’est encore un peu plus aujourd’hui, car il est magnifié par les jeux de lumière, les jeux de lumière nés du travail ar tistique remarquable du maître-verrier Udo Zembok.

Décor sous la Tour Lanterne

En levant les yeux, vous admirez les enduits peints, sous la Tour-lanterne, peints depuis la deuxième moitié du XIe siècle jusqu’au XIVe siècle. Des enduits, quatre couches de décors restaurés qui imitent les parements de marbre des basiliques romaines. Vous y verrez, et c’est assez fascinant, deux vouivres, des sortes de lézardes ailées qui sont des animaux mythiques, divinités des eaux qui nous disent deux choses : Saint-Ayoul avait, a toujours d’ailleurs les pieds dans l’eau et des rites préchrétien ont sans doute été respectés sur ce site. Ce transept est une prouesse technique, réalisée il y a plus de 950 ans. 165 tonnes de poussée sur chacune des quatre piles de la croisée. Une force telle qu’il est proprement époustouflant qu’un tel bâtiment, bâti sur un tel sol, soit encore debout.

Abside Charles de Refuge

Son travail s’inscrit dans la continuité de celui de Gilles Rousvoal réalisé il y a 10 ans dans la Nef avec la reprise du dégradé de bleu, de rouge, celui du Levant et de jaune qui rappelle, même si ce bâtiment est désacralisé, les temps du baptême, de la passion et de la résurrection. On assiste à une double confrontation, celle de l’horizontalité des vitraux et de la ver ticalité des baies. La confrontation aussi de l’eau et de la Lumière. Tout est fait ici pour nous troubler et finir par nous faire douter : la lumière est-elle vraiment invisible ?

Un site touristique

La stratification des sols successifs

Le temps se lit dans le sol

J’en viens justement au sous-sol. Les quatre piles ont les pieds dans l’eau. Le cheminement en surplomb nous permet de voir le niveau du sol d’origine, 1m20 plus bas. Il faut comprendre que Provins, la Ville basse a été aménagée sur un vaste marais. Les hommes ont construit des « polders » pour gagner du terrain. Ils ont multiplié les bras d’eau et construit des moulins, par tout, pour

Avec cette quintessence d’architecture stratifiée, sur mille ans, grâce aux jeux de lumière, Provins aura désormais en ville basse un lieu d’exception et qui va nous permettre d’offrir un produit touristique et patrimonial unique en Seine-etMarne, en Ile-de-France et vraisemblablement en Europe du Nord. Le monument sera ouver t, dès le mois de juin, tous les jours de la semaine de 14 h à 18 h. Un audioguide, d’abord en anglais et en français, sera disponible. En

2020, une version en japonais et en mandarin sera déployée. La visite sera évidemment intégrée dans le Pass Monument de notre Office du Tourisme. Ce sera le 5e monument de ce Pass. Nous proposerons également que la visite du Chevet soit gratuite, le 1er weekend de chaque mois pour les Provinois et les habitants de notre Communauté de communes. Pour la première fois en 1000 ans, ce lieu appar tien t, dans sa globalité, à la Ville de Provins. […] Est-ce un achèvement ? Oui, ici. Mais il reste beaucoup à faire. Nous allons donc continuer. Continuer, cela signifie nous lancer, collectivement, un nouveau défi patrimonial. Ce défi, au moins aussi passionnant que celui qui s’achève à Saint-Ayoul, c’est la restauration de l’Eglise Sainte-Croix, la merveille provinoise fermée au public depuis 1983.

Une nouvelle convention 2019-2029 pour restaurer le patrimoine Provinois Avec la signature, dans le cadre de cette inauguration d’une nouvelle convention, une convention-cadre 2019/2029, près de 10 M€ vont à nouveau être investis pour le patrimoine provinois. Nous sommes donc sincèrement reconnaissants à : • L’Etat, en par ticulier à la Direction Régionale des Affaires Culturelles, qui a été la cheville ouvrière de la réalisation de cette nouvelle convention. Avec un remerciement appuyé au Préfet Cadot, très attentif à la conclusion d’une convention puissante. Chaque année, l’Etat investira 400 000 €. • Au Dépar tement de Seine-et-Marne qui accepte de s’engager sur 10 années avec une subvention annuelle de 200 000 €. • A la Région Ile-de-France qui elle aussi s’engage sur les 10 prochaines années avec 150 000 € de subvention chaque année. C’est un effor t considérable dont nous mesurons la por tée. Pour la première fois, la Convention-cadre sera quadripar tite. Cela, nous le devons d’abord aux alternances politiques de 2015. […] Vous comprenez que cette journée est à marquer d’une pierre blanche, le blanc de la Lumière. Le blanc d’un vrai bonheur pour Provins et les Provinois qui peuvent se dire rendez-vous dans 10 ans pour la réouver ture de Sainte-Croix. »

Signature de la convention-cadre 2019/2029

LE PROVINOIS #177 MAI 2019 | 5


57 coureurs, pour la première édition, alors que les organisateurs en accueillent aujourd’hui plus de 1 000 sur les deux courses. Toutefois, il faut rappeller que cette première Course des remparts avait été organisée sans publicité, sans tapage, uniquement par le bouche à oreille. Elle n’avait pour objectif que de promouvoir la course à pied. Jamais, ses initiateurs ont pressenti que cette épreuve connaîtrait un tel succès et une renommée nationale.

Course des Remparts 2019

Un nouveau parcours

18,3 kilomètres pour 3 boucles

S

MES LIER

IANT E

FONT AINE R

UT DE

DU H A

SENTIER

TE

TAIN E

F ON

DE

TIE R

SEN

LʼERM ITAGE

GUST AVE

RUE D EL

DE RUE

A PORTE NEUVE CHAUSS EE DE L

E

PEYREFITTE

CROIX MBERT

ALAIN

TE

DU MAREC

PL RUE HAL LECL ACE RUE RUE DU PONCELOT DE LA CAGE ERC R DE UE D LA TERRASSE E LA FRIP ERI RUE DE LA CHARBONNER E RUE COUR HUG PERNELLE UES LE PLACE CHARLES LENIENT

NE

DIEU

RUE VALLOU DE VILLENEUVE

RUE

RUE DE L A CORD ONNERIE

DANT GEN

B

MA SSO N

DEPART

NEU VE

RNE

FOU RTIE R

PLACE DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

RUE FROS E V IEI L L

GARNIE R

AUX

RUE

E

LES VE

AVENUE

S AI N

S OIGNO N RUE DE S CORD ELIERS

VAL

AUX

ROIX

RUE

E SAINTE C

RUE

RIER S

RUE DU PE TIT CIMETI ER

HONO PL ACE RE D E BAL ZAC

INTU

YPR

S

RE

DE

RU

PIE R

E RU

RU E

ELIN

S TE

RUE J U

IG Y

NIE RE

MICH

E DE

EP

COUR DE LʼISLE

ES

UC

AP

C RUELL

PON TD

DU

TS

RUE DES P ORCELE

HE OP O INS

RUE D U

PRE

A RUISSEAU L

RUE

RISTO P RUE C H

IS UB DU

ROSE

RUE V ICTOR

L A RUELLE

RUE VA LENTIN ABEILLE

R

IX

FE ʼEN ED

RUE TO USSAIN T

AUL X

AUL T

RUE DU MOULIN DE

RUE DES VIEUX BAINS

T

DU

RE D UPO NT

HOLLAN D DE

RUE

RU

X JUI FS

VE

MAXIMILIEN

BOU

RUE

DES

RUE DE LA TABLE RONDE

PLACE SERGE LANGER

PETI TS L IONS

R

SENTE

T

RUE AU

MIN

RUE

PIDO U POM GEO RGES E AVEN U

PRES DES

RUE JACOBINS

RONDE

MANTEAUX

PIERRE

LA DE

RUE

AUX ARTS RUE DES BE

A UX M

RUELLE DʼENFER

LAS NICO

SENTIER DU BOURR EAU

RUE DE S BL ANC S

RUELLE AUX CH EVAUX RUE DE LA PETI TE TANN ERIE

S ROC HE

EINE

ADE L

LA M

CHRE TIEN

OPITA L

NTAG NE DE LʼH

A MO

COUDOU X

SENTIER BILLOTE

S EE

UPS

E MAUF RU R AN C

RUE DELA BUSSESSE

N

AIN T

JEA

ES TELL

RUE DE

PO TER NE

L SENTE

DE

THIB

DU

LE D UR TE IN

DES RUE

SENT IER D U RU BIS

NT S AI

ACQUES

RUE

GRIMPON DU PORC EPIC

RU E

RUE O

RUE

RUE DES CULS TOUT NUS

RUE PIERRE YTHIER

PL S ACE QUIRAINT IACE

ORTS

T

PLACE DU 29E DRAGONS

LA FAUS SE RI

RUE

RUE AUX JUIFS

GE

PIE

IE

LE COL

LA

PAL A IS

R U ELLE

GAULLE

RIAN

RU

COURTILS

DES

PON

RUE

SAIN

DU

RUE PIERRE LEBRUN

RUE DE

DES

DE

EE

RUE MAUFRANC

AR

DE

RUE CH AROSE

NOZ A

RO

ARRIVEE

DʼALIGRE

RUE AU X

DES IN CHEM

AIM

IE

DES M

GENERAL

RUE DES FORGERONS

RUE LʼOR MER

LA

RUE

JE A N

UES JACQ

DU

BERT

DURTEINT

RUE DE

TEU IL

DU

CHA TEL

ES

ONNE

S

RUE

Y

RUE DE S O RP H ELI N

SAINT

CHA UX

O IX CR

NAN

IERE

EINT

DES

E

RUE

LET

SAVIGN

E DU

RUEL L

DE

U FO UR A

LA

X

F

E CHAP

DU MARCHE AU BLE DE E U R

PLAC

URT

DE

FREL

DE

DE

OU

DES

D COU

NEU

S RUE RUE

CHA U S

DU CLOS SAINT J

AVENUE S CON MA

SAVIGNY

A

N

FLEIGNY

DES

S

RUE C OUVER TE

LE D

RUE

G

RUE DE LʼEPERONNERIE X LO E AU UPS RU X LO RUE DU U A FOUR RUE GAIL LARD DAS T CA

DU RUE

JEAN

BOU R

Y J OU

JEAN

ITADELLE DE LA C

6 | LEAVENPROVINOIS MAI 2019 UE DU GENERAL #177 DE GAULLE

DE

LA

DU

DE

T SAIN

R U FO ED RU

RUISSE AU LAM

RUELLE DU PUITS

R VALLEES

PIT AL

BOULEVAR D

RIVIE RE

RUE

RE FEV OR ES ED RU

SSE

NO ZA IE

TIE SEN

DES

MI

DE

RUE

T

AT CH

PAIN

E RU

EL

A AN

E RUELL

ES BET

T S A IN

AU

AU

D RUE

E ETIT AP

LA

CH E

CHEMIN

IN CHEM

LE DU RTEI N

TE

TROU

PO R

S ER P LI TEM

LE

N

LA

DE

DE

DE

DU

LA

N RILLO DU G RUE

LA FAU SSE RIV

DʼALIGRE

CHEMIN

RUE

SENTIER

DE

UY JO

ON

AUX

S

CHEMIN DU FOUR A CHAUX

CHEMIN

UX

BOULEV ARD

REMPART DES GRANDE S PL ANCHES

ET S

INT JEAN ROIX SA DE L A C

DE

L

N

IN CHEM

VIL

A ECR

DO

DES

MIN CHE

GE NA MI

RILL TOU

LA

RS

ARD REN

PARIS

N CHEMI

CHA

LE DEL CITA

RUE

DE

A NT JE E S AI PELL

S DE UX V IE

DE

DU

COU

T PAR REM

DE

LA E DE

L RUEL CHA PEL

LA

SENTIER DE LA TOUR DU GOUVERNEUR

EAN

DU

RUE

TE SEN

ES

DU

AU

CHEMIN

Y

E

GE

E

DE LA FREL ONNE

RUE

C HEMIN

GEOFFROY

DANIEL

CO U

E RU

A

LLE

A

DES URY FLE

TR OU

NT RIA

U RO

OT GE N MOU

VIGNY

S OIN

INS

E RU

DU

EL

PE CHA

J NT S AI

SENTIER

FLE IGN Y

LʼH O

DE

D RUE

T PAR REM

N

CHAMP

DU

BET

EE ALL

CH EM I

E AIN NT FO

AU

RCEL

X DO U COU

DES

SEN TE CO URS

UX

DE

TE PO

MA RUE

DES

S

F

DES

LLE RUE

AG NT MO

S EN TIER

DU

TILS

LA

Y IGN FLE

SENTIER DE LA CR OIX AIMEE

TIER

PAUL

RUE

URTIL ES CO

R COU

X FO E AU RUELL

ER SENTI

EE ALL

IN

EM CH

Y IGN FLE

NY LEIG DE F

DE

DE

NE

C H E MIN

CO U R T I L S

DE

SEN

ENNE

D USSE E CHA

En 1979, la Ville de Provins propose d’organiser une journée omnisports et demande à chaque association d'organiser une manifestation en rapport avec sa discipline. Le club d'athlétisme décide de sensibiliser les Provinois à la course à pied sur un parcours autour de la ville, les rempar ts servant de toile de fond. 3 tours sont proposés pour une distance de 16,761 km et par un beau dimanche matin de fin d'été, 57 coureurs s'élancent à l'assaut des fortifications. vers 231 Tout le monde se RD mobilise pour l’occasion : membres du club, CHENOISE professeurs de spor t, JOUY-LE-CHATEL familles, militaires du 2e Régiment de MEAUX CH Hussard de Sourdun… le PARIS Balisant EM IN DE LA parcours, distribuant les dossards, CO UL CHEMIN EU coupant les oranges… Le VR E LA PORTE AU PAIN E D T premier vainqueur de la PAR R EM TS R A Course des rempar ts, P S BETE REM AUX RU URS le Provinois JeanE U CO S D E T D AR

INS JARD

E

NN ANCIE

40 années d’histoire

SENT

ES IER D

RUE

ANCI

55

SS CHAU

T X COUDO U URTEIN LE D

S DE

E ENTAL RTEM

DES

DEPA

EE

Claude Schlicking, se souvient de cette Moins première : "j'ai fait un temps canon". ER E FL IRI ONS D EIGNY PO MAIS d'une heure, soit 57 minutes… DES R IE DU SENT La première féminine vientRUde Char tres, elle E s'appelle Laurence Fannielle. Les récompenses à chaque arrivant sont offer tes par les commerçants locaux.

La Course des rempar ts, monument de la vie spor tive provinoise a fêté, l’an dernier, son 40e anniversaire.

P REM

DU

V I GN DE S A VIEUX CHEMIN

La Course des remparts fait peau neuve pour sa 41e édition.

R

IN

CH

TIE SEN

Y I GN FLE

VIEU X

E

IN EM CH

T ROU AU SS

DE

UT HA

40 années durant, la Course des rempar ts s’est disputée sur le même parcours. Pour la 41e édition, son parcours a été redessiné avec quelques centaines de mètres de plus à parcourir et la montée du Trou au Chat en juge de paix encore et toujours ! Le départ sera donné avenue Alain Peyrefitte au niveau de l’Eglise SainteCroix. Les coureurs remonteront jusqu’au boulevard d’Aligre qu’ils quitteront pour rejoindre la rue des Prés, en passant devant la Roseraie de Provins. La rue de la Nozaie les emmenera au pied du Rempar t des Grandes Planches, plus communément appelé le Trou au Chat. En haut de celui-ci, ils emprunteront la rue de Jouy, traverseront la place du Châtel, rejoindront la rue du Palais jusqu’à la rue des Beaux Ar ts pour passer devant la Collégiale Saint-Quiriace. Ils contourneront la Tour César par la rue de la Pie, puis emprunteront la rue JeanDesmarets et la rue de l’Ormerie pour rejoindre, une nouvelle fois la place du Châtel. Ils tourneront alors rue de Savigny, pour rejoindre la Porte Saint-Jean avant de R UE DE LA prendre l’allée des Remparts. Ils passeront SEN DE L devant la Porte de Jouy pour descendre A FO le chemin des Cour tils et prendront, la rue, le chemin et le sentier des Coudoux, contournant la Plaine des spor ts et rejoignant SENTIER DU JARDIN CERT le boulevard d’Aligre. Il ne leur restera alors que quelques centaines de mètres RUE H RUE ENRI D UN A pour aller franchir la ligne d’arrivée Aplace NT NDRE FRAN COIS du 29e Dragons, pour le Prix Daniel Girard PON CET (6,389 km)… ou tourner et reprendre le parcours 2 fois de plus pour la Grande course ROUTE (18,356 km). CHEM

vers ROUILLY MORTERY SAINT-HILLIERS RD 231

vers ROUILLY MORTERY SAINT-HILLIERS RD 231

DU

IN

# SPORT


# SPORT

Thibaut de Champagne

Les filles aux Nationaux de rugby

Pays Provinois

Le 36e cross scolaire Le soleil a accompagné le traditionnel rendez-vous du printemps du sport scolaire. Organisé conjointement par la Ville de Provins et l’Inspection de l’Education Nationale, cette 36e édition s’est déroulée le vendredi 12 avril sur le Stade Démosthène Bobe et sur le boulevard d’Aligre. Venant de Bannost-Villegagnon, Chalautrela-Grande, Chenoise-Cucharmoy, Granpuits, Longueville, Poigny, Provins, Rampillon, SaintBrice, Sainte-Colombe, Soisy-Bouy, Sourdun, Vanvillé, Vieux-Champagne et Villiers-SaintGeorges, 1 973 enfants des grandes sections des écoles maternelles, des classes du CP au

CM2 des écoles primaires de la circoncription de Provins ont par ticipé à cette fête spor tive. Le matin, les élèves des classes du CE2 au CM2, se sont élancés sur des courses réservées à leur catégorie, de 1 300 à 1 600 m. L’après-midi, les plus petits ont pris des départs échelonnés, classe par classe les unes derrière les autres, pour une course de régularité avec arrivée en groupe. Le classement final permettra d’attribuer le Challenge Alain Peyrefitte remis en jeu chaque année. A l’occasion de cette 36e édition, on notera l’aide efficace appor tée par les enseignants d’EPS, les élèves du lycée Sainte-Croix et d’une classe de 4e du collège Marie Curie, en VTT en ouver ture et fermeture de course.

Une nouvelle fois, l’équipe féminine du lycée provinois a participé aux Championnats de France UNSS de rugby à 7.

Cette compétition rassemble les 16 meilleures équipes lycéennes pratiquant le rugby à 7 en France. Elle s’est déroulée à La Teste-de-Buch, en Gironde, du 26 au 29 mars. A l’issue d’une première journée réussie, les Provinoises ont terminé 2e de leur groupe se qualifiant ainsi pour les quarts de finale au cours desquels elles n’ont pu venir à bout d’Agen, futur vainqueur de l’épreuve. Les lycéennnes provinoises se sont classées finalement 7e du tournoi. Ces 3 jours de compétition auront été l’occasion pour elles de concrétiser le projet sportif pour lequel elles s’investissent collectivement depuis le début de l’année et de vivre ensemble une belle aventure humaine. Grâce à l’option EPS (éducation physique et sportive) proposée au Lycée Thibaut de Champagne, elles mènent de front un double projet scolaire et sportif et, de par leurs résultats, continuent de faire la fierté de leur établissement !

DROIT D’EXPRESSION DES ÉLUS MINORITAIRES Jujitsu

Yassine Kecheroud de nouveau en bleu 5 ans après sa dernière sélection, le Provinois réintègre l’équipe de France.

nationale. Il réédite la performance l’année suivante. 5 années après ce Natif d’Orléans, Yassine Kecheroud dernier podium, est Provinois depuis une quinzaine à l’âge de 40 ans, d’années. Initié au judo dès l'âge Yassine Kecheroud de 6 ans, il a particulièrement brillé réussit l’exploit de dans cette discipline de nombreuses remonter sur un années. Il a obtenu plusieurs titres de podium à l’occasion champion de France et une médaille de des championnats bronze lors de 2 grands rendez-vous de France disputés internationaux, aux Championnats du au Puy-en-Velay le Monde 2010 à Budapest en Hongrie, 23 mars dernier. puis aux Championnats d’Europe 2011 Cette belle médaille à Porec en Croatie. de bronze lui permet En 2012, le judoka provinois décide de de réintégrer l’équipe s’initier au jujitsu fighting, une discipline de France à l’occasion Yassine Kecheroud (3e en partant de la gauche) associée au judo qui allie le combat du Jujitsu Paris grand sur le podium des derniers championnats de pied-poing, le judo et la lutte. slam open, en cette France de Jujitsu. Dès sa première apparition en tournoi, fin de mois d’avril, alors qu’il avoue lui-même ne pas considéré comme encore connaître toutes les règles, il décroche l’un des plus grands tournois au monde et la médaille de bronze, en moins de 85 kg, aux qualificatif pour les prochains championnats championnats de France et intègre l’équipe d’Europe.

Avec un budget d’investissement de plusieurs dizaines de millions d’euros sur un mandat, la ville et la communauté de communes pourraient associer les habitants aux décisions. Donnons aux citoyennes et aux citoyens de Provins le pouvoir de proposer et de décider eux-mêmes d’une partie des investissements de leur ville. La vie démocratique ne peut plus se résumer à un vote tous les 5 ans. Cela demande de faire confiance à l’intelligence, à l’expérience, à l’expertise des habitants. Le participatif n’est pas l’ennemi du représentatif ! Quelques exercices de démocratie participative que nous pouvons proposer avec Provins : un Conseil participatif, permettant de débattre et d’exercer des missions sur les thématiques suivantes : l’urbanisme, l’aménagement, la voirie, les espaces verts, la tranquillité publique, le commerce de proximité et la citoyenneté. Un budget participatif, une bonne façon de rendre les décisions de la ville participatives en faisant un appel à projets auprès des Provinois. Un Conseil Municipal des Jeunes, avec un budget pour réaliser des projets dans les domaines du sport, des loisirs, de la citoyenneté, ou bien de l’environnement. Bruno POLLET

LE PROVINOIS #177 MAI 2019 | 7


25 & 26 mai

Au son de la voix et dans la danse

Voyage dans la tradition musicale et théâtrale dans les rues et les Cours de France, Italie et Angleterre, dans le cadre de la pièce Songe d’une nuit d’été de Shakespeare. Venez par tager le plaisir de danser et de chanter le temps d’un après-midi à tout un WE, en vous plongeant dans la recréation de cette œuvre théâtrale. Samedi de 14 h 30 à 16 h 30 : ateliers danses et chants traditionnels, renaissance et premier baroque. Concert à 17 h. Dimanche à 16 h : Le Songe d’une nuit d’été, spectacle théâtral. Par la Cie Errance Couvent des Cordelières Tout public – Entrée libre (libre participation)

La légende pop rock, nouvelle édition

Samedi 25 mai

Couvent des Cordelières AU SON DE LA VOIX ET DANS LA DANSE Cf. haut de page

Sur les plus grands hits de Queen, The Rolling Stones, Foreigner, U2, Bryan Adams, The Police, Rod Stewar t, Téléphone… La légende pop rock vous présente son nouveau spectacle décoiffant, pour la plus grande joie des amateurs de rock’n roll ! Des groupes légendaires seront mis en lumière et en image par des ar tistes de talent. Revivez le temps d’une soirée des moments inoubliables au travers de ce flashback musical.

Dimanche 26 mai > 16 h Couvent des Cordelières LE SONGE D’UNE NUIT D’ÉTÉ Spectacle théâtral par la Compagnie Errance Entrée libre (libre participation)

Lundi 27 mai > 14 h-19 h

Samedi 11 mai > 20 h 30 Centre culturel et sportif Saint-Ayoul PT : 28 € • TR : 22 € Rés. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr 4 mai > 19 mai

Hôtel de Savigny EXPOSITION « CALLIGRAPHIEENLUMINURES » par la MJC Rens.  01 64 00 57 00

Samedi 11 mai > 20 h 30

Centre culturel Saint-Ayoul LA LÉGENDE POP-ROCK Concer t Rens. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

Dimanche 5 mai

Eglise Saint-Ayoul FÊTE DE NOTRE DAME DE FATIMA 10 h 30 : Messe à Saint-Ayoul 12 h : verre de l’amitié et repas par tagé au centre paroissial Notre-Dame, place du Cloître. Venez nombreux avec vos paniers garnis ! Après-midi festif et tombola.

Mercredi 8 mai

Stade Demosthène Bobe TOURNOI DE LA ROSE

Jeudi 9 mai > 20 h

11 & 12 mai

Hôtel Dieu et Cinéma Le Rexy Caveau du Saint-Esprit OPÉRA : LE CARROUSEL LA FORCE DU DESTIN DES MALÉFICES, IV Tarif Plein: 12 € – Réduit: 10 € Evenement rôlistique. Pour la réédition de Maléfices, le jeu qui a déclenché la création du Club Pythagore, les auteurs de cette nouvelle édition et de nombreux créateurs seront présents et proposeront uniquement des

8 | LE PROVINOIS #177 MAI 2019

Centre culturel Saint-Ayoul DON DU SANG

7, 8, 14 et 15 juin

scénarios originaux pour ce jeu. Inscription obligatoire www.clubpythagore.fr

Samedi 18 mai

Maison Romane LA NUIT EUROPÉENNES DES MUSÉES Jeudi 16 mai > 19 h 15 Le Musée de Provins et Cinéma Le Rexy du Provinois ouvrira ses CINÉ-CLUB : « FREAKS » por tes gratuitement de Tarif unique : 6 € 17h30 à minuit et chacun pourra visiter librement les collections permanentes répar ties sur les quatre niveaux que compte la Maison romane. Entrée libre et gratuite de 17h30 à minuit Musée de Provins et du Provinois, Maison romane Vendredi 17 mai > 20 h 30 7, rue du Palais Rens. : 01 64 01 40 19 Centre culturel Saint-Ayoul FRANÇOIS-XAVIER DEMAISON Humour Rens. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

23 mai > 10 juin

Hôtel de Savigny EXPOSITION « LES PALETTES » Entrée libre Rens. : 01 60 52 20 10

Jardins du Couvent des Cordelières SON ET LUMIÈRE DE PROVINS Adulte : 12 €, Enfant : 9 € Gratuit pour les moins de 5 ans sonlumiere.provins.free.fr

Vendredi 14 juin > 21 h Place Saint-Ayoul LUC ARBOGAST EN CONCERT Gratuit Rens. : 01 64 60 26 26

Samedi 15 & dim. 16 juin LES 36E MÉDIÉVALES www.provins-medieval.com

25 mai > 1er juin

Cinéma le Rexy FESTIVAL DU FILM CULTE www.cinemaprovins.fr

Directeur de la publication Olivier LAVENKA Impression Imprimerie RAS N° 177 – mai 2019 édité en 7 000 exemplaires par la Ville de Provins BP 200 – 77487 PROVINS

Profile for Ville de Provins

Le Provinois n°177 / Mai 2019  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Le Provinois n°177 / Mai 2019  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins (77)

Advertisement