{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

Journal

Le

#144 février 2016

P. 2 > Le dossier du mois

P. 4 > culture Festival Encres Vives 2016 : « Textes, Voix et Musiques »

Vœux 2016 : Au service du progrès

P. 7 > culture Provins illustrée

P. 7 > sport Un provinois vice-champion du monde

P. 8 > l’agenda

www.mairie-provins.fr


LE DOSSIER DU MOIS Vœux 2016 : Au service du progrès

« Pour la quinzième fois, il me revient de vous présenter les vœux de bonne et heureuse année au nom de la municipalité. Cette cérémonie a évolué, dans son format. Elle s'est ouverte aux forces vives provinoises, au-delà des élus et des agents territoriaux. Elle s'est conciliée avec l'affermissement de la Communauté de communes du Provinois qui est aujourd'hui plus que jamais au cœur des politiques publiques que nous mettons en œuvre. 15 années et pour tant toujours le même bonheur d'être parmi vous pour un moment convivial qui témoigne avant toute chose de la vitalité de notre ville. Toujours la même passion oui, mais teintée cette année, d'une vive tristesse face à la disparition d'agents territoriaux qui ont été trop vite

2 | le provinois #144 février 2016

enlevés à leurs proches. En leur mémoire, à la mémoire de Philippe Pavic, Françoise LeneveuDebarge et Michèle Clou, je vous remercie de respecter une minute de silence. Merci infiniment pour eux et à travers eux, merci à l'ensemble des agents territoriaux qui sont le cœur battant de la vie collective et dont nos concitoyens doivent savoir qu'ils sont indispensables au bon fonctionnement du service public. Je vous disais que Provins avait beaucoup changé au cours des dernières années. C'est le propre de toute organisation d'hommes et de femmes. Le changement pour le changement n'a pas de sens en soi. Il n'a de sens que s'il est mis au service d'un progrès, d'une évolution positive pour notre vie en société, pour le sport, pour la culture, pour l'accueil des jeunes enfants, pour la santé, pour le transport.

Près d’un millier de personnes issues des forces vives, associatives, économiques et institutionnelles a participé, le 7 janvier, à la traditionnelle cérémonie des vœux. Au cœur du grand théâtre du Centre culturel et sportif Sant-Ayoul, Christian Jacob a prononcé l’allocution suivante.

Le changement n'a de sens aussi que s'il s'inscrit dans une logique profonde de respect de notre identité. Et l'identité provinoise, c'est d'abord celle d'une ville qui tient à sa qualité de vie. Une ville pas comme les autres dont la singularité patrimoniale nous impose des devoirs, notamment celui de la transmettre aux générations futures aussi belle et authentique qu'elle vous a été transmise. C'est le sens des efforts considérables que nous consentons pour notre patrimoine. Depuis 11 ans, chaque année, la Ville consacre 20 à 25 % de son budget d'investissement


S

au patrimoine. C'est un travail de longue haleine qui nous transcende. Un travail de toute une génération. Cette année, nous allons terminer une nouvelle tranche de Remparts qui nous emmènera à la Courtine E entre les Portes SaintJean et Jouy. Il en restera, pour l'avenir, 3 ou 4 que nous envisageons de poursuivre après une phase triennale de travaux sur l'abside Saint-Ayoul. L'Abside et le Couvent des Bénédictins vont pouvoir être rendus aux visites très prochainement dans de bonnes conditions de sécurité. 3 M€ viennent d'y être investis pour créer un parcours de visite et confor ter le bâtiment, plus exactement les bâtiments car vous savez que cet ensemble monumental est composé d'au moins 3 bâtiments construits respectivement au 11e, 13e et 16e siècle. C'est un ensemble unique en Ile-deFrance, unique dans toute la France du Nord qui fait la fier té de Provins. En 2016 et jusqu'en 2018, nous terminerons, dans ses moindres détails, la restauration de cet extraordinaire chevet. Dès 2016, une tranche, actée et financée par la DRAC d'Ile-de-France, sera entamée. Vous savez que c'est un effor t considérable. Rien ne serait possible sans le soutien massif de l'Etat et le support de la convention 2005/2018 négociée avec le Ministère de la Culture. La Région Ile-de-France appor te également sa contribution impor tante. Depuis 2012, le Dépar tement avait abandonné son soutien. Je pense qu'il ne pourra rester absent dans une ville qui est l'un des joyaux de la Seine-et-Marne. Après les élections dépar tementales et régionales, je suis confiant quant à la définition d'une vraie politique patrimoniale coordonnée entre tous les acteurs publics, de l'Etat à la commune en passant par la Région et le Dépar tement. Dernier point sur l'Abside Saint-Ayoul : la déambulation menant du cloître au chevet accueillera en cours d'année une présentation vidéo de la cité de Pingyao. Provins et toute notre Communauté de communes sont présentés au cœur de l'office de tourisme de Pingyao. Nous l'avons inaugurée, en présence d'une délégation provinoise en septembre dernier. Nos amis chinois viendront à Provins cet été. Au regard de la qualité de leur accueil et des moyens de promotion qu'ils ont mis en œuvre pour Provins, nous devrons naturellement leur réserver un accueil de très grande qualité. Le par tenariat patrimonial, culturel et touristique avec Pingyao est une chance inouïe pour Provins. Il doit nous permettre de nous projeter encore d'avantage dans la recherche d'une clientèle internationale et notamment asiatique.

Provins, je le pense, a franchi un nouveau cap en matière touristique. Sa notoriété progresse sans cesse. L'année 2015 a été, dans un contexte difficile pour beaucoup de sites, excellente. Elle s'achève sur une fréquentation individuelle en hausse de 20 %. Elle s'achève sur le week-end des 12 et 13 décembre qui a été mémorable avec un marché de Noël médiéval et une crèche vivante de toute beauté. Ils ont attiré plusieurs dizaines de milliers de visiteurs. 2016 sera l’année de construction du pôle Gare. Ce sera un outil important. Important justement pour la qualité de l’accueil des touristes. Plus de 150 000 d'entre eux arrivent désormais à Provins par le train. Important également tout simplement pour la qualité de l’accueil à la gare SNCF. Ce projet est porté par la Communauté de communes qui va y investir 775 000 €. S’agissant du bâtiment en tant que tel, il coûtera 400 000 € subventionné à 70 % par l’Etat, la Région et le Département. Cette construction sera la seconde phase d’un vaste projet de réorganisation de site. Après le parking de 40 places l’année dernière, après le pôle Gare, nous reconfigurerons complètement le parvis de la Gare. Au programme : 40 places gratuites de parking supplémentaires, un parvis réservé aux bus et à la dépose minute et un travail sur le carrefour rue des Bordes / avenue Jean Jaurès pour plus de fluidité. Nous avons présenté nos propositions au STIF en lien avec notre par tenaire dépar temental. Je pense que nous devrions pouvoir les convaincre de nous suivre. Le transpor t public est absolument stratégique. Stratégique par le train et j’espère que la toute dernière promesse du Ministre des transports, confirmée ici même à Provins en juillet dernier par le Préfet de Région, d’électrifier la ligne Paris-Provins, sera tenue. Le passé récent nous a conduits à être vigilant. Stratégique également pour le bus. Vous avez vu que le Département, depuis septembre dernier, a renforcé les offres sur les lignes 47 et 50 vers Melun et Chessy. C’était demandé et très attendu. C’est un plus pour Provins. Nous travaillons également sur la création de la ligne express n° 7 entre Provins et Montereau en passant par DonnemarieDontilly. La proposition technique est quasiprête avec 7 ou 8 aller / retour par jour. Réponse du STIF au printemps. Je ne vous cache pas que le transpor t reste une grande priorité pour nous. Comme est une grande priorité la protection de notre site UNESCO et de nos paysages briards.

Un mot à ce stade sur un sujet qui nous préoccupe. Un sujet dans lequel certains territoires se sont lancés à corps perdus en prenant le risque de défigurer leurs paysages. Pour Provins et son classement UNESCO, pour la beauté des paysages de notre Brie, nous n'avons pas le droit de prendre ce risque. Ce risque, c'est celui du développement éolien qui reste pour moi un mirage aux alouettes. Aucune rentabilité assurée à long terme avec un modèle économique drogué aux subventions publiques. Grande incertitude sur les réelles retombées pour nos communes. Mise en péril des paysages et, le cas échéant, du classement UNESCO de Provins. Perte de valeurs des biens immobiliers. Vous savez que Provins est protégé par un rayon d'interdiction éolien de 10 km. Pour nous, ce n'est pas assez. Je revendique que nous soyons traité comme Versailles avec 20 km d'exclusion éolienne. Nous allons intégrer puissamment notre volonté de protection dans le document AVAP en cours de finalisation. Ce document traduira la transformation de notre zone de protection architecturale, urbaine et paysagère en Aire de valorisation du Patrimoine. Dès juillet, il sera opposable au tiers. Il s’inscrira pleinement dans le cadre du projet de loi en cours de discussion au Parlement qui rendra effectif en droit national les prescriptions des zones tampon UNESCO. Vous pouvez évidemment compter sur notre détermination à protéger la zone tampon UNESCO de Provins. Car franchement, une éolienne de 185 mètres de haut dans les cônes de visibilité de Provins, ce serait une provocation, une honte et un scandale. Notre qualité de vie, c’est aussi le maintien d’un accès à une eau potable de qualité. Nous avons la chance de disposer à Provins, d’une eau de qualité, en quantité grâce aux investissements réalisés il y a 25 ans par nos prédécesseurs. Cette ressource, dont on pourra doubler la production, nous l’avons mise à disposition d’un projet communautaire absolument essentiel. Cette ressource va permettre à terme d’alimenter les 30 communes de notre communauté qui ont une eau de mauvaise qualité et / ou en quantité insuffisante. C’est un projet ambitieux qui coûtera au total environ 40 M€. 58 communes au total seront alimentées. 2 communes, Saint-Brice et Léchelle ainsi que le hameau des Filles Dieu seront alimentés dès l’année prochaine. La qualité de vie dans le bassin de vie provinois, c’est aussi l’accès à la santé. Nous avons la chance de disposer d’un Centre hospitalier de grande qualité qui tient son rôle et son rang. En 2016 devraient débuter les travaux de rénovation de 2 salles du bloc opératoire. La programmation des travaux du futur bâtiment d'hospitalisation qui >>> accueillera la maternité devrait

le provinois #144 février 2016 | 3


# le dossier du mois également s'achever. En 2015, nous avons offert de nouveaux services médicaux aux habitants de ce territoire avec le développement de la chirurgie cancérologique et urologique, l'oncologie et le renforcement du service pneumologie. Il reste à faire mais, grâce aux coopérations menées avec de grands hôpitaux, notamment Henri Mondor, la qualité du service progresse. Il convient à mon sens de persévérer dans ce sens car notre hôpital n’a pas vocation à être dilué dans un groupement hospitalier sans perspective au sein duquel il serait une variable d'ajustement. Les travaux de la maison médicale de Chenoise seront achevés en juillet prochain. Elle compor tera 5 cabinets. Nous y investirons 490 000 € subventionnés à près de 80 % sur la par tie travaux grâce à l’Etat et au Dépar tement que je remercie. Et parce qu’il ne suffit pas de construire des m² si les médecins ne s’y installent pas, nous avons décidé de réaliser une Maison de santé universitaire. Le projet est une coopération entre la Communauté de communes, le Département de médecine général de la Faculté du Kremlin Bicêtre et le Pôle de Santé universitaire du Provinois porté par plusieurs médecins de notre territoire. Cette structure accueillera une offre de soins en médecine générale et développera des activités d’encadrement et de maîtrise de stage sur l’ensemble du territoire. Elle sera située dans les locaux du Couvent des Bénédictins à Provins sur 200 m² dès 2016 et 400 m² à terme. Parallèlement, le Département vient de nous confirmer son accord pour la cession à l’euro symbolique d’une par tie de l’ancienne gendarmerie de Villiers-SaintGeorges. Cela permettra d’une part de créer un lieu d’exercice de la médecine générale et d’autre part un espace pour le relais d’assistantes maternelles de la Communauté de communes du Provinois. Au total, ce projet mobilisera 400 000 € pour les travaux avec 160 000 € de subventions départementales. Nous sommes confrontés à un principe de réalité qui s’impose à nous : celui de maintenir la présence de nos généralistes et d’en faire venir d’autres. La présence d'internes est le meilleur moyen de garantir dans le temps la présence de jeunes médecins qui ne conçoivent plus l’exercice de

4 | le provinois #144 février 2016

leur métier de la même façon. Faire face à la carence du privé, c’est ce que nous faisons aussi sur la question prioritaire du déploiement de la fibre optique. Ce plan de déploiement a été considérablement accéléré, annoncé publiquement et signé le 4 décembre dernier. Dès 2016, les travaux commenceront dans plusieurs communes de notre Communauté de communes. En 2018, 94 % des foyers seront fibrés. Et fin 2019, nos 40 communes seront couvertes. Cela représente 15 M€ d’investissements dont plus de trois à la charge de notre Communauté. Nous avons fait le choix du tout fibre, sans phase intermédiaire de montée en débit. Il s’agit d’un investissement majeur du mandat. Grâce à l’implication de tous, grâce à la mobilisation depuis 2014 des moyens budgétaires nécessaires à notre par ticipation, grâce à l’implication du Syndicat numérique, nous aurons un plan de déploiement extrêmement dynamique. Au total, en 2016, la Ville et la Communauté de communes investiront près de 6 M€. Au-delà des projets les plus importants que j’ai évoqués, nous veillerons à assurer et conforter la qualité de nos services publics et de nos infrastructures. Nous poursuivrons un effort important en matière de voirie avec 480 000 € de crédits. Nous poursuivrons l’effort pluriannuel du déploiement de caméras de vidéo surveillance en partenariat avec les bailleurs sociaux FSM, TMH et l’OPH77. 3 caméras seront installées à Champbenoist, rue du Pré Botin, rue de l’Eglantier et à l’Orée du Bois. 1 caméra sera installée aux Warnery et nous avons enfin l’accord de l’OPH77 pour sécuriser la résidence des Coudoux. Cet accord, nous le devons au changement de majorité départementale. Nous envisageons également de combler un angle mort autour du Griffon. Ce maillage de caméras vient épauler les forces de l’ordre, policier et gendarmes, dans leur lutte contre la délinquance. En 2015, les fonctionnaires de

police ont été remarquables. Ils ont résolu des affaires impor tantes, notamment celle d’un individu, toxicomane qui a commis un grand nombre de cambriolages à l’automne. Souhaitons maintenant que la justice face son travail de manière implacable. Parmi les autres investissements de 2016, j’en citerai un, très attendu par les utilisateurs du Gymnase Raymond Vitte. Le sol sera complètement restauré avec un nouveau parquet pour une somme totale de 250 000 €. Nous réaliserons, comme chaque année, des travaux pour nos écoles, en par ticulier les toitures des écoles de la Ville Haute et du Terrier Rouge. Nous investirons également dans l’équipement de 8 classes numériques avec l’installation de tableaux interactifs dans chaque école primaire. La poursuite des travaux de la toiture de la Maison de quartier sera entreprise car vous le savez, le soutien à la Maison de quar tier de Champbenoist a toujours été une priorité for te pour nous. Le contrat de ville signé avec l’Etat au printemps dernier et pour lequel le Dépar tement est pour la première fois signataire nous donne de la visibilité pendant plusieurs années pour poursuivre les actions culturelles, sociales et spor tives qui ont fait leur preuve. Au premier rang desquelles la reconduction de la convention de fonctionnement des classes sportives du collège Marie Curie. A cet égard, permettez-moi de saluer les enseignants de spor t du collège Marie Curie, et tous les enseignants d’ailleurs, qui ont vécu un début d’année scolaire un peu par ticulier. Nous sommes très heureux d’avoir pu contribuer avec eux à assainir la situation dans un seul but : le bien des élèves et la réussite, en par ticulier, des classes spor tives que la Ville soutient depuis toujours. En 2016, nous ne renoncerons pas pour notre Ville à un fleurissement de qualité, aux moyens pour le service propreté urbaine, aux crédits d’éclairage public, aux moyens de fonctionnement de nos équipements publics. Bien sûr des efforts de rationalisation des dépenses sont en cours. Nous venons par exemple de renégocier le contrat d’éclairage public qui datait de 1999. Nous avons fait près de 100 000 € d’économie à prestations équivalentes. Ces effor ts, tous


que nous n’irons au-delà qu’à deux conditions : un plan de redressement et d’apurement et une nouvelle gouvernance. Evidemment le conseil communautaire sera au rendez-vous pour éviter la disparition d’une structure que nous avons voulue, bâtie et qui ne doit pas faire les frais de l’inconséquence de dirigeants qui ont galvaudé l’idée du bien commun. Cette rigueur, nous la devons en premier lieu aux élèves de l’école, mais aussi à toutes les autres associations qui sont bien et honnêtement gérées. En cet instant, mes pensées vont à ce tissu associatif provinois si extraordinaire, si riche, si divers. Elles vont à vous tous, bénévoles associatifs qui donnez chaque jour de votre temps pour votre passion et pour offrir à nos jeunes et moins jeunes, des clubs de grandes qualités. Mes pensées vont aux élus municipaux et communautaires qui, souvent, dans l’ombre avec l’abnégation des défenseurs de la cause publique, se dévouent sans rien demander en échange. A tous les niveaux, c’est dur, parfois ingrat d’être un élu. Mais permettez-moi de vous dire une chose simple : au-delà de la mode ambiante de dénigrement permanent, respectez vos élus. Ils vous servent, comme les fonctionnaires, avec leur cœur, leur conscience, leur envie permanente de régler les questions du quotidien et de préparer l’avenir de vos communes. Au moment de nous projeter dans 2016 et de vous souhaiter tout le bonheur du monde, à vous, à vos proches, nous ne pouvons éviter de songer à cette année 2015 tellement déchirante. Il y a un an, à peine avions-nous achevé cette cérémonie de vœux que la France était victime de la barbarie la plus infâme. Personne ne l’a oublié. Personne n’a oublié qu’il y a moins d’un mois, une réplique terrifiante a frappé notre pays en plein cœur. Chacun doit avoir conscience que la menace est permanente et que le pire est malheureusement à nouveau possible. Chacun doit avoir conscience, que passés l’émotion et le temps du deuil, il faut se préparer à combattre cet ennemi avec la plus grande force. Je crains que parfois, cer tains l’oublient. Comme vous, il m’arrive souvent de songer à la douleur des familles qui ont tout perdu ce 13 novembre.

les services vont devoir y par ticiper. Car les temps budgétaires vont être durs. L’année dernière, je vous disais que je ne savais pas si nous pourrions encore longtemps éviter la hausse de la pression fiscale. Songez que la Dotation Globale des Finances de la Ville aura baissé de près de 600 000 € en 3 ans. Cette année, pour la première fois, la Communauté de communes sera elle aussi impactée par une baisse de 150 000 €. Cela oblige évidemment à faire des choix de restriction budgétaire, de non renouvellement de dépar t en retraite quand c’est possible. Pourquoi ces choix ? Parce que dans le même temps, nous avons fait le choix de maintenir un niveau convenable d’investissements publics, de ne pas diminuer les subventions aux associations car le monde associatif est une chance pour toutes nos communes. Dans ces conditions, cette année encore, nous ne proposerons pas d'augmentation d'impôt, ni à Provins, ni sur la Communauté de communes. La gestion rigoureuse que nous demandons aux services impose évidemment une gestion toute aussi rigoureuse de l’argent public pour tous ceux qui en bénéficient. Il ne faut jamais oublier que l’argent public, c’est l’impôt de nos concitoyens qui vivent dans un pays surfiscalisé. Dans ce contexte, je voudrais, sans m’étendre plus que de raison, évoquer la situation du Conservatoire de musique. J’ai écrit aux parents des élèves et aux professeurs pour leur faire par t de nos vives craintes quant à la gestion financière de l’Association. Vous le savez, le conservatoire est attributaire de 200 000 € de subventions de la Communauté de communes. Compte-tenu des rumeurs de cessation de paiement, nous avons fait diligenter un audit par un exper t-comptable agréé auprès de l’ordre des commissaires aux comptes. Nous n’avons pas le pouvoir de nous immiscer dans la gestion d’une association loi de 1901. En revanche, notre responsabilité est de ne pas accepter de remplir le tonneau des danaïdes et de combler les errements de celles et ceux qui ont mis en danger un très bel outil culturel. En urgence, en décembre, le Conseil communautaire a accepté le versement anticipé d’une fraction de la subvention 2016 pour payer les salaires des professeurs de La cérémonie des vœux exceptionnellement clôturée décembre. Je veux dire clairement par le chant de La Marseillaise.

Des taux d’imposition communaux stables

Malgré les baisses successives des dotations de l’Etat et grâce à une gestion rigoureuse, la Ville de Provins a décidé, cette année encore, de ne pas augmenter la pression fiscale en maintenant les mêmes taux d’imposition que l’année dernière, à savoir : - Taxe d’habitation : 16,90 % - Taxe foncière : 23,73 % - Taxe foncière non bâti : 48,80 %

Est-ce que vraiment nous pouvons encore nous poser la question de l’assignation à résidence des fichés les plus radicalisés, la question de la fermeture des mosquées salafistes qui prêchent la haine, la question de la déchéance de nationalité de ceux qui por tent les armes contre la France. Non seulement je ne le pense pas mais je pense sur tout que nous devons, haut et for t, revendiquer nos valeurs profondes, notre identité. Nous devons assumer fermement que notre héritage est judéo-chrétien, que notre héritage est gréco-romain, que la Révolution française a posé des principes universels avec lesquels nous ne devons pas transiger. Nous devons assumer qu’en France, on vit comme des Français. Chacun d’entre nous, chacun d’entre vous est le produit de plusieurs identités. Nous revendiquons tous la fier té d'appar tenir à une communauté communale. La Fier té d’être Provinois par exemple. Mais avant tout, nous sommes Français, peuple issu de siècles et de siècles d’histoire en commun qui ont façonné une identité, un mode de vie et des valeurs. En 2016, c’est cette histoire commune, ce creuset d'une république individuelle et laïque que nous devons défendre comme une évidence de notre envie de vivre ensemble, par delà nos différences, nos races et nos opinions. Voilà pourquoi je vous propose, exceptionnellement, et par amour de la Patrie, de conclure cette cérémonie par une Marseillaise ».

le provinois #144 février 2016 | 5


# au quotidien

# culture

Les écoliers à la neige

Festival Encres Vives 2016

45 élèves des écoles des Marais et de la Ville Haute sont partis en classe de découverte à Méribel durant 12 jours. Si pour l’établissement scolaire de la ville basse il s’agit-là d’un rendez-vous traditionnel, pour celui du Châtel c’était une première. Lundi 4 janvier, les 45 élèves des deux écoles, accompagnés de leurs enseignants et de quelques parents, ont pris le car tôt le matin pour la Savoie et plus exactement pour Méribel qu’ils ont rejoint le soir-même. Il y ont découver t un paysage par tiellement enneigé, chose par ticulièrement rare à cette époque de l'année sur le plus grand domaine skiable au monde. Située au cœur des 3 Vallées, Méribel est une ancienne station olympique, qui ne compte pas moins de 600 km de pistes et 200 km de remontées mécaniques. Méribel est la plus

grande station de la vallée, et s'étend de 1 450 à 1 700 mètres. 

 Pour nombre des écoliers provinois, il s’agissait là d’une première. Au dépar t du car, l’excitation ne cachait pas toujours la tristesse de la séparation, si cour te soit-elle. à ce petit jeu-là, c’est finalement du côté de cer tains parents que l’émotion était la plus palpable. Du côté des enfants, il restera une aventure pleine de souvenirs, faite de vie en collectivité, de goûter et de veillées, de patrimoine savoyard et de joies de la glisse. Cette classe de découver te représente un coût total de 36 500 € dont 19 950 € à la charge des familles, la Ville de Provins prenant en charge les 16 550 € restants.

« Textes, Voix et Musiques »

L’association encres vives vous invite à deux soirées littéraires et musicales d’exception !

Lecture musicale inédite

La comédienne Marie-Christine Barrault met son talent et sa sensibilité au service de l'écriture singulière de Lydie Salvayre (Prix Goncour t 2014), nous en fait ressentir la puissance et l’émotion à travers quelques extraits de son dernier roman en date Pas pleurer (éd. Le Seuil, 2014) ponctués de pièces pour violoncelle, issues du réper toire espagnol, et interprétées par Silvia Lenzi. En compagnie de l’écrivain Lydie Salvayre, de la comédienne Marie-Christine Barrault et de la violoncelliste Silvia Lenzi. Mercredi 30 mars 2016 > 20h30 Centre culturel et sportif Saint-Ayoul Gratuit – Sur réservation : reservations@salondulivreprovins.fr

Les agents municipaux à l’honneur A l’occasion de la cérémonie des vœux, plusieurs agents de la Ville de Provins ont été mis à l’honneur. Sept d’entre eux ont reçu la médaille d’honneur régionale, dépar tementale et communale. Elisabeth Autouard, Patrice Dorbais, Christophe Nobilet et Sylvie Pfister ont reçu l’échelon Argent pour 20 ans de service. Jacques Follezou et Eric Roy ont reçu l’échelon Vermeil pour 30 ans de service. Annick Vigier à reçu l’échelon Or pour 35 ans de service. Huit autres ont fait valoir leur droit à la retraite. Il s’agit de Rolande Allaire, Djamel Chenigle, Margarita Gagnard, Annie Garcia, Odile Kuffer, Jean-Luc Manessier, Agnès Montchaud et Eliane Perillier. Enfin, un hommage par ticulier a été rendu à Françoise Leneveu-Debarge, Philippe Pavic et Michèle Clou, décédés en activité.

6 | le provinois #144 février 2016

Lecture-concert & lecture musicale inédite

Une soirée en deux actes : Ping-Pong (lecture-concer t) : Un ping-pong inédit au cours duquel les textes de l'écrivain Brigitte Giraud (finaliste du Prix Femina 2015, Prix Goncour t de la nouvelle 2007) et les chansons du chanteur et musicien Albin de la Simone (victoires de la musique 2014 « révélation scène ») se répondent de façon surprenante. Avec lucidité et humour, distance et dérision, les deux ar tistes évoquent les tumultes de l'amour… Nous serons des héros (lecture musicale) : accompagné par le chanteur et musicien Bastien Lallemant (Coup de coeur de l’Académie Charles Cros 2015), le comédien Hippolyte Girardot donne une lecture sensible et émouvante de quelques extraits du roman Nous serons des héros (éd. Stock, finaliste du Prix Femina 2015) de Brigitte Giraud. Roman qui dit l'exil, la langue et le pays perdu. Un roman qui parle d'amour, celui d'une mère pour un fils, d'adolescence, de désir de vivre et d'aimer à son tour. Jeudi 31 mars 2016 > 20h30 Centre culturel et sportif Saint-Ayoul Gratuit – Sur réservation : reservations@salondulivreprovins.fr Programme complet sur www.salondulivreprovins.fr


# culture

# sport

Provins illustrée

Judo

Le livre d’aquarelles de l’artiste Jean-Pierre Djivanidès intitulé « La Cité médiévale de Provins » est paru aux éditions Amphipolis.

Le 16 janvier, Jean-Pierre Djivanidès a dédicé son ouvrage dans le cadre du Musée de Provins et du Provinois.

Pour réaliser cet ouvrage, l’illustrateur, qui en a également rédigé les textes, a rencontré plusieurs spécialistes de l’histoire de Provins pour être au plus près des réalités historiques et archéologiques. Il a ainsi passé de nombreuses heures à la Villa Garnier et s’est assuré le concours du Comité scientifique consultatif du Patrimoine de Provins.

Peintre, Jean-Pierre Djivanidès est aussi illustrateur de presse et a notamment réalisé, il y a une quinzaine d’années, de nombreux dessins pour les unes du quotidien Les Échos. Dans la même veine il a peint plus de 4 500 por traits d’hommes politiques nationaux et internationaux. Jean-Pierre Djivanidès a décidé d’élargir sa palette et de travailler dans l’édition. Voyageur, l’ar tiste tient des carnets. Il a souhaité revenir et approfondir celui qu’il avait réalisé sur Provins et son exceptionnel patrimoine. « La Cité médiévale de Provins » aura nécessité cinq années de travail. Sa réalisation a reçu le soutien de la Société d’Histoire et d’Archéologie de l’Arrondissement de Provins. L’ouvrage est composé de 168 pages animées par 350 illustrations inédites annotés pour une meilleure compréhension des sujets présentés. Il s’adresse à tous les publics, de tous âges et est vendu au prix de 29,95 €.

Un provinois vicechampion du monde Cédric Gauthier s’est adjugé la médaille d’argent au championnat du monde de judo WIBK. Cédric Gauthier a débuté le judo à l’âge de 6 ans. Aujourd’hui, à 30 ans, il est resté fidèle au Judo club de Provins et à Daniel Camus qui l’ont formé. 4e dan, Cédric Gauthier est instructeur de judo WIBK et responsable technique du Centre des ar ts mar tiaux d’Ecuelles. Le judo WIBK se veut un judo plus proche des traditions du judo originel avec notamment une plus grande richesse dans les techniques autorisées. A la fin de l’année dernière, Cédric Gauthier a par ticipé à ses premiers championnats du monde de judo WIBK en Suisse. Il s’y est par ticulièrement illustré en montant sur la 2e marche du podium dans la catégorie master et sur la 3e dans la catégorie élite (en moins de 34 ans et moins de 81 kg).

Exposition

L’esprit de l’art Les salons de l’Hôtel de Savigny s’ouvriront, du 13 février au 6 mars prochain, sur une exposition dont le thème principal sera l’art sacré.

Alors que l’endroit nous fait découvrir habituellement les livraisons de nombreux ar tistes du Provinois et de bien au-delà, cette fois-ci, ce sont une par tie des collections d’un amateur d’ar t qu’il nous sera permis de découvrir.

Provinois depuis seize années maintenant, le Père André est connu du plus grand nombre, mais peu savent son intérêt pour l’ar t et plus par ticulièrement pour la peinture. S'il a appréhendé l’histoire de l’ar t au cours de son séminaire en Pologne, c’est en France, au contact de spécialistes confirmés qu’André Kuna s’est lui-même transformé en amateur aver ti, en spécialiste. Il est aujourd’hui à la tête de près de 300 œuvres chinées ici ou là. C’est une soixantaine d’entre elles qu’il se propose de faire découvrir au grand public. Beaucoup de peintures, mais aussi des dessins, des gravures et même quelques sculptures, exposés pour la plupar t d’entre eux, pour la première fois. Si s’est par ticulière focalisé sur l’ar t pictural, André Kuna avoue être sensible à tous les ar ts, à toutes les créations humaines. Avec cette exposition, il souhaite par tager cette beauté avec les gens.

Travaux

Un nouveau toit pour Savigny La Ville de Provins a entrepris la rénovation de la toiture de l’Hôtel de Savigny. Il s’agit d’un chantier se déroulant sur quatre années avec autant de tranches. Cette année, il s’agissait de la 3e phase de cette opération qui a coûté un peu plus de 30 000 € subventionnés à près de 80 % au titre de la Dotation d’équipement des territoires ruraux et de la Réserve parlementaire. C’est à la fin de cette année que devrait s’achever ce chantier.

"L'Esprit de l'Art", collection privée du Père André Du 13 février au 6 mars Hôtel de Savigny Vernissage le samedi 13 février à 18 h Entrée libre Rens. : 01 60 52 20 10

le provinois #144 février 2016 | 7


6 & 7 février

Salon de la gastronomie

En 2015, 40 exposants étaient présents et près de 4 000 visiteurs ont parcouru les allées de ce salon à taille humaine, pour déguster les produits du terroir, dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Ce rendez-vous gourmand est l’occasion de découvrir les spécialités locales mais également des produits régionaux. A cette occasion, le groupe « Mafé » se donnera en concert. Les six musiciens prennent plaisir à faire voyager le public au-delà des frontières, des musiques africaine, sud-américaine passant par la funk, reggae avec un zeste de valse et de musique berbère. Un mélange « world pop » pour faire danser les grands et les petits ! Sans oublier le fameux concours de gâteaux « les petits fondus du chocolat » avec les élèves du provinois en classe de CM1/CM2. Centre culturel & sportif Saint-Ayoul Sam. 6 février : 10 h-19 h / Dim. 7 février : 10 h-18 h Organisé par l'Union du Commerce Provinois Entrée libre / Rens. : 01 64 60 38 47

Harmonie’s day

Conservatoire « Pauline Viardot » du Provinois La Ville de Provins et le Conservatoire « Pauline Viardot » du Provinois conjuguent leurs forces et talents pour recevoir les 60 musiciens de l’Orchestre d’Harmonie Brassage. Brassant côte à côte des musiciens venant d’horizons différents – amateurs confirmés, élèves des conservatoires et musiciens professionnels – l’Orchestre d’Harmonie Brassage cherche à promouvoir et à explorer un nouveau réper toire contemporain et original encore méconnu pour ce type de formation. Au programme : Jacob De Haan, Discodution – André Waignien, Reminescenzia – Peter Graham, Windows of the World – Olivier Waespi, Fanfare and Funk – Ennio Morriccone, Gabriel’s Oboe – Trevor Jones, Le Dernier des Mohicans – John Williams, Vikto’s Tale – Michel Kames, Robin des Bois.

Samedi 13 février > 20 h 30 Centre culturel et sportif Saint-Ayoul PT : 18 € • TR : 14 € • - 12 ans : 10 € Durée : 1 h 30 * – Rés. : 08 200 77 160

Concours des maisons fleuries 2016

Le Comité de fleurissement de la Ville de Provins propose à toutes les personnes qui ont fait des effor ts pour fleurir leur maison, leur jardin, leurs fenêtres, de s’inscrire dès maintenant et jusqu’au jeudi 30 juin 2016 pour par ticiper au « Concours des Maisons Fleuries 2016 » de la Ville de Provins à l’accueil de la mairie de Provins.

Initiation aux gestes de premiers secours

Séances de 2 h avec attestation de par ticipation. Samedi 20 février, de 8 h 30 à 12 h 30 et de 14 h à 18 h. Ouver ture à tous. Centre de secours de Provins. Rens. : 06 13 85 13 66

6 & 7 février

Centre culturel Saint-Ayoul Salon de la gastronomie Cf. encadré en haut de page

Mer. 3 février > 20 h 30

Du 13 février au 6 mars Hôtel de Savigny Exposition des collections privées du Père andré Rens. : 01 60 52 20 12

Centre culturel Saint-Ayoul Le Dîner de cons Comédie Rés. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

Jeudi 18 février > 19 h 15

Cinéma Le Rexy Ciné-Club  : « Le plaisir » Une voix s'élève d'outretombe, c'est celle de Guy de Maupassant. Il nous conte trois histoires qui tournent autour du même thème : le plaisir. Tarif unique : 5 €

Du 24 février au 16 avril Bibliothèque A. Peyrefitte Exposition de J.-P. Guenver Sculpteur ébéniste Rens. : 01 64 00 29 37

27 & 28 fév. > 8 h-18 h Boulevard d'Alligre Concours canin de travail pratique en campagne

Jeudi 10 mars > 20 h 30

Centre culturel Saint-Ayoul Hubert-Félix Thiéfaine Chanson française Concer t debout Rens. : 08 200 77 160

Samedi 6 février

Gymnase Raymond Vitte Tournoi de foot en salle Rens. : 01 64 00 46 03

Samedi 6 fév. > 20 h 30

Jeudi 11 février > 20 h 30 Cinéma Le Rexy Opéra « La Cenerentola » Depuis le théâtre de Rome. Sous-titré en français. PT : 12 € • TR : 10 €

Centre culturel Saint-Ayoul stones legend : tribute to the rolling stones Avec P. Llaberia, F. Guillemet, M. Ravassat et T. Sparacino Tarif : 15 € Rens. : 08 200 77 160

8 | le provinois #144 février 2016

Samedi 13 février > 15 h

Centre culturel Saint-Ayoul Pierre-Luc Abramson : Mondes nouveaux Ven. 19 février > 20 h 30 et Nouveau monde Centre culturel Saint-Ayoul Conférence par la SHAAP On ne se mentira jamais ! Samedi 13 fév. > 20 h 30 Théâtre Centre culturel Saint-Ayoul Rens. : 08 200 77 160 Harmonie’s day www.centreculturelprovins.fr Soirée d’orchestre par le Conservatoire « Pauline Viardot » du Provinois Rens. : 08 200 77 160 www.centreculturelprovins.fr

Lundi 15 fév. > 14 h-19 h

Centre culturel Saint-Ayoul Don du sang

Directeur de la publication Christian JACOB Directeur de la rédaction Baptiste ROGISSART Rédaction Graphisme Photographie Céline BEZANçON Jean-François Leroux Impression Imprimerie RAS N° 144 – Février 2016 édité en 7 000 exemplaires par la Ville de Provins BP 200 – 77487 Provins

Profile for Ville de Provins

Le Provinois n° 144 / Février 2016  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins

Le Provinois n° 144 / Février 2016  

Journal municipal d'informations de la Ville de Provins

Advertisement