Issuu on Google+

Journal d’information municipale

INFOS

DÉCE M B R E 2 0 0 9

Réunion d’information s u r l a M a i s on d’arrêt des Croisettes

Mercredi 16 décembre 2009 à 20h Espace culturel Henri Salvador

2

Joyeuses fêtes

6

Rencontre autour du bio

3

Coulaines investit

w w w. c o u l a i n e s . f r


Edito

3

Économie

Mes chers concitoyens. Malgré le creusement des inégalités et parce que l’équilibre social reste fragile, notre équipe municipale ne met pas le pied sur le frein et notre détermination à agir reste intacte. Pourtant, les obstacles se multiplient sur notre route : suppression de la taxe professionnelle, multiplication des transferts de responsabilités vers les communes, mise en accusation populiste des élus locaux, affaiblissement des services publics nationaux... La situation est sans logique : les communes doivent monter sur tous les fronts délaissés par l’Etat mais sans dépenser plus ! Grâce à la bonne gestion de nos finances communales et aux subventions que nous savons obtenir, notre endettement reste faible. Nous pouvons ainsi confirmer nos actions de solidarité et mettre en œuvre deux grands investissements (l’extension de la maison de retraite des Trois Vallées et la construction d’un pôle d’excellence éducative sur le site de l’école Albert Camus). Nos aînés ont construit notre présent, il ne faut pas les oublier ; et c’est à nous de préparer l’avenir de nos enfants. Notre courage et notre sens de la République ont été salués, par le Premier ministre François Fillon, lors de l’inauguration de la Maison d’arrêt des Croisettes. Ce dernier s’est également engagé à compenser financièrement notre contribution à la réinsertion des détenus. Nous attendons le respect de cette parole d’Etat. Face à la menace pandémique de la grippe A H1N1, je vous invite à adopter les gestes et les attitudes qui font barrière au virus et à rester solidaires en toutes circonstances.

Sommaire Economie

3

De nombreux investissements pour soutenir l’économie locale et moderniser nos services publics

4 et 5

Jumelages

La coopération avec les villes jumelées s’intensifie

Développement durable 6

Vers une alimentation bio dans les cantines

10

Sortir

Coulaines investit pour vous A

u cours de cette année 2009, la Ville de Coulaines a choisi de continuer à investir pour améliorer le cadre de vie des Coulainais et l’emploi des entreprises locales.

Plus d’un million d’euros

investis en 2009

En 12 mois, plus d’un million d’euros ont été injectés par la commune dans l’économie locale. - Rénovation de l’Espace culturel Henri Salvador : achat et installation de gradins plus confortables, de chaises, et d’un nouveau rideau de scène dans la salle «  Syracuse  », réfection des cuisines et réaménagement du parking (280 424 e);

Projet d’extension de la maison de retraite des 3 Vallées

-  Acquisition et l’implantation d’un jeu «  araignée  » à proximité de la Maison des chemins creux (25 000 e) De plus, 119 000  e d’investissements inscrits au budget 2008 auront été réalisés sur cet exercice 2009. Ce chapitre concerne essentiellement l’acquisition des véhicules municipaux roulant au gaz naturel et du matériel inhérent.

Des maisons de retraite très animées

Je vous souhaite, à tous, de très bonnes fêtes et une année 2010, la meilleure possible, pleine d’espoir et de promesses, en particulier pour ceux qui sont aujourd’hui dans la détresse.

Christophe Rouillon

Maire de Coulaines, Conseiller général de la Sarthe, Vice-président de l’association des Maires de France chargé de l’Europe

Conception / mise en page : CJCOM 5, rue de Charonne - 75011 Paris / Rédaction : Ludivine Lory, Emmanuel Chevreul (MC’Comm) / Agendas et publicités : Ludivine Lory et Angélique Pierrat, seules interlocutrices habilitées à prospecter les annonceurs, Tél. 02 43 74 35 32 / Photos : Ludivine Lory et Emmanuel Chevreul / Distribution : services municipaux / Impression : Numéri’scann 24

-  Aménagement du nouveau local des Jeunesses Sportives de Coulaines (JSC), mis à disposition de l’association par la Mancelle d’habitation, place de l’Europe (30 000 e) ; -  Achat et mise à disposition de deux blocs columbariums comprenant plusieurs cavurnes au cimetière (17 000 e) ;

Spectacle de Noël gratuit le mardi 15 décembre La ville de Coulaines vous invite à fêter la magie de noël. Décors féériques et enchanteurs, clowns et personnages costumés seront au programme ! Mardi 15 décembre dès 17h45 à l’Espace culturel Henri Salvador. Entrée libre et gratuite. Renseignements au 02 43 74 35 10 ou sur www.coulaines.fr

Le projet Carmen (théâtre) à l’Espace culturel Henri Salvador le dimanche 20 décembre Théâtre. Pièce de Claude Jean jouée par la compagnie de la Malle Verte. Dimanche 20 décembre à 15h à l’Espace culturel Henri Salvador. Tarif plein : 10 e / Tarif réduit : 5 e Renseignements au 02 43 74 35 10 ou sur www.coulaines.fr

-  Création d’un local de rangement pour le club d’athlétisme (6 800 e) ;

Ainsi, pour cette année, la Ville de Coulaines a bénéficié de :

- 40 000 e au titre de la Dotation Globale d’Equipement (Etat) pour l’achat des gradins de la salle « Syracuse » de l’Espace culturel Henri Salvador.

7 millions pour la MAPAD Les travaux d’extension et de rénovation de l’EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) des TroisVallées, dont le coût est évalué à 7 millions d’euros, ont démarré cet automne pour une durée de 18 mois.

-  Réfection du sol de la petite salle de danse (14 000 e) ; - Remplacement du sol du terrain multisports de la place d’Arcachon (11 000 e) ;

CLES en Mains 72 organise son marché de Noël les 12 et 13 décembre Marché de Noël à l’Espace culturel Henri Salvador de 10h à 19h. Vente de produits artisanaux, d’objets de décoration, d’articles de mode, de bijoux, de poteries… Renseignements au 02 43 89 62 40 ou sur www.clesenmains72.com

Pôle d’excellence éducative Albert Camus

-  Modernisation du site Internet de la commune (10 000 e) ;

Agenda

Il est important de préciser que la plupart de ces travaux ou acquisitions n’auraient pas pu se concrétiser sans diverses aides accordées par l’Etat, la Région, le Conseil général, le Mans Métropole et l’Union Européenne.

-  145 000  e au titre de la Dotation de Développement Urbain (qui a été revue à la hausse à la demande des élus Coulainais) pour les travaux de l’Espace culturel et l’installation du jeu « araignée » à l’arboretum.

Bien fidèlement. Coulaines infos décembre 2009 / Directeur de la publication : Christophe Rouillon, Maire de Coulaines Square Weyhe 72190 Coulaines / Tél. : 02 43 74 35 35 / Fax : 02 43 74 35 39 / www.coulaines.fr

Une belle chasse aux subventions !

 010 : Montée en 2 puissance des travaux En 2010, la majeure partie du budget d’investissement de Coulaines sera consacrée aux travaux de déconstruction de l’école Albert Camus et à la reconstruction d’un pôle d’excellence éducative comprenant une école maternelle, une école primaire, une halte garderie multi-accueil, un centre de loisirs, une bibliothèque ainsi qu’un gymnase. Le Conseil régional des Pays de la Loire a notamment été sollicité pour le financement de cet investissement à hauteur de 20% du montant total.


4-5

Dossier

Jumelages

Weyhe (Allemagne) Situation géographique  : Weyhe appartient à la région de la Basse-Saxe qui est elle-même jumelée avec notre région du Maine. Cette ville de 30 000 habitants, au nord de l’Allemagne, est toute proche de Brême et un millier de kilomètres la sépare de Coulaines. Origines du jumelage : Le jumelage entre Coulaines et Kirchweyhe a été officialisé le 1er  mai  1972, suite à des premiers contacts établis l’année précédente. Activités du jumelage : Chaque année, durant le week-end de l’Ascension, plusieurs familles des deux communes se rencontrent (une année à Coulaines, puis l’année suivante à Weyhe). Ces échanges rassemblent invariablement une centaine de participants allemands et français. Ponctuellement, le jumelage s’est aussi traduit par des échanges entre les collèges, les clubs de retraités et les associations sportives.

Madona (Lettonie) Situation géographique  : A 350  km à l’est de Riga, la capitale du pays, et à 2 800 km de Coulaines, Madona compte 30 000 habitants depuis le récent redécoupage administratif de la région.

Weyhe, Kouré, Madona, Kitty Hawk...

Avec Kouré, la coopération décentralisée s’intensifie

Coulaines est actuellement jumelée avec quatre communes : Weyhe en Allemagne, Kouré au Niger, Madona en Lettonie et Kitty Hawk aux EtatsUnis. Ces partenariats donnent lieu à des relations étroites qui se concrétisent notamment par des échanges entre citoyens ou par la circulation d’élus et de professionnels de la gestion municipale.

Initiée en 2008 par les élus coulainais, l’aide au développement au profit de la ville nigérienne de Kouré a franchi une nouvelle étape avec le lancement d’un programme d’actions visant à améliorer l’accès des habitants à l’eau courante.

Origines du jumelage  : Les Coulainais ont été mis en contact avec leurs homologues de Madona par le comité de jumelage de Weyhe qui, en 1990, avait choisi de s’associer à la ville lettone. Dès 1991, un traité de coopération a ainsi été signé entre Coulaines et Madona. Activités du jumelage  : Ces dernières années, les échanges entre familles françaises et lettones sont très réguliers. De plus, une délégation de Madona accompagne toujours leurs amis de Weyhe lors du séjour biennal à Coulaines, tandis que les Coulainais sont invités à Madona pour chaque événement important… Enfin, depuis 1994, le comité de jumelage et la commune de Coulaines soutiennent, financièrement et techniquement, un village d’enfants orphelins ou issus de milieux très défavorisés.

Kitty Hawk (Etats-Unis) Situation géographique : Ville touristique de 3 000 habitants (et beaucoup plus pendant la saison estivale), Kitty Hawk appartient à l’état de Caroline du Nord. Au bord de l’Atlantique, elle est située à 430  km au sud de Washington. Kitty Hawk est la ville où les frères Wright, inventeurs de l’aviation moderne, ont effectué au Mans, en 1908, les premiers vols motorisés sur le sol français. Origines du jumelage  : A l’initiative d’un chef d’entreprise coulainais, Marc Denoueix, qui venait d’assister au centenaire du premier vol des frères Wright à Kitty Hawk, des contacts ont été établis entre les élus Coulainais et leurs homologues américains. Ceux-ci ont abouti à la signature du jumelage en mai 2005.

Le comité de jumelage de Coulaines

Activités du jumelage : Des délégations de Coulaines et de Kitty Hawk se sont mutuellement rendu visite en 2005 et 2006. En mai 2008, notamment en présence de descendants des frères Wright, la Ville de Coulaines a inauguré la réplique du hangar des célèbres aviateurs, construite par les services municipaux sur le site du Val du Monnet.

Le comité de jumelage de Coulaines est composé d’une soixantaine de membres actifs, ainsi que de nombreux enfants. Il est dirigé par un conseil d’administration de treize membres, dont cinq représentants du Conseil municipal. Ouverte à tous, l’association s’occupe essentiellement des relations entre Coulaines, Weyhe et Madona. La ville lui verse, chaque année, une subvention qui, en 2009, s’élève à 3 500 e. Contact : Nicole Ducros : 02 43 82 03 20

Deux questions à Nicole Ducros,

Présidente du comité de jumelage

Selon vous, qu’apportent les jumelages aux Coulainais ? Chaque jumelage est une ouverture sur les autres, notamment pour la jeunesse. Ils permettent de mieux comprendre les peuples étrangers au-delà des barrières de la langue. C’est, d’ailleurs, grâce aux échanges entre les jeunes de Coulaines et de Weyhe que l’Allemand a pu être enseigné en première langue au collège Jean Cocteau. Nos actions sont aussi synonymes de solidarité, à l’image de l’aide que nous apportons au village d’enfants aménagé dans la région de Madona. Pour collecter des fonds, nous organisons régulièrement des animations culturelles auxquelles nous souhaitons associer le maximum de Coulainais. Quels sont vos projets immédiats ? Je souhaite, avant tout, poursuivre les échanges familiaux, en particulier avec la Lettonie, d’autant que nous fêterons prochainement le vingtième anniversaire de notre jumelage avec Madona. J’espère également que le nombre d’adhérents va continuer à augmenter, principalement grâce aux jeunes qui participent aux échanges et assurent le renouvellement du comité.

«

Notre projet, planifié sur les quatre prochaines années, s’inscrit dans le plan de développement communal mis en place par la municipalité de Kouré. Dès 2009, celui-ci comprend la réparation et la réalisation de réseaux d’adduction d’eau, ainsi que le renforcement de panneaux solaires  », explique Patrick Runget, Conseiller municipal délégué à la coopération décentralisée. «  Pour financer cette opération, évaluée à 28  000  e, nous avons sollicité le Ministère des Affaires Etrangères, la Région des Pays de la Loire et le Syndicat mixte pour l’alimentation en eau potable de la Région Mancelle qui ont émis un avis positif. Nous attendons aussi une réponse de l’Union Européenne. La contribution de la Ville de Coulaines s’élève à 5 600 e ». Afin de garantir la bonne exécution des travaux, Patrick Runget et ses collègues conseillères municipales, Karine Mesange et Valérie Grignon se sont récemment rendus à Niamey, la capitale du Niger et à Kouré. Dans ce but, ils y ont rencontré la responsable de la coopération décentralisée à l’ambassade de France, ainsi que plusieurs Organisations Non Gouvernementales et bureaux d’études qui, ayant une représentation permanente dans le pays, pourraient prendre en charge le suivi de l’opération. «  En optant pour la coopération décentralisée et en nous appuyant sur des professionnels, nous agissons directement sur les sites des opérations, en fonction des besoins réels et sans passer par des intermédiaires locaux tributaires d’un pouvoir politique nigérien instable  », poursuit Patrick Runget, précisant  : «  nous allons

désormais lancer un appel d’offres, en partenariat avec la municipalité de Kouré ». En 2010, la prochaine étape de ce jumelage original, reposant sur les principes de solidarité entre les peuples, devrait être l’organisation d’un nouveau déplacement à Kouré. Celui-ci sera financé par les participants. « Nous allons aussi poursuivre les échanges de courriels développés depuis 2008 entre les collégiens de nos deux villes. C’est une expérience très enrichissante pour tous ces jeunes et notamment pour les Coulainais qui souhaitent s’impliquer encore plus dans cette coopération décentralisée », conclut Patrick Runget.

Kouré (Niger) Situation géographique : La commune de Kouré s’étend sur un millier de kilomètres carrés à 60 km au sud de Niamey, la capitale du Niger, en Afrique centrale. Elle compte plus de 30 000 habitants et est considérée comme la « niche écologique » des girafes qui vivent parmi la population. Origines du jumelage  : Cette coopération décentralisée, officialisée en 2008, a été initiée par Patrick Runget, Conseiller municipal de Coulaines, à la suite d’un voyage humanitaire que celui-ci a effectué au Niger.

Deux questions à Anne-Marie Reis,

Conseillère municipale déléguée aux jumelages Quel regard portez-vous sur les jumelages de Coulaines et comment souhaitez-vous les développer ? Les jumelages représentent une ouverture vers les autres et un échange de savoir. Ils permettent aux Coulainais de découvrir des cultures différentes dans ces villes jumelées où ils sont reçus comme des amis. Je souhaite que nous développions encore ces partenariats r��ciproques qui sont l’occasion de s’entraider entre communes et de s’inspirer des expériences vécues par d’autres collectivités. Quels projets envisagez-vous de mettre en place pour donner un nouvel élan aux jumelages ? Avec mes collègues, je réfléchis à l’organisation d’un événement qui permettrait de rassembler des habitants de Coulaines, Weyhe, Madona, Kitty Hawk et même Kouré. Nous pourrions, par exemple, envisager des rencontres autour de la musique ou du sport. J’aimerais aussi organiser des visioconférences entre les collégiens coulainais et leurs camarades de Kitty Hawk, afin d’établir des contacts réguliers avec nos amis américains malgré la distance qui nous sépare de la ville natale où les frères Wright firent leurs premiers vols.


Développement durable

6

Première rencontre autour du bio,

Visites de quartiers

la vérité au fond de l’assiette

Ma rue, mon quartier, ma ville

La qualité de l’alimentation et le développement durable font partie des actions de prévention auxquelles la Mairie de Coulaines attache une grande importance. La première rencontre autour du bio, qui s’est déroulée le 27 septembre dernier, en est le bon exemple.

Durant tout le mois de septembre, Christophe Rouillon, Maire de Coulaines et les élus sont allés à la rencontre des Coulainais afin de dialoguer avec eux, au plus près de leurs préoccupations. Une démarche particulièrement appréciée de la population.

L

Q

ualité de l’air, Pacte européen des maires contre le réchauffement climatique, gestion différenciée des espaces verts, bâtiments construits en Haute Qualité Environnementale, utilisation de papiers recyclés… autant de mesures, qui font de Coulaines une ville soucieuse de son environnement. Dans sa lancée, la municipalité a souhaité sensibiliser les Coulainais à la problématique de l’alimentation bio et « engager un premier débat sur la façon de nous alimenter à partir du film documentaire de Jean-Paul Jaud Nos enfants nous accuseront », annonce Valérie Grignon, conseillère municipale déléguée au développement durable et à la maîtrise de l’énergie. Ce film raconte l’initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui, consciente du danger sanitaire qui menace la jeune génération exposée aux 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année en France, décide de faire passer la cantine scolaire au bio.

La vérité au fond de l’assiette Manger pour certains, cela signifie uniquement le fait de se nourrir, pour d’autres c’est un plaisir quotidien. Mais manger préoccupe, voire inquiète et peut devenir un acte militant si l’on veut s’attarder un peu plus sur l’étiquette des produits et éviter des maladies.

 e nombreuses pistes sont ouvertes pour manger D mieux

1- Acheter ses aliments chez des producteurs locaux 2 - Acheter des produits de saison 3 - Varier l’alimentation des enfants afin de développer leur goût 4 - Eviter au maximum les plats cuisinés, souvent trop salés

Elus, producteurs bio, responsable de la coopérative bio « le fenouil » et représentant du Groupement des Agriculteurs Bio de la Sarthe (GAB72) ont ainsi partagé leurs opinions devant plus de 100 personnes « nous allons intégrer progressivement des aliments biologiques dans les menus réalisés dans nos restaurants collectifs dès que des garanties d’approvisionnement seront apportées par les fournisseurs bio », souligne Christophe Rouillon, Maire de Coulaines. A l’issue de la projection et du débat qui a suivi, les participants ont pu goûter au cocktail bio offert par la municipalité.

La crèche parentale Cabriole située à Coulaines fait figure d’exemple. Depuis 7 ans, la crèche se fournit, pour une partie de ses aliments, auprès d’un agriculteur bio du département. Chaque semaine, ce sont plusieurs kilos de légumes et de féculents qui prennent place dans la cuisine où sont préparés les repas des 16 enfants accueillis dans la structure.

Bilan carbone La Ville de Coulaines a lancé deux appels à candidatures afin que soient réalisés un bilan carbone et un conseil en orientation énergétique. L’objectif est de mesurer le volume des émissions des gaz à effets de serre produits par les services et bâtiments communaux. Un diagnostic subventionné en partie par l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie).

Bac à déchets verts

Prison des Croisettes

Rue de Courteline, ce sont les déchets verts qui ont mobilisé les habitants. Ils y réclament l’installation d’un bac dédié à ce type de déchets. L’occasion pour la municipalité de rappeler que la déchetterie communautaire située à Sargé-lès-Le-Mans est à leur disposition du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h.

Aux abords de la prison des Croisettes, les riverains, venus nombreux, ont profité de la visite de quartiers pour exprimer leurs craintes. Sirènes de la police, passage des hélicoptères, bruits éventuels émanant de la prison… toutes les inquiétudes ont été écoutées. Pour apaiser les appréhensions de chacun, Christophe Rouillon a proposé aux riverains une rencontre avec le directeur de la prison. « La demande des riverains d’ajouter deux arrêts de bus supplémentaires sera transmise à Le Mans Métropole et la création d’un giratoire à Richemont, sur la RD 300, sera soutenue pour des raisons évidentes de sécurité », indique Christophe Rouillon, Maire de Coulaines.

Circulation Rue de Nice, dans le quartier Rives de Sarthe, c’est la circulation qui a fait débat. En ligne de mire, la vitesse excessive de certains bus et la dangerosité du tracé. Des bus, qui en raison des stationnements, sont contraints de mordre sur le trottoir. « Nous allons nous pencher sur ce problème afin d’éviter qu’un accident ne se produise », indique Christophe Rouillon, Maire de Coulaines.

alimentation conventionnelle dans les cantines scolaires

 ans de repas bio 7 à la crèche parentale Cabriole

En garantissant, l’absence d’OGM (Organisme Génétiquement Modifié) et de produits chimiques, l’agriculture bio, qu’elle soit végétale ou animale, propose aux consommateurs des produits sains et de qualité. Elle contribue ainsi au respect de l’environnement et favorise les cycles naturels de l’écosystème. L’agriculture conventionnée, dite classique, utilise en revanche, des engrais, des fertilisants et autres pesticides entraînant non seulement une dégradation de l’environnement mais surtout des problèmes de santé. Les agriculteurs qui pratiquent l’agriculture bio, misent sur la rotation des cultures, l’engrais vert, le compostage et l’utilisation d’engrais naturels comme le purin d’orties pour maintenir la productivité des sols et le contrôle de maladies et de parasites.

es visites de quartiers, dont le nombre augmente chaque année, permettent de repérer, puis de solutionner, bon nombre de tracas, petits ou grands, qui incommodent la vie de tous les jours. Bacs à déchets verts, problèmes de stationnement, circulation, qualité des espaces verts, incivilités… Tous les petits soucis du quotidien sont ainsi, pendant plus de deux heures, passés au peigne fin.

Vers une alimentation mêlant alimentation bio et

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

7

Vie municipale

Maison funéraire du rond-point

de la rocade

La visite du quartier de la Closerie a permis aux élus du Conseil municipal d’écouter les craintes des habitants face au projet de création d’une maison funéraire et de les rassurer sur ce point. Principale revendication : l’augmentation de la circulation et donc des nuisances sonores. Face à ces éventualités, Christophe Rouillon a rappelé que « le trafic routier sera faible avec seulement 3 à 4 véhicules supplémentaires par heure ». Outre l’évocation du funérarium, la visite de quartiers a permis aux habitants du lotissement d’évoquer la réfection de certains trottoirs.

Crachats Autre quartier, autre tracas. Dans le centre bourg, lors de la première visite de quartiers, les riverains ont pu aborder les incivilités de quelques Coulainais et notamment celle des crachats. L’occasion pour le Maire et ses adjoints d’expliquer aux riverains les détails de l’arrêté municipal anti-crachats et de rappeler que désormais une amende de 38 euros sera prononcée à l’encontre de celles et ceux qui se risqueraient à cracher par terre.


8

Jeunesse

Taxe d’habitation et taxe foncière 2009 : ce

Le Conseil Municipal Enfants fraîchement élu Le 2 octobre dernier, les 146 élèves de CM1 et de CM2 des écoles primaires Georges Braque, Molière et Albert Camus ont élu, parmi les élèves de CM2, leurs représentants au Conseil Municipal Enfants (CME). Les jeunes élus ont fait leur rentrée officielle le 8 octobre 2009.

tent privilégier », explique, Christophe Rouillon, Maire de Coulaines. Les élus en herbe, seront encadrés par une délégation d’élus, sous la houlette de Patrick Runget, Conseiller municipal délégué au Conseil Municipal Enfants, à la coopération décentralisée et aux inondations.

ou taxe d’habitation 2009. La lecture n’en est pas toujours très simple et suscite parfois de nombreuses interrogations. Voici quelques éléments de réponse.

 aroles d’élus… des idées P par milliers Marjorie : « Dans ma campagne électorale, j’ai proposé de mettre plus de sacs « toutounet » à disposition et d’augmenter le nombre de canisettes » Célio : « Moi je voudrais qu’il y ait, devant l’école Georges Braque, un garage à vélo et j’aimerais qu’il y ait plus de bancs à l’ombre dans les parcs ». Emilien : « Moi, je propose de mettre plus de poubelles dans la ville, de supprimer les tags et de les remplacer par des dessins ».

Pierre GOSSELIN Louis BOURHIS Pierric MAUFAY Juliette FOUCHARD Edgard RAGUER

Mariages Mélissa HAUTREUX et Nicolas RIGOUSTE Sara MIDOUNE et Mohamed MAL

Quelles différentes augmentations ? Après examen de vos avis d’imposition, vous constatez dans la colonne « Département de la Sarthe », une augmentation de votre taxe d’habitation comprise entre 20 et 27%. Une hausse très largement supérieure à celle de la Ville de Coulaines et de Le Mans Métropole.

Pourquoi mes voisins paient-ils

A quoi servent ces deux taxes ? Dans un contexte de suppression de la Taxe Professionnelle et du transfert de responsabilités de l’Etat vers les collectivités locales, ces deux taxes, nous permettent de maintenir un service public de qualité et de proximité (écoles maternelle et primaire, hébergements pour personnes âgées dépendantes, entretien des espaces verts et de la voirie, services périscolaires, équipements publics…).

parfois des montants différents ? Le montant de votre taxe d’habitation et de votre taxe foncière (si vous être propriétaire foncier) varie selon votre surface habitable, l’année de construction de votre logement et son niveau de confort (nombre de fenêtres, niveau de vétusté du logement…). La valeur locative estimée est donc différente d’un logement à un autre. Cette valeur locative est calculée par l’Etat.

Taxes d’habitation 2009

La vérité des chiffres sur les impôts locaux Depuis 2002, la part de la taxe d’habitation revenant au département de la Sarthe a augmenté de 56% contre 24% (soit 3,4% par an) pour la commune de Coulaines.

La Télévision Numérique Terrestre en bref

Etat civil Décès

que vous devez savoir

Vous êtes nombreux à avoir reçu, à la mi-octobre, vos avis d’imposition, taxe foncière et

Citoyens de demain Quelque peu intimidés mais foisonnants d’idées, les jeunes élus du nouveau Conseil Municipal Enfants ont pris place en salle du Conseil municipal. Les 9 élèves de CM2 élus exerceront leur mandat pendant 2 ans et travailleront en petit groupe afin de mettre en place les actions qui leur tiennent à cœur. « Tous ont été élus sur des projets de campagne électorale, à eux désormais de discuter des actions qu’ils souhai-

9

Vie municipale

L Naissances Wiyane AYOKO Lucas BESNIER Agathe BOLLENGIER-STRAGIER Léane BILLOIS Rachel BOSSE Mathis CHEREAU Noa CORBIN Lucas DUCHENE Théo EKOULA Luane GOMES DA SILVA

Timéo GOSNET Makhète KACOU Daniel LITSANGOU-DULOMPONT Célia MOLZA Marie NIGNON Jade PONTET Lucie SAMIA Lyam SOSSOU Tiago THOMELIN Théo DUVEAU

a couverture de Coulaines en Télévision Numérique Terrestre (TNT) et TNT Haute Définition (TNT-HD) est actuellement possible via 2 réémetteurs : LE MANS-MAYET(29.8 km) et LAVAL-MONT ROCHARD (48.5 km). La qualité est pour le moment bonne pour l’émetteur du Mans et moyenne, voire médiocre, pour l’émetteur de Laval. Toutes les chaines ne sont pas encore diffusées en HD sur ces émetteurs et celles qui le sont peuvent avoir encore des problèmes qualitatifs compte tenu de la force du signal.

En janvier 2010, le réémetteur de La Foresterie (5.8  km) entrera en service transitoire(1) avec une qualité bonne, voire excellente, du signal. Il ne sera

alors plus nécessaire de faire appel à l’émetteur de Laval. Le 18  mai  2010, il y aura basculement général sur la TNT. La télévision analogique cessera d’émettre. Aussi il sera nécessaire d’avoir, soit un téléviseur moderne capable de recevoir la TNT, soit un boitier de décodage (de 30 à 50 e dans les grandes surfaces). A noter qu’il ne sera pas nécessaire de changer les antennes dans la majorité des cas. Pour les foyers qui se trouveraient dans une zone d’ombre restera la possibilité de la réception par satellite sans abonnement, installation entre 400 e et 1000 e(2)(3). Il convient de noter que les satellites outre la TNT gratuite, diffusent plusieurs centaines d’autres

chaines gratuites de qualité médiocre pour la plupart et souvent à caractère sexuel. La plus grande vigilance est de rigueur. Il convient de vérifier entre autres que l’appareil choisi permet un excellent contrôle parental. (1) Pas de TNT-HD (2) Selon les performances du démodulateur choisi (3) Le gouvernement a promis des aides pour les ménages les plus démunis.


10

Sortir

Des maisons de retraite très animées

Séjour aux sports d’hiver 2010:

Les trois établissements pour personnes âgées de Coulaines s’attachent à encourager et à développer les animations mises en place pour leurs pensionnaires. Ateliers de mémoire ou de travaux manuels, gymnastique, sorties en ville, séances de lecture, projections de films ou rencontres avec des artistes (chanteurs, danseurs…) favorisent le dynamisme intellectuel et physique des anciens qui sont très demandeurs de telles animations.

D

ans cet esprit, une animatrice diplômée, Catherine Rigault, intervient 28  heures par semaine sur le site de l’EHPAD* des Trois-Vallées. «  Je propose de cinq à huit animations par semaine et travaille régulièrement avec la psychomotricienne de l’établissement, ainsi qu’avec des intervenants extérieurs bénévoles : chorales, jeunes musiciens… Les animations évoluent au fil des saisons, mais l’objectif ne varie pas : offrir aux pensionnaires l’occasion de faire travailler tous leurs sens et de bénéficier d’une dynamique de groupe  », explique Catherine Rigault. «  À l’évidence, l’effet de ces animations est positif puisque, désormais, ce sont souvent les résidents qui suggèrent et initient les activités ». Émilienne souligne ainsi : « on est mieux aux animations que seule dans sa chambre ». Tandis que Jeanne-Marie ajoute : « Les animations musicales c’est bien… mais moi j’aimerais aussi du théâtre ! ».

Sorties et rencontres intergénérationnelles Aux Tisons, les animations, très variées et quasi-quotidiennes, sont assurées par un club de parents d’anciens résidents et par une aide médico-psychologue, Véronique Lorcy. « Ce travail est une forme d’accompagnement au bien-être », remarque Francine Philippet, 1ère Adjointe au Maire, chargée des solidarités et des personnes âgées. L’association de résidents qui gère les activités du Plessis fait également preuve d’un beau dynamisme proposant même une initiation à l’informatique, des aprèsmidi consacrées aux jeux de société et disposant d’une bibliothèque bien fournie.

des séjours pour grandir...

« C’est très agréable de vivre au Plessis », confient Mesdames Bergeot, Lebouc et Labelle, résidentes et membres actives de l’association. «  De plus, une fois par trimestre, nous fêtons les anniversaires et il y a toujours beaucoup de participants ». Dans tous ces établissements, les sorties (en ville ou au-delà) sont aussi fréquentes et importantes car elles sont l’occasion de s’ouvrir sur l’extérieur. Il en est de même pour les rencontres avec les jeunes (de la garderie, des Maisons pour tous ou du collège) qui se sont multipliées ces dernières années. Des moments de bonheur pour les petits et les grands !

omme chaque année, la Ville de Coulaines organise un séjour aux sports d’hiver pour 12 jeunes âgés de 7 à 14 ans, débutants ou skieurs confirmés. Cette année, le séjour aura lieu du samedi 13 au dimanche 21 février 2010 et se déroulera dans le vaste domaine skiable de Bellevaux-Hirmentaz, petit village du canton de Thonon-les-Bains en Haute-Savoie. Au programme : ski alpin, chiens de traineaux, sortie en raquettes… Les inscriptions ont lieu du lundi 7 au vendredi 11 décembre 2009 (sauf le mercredi après-midi). Pensez à préparer tous vos documents pour l’inscription de votre enfant (lire l’encadré). Les tarifs se font en fonction des quotients familiaux. En cas de difficultés financières, chaque situation pourra être étudié. Renseignements au 02 43 74 35 54 ou au 02 43 74 35 27.

 ensez à préparer vos documents pour l’inscription P de votre enfant : - Livret de famille - Carnet de santé - Dernier décompte des allocations familiales et des APL, ou à défaut un relevé de compte - Avis d’imposition 2008 - Attestation d’assurance scolaire ou de responsabilité civile - Décompte des ASSEDIC ou notification RMI en cas d’arrêt d’activité

Place au cinéma, le mardi après-midi ! Dans le cadre de l’enquête « Coulaines, Ville bien-être », de nombreuses personnes âgées ont souhaité le développement d’animations durant l’après-midi. « Ces habitants aspirent à rencontrer du monde, mais ne peuvent pas se déplacer le soir  », explique Francine Philippet. «  C’est pourquoi nous avons décidé d’accéder à cette demande en proposant, certains mardis après-midi, une séance dans la salle Syracuse de l’Espace Henri Salvador. Le film diffusé par l’association Cinéambule est celui qui est programmé en nocturne, au même prix soit 4 e Il s’agit d’un long-métrage sorti depuis peu et à destination de tous les publics ». Cette année, à titre expérimental, une première projection a eu lieu le 20 octobre et deux autres sont déjà prévues les 16 février et 13 avril à 14 h 30.

L

’opération « Coulaines, ville bien être » s’est déjà traduite par une première initiative ;  l’organisation d’après-midi dansantes baptisées « La guinguette de la Gironde ».

Tribune de l’opposition Notre pensée va prioritairement aux personnes isolées et exclues qui verront les fêtes de Noël et du Jour de l’An se présenter, avec le souhait d’une éclaircie pour eux, nous les accompagnons de tous nos vœux et adressons à tous les Coulainais un message de bonheur, d’amitié et d’espoir dans cette période de morosité ambiante. Qu’attendons–nous pour 2010 ? : • Un budget municipal réaliste, préparé au plus juste des besoins de la population • Une augmentation mesurée des taux d’imposition car les 6%% de l’année passée ont été insupportables. Un exemple : +  100  e d’impôts cumulés pour un couple salarié deux enfants proches du SMIC Rappelons que l’augmentation des bases fixées par l’Etat fait naturellement augmenter l’impôt sur Le territoire. La Région et la Commune ne doivent pas se comparer au Conseil Général

« L’enquête a montré que les Coulainais étaient en attente de nouvelles animations, en particulier le dimanche, pour lutter contre l’isolement », explique Francine Philippet, Adjointe au Maire chargée des solidarités. « C’est pourquoi plusieurs conseillers municipaux ont proposé de mettre en place, dans la salle Syracuse de l’Espace culturel Henri Salvador, cette guinguette qui permet à chacun de danser, de sortir entre amis, de faire des connaissances…dans une ambiance conviviale. »

Une première « Guinguette de la Gironde » s’est ainsi déroulée le 18 octobre dernier et trois autres sont déjà programmées les dimanches 10 janvier, 7 février et 7 mars, de 14 h 30 à 19 h. Ne manquez pas ces rendez-vous !

C

* Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes

Une guinguette pour danser sur tous les tons

« Nous avons fait le choix de diffuser tous les styles de musique pour satisfaire les goûts de chacun. Le Disc Jockey s’adapte ainsi à la demande du public  », ajoute Jean-François Jimenez, Conseiller municipal délégué aux animations. « Pour n’exclure personne, nous avons également fixé le tarif des entrées à seulement 3 e avec une boisson sans alcool gratuite », ajoute Martine Voisin, Conseillère municipale.

11

Vie municipale

* Le mot « guinguette » provient du terme « guinguet » qui désigne un vin blanc aigrelet. Les élus ont appelé cette manifestation «  La Guinguette de la Gironde » en référence au ruisseau qui porte ce nom et traverse Coulaines.

qui lui assure les dépenses de Solidarité : Revenu de Solidarité Active et l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Alors un leitmotiv «  Economies, économies  !  » en période de crise, le budget dépenses doit être examiné de très près pour ne retenir que l’essentiel au regard de l’intérêt général. • Une juste reconnaissance du Personnel Municipal pour la qualité du travail fourni est indispensable. L’évolution des carrières est stagnante depuis 2001, la titularisation du personnel horaire n’a pas évolué et la revalorisation du régime indemnitaire des Catégories « C » de

la Fonction territoriale reste trop insuffisante. Aucune réponse favorable ne se dessine pour 2010, regrettable, car Coulaines est la Lanterne Rouge de la Couronne Mancelle en matière de régime indemnitaire. Soyons plus à l’écoute des représentants du Personnel car le bien-être des Habitants passe par le bien-être des Agents Communaux. • Une plus large association des Elus de la minorité au travail municipal, une facilitation à notre participation active dans les Commissions et des invitations élargies aux Evénements communaux.

NOS AVIS, NOS IDEES, MEME MINORITAIRES COMPTENT AUSSI. A TOUS JOYEUX NOËL et BONNE ANNEE 2010 Anne Guilmeau, Marie-claire Le Goff, Jacki Egbert, Hervé Morice


Evénements

La Maison d’arrêt des Croisettes inaugurée Samedi 21 novembre, François Fillon, Premier ministre et Michèle Alliot-Marie, Garde des sceaux, accompagnés par Christophe Rouillon, Maire de Coulaines et les élus du Conseil municipal ont inauguré la Maison d’Arrêt des Croisettes qui accueillera ses premiers détenus en janvier 2010.

La municipalité mobilisée depuis

plus de 8 ans

Choix architecturaux, information de la population, aménagement des abords… « Il aura fallu plus de huit années de travail et d’énergie pour que ce projet s’intègre harmonieusement dans le paysage coulainais », précise Christophe Rouillon, Maire de Coulaines. A l’intérieur, même constat. Les cellules sont lumineuses et dotées d’une salle de bain individuelle garantissant l’intimité de chacun. Quant aux locaux de consultation médicale, ils sont pourvus d’un système de télémédecine.

Des compensations financières

toujours attendues

François Fillon a remercié les élus et le Maire de Coulaines en rappelant qu’il n’est jamais facile pour une commune d’accueillir une prison sur son territoire. Christophe Rouillon et son Conseil municipal attendent maintenant du gouvernement qu’il passe de la parole aux actes.

Avec le père Michel Niaussat, défenseur des conditions humaines de détention.

La réclamation est claire : l’intégration des 400 détenus des Croisettes dans le recensement en février 2010 de la population de Coulaines afin que celle-ci puisse être intégrée dans le calcul de la Dotation Globale de Fonctionnement (enveloppe budgétaire accordée par l’État en fonction du nombre d’habitants). A défaut, « nous souhaitons la création d’un fond d’indemnisation », précise Christophe Rouillon, Maire de Coulaines.

 éunion d’information sur la R Maison d’arrêt des Croisettes Mercredi 16 décembre à 20h à l’Espace culturel Henri Salvador en présence du directeur de la prison. Entrée libre. Renseignements au 02 43 74 35 35.

L’humoriste Jérôme Daran à Coulaines le 24 janvier à 15h. Après le Splendid, l’humoriste Jérôme Daran s’invite à l’Espace culturel Henri Salvador.

Q

photo : Nicolas Stahl

uand on est un beau looser et qu’on se fait « larguer » par sa copine, la vie peut prendre d’étranges directions. On peut choisir de passer à autre chose, et de vraiment changer… Ou alors, on appelle les copains, histoire de se remonter le moral et on essaie à tout prix de décrocher la fameuse seconde chance ! Il y a un peu de tout ça dans le spectacle de Jérôme Daran. Pendant plus d’une heure, Il vous emmènera à la rencontre de personnages aussi drôles que pathétiques qui ont pour point commun, une mauvaise foi. Vous croiserez entre autre un professeur de mathématiques un peu fou, un chanteur de karaoké pour noces et banquets, un surprenant patron de bar à l’humour particulier, une petite amie qu’il essaie de reconquérir, une concierge, des voisins légèrement curieux… Des personnages drôles et attachants à ne pas manquer ! Infos pratiques Jérôme Daran, le 24 janvier à 15h à l’Espace culturel Henri Salvador. Renseignements : 02 43 74 35 10

Tarif plein : 15,50 euros Tarif réduit (étudiants, jeunes de moins de 18 ans, groupe de plus de 6 personnes, coulainais, demandeurs d’emploi et personnes handicapés : 10,50 euros.


Coulaines infos décembre