Page 13

la vie des entreprises HANNECARD

2,5 millions d'euros investis à La Flèche

S

pécialiste du garnissage de rouleaux industriels, Hannecard réalise un gros investissement sur son site fléchois. Au total, 2,5 millions d'euros dont 1,7 million d'euros pour la création d'un atelier de projection thermique, une nouvelle activité au sein du groupe belge. Le procédé consiste à projeter des particules fondues à une vitesse de 1 100 mètres par seconde sur une surface métallique pour assurer une résistance en termes de corrosion et d'abrasion. Une technologie développée grâce au rachat de Pikoasur, une entreprise du Lot. La construction du bâtiment de 1 100 m² qui accueille cette activité a été terminée en mars dernier et les premiers essais ont eu lieu en avril. La production devrait être pleinement opérationnelle d'ici six à huit mois. Cette activité va permettre à l'usine fléchoise de répondre à la demande de clients des secteurs de la sidérurgie, papeterie, films plastiques, revêtements de sols, etc. Le chiffre d'affaires du site fléchois (130 salariés) a atteint 21 millions d'euros en 2016, soit une progression de 5 %.

VAC ÉDITIONS

Le spécialiste des annuaires professionnels prospère en Sarthe

C

hasse, pêche, plongée sous-marine, travaux sous-marins, travaux en hauteur… Vac Éditions publie en tout neuf annuaires professionnels. Créée en 1997 à Paris, l'entreprise a ouvert une succursale à Montfort-le-Gesnois en 2009. Le siège social et l'un des deux associés, Xavier Cechman, sont restés à Paris. Thierry Vaillant, lui, a rejoint la Sarthe pour installer et développer la société vu le coût de l'achat de bureaux dans la capitale. Locataire à son arrivée, Vac Éditions a progressivement acheté des locaux en fonction de son développement. Selon le dirigeant, ce déménagement a permis la croissance de la maison d'édition pour passer de 3 à 15 personnes (dont 3 personnes à Paris actuellement). Une équipe de jeunes salariés (de 20 à 30 ans) dont beaucoup ont été embauchés suite à leur apprentissage (BTS NRC) au sein de l'entreprise. L'éditeur recherche aussi des stagiaires en rédaction ou web. L'activité est toujours en progression au rythme d'au moins 10 % du chiffre d'affaires par an, avec pour objectif d'atteindre 1 million d'euros cette année. La vente d'encarts publicitaires constitue la majeure partie du chiffre d'affaires, associée à la vente de listings de professionnels et la vente des annuaires. Après avoir commencé par le print, l'éditeur a suivi le développement du digital en créant des sites Internet spécifiques pour chaque annuaire, tels que pecheretchasser.com. Les derniers nés : l'annuaire des élagueurs grimpeurs et l'annuaire du drone (version digitale uniquement). Ces guides pratiques recensent les adresses d'une filière spécifique en France et à l'étranger pour répondre aux besoins des professionnels et des particuliers. En tout, l'ensemble des annuaires recensent 21 000 professionnels. Aujourd'hui, la SARL se lance un peu à l'international pour promouvoir les professionnels français à l'étranger via la création de sites Internet. Elle est par exemple démarchée par des agences de voyages étrangères à la recherche d'adresses de sites de chasse ou de pêche en France.

CJ PLAST

Ouverture d'une usine de profilés à La Bazoge

Spécialisée dans l'extrusion à façon de profilés, CJ Plast va ouvrir en janvier 2018 un second site de production à La Bazoge, zone artisanale du Bois des Hogues. La première usine a été ouverte en 1994 à Loriol-surDrôme. Sur un marché porteur, l'activité a fortement progressé avec un effectif passant de huit salariés au départ à 55 aujourd'hui pour un chiffre d'affaires de 13,1 millions d'euros. Avec 19 lignes d'extrusion, cet outil tourne à plein régime pour produire des profilés utilisés pour la fabrication de rideaux de sécurité pour piscines et menuiseries extérieures en aluminium. CJ Plast avait donc besoin de place pour poursuivre son développement au mieux. Afin de se rapprocher de certains de ses clients situés dans l'ouest de la France, elle va s'installer dans le bâtiment de 4 000 m² auparavant occupé par le fabricant d'éléments en matières plastiques Hydra Système. Quatre millions d'euros seront investis dans ce projet, 7 lignes d'extrusion seront installées dans un premier temps, dont 3 pour transformer du polycarbonate. Sur un terrain de 17 000 m², un autre bâtiment pourra être construit et 8 extrudeuses pourront être installées. Le chiffre d'affaires de l'unité sarthoise devrait s'élever à 1,8 million d'euros la première année et à 3 millions d'euros dans deux ans. Huit salariés de l'usine drômoise vont s'installer en Sarthe pour démarrer et développer cette nouvelle usine.

maine éco novembre 2017 11

Maine éco N° 186  

Dossier loi travail, actualités des entreprises sarthoises, 100 ans de l'IUMM Sarthe, croissance du secteur de l'ameublement, se développer...

Maine éco N° 186  

Dossier loi travail, actualités des entreprises sarthoises, 100 ans de l'IUMM Sarthe, croissance du secteur de l'ameublement, se développer...

Advertisement