Issuu on Google+

P O R T F O L I O Ma誰lys Sarrazin


album photos «souvenirs» I festival Architectures Vives 2013 I Montpellier (34) avec Fabien François, PROJET RETENU et EXPOSE


[A un âge, une taille donnée, un souvenir refait surface.]

Les cadres symbolisent les cadres-photos dans lesquels chacun peut projeter un souvenir qui lui est propre. Le visiteur, adulte et enfant, est libre dans sa démarche du souvenir ; à lui de décider où commence et où s’arrête son introspection. Il choisit de traverser un espace nouveau, contenu dans l’enclos même de la cour. Ou, il observe de façon plus détacher ses souvenirs ; il peut circuler dans la cour autour de l’œuvre. Le «bois laqué or» joue avec les tons dorés de la pierre suivant la luminosité de la journée.


[flyer Débaobab 2,

BAOBAB bibliothèque d’espaces est une association qui encourage le débat par la prise de parole Bordeaux] et la confrontation de sujets sur la notion d’espace (l’architecture, l’urbanisme, le paysage, le design...).

Les formes de l’engagement

ière

an ière intervenants.

imag

e, me

nson

ge et

fanta

sme r

co

dé wor

visite

inateurs.

ksh

op

et

les nouvel

les formes de l’engag ement agi rd ans l’es pac ep ubl ic

en

em

n or

e

rtag

t pa ion tat

ité e

im prox

BAOBAB cafés

Dé-BAOBAB

ion

exposit

reportage

net.

s AGORA 2012

Rendez-vous BAOBAB

Adhérents

les projets

[démarche

Baobab]

News

f: publions n. un rendez-vous BAOBAB

ns gratuitement és, sur papier pour les dé-BAOBAB. geux tions.

bao

r/

t.f spo

.be

g be .blo bab_ -be fb : Bao bab

@g

ma

il.c

om

o //ba

ttp:

h

bab

BAOBAB bibliothèque d’espaces _ 92 rue eugène Ténot, 33000 Bordeaux

Baobab, bibliothèque d’espaces _

Bordeaux (33) avec jeunes architectes DE et étudiants ENSAP Bordeaux


[photos Débaobab 1,

Agir dans l’espace public, 2 février 2011 Bordeaux]

. . . M a i s

c o m m e n t ?

photo: Vincent Milla

Dans quelle mesure pouvons-nous nous approprier un espace qui est à tous ? Bien souvent nous ne nous reconnaissons pas dans ces endroits générés par un consensus mou. Le pari de satisfaire chacun, finalement ne satisfait personne. Alors tentons une expérience : que se passe-t-il si nous exportons des objets faisant référence à la sphère intime, au « chez soi » dans l’espace public ? Cette action est un moyen de questionner le processus d’appropriation de l’espace public. Pourrions-nous enfin considérer la rue, le trottoir sous nos paillassons, le parvis de la mairie de quartier, le bout de terre au pied d’un arbre... comme appartenant un peu à tous plutôt qu’à personne ? Par exemple, une installation du type «espace barbecue» sur les quais de Bordeaux semble séduisante. Mais serait-elle aussi aguicheuse sur la place Nansouty ? BAOBAB.

. . . M a i s c o m m e n t ? B U R E A U B A R O Q U E architectes

: i Bn ucreenat u MBi al l rao q u e p hpohtoot: o V

Dans quelle mesure pouvons-nous nous approprier un espace qui est à tous ? Rem Koolhaas, architecte, affirme que « nous Bien souvent nous ne nous reconnaissons pas restons liés à l’idée de la rue et de la place dans ces endroits générés par un consensus comme espace public alors que l’espace mou. Le pari de satisfaire chacun, finalement public est en train de changer radicalement ». ne satisfait personne. Alors tentons une expéNous pensons que cette citation n’a jamais été rience : que se passe-t-il si nous exportons des aussi vraie… objets faisant référence à la sphère intime, au « chez soi » dans l’espace public ? Pour le bureau baroque, agir au sein de Cette action est un moyen de questionner le l’espace public c’est agir au sein de l’espace processus d’appropriation de l’espace public. collectif. Ce que l’on qualifie de public c’est ce Pourrions-nous enfin considérer la rue, le trottoir qui est commun et à l’usage de tous. sous nos paillassons, le parvis de la mairie de quartier, le bout de terre au pied d’un arbre... Aujourd’hui, on peut agir dans l’espace public comme appartenant un peu à tous plutôt qu’à de différentes manières, en qualité d’habitant, personne ? de citoyen ou de professionnel. L’habitant Par exemple, une installation du type «espace voit et pense la ville à travers la confrontation barbecue» sur les quais de Bordeaux semble à son propre intérêt alors que le citoyen a séduisante. Mais serait-elle aussi aguicheuse sur conscience de sa place dans la société et des la place Nansouty ? conséquences de ses choix sur le collectif et BAOBAB. l’espace partagé.

[extraits publication Débaobab 1,

B U R E A U architectes

Quel est notre rapport à l’espace public ? Ce rapport peut-il évoluer et si oui, comment ? Pourquoi discourir sur l’espace public ?

Puisque aujourd’hui le partage se numérise et que les relations se jouent des distances, ne serait-il pas bienvenue de redécouvrir en quoi nous avons besoin pour nous construire d’espaces physiques à la fois tangibles et sensibles ?

Parce que c’est un espace dans lequel on se rencontre et dans lequel on partage. Parce que c’est un support physique et symbolique qui soutient nos cultures, nos sociétés et donne l’illusion de leur cohésion. On pourrait donc partir du principe que l’espace public pourrait exprimer ces di-

Cette envie de parler du concret s’inscrit dans l’actualité de la construction du projet métropolitain de la ville de Bordeaux au moment même ou d’autres construisent et conceptualisent ce débat autour de l’idée de projet local.

versités et pourtant il semble réduit à une image bien définie, lisse et consensuelle.

Quel est notre rapport à l’espace public ? Ce rapport peut-il évoluer et si oui, comment ? Pourquoi discourir sur l’espace public ?

Baobab.

Puisque aujourd’hui le partage se numérise et que les relations se jouent des distances, ne serait-il pas bienvenue de redécouvrir en quoi nous avons besoin pour nous construire d’espaces physiques à la fois tangibles et sensibles ?

Parce que c’est un espace dans lequel on se rencontre et dans lequel on partage. Parce que c’est un support physique et symbolique qui soutient nos cultures, nos sociétés et donne l’illusion de leur cohésion. On pourrait donc partir du principe que l’espace public pourrait exprimer ces di-

Cette envie de parler du concret s’inscrit dans l’actualité de la construction du projet métropolitain de la ville de Bordeaux au moment même ou d’autres construisent et conceptualisent ce débat autour de l’idée de projet local.

versités et pourtant il semble réduit à une image bien définie, lisse et consensuelle.

Baobab.

Agir dans l’espace public]

B A R O Q U E

Rem Koolhaas, architecte, affirme que « nous restons liés à l’idée de la rue et de la place comme espace public alors que l’espace public est en train de changer radicalement ». Nous pensons que cette citation n’a jamais été aussi vraie…

Baobab n’a pas la prétention d’apporter un regard nouveau mais seulement celle d’offrir une plateforme où des personnes de divers horizons, qui n’ont pas l’habiAujourd’hui, on peut agir dans l’espacetude public de se rencontrer, conversent autour de thématiques de différentes manières, en qualité d’habitant, de citoyen ou de professionnel. L’habitant communes. Elle travaille pour démocratiser l’intérêt puvoit et pense la ville à travers la confrontation de l’architecture. à son propre intérêt alors que le citoyenblic a Pour le bureau baroque, agir au sein de l’espace public c’est agir au sein de l’espace collectif. Ce que l’on qualifie de public c’est ce qui est commun et à l’usage de tous.

photo: Bureau Baroque

conscience de sa place dans la société et des conséquences de ses choix sur le collectif et l’espace partagé.


LA VI(LL)E À LA CAMPAGNE Possibles cohabitations I PFE I

obtenu à l’ENSAPBx, suivi par Solenn Guevel


BORDEAUX LA REOLE

LANGON MARMANDE

voie ferrée

AGEN

RN113 A62

1%

Villes

29% 28%

€ 4% 22%

se distraire

16%

40min

60km Taux d’actifs (en %) vivant sur La Réole ayant leur emploi dans : - La Réole 29 - même unité urbaine 4 - même zone d’emploi 16 - dans le département de la Gironde 22 - en Aquitaine (sauf Gironde) 28 - hors Région de résidence 1

€ 20km 50 min

60km BORDEAUX <>LA REOLE - Heures creuses Bordeaux Lac 1h10 Bordeaux centre 1h Rives d’Arcins 45min Campus 45min - Heures de pointe Bordeaux Lac 2h Bordeaux centre 1h15 Rives d’Arcins 50min Campus 50min

[Proche et ailleurs / une échelle intermédiaire ] [réseaux/lieux] [espace rural] [travailler]

Villes

Expérimenter des cohabitations, entre habitats permanents et usages temporaires ((co)working et hébergements), entre espaces publics et espaces privés. Imaginer des parcelles d’un lotissement superposées, des maisons unifamiliales minimum et évolutives, alternatives au pavillons.


[timeline ‘la vi(ll)e à la campagne’ ]

proche et ailleurs

nouvelles pratiques et nouveaux besoins

Décor et Atonie

[travailler] [espace rural] La campagne, c’est mort, professionnels de la deil n’y la aville ville rien à faire...

professionnels [habiter] permanence nouveaux arrivants

20-100 km

Territoire de de l’Haut l’Haut entre entre Deux Deux Mers Mers Territoire = = politique politique locale locale élus élus

[réseaux/lieux]

[vivre ensemble]

[travailler]

néo ruraux ruraux néo

« gens du cru »

[habiter]

Idylle rurale

temporaire

touristes travailleurs saisonniers professionnels ...

Boucher François, Idylle rurale, vers 1785 Huile sur toile H.61 ; L. 93cm Ancienne pinacothèque de Munich

La La Réole Réole Lieux ressources ressources Lieux

locaux locaux ] [problématique ‘ils ont choisi la campagne’campagne’

relations entre entre acteurs acteurs // eco eco système système relations

avenir de l’ [ espace rural ] conditions préalables préalables = = [[ réseaux/lieux réseaux/lieux ]] conditions [[ vivre vivre ensemble ensemble ]]

= =

locaux locaux

installation des des néo néo ruraux ruraux + installation + en [[ espace espace rural rural ]] en

habiter ]] ( [[ habiter

travailler ]] ) [[ travailler

+ +

travail travail à à domicile domicile travailler loin loin travailler travail autonome autonome travail télétravail télétravail

influence de de la la nature nature sur sur l’individu l’individu au au travail travail influence

transformation transformation rdc rdc ou ou (rdc (rdc et et +) +)

transformation et/ou et/ou ajout ajout transformation

hébergement,extension, hébergement,extension, travail à à domicile, domicile, cohabitations cohabitations travail

Lieu(x) ressource(s) ressource(s) ]] [[ Lieu(x) cohabitation cohabitation _ _ échanges échanges _ _ coworking coworking

nouveau nouveau

[scenarii innovation économique, sociale et culturelle / outils de transformation et d’échanges]

ville

désertique


place de la Republique

Tilleuls Jardin Public

[timeline La Réole]

gare

les Quais

rue Delsol

gare

les Quais

entrée ville

place Georges Chaigne place de la Republique

place de la Republique

Tilleuls Jardin Public

gare

les Quais

rue Delsol

gare

les Quais

entrée ville

les Quais

gare

nouvelle lecture, nouvelles représentations place Georges Chaigne place de la Republique place de la Republique

paces ent

lieu public

Tilleuls Jardin Public

rue Delsol

(co)working lieu public

3.5 - 6m

gare

les Quais

paces cummun spaces hébergement living working

lieu public (co)working

(co)working

lieu public

lieu public

les Quais

gare

Espaces publics à (ré)activer

Espace public / accueil de manifestations / évolutivité

3.5 - 6m

place Georges Chaigne place de la Republique

cummun spaces

(co)working

(co)living working

lieu public

les Quais

gare

Pôle économique existant

Lieu-patrimoine à transformer

Pôle social et culturel à venir

Lieu ressource

programme et architectures Esplanade marché ‘la vi(ll)e à la campagne 12.01.04

[fictions situations] programme et architectures ‘la vi(ll)e à la campagne 12.01.04

[fictions imaginaires]

Lieux publics «bornes» dans le réseau

activation temporaire


[Vol d’oiseau, du château à la gare /

[ville

haute et ville basse]

séquences et réseaux/lieux]


demande

proposition alternative :

3 chambres d’hôtes «perchoirs» partagées

terrasse

remise x3

(co)terrasse belvédère

terrasse plantée

atelier ou studio +

espace public espaces (co) working

x2

(co)living

halle évolutive

[maisons évolutives]


[possibles

cohabitations]


[la rue du lotissement / maisons pavillons]

Jardin Public +15.50m

ext

habitations

Rue du Sault +9.50m

quais + 0m

espace public

duplex familial : terrasse plantĂŠe et loggia

maison+ : terrasse plantĂŠe et loggia

maison atelier T3/T4

jardin


cuisine maison gratte-ciel I S+M architectes I CitĂŠ Fruges, Pessac (33)


17,8

17,8

35

35

14,95

15,7

15,7

5,5

5,5

9,1

9,1

34

34

35

35

28,1 31,2

28,1 31,2

21,8

21,8

14,95

21,03

[«tout

21,03

COLONNECOLONNE 1 1

cacher»]

COLONNECOLONNE 2 2

COLONNECOLO 3

Cuisin

Nota: Ces plans sont des plans de principes. Ils ne peuvent en aucun cas être

aux plans et notes de calcul dus par les entreprises. Les entreprises sont

17,8

de

Pro AP 1/ 11 mai 20 planche

les cotes de l'existant sur place.

45

45

41

41

33

33

35

35

5,7

5,7

22,6

35

15,7

28,6

9,1

35

35

59 28,1 31,2

35

COLONNE 2

35

35

22,8

22,8

47

47

31,7

31,7

35

35

35

35

35

COLONNE 3

COLONNE 4 COLONNECOLONNE 5 5

[étude 41

33

35

33

5,7

26,7

22,8

35

pour l’ébéniste]

COLONNECOLONNE 6 6

COLONNECOLO 7

L'unité est le centimètre. L'unité est le centimètre.

Nota: Ces plans Nota: sontCes desplans planssont de principes. des plansIls dene principes. peuvent Ils enne aucun peuvent cas être en aucun substitués cas être auxsubstitués plans et notes aux plans de calcul et notes dus par de calcul les entreprises. dus par les Les entreprises. entreprises Les sont entreprises priées de sont vŽriÞer priées les co d

31,7

35

35

COLONNE 6

COLONNE 7

Cuisine Maison Gratte ciel

re substitués aux plans et notes de calcul dus par les entreprises. Les entreprises sont priées de vŽriÞer les cotes de l'existant sur place.

Elevation façade1 APS2 1/20 17 mai 2011 planche 9

[réalisation]

Concevoir une cuisine telle une paroi rocheuse (iceberg) et un bloc central, clin d’oeil au monolithe noir (9;4;1) du film 2001 odyssée de l’espace. Tout cacher. La conception consiste à des aller-retour permanents entre le fonctionnel, le pratique d’une cuisine et l’esthétique et l’harmonie du paraître. Le projet est finalement pensé avec un ébéniste afin qu’il devienne physiquement et économiquement réel.


16:9 I concours arts et paysages 2010 I

Artigues (33) suivi par Claire Petetin, PROJET LAUREAT


[surface miroitante :

acier poly miroir]

VEGETAL : HAIE PRIVATIVE GRIS BATIMENTS A ENLEVER

CHATEAU LOGEMENT PRIVATIF

3M

[«les refuges sont déjà là, très proches, il nous suffisait juste de les révéler eet de les définir»] 50 M

20 M

10 M

16/9, pourrait être un écran de cinéma. Mais tandis que le verso s’apparente à l’envers d’un décor, le recto présente un aspect miroitant, où se reflète la façade ouest du château. Six percements de tailles variables cadrent sur l’arrière-plan. L’installation se place entre deux univers, domaine public et espaces privés, qui cohabitent à portée de regards.Ici une bâtisse du XIIe siècle entourée d’un parc. Là, une suite de pavillons avec leurs jardins.


sur le pont d’Avignon I concours construir’acier 2011 I

avec Antoine Esnard, Remi Morgat et Fabien Sanz, retenu et MENTION AUDACE


[Terminer le pont d’Avignon, pour qu’enfin, on y danse tous en rond]

La cité des papes, Avignon ,haut-lieu d‘expression corporelle. Offrir à la ville, une traversée du fleuve pour rejoindre l’île, un corps de ballet d’espaces publics, un centre chorégraphique , un complexe festif et récréatif, des logements et des commerces. Tentative de mettre en résonance deux époques, la structure née du sol jusqu’à effleurer le pont existant.


[fluidité et lumière, centre chorégraphique]

[structure, centre chorégraphique]

[nouvel équipement mixte et atypique]


Quinconces au plus près de lâ&#x20AC;&#x2122;eau I licence 1 semestre 2 I

Bordeaux (33) suivi par Dominique Quintanilla


En lisière des Quinconces, l’espace thermal est suggéré par un nouvel aménagement de l’espace public, véritable mobilier urbain. Il propose un nouvel usage et une appropriation possible en surface. De la ville aux thermes, du lieu public au lieu commun, du lieu partagé au lieu intime, seules les poésies de l’eau et de la lumière infiltrent les espaces des bains cachés.



Portfolio architecture mailys sarrazin