Issuu on Google+

01 MAG25 UNE p01_MEP MAG VILLE 09/10/12 15:09 Page1

Ma( )ville.fr g

N°25

le magazine

du citadin curieux

oct. 2012

éro m u n e c Dans

Bonne table Les

Cépages

Voyage

Lisbonne

Claire

Gazeau-Montrasi

Gilles Hascoet Parcours étoilé

© Beboy - Fotolia.com

L’archi-vin

La voie de la vertu

Bourg-en-Bresse


p2e couv AGORA Pubs p2ecouv_MEP MAG VILLE 11/10/12 14:11 Page1


1 MAGV25_SOMMAIRE_MEP MAG VILLE 11/10/12 11:00 Page1

SOMMAIRE Sortir. Cette fois, c’est vraiment la rentrée !

Bon sang !

C’est parti mon coco ! Cette fois, les vacances sont belles et bien terminées pour les lieux de spectacles que nous avons l’habitude d’ausculter à Bourg, Mâcon, Lyon, Villefranche ou ailleurs. Et vous vous retrouverez à nouveau contraints de faire des choix. Mieux vaut ça qu’un désert culturel, n’est-ce pas ?

Le vin, sang de la terre, « fruit de la vigne et du travail des hommes...», est un breuvage sans équivalent, capable d’élever le tempérant et d’abattre le faible. Que faut-il retenir alors, du technocratique « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé » ou de Goethe excusez du peu - louant le vin « source de joie, et la joie (...) source de toutes les vertus » ? Un peu des deux, sans doute, mon général, l’homme ayant aussi les travers de ses défauts. Mais pour ce numéro, nous nous sommes bornés à débusquer, ce que le vin produisait de meilleur. Ainsi, à force de pratiquer la vigne, dans ce qu’elle a de plus âpre et de révélatrice, combien de vignerons ne sont-ils pas tombés en poésie, allant parfois jusqu’à friser le mysticisme ? André Ostertag, viticulteur alsacien parfois surnommé le poète-vigneron, en est un parfait exemple. Que nous dit-il ? Que « Le vin est un langage car il provoque l’échange et la convivialité et facilite l’égrégore ; le vin ne se boit pas seul, il se partage à deux ou à plusieurs, il s’accorde et accorde, il est source de bonheur et de culture au même titre que la musique, la peinture et la littérature ». (Sa profession de foi à lire sur www.domaine-ostertag.fr). Dans ce numéro d’octobre, nous avons souhaité mieux connaître ces hommes et ces femmes, qui chacun à leur poste - qu’ils soient vignerons, restaurateurs, simples amateurs ou connaisseurs avertis - vivent en compagnie de ce breuvage qui nous vient de la nuit des temps et qui n’a pas fini de faire tourner les têtes. Non tant en raison de son degré d’alcool que par sa richesse, sa complexité et son insondable profondeur. Une lecture à consommer sans modération... Frédéric Rihn

Pages 6 à 15

A Table ! C’est loin, mais c’est bien ! Bien sûr que jusqu’à Thoiry la route est longue. En plus, vu la qualité de la cave qui vous attend, il serait peut-être bon de prévoir une étape jusqu’au lendemain. Heureux les hommes qui en dépit des obstacles, tenteront le voyage ! Pages 16

& 17

ESCAPADES & VOYAGES ! • Un p’tit week-end Truffes et Vin en Provence ou une escapade de quelques jours à Lisbonne, au pays des azulzejos, du fado... et du Porto !

Pages 20 à 25

Traits PORTRAITS Ils en sont tous les deux à leur deuxième vie, en quelque sorte. Mais Claire Gazeau et Gilles Hascoet on aussi en commun d’évoluer dans l’univers du vin et d’en connaître un rayon. Nous les avons rencontrés.

Pages 26 et 34

© Corinne Bertrand

La Boutique des cadeaux gourmands ◆ Vins fins ◆ Champagnes, Composez vous-même vos coffrets gourmands ◆ Huile, vinaigre, ◆ Moutarde, pâtés, Découvrez En octobre ➜ Notre site d’information : www.cavedugrumeur.com ◆ Foie gras Z REDÉCOUVRREROIRS Renseignements et Commandes ◆ Whisky, Rhum

E TE LES VINS D

➜ cave-du-grumeur@wanadoo.fr

et alcools rares…

37, rue Charles Robin 01000 BOURG-EN-BRESSE - Tél. 04 74 45 26 99 - Fax 04 74 23 08 41

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (1)


QUOI -2-9?

p2-3 MAGV25_QUOI2NEUF p2-3_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:47 Page1

Boisoleil

Ferm’andises Producteurs aux saveurs exquises

Un changement tout en douceur

Fruits, légumes, agneaux, volailles, veaux, vaches, cochons, poissons, beurre, œufs, fromages, vins, miels, pains, mais aussi bières et vins, vous pouvez trouvez tous ces gourmandises locales à Saint-Denis-lès-Bourg. Ouvert en Septembre « Ferm’andises » est le résultat d’une coopération de vingt-cinq producteurs du coin. La vente de marchandises de la ferme sans intermédiaire est un gage de qualité et de prix sans marge. La Fermandise n’est plus un pêché. Bon appétit ! • S.B. Ferm’ andises, avenue de Trévoux à St-Denis-lès-Bourg. Ouvert du mardi au samedi, 8 h 30-12 h 30 et 15 h-19 h, et les dimanches et jours fériés 8 h-12 h.

U

Les habitués de la boutique de décoration Boisoleil, notre fidèle partenaire, l’auront déjà noté : Virginie (à gauche sur la photo) remplace Françoise. L’ancienne responsable du magasin a en effet pris la décision de passer la main en douceur en vue de préparer sa retraite. Mais que les clients les plus fidèles se rassurent, non seulement Françoise restera dans la boutique jusqu’en juillet prochain, mais l’esprit de la maison comme ses fournisseurs au premier rang desquels la marque suèdoise Sia -resteront inchangés. Virginie, fille de viticulteur bourguignon, n’a pas l’intention de jouer les révolutionnaires. Attirée par l’univers de la déco et les arts de la table, son sourire et sa bonne humeur sauront conquérir les visiteurs en quête du bel objet. Boisoleil • 14, rue de l’Etoile • Bourg-enBresse • 04 74 22 72 43

La Dolce Vita : un bon scénario

n voyage gastronomique dans la douceur de vivre de Fellini, ça vous botte ? Alors enfourchez votre Vespa et rendez-vous à Péronnas pour déguster les spécialités italiennes d’un nouveau restaurant. Pizzas, à consommer sur place ou à emporter, lasagnes, beignets de calamars à la romaine, pâtes fraîches, ici tout est fait maison. Et in fine, les prix sont mini. Pour continuer le repas crescendo, la souriante Alison, à l’aise au service, vous proposera ses desserts : tiramisu, panna cotta, crême brûlée. Hé oui, c’est elle qui les fait ! Alors pour finir en apothéose, prenez un café gourmand. Et Forza Italia ! • S.B.

La Dolce Vita, 2417 avenue de Lyon, Péronnas. 09 83 03 00 60. Ouvert tous les midis du lundi au vendredi et les jeudis, vendredis et samedis soir.

Boucherie Marjane Changement d’enseigne à Péronnas, la gastronomie du Portugal arrive en Bresse. Désormais Karine et Carlos vous font découvrir les vins portugais du Nord au Sud : les verts du Minho, les Portos rouges ou blancs et les breuvages plus sucrés de l’Alentejo. Vous trouverez aussi, Sagres et Super Bock, les bières blondes et brunes de Lisbonne pour désaltérer les gosiers secs. Les odeurs d’épices, de morue, de charcuteries fumées

(2) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

On est tous amis de l’Ami d’Pain, à Bourg Sabine et Nicolas nous arrivent du Beaujolais. Ils sont jeunes, ils sont beaux et nous concoctent avec passion des petits pains tout chauds. Entre autres... Car dans leur boulangerie-pâtisserie traditionnelle, on trouve aussi d’excellents sandwichs en formules (avec salades, desserts...) pour le déjeuner. A noter : une cuisson du pain en fin de matinée pour les retardataires et une proposition de pain éphémère mensuelle (figue-raisin ; miel-noisette ; tomate-chorizo...) à découvrir au plus vite ! l’Ami d’Pain, 41, rue Bourgmayer • Bourg-en-Bresse • 04 74 24 86 08 • www.lamidpain.fr

devient Lusitano Market vous inviteront en flânant dans les rayons du magasin, à la découverte des cinq continents. A la boucherie, les spécialités portugaises : churrasco et leitão (poulet et cochon de lait grillé en français dans le texte), font bon ménage avec les viandes traditionnelles et les produits halal. • S.B. Lusitano Market, 810 avenue de Lyon, Péronnas. En face de Pizza des Lys. Ouvert du mardi au vendredi 10 h – 12h et 14 h 19 h et le samedi de 10 h à 19 h.


e –

QUOI -2-9?

p2-3 MAGV25_QUOI2NEUF p2-3_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:48 Page2

IF S U L C EX G R U O B à

LE SISSONGO Le Sissongo est un nouveau bar d 'ambiance.

Musique Electro, Dance, Latine... DQLPHURQWYRVVRLUÁHVDXU\WKPHGHODQXLW       

Bar d 'ambiance - SoirÁe ˆ tKÂme - Pub 7 Rue du Docteur Ebrard

StÁphanie vous attends...

01000 BOURG EN BRESSE (centre ville) Tél 06 30 31 28 34 - 09 67 27 12 35

ne g a p m a K Bar ˆ C

Du lundi au samedi de 17h à 1h (Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (3)


! E T Ê F A L T S E C’

e u q r i c n o s t i a f Mâcon uand le cirque met le bazar, c’est la fête à tous les coins de rue. Mâcon enfile son nez rouge et laisse libre cours aux saltimbanques sous toutes leurs formes. Expositions avec un « s » à commencer par les photographies de Claire Joly De l’ombre à la lumière, suivies de près par Buffalo Bill alias le colonel Frederick Cody metteur en scène d’épisodes guerriers. Le cirque en maquettes propose quant à lui des réproductions fidèles de cirques célèbres : cirque

Q

Médrano, démoli en 1963, cirque d’Hiver, classé monument historique, ou bien encore un cirque imaginaire des années 50 à l’échelle 1/50e d’un réalisme s urprenant. Jongleurs, équilibristes, clowns déambuleront dans le centre ville, Amar présentera son nouveau spectacle Surprise !, tandis que sont également prévues des animations dans les écoles et dans les maisons de retraite. Mâcon fait son cirque ! Cirque en fête jusqu’au 21 octobre. www.macon.fr

❘◗● Texte et photos JP Auray

©Claire Joly

QUOI-2-9? Mâcon

04 MAGV25_Q2F_MÂCON p04_MEP MAG VILLE 09/10/12 10:12 Page1

Manga show ! C’est une première ! Le alon « Player one manga show » investira les 3 et 4 novembre le centre-ville de Mâcon. Objectif : découvrir la culture japonaise au travers de dessinateurs de mangas et BD, d’animations nipponnes réalisées par des associations spécialisées sentant bon le cognassier comme Épitanime, Tenguni, Dansuki, Genkinaka. Approchez les cosplayers avec un concours de costumes d’antan et d’aujourd’hui. Jeux en réseaux, jeux traditionnels en bois des petits villages du

Du son et de l’image

(4) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

pays du Soleil-Levant, ateliers culinaires, peintures, origami, dessins... cette première plongée au pays des geishas s’érige en point de départ d’un événement espéré retentissant et pérenne. Des spécialistes français du genre sont attendus au même titre qu’un public familial de non-initiés. « Player one Manga show » • Mâcon cœur de ville • 3 et 4 novembr e • Gratuit • www.macon.fr

es enceintes en verre transparent à 30 000 € ! Des installations home cinéma de 500 à 10 000 € ! Un miroir (fabriqué sur mesure), intégrant l’écran extra-plat de votre téléviseur (notre photo)... Des énormités comme celles-là, Laurent Aubry, 33 ans, en a plein ! Un autre exemple ? Cette sono multiroom qui diffuse du son dans les... 32 pièces de votre maison - pardon de votre château ! - chaque occupant étant

D

en mesure de commander sa playlist à partir de son smartphone, de son ordinateur ou de sa tablette… Le jeune dirigeant d’Atelier Hifi s’est fixé une politique claire : « Se différencier des grandes enseignes en se positionnant sur le haut, voire très haut de gamme ». À bon entendeur, salut ! Atelier Hifi • 13 av de la Gendarmerie • Charnay-Lès-Mâcon • 03 85 38 16 11


❘◗● Par Charlotte Vincent

Apprendre à avoir du nez

Le Salon des vignerons indépendants revient. Comme chaque année, c’est l’occasion de rencontrer les vignerons de toute la France, de goûter leurs vins et de remplir sa cave de bonnes bouteilles. Ces salons réunissent tout au long de l’année et à travers tout le pays, des travailleurs du vin ayant accepté de se conformer à une charte les contraignant, notamment, à travailler leur vigne, récolter leur raisin, vinifier, élever et mettre en bouteille eux-mêmes leur production. Le Salon de Lyon accueillera des vignerons couvrant les principales régions viticoles françaises. À consommer toutefois avec modération !

Du 25 au 29 octobre à la Halle T ony Garnier, Lyon 7e. Tarif : 6€.

Le plein d’idées déco Le Salon Home permet de rencontrer plus de 200 professionnels de la maison. Idéal pour se renseigner ou concrétiser ses envies de travaux, d’aménagement ou de nouvelle décoration, pour l’intérieur ou le jardin. Cette année, une exposition baptisée «Vivre le Design» sera proposée aux visiteurs. De quoi faire le plein d'idées et repartir avec un objet design de la boutique...

QUOI-2 - 9?

Salon des Vignerons Indépendants

Lyon

05 MAGV25_Q29_LYON p05_MEP MAG VILLE 09/10/12 16:48 Page1

Salon Home : Du 12 au 14 octobre à Eurexpo.

Le Portobello à toute heure C’ est la nouvelle cantine branché e de la presqu’ î le, à Lyon. Avec un nom inspiré de la fameuse Portobello Road de Londres, ce lieu se veut ré solument cool : service non-stop de 10h à 1h du matin, café torré fié , cocktails, vins et tapas. Les tarifs sont trè s abordables avec des assiettes de fromages ou de charcuteries autour de 10€.. Sans oublier la dé coration é puré e et les grandes baies vitré es qui contribuent grandement au charme du Portobello. Portobello : 5 rue Longue, Lyon 1er - 04 78 30 41 92

Halloween Le Lyon de la Sorcière L’inconvénient d’une visite guidée, c’est que le guide n’a pas vécu ce qu’il raconte. A Lyon, du haut de ses 487 ans, la Sorcière en a connu des anecdotes. Et elle aime à les partager avec les visiteurs lors de ses plongées au cœur du Vieux Lyon. Au risque de rompre le charme, Fabienne n’a pas 487 ans - « et demi », comme elle le précise toujours - et il est rare qu’elle décolle avec son balai. Mais elle a la passion des vieilles pierres chevillée au corps. Des années d’apnée au cœur des bouquins d’histoire locale lui ont forgé une culture étonnante sur les différents quartiers d’une ville qu’elle adore. « J’ai longtemps tenu une boutique où les gens venaient surtout chercher des histoires sur la ville. De temps en temps, je les emmenais voir certains sites. Ça s’est lancé naturellement. »

De traboules cachées en anecdotes, Fabienne présente la primatie des Gaules sous un jour nouveau. Dans les quartiers Saint-Georges ou SaintJean, dans la Basilique de Fourvière ou sur les traces des sépultures célèbres (deux visites pour lesquelles elle troque son costume pour une apparence plus passe-partout), elle déniche l’insolite, aiguise les curiosités. « J’aime sortir des sentiers battus. Raconter des anecdotes oubliées. C’est une autre approche du patrimoine », vante la sibylle née sur les coteaux de la Croix-Rousse. Et pour célébrer ses 488 ans, mercredi 31 octobre, la nuit d’Halloween, elle organise une visite nocturne particulière. Lyon redevient

❘◗● Par Anthony Quindroit

Lugdunum et les esprits sont conviés à « l’ouverture de la porte des ténèbres » avant de marcher à la découverte de la ville et de ses mystères. Tarifs des visites : à partir de 8 €. Pour la soirée du 31 octobre, à partir de 10 € (restauration non comprise). Renseignements et réservation : la.sorciere.vl.free.fr et 06.70.12.67.95.

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (5)


6-7 MAGV25_SORTIR_VOIR_p6-7_MEP MAG VILLE 09/10/12 16:00 Page1

SORTIRVOIRECOUTER

K

en Loach est à l’affiche de cette nouvelle édition du festival Lumière. Le prix Lumière - qui récompensera l’ensemble de son œuvre - lui sera remis par Éric Cantona et Bertrand Tavernier, président de l’Institut Lumière. Un hommage sera rendu à Vittorio De Sica, Max Ophuls, Dean Martin et Kenji Misumi, auteur de la saga japonaise Baby Cart (adaptée de la bande dessinée de Kazuo Koike, dessinée par Goseki Kojima). Des ciné-concerts seront proposés dont celui de Loulou, de Georg Wilhelm Pabst avec Louise Brooks, mis en musique par l’Orchestre national de Lyon dirigé par Timothy Brock. Des personnalités du monde du cinéma (réalisateurs, acteurs, musiciens…) seront là : Jacqueline Bisset, Tim Roth, Agnès Varda, Lalo Schifrin, Max von Sydow…

Festival Lumière Lyon fait son cinéma La Halle Tony Garnier accueillera les spectateurs pour une Nuit musique & cinéma. Le festival, ce sont encore, des projections d’œuvres restaurées, des documentaires sur le cinéma, des retours sur des artistes et des œuvres, une projection pour les malvoyants (La nuit américaine). Pour les plus jeunes, une projection d’ET de Steven Spielberg (1982) et de Frankenweenie de Tim Burton (2012), en avant-première nationale, sont prévues. Dimanche 21 octobre, devant la villa Lumière, une centaine d’exposants prendront place pour la 3e Bourse cinéma & photo. Il y aura encore des conférences et des master-class d’artistes, pour les cinéphiles ou pour les professionnels. Le festival ira à la rencontre des publics qui ne peuvent venir à lui : enfants hospitalisés, détenus de la Maison d’arrêt de Lyon Corbas… Le 7e art prendra aussi ses quartiers sur les murs des immeubles de la ville. À la nuit tombée, des photos et extraits de films sur l’histoire du cinéma seront projetées. 40 lieux accueilleront le festival à Lyon et autour de la ville. ❘◗● Caroline Guérin

Ken Loach (ici dans La part des anges, son dernier film, sorti en 2012), sera récomposé par le prix Lumière pour l’ensemble de son œuvre. Lumière - Grand Lyon film festival. Du 15 au 21 octobre. Institut Lumière, 25 rue du Premier-Film, Lyon 8e. Tél. 04 78 76 77 78. www.festival-lumiere.org

Et encore... Genève

Lyon

Picasso à l’œuvre

Le Lac des cygnes en lumière

Exposition

Musique

Picasso à l’œuvre. Dans l’objectif de David Douglas Duncan. Le photographe a suivi Picasso dans sa vie d’artiste et privée. 157 clichés réalisés entre 1956 et 1973 sont ici montrés. Ils sont mis en parallèle avec des œuvres présentées dans ces photos. Le Musée possède aussi depuis 1984, Baigneurs à la Garoupe, œuvre de l’artiste datant de 1957.

Les musiciens de l’Orchestre national de Lyon proposent un concert jeune public dans lequel la lumière répond à la musique. La bande son est celle du Lac des cygnes de Tchaïkovski. Et dans la salle, une atmosphère magique sera créée par les effets lumineux. Un spectacle original. Les enfants de moins de 6 ans sont accueillis aux Jardins musicaux pendant la durée du concert.

Musée d’art et d’histoire. Rue Charles-Galland, Genève. Jusqu’au 3 février 2013. mah@ville-ge.ch

(6) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Samedi 20 octobre, à 15h. Concert jeune public. Dès 6 ans. À l’Auditorium de Lyon, 149, rue Garibaldi, Lyon 3e. Tél. 04 78 95 95 95. www.auditorium-lyon.org

Chambéry Bande dessinée! Festival

Pour fêter les 36 bougies du festival international de BD, les organisateurs ont convié Delaf’ (Marc Delafontaine) et Maryse Dubuc, qui ont écrit Les nombrils. À leurs côtés, une soixantaine d’auteurs et de dessinateurs. Les plus jeunes comme les adultes pourront feuilleter les pages des ouvrages présentés, discuter avec leur auteur. Il y en aura pour tous les goûts : aventure, humour, enquêtes policières, saga historique… Les 19, 20 et 21 octobre. À Chambéry. Rens. Maison des associations, 04 79 33 95 89. chambery.bd@wanadoo.fr.

Bourg-en-Bresse Film d’animation pour la jeunesse Cinéma

Au programme de cette édition, des films d’animation pour les petits (dès 3 ans, et une séance pour le très jeune public) et pour les plus grands : Mary et Max, Chico et Rita, Hugo Cabret, Tintin : le secret de la licorne… En soirée d’ouverture, une Scrime party (dès 14 ans). Le réalisateur Laurent Boileau présidera le jury. Plus une initiation aux techniques du cinéma d’animation avec des doudous et des jouets, une soirée anniversaire. Du 27 au 31 octobre. À la Grenette, au Vox, à la MJC, à la Tannerie, à Bourg, Saint-Denis-Les-Bourg. Et à Oyonnax, Bellegarde-sur-Valserine.

09 62 08 31 86. 3€ l’entrée / 8€ le pass.


R

e

esse

films et une ur les Hugo En soi4 ans). e jury. inéma ts, une

6-7 MAGV25_SORTIR_VOIR_p6-7_MEP MAG VILLE 09/10/12 16:00 Page2

Sérial LECTEUR ! Sélection MUSIQUE

news BD

Tango, mi amor

Alix senator

Piazzolla Monteverdi Una Utopia Argentina

Tout le monde ou presque connaît Alix. L’histoire de ce jeune Gaulois qui commence sa carrière en 1948, dans les pages du journal de Tintin. Dans cette série dérivée, nous retrouvons un Alix vieilli, devenu sénateur. Trente années se sont écoulées, César est mort et le petit Octave qu’Alix avait rencontré et protégé, est au pouvoir sous le nom d’Auguste. Mais les amis d’Auguste sont mystérieusement assassinés. Aidé de ses fils, Alix va mener une enquête qui le conduira sur la piste du meurtrier. Alors que la série de Jacques Martin affiche ses 63 ans, cette reprise, conçue sous la forme d’un triptyque, joue sur la différence de style et de position sociale du héros. Et si la rigueur historique qui était l’une des marques de fabrique de Jacques Martin est préservée, il y a, malgré tout, une certaine gêne à se réapproprier le personnage. Côté dessin, si Jacques Martin, E.P. Jacobs et Hergé étaient les maîtres de l’école de Bruxelles et des orfèvres de la ligne claire, ici, nous avons affaire à un dessin réaliste où, bien que le travail à la gouache de Démarez fasse merveille, nous ne retrouvons pas le style "martinien". Ce n’est ni mieux, ni plus mal, c’est différent ! L’édition collector à tirage limité se présente avec une couverture différente, un dos toilé rouge et surtout un cahier supplémentaire de 8 pages consacré aux principaux personnages de l’album. Alix senator, tome 1 : Les Aigles de sang, Valérie Mangin et Thierry Démarez. Editions Casterman, 48 p., 12,95 € ou édition collector à tirage limité 56 p., 18,95 € . • La sélection BD de François Membre •

Tout un CINEMA

Le dernier CD du label Ambronay, sorti le 25 septembre ose le mariage a priori improbable pour le néophyte entre le madrigal et le tango. Improbable ? En tout cas pas pour l’ensemble Cappella Mediterranea, créé en 2005 par Leonardo Garcia Alarcon, qui rapproche dans cet album Monteverdi et Astor Piazzolla, compositeur argentin considéré comme un des contributeurs majeurs du tango. Un mariage d’une étonnante fluidité, où les genres se mêlent et s’entremêlent, en un mouvement qui n’exclut pas les fourmillements dans les jambes.

Heather Nova Oyster Je vais vous faire une confidence. Heather Nova est la fille dont je suis amoureux en secret le matin. Le matin, depuis que j’ai 20 ans et qu’une petite radio étudiante aujourd’hui engloutie dans l’océan des ondes, me réveillait invariablement au son d’Island, le titre phare d’Oyster, sorti en 1995. «...I need an island, somewhere to sink a stone. I need an island, somewhere to bury you, somewhere to go...». Une voix de sirène - Heather est originaire des Bermudes - aussi insaisissable et ravageuse qu’une déferlante nocturne. Une suffocation de bonheur, dans la mouvance d’Alanis Morissette ou de Sheryl Crow. Les gesticulations de majorette en moins. A réécouter. Ou à découvrir d’urgence.

L’Ain et ses mystères Les mystères de l’Ain aborde l’histoire du département sous un angle peu commun : éléments mystérieux, légendes, mais aussi événements marquants ou insolites de l’histoire. De la vie de Marguerite d’Autriche et de la construction de l’église et du monastère de Brou jusqu’au procès de Jean-Claude Romand, des druidesses des Kimris au passage de Gargantua dans le département, de Mandrin à la Résistance, le lecteur peut choisir de lire cet ouvrage comme un roman du début à la fin ou d’y piocher çà et là les histoires ou légendes qui l’intéressent. Chacune de ces petites histoires permet de connaître un peu mieux le territoire. Ce voyage immobile peut aussi donner au lecteur l’envie d’aller voir sur place à quoi ressemblent le calendrier gaulois et la statue du dieu de Coligny, de parcourir Pérouges, de visiter la Maison d’Izieu dont les enfants et les éducateurs furent emmenés dans des camps le 6 avril 1944… Les mystères de l’Ain,Histoires insolites, étranges, criminelles et extraordinaires. Par Alain Lequien. Éditions De Borée, 2012.

Histoire et histoires en Rhône-Alpes Rose de Freycinet, première femme à avoir fait le tour du monde, Marthe Robin et ses stigmates, Sébastien Peytel, notaire de Belley condamné à mort et dont Balzac lui-même a défendu l’innocence, Mandrin, la naissance des Brigades du Tigre, Henriette d’Angeville et son ascension du Mont-Blanc… Véronique Vigne-Lepage retrace en 25 textes de quelques pages l’histoire de personnages connus ou non. Ces récits sont captivants et très bien écrits. Des histoires extraordinaires et qui ont souvent marqué la grande Histoire. Histoires vraies en Rhône-Alpes, Véronique VigneLepage. Le papillon rouge éditeur, octobre 2010. 20,50€

Do not disturb Un film d’Yvan Attal, avec François Cluzet, Laetitia Casta, Yvan Attal... (1h28)

Ne pas déranger. Effectivement, il y a de quoi être embarrassé pour Ben et Jeff qui, suite à une soirée un peu arrosée, se sont promis une folle nuit d'amour face caméra pour pouvoir participer la tête haute (façon de parler) à un festival de porno amateur. Pour chacun de ces deux hétéros qui s'adorent, il y a une bonne raison de ne pas abdiquer une fois les vapeurs éthyliques dissipées. Et malgré l'incongruité assez évidente de la chose, les voilà partis pour une chambre d'hôtel avec la caméra numérique. A la grande joie de la femme de Ben, qui semble curieusement peu enchantée par cette expérience artistique fascinante. Le point de départ est intrigant, à défaut d'être franchement motivant. La vie de bohème, les paris débiles entre potes, une amitié virile qui dérape, le regret d'une vie trop rangée, il y a un peu de tout dans "Do not disturb" mais il y a surtout beaucoup de rien. Car une fois le pari lancé, et la certitude que nos deux lascars vont finir en petite tenue dans un Novotel, il reste encore une bonne heure d'atermoiements avant d'entrevoir un passage à l'acte. Et Yvan Attal, en manque de substance, se retrouve dans la peau d'un Pujadas un soir d'élection : pas

grand chose à raconter, et l'obligation de meubler avant le grand événement que tout le monde attend. Un remplissage qui s'effectue avec les moyens les plus conventionnels : quelques bitures, une guest-star et sa chanson, des échanges fleuris et imagés, Madame Attal et ses accessoires, et surtout la (très) longue désintégration d'un couple suite à l'intrusion du vieux pote déjanté. C'est ici que le réalisateur perd une partie de son film car, au lieu de souligner le décalage et le burlesque, il ancre son récit dans une analyse de couple réfrigérante, loin de l'objet déjanté du film. Le réalisateur s'enferme dans un discours confus sur les motivations du public, et la responsabilité des gens "banals" dans ce type d'événements. Un film qui ne décollera donc jamais, malgré les

efforts sympathiques des deux protagonistes pour rendre l'expérience aussi inconfortable que peut l'être un tournage à poil entre deux potes. Efforts contrecarrés systématiquement par l'ombre envahissante de Laetitia Casta, et une incapacité de trouver le ton juste, y compris dans le huis-clos de cette chambre défraîchie. On en vient à se demander ce qui a pu motiver Yvan Attal (par ailleurs acteur brillant) pour réaliser un remake de "Humpday", petit film indépendant qui avait reçu un accueil positif. Peut-être est-ce le côté vaguement transgressif ou alors un potentiel comique hélas jamais présent (puisque, si l'on est souvent mal à l'aise devant tant de gaucherie, on rit finalement très peu). Difficile d'en vouloir vraiment à une troupe aussi sympathique, même si cet inoffensif ratage rappelle curieusement la désastreuse tentative de Lellouche et Dujardin à Vegas il n'y a pas si longtemps. Une fierté quand même. Celle de se dire que planter un remake dans les grandes largeurs n'est manifestement par l'apanage du cinéma industriel américain. Il y a des soirs où il faut savoir se contenter de peu... Le cinoche selon Etienne sur http://dh84.over-blog.com

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (7)


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:34 Page1

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS

 MUSIQUE Mardi 16 octobre (20h30)

Rhino Jazz Festival Alexis Descharmes

"Popa Chubby bat en brèche les a-priori sur le blues associé aux images d’Epinal du Sud profond. Il vient de New York, il est blanc, a plutôt un look de rappeur ou de membre de gang californien, et donne un sacré coup de balai dans le blues façon « plantation de coton ». Né Ted Horowitz en 1960, il propose une musique à l'image de sa ville : une approche « roots » américaine, urbanisée et modernisée, qui mêle les influences cosmopolites de «big apple». Il ajoute donc des touches soul, jazz, rock ou rap pour proposer un cocktail dopé qui nettoie les tympans.". -------------

La Tannerie • 123 place de la Vinaigrerie • Bourg-en-Bresse. www.latannerie.com • Tél. 04 74 21 04 55. Tarifs : de16€à 25€. Mercredi 17 octobre (19h)

Sébastien Tellier Electro pop lunaire

© Philippe Gontier

« Le violoncelliste Alexis Descharmes, connu pour l'éclectisme de son répertoire, propose un voyage à travers le répertoire pour violoncelle et dispositif électroacoustique. De Messagesquisse de Pierre Boulez, la pièce la plus virtuose et la plus ancienne de ce programme (1976) à Traces de Martin Matalon, la plus interactive et la plus récente (2001), en passant par la plus poétique (Kaija Saariaho : Près), la plus nostalgique (Klaus Huber : Ein Hauch von Unzeit), ou la plus hypnotique (Steve Reich : Cello Phase), Alexis Descharmes nous emmène d'un univers à l'autre pendant près d'une heure et demie... Le son du violoncelle est tour à tour amplifié, transformé en temps réel, démultiplié et spatialisé dans la salle par Thierry Coduys. » ------------

Opéra de Lyon • Place de la Comédie • Lyon 1er. www.opera-lyon.com • Tél : 08 26 30 53 25 • Tarif : 18 € Mercredi 17 octobre (19h30)

Popa Chubby Blues rock

« Sébastien Tellier a-t-il vraiment vu la Lumière bleue ? Comment donner suite à “Sexuality”, album sorti en 2007 et coproduit par Guy-Manuel de Homen-Christo de Daft Punk ? Sébastien Tellier a-til vraiment trouvé la recette du pépito bleu ? Est-ce le vrai Sébastien Tellier qui, aux abords d’une rivière ensoleillée, en toge immaculée, caresse la crinière d’une jument qui butine l’herbe fraîche ? Mais pourquoi “My god is blue” (titre de son album) ? Pour les éléments de réponses à ces questions existentielles de la plus haute importance, rendez-vous le mercredi 17 octobre au Transbo ! » -------------

Le Transbordeur • 3 boulevard de la bataille de Stalingrad • Villeurbanne • 04 78 93 08 33 • www.transbordeur.fr. Tarifs : 25,80 € 18 (19h30) et 19 (20h30) octobre

Danbé

Concert narratif sous casque « Née à Paris en 1978, Aya vit une enfance heureuse aux côtés de ses parents venant du Mali et de ses trois frères et sœurs dans un quartier populaire. En 1986, son père et sa petite sœur meurent dans un incendie criminel. Sa mère choisit alors de s’opposer à la tradition malienne en restant en France pour élever seule ses trois enfants, dans le respect du Danbé, la dignité en Malinké.

(8) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Précipitée dans la tragédie à huit ans, Aya va rencontrer la boxe, dont elle deviendra championne du monde. Elle mènera ainsi le combat contre le Drukutu le malheur, pour surmonter les deuils et s’inventer sa propre vie. Telle est l’histoire vraie de d’Aya Cissoko mise en mots dans un texte coécrit avec Marie Desplechin. La Cie Mic(zzaj) met en musique l’histoire d’Aya Cissoko en nous invitant à un voyage singulier, celui du concert narratif sous casques. Tandis qu’une comédienne en fait le récit, les musiciens produisent en direct un accompagnement sonore aux influences multiples, qui navigue librement entre musique électroacoustique et musique concrète, jazz contemporain et musiques traditionnelles. Rompant avec les codes traditionnels du spectacle, nous partageons l’aire de jeu avec les artistes assis ou couchés sur des coussins. Comme nous l’aurons expérimenté avec Voyage au centre de l’oreille, le dispositif singulier d’écoute au casque incite à nous abandonner entièrement à une écoute rêveuse, où l’œil n’est pas obligatoirement sollicité et où l’infiniment petit est entendu. -------------

A PARTIR DE 12 ANS • DUREE : 1h15. Théâtre de Mâcon • 1511 av. Charles de Gaulle • Centre socio-culturel Louis Escande • Mâcon • 03 85 22 82 99 • www.theatre-macon.com. • Tarifs : de 5 €à 23 €. Vendredi 19 octobre (20h30)

Art Mengo & Tom Arthus « Art Mengo a collaboré avec Maurane, Jane Birkin, Juliette Gréco, Johnny Hallyday, Henri Salvador... Victoire de la Musique en 1991, il a récemment sorti son 9e album studio Ce petit chemin, en duo avec la comédienne Lara Guirao. Sur scène, ce chanteur au timbre de voix unique conquiert le public qui (re)découvre La mer n’existe pas ou Parler d’Amour (...). 20 ans de carrière et un nouveau disque : deux excellentes raisons pour que le discret Toulousain remonte sur scène... Tom Arthus, quant à lui, est un auteur-compositeurinterprète décontracté et sensible. Dans ses chansons, il saisit avec bienveillance et sympathie les moments de la vie, la sienne et celle des autres, avec une envie évidente de partager sa musique. » -------------

Théâtre de Bourg-en-Bresse • 11, place de la Grenette • www.theatre-bourg.com • Tél. 04 74 50 40 00 • Tarifs : de 6,5€à 29€.


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:34 Page2

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS Vendredi 19 octobre (20h30)

L’Arc de Cercle Chants traditionnels de Méditerranée

s’improvise chanteur, musicien ou danseur à l’envi !... » Par la Compagnie Rassegna, une soirée inaugurale de la 60e saison des JMF de Bourg-en-Bresse. -------------

• Salle du Vox, 11 rue Paul Pioda, à Bourg-en-Bresse • 04 74 2 63 25 • Tarifs : de 8 € à 17 € Dimanche 21 octobre (16h)

Macbeth + Atelier pour enfants Les Ateliers pour enfants, c’est quoi ? Pour mettre à la porte les problèmes de garde d’enfants, l’Opéra propose une solution ludique : les ateliers pour enfants. Le dimanche, pendant que les parents assistent au spectacle, les enfants s’amusent à l’AmphiOpéra. Chaque atelier est en lien thématique avec le spectacle donné dans la grande salle. A partir de...

dre gorge à son peuple – affamé, martyrisé ; lui-même festoie et se gorge de richesses, pour tenter d’oublier, peut-être, les fantômes qui le hantent... Macbeth ne perdra le pouvoir que lorsque la forêt de Birnam se lèvera et marchera contre lui, lui ont prédit les sorcières ; les agences disent parfois n’importe quoi mais là, oui, la forêt se lèvera et marchera... » Un Macbeth contemporain (avec utilisation de vidéos) évoluant de nos jours, au cinquantième étage d'une tour de verre. Opéra en 4 actes d’après Shakespeare. En italien. Mise en scène : Ivo van Hove. ------------

Opéra de Lyon • Place de la Comédie • Lyon 1er. www.opera-lyon.com • Tél : 08 26 30 53 25 • Tarif : 13 € à 94 €selon série. Mardi 23 octobre (19h)

Andy McKee’s guitar masters

©MCE Productions_Fred Grommier

«... L’arc de Cercle propose un dialogue vibrant et généreux autour des répertoires populaires de la Méditerranée. Sur des sonorités d’instruments traditionnels (guitare flamenca, violon arabo-andalou, saz turc, oud arabe, cetera corse...), quatre voix aux timbres puissants et marqués s’échangent textes, rythmes et mélodies en toute complicité. La convivialité et l’invitation sont au coeur de ce spectacle, à l’image des réjouissances méridionales où chacun

« Au début, les sorcières de Macbeth – telles de modernes agences de notations aux prédictions autoréalisatrices – lui décernent un triple A : Macbeth sera roi. Lui-même n’y pensait pas mais, par cette prévision à la hausse, il devient roi pour le pire (...). Soutenu (...) par son épouse, Lady Macbeth, le nouveau roi fait main basse sur le pouvoir (...) ; fait égorger ses opposants même si ce sont ses amis (...) ; fait ren-

« Après être passé maître dans l’art du « tapping », Andy MacKee a carrément invité un style : le “drifting”. Ce guitariste performeur est désormais consi-

r

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (9)


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:34 Page3

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS déré comme l’un des meilleurs joueurs de guitare acoustique du monde. Des vidéos sur le web ont fait le tour du monde et son titre “Drifting” (justement) rencontre un beau succès. Sa technique toute personnelle, avec ses deux mains utilisées de façon totalement indépendante et complémentaire, transforme son instrument en petit orchestre. Pour ce concept de Guitar Masters, il est accompagné des fameux guitaristes Antoine Dufour (Fingertstyle – Acoustic) et Preston Reed, la légende du Tapping ! …»

Mardi 30 octobre (10h)

Vendredi 9 novembre (20h)

Le petit monde de Léo Lionni

Sting

EX

------------

Le Transbordeur • 3 boulevard de la Bataille de Stalingrad • Villeurbanne • 04 78 93 08 33 • www.transbordeur.fr. Tarif : 29 €. Jeudi 25 octobre (20h30)

Melingo Corazon & Hueso

« Avec les courts-métrages Un poisson est un poisson / C'est à moi / Frédéric / Cornélius / Pilotin, SZ propose une nouvelle création ciné-concert pour le très jeune public sur un programme de cinq courts films d’animation réalisés par Giulio Gianini à partir des albums de Leo Lionni. Les deux musiciens de SZ accompagnent les animaux facétieux de Leo Lionni dans des promenades colorées. Des petits films magnifiques agrémentés d’instruments en tous genres, au fil de petites séquences répétitives et de joyeuses ritournelles. En partenariat avec le Festival du film d’animation pour la jeunesse de Bourg-en-Bresse (...) » -------------

JEUNE PUBLIC • JEUNE PUBLIC • JEUNE PUBLIC • La Tannerie • 123 place de la Vinaigrerie • Bourg-en-Bresse • www.la-tannerie.com • Tél. 04 74 21 04 55 • Tarif : 5 €. Vendredi 2 novembre (15h30 et 20h30)

Celtic Legends fall tour

© Youri Lenquete

« Melingo est une figure mythique de la scène rock argentine – il fit partie dans les années 80 des fameux Los Abuelos de la Nada (Les Grands-pères du Néant) – et l’un des musiciens argentins les plus reconnus dans le monde du tango. Après avoir brûlé la vie par les deux bouts, entre rock contestataire et movida espagnole, il se rabiboche sur le tard, à 40 ans, avec ses racines, son pays et le tango qui le consume. Mais à cent lieues d’un tango classique fantasmé, le sien est âpre et déglingué. Il réinvente à sa manière furieuse le tango-canción cher à Carlos Gardel en le parant de sonorités plus rêches et crasseuses. Il vient défendre Corazon & Hueso (de cœur et d’os) sorti fin 2011. Un troisième album qui laisse libre cours à sa furie hallucinée et ses envies d’ailleurs. »

« En 2002, Celtic Legends surgissait des brumes du Connemara pour bondir sur les scènes de France. Aux 300 premiers spectateurs, se sont ajoutés en 10 ans plus d’un million de fans de l’île d’Emeraude et de sa culture. Pour célébrer ces retrouvailles, les artistes dévoileront de nouvelles histoires de Leprechaurn, de lutins, de fées mais aussi de fraternité, d’amitié et d’amour tandis que la musique vous emportera dans l’univers des pubs de Dublin, des vieux ports de Cork et Belfast et bien sûr à Galway où les notes frénétiques du fiddle, du penny whistle, du Bodhran et du Uilleann pipe se répercutent tant sur les verres de Guinness et de whisky que sur les cœurs. »

« Après le succès de sa tournée mondiale « Back To Bass », durant laquelle il a présenté sa vision rock de ses plus grands classiques, et après une tournée des festivals cet été, Sting sera de retour avec son « Back To Bass Tour » pour une tournée française exceptionnelle. Pour cette nouvelle aventure, Sting s’est recentré sur ses 25 dernières années de carrière. L’artiste offrira donc à son public une prestation musicale unique, retraçant les plus grands moments de son épopée musicale à travers les tubes de Police, et ceux tirés de sa carrière solo, qui l’ont propulsé au sommet. Une « tournée Bestof » qui se voudra intimiste puisqu’il se produira dans des grandes salles françaises, mais avec une capacité qui ne devrait pas dépasser 4 500 personnes pour chaque date. » -------------

Halle Tony Garnier • 20 place Charles et Christophe Mérieux Lyon 7e • 04 72 76 85 85 • www.halle-tony-garnier.com • Tarifs : de 63,5 €à 102 €. Vendredi 9 novembre (20h)

Seal « Après des tubes mondiaux tels que "Crazy" (1991) "Kiss from a Rose" (1994) et "Human Beings" (2001), les albums Soul I (fin 2008) et Soul II (fin novembre 2011) composés de reprises de standards soul et jazz se sont écoulés à plus d’un million d’exemplaires. En 20 ans de carrière, l’auteurcompositeur-interprète s'est distingué par une fabuleuse capacité à traverser et mélanger les styles, avec une étonnante cohérence. La voix prodigieuse de Seal - roque baryton - devenue la signature de ses tubes - amplifie l'émotion qu'il apporte aux chansons. Et la soul est définitivement le registre dans lequel il s'illustre le mieux ! »

-------------

-------------

Amphitéâtre Salle 3000 • 1 Quai Charles de Gaulle • Cité Internationale • Lyon 6 • Tél. 04 73 14 65 45 • www.ccclyon.com • Tarif : de 37 €à 50 €.

Amphitéâtre Salle 3000 • 1 Quai Charles de Gaulle • Cité Internationale • Lyon 6 • Tél. 04 73 14 65 45 • www.ccc-lyon.com• Tarif : de 51 €à 78,50 €.

-------------

Théâtre de Villefranche • Place des Arts • www.theatredevillefranche.asso.fr • Tél. 04 74 68 02 89 • Tarifs : de 13 €à 27 €. • Durée du concert : 1h30.

Encore plus d’idées sortie sur www.magville.fr (10) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

EXC

EX


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:35 Page4

BOURG-en-BRESSE

ST-DENIS-LES-BOURG

ATTIGNAT

SIVITÉ

EXCLU

Au calme, vue dégagée. Maison plain pied de 1980 : comp. : hall , cuisine aménagée sur terrasse, cellier attenant, salon avc cheminée sur terrasse, 3 chambres, sdb (baignoire), rangements. Belle pièce de vie vitrée vue jardin. Garage, espace buanderie, grenier aménagé. Beau terrain 1878 m². DPE classe F. Prix 183 000 €

Rue Georges Guynemer. Petite copro. calme, bien entretenue, prox. écoles, boulangerie, bus... Appart.T3 (86m²), bon état, 2e étage ascenseur : all, cuisine avc cellier, salon-salle à manger (sol parquet), 2 chambres, placards, sdb (douche). Cave. Garage. Volets électriques. Dble vitr. DPE : classe D. - Prix 120 000 €

BOURG-en-BRESSE

Quartier Brou - Résidence standing sécurisée. Superbe T2 (64m²) neuf, 1er étage ascenseur. comp. : Il comprend hall avc pl, cuisine neuve équipée, salon (sol parquet chêne), très grande chambre avec placard, salle de bains douche et baignoire, second wc, dégagement avec placards. Cave, 2 parkings privatifs. Possibilité garage en sous-sol... Prix 165 000 €

CUISIAT

Belle bâtisse du Revermont en pierre restaurée. comp. : belle pièce de vie, cuisine neuve équipée, rangements, gde chambre. Etage: gde pièce de vie avc cheminée, mezzanine, 4 chambres, 2 sdb. Cave voutée en pierre. Four à pain. Terrasse couverte. Anciennes granges et écurie. Abris voitures. Beau terrain de 1712 m². le DPE affiché date d'avant travaux d'isolation. DPE classe F. Prix 350 000 €

SIVITÉ

SIVITÉ

BOURG-en-BRESSE

PÉRONNAS EXCLU

Coquette VILLA plain pied (1985) comprenant : ent. cuis.équip. Séj.sal. 3 ch. SDB. WC. Rang. (90 m2 hab.) Garage. Terrain clos arboré 955 m2. - Classe énergie : F Prix 185 000 € + Frais d'actes. Réf :083/1043.

Prox.ttes commod. - VILLA plain pied T5 comprenant : ent.cuis.séj.sal.(chem.) 4 ch. SDB,WC, rang.(90 m2 hab.) Prév.trav.rafraich. - Gar.accolé - Dépend. terrain clos 722 m2. Chauf.cent. gaz.- Classe énergie : D. Prix 179 000 € + Frais d'actes. Réf : 083/1036.

PÉRONNAS

PÉRONNAS

SIVITÉ

SIVITÉ

EXCLU

l'Alagnier - MAISON mitoyenne T5, comprenant : ent. gd séj.sal. cuis.équip.Débar.WC - A l'ét. 3 ch. SDB.WC. Rang. (94 m2 hab.) Garage. Terrain 337 m2 - Classe énergie : D Prix 140 000 € + Frais d'actes. Réf :083/1011.

Prox. Peronnas et St Rémy - Terrain à bâtir de 838m² viabilisé, plat et bien situé. Hors lotissement (3 terrains). Prix 76 000 €

SIVITÉ

EXCLU

Quart.Bel Air - APPART. T4 ent.rénové (4e ét.asc.) comprenant : ent.séj.sal. (34 m2) cuis.équip.2 ch.Salle d'eau,WC, rang. (84 m2 hab.) Cave.Gar. Classe énergie : D. Prix 150 000 € + Frais d'actes. Réf :083/1023.

ST-ANDRE-sur-VIEUX-JONC

SAINT-PAUL-DE-VARAX

BOURG-en-BRESSE EXCLU

Superbe maison d'architecte rénovée. comp. : Rdc : belle pièce de vie lumineuse, cheminée, cuisine neuve, bureau mezzanine. Demi-niveau : 2 chambres, sdb wc, rangts. Etage: belle suite parentale, petit balcon, coin bibliothèque, dressing, gde sdb wc. Ss-sol: Garage, buanderie, cave à vin, salle de jeux. DPE classe E. Prix 396 000 €

EXCLU Proche lycées - VILLA (1958) comprenant : RDC : cuis.d'été. Cellier. Atelier.Gar.Chauff. Véranda - A l'ét. ent.séj.sal. cuis. 3 ch. SDB. WC. (100 m2 hab.env.) Terrain 813 m2. Prév.Travaux.- Classe énergie : G. Prix 175 000 € + Frais d'actes. Réf :083/1037.

Prox.commod. - AGREABLE VILLA CONTEMP. comprenant ent. gd séj.sal.cuis.équip.1 ch.Salle d'eau.WC.Rang. - En 1/2 niv. : 3 ch. 1bur. SDB. WC. Rang. Buand. (135 m2 hab.) 2 garages. Ter. 1032 m2. - Classe énergie : C - Prix 268 000 € + Frais d'actes. Réf :083/1035.


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:35 Page5

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS

 THEÂTRE Arthur Miller - Claudia Stavisky

Du 10 au 14 octobre

L’Homme cirque

© Raoul Gilibert

« Mort d’un commis voyageur est un monument de la littérature contemporaine admis comme un classique du XXe siècle, témoignage sur la classe moyenne dans l’Amérique de la fin des années 40. Le voyageur de commerce Willy Loman a fait les beaux jours de son employeur, sillonnant sans relâche les routes du pays pour entretenir sa famille, payer les traites d’un pavillon, élever ses fils. Certain de la considération de son employeur et de la retraite paisible qu’il croyait se préparer, Willy voit le monde se dérober sous ses pieds, lorsque l’entreprise le lâche comme un jouet usé. Dans son chef-d’œuvre qui lui vaudra le prix Pulitzer, Arthur Miller décrit les conséquences ordinaires des grandes mutations imposées par l’emballement du capitalisme. L’humain et les valeurs morales d’une époque révolue sont rétrogradés par l’avènement d’un modèle dont l’homme n’est plus le centre. » ------------

Théâtre des Celestins • 4 rue Charles Dullin • Lyon 2e • Grande salle • Plein tarifs : de 17 €à 34 €. Du 9 au 27 octobre (20h30)

A bas bruit

« David Dimitri est un enfant de la balle, le fils du grand clown Dimitri. Il est surtout l’un des funambules les plus reconnus au monde, celui qui a osé faire des choses folles là-haut sur son fil. Après des shows époustouflants à Las Vegas ou au-dessus du stade de Francfort et des performances de haute voltige au Cirque du Soleil, cet artiste virtuose a pris la tangente et joue dorénavant à L’Homme Cirque, one man show en perpétuelle évolution. Le voilà donc seul sous son chapiteau. Tout un cirque pour et par un seul homme. Son spectacle conjugue à la première personne tous ses talents : acrobate élégant, musicien fantaisiste, bricoleur ingénieux et surtout funambule saisissant. Un ange aux cheveux gris qui enchaîne saltos arrière et sauts périlleux au-dessus de la foule avant un final hors du commun. Pour mieux faire sursauter et rêver. »

« La destinée de Marie de Flavigny, comtesse d’Agoult, mariée et mère de deux petites filles, bascule lorsqu’elle rencontre Franz Liszt, son cadet de six ans, en décembre 1832. Après deux ans de liaison secrète, les amants s’enfuient. Indifférents au scandale, ils vivent leur amour au grand jour pendant quatre ans. Ils séjourneront en Suisse puis en Italie (Milan, Venise, Gênes, Florence, Rome). Marie retrace dans son journal ces années de pèlerinage qui révèlent, non seulement leur vie de couple au plus fort de leur passion, mais également une exceptionnelle soif de connaissances, un désir ardent d’embrasser tous les arts. Il ressuscite aussi le goût d’une élite qui se piquait d’échapper au conformisme de son temps ». En accord avec le Festival de la correspondance de Grignan. D’après « Marie d’Agoult, correspondance générale,1837-1839 » par Charles Dupêchez. Adaptation libre de Didier Goupil ------------

Théâtre de la Tête d’Or • 60 avenue du Mal de Saxe • Lyon 3e • 04 78 62 96 73 • Tarif unique : 30 € • www.theatretetedor.com 16 (20h30) et 17 (19h30) octobre

Monstres

------------

Théâtre de Villefranche • Place des Arts • Villefranche • Billetterie : 04 74 68 02 89 • Durée : 55mn. • A voir en famille dès 5 ans. • Tarifs : Plein tarif 27 €/ Réduit : 17 € . Moins de 14 ans : 12 €. • www.theatredevillefranche.asso.fr

Compagnie MPTA Lundi 15 octobre (19h)

In Alta Solitudine Avec Claire Chazal

Aux frontières du théâtre, du cirque et de la danse, il compose ce nouveau spectacle en s’inspirant du travail de l’ethnologue et réalisateur Jean Rouch, père de l’ethno-fiction et de l’anthropologie visuelle. Comme lui, la compagnie place l’aventure humaine au centre du travail et de la création. À bas bruit, c’est ainsi que se transmettent certaines épidémies, les idées rebelles à l’ordre établi, les sentiments naissants. C’est à bas bruit que la contagion avance, bien avant d’être nommée. À bas bruit, comme le récit de nos vies, à peine audibles dans le flux plus grand qu’elles composent. Autant de portraits kaléidoscopiques imprimant les fractions d'une époque. ------------

Théâtre des Celestins • 4 rue Charles Dullin • Lyon 2e • Durée env. 1h • Plein tarifs : 20 €/ Réduit : 17 €.

© Michel Cavalca

« À l’origine de ce projet, la rencontre entre Corinne Méric, comédienne lyonnaise (...) et l’auteur montréalais Pascal Brullemans. Un texte écrit sur-mesure après plusieurs résidences d’improvisations autour du thème de l’adolescence et des rituels de passage. Une pièce qui s’articule autour du personnage de Nelly, une adolescente vive d’esprit mais déchirée entre les craintes et les désirs que lui inspire le monde. C’est l’histoire d’une minute, celle de l’attente du résultat d’un test de grossesse. Seule dans sa chambre, face au vertige de cette perspective, Nelly se projette dans un avenir en compagnie d’un monstre. Elle s’invente une galerie de personnages dans un futur où la réalité côtoie le rêve, où elle devra affronter ses peurs et ses propres choix face aux changements. » ------------

Théâtre de Villefranche • Place des Arts • Villefranche • Billetterie : 04 74 68 02 89 • Durée : 1 h. • A voir en famille dès 12 ans. • Tarifs : Plein tarif 23 € / Réduit : 14 €/-14 ans : 12 €. • www.theatredevillefranche.asso.fr

Cies ou associations théâtrales, chorales, groupes... faites-nous part de votre agenda, nous le relaieront dans le nôtre. Une seule adresse : redaction@magville.fr (12) Magville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

SPA RCS Lyon 324872894

Du 5 au 31 octobre

Mort d’un commis voyageur


SPA RCS Lyon 324872894

p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:35 Page6


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:35 Page7

ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS Du 16 au 27 octobre

La Nuit des rois Shakespeare / Rabeux

virulence. « Mesdames Messieurs je ne vous cacherai pas que nous sommes en ce moment dans une crise qui n’est pas sans remède (...) » ainsi s’adresse Monsieur Boucot à ses employés dans L’Atelier volant. Pendant des journées soumises à l’absurdité des décisions prises au-dessus d’eux, les cinq employés de cet atelier se battent avec toute l’énergie (...) des langues à leur disposition. Paroles, dialectes, glossolalies, patois : un combat de mots décidera de qui aura le pouvoir. (...) La pièce place l’acteur au centre de l’œuvre. La virtuosité des comédiens, au premier chef Dominique Parent son compagnon de route depuis 25 ans, sera au cœur du spectacle, allant toujours plus loin dans la singularité, le comique extrême et la solitude. ------------

Mâcon Scène nationale • 1511, avenue Charles de Gaulle • Centre culturel Louis Escande • Mâcon • 03 85 22 82 99 • Durée : 1h45 • Dès 14 ans • Tarifs de 5 €à 16 €. « Avec La Nuit des rois, il est loin le Shakespeare maître en tragédie. Certes, ici tout débute par un naufrage : Viola, une jeune femme sans protection, se présente à la cour d’Illyrie. Ce qu’elle y découvre ? Un royaume un brin décadent, des fous qui, à grandes lampées d’alcool et de musique, lui apprennent l’amour, la mélancolie, le trouble, le désir... Leur vie est un carnaval où l’on s’invective, on se trahit, on se travestit, on s’embrasse : une joyeuse fête où le rock’n’roll chanté en live ramène l’anglais à la scène. La nuit des rois est la douzième nuit après Noël, celle de l’Epiphanie. Dans la tradition païenne, on y célébrait le retour de la lumière par une nuit de carnaval. Shakespeare a écrit Twelfth Night, or What You Will pour l’Epiphanie 1601. Dans ce “what you will” du maître anglais, on peut entendre un joyeux “embrassez qui vous voudrez” que Jean-Michel Rabeux reprend à son compte. Sa pièce est d’une énergie folle, portée par des acteurs et musiciens hors normes. (...) » ------------

Théâtre de la Croix-Rousse • Place Joannès-Ambre • Lyon 4e • Billetterie : 04 72 07 49 49 • Plein tarif 26 € / Réduit : 17 €/ 13€• www.croix-rousse.com Mercredi 17 octobre (20h30)

L’Atelier volant Valère Novarina

Théâtre de Bourg-en-Bresse • 11, place de la Grenette • Bourg-en-Bresse • 04 74 50 40 00 • Durée : 1h10 • Tarifs de 3€à 24€, hors abonnement. Du 24 octobre au 10 novembre

Fred Radix

Call me Chris Appelez-moi Christian Laporte « Benssaïm Fatoui est employé à la WEK, un fournisseur de vin. Il est télé-prospecteur. Pour exercer son métier, il se voit dans l’obligation de changer de nom, d’identité et de nationalité : à la WEK, Benssaïm Fatoui est Christian Laporte. Sur son lieu de travail et dans sa vie, il va rencontrer des êtres perdus, comme lui, des êtres au seuil : au seuil de la mort (une vieille), au seuil de la pauvreté (sa femme), au seuil de la dépression (son collègue), au seuil de l’amour (sa maîtresse). Ponctué de vrais témoignages d’employés, ce texte sera valorisé par une mise en scène collective prévoyant des instants où la frontière entre le réel et la fiction se brouille et où le dérapage est toujours possible. » ------------

Mâcon Scène nationale • 1511, avenue Charles de Gaulle • Centre culturel Louis Escande • Mâcon • 03 85 22 82 99 • Durée : 1h45 • Dès 14 ans • Tarifs de 5€à 16€.

23 (20h30) et 24 octobre (19h)

volontaire Etienne de la Boétie

(14) Magville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

------------

Mardi 23 octobre (20h30)

Discours de la servitude

« Avec Le Vrai sang créé au Théâtre de l’Odéon en 2011 et L’Espace furieux entré au répertoire de la Comédie Française en 2006, Valère Novarina est aujourd’hui un auteur classique. Il met en scène L’Atelier volant, sa première œuvre, composée en 1970 mais qu’il n’avait jamais montée lui-même. Le texte frappe par son actualité, sa vivacité et sa

© PIDZ

sir tant sa langue est toujours vivante, imagée, directe et parfois même… drôle ! Éclairant, limpide et furieusement d’actualité ! »

« Qu’est-ce qui fait qu’un peuple tout entier se laisse asservir ? Et que doit-il faire, ce peuple, pour recouvrer sa liberté ? Certes on pense au « printemps arabe ». Mais ne sommes-nous pas aussi concernés ? La Boétie explore les mécanismes de la tyrannie et surtout notre rapport ambigu au pouvoir et à la soumission. Sans donner de leçons, il met de la pensée en mouvement et surtout nous invite à le faire avec lui. Ce Discours se laisse suivre avec plai-

« Comédien, musicien, chanteur, danseur, siffleur, Fred Radix est un touche-à-tout de génie qui rêve légitimement de se produire à Bercy. D’ailleurs, il a tout prévu : 2h45 de spectacle avec chansons, chorale d’enfants, feu d’artifice, record du monde, défilé de mode, et au final, le Grand Orchestre Philharmonique de Berlin. Bon, ce soir, il est venu tout seul ! Artiste complet et véritable doux dingue des plateaux, Fred Radix est une arme de séduction massive. Son élégance naturelle, sa saine énergie, l’intelligence et la finesse de son humour ainsi qu’un sens aigu de l’improvisation composent un spectacle époustouflant, à la frontière entre le stand-up et la comédie musicale. On en ressort un grand sourire aux lèvres, remplis d’une bonne humeur communicative et d’une irrépressible envie de chanter, de danser et de s’appeler Virginie… » ------------

En tournée dans 7 communes de l’Ain (Polliat, Jasseron, Ceyzérieu, Neuville-sur-Ain, Saint-Rambert en Bugey, Saint-Denis-les-Bourg, Lagnieu), avec Terr(Ain) de jeu. • Théâtre de Bourg-en-Bresse, 11, place de la Grenette, Bourg-en-Bresse • 04 74 50 40 00 • Tarifs de 2€à 12€, hors abonnement. Terr(Ain) de jeu, c’est quoi ? Des représentations plus près de chez vous pour partager le plaisir d’un spectacle joué par des artistes professionnels dans une ambiance conviviale. La diffusion d’un spectacle grâce au soutien des communes et des associations locales aux côtés du théâtre de Bourg-en-Bresse.


p8-15 MAGV25 AGENDASORTIES(ok) p8-15_Mise en page 1 11/10/12 11:35 Page8


16 MAGV25_PAPILLES_ p16_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:33 Page1

Pour les papilles

Les Cépages

J

ean-Pierre Delesderrier n’est pas homme à suivre aveuglément les modes. La preuve, alors que l’air du temps voudrait que les personnes affichant une certaine réussite fuient en Suisse, lui le Genevois, est venu demander la nationalité française ! Son restaurant de Thoiry, l’homme l’a ouvert en 1990. « Lorsque j’ai commencé ce métier, je voulais voyager sur les bateaux. Mais une fois installé… », plaisante-t-il. Etabli dans le Pays de Gex, le travail du chef se voit récompenser d’une étoile Michelin dès 1988. Dès lors, à la recherche d’un endroit plus spacieux pour s’exprimer, Jean-Pierre tombe sur cette vieille pharmacie inoccupée et à demi ruinée, mise en vente par la commune. Banco ! Les Cépages ont ouvert en décembre 1990 et le macaron Michelin a suivi le Franco-Suisse de Challex à Thoiry dès la première saison.

2 © Photos Corinne Bertrand

La cuisine gourmande de Jean-Pierre Delesderrier repose sur des bases classiques apprises il y a 30 ans, mais qui ont su évoluer au fil du temps. Alléger, simplifier est même devenu sa marque de fabrique, sans pour autant basculer du côté des expériences pseudo scientifiques mêlant azote et pipettes. « On continue à faire nos fonds », explique le chef, amusé. Une évolution qui se traduit aussi dans la présentation des plats. « Il y a 20 ans, les assiettes étaient invariablement rondes et blanches. » Tandis qu’aujourd’’hui... La carte des Cépages est renouvelée très régulièrement, bien au-delà du simple diktat calendaire. Pour la carte de chasse, par exemple, qui court de novembre à fin janvier, le contenu est ainsi reconstruit à mi-chemin, pour mieux coller à la saison, question accompagnement. Mais l’autre force des Cépages, c’est bien son nom, qui est à prendre au sens littéral. La cave de JeanPierre Delesderrier est en effet une véritable caverne d’Ali-Baba pour l’amateur de bons vins, à l’esprit ouvert et avide de découvertes. Bien sûr, on y trouvera aussi des grands vins « classiques » , comme ce Château Lynch Bages de 1995 ou ce Pomerol Cos d’Estournel de 1990 dont les caisses sont empilées en bon ordre, formant une cloison d’étampes du plus bel effet. Mais, explique le chef, « nous n’avons pas la clientèle pour des vins à 400 euros. Je préfère donc Isabelle, l’épouse de Jean-Pierre Delesderrier a longtemps tenu leur seconde adresse à Challex. Venue rejoindre son mari après son accident, c’est elle qui a insisté pour moderniser la décoration des Cépages. « Elle a dû me pousser », admet le chef. Mais depuis la fin des travaux, je reconnais que la clientèle a rajeuni de 15 ans ! »

(16) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

A


16 MAGV25_PAPILLES_ p16_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:33 Page2

s

La cave Nichée au sous-sol d’une maison typiquement jurassienne de 1830, la cave de Jean-Pierre Delesderrier, composée au fil des ans avec un soin passionné, renferme aujourd’hui quelque 20 000 bouteilles, pour près de 1200 références.« La plus belle cave du département de l’Ain, après celle de Georges Blanc », affirme Gilles Hascoet (notre portrait en page 34).

présenter une belle appellation du Languedoc dénichée à un prix raisonnable (comprenez entre 40 et 60 euros la bouteille à table), plutôt qu’un Cheval Blanc ». Il arrive même que les clients de Jean-Pierre, pour peu qu’ils soient un peu au fait des habitudes de la maison, descendent prendre l’apéritif dans la cave : « Je leur ouvre quatre ou cinq blancs, et on discute. » Là réside d’ailleurs l’une des bottes secrètes du chef : l’homme aime consacrer du temps aux gens. « Mes clients passent deux, trois, voire quatre heures à table. Cela crée des liens ! ». Au point que certains, de son propre aveu, sont presque devenus des amis. Des amis à qui il arrive parfois de faire partager leurs découvertes. « Ils me demandent s’ils peuvent ramener un vin déniché lors d’un voyage. A moi de leur concocter une cuisine qui s’accommode à leur trouvaille ! ».

r A deguste

Il y a quelques années, Jean-Pierre Delesderrier a failli arrêter net son métier suite à une mauvaise chute de ski. Et puis la passion a repris le dessus, au point que son esprit fourmille aujourd’hui de projets. Parmi eux, un restaurant dans lequel les clients pourraient venir manger directement en cuisine. Euh, c’est pour quand chef ? Patience... Un bon vin ne se fait pas en un seul jour. • F.R.

Les Cépages Isabelle et Jean-Pierre Delesderrier 455 rue Briand Stresemann • Thoiry • 04 50 20 83 85 • Ouvert du mercredi midi au dimanche midi. • Menu à partir de 39 € en semaine au déjeuner. • Menu «en liberté» de six plats à composer soi-même, avec ou sans les vins (servis au verre). Exemple pour deux plats, dessert et trois verres de vin : 79 €. Pour en savoir plus : www.lescepages.com

Le chocolat du mois Pâte de fruits poire Autres parfums : mangue, pêche abricot, banane

Disponible à la vente du 15 octobre au 15 novembre à la chocolaterie MONET Rue Bichat.

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (17)


p18-19 MAGV25_DOUBLEPAGE_CAVISTES p38-39_MEP MAG VILLE 11/10/12 11:30 Page1

cÔTES DU RHONE Eric Merle, du Relais des Caves, à Bourg, a tenu à nous vanter les mérites des Côtes du Rhône de la maison Jaboulet baptisés Parallèle 45, Ici commence le sud, en référence au 45e parallèle Nord qui passe à deux kilomètres des caves. Si le rouge (mélange de Grenache et de Syrah) se révèle très puissant, avec des arômes sauvages, le blanc, mélange de Grenache, Marsanne, Viognier et Bourboulenc est quant à lui particulièrement souple, avec des notes aromatiques et une belle fraîcheur finale. Crozes-Hermitage Parallèle 45, Paul Jaboulet Aîné. • 10 € le rouge / 10 € le blanc.

BOURGOGNE

RIESLING SLOVAQUE

Le coup de coeur de Robert Gallet, des caves du Grumeur à Bourg, ira pour ce vin des Côtes de Nuit, du domaine Arnoux-Lachaux. Un Bourgogne « village » pour lequel ce propriétaire récoltant aura su hisser sa cuvée à la hauteur de la réputation de l’appellation. Assurément un vin de grandes occasions qui gagnera à être gardé 8 à 12 ans, selon le professionnel, voire davantage, si les conditions le permettent. Ce millésime 2008, tout en fraîcheur et suavité, pourra néanmoins être bu jeune.

Egon Müller, en Sarre, est considéré comme le plus grand vinificateur de vins blancs secs, au monde. Son riesling slovaque (domaine appartenant à sa belle famille) affiche une ambition de qualité : vignes enherbées, pas d’engrais, rendements mesurés. Pour Raphaël Reboux, du Vin selon Marcelin, ce vin révèle un nez assez intense de fruits à la fois frais et confits, mêlés aux herbes aromatiques, aux épices fraîches, avec du zeste de citron et une pointe minérale. En bouche, deux perceptions : une nette sensation onctueuse, riche et grasse, avec des sucres résiduels, mais aussi un caractère acidulé avec de jolis amers et une pointe de grillé. On est proche du raisin, avec une intéressante complexité. Ce vin, en quelques années, pourra révéler un authentique et original terroir.

Vosne Romanée 2008 Domaine Arnoux-Lachaux • 43 €

Château Bela Riesling 2008 Slovaquie • Région de Sturova • 17 €

La sélection des cavistes (18) Magville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)


p18-19 MAGV25_DOUBLEPAGE_CAVISTES p38-39_MEP MAG VILLE 11/10/12 11:30 Page2

ITALIE du sud

RHÔNE NORD

PAYS BASQUE

Pour Piero d’Agostino, du restaurant La Trattoria, à Bourg, ce vin en provenance de la région de Basilicate, dans le sud de l’Italie, s’exprimera parfaitement avec une cuisine d’hiver assez élaborée, à base de boeuf grillé ou mijoté. Issu d’un cépage importé par les Grecs lors de la colonisation de l’Italie - l’Aglianico - ce dernier trouve sa plus belle expression sur les coteaux anciens de ce volcan, en plein coeur d’une réserve naturelle protégée. L’ensemble forme un vin dense, aux tanins jamais agressifs et à la finale longue et intense qui côté arômes, développera un bouquet complexe mêlant bolets, amandes, figues voire effluves fumées et goût de cerise. Un vin d’excellente garde.

Arnaud, de la cave Guyot, à Viriat La Neuve, nous recommande ce Saint-Joseph du domaine de Rochevine, qui appartient en copropriété à la famille Guyot. Outre d’être le best seller de la cave de Viriat, ce Saint-Jo (vin un peu oublié qui revient en force grâce au travail sur la qualité de nombreux viticulteurs) est un vin idoine, aussi bien pour arroser les repas entre amis que pour accompagner les fêtes de famille. Composé à 100% de Syrah, il forme un vin soutenu et épicé qui se mariera parfaitement aux viandes rouges, à l’exception du gibier. Dégusté en 2009 - l’un des plus beaux millésimes récents - le vin présente un bel équilibre entre puissance et élégance. Saint-Joseph Domaine de Rochevine Maison Guyot copropriétaire • 11,70 €

Allez jeter un oeil sur une carte des vignobles français. L’Irouléguy est une toute petite AOC, située à la pointe du Sud-Ouest, dans le pays basque français. Il s’agit d’un des plus petits vignobles (220 ha) du pays, produisant néanmoins des rouges (65% de la production), des rosés et des blancs. Ce Harri Gorri rouge du domaine Brana est un vin puissant au nez de fruits noirs, de prune de réglisse et de menthol, avec une finale longue et aromatique. C’est un vin de montagne, qui sait toutefois se montrer onctueux et charnu, sans âpreté. « Il sera parfait avec un poulet basquaise ou tous les plats à base de piment d’espelette, mais aussi les charcuteries ou les viandes grillées », argumente Tristan, de l’enseigne Nicolas, à Bourg. A boire un peu frais (17°C).

Piano del Cerro Aglianico del Vulture DOC Riserva Vigneti del Vulture • 22 €

Irouléguy Harri Gorri de la maison Brana • 13,50 €

(Octobre 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (19)


20-21MAGV25_ESCAPADE P 20-21_MEP MAG VILLE 09/10/12 11:47 Page1

Escapades

La Provence en automne

Texte : Sa.Mo. Photos : DR.

erché au sommet d'une colline, face au Mont Ventoux, le petit village de Crillon-le-Brave - à dix minutes de Carpentras - a été abandonné après la seconde guerre mondiale. Tombé en ruines, il ne comptait plus que 200 habitants dans les années 1960. En 1988, un couple d'Anglo-Saxons, Peter Chittick et Carolyn Fairbarn, en balade dans la région, découvrent et tombent amoureux du hameau. Ils rachètent et rénovent une grande maison de campagne appartenant à une famille parisienne. Un an plus tard ouvre l'Hostellerie de Crillon-leBrave qui est devenu aujourd'hui la « Maison Roche ».

P

Au fil des années, ils rachètent six autres maisons du village, un presbytère, des étables et une école. Aujourd'hui l'hôtel compte 32 cham-

(20) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Crillon-le-Brave, un village-hôtel de charme bres et suites réparties dans sept maisons reliées par des ruelles, des passages et des cours cachées. L'ensemble a conservé l'esprit et le charme d'un village provençal avec ses placettes, son boulodrome... A l'intérieur, la décoratrice a chiné des carrelages artisanaux, des tomettes, recyclé du mobilier et des objets du cru, patiné, cousu des tissus de maison anglais pour créer une atmosphère chic et cosy. Une escapade à faire cet automne pour profiter du week-end « Truffes et vin » ou bénéficier des offres de dernière minute sur leur site.

Week-end « Truffes & vin » En novembre, l'hôtel propose un week-end spécial « Truffes et vin ». Au programme : démonstrations culinaires avec le chef Philippe Zemour dans les cuisines de l'hôtel. Dégustation et visite de cave au Domaine du Tix, à quelques kilomètres de Crillon-le-Brave ou au Château La Nerthe à Châteauneuf-duPape. Chasse aux truffes avec un truffier expert, dîner spécial truffes et visite du marché de l'Isle-sur-la-Sorgue, capitale provençale des antiquaires. Du 8 au 11 novembre et du 22 au 25 novembre. Groupes de 12 à 16 personnes. Forfait 3 nuits (du jeudi au dimanche), 3 petitsdéjeuners, 3 dîners, 1 déjeuner chez le truffier : 1 130 €/personne. Hôtel Crillon-le-Brave, place de l'Eglise, 84 410 Crillon-le-Brave. Tél. : 04 90 65 61 61. www.crillonlebrave.com


20-21MAGV25_ESCAPADE P 20-21_MEP MAG VILLE 09/10/12 11:47 Page2

Le chef Philippe Zemour, un enfant du pays Originaire de Vaison la Romaine, le chef Philippe Zemour, 29 ans, a travaillé chez Hélène Darroze à Paris, les frères Pourcel à Montpellier et au Kempinski à Genève avant de revenir au pays pour prendre les commandes du restaurant de l'Hôtel Crillon le Brave. Sa cuisine raffinée met à l'honneur les produits du terroir : escargots petit-gris de Provence, asperge verte du Pertuis, cochon du Ventoux... en version classique ou revisités avec une pointe d'exotisme : épices, citronnelle. A savourer sur la belle terrasse avec vue sur la vallée au pied du Mont Ventoux, ou dans l'ancienne étable reconvertie en salle de restaurant. Ouvert au public 7j/7 de 12h30 à 14h30 et de 19h30 à 21h30. • Formule midi à partir de 35 €. Menus soir 60 € et 85 €. • Congés annuels du 2 au 20 déc. et du 2 janv. au 28 février 2013.

Bon plan ! Les offres internet « Dernière minute » : à partir de 125 € la chambre double en basse saison (du 30 septembre au 1er décembre puis du 28 février à mi-mai) au lieu de 290 € en haute saison.

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (21)


22 MAGV25_VOYAGE p22__MEP MAG VILLE 09/10/12 16:50 Page1

ville d’histoire et d’audaces a capitale portugaise a la cote auprès des touristes qui sont de plus en plus nombreux (5 millions par an) à venir y chercher le soleil et la douceur de vivre. Ici, comme dans tout le pays, les gens sont accueillants et attentionnés. Ils sont attachés à leur territoire et sont heureux de faire partager leur culture et leur gastronomie.

L

Les sept collines de la ville se visitent en tramway, en métro, en autocar pour touristes. Le plus agréable est encore de déambuler à pied dans les différents quartiers. Il faut arpenter les ruelles et les avenues, grimper des volées de marches, pour pouvoir observer les façades art nouveau et art déco des bâtiments, ou s’émerveiller devant les multitudes de couleurs qui parent ces façades (jaune et bleu bien sûr, mais aussi gris, blanc, rose… ). Lisbonne est une ville chargée d’histoire. Elle a été le témoin des grandes découvertes, les monuments à l’architecture particulièrement travaillée (comme le Mosteiro dos Jerónimos) sont la trace de la richesse de cette civilisation et de sa volonté d’exposer sa réussite. Les traditions gardent leur place dans le cœur de la

(22) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

ville et de ses habitants, et parmi elles, le fado. Mais loin d’être figée dans un passé glorieux, Lisbonne est une ville qui vit et qui vibre. Petits restaurants, bars branchés, ont investi certains vestiges des temps anciens (les docks, les ruelles de l’Alfama…). L’audace architecturale qu’affiche le Parque das Nações - dont les bâtiments ont été construits par les plus grands architectes portugais pour l’Exposition internationale de 1998 - est un très bel exemple de la modernité de cette cité. Un téléphérique survole le quartier, sur les rives du Tage. Musées (des Azulejos, du design et de la mode, du fado…), Castel Sao Jorge, églises, monastères, elevadores (ascenseurs), places et belvédères… la ville recèle de multiples sites à découvrir. Elle possède aussi le plus grand aquarium d’Europe. Un endroit qui fascine autant les enfants que les adultes. Il présente 450 espèces : calamars, tortues, requins, requins léopards ou encore l’étonnant poisson lune qui suscite inévitablement des réactions de la part des visiteurs. Ville du Sud, aux mille couleurs, Lisbonne se dévoile au fil des petites rues et des jardins suspendus, des quartiers riches et rénovés aux quartiers plus populaires. Une ville que l’on quitte avec le désir d’y revenir.

Ci-dessus, une vue de la ville depuis l’un des nombreux belvédères. A droite, de haut en bas. • Parque das Nações : un quartier résolument contemporain qui a trouvé sa place dans la ville. • Praça do comércio : gigantesque place en plein cœur de Baixa • Architecture militaire pour la Torre de Belém. • Le Museo nacional do azulejos permet de découvrir cet art très présent sur les façades des immeubles. Il présente notamment un panneau de 23 mètres sur lequel est représentée la ville avant le tremblement de terre de 1755.

Texte & photos • Caroline Guérin


t

r

t

t

22 MAGV25_VOYAGE p22__MEP MAG VILLE 09/10/12 16:50 Page2

Voyages

Quelques Conseils Y aller

Avec Easyjet au départ de Lyon, à partir de 26,99 € l'aller simple hors frais de gestion (11 €), d'assurances (19,49 €) et de bagage (34 €). www.easyjet.com Avec TAP Portugal au départ de Lyon, à partir de 128,33 € TTC l'aller-retour. www.flytap.com

Saison Pour ceux qui souhaitent passer un week-end prolongé dans la capitale portugaise, le plein été n’est pas la période à privilégier. Les températures y sont très élevées. À cette époque de l’année, faire comme les nombreux touristes : s’équiper d’un couvre-chef ! De plus, comme les Parisiens, les Lisboètes désertent la ville en août.

Côté papilles Bacalhau (morue), sardines, font bien sûr partie des spécialités portugaises à déguster. Mais il ne faut pas quitter le pays sans avoir goûté una sopa da casa (soupe maison). La ville compte de nombreux petits restaurants. À Dois arcos (163 rua dos Douradores Baixa), l’accueil est particulièrement chaleureux et la cuisine traditionnelle délicieuse pour un prix tout à fait raisonnable.

Et le Porto, dans tout ça ? Fabrice Sommier, chef sommelier chez Georges Blanc et « meilleur sommelier de France des vins de Porto», a accepté de nous livrer une de ses adresses favorites : « Dans le Solar de Lisbonne, qui dépend de l’institut des vins du Douro et de Porto, on ne goûte que les vins locaux dans une atmosphère chaleureuse ». Celui de Lisbonne est installé dans un ancien palais, en plein baria Alto. Ouvert du lundi au samedi, de 11h à minuit. • Rua de S. Pedro de Alcantara, 45

Où dormir ? au Solar do Castelo Situé dans l'enceinte du château Sao Jorge, au cœur du quartier de l’Alfama, ce charmant boutique-hôtel de 14 chambres combine architecture du XVIIIe siècle et confort moderne. On a aimé le buffet du petit-déjeuner, servi dans le salon ou dans la jolie cour intérieure aux beaux jours, ainsi que l'accueil, serviable et souriant. Chambre double à partir de 115 €. Solar do Castelo. Rua das Cozinhas, 2. Ao Castelo, Lisboa. Tél. : +351 218 806 050 www.solardocastelo.com

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (23)


22 MAGV25_VOYAGE p22__MEP MAG VILLE 09/10/12 16:50 Page3

l'Alfama omme un village dans la ville, le vieux quartier del'Alfama à Lisbonne vaut à lui seul le voyage. Perché sur sa colline, sillonné par ses becos (ruelles étroites et escarpées), ses calçadas (escaliers sinueux), dominé par les remparts du Castelo de Sao Jorge, c'est ici que se révèle l'héritage maure de la capitale portugaise. Ici également que résonnent les conversations des Alfacinhas -les habitants du quartier-, les sons mélancoliques du fado, du

C

poisson qui grille sur un barbecue au coin de la rue. Là encore que l'on peut voir des façades de maisons recouvertes d'azulejos ou, qu'à la faveur d'un miradouro (belvédère), notre regard plonge sur les toits rouge foncé de la ville et au loin, les eaux bleues du Tage. Balade en images dans la Lisbonne de carte postale qui n'a cependant rien perdu de son authenticité.

1

Texte & photos • Sa.Mo.

2

5 1. Chiner au Feira da Ladra, le marché aux puces derrière l'église Santa Clara. Les mardis et samedis. Tram 28, arrêt Graça. 2. Le célèbre tramway n°28, avec sa couleur jaune vif et son intérieur en bois reste le moyen de transport le plus pittoresque pour gravir l'Alfama.

3

3. Flâner à travers les ruelles tortueuses et s'imprégner de la douceur de vivre lisboète. 4. Faire une pause à la Porta d'Alfama pour manger des sardines grillées et boire un verre de vin blanc. Concert gratuit de fado vadio (fado amateur) à 15h et 20h le samedi. Rua de Sao Joao da Praça, 17. 5. Visiter le Castelo de Sao Jorge (château Saint-Georges), une forteresse construite par les Maures au IXe siècle.

6

6. Admirer la vue panoramique sur la ville depuis l’un des nombreux belvédères (miradouro) du quartier.

(24) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

4


Rue Bichat_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:33 Page1

giens r u B x met au rer et se r e p i u q u e ville e resta r s t , o r n e e n r soig ue d r eloppe e v s a é l , d r t e e s ! s e f air Quelle ller, se chaus AT bien sûr pour y é t i f o r p bi H . s si la s de s'ha La rue BIC photos es t au u de ' bonne s c o s , v e T L ou s le r? BICHA s soigner o x radoxe ques, hormi e cultive La rue e au i e vou ng, P a

t i d nl grâc ds s es bou n C ommu ité possibilité a . v ous s m r e r u d c u o n œ n l i par a g s e a o e s n t s e d n n t e l o o r s n , s , t d a n e us ui ût er hez no iront en entr de bon go r évéler la p e au pr o- pre breux pr od ous pr opos c t u e m â a o d v j l r o main me g se r é e que ses. n choc o ont talent fin, Ro perrmaci ue f em es v endeu n le bon r a q E e r h a . e p h m n t i i c s u a go de ous imon onet , isme d n sortir ez l e runo S ce De vaux v itement B erie M rs e xotiques fessionnal t e a s l s e o u d c o tu n la Cho sav eu fié artisames, v e paquets et us et Fl ore e t ester gr a oposea s d e s l e r i r o M r d ré Il ne v r mettront d n et v ous p es ar gés découv de c afé t or s la bou. h x c u e s y a i br an ou uditio dapté chois in l es de thé t par Ouadi d fé et se votre a solutions a Entendre. es pl e qu'à all er l i o à t a s n é e e sur lus t des logie nalem ôme thé et c rstera p e de chaus c onnue ron à la t echno ines en e b r a r b A e ouve s n e i e e r a n n i l c e h e â a i t tiqu c r b p n , o g r cher o ute pr de f amille u'ils p 'ils votre pe, adresse éanmoins é o l q t r s a l u a o p c n p p e qu Ave otre t oir L'écho s délic ats et ble ou nt au r Comp aliser v n e n d d pensa 'alsac e à t a r cuterie o e s i e e r p r u des L ha f de t s pourrez pe ne ambianc r e . n s dront à r cher à la C on r epas t e vou oque ns u blier l he e un b de bon c ur da ais ou ent e fémie m l i l iront c r a m é ' t j o n C i s t gné Mai les. inée, e ur la g ez Laurane gne. o a m p r p Charol urs ac compa rouveront e e m t r a r es t un jo c- c e . Ch et la gue visit e r oit à z sédu lingeri est t ou gourmets l gerie e d e r a t z y o L e o : s N   v , os an que nine us a fo r t v ous pain, n nt à la Boul en 1938. c on me v o érité, je sais e, que i u m r d o e otre s c e g e e e n l i é l v pt nm er e s e s i o d u b facilem aison f ond p a o e s o s u o u r rep as q us p dans i ce o it e ,m à n'es t p aque tr ne saur a v o es adaptés r ez v ie, bien sûr, ciaBardet i T s u A o H i v BIC Cél t, ch chois odèl c, spé La rue e  ; en eff e z nous urs m gie. uette  ; Carr é blan e l o l c i e e m m o ch no phol er en tique son. gastro eut tr ouver s à son it e all D, la bou inge de mai re mor t u s o v n p e é t l e z u es, C n adap urr e femm liste d ments n victim  » e ous po sir des livr e V n t e ê t v e i hio des cho heroisirs «  Fas dr ez c es famille ance l r F z u style … e, v ous vien q he nr s mar DVD c tout ge meill eure Le dr eses sa, cher l V anes , e n a av chez S

C

Les commerçants à votre service : • Alain Charolles • Barbet Marcel • Bruno Simonin • Carré Blanc • Chocolaterie Monet

• Crédit Mutuel • Entendre • France Loisirs • L’Alsace à Table • L’Echoppe

• Laurane Lingerie • Le Dressing • Les Bonnes Sœurs • Les Mariés de l’Ain

• Paradoxe • Savane Femme • Vanessa


26-27 MAGV25_ FEMMEp26-27_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:16 Page1

Femmes

La femme du mois

Claire

Gazeau

Claire Gazeau a abandonné une première vie milanaise pour s’occuper, avec son mari italien, du domaine familial des Rontets.

L

’insouciance, les grands jeux, une bonne bouteille de vin. Le château des Rontets, triptyque idyllique, simple et sucré, d’une enfance perchée là-haut dans un château sur une colline. « Ici, il y a des odeurs qui font partie de moi, que j’aimais », glisse Claire Gazeau, juchée sur un muret de pierres surplombant ses vignes, désormais sa propriété. En 1994, pour sauver le château de ses vacances, acquis en 1850 par son arrière-grand-père, l’architecte quitte Milan pour le Mâconnais, troque règles et crayons contre une serpette, les vins de Sicile pour un Pouilly-Fuissé. Pas question de voir le château de son enfance réduit à quelques flashback nébuleux. Elle a choisi de « vivre l’endroit, c’est très différent de mes souvenirs d’enfance », avoue-t-elle, au lendemain des vendanges. A l’époque, cette fille de musicienne et d’astrologue née en Aveyron n’a pas les moyens de reprendre le domaine sans exploiter les vignes. Alors pour sa nouvelle vie de vigneronne, Claire Gazeau reprend les études, une formation pour adulte au lycée agricole Davayé à Mâcon. Car si elle sait aimer le bon vin, elle doit apprendre la technique pour pouvoir « vivre son château » de Fuissé.

(26) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Deux tranches de vie A 53 ans, le teint cuivré par le grand air, Claire Gazeau n’a rien d’une châtelaine. Son truc à elle, c’est le terrain. « Architecte, j’adorais les chantiers ». Dans son domaine viticole de six hectares, exploité avec Fabio son mari italien, c’est à soigner les vignes qu’elle aime travailler. Elle a laissé derrière elle son métier d’architecte, sans pour autant y renoncer. « Je n’ai pas l’impression de ne plus être architecte, je n’ai pas quitté quelque chose. Ce sont deux vies professionnelles différentes, deux tranches de vie. C’est très enrichissant. » La mère de famille découvre un nouveau chantier, de nouveaux plans à redessiner chaque saison. En choisissant de produire un vin biologique, son nouveau métier lui laisse peu de répit « de fin avril au 15 juillet, je suis toujours dans les vignes. Il faut être vigilant à chaque instant. » Loin de la ville, elle apprend les travaux verts et c’est ce qui lui plaît. « J’aime le printemps, observer la plante endormie, ses feuilles vert tendre qui génèrent ce paysage si beau, l’éveil des petites bestioles… » Il faut dire que le cadre du château des Rontets rend poète. Face au coteau, la Roche de Solutré. Par temps clair,

le mont Blanc… « J’aurais eu du mal à ne pas être au sommet d’une colline, souffle Claire Gazeau au pied de son château, c’est comme être au bord de la mer ». Apprendre, chercher, trouver la clé d’une terre de vin toujours meilleure pour son Pouilly-Fuissé. « J’adore. Même si certaines tâches ont un côté répétitif beaucoup moins amusant. Comme pour chaque métier. Quatre mois de taille, c’est dur mais quand j’étais architecte, j’ai aussi passé des nuits à dessiner des petits points pour faire du gazon… »

Le goût des bonnes choses C’est aussi l’Italie, où elle vivait depuis près de dix ans, qu’elle a mis de côté. Et pourtant, « tout me plaît là-bas : les paysages, la ville, l’architecture, la cuisine… J’y étais comme un poisson dans l’eau ». Cette mitonneuse de risotto à la courge et pâtes aux câpres et aux aubergines y retourne d’ailleurs dès que le temps le lui permet. « Je pense souvent à une amie là-bas, Ariana Occhipinti et son vin du sud-est de la Sicile, Il Frappato », lâche l’épicurienne. Elle a le goût des bonnes choses. Son cépage préféré, le Chardonnay. « Il fait s’exprimer l’endroit où on le cultive, il laisse place au terroir, au savoir-faire du vigneron ». Ici, l’agricultrice se console sur le


26-27 MAGV25_ FEMMEp26-27_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:16 Page2

marché de Mâcon, les petits producteurs de fromage de chèvre, le poulet de Bresse. « J’essaie de transmettre ce terroir à mes amis citadins. » Aujourd’hui, le château des Rontets est devenu rentable et reconnu pour son vin. Il est loin le temps des vendanges festives de son enfance. A présent, ouvrir une bonne bouteille, c’est d’abord une histoire de rencontre, d’amitié avec d’autres viticulteurs. En reprenant le domaine familial, la Française, italienne de cœur, a sauvé les souvenirs familiaux et s’en crée de nouveaux. « On a tenté l’aventure... » Sans regret. Un coup de cœur audacieux plutôt qu’un plan de carrière, sûrement pas pour la vie de château. Un pari réussi guidé par son goût des belles choses. • Marion Villeminot

Vin bio : une e xpression personnelle Au Château des Rontets, le vin de Claire Gazeau et Fabio Montrasi répond au cahier des charges de l’agriculture biologique. Un choix inspiré par une prise de conscience environnementale et du bon sens. « Tout le monde fait du Pouilly-Fuissé autour de nous », lâche Claire. Alors lorsque le couple s’installe dans son château dominant le village de Fuissé, le couple cherche une expression plus personnelle à donner à son vin. Situé sur un sol calcaire, exposé au vent, un terroir austère, le vignoble évolue sur une colline où la roche est à fleur de sol. Quinze centi-

mètres de terre le séparent de la pierre. Les vignerons décident de changer de mode de culture, plus traditionnel, afin de tirer le meilleur de leur terre. « En 1996, on a arrêté les désherbants pour que les racines puissent puiser les minéraux, et repris le travail à la charrue. » Ils suppriment ensuite les insecticides pour favoriser l’équilibre naturel entre la faune et la flore. « Car les insecticides tuent une faune indigène sur la vigne qui peut aussi la protéger. » Le domaine produit aujourd’hui 45 000 hectohectares, 30 000 bouteilles. En 2008, le château des Rontets sortait son premier millésime biologique. « Faire du bon vin, c’est d’abord faire du bon raisin. »

« Deux tranches de vie, c’est très enrichissant ! »

Découvrez le

Rangement

chez Mobalpa Placards

Dressing

Façades coulissantes Aménagement sur mesure

Bibliothèque

♦ BOURG-PÉRONNAS Espace Sud - Route de Lyon - ✆ 04 74 21 50 44

www.mobalpa.com

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (27)


28 MAGV25_CAUDALIE p28_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:38 Page1

Beauté - Bien-être - Détente

La vinothérapie® Quand la vigne vous veut du bien Qui n’a jamais entendu parler de la gamme de soins Caudalie, la marque de cosmétiques créée en 1995 par Mathilde Thomas et son époux Bertrand? Son principe: extraire les Polyphénols - molécules naturellement bourrées d’antioxydants - des pépins de raisin. D’abord présente sous forme de crèmes du visage, la marque - qui dispose aujourd’hui de sa propre équipe de chercheurs et de formulateurs basée dans leurs laboratoires à Montpellier ne cesse de s’étendre, notamment à l’étranger où elle réalise près de la moitié de son chiffre d’affaires.

Dans la famille Cathiard, je demande le père et la mère! Après une première vie en tant que champions de ski, Florence et Daniel Cathiard, les fondateurs de la marque Go Sport (revendue pour une somme rondelette au groupe Casino) rachètent au début des années quatre-vingt-dix les vignes de Smith-HautLafitte, un des grands crus classés les plus prestigieux du Bordelais, et le château qui vient avec!

La fille et le professeur L’aînée des filles de Florence et Daniel Cathiard se prénomme Mathilde. Étudiante en SupdeCo, la jeune femme fait la rencontre du professeur Vercauteren, alors directeur du laboratoire de chimie des substances naturelles à l’université pharmaceutique de Bordeaux. Le professeur a une marotte: le pépin de raisin, qui selon lui contiendrait le plus puissant des antioxydants. Ca tombe bien, depuis que son père a racheté des dizaines d’hectares de vigne dans le Bordelais, des pépins de raisin, la famille en a à ne plus savoir qu’en faire!

Un pépin, deux pépins, trois… Le brevet déposé et le nom trouvé (Caudalie désigne l’unité de mesure de la persistance du vin en bouche), la marque produira d’abord quelques crèmes et des compléments alimentaires vendus dans les pharmacies bordelaises… avant de s’étendre, tant en

(28) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

gamme qu’en nombre de points de vente. À tel point qu’aujourd’hui, la marque Caudalie - qui sort trois nouveautés par an est distribuée dans près de 5000 points de vente et que 45 % de son chiffre d’affaires sont réalisés à l’étranger.

Une affaire de famille En 1999, nouvelle aventure avec l’ouverture du premier Spa Caudalie, au cœur même du domaine familial, où le couple a le bonheur de dénicher une source naturelle d’eau chaude, riche en minéraux et en oligoéléments, à 500 mètres de profondeur. Aujourd’hui, le Spa les Sources de Caudalie géré par Alice, sœur cadette de Mathilde et par son mari Jérôme, se compose d’un hôtel

cinq étoiles, de deux restaurants (dont un étoilé Michelin) et d’un panel de soins hors du commun basés précisément sur les bienfaits de la vigne et du raisin, tels que le Gommage Crushed Cabernet, le Massage Pulpe Friction, l’Enveloppement Miel et Vin, le Bain Barrique ou bien encore le Soin Visage Vinosource au raisin frais.

a


28 MAGV25_CAUDALIE p28_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:39 Page2

n

Marque familiale, 100 % indépendante, les fondateurs ont toute latitude pour rester fidèles aux critères d’exigence ayant prévalu, à la création de Caudalie.

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (29)


28 MAGV25_CAUDALIE p28_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:39 Page3

Les Sources de Caudalie

Des nez et des brevets Pour protéger ce qui constitue sa spécificité, la marque Caudalie a déposé plusieurs brevets mondiaux sur les Polyphénols de raisin (plus puissants antioxydants du monde végétal et formidables protecteurs de jeunesse), le Resvératrol de sarments de vigne (qui intensifie naturellement la fermeté́ et la jeunesse de la peau) et la Viniférine de vigne (molécule naturelle efficace contre les taches et agissant sur l’éclat du teint). Mathilde Thomas fait également appel à des « nez », ces spécialistes de l’univers de la parfumerie, pour élaborer ses senteurs exclusives et délicates.

Entre palace et maison de famille

Mathilde et Bertrand Thomas, fondateurs de la marque Caudalie devant la célèbre sculpture de Robert Indiana, à New York, où le couple a ouvert un spa Caudalie au cœur du célèbre hôtel Plaza.

Les Sources de Caudalie, premier établissement de la série des Spa Caudalie, est un hôtel spa 5 étoiles d’un raffinement hors du temps. Doté de 49 chambres, dont 9 suites évoquant la région Aquitaine (l’une d’elles - d’un baroque épuré et futuriste - a même été décorée par Maison Martin Margiela), l’établissement fonctionne comme un petit hameau, puisque chaque suite est lovée dans une bâtisse particulière. Les Sources de Caudalie, ce sont aussi deux restaurants, dont la Grand’Vigne, dirigé par Nicolas Masse, qui s’est vu récompenser d’une première étoile au guide Michelin et bien sûr, le spa. L’ambition de leur dirigeants, Alice et Jérôme Tourbier, n’a été rien moins que d’inventer un nouveau style, celui du buco’chic mêlant les codes de l’établissement de luxe à la chaleur des maisons de famille. Outre les soins et les délices de la table, les visiteurs peuvent également profiter de leur passage pour partager des activités typiques comme un tour en pinasse (bateau traditionnel) sur le bassin d’Arcachon, faire le tour du domaine Smith Haut Lafitte, suivre des cours de cuisine et de dégustation de vin, etc.

© Roberto Battistini

www.sources-caudalie.com

Cosmétique engagée L’univers de la cosmétique, en dépit de ses beaux discours, est souvent pointé du doigt pour ses excès. Les produits Caudalie ne contiennent ni paraben ni de colorants de synthèse ou d’ingrédients d’origine animale. La marque privilégie toujours les actifs naturels et respectueux de l’environnement. Les extraits de vigne proviennent de vignobles bordelais, champenois et bourguignons, tandis que tous leurs conservateurs sont labelliséss Ecocert.

(30) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Liste des Spas Vinothérapie ® Caudalie • Aux Sources de Caudalie à Martillac, près de Bordeaux, depuis 1999. • Au Marques de Riscal, dans la région de la Rioja (Espagne), depuis 2006 • À l’hotel & Spa Do Vinho Caudalie, à Bento Goncalves (Brésil), depuis 2006. • À l’hotel Les Ottomans, à Istanbul (Turquie), depuis 2006 • Aux Etangs de Corot à Ville d’Avray, près de Versailles (2008) • À l’hôtel Plaza à New-York (USA), depuis 2008. • À l’hôtel The Yeatman à Porto (Portugal), depuis 2011. • À l’hôtel l’AND, dans la région de l’Alentenjo (Portugal), depuis 2011 • À la Villa Balgatura, en Crimée (Ukraine), fin 2012. • À l’hôtel Shangri La à Toronto (Canada), ouverture fin 2012.


28 MAGV25_CAUDALIE p28_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:20 Page4

La suite de l'Ile aux Oiseaux, entièrement décorée par la Maison Martin Margiela. Une décoration éphémère qui devrait être remplacée en 2013… Alors n'attendez plus !

Remodelage - Perte de poids - Raffermissement Réduction de la cellulite - Bien-être - Coaching

9, rue Teynière 01000 BOURG-EN-BRESSE Tél : 04 74 52 12 81 www.bourg-en-bresse.effea-minceur.com Voilà 10 ans qu’Alice (sœur de Mathilde) et Jérôme Tourbier tiennent les rênes des Sources de Caudalie.

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (31)


DECO ARCHI TENDANCES

30 MAGV25_DECO_CAVESVINS p30_MEP MAG VILLE 09/10/12 10:43 Page1

Choisir sa cave à Oui, mais laquelle ?

T

out dépend. De quoi ? Essentiellement de trois facteurs : du lieu, de vos besoins et de votre budget. Voici grosso modo les principales solutions qui s’offrent à vous. Première possibilité, vous disposez chez vous d’une cave toute prête pour accueillir vos bouteilles. Elle n’a encore jamais servi, mais qu’à cela ne tienne, les conditions semblent idéales et vous avez toujours secrètement rêvé d’un lieu pour recevoir vos copains et faire ripaille autour d’une bouteille et d’un jambon... Voici deux trois précautions à prendre, si vous ne voulez pas que votre divin breuvage se transforme en infâme piquette. Tempérez (entre 12°C et 14°C), ventilez (pour éviter les mauvaises odeurs), veillez au taux d’humidité (50% est le strict minimum), et allez-y mollo sur la lumière. Vous n’avez pas de cave, mais de la place pour en réaliser une. Vous pouvez dès lors envisager la cave à vin clé-en-main. Chez Polycave, une entreprise nantaise, on vous propose une cave à vin enterrée de 600 à plus de 2000 bouteilles en bois ou en béton. Le principe : creuser un trou sous un garage, un cellier, une cour et y bâtir une cave à l’intérieur d’une poche étanche pourvue d’aérations. Au sommet, une trappe munie d’une échelle ou d’un escalier permet l’accès. En quelques jours, le tour est joué. Comptez tout de même environ 4 000 € pour une cave en béton (sans la pose) à plus de 20 000 € pour une cave en bois incluant un espace de dégustation. (www.polycave.fr) Vous vivez en appartement ? Cela n’est (presque) plus un problème, tant les fabricants se plient en quatre pour faire entrer des caves dans n’importe quel lieu, si exigu soit-il. Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions d’armoires qui prendront en charge vos bouteilles. Qu’il s’agisse de vins destinés à vieillir ou de vins à consommer rapidement. Certains de ces meubles disposent même de compartiments autorisant des températures distinctes, selon qu’il s’agisse de conserver le vin, de le chambrer ou de le rafraîchir. Les prix varient évidemment beaucoup en fonction du nombre de bouteilles à stocker et de la complexité. Comptez au moins 1000 € à partir d’une centaine de bouteilles.

(32) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Si maintenant vous êtes de ceux qui n’achètent que très rarement (voire jamais) du vin dans le but de le conserver au-delà du dîner du soir ou du déjeuner du lendemain, mais que vous souhaitiez tout de même tenir vos bouteilles (surtout lorsqu’elles sont entamées) dans de bonnes conditions et à bonne température, il existe une solution : le bar à vin. Ce dernier fonctionne comme une cave (pour la température), et par un système de vide, préserve le vin entamé de toute oxydation jusqu’à sept jours. Plus d’infos : www.eurocave.com www.sowine.fr www.vinosafe.com

A gauche, armoire à vin de vieillissement de 182 bouteilles de chez ArteVino. 1249 €. Ci-dessous Sowine, un «bar à vin» permettant la conservation des bouteilles ouvertes jusqu’à sept jours, grâce à un système de mise sous vide et une température contrôlée et adaptée à la couleur du vin. Environ 300 €.


30 MAGV25_DECO_CAVESVINS p30_MEP MAG VILLE 11/10/12 11:09 Page2

Echavidre Contemporain Centre commercial Cap Emeraude 420, avenue François Pignier

01000 BOURG EN BRESSE Tél. 04 74 22 10 74 www.echavidre-contemporain.fr

URE : HORAIRES D’OUVERT du lundi au samedi -stop de 9 h 30 à 20 h non

impression

édition

du ci

tadin

curi

eux

© Corin

Re

ne Bertra

nd

stau ra tous en nttes rras ses musiq ! ue

SAR

RO

RoMbartine ert

GO

du

Di

© Corinn

e Bertran d

0 bre 201

N°9

Resto Big

N°7

la crè boss me du réveillo n!

du citadin curieux

le magazine

Sur

ine

ce numé

ni fotolia

se

chez

saie Meriva Esuv ell n

Carr



eux

du cit adin

,AMAR TINE LEMAG $ANSCE

%N4UN)STA ,% ISI ENDBUL NTRE TP

à St

-Trivi

3ICES

er

Boule

Come s de Noël back desig n

Photo

Pour

DR

Vienne

Toyota capitale majeure urant Auris

Sema les gran ine de la ds auss

#AROL

ne An né$%e #/

Fin

mars 201 1

AZIN E

r 20

11

NUMÏRO

DUC ITAD INC URI

EUX le magazine AV

GE

N°25

OSSIBLE EUXM  ONDE S

&AITESDans ce numéro LEVID 6OUS E ÐTE

&EMM

Mar i ionn ette

Skie autrez men Vie t de

curieux

févrie

6OYAGE 6O YA

R ons esto

Jo grtoplofur vous ? etyBeounx Noël

Lnespo

Voyage

U

Les

dit ?

Léa

Ils n’en font pas tout un plat

Pagliari



curi

.ª

!-ÊCO N

de l’A in

com -Fotolia. Battrick

Resto

LE

Elsa Cadier

Cham de ’ us

Ça vo

fratrie SO ent notreRTIRV ènem agen OIR da es ECO Evlf et bitume tival UT Go à Bourg EC’e R..st.





tadin

Escapa

t

© Ilenia

© OT Cham



du ci

2ESTO

iste

mush euse s

le mag az

Dans ce numéro

décemb

la p

Avec octobre 2010 les

ro

Dans

ille

res

N°11

10 le m du cita agazine Dans ce din numécu ro rieux

0

Tests de golfs...

n-B

le mag azine

re 201

en et Flor Luciegolfique

rg-e

septem

Dans ce numéro

En fam

Bou

2010

ine magaz N°6 le éro num s ce Dan

t-ils ? Où son ent-ils ? Que val

IFFOdier N

été

curieux citadin

Resto

© Corinn e Bertran d

de

Ma( g )vill C’es e .fr t l’é té ! .fr M l g )vil e a( g)vM ( a illae(.gf)r v A g VILLE.fr M ille. Ma(g)ville.fr A fgr VILLE g)ville.fr Ma( .fr N°5 le m agazi ne Dans ce numéro

ica

print’

0OERT

RA -ICDE UNEFEINE (AITAS HÒLE MM FE ED MM ET# ÐTE O E PATRONTENT NNE

du citadin curieux

oct. 2012

RIL

#EST



SBIEN  TEMPS Cépages

LEPRIN Bonne table Les

ir B-oBur regs sBeo u en pe "l’OHUIVER n r e e g n B re-ee! n nte doRuGn E N " Lisbonne B o u r g Vive l’Auto-mn s s-eB r ce’est pas R E S S E réserv %CL " O Ue s s e é au ORE x fle RG E urs e ss re -B en Bo ur gN " RES SE

the G HSD reen us au co papillo tenez-vo agendacar -9 ?... ... notre OUTER QUOI-2 VOIREC SORTIR

No

l’effet

Boh

ême

Coco&Co

Nos pages mode

Gil © photo (détail) : Charles-Edouard

VIGNOBLES Couvrez-vous ! des vins Veinards !...

 AIS 2EST O Com pto ir

LE

Des gars bien dans leur peau

la carte

#HA

MB )DÏES RESDENFANT

SITES S TROUV %SS AILLES 5NE AI 0EUG POUR &RAN A EOT LE &R ISE

AN

Déco

Agb print’

routage

imprimeur

Arn

pao

©Cie

création

4ELP ÒRE

TELS FILS

Voyage

6OU SAU SSI F AITE SCO MM EELLE Claire S Gazeau-Montrasi

01 Bourg-en-Bresse www.agb.fr 04 74 455 280

Gilles Hascoet Parcours étoilé

© Beboy - Fotolia.com

L’archi-vin

La voie de la vertu

Bourg-en-Bresse

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (33)


34-36 MAGV25-HOM p34-36_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:56 Page1

hommes

L’homme du mois

Hascoet L Gilles

Texte : F.R. / Photos : Corinne Bertrand

e meilleur livre sur les vins n’est pas un livre, même s’il a valeur d’encyclopédie ; c’est un homme. Et ses appréciations documentées ne s’achètent pas, bien qu’il exerce aujourd’hui le métier de négociant pour quelques-unes des plus prestigieuses maisons de la profession. Car si Gilles Hascoet est connu dans le milieu assez fermé des restaurateurs et des cavistes de la région, c’est parce qu’avant de leur vendre du vin, le représentant a d’abord enrichi sa science du breuvage divin au restaurant Georges Blanc, à Vonnas, où il fut sommelier chef de 1990 à 1996.

Fils de paysans bretons Rien ne prédestinait pourtant notre homme, né en 1964 dans une famille d’agriculteurs bretons, à embrasser ce métier. Des origines finistériennes et rurales qui conféreraient néanmoins un double avantage, à en croire l’intéressé. À commencer par le fait que ses appréciations ne sont entachées d’aucun chauvinisme. « Le Finistère étant une région sans vigne je n’ai aucune chapelle viticole à défendre, si ce n’est le cidre de Cornouaille ! » s’amuse notre homme. L’autre atout, c’est bien sûr cette « culture de la terre », élément nourricier de la vigne que Gilles Hascoet tire de ses origines terriennes. « Lorsque l’on goûte du vin, ce sont des choses que l’on a en mémoire : une odeur de foin coupé, cela me parle immédiatement… » Son aventure professionnelle, il la commence au début des années quatre-vingt. Après un démarrage classique en école hôtelière, Gilles Hascoet intègrera une école de sommeliers, à Tain l’Ermitage, une formation émaillée de nombreux stages, mise à profit après obtention de son diplôme. « J’étais entré chez de nombreux chefs. Lorsque le moment est venu de chercher du travail, je me suis donc tourné vers eux… »

c’est un peu comme à l’armée. Tout est très hiérarchisé », explique le professionnel. Aux Crayères de Reims, le jeune Breton côtoiera ainsi l’inusable Gérard Boyer, avant d’aller déposer ses valises sur la Côte d’Azur, chez Roger Verger, véritable « figure » de la gastronomie française qui a formé des bataillons de grands chefs (Ducasse, Boulud, Maximin…) au Moulin de Mougins, à Cannes.

Moins de raretés

Là, Gilles Hascoet verra défiler toutes les gloires de l’époque : dictateurs africains, actrices en vue, hommes politiques ou artistes. « J’ai parfois assisté au gaspillage de grands vins par des gens qui avaient l’argent, mais aucune culture de ce qu’ils buvaient », raconte ainsi l’ancien commis, conscient néanmoins que cela fait (aussi) partie du métier. Ainsi de Mobutu, ex-dictateur de la République démocratique du Congo, qui à chaque anniversaire de son épouse, née en 1947, arrosait ses convives de Petrus de la

même année. À cette époque, de telles frasques - quoique jugées indécentes aux yeux de l’apprenti sommelier - étaient encore envisageables. C’était avant que les sources n’en viennent à se tarir. « Les nouveaux marchés n’existaient pas encore, explique Gilles Hascoet. Il n’y avait ni la Russie ni la Chine ni le Moyen Orient et les producteurs avaient encore de nombreux stocks ». Des raretés qui, si elles subsistent, se voient aujourd’hui réservées à une poignée d’acheteurs privilégiés ou simplement conservées par les propriétaires.

Bête à concours Durant son service militaire, Gilles Hascoet tentera également à deux reprises le concours de meilleur jeune sommelier de France. Par deux fois, il finira dans les trois meilleurs, ce qui fait toujours de lui le plus jeune finaliste de l’épreuve. « Je n’avais pas encore 22 ans, mais aucune envie de jouer les Poulidor », confie Gilles Hascoet pour expliquer son manque de persévérance dans la compétition.

« Je n’ai pas de chapelle à défendre, si ce n’est le cidre de Cornouaille ! »

À l’école des chefs Le métier, Gilles Hascoet commencera par l’apprendre au bas de l’échelle, en qualité de commis. « Une brigade, dans un grand restaurant,

(34) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Dialogue de passionnés autour de quelques « découvertes » entre Gilles Hascoet (à gauche) et Jean-Pierre Delesderrier, du restaurant les Cépages, à Thoiry.


34-36 MAGV25-HOM p34-36_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:56 Page2

« Un vin doit rester accessible, même quand il est grand ! »

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (35)


hommes

34-36 MAGV25-HOM p34-36_MEP MAG VILLE 09/10/12 14:56 Page3

Blanc & Rouge D’autant que la préparation demande un investissement personnel considérable et que cette course aux médailles perd de son pouvoir de séduction à mesure que l’on prend de l’âge, les vertus de l’expérience prenant alors le pas sur les connaissances plus théoriques.

Grand cru et vin de bistrot A Cannes, Gilles Hascoet gravira peu à peu les échelons jusqu’au poste de sommelier. « Mais pas de sommelier chef » précise-t-il sans regrets, « la place était prise ! ». Coup du destin : à la même époque, Georges Blanc recherche quelqu’un pour occuper le rôle dans son restaurant gastronomique. Embauché en septembre 1990, Gilles Hascoet remplira ses fonctions de sommelier chef du trois-étoiles de Vonnas jusqu’en 1996. « Cela a été une excellente période d’un point de vue professionnel. D’abord, parce que c’est à ce poste que l’on possède une vue d’ensemble sur le métier. On est en effet en permanence en lien avec la cuisine, les clients et les fournisseurs ». Mais l’époque coïncide également avec l’expansion de l’empire Blanc. « J’ai vu l’arrivée de l’Auberge, du restaurant de Saint Laurent, de la boutique… Tout cela m’a permis de développer des vins différents de ce qu’on avait l’habitude de servir dans le restaurant gastronomique. Il a aussi fallu penser à l’amateur de vins de bistrot, voire aux vins servis au pot ».

Apprendre en goûtant Son atout dans ce métier ? Outre son passage de 14 années dans le milieu de la haute restauration - ce qui est loin d’être le cas de tous ses confrères - Gilles Hascoet en est persuadé : l’expérience compte énormément. « Même en étant doué, on ne peut pas aller plus vite que la musique ». Ne serait-ce qu’en raison du recul nécessaire pour apprécier les millésimes. « Au moins cinq ans », estime Gilles Hascoet, qui a même fondé en 1997 un club de vins* à Bourg et dans le Pays de Gex pour continuer à découvrir de nouveaux vins : « Même ceux que je ne vends pas ! » * Notre article en page 38.

SARL DE CAVE EN TABLE 116, rue du Chayne Aimable - Vonnas caveentable@wanadoo.fr

2 coups de cœur, vite fait… • En blanc Mont Louis, vin de Touraine du domaine Jacky Blot. « Un vin vif, sec, sans fioriture qui peut être bu jeune, mais qui possède un bon taux de vieillissement. » • En rouge Côte de Beaune, les Pierres Blanches 2008, du domaine de la Vougeraie. « Un bourgogne classieux, fin, droit et aromatique. Un petit millésime fait par des vignerons très impliqués ».

« Derrière chaque vin, il y a des gens, une histoire à raconter » Ma petite entreprise,... Depuis 1996, Gilles Hascoet, qui totalise 14 années de service dans des trois étoiles Michelin, est installé à son compte : « en charge de la distribution de vins de domaines auprès des professionnels et des cavistes ». Et si son ancien patron reste son principal client, l’ancien sommelier rayonne néanmoins dans l’Ain et la Saône-et-Loire, avalant du kilomètre à raison de quatre à cinq rendez-vous par jour. À son catalogue aujourd’hui, Gilles Hascoet a épinglé près de 90 % du vignoble français. « Dans chaque région, j’ai un domaine dont je suis particulièrement fier », dira notre homme qui a pourtant commencé dans le métier en rachetant une agence spécialisée dans les vins de marques, comme Roederer ou Guigal. Un éventail que l’ancien sommelier n’aura de cesse d’étendre aux régions et aux domaines non représentés, à mesure de ses rencontres. « Le vigneron n’étant pas forcément un bon représentant de son propre travail, même les grands domaines ont besoin d’être représentés. »

(36) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

Ci-dessus : Corton-Bressandes, grand cru 2009, de Nathalie Tollot avec sa forme de bouteille particulière, déposée par la famille ; Pomerol Clos du Clocher 2008 ; Saint-Chinian La Madura élaboré à partir de vignes vieilles de 30 ans et Maury Mas Amiel « Vintage » 2007.


MM000 Europe GgeV2_MEP MAG VILLE 11/10/12 12:01 Page1


38-39 MAGV25_HOMME_CLUBS2VINS_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:01 Page1

Clubs de vins Ouverts à tous ou affaire d’initiés ?

buzz goût passion

« En 1997, j’ai commencé par créer un club de dégustation avec le père d’un ami, restaurateur à Chalamont », raconte Gilles Hascoet (portrait à lire en page 34 de ce numéro). Lorsque cette personne a fermé son établissement, il a fallu se mettre en quête d’un nouveau lieu capable de nous accueillir. Didier Goiffon, du restaurant La Marelle, à Péronnas, a répondu présent. Et cela fait bientôt 8 ans que nous nous y retrouvons un lundi par mois ». Si le club formé par l’ancien chef sommelier compte peu ou prou une trentaine d’adhérents, chaque soirée ne réunit en réalité que quinze à vingt personnes, selon les disponibilités des uns et des autres. La soirée fonctionne ensuite autour d’un thème proposé à l’avance par Gilles Hascoet. D’ici à la fin de l’année, les participants s’aventureront ainsi tour à tour du côté des Syrah du monde, puis des Sancerres, Pouilly et autres vins du Centre pour finir l’année en apothéose avec la dégustation de Sauternes, Barsac, et autres grands liquoreux. « Avec une soirée comme celle-là, on bouffe la cagnotte », s’amuse Gilles Hascoet. Si le palais des participants se voit contraint de faire ses gammes sur la carte des vignobles, le principe des rencontres, lui, reste

(38) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

© nixoncreative - Fotolia.com

Si on vous dit « Club de vin », à quoi pensez-vous ? Une centrale d’achat sur Internet, une confrérie un peu secrète ? La difficulté que l’on rencontre à cerner la notion vient peut-être du fait qu’il n’existe pas deux clubs de vin uniques. Petit tour d’horizon, tout près d’ici. invariablement le même : chaque membre paye 60 € par soirée, en contrepartie de quoi, il pourra participer à la dégustation en aveugle et au repas concocté par le chef de La Marelle. « Pour la dégustation, on cache les étiquettes et chacun est libre de s’exprimer à sa guise », explique l’organisateur, ajoutant volontiers que l’exercice révèle parfois des surprises. En revanche, aucune obligation d’acheter du vin. Les participants n’ont même pas toujours idée du prix des bouteilles qu’ils dégustent. Les connaissances encyclopédiques ne sont pas davantage requises. Qu’ils soient commerçants, professions libérales, chefs d’entreprises ou issus du métier de la restauration : « On est d’abord là pour se faire plaisir », claironne Gilles Hascoet.

Travailler en dégustant Si dans ce cas précis, l’envie de se constituer une cave ou d’enrichir son carnet d’adresses semble reléguée au second plan, certains clubs de la région ne font pas mystère de leurs visées professionnelles. Ainsi du réseau des Wine & Business Club, fondé en 1991 par Alain Marty, auteur de nombreux guides sur les clubs et réseaux d’influences (voir cicontre, l’interview de Fabrice Sommier). L’entreprise, qui réunit près de 2 500 diri-

geants (il faut être chef d’entreprise ou exercer une profession libérale pour adhérer), répartis dans seize clubs en France, a clairement pour but de favoriser les relations d’affaires autour d’une passion commune : le vin. • www.winebusinessclub.com Une appétence pour les affaires qui peut très bien, dans certains cas, être transformée en affaire tout court. Le « club de dégustation » devenant alors plus ou moins une prestation à destination des entreprises et de leurs clients, comme par exemple chez Les Vins dévoilés, une entreprise créée en 2003, par un courtier-juré-expert en vins qui propose un certain nombre de prestations animations centrées sur le vin à l’attention des entreprises : clôture de réunion, soirée RP/clientèle, séminaire, animation de stand lors d’un salon, incentive commerciaux… • www.lesvinsdevoiles.com Restent enfin les clubs de copains (voir notre encadré sur le club mâconnais Games, cicontre), dont le but n’est autre que de partager des moments de dégustation en toute convivialité tout en profitant de l’effet d’aubaine des achats groupés pour se constituer une jolie cave… à partager ensuite entre copains ! ••• FR


38-39 MAGV25_HOMME_CLUBS2VINS_MEP MAG VILLE 11/10/12 10:02 Page2

« Games » émerge de la mêlée Wine ou business, pourquoi choisir ? Fabrice Sommier, chef sommelier du groupe Georges Blanc, à Vonnas, sélectionne les vins du club Wine & Business de Lyon. « Je m’occupe de trouver les vignerons et les accords mets et vins avec le chef » (Philippe Gauvreau, chef 2 étoiles du Pavillon de la Rotonde, à Charbonnières-les-Bains). « Lors de ces soirées, c’est le vin qui commande le menu et non l’inverse » se plaît à relever Fabrice Sommier. Chaque soirée est ponctuée par l’intervention de deux invités. Le repas - qui réunit généralement 80 à 100 personnes voit ensuite défiler six à sept vins. « L’intérêt est aussi de faire découvrir des vins qui ne sont pas les plus connus, comme ceux du Minervois, par exemple », argumente le meilleur ouvrier de France, qui se dit frappé par l’attention des participants, au cours de ces rencontres. « Mon but est de mettre en avant les acteurs des filières » explique encore celui qui reconnaît profiter en cela de son carnet d’adresses bien rempli de noms de vignerons.

Games signifie Groupement d’achats des meilleurs échantillons sélectionnés, ce qui, reconnaissent ses membres, ne veut rien dire ! Qu’importe, car avec près d’un quart de siècle d’existence, cette discrète association mâconnaise de dégustations et d’achats de vins, toutes régions viticoles françaises confondues, poursuit son convivial chemin au pays de Dionysos. Sa création remonte à 1986, jour de Tournoi des 5 nations. Une demi-douzaine de fous d’ovalie reçoit devant le petit écran, deux nouveaux joueurs sud-africains de l’ASM, le club de rugby de Mâcon. Sens de l’accueil oblige, chacun sort de sa cave des crus avec les terrines et fromages de chèvre ad hoc. De match en match, la dégustation prend le pas sur le jeu, au point que plus personne ne regarde l’ultime rencontre. En revanche, cette joyeuse équipe, après avoir acheté foie gras, saumon fumé et autres produits du terroir se dirige dans l’antre de l’un d’entre eux. De merveilleux flacons circulent rendant les esprits joyeux. Serment est passé en se quittant au petit matin de se retrouver dans une semaine, afin de créer un club. L’idée était d’acheter uniquement par pièce de 288 litres, afin que chacun en récolte 12 bouteilles. Le nombre de membres, multiple de 3 oblige, se limitant à 24. Aujourd’hui le principe dif-

Michel Tavernon, président fondateur du club, lors d’une dégustation chez un viticulteur.

fère. Plus d’achat en vrac. Un thème est donné, par exemple « gigondas ». Le club récupère des échantillons suivant une fourchette de prix et d’échelle qualitative. Les réunions tous les mois ou deux mois se tiennent dans différents restaurants. Après dégustation, une sélection s’opère, entraînant ou non un achat de 3 ou 6 bouteilles par personne. Chaque membre cotisant 70 € par mois. Parfois les membres de Games s’en vont en bus à la rencontre des viticulteurs ou d’une région viticole, toujours avec le même plaisir qu’à ses débuts. • JP.Auray

(Octobre 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (39)


VROUM!

36 MAGV25_ESSAIAUTO__MEP MAG VILLE 11/10/12 12:14 Page1

KIA

Récemment entrée dans le giron d’Europe Garage (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda) à Bourg-en-Bresse, la concession Kia située route du Maréchal Juin, n’a sans doute pas fini de faire parler d’elle. En raison d’abord de la qualité grandissante de ses modèles, qui en dépit de performances et de niveaux de finitions toujours accrus, parviennent à maintenir des tarifs très attractifs. En prime, une garantie de sept ans sans équivalent.

’affaire n’était pourtant pas pliée d’avance. Aurélie André, fidèle à une marque depuis des années, est arrivée avec un a priori défavorable sur les breaks (un truc assez répandu !). Des voitures qu’elle imaginait peu maniables et pas toujours à son goût côté lignes. Quand à Kia, marque encore insufisamment connue, elle a d’abord suscité des commentaires interrogateurs de la part de notre copilote d’un jour. Un essai qui fut donc en bout de

L

Nouvelle Cee’d SW course une très bonne affaire, puisqu’il a permis, en deux petites heures et quelques kilomètres de routes très agréables dans la vallée du Suran, de faire tomber des préjugés. « Une voiture sympa ! », admet même Aurélie André, qui a notamment apprécié le tableau de bord soigné, le confort de la voiture et sa facilité de prise en main, souple et agréable. Voilà pour le verdict à chaud.

Le plein côté équipement Mais commençons par le commençement. Car, je ne sais pas si vous l’aurez noté, mais que ce soit chez Kia ou ailleurs, on ne dit plus break, mais SW... Ca aide aussi à se réconcilier avec les... breaks, justement. Et cette version alongée de la Cee’d ne manque pas d’atouts. D’abord, sa belle contenance, au volume de coffre (528l. Et 1642l banquette rabattue) sans équivalent dans sa catégorie. Côté conduite, une fois glissé derrière le volant, les suprises sont aussi au rendez-vous : le moteur diesel de 128 ch mis à notre disposition répond tout en souplesse aux sollicitations et la voiture se révèle très maniable et dotée d’une excellente tenue de route, même sur les chemins en lacets aux abords de Serrière-sur-Ain. La planche de bord, soi-

Aurélie André Entre l’hôtel et le bureau a jeune femme de 34 ans dont nous avions croqué le portrait dans un numéro précédent (Ma(g)ville n°18, toujours disponible sur notre site www.magville.fr) navigue entre son atelier-bureau de tapissière d’ameublement, l’hôtel le Griffon d’Or, à Bourg, où elle épaule son mari François et son rôle de mère de deux enfants. Du coup, elle n’a guère de

L

(40) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)

temps à consacrer au superflu. Pour elle, une voiture se doit avant tout d’être fonctionnelle et servir aussi bien au transport des enfants... que des rouleaux de tissus à livrer à ses clients ! Tout en restant maniable et facile à garer... Autant d’atouts qu’à l’issue de notre essai, Aurélie André semble avoir rencontrés dans cette Kia plus surprenante qu’il n’y paraît !

gnée et tournée vers le conducteur facilite la lisibilité des commandes et ne souffre aucun reproche de finition tandis qu’une attention particulière a manifestement été apportée à l’insonorisation. Pour ce qui concerne le confort, les sièges sont fermes - ce qui n’est pas pour déplaire à notre conductrice - se rapprochant en cela de certaines marques allemandes. Un bon point de plus lorsqu’il est question d’avaler du kilomètre. Et si la briéveté de notre essai ne nous a pas permis de vérifier la consommation du véhicule (affichée à moins de 6l aux 100km en ville et à moins de 5l en conduite mixte sur ce modèle), certains équipements comme le système Stop&Go et un indicateur de changement de rapports pour passer les vitesses plus efficacement tendent à penser que les efforts ont été portés avec efficacité sur ce créneau-là également. Reste enfin l’impression générale dégagée par la voiture. Dans ce domaine là aussi, la Cee’d déploie des arguments charmeurs que ce soit dans le soin apporté aux finitions (convoquant à l’envie, chrome, cuir et LED) ainsi qu’aux nombreux espaces de rangements utiles et bien placés. En somme une voiture qui mérite d’être connue, essayée, voire adoptée.

Fiche TECHNIQUE Marque : KIA Modèle : Cee’d SW Motorisations : trois diesel (90ch, 110ch, 128ch) et une essence (135ch).

Boite : Manuelle 6 rapports / Automatique sur certaines motorisations et transmission à double embrayage sur le modèle essence 135ch. Finitions : Trois niveaux + packs. En options selon finitions : peinture métalisée, navigation GPS, caméra de recul, toit panoramique ouvrant, vitres arrière surteintées... Volume du coffre : 528 l. Prix : De 20390 €à 26690 € Garantie : 7 ans !


36 MAGV25_ESSAIAUTO__MEP MAG VILLE 11/10/12 12:15 Page2

1-2-3. Une ligne fluide « Made in Europe », à savoir conçue en Allemange et fabriquée en Slovaquie, dans une usine high-tech. 4. Un coffre de compétition, doté en outre d’un équipement cinq étoiles : seuil surbaissé, rangement sous le plancher et ingénieux système de glissières avec barre coulissante permettant de caller des pièces lourdes. 6 à 8 : Beau niveau de finition dans cette version Active, qui bénéficiait en option d’une caméra de recul très lisible, même à contrejour ou dans des endroits mal éclairés.

8

2

1

Offre d’équipement pléthorique Outre un habitacle cossu, dès notre finition Active, la Cee’d propose, en série ou en option, la plupart des gadgets aujourd’hui attendus sur ce type de véhicule : ouverture et démarrage sans clé, frein de parking électrique, système actif d’aide au stationnement (calcul de la distance entre deux véhicule et braquage auto-

matique) : fini les problèmes de créneaux !, indicateurs de changement de rapports et système stop & go pour optimiser votre consomation, écran 7’’ pour le système de navigation et la caméra de recul, connection USB/Ipod, toit ouvrant panoramique, assistance au démarrage en côte, feux à LED et projecteurs Xénon directionnels,

3

6 7 avertisseur de franchissement de ligne, boite à gant réfrigérée, sièges électriques à mémoire...

5 5. Palettes au volant disponibles sur les modèles à transmission automatique et sur la transmision à double embrayage couplé au moteur essence 1,6 GDI.

4

(Octobre (Octobre2012 2012• • Ma(g)ville Magville Bourg-en-Bresse (41) (31)


ARRÊT SUR IMAGES

p42 et 44 MAGV25_RETOUR EN IMAGES_MEP MAG VILLE 11/10/12 16:12 Page1

Bourg

Présentations haut de gamme • 13 septembre

La date du 13 septembre se devait de figurer à l’agenda de tous les amateurs de belles carroseries. Seule nécessité, pour ne rien rater : être doté d’un don d’ubiquité. Puisque le même soir, tandis qu’Audi présentait en grande pompe sa nouvelle A3 sur le parvis de Brou, Mercedes avait choisi l’esplanade plus rock’n roll de la Tannerie pour dévoiler les lignes de sa nouvelle Classe A. Pour ceux - qui contrairement à nous - ne peuvent être partout à la fois, voici quelques images de ces soirées.

Audi à Brou

Mercedes à la Tannerie

(42) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)


p42 et 44 MAGV25_RETOUR EN IMAGES_MEP MAG VILLE 11/10/12 16:12 Page2

onstructeur de maisons individuelles dans la région Rhône-Alpes depuis 30 ans, installé à Bourg-en-Bresse depuis 10 ans, Habitat Libre, dirigé par Driss Frid, compte aujourd’hui une dizaine de collaborateurs entièrement au service de votre future habitation.

C

Recherche foncière en accord avec des partenaires de confiance, élaboration de plans personnalisés grâce à la présence d’un bureau d’études interne, garantie d’un contrat de construction pour plus de sérénité, tout concourt pour que vous repartiez avec, à la clé, la maison de vos rêves.

Les 10 ans d’HABITAT LIBRE, à Bourg 45, rue Bourgmayer • Bourg-en-Bresse • www.habitat-libre.fr • 04 74 22 55 27

Les maisons Habitat Libre sont réalisées en divers matériaux tel que les moellons, la brique, avec une préférence pour le béton cellulaire, un matériau aux performances éprouvées accédants sans difficultés à toutes les exigences de la réglementation thermique 2012 (qui entrera en vigueur dès le 1er janvier 2013 pour tout dépôt de permis de construire).

Une envie de construction ? Venez-vous faire votre propre idée en visitant leur showroom de 500 m2 ouvert tous les jours (y compris le samedi matin), de 8 heures à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 heures. Ou consultez directement leur nouveau site :

www.habitat-libre.fr.

(Octobre 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (43)


ARRÊT SUR IMAGES

p42 et 44 MAGV25_RETOUR EN IMAGES_MEP MAG VILLE 11/10/12 16:12 Page3

Bon anniversaire, la Trattoria ! L’épicerie-restaurant de la rue Alsace Lorraine, à Bourg, fête ses 10 ans ! • 14 septembre Quelques trois-cents personnes avaient répondu présent à l’invitation de Piero d’Agostino, pour fêter les 10 ans de son restaurant la Trattoria, à Bourg-enBresse. La fête, qui s’est déroulée dans une atmosphère très conviviale dans la cour de l’hôtel particulier Marron de Meillonnas a été l’occasion pour l’Italo-burgien de rendre hommage à la fidélité de ses clients, en rappelant que : « C’est d’abord grâce à eux que nous sommes parvenus à fêter ces 10 ans ».

De gauche à droite, Alicia et Stéphanie, qui contribuent à faire d’un déjeuner à la Trattoria un réel moment de détente et Piero, le cordon-bleu transalpin qui a su convertir les Bressans aux finesses de la cuisine italienne • Ci-contre : le cochon farci (porchetta) qui entre autres délices a régalé les invités.

Ecole Dumonceau

Les coiffeurs de l’Espoir • 19 septembre

teur de la Mission Locale Jeunes de Bresse Dombes Côtière, Odile Baron, responsable de la mission locale de Bourgen-Bresse, Michel Fontaine, Président de Bourg-en-Bresse Agglomération et 1er adjoint du Maire de Bourg, Inès Goncalves, coordinatrice de projet mécénat chez L'Oréal, Hervé Chrétien, directeur de l'Enseignement Professionnel L'Oréal, Pascal Colin et Anthony Puydebois, coprésidents de l'Ecole Dumonceau, Serge Astier, directeur central de l'école, Karine Bouvet, Depuis 10 ans, les élèves de coiffure par- Dans les locaux de l’école, avenue Coordinatrice pédagogique coiffure. ticipent à l'opération « Les Coiffeurs de Alphonse Baudin, à Bourg-en-Bresse, a l'Espoir » mise en place en 1997 par la eu lieu la signature du renouvellement de division coiffure de L'Oréal et la la convention entre les acteurs sociaux MENSUEL GRATUIT Fédération Nationale de la Coiffure de l'agglomération (Missions locales édité par HCR (FNC). Cette association propose aux Jeunes, Bourg-en-Bresse Agglomération Tirage : 10 000 exemplaires demandeurs d'emploi à ressource faible, et Points Info Emploi), la société L'Oréal des services de coiffure à prix modique et l’école de coiffure Dumonceau, en préDirecteur de la Publication (2€) assurés par des élèves d'écoles par- sence de Muriel Bancillon, directrice des Bernard Bienvenu Points Info Emploi, Luc Chambolle, directenaires. Rédacteur en chef Frédéric Rihn • f.rihn@magville.fr L’institut capillaire René Publicité Ma(g)ville Marie Pagès • m.pages@magville.fr • Mercredi 26 septembre • Tél. : 06 01 44 15 69 Une soiree speciale implants capillaires en collaboraPublicité Voix de l’Ain & Ma(g)ville tion avec le Dr Papalia, chirurgien esthétique spécialisé Marie Pilar Martinez • mp.martinez@voixdelain.fr installé à lyon, a eu lieu à l’initiative d’Isabelle Séverine Vavrille • s.vavrille@voixdelain.fr Montandrau, responsable de l'institut capillaire RENE Maryline Vanden Steene • m.vanden-steene@voixdelain.fr FURTERER, à Bourg-en-Bresse. Dominique Cazanove • d.cazanove@voixdelain.fr La soirée, qui a réuni une vingtaine de personnes au restaurant l’Entracte, a permis de présenter dans le détail Ont collaboré à ce numéro Serge Blanc, Jean le service mise en place par l’institut capillaire de la rue Philippe Auray, Charlotte Vincent, Anthony Alsace-Lorraine pour venir en aide aux personnes vicQuindroit, Caroline Guérin, François Membre, times de chutes de cheveux. Etienne de Haas, Sa.Mo., Marion Villeminot.

Furterer

Siège social : 16, rue Lalande • 01000 Bourg-en-Bresse Impression : AGB Liste des points de diffusion et précédents n° consultables sur www.magville.fr Retrouvez-nous aussi sur

(44) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Octobre 2012)


MM000 Cap emeraude_MEP MAG VILLE 11/10/12 12:02 Page1


MM000 DARA oct_MEP MAG VILLE 01/10/12 11:38 Page1


MA(G)VILLE 25