Page 1

pUne couv MAGV21_UNE_AVRIL12(5) pUne Couv_MEP MAG VILLE 16/04/12 15:48 Page1

g Ma( )ville.fr

N°21

le magazine

du citadin curieux

Avril 2012

éro m u n e c Dans

Resto Une Auberge Et sa règle de trois

Voyage

àBudapest

Dépaysement garanti...

Homme ChistianCaille Le cœur à chanter...

Auto

Nouvelle Cox

Cette fois, c’est la bonne !

Haut les cœurs, le Printemps est de retour

Bourg-en-Bresse


MM000 BMW 1page_MEP MAG VILLE 12/04/12 14:22 Page1


p1 MAGV21_SOMMAIRE p1_MEP MAG VILLE 16/04/12 18:03 Page1

SOMMAIRE À vos AGENDAS

Fin de partie encore très riche alors que se profile déjà à l’horizon la saison des festivals. À vous d’en profiter, tout en n’oubliant pas que la suite de l’agenda papier est désormais actualisée au jour le jour sur notr e site.

À TABLE !

On vous a dégoté une petite auberge à deux pas de Bourg, dont le chef ramasse de l’ail des ours dans les bois et fait une fixette sur le chiffre 3. C’est à L’Auberge « Au Vieux Meillonnas » que ça se passe !

Pages 14 et 15

ESCAPADES&VOYAGES ! Une escapade au pays des olives et du vin et un voyage au pays du paprika et des bains. Ça vous dit ?

Pages 20 et 26

Traits PORTRAITS

L’une maquille, l’autre chante, Stéphanie Durand-Toulouse et Christian Caille, sont à leur manière, deux figures qui font bouger la ville…

Pages 22 et 32

ESSAI Coccinelle is back ! La petite bête de chez Volkswagen est de retour dans une toute nouvelle mouture. À la fois plus respectueuse de l’originale et plus musclée.

Pages 34 et 35

MA(G)VILLE EST AUSSI SUR INTERNET

www.magville.fr

Magazine bourgeois ?

Une lectrice, a priori bien disposée à notre endroit, m’a récemment fait la remarque suivante : « Ma(g)ville, c’est un magazine un peu bourgeois, non ? ». Cette phrase m’a donné à réfléchir. Outre que ce terme un peu suranné, m’a aussitôt renvoyé à mes lectures lycéennes de Zola et de Balzac, je me suis demandé ce que pouvait signifier être bourgeois à une époque où l’on parle de seuil de pauvreté, de précarité, de classes moyennes ou de riches, voire d’ultra-riches ? Il faut bien le reconnaître, la grille d’analyse qui au XIXe siècle a contribué à forger les codes de la bourgeoisie ne me paraît plus pertinente pour appréhender le monde d’aujourd’hui où tout est diffus et interconnecté. Qu’il s’agisse de mobilier, de mode, de gastronomie… Tiens, prenez ce dernier exemple : tout le monde ou presque, rêve de se « payer » un « étoilé ». Pas avec la même fréquence ni la même familiarité selon ses revenus, certes, mais il n’empêche... Et il en va de même pour la mode, pour laquelle les clivages me paraissent moins tranchés que par le passé. Il n’y a qu’à voir la rouerie avec laquelle les marques grand public contrefont (pardon, s’inspirent !) en toute légalité des couturiers, allant jusqu’à s’acoquiner, le temps d’une collaboration très marketée, avec des créateurs habituellement chasses gardées des happy few pour des collections capsules que tout le monde s’arrache. Les voyages ? Mais les compagnies low cost sont de plus en plus nombreuses à s’installer dans les aéroports, y compris le nôtre. Permettant à tout un chacun, ou presque, de s’offrir une escapade à… Budapest, si cela lui chante. Et nous pourrions ainsi multiplier les exemples : déco, architecture, culture… Où est donc passée la bourgeoisie ? Si le bon goût, le beau et le plaisir des sens font partie de ses appétences, alors elle n’en a plus le monopole. Aujourd’hui, l’ignorance des codes n’est plus de mise et si ce sont précisément ceux de la couche prétendument supérieure qui font rêver, nous n’en sommes pas responsables et n’avons pas le sentiment de ne nous adresser à une élite en faisant preuve d’un certain élitisme dans nos choix éditoriaux. Maintenant, peut-être cette bienveillante lectrice, en employant le terme de “bourgeois“, a-t-elle simplement voulu nous renvoyer à une acception bien plus ancienne, en cours sous l’Ancien Régime et au Moyen Âge : le terme de bourgeois y désignait jadis l’habitant des villes (On disait alors des bourgs !). En ce sens, oui, Ma(g)ville, le magazine du citadin curieux est bel et bien un magazine bourgeois.

Frédéric Rihn

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (1)


QUOI - 2-9?

p2-3 MAGV21_QUOI2NEUF p2-3_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:26 Page1

Concours de dessin Labellisation Le bottier

Eric Devos patrimoine vivant !

Le bottier de la rue Charles Robin à Bourg-en-Bresse, par ailleurs Meilleur ouvrier de France, dont nous avions dressé le portrait dans le n°9 de Ma(g)ville (article toujours consultable sur notre site www.magville.fr) vient de se voir décerner le label Entreprise du Patrimoine Vivant par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Ce label, attribué par des experts vise à promouvoir l’excellence des savoir-faire français dans les domaines du patrimoine bâti, des équipements professionnels, de la culture et des loisirs, des arts de la table, de la décoration, de la gastronomie, de la Mode et de la Beauté. Toutes nos félicitations à l’intéressé !

Les agences Guy Hoquet l’immobilier organisent jusqu’au 31 m ai un concours de dessin ouvert aux enfants de 5 à 10 ans. En couleur, sur une feuille A4 100g, chaque petite participant devra dessiner la m aison de ses rêve. Il lui suffira ensuite de déposer le d essin d ans un e d es ag ences d u gr oupe après avoir inscrit au dos ses nom, prénom, âge et adresse. De nombreux prix ont été mis en jeu grâce à la participations des partenaires de l’opération (bon s d’achats d ans d es m agasins d e jouet, partie de bowling ou d e laser gam e, place de cinéma, etc.) 61, avenue Roger Salengro • Ambérieu 4, rue Bernard Gangloff • Pont d’Ain 32, av. Alphonse Baudin • Bourg-en-Bresse.

Ca baigne à St Exupéry

Eric Devos • Réparations traditionnelles et chaussures sur mesure • 17, rue Charles Robin • Bourg-en-Bresse

M

trouver SHOES à son pied

y Shoes, c’est le nom de la boutique qui vient d’ouvrir rue du Maréchal-Joffre, à Bourgen-Bresse (à la place d’une partie de l’ancienne librairie Montbarbon). Aux commandes, Ludivine propose une douzaine de marques de sneakers pointus (Kawasaki, Fred Perry, Vans, Victoria, Hummel, Koah...) ainsi que quelques accessoires dans un environnement très coloré. Etagères géantes barrant les murs, pièces de mobilier indus. pour la touche branchée et fauteuil club pour l’inévitable phase d’essayage. Bien vu !

Fin mars, les responsables de l’aéroport Lyon-SaintExupéry tenaient leur conférence de presse annuelle de présentation des chiffres de l’année écoulée. On y apprenait notamment que Le trafic passagers de l’aéroport atteingnait son r ecord hist orique en 2011 av ec 8 437 141 passagers, soit une cr oissance de 5,7 % par rapport 2010.

Du mardi au samedi. De 9h30 à 12h15 et de 14h à 19h.

Encore plus de

L’aéroport s’est égalem ent lancé dans des travaux d’extension de ses termin aux 1 et 3 qui d evraient permettrent une amélioration d e service pour les passagers et les compagnies tout en répondant à la croissance de la d emande, mais e ǵ alement continuer à accompagner la cr oissance des compagnies low-cost. L’aéroport accueille actuellem ent 61 compagnies dont 46 étrangères (dont 5 low cost) et 15 françaises (2 low cost) et dessert 115 lignes régulières (dont 84 lignes internationales).

QUOI -2-9 ?sur www.magville.fr

(2) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

A

b

t

A

V

s e


p2-3 MAGV21_QUOI2NEUF p2-3_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:26 Page2

QUOI - 2-9?

Le Bistrot change de bistrotier

Fabrice Brunet, sympathique patron du restaurant le Bistrot à Bourg, a décidé de passer à autre chose. L’établissement a donc récemment été repris par David Batteau (photo), qui tenait précédemment le bar d es Sports, à P olliat. Que les fidèles de l’établissement se rassurent, l’esprit d es lieux est r esté identique à ce qu’il était avec la mêm e équipe en cuisine et au service. Le Bis-

trot • 40 av. de Lyon, Bourg-en-Bresse • Ouvert à midi du lundi au samedi et le soir du mercredi au samedi.

De L’Amandine à la Fleur de sel... Autre chan gement ann oncé d ans le petit m onde de la r estauration burgienne : le départ de Christiane Pépin, chef emblématique du restaurant l’Amandine, situé rue de la République à Bour g-en-Bresse. Alexandre Buisset, jeun e ch ef

venu de Montagnat, qui a effectué son apprentissage à Bourg ouvrira très pr ochainement son pr opre restaurant au mêm e en droit. Cela

devrait s’appeler La Fleur de Sel. On a évidemment hâte d’aller goûter ça de plus près...

Bye Bye Célia

Une marque Daimler

La boutique Célia situé rue Gabri elVicaire, ten ue d epuis 7 an s par Martine Piron va pr ochainement tirer son ri deau... Une liquidation t otale est prévue du 27 avril au 26 juin.

Deux jeunes bressans devraient ouvrir prochainement un cabin et d’ostéophatie en lieu et place du magasin de vêtement femmes.

Nouvelle Mercedes Classe C Sportline.

Son allure change la route. La Nouvelle Mercedes Classe C Sportline est sur la ligne de départ. Son kit carrosserie AMG de série souligne son caractère sportif et dynamique. Attendez-vous à vivre des sensations de conduite intenses. www.classe-c-sportline.fr

Nouvelle Mercedes Classe C Break Sportline à

32 300 €*

Flashez pour prolonger l’expérience *Prix client TTC clés en main conseillé au 18/01/2012 de la Nouvelle Mercedes Classe C Break 180 CDI BlueEFFICIENCY Sportline BM6. Consommation mixte de 4,9-7,2 l/100 km. CO2 de 128 à 167 g/km. Mercedes-Benz France Siren 622 044 287 R.C.S. Versailles.

Mercedes-Benz Sanoé

24 avenue du Maréchal Juin - BOURG EN BRESSE (face Ainterexpo) - 04 74 22 65 46

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (3)


QUOI-2-9 ? Mâcon

p4 MAGV21_QUOI2NEUF_MÂCON p4_MEP MAG VILLE 16/04/12 09:45 Page1

Les Enchères du CŒur Une première nationale

Imaginez vous passer 4 heures avec un commandant de bord sur un simulateur de vol Air Fr ance. Ou en core vivr e les coulisses d u tourn age d’un clip d es Enfoirés ou d e Clara Morgan avec le réalisateur Juli en Bloch. P artager une journée unique avec un chirurgien, assister à une dégustation commentée au domaine de la Romanée Conti… C’est possible ! Ces journées extraordinaires, gravées à tout jamais dans vos mémoires, seront mises aux en chères le 20 m ai à la M aison de Lamartine, dans la petite comm une de Milly-Lamartine, à un e dizaine de kilomètres à l’ouest de Mâcon. Première nationale, « Les En chères du Cœur » (en parten ariat avec le Lions Club) ont été imaginées par Jérôme Duvillard, commissairepriseur de Mâcon. L’argent récolté apporter a du réconfort aux m alades h ospitalisés attein ts d u cancer par des soins esthétiques, de bien-être, etc. Dimanche 20 mai Maison de Lamartine 15 h - MillyLamartine – Mise à prix 100 € chaque lot

xwl Réalisation JP Auray

Coup de Spot

sur le 10 e Salon des Vins

L’entrée au Spot, la nouv elle salle événementielle des bor ds de Saône, (voir notre numéro de mars), constitue la gr ande nouveauté du Salon des Vins de Mâcon.

Du 20 au 22 avril au Spot - Entrée 5 €- Gratuit pour les moins de 12 ans • www.concours-salons-vins-macon.com Cette 10e édition regroupera 120 exposants couvrant l’ensemble du territoire français viticole. Invitée d’honneur, la Tchèquie présentera ses vins de Moravie et d e Bohême. Gastronomie, produits dérivés, art et m onde du vin, espace dédié à l’œnotourisme, cave aux arômes, complèteront ce charpenté millésime 2012. L’entrée 5 €, vous donne droit aux dégustations gratuites sur l’ensemble du Salon et à un verre de dégustation gravé et millésimé.

« L’Ardoise », Vous ne manger ez pas chez Stéphane Chevauchet des fr aises en hiv er. Dans cette n ouvelle table mâconn aise, on mange à l’ardoise (d’où le nom), et le chef cuisine uniquem ent les pr oduits d e saison. Qui d d’une telle dém arche ? D’un e part parce que c’est logique et d’autre part parce que cela répond aux critères économiques de la maison. L’addition moyenne, vin compris, se situe à 20 €le midi (menu du jour à 14 €) et 30 €le soir à la carte uniquement. Second chez Thibert, étoilé dijonnais, transfuge de chez Blanc, fils de restaura-

une cuisine de saison teur, enfant de la Br esse louhannaise, il garde toute l’année trois plats inscrits sur ses tableaux n oirs décor ant sa salle d e 50 couverts . « Le poulet d e Br esse », héritage de papa, « le jambon persillé », héritage d e la capitale bour guignonne, « les gr enouilles » héritag e d e la rive gauche de la Saône. Sa cuisine traditionnelle s’exprime à merveille dans un tournedos charolais accompagné de son écrasé de pommes de terre et m esclum d’ar omates ou en d essert, avec ses pommes confites au mi el, glace caramel beurre salé, de purs délices…

(4) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

• L’Ardoise • 19 rue Franche • Mâcon • 03 85 31 62 26 • Fermé dimanche et lundi


La Confluence prend vie

xwl Par Charlotte Vincent

Des momies aux Beaux-Arts Les personnages de vos pires cauchemars débarquent à Lyon, au musée des Beaux-Arts. L’exposition « Un jour, j'achetai une momie» rassemble une grande part des antiqui-

Confluence : 112 cours Charlemagne, Lyon 2e • Ouvert de 10h à 20h, du lundi au samedi

tés égyptiennes d’Émile Guimet, un industriel lyonnais devenu

QUOI-2-9 ?

Le nouveau quartier lyonnais, entre Rhône et Saône, vient d’inaugurer son centre commercial. Baptisé « Confluence », ce pôle de loisirs et de commerces propose 100 boutiques dont certaines sont inédites en région : Hollister, la marque américaine au style surfeur, Muji, paradis de la décoration épurée, les chaussures Aldo, un village Joué Club... Pour les aventureux : un mur d’escalade de 800 m2 est à leur disposition chez Azium.

Lyon

p5 MAGV21_QUOI2NEUF_LYON p5_MEP MAG VILLE 16/04/12 09:46 Page1

collectionneur d’art. Papyrus, sarcophages et figurines funéraires font ainsi, pour la première fois, leur apparition aux Beaux Arts, au côté de Picasso ou Matisse. Jusqu’au 2 juillet au musée des Beaux Arts : 20 place des Terreaux, Lyon 1er. Entrée : 9 € .

La cantine des fils à maman

Ambiance Geek garantie dans ce nouveau restaurant lyonnais. Au menu : Goldorak, Albator, un mange-disque, un pacman gé ant... Mais aussi et surtout de bons petits plats originaux. Ainsi, la salade est

au Babybel pané , le cordonbleu est 100% maison avec du beaufort et du jambon de pays. Et la crè me brûlé e est aux Carambars. Les prix sont tout aussi doux : une formule entré e + plat + dessert à 16,50 € le midi.

Les Fils à Maman : 25, rue de l’ arbre sec, Lyon 1er - 04 78 39 57 57.

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (5)


p6-7 MAGV21_SORTIR_VOIR_ECOUTER p6-7_MEP MAG VILLE 12/04/12 14:16 Page1

SORTIRVOIRECOUTER

D

es crânes, des ossements, des outils. À partir de ces quelques éléments - environ 2000 fossiles auraient été découverts dans le monde - les chercheurs sont parvenus à écrire l’histoire des premiers hommes. Ils ont émis des théories dont certaines ont été depuis réfutées. De n ombreuses zon es d’ombr e d emeurent. P ourquoi l’homme de Néandertal a-t-il disparu il y a 35000 an s ? Seraitce l’arrivée de l’homo sapiens sur son territoir e qui a causé sa perte ? Car voi ci un e d es théori es récemm ent élaborées : plusieurs espèces ont vécu simultanément. Altec propose, avec Sapiens & Cie, d e f aire l’état d es li eux d es conn aissances actuelles. L’exposition se compose d e deux séries de panneaux que les visiteurs peuvent lire, mais aussi toucher, tout comme ils peuvent m anipuler d e n ombreux objets . Ils soupèser ont et

Sapiens & Cie : petite histoire de la préhistoire compareront les différents moulages de crânes, d’endrôcranes et de bassins présentés, des dentitions d’animaux (mouflon, loup, rhinocéros, bison des steppes…). L’évolution des outils, la sépulture ou l’art sont aussi révélateurs de l’évolution du mode de vie. Les enf ants et les ad ultes pourront s’amuser à f ouiller dans un bac. Une fois extraits à l’aide d’un pinceau, les objets pourront être datés en fonction de l’endroit où ils auront été trouvés. Pour mieux comprendre les techniques archéologiques, coiffez d onc un casque et visi onnez la vi déo qui m ontre d es recherches en cours . Puis testez les conn aissances acquises à l’issue de la visite en répondant au quiz.

Moulage du crâne de Toumaï, premier hominidé dont on a trouvé la trace. Ci-dessous Moulages de mâchoires d’animaux

Sapiens & Cie. Exposition tout public dès 8 ans. Jusqu’au 20 juillet à Altec, sur le site d’Alimentec à Bourg-en-Bresse. Hors vacances scolaires : les mercredis de 14h à 18h. Pendant les vacances scolaires du lundi au vendredi de 14h à 18h. 3€/2€ (enfants). Rens. 04 74 45 52 72. altec@ccsti01.org - www.altec.alimentec.com

xwl Caroline Guérin

Et encore... Belley

Attignat

A good rockin’ tonight Festival 10e édition de ce festiv al consacré au r ock, rockabilly, hillbilly, swing, country… Une trentaine de grands noms du rock ont été conviés, dont dix font le déplacement depuis les ÉtatsUnis. D’autr es viennent de toute l’Eur ope : Grande Bretagne, Ecosse, Italie, Allemagne… Invités d’honneur Bernie & Levi Dexter. Au programme, des concerts, mais aussi des sho w burlesque, un concour s de pin up, cruising de voitures américaines… Du 26 au 30 avril. / 06 87 01 33 24. http://www.bluemonday01.com

Jacques Weber

Théâtre L’artiste interprète Éclats de vie , des citations, des te xtes classiques ou des te xtes contemporains, certains sont inédits . Des textes qu’il partage av ec le public dans ce qui se v eut êtr e une conv ersation. A u menu, Molièr e, La F ontaine, Dur as, Flaubert, Vian, Devos, Courteline… Éclats de vie. Vendredi 27 avril, à 20h30, à l’Intégral, à Belley. 30/27€.1h30. Tél. 04 79 42 04 12. http://lintegral.belley.fr

(6) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Villefranche Au revers et à l’endroit Exposition

Voir ce qui se cache derrièr e le tableau, c’est ce que propose cette exposition originale. Des œuvr es de la collection permanente ont été choisies . Le visiteur pourr a ainsi découvrir que certains artistes laissent une trace au dos de leurs œuvres. Une trace qui est parf ois loin d’êtr e anecdotique.

Un peu partout Printemps de Pérouges Festival

16e édition de ce festiv al consacré à la voix sous toutes ses formes. 15 dates, des artistes éclectiques (Diane T ell, Thomas Fersen, Calliope , le Chœur russe de St Petersbourg, I Muvrini…) dans neuf lieux différents de l’église f orteresse de Pérouges à l’usine Spurgin Leonhart à Blyes, en passant par le Parc des oiseaux de Villars, la salle Molière à Lyon, un restaurant…

Au revers et à l’endr oit. Jusqu’au 16 septembr e, au Musée Paul Dini, 2, Place Faubert, Villefranche- Ain & Rhône. Du 4 avril au 8 juin, dans sur-Saône. Tél. 04 74 68 33 70. la Plaine de l’Ain, en région lyonnaise. http://www.musee-paul-dini.com www.festival-perouges.org


R

ut

ges

acré à la ates, des Thomas usse de ns neuf resse de t à Blyes, e Villars, nt…

p6-7 MAGV21_SORTIR_VOIR_ECOUTER p6-7_MEP MAG VILLE 12/04/12 14:16 Page2

news BD

Sélection MUSIQUE Electro made in Bourg

De l’autre côté de la Méditerranée

H.LEEN On Time And the Remixes

1973, Mahmoud « le petit polio » est en traitement dans une clinique niçoise. Les journées se passent comme elles peuvent, entre copains, clopes et musique. Et un jour, un nouveau débarque. Cousin du directeur, Moktar, un jeune harki, est porteur d’une part d’ombre qui intrigue tous les pensionnaires. Quel mystère, quelle souffrance entoure la vie du jeune homme qui appelle son père dans son sommeil…

Dom, Olivier et Tosh se connaissent d epuis un e dizaine d’années. Tous trois gr avitent d ans l’univers de la musique, en tan t qu’in génieur du son, chan teur ou bassiste. Après plusieurs e xpériences rock (dont un gr oup éphémère baptisé Totus) le trio burgien créé son sin gle On Time l’année d ernière. U ne révélati on electo d ance. Par le biais d’Internet et du réseau social soundcloud (une o d e la sorte d e Facebook plebiscité par les pr musique), les membres du groupe H.LEEN qu’il viennent de former tissent des liens avec d e nombreux arrangeurs et r emixeurs à tr avers le m onde, livrant leur single en patur e à leur créativité. L ’album On Time And The Remixes est le fruit de cette collaboration virtuelle et m ondialisée. Une sélection poussée les conduira au final à retenir les arrangements venus d’ Australie, du Brésil, de Suisse et de France, dont les remix tournent en boucle sur cet opus aux multiples influences. Du Dubstep australien aux compositions plus épurées venues du Brésil, c’est un peu toute la communauté de l’électroclubbing qui est ici passée en revue. Le groupe a aussi tissé de nombreux liens avec des professionnels, notamment aux EtatsUnis et n e compte d onc n ullement en r ester là. Cerise sur le gateau : con trairement à de nombreux DJ, le trio se produit réellement en live sur scène. Un plus m anifestement très apprécié d es patr ons d e boite, puisqu’un tournée est d’ores et déjà prévue en France mais aussi en Asie pour le début de l’été.

Cinquante ans après les accords d’Evian et l’indépendance douloureuse de l’Algérie, "Le Cousin Harki" est un ouvrage d’une profonde humanité qui fait entendre sa petite musique particulière. Dans un récit sobre et pudique Farid Boudjellal nous raconte la tragédie qui condamna à mort plus de 65 000 suite à la trahison et à l’abandon de ces hommes qui avaient cru en la parole la France. A lire en parallèle avec Les Centurions de Jean Lartéguy qui traite du même sujet sous un autre angle. Mais ici, tout est dans la réserve, dans ce qui est évoqué, suggéré et pas toujours montré. Les divers massacres, les porteurs de valises, tout est présent mais en demi-teinte. Ouvrage exemplaire de dignité et de retenue, cet album s’impose comme un hymne à la fraternité entre humains. Exemplaire et indispensable ! Le Cousin Harki, texte, dessin et couleurs de Farid Boudjellal. Editions Futuropolis, 72 pages, 15 € • La sélection BD de François Membre •

Tout un CINEMA

H.LEEN - On Time and the Remixes. Sortie mars 2012. SME Editions. Disponible sur ur toutes les plateformes de téléchargement (itunes, fnac, Virgin, et dans le magasin CULTURA de Bourg-en-Bresse très prochainement.

Il y avait pourtant de quoi faire à travers la découverte de la France profonde, mais le film n e parvient pas à trouver le ton juste, et multiplie les longueurs en restant centré sur la tr ajectoire des quatre animateurs. Radiostars n'est jam ais osé, ni subversif, et pr end

Claudie Gallay une tendresse pour les personnages écorchés

Les déferlantes fait partie de ces livres que l’on prend et auquel on r este arrimé jusqu’à la d ernière pag e. L’auteur dépein t d es personn ages rugueux, un peu solitaires, à l’image du paysage dans lequel ils vivent, à la pointe du Cotentin. La narratrice travaille pour un Centre ornithologique. Elle aussi porte une blessure. Et il y a Lambert, h omme mystérieux arrivé un jour d e tempête, qui intrigue et inquiète les habitants de La Hague. En tentant de comprendre qui il est, la n arratrice va faire ressurgir une part de l’histoire de cette petite communauté. La plume sensuelle et délicate de Claudie Gallay se prête parfaitement à ces personnages écorchés et attachants. Avec Seule V enise, Clau die Gallay évoque le séjour dans cette ville d’un e femme laissée par l’h omme qui partageait sa vie. C’est l’hiver. La narratrice déambule dans les rues froides et nimbées de brume de la lagune. Au fil de ses rencontres, elle réapprendra le plaisir d e vivre. Une histoire douce et belle qui donne envie de se promener dans Venise. Les années cerises racontent la vie de Pierre-Jean, garçon peu doué à l’école et pas très heureux chez lui. Sa mère refuse de quitter leur maison qui risque de disparaître avec la f alaise sur laquelle elle ti ent en core comme par miracle. Le garçon trouve refuge auprès de son oncle, de son grand père, de son copain et d e la sœur de ce dernier qu’il aime en secret. Un très beau roman nostalgique qui met en scène des personnages un peu cabossés comme l’auteur les affectionne. Les déferlantes et Seule Venise. Éditions du Rouergue. Les années cerises. Éditions Actes Sud. Dès 13 ans.

Radiostars Un film de Romain Levy, avec Manu Payet, Clovis Cornillac... Comédie (1h40) Derrière la ban de d e joyeux déconn eurs, le film se recouvre d onc con tinuellement d'un vernis d es plus consensuels, ce qui a souvent pour effet d'étouffer les quelques fous rires que l'on peut tr ouver au bor d du chemin, souvent grâce à d es seconds rôles d ont on explore jamais le potentiel. Les rares personnages vraiment réussis (le chauffeur(euse) d e bus et la r appeur au coeur d'or) n e font donc que passer pour n e pas voler la vedette à la grande amitié qui va finir par unir tous ces parisiens autocentrés, qui vont découvrir leur vraie nature au contact des vraies gens.

Une bande de joyeux drilles tient fermement la barre de la matinale la plus écoutée d e France. Ils peuvent tout se permettre, tant que les audiences suivent. Mais le jour elles celles-ci chuttent, le big boss envoie toute la troupe en tournée pen dant l'été en pr ovince pour rencontrer la France d'en bas et booster les résultats de la station. Pas de quoi mettre en joie notre troupe de parisiens qui se r etrouve parachutée dans une France qui ressemble à s'y mépr endre à celle d e Jean-Pierre Pernaut avec ses artisan s locaux, ses petites places champêtres et ses fromages excentriques. S'il faut chercher une filiation à Radiostar, elle se situerait du côté des Petits Mouchoirs. Un cinéma populaire assez f ormaté, qui veut f aire rir e m ais san s fr oisser grand monde, qui multiplie les gags mais sans jamais oublier que l'amitié, l'am our et la fi délité son t plus forts que tout. U n cinéma qui cache sa faible qualité d'écriture derrière un vernis sympathique, des personnages faciles et quelques vannes efficaces.

Sérial LECTEUR !

grand soin de cacher ses blagues les plus osées en tre une soli de cr oute d e politiquem ent corr ect, et un e sévère couche de moralisation. Alors oui, on s'am use parfois de la gentille vulgarité de Manu Payet ou des crises de nerfs de Clovis Cornillac, qui passent plutôt bien les plats, mais jamais très longtemps. A chaque situation comique , on oppose immédi atement son pendant plus séri eux, comm e si le réalisateur avait peur de ne livrer qu'un gros délire, et se sentait obligé de déclencher immédiatement une engueulade ou une tirade philosophique sur l'importance du vivre ensemble.

Car rassurez-vous, l'amitié est plus forte que tout, le timide trouvera sa voi e, quelques coups en d ouce ne vaudront jamais un amour sincère, la papa sera fier de son fiston, et le vilain patron retournera la queue entre les jambes dans son bureau d'angle avec vue. Jusqu'à la dernière scène, le balancier entre la comédie pure et le film de potes oscille sans jamais réussir à trouver son équilibre. Alors il y a de quoi passer une soirée peu sollicitante avachi sur son canapé. Mais si c'est ça, le renouveau de la comédie française, on a plus qu'à faire nos valises. Le cinoche selon Etienne sur http://dh84.over-blog.com

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (7)


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page1

CA SE PASSE PRÈS DE CHEZ

 MUSIQUE

VOUS

Tribute to Naked City

Du 26 au 30 avril

Vendredi 27 avril (19h45)

A good rockin’ tonight

Bénabar

Soundpainting

10 ans déjà que le festiv al There’s a good r ockin’ Tonight organisé par l’association Blue Monday r assemble à Attignat le meilleur du rock’n’roll et de ses nombreuses déclinaisons (r ockabilly, country, hillbilly ...) en conv oquant à chaque f ois d’anciennes gloir es souvent v enues des Etats-Unis ainsi que des artistes montants , porteurs de la flamme des fifties sans cesse r avivée. Cette année - anniversaire oblige - le festival s’échelonnera s ur 5 jours et outr e les La Pin Up nombreux concerts , Bernie Dexter fera il accueillera égalepartie des invités dʼhonneur de ce ment des sho ws festival. de voitures américaines, un dance floor non stop où vous pourrez danser tous les soirs comme au bon vieux temps de 16h à 3h du matin et autre show sexy et burlesques.

21 avril (20h30)

« Entre rafales de mitraillettes et courses poursuites, « le SPANG ! » revisite ce monument de John Zorn, saxophoniste new-yorkais qui révolutionna le Jazz à papa pour l'emmener du punk-har dcore au country déjanté en passant par la ballade kitch et le rockabilly. Martelant les images stroboscopiques de Pascal Caparros, « le SPANG ! » poursuit une course effrénée à travers les styles dans un zapping incessant alternant blast et boucles hypnotisantes.» • www.le-spang.fr ------------

La Tannerie • 123, place de la Vinaigrerie • Bourg-en-Bresse www.la-tannerie.com Tarifs : 8 €/ 5 € Mercredi 25 avril (19h)

Bob & Lisa (BellRays) + Nice Girl Eddie

Il est tout simplement impossible de r endre compte de toute la richesse de la pr ogrammation en si peu de lignes . Pour en sav oir plus, le plus simple est d’aller consulter leur site.

« Du premier album au "Best Of", dix ans de scène et trois Victoires de la musique ont placé Bénabar dans le top des chanteurs français les plus populaires. Sa vocation initiale de cinéaste est peut-être ce qui l'a amené à écrire et chanter des textes aussi précis et touchants, qu'il s'agisse de portr aits balayant les clichés ou du récit de scènes de la vie quotidienne , jamais mièvres, à la dérision calculée. Le clown initial du duo P atchol et Bénabar, ouvert à une carrière solo, est brillamment passé à tr avers les "Risques du métier" mais ne cesse pour autant une inquiète et permanente "Reprise des négociations" avec son public : la scène comme foyer de son succès, à entretenir entre chaque album…» ------------

Halle Tony Garnier • Lyon De 35 €à 48 €. Rens. 04 73 14 65 45 / www.halle-tony-garnier.com

-------------

Attignat •Tarifs : pass 2, 3 ou 4 jours. De 45 €à 100€en fonction du choix des jours et selon que le billet soit acheté à l’entrée ou par réservation. Billet unitaire : de 20€à 30€ • www.bluemonday01.com

Samedi 28 avril (15h & 20h30)

20 ans de Galère

Vendredi 27 avril (20h30)

Gérard Lenorman Quarante ans après ses débuts, Gérard Lenorman s'offre une véritable renaissance artistique avec un album de duos intitulé « Duos de mes chansons », qui r assemble de nombreux artistes. Par cet album, Gérard Lenorman fera son grand retour sur scène ! -------------

Bob & Lisa c'est le cœur névralgique des BellRays, groupe de rock énervé, soul, jazz, punk et har d rock, le tout résumé par leur devise « Maximum rock and soul ». Tous les deux abandonnent pour un temps la fureur des BellRay s, histoire de se poser dans une tournée plus intimiste et acoustique. Entre la chaleur de la soul et l'amertume du blues portés par l'extraordinaire voix de Lisa (à la Tina Turner, oui on peut le dire !) et la guitare chamailleuse de Bob, le duo n'en finit pas de ravir nos oreilles !

La Bourse du T ravail • 205 Place Guichard • Lyon 3 Tarif : 38,50 €.

Cette soirée exceptionnelle sera également l’occasion de dévoiler les nouvelles tenues des choristes. -------------

-------------

La Tannerie • 123, place de la Vinaigrerie • Bourg-en-Bresse www.la-tannerie.com Tarifs : 8 €/ 5 €/ Gratuit

(8) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

La chorale La Galère fête ses 20 ans à l’occasion de son concert annuel. Composée d’envir on 80 choristes, répartis en quatr e pupitr es et quelques solistes, le répertoire de la Galère se compose aussi bien de chanson fr ançaise ou étr angère que de musique de film en passant par des chants f olkloriques, jazzy ou du gospel.

© Anne Krauser

Au Théâtre de Bourg-en-Bresse Esplanade de la Comédie • Bourg-en-Bresse Tarif : 15 € www.arthemis-musique.fr


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page2

CA SE PASSE PRÈS DE CHEZ Dimanche 29 avril (18h)

Jeudi 3 mai (19h)

Nolwenn Leroy La chanteuse bretonne n'en finit plus de parcourir les scènes musicales fr ançaises depuis son passage à Star Academy. Forte de différentes collaborations av ec des artistes comme Laur ent Voulzy ou Alain Souchon et après la sortie de quatre alb ums, Nolw enn Ler oy semble av oir trouvé son propre univers. -------------

Le Spot •Avenue Pierre Bérégovoy • Mâcon Tarifs de 39 €

La Grande Sophie + Fake Oddity

« La Gr ande Sophie sortait en 2009 Des V agues et des Ruisseaux, album r affiné où des chansons plus intimistes l’ont révélée © Yann Orhan c o m m e l’une des plus sensibles de nos auteur s-compositeurs-interprètes. Unanimement salué par la critique (4 Clef s Télér ama, Gr and Prix Charles Cros), ce disque aur a fini par asseoir la notoriété de La Gr ande Sophie qui navigue aussi bien dans les eaux profondes de la chanson que dans les v olutes mélodiques de la pop. E xcellente p erformeuse s cénique, L a Grande Sophie tr availle actuellement sur son prochain alb um “La Place du F antôme” qui sortira début 2012.»

VOUS

Vendredi 4 mai (19h)

Les Fatals Picards + Florent Vintrigner

« Fr anc-chanter et v erbe haut, pieds nick elés et costards cr oisés, humour assassin et fusillades débonnaires, rien ne passe ni ne lasse, la réplique au coin des lèvres et le doigt sur la gâchette. LES FATALS PICARDS, parce qu'ils parlent de tous les sujets qui fâchent ou qui dérangent avec dérision et parce qu'ils le font avec intelligence, ont réussi à se faire un nom. Après “Coming Out” en 2010, le groupe revient en 2012 avec un nouvel album live “Fatals /s Scène”» ------------

Le Transbordeur 3 bd de la bataille de Stalingrad • Villeurbanne Tarif 24,70 €. • www.transbordeur.fr

-------------

© Iain Mckell

Le Transbordeur 3 bd de la bataille de Stalingrad • Villeurbanne Tarif 24,70 €. • www.transbordeur.fr

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (9)


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page3

CA SE PASSE PRÈS DE CHEZ

 THEÂTRE

Pour les petits Samedi 21 avril (10h30/14h/17h30)

La fabuleuse tournée de

Mickey

------------

••• A partir de 10 ans Au Théâtre de Bourg-en-Bresse. Durée 1h10 • Tarifs : 22 euros / 17 euros www.theatre-bourg.com • www.theatrederomette.com

VOUS

médiathèque pour accueillir (enfin !) une nouvelle recrue : une princesse ! Mais nos sorcières en veulent toujours plus, et vont mettre tout en oeuvre pour vous séduire, vous convertir, vous transformer vous aussi ! Vous laisserez-vous envoûter ?

Merc. 25 et sam. 28 avril (10h et 16h)

Papa est en bas La Clinquaille

« Ce jour-là, papa est en bas, dans la cuisine. Il moule une poule, en beau chocolat noir. Comme elle s’en-

------------

Mickey, Minnie, Donald et Dingo sont de retour pour un spectacle inédit en France, La Fabuleuse Tournée de Mickey. Alors, si v ous l’avez raté a u Spot de Mâcon (1er avril), sachez que vous pouvez vous rattrapper car le spectacle passe aussi par Lyon. Dans cette nouvelle aventure Disney Live !, Mickey et s a b ande o rganisent u n c oncours d e j eunes talents et vous emportent dans un tourbillon de rire avec C endrillon, T igrou, W oody, J essie e t B uzz l’Eclair. Découvrez vos personnages préférés comme vous ne les avez jamais vus ! Dansez et chantez au rythme des musiques Disney revisitées et des tubes des Jonas Brothers ou d’Hannah Montana.» ------------

••• Spectacle et concert pour enfants Amphitéâtre Salle 3000 • Lyon • www.ccc-lyon.com Tarifs de 27,50 €à 41 €. Mardi 24 avril (20h30)

L’Opéra du dragon

••• A partir de 7 ans Spectacle théâtre chant A la médiathèque Aimé Césaire • 1 place J ean Michel Bertrand • Bourg-en-Bresse • Gratuit, sur inscriptions (places limitées) au 04 74 45 94 24 Samedi 28 avril (11h, 15h et 18h)

Embrasser la lune La Clinquaille nuie, il lui envoie un beau coq, tout de chocolat blanc vêtu. L’histoire peut commencer. Ces deux voisins cohabitent, tentent de faire connaissance. Mais leur différence est si grande… Cela n’est pas possible de lier amitié. Papa en est fort chagriné. Il tente mille subterfuges pour arranger cette situation. Il fabrique à Monsieur Coq une belle fleur de pâte d’amande. Rien n’y fait. Il organise même un bal avec un vieil électrophone sous les lampions qui joue un air de musette. Comment va naître l’amour entre ces deux-là ? C’est en visitant le laboratoire d’un pâtissier que Christophe Roche a eu l’idée de ce spectacle pour les tout petits et l’envie de recréer cet univers de douceurs chocolatées, où les arômes vous chatouillent les narines. ------------

Marionnettes

••• A partir de 18 mois Au Petit Théâtre Jean Vilar, à Bourg-en-Bresse Durée 40mn • Tarifs : 8 €/ 5 €. www.theatre-bourg.com • www.theatrederomette.com © Jean-Louis Fernandez

« Il était une fois l’histoire cruelle d’un peuple qui, sauvé du choléra par un dragon, se doit d’offrir c haque a nnée a u m onstre u ne v ierge. S auf que L ancelot, l e h éros e n m al d ’action f lamboyante, ne supporte pas de voir les yeux d’Elsa promis à la pitance du dragon… La m ise e n s cène d e J ohanny B ert r évèle s ous l’apparente naïveté de la fable des considérations politiques e t s ociales a utrement p lus s érieuses, chères à H einer Müller. Les artistes donnent vie aux m arionnettes e n l aissant t outes l es f icelles de l’illusion visibles… sous nos yeux éblouis !»

Samedi 28 avril (15h)

Le concile des sorcières oubliées Cie des Hallumineurs

« La compagnie des Hallumineurs vous présente un spectacle théâtre-chant, racontant l’histoire de quatre étranges sorcières à la recherche de reconnaissance ! Quatre drôles de femmes, quatre mystères... une réunion secrète... Nuit d’éclipse... Une potion sera confectionnée... Oserez-vous y goûter ? Le Concile des Sorcières Oubliées se réunit à la

© Alexandre Grisward

« Dans son travail de création, Eve Ledig, metteur en scène, et Jeff Benignus, compositeur et directeur musical, cherchent à explorer avant tout une forme de théâtre vocal et corporel. Embrasser la lune emporte les enfants dans une sorte de rêve éveillé : une femme, un homme, deux voix. Pour elle, c’est Mozart et c’est la voix d’une petite fille juchée sur un amas de matelas empilés tel une sorte d’îlot de protection duquel elle doit apprendre à s’échapper. Pour lui, c’est Schubert, une voix plus grave qui traverse l’espace, sans doute celle du veilleur de nuit, celui qui accompagnera l’enfant vers ses premiers pas. Deux voix qui se cherchent, se croisent, se mélangent et finissent par se superposer. Mozart et Schubert s ur l e m ême p lan. U n t héâtre d ’atmosphère qui se ressent plus qu’il ne se comprend. Un plaisir des oreilles et des yeux, un spectacle d’éveil qui accompagne avec délicatesse et poésie les tout petits dans une première expérience du théâtre. ------------

••• A partir de 18 mois Au Théâtre de Villefranche Durée 30mn • Tarifs : 13,5 €/ 5,5 €(-14 ans) www.theatredevillefranche.asso.fr

Encore plus d’idées sortie (pour les grands) sur www.magville.fr (10) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page4

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (11)


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page5

CA SE PASSE PRÈS DE CHEZ

 EXPOS

Du 27 avril au 3 mai

Pazanis

Jusqu’au 13 mai

Insula

« L’Institut d’art contempor ain invite Ber daguer & Péjus à réaliser leur première exposition monographique d’ampleur au moment où leur travail bénéficie d’une visibilité importante en 2012*. Nés en 1968 et en 1969, Christophe Berdaguer et Marie Péjus vivent à Marseille et Paris. explorent les interactions entre cerveau, corps, environnement, espace construit, qu’ils matérialisent par des formes diverses (volumes, projections, constructions hybrides...). Leur r éflexion d’ordre phénoménologique sur l’espace et la psyché, sur une relation biologique au monde, se nourrit de divers domaines (psychanalyse, neurologie, architecture, parapsychologie...) dont les artistes opèrent une relecture à la fois approfondie et distanciée. * actualite de berdaguer & pejus en 2012 : - Du 11 avril au 29 juillet : exposition collective Les Maitres du desordre, Musee du Quai Branly, Paris. - Du 3 mai au 8 juillet : exposition collective Ciudad total, IVAM, Valence, Espagne. - Ete 2012 : Gue (ho)st House, Commande Publique a Delme du Ministere de la Culture et de la Communication. - Septembre : exposition collective au Palais de Tokyo, Paris. Sous la direction de Jean de Loisy. ------------

Institut d’Art Contemporain (IAC) 11 rue du Docteur Dolard • Villeurbanne Ouvert du mercredi au dimanche de 13h à 19h Tarifs : 4 €/ 2,50 €(réduit) Infos : www.i-art-c.org Jusqu’au 16 septembre

Au revers et à

VOUS

l’endroit

Et si la part visible de l’œuvre n’était que « la partie émergée de l’iceberg » ? Dévoiler cet "univers" nécessairement secret induit une démarche difficile pour un musée où retourner l’œuvre relève quasiment de l’acte sacrilège. Pourtant, loin d’être anecdotique, ce que l’artiste dissimule au dos du tableau en dit parfois plus long que ce qui est d’ordinaire donné à voir. » ------------

••• Sélection d’oeuvres de la collection permanente. Musée Paul Dini 2, place Flaubert • Villefranchesur-Saône • 04 74 68 33 70 • www.musee-paul-dini.com Tarifs de 27,50 €à 41 €.

Jusqu’au 19 mai

Lignes

« D’origine ardéchoise, le peintre qui vit aujourd’hui près de Bourg-en-Bresse, a débuté sa carrière professionnelle dans le domaine de la communication avant d’opter pour la création artistique . Exposé dans le monde entier , l’homme a aujour d’hui plus de 450 expositions personnelles ou en gr oupe à son actif. A la fois poétiques et réalistes, jouant avec les codes du trompe-l’oeil ,défiant les cloisonnements de genre et distillant une étonnante vitalité ses oeuvres racontent une histoire. Celle-là même que le spectateur voudra bien leur prêter. » ------------

Cité médiévale de Pérouges • Maison Cazin Tous les jours de 13h à 18h30, en présence de l’artiste. • www.pazanis.com Du 12 mai au 16 septembre

Gustave Doré (1832-1883) Gewölle, 2011. 100 x 35 cm. Encre, Acrylique sur papier

La F ondation B ullukian p résente l a p remière exposition personnelle de Carolin Jörg en France. Le travail artistique de Carolin Jörg se concentre essentiellement sur le dessin, mais celui-ci trouve s on e xpression d ans d ifférentes f ormes comme le dessin sur papier, l’installation murale et le volume. Pour son exposition à la Fondation Bullukian, C arolin Jö rg p ropose l a c réation d ’un univers in-situ et inédit lié au dessin dans la galerie et la vitrine de la fondation. Carolin Jörg est Professeur d’enseignement supérieur de dessin à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts d e L yon. E lle e st r eprésentée pa r l a Galerie Michael Sturm à Stuttgart. Afin d’accompagner l’exposition de Carolin Jörg, et les recherches de l’artiste sur les lignes et le dessin, le sculpteur Markus F. Strieder investit la cour d ’honneur d e l a F ondation B ullukian en y exposant plusieurs sculptures en acier laminé. ------------

Fondation Bullukian 26, place Bellecour • Lyon Entrée libre du mardi au samedi, de 12h à 19h.

Un peintre est né

« Le monastère royal de Brou a souhaité mettre à l'honneur la peinture de Gustave Doré, car contrairement à son œuvre d'illustrateur, l'œuvre peint de l'artiste est peu connue. Pourtant plus de 200 peintures sont recensées (dont 5 conservées dans les collections du musée), et attestent d'un artiste inspiré et visionnaire. Passionné par l'imaginaire littéraire et m ythologique, par le sentiment romantique de la nature, ou encore par le mysticisme de la foi, Gustave Doré confessait l ui m ême e n 1 873 : “ J'illustre aujourd'hui pour payer mes couleurs et mes pinceaux. Mon cœur a toujours été à la peinture. J'ai le sentiment d'être né peintre.” Retracer l'ensemble de la carrière de peintre de Gustave Doré, en rassemblant plus de 75 œuvres, permet enfin d'évaluer son apport dans l'art pictural du XIXe siècle et de découvrir pour la première fois rassemblés en France des tableaux inédits. Ce panorama, souhaité le plus complet possible, offre à cet artiste multiple un immanquable hommage. ------------

Monastère royal de Brou, 63, Bd de Brou • Bourg-enBresse • 04 74 22 83 83 • Exposition ouverte de 9h à 12h30 et de 14h à 18h (non stop à partir du 1er juillet).

Encore plus d’idées sortie sur notre site www.magville.fr

(12) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)


p8-15 MAGV21 AGENDASORTIES p8-15_Mise en page 1 17/04/12 09:08 Page6


p14-15 MAGV21_PAPILLES_GOÛT-DU-MOIS p14-15_MEP MAG VILLE 16/04/12 18:04 Page1

Pour les papilles Autour de Bourg « Au vieux Meillonnas »

L'Auberge puissance trois...

Pour le reste, le chef se révèle avant tout un adepte de la simplicité, n’hésitant pas à ramasser l’ail des ours de ses amusebouche en forêt avec son chien et servir à la carte les potimarons cultivés par sa voisine dans son potager. « Je suis trop paresseux pour faire des choses compliqués. Au-delà, de trois saveurs, je m’y perds ! » dira-t-il. Feignant sans doute d’ignorer que faire simple est souvent ce qu’il y a de plus compliqué.

(14) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Photographie du chef : J.F. Basset.

F

rédéric Laville est originaire de Dijon. Passons sur un parcours des plus classiques : école hôtelière + enfilade de tables chevronnées Le chef jusqu’à ce que naisse l’envie de voler de ses propres ailes. Les tarifs de la pierre étant ce qu’ils sont dans sa région d’origine, c’est finalement sur cette ancienne ferme que se portera le choix de la famille. Avantage indéniable : l’établissement étant déjà un restaurant, l’investir ne nécessite qu’un minimum de travaux. Arrivé avec sa famille (son épouse, Nathalie officie en salle) en juin 2000 l’Auberge Au Vieux Meillonnas ouvre ses portes dès le mois suivant. Ses credos : être innovant, même si pragmatique, Frédéric Laville a bien été obligé d’ajouter le diptyque Poulet à la crème & grenouilles à sa carte pour ne pas effaroucher un certain type de clientèle.

N

otre coup La cuisine de coeur est allé au menu trilogie. Proposé en deux ou trois plats (entrées, viandes et/ou poissons), ce dernier est composé de petites portions « surprises » au contenu sans cesse revisité. Frédéric Laville reconnait aisément qu’il s’agit là d’une sorte de cuisine du placard gastronomique lui permettant d’ajuster les stocks et minimiser les invendus. Mais à ce niveau-là, on veut bien finir les restes tous les jours. Les menus trilogie donnent en effet le sentiment de faire un festin tout en goûtant à une large palette des savoirfaire du chef. L’idéal étant de couronner votre repas par une trilogie de desserts (aux fruits ou au chocolat à 8€).

Gastronomie & menus du jour

Le restaurant propose également un menu du jour très couru qui ne laisse rien au hasard. pour en profiter, pensez à réserver.

Où, quand, comment ? «Au Vieux Meillonnas»

Nathalie et Frédéric Laville • Meillonnas Tel : 03 74 51 34 46 www.auvieuxmeillonnas.fr • Fermé dimanche soir, mardi soir et mercredi toute la journée. • Menu du jour : 11,50 €(Entrée, plat, fromage, dessert, 1/4 de vin et café). • Menu trilogie à 29 €(2 plats) ou 35 € (3 plats). • Menus et carte consultables sur le site

S

de anc est de tièr acc con dep tain Auj plu un un du le j bea rén not que


p14-15 MAGV21_PAPILLES_GOÛT-DU-MOIS p14-15_MEP MAG VILLE 16/04/12 18:04 Page2

GOUT(S) du MOIS TOUS FANES DE RADIS

S

ituée au bord Les lieux de la route, au coeur du village de Meillonnas, cette ancienne ferme n’en est pas à ses début de tradition bistrotière puisqu’elle accueille des convives à sa table depuis l’époque lointaine des « Mères ». Aujourd’hui divisé en plusieurs espaces : un coin acceuil et un bar, une salle de type auberge pour les menus du jour, le restaurant gastronomique donnant sur le jardin où sont dressées quelques tables aux beaux jours, ainsi qu’une grande salle récemment rénovée dans un style traditionnel sans fausse note, pour les salons, séminaires et autres banquets familiaux ou d’affaires.

A DEGUSTER

De saison, Raphanus sativus est ce petit légume r ouge à l’e xtrêmité souvent blanche, chapeauté d’un bouquet de fanes...

Bon pour le corps Riche en oligo-éléments et en sels minéraux, source de vitamines C, le r adis n e m anque pas d’atouts santé. Si vous ne goûtez que modérément leur saveur piquante plus ou moins prononcée, un truc : les couper en r ondelles et les soupoudrer de sel. Laissez reposer, il n’y paraîtra plus. Bien les choisir

Peu importe leur f orme ou leur di amètre, le r adis d oit êtr e ferme (exercez une pression du doigt pour vous en assurer). Sin on, ils risquen t d’êtr e caves et fibreux.

aura pris soin de mixer quelques fanes. Rincer les radis à l’eau glacée permet de conserver leur cr oquant. Coupés en lam elles, ils se consomment crus, en salade, seuls ou accompagnés d’autres légumes. À essayer aussi, l’association rondelles de radis salés et harengs. Accompagnés de patates à l’eau, c’est li ght, bon et très bon marché. Cuits entiers à la vapeur, et mélangés à d’autres légum es d e prin temps (oi gnons et carottes nouvelles, pois g ourmands, etc.) ils accompagneront aussi très bi en les vi andes blanches.

Dans le radis, tout est bon Même les fanes. Pour un potage, choisissez-les belles et abondantes. A mix er avec quelques pomm es de terre et d es oignons nouveaux préalablement blon dis à la poêle quelques min utes. Ajoutez un trait de crème fraîche, une cuillerée à soupe d’huile d’olive et le jus d’un demicitron. À servir avec quelques lamelles de parmesan grossièrement rapé et un trait de vinaigre balsamique. Un régal !

Les préparer À l’apéro, avec du sel et du beurre - le plus évi dent - ou bi en en core trempé dans un vin aigrette dans laquelle on

Le chocolat du mois Ganache fluide aux fruits de la passion

avec enrobage noir ou lait Disponible à la vente du 21 avril au 21 mai à la chocolaterie MONET Rue Bichat.

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (15)


p16 MAGV21_PAPILLES_TRUC2TOQUE p16_MEP MAG VILLE 17/04/12 10:47 Page1

TRUC(S) de TOQUE VIN Rouge FACILE ! LA SAUCE

••• pour les papilles

Sans fond ni roux Une sauce au vin rouge , facile à réaliser , v ous en rêviez ? Emmanuel Picart, du restaurant L e Chapon d’Or, à Bourg-en-Bresse , nous livre les secrets de la sienne. Au commencement ét aient les carottes (1). Elles serviront de liant à la sauce. Faites-les cuire à l’eau pour qu’elles soient bien tendres, après les avoir coupées en petits dés. Pour le vin, inutile de déboucher une bouteille premier cru. Un vin r ouge ordinaire fer a parf aitement l’aff aire. Petite astuce : vous pouvez ajouter un verre de bon vin à la fin d e la réduc-

2

1

Cette sauce accompagnera à merveille une vi ande comm e l’en trecôte. Mais elle peut aussi parf aitement s’acquoquiner avec un œuf meurette ou, plus inattendu, : une daurade !

4

Si vous décidez d'en faire l'accompagnement d'un gibier, en saison, je vous recommande d'y plonger une poire épluchée, ainsi que deux ou trois morceaux de chocolat amer. La poire peut ensuite être servie sur l'assiette. Quant au chocolat, il apportera un goût plus riche à votre sauce. Emmanuel Picart

3 6

7

tion, pour r ehausser le g oût d e la sauce. Lorsque le vin est bien chaud, faitesle flamber jusqu’à e xtinction de la flamme (2). Ensuite, ajoutez les carottes cuites et laissez réd uire d e moitié au moins. Pour le chef, la durée de la réd uction est un d es élém ents crucial d’un sauce réussie (3 et 4). Une fois que la préparation aura suffisamment réduit, la passer au chinois (ou à la passoir e). Ecrasez les carottes en purée, elles donneront leur onctuosité à la sauce (5). Ajoutez environ 100g de beurr e, et remettre le mélange au feu. Battre au fouet jusqu’à l’obten tion d’une sauce parfaitement homogène (6, 7 et 8). Salez-poivrez. C’est prêt !

(16) Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse )

LE TOQUÉ DU MOIS Emmanuel Picart

Restaurant Le Chapon d’Or 4, rue Thomas Riboud • Bourg-en-Bresse 04 74 23 02 66

5

8


P17 PUB MOBALPA BISTROT P17_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:22 Page1

ESPACE SUD Route de Lyon

www.mobalpa.com

BOURG-PÉRONNAS  04 74 21 50 44

MA(G)VILLE EST AUSSI SUR INTERNET

www.magville.fr (Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (17)


p18-19 MAGV21_ESCAPADE p18-19_MEP MAG VILLE 13/04/12 16:31 Page1

Escapades

Nyons-Cairanne

Au pays de la vigne et des oliviers

Aux confins de la Drôme provençale et du Haut-V aucluse, de Nyons à Cairanne, la culture de la vigne est intimement liée à celle de l'olivier. Une balade épicurienne à la découv erte des produits du terroir.

L

a petite ville d e Nyons, en Drôme provençale, est réputée pour ses olives et son huile d'olive qui bénéficient de l'AOP, Appellation d'Origine Protégée. Son vignoble et ses vins sont également classés : Côtes-du-Rhône et Côtes-du-Rhône Village. Pour goûter à ces produits du terroir, direction le d omaine Roch eville. Depuis qu atre générations, la famille Rocheville cultive la vigne, les oliviers et les arbres fruitiers. JeanMarc, Brigitte et leur fils Guillaume apportent

(18) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

un soin tout particulier à leurs récoltes. Ils n'arrosent pas leurs olivi ers et cueillent les olives à la main. Après pressage, l'huile reste un mois en cuve où elle n'est pas filtrée mais laissée à décanter. On peut en ach eter à la boutique du domaine. Dans le même esprit, les vignes sont vendangées à la m ain et le domaine, seule cave parti culière de Nyons, est dans sa deuxième année de conversion en vins biologiques. Pour découvrir ces différentes cultures, les Rocheville proposent une rando-gourmande balisée sur le sen tier d u domaine. Et, dès le mois de mai, un déjeuner « entre vignes et oliviers ». Le menu préparé avec les produits du marché et de l'exploitation, se déguste au mili eu de la n ature en compagnie du vigneron. Avec une vue imprenable sur le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Puis direction Cairanne, en suivant la route touristique des Côtes-du-Rhône. Ce village du Haut-Vaucluse se distingue par son activité viti cole. I ci, 80 % d e la populati on vivent de la vi gne et d u vin qui a obten u

l'appellation d'origine contrôlée Côtes-duRhône dès 1936 et Côtes-du-Rhône Village en 1953. Pour découvrir l'univers du vin, la cave de Cairanne* propose un parcours sensoriel. Au fil des salles, les visiteurs s'initient au langage du vin grâce à des ateliers qui font appel aux cinq sens. Écouter, toucher, sentir, voir, goûter... Cette appr oche ludique et pédagogique du vin convient parfaitement aux novices. Quant aux amateurs de vins, ils pourront se rendre directement chez les pr oducteurs. Sou cieux d e f aire découvrir et déguster leurs vin s, un grand nombre de viticulteurs adhèrent à la charte de qualité « Côtes du Rhône, Terroirs d'accueil » qui gar antit la qu alité de l'accueil des visiteurs en termes de dégustation et de vente des vins. Une plaque est apposée à l'entrée de chaque caveau classé en gag e d'appartenance à cette démarche. Cette initiative, étendue à toute la Vallée des Côtesdu-Rhône, favorise les rencontres avec les vignerons ravis de faire découvrir leur métier et leur région. • SaMo.


p18-19 MAGV21_ESCAPADE p18-19_MEP MAG VILLE 13/04/12 16:31 Page2

On a aimé A Sainte-Cécile-les-Vignes (4,5 km d e Cairanne) : Restaurant « Campagne, Vignes et Gourmandises ». Route de Suze-la-Rousse. Tél. : 04 90 63 40 11. Coup de cœur pour la cuisine bistronomique du chef Sylvain Fernandes. Belle carte des vins où les côtes-du-Rhône son t bi en r eprésentés. M enu « Retour du Marché » : 22 €. A Cairanne : Chambre d'hôtes L'Oliveraie à Cairanne. Situées sur une colline dominant le village, au mili eu d es vi gnes et d es olivi ers, les cinq chambres d'hôtes d e Fr ançoise et An dré Magliocco disposent d'une terrasse individuelle avec vue sur la piscine et la plaine de l'Aygues. L'Oliveraie propose également des week-ends à thème : en amoureux, entre filles ou œnologie. A partir de 70 € la nuit, petit-déjeuner et accès à la piscine inclus. L'Oliveraie. Route de Saint-Roman-de-Malegarde, Cair anne. Tél. : 04 90 60 28 86. www.loliveraie.eu

Pratique Nyons Domaine Rocheville Route de Montélimar RD 538. Tél. : 04 75 26 35 20. Déjeuner sur la colline « entre vignes et oliviers » : 25 €/personne, le mercredi, sur réservation. Restaurant « D'un Goût à l'A utre » 21, rue des Déportés. Tél. : 04 75 26 62 27. Menu Gourmand en Drôme : 29,50 €

Cairanne Cave de Cairanne, Route de Bollène. Tél. : 04 90 30 82 05. Parcours sensoriel en accès libre. Ouvert toute l'année

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (19)


p20-21 MAGV21_VOYAGE_BUDAPEST p20-21_MEP MAG VILLE 13/04/12 16:51 Page1

BUDAPEST La langue

• Charlotte Vincent

L

a capitale de la Hongrie est surnommée à juste titre « la perle du Danube ». Au bord du mythique fleuve, Budapest a su préserver son histoire, parfois douloureuse, et r entrer de plain pied dans la modernité et la cultur e européenne. Alors, sautez dans l’avion, pour seulement trois petites heur es, et découvr ez tout le patrimoine de cette ville. Dépaysement. Il est loin le temps d e Budapest la belle endormie de l’Est. Les plai es des guerres, du nazisme et du communisme sont refermées. Depuis son entrée dans l’Union européenne, la ville s’affirme comme capitale économique, culturelle et touristique. Pour le plus grand bonheur des visiteurs, qui en prennent plein les yeux à peine sortis de l’aéroport. Il faut dire que le contraste avec la France est grand et le dépaysement est garanti. Budapest a su garder son patrimoine architectural typique de l’Europe cen trale, mêlée d’in spirations r omaines et turques. Les monuments à visiter ne manquent pas. Parmi les plus impr essionnants : la Basilique Saint-Étienne (Szent István-bazilika). Cet édifice du XIXe siècle en impose par sa taille véritablement gigantesque avec ses 96 mètr es de hauteur, et ses ornements prolifiques. Elle peut accueillir jusqu’à 8500 personnes ! Le P arlement h ongrois (Országház) vaut aussi le détour. Le lon g du Danube, il est impossible d e le rater. C’est le plus grand du monde avec ses 18 000 m2 de surface. En faire le tour est presque épuisant. Mais la liste d es m onuments à voir est en core lon gue, munissez-vous de bonnes chaussures. Tradition. Qui dit histoire, dit tradition. La plus touristique est celle des bains thermaux. La ville dispose de sources datant de l’Antiquité auxquelles on attribue de multiples vertus. Les bains les plus connus, mais aussi les plus beaux, sont ceux de Gellért. À proximité du centre-ville, on peut se relaxer, dans des bains extérieurs ou intérieurs à 36 degrés, dans un décor ottoman et art déco. Au nord de la ville, les bains Széchenyi, dont la façade jaune est vite reconnaissable, sont entièrement en extérieur et offrent un spectacle surréaliste en hiver.

(20) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Le hongrois est massivement utilisé. Suite à l’intégration récente à l’Union européenne, la population se met progressivement à l’anglais, particulièrement dans les coins touristiques. Les Hongrois apprécient beaucoup quand les touristes font l’effort de parler leur langue, voici quelques mots de vocabulaire : Bonjour / au revoir : siya S'il vous plaît : kérem Merci : köszönöm (keusseuneum en phonétique) oui : igen non : nem

La monnaie La Hongrie ne fait pas partie de la zone euro. La monnaie locale est le Forint. Pour un calcul facile : 1 €= 300 Forints.

Y aller

L’avion est de loin la meilleure façon de s’y rendre pour un court séjour. Comptez 1h50 de vol depuis Genève avec Easyjet.

Où dormir ? • Zara hôtel. Situé non loin du marché couvert de la rue Vaci. Moyenne gamme à la déco soignée et à l’accueil professionnel. www.boutiquehotelbudapest.com

• L’Easy Hotel est une alternative intéressante pour les touristes à petit budget. L’hôtel est très bien situé et permet de visiter une grande partie de la ville à pied. La chambre avec salle de bain privative est à 40 € la nuit (sans petit déjeuner) et répond aux standards français. Attention à l’insonorisation, qui est très mauvaise.

Un panorama nocturne de la ville où il f ait bon flaner de jour comme de nuit. Même si les abords du fleuv es ne sont pas particulièr ement mis en valeur pour faciliter la progression du promeneur.

La nourriture hongroise fait aussi partie des immanquables du séjour. Les prix sont très abordables et il est possible de dîner pour moins de 15 €tout compris par personne. Mais attention aux papilles, le paprika est roi. C’est d’ailleurs l’ingrédient central du Goulash, la spécialité locale. Cette soupe épicée est à base de bœuf, d'oignons et de pommes de terre. Un régal ! À voir à Budapest : ouvrez grand vos yeux. Buda et Pest : la ville se décompose en deux parties, séparées par le Dabube. À l’ouest, Buda, la vieille ville historique avec ses r estaurants typiques et ses boutiques de souvenirs. Et Pest, à l’ouest du Danube, le cœur économique de la capitale hongroise. Les deux sont à voir. Le Palais Royal : sur la colline de Buda, le Palais Royal s’étend sur 300 m et offre une vue panoramique imprenable sur la ville . Construit au XIIIe siècle, il a subi la tumultueuse histoire de la ville et a dû être reconstruit quasiment tous les deux siècles ! Le mont Gellért : cette colline surplombe la ville et propose aussi un panorama à couper le souffle. Attention, le mont Gellért se monte à pied. Personnes fragiles s’abstenir. La grande synagogue : d atant du XIXe siècle, c’est la plus grande synagogue d’Europe, et la deuxième plus grande du monde. La place des héros (Hősök tere): cette place monumentale est or ganisée autour d u monument du millénaire. Elle a été érigée pour fêter le millième anniversaire de la conquête du pays par les Magyars. La place des Héros.


p20-21 MAGV21_VOYAGE_BUDAPEST p20-21_MEP MAG VILLE 13/04/12 16:51 Page2

Voyages 2

1

Budapest en images

3 5

4

6

7

8

1. La grande synagogue, plus grande d’Europe. 2. Une vue sur la colline de Buda et le palais Royal depuis Pest. 3. Le grand marché couvert de la rue Vaci. 4. Le musée de la Terreur qui retrace les années noires du communisme. 5. Le célèbre pont aux chaînes 6. Le Parlement et ses 18 000 m2 de surface. 7. Les bains Széchenyi et leurs bassin à ciel ouvert. 8. La statue de l’ Anonymus (1903), œuvre du sculpteur Miklos Ligeti est devenue l’un des symboles de la ville. Elle est située dans le parc Varosliget, au NordEst de Budapest. 9. Au cœur des bains Gellert.

9

Mincissez intelligemment…

PREMIÈRE CONSULTA TION GRA TUITE SUR REND EZ-VOUS

et là, vous stabiliserez Cabinet Marilyn Perrin Spécialisé dans le traitement et la prise en charge de la surcharge pondérale - Diététicienne D.E

22, Bd Maréchal Leclerc - Bourg-en-Bresse

04.74.22.21.62 (Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (21)


p22-23 MAGV21_PORTRAIT FEMME p22-23_MEP MAG VILLE 16/04/12 09:43 Page1

La femme du mois

Femmes

Stéphanie Durand-Toulouse MOF, de père en fille

S

téphanie Durand-Toulouse est in stallée à son compte à Bourg depuis environ 5 ans lorsque lui pr end l’envi e d e ten ter le concours des meilleurs ouvriers de France. « J’ai toujours aimé apprendre et mon père est MOF en chaudronnerie. L’aventure m’attirait… ». Et quelle aventure ! « Il faut beaucoup de motivation pour y parvenir », admet aujourd’hui la jeune femme d’à peine 30 ans qui a décroché son graal au prin temps d ernier en d evenant « meilleur ouvrier de France » dans la catégorie « Esthétique et art du maquillage ». En tout, son périple aura duré près de 3 ans. Car si les épreuves sont d’une intensité folle, c’est bi en la somm e de travail nécessaire à leur préparation qui mobilise d’abord toutes les énergies. « Je n’y serais jamais arrivée sans un soutien amical et f amilial important », souligne ainsi la jeune esthéticienne.

Maquilleuse professionnelle, Stéphanie DurandToulouse a développé une palette de prestations uniques, comme le baby painting, peinture corporelle à destination des futures mamans.

(22) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012

Coaching et préparation mentale Tout commence par le stade des qualifications. Une demi-douzaine d’épr euves d ans le d omaine d u maquillage, des soins, du massage, etc. qui on t conduit notre candidate à être sélectionnée pour la finale. « La préparation des qualifications et de la finale m'ont demandé environ 800 heures de travail théorique et pratique », détaille Stéphanie. « Car lors des épreuves, les membres du jury n’ont pas le droit de nous interroger. Tous nos gestes, nos protocoles doivent être consignés dans un rapport, afin qu’ils obtiennent toutes les réponses à leurs questions, sans avoir à les poser! » Dans cette perspective, le coaching par des professionnels se révèle primordial. « Car on ne nous demande pas uniquement de maîtriser des pratiques , mais également d’être innovant, créatif… Ce qui est un danger . Il faut sans cesse faire valider ses propositions ». Mais le concours est aussi une aventure humaine tissée de rencontres, comme le reconnaît la lauréate. « Ma première belle rencontre , fut Marie Claude Dumonceau » (de l’école éponyme, à Bourgen-Bresse, dans laquelle Stéphanie a passé ses CAP, BP et BTS). Carole Peyrefitte, autre MOF à la tête d’une école d’esthétique à Lyon, a elle aussi apporté un souti en important, sans lequel ri en n’aurait été possible. Avec elle, Stéphanie s’adonnera à d e nombreuses séances d’entraînements, remettant sans cesse l’ouvrage sur le métier jusqu’à parfaire son geste dans ses moindres détails. Mais


i

l

l

r

p22-23 MAGV21_PORTRAIT FEMME p22-23_MEP MAG VILLE 16/04/12 09:43 Page2

En savoir plus… • La Société des Meilleurs Ouvriers de France (SMOF) a été créée en 1929 à l’initiative de René Petit (MOF menuisier ébéniste 1927) dans le but de rassembler les MOF, de créer un réseau et de valoriser leur diplôme. Elle compte environ 2000 adhérents dans plus de 200 métiers. Maquillage Historique. Une des épreuves finales du concours.

les rencontres ne s’arrêtent pas là : de la costumière de l’Opéra de Lyon au pr ofessionnel qui confectionna les oreilles en latex de son « elfe » (l’un des thèmes imposés de l’épreuve de body painting), en passant par les autres médaillés dans les domaines les plus divers rencontrés à l’occasion des journées de remise des prix à l’Élysée, « ce fut une aventure formidable » reconnaît aujourd’hui l’intéressée. Pour parvenir à ses fins, Stéphanie Durand-Toulouse aura consacré une grande partie de ses soirées, de ses week-ends et de ses vacances à l’obtention du titre convoité. Un course de fond qui culminera le jour des épreuves, durant lesquelles le str ess est immense. « On m’avait prévenue que la charge d’adrénaline serait importante, mais je n’imaginais pas à quel point ». Sur environ 2800 candidats de toutes les disciplines qui présentèrent le concours en même temps que la Burgienne, à peine plus de

200 ont été reçus, dont quatre en esthétique. Une consécration. « Grâce à la gastronomie, dont la distinction est aujourd’hui très valorisée par les médias, reconnaît volontiers Stéphanie. Même si les gens ne savent pas nécessairement que tous les métiers sont représentés au concours ». En a-t-elle tiré un quelconque bénéfice professionnel d ans son cabin et d’esthétique, à Bour g-enBresse ? « Je ne vais pas multiplier mes horaires ni mes tarifs par deux sous prétexte que je suis MOF », explique l’intéressée, qui préfère insister, une fois encore, sur l’aventure humaine qui a résulté de ce défi. « Durant deux ans, j’ai embarqué toute une équipe dans ces épreuves, ma famille bien sûr, les professionnelles qui m’ont aidée mais aussi mes modèles qu’il a fallu chouchouter pendant ce temps. C’est un peu la victoire de toutes ces personnes que cette médaille vient récompenser. » • FR

• Les MOF promeuvent le travail manuel et la noblesse qui peut résulter de sa pratique dans le but de maintenir une tradition de qualité et de transmettre goût et savoir-faire aux générations futures. • Le titre « Un des Meilleurs Ouvriers de France » est décerné aux professionnels (artisans, entrepreneurs ou salariés) ayant démontré l’excellence de leur travail à l’occasion d’un concours triennal, mis en place, sous l’égide de l’Etat, par le Comité d’Organisation des Expositions du Travail (COET). • La 24e édition du concours a réuni 2865 candidats, inscrits dans 194 classes • A la suite des épreuves finales, 233 MOF ont été promus • Parmi ces lauréats, 55 sont des femmes (23,5%)

De gauche à droite : face painting enfant, maquillage années 20 avec motifs, baby painting : trois expressions de la créativité de Stéphanie Durand-Toulouse. A droite, l’esthéticienne burgienne en compagnie de son époux, lors de la remise du titre, à Paris.

t

Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (23)


p24-25 MAGV21_BEAUTE p24-25_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:35 Page1

Beauté - Bien être - Détente

Maquillage permanent La dermopigmentation réparatrice Pour qui ? Pour quoi ? • Par L. Bertrand

Maquillage permanent • Lèvres : vos lèvres vous paraissent trop minces, leur con tour est irréguli er, leur forme asymétrique, leur couleur trop pâle ? La dermopigmentation corrective répond à vos attentes. • Sour cils : au n aturel, les sour cils son t souvent irréguli ers ou tr op clairsemés en raison des épilations répétées. Les teindre n’est qu’une solution provisoire car les poils ont un e d urée d e vi e d e qu atre sem aines seulement... Grâce à la dermopigmentation, les sourcils sont redessinés pour un r endu net et soi gné. U ne f ois les « m anques d e poils » comblés et les li gnes disgracieuses re-sculptées, certaines méthodes d’une précision e xtrême perm ettent d e d essiner chaque poil par pigmentation afin d’obtenir des sourcils totalement naturels.

Le maquillage permanent est particulièrement recommandé • Aux hommes et aux femmes • A ceux qui veulent gagner du temps • A ux personn es n’ayan t pas ou peu d e sourcils • Aux personnes ayant une intolérance aux produits de maquillage • A ceux qui présentent des allergies • A ceux qui veulent réparer une dermopigmentation malheureuse

Goût et élégance

Il faut choisir des professionnels qui e xercent selon un e méth ode qui gar antit un effet n aturel et qui s’ad apte à toutes les envies sans aucun risque d’allergie. La technique consiste à implanter des pi gments naturels d ans la parti e supéri eure d e la peau. Ain si le pi gment se localise d ans l’épiderme et non dans le derme contrairement au tatouage.

Grâce à une méthode de qualité, des milliers de clientes enthousiastes ont pu se déf aire définitivement d es « corvées » d u m aquillage, des corrections. Des milliers de patients et de patientes ont pu « re-apprivoiser » leur corps en oubli ant les cicatrices, les disgrâces ou les séquelles du passé. Rendre leur sourire aux patient(e)s, redonner confiance et force de conviction, permettre de ré-apprivoiser un corps d evenu « étranger » ou « mal aimé » sont autant de motivations et d e sources de bonheur chez une dermographe compétente pour atteindre cet objectif commun. Offrir aux patientes ce qui ce f ait de mieux, telle est la d evise qui d oit êtr e appliquée dans un sou ci con stant d'inn ovation et d e qualité. Mais plus en core, un e d ermopigmentation réussie doit être l’assurance d’une valorisation du naturel et de la discrétion. C’est un e pri orité qui d oit êtr e appliquée

Avec l’aimable collaboration de

Dessange Institut

6, rue Victor Basch Bourg-en-Bresse 04 74 22 66 36

(24) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

avec un sens aigu de l’esthétisme, du goût et de l’élégance. Il f aut un e volon té d’accompagn er par un grand sens de l’écoute et un partage d’émotions et d e compréh ensions basé sur la confiance et la récipr ocité. C’est investir toutes ses compéten ces artistiques et pr ofessionnelles par l’appréci ation des dessins, des lignes et des couleurs pour rendre à chacun une réponse adaptée et personnalisée.

Sécurité

La dermopigmentation n’est concevable que si elle est pratiquée selon des règles strictes garantissant la plus grande sécurité aux patientes. Conformément au décret n°2008149 du 19 février 2008 et à l’arti cle R.1311 -3 du code de la santé publique, une dermographe d oit êtr e titulair e d e la f ormation préalable aux règles d’hygiène et de salubrité devenue légalement obligatoire depuis le 1er janvier 2012 et l’homologation doit être affichée dans les lieux d’exercice. Précision Dans l’article Rajeunir sans chirur, pour lequel le gie, oui c’est possible ! Dr Jérémy Gliksman a apporté son con cours dans le dernier n° de Ma(g)ville, nous avons ommis de préciser que si le pr aticien opère bien à Lyon à la Clinique d u Parc, il e xerce également ses talen ts à la Clinique Convert de Bourg-en-Bresse.


p24-25 MAGV21_BEAUTE p24-25_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:35 Page2

Pour l’été, osez une coupe à la Baptiste Giabiconi ! Description de la coupe : • Les côtés et la nuque sont très courts et dégradés. • Gardez de la longueur sur le dessus de la tête. Pour plus d e relief, n’hésitez pas à opter pour quelques mèch e splus clair es que votre couleur naturelle. A chacun son style : avec une seule coupe, deux coiffages sont possibles ! • Un coiffage classique : à l’aide d’une brosse, séchez vos cheveux en arrière puis fixez les avec de la laque. • Pour un effet coiffé décoiffé : mèches à l’aide de vos doigts.

avec d u g el ou d e la cir e, sculptez vos

ASTUCE

L’astuce de Déborah : pour une meilleure fixation et tenue, demandez conseil à votre coiffeur ! Les CAP 2e année coiffure de l’Ecole d’esthétique et de coiffure Dumonceau, vous présentent les tendances de la beauté et du bien-être. Un nouveau thème et des conseils renouvelés à chaque numéro. www.ecole-dumonceau.fr

Erratum A l’occasion des deux précédentes parutions de cette rubrique, réalisée en partenariat avec l’école Dumonceau de Bourg-en-Bresse, des erreurs de mise en pag e sont survenues. En effet, d es paragraphes de textes issus de parutions antérieures sont à chaque f ois venus s’intercaler au texte en cours, venant ainsi grandement compliquer la lecture de ces arti cles. Nous prions nos lecteurs, mais aussi les m embres et élèves de l’école participant avec enthousiasme à la réalisation de cette rubrique de bien vouloir nous en excuser.

(Avril/mai 2012• Magville Bourg-en-Bresse (25)


MM000 DARA 1PA_MEP MAG VILLE 16/04/12 17:55 Page1


SPA RCS Lyon 324872894

P27 SCOOP P27_MEP MAG VILLE 17/04/12 10:19 Page1


p28-29 MAGV21_DECO_FENGSHUI(OK) p28-29_MEP MAG VILLE 17/04/12 09:43 Page1

DECO

Madeleine

Roediger Consultante en Feng Shui & gĂŠobiologue

S

logement dÊjà existant, investi de longue date par ses occupants. Dans ce cas, son action se dÊploie toujours en trois temps. Tout commence par un travail sur le profil ÊnergÊtique de chaque individu, en Êtablissant une carte, de manière à dÊterminer son ADN ÊnergÊtique. Ce n’est que dans un deuxième temps que l’attention de la consultante se poser a sur le li eu.  J’analyse alors les influences de l’environnement, qu’il s’agisse de la forme du lieu, de sa circulation, du sol et des orientations magnÊtiques, mais aussi son histoire‌ . Le troisième temps est enfin consacrÊ à un nettoyage ÊnergÊtique de l’habitation - une sorte de formatage des lieux - suivi par la rÊdaction d’un rapport très dÊtaillÊ dans lequel le client trouvera, croquis à l’appui, les principales recommandations formulÊes par la professionnelle lors de son passage.

i les termes viennent de Chine, ses principes sont appliquÊs d e f açon empirique par d e nombreuses civilisati ons, d epuis d es temps immÊmoriaux, dans la m esure oÚ le Fen g Shui s’intÊresse aux liens entre les habitants et leur habitat. C’est en tout cas le sentiment de Madeleine Roediger. Cette ancienne sportive de haut niveau, qui a lon gtemps oeuvrÊ au sein d e la JS Carriat, a très tôt ÊtÊ intÊressÊe par les questions de santÊ, tendant la main aux personnes handicapÊes, à celles souffr ant de diabète ou d’obÊsitÊ tout en rêvant de devenir naturopathe.  Les personnes  normales  ne m’ont jamais vraiment intÊressÊe !..  lâche-t-elle amusÊe.

C’est à l’issue de son master en management et gestion des entreprises, que la jeun e femme dÊcide de suivre, à Lyon, un e formation aux sciences traditionnelles de l’habitat avant de se lancer dans la crÊation de sa propre entreprise de conseil baptisÊe Geofengshui. Dans l’im aginaire collectif, le Fen g Sh ui se rÊsume bien souvent à l’art - vaguement ÊsotÊrique - du placement des objets dans une pièce. Si cet ÊlÊm ent peut effectivem ent in tervenir dans le travail de Madeleine Roediger, il est loin d’englober la totalitÊ de son activitÊ. Lorsqu’elle intervient ch ez d es parti culiers (car la jeun e femme a aussi dÊveloppÊ une offre destinÊe aux entreprises), l’ancienne sportive se voit confrontÊe à un futur pr ojet de construction ou à un À l’issue d’une expertise, Madeleine Roediger remet à ses clients un rapport très dÊtaillÊ reprenant ses principaux relevÊs et recommandations.  Il est important de tout noter, prÊcise-t-elle. Parce que certaines informations ne passent pas toujours du premier coup. 

(28) • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse

L’alliance du Feng Shui et de la dÊco

À l’occasion du Salon de l’Habitat d’il y a d eux ans, à Ain terexpo, la pr ofessionnelle a ain si dÊployÊ une sorte de maison tÊmoin alliant Feng Shui et dÊco, afin de crÊer un vÊritable cocon de bien-être et d’harm onie. P artant d es besoin s d’une famille imaginaire, chaque ÊlÊment de la maison, de son orientation dans l’espace à la couleur des revêtements, en passant par le choix du mobilier avait ain si ÊtÊ passÊ au crible . Salon, Formes, couleurs, matières bureau, salle-de-bain, chambre des parents et des Au cours de son expertise, Madeleine Roediger est enfants jusqu’au jar din, tous les ÊlÊm ents ont amenÊe à avancer des propositions concernant le ainsi fait l’objet de proposition d’amÊnagement choix des formes, des couleurs et d es matières à en lien avec des professionnels du secteur.  Mais employer, intervenir sur l’orientation d’un meuble attention, prÊvient Madeleine Roediger : il n’existe (voire d’un e pièce d ans le cas d’un pr ojet d e pas de recette type ! Chaque expertise est diffÊconstruction) dans le but, par exemple, de favoriser rente car chaque individu est unique . la concentration dans un bureau ou le sommeil dans Plus d’infos une chambre à coucher, voire de dÊnouer un conflit Madeleine Roediger ou un mal être.  Par analogie, ce qui se trouve à l’in06 60 18 67 21 • www.geofengshui.fr tÊrieur d’un lieu est ce qui se trouve en nous. Les fenêRendez-vous ! Madeleine Roediger participera au Salon tres sont alors nos yeux, la porte reprÊsente la bouche,  SantÊ vous bien au quotidien  qui se dÊroulera à Saintles murs la peau et le jardin nos sentiments , et la Denis-les-Bourg, à la ferme du Pôle (face IntermarchÊ) les manière dont nous souhaitons être perçus. A utant samedi 21 et dimanche 22 avril de 10 heures à 19 heures.

Sciences de l’habitat‌

$#$*(

$1$ *.  $1#2# ()#33+)# )# .$)$)#) 



     !" #$ #                              !"#$$%  &$'($#)$#)*#*)($*%

$$$**#% 

 ! #( "# *$" '  "# !  & ' %# !  & ' & !# +#" *$"  "&, '   !  & ' ! *$" ! -''  ++" '  # .  &#" #   "&#$ #     !#  /& "# $  "&#$ # $$ !$*)$###%+ !$#  !"#**#%#,) )#%  %& '  "# # '!0   )  $" !   1 "& '  "# !!' '            $     *    $   $      +      )   *  " ,          " -           "

   

          

       

* !"$#$*#  #)$$$#%





Avril/mai 2012)



$-)#,#$)$  *$*./((/**%

%    "&#$ # .  "# " "".  * ! &   /       0            ""          /                     +

0'



'. "$''.



+. -+# * $  8  "&'*## . 1 '# + ' 1 % , !0  &   ;    #" 1 "&!# #     "# #  !"# ""  #  !0 #   "   '*   !". & "& #   #"" #* " %&!"# < 4    1 *  %&#$# <$" ( & ""  $"# " *  "  * " "*.  "# !0 '#" ! " . ' ' +    -' !    "'- #   $"#(. #+  4  <!#.  !  # "  #, !*  " ! ".  & =, ), #$ #.  !" 1  !# ! " #   $# #   +#9 0 + % !#( " "   # " (  ,0 *  , $ ')1 , #*# "     -   %<.  &# " 0  "  2 "# '  ""' *    " " !* 4 '#, " !

#$. 0  # =# "#  " #    "# + #" ># "# + ( !. " !0 & . &  '  !    ) ? !' '#    * #    !'  * !  & ' (  $ ! &!"#    % "  !"#   - "# # $#,  ""  $"#  * 

 :/

 # !  /#$ !#  '

# "

   " '). "# !#

* '  ') "#   +# #" # " $#  ' *

%#  4    * " ') !  !" #(""  #* # *  "  ##!' +4 .  !  @#! - #$  *   - #  "#- - # % " ". #"". # /. '). # A $"# %  . '). $  A "$  !  +# /"  #" B  #""  $# !#



 $)$% 

%    "&#$ # .  ,"# " "".  * !  "# !  (  1 "# !#  #"  "# #  /        #    ) ""   $   1   '    2     3    ' $         # .  # )    )  $ * $/ $    "$*$*"$$%+(%

     !

""  1 *  -6  8  !" 5 ( !"#'  "   8 4  -  7 ! #   "&' '!'  !

#$$$% 

% "" !'  #  #  ,    "# " "" +# '-' ( !#   "&#$ # . " ! -''  !'!#  # "&. "#   . " !0. "  

 

#""

 

 '  # 2  3  ". "#.    7 ! 1 .  !  4 +#9



%& '   "  . '       *     '          "     



Balades taoĂŻstes â&#x20AC;˘ DĂŠcouvrir le rythme de la marche taoĂŻste, comment mĂŠditer en pleine nature, apprendre Ă observer la nature (ĂŠveil des 5 sens)... les samedi 12 et/ou dimanche 13 mai. Plus dâ&#x20AC;&#x2122;infos sur www.geofengshui.fr

00



     

           

%& '  "# !!' '  #(' !#  )  $" !  %# # & !#   *$"  !     "           #    $        $     %          "& #   "         '  # ()

   

   $ ' # ')

    % $# ),         $  $    )  .   5        $       * 4  % C 1     "    " **$ "   ' # ! *  ! /   D% E %# #$  #  #   "#       '- *#       " (        #   $         (      "& "       #   .+ # #    /         "# C         !"#' / ' %# #""  $# % E    #  #$. D       ""     .           #    $ )   "   ()       #"-' 1 "# !   '    "&,  %# !  #       # #$    '  "  &        .    4  " # "  #  "              #              A     

                            

     

   

   

                         00  +#     $   $"  # " # % , !   "$   5  $  "   !    $    $   (# ##) 8 $, * #$     "-  !#  #"    % "  "#      0'         " "  .         , $ )      #    % $ #*#

dire que rien, dans ces conditions, ne peut ĂŞtre laissĂŠ au hasard.

Les tarifs... â&#x20AC;˘ Dans le cas dâ&#x20AC;&#x2122;un logement habitĂŠ un tarif Ă la surface (4,5 Ă  5 â&#x201A;Źm2) sera appliquĂŠ. â&#x20AC;˘ Dans le cas des projets de construction, plus lourds Ă  mener, le tarif est fonction de la superficie du terrain et de la construction, ainsi que du nombre de personnes qui habiteront les lieux.


p28-29 MAGV21_DECO_FENGSHUI(OK) p28-29_MEP MAG VILLE 17/04/12 09:43 Page2

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (29)


p30-31 MAGV21_MAISONDENFRANCE(2) p30-31_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:34 Page1

Portrait d’entreprise

Maisons d’en France DES ÉQUIPES pour accompagner 4 vos projets de construction La société SCIPA Maisons d’en France Rhônalp’Ain dont le siège se trouve à Bourg-en-Bresse est présente sur l’ensemble du département de l’Ain grâce à ses agences commerciales à Meximieux, Trévoux, Saint-Laurent-surSaône et St Genis Pouilly. la nouvelle équipe de direction, arrivée en 2010 et les 20 employés de la société ont à cœur de promouvoir les valeurs d’une entreprise à taille humaine et innovante. Maisons d’en France Rhônalp’Ain est à ce titre le seul constructeur de l’Ain à disposer du label NF HQE.

A

dhérente pour l’Ain du réseau Maisons d’en France, 3e constructeur national avec plus de 3 700 maisons réalisées chaque année, l’entreprise burgienne réalise quant à elle environ 80 maisons par an sur le département. Quelles sont les caractéristiques d’une maison réalisée par Maisons d’en France Rhônalp’Ain ? « Tous nos projets sont travaillés par notre bureau d’études et nos dessinateurs », explique Guillaume Nerat de Lesguise, directeur commercial de l’entreprise. En clair, cela

(30) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012 )

signifie que si Maisons d’en France met bel et bien en avant son catalogue de modèles, le projet final tiendra toujours compte des désirs et d es besoin s d u cli ent. « Nous dessinons tous les projets », confirme Guillaume Nerat. Ce qui place les constructions de l’entreprise burgienne bien au-delà des prestations low cost de c ertains b âtisseurs a u c atalogue rigide, pour les rapprocher plutôt des caractères d’une maison d’architecte, chez lequel il n’existe aucun dessin préexistant, ce dernier étant le fruit d’un dialogue précis entre le professionnel et le futur acquéreur. « Sur certains projets, nous sommes très près de ce type de

réalisations, tant les modifications apportées par notre bureau de dessin pour tenir compte des souhaits du client viennent modifier les plans d’origine en profondeur, pour aboutir à une véritable maison sur mesure ! », ajoute encore à notre adresse le directeur commercial de Maisons d’en France.

Un peu de technique On l’aura compris, Maisons d’en France est un constructeur de maisons traditionnelles aux projets personnalisés. Mais en quoi sont-elles faites, ces m aisons ? « En briques, pour un plus grand confort thermique », nous explique


p30-31 MAGV21_MAISONDENFRANCE(2) p30-31_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:34 Page2

un autr e spéci aliste d e l’en treprise. Des briques à la résistan ce thermique record de 1,32m2. K/W, ce qui représente un gain d’isolation de 33% par rapport au traditionnel bloc béton, et de près de 15% par rapport à d’autres briques en terre cuite, présentes sur le marché. Et pour demain, quoi de neuf ? La question a son importance, puisque dès 2012, d e nouvelles normes environnementales très contraignantes vont peu à peu s’imposer à tous. Première étape : la n orme BBC (pour Bâtiment basse consommation) devrait progressivement supplanter la norme HQE (pour Haute qualité envir onnementale), pi onnière d e l’éco-construction. « Maisons d’en Fr ance s’est toujours positionné en précurseur dans ce domaine », rappelle Guillaume Nerat. Car si la société au sein de laquelle il tr availle propose une gamme classique de maisons, allant de 90 à 121m2, déclinables en versi on envir onnementales économes en én ergie, Maisons d’en France propose également trois modèles de maisons BBC dont les tests de performance thermique du bâti assurent d’ores et déjà l’obtention du Label BBC Effinergie sur ces constructions. A quand la première maison passive ?

Constructeur & conseiller A moins d’être un chanceux capable de changer de maison comme d’autres changent de voiture, la plupart d es clients de Maisons d’en France sont peu familiarisés avec l’univers à la fois très technique et juridique ayant trait à la construction. « Le client est plutôt dans l’affectif, le plaisir, soucieux de l’exposition de son séjour bien plus que des méandres liés au dépôt d’un permis de construire »,

raconte cette conseillère commerciale. C’est pourquoi chez Maisons d’en France le client est accompagné d ans toutes les étapes d e son projet, de la recherche de terrain au suivi du chantier par un con ducteur des travaux, qui non seulement suit les artisan s dans la réalisation de leurs objectifs, mais rend également compte au futur acquér eur de l’état d’avancement de sa maison.

Maison d’en France Rhônalp’Ain

Une adresse Maisons d’en France Rhônalp’Ain 1, place Clemenceau BP 1044 Bourg-en-Bresse Un site internet www.mdf01.com un blog www.nouvellesdenfrance.com ...et même une page facebook !

Photo, ci-dessus : l’équipe technique/chantier, avec de gauche à droite Yohan CHANEL, Chantal REA (assistante), Christophe CREMILLIEU (absent : Cédric BONNEAU). Ci-contre, de gauche à droite : Photo 1 : Cyril Kalaidjian, directeur, Guillaume Nerat de Lesguise, directeur commercial et Marie-Claire Cuocci, responsable administrative & comptable. Photo 2 : l’équipe commerciale féminine, avec de gauche à droite, Stéphanie MOUGEOT, Gabrielle BOURNET, Sandra BISCEGLIE (assistante commerciale), Aude BARTHELEMY. (absente : Alice GRENET, assistante commerciale). Ci-dessous, de gauche à droite : Photo 3 : l’équipe commerciale masculine, avec de gauche à droite : Cédric GRENARD, Alexandre TOUJAS, Francisque VEYRE (absent : Nazim MEDJKOUNE ) Photo 4 : Georges GUIGUE (métreur/acheteur), Yann DELAYE et Christian JACQUET (dessinateurs), en bas à droite Jean Pierre CARRAGE (responsable Bureau d’étude). • Photographies : Corinne Bertrand

(Avril/Mai 2012 • Ma(g)ville Bourg-en-Bresse (31)


p32-33 MAGV21_PORTRAITHOM_CAILLE p32-33_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:07 Page1

hommes

L’homme du mois

Christian

La musique, une affaire de chœur

Caille

L

aissez les g ens parler, et ils n e tariront pas d’éloge sur ce natif du Pas-de-Calais, descendu dans l’Ain à la faveur de son service militaire. Christian Caille , 57 an s, f ait parti e d e ces hommes qui compten t au sein d’un e communauté, non par leur pouvoir ni par leur argent, encore moins par le nom qu’ils portent comme un étendard ou leur capacité à activer les fils d’un réseau. Mais par leur énergie communicative, leur place au carrefour de tant de vies qu’ils voient passer de leur vigie, tout en demeurant fidèles au poste qui est le leur. Ainsi en est-il de Christian Caille, professeur de musique, chef de chœur et véritable ch eville ouvrière d’Arthémis musique, à Bourg-en-Bresse.

L’appel… de la musique Tout jeune déjà, Christian Caille rêvait de vivre un jour de la musique. Plutôt rock et pop, d’ailleurs. « C’étaient les années soixante-dix. J’étais quelqu’un de remuant, comme l’époque . » confesse le ch ef d e chœur qui finir a en gagé dans l’Armée de l’air pour une période de 5 ans. « Cela m’a permis de me stabiliser ! » Et accessoirement, d’acter son arrivée dans le département, vi a la base aéri enne d’ Ambérieu-enBugey. Mais le r espect dû au d rapeau n’a ri en changé au feu qui couve et dès cette époque , notre homme renouera avec sa passion au sein

(32) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Amateur de toutes les musiques, Christian Caille a aussi été l’un des fondateurs du Jazz Club de Bourg-en-Bresse, à la fin des années soixante-dix.

d’un orchestre de bal avant de troquer les habits militaires pour la ten ue civile. Christian Caille qui ch oisit d e r ester d ans son départem ent d’adoption entre alors chez Ecochard Musique, à Bour g-en-Bresse, un e in stitution située en plein centre-ville. Une maison qui en plus de la vente d’instruments de toutes sortes, dispense également des cours de musique aux novices au moyen de claviers électroniques alors très en vogue. « Le clavier a véritablement joué dans ces années-là le rôle tenu par l’accordéon dans l’après-guerre, explique Christian Caille. Il a permis à des tas de gens de pratiquer la musique sans nécessairement intégrer le conservatoire ». Suite du parcours dans les années quatre-vingtdix : Christian Caille est sollicité pour enseigner la m usique au sein d u Comité d’en treprise

d’EDF/GDF. Une école de musique initialement destinée aux employés , m ais r apidement ouverte aux am ateurs ven us d e l’e xtérieur… « On s’est retrouvé à plus de 100. C’était compliqué… » reconnaîtra notre homme qui n’en était donc pas à son coup d’essai lorsque débute l’aventure Arthémis, en 1997. « Un des principaux initiateurs du projet a été Philippe Garnier, restaurateur à Saint-Just et aujourd’hui décédé, insiste Christian Caille. Au départ, nous avions deux cordes à notre arc : une branche théâtrale, qui n’a duré qu’un an et une autre dédiée à la musique ». C’est cette dernière qui non seulement survivra dans le temps, mais ne cessera de prendre de l’essor, en se fixant pour objectif de promouvoir la musique et le chant aux moyens d’une ch orale (La Galèr e), d’ateli ers vocaux,


p32-33 MAGV21_PORTRAITHOM_CAILLE p32-33_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:07 Page2

comme Jazz par Chœur ou Éclats de Voix, d’un chœur d’hommes (Voidum), mais également de cours d’instruments (clavier, guitare) ou d’ateliers d’orchestrations… Au sein d e cet imm ense ensemble qui réunit aujourd’hui plus de 180 adhérents (dont plus de 80 choristes pour la seule Galère qui fêtera prochainement son vingtième anniversaire), Christian Caille f ait o ffice d e gr and or chestrateur, allant jusqu’à créer tous les arrangements et les harmonisations vocales à partir d e son clavier électronique : « Pour ne pas entendre chez nous ce qui se chante déjà ailleurs ». Et tout cela en parfait autodidacte. « J’y ai passé des jours et des nuits, mais aujourd’hui, je suis en mesure de distinguer la mélodie du violoncelle dans un ensemble ! » reconnaît notre homme. Un tr avail qui pour lui r eprésente près d e 25 heures d e cours et d e répétiti ons par semaine, sans compter bien sûr les représentations et les heures de préparation en amont, en vue de l’élaboration des répertoires. « C’est fatigant et avec les années, on récupère moins vite», reconnaît l’intéressé avec philosophie. Son énergie, Christian Caille la tir e en partie du plaisir qu’il ressent à entendre le fruit d e son travail interprété en live par les voix qui composent les différents ensembles dont il a la charge. « C’est le pied ! », reconnaît-il avec g ourmandise en

dressant vers le ci el les poin tes ourlées d e sa moustache aux extrémités grisonnantes. « On ne fait pas assez de musique», estime d’ailleurs notre homme qui est in tervenu dans les écoles pour dispen ser d es ru diments d’éveil musical. Pourtant, pour lui, pas d e doute : à l’instar du sport, la musique permet l’épanouissement personn el. Elle est aussi un puissan t vecteur d e li en soci al. La pr euve : Arthémis musique accueille d es chanteurs et m usiciens amateurs de 8 à 83 ans dont certains sont parfois les enf ants, voir e les petits-enf ants d es adhérents de la première heure. Une manière aussi de s’ouvrir aux autres et sur le monde : avec Marc Martin président national de l’association France/Québec, Arthémis prépare pour l’an prochain un déplacement à Montréal en vue d’y d onner de la voix, en l’occurr ence celles de La Galère, dont plus d’une quarantaine de membres se seraient déjà pré-inscrits pour être du voyage. Puisqu’il est coutum e d e dir e que la m usique adoucit les mœurs, à quand le remboursement de sa pratique par la sécurité sociale ? En ces temps de campagne électorale, où l’on a vu d es politiques pousser la chansonnette pour créer le buzz, la question mériterait sans doute d’être posée… • www.arthemis-musique.fr

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (33)


P34-35 MAGV21_ESSAIAUTO_COCCINELLE p34-35_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:12 Page1

Vroum

!

Le précédent revival de la mythique Cox de Volkswagen nous avait un peu laissés sur notre fin. Erreur réparée avec cette nouvelle mouture, qui dans sa version sport se montre même franchement aguicheuse !

Volkswagen

Coccinelle Se mettre au v olant d’une Co x, c’est un peu comme de se retrouver aux commandes d’une légende. De prime abor d, on en perd un peu ses repères. D’autant mieux que l’on est en âge d’avoir connu la version originale, et vu passer la new Beetle de 1998. Alors qu’en est-il de ce nouveau revival ?

L

a petite bête d e Volkswagen serait-elle en passe de renouer avec le su ccès populaire qui fut le sien ? En tout cas, la nouvelle version semble avoir déjà tr ouvé son public - plus mixte que pour la new Beetle. Plébiscitée, la finition Vintage, joli clin d’œil à son illustre ancêtre, est particulièrement soignée, intensifiant encore le mimétisme avec sa glorieuse aïeule : sellerie et jantes inspirées de l’origine, dragonne rétro, minimarchepied, planche de bord de la même teinte que la carr osserie, m anomètres à l’an cienne… Tout a été mis en œuvre pour reproduire un peu de l’esprit initial de la Cox. Rappelons tout de même • Voiture compacte, la Coccinelle se démarque néanmoins par son habitabilité très convenable aux places arrière et son coffre généreux (310 l) qui la ferait presque passer pour une honnête familiale. • Les étriers de freins rouges sur cette version 2.0 TSI accroissent encore le côté « sportif » de la bête.

Revue et corrigée !

que Volkswagen fut le pionnier de cette tendance néo-rétro consistant à puiser aux sour ces pour mieux en dynamiser les codes.

Nostalgique, mais pas seulement Mais que ceux qui n’ont jamais connu les modèles initiaux se r assurent, la n ouvelle Coccinelle est bien une voiture moderne et il n’est pas nécessaire d’avoir possédé le modèle antique au moteur de 50 CV pour se sen tir conquis par cette versi on furieusement ten dance. Et mêm e r ageusement sportive, si l’on s’en ti ent à la finiti on sport au moteur de 200 CV qui nous a été mis en tre les mains pour cet essai. Wilfri d Belay, amateur de conduite musclée, d’abord un peu décontenancé à la vue d’un e boîte autom atique associée à un moteur de ce calibr e n’a pas tar dé à pr endre la mesure de la boîte séquentielle, avec changement de rapport au volan t. « Ca, c’est déjà plus ma conduite ! » lâchera-t-il au bout de quelques kilomètres, ne boudant pas son plaisir sur les routes en lacets négociées derrière Jasseron. « C’est une voiture qui donne envie de rouler et dans laquelle on se sent vraiment en sécurité. Elle a une très bonne tenue de route ! »

la Coccinelle nouvelle version semble réussir là où d’autres se sont un peu cassé les dents. Sa polyvalence est très m arquée. Si l’entrée de gamme, à 16 000 euros n’est pas à pr oprement parler une voiture populaire au sens de l’étalon de départ, elle n’en demeure pas moins très attractive eu égard à la qu alité d es finiti ons. De n ombreux packs permettent en outre de doter votre Coccinelle de tous les équipements légitimement attendus sur une voiture de ce standing (aide au stationnement, in terface blueth ooth, systèm e d e verrouillage sans clé, sièg es chauffants, projecteurs bi-xénon, station Ipod, vitres arrière surteintées...) Sans oublier que la nouvelle Coccinelle peut également à l’instar de ses concurrentes, être personnalisée à l’infini au m oyen d e si gles, sti ckers, coques de clés, jantes, etc.) De quoi vous fabriquer une voiture à nulle autre pareille !

FICHE TECHNIQUE

Marque : Volkswagen Modèle : Coccinelle Motorisation : Trois TSI essences (de 105, 160 et 200 cv) et tr ois diesels (105 et 140 cv). Finitions : Trois niveaux de finition (Coccinelle, Vintage et Sport) et deux séries spéciales (White ou Black Turbo). Boite : Séquentielle à double embrayage (DSG) 6 rapports ou manuelle 5 ou 6 r apports. Prix : De 16 990 €à 29 330 €(White Turbo). Poursuivez votre essai avec Ma(g)ville en scannant ce QR code au moyen de votre smartphone.

(34) Magville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Vous pouvez aussi retrouver nos vidéos sur www.magville.fr


P34-35 MAGV21_ESSAIAUTO_COCCINELLE p34-35_MEP MAG VILLE 17/04/12 11:12 Page2

Wilfrid Belay Amateur éclairé gé de 40 ans, Wilfrid Belay  de Montagnat, est à la tête du restaurant le Zinc à Bourg-

Jantes en alliage léger 18’’ av ec pneumatiques larges 235/45 R18, de série sur cette finition Sport (en option sur autr es finitions) ainsi que le becquet arrière (à partir de la 2 l turbo), tout comme la double sortie d’échappement f ont également partie de l’habillage

sport de la nouv elle Coccinelle. À bord, sièges sport avec appuis lombaires au maintien impeccable , tableau de bord type « carbon » et gainage cuir pour le volant, la poignée de frein et le levier de vitesse complètent la panoplie.

en-Bresse depuis 3 ans. Avant cela, un parcours presque classique l’a conduit à faire les saisons avant de reprendre avec son frère un premier bar dans leur commune d’origine. L’homme qui dit aimer l’esprit brasserie est aussi féru d e vitesse, ayant même tâté de la course, juché sur une moto. Cette Volkswagen en finition Sport lui convient donc parfaitement. « On se sent en sécurité, et on a envie de s’amuser avec ! », lâche-t-il, avant d’en chaîner les r apports avec beau coup d e gourmandise.

(Avril/mai 2012 • Magville Bourg-en-Bresse (35)


ARRÊT SUR IMAGES

p36 MAGV21_RETOUR EN IMAGES p36_MEP MAG VILLE 17/04/12 09:45 Page1

Peugeot • Jeudi 29 mars

Cocktail dînatoire à l’occasion du lancement de la nouvelle Peugeot 208

Didier Lallement

(ci-dessus, avec le micro) directeur de la concession Peugeot de Bourg-enBresse et son équipe avaient invité clients et amis à participer à une soirée « privilège » assortie d’un cocktail dînatoire, à l’occasion de la sortie de la nouvelle Peugeot 208, véritable star de cette soirée. Plusieurs centaines de personnes avaient répondu présent à l’invitation.

MENSUEL GRATUIT édité par HCR

Tirage : 10 000 exemplaires Directeur de la Publication

Bernard Bienvenu Rédacteur en chef Frédéric Rihn f.rihn@magville.fr

Où nous trouver ? Liste complète de nos points de dépôt sur notre site www.magville.fr

Abonnez-vous !

Et recevez Ma(g)ville directement dans votre boîte aux lettres. Découpez ou photocopiez ce bulletin et retournez-le, accompagné de votre règlement de 35 €.

MA(G)VILLE 16, rue Lalande 01000 Bourg-en-Bresse MA(G)VILLE 16, rue Lalande 01000 Bourg-en-Bresse Oui, je mʼabonne à Ma(g)ville. Je recevrai 10 numéros (1 an) .  Oui, recevrai: 10 numéros (1 an) .  Nomje: mʼabonne à Ma(g)ville. JePrénom Adresse Nom : : Tél : Mail :

(36) Ma(g)ville Bourg-en-Bresse • Avril/mai 2012)

Publicité Marie Pagès m.pages@magville.fr Ont collaboré à ce numéro JeanPhilippe Auray, Charlotte Vincent, Caroline Guérin, François Membre, Etienne de Haas, SaMo, L. Potelle. Siège social : 16, rue Lalande 01000 Bourg-en-Bresse Impression : AGB Liste des points de diffusion et précédents n° consultables sur www.magville.fr Retrouvez-nous aussi sur


p3e couv Pubs Honda Kia p3e couv_MEP MAG VILLE 16/04/12 18:13 Page1


MM000552 PEUGEOT A4_MEP MAG VILLE 12/04/12 14:07 Page1

MA(G)VILLE 21  

MAGAZINE MENSUEL GRATUIT BOURG-EN-BRESSE & AGGLOMERATION

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you