Issuu on Google+

Mai 2008 Numéro 1

Asthme professionnel : Comment dresser un tableau épidémiologique réaliste ? L’asthme professionnel (AP) est l’une des maladies respiratoires professionnelles les plus fréquentes dans les pays industrialisés. On estime à environ 15 % des cas d’asthme la proportion de ceux ayant une origine professionnelle. Il est toutefois difficile de déterminer avec précision le nombre réel de cas d’AP. Les données publiées en France par la CNAMTS ne dévoilent que le haut de l’iceberg : l’origine professionnelle de nombreux cas d’asthme est largement sous-estimée. Trop peu de patients sont interrogés par leur médecin sur l’éventuelle relation entre leurs symptômes et leur travail. Certains patients n’évoquent même pas cette possibilité, soit par peur de perdre leur emploi si le lien entre asthme et travail était avéré, soit parce qu’ils ignorent cette relation.

La difficulté d’établir le diagnostic d’AP concourt également à fausser les données : plusieurs centaines de substances utilisées en milieu professionnel ont été identifiées comme pouvant être des allergènes ou étant susceptibles de provoquer un asthme. De plus, les critères utilisés pour le diagnostic ne sont parfois pas assez objectifs ou pas assez fiables. Une meilleure connaissance des différents agents étiologiques et des métiers concernés serait précieuse pour aider les médecins dans leurs démarches diagnostiques. Les études épidémiologiques de l’AP sont essentielles pour mettre en place des méthodes de prévention, pour dépister des étiologies nouvelles et pour sensibiliser les partenaires sociaux en vue d’une meilleure prise en charge médico-sociale.


Page 2 / 3

Les études épidémiologiques de l’AP sont essentielles pour mettre en place des méthodes de prévention, pour dépister des étiologies nouvelles et pour sensibiliser les partenaires sociaux en vue d’une meilleure prise en charge médicosociale.

Outre les statistiques médico-légales, des programmes de surveillance ont été instaurés dans plusieurs pays. La plupart sont basés sur des déclarations volontaires (Royaume-Uni, Etats-unis, Afrique du Sud). En France, la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF) et la Société Française de Médecine du Travail (SFMT) ont fondé, en 1996, l’Observatoire National des Asthmes Professionnel (ONAP). Ce programme sentinelle, reposant sur le signalement volontaire des cas incidents d’AP par un réseau de médecins participants, a permis de dresser un tableau de l’incidence de l’AP en France définissant une hiérarchie

des agents responsables, mettant à jour des étiologies nouvelles et indiquant les métiers à haut risque. Cependant, comme pour les autres études dont le recueil des signalements s’appuie sur le volontariat, le nombre de cas enregistrés sousestime le nombre total des cas d’AP. Les limites méthodologiques inhérentes au caractère spontané des signalements ont incité les correspondants alsaciens à une intensification locale des moyens de recueil dans la région en 2001 et 2002. Cette intensification a permis d’améliorer localement l’exhaustivité des données et de relever les particularités de l’AP en Alsace.

Evaluation de l’incidence de l’asthme professionnel à travers le monde Pays

Région

Nom du programme

Québec Colombie-Britannique

Années

Incidence (en nombre de cas par million de travailleurs)

1986-1988

25

1991

92

Québec

PROPULSE

1992-1993

79 pour les hommes 42 pour les femmes

Michigan

SENSOR

1988-1992

18

West Midlands

SHIELD

1989-1991

43

Royaume-Uni

SWORD

1989-1991

22

Royaume-Uni

SWORD

1992-1997

44

Finlande

FROD

1989-1995

174

Suède

SRROD

1990-1992

80

Piémont

PRiOR

1996-1997

24

France

ONAP

1996-1999

24

Alsace

ONAP

2001-2002

126

Afrique du Sud

SORDSA

1997-1999

17,5

2000-2002

23,5

2002

159

Belgique

Catalogne


Surveillance épidémiologique des asthmes professionnels Réseau Alsace

Adresse : ONAP II - Réseau Alsace Pr Gabrielle PAULI 1 rue des Canonniers 67100 STRASBOURG Téléphone : 03 88 11 63 03 Adresse de messagerie : alsace_onap2@yahoo.fr

Forts de ce constat, l’Institut de Veille Sanitaire (InVS), la SFMT et la SPLF ont décidé de mettre en place une nouvelle étude intitulée "ONAP II". Dans un premier temps, une étude pilote est conduite en 2008 et 2009 dans les départements des Yvelines, du Val-de-Marne, des Haut- et BasRhin, du Doubs et du Territoire de Belfort, et des Bouches-du-Rhône. Afin d’inciter le plus possible les pneumologues, allergologues et médecins du travail à participer au réseau ONAP II, des correspondants locaux ont été choisis dans chaque région. Ces correspondants ont la charge d’animer le réseau local de médecins déclarants en assurant une relance postale mensuelle. Les médecins participants peuvent éga-

lement solliciter leur aide pour leurs démarches diagnostiques et l’évaluation du risque lié au poste de travail. Les résultats attendus de cette étude sont, d’une part, l’identification de tous les nouveaux cas d’AP dans les zones pilotes afin d’estimer les taux d’incidence dans les populations concernées et, d’autre part, de comparer entre elles les données et la hiérarchisation des étiologies dans les différentes régions et de les confronter aux données nationales antérieures. A terme, l’objectif est d’entreprendre des méthodes de prévention et de développer des stratégies d’intervention dans les lieux de travail à haut risque. Magali EYRIEY, responsable de coordination et Gabrielle PAULI ONAP II - Réseau Alsace

Variation de distribution des cas d’asthme professionnel en fonction du sexe, des agents étiologiques suspectés et des métiers concernés

Sexe Hommes Femmes Agents étiologiques Farines Isocyanates Latex Adéhydes Persulfates alcalins Animaux de laboratoire Métiers Boulangers Pâtissiers Métiers de la santé Peintres (carrossiers) Coiffeurs Métiers du bois Agents de nettoyage Employés de laboratoire

ONAP National 1996-1999 (N = 2198)

ONAP Alsace 2001-2002 (N = 189)

ONAP Alsace 1996-2002 (N = 398)

63,1 % 36,9 %

47,6 % 52,4 %

48 % 52 %

20,3 % 14,1 % 7,2 % 5,9 % 5,8 % 1,1 %

20,7 % 21 % 2,4 % 3,1 % 5,6 %

20,7 % 19,8 % 7,2 % 4,1 % 5,2 % 3,6 %

20,2 % 10,4 % 8,1 % 6,8 % 5,1 % 3,6 % 1,9 %

17,5 % 10,2 % 4,4 % 6,8 % 1,7 % 3,6 %

19,6 % 10,3 % 12,3 % 5,8 % 5% 5%


Bulletin ONAP II n°1