Page 1

Suivez l’actualité quotidienne sur www.tourismeplus.com

3 novembre 2017 / Vol. 37 No 16 / 3 $

Réservez vos vacances avec üLes hôtels les mieux cotés üLes meilleures aubaines üDes services de qualité

Réservez et obtenez points STAR. Visitez SunwingAgents.ca

HÔTELLERIE

ME by Meliá : déjà 10 ans de lifestyle !

ÉVÉNEMENT

Gala Uni-Vers 2017

Bravo Michel & Michel ! CARAÏBES Saint-Martin se reconstruit lentement après Irma MEXIQUE San Miguel de Allende : luxe, calme et mexicanité !

Votre circuit comprend :

Sensations COLOMBIENNES TOURISME PLUS CP 37 La Prairie, succ Bureau-chef, La Prairie (Québec) J5R 3Y1/Envoi de publication-enregistrement no 40024219

• • • •

8 nuitées • 20 repas Visites et entrées aux sites 9 jours Transport terrestre 1984 $* Guide accompagnateur francophone (local) service partagé prix par personne en dBL , à partir de, 14 DÉPARTS GARANTIS avec 2 passagers www.canandestour.com • 514-274-3400 • 1-800-361-6593


événement

3 novembre 2017

de voyages; le rachat de Tourisme Plus en 1995, puis sa vente en 2015… Elle a souligné les liens respectueux et amicaux qui ont toujours lié Michel à son équipe et à ses « Aujourd’hui encore, partenaires de l’indusMichel est de tous les trie, saluant au passage événements de l’indussa conjointe et complice, trie pour Tourisme Plus. Chantal, avec qui il parIl est ici, ce soir, avec sa tage une grande passion caméra. Ça fait plus de du voyage. 30 ans que Michel est « Je joins ma voix à un ami fidèle de l’inMichel Villeneuve et Michel Laloux. celle de tous mes collèdustrie… et l’industrie gues de l’industrie du voyage pour te remerle lui rend bien. Il est le Richard Avedon de cier de ton engagement, mais surtout pour l’industrie; notre Helmut Newton. Levons-lui le précieux lien d’information que tu as su notre chapeau ! », a déclaré Me Daniel Guay créer entre les différents intervenants de en invitant notre collaborateur –peu habil’industrie. Tu fais désormais partie de l’histué à être sous le feu des projecteurs –, à le toire », a déclaré Louise Fecteau, s’adressant joindre sur scène. Levons notre chapeau à directement à Michel. Michel, en effet. Et faisons-le avec un grand Avec un trémolo dans la voix, notre colsourire, une photo étant si vite arrivée ! lègue s’est dit très ému de se joindre aux pionniers que rassemble déjà la Galerie TOUT À LA FOIS PATRON, d’honneur. Il a invité la salle à se souvenir PARTENAIRE, MENTOR, de grands disparus de cette année, parmi COMPLICE ET AMI ! lesquels la fondatrice de Tourisme Plus, NiAprès que le président de l’AAVQ, Jean cole Labonté, le fondateur de Europ Auto Collette, a intronisé l’ancien président de Vacances, Marcel Paoli et la fondatrice de Tours Mont-Royal, Yvon Michel, à la Galel’agence de voyages Fleur de Lys, Suzanne rie d’honneur Transat, c’est Louise Fecteau Jacques-Brossard. (Transat) qui a présenté l’autre personnalité Fort de sa longue expérience comme intronisée : Michel Villeneuve, l’ancien proobservateur de l’industrie, M. Villeneuve priétaire et éditeur de Tourisme Plus, toujours a surtout salué l’extraordinaire résilience membre de notre équipe en tant qu’éditeur dont font preuve, encore et toujours, envers émérite. et contre tout, les membres de l’industrie. Mme Fecteau a rappelé les grandes étapes « Vous méritez un prix », a-t-il déclaré en du parcours professionnel de Michel Villebrandissant son trophée. neuve : ses débuts comme chroniqueur imOn ne saurait être plus d’accord : vous mobilier au Journal les Affaires; son arrivée mériteriez un trophée pour votre résilience ! comme rédacteur en chef chez Tourisme Plus en 1986; le lancement du magazine L’Agent l

Gala des Trophées Uni-Vers 2017

Bravo Michel & Michel ! Par Serge Abel-Normandin

Q

uelque 500 professionnels du voyage se sont réunis, le 19 octobre, au chic théâtre Rialto de Montréal, pour applaudir les champions de leur industrie dans le cadre de la 5e édition du Gala des trophées Uni-Vers, orchestré par l’AAVQ. Tourisme Plus tire une grande fierté de ce que deux membres de sa famille aient été honorés durant le Gala, soit notre photographe, Michel Laloux, à qui l’AAVQ a décerné son prix Coup de cœur, et notre éditeur émérite, Michel Villeneuve, intronisé à la Galerie d’honneur Transat.

« LE RICHARD AVEDON DE L’INDUSTRIE… »

Depuis l’an dernier, l’AAVQ récompense « l’excellence qui s’exerce de façon un peu plus discrète » par un trophée Coup de cœur. Cette année, c’est donc le photographe de Tourisme Plus, Michel Laloux, qui a reçu le prix. Notre collègue ne s’attendait pas du tout à cet honneur. S’il était près de la scène au moment de l’annonce, c’est parce qu’il était en fonction ce soir-là, prêt à immortaliser le lauréat du prix Coup de cœur, quel qu’il soit. Toutefois, quand Me Daniel Guay de l’AAVQ a entamé sa présentation en disant « D’origine belge, il est né à Bujumbura, au Burundi, où travaillait son père… », Michel a tout de suite compris qu’il ne pouvait s’agir que de lui ! Et tandis que Me Guay poursuivait sa description du parcours du notre collègue – son arrivée au Québec en 1976, ses premiers pas chez Direct Film, ses photos d’époque dans des festivals aux quatre coins du Québec, sa collaboration avec des magazines de vedettes, son amour de la Formule 1, etc. –, d’amusantes photos de Michel défilaient en arrière plan.

2

FÉLICITATIONS À TOUS LES GAGNANTS ! PRIX DU PUBLIC

PRIX DE L’INDUSTRIE

DESTINATIONS Mexique

AGENCE DÉTAILLANTE Voyages Transat Galerie de la Capitale

COMPAGNIE DE CROISIÈRE Norwegian Cruise Lines COMPAGNIE AÉRIENNE Air Transat CHAÎNE HÔTELIÈRE Riu Hotels & Resorts

CONSEILLER EN VOYAGES Élaine Tremblay, Club Voyages Place Versailles VOYAGISTEFORFAITISTE Transat

REPRÉSENTANT Eric St-Pierre (RCI) SERVICES CONNEXES Assurances Manuvie PRIX DE LA RELÈVE COLLÈGE APRILFORTIER James-William Moffat PRIX DE LA RELÈVE PROFESSIONNELLE Geneviève Poirier

COUP DE CŒUR DE L’AAVQ Michel Laloux (Tourisme Plus) GALERIE D’HONNEUR TRANSAT Yvon Michel (Tours Mont-Royal) Michel Villeneuve (Tourisme Plus)


Ottawa Toronto

MontrĂŠal

New York LaGuardia


TENDANCES

3 novembre 2017

Nouvelle campagne de promotion du FICAV de l’OPC

Des outils gratuits destinés aux conseillers ! Ces affiches, dépliants et pochettes de billets peuvent être commandés gratuitement et facilement en écrivant a nouvelle campagne de promotion du FICAV de l’OPC un courriel à communications@opc.gouv.qc.ca (en précisant est en cours. Dans le cadre de celle-ci, rappelons-le, combien d’exemplaires de chacun des outils on souhaite l’Office souhaite non seulement faire valoir le Fonds obtenir). en tant que « protection financière » auprès des consommaEn plus de ces outils imprimés, l’OPC a aussi conçu un teurs, mais aussi comme « argument de vente » auprès des outil électronique sur le FICAV, lequel peut facilement être agents de voyages. intégré dans les communications par courriel des conseilSur sa page opc.gouv.qc.ca/ficav/conseillers destinée aux lers. Ce document informatif en PDF peut-être téléchargé conseillers, l’Office invite donc ces derniers à tirer profit depuis la page opc.gouv.qc.ca/ficav/conseillers destinée aux de cet « avantage exclusif » qu’est le conseillers. FICAV. Il s’agit bien d’un avantage En fait, ledit document constitue exclusif aux agents québécois, exun résumé de l’information présen« CET ARGUMENT PEUT AVOIR plique-t-on, puisque le Fonds ne protée en ligne, aux consommateurs, UN IMPACT SUR LEUR DÉCISION sur la page opc.gouv.qc.ca/ficav de tège pas les voyageurs s’ils achètent FINALE D’ACHAT AUPRÈS D’UNE l’OPC. Dans les deux cas, on soudirectement auprès d’un fournisseur AGENCE. VOUS GAGNEZ À EN ligne très clairement que le FICAV (transporteur aérien, hôtelier, etc.) PARLER DÈS VOS PREMIÈRES ne profite qu’à ceux qui font affaire ou s’ils achètent auprès d’une agence avec une agence de voyages titulaire située à l’extérieur du Québec. COMMUNICATIONS ! » d’un permis. Sinon, « le fonds ne vous « Sensibilisez vos clients aux protège pas », mentionne bien l’OPC. avantages de la protection finanSur le document PDF, on invite les consommateurs à cière du fonds... Cet argument peut avoir un impact sur leur rechercher la mention « titulaire d’un permis du Québec » décision finale d’achat auprès d’une agence. Vous gagnez à en parler dès vos premières communications ! », insiste dans les publicités ou les documents Web et imprimés de l’OPC, avant d’inviter les conseillers à découvrir ses outils l’agence. Le site va plus loin en proposant également un oude promotion. til permettant de vérifier si une agence détient bel et bien ce permis. Tant le document que le site décrivent, en termes AFFICHES, DÉPLIANTS, POCHETTES… ET PDF simples, les situations couvertes par le Fonds. Encore là, le En effet, pour aider les agents de voyages à sensibiliser site va toutefois plus loin en affichant un lien conduisant leurs clients au FICAV, l’Office a conçu divers outils gratuits à des exemples concrets de situations couvertes. Un autre pour eux. « Exposez nos affiches dans vos bureaux, distrilien présente en détail la marche à suivre pour être rembuez nos dépliants et utilisez nos pochettes de billets », sugboursé. Un autre encore conduit vers une foire aux questions gère ainsi l’OPC. (FAQ). Ses réponses pourraient sans doute faire réfléchir quelques consommateurs, voire les pousser dans les bras des agents ! Par Serge Abel-Normandin

L

CECI N’EST PAS UNE TAXE !

La page opc.gouv.qc.ca/ficav/conseillers destinée aux conseillers comporte elle aussi une FAQ. Ses questions diffèrent sensiblement des celles de la FAQ destinée aux consommateurs. Par exemple, dans la FAQ destinée aux conseillers, l’OPC répond à la question « La contribution au fonds est-elle une taxe ? » (question qui ne se retrouve pas dans la FAQ destinée aux consommateurs). La réponse ? « Non, la contribution n’est pas une taxe. Une taxe est une somme perçue par un gouvernement pour financer ses programmes et ses services. La contribution au fonds d’indemnisation n’est pas remise au gouvernement. Elle est déposée dans une fiducie et sert à une seule fin : constituer un fonds destiné à protéger financièrement les voyageurs en cas de problème. » Manifestement, l’OPC souhaite en finir une fois pour toutes avec le surnom de « taxe OPC », parfois encore injustement accolé au FICAV par certains conseillers mal avisés ! Info : opc.gouv.qc.ca/ficav/conseillers/opc.gouv.qc.ca/ ficav l 4


Le fonds, un avantage exclusif à faire connaître. Tous les clients des agences de voyages reçoivent automatiquement la protection financière du Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyages (FICAV). Tirez profit de cet avantage que seul un agent de voyages titulaire d’un permis de l’Office peut offrir. ficav.gouv.qc.ca/conseillers


HÔTELLERIE Tony Cortizas

ME Madrid

Photo : Marie-Ève Blanchard

ME by Meliá : déjà 10 ans de lifestyle !

Le futur ME Dubai.

Ça fait déjà dix ans que la chaîne espagnole Hôtels Meliá International (HMI) propose de l’hébergement lifestyle par l’entremise de sa marque d’hôtels urbains grand luxe ME by Meliá. En marge de ce dixième anniversaire, Tourisme Plus a eu l’occasion de s’entretenir avec Tony Cortizas, VP stratégie globale des marques de HMI.

Par Serge Abel-Normandin

S

i les professionnels du voyage connaissent généralement bien Meliá International, ils sont souvent beaucoup moins familiers avec sa marque dite lifestyle. Il faut dire que les ME ne sont pas très nombreux. On ne les trouve que « dans les villes les plus agréables et les plus dynamiques du point de vue culturel, là où le design, l’art et la musique s’allient », explique HMI sur son site. Concrètement, cela signifie qu’on ne compte actuellement que huit hôtels ME dans le monde. Six se trouvent en Europe : à Londres, Milan, Madrid, Ibiza, Majorque et, depuis peu, Sitges. Deux autres logent en

Amérique, soit à Miami et, nouvellement, à Los Cabos. À noter : l’ex-ME Cancun n’est plus lié à la marque. La marque ME connaît toutefois une certaine expansion. Ainsi, de nouveaux ME ouvriront leurs portes au cours des prochains mois, notamment à Barcelone, Dubaï et Doha. Dessiné par la regrettée starchitecte anglaise Zaha Hadid, le ME Dubai, promet d’être particulièrement spectaculaire, avec ses allures de sculpture futuriste déposée dans le quartier du Burj Khalifa.

AU-DELÀ DE L’HÉBERGEMENT : UNE EXPÉRIENCE D’HÉBERGEMENT

De par son positionnement lifestyle, la marque ME occupe une position très parti-

CP 37 La Prairie, succ Bureau-chef, La Prairie (Québec) J5R 3Y1 Site Internet : www.tourismeplus.com Tél. : 514 881-8583 Présidente - Éditrice Marie Chantal Cholette mariechantal@tourismeplus.com

Coordonnatrice, ventes et production Vickie Cloutier vickie.cloutier@tourismeplus.com

Éditeur émérite Michel Villeneuve michel@planisphere.qc.ca

Carrières et emplois job@tourismeplus.com

Rédacteur en chef Serge Abel-Normandin 514 521-8591 san@tourismeplus.com PUBLICITÉ 514 881-8583 sales@tourismeplus.com 6

PRODUCTION

culière dans la grande famille Meliá. Une position qui la distingue nettement des autres marques de luxe de HMI que sont Paradisus by Meliá et Gran Meliá. Sans rien enlever à ces dernières, ME se flatte de « créer une ambiance parfaite, pour que votre séjour aille au-delà d’un simple hébergement ». « Le concept lifestyle implique de proposer bien plus que de simples chambres, mais une expérience d’hébergement, explique Tony Cortizas. Bien sûr, puisque nous vendons du luxe, les chambres se doivent d’être parfaitement fonctionnelles, avec un excellent matelas, des fournitures et équipements de haute qualité. Bien sûr, le service se doit d’être impeccable. Mais le concept lifestyle va beaucoup plus loin... »

TOURISME PLUS paraît 24 fois l’an. Le journal s’adresse aux professionnels du voyage. ABONNEMENT Canada : 1 an : États-Unis : 1 an : Étranger : 1 an :

69,00 $ 125,00 $ 150,00 $

Service aux abonnés : Tél. : 514 881-8583 info@tourismeplus.com

Photographe Michel Laloux

Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec. Bibliothèque nationale du Canada. ISSN 0836-205X

Graphistes Guylaine Audette France Shaffer production@tourismeplus.com

Tous droits de reproduction totale ou partielle dans ce numéro réservés pour tous pays Copyright par Le Magazine Voyager inc.

AVIS : L’éditeur ne se tient pas responsable du matériel non sollicité. LISTE D’ABONNÉS Il nous arrive de mettre notre liste d’abonnés à la disposition d’entreprises ou d’organismes qui proposent des produits ou des services qui pourraient vous intéresser. Si vous ne voulez pas que votre nom y figure, faites-le nous savoir par écrit, en joignant une étiquette d’envoi de votre magazine. TOURISME PLUS est publié par Le Magazine Voyager inc.


HÔTELLERIE

ME Madrid Reina Victoria.

Photo : Serge Abel-Normandin

3 novembre 2017

Le VP stratégie globale des marques de MHI souligne que l’élaboration du concept lifestyle de ME a été précédé d’une profonde réflexion (constamment renouvelée) sur ce que veulent les consommateurs. Comment vivent-ils ? Comment font-ils leurs choix de vie ? Comment voient-ils le travail ? Comment voient-ils le voyage ? Comment voientils le luxe ? Selon le concept lifestyle, l’hôtel ME se veut ainsi la prolongation du mode de vie de ses clients. Par exemple, si on parle du bar dans l’hôtel, rien ne justifie que ce soit un bar médiocre. « Ça devrait au contraire être un des meilleurs bars en ville », fait valoir Tony Cortizas. Idem pour le lobby qui, en plus d’être fonctionnel, devrait toujours arborer design et style d’exception. Et pourquoi se contenter d’un restaurant d’hôtel offrant platement trois repas par jour quand on peut offrir « une table parmi les meilleures en ville, proposant une véritable expérience, et où tout le monde veut aller » ?, dixit M. Cortizas. Dans la même veine, en vertu du concept lifestyle, il ne suffit pas que le personnel soit dévoué et attentionné et qu’il offre un service poli et efficace (mais un brin impersonnel). On s’attend au contraire à ce que les membres du personnel connectent avec les clients, qu’ils puissent par exemple échanger avec eux sur la scène culturelle et musicale locale... quitte à leur faire oublier qu’ils sont justement des membres du personnel ! Dans la foulée, quelle que soit la ville où il est implanté, l’hôtel ME se positionne comme un épicentre branché de la culture locale. « Nous favorisons la promotion des arts des pays où nous nous trouvons. Nous soutenons également de nouveaux artistes avec des expositions sans cesse renouvelées », mentionne HMI sur la page de la marque.

DEMEURER PERTINENT

ME by Meliá n’est pas seul dans le créneau lifestyle. La marque y côtoie des rivaux – comme W, Edition, SLS Hotels, Andaz, 1 Hotel, Morgans…, énumère Tony Cortizas. « Une des choses qui rend notre marque différente,

c’est son essence européenne, méditerranéenne. Cela nous distingue des autres marques lifestyle haut de gamme, qui sont surtout nord-américaines », dit-il. Du même souffle, M. Cortizas souligne qu’à dix ans, rien ne peut être pris pour acquis par ME. Évoquant l’importance pour la marque de se remettre constamment en question – notamment à l’ère d’Airbnb ! –, il souligne que le concept lifestyle a lui-même beaucoup changé en dix ans. Et qu’il continue d’évoluer : « Il doit maintenant être plus pertinent culturellement, plus authentique, plus organique, plus durable... », dit-il. Bref, si les fêtes où le champagne coule à flots demeurent amusantes, elles ne constituent plus l’ultime expérience de lifestyle – particulièrement aux yeux des milléniaux. Selon M. Cortizas, la jeune génération, davantage préoccupée par le salut du monde, souhaite quelque chose de plus intelligent, plus songé, plus engagé, plus axé sur la découverte…

ME Ibiza.

Dans ce contexte, ME by Meliá entend relever encore son offre culturelle, sans pour autant sacrifier son caractère amusant, divertissant et tendance – un délicat équilibre entre l’élitisme culturel et le bling-bling superficiel. « Nous prendrons les deux prochaines années pour amener ME à un autre niveau », conclut Tony Cortizas. l

UNE MARQUE, DEUX APPROCHES Tous les hôtels ME by Meliá ont en commun un design glamour, élégant et moderne, ainsi que la volonté d’offrir une expérience d’hébergement significative. On peut néanmoins classer les ME en deux catégories, soit d’une part les ME situés dans des destinations culturelles (Madrid, Londres, Miami, Milan et Barcelone) et ceux qui logent dans des destinations de loisirs (Majorque, Ibiza, Los Cabos, Sitges et Dubaï). Dans le cadre d’un récent séjour orchestré par HMI, Air Canada et VAC, nous avons eu l’occasion de visiter des ME des deux catégories, c’est-à-dire le ME Madrid Reina Victoria et le ME Ibiza, aussi différents que séduisants l’un et l’autre. Le ME Madrid Reina Victoria est idéalement situé sur la Plaza de Santa Ana (toujours animée), à deux pas de la Puerta del Sol, à quelques minutes de marche des grands musées, du parc du Retiro, de la Plaza Mayor, du Palais Royal, etc. Logeant dans un superbe édifice historique, l’hôtel est d’une blancheur immaculée pendant le jour et illuminé de pourpre la nuit venue. S’il est historique à l’extérieur, le ME Madrid est très moderne et désign à l’intérieur. Fraîchement remis à neuf, il a bénéficié d’une cure de jouvence de 4 mois. Bien qu’il ait toutes les caractéristiques d’un 5 étoiles, il est coté 4 étoiles – parce qu’il ne satisfait pas certains critères, comme la largeur des couloirs (difficile à modifier dans un édifice historique). En plus de ses clients, l’hôtel accueille les Madrilènes et leurs visiteurs par dizaines à son restaurant Ana La Santa et, surtout, à la la terrasse sur son toit, où on trouve le populaire bar extérieur Radio. Quant au ME Ibiza, qui fait partie de Leading Hotels of the World, il se veut parfait pour ceux qui recherchent « tant la détente que la fête ». Lors de notre passage, en toute fin de saison, l’heure était surtout à la détente. Quelques jours plus tard, l’hôtel contemporain de luxe devait d’ailleurs s’endormir jusqu’au printemps... Nous avons néanmoins pu apprécier le confort de ses chambres, la gastronomie du resto Salt & Sea et ses piscines. AIR CANADA Y VA ! Notre groupe a volé de Montréal à Madrid (via Toronto) à l’aller (à bord du 787 Dreamliner), puis sur les ailes d’Air Canada Rouge de Barcelone à Montréal au retour. Air Canada dessert l’Espagne depuis quelque 5 ans. La demande est au rendez-vous, tant et si bien que, d’année en année, la haute saison (pendant laquelle le transporteur affecte le 787 Dreamliner à la desserte de Madrid) ne cesse de s’étirer. Par ailleurs, en 2017, Air Canada a ajouté 60 % de capacité de Montréal vers Barcelone en augmentant les fréquences et la durée de la saison.

7


CARAÏBES

Saint-Martin se reconstruit lentement après Irma

3 novembre 2017

times d’Irma et Maria. C’est notamment le cas d’Anguilla (dont le nombre d’arrivées dépend largement du port de Saint-Martin ainsi que de l’aéroport Princess Juliana) et des îles Vierges britanniques. Sur ces îles, plusieurs propriétés prendront des mois, voire des années, avant de retrouver leur éclat. À Anguilla et aux îles Vierges britanniques, aucun hôtel de luxe n’est encore ouvert. Toutefois, le processus de récupération va bon train, ont indiqué leurs représentants touristiques. À Anguilla, certaines petites propriétés et villas sont opérationnelles, mais ce n’est que vers le début de 2018 que la situation retournera progressivement à la normale. Sharon Flat-Brutus, la directrice du Bureau de tourisme des îles Vierges BritanPar Alexandra Roy (jour de l’anniversaire de Saint-Martin), les niques, a indiqué que les trois aéroports de navires pourront de nouveau accoster au la destination étaient ouverts aux vols comprès avoir été sérieusement endomport de Philipsburg, à raison d’un ou deux merciaux (il devaient recommencer à accueillir les touristes à partir du 1er novembre). magée par l’ouragan Irma, l’île franpaquebots par jour, s’est félicité M. Brison. co-néerlandaise de Saint-Martin/ Au chapitre des activités portuaires, le secSint Maarten tente progressivement de reLE PIRE OURAGAN DE L’HISTOIRE teur des yachts sera le premier à être rouprendre sa place au soleil. La présidente de l’Office de tourisme de vert aux touristes, a-t-elle mentionné. « Plus de 70 % des chambres d’hôtel ont Saint-Martin, Valérie Damaseau, a égaleAux Bahamas, Irma et Maria ont sévi alors été détruites du côté néerlandais de l’île », ment pris la parole dans le cadre du SOTIC. que les îles de Grand Bahama et d’Andros indiquait Rolando Brison, directeur de l’Of« L’ouragan Irma est la pire catastrophe naétaient encore en train de se remettre de fice de tourisme de Sint Marteen, au cours turelle à avoir frappé notre île. Notre indusMatthew. Dans le cadre du SOTIC, la directrice d’un récent point de presse tenu à la Gretrie a été sérieusement ébranlée », a-t-elle du ministère du Tourisme, Joy Jibrilu, a nade, en marge du SOTIC (une importante déclaré. tenu à mentionner que c’est seulement le conférence touristique qui a lieu sud du pays qui a été touché par chaque année dans les Caraïbes). Irma et Maria – notamment les îles Parmi les hôtels qui ont subi d’imd’Acklins et de Grand Bahama. De portants dommages dans la partie plus, la plupart des hôtels et des néerlandaise de Saint-Martin, il évoîles, y compris les îles extérieures, quait le Sonesta Maho Beach et le demeurent en fonction, a-t-elle Westin, qui sont fermés depuis le précisé. Rolando Brison Valérie Damaseau Joy Jibrilu Hugh Riley passage d’Irma. « Nous espérons Comme l’on sait, la Dominique et que, d’ici la fin de l’année, 50 % de Barbuda ont aussi été lourdement nos 4000 chambres seront de nouveau opé« Même si la reconstruction prendra du affectées par Irma. Or, jusqu’à ce jour, rien rationnelles et prêtes à accueillir les toutemps, nous sommes heureux d’annoncer, n’indique que les trois hôtels de Barbuda ristes », précisait Rolando Brison. De fait, le rouvriront leurs portes, a-t-on appris au un mois après l’ouragan, qu’il y a des signes Sonesta est censé rouvrir en partie d’ici la cours du SOTIC. Triste… clairs de récupération. La collectivité de Saintfin de l’année. Quant au Westin, il devrait Martin, le gouvernement français, et les rouvrir ses portes en 2018. agences locales et internationales de tourisme LES CARAÏBES OUVERTES travaillent ensemble pour assurer la récupéAUX AFFAIRES RÉOUVERTURE PROGRESSIVE ration complète de l’île le plus tôt possible. » Toutefois, tout au long du SOTIC, les déléDe fait, Mme Dramaseau prévoyait qu’à la gués des différentes destinations ont insisté DE L’AÉROPORT À la suite du passage d’Irma, l’aéroport fin d’octobre, les infrastructures routières et pour dire que les Caraïbes demeuraient ouinternational Princess Juliana, importante les plages seraient nettoyées, et que l’élecvertes aux affaires. « Non seulement 70 % tricité serait rétablie presque partout. « Pluplaque tournante pour le tourisme dans les des destinations le sont-elles déjà, mais elles Caraïbes, a également dû suspendre ses actisieurs commerces ont déjà rouvert leurs continuent d’offrir l’expérience inégalée que vités. Le 10 octobre, il a cependant recommenportes. Et plusieurs des restaurants situés recherchent les gens en venant dans les cé à accueillir des vols commerciaux. « L’aédans notre capitale gastronomique, GrandCaraïbes », a insisté Hugh Riley, directeur roport se remet progressivement, avec une Case, travaillent fort à se reconstruire afin général de la Caribbean Tourism Organicapacité plus restreinte pour commencer », a de pouvoir recevoir leurs premiers clients au zation (CTO). Selon lui, la meilleure manière mentionné Rolando Brison. (Pour sa part, l’aéd’aider les Caraïbes demeure de continuer à début de 2018 », précisait-elle. roport de Grand-Case, dans la partie franles visiter… ou d’y envoyer des clients ! çaise de l’île, a rouvert dès le 23 septembre.) LES AUTRES VICTIMES Après le passage d’Irma, la destination a Ce reportage fait suite à une invitation du CTO D’IRMA ET MARIA et du ministère du Tourisme de aussi suspendu l’accueil des bateaux de croiPlusieurs autres destinations représenla Grenade. l sière. Toutefois, à compter du le 11 novembre tées au SOTIC figuraient sur la liste des vic-

A

8


Tous Vendus ! Bottin

Bottin

2017

2017

BoTTin 2018 BienTôT disponiBle Pré-vente dès le 15 novembre


Album

Le Gala des Trophées Uni-vers 2017 en photos ! Quelque 500 professionnels du voyage se sont réunis, le 19 octobre, au théâtre Rialto de Montréal, pour applaudir les champions de leur industrie dans le cadre du 5e Gala des trophées Uni-Vers de l’AAVQ. Pour plus de photos, visitez tourismeplus.com, section photos, et/ou notre page Facebook, section photos puis album.

Les animateurs : Patrick Brousseau (Manuvie) et Geneviève Tremblay (Club Voyages Orford - Agathe Leclerc).

Accompagnée de Gilles Ringwald et de Claude-Hélène Faucher, Louise Fecteau (au centre) accepte ici le prix de Transporteur aérien 2017, remporté par Air Transat.

10

Nathalie Carpentier (Melia International), Luis Hernandez Zanuy (Bureau de tourisme de Cuba) et Gina Mallamo (Melia Cuba).

Nathalie Caron, de Skylink, et Daniel Ouellet, de Croix Bleue.

Gilles Ringwald, Claude-Hélène Faucher (Transat), Claude St-Pierre (Tours Chanteclerc) et Christian Roussin (WestJet).

Une partie de la famille Air Canada, qui était en nomination dans trois catégories. On reconnaît Karen Acs, Elizabeth Ohayon et Guy Marchand (VAC).

Fernanda Rosa, du CPTM, a accepté le prix de Destination 2017, remporté par le Mexique.

Jean Collette, président de l’AAVQ.

La musique des Productions Top Note a rythmé la soirée.

La Tunisie a présenté l’une des prestations artistiques qui ont rehaussé le Gala. On reconnaît Issam Khereddine et Farida Henni, de l’ONTT.

Le Représentant de l’année : Eric St-Pierre (RCI).

Les balcons du Rialto étaient remplis à pleine capacité.

La Conseillère en voyages de l’année : Élaine Tremblay, de CV Place Versailles.

Patrick Brousseau et son équipe ont accepté le prix remporté par Manuvie dans la catégorie Services connexes.

Louise Fecteau et Sylvie Murdoch acceptant le trophée de Voyagiste-forfaitiste 2017 remporté par Transat.

Une prestation artistique lumineuse !


Album

3 novembre 2017

Notre photographe, Michel Laloux (Tourisme Plus), Coup de coeur 2017.

Les Productions Top Note ont veillé à l’ambiance musicale du Gala.

Émilie Giguère (Princess Cruises) et Catherine Fortier (Collège April-Fortier) encadrent James-William Moffat, gagnant du Prix de la relève étudiante.

Sylvie Munger et Robert Poirier étaient très fiers de la première gagnante du nouveau Prix de la relève : Geneviève Poirier (Voyages Boislard Poirier).

L’ancien président de Tours Mont-Royal, Yvon Michel, a été intronisé à la Galerie d’honneur Transat.

Serge Abel-Normandin et Marie Chantal Cholette (Tourisme Plus).

Numéro de cerceau aérien.

Josée Lacroix (CV Dumoulin), Anne-Élisabeth Côté, Annie Archambault (Club Med) et Marigée Tisseur (CV Dumoulin).

Tricia Wolf (Oceania), Lynne St-Jean (Carnival) et Shirley Lew (Oceania).

Alexandre Bergeron et Sabrina Greca ont accepté le prix de Compagnie de croisières 2017 remporté par Norwegian Cruise Line.

Jean Martel (GVQ), Audrey Proulx et Claude Grégoire (Serdy).

Sandra Mallette a accepté le prix de Chaîne hôtelière 2017 remis à Riu.

Patrick Brosseau faisant mine de se préparer à un numéro de cerceau aérien.

Nathalie Mainville brandit le trophée de l’Agence détaillante 2017, remporté par Voyages Transat Galerie de la Capitale.

Michel Villeneuve, éditeur émérite de Tourisme Plus, intronisé à la Galerie d’honneur Transat.

11


MEXIQUE

San Miguel de Allende : luxe, calme et mexicanité ! « C’est la destination parfaite pour vos clients qui ont un souci d’authenticité et un intérêt marqué pour l’art, qui souhaitent loger dans des hôtels haut de gamme et aiment bien manger. » Notre collaboratrice Carolyne Parent a récemment visité San Miguel de Allende à l’invitation du Conseil de promotion touristique du Mexique, du Conseil touristique de la ville et d’Aeromexico.

L

es lecteurs du magazine américain Travel + Leisure ont hissé San Miguel de Allende en pôle position du palmarès des 15 plus belles villes du monde, cette année. Un honneur mérité, mais dont la destination n’a vraiment que faire : inscrite qu’elle est au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis près de 10 ans en raison de la beauté de son architecture baroque, elle a vu sa fréquentation touristique pratiquement doubler depuis !

Il n’en demeure pas moins que le Consejo turístico bat le fer pendant qu’il est chaud. Fernanda Rosas, directrice du CPTM à Montréal, se demande d’ailleurs pourquoi les Québécois qui vont en Europe l’été ne séjournent pas à San Miguel. « C’est un petit bijou, et ils ne n’ont pas encore découvert ! », dit-elle. Fernanda Rosas Située au centre du pays, San Miguel, qui souffle 475 bougies cette année, est une cité coloniale qui a ajouté « de Allende » à son toponyme en référence à son

DE L’AUTHENTICITÉ DANS UNE VILLE D’EXPATRIÉS, VRAIMENT ? « Les gens qui viennent vivre ici s’intègrent à la communauté, s’y impliquent et deviennent San Miguelense à part entière, contribuant ainsi à préserver les traditions de la ville. En fait, ils sont les premiers à vouloir les conserver ! » – Guillermo González Engelbrecht, directeur du Conseil touristique de San Miguel Ôtel Doce18

12

Hôtel Matilda


MEXIQUE

3 novembre 2017

Parroquia de San Miguel Arcángel

Café Yénatu

Dans la colonia Guadalupe.

acheter une esquisse de Frida Kahlo… si mon portefeuille me l’avait autorisé ! J’ai séjourné à San Miguel pendant la Fiesta del pueblo, sa fête la plus importante. Elle est célébrée en l’honneur de San Miguel Arcángel et dure trois jours, à compter du vendredi tombant le plus près du jour anniversaire du saint, soit le 29 septembre. Chants, danses, feux d’artifice, processions… Quelle chance j’ai eue ! Mais vous savez quoi ? Il y a aussi Día de muertos (en octobre), puis Noël, la Semana Santa, los locos de Saint-Antoine de Padoue, en juin… Voilà autant d’occasions d’y aller ou d’y retourner ! D’autant plus qu’ici, en raison de l’emplacement de la ville dans le Bajio (la plaine), « il n’y a pas de risque d’ouragans ni de tremblements de terre », dit José de Anda Pérez, du Consejo turístico. Un argument qui a du poids par les temps qui courent… l

plus célèbre fils : Ignacio Allende. Ce général insurgé, qui commandait la cavalerie d’élite appelée Dragones de la Reina, est l’un des pères de l’indépendance du pays. Pour la petite histoire, les tequilas les plus réputées du Mexique sont concoctées par une maison dont le nom fait un clin d’œil à cette époque : Casa Dragones. Fondée au XVIe siècle, florissante au XVIIIe, comme en témoignent ses églises et couvents, la ville ocre a connu une autre vague de prospérité après la Seconde Guerre mondiale lorsque des GI américains, bénéficiant d’une rente de vétérans, s’y sont installés. Des écoles d’art ont ensuite attiré l’attention des étudiants, surtout que le maître muraliste David Alfero Siqueiros, contemporain de Diego Rivera, y enseignait ! Puis des Canadiens, dont Toller Cranston, médaillé olympique de patinage artistique et peintre accompli, de même que des retraités de multiples nationalités s’y sont expatriés pour y vivre au calme tout en profitant d’un climat éternellement printanier.

SAN MIGUEL DE ALLENDE EN CHIFFRES

DE HIPPIE À CHIC

Lentement mais sûrement, la destination à réputation artistico-hippie a évolué vers la niche artistico-chic. Touristique, San Miguel l’est, mais quand 70 % des touristes sont mexicains, la culture locale est préservée. Non, il n’y a pas de Margaritaville, ici ! Le plus récent hôtel, L’Ôtel Doce18 Concept House, une propriété de 10 chambres au cœur d’un magasin concept abritant bar à champagne et boutiques, appartient à un architecte-designer de Mexico, Roy Azar. Chez Moxi, on goûte la cuisine de celui qui réinvente la gastronomie mexicaine : Enrique Olvera, chef proprio de Pujol, à Mexico. Et chez Buhardilla, j’aurais pu

• 90 000 habitants dans la ville; 160 000 dans l’agglomération; • 14 000 résidents de 52 nationalités différentes; • 24 pâtés de maisons dans le centre historique et 0 feu de circulation; • 119 galeries d’art; • 1,6 million de touristes en 2016; • 2400 lits et 0 grosse chaîne hôtelière; • 4 des 10 meilleurs hôtels du Mexique : Matilda et Rosewood San Miguel de Allende (meilleurs hôtels urbains selon T+L), L’Ôtel (meilleur hôtel boutique selon T+L) et Belmond Casa de Sierra Nevada (selon Condé Nast, 2016); • 600 : le nombre de mariages qui y sont célébrés annuellement;

Hôtel Rosewood

Photos : Carolyne Parent

• 270 km séparent la ville de Mexico et 530 km de la plage la plus près (Ixtapa); • 1 transporteur aérien pour s’envoler vers Querétaro via Mexico, Aeromexico, et 2 sur Mexico, Air Canada et Interjet; • 60 km : distance à parcourir entre l’aéroport de Querétaro et San Miguel.

13


CARRIÈRES et EMPLOIS

Mise à jour quotidienne : www.tourismeplus.com

Conseiller(ère) en voyages & mariages Élysée

Poste à Ste-Foy, libre immédiatement • Minimum 5 ans d’expérience • Bilinguisme (français et anglais) • Destinations soleil, Europe, international • Connaissances des systèmes Sirev et PC Voyages • Excellente aptitude pour la vente et le service à la clientèle • Sens de l’organisation, motivé et pro active • Certificat de conseiller en voyages de OPC

RECHERCHE : CONSEILLERS ET CONSEILLÈRES EN VOYAGES VACANCES avec expérience, pour les villes suivantes :

• Lévis • Québec • Sainte-Foy • Cap-Rouge

• Laval • Montréal • Saint-Bruno • Pointe-Claire

• Anjou • Thetford Mines • Drummondville (Voyages Marlin)

Salaire selon expérience • Assurance collective Éductours • Horaire variable Veuillez faire parvenir votre cv par courriel à vperic@clubvoyageselysee.ca

Pour poser votre candidature, veuillez faire parvenir votre curriculum vitæ par courriel à emplois@transat.com en y indiquant le titre du poste

job@tourismeplus.com 14


CARRIÈRES et EMPLOIS CONSEILLER(ÈRE) EN VOYAGES CORPORATIFS SERVICES AUX ENTREPRISES

CONSEILLER(ÈRE) VACANCES

QUÉBEC ET MONTRÉAL / POSTE TEMPS PLEIN

QUÉBEC ET LÉVIS / POSTE TEMPS PLEIN

Notre département du Service aux entreprises est à la recherche de conseiller(ère) en voyage afin d’assister notre clientèle d’affaire dans la planification et à la réservation de leurs déplacements. Nous sommes à la recherche d’une personne bilingue ayant de l’expérience dans les destinations internationales et qui a à cœur le service au client.

Notre département Vacances est à la recherche de conseillers(ère)s passionnés du voyage ayant au moins 2 ans d’expérience dans un poste similaire. En contact direct avec le client, vous aurez à prendre en main l’organisation de leur voyage de loisir.

COMPÉTENCES / APTITUDES REQUISES

COMPÉTENCES / APTITUDES REQUISES

• • • •

• • • •

Maitrise du système de réservation Sabre; Connaissance des destinations internationales; Sens de l’organisation; Personne proactive, motivée, orientée vers le client.

EXIGENCES

Personne proactive, motivée, orientée vers le client; Connaissance des destinations internationales; Sens de l’organisation; Maitrise du système de réservation Sabre un atout.

EXIGENCES

• Formation en voyage ou en tourisme; • Minimum de 1-2 ans ans d’expérience dans un poste similaire; • Bilinguisme (français et anglais, oral et écrit); • Certificat de conseiller en voyages de l'OPC.

• Formation en voyage ou en tourisme; • Minimum de 2 ans d’expérience; • Bilinguisme (français et anglais, oral et écrit); • Disponible sur rotation jeudi, vendredi soirs et samedi; • Certificat de conseiller en voyages de l'OPC.

NOUS VOUS OFFRONS • Rémunération concurrentielle; • Gamme complète d’avantages sociaux (assurance collective, régime de retraite et autres); • Éducotours; • Horaire du lundi au vendredi, de jour.

NOUS VOUS OFFRONS •

Veuillez faire parvenir votre CV par courriel à : cv@laurierduvallon.com

Veuillez faire parvenir votre CV par courriel à : cv@laurierduvallon.com

N.B. Seuls(es) les candidats(es) retenus(es) seront contactés(es)

N.B. Seuls(es) les candidats(es) retenus(es) seront contactés(es)

• Rémunération concurrentielle; Gamme complète d’avantages sociaux (assurance collective, régime de retraite et autres); • Éducotours.

CRÉATEUR(E) DE VOYAGES SUR MESURE - Environ 25 heures / semaine - Horaire de jour - Bilingue (français et anglais) - Grande expérience de voyage - Excellente connaissance géographique - Bonne aptitude pour la vente - Personne minutieuse et structurée - Maîtrise de PC Voyage Description du poste - L’emploi consiste à créer, puis vendre des voyages sur mesure pour une clientèle individuelle (Afrique et Asie principalement) - Rémunération selon votre expérience et vos ventes Note : Nous n’offrons pas les destinations soleils, donc cette expérience n’est pas pertinente pour le poste offert.

Si cette offre vous intéresse, veuillez faire parvenir votre c.v. à info@espaceselect.com

Agenda/Bottin

Le Magazine Voyager inc. (Tourisme Plus, Agenda/Bottin Tourisme Plus, Flash Voyages, Magazine Voyager) est à la recherche d’un(e)

ConseiLLer (ère) aux Ventes pubLiCitaires.

Au sein d’une équipe fort dynamique et sous la supervision de l’éditeur, le (la) conseiller (ère) aura comme principales tâches la vente d’espaces publicitaires auprès de nos clients-annonceurs réguliers ainsi que le développement du volet des ventes vers une nouvelle clientèle, et ce pour les différents produits de l’entreprise.

Poste permanent à combler immédiatement Exigences : • Diplôme universitaire en marketing ou autre domaine pertinent, appuyé d’un minimum de cinq (5) années d’expérience dans le domaine des ventes (ventes publicitaires un atout). • excellente habileté en vente, leadership et en communications interpersonnelles. • Professionnalisme, débrouillardise et très grande autonomie. • Capacité à travailler en étroite collaboration avec notre coordonnatrice et graphistes.

• • • •

Connaissance de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Outlook) exigée. Connaissance de l’industrie du voyage exigée. Excellente maitrise du français et de l’anglais tant à l’oral qu’à l’écrit. Capable de travailler avec des échéanciers serrés et sur plusieurs dossiers-clients en même temps. • Déplacements occasionnels dans la région de Montréal. • Télé-travail

Si ce défi vous intéresse, veuillez faire parvenir votre c.v. en toute confidentialité à mariechantal@tourismeplus.com Nous remercions tous les postulants de leur intérêt, toutefois, seuls les candidats sélectionnés seront contactés. 15


®

Tout est

POSSIBLE QUAND TOUT EST INCLUS POUR LES FAMILLES PLUS D’INCLUSIONS DE QUALITÉ QUE N’IMPORTE QUELLE AUTRE DESTINATION AU MONDE

Découvrez les merveilles de BeachesMD Resorts, sur les plus belles plages des Caraïbes, en Jamaïque et à Turks & Caicos. Des complexes hôteliers où chacun, peu importe son âge, vit les vacances de ses rêves. Là où l’aventure et les plaisirs tout inclus donnent aux enfants la liberté d’élaborer leurs propres vacances, et aux parents, le luxe de se détendre et d’en profiter pleinement. Quand vient le moment où la famille entière se réunit, le temps s’arrête et chaque minute est précieuse. Des souvenirs qui resteront gravés dans le cœur de chacun. Voilà pourquoi Beaches est le meilleur tout compris pour les familles au monde!

MAGNIFIQUES PLAGES

PARCS AQUATIQUES ÉPOUSTOUFLANTS

PLONGÉE SOUS-MARINE ILLIMITÉE*

PARADIS DES ADOS

LA DIFFÉRENCE BEACHES

LAZY RIVER

•Sports nautiques illimités, y compris la plongée sous-marine* • Les plus grands parcs aquatiques des Caraïbes avec glissades géantes, Surf Simulator* et Lazy River • Repas 5-Star Global Gourmet avec jusqu’à 21 restaurants par complexe hôtelier • Caribbean Adventure with Sesame Street ® • Xbox Play Lounges • Kids Camp et programmes pour ados • Alcools haut de gamme illimités • Mariages gratuits* • Les suites les plus uniques, y compris des villas à quatre chambres • Majordomes de la réputée Guild of Professional English Butlers • Les meilleures plages des Caraïbes • Pourboires, taxes et Beaches transferts* inclus • Wi-Fi gratuit partout sur le site • Tout inclus. Tout illimité. Tout le temps.

DIVERTISSEMENTS

A proud sponsor of

TM/© 2017 Sesame Workshop

JUSQU’À 21 RESTAURANTS INCLUS, DES REPAS DÉCONTRACTÉS AU SERVICE HAUT DE GAMME, TOUS GASTRONOMIQUES.

SUITES FAMILIALES EXCEPTIONNELLES

Rendez-Vous à BEACHES.COM ou appelez au 1-800-545-8283

ÉLU NUMÉRO 1 AU MONDE 19 ANNÉES DE SUITE AU WORLD TRAVEL AWARDS *Visitez le www.beaches.com/disclaimers/tourismeplus110317 ou appelez au 1-800-BEACHES pour connaître les conditions.

TOURISME PLUS | 3 novembre 2017 | Vol. 37 No 16  

Dans cette édition : Hôtellerie : ME by Meliá : déjà 10 ans de lifestyle ! • Gala Uni-Vers 2017 : Bravo Michel & Michel ! • Caraïbes : Sain...