Page 1

COMMERCE

S HAW I N I GAN

02 VOLUME 2

Marchand de bonheur

16 entreprises Pour se faire plaisir Saisir l’opportunité Votre expérience d’affaires commence ici Photo : Geneviève Trudel • Sur la photo : Julie et Lorraine Gagnon, Fleuriste Shawinigan-Sud


00 2 KILOMÈTRES

R IERS PLEIN AI DE SENTter ritoire sur notre

Favoriser un meilleur rayonnement des acteurs économiques de Shawinigan...

Vous allez aimer ça.


SOMMAIRE 04

MOT DU MAIRE DE SHAWINIGAN La renaissance de l’édifice Wabasso, à l’image de Shawinigan

07 SHAWINIGAN

Votre expérience d’affaires commence ici

08  COMMISSAIRE AU COMMERCE Se faire plaisir, quel bonheur!

10

BÉCOTINE

12

BOUTIQUE CADEAUX CHEZ GUY

14

BOUTIQUE L’EFFET MODE

16

BIJOUTERIE DUGRÉ

18

MICRO-BRASSERIE LE TROU DU DIABLE

19

BROADWAY PUB MICRO-BRASSERIE

20

MAXI-FORME

22

CLINIQUE D’ESTHÉTIQUE DORIS PERREAULT

23

GALERIE D’ART LUMIÈRE AU PINCEAU

24

PÉPINIÈRE BO-DÉCOR

25

VILLEMURE CHASSE ET PÊCHE

26

RESTAURANT LE ST-ANTOINE

27

FLEURISTE SHAWINIGAN-SUD

28

LE YÉTI

29

GÎTE DE LA CITÉ DE L’ÉNERGIE

30

VALLÉE DU PARC

31

TOUS LES JOURS DIMANCHE

Photo : CLD Shawinigan

Photo : CLD Shawinigan

Photo : CLD Shawinigan

PRODUIT ET RÉALISÉ PAR : 522, 5e Rue Shawinigan (Québec) G9N 6V1 Tél. : 819 537-7249 Téléc. : 819 537-6260 1 888 855-6673 cldshawinigan.qc.ca

RÉDACTRICE Roxanne Harvey PHOTOGRAPHIE Geneviève Trudel photographe créative IMPRESSION Imprimerie Gignac Offset CONCEPTION GRAPHIQUE Absolu

Tous droits réservés. Le contenu du magazine ne peut être reproduit sans autorisation écrite.

3


MOT DU MAIRE MICHEL ANGERS, MAIRE DE SHAWINIGAN

Photo : CLD Shawinigan

LA RENAISSANCE DE L’ÉDIFICE WABASSO, À L’IMAGE DE SHAWINIGAN restaurant Le Radoteux, l’épicerie fine Chez Jacob et la boutique de maternité Maman Doudou.

Plus que jamais, Shawinigan peut compter sur la vitalité remarquable de sa communauté d’affaires. La participation des femmes et des hommes d’affaires de la ville à la réussite des deux événements d’envergure de 2012 le démontre largement. L’effervescence vécue lors de la Coupe Memorial MasterCard et de la 47e Finale des Jeux du Québec est représentative du dynamisme qui anime notre ville. En fait, depuis 2010, la relance économique nous permet de bâtir un avenir prospère. En 2011 par exemple, des investissements importants ont été réalisés à la Plaza de la Mauricie avec l’intégration des franchises Hockey Experts et S3. Et, de nouveaux commerçants ont ouvert leurs portes cette année, comme le

4

mis en place. La création d’emplois et d’entreprises en sera stimulée.

Puis, en resserrant notre règlementaL’énergie de nos gens d’affaires ne tion sur les vendeurs itinérants, nous s’essouffle pas. Les nouveaux locaux avons signifié notre volonté de protéde Hockey Lemay sur le boulevard ger les commerces locaux en incitant Royal, l’expansion CE SOUFFLE NOUVEAU, la population à achefuture de la microter ici. Les commerLA VILLE Y CONTRIBUE brasserie Le Trou du çants dont la place diable et le restaurant PAR DES SOLUTIONS d’affaires est située NOVATRICES POUR A&W qui s’est établi à l’extérieur ne sont sur la rue Trudel, dé- RECONVERTIR ET plus autorisés à venmontrent la confiance DIVERSIFIER SON dre sur notre territoire. qui règne au sein de ÉCONOMIE. notre milieu. Les citoyens peuvent compter sur une offre commerCe souffle nouveau, la Ville y contri- ciale grandissante qui leur permet bue par des solutions novatrices de satisfaire leurs besoins à deux pour reconvertir et diversifier son pas de chez eux. On le voit bien, le économie. Entre autres, nous pre- bonheur est simple et il contribue à nons part activement au virage entre- la qualité de vie exceptionnelle qu’on preneurial en misant sur les petites et retrouve chez nous. moyennes entreprises avec l’ouverture du Centre d’entrepreneuriat cet Bon succès à tous nos marchands automne. C’est un véritable incuba- de bonheur! n teur pour les entrepreneurs qui sera


SHAWINIGAN, UNE VILLE OÙ IL FAIT BON VIVRE,

TRAVAILLER ET INVESTIR

Des citoyens engagés Des gens d’affaires énergiques Des commerçants professionnels et créatifs

DES MARCHANDS DE BONHEUR QUI SAVENT SURPRENDRE! Photos : CLD Shawinigan

shawinigan.ca

cldshawinigan.qc.ca


7


MÉLANIE GÉLINAS COMMISSAIRE AU COMMERCE CLD SHAWINIGAN

SE FAIRE PLAISIR, QUEL BONHEUR! Se faire plaisir, quel bonheur! Il suffit de penser à notre sortie au meilleur restaurant en ville, à notre escapade au centre de beauté ou à notre dernier achat luxueux, celui d’un bijou désiré depuis belle lurette. Peu importe l’objet de notre convoitise, nous consommons le bonheur au quotidien et les artisans de ce bonheur, ce sont ces marchands qui nous offrent une gamme de produits et de services pour satisfaire notre bien-être.

Réussite est un des moyens mis sur pied pour montrer le potentiel de développement commercial que possède notre ville. Avec plus de 551 millions de dollars à combler en

Cette 2e édition de Réussite s’inspire autant de 16 marchands de bonheur que de vous, chers lecteurs. Une attention particulière a été portée au choix des sujets dans le but de plaire aux hommes comme aux femmes, tous âges confondus. Destinée à promouvoir les belles histoires d’affaires, la revue est une véritable référence commerciale. Vous découvrirez des coins de paradis qui vous donneront le goût de vous gâter.

dépenses de biens de consommation, les futurs investisseurs seront impatients de découvrir les opportunités d’affaires de notre territoire. En un coup d’œil, ils auront l’information pertinente pour constater que Shawinigan est une destination d’affaires de choix.

8

C’est avec fierté que nous vous présentons une revue de qualité qui est produite annuellement par le Centre local de développement (CLD) Shawinigan. Elle est réalisée entièrement par des

VOUS DÉCOUVRIREZ DES COINS DE PARADIS QUI VOUS DONNERONT LE GOÛT DE VOUS GÂTER.

En 2012, l’énergie est palpable partout à travers la ville. Avec le succès retentissant de la Coupe Memorial Mastercard et des Jeux du Québec, Shawinigan peut se targuer de la vitalité de sa communauté. Réussite vous imprègnera de ce charme, de ce plaisir, de cette confiance et de cette passion qui animent la population, à l’image de cette surprenante année.

gens d’ici avec un professionnalisme de haut niveau. Je suis convaincue que les Shawiniganais et les touristes qui liront un des 25 000 exemplaires en circulation le confirmeront. Je vous souhaite une agréable lecture et je vous invite à vous laisser surprendre par les marchands de bonheur de chez nous! n


Transformation de mélamine

UN CHOIX

ÉCOLOGIQUE


BÉCOTINE

LE PARADIS DES PETITES DOUCEURS Pour Danielle Racine et Denis Jean, propriétaires de Bécotine, il n’y a qu’à regarder les yeux des petits à leur entrée dans le commerce pour vivre un moment intense de satisfaction. Les yeux des enfants devant les centaines d’étalages de bonbons s’ouvrent grand, s’illuminent, cherchent où s’arrêter. Voilà un pur moment de délice pour celui qui découvre l’antre du plaisir gustatif, mais aussi pour ces deux adultes complices au cœur d’enfant propriétaires depuis dix ans maintenant. Après avoir œuvré dans le domaine de la santé et des centres d’accueil, Danielle et Jean souhaitaient un quotidien plus coloré, davantage joyeux et positif. La maladie, la souffrance et la vieillesse ayant été des réalités de leur travail pendant 35 ans, ils ont décidé de se lancer en affaires dans un monde qui les fascinait depuis toujours. Décision plutôt téméraire puisqu’aucune culture entrepreneuriale n’avait été transmise dans la famille. Du dépanneur installé dans le sous-sol de leur demeure, ils ont évolué vers un commerce à l’esprit festif : Bécotine. Ce paradis des petites douceurs offre jujubes, suçons, chocolats, gomme, guimauve, brochettes, gâteaux ou pizzas de bonbons, cônes de friandises, ballons, cartes, bijoux de fantaisie, toutous. Les deux pro-

10

priétaires se sont même dotés d’une toute nouvelle machine à poudre, où les jeunes peuvent eux-mêmes remplir leur tube de poudre aux saveurs et aux couleurs variées.

LES YEUX DES ENFANTS DEVANT LES CENTAINES D’ÉTALAGES DE BONBONS S’OUVRENT GRAND, S’ILLUMINENT, CHERCHENT OÙ S’ARRÊTER. D’ailleurs, ayant la volonté de toujours offrir davantage à leur clientèle, Danielle et Jean sont fréquemment dans l’obligation de goûter les nouvelles saveurs et les nouveaux produits qui sont offerts sur le marché. Quelle tâche difficile! Heureusement, ils parviennent à contrôler leur cœur d’enfant. Qui n’a jamais rêvé de travailler dans un magasin de bonbons? Servir les clients, chez Bécotine, c’est loin d’être un travail harassant puisque, chaque fois, c’est un sourire qui franchit la porte. Qu’on entre chez Bécotine pour une occasion spéciale, une naissance, un anniversaire, un shower de bébé ou même des funérailles, le défi

BÉCOTINE 1405, 109e Rue, Shawinigan-Sud 819 536-3681

des propriétaires est de dénicher le produit qui convient à notre portefeuille et à nos envies les plus folles. Il n’y a pas que les enfants qui osent franchir les portes de cette boutique de bonbons paradisiaque. Les adolescents constituent sa clientèle la plus régulière. Ne pensez pas pouvoir discuter tranquillement avec les propriétaires pendant la période scolaire, à l’heure du midi : les ados envahissent littéralement chaque mètre carré de la boutique, connaissant précisément la sorte de friandise pour laquelle ils succombent midi après midi. La fin de semaine, les parents y emmènent les plus jeunes, mais je me doute bien qu’il s’agit là d’un stratagème pour se payer sans remords quelques petites douceurs qui sauront titiller leurs papilles gustatives. Aux becs moins sucrés à ceux qui surveillent leur taux de glycémie, on offre bien sûr des friandises sans sucre. Pour un peu de réconfort, un moment de bonheur gustatif ou une rage passagère de sucrerie, c’est chez Bécotine qu’il faut entrer. En outre, vous y verrez des yeux impressionnés, des propriétaires complices dans leur aventure colorée et, assurément, vous y retrouverez votre cœur d’enfant. n


BOUTIQUE CADEAUX CHEZ GUY

DES TRÉSORS À PARTAGER

Quand on déambule sur la 5e Rue à Shawinigan, notre attention est inéluctablement attirée par ce clown coloré à l’air accueillant qui fait le guet devant la boutique Cadeaux Chez Guy. Puis la vitrine alléchante pique notre curiosité, et on finit par y entrer, comme hypnotisés par l’énergie contagieuse qui émane de cette boutique du centre-ville. On sait d’ores et déjà, au premier coup d’œil, qu’on risque de dénicher une trouvaille coup de cœur à travers toutes les gâteries qu’offre ce décor enchanteur. On y entre pour dénicher le cadeau parfait pour un enfant, une adolescente, une amie ou un amateur de cuisine, mais on en sort souvent avec un trésor qui a su attirer notre attention. Les tentations sont nombreuses, ici! À travers les quelque 2000 jeux et jouets pour tous les âges, les livres, les bijoux et sacs à main, les objets de décoration, les meubles spécialisés, les articles d’épicerie fine ou les produits pour le corps, la tâche de faire un choix tient littéralement

12

de la prouesse! Qu’il s’agisse d’un petit bonheur offert à un être cher ou encore à soi-même, on est assuré, à la boutique Cadeaux Chez Guy, d’avoir accès à des lignes de produits reconnues et bien établies telles que Lampe Berger, Bleu Lavande, ESPE, Crabtree & Evelyn, Gourmet Village, Trudeau, Playmobil, etc. La clientèle fidèle augmente constamment, et c’est un peu (même beaucoup!) grâce à la chaleur et à la magie que répandent les deux gestionnaires du commerce, Johanne Prince et son mari Serge Lajoie. Depuis près de 30 ans, le couple forme une équipe dynamique, énergique et débor­ dante d’idées. Il y a quelques années, d’ailleurs, pour contrer l’invasion des magasins à grande surface, ils ont eu l’ingénieuse idée d’ouvrir une section boutique de Noël qui a largement fait ses preuves depuis ses débuts; petits et grands viennent apaiser leur soif de bonheur dans cette boutique festive qui célèbre Noël à l’année. Cet automne, Père Noël, lutins, boules de Noël, anges et décorations ont démé-

BOUTIQUE CADEAU CHEZ GUY 667, 5e Rue, Shawinigan 819 536-7908

nagé au deuxième étage, où une ambiance encore plus magique envahit les visiteurs de la boutique de Noël. Dans cet univers magique, il y a bien le clown invitant, les sections de produits diversifiés, les jeux spécialisés, mais surtout, à la boutique Cadeaux Chez Guy, c’est avant tout le service de l’équipe qui séduit. Besoins de conseils sur l’achat d’un jeu éducatif? Assurément, les recommandations des employés consciencieux sauront vous guider pour créer des étincelles dans les yeux de celui qui déballera son présent. La recette du bonheur de madame Prince et de monsieur Lajoie? La passion, le désir constant de se renouveler et de satisfaire le client qui cherche la qualité et le service. Mais tous ces ingrédients ne s’achètent pas sur les tablettes. Il faut d’abord les avoir dans le cœur et avoir l’envie folle de les partager… n


BOUTIQUE L’EFFET MODE

UN STYLE CONVOITÉ Quelle femme n’aime pas se faire plaisir à l’occasion et prendre soin d’elle? Bien souvent, les petites gâteries commencent par une visite au centre commercial. À la Plaza de la Mauricie, lorsqu’on veut se démarquer avec un vêtement de qualité ou des accessoires originaux qui ne se retrouveront pas dans la garde-robe de toutes les femmes du quartier, c’est vers la boutique L’Effet Mode qu’il faut faire un détour. Ce n’est pas une seule boutique qui vous attend, mais bien deux! L’une offre des vêtements et accessoires tout allé, et l’autre une collection davantage haut de gamme. Sylvie Tremblay, une femme d’action qui a plus d’une corde à son arc, dirige L’Effet Mode depuis maintenant 18 ans. Après avoir suivi des cours en couture, vente et mode, elle a fait son entrée à la Plaza de la Mauricie en tant que stagiaire il y a 32 ans. Aujourd’hui, elle s’occupe de la comptabilité, de la gestion, des achats et de la vente. Après toutes ces années dans le domaine de la mode, on sent encore la passion du métier éclairer son regard.

14

Si Sylvie Tremblay a toujours hâte de la nécessité d’inclure les vêtements se lever le matin pour ouvrir ses bou- grandissait de jour en jour. Puis, tiques, c’est que la mode est ancrée lorsque l’espace fut insuffisant, la en elle. Elle a développé une relation seconde boutique s’est imposée d’ellede confiance avec sa clientèle qui se même. Dans ces deux boutiques du sait entre bonnes mains centre commercial, la ELLE A DÉVELOPPÉ lorsqu’elle a besoin femme qui se cherUNE RELATION DE de conseils pour un che un style différent vêtement ou un acces- CONFIANCE AVEC peut donc, en plus des soire. D’ailleurs, chez SA CLIENTÈLE QUI collections uniques, ses fournisseurs, elle SE SAIT ENTRE se procurer chapeaux, a la réputation éta- BONNES MAINS… foulards, gants, bijoux, blie d’avoir l’œil pour sacs à main, bas… selon repérer les morceaux qui feront fureur la saison. Bref, sous un même toit elle parmi ses clientes. La raison est simple : peut dénicher tout ce qu’il lui faut pour elle sait ce que les femmes aimeront se créer un style bien à elle. parce qu’elle les connait bien. Tranquillement mais sûrement, Sylvie À L’Effet Mode, on sent chez les Tremblay a su laisser sa marque employées la fierté d’offrir de belles professionnelle dans le monde des créations uniques. On ne fait pas affaires et de la mode. Ses clientes partie d’une chaine de boutiques qui reviennent même la voir pour lui montrer présentent des articles déjà vus aux les agencements qu’elles ont osés; sa quatre coins de la province. Les vête- compétence reconnue et ses conseils ments sont choisis un à un, et le sou- s’avèrent précieux pour sa clientèle. hait premier de la boutique est que les Certaines femmes viennent d’ailleurs femmes soient belles et qu’elles se de Trois-Rivières pour se payer un sentent heureuses de retourner chez moment de bonheur vestimentaire. elles avec leur nouvelle acquisition. La preuve qu’à Shawinigan à L’Effet Mode, on offre une marchandise con­ L’aventure de L’Effet Mode a com­ voitée et de qualité. n mencé avec un kiosque d’accessoires sur le mail de la Plaza, qui s’est métamorphosé en boutique puisque

L’EFFET MODE 1, Plaza de la Mauricie, Shawinigan 819 539-4657


Lorsqu’on choisit d’investir dans un bijou, on tient à s’assurer qu’il soit de qualité et que le service soit aussi bon avant qu’après la vente. Après 68 ans dans le monde du bijou, la Bijouterie Dugré a su se démarquer et devenir une figure de proue dans la région. Sa clientèle lui est fidèle depuis plusieurs générations, et c’est assurément parce que Dugré est synonyme de qualité et d’originalité. Jean-Pierre Dugré est littéralement transporté par sa ferveur pour la bijouterie. Quand notre passion devient notre métier, on transpire nécessairement le bonheur, et les clients le sentent. L’attrait pour le domaine a guidé monsieur Dugré jusqu’à Atlanta, où il y a mené des études lui permettant aujourd’hui de créer des bijoux uniques. Sa femme, Johanne Cormier, dessine les bijoux, puis monsieur Dugré prend la relève pour les fabriquer. Il peut consacrer de nombreuses heures à monter un bijou, à le créer en cire pour finalement le couler en or. Le client peut d’ailleurs assister à la création de son propre bijou. Ce sont environ 10 000 moules qui sont gardés dans les locaux de la bijouterie. C’est l’assurance que vous trouverez le modèle qui vous comblera. Et si vous ne dénichez pas le modèle convoité, on vous le dessinera. BIJOUTERIE DUGRÉ

QUALITÉ ET D’EXCLUSIVITÉ QUAND NOTRE PASSION DEVIENT NOTRE MÉTIER, ON TRANSPIRE NÉCESSAIREMENT LE BONHEUR, ET LES CLIENTS LE SENTENT.

Jean-Pierre Dugré est venu au monde dans ce domaine, et ça fait partie de lui. Son souci du détail lui vaut une réputation assurée dans le monde de la bijouterie. Quand son fils David parle de son père, il le qualifie de passionné voire de maniaque du bijou. « Il est le meilleur au monde », tout simplement! Il n’est d’ailleurs pas rare de voir monsieur Dugré passer des fins de semaine à créer des bijoux : c’est un besoin vital.

La fierté d’avoir cette entreprise familiale dans la région est basée sur la qualité du produit, l’exclusivité et, bien sûr, le fait qu’il s’agisse autant de produits créés à Shawinigan que de produits provenant de l’extérieur. Ici, on ne fait pas que vendre le bijou : on en prend soin, on le vérifie régulièrement pour assurer son entretien, et on offre même un plan de garantie. Quand on achète un diamant, on tient à en assurer la longévité! Et si le cœur vous en dit, vous pourrez même vous procurer un plan de garantie pour la fameuse bague au diamant parfait d’une valeur de 80 000 $. Si vous êtes plutôt indécis sur le choix d’un bijou, les employés chevronnés veilleront à votre satisfaction en vous conseillant selon vos besoins, en respectant votre budget. Il est même déjà arrivé qu’on aille livrer le bijou directement chez un client de l’extérieur. Comme quoi chaque personne qui entre dans la bijouterie risque d’en sortir comblée. n

16

BIJOUTERIE DUGRÉ 753, 5e Rue, Shawinigan 819 537-7293


Photo : Stéphane Daoust

Photo : Stéphane Daoust

MICRO-BRASSERIE LE TROU DU DIABLE ILS SONT CINQ. CINQ ÉPICURIENS N’AYANT PAS FROID AUX YEUX QUI RÊVAIENT D’UN ENDROIT SYMPATHIQUE OÙ LES SHAWINIGANAIS POURRAIENT SE RENCONTRER, SE DÉTENDRE, BOIRE DES BIÈRES INÉDITES ET COMMANDER UN REPAS HORS DE L’ORDINAIRE. Bref, un lieu où le plaisir est roi, parce qu’on y a tous droit et qu’il faut parfois forcer le temps à s’arrêter. Cette idée d’un Éden de la bière artisanale est apparue il y a maintenant dix ans. Après trois années d’études et de préparation, la brasserie artisanale Le Trou du diable est née, et les projets de développement animent encore les cinq propriétaires. L’idée semblait égoïste de prime abord, car chacun des instigateurs y a mis un peu de ses propres rêves, un peu de ses désirs ardents, un peu de son image. Mais, assurément, les clients leur en sont reconnaissants, car ils en ont fait une de leurs destinations favorites. Des visiteurs sont attendus dans la région? Invariablement, on les dirige vers Le Trou du diable, où ils pourront découvrir un lieu unique inspiré de l’art nouveau belge et créé à partir de mobilier récupéré et totalement original. Le Trou du diable, c’est une expérience sensorielle qui sort des sentiers battus. Des bières diversifiées sont au menu comme, entre autres, la Buteuse, la Shawinigan Handshake, la Biscornue, la Saison du Tracteur ou le Sang d’encre pouvant être agrémenté d’un espresso. Au souper, les commentaires dithyrambiques sur le Tartare de bison en font un choix gagnant, tout comme pour les poissons, pâtes ou burgers servis avec originalité. Les plus curieux pourront par le fait même jeter un œil aux cuves dans lesquelles est produite une partie de cette cervoise régionale.

Il vaut toutefois mieux réserver pour s’assurer d’avoir une table, puisqu’ils sont plusieurs, les clients amateurs et néophytes dans le domaine gustatif, à avoir l’idée de savourer le bonheur à cette micro-brasserie artisanale. Nul doute qu’on est tous fiers de cette réussite de chez nous; les propriétaires tenaient à ce que leur projet se concrétise ici, à Shawinigan, et ils sont heureux, aujourd’hui, de faire rouler l’économie en offrant de l’emploi à une cinquantaine de personnes compétentes et passionnées. Le monde international de la bière a aussi signifié sa reconnaissance au Trou du diable et à sa créativité puisque de nombreux prix ont été remportés par ses bières originales. Pas étonnant que la clientèle vienne de loin pour mettre les pieds dans ce trésor régional qu’est Le Trou du diable.

SHAWIN LA MECQUE

Si vous hésitez encore à découvrir le monde diversifié de la bière artisanale, les charmants employés ayant suivi une formation de sommelier en bière vous guideront dans vos sélections afin que l’expérience gustative soit mémorable. Et dès l’hiver 2013, le marché devrait être envahi de bouteilles offrant de nombreuses variétés de bières diaboliquement intéressantes. Ainsi, vous pourrez rapporter un peu de ce bonheur à la maison… n

Les clients réguliers ou de passage au Trou du Diable n’ont plus besoin d’être convaincus de la qualité et du goût incontestablement exquis des produits offerts.

18

MICRO-BRASSERIE LE TROU DU DIABLE 412, rue Willow, Shawinigan 819 537-9151


Photo : courtoisie Broadway Pub

BROADWAY PUB MICRO-BRASSERIE ON A L’IMPRESSION QUE TOUT LE MONDE Y A DÉJÀ MIS LES PIEDS. POUR L’AMBIANCE. POUR LES RENCONTRES ENTRE AMIS. POUR CHASSER LE QUOTIDIEN ET PASSER DU BON TEMPS. SI LE DÉCOR A BÉNÉFICIÉ D’UNE CURE DE RAJEUNISSEMENT, ON Y RETOURNE TOUJOURS POUR LES MÊMES RAISONS… ET POUR BIEN D’AUTRES ENCORE! Le Broadway Pub est associé à Marc Ménard et son équipe dynamique depuis longtemps. À l’âge de 21 ans, ayant fait ses débuts dans le domaine comme actionnaire, il est ensuite devenu propriétaire à l’âge de 32 ans. La plus grande fierté de cet homme d’affaires fort sympathique est principalement d’avoir fait grandir le pub du début pour le faire connaître à l’extérieur de la région.

NIGAN, DE LA BIÈRE

Le Broadway, c’est bien plus qu’un pub où l’on sert du houblon. On y brasse des bières artisanales renommées telles que L’Allumeuse, La Sein d’esprit, La Don Juan, La Mary Poppins ou La Vent d’anges. Et il n’y a pas que leur nom qui surprenne! Chaque papille est sollicitée au plus haut point, rendant la dégustation totalement enivrante. Quand on se lance dans l’aventure gustative, on comprend que plus de 90 % des bières vendues au Broadway Pub sont brassées sur place. D’ailleurs, les bières de cette micro-brasserie sont si primées que de nombreux restaurants de la région les servent à leurs clients. Par ailleurs, certaines de ces bières peuvent se vanter d’avoir été médaillées lors de concours d’envergure. Outre la dégustation de nombreuses bières, il est difficile de résister au charme de la diversité des atmosphères proposées au Broadway… Trois étages, trois ambiances différentes : le premier propose l’ambiance du traditionnel pub avec ses écrans géants faisant le bonheur des sportifs de salon, son

menu bistro, sa terrasse accueillante et ses tables de billard. Au second étage, on peut déguster les bières tout en jetant un œil aux installations dans lesquelles sont brassés les produits shawiniganais. Il est également possible de réserver l’étage pour des 5 à 7 ou des rencontres en tous genres (anniversaires, retraites, partys de bureau, expositions, etc.). C’est en fait l’étage des gens actifs désireux d’entretenir leurs relations sociales. Finalement, le troisième étage, anciennement connu sous le nom Place de ville, est l’endroit idéal pour la discothèque, les partys corporatifs et les rencontres. Un seul lieu, mais trois ambiances pouvant combler une multitude de besoins. Le Broadway, c’est plus que le café, la bouteille d’eau ou la bière qu’on sert : c’est véritablement une expérience à la portée de tous. C’est sans doute pourquoi les amateurs de hockey ont choisi ce pub pour les rassemblements d’avant ou d’après match des Cataractes. Même les Grandmérois ont leur Petit Broadway, lancé par le trio Marc Ducharme, Martin Mondou et Marc Ménard. « Ça ne fonctionne pas à sens unique, dans la vie! selon Marc Ménard. Il faut redonner à la population ». Voilà une ligne de pensée qui a fait grandir le Broadway Pub pour en faire une micro-brasserie prisée dont les racines sont bien ancrées dans le cœur des gens de la région. n

BROADWAY PUB MICRO-BRASSERIE 540, avenue Broadway, Shawinigan 819 537-0044

19


MAXI-FORME

LE PLUS BEAU CADEAU QU’ON PUISSE S’OFFRIR Yanick Fortin était assurément convaincu d’aimer son métier puisque, durant ses études à l’université en activité physique et en kinésiologie, il s’est offert pour travailler bénévolement au centre de conditionnement physique MaxiForme, acquérant ainsi une expérience assurée. Sa seule exigence : pouvoir s’entraîner gratuitement! Avec le temps et la passion qu’il avait investis dans la compagnie, il ne fut pas étonné d’être sollicité pour prendre la relève du gym qui avait pignon sur rue depuis 1985. Avec sa conjointe Nancy Bergeron, il a pris les rennes d’une belle aventure dans le monde de l’activité physique, qui dure depuis maintenant 15 ans. Entrer chez Maxi-Forme, c’est un peu comme entrer chez soi. L’ambiance familiale qui y règne confère au lieu de travail du couple un air divertissant et convivial. Après avoir passé la porte d’entrée, vous ne serez pas surpris d’y rencontrer une clientèle diversifiée : monsieur ou madame tout le monde qui veut être actif, les retraités qui viennent pour socialiser et se garder en forme, les sportifs qui s’entraînent sérieusement et qui viennent se préparer pour leur discipline. Jeunes ou moins jeunes se côtoient amicalement chez Maxi-Forme, et c’est une des facettes du métier qu’apprécient

20

particulièrement Yanick et Nancy. L’ambiance est familiale, conviviale et le respect règne. Et si certains prétendent que les jeunes d’aujourd’hui sont inactifs, ici, c’est tout le contraire! Ils développent leur goût de bouger et de prendre soin de leur santé. Incontestablement, les gens apprécient leur salle d’entraînement puisque, année après année, les abonnements sont renouvelés. Une grande partie de notre clientèle nous est fidèle depuis plusieurs années et nous l’apprécions grandement. Qu’on ait 12 ou 87 ans, chacun trouvera l’activité ou l’entraînement qui lui convient  : spinning, zumba, danse aérobique, entraînement personnalisé… Impossible de demeurer inactif quand on dispose de tous ces cours si près de chez soi. Et s’entraîner en groupe, avec un entraîneur dynamique, c’est toujours plus motivant! Chez Maxi-Forme, le kinésiologue est sur place, vous pourrez donc le rencontrer selon vos besoins pour améliorer vos performances, pour prévenir d’éventuelles blessures ou traiter un problème symptomatique lors de l’activité physique. En collaboration avec des cliniques de chiropratique, de physiothérapie et des médecins, votre réadaptation physique se fera en suivant les recommandations de votre

MAXI-FORME 1550, 6e Avenue, Grand-Mère 819 533-5147

professionnel de la santé. C’est rassurant, car personne ne souhaite se blesser à l’entraînement. Si vous êtes de ceux qui désirent également travailler l’aspect alimentation, il est possible de bénéficier des conseils d’une diététiste. « Un esprit sain dans un corps sain », dit-on… Pour Yanick et Nancy, c’est la base de tout. Voilà pourquoi c’est si naturel pour eux de veiller au bien de chaque abonné qui souhaite s’accorder un peu de bonheur. Eux, ils s’occupent de l’aspect physique; vous serez ensuite en meilleure forme pour vous attaquer au reste! En fait, chez Maxi-Forme, on souhaite le bonheur de la clientèle, et on travaille en ce sens. Mise en forme, perte de poids, raffermissement, augmentation du tonus musculaire ou réadaptation médicale sont les principales raisons qui amènent les gens au centre de conditionnement. On leur offre une ambiance si accueillante, des employés si attachants et compétents qu’ils se sentent chez eux. Il leur est ainsi plus facile de faire de l’entraînement leur mode de vie. Pour ceux qui hésiteraient encore à se mettre en forme, sachez qu’il n’est pas rare d’entendre chez Maxi-Forme, après une séance d’entraînement : « C’est douloureux, mais ça fait du bien! » Voilà une preuve que chaque abonné y trouve sa dose de bonheur… n


Diamond

Milette

Pour rĂŠussir ses projets, il faut

savoir s’entourer.


On prétend qu’on vit dans un monde où tout roule à la vitesse de l’éclair, où l’obligation-de-la-performance-à-tout-prix domine et où, inévitablement, le stress est roi. Si c’est en partie vrai, on peut dire que les clients de la Clinique d’esthétique Doris Perreault ont trouvé une façon de minimiser les invasions du quotidien. Prendre un rendez-vous pour un massage, un pédicure, un soin du visage ou un manucure, c’est irrémédiablement prendre du temps pour soi. Depuis 40 ans dans le domaine, Doris Perreault l’a compris : les soins corporels sont nécessaires pour l’équilibre personnel puisque, du même coup, ils permettent aux clients de s’accorder un moment de répit. La détente du mental passe donc par la détente physique…

peu plus que le massage qu’on offre habituellement. Quand on prodigue des soins à une cliente lors de tous les moments marquants de sa vie, on entre nécessairement un peu dans la famille… Madame Perreault est toujours étonnée de réaliser qu’elle a maquillé une cliente pour son bal de finissants, qu’elle a pris soin de ses ongles pour son mariage, que, quelques années plus tard, elle l’a massée après une dure journée avec les enfants et que, maintenant, elle s’occupe du bal de fin d’études de sa fille… La clinique d’esthétique Doris Perreault, c’est devenu une expertise qu’on s’arrache de génération en génération! Même les Shawiniganais qui ont dû s’expatrier reviennent chez Doris Perreault pour leurs soins.

CLINIQUE D’ESTHÉTIQUE DORIS PERREAULT

LE BONHEUR DE SE FAIRE PLAISIR Les soins offerts à la clinique d’esthétique ne sont aucunement réservés à la clientèle la mieux nantie; dorénavant, la détente et l’esthétisme deviennent des besoins primaires pour de plus en plus de gens, notamment chez la génération ayant franchi la barrière des 30 ans qui aime bien s’accorder des séances hebdomadaires ou mensuelles de bonheur. Au même titre que pour l’épicerie ou l’essence, une partie du budget est strictement réservée aux soins esthétiques. Si madame Perreault et son équipe connaissent bien le monde de l’esthétique et des soins corporels, elles sont également conscientes de l’impact personnel qu’elles peuvent avoir sur leurs clientes. Prodiguer un soin, pour cette équipe passionnée, c’est aussi être une oreille attentive pour la cliente qui a besoin de se confier ou d’entamer une discussion. C’est, à l’occasion, sentir que la cliente épuisée a besoin d’un

22

Personne, ici, n’est un numéro, et c’est sans doute ce qui rend fidèle la clientèle de la clinique. Il ne faut pas non plus passer sous silence les méthodes évoluées employées par l’équipe compétente de la clinique. Qu’on soit un homme ou une femme, qu’on recherche la détente que procure un massage, qu’on ait besoin d’un soin du visage ou d’une épilation au laser, on sait qu’à la Clinique d’esthétique Doris Perreault on aura droit aux nouvelles méthodes assurant qualité et efficacité des soins. Et si, en quittant la clinique, vous avez envie d’un brin d’originalité, vous serez sans doute interpelée entre autres par les sacs à main, les bijoux, les produits de beauté ou les accessoires décoratifs. Une autre façon qu’a trouvée Doris Perreault de nous faire sentir belles… n

CLINIQUE D’ESTHÉTIQUE DORIS PERREAULT 2352, avenue de la Montagne, Shawinigan 819 539-4348


GALERIE D’ART LUMIÈRE AU PINCEAU

LAISSEZ-VOUS ENCHANTÉ

Ma rencontre avec Lucie Milette, propriétaire de cette maison qui a passé le cap du centenaire, fut en quelque sorte un voyage dans le temps. La première impression qui s’impose lorsqu’on entre dans sa galerie d’art est apaisante. Puis, on y ressent toute l’histoire qui a imprégné ce lieu enchanteur. C’était d’ailleurs si intense lors de ma visite que je ne voulais plus quitter la galerie…

À l’âge de six ans, la peinture est entrée dans la vie de Lucie Milette et ne l’a plus jamais quittée. Lorsqu’elle venait au Rendez-vous des peintres, à Ste-Flore, elle se surprenait à rêver ardemment à créer sa propre galerie d’art dans ce village champêtre. Peindre est avant tout un acte bien solitaire… C’est pour côtoyer d’autres artistes, pour faire connaître leurs tableaux au grand public et pour que chacun d’eux reçoive un peu de Ste-Flore en la gratification méritée qu’elle a décidé de se lancer dans l’aventure de ce qui LA PREMIÈRE deviendrait la galerie IMPRESSION Lumière au Pinceau.

Premier couvent de 1904, cette maison devint plus tard la caisse populaire du village pendant une trentaine d’années. Elle QUI S’IMPOSE fait tellement partie LORSQU’ON Depuis cinq ans, de l’histoire du village ENTRE DANS SA juste en face du qu’on a l’impression café Le Bucolique, GALERIE D’ART que tout le monde vous pouvez décou­ EST APAISANTE. peut y entrer, qu’elle vrir un monde de appartient à tous les création où règne habitants du coin. Depuis sa plus une multitude d’émotions, toutes tendre enfance, Lucie était intriguée accrochées aux murs de la galerie. Un par cette maison invitante. Elle venait tableau, pour madame Milette, c’est jouer tout près et s’amusait à en d’abord l’image du peintre. L’artiste imaginer les pièces; elle savait qu’un fait partie intégrante de sa création; jour elle l’habiterait… impossible de l’en dissocier. Et l’ins­ tigatrice de cette galerie d’art parle d’ailleurs aisément de chacun de ses peintres invités à travers les tableaux qu’elle exhibe fièrement aux visiteurs.

elle doit se sentir à l’aise avec ces artistes et, surtout, ils doivent aimer rencontrer des gens et parler de leurs tableaux. Ce sont les œuvres de 25 artistes en permanence qui ornent les murs de la galerie. Il arrive que les peintres se rencontrent à la galerie et qu’ils peignent ensemble, à l’extérieur comme à l’intérieur. Le public est grandement heureux de pouvoir admirer les tableaux de la galerie, mais lorsqu’il lui est possible de regarder les peintres à l’œuvre, c’est un pur délice pour l’amateur d’art ou pour le néophyte en la matière… Les gens viennent de loin pour voir cette galerie chaleureuse. À une époque où de nombreuses galeries d’art ferment leurs portes, qu’estce qui peut bien faire de Lumière au Pinceau un endroit si convoité? D’abord, le lien avec les peintres est précieux. Aussi, le décor chaleureux n’a rien à envier aux galeries modernes au décor angulaire et froid. L’accès à la galerie est gratuit et sa propriétaire est totalement enflammée par sa passion de l’art, ça se sent! Acheter un tableau ou tout simplement en admirer quelques-uns ferait votre bonheur? Il vous faut humer l’air mystique et inspirant de ce lieu tout simplement apaisant et délicieux. n

Le choix des peintres professionnels qui exposent à la galerie d’art Lumière au Pinceau se réalise d’après ce qui est important pour Lucie Milette : GALERIE D’ART LUMIÈRE AU PINCEAU 3221, 50e Avenue, Grand-Mère 819 729-1421

23


PÉPINIÈRE BO-DÉCOR

UN SERVICE DE QUALITÉ À L’ANNÉE!

René Lavergne, l’homme derrière la pépinière Bo-décor, se trouvait en plein cœur d’études universitaires en activité physique lorsqu’il a senti l’appel inévitable de l’horticulture. Ayant travaillé dans le domaine lors d’emplois d’été, il a dû admettre que son attrait pour ses anciennes amours était loin de s’estomper… Il y a maintenant près de 30 ans qu’il se trouve à la tête de ce paradis horticole que visitent bon nombre de clients chaque année, particulièrement au printemps. De fil en aiguille, avec le temps, l’expérience et, surtout, l’aide incommensurable de ses parents monsieur Florian et madame Pierrette Lavergne, ils ont su développer une entreprise basée principalement sur la confiance et l’expertise. Ici, on ne vous vendra pas un produit en sachant qu’il est de mauvaise qualité ou qu’il ne conviendra pas à vos besoins. D’ailleurs, il vous sera difficile de sortir de la pépinière sans d’abord avoir eu l’aide d’un employé pour vous conseiller. L’important, pour l’équipe de René Lavergne, c’est de bien vous renseigner, de vulgariser l’information

24

parfois complexe et de vous conseiller le produit qui convient à vos besoins concernant votre pelouse, vos plantes ou votre jardin. Une visite à la pépinière est pratiquement le début d’une relation de fidélité avec l’entreprise puisqu’on se sent pris en charge dès qu’on y met les pieds la première fois. Chez Bo-décor, les résultats sont importants, et on s’informe dès votre retour de l’efficacité des conseils donnés. Ainsi, on ne vous proposera pas de produits coûteux pour embellir votre pelouse s’il n’y a aucun espoir d’amélioration… L’heure juste, on vous la donnera assurément à la pépinière afin que vos efforts ne soient pas vains, et on tentera de trouver la solution à votre gazon sec, à vos plantes envahies de pucerons ou à vos fleurs difficiles à entretenir. On n’offre à la pépinière que les produits efficaces, qui ont fait leurs preuves, parfois spécifiques et même haut de gamme. Même en horticulture il faut se garder à la fine pointe de la technologie! C’est sans doute la raison pour laquelle des clients de

PÉPINIÈRE BO-DÉCOR 3530, 5e Avenue, Shawinigan-Sud 819 537-3424

partout viennent ou reviennent chez Bo-décor pour s’assurer un service et des conseils de qualité. Pour un système d’irrigation, pour les fleurs, la pelouse, les arbres ou les articles de jardin, la pépinière de René Lavergne est fière de servir sa fidèle clientèle qui a su lui faire confiance depuis tant d’années. Aujourd’hui, les compagnies tentent d’attirer les clients en offrant des prix alléchants, sans égard à la qualité et à la composition des produits. Monsieur Lavergne, lui, se fait un devoir d’aller plus loin dans le service à la clientèle, car ce qu’il souhaite avant tout, c’est le sourire du client. Vous ne serez donc pas surpris qu’il se rende directement à votre domicile ou qu’il vous demande une photo de votre parterre afin d’inspecter votre pelouse ou vos arrangements de fleurs pour vous proposer ce qui vous convient. Et si vous croyez qu’après l’automne la pépinière se repose, détrompezvous! Sa boutique de Noël se réveille pour attiser vos désirs d’enfants les mieux cachés… Ici, c’est assurément le bonheur à l’année! n


VILLEMURE CHASSE ET PÊCHE

POUR LE BONHEUR DU CLIENT DEPUIS 48 ANS!

Vous avez connu Villemure Chasse et Pêche situé dans le sous-sol de l’ancienne adresse? Vous devez résolument visiter ses nouveaux locaux. Avoir de la classe dans le domaine de la chasse et de la pêche, oui, ça existe! Vous y retrouverez des propriétaires dynamiques, compétents et attachants, et vous aurez une envie irrésistible de vous accorder un moment de chasse ou de pêche.

même pour la gent féminine. J’ai d’ailleurs failli repartir avec du matériel de pêche pour m’en faire des boucles d’oreille! Le rose fait dorénavant partie des couleurs chez Villemure Chasse et Pêche : cannes et coffres à pêche, lampes de poche ou couteaux roses sont alléchants pour la femme qui veut s’accorder un peu de féminité dans un monde traditionnellement masculin.

Quand on met le pied dans le commerce de Claude Villemure et de France Cossette, on se sent immédiatement bien accueilli par le personnel compétent. Et si vous faites partie de cette clientèle de longue date qui est conseillée depuis 48 ans, vous savez déjà qu’on vous appelle même par votre prénom et qu’on s’assure de votre satisfaction vis-à-vis de vos derniers achats.

Pour les propriétaires Claude et France, Villemure Chasse et Pêche est une histoire d’amour : le couple travaille ensemble depuis 34 ans, les employés font partie intégrante de la famille et, surtout, la clientèle est tellement attachante! Quand on doit conseiller des clients qui se préparent pour les vacances ou pour un séjour de chasse ou de pêche entre amis ou en famille, on baigne nécessairement dans le plaisir. La clientèle étant si agréable, on ne peut faire autrement que leur rendre la pareille. On passe même deux kilos de bonbons par mois au comptoir… Il faut bien satisfaire les enfants et les clients à la dent sucrée!

La ligne directrice, dans ce paradis de la chasse et de la pêche, c’est avant tout le bonheur du client. « Tout le monde doit sortir d’ici heureux!, selon France et Claude ». Le personnel est renommé pour l’accueil chaleureux de chacun, sa politesse et le respect du budget du client. Ici, on rembourse même avec le sourire! Et si on ne possède pas l’article qu’il vous faut, on n’hésite jamais à vous référer chez un compétiteur. Le monde de la chasse et de la pêche a évolué, et la clientèle aussi. Par le passé, il s’agissait d’un monde d’hommes. Mais depuis quelques années, la clientèle féminine se manifeste. Et les nouveaux locaux n’y sont pas étrangers : l’éclairage, l’ambiance, les articles à la mode font qu’il est agréable d’y magasiner,

Si la réputation de Villemure Chasse et Pêche est si solide, c’est parce qu’on y sent que les clients passent avant tout. Sans eux, le commerce ne serait pas viable, et on prend soin de chacun. L’amateur masculin de chasse ou de pêche peut bien essayer de venir magasiner seul chez Villemure chasse et pêche, mais il devra venir en cachette puisqu’ici, toute la famille aime trouver l’article qui lui convient, selon son budget. n

VILLEMURE CHASSE & PÊCHE 10100, boulevard des Hêtres, Shawinigan 819 731-1895

25


RESTAURANT LE ST-ANTOINE

APPORTEZ VOTRE VIN On se cherche parfois des raisons pour justifier une sortie au restaurant. Pour aller souper au St-Antoine, à Ste-Flore, nul besoin d’un événement à souligner, d’une promotion à fêter ou d’un moment difficile à égayer : le St-Antoine est une excellente raison en soi de se laisser séduire culinairement ou de vivre une expérience de détente. De plus, vous pouvez y apporter votre vin… Le St-Antoine de Ste-Flore est a priori un duo qui se complète à merveille depuis maintenant six ans : si Sylvie Desaulniers se réalise pleinement à mettre le nez dans la cuisine ou à aider ses employés pour le service, son conjoint Fernando Gasse, lui, s’accorde un malin plaisir à créer une atmosphère unique avec son souci du détail musical. Sans compter qu’ils s’impliquent tous deux passionnément dans la décoration de leur restaurant, question d’y laisser un peu de ce qu’ils sont, c’est-à-dire des gens chaleureux, distingués et accessibles. Ambiance sympathique, agréable, détendue et feutrée. Musique relaxante qui donne le goût d’y rester toute la soirée…C’est, entre autres, ce qu’offre le St-Antoine. Mais ce qui fait surtout la renommée du restaurant, c’est la qualité des plats qui nous sont présentés.

26

Chez les fournisseurs, on achète les meilleurs produits, et localement s’ils sont disponibles; pas question de lésiner sur la qualité par souci financier. Le mot d’ordre, dans la cuisine, est qu’il ne faut en aucun cas être gêné de servir un plat parce qu’on sait qu’il n’est pas à la hauteur. Alors on ne sert que la qualité, car la satisfaction des clients est primordiale. Ici, on souhaite ardemment que chacun sorte de table heureux de son expérience gustative et, surtout, qu’il n’ait pas l’impression d’y avoir laissé sa paye. Le menu vous laissera sans doute bien indécis : pâtes, moules, pizzas, ris de veau, filet mignon sauce au poivre, fondue de brie, plats flambés… Tant de plats alléchants, et des prix pouvant convenir à tous les portefeuilles, voilà qui est suffisant pour réveiller vos papilles gustatives et créer une habitude bien ancrée. Entrer au St-Antoine, c’est se sentir invité par l’équipe puisqu’elle nous reçoit avec le sourire et cherche à créer un lien avec chaque personne qui vient manger à sa table. Il n’est d’ailleurs pas rare que les enfants soient appelés dans la cuisine pour concocter eux-mêmes leur dessert. Évidemment, ils apprécient l’expérience!

RESTAURANT LE ST-ANTOINE 3651, 50e Avenue, Grand-Mère 819 538-6421

Pour faire partie de l’équipe de Sylvie et de Fernando, il faut d’abord aimer les clients, leur offrir notre plus beau sourire et leur faire sentir qu’ils sont importants. Ensuite, c’est au tour des propriétaires de prendre soin de leurs employés. Quand on a la chance d’être respecté et appuyé par son patron, on n’a d’autre choix que de transmettre un peu de ce bonheur à la clientèle qui vient chez nous… Vous connaissiez peut-être déjà le restaurant de Trois-Rivières… il est maintenant temps de venir vivre l’expérience chez nous, à Ste-Flore. C’est un pur moment de délice que vous vous offrirez.. n


FLEURISTE SHAWINIGAN-SUD

DITES-LE AVEC DES FLEURS

Pourquoi attendre une occasion spé- Julie et Lorraine Gagnon ne viennent ciale pour mettre les pieds dans cette pas travailler dans leur boutique; elles boutique de fleurs aux effluves irrésisti- viennent plutôt s’occuper du bonheur bles? Entrer chez Fleuriste Shawinigan- des autres. Habituellement, quand on Sud, c’est pénétrer dans une oasis de achète des fleurs, c’est qu’on veut paix, de calme et de relaxation. J’y suis célébrer un événement heureux, faire entrée après une terrible journée et, plaisir à sa bien-aimée ou se réconforsur-le-champ, tous mes tracas se sont ter. Alors les mauvaises expériences envolés, puis un sont plutôt rares baume de tranquil- JULIE ET LORRAINE dans le domaine. lité s’est emparé de GAGNON NE tout mon être. Ces deux fleurisVIENNENT PAS Nul besoin de se tes accueillantes TRAVAILLER DANS marier ou de prenet souriantes sont dre sa retraite pour LEUR BOUTIQUE; également les confimériter un peu du ELLES VIENNENT dentes de plusieurs bonheur qu’offrent PLUTÔT S’OCCUPER clients qui cherles fleurs de cette chent à répandre boutique. Ici, des DU BONHEUR leur bonheur. Elles clients réguliers DES AUTRES. en profitent bien viennent se payer sûr pour recevoir du bon temps et s’offrir un véritable l’énergie qui émane de chacun et pour régal pour les sens pendant qu’on pré- constater que, dans leur métier, elles pare leur bouquet. font réellement du bien aux gens. Julie et Lorraine apprécient aussi les belles Depuis 44 ans, ce commerce est rencontres que la boutique place sur ancré dans la famille d’Aline Pellerin, leur route et tous les imprévus qui femme dynamique pour l’époque. On dynamisent la routine. y a servi plusieurs générations, même! Aujourd’hui, ce sont ses deux filles aux Le temps passe vite, quand on travaille yeux pétillants de passion qui mènent ici, mais pour les clients, c’est une la barque du bonheur. tout autre expérience : on dirait que le temps s’arrête quelque part sur la 5e Avenue. Une musique de relaxation ou de chants d’oiseaux nous accueille

dans un décor de boiseries d’origine. Il arrive même que des clientes viennent se calmer, après le travail, juste avant de retourner à la maison. Ici, le stress et les problèmes restent à l’extérieur… Divers produits sont offerts à nos yeux curieux, tels que vases, paniers, plantes, objets de décoration, accessoires, cache-pots, bougies, peluches, montres, fleurs artificielles de qualité et, bien sûr, fleurs naturelles. Chez Fleuriste Shawinigan-Sud, on sent qu’on est proche de la nature. D’ailleurs, vous n’y trouverez que des fleurs de couleur naturelle. La boutique suit bien évidemment les saisons, c’est pourquoi on y découvre des objets nouveaux à chacune de nos visites. Et pas question pour Julie et Lorraine de confectionner deux fois le même bouquet ou le même arrangement; si elles sont fleuristes, c’est parce qu’elles débordent de créativité. Elles sont aussi à l’affût des nouvelles sortes de fleurs ou de produits offerts sur le marché. Julie et Lorraine Gagnon sont en fait deux petites abeilles d’expérience affairées à butiner de fleur en fleur pour nous dénicher un peu de calme et de bonheur… n

FLEURISTE SHAWINIGAN-SUD 1605, 5e Avenue Shawinigan-Sud 819 537-8989

27


Entrer au Yéti, c’est un peu comme entrer au Paradis. C’est, en fait, la caverne d’Ali Baba de tout cycliste, marcheur, coureur, skieur, planchiste… En plus de trouver chaussure à son pied, tout amateur de plein air qui franchit la porte de la boutique peut compter sur une expertise assurée. Parce que, avant tout, pour travailler au Yéti, il faut nécessairement être un amoureux du plein air. Et cette passion des activités de plein air, c’est contagieux! Pas surprenant, alors, qu’une visite au Yéti vous pousse à chausser vos espadrilles et à vouloir conquérir les paysages que nous offre notre belle région. Je croyais y rencontrer trois propriétaires d’âge mûr. Mais Daniel Pagé, Pierre Lamothe et René Lamothe

est au bon endroit pour se faire plaisir. Comme les clients partagent les mêmes intérêts que les propriétaires et les employés, le lien de confiance est fort. Assurément, au Yéti, on sait qu’on croisera le client sur les routes ou les pistes de ski de la Mauricie; impossible, alors, de lui vendre un équipement qui ne répond pas à ses besoins ou qui risque de rendre son aventure périlleuse. Ce qu’on souhaite avant tout, c’est qu’il revienne nous raconter le bonheur qu’il a vécu à s’adonner à son activité. Au Yéti, les gens qui vous conseillent savent ce qui fera la différence entre retourner en plein air ou reprendre ses mauvaises habitudes devant le téléviseur ou l’ordinateur. On n’est pas surpris, d’ailleurs, lors du Défi VéloMag, d’entendre les visi-

LE YÉTI

L’ABOMINABLE PARADIS DU VÉLO sont en fait trois CE QU’ON SOUHAITE teurs de nomadolescents de breuses régions AVANT TOUT, C’EST cœur. Les mardu Québec faire chands de bon- QU’IL REVIENNE l’éloge de la bouheur, ce sont eux, NOUS RACONTER tique Le Yéti. Pas mais surtout Le LE BONHEUR QU’IL besoin de se renYéti lui-même. dre dans un grand A VÉCU À S’ADONNER centre pour déniParce que pour ces trois sportifs, À SON ACTIVITÉ. cher la perle rare travailler au Yéti qui convient à notre est un intérêt, voire un passe-temps. personnalité d’amateur de plein air. Faire du vélo, du ski de fond ou de la Des produits de qualité choisis par les marche en montagne les anime d’un propriétaires, provenant du Québec ou bien-être indescriptible. Mais partager d’ailleurs, et des conseils personnalicette folie avec leurs clients est pour sés, voilà ce que vous garantit Le Yéti. eux un réel plaisir, un agréable défi. Tellement qu’ils ont peine à croire que Ça n’étonnera personne que, après c’est leur travail… avoir rencontré ces trois fous du plein air, totalement contaminée, j’aie enfourQuand un amateur de plein air entre ché mon vélo et que je me sois permis au Yéti et qu’il annonce qu’il vient se quelques moments de bonheur… n gâter pour souligner sa retraite, son anniversaire ou un remboursement d’impôt alléchant, tous savent qu’il

28

LE YÉTI 363, 5e Rue, Shawinigan 819 537-1142


IL SUFFIT D’OUVRIR LA PORTE D’ENTRÉE POUR QUE LA MAGIE OPÈRE En approchant du gîte, on s’étonne déjà de la magnifique terrasse qui nous attend devant l’entrée, sur la rue Mance à Shawinigan. Il suffit d’ouvrir la porte d’entrée pour que la magie opère : un calme apaisant s’empare de l’espace, un peu comme si le temps n’avait aucune emprise sur nos vies effrénées dans ce gîte situé en plein cœur de la cité de l’énergie. Puis, nos yeux se posent sur les tableaux colorés, le mur de pierre et les boiseries qui confèrent au décor un style où s’allient chaleur et bon goût. Dès lors, on est tombés sous le charme de la demeure de Pierrette Vivier et de Michel Rivard qui, depuis trois étés, offrent le gîte aux visiteurs de partout dans le monde.

chances pour qu’il ait été chassé par quelqu’un de la famille ou de l’entourage.

Et ce n’est qu’un début, car la visite des lieux est truffée de surprises : à l’étage, deux chambres coquettes surprennent par leur décor et par les petites attentions réservées à leurs occupants. Encore ici, les visiteurs seront subjugués par les toiles colorées qui parent les murs de cette demeure.

même si on doit surprendre le client aventureux avec des mets inusités pour le déjeuner. Surtout, on sent que le chef Michel Rivard travaille avec passion dans sa cuisine, où vous pourrez le voir à l’œuvre avec ses multiples talents. Fort d’une dizaine d’années d’expérience en restauration, il lui est devenu impossible de se débarrasser de sa ferveur pour le milieu culinaire. Après ma visite au gîte, où j’ai pu voir des photos de plusieurs plats inédits, nul besoin de préciser que j’avais l’eau à la bouche!

Pour madame Vivier et son fils Michel Rivard, l’expérience d’offrir le gîte aux passants est à son apogée lorsque les clients disent qu’ils se sentent comme chez eux. Qu’ils proviennent d’Allemagne, de France, du Mexique, de Guyane française, de Gatineau ou de Québec, les clients sont traités chaleureusement et ont le bonheur de goûter une cuisine maison. Le sirop d’érable, les œufs et les légumes proviennent de la ferme, et s’il advenait que l’orignal soit au menu pour le repas, il y a de bonnes

À coup sûr, un passage au Gîte de la cité de l’énergie devient une expérience inoubliable puisque le service personnalisé est la marque de commerce des propriétaires. Allergies, préférences alimentaires ou goûts particuliers, on tentera de satisfaire les besoins de chacun,

conseils et les suggestions des propriétaires qui souhaitent que votre passage soit réellement un moment de bonheur pour vous; pour la quiétude des lieux. Surtout, pour l’emplacement enchanteur du site… Directement sur la promenade Saint-Maurice, ce Gîte offre à ses pensionnaires un paysage hors du commun qui leur fera adopter à coup sûr la Mauricie.

GÎTE DE LA CITÉ DE L’ÉNERGIE

UN HAVRE DE BONHEUR AU CŒUR DE LA CITÉ Au Gîte de la cité de l’énergie, on mange pratiquement au bord de la rivière, on est situés à deux pas de l’aréna, du centreville et de ses cafés et restaurants, et on est dorlotés par le duo le plus attentionné qui soit. On peut bien partager ce petit coin de bonheur avec nos visiteurs… n

Pourquoi choisir ce gîte plutôt qu’une grande chaîne hôtelière lorsqu’on visite la région? Pour la chambre unique, accueillante et chaleureuse; pour les petites attentions que les grands hôtels n’offrent pas; pour le service personnalisé et pour les GÎTE DE LA CITÉ DE L’ÉNERGIE 18, avenue Mance, Shawinigan 819 536-8599

29


VALLÉE DU PARC

UNE MONTAGNE DE PLAISIR

Bien installé au pied des pentes de éventail d’activités suffisamment large sa vallée, le centre de ski fait partie pour satisfaire les familles de la région du paysage mauricien depuis belle ainsi que les touristes. Ce petit bijou de lurette. Pendant quatre décennies, la nature situé à dix minutes du centrela famille Matteau a reçu les skieurs ville, il faut absolument l’exploiter et le de la région dans son chalet ac- développer! Et c’est douze mois par cueillant. En août année qu’on a l’inten2009, monsieur ET C’EST DANS LES tion d’y être… dans un Claude Gauthier, YEUX DES CLIENTS avenir pas si lointain. homme d’affaires SATISFAITS QU’ILS À Vallée du Parc, on bien connu dans la région, s’est TROUVENT LEUR y fait bien sûr du ski porté acquéreur MOTIVATION ET et de la planche à de la station, et LEUR BONHEUR neige. Mais l’amateur depuis ce jour raquette ou de DE GÉRER LE SITE. de c’est une cure ski de fond y trouve de rajeunissement aussi des sentiers où qu’a subi Vallée du Parc. C’est à Alain il pourra vivre le bonheur de ne faire Beauparlant qu’on a confié la gestion qu’un avec la nature. Très bientôt de la station. devraient aussi voir le jour des pistes de glissade sur tube, une patinoire, L’équipe dynamique de Vallée du Parc des habitations pour les classesaurait bien besoin de plus que 24 heu- neige et, éventuellement, un projet res dans ses journées afin de réaliser estival d’envergure. Ouf! Il sera dorétous les projets entourant la station de navant impossible de s’ennuyer au plein air! Monsieur Beauparlant et ses centre de plein air si on ne pratique acolytes en ont, des idées! Et c’est pas le ski! Un projet de développedans les yeux des clients satisfaits ment domiciliaire est aussi à l’étude, qu’ils trouvent leur motivation et leur question d’accommoder les gens de bonheur de gérer le site. La mission l’extérieur qui demandent des forfaits première de la station est d’offrir un ski/hébergement sur un même site.

30

Pas surprenant que les projets fusent de toutes parts, car les usagers de la station – dont le nombre a triplé dans les dernières années – sont heureux des nouvelles installations et du remonte-pente quadruple et ils le rendent bien à l’équipe de M. Beauparlant; voilà la meilleure motivation à investir dans le vent de changement qui souffle sur la vallée. Les jeunes sont fous du parc à neige et du bar à slush, où ils peuvent se divertir après quelques descentes pendant que les adultes relaxent au nouveau restobar; les jours de semaine, ce sont les retraités qui s’approprient les pistes. Une véritable confrérie s’y est développée, et le ski est devenu un prétexte divertissant aux relations sociales. Ces habitués de la montagne s’organisent même à l’occasion des dîners communautaires dans le chalet! n

VALLÉE DU PARC 10000, boulevard Vallée du Parc, Grand-Mère 819 538-1639 / Photos : courtoisie Vallée du Parc


TOUS LES JOURS DIMANCHE

L’ODEUR DU BONHEUR

L’ODEUR DU PAIN FRAIS VENAIT DE LES ENTRAINER DANS LE DÉBUT D’UNE AVENTURE ÉPICURIENNE… Quoi de mieux, pour commencer sa journée, qu’un dimanche matin zen à relaxer devant un bon croissant, un café fumant et un journal? Je sais, ce n’est pas tous les jours dimanche, mais ce petit bonheur de bien commencer sa journée est accessible du mercredi au dimanche à Shawinigan. Alors pourquoi attendre le weekend pour se délecter des divins produits offerts à la boulangerie de la 5e Rue? Tous les jours dimanche est né d’un ardent désir de changement. Ses deux propriétaires, Julie Poliquin et Stéphane Rheault, liés d’amitié depuis plusieurs années déjà, rêvaient de réorienter leur carrière. Réunis autour d’un bon repas, ils ont eu l’idée d’ouvrir un type de commerce inexistant à l’époque à Shawinigan : une boulangerie. L’odeur du pain frais venait de les entrainer dans le début d’une aventure épicurienne…

Travaillant le jour et suivant des cours en boulangerie le soir à Trois-Rivières, ils ont tout mis en œuvre pour mettre à terme l’idée qui avait germé autour d’un souper amical. Le plaisir qu’éprouvaient Julie et Stéphane à entrer dans les boulangeries trifluviennes ou montréalaises est dorénavant possible chez nous, depuis trois ans. Et pas question de s’établir ailleurs qu’à Shawinigan, car quand on travaille dans son propre commerce, demeurer à proximité représente un atout précieux. Si le chiffre d’affaires est en continuelle hausse, c’est pour plusieurs raisons. Des repas ou des aliments santé, faits entièrement à la main, sans agents de conservation et servis rapidement, voilà qui peut faire concurrence à n’importe quelle chaine de restauration rapide! L’habitude de fréquenter Tous les jours dimanche vient aussi sans doute du bonheur dégagé à chaque bouchée… Il n’est d’ailleurs pas rare que les clients clament haut et fort que leur pain ou leur soupe goûte comme ceux que leur préparait leur mère à l’époque. Pas étonnant, quand on sait à quel point Julie et Stéphane mettent un peu (beaucoup!) d’eux-mêmes dans leurs

confections. Après tout, eux aussi trouvent du réconfort dans le pain… Les nombreuses heures passées dans leur boulangerie passent à la vitesse de la lumière tellement ils aiment ce qu’ils font, à l’abri du stress, entourés de leurs cinq employés et de leurs mères respectives. Tous ceux qui fréquentent la 5e Rue à Shawinigan ont sans doute été séduits par l’odeur qui émane de la boulangerie Tous les jours dimanche : chocolatines, croissants, galettes à la mélasse, pain brioché orange et canneberges, pain bière et noix ou bière et miel sont autant de divines gâteries qu’on peut s’offrir en passant. Un p’tit creux? Les muffins au jambon et au fromage de chèvre sauront vous faire craquer. Vous pourrez également y rester pour le diner ou emporter votre soupe, votre salade ou votre sandwich. Chaque visite à la boulangerie peut devenir une expérience gustative nouvelle. Toutefois, viennoiseries, biscuits, tartes, pâtés, terrines ou tartinades compliqueront peut-être votre choix… Pas de problème, puisque vous n’aurez pas à attendre dimanche pour venir y humer les produits… n

TOUS LES JOURS DIMANCHE 543, 5e Rue, Shawinigan 819 537-8814

31


Le Plan du

Services Financiers Groupe Investors inc. Cabinet de services financiers

LE BON PRÊT, AU BON TAUX Que vous soyez à la recherche d’une nouvelle maison ou d’un refinancement hypothécaire, nous pouvons vous proposer un large éventail de solutions hypothécaires flexibles qui sauront répondre à vos besoins de planification financière. Informez-vous! Communiquez avec nous et découvrez comment un spécialiste en planification hypothécaire du Groupe Investors et un plan personnalisé pourraient vous aider à prendre soin de vos proches maintenant...et pour longtemps.

MARTIN DAVIDSON B.A.A. Directeur de division *3-4

ANDRÉ BOISCLAIR *4

MARTIN GÉLINAS *4

JEAN-FRANÇOIS LAFORME *3-4

DENIS GRENIER *3-4

JACQUES HAMEL *4

DANIEL DOUCET *4

NATHALIE POIRIER *3-4

GUY BRUNEAU *3-4

MYRIAM BURMAN-PLOURDE *4

ANDRÉ GOUDREAU Directeur régional *2-3-4

NANCY LAVERGNE Associée

*2. Planificateur financier *3. Conseiller en sécurité financière *4. Représentant en épargne collective La Compagnie de Fiducie du Groupe Investors ltée est une société de fiducie sous réglementation fédérale et le créancier hypothécaire. Les prêts hypothécaires sont offerts par l’intermédiaire de la Société de gestion d’investissement I.G. ltée*. Toute demande de renseignements sera transmise à un spécialiste (agent) en planification hypothécaire. * En Ontario, le numéro de permis du courtier hypothécaire est le 10809 et le numéro de permis du gestionnaire de prêt hypothécaire, le 11256. MC Marques de commerce de Société financière IGM inc., utilisées sous licence par ses filiales.

1000, av. des Cèdres, bureau 2, Shawinigan 819 731-0368 www.groupeinvestors.com


Revue Réussite vol 2  

16 marchands de bonheur à Shawinigan

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you