Page 1

LE MAGAZINE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE BASKETBALL

vincent collet aux etats-unis

N°779 - AVRIL2012 - WWW.FFBB.COM

La websérie sur l’Equipe de France

joakim noah centre d'attention


10 BASKETBALLMAGAZINE

PRESSE SPORTS / MARTIN


joakim noah >

Noah, la rage de vaincre Après de longues années d’attente, Joakim Noah (2,11 m, 27 ans) a fait ses débuts en compétition officielle avec les Bleus lors de l’Euro 2011. La France du basket a découvert un pivot à l’énergie exceptionnelle et un homme qui ne conçoit le basket qu’à travers le mot équipe. Par Julien Guérineau

AVRIL2012

11


joakim noah >

13 juillet 2011. INSEP. Léger mouvement de foule chez la quarantaine de journalistes venus assister à la conférence de presse de lancement de la préparation de l’Équipe de France pour l’Euro. Joakim Noah vient de faire son entrée. Après une longue, une très longue attente. Passeport, draft, négociation de contrat, depuis la

à les maîtriser d’autant plus facilement

démontré dans le contexte européen, il figurait déjà parmi les sportifs préférés des Français. Couverture de l’Equipe Mag, demande d’interview au 20 heures de TF1, nuée de micros à chaque point presse, son patronyme et son statut de joueur NBA le placent immanquablement sous le feu des projecteurs. "Je n’aime pas du tout ça", confesse-t-il tranquillement.

qu’il est un sujet de curiosité depuis de longues années. "C’est ma vie", sourit-il. "Qu’est ce que je peux dire ? Qu’est ce que je peux faire ? A moins de commettre une grosse boulette… Et pourtant j’en ai fait des boulettes." Alors, Joakim Noah accepte, à contrecœur,

de

s’installer

en

point-presse

devant un gigantesque mur partenaires. Il ne bronche pas en zone mixte lorsque des journalistes japonais lui demandent,

"Je comprends que lorsque je viens en France il y a une sorte de cirque autour de mon arrivée. Mais le basket c’est un sport d’équipe. Et l’équipe c’est ce qu’il y a de plus important pour moi."

au sortir d’un combat de titans face à la Serbie, s’il aimait le tennis dans sa jeunesse : "J’ai l’habitude… et puis la zone mixte elle ne t’aide pas à gagner des matches. Les questions sont les questions. Il faut y répondre (il explose de rire). Parfois elles sont très décalées par rapport à l’état d’esprit que l’on peut avoir à tel ou tel moment. Les journalistes doivent faire des papiers, écrire des histoires et ça n’a souvent rien à voir avec notre quotidien. C’est toujours à propos de ce qui va se passer dans six mois ou ce

révélation de son immense talent lors de

"Mais il faut savoir gérer cette partie du

la conquête de deux titres NCAA avec

business. Papa est qui il est et à cause

Florida en 2006 et 2007, Noah n’avait

de ça, la mayonnaise monte. Moi Je veux

fait, jusqu’à cet été, que trois courtes

exprimer que je ne suis pas là pour ça.

apparitions en bleu à l’occasion du tournoi

Je comprends que lorsque je viens en

de Strasbourg en 2009. Pendant ce temps,

France il y a une sorte de cirque autour

la sélection manquait son rendez-vous

de mon arrivée. Mais le basket c’est un

olympique pékinois. Les deux parties

sport d’équipe. Et l’équipe c’est ce qu’il y

étaient donc faites pour s’entendre. Et

a de plus important pour moi. Ce qui est

leur association a permis d’écrire une des

kiffant dans le sport c’est de partager ses

plus belles pages du basket français avec

émotions en groupe."

la conquête de la médaille d’argent

La phrase pourrait passer pour un poncif

européenne et la qualification directe

éculé. Mais chez Noah, elle est la simple

pour les Jeux de Londres.

illustration d’un attachement non feint

Le pivot des Bulls a largement contribué

pour le concept de groupe. "Il veut avoir

au résultat et parfaitement géré la double

le même traitement que les autres",

pression qui pesait sur ses épaules :

insiste Vincent Collet. "Ce qui le fait kiffer

sportive et médiatique. Car Noah n’est

comme il le dit si bien, c’est l’aventure

pas un basketteur comme les autres.

humaine." Les éléments extérieurs, le

Alors même qu’il n’avait encore rien

néo-bleu a donc appris à les assumer et

12 BASKETBALLMAGAZINE

JF Molliere FFBB FIBA

qui s’est passé il y a six mois. Moi je reste


JF Molliere FFBB FIBA

dans le moment. C’est à l’université que

avec Chicago. Mais les Bulls ont malgré

n’a pas joué entre le championnat d’Europe

j’ai appris ça. Lors de mon année junior,

tout pris la tête de la conférence Est et

et la reprise donc il a peut être eu un peu

tout le monde voulait me parler de NBA.

petit à petit, cheval furieux a retrouvé

de mal à redémarrer. Deuxièmement, les

Et c’était déprimant ! Moi j’étais là pour

toute son énergie, bouclant le mois de

Bulls sont une très bonne équipe dans

m’éclater et gagner un deuxième titre

janvier à 11,5 points et 11,5 rebonds de

laquelle il est peu impliqué en attaque,

NCAA. Je voulais parler d’Alabama, de

moyenne. Un retour au sommet qui a ravi

même si il a un rôle important puisqu’il

Georgia et on me parlait de la draft. Mais

l’entraîneur de l’Équipe de France, Vincent

fait des écrans remarquables pour ses

c’est une expérience qui m’aide encore

Collet, présent à San Antonio pour voir les

coéquipiers. Malgré tout, il n’est pas sans

aujourd’hui."

Bulls y dominer les Spurs dans le sillage

cesse sollicité dans le relationnel de passe

Du recul, du calme et de la patience,

d’un Noah dominateur défensivement

donc il faut qu’il mérite ses paniers, et

Joakim Noah en a de nouveau fait

(10 pts, 13 rbds) : "Je n’ai pas été inquiet

c’est souvent lui qui va les chercher en

preuve lors du début de saison NBA.

par le début de saison un peu difficile

prenant des rebonds offensifs, en étant

Ses premières sorties n’ont pas été à la

de Joakim. Je pense qu’il y a des

dans les bons flashs… L’autre aspect, c’est

hauteur d’un nouveau statut entériné par

explications tout à fait légitimes à cela : Jo,

que Jo est au service de l’équipe. C’est un

son contrat de 60 millions de dollars signé

contrairement à nos autres joueurs NBA,

joueur globalement de sacrifice. A partir

AVRIL2012 13


Presse Sports / Hahn

joakim noah >

"Tout le monde s’inquiétait de son adaptation au jeu européen. Il a prouvé des choses à l’Euro et aux Jeux il sera encore plus fort." 14 BASKETBALLMAGAZINE

du moment où son équipe gagnait, il ne cherchait pas forcément à se rassurer. Le dernier élément est que derrière lui, il y a aussi de très bons joueurs et le coach, à ce moment là, a fait le choix de les faire jouer plus. Moi sur ce que j’ai vu, il a été très bon, c’est le Jo qu’on connaît, très actif. Il n’y avait pas du tout lieu de s’affoler. " A Londres, Joakim Noah sera de nouveau le point d’ancrage des Bleus dans la raquette. Et si techniquement sa présence change la donne de par sa capacité d’intimidation et son sens du rebond, c’est également son impact psychologique qui peut porter la sélection vers les sommets. Blessé en début de campagne 2011, Noah n’avait pas tardé à imposer son énergie au groupe France. Vincent Collet raconte ainsi avec gourmandise son arrivée à Pau : "Son premier entraînement il l’a fait avec 15 heures d’avion dans les jambes. C’est lui qui a demandé à aller à la salle avec l’ostéopathe et le préparateur physique. Quand nous sommes arrivés avec les joueurs, on l’a découvert torse nu, dégoulinant de sueur. Je ne sais pas quelle dose d’adrénaline cela a provoqué chez le reste de l’équipe mais l’entraînement a atteint un niveau que je n’avais jamais vu jusqu’ici. Comme si sa simple présence avait fait naître une immense espérance. Et pendant trois jours on s’est entraîné 30% au-dessus de ce qu’on faisait avant. Alors qu’on avait l’impression de déjà bien travailler." L’intensité, la volonté, le sens du sacrifice sont des éléments incontournables du basket version Noah. "Avec son énergie, il emporte tout le groupe dans son sillage", souligne Ali Traore à son sujet. "Joakim amène de l’énergie, de la fougue, de la folie et de l’expérience parce qu’il a joué des matches importants dans sa carrière. C’est un lion dans la raquette", ajoute Nicolas Batum, persuadé que le meilleur est à venir pour le Noah version FIBA. "Tout le monde s’inquiétait de son adaptation au jeu européen. Il a prouvé des choses à l’Euro et aux Jeux il sera encore plus fort." Capable de punir les intérieurs serbes à l’Euro (14 pts, 9 rbds à 7/9) ou de régner sous les panneaux contre la Lituanie (13 rebonds), le pivot des Bulls a également dû souvent gérer des divergences


d’appréciation

avec

les

arbitres

du

Vieux Continent. "C’est très différend de ce à quoi je m’attendais. Parfois c’était frustrant de faire des fautes à la con. Il faut s’adapter." L’expérience lituanienne servira à coup sûr à un joueur destiné à devenir le deuxième français sélectionné pour un All Star Game NBA. Son importance est telle à Chicago qu’à l’heure où les scenarii se multipliaient pour valider l’arrivée de la star du Magic Howard,

aucun

n’incluait

un

échange avec le Français. Pas étonnant lorsqu’on écoute son coéquipier, Brian Scalabrine, louer ses qualités sur NBA. com : "C’est un bien meilleur joueur de basket que ce que les gens pensent. Prises de décision, dribble, passes, il est très bon

Jean-François Molliere

Dwight

dans ces domaines, peut-être le meilleur pivot de la NBA. Il fait 2,11 m et il peut défendre sur Dwight Howard. Mas il peut aussi mener la contre attaque ou trouver les joueurs démarqués dans les coins. Ça a l’air simple depuis les tribunes… mais ça ne l’est pas. Ce sont les meneurs de jeu d’habitude qui font ces actions." Au rayon meneur de jeu, la France a de quoi voir venir et désormais, grâce à la présence de Joakim Noah et celles de Ronny Turiaf, Kevin Séraphin ou Ali Traore, le poste de pivot est également bien gardé. A Londres, les Bleus rêveront de podium et de revanche. Dans les coursives de la Kauno Arena, en septembre dernier, le joueur des Bulls avait jeté un regard noir à Serge Ibaka hurlant sa joie en zone mixte. Quelques minutes plus tôt, sur le podium européen, il s’était penché vers Tony Parker pour lui glisser à l’oreille qu’il pouvait compter sur lui pour les Jeux : "Vivre ce rêve olympique ça va être beau. Vivre dans le village olympique et partager cette expérience avec les meilleurs athlètes du monde, c’est quelque chose qui restera gravé dans ma mémoire

JF Molliere FFBB FIBA

toute ma vie."

AVRIL2012 15


journée internationale de la femme >

L’esprit corpoà l’honneur Les femmes Par Audrey Canlet, Reportage Photos Catherine Steenkeste / FFBB

La Fédération Française de cette Basketball profité de la Journée Internationale Dix équipes sont en course saisona pour décrocher la Coupe de France de la Femme célébrée le 8 MarsS’imposer pour mettre l’honneur Basket Entreprises. L’objectif ? au àHavre le 27ces maifemmes, prochainqui et ont réussiàgrâce au basket. Un événement symbolique où une succéder la Communauté Urbaine de Strasbourg, tenante dudizaine titre. de représentantes emblématiques du basket féminin étaient présentes.

Le basket et les femmes, c’est une belle histoire, et surtout en France.

Les femmes au cœur du basket. C’est lors d’une conférence de presse animée par l’hilarante Shirley Souagnon que des figures du basket féminin français, accompagnées du Président de la FFBB Jean-Pierre Siutat, ont répondu aux questions pleines d’humour de la comique. L’occasion pour ces jeunes femmes d’illustrer leurs parcours en tant que joueuses, arbitres et dirigeantes de la Fédération. Cette conférence de presse était aussi l’occasion pour Emmeline Ndongue, représentante des joueuses au Comité Directeur de la LFB, de dévoiler la nouvelle affiche de l’Open qui se déroulera

40 BASKETBALLMAGAZINE

les 22 et 23 septembre prochain à ParisCourbertin. Isabelle Fijalkowski-Tournebize, ambassadrice de l’EuroBasket Women, a quant à elle présenté le visuel de cet événement qui aura lieu en France, du 15 au 30 Juin 2013. La billetterie est d’ailleurs d’ores et déjà ouverte à la famille basket avec des offres particulières pour les licenciés. Le basket et les femmes, c’est une belle histoire, et surtout en France. Près de 40% des licenciés de la Fédération Française de BasketBall sont des femmes. Un chiffre qui met en avant la forte mixité du basketball et qui le place à la tête du classement des

sports collectifs. "Pour moi au début, jouer au basket c’était surtout être avec mes copines. Et comme elles étaient toutes plus ou moins grandes, je me sentais bien au milieu d’elles", raconte Emmeline Ndongue, l’une des intérieures de l’Équipe de France. Et le basket féminin connaît lui aussi un véritable succès au plus haut niveau international où les Bleues multiplient les podiums (médaille d’or à l’Euro 2009, médaille de bronze à l’Euro 2011) et chercheront à obtenir, dans quelques semaines, leur qualification pour les Jeux de Londres. D’ailleurs, Olivia Epoupa, 18 ans, grand espoir du basket


Shirley Souagnon supporte les Bleues Shirley Souagnon a animé la conférence de presse dédiée aux basketteuses françaises. Et c’est balle en main qu’elle a fait son entrée dans la salle de presse. Une grande première pour la jeune comique qui aimerait renouveler l’expérience et montrer son attachement au basket féminin.

français et pensionnaire de l’INSEP y pense déjà : "sur un plan personnel, j’aimerais un jour jouer en WNBA. Mais pour l’instant, je rêve de participer aux Jeux Olympiques avec l’Équipe de France." Alors si comme l’a souligné Carole Delaune, sélectionnée pour arbitrer à Londres l’été prochain "être une femme dans un milieu masculin n’a pas toujours été facile", elles ont tout de même toutes réussi à s’accomplir en tant que femme à travers leur sport. C’est le cas aussi de sa collègue Chantal Julien, arbitre internationale première femme à avoir officié une rencontre du tournoi Sport

• Basketball • Handball • Football • Volleyball • Rugby

Licenciées % de licenciées

177.000 163.000 55.600 48.000 15.655

39 37 3 48 4

masculin à Pékin (Etats-Unis – Allemagne en poule). "Serrer la main à Kobe Bryant avant match, c’est quand même quelque chose. C’était un grand moment." Pour conclure cette journée réservée aux femmes, plusieurs joueuses professionnelles actuelles ou anciennes ont participé à une action sociale "Marraines de Cœur." Autour d’ateliers organisés sur la thématique "le basketball et la tenue", les joueuses ont eu l’occasion d’encadrer et de partager la balle orange avec près de 80 enfants issus d’écoles élémentaires du 18e arrondissement de la ville de Paris. Depuis de nombreuses années, le basketball est le sport qui compte le plus de pratiquantes licenciées en France. Les 177.000 basketteuses licenciées de la FFBB sont donc plus nombreuses que leurs homologues du football, du rugby, du handball ou encore du volley-ball.

Elle est l’un des nouveaux visages du stand-up version tricolore à l’affiche de la Comédie de Paris ou de la Cigale. Mais Shirley Souagnon est également une passionnée de basket. Joueuse pendant près de dix ans elle tâtera même la balle orange aux Etats-Unis à la Madison high school de Houston. "J’aurais pu être moi aussi une grande joueuse de basket", s’amuse à dire la comique à côté d’Emmeline Ndongue, 1,90m, ce n’est pas la taille qui compte." Et si son rapport au basket a un peu changé aujourd’hui, "je ne joue plus, mis à part seule de temps en temps dehors", explique la jeune humoriste, elle compte se lancer dans une nouvelle aventure en accompagnant la Ligue Féminine : "Je suis vraiment contente d’avoir été sollicitée pour animer cette conférence de presse. C’était la première rencontre avec les joueuses et la FFBB et cela s’est très bien passé. A partir de maintenant, nous allons faire des choses ensembles. Il faut que cela bouge et que l’image de la femme basketteuse soit redorée. Je serai notamment présente à leurs côtés à l’Open en septembre prochain." Quant à la journée de la femme, "c’est une très belle journée et je pense qu’elle a son importance. Seulement il ne faut pas tout mélanger. Cette journée est faite pour nous rappeler que des femmes se sont battues pour que l’on ait les mêmes droits et que l’on continue à se battre car il y a encore beaucoup de progrès à faire. Aujourd’hui, j’ai été très heureuse de partager cette journée avec des joueuses de l’Équipe de France et les enfants. C’était vraiment chouette."

AVRIL2012 41


Pour suivre l’actualité des clubs et des équipes de France, revivre les moments historiques du basket ou encore retrouver des conseil techniques et pratiques.

Mag 779  

Basketball Magazine 779

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you