Issuu on Google+

8

N° 05 | MARS-AVRIL 2014

mars

Vox-pop : Qu’en pensent-ils ?

EXCLUSIF Nuit de l’excellence féminine au St John’s Plazza MODE

Esterella, since 1986 INTERVIEW Sandrine Nsidze, la reine de l’immobilier MUSIQUE Duc-Z & Ismael Fotso

STYLISME CAMEROUNAIS NEW FASHION ACADEMY LES JEUNES POUSSES DE MADAME NEMALE www.magazinebilama.com


Edito

J’ai fait un rêve... J’ai fait un rêve… La femme au centre de tout, gouvernant le monde d’une main, et berçant ses habitants de l’autre. Oui ! Comme vous l’avez deviné, la femme se trouve à l’honneur dans ce numéro. En raison de la célébration de la 29ème édition de la journée internationale de la femme ce 08 mars, nous avons rencontré des femmes d’exception. Rendez-vous dans notre section consacrée au 8 mars. De ces femmes dirigeant le monde, nous avons rencontré des femmes dynamiques chef d’entreprise et modèles de vie, à l’instar de Mme Estelle Donya promotrice d’Esterella, de Mme Billong Nlend Emilie, promotrice du CISBE, de Mme Mireille Nemale, promotrice de la New Fashion Academy et de Mme Sandrine Nsidze de S&A Immo. Toujours en pensant aux femmes, nous avons sélectionné le meilleur en termes de collection, juste pour votre plaisir ; c’est à découvrir dans notre volet consacré à la mode en général, et aux jeunes stylistes en particulier. Nous sommes également allés à la rencontre d’un professionnel de la santé pour répondre à toutes vos questions sur le fibrome utérin. Bonne lecture et rendez-vous au prochain numéro. Daniel Massoma

Contributeurs

8mars N° 0 5

| MARS -AVR IL 20 14

Vox-p op : Q u’en pens EXC ent-il LUSIF s? Nuit d au S t e l’excelle nce fé John ’s Pla minin zza e MOD E E

stere lla, s in

ce 19 INTE 86 Sand RVIEW r de l’imine Nsid mobil ze, la r eine ier MUS Duc-ZIQUE & Ism ael F otso

STYL ISME CAM EROU NEW LES JE FAS NAIS UNES POU HION AC

www .mag azin

ebila

ma.co

m

SSES DE

ADE MAD MY AME NEM ALE

Direction de la publication Groupe Bilama

Directeur de production Rénée Edoule

Contacts

Rédacteur en chef Daniel Massoma

Equipe de rédaction Rénée Edoule, Géraldine Kelle, Daniel Massoma, Brice Gianny Zoba

Téléphone +237 53 08 09 09 | +237 98 73 61 69

Direction photo : Géraldine Kelle Supervision : Ngando Louise

Retouche photos & mise en pages : Lotin Corp.

3

www.magazinebilama.com

infos@magazinebilama.com

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


BP : 8017 Douala TĂŠl: (237) 99 95 45 98 / 96 98 64 58 Email : fredlemouamouadi@gmail.com


S Sommaire

Edito 3 Sommaire Interview

Sexualité

37 La masturbation

5

Quels bienfaits pour votre corps et votre tête ?

Amour

39 Secrets de mec

6 Esterella

Doivent-ils coucher pour tomber amoureux ?

La mode depuis 1986 !

41 Love strategies

Comment déclencher l’amour ?

Société

06

43 Les panthères

Ce nouveau style de femmes qui mettent le feu dans les foyers !

Musique

Actualité

44 Duc-Z

9 Le 08 mars 2014

« Dans l’univers musical, la concurrence occupe une place de choix »

Qu’en pensent-ils ? Réponse dans notre vox-pop !

46 Ismaël Fotso

14

« Showbiz et mode sont et restent inséparables »

Mode

New Fashion Academy

L’interview

Les jeunes pousses de Mme Nemale

44

48 Nsidze Sandrine

Beauté

La reine de l’immobilier à cœur ouvert !

33 Le masque de grossesse

Comment remédier à ces vilaines tâches

Roman photo

Santé

35 Fibrome utérin

Blagues

Conseil santé d’un spécialiste

5

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014

54

53


Interview Interview

Esterella

L’interview de Bilama

B

onjour Esterella, pouvez-vous nous décliner votre identité en quelques mots ?

Je suis Esther Donya, de mon nom d’artiste Esterella. Je suis mariée et mère de quatre enfants. Dites nous de quelle manière vous contribuez à l’émergence du Cameroun et des jeunes camerounais ?

Esther Donya, Promotrice d’Esterella

Depuis bientôt 30 ans de carrière, Esterella travaille sans cesse pour le développement de notre nation, celui de la jeunesse, en croyant très fort à la mode camerounaise, au travail acharné, en assistant les jeunes dans leurs actions respectives (concours de beauté, donnant suite à l’élection des miss/ master), la formation en couture et autres activités pouvant nourrir son homme. Bref, en valorisant leur travail dans le domaine de l’art. Voilà mon action pour la jeunesse de mon pays. Pourquoi avoir choisi le domaine de la mode ? J’ai choisi ce domaine en écoutant mon cœur et j’ai suivi avec passion le travail de mon grandpère et de ma mère, tous deux couturiers, après mes études de banque. En dehors de la mode, dans quels autres domaines intervenezvous ? En dehors de la mode, j’ai fait une formation en gestion d’entreprise ; ce qui me permet de bien gérer mon entreprise, car c’est un métier qui regorge beaucoup de métiers en même temps. Je fais également de la décoration, poésie et accessoiriste. Quelle vision avez-vous pour le Cameroun dans les cinq années à venir ?

6

Ecoutez ! Le Cameroun a sa place au concert des nations ; seulement, il faut faire confiance à la jeunesse pour y accéder ; ils ont du potentiel et sont très disponibles. Dans cinq ans, si le gouvernement tend la main à la jeunesse, nous pourrions devenir un très grand pays. Comment réussissez-vous à concilier vie familiale et vie professionnelle ? Entre vie professionnelle et vie familiale, je fais la part des choses. L’organisation est le mot clé.

Combien d’employés avez-vous au Cameroun ? Sont-ils affiliés à la CNPS ? Si non pourquoi ? J’ai plusieurs personnes qui travaillent pour moi, même hors du pays. Entre autre mon assistante qui est là depuis 13 ans ne se plaint pas. Quelles sont vos attentes vis-à-vis de l’administration camerounaise ? J’attends de l’administration camerounaise beaucoup d’attention pour les créateurs de mode car, ils sont abandonnés à eux même et ce métier se meurt peu à peu, alors que les jeunes attendent beaucoup de nous. Combien de temps avez-vous fait à l’étranger ? Et comment avez-vous gérer le retour au pays ? Je ne suis jamais partie longtemps du Cameroun, pourtant, j’ai fait le tour du monde pour mon travail. Quels conseils pouvez-vous donner aux jeunes qui vous lisent aujourd’hui ? Les conseils aux jeunes se résument à retrousser les manches, travailler dur, car l’avenir leur appartient. Nos jeunes en sont conscient et en quelques mots, je leur dis : foi, persévérance, humilité et succès.

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


Interview

7

Bilama magazine n째 05 | mars-avril 2014


Interview 99 95 09 14

8

Bilama magazine n째 05 | mars-avril 2014


8 mars Actus

Vox-Pop

Que pensent-ils de la Journée Internationale de la Femme ?

Le 08 mars bien qu’étant un mouvement international, a toujours été sujet à des controverses opposant d’un coté ceux qui pensent que c’est un jour comme les autres et de l’autre ceux qui disent que la JIF occupe une place de choix dans le quotidien féminin.

Issa Abiabag

conférences débats.

Cadre administratif à l’université de Douala

En cette occasion qu’envisagezvous pour votre compagne ?

Que symbolise à votre avis le 08 mars ? Journée Internationale de la Femme, c’est une journée dédiée à la femme tout d’abord. Une occasion pour celle-ci d’exprimer sa maternité autour des questions et des maux qui minent son quotidien. C’est également un instant ou elle doit marquer un point, faire une introspective afin d’envisager le lendemain avec plus de clairvoyance et d’ambitions. En tant que femme comment comptez-vous célébrer cette nouvelle édition ? Comme toutes les femmes, mais sans abus ni excès, sachant que l’essentiel réside dans la recherche des solutions aux maux qui nous minent pour une meilleur réalisation de soi.

Guy Patrick Evina Enseignant

Que symbolise à votre avis le 08 mars ? 08 mars, journée international de la femme, c’est un moment de libre expression de la femme sur les maux qui minent la société dans son ensemble et sur les questions d’affirmation de leur condition féminine. C’est donc en somme, tout un moment de réflexion qui leur est offert qu’elles devraient passées beaucoup plus autour des plateaux et des forums pour des

Particulièrement je n’approuve pas cette journée au regard de la manière dont les femmes se déploient souvent ce jour, par conséquent je n’envisage rien.

Kristye Solange Kondo Etudiante ESSEC Douala

Que symbolise à votre avis le 08 mars ? De manière générale la JIF est une journée inventée pour revaloriser la Femme dans toutes ses casquettes, que ce soit mère, femme, sœur et même dans son milieu professionnel. Cependant personnellement, le 08 mars est une journée comme les autres, ou plutôt une célébration comme les autres. En tant que femme comment comptez-vous célébrer cette nouvelle édition ? Je compte tout simplement me vêtir en tenue du 08 mars comme toutes les femmes, puis aller avec des sœurs ou des amis partager un repas dans un restaurant de la place.

Paule Arsène Nyemb Employée de bureau

Que symbolise à votre avis le 08 mars ? C’est la journée internationale de la femme, une journée où les femmes

9

doivent marquer un arrêt, question de réfléchir sur leur condition de femme, mère de l’humanité. En même temps que nous devons en profiter pour nous amuser un peu, mais aussi pour affirmer notre statut. En tant que femme comment comptez-vous célébrer cette nouvelle édition ? Tout est dit, je compte m’amuser à fond, mais dans le stricte respect des règles de l’éthique et en faisant appel au sens de la mesure.

Marcel Basile Nyetam Ingénieur logisticien

Que symbolise à votre avis le 08 mars ? C’est une journée dédiée à la femme à travers le monde. Par ailleurs c’est un jour où plus que jamais nos mères, épouses et sœurs devraient saisir pour exprimer leurs points de vue sur les divers maux et vices qui minent notre société et aussi envisager des solutions pour y remédier. Nos femmes doivent donc en profiter pour affirmer leurs convictions socioprofessionnelles et même chrétiennes. En cette occasion qu’envisagezvous pour votre compagne ? Lui donner l’opportunité de s’habiller aux couleurs de la journée pour ne pas se sentir en marge, assurer les tâches ménagères, lui ouvrir la porte tout en fixant les horaires, voilà ce à quoi je vais m’atteler ce jour.

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


8 mars Actus

La nuit de l’excellence féminine

Défis et réalisations des objectifs du millénaire pour le développement pour les femmes et les filles Sous la houlette de Mme le Délégué Régional du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, s’est tenue ce 8 mars 2014 au Saint John’s Plazza, la nuit de l’excellence féminine.

Mme le Délégué et M. le Secrétaire Général du Gouverneur de la Région du Littoral

S

actions sociales et caritatives ; représentée par le Secrétaire Général auprès du Gouverneur de la Région du Littoral.

Après celui spécial, de la Première Dame de la République, Mme Chantal Biya, pour ses multiples

C’était au tour de Mme Colette Chatué, de recevoir le premier prix de l’excellence. Comme chacune des lauréates de cette soirée, elle a

ept femmes chef d’entreprises et opératrices culturelles se sont vu remettre ce prix encourageant l’initiative féminine dans notre pays.

bénéficié d’un petit reportage réalisé par l’organisation et retraçant son parcours exemplaire. Les autres lauréates sont respectivement Mme Medou Badang Elisabeth, Directeur Général d’Orange Cameroun qui par ailleurs était partenaire de l’événement comme ses co-récipiendaires (LTM TV, Canal 2, Biopharma, Fresco...) ; Mme Nana Djomou Yvette (Biopharma), Mme Marie-Christine Soppo Priso

10

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


Actus

(DGA de Gulfin), Mme Fomekong Mireille (DG d’Ascèse), Mme Mouaha « Dinaly» Marthe (DG LTM TV et Présidente du Dynamo Club) et Mme Eka.

de décision, il est également question pour les éditions suivantes de primer les meilleures idées d’entreprises du Littoral pour booster l’entrepreneuriat féminin. »

Le Délégué MINPROFF, Mme Lafortune Makota souligne : « On prend en compte dans notre Ministère, la représentativité de la femme aux hauts postes de prise

Mais cette soirée se voulait aussi une réjouissance pour célébrer l’excellence, raison pour laquelle l’organisation a gratifié le public de spectacles divers : en comédie, Marcus a littéralement fait exploser la galerie. En musique, les hommes étaient sous le charme de l’artisteinterprète Nicole Mara qui a souhaiter rappeler aux hommes

qu’ils devaient soutenir leurs partenaires. Les hommes, en musique également ont été de la partie, notamment Charlie Nelle, Isnebo et Yves-Martial Dada.

L’agence Black Feeling a eu l’occasion au cours de défilés de mode, de présenter deux talents de la

mode camerounaise Gaelle Eyoum et Sidou Fashion. Rendez-vous est pris pour la 30ème édition au Cameroun, de la Journée Internationale de la Femme.

11

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


8 mars Interview

Mme Billong Nlend Emilie Solange

Une femme de cœur au service du bien-être Ainsi, il y a des personnes à l’itinéraire tracé à l’avance. Parmi ces personnes, il y a une dame, qui a organisé au Cameroun, pour la première fois de son existence, un Congrès International sur le Bien-être (CISBE), il y a environ un an et demi, c’était en mai 2011, ici à Douala, au Castel Hall.

E

lle entend renouveler le même exploit cette année, dans quelques mois seulement, du 06 au 11 mai 2014, au même endroit. Elle, c’est Madame Billong Nlend Emilie Solange ! Une dame qui dans sa tendre enfance s’était fait remarquer par ses parents par son goût immodéré pour les soins de sa peau et son attachement aux tenues vestimentaires propres et soignées, sans extravagance.

célèbre tableau La Joconde de Léonard de Vinci. De nature timide et réservée, Emilie Solange cultive pourtant

Ma déception vient du fait que les préparatifs tournent autour des activités festives et non de la dénonciation des pratiques que nous subissons dans notre environnement social

Billong Nlend Emilie Solange

l’art du partage. Femme d’équipe, elle entraîne facilement les autres comme elle se laisse entraîner quand il s’agit de réaliser un travail parfait. C’est ce qui explique sûrement le succès du CISBE. «Je suis à l’écoute des gens, c’est pourquoi, avec les autres, nous avons mis sur pied le Congrès International sur le Bien-être (CISBE), une plate-forme d’échange entre des professionnels des métiers de la cosmétique, de la diététique, de la coiffure…pour qu’ensemble nous réfléchissions sur les défis qui nous interpellent». Rien d’autre à ajouter !

Emilie Solange ne passe pas inaperçue ! Le rayonnement de sa peau, dont la blancheur écarlate trompe plus d’un sur ses origines africaines. Mais ce qui la caractérise davantage, c’est son éternel sourire, qui fait penser au

Diplômée en management, Emilie Solange pense qu’il est aujourd’hui temps que les femmes s’affirment dans tous les domaines au Cameroun. A la tête d’Excel Group, une entreprise aux activités variées, allant des soins corporels à la location et

12

Bilama magazine n° 05 | mars-avril 2014


Bilama 05 mars avril 2014 web