__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

THE ULTIMATE SUPERCAR & LIFESTYLE MAGAZINE

L O N D O N - V I E N NA - B R U X E L L E S -

M O N T E - CA R L O

- G E N E VA - U N I T E D A R A B I C E M I R AT E S


Joiaillerie Ciaudano 18, boulevard des Moulins - MONACO TĂŠl. +377 93 50 52 00 - montecarlo@ciaudano.com


Boutique Davidoff Galerie du Métropole - 17, avenue des Spélugues - MONTE-CARLO Tél. +377 97 77 55 66 - davidoff@monaco.mc


MONTE-CARLO

L’Édito par Alain Lamotte

Après bientôt trois années d’existence, onze numéros et la conquête des capitales Européennes (Genève, Vienne, Bruxelles et Londres en Septembre), DRIVE Monte Carlo s’ouvrira au monde dès l’automne avec Dubaï et Miami, sans oublier Kuala Lumpur et Shenzhen pour 2014 ! De nouveaux sujets, de nouveaux reportages afin de partager ensemble toujours plus de passion… Plus près de nous, l’évènement majeur de ce Printemps 2013 fut sans nul doute le 71ème Grand Prix de Monaco qui a vu cette année Nico Rosberg remporter la victoire pour Mercedes. Et si DRIVE Monte Carlo vous ouvrait les portes des coulisses de Renault et Red Bull au Monaco GP… Suivez le guide. DRIVE Monte Carlo n’était pas en reste : Sur le « DRIVE Yacht » en première position sur la chicane sortie de tunnel, comme chaque année, la fête, le luxe et la mode étaient au rendez-vous tout le Week-end pour nos VIP. De nombreux partenaires prestigieux dont le Diamantaire Anversois Alexander Dayekh, s’étaient joints à l’évènement avec une exhibition de pierres précieuses les plus fabuleuses au monde, quatre vingt millions d’euros pour être précis ! Plusieurs célébrités de la musique et du monde automobile étaient également présentes afin de compléter une longue liste d’invités prestigieux. Et qui parle de personnalités ne peut contourner celles qui, du monde automobile monégasque et, chez Monaco Luxury Groupe en particulier, ne laissent personne indifférent, rencontre avec Stéphane Levy. Pour les nouveautés de Printemps, la nouvelle Vanquish Volante et la nouvelle Bentley GTC Speed sont LES cabriolets à avoir pour passer l’été les cheveux au vent de Saint-Tropez à Monaco. Dans le « rétro » durant votre ballade, vous aurez peut être la chance de voir arriver (uniquement à grande vitesse) une de ces Supercar qui ont marquées la dernière décennie tel que la Ferrari Enzo, la Ferrari F50, la Porsche Carrera GT ou l’indémodable Bugatti Veyron. Mais le match le plus attendu est sans nul doute celui qui oppose la Ferrari F12 à la Lamborghini Aventador… attention, émotifs s’abstenir. Et si après ça vous vibrez encore pour les belles Italiennes, le reportage sur les 50 ans de Lamborghini avec le tant attendu Giro Lamborghini en Italie ne devrait pas vous laisser de marbre, tout comme les très attendues Amies de DRIVE… Je vous laisse sur une touche d’exception en compagnie du Superyacht « Quattroelle » tout juste inauguré par Lüerssen, une exclusivité DRIVE Monte Carlo. Bonne lecture et n’oubliez pas… Let’s DRIVE !

ALS MEDIA GROUP Rédacteur en chef : Alain Lamotte / tel +33 637 63 38 04 / alain@magazine-drive.com - Relation publique : Ester Cohen / PR@magazine-drive.com - Photographe : Arnaud Taquet / tel +33 660 79 79 13 / a.taquet@magazine-drive.com Design : ALS Design & Sarah Sellami - Siège social : 9, avenue Albert II / MC 98000 Monaco / info@magazine-drive.com.

I N T E R N AT I O N A L F R A N C H I S E S LON DON

GENEVA

VIENNA

BRUSSELS

UAE

Tim Johnson Tel +44 793 048 8530 tim@magazine-drive.com

Michael Achour Tel +41 79 95 00 535 michael@magazine-drive.com

Deniss Tsebotarjov Tel +43 664 610 8232 dt@magazine-drive.com

Nicolas Bourguignon Tel +43 664 610 8232 nicolas@magazine-drive.com

ALS Group Tel +33 601 204 201 als@magazine-drive.com

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

COMING SOON

Miami United States of America

Kuala Lumpur Malaysia


B E S P O K E

W I N E

C E L L A R S

b y

V I R A

M O N A C O


MONTE-CARLO

-

+377 97 70 11 67

-

INFO@VIRA.MC

-

WWW.V I R A . M C


016

022

032

066

047

078


SOMMAIRE

Numéro #11 Monte-Carlo

ÉTÉ 2013 SUMMER 2013

016 Chopard Mille Miglia 022 Rolls-Royce Wraith 028 Rolls-Royce Bespoke Collection 032 Bentley GT Speed Convertible

074

038 Interview : Stéphane Levy 047 Ferrari F12 vs Lamborghini Aventador 054 Lamborghini Aventador Roadster 060 Grande Giro Lamborghini 066 From Monaco with Love 074 Les Amies de Drive

090

078 Aston Martin Vanquish Volante 084 Live from the track 090 Superyacht Lüerssen Quattroelle 106 Nos meilleurs adresses 108 Drive Yacht au Grand Prix de Monaco

102

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


HORLOGERIE

Chopard Mille Miglia Depuis 25 ans, Chopard es t le partenaire fidèle de la cours e M ille Miglia. Cette constance est le témoin du lien intime entre la Maison genevoise et le monde de la compétition automobile. Intégralement repensé, le chronographe GMT qui célèbre l’édition 2013 de « la corsa più bella del mondo » fait référence au design d’automobiles de course historiques. Ergonomique, fonctionnelle et racée, la Mille Miglia 2013 est une édition limitée qui a la course dans les rouages.

16

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


HORLOGERIE

Pour Chopard, la Mille Miglia est une aventure familiale. Karl-Friedrich Scheufele, Co-président de Chopard, collectionneur d’automobiles anciennes et coureur sur rallyes classiques participe chaque année à cette course mythique. Son copilote peut aussi bien être son épouse que son proche ami Jacky Ickx. Son père, Karl Scheufele III, président d’honneur de Chopard, s’engage lui aussi régulièrement dans la compétition. Ce lien entre la plus réputée des courses historiques et la marque remonte à 1988, année à laquelle Chopard est devenu partenaire de l’épreuve, un rôle qu’elle n’a jamais plus quitté et auquel elle à rajouté le rôle de chronométreur officiel. Du 16 au 19 mai 2013, pour la 25e fois consécutive, Chopard sera présent au cœur et en marge de « la plus belle course du monde ».

Un chronographe pour la course Courue de 1927 à 1961 sous forme d’épreuve de vitesse sur route ouverte, la Mille Miglia s’est aujourd’hui transformée en rallye. Plus question de traverser l’Italie du Nord aller et retour en moins de 20 heures. L’épreuve s’étale désormais sur trois jours. Mais il ne s’agit pas d’une simple partie de plaisir pour autant. La course est bien réelle, la route sinueuse et les automobiles puissantes et capricieuses comme on peut l’attendre de ces gloires d’antan. En effet, seules sont admises à la compétition les modèles de voitures ayant participé aux épreuves originelles de 1927 à 1957. Les équipages ne peuvent se reposer que sur leur science de la conduite, les indications de leur road-book et leur instrument de mesure du temps. Le chronographe Mille Miglia 2013 est ainsi pensée : pour être un acteur de la course, au même titre qu’un moteur, une jauge ou une suspension.

Ergonomie optimale et soin du détail

18

Sur le fond, ce modèle Mille Miglia 2013 est un chronographe automatique doté d’un second fuseau horaire sur 24 heures avec date. Sur la forme, il s’agit d’un hommage à l’automobile de compétition et à la course même. Entièrement redessiné, il est aussi la preuve du grand soin du détail apporté par Chopard à tous ses garde-temps. D’un diamètre de 42,8mm, la boîte de la Mille Miglia 2013 est surmontée d’une généreuse lunette de 44mm, une ingénieuse association permettant de garder toute sa présence à la montre tout en rendant son assise plus confortable sur les poignets plus fins. Cette recherche d’ergonomie optimale a également amené à la refonte des cornes. Courtes et plongeantes, celles-ci ont été pensées pour arrimer la montre plus étroitement au poignet. De forme champignon, les poussoirs du chronographe se positionnent idéalement sous le doigt grâce au guillochage anti-dérapant de leur surface. Le bracelet enfin, en caoutchouc nervuré comme un pneu de compétition Dunlop des années 60 est intégré à la boîte pour plus de fluidité.

Lisibilité optimale Côté cadran, le chronographe Mille Miglia 2013 met l’accent sur la lisibilité. Ainsi la trotteuse de chronographe rouge est terminée de blanc afin de mieux ressortir. Les compteurs gris clairs du chronographe contrastent avec le reste du cadran gris anthracite. Ils représentent un second niveau de lecture fonctionnel, détaché du reste du cadran. L’échelle tachymétrique est représentée sur la lunette. La lecture du second fuseau horaire quant à lui, passe à même le cadran, entre les index horaires. Autre élément saillant, la date. Elle est désormais inscrite dans cette flèche rouge qui est le logo de la course, héritée des panneaux de signalisation qui permettaient aux coureurs de s’orienter sur la route qui mène de Brescia à Rome et retour. Cette forme a aussi été reprise pour les index horaires du cadran. Ces derniers et les aiguilles sont garnis de Superluminova. La montre peut ainsi être lue de nuit dans l’habitacle d’une Maserati ou Porsche ancienne.

C’est la couleur fétiche de l’Italie automobile qui a fourni le thème chromatique du chronographe Mille Miglia 2013. Ce rouge qui cercle le réhaut du cadran, entoure les compteurs et habille les aiguilles du chronographe. Couleur de la course, de l’adrénaline, du gentleman racing transalpin, il résume la chaleur qui unit intimement Chopard à la compétition automobile.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


L U X U RY WAT C H E S

1

2

3

4

5

6

7

8

9

20

Sélection Montres-Monaco.com

1-

Richard Mille RM 023, Rose Gold, automatic self-winding movement.

2-

Audemars Piguet Royal OAK Jumbo, Stainless Steel, 41mm, automatic self-winding movement.

3-

Audemars Piguet Royal OAK Offshore, pavé, leather bracelet with folding clasp.

4-

Audemars Piguet Royal OAK Offshore Alinghi Team, limited edition, carbonic case, flyback complication, 10 minutes countdown, automatic self-winding movement.

5-

Rolex DateJust II brand new, stainless steel with white gold bezel, 41mm, stainless steel bracelet with folding clasp.

6-

Rolex GMT Master II Saru, 18K yellow gold case with 76 set diamonds, 18K yellow gold bezel with 23 diamonds, 18 rubies and 18 sapphires.

7-

Rolex DateJust Pavé brand new, withe gold pavé, 36mm, automatic self-winding movement.

8-

Rolex Datejust, Yellow Gold, Withe Gold and Rose Gold, with diamonds on the bezel.

9-

Roger Dubuis Much More, limited edition, Rose Gold case, moon phase, display back, automatic self-winding movement.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


ROLLS-ROYCE WRAITH

Si cela n’existe pas, créez-le.

22

Lorsque Rolls-Royce Motor Cars envisag e de compléter sa gamme de modèles Phantom, Sir Henry Royce, cofondateur de l’entreprise, trouve la formule adéquate pour motiver concepteurs, ingénieurs et artisans impliqués : “prenez le meilleur de ce qui existe et rendez-le encore meilleur ”.

Le point de départ de la Wraith reste le luxe, le raffinement et l’exclusivité qui caractérisent la marque Rolls-Royce et lui ont permis d’incarner la quintessence des voitures de luxe tout au long de ses 109 années d’existence. Mais ce nouveau modèle se définit également par son élégance intemporelle, avec un sens affirmé de la puissance et du style et un incontestable caractère émotionnel, qui sait conserver une part de mystère. « Ce lancement fera renaître l’un des plus célèbres noms associés à la marque Rolls-Royce », un nom utilisé pour la première fois en 1938, qui exprime à la perfection le caractère de notre nouveau modèle. Le mot wraith, « spectre » en français, évoque une force presque imperceptible, quelque chose de rare, d’agile et de puissant, un esprit libéré de l’attraction terrestre. Et je peux vous assurer que ses performances sont à la hauteur de cette silhouette majestueuse, qui se nourrit des charmes du luxe, du raffinement et de l’exclusivité. Cette nouvelle voiture trace avec audace la route à suivre pour Rolls-Royce dans les années à venir, s’appuyant sur la réussite de la Ghost et partant à la conquête de nouveaux clients pour la marque. La Wraith est en effet le modèle grand tourisme par excellence pour les gentlemen ; c’est la voiture que choisirait aujourd’hui Charles Rolls, le fondateur réputé pour son goût de l’aventure, s’il était encore parmi nous.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


SES LIGNES MAJESTUEUSES SE MARIENT À MERVEILLE AVEC SES PERFORMANCES TOUT AUSSI SPECTACULAIRES. L’EMPATTEMENT RACCOURCI, LA VOIE ARRIÈRE ÉLARGIE, LA PUISSANCE DE 624 CH / 465 KW DÉVELOPPÉE PAR LE MOTEUR V12 BITURBO ET UNE ACCÉLÉRATION DE 0 À 100 KM/H EN 4,6 SECONDES, AUTANT DE CARACTÉRISTIQUES QUI CONFIRMENT LE DYNAMISME ANNONCÉ PAR L’EXTÉRIEUR.

24


WRAITH

Naturally, the starting point is luxury, refinement and exclusivity, traits that have made Rolls-Royce the world’s pinnacle luxury brand for the last 109 years. But this is also a car defined by a timeless elegance, one that encapsulates a sense of power, style and drama - and just a hint of the noir. The launch will revive one of the most famous Rolls-Royce names first used in 1938 and one which perfectly expresses the character of our new car. Wraith alludes to an almost imperceptible force, something rare, agile and potent, a spirit that will not be tethered to the earth. And I can assure you that performance delivers on the promise of its dramatic exterior styling, while of course remaining steeped in hallmark luxury, refinement and exclusivity. This new car will boldly shape the years ahead for Rolls-Royce, building on the success of Ghost, bringing more new customers to the marque. For Wraith is the ultimate gentleman’s gran turismo; it is the car Rolls-Royce believes their great founding forefather and adventurer the Honourable Charles Rolls would have chosen to drive were he alive today.�

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


ROLLS-ROYCE

L’INTÉRIEUR MOELLEUX DE L A W RAI TH CONS T IT UE LE CADRE PARFAIT POUR PROPOSER EN EXCLUSIVITÉ UN NOUVEAU T R A I T E M E N T D U B O I S, L’ H A B I L L A G E C A N A D EL , QU I OF F R E UN SPLENDIDE GRAIN DE BOIS OUVERT.

26

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


F

O

L

L

O

W

Y

O

U

R

O

W

N

E L PR I M E RO C H RO N O M A S TE R 19 6 9

W W W . Z E N I T H - W A T C H E S . C O M

Acknowledged as the world’s best chronograph, it is a descendant of the LEGENDARY %L 0RIMERO lRST UNVEILED IN  AND PROUDLY BEARS THE ICONIC COLOURS OF THE lRST HIGH FREQUENCY AUTOMATIC COLUMN WHEEL CHRONOGRAPH CALIBRE "EATING AT A RATE OF   VIBRATIONS PER HOUR THIS DARING FEAT EMBODIES THE EXCEPTIONAL EXPERTISE OF THE -ANUFACTURE

Zenith Boutique 35, Rue du Rhône - Genève +41 (0)22 311 18 65 boutique.geneve@zenith-watches.com

S

T

A

R


ROLLS-ROYCE

Bespoke Collection

28

Rolls-Royce Motor Cars has celebrated 10 years of production at the Home of Rolls-Royce in Goodwood, England. To mark this latest chapter in the marque’s 109-year history, a special collection of Ghost and Phantom family models, conceived and designed by the Rolls-Royce Bespoke team, will be released in this year.

The Home of Rolls-Royce Collection celebrates the meticulous design, engineering and craftsmanship employed in the production of every car that leaves Goodwood. Following release in January of a design sketch illustrating the Bespoke design and conception process, a rare glimpse into the skill of the marque’s master craftspeople and unique manufacturing processes is presented today. “The Home of Rolls-Royce Collection showcases what makes Goodwood a unique centre of manufacturing excellence,” said Torsten Müller-Ötvös, Chief Executive Officer, Rolls-Royce Motor Cars. “A perfect blend of traditional crafts, cutting-edge technology and world-class Bespoke design has driven our success over our first 10 years. In this time, Rolls-Royce has taken its place as maker of the world’s pinnacle super-luxury good, an achievement built on the passion and commitment of every craftsperson employed at Goodwood. This beautiful collection is a fitting way to celebrate an extraordinary decade.” A ‘celebration’ motif, presented in hand-crafted marquetry on the front-fascia marks this landmark year in Rolls-Royce history. Using methods akin to the artistry of fine furniture makers, the effect is achieved through a process that marries cutting-edge technology with traditional craftsmanship. Individual pieces of wood veneer are laser-cut to ensure precision. A craftsperson then painstakingly assembles the sections, ensuring they perfectly express the vision of the marque’s Bespoke design team. A fastidious process of quality control follows, utilising the world’s most accurate measuring tool – the human eye. In 2012 – a second successive record year for the marque – over 3,500 hand-built Rolls-Royce cars, exclusively created at Goodwood, were exported to all five continents. This is celebrated throughout the collection with a compass motif that expresses the Home of Rolls-Royce’s position as a global centre of manufacturing excellence.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


2

WOOD VENEER COMBINATIONS AVAILABLE IN EVERY ROLLS-ROYCE

0,000


BESPOKE COLLECTION

The pattern is also intricately embroidered into the armrests and console lid. 112,533 stitches are applied by precision embroidery machines that make 1,000 individual stitches per minute – however, such is the complexity of the pattern it takes over an hour to finish each individual piece. Co-ordinates engraved into tread plates, the bezel of the Spirit of Ecstasy and umbrella handles further express Goodwood’s place as the only manufacturing centre for the world’s pinnacle super-luxury marque. A hand-painted coachline, culminating in a half-compass motif completes the exterior. Forming the final stage of a week-long, 22 stage painting process, coachlines are hand-applied by one highly-skilled craftsman using squirrel hair brushes. Normally this takes three hours – however the intricacy of this very special Bespoke design means the time taken to complete the process doubles. The Home of Rolls-Royce Collection cars are currently being hand-built at Goodwood. Final images of the completed cars will be released in the second half of 2013.

4

50

44,000

58

INDIVIDUAL LEATHER PIECES CUT AND FITTED

INDIVIDUAL EXTERIOR PAINT

LAYERS TO EVERY PHANTOM

TO EACH ROLLS-ROYCE PHANTOM

COLOURS TO CHOOSE FROM

WOOD PART


11 INDIVIDUAL VARIETIES OF WOODVENEER, CUT AND HAND-APPLIED

4

00

112,533

HOURS TO CONSTRUCT EVERY

STITCHES COMPRISE HOME OF ROLLS-ROYCE

ROLLS-ROYCE MOTOR CAR

COLLECTION PHANTOM EMBROIDERY


BENTLEY

GT Speed Convertible

La Continental GT SPEED Convertible , nouvelle voiture vedette de Bentley et cabriolet quatre places le plus rapide du monde

32

La nouvelle GT Speed Convertible combine les plaisirs sensoriels du tourisme de luxe à ciel ouvert à la fracassante performance d'un W12 biturbo 6 litres de 625 ch, tout en offrant une efficacité carburant améliorée de 15 %. La boîte à huit rapports courts, la suspension revalorisée et abaisss transiger sur le confort de conduite réputé du cabriolet Continental de Bentley. La transmission intégrale permanente garantit une traction et une livraison de puissance optimales, quelles que soient les conditions de conduite. Prenant sa place au sommet de la gamme Bentley Continental, la nouvelle GT Speed Convertible atteint une vitesse de pointe de 325 km/h dans le plus pur style Bentley, une performance sans compromis sur la qualité artisanale, le luxe ou le raffinement. Les subtiles touches de design sportif incluent des jantes alliage 21 pouces, des grilles sombres et des sorties d'échappement rainurées. À l'intérieur de son habitacle fait main, la GT Speed Convertible est équipée de série du pack Mulliner Driving Specification, savant mélange de luxe contemporain et de sportivité. À propos de la nouvelle Continental GT Speed Convertible, le Président-directeur général de Bentley, Dr Wolfgang Schreiber, a déclaré : « Après l'introduction récente et réussie de la GT Speed, la nouvelle GT Speed Convertible, décapotable quatre places la plus rapide du monde et voiture de Grand Tourisme toutes saisons, séduira les conducteurs en quête de sensations pures dans une voiture combinant intuitivité, luxe et raffinement. Elle est conçue pour ceux qui ne tolèrent aucun compromis. »

La nouvelle Continental GT Speed Convertible offre le luxe et le raffinement d'un coupé et se transforme en époustouflante décapotable sur simple pression d'une touche. La capote à quatre couches garantit des niveaux de raffinement et d'isolation acoustique élevés. Testée dans ses moindres détails et dans toutes les conditions, de moins 30 °C à plus de 50 °C, elle résiste même aux pluies torrentielles et conserve une chaleur confortable et sans courants d'air même dans les conditions les plus glaciales.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


MOTEUR W12 6 litres PUISSANCE MAXI 625 cv COUPLE MAXI 800 Nm VITESSE MAXI 325 km/h 0-100 km/h 4,4 sec LONGUEUR 4 806 mm LARGEUR 1 924 mm HAUTEUR 1 393 mm POIDS 2 495 kg PRIX 232 000€


BENTLEY

The Continental GT Speed Convertible , Bentley ’s new open-top pe rformance glagship is the world’s fastest four-seat convertible.

The new GT Speed Convertible combines the sensory pleasures of roof-down luxury touring with the shattering performance of a 625 PS (616 bhp) twin-turbocharged 6.0 litre W12, while delivering a fifteen per cent improvement in fuel efficiency. The close-ratio eight-speed transmission, uprated and lowered suspension and retuned steering provide exhilarating acceleration and sharp, communicative handling without detriment to the renowned ride comfort of Bentley’s Continental convertible. Permanent all-wheel drive ensures optimum traction and power delivery whatever the road conditions. Taking its place at the pinnacle of the Bentley Continental range, the new GT Speed Convertible has a top speed of 202 mph (325 km/h) and in true Bentley style, no compromises have been made in craftsmanship, luxury or refinement to deliver this unrivalled performance. Subtle sporting design cues include exclusive 21-inch alloy wheels, dark-tint grilles and ‘rifled’ exhaust tail pipes. Inside its handcrafted cabin, the GT Speed convertible features the Mulliner Driving Specification as standard, blending contemporary luxury with a distinctly sporting character.

36

Commenting on the new Continental GT Speed Convertible, Bentley Chairman and Chief Executive Dr Wolfgang Schreiber said: "Following the recent successful introduction of the GT Speed, the new GT Speed Convertible will appeal to drivers who seek the sensory thrills of the world’s fastest four-seat soft-top and the practicality of a year-round grand tourer, together with unrivalled levels of luxury and refinement. It is designed for those who accept no compromise." The new Continental GT Speed Convertible offers the luxury and refinement of a coupé yet transforms into a head-turning open tourer at the touch of a button. The four-layer hood ensures high levels of refinement and acoustic insulation. Exhaustively tested in all conditions from -30°C to +50°C or more, it resists even monsoonforce rain and maintains comfortable, draft-free warmth even on the coldest days.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


M O N A C O L U X U RY G R O U P

Stéphane Levy Bentley Monaco

Tout commence en 1959 par le lancement en Principauté de la première conces sion du groupe : Mercede s-Benz. Son dév eloppeme nt sera fulgurant : en deux décennies, elle s'installe comme le premier acteur du secteur automobile monégasque. Fort de son succès avec la marque à l'étoile, l'entité "Monaco Luxury Group" prend véritablement son envol en 2000 avec l'arrivée de deux légendes automobiles : Bentley et Rolls-Royce. Lamborghini suivra en 2002, apportant la première touche sportive au groupe. 2009 marque un second tournant avec les a r r i v é e s s u c c e s s i v e s d e Sm a r t , Mc L a r e n ( 2 0 1 0 ), Fe r r a r i (2 0 1 1 ) e t e n f i n to ut récemment Aston Martin, Jag uar et Bugatti (2013). Aujourd'hui, un demi-siècle après sa création, Monaco Luxury Group ne représente pas moins de 10 marques et propose à sa clientèle 8 showrooms "véhicules neufs", 2 showrooms "véhicules d'oc ca sio ns" e t 6 atelie rs de rép aration. De puis 201 2, de ux nouv ell es e ntité s enrichissent notre offre de service : "Monaco Luxury Rent" qui propose l'ensemble de nos véhicules à la location (courte ou longue durée), "Monaco Luxury Yacht", dans un tout autre domaine, développe les activités de vente, de brokerage, de charters mais également de construction de yachts à Monaco.

38

Posséder de grandes marques automobiles prestigieuses au sein d’un groupe cinquantenaire n’est pas tout. Ce qui donne sa véritable identité à une marque automobile n’est pas fait de métal ou de cuir. Ce qui donne à un lieu l’envie d’y revenir sont les hommes qui s’attèlent chaque jour à lui donner vie. Le showroom Bentley de Monaco est de ceux là. On y entre et immédiatement on ressent une identité forte liée à la marque, à son histoire mais aussi aux hommes passionnés qui ont écrits cette histoire. Encore aujourd’hui, cette passion est plus que jamais chevillée au corps de l’un des plus célèbre conseiller automobile de la Principauté… rencontre avec Stéphane Levy.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Presque 80 ans plus tard, tout en témoignant de respect pour ce passé illustre, `la Mulsanne incarne de façon profondém ent moderne le prestige automobile et l’esprit grand tourisme.


INTERVIEW STÉPHANE LEVY

.DRIVE Monte Carlo : Stéphane LEVY, si je v ous demande quel est votre tout premier souvenir automobile, que vous vient t-il à l’esprit ? Stéphane LEVY : Je me souviens, j’étais alors un très petit garçon, je descendais voir mon papa au garage, laver sa voiture. C’est en le voyant prendre soin de chaque détail de la carrosserie que j’ai compris, quelques années plus tard, que pour la quasi totalité des hommes, posséder une voiture est très important. DMC : Quel est votre modèle préféré de l’histoire presque centenaire de Bentley Motors ? S. L : Sans hésiter, une Arnage T-Mulliner. C’est un modèle à la fois moderne et classique, un véhicule qui traverse les époques sans ce soucier des modes, il est intemporel. DMC : Que l e st la qualité première à avoir lorsque l’on es t le représentant, à Monaco, d’un constructeur aussi prestigieux que Bentley ? S. L : Tout d’abord l’écoute. Avant de pouvoir conseiller un modèle, il faut en premier être attentif afin de pouvoir appréhender de manière certaine les désirs d’un futur propriétaire d’une Bentley. La plupart de ces futurs propriétaires pensent, à juste titre, qu’entrer dans la grande famille des Bentley Boys confère certains privilèges, notre disponibilité permanente fait partie de ces privilèges. Ou c’est votre nature, ou vous changez de métier… on ne peut pas tricher avec ça. DMC : Qu’est ce que vous ressentez lorsque vous êtes au volant d’une Bentley ? S. L : Un moment à la fois intime et select. Quand je suis au volant d’une Bentley, j’aimerais que ce moment dure toujours, (rires). Le moindre trajet devient un moment de pur plaisir. Il m’est arrivé d’être stressé en voiture, mais jamais au volant d’une Bentley, (rires).

42

DMC : La gamme moderne de Bentley est selon vous plus adaptée à une clientèle masculine que féminine ? S. L : Il y a encore quelques années, quasiment uniquement masculine. Avec l’arrivé des GTC Cabriolet, de nombreuses femmes sont venues grossir les rangs des Bentley Girls, (rires) ; aujourd’hui je dirais 50/50 et c’est ce qui fait le charme de Bentley. Dans l’ensemble, les hommes préfèrent les coupés sportifs et les femmes les cabriolets. Ces derniers font d’ailleurs souvent l’objet de cadeaux d’anniversaires… véhicules exceptionnels, cadeaux exceptionnels. DMC : Selon vous, que différencie une Bentley des autres constructeurs de prestige ? S. L : Un luxe inégalable, un autre monde. Beaucoup de constructeurs à l’heure actuelle offrent une qualité de fabrication de très haut de gamme, mais aucune comparaison n’est possible avec l’exceptionnelle finition d’une Bentley. Il faut savoir que chaque Bentley est intégralement construite à Crewe, dans la périphérie de Manchester en Angleterre. Toutes les finitions sont faites à la main et chaque voiture suit un processus de traçabilité tout au long de son assemblage. Très objectivement, seul Rolls Royce atteint ces niveaux d’exigence aujourd’hui. D M C : Ro l l s - R o y c e e s t d o n c, s el o n v o u s , l e s e u l co n s t r u ct e u r à p o u v o i r concurrencer Bentley actuellement ? S. L : Je ne parlerai pas de concurrence. Je ne constate aucune rivalité entre les deux constructeurs car souvent les propriétaires de Bentley possèdent aussi une Rolls Royce. Dans le segment aussi select du luxe en matière automobile, aucune comparaison n’est possible pourtant, la clientèle est la même. Il faut se rappeler qu’il y a encore une quinzaine d’années, les deux constructeurs ne faisaient qu’un et c’est cette continuité de tradition automobile de prestige que les deux constructeurs entretiennent encore aujourd’hui pour le plus grand plaisir des Gentlemen Driver modernes. DMC : Si MLG vous proposait de développer le groupe à l’étranger, quitteriezvous Monaco. S. L : Sans hésiter… Non, (rires). Mon attachement à la Principauté est trop fort, je me sens ici chez moi et Monaco me le rend bien. C’est un privilège que de vivre et de travailler à Monaco. Mon travail au sein de Monaco Luxury Group me comble, vivre de sa passion, c’est exceptionnel. Je prends garde, toutefois, à ne jamais me substituer à mes clients. J’aime à croire que dans ce monde chaque chose à une place et que c’est à force de travail et de rigueur que l’on fait avancer les choses et les idées. DMC : A quel moment arrêtez vous d’être monsieur Bentley Monaco ? S. L : Lorsque je ferme les yeux pour m’endormir… Bien que parfois je continue à en rêver

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


New Flying Spur

Distributeur d’exception depuis 1959…

MONACO LUXURY GROUP 5, 7 Avenue Princesse Grace – 98000 Monaco

Aston Martin Monaco Tel : +377 97 97 86 50 Bentley Monaco Tel : +377 97 97 97 65 Lamborghini Monaco Tel : +377 97 97 97 60 McLaren Monaco Tel : +377 93 25 69 99 Mercedes-Benz Monaco Tel : +377 93 25 21 00 Rolls-Royce Monaco Tel : +377 97 97 97 30 Scuderia Monte-Carlo Tel : +377 97 97 38 38 Monaco-Occasions Tel : +377 97 70 26 46

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


BENTLEY

Mulsanne Concept Convertible

44

Depuis sa première apparition lors du Pebble Beach Concours d’Élégance en 2009, la berline Mulsanne reste une pure illustration du Grand Tourisme selon Bentley, combinant l'élégance et le luxe artisanal de la carrosserie à une immense puissance et à une sportivité à l'apogée de l'automobile de luxe britannique. Aujourd'hui, avec la Mulsanne Convertible Concept, les designers Bentley proposent un aperçu de l'avenir potentiel de la famille vedette de la marque. Conçue pour séduire les connaisseurs automobiles en quête du summum en termes de design contemporain, de prestige et d'exclusivité, la Mulsanne Convertible Concept sera le cabriolet le plus élégant et le plus sophistiqué du monde, fournissant une expérience de Grand Tourisme de luxe d'une puissance et d'un raffinement extrêmes pour quatre adultes. La grâce émanant de la Mulsanne Convertible Concept est le fruit d'une fusion entre la sportivité et l'élégance de la carrosserie, ses lignes sculptées et ses hanches musculaires transmettant un sentiment de puissance et de mouvement. Spacieux mais intime, l'habitacle affiche un design inspiré des puissants yachts de luxe. En combinant de manière absolument unique le chic, le design contemporain, des matériaux somptueux, un scrupuleux souci du détail et un raffinement extrême, la Mulsanne Convertible Concept assoit Bentley au rang de référence incontestée dans le secteur de l'automobile artisanale de luxe. En évoquant la Mulsanne Convertible Concept, Wolfgang Dürheimer, Président-directeur général de Bentley, a déclaré : « Moderne et luxueuse, la berline Mulsanne fournit une base parfaite pour créer le cabriolet le plus élégant du monde. La Convertible Concept renforcera l'attrait pour la famille Mulsanne tout en améliorant la visibilité de la marque Bentley, en particulier dans les nouveaux marchés et les marchés émergents. » Les voitures décapotables font naturellement partie de l'héritage de la société depuis sa fondation en 1919. Depuis la 3 litres taillée pour la course des années 1920 jusqu'au coupé Park Ward S1 Drophead des années 1950, en passant par la Corniche et plus récemment l'Azure, Bentley a créé une gamme de cabriolets fascinants et désirables trônant au sommet du secteur de l'automobile de luxe.

Since its debut at the Pebble Beach Concours d’Elegance in 2009, the Mulsanne saloon remains a pure example of the Grand Touring Bentley, combining coach-built elegance and hand-crafted luxury with immense power and sportiness at the pinnacle of British luxury motoring. Now with the Mulsanne Convertible Concept, Bentley’s designers are providing a glimpse into the potential future of the marque’s flagship family. Appealing to automotive connoisseurs seeking the ultimate in contemporary design, prestige and exclusivity, the Mulsanne Convertible Concept will be the world’s most elegant and sophisticated convertible, providing a supremely powerful and refined luxury grand touring experience for four adults. The graceful form of the Mulsanne Convertible Concept is a fusion of sportiness and coach-built elegance, its sculpted lines and muscular haunches conveying a sense of power and movement. The spacious yet intimate cabin design is inspired by luxurious, high-performance power boats. With its unrivalled combination of chic, contemporary design, sumptuous materials, painstaking attention to detail and supreme refinement, the Mulsanne Convertible Concept reinforces Bentley’s position as the undisputed benchmark in handcrafted automotive luxury. Commenting on the Mulsanne Convertible Concept, Wolfgang Dürheimer, Bentley’s Chairman and Chief Executive said: “The modern, luxurious, high-tech Mulsanne saloon provides a perfect foundation on which to create the world’s most elegant convertible. The Convertible Concept will extend the appeal of the Mulsanne family, while enhancing the profile of the Bentley brand, particularly in new and emerging markets.” Open-top cars have been an intrinsic part of the company's heritage since its formation in 1919. From the race-bred 3-litre of the 1920s to the Park Ward S1 Drophead Coupe of the fifties through the Corniche and, most recently, Azure, Bentley has created an array of glamorous and desirable convertibles at the zenith of luxury motoring.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


STÉPHANE LEVY


ESSAI EXCLUSIF

F12 vs Aventador textes et photos : Arnaud Taquet

Ce n'est pas tant l'essai qui se veut motif de ce reportage, mais plutôt l'histoire de ce dernier. A peine la Ferrari F12 Berlinetta présentée à Genève que nous attendions déjà avec hâte d'en prendre le volant. Simplement, en venir à récupérer une Ferrari, qui plus est la dernière en date, ce n'est pas chose simple. L'arrivée en parc presse de notre modèle d'essai se faisant tardive, nous ne voyons qu'une seule solution: le convoyage en avant-première avant les premiers essais presse du modèle. Nous sommes au tout début de cette année 2013 lorsqu'enfin, il nous est autorisé de permettre à une F12 de rallier Paris depuis Anvers. Récit…


F 1 2 v s AV E N TA D O R

Quarante huit heures, et pas une de plus. C'est ce qui est mis à notre disposition afin de pouvoir exploiter au plus possible le tempérament brillant de la Ferrari F12 sur route ouverte. Le programme est tout tracé: en partance depuis Anvers au nord de la Belgique, la première journée nous permettra d'explorer la côte belge avant de passer la nuit à Lille.

Contact ; la F12 ne gronde pas, elle ne ronronne pas non plus, elle se contente d'hurler frénétiquement sans pudeur, sans limite. Pourtant, sur le plan du style, la dernière héritière des valeurs de Maranello se veut relativement simple et discrète. V12 oblige, la carrosserie se dévoile comme étant à des années lumières de la référence codée 458 Italia. Notre monture du jour dévoile un long capot et une courte cellule arrière, mais le plus étonnant réside dans ses proportions, strictement réduites à une échelle bien plus humaine et rassurante que ses aînées. En cause ? La volonté féroce de la marque au cheval cabré de vouloir redonner un aspect pratique et abordable au dessin de la production.

Moins impressionnante que prévu depuis l'extérieur, donc, il ne nous aura fallu que quelques kilomètres pour nous sentir bluffés du caractère de la F12. Bourgeoise et raisonnée en apparence, il est fort probable d'en venir très vite à en minimiser sa mécanique des plus admirables. Et pour cause: la F12 Berlinetta est en réalité la Ferrari de route la plus puissante jamais conçue.

Désormais postés sur la digue de la capitainerie du port industriel de ZeeBrugge, une immense ligne droite s’ouvre devant nous de sorte à laisser s’époumoner les quatre sorties d’échappement sonnant en cœur pour l’honneur des…740ch ! La F12 agit alors à la manière d’un missile sol-sol capable d’atteindre le 0 à 100 km/h en 3 »1…dés lors que les seules roues arrières motrices sont en mesure de garder de l’adhérence.

48 Si la Berlinette sait se montrer raisonnable en apparence, elle n'en est pas moins démesurément sauvage une fois affolée l'aiguille du compte-tours. Pourvue d'un niveau de couple s'élevant à 690Nm, la puissance du V12 agit au détriment de l'adhérence à la façon d'une muscle-car surmotorisée et ce, quel qu'en soit le mode de « Manettino » enclenché. Le Manettino? Vous l'avez forcément aperçu sur les dernières Ferrari en date. Il permet en théorie de synchroniser les volontés du pilote, l'environnement et le comportement de l'auto. Avec la F12, le mode Sport suffit à lui seul pour se sentir en mode TC (pour Traction Control) / OFF en 458 Italia. Une révolution chez Ferrari.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


MOTEUR

V12 6,498 cc

V12 6,262 cc

PUISSANCE MAXI

PUISSANCE MAXI

700 cv

740 cv

COUPLE MAXI

COUPLE MAXI

690 Nm

690 Nm

VITESSE MAXI

VITESSE MAXI

350 km/h

340 km/h

0-100 km/h

0-100 km/h

2,9 sec

3,1 sec

LONGUEUR

LONGUEUR

4 780 mm

4 618 mm

LARGEUR

LARGEUR

2 030 mm

1 942 mm

HAUTEUR

HAUTEUR

1 136 mm

1 273 mm

POIDS

POIDS

1 575 kg

1 525 kg

PRIX

PRIX nc

305 000€

FERRARI F12

LAMBORGHINI Aventador

MOTEUR


ESSAI EXCLUSIF

52

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


A la tombée de la nuit, nous décidons d'engager une session touristique en plein Lille… Mais pour l'occasion, c'est avec sa concurrente directe que nous avons choisi d'arpenter les alentours de la grand place et des ruelles étroites du Vieux-Lille. Vous l'aurez deviné, c'est une Lamborghini LP700-4 Aventador que nous avons pu prendre en mains pour l'occasion de sorte à voir se confronter deux rivales de même sang, aux prétentions semblables mais à la philosophie radicalement différente.

D'un coté, la F12 Berlinetta, toujours aussi flegmatique et même élégante de par sa discrétion naturelle, de l'autre, l'Aventador, semblant directement sortie d'une manche du championnat FIA GT. Déjà en termes d'utilisation, nos deux pompes à feu ne semblent pas adressées au même public. Mais dés lors que l'on en vient à comparer leur aspect purement esthétique et leurs proportions, le jeu des différences semble ne jamais prendre fin…

Remerciements: Thomas Malaval, Ferrari West Europe.


LAMBORGHINI

Aventador Roadster Lamborghini, qui fête ses 50 ans cette année, est une exception dans le monde de l’automobile. La marque est, en effet, la seule à proposer des supercars en série et cela sans interruption depuis 1966 avec la Miura.

54

Aujourd’hui, la dernière représentante en date de cette lignée, tout droit venue de Sant’Agata Bolognese, n’est autre que l’Aventador. Avec son tout nouveau V12 de 6,5 l. de cylindrée, qui pour la première fois n’est plus issu du V12 Lamborghini originel développé en 1963 par l’in- génieur Bizzarrini pour le modèle 350, développant 700CV au régime, exceptionnel pour un tel moteur, de 8250 tr/min et 690Nm de couple à 5500 tr/min ainsi que ses 4 roues motrices qui permettent de faire passer toute cette puissance au sol, on se doute que les performances seront de tout premier ordre. Le verdict est de 2,9 sec. au 0-100 km/h ; de 19,0 sec. aux 1000 mètres départ arrêté, le tout au son du nouveau V12 qui n’a rien perdu du caractère de son illustre prédécesseur, que du contraire ! Au volant, les sensations sont tout simplement exceptionnelles grâce à ses performances stratosphériques qui la font directement entrer dans la catégorie des supercars mais aussi grâce à son châssis qui, lui aussi, offre une nouveauté par l’introduction d’une cellule centrale en carbone. Dans ces conditions, comment augmenter encore les sensations ? Plus de puissance ? Moins de poids ? Non, tout simplement, en décapsu- lant l’Aventador. Lamborghini respecte ainsi la tradition, lancée avec la Miura (qui proposa un unique exemplaire de roadster), qui permet de rouler les che- veux au vent au son du V12. Si la Diablo avait offert un toit en dur « rétractable », la Murcielago de- vait se contenter d’une « toile de camping » à utiliser en cas de secours qui permettait de rentrer plus ou moins sec en cas de pluie et cela à vitesse réduite car prévue pour 200 km/h maximum. Aujourd’hui, l’Aventador Roadster s’équipe d’un toit dur en carbone démontable manuellement en deux parties et logeable dans le coffre avant. Un bon point pour l’étanchéité, l’aspect pratique et le confort sonore ! Comparée à la version coupée, l’Aventador Roadster se différencie aussi grâce à son design fortement revu de l’arrière. Les arches et le compartiment moteur, coupé par une « colonne vertébrale » dessinant deux fenêtres hexagonales, lui donne une personnalité propre. La maîtrise de l’aérodynamisme de la voiture permet de limiter les turbulences dans l’habitacle lorsque l’on roule à ciel ouvert. On savait que Lamborghini est partenaire de Boeing pour les recherches sur la fibre de carbone, on découvre qu’ils partagent également la maîtrise du domaine complexe de l’aérodynamique. En effet, à condition de ne pas solliciter outrageusement le moteur en le faisant monter dans les tours, le niveau sonore est acceptable, il atteint 60DB à 90km/h et 90DB à 300km/h, soit le volume sonore d’un goûter d’anniversaire.... Il s’agit cependant là d’une mission impossible avec une telle sommité dans votre dos ! Vous serez certainement tout pardonné par votre pas- sager qui redemandera même probablement de pouvoir encore profi- ter des vocalises du V12 logé dans le dos. Visuellement, on remarque aussi les nouvelles jantes en aluminium forgé de 20 et 21 pouces au look agressif qui permettent un gain de 10 kg non négligeable comparé au poids de celles du coupé. Un système « Stop & Start » fait aussi son apparition sur le Roadster grâce à l’utilisation de condensateurs haute puissance permettant le redémarrage rapide du V12. Si les performances du roadster, alourdi de 50 kg comparées à celles du coupé, régressent de manière insensible à l’accélération (3,0 sec de 0 à 100 km/h (+0,1sec...) et 19,6 sec. (+0,3sec.) aux mille mètres départ arrêté) la vitesse, elle, se maintient à 350km/h (et cela toit démonté ou mis en place !)et les sensations, elles, explosent littéralement ! Nous voici donc en présence d’une supercar qui diminue sa consom- mation sur cycle mixte, aussi pratique et utilisable que dans sa version coupée grâce à son toit en carbone et à la maîtrise de l’aérodynamique, pourvue d’une personnalité propre encore plus marquante et capable de performances comparables tout en faisant atteindre des sommets de sensations. Dans ces conditions, plus rien ne vous empêche de sauter le pas et passer du coupé au roadster !

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


MOTEUR V12 6 litres PUISSANCE MAXI 700 cv COUPLE MAXI 690 Nm VITESSE MAXI 350 km/h 0-100 km/h 3,0 sec LONGUEUR 4 780 mm LARGEUR 2 030 mm HAUTEUR 1 136 mm POIDS 1 625 kg (à sec) PRIX 363 000€ TVAC


LAMBORGHINI

On the heels of the successful coupe introduced in Summer 2011, and with over 1,300 units already delivered to customers, the House of the Raging Bull is now offering the convertible version of the Aventador, a vehicle that perfectly balances the ultimate driving experience with the ultimate in sports car sophis tication.

The new Lamborghini Aventador LP 700-4 Roadster can immediately be recognized by the unique profile of its upper area, which extends along newly designed geome- tric lines from the removable roof to the engine hood. The Roadster’s design is the result of a careful study into the best way of combining performance, elegant style, ease of use and a driving experience that excites all five senses. The two-piece roof is made entirely from carbon fiber using various technologies such as RTM and Forged Composite ®. These technologies guarantee maximum aesthetic performance and stiffness although each component is extremely light, weighing less than 6 kg. These two parts are removable, easy to handle, and being lightweight and simple to attach, can be stored in the front luggage compartment. In just a few seconds the Aventador LP 700-4 Roadster can be admired in all its luxurious beauty. The range of colors available for the Roadster has been supple- mented with a very light, metallic blue color, Azzuro Thetis, whose tone varies with the angle of the light. This color recalls the shade of the extraordinarily beautiful 1968 Miura Roadster, and both highlights and reinforces the lines of the vehicle by adding strength and dynamism.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

59 AVENTADOR ROADSTER

Even the interior has a new look. The use of leather called Sabbia Nefertem highlights the superb hand-made craftsmanship of the upholstery from Sant’ Agata Bolognese and is a perfect match for the exterior in Azzuro Thetis. Finally, the new Aventador LP 700-4 Roadster also features new Dione 20”/21” rims with a daring, aggressive look. Crafted in light forged aluminum, they lower the weight of the vehi- cle by 10 Kg as compared with the standard set of rims. The new Aventador LP700-4 Roadster boasts record performance. It accelerates from 0 to 100 km/h in only 3 seconds flat and has a maximum speed of some 350 km/h. These numbers, combined with a drive train featuring a centrally located, 6.5 liter aspirated V12 generating 700 hp, an ISR 7-speed gearbox and push- rod suspension make the new Aventador Roadster a unique super sports car with no direct competition. Of course the Roadster’s V12 also includes a cylinder deactivation system when the engine is working at partial capacity, while the innovative, instant Stop & Start sys- tem includes high-performance capacitors known as supercaps to awaken the en- gine. This is an absolute first in the super sports car segment.


GRANDE GIRO LAMBORGHINI

50th Anniversary ONCE UPON A TIME THERE WAS FERRUCCIO LAMBORGHINI. A STORY OF ITALIAN INNOVATION.

“You buy a Ferrari when you want to be somebody. You buy a Lamborghini when you are somebody." This famous comment by Frank Sinatra, a great collector of the supercars manufactured by the House of the Bull, reflects the unique and inimitable spirit that is so typical of Emilia Romagna and was also behind the creation of Automobili Lamborghini, which began life as an antagonist and has become not only an international protagonist, but also the producer of the world’s finest luxury super sports cars.

60

It is clearly no coincidence that the fastest and most beautiful cars in the world have all been created in Emilia Romagna, in the area between Bologna and Modena, by charismatic personalities - Maserati, Drake and Ferruccio Lamborghini - as if each were saying to the other: “Anything you can do I can do better”. What is crystal clear is that the origins of Automobili Lamborghini are inextricably entwined with the visionary and forceful character of its founder, and also with the years of the Italian miracle and economic boom. The war taught the country that it was both possible and a duty to rise up again and this spirit left a deep mark in the present and future projects of Ferruccio Lamborghini, born in 1916, who “from someone who only knew how to drive tractors”, created the cars that would go on to challenge the world. Because although he had no marketing skills, it didn’t take long for Lamborghini, the owner of a successful tractor manufacturing business, to realise that producing luxury sports cars would be much more profitable, as well of course as giving him a much more prominent profile. And so, in 1962 and 1963, “Società Automobili Ferruccio Lamborghini” set out on its great supercar adventure, beginning half a century of history that continues today. Exactly 50 years since the construction of its first factory in Sant’Agata Bolognese, the company continues to carry Italy’s name and spirit throughout the world. The factory is located at one vertex of a triangle with Bologna and Modena, in an area where, as we know, professional skills in the sports car segment are plentiful. Even though, as Lamborghini later said, it would have been better to build the factory “next to the motorway: the view of the logo and cars in the yard would have represented some remarkable free advertising!".

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Stephan Winkelmann


IT IS A RACING CAR TO DRIVE FOR FUN wrote the magazine Quattroruote in November 1967


GRANDE GIRO LAMBORGHINI

The big, bright central building, with tiled floors full of numeric control machinery, was positioned next to the office building, so that managers could keep a constant eye on production. Lamborghini himself was particularly pleased with this arrangement and had no scruples about working on his cars personally when he thought something wasn’t being done the way he wanted. Ferruccio, born under the sign of Taurus the bull, decided that his cars would bear a crest featuring the same animal he used as the emblem for his tractors, and commissioned the famous graphic designer of the period Paolo Rambaldi to create the new logo. Lamborghini new exactly what he wanted and it didn’t take him long to find the right people for his project. Taking advantage of the famous “night of the long knives”, during which the company’s rival replaced its team of engineers, Lamborghini recruited the best technical staff available. They included the talented Giotto Bizzarini who, with the young Gianpaolo Dallara and Gianpaolo Stanzani, both only twenty five, helped Lamborghini make its debut on the world stage with the 350 GTV, later simplified to the 350 GT, designed by Franco Scaglione. But Lamborghini was perfectly well aware that it takes much more than this for a brand new marque to be successful in such a difficult and exclusive market. And so in 1966 the “House of the Bull” made its presence felt with the introduction of the car that launched the Lamborghini brand, the Miura, which was named after one of the fiercest breeds of Spanish bull, raised in Andalusia by Edoardo Miura.

64

In 1968 the first episodes of class tension errupted and Lamborghini too, who had always had a close relationship with his workers, talking to them in the local dialect over a glass of red wine, struggled to come to terms with this “cultural revolution”. Not long afterwards, with the onset of a deep economic recession, he decided to sell “his factory” and retire to Lake Trasimeno. Following the “credo” instilled in the company by Ferruccio, Lamborghini production has always been characterised by innovation, by technological choices and, most importantly, by a very strong and distinctive personality and style. And still today, as the Sant’Agata-based car manufacturer looks back over 50 legendary years of history, the current production models (the Gallardo and the Aventador) express that very same credo of constantly striving to bring the future into the present and of explosive power, which are clearly character traits of the marque’s visionary founder. A strange combination of Italian creativity and German rigour.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


SUPERCARS

From Monaco with Love… textes et photos : Arnaud Taquet

66

Toutes ont brillé dans leur époque. La F50 bien qu'injustement mal aimée s'est vu donner suite au mythe F40 en un véritable succès commercial. L'Enzo en est sa digne descendante, reprenant de surcroît le prénom du Commendatore, lui même. La Carrera GT est restée jusqu'à très peu, la Porsche de route la plus puissante et la plus rapide jamais conçue. Quant à la Veyron, chacun connait les superlatifs qu'elle implique…la plus rapide, la plus puissante, la plus exclusive et la plus chère des supercars. Consommation instantanée? Presque 100L / 100km…compte rond. Les jantes sont à changer en même temps que les pneus, tenant eux même quelques dizaines de secondes une fois la Veyron portée au-delà des 400km/h qu'elle prône fièrement. Bien sûr, en dehors des circuits les plus rapides, nos quatre montures sont inexploitables, mais imaginez que l'on vous propose une journée dans chacune d'entre elle, le long de la rivera…en bon serviteur, Drive Magazine a aussi battu un record: accepter la proposition en moins de temps qu'un 0 à 100km/h dans ces montures parmi les plus exaltantes jamais conçues.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Imaginez… Vous tournez la clé, le V12 ne g ronde pas, il hurle et fait mê me trembler le sol par le biais d'un g alop de 660 chev aux. Puis vous prenez la direction de la basse corniche, histoire de vous faire au gabarit de la voiture, avant d'entamer la m oyenne et de laisser à l'Enzo la poss ibilité de dévoiler son réel potentiel. On parle d'une vite sse maximale dé pass ant les 360km/h pour une voiture apparue il y a déjà 10 ans !


FROM MONACO WITH LOVE…

Souvent détenues par les plus fervents puristes, la F50 marquait à l'époque le retour du V12 dans la lignée des voitures de route les plus désirables au sein de la petite gamme Ferrari. Après les V8 turbocompressés des 288 GTO et F40, la F50 renoue alors avec une motorisation plus noble de sorte à se mesurer à la McLaren F1, rivale de l'époque bien qu'objectivement plus aboutie. Face à la concurrence la F50 est donc moins performante. Mais force est aussi d'admettre le peu d'évolutions en termes d'efficacité par rapport à la F40 pourtant apparue dix ans avant. Mal aimée, la F50? Oui et non. Oui, puisque sa rareté, son exclusivité, sa ligne, sa motorisation et son niveau de performance (concurrence mise à part) laissent rêveur. Non, pour le peu d'évolutions apportées et pour sa date de commercialisation peu stratégique. Mais son principal atout se ressent de façon totalement subjective une fois à bord. La F50 déborde de caractère et vit comme presque aucune autre supercar. Il est sans arrêt question de tact, de finesse, de trajectoire, et…de contre-braquage. La belle exige une conduite musclée, virile, sans à-coups, mais inutile de vouloir en sortir parfaitement frais. La F50 est une voiture de sport, dans tous les sens du terme, et c'est sans conteste ce qui la rend particulièrement singulière et désirable et ce qui lui a permis de se faire une place reine parmi les Ferrari de route les plus inaccessibles et les plus envoûtantes.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


LA PRODUCTION AUTOMOBILE NOUS OBLIGE SOUVENT À RETENIR MÊME INCONSCIEMMENT DES NOMS DE CODE TOUJOURS PLUS COMPLIQUÉS DONT NOUS NE SAVONS QUE RAREMENT LA PROVENANCE ET L'ORIGINE. SACHEZ-LE, SI LA F50 EST AINSI NOMMÉE, C'EST CERTES DANS L'OPTIQUE DE CÉLÉBRER DIGNEMENT LE DEMI-SIÈCLE DE LA MARQUE AU CHEVAL CABRÉ, MAIS AUSSI DANS LE BUT DE FAIRE ÉCHO À LA FERRARI DE RÉFÉRENCE, LA F40. A MI-CHEMIN ENTRE CETTE DERNIÈRE, ET L'ENZO, NOUS AYANT TANT OFFERT EN TERMES DE PLAISIR PUR ET DE SENSATIONS, NOUS N'AVIONS D'AUTRES CHOIX QUE D'EN ATTENDRE BEAUCOUP DE CETTE F50.

SUPERCARS

69


FROM MONACO WITH LOVE…

Après une journée à son bord, notre conclusion s'en tiendra au fait que, pour nous, la Carrera GT représente la quintessence de la technologie Porsche, la représentation routière d'une expérience acquise à mesure des innovations trouvées d'année en année depuis des décennies de recherche en sport automobile. Son V10 permet une puissance maximale de 612ch à 8000tr/min pour un couple de l'ordre de 590Nm à 5750 tr/min. Quant à la vitesse maxi, elle atteint 330km/h.

70

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


A L'INTÉRIEUR DE LA CARRERA GT, L'AMBIANCE SE VEUT UNE FOIS ENCORE À MI-CHEMIN ENTRE LE BAROQUE ET LE HIGH-TECH, PERDUE ENTRE LES EFFLUVES DU CUIR PLEINE FLEUR ET DU BOIS, ET LA SPORTIVITÉ ÉMANANT DU CARBONE APPARENT ET DE L'ALUMINIUM. QUOIQU'IL EN SOIT, SI IL EST QUELQUE CHOSE DE PERTURBANT, C'EST SANS CONTESTE CETTE RECHERCHE DE GAIN DE POIDS COMME PEUT LE SOULIGNER L'EMPLOI MAJORITAIRE DE MATÉRIAUX COMPOSITES. L'HABITACLE EST FROID, GRIS, NOIR, PRESQUE TOUT DE CARBONE ET D'ALUMINIUM, MAIS LE SEUL LEVIER DE VITESSE ET SON POMMEAU EN BOIS AGIT EN TEMPS QUE MÉMOIRE DES TEMPS ANCIENS DE L'AUTOMOBILE SPORTIVE.


FROM MONACO WITH LOVE…

72

Dès lors qu'il s'agit de voitures de sport, voir même de supercars, on parle très vite de moteurs allant du V8 au V12, en passant par le V10. Mais sachez-le, si Bugatti a tenu (dès 2005) à ne concevoir qu'un seul modèle pour sa « gamme », il semblerait qu'ils aient voulu marquer les esprits. À sa sortie la Veyron était alors la voiture la plus puissante, la plus rapide et la plus chère du monde en affichant fièrement un moteur W16 de 1001ch et une vitesse maximale dépassant allègrement les 400km/h. La Veyron est trapue, impressionnante, évidemment, mais pas tant qu'on pourrait le croire au regard de la fiche technique. Le design se veut homogène, plutôt élégant même pour une voiture aux prétentions de missile sol-sol. Les lignes principales sont loin d'être tendues mais plutôt courbes de façon à ne surtout pas laisser le temps la marquer. Mais comparèrent aux autres montures essayées à l'occasion de se reportage, la Veyron se voudrait presque discrète. Contact… Pas de quoi s'affoler non plus en ce qui concerne la sonorité. Prenez deux V8, mettez les en sourdine et lissez leur caractère, puis mettez les côte à côte au sein d'un seul et même bloc moteur, vous savez désormais ce que peut être le bruit d'une Veyron. Seulement, dés lors que l'on se risque à jouer de la pédale de droite, la surprise vient, vite, sans prévenir, et frappe d'un grand coup dans les reins de sorte à vous propulser de 0 à 100km/h en 2.5 secondes, soit un temps comparable à aucune. Absolument aucune voiture de production, même ultra limitée. Plus feutrée et polyvalente que les Enzo, Carrera GT et F50 ici au programme, la Veyron est pourtant bien plus performante grâce au travail d'aérodynamique et d'ingénierie mais aussi par le biais des innovations et de son bagage en technologies de pointe. La Veyron n'est certainement pas la supercar la plus exaltante que nous ayons pu essayer, mais elle reste sans conteste la plus bluffante. Sidérante même. Nos plus sincères remerciements à DPM Motors Monaco pour la mise à disposition des véhicules. Mention spéciale à Sam Bertoni, Guillaume Karrasch et Nico Rosado.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


74

DRIVE GIRLFRIENDS LES PLUS BEAUX MANNEQUINS SE DÉVOILENT POUR NOS LECTEURS. Model: Catalina Otalvaro

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Catalina Otalvaro


ASTON MARTIN

Vanquish Volante Instantanément identifiée comme l'une des plus belles voitures de sa catégorie, la Vanquish Volante garde essentiellement le caractère dynamique et les capacités sportives du coupé. Avec le même moteur AM11 V12 6,0 litres que le coupé, la petite nouvelle affiche des performances tout aussi époustouflantes : accélération de 0 à 99 km/heure (en estimation) en à peine 4,1 secondes, et vitesse maximum à 294 km/heure.

78

La Vanquish Volante est la première Volante des 100 années de l'histoire de la marque à proposer une carrosserie entièrement en fibre de carbone, qui est en outre la plus rigide de toutes les Volante jamais conçues par l'équipe d'ingénierie Aston Martin dans leur quartier général de Gaydon, Warwickshire, en Angleterre. Il ne faut pas plus de 14 secondes pour replier la capote fabriquée en tissu léger de triple épaisseur. Le design de la Vanquish Volante est le tout dernier modèle du légendaire langage visuel d'Aston Martin. La taille élégante, les saillies latérales allongées et les lames d'éclairage à DEL sont reprises du supercar One-77 et la capote pliante en tissu s'insère sous un tonneau et un capot au profil aérodynamique assurant des performances optimales. Le 'costume' de la Vanquish Volante en panneaux de fibre de carbone enveloppe un habitacle aussi sophistiqué que confortable. L'habitacle 2+2 offre un style élégant et des matières authentiques et luxueuses : cuir Luxmil pleine fleur, matelassé en option, commandes en métal, garnitures en chrome satiné : une voiture magnifiquement équipée. Chaque élément de la carrosserie est fabriqué en fibre de carbone, non seulement pour son ratio résistance/poids élevé, mais également pour la flexibilité de ses formes. Ce choix permet de réduire la masse, mais nécessite également moins de panneaux de carrosserie, donc moins de joints et un profil plus cohérent et svelte. Tout aussi pratique que bien habillée, la Vanquish Volante présente un coffre 50 % plus grand que celui de la DBS Volante. Avec 279 litres – capote ouverte ou repliée – il fait de la nouvelle Aston Martin le choix idéal tant pour une traversée de continent que pour les trajets quotidiens. Sous sa plantureuse robe de fibre de carbone, la Vanquish Volante cache la toute dernière génération de moteurs à essence AM11, le V12 6.0 litres à aspiration naturelle qui entraîne les roues arrière au moyen d'une boîte automatique à six vitesses Touchtronic 2. Le pic de puissance du V12 (573 CV ou 565 bhp) est atteint à 6 750 t/m et le couple de 620 Nm (457 lb ft) à 5 500 t/m. Ces chiffrent se traduisent en performances égales à celles du coupé Vanquish et garantissent à la nouvelle voiture sa place dans la catégorie des Super GT. La dynamique a été réglée très précisément, avec de nouveaux réglages d'amortisseurs et ressorts calibrés pour offrir une conduite aussi pointue, tout en étant conforme, que celle du coupé. Tout en étant légère, solide et flexible dans son application, l'architecture gen4 VH est également extrêmement rigide. En effet, la nouvelle Vanquish Volante offre une rigidité en torsion de 14 % supérieure à celle de la DBS Volante qui l'a précédée, lui donnant une résistance à la flexion très élevée et permettant une conduite sensible et prévisible. Les équipes d'ingénierie d'Aston Martin ont fait, entre autres, des efforts particuliers pour minimiser le poids autour de l'empattement de la nouvelle voiture afin de réduire l'inertie de lacet. C'est pourquoi la fibre de carbone a été utilisée pour la plus grande partie de la structure arrière et le poids de la structure avant en aluminium a été limité. Pour tirer profit au maximum de son architecture précise et rigide, la Vanquish Volante utilise une série de technologies complexes telles que Dynamic Stability Control (DSC) et Positive Torque Control (PTC). L'ADS modifie automatiquement les réglages de la suspension afin d'assurer que le conducteur dispose des niveaux de contrôle les plus élevés à tout moment, et qu'il puisse réagir rapidement à toutes conditions de conduite. Les différents modes d'amortissement disponibles permettent d'élargir considérablement l'éventail de caractéristiques de la Vanquish Volante en adaptant les réglages aux envies et aux exigences du conducteur. Cette voiture peut donc être une GT de croisière en mode Normal, avec la capacité de se muer en une sportive nerveuse en mode Sport ou Track.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Ceci n'est pas uniquement une voiture superbe, c'est aussi un véhicule exceptionnel conçu et élaboré pour le connaisseur, par des ingénieurs dont la mission est de fournir des voitures de sport exceptionnelles aux caractéristiques clairement définies.


ASTON MARTIN Instantly becoming one of the most beautiful cars in its class, Vanquish Volante crucially retains the coupe’s dynamic character and sporting capability. It boasts the same ne w AM11 6.0-litre V12 engine as the coupe and the same blistering pe rformance fig ures, meaning the 0-62 mph s print is de spatched in just 4.1 seconds (estimated) while the top speed stands at 183 mph.

Vanquish Volante is the first fully carbon fibre-skinned Volante in the brand’s 100-year history, while also being the stiffest Volante body structure yet created by the engineering team at Aston Martin’s global HQ in Gaydon, Warwickshire, England. The new car’s triple-skin lightweight fabric roof takes just 14 seconds to fold. The design of Vanquish Volante represents the latest take on Aston Martin’s iconic visual language. Styling cues such as the elegant waist, elongated side strakes and LED rear light blades are derived from the One-77 supercar while the folding fabric roof sits beneath a tonneau and decklid that have been aerodynamically tuned for optimum performance. The Vanquish Volante’s ‘suit’ of carbon fibre panels cloaks a cabin that is both sophisticated and comfortable. The 2+2 cabin is elegantly attired in authentic and luxurious materials: full grain Luxmil leather with optional quilting, metal controls and satin chrome trim underscore the car’s well-appointed nature. Each body panel on the car is constructed from carbon fibre not just because of its high strength-to-weight ratio, but also for its flexibility of form. This not only reduces mass but means that fewer individual body panels are required – reducing joints and contributing to a more coherent and svelte shape. As practical as it is well-dressed, the Vanquish Volante boasts a boot that’s fully 50% larger than that of the previous DBS Volante. It measures 279 litres – roof up or down – and makes the new Aston Martin the perfect choice for continent-crossing grand tours as well as daily drives.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

81 VANQUISH VOLANTE

Under its curvaceous carbon fibre bonnet the Vanquish Volante comprises the latest generation AM11 naturally aspirated 6.0-litre V12 petrol engine which drives the rear wheels via a Touchtronic 2 six-speed automatic gearbox. The V12’s power peak of 573 PS (565 bhp) arrives at 6,750 rpm while the torque peak of 620 Nm (457 lb ft) is available at 5,500 rpm. These numbers translate into performance that matches the Vanquish coupe’s and ensures the new car supports its Super GT billing. The dynamics have been tuned precisely, with new springs and damper settings calibrated to deliver the same crisp handling yet compliant ride as the coupe. As well as being light, strong and flexible in its application, the gen4 VH architecture is also extremely rigid. The new Vanquish Volante is, in fact, 14% torsionally stiffer than the DBS Volante which preceded it, making it highly resistant to flex and allowing for responsive and predictable handling. Aston Martin’s engineering teams have worked particularly hard to minimise the weight outside the wheelbase of the new car to reduce yaw inertia. As a result, carbon fibre has been used extensively in the rear structure and the weight of the aluminium front structure has been limited. To take full advantage of its precise and rigid architecture, the Vanquish Volante employs a battery of sophisticated technologies including Dynamic Stability Control (DSC) and Positive Torque Control (PTC). The ADS automatically alters the suspension settings to ensure the driver has high levels of control at all times, with the ability to respond quickly to different driving conditions. The different damping modes available help significantly broaden the Vanquish Volante’s character, adapting its set-up to suit the driver’s mood and requirements. Thus it can be a cruising GT car in Normal mode with the capacity to morph into an assertive sports car in Sport and Track modes. “This is not simply a great-looking car – this is a great car engineered and crafted for the connoisseur by people dedicated to delivering exceptional sports cars with clearly defined characters.”


MOTEUR V12 6 litres PUISSANCE MAXI 573 cv COUPLE MAXI 620 Nm VITESSE MAXI 294 km/h 0-100 km/h 4,1 sec LONGUEUR 4 728 mm LARGEUR 2 067 mm HAUTEUR 1 294 mm POIDS 1 844 kg PRIX 264 995€


GRAND PRIX DE MONACO 2013

Live from the track textes et photos : Arnaud Taquet

84

C’est à l’occasion du dernier Grand Prix de Monaco que Renault a levé le voile sur la Twin’Run. Ce conce pt-car qui cultive l’esprit sportif de la marque et de la passion automobile en rendant hommage aux mythiques R5 Turbo et Clio V6. Véritable voiture de course, la Twin’Run est dotée d’un châssis issu de l’univers de la compétition et d’un moteur V6 de 320ch en position centrale arrière, dérivé de la Mégane Trophy (version piste).

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Alain Prost


GRAND PRIX DE MONACO 2013

Nous sommes à Monaco. Alors que le sol vibre presque autant que nos tympans, nous nous arrêtons à deux pas de la ligne de départ du grand prix. Pas question de vintage ni de supercar comme nous vous en parlons habituellement, ici nous sommes sur les terres de la Formule 1. C'est dans cette ambiance de course, au milieu du grand public et d'un tracé légendaire émanant le pneu ciré que Renault a tenu à dévoiler en première mondiale son nouveau concept car. Vu les conditions, on le devinait sportif, c'est sûr, alors il y avait deux écoles: ceux qui pensaient apercevoir une bombinette hors normes mais coupée de toute éventualité de mise en production, et puis ceux se laissant rêver de la nouvelle Alpine-Catheram bien attendue. Le programme est fixe: la voiture ne devra faire que trois tours. Le départ est amorcé. Situés sur la passerelle surplombant le secteur de la piscine, nous n'avons que le son, pas l'image. On s'attend alors à tout. Une monoplace ? Une Supercar? Dés lors que nous l'apercevons en bout de ligne droite après la chicane du port, la surprise est au rendez-vous. Il est question d'une…puce, minuscule, aux peintures de guerre pas vraiment conventionnelles. Auprès d'elle? Deux pompes à feu déjà bien connu, la Clio V6 et la R5 Turbo. Imaginez la surprise…imaginez l'effet que peut alors avoir ce type de présentations sur nos esprits déjà résolus à oublier tous types de bombinettes modernes authentiques. A l'ère du politiquement correct et de la sauce bio à tout va, voila que Renault se décide à reprendre l'authenticité des anciennes références pour mettre en avant ses nouveaux projets. Nous on n'encourage pas, on acclame! Plus tard, on apprendra de surcroît le nom

des pilotes de ces trois sportives en piste. Evidemment, c'est Jean Ragnotti que l'on pouvait apparenter à la R5 Turbo. Pour la Clio V6, c'est Charles Pic qui s'est vu l'honneur de suivre Carlos Tavares (Directeur Général des Opérations chez Renault Sport ) aux commandes de ladite TwinRun. Sur le plan du style, la Twin'Run se montre en accord parfait avec la Twin'Z, bien que cette dernière s'avère inévitablement plus raisonnée, bourgeoise et féminine. La face avant du concept sportif est identitaire et se dessine autour du losange faisant le lien avec la nouvelle signature stylistique de la marque. Affichant une silhouette particulièrement équilibrée et athlétique, la pistarde n'admet aucun porte-à-faux. Sa ceinture de caisse haute et ses ailes élargies couplées aux nombreux appendices aérodynamiques parachèvent son tempérament sportif. Et puis il y a les teintes au programme. Sa livrée bleue rappelle la 5ème étape de la stratégie Design de Renault, dédiée au jeu et au loisir. Les liserets et bandes oranges sont uniquement présents pour insister sur le caractère sportif de l'auto et renforcer son caractère. La présence parsemée d'une seconde couleur laisse aussi penser que la personnalisation devrait avoir un rôle plus qu'important lors de l'apparition de la prochaine citadine Renault. Sur les portières, le numéro 5 fait référence à la R5 Turbo. Parmi les rappels du genre, on peut aussi compter le dessin des projecteurs avant ou celui du kit large. Nous vous parlions tout à l'heure d'une sonorité à réveiller les morts retentissant dans les rues de la principauté. Vous l'aurez compris, sur le plan mécanique nous n'étions pas censés retrouver ni de diesel, ni d'électrique. En réalité, la Twin'Run est équipée du V6 3.5 l Renault également utilisé en compétition.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


GRAND PRIX DE MONACO 2013

88

Disposé longitudinalement en position centrale arrière, le moteur délivre une puissance de 320 chevaux à 6800 tours/minutes sur le train arrière et un couple de 380 Nm à 4850 tours/minutes. Plein et généreux dès les bas régimes, ce V6 musical délivre des accélérations linéaires et assurant une excellente motricité en courbe ainsi que dans les phases de relance. Ca, c'est du dixit Ragnotti, et au vu du personnage tout comme de la conception de la voiture, on a tendance à le croire ! La boîte, elle, ne fait pas référence aux temps plus anciens et reste séquentielle mais équipée d'un différentiel autobloquant à glissement limité histoire d'assurer la motricité et de favoriser l'inscription en courbe de la voiture. Tout cela fait objectivement rêver. Mais à quoi bon présenter un concept-car si glorieux pour finalement ne pas en exiger d'avantage en termes d'innovations et de performance pures au delà du style ? Il suffisait de demander. Afin d'assurer une bonne répartition des masses, un certain nombre d’éléments ont été implantés sous le capot avant tels que le réservoir de carburant, la batterie, le radiateur et le système d’assistance hydraulique. Le concept-car est bien équilibré avec une répartition des masses de 57% sur l’avant et 43% sur l’arrière. La carrosserie quant à elle est en fibre de verre-polyester et bénéficie aussi de l'expertise compétition. Evidemment, elle intègre un bon nombre d'éléments en fibre de carbone de façon à allier esthétique et legèreté tout en maîtrisant les coûts. Enfin, le châssis tubulaire dérivé de l'aéronautique a été développé par Tork Engineering agissant pour Renault mais habituellement en compétition. Forcément. En bref, au delà de la surprise qu'incarne la Twin'Run résolument inspirée par des références respectables et authentiques, le concept-car permet de s'imaginer de façon assez fiable les lignes de la prochaine Twingo. Il permet aussi de se rassurer quant à la flamme de la passion, toujours bien présente dans l'esprit de la marque au losange. Nous l'avons appris il y a quelques mois: Alpine n'est pas mort. Aujourd'hui, nous en avons la preuve: Renault non plus, au même titre que la passion et que le sport automobile en lui-même. Voila de quoi laisser présager des versions de série toujours plus exaltantes !

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


LÜERSSEN

Quattroelle

90

Quattroelle was delivered in January 2013 and has a length of 86,11m metres. She is designed for exte nsive and extended cruis ing and with her long rang e she requires only a few stops in ports. Quattroelle is Italian for "4 times the le tter L" and the 4 L's stand for Love, Life, Liberty and Luxury. These four key words express what this jewel of a yacht means to the owner.

The owner, who up-graded from a 60m Lürssen yacht, has many years of owning and chartering different types of yachts behind him. He required top notch design and engineering as well as seagoing comfort for his family, guests and crew. The owner’s captain, Paul Bell and the team around yacht broker Robert Moran of Moran Yacht and Ship, supervised the project and brought in their huge spectrum of experience and consolidated knowledge. Quattroelle is the first Lürssen yacht designed by Nuvolari&Lenard, who were responsible for the exterior as well for the interior design. She is a successful combination of elegance and sporty and she looks well on her way to become a Classic. The size of the yacht with its massive volumes was a challenge, but with careful volume distribution and a study of proportion, Nuvolari&Lenard nonetheless achieved a sleek appearance of the yacht. The funnel design reminds us of the air scoop of a formula one car and with its inverted shape creates the distinctive silhouette of Quattroelle. Her six decks offer her 12 guests enormous space for both entertainment and relaxation.

The interior can best be described as "eclectic contemporary". The comfortable feeling comes from a balanced connection between tradition and the best use of the decorative materials that Europe has to offer. The whole interior is customized, from pieces of furniture, hardware to lighting, combining a sophisticated palette of woods, stones and fabrics. When entering Quattroelle through the main entrance into the wood and marble floored foyer you instantly get the feeling of a classic yacht. The foyer provides a very impressive staircase as well as an elevator, which accesses all decks from lower deck to bridge deck, and a day head. The gorgeous bronze handmade balustrade is an impressive feature perfectly matching the dynamic and fluid spirit of the interior throughout the boat.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


LÜERSSEN

Aft of the foyer, guests directly enter the formal dining salon, which offers seated dining for 16 but which can also be enlarged up to 20 guests. To enjoy the panoramic view while having a dinner, the outer bulwarks in way of the dining room are designed as outboard folding flaps. The dining room can be completely separated from the main salon and library which are further aft. The chandelier is a piece of art as well as the table. The dining table combines a heavy metal panel, engraved with a thick glass top. Its depth captures the light of the beautiful chandelier above.

The patterns in the carpet are repeated in the fabrics of the wall and the chairs. The side wall which separates the dining room from the library is covered by leather, of which an artist has incised floral pictures. The library and formal main salon offer enormous space for their guests with different comfortable couches and chairs in warm brown, beige and blue colours. Pieces of furniture are executed with a sharp eye for detail and finish, from the blue artglass, to the curved and bold shapes of the joinery. Forward of the foyer two doors lead into the cinema's lobby and then further forward to the guest lobby. The cinema is the ideal place for relaxing while watching a movie and offers space for all the guests.

The main deck hosts 5 guest suites, of which three are large VIP suites. The VIP suites offer double beds and the other two guest suites offer twin beds which can also be converted into queen-size beds. The décor of each cabin is different but all is held in warm brown, beige and blue colours. The big advantage of having the guest cabins on the main deck instead of on the lower deck, as is done on many other yachts, is that it gives not only a better separation between guests and crew but it also allows for larger and nicer accommodation with very large windows allowing for lots of natural light.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

93 QUATTROELLE

Half of the upper deck is dedicated to the owner's area, which includes a private study, two children's' cabins, the owners' suite with his and her bathrooms and personal dressing rooms. The owners' suite offers spectacular panoramic views and a side door offers the possibility to walk outside to a cosy private seating area. The warm décor underlines the very convenient and contemporary overall look and makes one feel very comfortable indeed. The space for his and hers bathrooms is sumptuous and offers in addition to a large shower, also a Jacuzzi. The walk-in wardrobe has the size of an extra cabin and offers great comfort.


Q U AT T R O E L L E

The outside forward deck is designed to be the Owners private area, separated by privacy doors on the exterior walkways on both sides, but can also be used as a helicopter deck. Repeating the layout of the main deck a small lobby with day head leads aft from the foyer into the upper deck lounge. The lounge offers ample seating and relaxation areas with a large TV screen, bar, and a self-playing Steinway piano. The upper salon shows how the natural light coming from the exterior meets the earth colors of the interior materials, giving the whole room a cozy feeling. The outside aft deck offers extra large spaces and different areas. On the one hand it is the favourite exterior dining place, offering two round tables which can be converted into one large table for up to 18 guests. Nearly the complete aft deck can be closed with glass panels much like a winter garden. Additional heaters in the overhead ensure comfortable dinner also in colder climates or in more chilly weather conditions. On the other hand, the aft deck is very inviting with its large seating area for relaxation. For sun protection, triangular awnings fixed on carbon-fibre poles are laid out in a perfect manner. In addition to the state-of-the-art wheelhouse, the bridge deck houses a radio room and ship's office and captain's accommodation as well as a generous owner's private lounge, which is decorated in light tones. The outside aft deck hosts a large pool with jet flow, surrounded by comfortable sun beds and seating areas. Stairways on both sides lead to the top deck, which offers a protected area for a gym including beauty and massage rooms as well as a sauna. Forward on the top deck is a Jacuzzi with a spectacular panoramic view and in connection with the sun beds which surround it, it is a perfect area for relaxation. Treated water for both the pool on the bridge and the Jacuzzi on top deck is stored in separate holding tanks with individual temperatures so that the pool and the Jacuzzi are ready for use on short notice. The crew accommodation area (15 cabins) as well as the galley and one nanny cabin are located on the lower deck. As in the whole yacht the preference for natural light also applies for the crew areas.

94

Aft of the lower deck is the upper engine room as well as the enormous tender garage which hosts two Colombo/LT tenders,: one Limo tender and one open tender, both designed by Nuvolari & Lenard, which both can be launched sideways through the hull doors. In addition there is plenty space for any other kind of water sport equipment including a dedicated dive equipment room. A watertight door leads into the beach club area which includes a day head, a changing room and a sofa area equipped with a TV. Leaving towards the aft through the stern door you are entering a bathing area with an enormously sized fold out bathing stair and can also be used as a pick-up point for guests. The tank deck hosts plenty space for the crew including a crew mess, crew lounge and crew office. A suitably sized and perfectly laid out laundry and fridge and freezer rooms can be found on the tank deck as well. The engine room is the heart of the yacht and a masterpiece of L端rssen engineering with polished stainless steel applications. Powered by 2 CAT engines of 2.000 kW each, she reaches a top speed of 17 knots and has a range of 6.000 nm. Elastically mounted equipment guarantee an extremely quiet running of the yacht and zero speed fin-stabilizers are reducing wave generated motions when at anchor. For low emissions the auxiliary engine exhaust system is equipped with HUG particle filters and soot burners which are fully compliant with the current IMO air pollution requirements. The system provides excellent fuel efficiency as heat is not generated electrically but directly by burning spare fuel thus demanding less generator capacity.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


QUATTROELLE IS A FAMILY YACHT BUILT FOR PLEASURE, BUT ABOVE ALL OTHER CONSIDER ATIONS, SHE IS A YACHT INTENDED TO BE SELFSUFFICIENT DURING EXTENDED VOYAGES ON THE HIGH SEAS AND WELL EQUIPPED FOR WHATEVER SHE MAY FACE.


GRAND PRIX DE MONACO 2013

TAG Heuer

96

TAG Heuer a célébré son partenariat avec l’ACM et le Grand Prix de Monaco lors de la 71ème édition de la plus prestigieuse des courses de sports mécaniques. A ses côtés : Leonardo DiCaprio, Cameron Diaz, des pilotes de légende et des membres de la famille souveraine monégasque. Le week-end dernier, les comédiens Leonardo DiCaprio et Cameron Diaz ont assisté au Grand Prix de Monaco. Ils étaient les invités d’honneur de leur partenaire TAG Heuer, le prestigieux numéro 1 mondial des chronographes de luxe. Samedi, les deux acteurs ont honoré de leur présence le cocktail exclusif que donnait l’horloger suisse sur son yatcht amarré dans le port Hercule. Ils ont été rejoints par le souverain de Monaco, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II, et par des sommités de la Formule 1 comme les pilotes Jenson Button, Sergio Perez et Romain Grosjean de McLaren Vodafone Mercedes, un partenaire de longue date de TAG Heuer. Parmi les invités figuraient également la légende de la F1 Alain Prost, le champion du monde de rallye Sébastien Ogier, le top model David Gandy ainsi que nombre de journalistes et de partenaires commerciaux influents de la marque. Dimanche, Cameron et Leonardo étaient au cœur de l’action. Invités par TAG Heuer sur le stand McLaren Vodafone Mercedes, ils ont encouragé Jenson Button et Sergio Perez. Tout au long du week-end, Cameron Diaz avait à son poignet le nouveau chronographe Monaco ACM, dernière édition d’une collection emblématique lancée en 1969. Steeve McQueen en portait un exemplaire dans le film Le Mans (1971). Quant à Leonardo DiCaprio, il arborait sa montre favorite, la TAG Heuer Monaco 24. Très élégante, elle est aussi hautement technique et protégée à l’extrême contre les chocs. « Enfant, je regardais le Grand Prix de Long Beach. Ce fut le début de mon enthousiasme pour les courses de monoplaces », a déclaré Cameron Diaz à la fin de la compétition. « J’ai été ravie d’être là pour assister à la plus prestigieuse course du circuit de Formule 1. C’est excitant de rencontrer tous ces pilotes qui risquent leur vie, tout comme de faire partie de l’équipe TAG Heuer.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Leonardo di Caprio, Cameron Diaz, S.A.S Prince Albert II de Monaco


GERARD JOURDAN

Le goût de la perfection

14

MADE IN…

Depuis 1886, quatre générations de passionnés ont su perpétuer un artisanat unique en Europe, celui qu’aujourd’hui, Gérard Jourdan transmet à son tour aux carrossiers et selliers qui constituent son équipe. Ce sont les châssis aluminium des plus futuristes, les technologies les plus évoluées, parfois proches de celles de l’Aéronautique ou de la Formule 1 qui passent au quotidien entre les mains des 40 collaborateurs qui accompagnent Gérard Jourdan dans ses 6500m² d’ateliers équipés de matériel de pointe. Mais le projet le plus fou sorti des ateliers de Menton est sans nul doute le pick-up Chevrolet de 1955 que Gérard Jourdan a réalisé pour Alain Ducasse :

« Je vais te le faire couleur Chocolat Capuccino crémeux avec la texture du chocolat fondu, et le cuir tellement Havane que l’odeur des matières enveloppera le tout !... »

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Carrossier Sellier Boutique - Since 1886 -

Insurance certified Aluminium & carbon hi-tech bodywork Old & young timers Bespoke upholstery

4, Boulevard des Moneghetti 06240 Beausoleil - Tel : +33 4 92 109 400 100, Val du Care誰 06500 Menton - Tel : +33 4 93 359 400 www.gerardjourdan.com / contact@gerardjourdan.com


BEST OF HOTELS

ONE & ONLY THE PALM West Crescent, Palm Jumeirah Dubai, United Arab Emirates

JUMEIRAH ZABEEL SARAY Tel +971 4 440 1010 thepalm.oneandonlyresorts.com

West Crescent, Palm Jumeirah United Arab Emirates

Tel +971 4 453 0000Dubai, www.jumeirah.com

102

GILI LANKANFUSHI Lankanfushi Island North Malé Atoll, Maldives

EASTERN MANGROVES HOTEL & SPA Tel +960 664 0304 www. gili-lankanfushi.com

Eastern Ring Road, Salam Street Abu Dhabi, United Arab Emirates

FOUR SEASONS HOTEL DES BERGUES

THE LANESBOROUGH

Quai des Bergues 33 1201 Genève - Suisse

Hyde Park Corner London SW1X 7TA - UK

Tel +41 22 908 7000 www.fourseasons.com/geneva

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

Tel +971 (0)2 656 1000 www.anantara.com

Tel +44 20 7259 5599 www.lanesborough.com


BISTRO CHIC & MODERNE

Le Red Monaco Idéalement situé sur le port de Monaco, le restaurant RED invite les gastronomes à un voyage culinaire aux accents italiens... Ce bistro « chic et moderne » a ouvert ses portes en novembre 2012 et séduit immédiatement par son décor élégant et épuré avec une ambiance lumineuse le jour et tamisée le soir.

Le Chef Julien Tosello propose une table généreuse et gourmande à l’esprit méditerranéen, avec une carte renouvelée au gré des saisons grâce à des produits locaux de la plus grande qualité. La spécialité ? Une pizza à la truffe ! Comme pour tous les autres restaurants du Groupe Floirat, le chef propose cette année un Plat « Signature » autour d’un ingrédient : Le Calamar. Dans une recette aussi belle que savoureuse, le Chef nous régale cette année de Conchiglioni aux artichaux et calamars. Des pâtes en formes de coquillages, cuisinées avec du calamar sauté, de la tomate, des artichauts violets, le tout relevé de citron confit, cébette et fines herbes. Avec une capacité de 100 couverts en terrasse et 80 en salle, le RED peut également fusionner avec le Black Legend (le nightclub mitoyen appartenant au Groupe Floirat) afin d’accueillir tous types d’événements : séminaire, événementiel ou encore « soirée privée ».

104 LE GROUPE FLOIRAT UN ART, UNE SIGNATURE

Hôtellerie de Prestige, Hôtels de Charme et de Caractère ou Clubs privés, le style Floirat, c’est un savoir-faire et un savoir être au service d’un luxe simple et juste, l’alliance parfaite et harmonieuse d’une longue expertise familiale de l’art hôtelier. Un patrimoine à la recherche perpétuelle de la perfection, qui s’appuie sur les legs de son histoire pour mieux innover. L’essence même du luxe à la française.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Directeur Général & Chef

Julien Tosello

Pour le déjeuner du Lundi au Vendredi de 12h00 à 14h30 Ouvert 7j/7 pour le dîner de 19h30 à 23h30

Capacité En Terrasse : 100 couverts En Salle : 80 couverts Service voiturier

Réservation conseillée +377 93 30 62 26

RED MONACO Quai Albert 1er Route de la Piscine 98000 Monaco www.red-monaco.com


BEST OF MONTE-CARLO

BEEF BAR 42, quai Jean-Charles Rey MC 98000 Monaco

AVENUE 31 Tel +377 97 77 09 29 www.beefbar.com

31, avenue Princesse Grace MC 98000 Monaco

Tel +377 97 70 31 31 www.avenue31.mc

106

CONSTANTINE l’Atelier du Goût 34, quai Jean-Charles Rey MC 98000 Monaco

MOZZA Tel +377 97 97 45 88 www.constantine.mc

L’ASIAN DARK HOME 32, quai Jean-Charles Rey MC 98000 Monaco

11, rue du Portier MC 98000 Monaco

Tel +377 97 77 03 04 www.mozza.mc

DARK HOME LE PETIT Tel +377 97 98 71 44 www.darkhome.com

32, quai Jean-Charles Rey MC 98000 Monaco

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m

Tel +377 97 98 71 37 www.darkhome.com


108

EXCLUSIVE YACHT PRIME LOCATION ON THE FORMULA 1 RACETRACK, VIP GUESTS AND A LUXURIOUS BENETTI YACHT… WERE ONCE AGAIN THE INGREDIENTS OF THE BEST GP PARTIES HOSTED BY ENTREPRENEUR ALEXIS LALLEMENT-STEINER.

Monaco Grand Prix 2013

Special thanks to Tim Johnson (nothing would have been possible without his professionalism), Alexander Dayekh of Dayekh Jewellery, Jean-Christophe Rousseau of Luxor Champagne, Eric Lenar of Vira Monaco, Laurent Boeki our photographer, Dimitri, Alain Lamotte, Roy our extremely dedicated captain and his amazing crew.

w w w. m a g a z i n e - d r i v e . c o m


Alexis Lallement-Steiner


Profile for DRIVE Supercar Magazine

DRIVE Monte-Carlo #11  

The ultimate supercar & lifestyle magazine.

DRIVE Monte-Carlo #11  

The ultimate supercar & lifestyle magazine.

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded