Page 1

à la

Sorel-Tracy & région

Vol. 2 No 2 - Novembre 2019

Une deuxième vie professionnelle après 50 ans... SOREL-TRACY

SE DÉVELOPPE SOREL-TRACY

UNE HISTOIRE DE FROMAGES


ASSURANCE COLLECTIVE Analyse, personnalisation et implantation de régimes d’assurance traditionnels et modulaires

RÉGIMES DE RETRAITE Analyse, conception, administration et intégration de programmes de retraite

RESSOURCES HUMAINES Accompagnement en gestion des ressources humaines et des obligations en matière de loi du travail

+ SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL

CHAQUE CLIENT EST UNIQUE

Analyse et optimisation de dossiers de santé et sécurité du travail

ÉQUITÉ SALARIALE Évaluation complète du maintien de l’équité salariale

NOUVEAUX SERVICES

- CONSEILS -

Isabelle Simoneau, CRIA Vice-présidente - Ressources humaines, Santé et sécurité • Vice President - Human Resources, Health and Safety • isimoneau@ldpi.ca

EXCELLENCE

INTÉGRITÉ

RIGUEUR

450 654-5584

Trinomeconseils.com


4

À LA UNE EXPRESS :

5

La face cachée de Sorel-Tracy

Infos de notre région

La vie professionnelle après 50 ans

8-9

NOUVEAUTÉ

Locali-T fait briller les membres de la CCIST

Grand dossier :

Une deuxième vie professionnelle après 50

SAVOIR RÉGIONAL

Un fromage mondial qui devient sorelois

S OMMAIR

Mot de LA Chambre :

6

8

14

ÇA BOUGE À LA CHAMBRE 16 SOREL-TRACY SE DÉVELOPPE

12

Place aux femmes et à la jeunesse

CISSS-ME

Des opportunités de contrat dans le réseau de la santé

CCIST

Nouveaux membres

À LA RENCONTRE DE Julie Colette

VOYAGES

Quand les Sorelois s’évadent

Sorel-Tracy, une histoire… de fromages

14-15

INSPIRATIONS

Ce que nos entrepreneurs ont lu

SANTÉ

Prenez soin de vos artêres

CCIST

Les activités à surveiller

INSOLITE

Des métiers étonnants

INSPIRATIONS

27

18

20 22

25 27

30 32

34


Éditeur :

Sylvain Dupuis

CHAMBRE DE COMMERCE de SOREL-TRACY

Organisation & révision, Astrid Debeissat

Responsable de la publication Ladane Bonnefoy

Journaliste & Rédactrice

Ladane Bonnefoy

Journaliste & Rédactrice

Annie Bourque

Journaliste & Rédactrice

Astrid Debeissat

Photographes :

CED Cédric Simard Maurice Parent Philippe Manning

Création & direction artistique graphisme : Thierry Migeon tm-communications.com

Publicité :

Linda Barabé

Impression : Imprimerie Mongeon & Fils Ltée Distribution :

Postes Canada, Entreprises de la MRC Pierre-De Saurel et Contrecœur

Dèpôt légal :

Bibliothèque nationale du québec Bibliothèque nationale du Canada 4e trimestre 2018 ISSN : 2562-2293

À la une Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy 67, rue George Sorel-Tracy (Québec) J3P 1C2 Tél : 450 742-0018 Info@ccist.ca www.ccist.ca

Crédit photo : Maurice Parent

Les 50 ans et plus au travail : une richesse à préserver Dans notre région, plus de 50 % de la population est âgée de 50 ans et plus. L’espérance de vie a augmenté à travers les années, mais le rêve de la retraite à 55 ans s’est effrité. Les plus de 50 ans veulent travailler et en ont la capacité. Tout comme les jeunes travailleurs, ils recherchent cependant de la souplesse, dans leur horaire et dans leurs conditions de travail. Comme employeur, il faut pouvoir offrir cette flexibilité, ce qui peut représenter un défi en soi. Dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre que l’on connaît actuellement, il s’agit d’un bassin de travailleurs qu’on a tout intérêt à courtiser et à maintenir à l’emploi puisqu’ils possèdent un savoir et une expérience d’une grande richesse pour l’organisation. Malgré qu’ils puissent contribuer à combler le manque de travailleurs, ils ne peuvent à eux-seuls résoudre complètement la situation. La solution passe en grande partie par l’innovation. Dans un contexte de rareté, il nous faut revoir nos façons de faire de manière à simplifier et automatiser certaines tâches pour interpeler plutôt nos ressources si précieuses là où elles ajoutent de la valeur. Pour y arriver, la formation et l’éducation sont des clés essentielles afin de s’assurer que les personnes soient qualifiées et contribuent pleinement à mettre en place les solutions nouvelles qu’exige l’organisation innovante. C’est le défi qui se pose dès maintenant! Les propos tenus dans cet éditorial relèvent de l’opinion personnelle et n’engage aucunement Desjardins.

Pierre Desgranges

-4


À LA

EXPRESS

SPA – Hôtel de la Rive Par : L.B

Depuis le 24 octobre dernier, vous pouvez bénéficier d’un spa nordique à l’Hôtel de la Rive, à Sorel-Tracy. 7000 pieds carrés pour une expérience thermale avec une vue à couper le souffle sur le Saint-Laurent, font de cet endroit un complexe dédié au bien-être et au bonheur. Les tarifs débutent à 35$ en promos soirée et vous pouvez gâter vos proches en leur offrant des certificats cadeaux ou simplement vous faire plaisir avec des cartes d’accès. Thermothérapie, hammam, sauna et d’autres délices vous attendent pour vous envelopper de volupté pour votre plus grande satisfaction. Gageons que cette offre qui enrichit l’hôtel qui compte 98 chambres et dispose d’un Steakhouse & Bar avec terrasse sur le toit, va également attirer une clientèle extérieure. Un bon point pour notre région ! https://www.hoteldelarive.com / 165, chemin Saint-Anne

Vivre et développer ici

Cannabis

À VENIR

Par : LB

Pour travailler le cannabis il faut un bâtiment sécurisé, or qu’est-ce qui l’est plus qu’une prison ? C’est ce qui a incité Rolland-Pierre Chalifoux à acheter l’ancien pénitencier de Sorel-Tracy pour en faire un lieu de traitement du cannabis. Le permis du fédéral est en cours d’obtention et l’ancien centre pénitentiaire va voir ses travaux de réhabilitation se terminer fin janvier. Dans un premier temps une quinzaine d’emplois sont attendus (assurance qualité, emballeur, opérateur, etc.) avant d’augmenter graduellement en fonction de la demande du marché pour les joints pré-roulés.

Si vous avez envie de travailler dans le domaine du cannabis, envoyez votre CV à nuancesmj@gmail.com

“ Politic ”, Le Jeu : L’indestructible

Par : A.D

La cohorte 2019 du Lab Urbania, composée d’étudiants de l’UQAM, a lancé une version du jeu de cartes “Magic” sur les élections fédérales. Dans ce jeu, élaboré dans le cadre d’un laboratoire d’exploration médiatique pour intéresser les jeunes à la politique, Louis Plamondon figure en très bonne place à titre de député… « indestructible » !

-5


Locali-T fait briller les membres de la CCIST

Le jeudi 26 septembre plus de 150 membres ont assisté au lancement de l’application Locali-T de la Chambre de Commerce et d’industrie de Sorel-Tracy. Un accueil largement favorable lui a été réservé : en date du 10 octobre, l’application avait déjà été téléchargée à plus de

Depuis le 26 septembre 2019, la plateforme en ligne Locali-T, dédiée à la gestion, au rayonnement et aux interactions des membres, remplace le répertoire papier de la CCIST. Par Astrid Debeissat Bien avant que 2019 ne frappe à la porte, Sylvain Dupuis avait en tête d’acquérir un outil de gestion informatique des membres de la Chambre. Pas seulement pour remplacer le répertoire papier et économiser du temps d’administration. Mais aussi pour favoriser, à un niveau bien supérieur, les synergies dans les réseaux d’affaires régionaux. Ce qu’il ne savait pas encore, à son arrivée au printemps 2016, c’est à quel point il s’impliquerait dans le développement de cet outil – au point de donner l’exemple à toutes les Chambres de commerce du Québec.

200 reprises !

« Après deux ans de recherches, nous avons constaté qu’il existait énormément de solutions de CRM. Mais aucune n’était bien adaptée aux besoins de la Chambre de commerce », explique Sylvain Dupuis. C’est alors qu’il rencontre Anthony Gentilcore, de Vendere, l’entreprise de génie logiciel qui développe Locali-T. Leur spécialité? Des solutions informatiques de gestion des processus de vente pour les PME québécoises. Ensemble, Sylvain et Anthony décident de porter l’application Locali-T à un niveau supérieur. Grâce au soutien du CA de la Chambre et la contribution financière de la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel, Locali-T version 2.0 est lancé à Sorel-Tracy 15 mois plus tard. Et la solution est déjà plébiscitée par une dizaine de Chambres en Montérégie et au Québec.

Un point de contact en temps réel « Plus besoin d’attendre un an pour figurer au répertoire de la Chambre. Une fois l’entreprise inscrite, elle apparait et peut faire des affaires tout de suite. Il est facile de trouver un sous-traitant ou des clients potentiels en faisant une recherche par mot-clé/secteur d’industrie ». En bref, Locali-T offre un point de contact unique et pratique, des offres spéciales pour les membres et la promotion de services locaux et de la visibilité sur une plateforme accessible aussi aux non-membres. « C’est notre mission à titre de Chambre de commerce de favoriser la visibilité de nos entreprises, d’encourager la collaboration et de promouvoir l’achat local. Tous ces besoins, Locali-T y répond », conclut Sylvain. « Et nous n’excluons pas le développement de futures fonctionnalités. »

Crédit photo : Maurice Parent

-6


Un CRM, c’est quoi ? CRM, c’est l’acronyme de « Customer Relationship Management », soit « Gestion de la relation client ». Un CRM est une base de données dynamique qui regroupe les informations des clients, prospects, membres d’une organisation et permet des interactions. Locali-T : Répertorie les membres et leurs informations (délégués, coordonnées, contacts) en temps réel

Desjardins, un partenaire de choix Le développement de l’application de Locali-T a été possible grâce à la contribution de la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel. « En optimisant tous ensemble l’utilisation de cette nouvelle application, nous nourrirons le dynamisme de notre grand réseau et nous favoriserons l’achat local, qui est un levier essentiel aux entrepreneurs de la région », a déclaré Pierre Desgranges lors du lancement le 26 septembre 2019.

Partage le calendrier des évènements de la Chambre Permet de s’inscrire aux activités et de payer en ligne Non seulement Locali-T simplifie grandement l’administration des ventes pour la petite équipe de la Chambre, mais elle offre aussi des opportunités de taille : Mettre à jour rapidement, soi-même, les informations de son entreprise sur https://app.locali-t.com/

Crédit photo : Maurice CréditParent photo : Maurice Parent

Trouver facilement des ressources, sous-traitants dans la région Publiciser facilement les informations, activités, événements aux membres

NOTRE EXPERTISE AU SERVICE DE VOS

Partager des offres spéciales entre membres

FINANCES D’ENTREPRISE

Téléchargez Locali-T 1. Rendez-vous dans l’App Store ou dans Google Play 2. Installez Locali-T 3. Inscrivez-vous en indiquant le code que vous a fourni par courriel la CCIST (jeton de liaison) 4. Téléchargez votre carte de membre électronique 5. Mettez vos informations à jour quand vous le souhaitez sur https://app.locali-t.com/

CARINE CLOUTIER

COMPTABLE

DES ATOUTS AVANTAGEUX • Qualité et efficacité Nous traitons vos dossiers avec rapidité, minutie et précision pour réaliser un travail de qualité optimale. • Flexibilité Nous rencontrons les clients à la fréquence qui convient aux besoins de chacun : aux deux semaines, chaque mois, aux trois mois ou deux fois par année, ou autres, avec une grande flexibilité d’horaires. • Disponibilité  Nous vous accueillons à notre bureau ou pouvons traiter vos dossiers à votre place d’affaires. • Prix abordables Possibilité de prix forfaitaires fixes pour l’année, avantageux pour le client.

UNE GAMME COMPLÈTE DE SERVICES • Déclaration de revenus • Tenue de livres • Cycle comptable complet • Service de paie et remises D.A.S. • Déclaration de TPS et TVQ AUTRES SERVICES • Aide au démarrage d’entreprise • Évaluation des budgets • Gestion d’inventaires • Gestion des comptes clients/comptes fournisseurs

CENTRE COMPTABLE DE LA MONTÉRÉGIE 450 855-1577 • 514 793-2371 • carine.cloutier@hotmail.com www.centrecomptablemonteregie.com

645, route Sorel-Tracy (dans(au les bureaux de Via Capitale) 645, routeMarie-Victorin, Marie-Victorin, Sorel-Tracy 2e étage)

-7


Une deuxième vie professionnelle après 50 ans... Pénurie de main-d’œuvre, allongement de la durée de vie et diminution de la pénibilité des tâches accomplies au travail, forment le trio gagnant destiné à remettre les travailleurs expérimentés (1) sur les rails. Portrait d’une génération qui a beaucoup à apporter dans le milieu professionnel. Par Ladane Bonnefoy Un poste d’adjointe exécutive épanouissant, bien rémunéré et assorti d’avantages sociaux, dessinait une retraite paisible à l’horizon avant que Lise Douville ne se retrouve brutalement au sein d’un licenciement collectif. Une sacrée remise en question pour celle qui, à 58 ans, a cherché sans succès à réintégrer le marché du travail. « Je me suis vite rendue compte que je n’étais peut-être pas complètement préparée à faire des concessions et à accepter un emploi bien moins rémunéré et sans rapport avec mon champ de compétences ». Lise a choisi de se tourner vers l’entrepreneuriat en lançant la Savonnerie des Îles, avec l’aide du programme de soutien au travailleur autonome du CLD de Sorel-Tracy.

Favoriser le maintien et le retour à l’emploi Pourtant la Belle Province n’a pas moins de 160 000 emplois salariés à offrir, dont la moitié serait amplement comblée si les travailleuses et travailleurs se maintenaient en emploi jusqu’à l’âge de 64 ans, comme le rappelle Irène Demczuk, coordonnatrice à Générations au travail, réussir ensemble ! Et pour cause… Le Québec a le départ à la retraite le plus jeune du Canada avec une moyenne de 60,1 ans, soit deux ans plus tôt que les autres provinces, même si cet écart s’est resserré ces dernières années. En effet, en 2018 73% des Québécois ont quitté le marché du travail à plus de 60 ans, alors qu’en 2009 ils étaient seulement 57% (2) ! Preuve que les mentalités sont en train de changer au profit d’un allongement du temps de travail, avec une population globalement en meilleure santé (3) et une espérance de vie augmentée (4), le tout appuyé par de nombreux consensus scientifiques qui voient dans les 60 ans d’aujourd’hui les 45, voire les 40 ans d’antan.

-8

Alors est-ce encore approprié de s’arrêter de travailler si « tôt » ? Qu’est-ce qui empêcherait de continuer après 60 ans ? Rien, ou presque… Encore faut-il que les entreprises comprennent les avantages d’embaucher ces travailleurs que l’on appelle désormais « expérimentés », sinon comment expliquer que seulement 41,6% des plus de 50 ans travaillent ? C’est précisément ce qui a motivé l’équipe du ministre Jean Boulet à instaurer quelques incitatifs à l’attention des employeurs.


Démythifier le portrait des travailleurs expérimentés

Crédit photo : CED Cédric Simard

Du côté des travailleurs de 60 ans et plus, l’État propose de diminuer les impôts en fonction des seuils de revenus. Une belle façon de leur signifier leur importance au sein de l’entreprise.

Pourtant ce ne sont pas ces avantages financiers qui devraient donner envie aux Ressources Humaines de se rapprocher des travailleurs d’expérience, mais plutôt leur niveau élevé de professionnalisme. La pénurie criante de main d’œuvre serait l’occasion de faire fi de l’âgisme ambiant et de découvrir tout un pan de compétences auprès des personnes qui ont dépassé la cinquantaine. D’autant que, d’après Irène Demczuk, les finalités n’étant pas les mêmes selon les classes d’âge, on bénéficie d’un bassin large et diversifié de candidats : « Les baby-boomers qui ont plus de 60 ans n’ont pas forcément les mêmes motivations que ceux de 50. Un temps partiel ou un poste éloigné de leur métier habituel ne leur est pas rédhibitoire. Entre 50 et 60 ans, on vit la perte d’un emploi suite à une fermeture ou à une réorganisation et on recherche plus volontiers un temps plein. Il n’est pas normal que ces travailleurs d’expérience restent au chômage près de deux fois plus longtemps que les 18-34 ans. On peut sans doute parler d’âgisme dans le processus de recrutement, alors qu’on est à une période de sa vie où on a aussi une très belle expérience à dispenser ». Et c’est vrai qu’on assiste à un véritable gâchis pour la société en se privant de ces talents. Cette constatation est appuyée par Lucie Dubé, directrice générale de Midi-Quarante, qui confirme que les mythes ont la vie dure : « Si ce n’est pas une généralité absolue, on trouve quand même un nombre encore trop important d’entreprises qui hésitent à embaucher des gens qui ont plus de quarante-cinq ans. Ce sont des employés qui ont une grande expertise et offrent beaucoup de stabilité ». Cette fiabilité est inhérente à une vie quotidienne devenue moins exigeante, notamment avec des enfants en âge d’être autonomes.

160 000 emplois salariés à offrir

-9


ÉCOEFFICACITÉ

PROGRAMME DE CRÉDIT DE ÉCOEFFICACITÉ

TAXES TAXES FONCIÈRES FONCIÈRES PROGRAMME DE CRÉDIT DE

LES ENTREPRISES POUR LESPOUR ENTREPRISES

La Ville de Sorel-Tracy

La Ville de Sorel-Tracy offre un programme de crédit de taxes foncières offre un programme de5crédit variant entre 3, 4 ou ans, pour les constructions de taxes foncières variant entre 3, Le crédit de taxes neuves ou les agrandissements. 4 ou 5 ans, pour les constructions foncières varie selon la certification attribuée neuves ou les agrandissements. (Novoclimat ou LEED). Le crédit de taxes foncières varie selon la certification attribuée. (Novoclimat ou LEED).

La Ville Avant d’entreprendre tout projet, communiquez avec notre de Sorel-Tracy offre un Service de la planification et du développement urbain au programme de crédit de taxes foncières variant entre 3, 4 ou 5 ans, pour les constructions 450 780-5600, poste 5690 pour vous renseigner sur les spécificités neuves ou les agrandissements. Le crédit de taxes de ce programme. foncières varie selon la certification attribuée (Novoclimat ou LEED).

ÉCOEFFICACITÉ Avant d’entreprendre tout projet, communiquez avec notre Service de la planification et du PROGRAMME DE CRÉDIT DE développement urbain au Avant d’entreprendre tout projet, communiquez avec notre Service de la planification et du développement urbain au 450 780-5600, poste 5690 pour vous renseigner sur les spécificités 450 780-5600, poste de ce programme.

TAXES FONCIÈRES

5690 pour vous renseigner sur les spécificités de ce programme.

POUR LES ENTREPRISES NOVOCLIMAT : transitionenergetique.gouv.qc.ca

Service de la planification et du développement urbain 450 780-5600, poste 5690 info@ville.sorel-tracy.qc.ca NOVOCLIMAT : transitionenergetique.gouv.qc.ca ville.sorel-tracy.qc.ca Service de la planification et du développement urbain 450 780-5600, poste 5690 | info@ville.sorel-tracy.qc.ca


Sans oublier des capacités à gérer des conflits avec plus de recul ainsi qu’une maturité professionnelle, qui amènent à avoir plus d’habiletés pour la résolution de problèmes. Hélas, il arrive que les employeurs aient des préjugés et craignent des soucis de santé débouchant sur de l’absentéisme récurrent. Or il n’en est rien, comme le souligne madame Dubé : « Il n’y a pas plus de congés de maladie chez cette catégorie de personnes. De plus, s’ils sont heureux dans leur poste, ils n’iront pas chercher ailleurs, alors que chez les jeunes le taux de rétention est bien plus bas avec une moyenne de 18 mois par emploi ».

Aides aux entreprises Mise en place d’une subvention destinée à prendre en charge la moitié du salaire minimal, ce pendant une année à partir de 30 heures par semaine, même si la paye est supérieure à ce taux horaire de 12,50 $. Au bout du compte, cela reste quand même une belle somme que la compagnie n’a pas à sortir de sa poche. D’autres mesures fiscales ont été réfléchies pour les petites et moyennes entreprises, notamment le crédit d’impôt de 50% si elles emploient des personnes de 60 ans et plus, et 75% si elles ont plus de 65 ans.

Quelques pistes pour les travailleurs expérimentés → Générations au travail : https://www.generationsautravail. ca/ - Trousse gratuite aux entreprises et forums en Montérégie les 6 et 26 novembre 2019 → Midi-Quarante, transition et gestion de carrière pour les plus de 45 ans : http://assmq.com/ → Ministère du Travail, Emploi et Solidarité Sociale – Les bonnes pratiques : https://www.mtess.gouv.qc.ca/ grands-dossiers/action_maindoeuvre/action_fiches/ embauche-maintien-travailleurs-exp.asp

Une richesse inespérée Un autre point qui préoccupent les hypothétiques employeurs est le manque de connaissances technologiques chez les plus de 50 ans. Or des spécialistes de ce secteur s’accordent à dire qu’une tendance très répandue consiste à ne pas offrir de formation aux personnes qui sont considérées comme senior dans leur emploi. C’est un peu injuste alors de leur reprocher de ne pas suivre l’évolution du monde du travail. Surtout que cette génération est celle qui a été témoin de révolutions professionnelles avec l’arrivée de l’informatique et d’Internet, et qu’elle a dû s’adapter très vite. N’est-ce pas là une démonstration de leurs capacités élevées d’apprentissage ? À la société de rebondir sur cette opportunité d’utiliser leur expertise en tant que mentors, comme l’évoque André Côté, ancien directeur financier : « après deux ans de retraite, j’avais fait le tour de toutes les techniques de pêche. Je me suis inscrit dans une agence de travail temporaire et je suis sollicité pour des actions ponctuelles d’audit ou de comptabilité ». Un complément non négligeable de revenus et un emploi du temps modulable l’ont convaincu de retrouver le monde du travail et de passer généreusement le flambeau aux plus jeunes. Et c’est vrai que ce pont intergénérationnel est une véritable aubaine pour les employés, et surtout pour les employeurs.

L’Orienthèque à Sorel-Tracy offre un programme sur mesure (Groupe B-55) → Apprentissage et mise en pratique des techniques de recherche d’emploi → Questionnement sur soi : Redéfinition des besoins et des réalités, approfondissement des connaissances de soi pour un choix plus éclairé, répondant davantage à leurs critères de sélection → Accompagnement tout au long des démarches de recherche d’emploi et, si nécessaire, soutien une fois en emploi 450 730-0181 - https://www.orientheque.ca/

(1) En 1989 l’âge médian était de 32,3 ans, aujourd’hui il est de 41,7 ans, ce qui signifie que la moitié de la population a plus de 41,7 ans, soit une augmentation significative de l’âge des travailleurs (2) Institut de la statistique du Québec (3) Dernier rapport de santé de la population - Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (4) 80,6 ans pour les hommes et 84,5 pour les femmes

-11


Quand la région DE SOREL-TRACY se développe Longtemps étiquetée site exclusivement industriel, Sorel-Tracy est en pleine métamorphose. Telle une chrysalide, elle se débarrasse avec délicatesse de son ancienne enveloppe et se déploie pour faire face aux nombreux défis de demain afin de se tailler la place qu’elle mérite sur la carte du Québec. Par Ladane Bonnefoy « Pour comprendre le contexte socio-économique d’ici, il faut retenir deux chiffres : plus de 50% de l’économie locale est intimement liée à la tranformation métallique et 90% du territoire est à vocation agricole. Nous allons donc nous concentrer sur ces deux aspects, pour nous développer et diversifier notre activité » annonce d’emblée Jacques Thivierge, commissaire industriel et président de la Zone industrialo-portuaire.

agroalimentaire en marche C’est vrai qu’à bien y regarder, les bonnes nouvelles se succèdent dans notre belle région parfois un peu trop discrète. À commencer par Bel, qui en s’implantant ici, fait de Sorel-Tracy la capitale nord-américaine du Babybel, le fameux fromage à la coque rouge qu’on peut recycler en nez de clown… Toujours dans la filière laitière, on ne peut pas passer à côté de Chalifoux qui a une poussée de croissance digne des plus grands, notamment en pénétrant le marché américain et en se positionnant sur un créneau de luxe. « C’est de ce côté là qu’on veut pousser pour mettre l’emphase sur la richesse du territoire agricole et plus précisément dans la transformation agro-alimentaire. Pour rester sur ce thème, Terminal maritime de Sorel-Tracy (QSL) est à

l’origine de la construction d’un entrepôt d’engrais, sur la route Marie-Victorin » souligne Jacques Thivierge. Il rajoute d’ailleurs que l’activité maritime est une autre corde, et pas des moindres, que la région peut se targuer d’avoir à son arc.

DÉVELOPPER L’activité portuaire Avec le Saint-Laurent et le Richelieu qui bordent les territoires, il n’est guère étonnant que l’activité portuaire, dont 98% est portée par le privé, y occupe une très grande place. Est-il encore utile de citer Richardson, Rio Tinto Fer et Titane, le port privé peut-être le plus occupé du Québec, ou QSL arrimeur à Saint-Joseph ?

La capitale de la reconversion Rome ne s’est pas faite en un jour. On peut souhaiter au moins la même chose à Sorel-Tracy, qui pas à pas, gagne ses galons de ville qui vaut le détour. Le quai municipal ou l’ancien quai fédéral maintenant nommé Catherine-Legardeur s’est doté d’une infrastructure touristique avec Statera qui n’en est qu’à ses débuts. L’ancienne prison va devenir un lieu de transformation du cannabis tandis que le projet du Centre des arts contemporains va être mis en place sur les quais Richelieu.

-12


Le rôle de notre équipe à la Ville est de générer de l’attraction d’investissement sur le territoire afin de créer de la richesse, ce de façon durable. Pour cela nous travaillons avec d’autres personnes au sein de la Ville. On peut aussi bien compter sur la direction générale, sur le Service de la planification et du développement urbain ou les finances, ainsi que sur le greffe pour les aspects juridiques des affaires. Parallèlement une bonne collaboration se fait avec les gens de la SADC, du CLD ainsi que de la SDE. Il faut savoir être patient face aux contraintes et aux enjeux d’ordre règlementaire ou marketing qui viennent parfois ralentir la mise en œuvre des projets en cours.

FAITES COMME EUX !

Jacques Thivierge, commissaire industriel de la Ville de Sorel-Tracy et président de la Zone industrialo-portuaire.

Aki Sushi

Dentelle et denim

Eklat Vitrail

Vitrerie Duchesne

Monsieur Thivierge rappelle que le meilleur produit d’appel reste le Lac Saint-Pierre et les îles de Sorel et leurs croisières dans des paysages à couper le souffle. La prochaine étape est le nouveau terminal qui prendra place sur l’ancien emplacement d’Hydro-Québec.

ENTRE

5 000$

ET

PAR ENTREPRISE

Après la réhabilitation et la décontamination du site de l’ancienne centrale thermique d’Hydro-Québec, ce sont plus de 7 millions de pieds carrés qui sont disponibles pour le projet de complexe portuaire qui servira de levier pour attirer des investissements au cœur même de la région. Le commissaire industriel rappelle qu’il faut voir cela sur un horizon de 10 à 15 ans : « On va débuter par tout ce qui touche le terminal même. On pourra y voir une desserte ferroviaire pour se brancher sur la voie principale de la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, afin d’offrir l’inter-modalité complète aux investisseurs qui vont choisir notre territoire : accès à la voie maritime, accès aux rails et à l’autoroute ». Combiner la zone industrielle et la zone agricole, tout en étant éco-responsable, c’est le projet que la Ville et ses partenaires privés réservent à la région.

Venez rencontrer un conseiller à votre SADC pour vos besoins financiers.

150 000$

LE COMPLEXE PORTUAIRE : Un projet d’envergure

Visionnez les vidéos Entrepreneurs d’ici sur notre site Internet

450 746-5595 sadcpierredesaurel.ca Développement économique Canada pour les régions du Québec appuie financièrement la SADC

-13


Un fromage mondial qui devient Sorelois

Qu’ont en commun les créateurs de fromages ? Un tempérament de fonceur, une résilience inébranlable et une intrépidité à toute épreuve. La région soureloise compte trois leaders qui se démarquent par leurs produits uniques. Par Annie Bourque

Très bientôt, au printemps 2020, les célèbres fromages à la coque rouge, fort prisés des enfants et des adultes en quête d’une collation saine, seront désormais fabriqués à Sorel-Tracy. Un projet de 87 M$ et une création de 140 emplois. « À l’heure actuelle, les Mini Babybel consommés au Québec et au Canada étaient importés en grande partie de la France. L’usine soreloise permettra de desservir le marché du Canada », explique Thierry Vialard, directeur du projet industriel à Sorel-Tracy pour l’entreprise Bel. Cette première incursion en sol québécois permettra à la multinationale d’atteindre son objectif d’ici 2025 soit de rejoindre 1 milliard de consommateurs dans le monde. « On cherchait un partenaire qui serait compatible au point de vue industriel et des affaires », ajoute M. Vialard. Cela se traduit par une association avec la laiterie Chalifoux rebaptisée Riviera qui a investi récemment 8 M$ dans des installations de haute technologie afin d’optimiser cette synergie industrielle.

Le génie de la marque Bel et Chalifoux ont plusieurs affinités. Leurs dirigeants ont le flair de créer des produits innovateurs qui deviennent des marques réputées sur le marché. Après la première guerre mondiale, en 1921, Léon Bel, fondateur du Groupe Bel a inventé le fameux fromage La Vache qui rit, devenu un succès planétaire. L’emblème de l’animal rouge au regard rieur et aux boucles d’oreilles, imaginé par l’illustrateur Benjamin Ribier, reste une marque distinctive. À chaque seconde, 125 portions de ce fromage à tartiner sont consommées dans 130 pays. La gamme de fromages de la marque Babybel a été lancée en 1976 alors que le gendre de Léon Bel a pris la relève. Encore là, ce produit s’illustre par son enveloppe rouge vif qui donne une impression de récompense, de cadeau que l’on s’offre lors d’une pause santé. Aujourd’hui, le petit-fils de M. Bel, Antoine Fiévet dirige le groupe avec les mêmes valeurs familiales soit l’engagement, la bienveillance, l’audace.

-14


Exportation aux États-Unis Des valeurs similaires guident l’entreprise Riviera, fondée en 1920 par Alexandrina Chalifoux. Peu de temps avant l’ouverture des frontières avec l’Europe, son président Alain Chalifoux inaugure en 2015, une gamme de yogourts « Petit Pot » en verre devenu un succès à travers le Canada. Depuis juin, Riviera exporte son nouveau produit de type végétal dans la grande région de New-York. « La compétition est féroce, mais nous arrivons avec une bonne recette et notre produit est bien aimé », indique le directeur Martin Valiquette. La compagnie, dirigée par Mélanie, Alain et Maxime Chalifoux, est en pleine croissance. Nul doute que la conquête des États-Unis en fait partie.

Stratégie marketing Communications et publicité Rédaction web et imprimée Fromagerie Polyethnique La fromagerie Polyethnique de Saint-Robert, fondée en 1995, poursuit son expansion à travers le Canada en vendant son fameux fromage Haloumi dans les Maritimes, à Toronto, Calgary et Vancouver. Un projet d’exportation aux États-Unis est dans la mire. Derrière cette réussite, figure Jean-Pierre Salvas, un agronome de métier, un rêveur et un visionnaire. Il prépare tranquillement la relève avec sa fille Camille. Il a le même instinct que les Chalifoux, Le Bel ou Fiévet. « Il faut oser et croire en son produit», résume-t-il tout simplement.

Le Groupe Bel

- 150 ans d’histoire - 12 700 collaborateurs dans 30 filiales répartis dans 17 pays

Dévouement comme à l’interne Flexibilité externe Vision 360°

- 400 millions de consommateurs - 3,3 milliards de chiffre d’affaires www.bel-canada.ca

Consultez-nous au :

450 494-4190

www.ad-stratégie.com

-15


Ça bouge à la Chambre

Le 11 septembre 2019, la Chambre de commerce tenait son assemblée générale en présence de plus de 35 membres. L’occasion de parler des progrès accomplis et de souligner les nouveautés. Par Astrid Debeissat

UNE VISON COMMUNE

Place aux femmes • C’est une première au Conseil d’administration : 7 membres parmi les 13 sont des femmes. Deux d’entre elles occupent des fonctions importantes à titre de vice-présidente et de trésorière. Avec une majorité de femmes assises autour de la table (54%), il est donc révolu le temps où l’on pouvait qualifier cet organisme important pour la vitalité économique locale de « boys’ club ». • Rappelons que, selon les chiffres publiés récemment par Statistique Canada, les femmes représentent seulement 20% des administrateurs au sein des conseils d’administration des entreprises au Canada(1) . L’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP) recommande aux organisations québécoises de se donner un objectif de 40 % de mixité au sein des conseils d’administration. • Il n’existe pas de statistique officielle spécifique concernant la proportion de femmes au sein des CA des Chambres de commerce. Néanmoins, si la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) mentionnait en 2015 que plus de 70 % des Chambres étaient dirigées par des femmes (poste de directeur général)(2), celles-ci semblent moins présentes au sein des conseils d’administration de nos régions voisines.

Nb de femmes

% de femmes

40 %

Chambre de commerce de d’industrie de la MRC de Maskinongé

4 femmes sur 10 administrateurs – mais cela inclut la présidente, la secrétaire et la trésorière

Chambre de commerce du Grand Joliette

4 femmes sur 12 administrateurs

Chambre de commerce et d’industrie de Drummond

4 femmes sur 14 administrateurs et membres du bureau de direction

Chambre de commerce de la MRC de l’Assomption

5 femmes sur 13 administrateurs

Chambre de commerce de la grande région de Saint-Hyacinthe

6 femmes sur 15 administrateurs, avec néanmoins 3 femmes aux 3 premiers postes (présidente, 1 ère et 2e vice-présidentes)

40 %

Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud

6 femmes sur 18 administrateurs et membres du comité exécutif, mais 3 femmes sur 6 au comité exécutif

33 %

33 % 28 % 38 %

(1)

Chiffres publiés en 2019 se rapportant aux données de 2016 https://www150.statcan.gc.ca/n1/daily-quotidien/190507/dq190507a-fra.htm

(2))

https://www1.fccq.ca/les-chambres-de-commerce-loccasion-pour-les-femmes-desimpliquer-aupres-de-la-communaute-des-affaires/

Et place à la jeunesse En 2018, le Conseil d’administration de la Chambre a ouvert ses portes à la jeunesse entrepreneuriale dans l’objectif d’encourager les jeunes à s’impliquer dans la vie économique. Après cette année pilote, les deux postes « jeunes » ont été jugés extrêmement bénéfiques. Ces postes ont donc été entérinés et ajoutés aux Statuts et règlements de la Chambre. Être âgé de 18 à 25 ans en date de l’Assemblée générale Être parrainé par un membre en règle de la Chambre de commerce et d’industrie Pour l’année 2019-2020, les postes seront occupés par Marie-Hélène Bibeau, parrainée par Autobus Bibeau et Joliann Hébert, parrainée par HRH Services préhospitaliers.

-16


Une année de collaboration La mission de la CCIST est de favoriser le commerce et le développement économique régional et de conseiller et accompagner les membres dans leurs démarches de développement. Nous avons à cœur de poursuivre dans un esprit de saine gestion. L’année 2018-2019 en est un bon exemple. Des comptes ré-équilibrés (vs. déficit de 16 000 $ en 2018) 420 entreprises membres : + 40% depuis 2018 512 délégués : + 15% depuis 2018 14 activités (formations, 5@7, conférences) de la Chambre, 5 collaborations, 2 magazines publiés Lancement de Locali-T

Hugo Courchesne, Administrateur, Philémon Courchesne Industries Geneviève Joly, Administratrice, Rio Tinto Fer et Titane Sylvain Joyal, Administrateur, Union des producteurs agricoles Richelieu-Yamaska Gaétan Jr. Larivière, Administrateur, Desjardins Entreprises Claude Maheux-Picard, Administratrice, Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI) Jacques Mathieu, Administrateur, Retraité Patricia Salvas, Administrateur, Lussier Dale Parizeau Marie-Hélène Bibeau, Administratrice 18-25, parrainée par Autobus Bibeau Joliann Hébert, Administratrice 18-25, parrainée par HRH Services préhospitaliers. Josée Plamondon, Observatrice, CLD Pierre-De Saurel

2 employés au lieu de 3

Votre conseil d’administration Christian De Guise, Président, Pleximax Sorel-Tracy Annie Belhumeur, Vice-présidente, Service aux entreprises du Cégep de Sorel-Tracy Patrick Lesieur, Secrétaire, Notaire Geneviève Morin, Trésorière, Clinique Geneviève Morin

HABITATIONS

ENTREPRENEUR GENERAL

REGARD SUR LE FLEUVE

C O M M E R C I A L R ES I D E N T I E L

APPARTEMENTS À LOUER Pour un rendez-vous, appeler au 450 880-2970 s.sinclair@constructionsorel.com Suivez-nous sur Facebook 1181 chemin des Patriotes, Sorel-Tracy, Qc. J3P 2N2

-17


Or, si celle-ci a augmenté de 7 % entre 2007 et 2017, celle de la MRC Pierre-De Saurel a, elle, seulement augmenté de 2,2 % pendant la même période.

Des opportunités de contrats dans le réseau de la santé L’Hotel-Dieu de Sorel est actuellement en mode modernisation pour accueillir de nouveaux équipements et services à la population. L’occasion pour ses gestionnaires de souligner que plusieurs contrats pourraient être attribués aux entreprises de la région. Par Astrid Debeissat Érigé entre 1946 et 1949 sur les plans du réputé architecte Ernest Cormier, l’Hôtel-Dieu de Sorel est au cœur de l’un des trois réseaux locaux de services du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est (CISSSME). Longtemps symbole des années de grande prospérité qui l’ont vu construire, l’hôpital sorelois avait grand besoin d’un petit coup de jeune.

Un territoire en désamour ? Plusieurs se désolaient de voir Sorel regroupé avec Saint-Hyacinthe et Longueuil lors de la dernière réforme des services de santé au Québec. En effet, le CISSSME, qui emploie près de 14 000 personnes et 800 médecins, dessert une population de plus de 510 000 personnes.

Néanmoins, la direction veut démontrer, chiffres à l’appui, que les services de proximité aux habitants de la région sont sa priorité. « L’Hôtel-Dieu de Sorel accueille cette année 9 nouveaux médecins. Même si la région compte pour 9% de notre territoire, ce sont donc 23% des nouveaux médecins qui y sont affectés. Ajoutons à cela les investissements actuels qui vont ouvrir de meilleures possibilités de services dans la région », explique Louise Potvin, PDG du CISSSME. On parle ici de la modernisation de l’Hôtel-Dieu de Sorel, un projet baptisé « Notre hôpital, pour la vie ». Comprendre : le centre hospitalier est là pour rester ! D’après l’administration de l’hôpital, l’ancienneté du bâtiment était un obstacle majeur pour l’accueil de nouveaux équipements. 44 millions de dollars seront investis entre 2019 et 2022 pour rénover l’immeuble et intégrer de nouvelles technologies. Certains travaux sont déjà en cours, comme la construction de l’immeuble qui accueillera deux nouvelles génératrices par l’entreprise soreloise Pincor. Plusieurs bénéfices concrets devraient ensuite toucher la population : • L’acquisition du fameux IRM, tant attendu, dont le projet sera bientôt déposé au Ministère • Une nouvelle unité de pédiatrie avec des soins unifiés aux enfants, un nouveau guichet d’accès jeunesse et le programme « Agir tôt » • La rénovation et l’ajout de lits en gériatrie, plus de ressources pour le soutien à l’autonomie des personnes âgées et une évaluation des besoins en rénovation des CHLSD

-18


Des contrats en construction à venir

- Mise aux normes au sous-sol et dans les cages d’escalier

Le CISSSME est soumis à quantité de règles et lois en matière d’attribution de contrats. De l’autorité des marchés publics (AMP) au vérificateur général, en passant par la Loi sur les contrats des organismes publics (LCOP), il faut montrer patte blanche avant d’intégrer la liste des fournisseurs et contractants. D’où la tenue prochaine d’une rencontre destinée aux entreprises de la région.

- Remplacement de systèmes de ventilation, travaux de façade, remplacement de fenêtres, maçonnerie - Réaménagement du secteur de la laverie (1)

Sur le Système électronique d’appels d’offres des contrats publics (SEAO), on retrouve tous les contrats supérieurs à 25 000 $

À noter que celles-ci peuvent tout à fait soumissionner pour les nombreux projets prévus sur le territoire complet du CISSSME !

100 000 $ et plus

Appels d’offres publics avec affichage de 15 jours ouvrables minimum sur SEAO (1)

Entre 25 000 $ et 100 000 $

Appels d’offres publics avec invitation écrite à 3 soumissionnaires

Moins de 25 000 $

Attribution directe sur autorisation de la direction

Se préparer à soumissionner

- Rencontre à mettre à votre horaire prochainement : Le 4 février 2020, à l’Hôtel de la Rive - Regrouper toutes vos preuves de qualifications, autorisations, permis, licences - Porter attention aux demandes spécifiques dans chaque appel d’offres - Être vigilant sur les délais de publications et soumissions

Quelques exemples des travaux à venir - Aménagement du 3E qui servira d’unité tampon pendant la rénovation des autres services - Mise à niveau des unités de soins - Remplacement et rehaussement de composantes de la tour d’eau

familles Une histoire de

» Funérailles traditionnelles » Préarrangements » Columbariums

Siège social Sorel-Tracy » 75, rue Elizabeth » 450 743-5566

-19

www.salonsjacquesetfils.com


Nouveaux membres Bienvenue aux organisations qui nous ont rejoints !

Services Financiers Leblanc Cabinet de courtage en financement d’équipement, cumulant 45 ans d’expérience et un vaste réseau de prêteurs. Pour tous les domaines d’industrie et toutes les tailles d’entreprises

WilTor Café Micro-torréfacteur à Saint-Ours, spécialisé dans la création de cafés de spécialités équitables et biologiques. Approvisionne plusieurs restaurants et commerçants à Sorel-Tracy

Groupe 132 Équipe d’expérience pour la réalisation de vos travaux d’asphaltage, de surfaçage et de réparation de bitume. Pavage résidentiel, commercial et municipal de qualité

IA Groupe Financier David St-Amand Conseiller en sécurité financière depuis plus de 7 ans, axé sur la transparence et l’intégrité et basé à Sorel-Tracy

Marco Coté, Services Comptables Services comptables clé en main aux entreprises et aux particuliers : tenue de livres, déclaration d’impôts, paies, rapports de taxes

Voyage Louise Drouin Croisières, circuits et séjours de groupe accompagnés. Plus de 40 conseillers, guides, accompagnateurs et agents. Élue meilleure agence spécialisée au Québec par l’Association des Agents de Voyages du Québec

Eklat Vitrail Œuvres d’art et services de fabrication de vitrail personnalisé pour résidences et commerces, activités scolaires, cours aux adultes, services de réparation et fabrication de produits corporatifs

Émondage Villiard Services d’émondage et d’élagage d’arbres à Sorel-Tracy depuis plus de 22 ans. Service d’urgence 24 heures et estimation gratuite

Centre d’apprentissage en thérapie équine du Québec (CATEQ) Services d’équitation thérapeutique pour venir en aide aux personnes souffrant de difficultés d’adaptation biopsychosociales. Programme d’AEC en instruction et entrepreneuriat en équitation thérapeutique avec le Cégep de Sorel-Tracy

Suzie Beaudoin, Mentor d’affaires Coaching PNL et mentorat d’affaires pour accompagner les intrapreneurs et entrepreneurs de façon personnalisée dans le développement de leur potentiel

Club de Golf Les Patriotes Parcours 9 et 18 trous à St-Ours offrant de multiples défis dans un cadre champêtre. Membre du regroupement Golf Avantage Plus (GAP) – 37 terrains au Québec. Champ de pratique, boutique, restaurant et salle de réception

COVABAR OBV Richelieu/Yamaska Comité de concertation et de valorisation du bassin de la rivière Richelieu faisant partie de l’organisme bassin versant Richelieu et zone Saint-Laurent (zone de Brossard à Sorel-Tracy). OBNL qui a pour mission de protéger et valoriser son milieu et la ressource en eau

Voyage Vasco Sorel Agence de voyage située sur la rue George, spécialisée dans les croisières, voyages de groupes et circuits. Amérique du Nord, Asie… 8 agents expérimentés dédiés à faire de vos rêves une réalité

-20


Fromagerie Bel Canada Première usine Mini Babybel au Canada. Le Groupe Bel compte 12700 collaborateurs dans le monde et distribue des marques de collations saines et iconiques dans 130 pays (Babybel, La Vache qui Rit, Boursin)

PRÈS... DE

VOS BESOINS DE FORMATION

Elecso Solutions électriques innovatrices et efficaces, projets de construction et maintenance à la grandeur du Québec, depuis 40 ans. Anciennement Pyramides Électriques Division industrielle et Division commerciale

Cellulaire Solution Boutique et services de réparation de cellulaires, tablettes et ordinateurs, achat et vente d’appareils, mise en service, déverrouillage et accessoires, sur le boulevard Fiset

DÉVELOPPEZ LES COMPÉTENCES DE VOS EMPLOYÉS AVEC UNE FORMATION SUR MESURE

Corporation développement communautaire Pierre-De Saurel

Ressources humaines Gestion et entrepreneuriat Ateliers d’anglais Santé et sécurité Comptabilité Génie mécanique Écologie industrielle Import-Export Électronique industrielle Service aux municipalités

Regroupement d’organismes communautaires et d’entreprises d’économie sociale de la MRC de Pierre-De Saurel, dont la mission est d’assurer la participation active des citoyens et des OSBL au développement socioéconomique du milieu

Tiguidou Centre d’amusement Jeux, labyrinthe géant, animation, maquillage, restauration, fêtes d’enfants : l’endroit idéal pour passer une journée en famille avec les enfants et les amis

COMMUNIQUEZ AVEC NOTRE CONSEILLÈRE!

Aero-Vac 2000 Spécialistes en air pur à travers le Québec depuis 1990. Entretien, nettoyage et décontamination des systèmes d’aération, conduits de ventilation, aspirateurs centraux dans les secteurs industriels, commerciaux et résidentiels et vente d’accessoires

Annie Belhumeur Conseillère aux entreprises annie.belhumeur@cegepst.qc.ca 450 742-6651, poste 5309 www.cegepst.qc.ca/SAEM

Clinique d’Acupuncture Christine Bouchard Clinique d’acuponcture et ostéopathie depuis 1991. Médecines douces complémentaires à la médecine traditionnelle pour soulager migraines, dépression, problèmes digestifs, insomnie, douleurs musculaires, et bien d’autres

-21


À la rencontre de Julie Colette

PORTRAIT

Femme de tête et de cœur

Par Annie Bourque

Son parcours ressemble à celle d’une combattante qui a une soif indomptable d’apprendre. Plus jeune, Julie Colette démontre sa force de caractère en s’expatriant en Europe, loin des siens. Sa quête de connaissances l’emmène en Angleterre, puis en France où elle entreprend une maîtrise en Commerce et management international. Enfin, la jeune femme peaufine son apprentissage en marketing au sein de la multinationale Johnson & Johnson à Paris. Cette ouverture l’aide aujourd’hui avec l’abolition des frontières. Son entreprise réalise des partenariats avec des compagnies françaises. « Nous sommes en train d’évaluer les technologies européennes propres qu’on pourrait un jour ramener chez nous », confie la directrice de l’administration et du développement des affaires chez Sables Colette. La sauvegarde de la planète lui tient à cœur. « Si l’entreprise ne fait pas partie de la solution, elle fait partie du problème. » Sables Colette fournit la matière première pour les travaux de construction de nos routes. « Le sable est une ressource épuisable, illustre-t-elle. On tente d’augmenter sa durée de vie en le mélangeant avec d’autres produits dont les résidus récupérés de chez Rio Tinto. »

Engagée

La trentenaire, maman d’une petite Adèle, deux ans et demi, s’implique au sein de trois conseils d’administration: Desjardins, CTTEI et le Cégep de Sorel-Tracy. Son engagement contribue au rayonnement de sa région. Récemment, elle a accepté la présidence d’honneur de la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Sorel. À sa façon, elle encourage l’accès à des médecins spécialistes et à des équipements de haute technologie. Son empathie l’incite à défendre un projet d’école alternative à Sorel-Tracy. « Nos enfants sont stressés et anxieux en raison d’un modèle éducatif axé sur la performance. J’aimerais que ma fille évolue dans un milieu humain lui permettant de développer ses qualités et sa personnalité. » Ses efforts ont fortement contribué à convaincre la Commission scolaire de Sorel-Tracy d’étudier la possibilité d’instaurer un volet alternatif.

Courageuse

Depuis 10 ans, son père Jules a amorcé le processus de relève dans un contexte où tout évolue à un rythme effréné. Ensemble, ils unissent l’expérience de l’un et l’innovation de l’autre. « Je vise un leadership conscient et un équilibre entre les résultats financiers, la performance et le bien-être de nos 30 employés et notre engagement envers la communauté. » Julie prend parfois une pause en pleine nature pour valider ses choix. Son altruisme envers les autres est palpable. Elle rêve de transmettre ses connaissances et aider des jeunes à développer leur plein potentiel. Une octogénaire rencontrée par hasard, il y a 20 ans, lui a appris une chose essentielle. « Si tu veux être bien dans la vie, assures-toi de vivre selon tes aspirations et tu n’auras ni remords ni regrets. »

Julie Colette, directrice de l’administration et du développement des affaires chez Sables Colette, une entreprise familiale depuis 40 ans, située à Saint-Roch-de-Richelieu.

Cette maxime l’inspire toujours.

Crédit photo : Philippe Manning

-22


Si vous deviez vous définir en un seul mot, lequel serait-il ?

Le trait de caractère que vous méprisez le plus

La jalousie

Mon questionnaire de Proust

Libre Si vous étiez un homme qui seriez-vous ?

Le trait de caractère que vous admirez le plus

Mon père

Le courage

Si vous deviez choisir une seule date à revivre ?

La valeur que vous aimeriez transmettre à votre fille

La naissance de ma fille Quelle est la faute que vous pardonnez le plus ?

C’est l’amour. L’amour de soi, des autres, de la nature Un monde idéal selon vous

Celle qui est assumée Passer plus de temps avec ceux que j’aime

LA CRÉATIVITÉ C’EST L’INTELLIGENCE QUI S’AMUSE

NOS SERVICES

Thierry Migeon SOREL-TRACY 450 855-4999 MONTRÉAL 514 830-3705 -23

- PUBLICITÉ - GRAPHISME - LOGOS - DÉPLIANTS, BROCHURES - MAGAZINES - DOCUMENTS CORPORATIFS - EMBALLAGES - WEB - RÉSEAUX SOCIAUX


Partir ailleurs

VOYAGES

Cap vers l’évasion

Par Annie Bourque

De nouvelles destinations attirent les voyageurs en quête de dépaysement et d’exotisme. Cette année, on sort des sentiers connus pour s’évader sur la planète. Coup d’œil.

De plus en plus de gens sont attirés par l’Antarctique, le continent situé au bout du monde, menacé par le réchauffement de la planète. Après un vol menant à Buenos Aires, en Argentine, on embarque pour une croisière de 17 jours à bord du paquebot Ponant. Une occasion d’admirer la beauté sauvage des îles Malouines, les chaines de montagnes enneigées, des glaciers inédits. Des guides naturalistes francophones accompagnent les voyageurs lors de sorties en Zodiac. On côtoie alors une faune exceptionnelle : baleines, phoques, léopards de mer, otaries à fourrure. « Cela représente un spectacle extraordinaire pour les gens », confie Linda Proulx, de l’agence Louise Drouin.

L’Europe de l’Est Les pays de l’ancien bloc communiste comme la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie s’ouvrent de plus en plus aux touristes. On visite des pays réputés pour la splendeur architecturale de leurs châteaux et abbayes. « Certains privilégient une croisière sur le Danube qui permet de visiter plusieurs pays en sept jours », ajoute Mme Proulx qui a vécu l’expérience récemment. Elle garde un beau souvenir de sa visite pittoresque à Budapest, la capitale de la Hongrie, traversée par le Danube et fréquentée par 4,3 millions de visiteurs par année. Mme Proulx observe que les voyages organisés suscitent aussi un réel engouement. Le prix comprend absolument tout. Même les pourboires des guides. En 2012, ces expéditions attiraient 20 groupes comparativement à 110, en 2020.

-24


Nouvelle - Orléans Cet automne, un vol direct d’Air Transat relie chaque semaine Montréal à La Louisiane. Les voyageurs peuvent découvrir la Nouvelle-Orléans en quatre jours, du jeudi au dimanche. Une belle occasion, selon Annie Bastien de Club Voyages Air-Mer, de déambuler dans le quartier historique français qui se distingue par son architecture espagnole, ses bars et la mythique rue Bourbon. Les amateurs de jazz ressortent comblés de leur séjour.

Playa Mujeres Les vacanciers à la recherche de plages de sable blanc et d’une mer turquoise vont apprécier un séjour à Playa Mujeres, une nouvelle destination de Sunwing située à 30 minutes de l’aéroport de Cancun. Une oasis de relaxation et détente. « L’endroit est idéal pour un séjour en famille ou en amoureux », affirme Annie Bastien qui s’est rendue sur place. Les amateurs de plongée sous-marine apprécieront l’Île des femmes (Isla Mujeres) située juste en face. L’endroit compte de magnifiques plages, de bons restaurants mexicains et des bars pour faire la fête.

Fjords en Norvège « Des paysages à couper le souffle », tel est le commentaire souvent entendu par les clients de l’agence Voyage Vasco qui visitent les Fjords de la Norvège grâce à une croisière de 18 jours organisée par la Norvegian Cruise Line. En mai prochain, ils pourront découvrir Copenhague, l’Écosse et se rendre à Reykjavik, la capitale de l’Islande, une ville alimentée à l’énergie géothermique. Les gens conservent des souvenirs impérissables des glaciers islandais et des îlots rocheux de la Norvège survolés par les Fous de Bassan et autres espèces d’oiseaux. En savoir plus

www.louisedrouin.com www.clubvoyages.com www.voyagevasco.com

-25


Embaucher différemment face à la pénurie de main-d’œuvre Par Josée Lafrenière

Confrontés à la pénurie de main-d’œuvre actuelle, les entreprises de la région n’ont d’autre choix que d’embaucher différemment. De plus en plus d’employeurs recrutent parmi les femmes exerçant un métier majoritairement masculin, d’autres se tournent vers les travailleurs issus de l’immigration, et certains donnent à une personne ayant un casier judiciaire l’occasion de réussir sa réhabilitation sociale.

Qu’en est-il des travailleurs âgés de 50 ans et plus que l’on appelle maintenant les « travailleurs expérimentés »? Il apparaît que ces hommes et ces femmes au long parcours professionnel, présentent des avantages appréciés des employeurs. Certains d’entre eux n’hésitent pas à souligner l’expérience et les aptitudes dont leur entreprise a bénéficié grâce à ces travailleurs et travailleuses. Pour eux, il s’agit d’une main-d’œuvre fiable et responsable. Le mentorat, entre autres, est important pour les employeurs, puisqu’il permet d’établir des relations d’aide, d’échanges et d’apprentissage entre les personnes d’expérience et les jeunes travailleurs. Il s’agit d’un transfert de connaissances productif pour tous. De plus, selon les experts en la matière, dans différents secteurs commerciaux tels que les quincailleries, les clients préfèrent se tourner vers un travailleur plus âgé pour bénéficier de judicieux conseils, puisqu’ils sont persuadés d’emblée que celui-ci possède les compétences et les connaissances requises. À L’Orienthèque, centre d’orientation et services d’intégration de la main-d’œuvre, nous offrons aux dirigeants d’entreprises d’ici, notre « Service aux entreprises » en vue de favoriser leur embauche d’une

main-d’œuvre diversifiée et qualifiée. Outre le « Babillard emploi » consulté par notre clientèle – plus de 1500 personnes par année – et la diffusion des offres d’emploi disponibles dans la grande région de Sorel-Tracy sur notre site internet et notre page Facebook, nous proposons aussi des activités de recrutement qui favorisent un contact direct entre les employeurs et nos chercheurs d’emploi qualifiés.

En effet, lors des activités « Employeurs d’ici », il arrive qu’après avoir reçu en mains propres des curriculum vitae répondant à leurs critères, des employeurs choisissent d’embaucher différemment. C’est ainsi que des femmes œuvrant dans un secteur d’emploi majoritairement masculin, des personnes issues de l’immigration et des travailleurs expérimentés se sont vus ouvrir les portes d’entreprises régionales en vue de prendre part à des défis qu’ils ont su relever avec brio. Dans certains cas, les employeurs ont même constaté une amélioration du taux de rendement des équipes ainsi qu’un meilleur climat de travail. L’Orienthèque offre aux personnes âgées de 50 à 64 ans, un programme sur mesure d’aide en recherche d’emploi. Une fois la démarche complétée, elles réalisent avec enthousiasme que leur parcours professionnel est loin d’être terminé et, galvanisées par l’expérience, elles entreprennent leur recherche d’emploi, fermement décidées à faire valoir leur expertise au sein d’une entreprise de la région. Pour plus d’information sur le Service aux entreprises : communiquez avec Jessica Campeau, conseillère aux entreprises, au 450 730-0181, poste 107, ou jcampeau@orientheque.ca 343, boulevard Poliquin Sorel-Tracy (Québec) J3P 7W1 450 730-0181 www.orientheque.ca

-26


INFO CHEVET Quels livres inspirent nos gens d’affaires? Tour d’horizon de leurs coups de cœur.

LECTURE

Propos recueillis : Annie Bourque

Sylvain Dupuis recommande Le directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy Sylvain Dupuis recommande « Stratégie Océan Bleu » écrit par les chercheurs Chan Kim et Renée Mauborgne. Résumé : Les entreprises évoluent dans un monde compétitif où leurs produits se ressemblent de plus en plus. La guerre des prix fait rage. Comment sortir de « l’océan rouge » de la concurrence? Les dirigeants sont invités à créer leur propre espace de marché nouveau, soit un océan bleu. Les entreprises à succès comme le Cirque du Soleil ou Apple ont innové en adoptant cette stratégie qui permet la conquête d’une nouvelle clientèle.

Sur la table de chevet d’Annie Michaud La vice-présidente aux finances chez Fabspec Annie Michaud lit en ce moment « Le petit livre bleu » d’Yvon Deschamps. « Un recueil de textes, toujours d’actualité, qui fait réfléchir sur nos comportements », résume-t-elle. Son second livre est celui de Dany Laferrière, « L’art perdu de ne presque rien faire ». « Cela me ramène à l’essentiel de ce qu’est la vie dans notre tourbillon effréné », ajoute Annie Michaud. Citation : « La plus grande qualité qu’une personne puisse avoir c’est son potentiel à être bien dans sa vie » - Yvon Deschamps.

Le choix d’Eric Durand Eric Durand rencontre beaucoup de gens qui veulent se lancer en entreprise. « M. Bouchard n’a pas peur de prendre des risques et même de risquer son entreprise au complet en achetant des entreprises plus grosses que la sienne », explique Eric. Plusieurs hésitent à tout risquer pour vivre leurs rêves ou réaliser leurs ambitions. Citation : « Être entrepreneur, c’est posséder le pouvoir d’inventer sa vie, et il n’y a rien de plus beau que le sentiment d’être capable d’y parvenir. » - Alain Bouchard, fondateur de Couche-Tard. Résumé : Quel est la recette d’Alain Bouchard qui est l’un des entrepreneurs les plus riches au Canada ? Comment a-t-il créé cet empire de 50 milliards qui compte 12 000 magasins et 100 000 employés ?

L’inspiration de Lise Gauthier Agente de développement à la SADC, Lise Gauthier aime relire le bouquin de 576 pages de l’auteur à succès Jack Canfield qui propose 64 principes pratiques et inspirants si on veut accomplir nos objectifs professionnels et même un grand rêve. Le soir, Lise aime savourer une page à la fois et retenir des leçons comme la visualisation qui est utilisée par les athlètes et les leaders mondiaux.

-27


Centre de transfert technologique en écologie industrielle « Le CTTÉI, c’est 20 ans à démystifier l’écologie industrielle, à convaincre les entreprises que le contenu de leurs poubelles avait de la valeur, à faire entrer des projets fous dans des cases de formulaires. Aujourd’hui, le résultat de ces efforts est bien tangible. »

20 ans de valorisation rentable et écoresponsable Créé en 1999 afin d’accompagner les entreprises dans la gestion de leurs résidus, le CTTÉI a été reconnu comme centre collégial de transfert technologique en 2002. En 2015, il a quitté les locaux du Cégep pour prendre son envol dans l’ancienne mairie de Tracy, un déménagement qui lui a permis de doubler son chiffre d’affaires. L’événement marquant de 2019 est sans conteste l’obtention, avec le Cégep de Sorel-Tracy, de sa première chaire de recherche industrielle accompagnée d’une dotation de 500 000$ sur 5 ans pour poursuivre son travail sur les symbioses industrielles et territoriales de valorisation des résidus. Depuis le début de l’année 2018, Claude Maheux-Picard a pris la tête d’une équipe passionnée et expérimentée qui bénéficie de conditions de travail modernes favorisant la flexibilité et encourageant l’implication sociale. Et qui a l’immense satisfaction de contribuer concrètement et scientifiquement à une économie circulaire durable et verte. De l’adjuvant pour béton à la bière, du nutrichaulant agricole à l’urne funéraire biodégradable, « il n’y a pas beaucoup d’emplois où l’on combine avec tant de proximité l’ingénierie, la chimie, les sciences sociales et l’informatique » souligne Claude, fière du chemin parcouru.

Crédit photo : NathB

Le CTTÉI, c’est : • 15 employés permanents • 2 M$ de chiffre d’affaires • Près de 100 projets concrets / année • Une centaine de clients • Plus de 50 formations, ateliers, conférences, missions et événements internationaux en 2018/2019 • Des retombées collégiales et universitaires, 5 professeurs-chercheurs et plusieurs étudiants stagiaires et boursiers

Le CTTÉI se distingue par le champ d’application de son expertise. Toute l’équipe a les deux pieds bien ancrés sur terre, dans les réalités économiques de ses clients privés, dont provient la moitié de ses revenus. Résultat : de la recherche appliquée, des retombées concrètes et rapides.

-28


Il s’illustre également par ses méthodes d’innovation ouverte sur le terrain. Le CTTÉI coordonne des maillages d’expertise partout en Montérégie, au Québec et dans le monde, comme en témoignent les nombreuses conférences internationales auquel l’organisme est désormais convié chaque année. « Au CTTÉI vous achetez du savoir et de l’expertise, mais aussi et surtout des solutions. » L’équipe met en relation les entreprises et les autres acteurs du milieu, d’un bout à l’autre du cycle de vie des résidus ; elle sensibilise, coordonne, trouve des subventions, et, finalement, analyse et trouve des solutions pour valoriser tous types de déchets.

Une énergie renouvelée Les projets ne manquent pas. L’équipe travaille actuellement au développement d’une plateforme technologique de pointe, unique au Canada, destinée à développer le créneau d’avenir des technologies propres. Un objectif de ce futur laboratoire de niveau semi-industriel sera, entre autres, de développer des méthodes pour valoriser les boues des stations municipales de traitement de l’eau et purifier les eaux des centres hospitaliers des polluants émergents que l’on y retrouve. De beaux défis que l’équipe a bien hâte de relever !

TournÉ vers l’avenir

Ouvrez vos poubelles ! L’équipe du CTTÉI est là pour trouver des solutions concrètes à la valorisation de vos déchets. Nous offrons des conseils gratuits sur la gestion de vos résidus, qui débouchent parfois sur une mise en relation tout ce qu’il y a de plus simple et rentable. Si le besoin est plus complexe, nous passons en mode chimie et création, le tout en visant toujours la confiance et la rentabilité de nos entreprises clientes.

Hugo Courchesne Directeur général

Philémon Courchesne Industries Inc. une équipe de 20 employés Services - Ventilation industrielle et commerciale - Fabrication selon dessins techniques - Travail du métal en feuille - Enclos acoustiques - Gaines de ventilation

Contact info@cttei.com 450 551-8090 poste 3516 www.cttei.com

Nous joindre T.: 450 743-0057

F.: 450 743-6438

info@philemoncourchesne.com philemoncourchesne.com

Suivez-nous sur Facebook !

-29


Prenez soin de vos artères ! On a l’âge de ses artères. Mine de rien, ce dicton populaire est rempli de bon sens. Ce sont bien nos artères qui sont garantes de notre bonne santé. Il est donc indispensable d’en prendre bien soin. Par Ladane Bonnefoy « Je ne l’ai pas vu arriver. » C’est comme ça qu’Annie Gagnon se remémore l’accident vasculaire cérébral qui l’a terrassée en 2012 : « Un matin j’étais en train de préparer les boîtes à lunch de nos fils quand j’ai senti que je n’avais plus aucune force du côté droit, comme si j’étais gelée. J’ai laissé échapper tout ce que j’avais et je me suis assise, complètement étourdie. Mon conjoint a appelé le 911 et je ne suis ressortie de l’hôpital qu’après quelques mois ». Sept ans plus tard, Annie n’a plus besoin d’aide pour marcher et elle a repris un travail seulement à temps partiel car elle se fatigue très vite. À 43 ans, cette mère de famille à la tête de sa petite entreprise de soins esthétiques, a appris à ses dépens qu’elle avait une pression artérielle élevée. Cette pathologie est sournoise car masquée, s’installant silencieusement et sans aucun signe avant-coureur. Puis un jour, elle se manifeste par un incident vasculaire, qui peut intervenir à n’importe quel endroit du corps. Dommage, car elle est relativement facile à prévenir et même à contrôler pour éviter des dégâts irréversibles.

Accident vasculaire cérébral

SANTÉ

Mangez de bonnes choses

Pour commencer, mangez sainement et de façon variée. Idéalement, cuisiner soi-même est la meilleure façon de savoir ce qu’il y a dans votre assiette. Évitez, si vous le pouvez, les repas préparés industriellement ou les chaines de restauration rapide. Mangez quand vous avez faim et ne vous obligez pas à finir si vous êtes rassasié. Faites-vous plaisir en ne vous privant de rien, et offrez-vous votre repas préféré de temps à autre. La clé réside dans une nourriture équilibrée, diversifiée, et surtout répondant à vos papilles gustatives. Ne vous sentez donc pas obligé de ne manger que des crudités, ni de noyer vos repas dans un seau d’huile...

Bougez ! On ne le dira jamais assez, l’être humain n’a pas vocation à être sédentaire. Il est né pour bouger, même si nos sociétés encouragent la tendance inverse. On prend la voiture pour le moindre déplacement, avec comme excuse un emploi du temps bien trop serré, sans imaginer que plus tard notre corps nous le fera payer. Pourtant ce n’est pas si compliqué d’avoir une activité physique qui ne demande quasi aucun effort, sans avoir à s’inscrire au club de Triathlon. D’ailleurs le Docteur Mathias Clavel, omnipraticien au centre hospitalier Hôtel-Dieu de Sorel-Tracy, le confirme : « Mieux vaut faire 3 ou 4 heures de sport par semaine que 15 heures, surtout si on n’y est pas habitué ».

-30


Choisissez une application sur votre téléphone pour mesurer le nombre de pas que vous allez effectuer en une journée et donnez-vous des objectifs, que vous augmenterez au fur et à mesure. Vous serez surpris de voir qu’on peut arriver très vite à 10 000 pas quotidiens, voire plus. Vous avez une maison à étage ? Si vous devez monter ou descendre des affaires, plutôt que de les déposer sur les marches et le faire en une seule fois, habituez-vous à le faire à une fréquence plus élevée. N’économisez aucun geste qui exige que vous bougiez : sortir le chien ou les poubelles, aller à pied pour vérifier le courrier, faire le ménage. Enfin, si vous n’avez vraiment aucune occasion de marcher, prenez l’habitude de garer votre voiture à une distance raisonnable de l’endroit auquel vous voulez vous rendre et terminez à pied le bout de route qu’il vous reste !

L’HTA en chiffres 20% de la population québécoise (et une personne sur deux à partir de 60 ans), souffrent d’hypertension artérielle (HTA), souvent associée à d’autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires : tabagisme, obésité, hypercholestérolémie, diabète, inactivité. On retrouve 80% des adultes de 20 à 59 ans qui présentent au moins un de ces facteurs. 30% en présentent deux et 10% en présentent trois, voire plus. Malgré les progrès obtenus dans la prévention et le traitement au cours des 50 dernières années au Canada, les maladies cardiovasculaires (cardiaques, vasculaires cérébrales et vasculaires périphériques) sont néanmoins toujours responsables de près de 30% des décès, de 17% des hospitalisations de même que de coûts de plus de 20 milliards de dollars par année en soins de santé et en déclin de productivité. (Source : Société québécoise d’hypertension artérielle sqha.hypertension.qc.ca)

Sorel, Sorel, QCQC

La demande pour grains oléagineux canadiens canadiens est enen plus forte et et La demande pour lesles grains etetoléagineux estdedeplus plus plus forte nous sommes fiers d’approvisionner le monde avec l’agriculture canadienne. En nous sommes fiers d’approvisionner le monde avec l’agriculture canadienne. tant En tant que leader dans la manutention de céréales et d’oléagineux, nous investissons dans que leader dans la manutention de céréales et d’oléagineux, nous investissons dans nos employés, nos opérations et dans les technologies pour être à l’avant-garde des nos employés, nos opérations et dans les technologies pour être à l’avant-garde des demandes face à l’augmentation de la population mondiale. demandes face à l’augmentation de la population mondiale.

approvisionnons 58 pays à travers le monde Avec unNous large et des plus efficaces réseaux d’élévateurs à grain à haut débit et de

Avecterminaux unavec largeportuaires et des plus efficaces réseaux d’élévateurs àSorel, grainQC—Richardson à haut débit et de les récoltes canadiennes et produits d’Ouest en Est—de Vancouver, C.B. àalimentaires. terminaux portuaires en Est—de Vancouver, C.B. de à Sorel, QC—Richardson est fier de d’Ouest livrer les grains et oléagineux canadiens haute qualité La demande pour les grains et oléagineux canadiens est de plus en plus forte et nous sommes fiers d’approvisionner le monde avec desgrains clients autour monde. l’agriculture canadienne.est En tant lamillions manutention de céréales etdu d’oléagineux, nous investissons fierque de leader livreràdans les etde oléagineux canadiens de haute qualité dans nos employés, nos opérations et dans les technologies pour être à l’avant-garde des demandes face à l’augmentation de la population mondiale. à des millions de clients autour du monde. Sorel, QC Avec un large et des plus efficaces réseau d’élévateurs à grain à haut débit et de terminaux portuaires d’ouest en Est de Vancouver, C.B. à Sorel, QC Richardson est fier de livrer les grains et oléagineux canadiens de haute qualité à des millions de clients autour du monde. s. QC Sorel, Sorel, QC

La demande pour les grains et oléagineux canadiens est de plus en plus forte et nous sommesest fiers d’approvisionner mondecanadiens avec l’agriculture demande pourforte les et grains etle oléagineux est de plus encanadienne. plus forte et En tant La demande pour les grains et oléagineux canadiens La de plus en plus nous sommes fiers d’approvisionner le monde avec l’agriculture nous canadienne. En tant nous sommes fiers d’approvisionner le monde avecdans l’agriculture canadienne. En tantde céréales que leader la manutention et d’oléagineux, investissons dans que leader dans la manutention de céréales et d’oléagineux, nous dans investissons dans que leader la manutention de céréales et d’oléagineux, nous investissons dans nos employés,pour nos opérations des et dans les technologies -31 pour être à l’avant-garde des nos employés, nos opérations et dans les technologies être à l’avant-garde nos employés, nos opérations et dans les technologies pour être à l’avant-garde des demandes face à l’augmentation de la population mondiale. demandes face à l’augmentation de la population mondiale.


Une Chambre de Commerce, c’est aussi Un accompagnement pour vous accompagner dans le transfert de votre entreprise ou de repreneur d’entreprise.

La CCIST, en collaboration avec le CLD et la CTEQ proposaient aux entreprises de la région une rencontre afin de bien comprendre les bases d’une bonne planification pour réussir le transfert et assurer la pérennité de celle-ci. Cette formation a permis de donner aux entrepreneurs présents les outils nécessaires afin d’entamer une démarche claire et constructive pour l’avenir de votre entreprise

Quand Sylvain Guimond explique la confiance en soi aux gens d’affaires La Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Trcy (CCIST) tenait le 16 octobre dernier mercredi un souper-conférence lors duquel le docteur Sylvain Guimond a fait le tour de tous les traits qui permettent aux gens d’affaires de se dépasser. La visualisation, comment vivre sa passion, comment être présent à soi à chaque moment, l’estime et la confiance en soi, l’image de soi, les personnalités, la gestion du stress et la puissance de nos pensées étaient autant de sujets discutés devant une salle comble de plus de 70 personnes réunies au Club de Golf Continental.

«Conjuguez l’entrepreneuriat

au féminin»

Depuis près de deux ans, la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy a développer une activité dédiée aux femmes entrepreneures de la région en mettant en place «Conjuguez l’entrepreneuriat au féminin».

Ayant eu l’occasion d’évaluer et de traiter les meilleurs athlètes et les plus illustres personnalités un peu partout dans le monde, Sylvain Guimond a constaté qu’ils avaient tous des caractéristiques communes, qui leur ont permis d’atteindre leurs objectifs et de vivre leurs rêves au présent. Les dirigeants de la Chambre de commerce ont profité du Championnat canadien de golf Collégial pour proposer cette formule de souper-conférence aux membres de la Chambre de commerce et aux différents partenaires du tournoi. Le championnat regroupait 82 golfeurs et golfeuses de partout au Canada, majoritairement de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de l’Ontario et du Québec. « On constate rapidement que les gens qui sont présents pour entendre Sylvain Guimond ressortent avec une motivation incroyable et déterminer à continuer à se dépasser », de commenter le président de la CCIST, Christian De Guise. La soirée était organisée par la Chambre de commerce et d’industrie de Sorel-Tracy en collaboration avec la Caisse Desjardins Pierre-De Saurel, les Habitations Richard Hébert et Rio Tinto Fer et Titane.

Dans le cadre du Colloque Femmessor, Sous le thème « Rêve, Ose, Agis »,qui avait lieu à l’Hôtel Mortagne le 23 octobre dernier, une délégation de femmes entrepreneures ont représenté la région de Sorel-Tracy. Cette délégation de la région de Sorel-Tracy était présente afin d’établir de nouveaux contacts professionnels, d’en apprendre davantage sur les meilleures pratiques de commerce et se rassembler avec la communauté d’affaires féminines de la grande Montérégie autour de l’entrepreneuriat.

À propos de Femmessor Femmessor est une organisation dédiée au développement de l’entrepreneuriat féminin qui a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises dirigées et détenues en tout ou en partie par des femmes dans les 17 régions du Québec. Son offre de financement, conjuguée à une expérience d’accompagnement adaptée aux besoins des entrepreneures, permet à ces dernières de bâtir des entreprises durables et prospères. Femmessor est soutenue financièrement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). Grâce à des partenariats avec le Fonds pour les femmes entrepreneures FQ et Desjardins Capital, elle facilite l’accès à près de 25 millions de dollars pour soutenir, par le biais de prêts conventionnels et en capital-actions, des entreprises comptant au moins une femme dans un poste stratégique et détenant au moins 25 % des actions.

Annie Michaud (Fabspec), Julie Collette (Gersol), Linda Barabé (CCIST), Izabel Paul-Hus (Desjardins Entreprise), Suzie Beaudoin (Coach d’affaire), Julie Salvail (Stratégies LGP), Julie Bruneau

https://femmessor.com

-32


Accompagnement personnalisé Financement Formation Mentorat

SERVICES OFFERTS

Accompagnement personnalisé

GRATUITEMENT Financement Formation Mentorat DÉMARRAGE

SERVICES

Contactez-nous au 450 742-5933

EXPANSION RELÈVE

OFFERTS

GRATUITEMENT

cld-pierredesaurel.com


Tour du monde des métiers insolites

Mécanicien, vétérinaire, enseignant ou policier, voici quelques-uns des métiers que citent les tout-petits quand on leur demande ce qu’ils veulent faire plus tard. Des métiers somme toute classiques et c’est normal, parce que si un enfant vous répond qu’il veut devenir renifleur d’aisselles, il y a des chances pour que vous demandiez une consultation en pédopsychiatrie. Petit tour des emplois saugrenus… Par Ladane Bonnefoy

Les Japonais sont connus pour leur obéissance quasi psychorigide aux règles sociales, qui pour les Occidentaux que nous sommes, frôle l’exagération dans certains domaines. Le métro est un exemple criant de ce civisme. On peut voir les gens attendre patiemment en rang d’oignons de chaque côté de la ligne blanche dessinée au sol, que le flot de personnes soit déversé sur le quai. Puis ils montent dedans… Mais aux heures de pointe ce n’est plus du tout la même affaire, et réussir à faire tenir tout ce petit monde dans une rame tient du miracle ou plutôt des Oshiya. Ces derniers sont des… pousseurs professionnels qui comme leur nom l’indique, enfoncent avec puissance, quand ce n’est pas avec violence, les usagers dans le wagon du métro. La question que l’on est en droit de se poser est : comment sont entassés les gens une fois à l’intérieur ?

Allo vous m’entendez ? Tous les professionnels de santé vous confirmeront qu’on ne nettoie pas ses oreilles avec un coton-tige sous peine de pousser le cérumen à l’intérieur et de créer des bouchons. Il faut croire qu’en Inde et au Bangladesh c’est quelque chose qu’on a compris depuis longtemps puisqu’on y trouve des nettoyeurs d’oreilles. Exerçant dans la rue, lampe de spéléologue vissée sur le front, ces spécialistes de père en fils vous rendent vos oreilles propres comme un sou neuf ! Vous avez toutefois le droit de vous demander s’il y a une stérilisation des instruments entre deux clients et choisir de faire vous-même le ménage de votre oreille.

Madame ou monsieur Sexeur de poussin : initié en Asie du Sud-est, ce métier enchanteur consiste à vérifier si le poussin va devenir un coq ou une poule. Il se murmure que la rémunération annuelle tournerait autour de 80 000 $. De quoi vous donner envie de suivre la formation qui dure trois ans. Attention, ne vous endormez pas, vous avez à peine 3 secondes pour reconnaître le monsieur de la dame et une marge d’erreur de 2%. Bonne chance !

-34


Ça sent quoi ? Pour terminer sur une note un peu plus fleurie… ou pas, l’orifice nasal permet d’élargir son champ de professions. Dans l’univers des parfums on trouve des gens dont le métier est d’être « nez ». Leur travail d’une prodigieuse minutie consiste à créer des parfums en mariant des fragrances entre elles. Considérés comme des stars quand ils travaillent pour des maisons de haute couture, ces spécialistes voyagent à travers le monde pour trouver des essences inédites. On n’ose pas trop imaginer à combien doit être assuré leur nez. Dans le genre moins glamour, on a les renifleurs d’odeurs dont ceux qui doivent sentir les aisselles après des essais de déodorant.

Des cââââââlins pour tout le monde Vous êtes du genre à avoir besoin de gros câlins et personne sous la main pour vous en prodiguer ? Pas de panique, au Canada des câlineurs professionnels sont là pour vous prendre dans leur bras. Pas question de sexe, uniquement de ces vrais câlins qui vous feront secréter des endorphines, ces indispensables hormones qui aident à diminuer le stress en apportant une sensation de plaisir allant jusqu’à l’euphorie. Marylen Reid, initiatrice de ce projet qui a fait des émules, explique que 95% de sa clientèle est masculine et à la recherche d’un contact d’affection. Les demandes peuvent être variées, depuis le besoin de combler un manque affectif, à l’envie de retrouver son enfance, ou de partager une connexion avec une personne en faisant du peauà-peau. Pour avoir un effet bénéfique, il faut compter idéalement une heure de câlins voire deux. Au delà de trois heures, cela peut devenir lassant. Attention aux faux sites de prostitution, déguisés en câlins car il n’y a pas de législation encadrant ce métier. https://capcuddlers.org/fr

L’économie de la santé, un moteur de croissance Au cours des cinq prochaines années plus de 500 millions de dollars seront investis par le gouvernement du Québec et les Fondations sur le territoire du CISSS de la Montérégie-Est pour répondre aux besoins grandissants de la population. Le financement de nos infrastructures est une excellente nouvelle. Il permet en effet d’offrir des services de santé et de services sociaux qui améliorent la qualité de vie des citoyens, en plus d’avoir des effets économiques positifs importants, à court et à long terme. Certainement de belles occasions à saisir pour les entrepreneurs de notre territoire. Mme Louise Potvin, présidente directrice générale

santeme.quebec Facebook.com/cisssme -35

Au plaisir de vous rencontrer en février prochain


Le Centre HI-FI Sorel-Tracy Des experts à votre service au 250 Boulevard Fiset Pour Gaétan Bergeron, Centre Hi-Fi rime avec service de qualité. Comme il aime à le répéter : « Je suis un technicien avant d’être un vendeur ». Et c’est ce qui fait toute la différence. Bientôt 50 ans que monsieur Bergeron a ouvert sa première boutique dans le domaine de l’électronique et autant de temps qu’il se tient informé de toutes les avancées technologiques qui ont révolutionné le monde.

Tout ce que vous désirez obtenir, réuni au même endroit C’est en février 2016 que Gaétan Bergeron déménage sa boutique au 250 boulevard Fiset pour un meilleur positionnement, à côté du Super C, où il a fait l’acquisition de plus de 7 500 pieds carrés pour réunir un maximum d’appareils. Grand adepte de la présentation du matériel, il explique : le client peut visualiser et donc choisir ce qui correspondrait le plus à ce qu’il désire. Le Centre Hi-Fi est un espace ouvert, moderne et chaleureux, où vous pouvez naviguer entre les téléviseurs et les haut-parleurs, en passant par les tablettes et les écouteurs de toutes sortes. Chacun y trouvera son bonheur au vu de l’incroyable stock en présentation. C’est ce qui fait du Centre Hi-Fi un magasin unique dans la région, non seulement parce que c’est le seul qui propose un immense choix en électronique et en informatique, mais surtout parce qu’il offre un service client exceptionnel.

Un service hors du commun

Propriétaire : Gaétan Bergeron

Gaétan Bergeron a son premier métier de technicien électronique dans la peau, puisqu’il chouchoute les consommateurs de son magasin en leur donnant de vrais conseils dans le but de les aider. C’est cette promiscuité avec les acheteurs qui est la signature de Centre Hi-Fi Sorel-Tracy et qui est l’atout qui les fait revenir. Son crédo : un client doit être satisfait sinon cela voudra dire qu’on a raté la vente. « Un appareil électronique est un appareil électronique, ce qui fait la différence c’est le service et la sécurité que nous proposons » rajoute monsieur Bergeron.

-36


À la fine pointe de la technologie

Il aime ses clients et ça se voit quand vous l’écoutez parler de chacun d’entre eux, quel que soit leur achat : « Je veux que les gens soient heureux quand ils repartent avec leur matériel, ça ne donne rien d’acheter un téléviseur de 82 pouces si on n’en veut pas ». C’est la raison pour laquelle il offre 10 jours de réflexion pour échanger votre produit, sous condition qu’il soit en parfait état bien entendu et avec l’emballage d’origine.

Les employés du Centre Hi-Fi de Sorel-Tracy sont continuellement formés aux nouveautés. Dans ce secteur où la compétitivité fait toute la différence, la connaissance des appareils est primordiale pour bien conseiller le client. Les compagnies offrent des sessions d’apprentissage des nouvelles techniques, permettant ainsi aux employés d’avoir une connaissance à 360° des produits qu’ils vendent et… qu’ils installent. La force du Centre Hi-Fi est d’avoir deux camions sur la route et des employés dédiés à l’installation de téléviseurs, d’ordinateurs ou dont le rôle est parfois plus modeste comme aider à combiner des appareils en Bluetooth. Et la cerise sur le sundae reste l’impeccable service après vente y compris hors garantie.

343, Boul. Poliquin, Sorel-Tracy, QC J3P 7W1 450 742-1999 eric@champagnearchitecte.com

A Design urbain, Aménagement intérieur, Architecture.

-37


L’importance de laisser la place aux jeunes dans le marché de l’emploi La participation des jeunes à l’économie est essentielle pour consolider l’avenir économique de la région. Or, certains changements sociaux et technologiques transforment le monde du travail. D’après le Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes, la jeunesse canadienne rencontre des difficultés à se trouver une place sur le marché de l’emploi à cause « des changements dans la nature du travail et dans les conditions sociales ». De plus, au niveau régional, les besoins en main-d’œuvre sont de plus en plus criants. Or, dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les jeunes peuvent répondre aux besoins en ressources humaines des entreprises. Plusieurs pistes de solution peuvent être envisagées, telles que la valorisation auprès des jeunes des métiers en pénurie, la conciliation études-travail, l’ouverture aux minorités, telles les jeunes immigrants récents, les jeunes ayant une incapacité ou qui sont peu scolarisés.

Or, étant donné leurs façons de penser et d’agir, et leur volonté d’exploiter leur potentiel, les jeunes peuvent constituer une source de créativité et d’innovation au sein des entreprises. De plus, la jeunesse canadienne est de plus en plus scolarisée. En effet, la vaste majorité des jeunes détiennent un diplôme d’études secondaires et le nombre de jeunes qui entreprennent des études postsecondaires est en croissance. Maintenant que l’importance de laisser la place aux jeunes n’est plus à questionner, il est essentiel d’agir en sorte que chaque jeune puisse s’épanouir sur le marché de l’emploi pour qu’il exploite son potentiel et participe à bâtir l’économie régionale. Le Carrefour jeunesse-emploi œuvre avec des jeunes de 15-35 ans provenant de statut social différent. Nous considérons que chaque jeune a sa place sur le marché du travail et nous offrons un accompagnement individualisé qui permet la réussite de l’insertion. Nos services s’adressent aux jeunes, mais ultimement, c’est vous les employeurs qui pouvez en bénéficier. N’hésitez pas à nous contacter. Irina Oprea Agente de développement Place aux jeunes Carrefour jeunesse-emploi de Pierre-De Saurel

Ainsi, il convient de se questionner sur la place que l’on souhaite accorder aux jeunes dans le monde du travail. Par ailleurs, selon le Groupe d’experts sur l’emploi chez les jeunes, « l’embauche des jeunes est nécessaire pour l’économie canadienne » qui est davantage fondée sur

-38


SOINS MÉDICO-ESTHÉTIQUES ET ANTI-ÂGE

RAJEUNIR SANS CHIRURGIE

INJECTIONS ANTI-ÂGE

INJECTIONS ANTI-ÂGE

Neuromodulateur (BotoxMD)

Diminution des rides d’expression Acide hyaluronique (JuvédermMD) Lisse, regalbe et redéfini

Varices

Injections sclérosantes pour varicosités

DOUBLE MENTON

Injection d’acide déoxycholique

MICRODERMABRASION 3 EN 1 Exfolie, extrait et infuse

Peeling

Tâches brunes, acné, teint terne

VARICES

PLASMA RICHE EN PLAQUETTES Visage, cou, décolleté, cernes, cheveux

REHAUSSEUR DE BEAUTÉ

Allie le micro-aiguillage aux injections d’acide hyaluronique et de nutriments essentiels

TRANSPIRATION EXCESSIVE Aisselles

MICRONEEDLING

Cicatrices, vergeture, pores dilatés 450 808-0153

cliniquecgm.ca

67, rue George, local 104, Sorel-Tracy


BOUTIQUE

de Noël

à Sorel-Tracy

BOTANIX COMPTOIR RICHELIEU INC. 350, rue du Collège, Sorel-Tracy 450 742-9444 www.comptoirrichelieu.com Heures d’ouverture : Lundi, mardi, mercredi : 9 h à 17 h 30 Jeudi, vendredi : 9 h à 20 h. Samedi : 9 h à 17 h. Dimanche : 10h à 16 h

Profile for CCIST

Un magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Sorel-Tracy  

Un magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Sorel-Tracy

Un magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Sorel-Tracy  

Un magazine de la Chambre de commerce et d'industrie de Sorel-Tracy

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded