Issuu on Google+

Programme de Magda Popeanu, candidate de Projet Montréal pour le poste de conseillère de ville dans le district de Côte-des-Neiges Élection municipale du 1er novembre 2009

Voter

Magda Popeanu Projet Montréal dans Côte-des-Neiges

Le virage qui s’impose démocratie  rigueur  environnement  transparence 


Table des matières CROIRE AU CHANGEMENT DANS CÔTE‐DES‐NEIGES ET MONTRÉAL ................................................................ 5  DÉMOCRATIE LOCALE ................................................................................................................ 6  POUR UN NOUVEAU CONTRAT SOCIAL AVEC LES CITOYENS ........................................................................... 6  Dépoussiérer les vieilles pratiques .............................................................................................. 6  Reprendre en main la gestion de notre quotidien ....................................................................... 6  Être fidèle à la voix de tous les électeurs ..................................................................................... 7  DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE ................................................................................................................. 7  Des décisions prises dans la transparence et l’écoute ................................................................. 7  Permettre l’accessibilité des décisions pour chaque citoyen ........................................................ 8  ÉGALITÉ DES CHANCES ............................................................................................................... 9  VOTRE DISTRICT AU CŒUR DE NOUVELLES SOLIDARITÉS ............................................................................... 9  CDN : QUARTIER DU SAVOIR ET DU DIVERTISSEMENT ................................................................................. 9  Le dynamisme du savoir ............................................................................................................. 9  Un quartier bouillonnant de jeunesse ....................................................................................... 10  Le soutien aux équipements culturels ....................................................................................... 10  CÔTE‐DES‐NEIGES, UN MODÈLE D’INTÉGRATION ..................................................................................... 10  ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ ....................................................................................................... 11  PRIVILÉGIER UN ENTREPRENARIAT LOCAL ET SOCIALEMENT RESPONSABLE ..................................................... 11  PROMOUVOIR LES COMMERCES DE PROXIMITÉ ........................................................................................ 11  PARCE QUE L’INTÉGRATION PASSE AUSSI PAR LE TRAVAIL ........................................................................... 12  ÉQUILIBRE TERRITORIAL ........................................................................................................... 13  DES DÉPLACEMENTS PLUS LIBRES ET PLUS PROPRES .................................................................................. 13  Le choix raisonnable du changement ........................................................................................ 13  L’intermodalité : la clef de la réussite ........................................................................................ 13  Une question de sécurité primordiale dans Côte‐des‐Neiges .................................................. 14  Ré‐apprivoiser l’espace urbain en tant que lieu de vie............................................................... 15  Accélérer le déploiement de la Phase II du Bixi… ....................................................................... 15  ASSURER UN SERVICE DE VOIRIE À LA HAUTEUR DE VOS EXIGENCES .............................................................. 16  ALLER PLUS LOIN DANS NOTRE POLITIQUE DE L’HABITAT ............................................................................ 17  QUALITÉ DE VIE ....................................................................................................................... 18  UN CONSTAT : DES CITOYENS MÉCONTENTS DE LEUR QUARTIER .................................................................. 18  L’insatisfaction des résidents : un jugement sans appel ............................................................ 18  AGIR LOCALEMENT, POUR LA PLANÈTE ................................................................................................... 18  Rénover notre manière de concevoir nos décisions ................................................................... 18  Préserver nos espaces ............................................................................................................... 19 


Croire au changement dans Côte-des-Neiges et Montréal Depuis huit longues années, l’équipe de Gérald Tremblay dirige l’administration de notre ville. Face aux pratiques politiciennes les moins reluisantes et comme beaucoup de Montréalais, j’ai moi aussi longtemps cédé à la tentation de me résigner. Fatalisme à l’égard du peu d’entretien de nos rues; fatalisme quant au peu de considération accordée à la qualité de vie des citoyens; fatalisme quant à l’absence de vision à long terme pour notre ville; enfin, et surtout, fatalisme face à des équipes municipales qui, quelle que soit leur obédience, finissent toujours par s’empêtrer dans des histoires de corruption… Et nous ne pouvons pas espérer changer la donne en nous fiant à ces prétendus « sauveurs » qui s’entourent des mêmes équipes aux passés discutables. Pourtant, le monde regorge d’exemples d’engouements populaires plus stimulants les uns que les autres. C’est à la une de ces formidables élans démocratiques que je vous invite à croire dans la possibilité de faire entrer Montréal et le district de Côte-des-Neiges dans le XXIe siècle. Avec vous, à vos côtés et à votre écoute, je souhaite contribuer à bâtir une ville qui sera plus facile à vivre, débarrassée de ses oripeaux des années 60, et qui retrouvera son rang parmi les métropoles mondialement reconnues pour leur excellence à tous points de vue. Montréal dispose déjà de beaux atouts naturels. Il n’en tient qu’à nous, qu’à notre volonté de changement pour faire en sorte que ces atouts soient la clef de notre réussite commune de demain. Pour assurer un développement équitable et durable de Côte-des-Neiges, joignez nos rangs, associez-vous à notre démarche et participez activement au grand changement dont Montréal à besoin : un virage ! Projet Montréal, c’est le virage qui s’impose !

Résidente  de  l’arrondissement  Côte‐des‐Neiges  –  Notre‐Dame‐de‐Grâce  depuis  de  nombreuses  années,  Magda  Popeanu  est  aussi  présidente  de  Projet  Montréal  depuis  2006.  Candidate  dans  le  district  de  Côte‐des‐Neiges en 2005, elle y avait déjà recueilli 16 %  des voix.  Au  cours  des  dernières  années,  Magda  Popeanu  s’est  activement penchée sur les dossiers de la gouvernance  et de la démocratie participative à la Ville de Montréal.  Répondant à l’appel de nombreux  citoyens de CDN qui  se  sont  plaints  du  déneigement,  elle  a  procédé  à  une  analyse  approfondie  de  ce  dossier  et  est  intervenue  sans relâche au Conseil d’arrondissement, au Conseil de  la ville et dans les médias pour exiger les changements  qui  s'imposent  à  cet  égard.  L’assainissement  des  pratiques  d’octroi  des  contrats,  l’intégration  socio‐ économique  des  communautés  culturelles  et  le  développement durable en milieu urbain figurent parmi  ses grandes préoccupations.  Magda  Popeanu  détient  un  baccalauréat  en  électronique  et  un  diplôme  de  deuxième  cycle  en  Intervention en formation professionnelle et technique.  Elle  travaille  depuis  1993  comme  enseignante  en  formation  professionnelle  à  la  Commission  scolaire  Marguerite‐Bourgeoys.  En plus de son implication politique, Magda Popeanu  est  très  impliquée  dans  le  milieu  bénévole.  Ses  activités  associatives  ont  touché  les  derniers  années  aux domaines aussi variés que l’intégration, la justice  sociale, les transports, etc. :  o  Bénévole  Mentor  de  l’Hirondelle  –Services  d’accueil et d’intégration des immigrants  o  Bénévole  ADT  Quart  Monde  et  participante  aux  Festivals des savoirs  o  Membre du Conseil d’administration du Centre de  formation professionnelle de l’Ouest‐de‐Montréal  o  Membre  du  Conseil  d’administration  de  Mobiligo  –  Centre  de  gestion  des  déplacements  de  Côte‐des‐ Neiges  o  Membre  du  Conseil  d’administration    de  l’APEC  ‐  Association  professionnelle  des  enseignants  en  commerce 

Magda POPEANU Candidate conseillère de ville dans le district Côte-des-neiges

Blogue : magda-cdn.blogspot.com Facebook : facebook.com/magda.popeanu Twitter : twitter.com/MagdaPopeanuCdN

Courriel :magda.popeanu@gmail.com Téléphone : 514 484-1212


DÉMOCRATIE LOCALE

Pour un nouveau contrat social avec les citoyens Dépoussiérer les vieilles pratiques Quand nous avons fondé Projet Montréal à quelques mois de l’élection municipale de 2005, il était évident que notre démarche ne pouvait qu’aller à rebours des pratiques des vieux appareils partisans, qu’il s’agisse des méthodes de financement des partis politiques ou des méthodes d'attribution des contrats publics. À la lumière des nombreuses affaires mises au jour au cours de la dernière année, nul n’ignore plus où mènent ces méthodes : notre ville est aux prises avec un grave problème de corruption – dont on ne mesure peut-être pas encore toute l'étendue. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, seul Projet Montréal est aujourd’hui en mesure de restaurer l’intégrité dans l'administration municipale montréalaise. En effet, comme en témoigne le soutien que l’honorable John H. Gomery nous a publiquement accordé, seul Projet Montréal a adopté des règles éliminant à toutes fins utiles la possibilité d'être financé par des donateurs intéressés qui exigeraient des « retours d'ascenseur », une fois notre parti au pouvoir. C’est donc sur la seule base d’un financement réellement populaire que nous menons cette campagne. Projet Montréal est aussi le seul parti qui a pris des engagements clairs en matière de transparence et d'assainissement des méthodes d’octroi des contrats publics. Nous croyons qu’une élection revêt un caractère symbolique fort. Respectueux de la parole des citoyens, partisans ou non de Projet Montréal, nous souhaitons rénover le pacte social qui vous unit à votre mairie. Ainsi, nous n’avons pas peur de la démocratie participative, la vraie, pas celle instrumentalisée pour légitimer l’odieux ou pour profiter à quelques groupes. Nous souhaitons qu’elle soit un guide dans la poursuite de nos réflexions, car nous jugeons qu’il s’agit d’un outil précieux pour élaborer des décisions en matière d’administration publique qui satisferont le plus grand nombre.

Reprendre en main la gestion de notre quotidien L’administration de l’arrondissement a été à l’image de l’administration de la villecentre. Dans le district CDN-NDG comme au conseil de ville, ce n’est pas uniquement l’exécution des nombreux contrats municipaux qui a été privatisée, ce qui est concevable, mais aussi la gestion des contrats, ce qui ne l’est pas. En plus de priver les mairies de leur savoir-faire technique, cette approche a conduit au démantèlement de la cohérence politique. Vos élus doivent être responsables et c'est la raison pour laquelle Projet Montréal propose que l’administration municipale recouvre la maîtrise d’œuvre des projets publics au lieu de la confier à des firmes externes, et ce, afin de mieux les superviser. Grâce à cette approche, il devient en outre possible de subdiviser les grands contrats municipaux en plusieurs petits contrats afin de restaurer une saine concurrence entre les soumissionnaires, mais aussi de permettre aux PME locales d’être dans la course.

6

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


Nous estimons que la sélection des entreprises doit tenir compte non seulement du prix, mais se fonder également sur des critères économiques, sociaux et environnementaux. Nous prévoyons donc instaurer un système dit à « double enveloppes » consistant à appliquer aux prix des soumissionnaires un coefficient de majoration ou de minoration selon son degré de respect des critères préétablis. Nous étudierons les modalités de ce système dans le chapitre consacré à l’économie.

Être fidèle à la voix de tous les électeurs Soucieux de la bonne utilisation de l’argent de la collectivité, nous établirons la reddition des comptes publics. Cela passera par des engagements chiffrés sur chaque projet avec l’instauration d’un « tableau de bord » pour suivre concrètement la progression de nos réalisations. Enfin, chaque année, nous produirons un bilan détaillé et chiffré de nos activités. Par ailleurs, nous systématiserons l’emploi de techniques d’évaluation pour nous assurer que les décisions prises répondent correctement aux problématiques ciblées initialement. La présence de l’Université de Montréal dans Côte-des-Neiges est d’ailleurs une ressource inestimable à cet égard, car elle ouvre la possibilité de fructueux partenariats de recherche et d'analyse entre l’arrondissement et les chercheurs de cet établissement prestigieux. Plutôt que de nous complaire dans l’autosatisfaction, nous privilégierons l’étude critique de nos décisions pour répondre le mieux possible à vos besoins.

Démocratie participative Des décisions prises dans la transparence et l’écoute Notre ville a pris un grand retard par rapport à de nombreuses municipalités dans le monde : chez nous, la démocratie de proximité est encore à inventer. Nous nous engageons à mettre en place les structures adéquates pour mieux vous écouter et vous consulter tout au long du processus de décision : depuis la consultation jusqu’à la mise en œuvre. Selon nous, une démocratie réellement participative doit : o

associer les citoyens à la réflexion;

o

permettre à l’opposition de jouer son rôle essentiel de participation à la prise de décisions;

o

favoriser le partage de connaissances, éclairer les choix du décideur politique et assurer la transparence de toutes les décisions;

o

enfin promouvoir un dialogue entre l’ensemble des partenaires et une meilleure compréhension collective des enjeux, des besoins et des moyens de les satisfaire.

À l’image de cette campagne à l’écoute de vos préoccupations, une administration Projet Montréal dans l’arrondissement proposera la mise en place de divers mécanismes de consultations publiques afin de permettre au conseil d’arrondissement de prendre des décisions éclairées sur des questions qui touchent

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

7


de près les citoyennes et les citoyens. Les conseils de quartier sont de ceux-là et offfrent la possibilité à la population d’exprimer son point de vue en dehors des périodes électorales. Selon le modèle de Québec, ces conseils de quartier seront formés de résidents qui se réuniront en public de façon régulière et inviteront les résidents et les résidentes de l’arrondissement à jouer un rôle indispensable dans l’élaboration de certaines propositions qui seront soumises au conseil d’arrondissement. Nous pensons qu’une telle initiative sera un atout majeur dans l’instauration de la démocratie participative et qu’elle contribuera à l’amélioration continue des politiques publiques de l’arrondissement, en permettant l’expression de besoins et des aspirations de la société civile.

Permettre l’accessibilité aux décisions pour chaque citoyen L’expérience participative sera poursuivie et amplifiée par les projets suivants :

8

o

mise en place d’un Agenda 21 pour l’arrondissement et engagement actif de la population dans cette démarche;

o

intégration d’une page de correspondance dans Le Citoyen, bulletin officiel de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce;

o

création d’un site Web participatif où les résidents pourront formuler rapidement et simplement leurs idées sur la vie de l’arrondissement;

o

transmission en direct sur Internet des débats des assemblées municipales comme cela se fait déjà dans de nombreuses villes autour du globe;

o

formation des acteurs institutionnels et communautaires à la démocratie participative.

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


ÉGALITÉ DES CHANCES

Votre district au cœur de nouvelles solidarités L’expression « égalité des chances » est si galvaudée de nos jours que l’on se méfie volontiers des politiciens qui mettent cette valeur de l’avant. Pourtant, la parution de statistiques catastrophiques sur le décrochage scolaire au Québec -- un garçon sur trois et une fille sur quatre quittent l'école sans diplôme -- a provoqué un débat sur l'état de notre réseau scolaire. Vos élus de Projet Montréal prendront des moyens concrets pour lutter contre les inégalités qui sont souvent à la source de ce type de problème. Sachant que les moins nantis et les moins instruits accèdent plus difficilement aux infrastructures publiques culturelles, récréatives ou sportives, nous mettrons en œuvre un éventail de dispositifs d’éveil de la curiosité chez les jeunes enfants, de stimulation intellectuelle et de bonne socialisation qui soutiendront ultérieurement la réussite scolaire. Chez Projet Montréal, nous croyons que votre administration municipale a un rôle à jouer pour corriger les inégalités.

CDN : quartier du savoir et du divertissement Le dynamisme du savoir Côte-des-Neiges a la chance de compter plusieurs établissements d’enseignement prestigieux sur son territoire. Cependant, il n’existe pour ainsi dire aucune relation privilégiée entre ces établissements et l’administration de l’arrondissement. Nous veillerons donc à ce que de nouveaux partenariats soient mis en œuvre au cours des années à venir. Le vaste réservoir de savoirfaire qui réside en ces lieux doit profiter aux riverains. Inviter les différents centres de recherche à utiliser l’arrondissement comme terrain d’analyse est l’une des nombreuses options que nous envisageons pour concrétiser cette vision.

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

9


Un quartier bouillonnant de jeunesse Côte-des-Neiges, c’est près de 50 % de moins de 35 ans. En ajoutant à ce chiffre les milliers d’étudiants qui n’habitent pas CDN mais y viennent chaque jour, notre quartier est sans doute l’un des plus jeunes de Montréal… Une grande opération de séduction doit être entreprise pour convaincre les étudiants que Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce est aussi un arrondissement où il fait bon vivre. Toutes ces personnes qui transitent quotidiennement dans le quartier doivent être de potentiels résidents.

Le soutien aux équipements culturels Nous ne le répèterons jamais assez : la diversité est un atout, surtout quand elle est ethnoculturelle. Partant de ce constat, nous entendons faire de CDN une place d’échange et de création de premier plan. À cette fin, nous mettrons en place un lieu pour accueillir des artistes en résidence. Ainsi, on peut envisager que, chaque année, lors d’un concours, quelques artistes locaux bénéficieront d’un lieu de création et de diffusion gratuit. Un tel dispositif pourrait s’étendre aux différentes formes d’arts vivants (théâtre, musique, danse, arts visuels) afin que Côte-des-Neiges puisse s’enorgueillir d’offrir à ses résidents des lieux culturels d’excellence.

Côte-des-Neiges, un modèle d’intégration La démographie est une question politique centrale dans notre province, alors que notre population devrait décroître à l’horizon 2030. Côte-des-Neiges, un quartier de choix pour les immigrants, est une des clefs de recherche de solutions sur le sujet. Un résident de l’arrondissement sur dix étant un nouvel arrivant au Québec, la préoccupation du bon accueil doit être au cœur de chacune de nos politiques publiques, car l’interculturalisme n’est pas qu’une question de discours et de poignées de mains qu’on aura pris soin de photographier. Nous assoirons notre ambition sur le réseau scolaire performant qui œuvre déjà dans le district. En effet, nous avons la certitude que celui-ci est le meilleur intégrateur qui soit, notamment par la transmission de valeurs et de connaissances, mais aussi par cette formidable diffusion de courants modernes que l’on y trouve. Avec Projet Montréal, votons pour que Côte-des-Neiges soit un quartier pionnier du monde de demain!

10

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ

Une économie saine crée la richesse et les emplois indispensables à l’acquisition des biens et services matériels, éducatifs, culturels, sportifs et récréatifs auxquels nous aspirons. Garantir la relance de Montréal, voilà la tâche que nous nous sommes imposée à Projet Montréal. Aujourd’hui, il convient que nous prenions toutes nos responsabilités pour soutenir l’économie de notre ville. Il ne suffit pas d’exhorter les entrepreneurs à investir et à recruter. En coordonnant et en intensifiant nos efforts, nous avons collectivement la capacité d’apporter l’énergie nécessaire nous permettant d’aller plus loin.

Privilégier un entreprenariat local et socialement responsable L’arrondissement de CDN-NDG est victime d’un réel laisser-aller. Certaines pratiques de l’administration actuelle dénotent une inconséquence fort préoccupante. Notamment, l’arrondissement accorde ses contrats publics – financés par vos soins – à des entreprises installées sur d’autres territoires, sans chercher à utiliser les fonds publics pour créer de l’emploi chez nous. Nous prenons donc l’engagement de faire du mieux que nous le pouvons pour que ces contrats se fassent désormais en intégrant une « pondération de l’utilisation locale des ressources », c'est-à-dire en valorisant des entreprises qui embauchent des résidents de l’arrondissement. Et puisqu’il est du devoir de toute administration d’assurer des conditions de travail décentes aux personnes qu’elle emploie directement ou indirectement, et de promouvoir l’équité sur son territoire, nous nous attacherons à prendre ces facteurs en considération lors de l’attribution de contrats. Nous veillerons aussi à ce que nos critères favorisent les organisations qui œuvrent dans le cadre de l’économie « sociale et solidaire » ou de la réinsertion.

Promouvoir les commerces de proximité Sur le plan économique et commercial, notre secteur possède tous les atouts nécessaires pour s’imposer parmi les quartiers branchés nord-américains.

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

11


Pourtant, relancer l’économie autour de ses commerces est possible et les exemples sont nombreux dans Montréal où des quartiers sont en train de se donner une personnalité propre en occupant des niches distinctes ! Côte-des-Neiges doit leur emboîter le pas en exploitant le vaste potentiel découlant de la rencontre, sur son territoire, du secteur commercial et de nombreux établissements éducatifs, hospitaliers, culturels et religieux. En effet, s’il est vrai que la présence de ces institutions pose d’importants défis en matière de circulation automobile, de sécurité et de qualité de l’air (des défis auxquels Projet Montréal entend s’attaquer énergiquement), elle pourrait aussi servir d'assise à l’établissement d’un secteur commercial plus florissant et de haut niveau. Notre administration s’appuiera sur la diversité du quartier pour soutenir les projets commerciaux qui renforceront le cachet et la vitalité du chemin de la Côte-des-Neiges. Les résidents doivent être les premiers bénéficiaires du pouvoir d’attraction de notre district.

Parce que l’intégration passe aussi par le travail Si l’intégration sociale et culturelle est longtemps passée par l’intégration professionnelle, cela est souvent moins vrai aujourd’hui. Le travail peut aussi être source d’exclusion, notamment pour les moins diplômés d’entre nous. Globalement, le taux de chômage dans l’arrondissement est supérieur de 2 points à celui de la ville de Montréal. Encore plus choquant, cet écart monte à environ 2,5 points chez les moins de 25 ans. En ce sens, nous allons travailler de concert avec le centre développement économique et communautaire afin de soutenir activement l’aide à la création d’entreprises locales, qui pourront par la suite être sollicités par l’arrondissement et les citoyens. Enfin, et nous le savons d’autant plus que Projet Montréal est une formation diversifiée, à l’image de nos quartiers, la démarche d’immigration est une chose complexe. Comme un habitant sur deux est né à l’étranger, il est important que nous accordions un intérêt tout particulier au bon accueil des immigrants. Pour cela, la mairie d’arrondissement doit fournir des outils efficaces d’optimisation de l’employabilité. Notamment, nous veillerons à soutenir l’embauche des personnes issues des communautés culturelles. Cela passe notamment par une politique de concertation accrue entre les différentes structures institutionnelles et communautaires qui œuvrent dans ce domaine.

12

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


ÉQUILIBRE TERRITORIAL

Peut-on parler d’égalité des chances ou de solidarité entre individus si ces notions ne s’appliquent pas aussi aux territoires où ils habitent? La réponse est évidemment, non : pour qu’un enfant puisse s’épanouir de la même manière à Outremont, à HochelagaMaisonneuve ou à Côte-des-Neiges, l’administration municipale doit offrir aux familles des services similaires dans chaque arrondissement. L’aménagement du territoire et son développement équilibré sont donc des enjeux centraux des politiques des vileles soucieuses du bien-être de ses citoyens. Aussi, bien que l’habitat, la mobilité et la qualité du territoire soient des sujets primordiaux en eux-mêmes, il importe de les inscrire dans une politique coordonnée.

Des déplacements plus libres et plus propres Le choix raisonnable du changement Certains électeurs semblent croire que Projet Montréal voudrait voir disparaître la voiture de nos rues demain matin. Nous connaissons bien cet argument : les personnes qui l’invoquent sont souvent les responsables du fait que les citoyens n’ont pas d’autre choix que d’employer leur automobile pour se rendre à leur travail. Depuis qu’Union Montréal prétend gérer la ville, c'est-à-dire depuis huit longues années, l’accessibilité du transport collectif n’a pas augmenté et le nombre de stations de métros n’a nullement progressé sur le territoire de la ville. Parallèlement, le parc automobile de la région métropolitaine a augmenté de 350 000 unités, ce qui a provoqué une croissance spectaculaire du trafic de transit et des problèmes qui en découlent : bouchons perpétuels, mauvaise qualité de l’air, environnement sonore stressant, multiplication des accidents impliquant des piétons, difficulté pour les résidents de trouver un espace de stationnement dans leurs propres quartiers, maintien des cicatrices urbaines que sont les autoroutes etc. Dans un tel contexte, il va sans dire que Projet Montréal préconise bel et bien une électrification graduelle du transport urbain. Néanmoins, nous n’oublions jamais la condition préalable à l’amorce de ce virage : fournir aux Montréalais un accès facile à des moyens de transport collectifs de haut niveau, efficaces et confortables.

L’intermodalité : la clef de la réussite Nous considérons qu’il est urgent de répondre intelligemment à ce défi qui est d’augmenter l’accessibilité aux transports publics : nous jugeons que c’est à la ville de Montréal qu’incombe la tâche de vous amener à préférer le métro, le bus et le tramway

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

13


à venir. Ainsi, collectivement et progressivement, en projetant une croissance annuelle des déplacements à 5 %, nous pourrons évoluer vers cet objectif d’un milliard de déplacements en transport collectif à l’horizon 2025.

Pour atteindre cet objectif, votre administration Projet Montréal assurera une remise à niveau du métro, après une vingtaine d’année de quasi abandon. Nous veillerons à ce que le service retrouve son niveau du début de la décennie 1990. De plus, nous corrigerons une situation inacceptable en faisant installer des ascenseurs dans les stations de métro, qui demeurent pour la plupart inaccessibles aux personnes à mobilité réduite. Toutefois, seule la diversification des modes de transport nous permettra de répondre pleinement aux attentes des citoyens. Voilà pourquoi nous assurerons l’installation d’un nouveau réseau de tramway et attribuerons des « voies propres » aux bus sur certaines grandes artères montréalaises. Nous instaurerons aussi la carte unique de transports. La possibilité de jumeler les différents modes de transport sera un argument de taille pour convaincre de nombreux Montréalais que vivre sans voiture peut représenter une libération et non une contrainte.

Une question de sécurité primordiale dans Côte-des-Neiges Nous venons de l’évoquer : changer notre rapport aux transports est essentiel car nos infrastructures ne nous permettront pas de répondre à un accroissement constant du nombre de véhicules. Toutefois, redéfinir les axes de circulation dans Côte-des-Neiges est aussi une question de sécurité publique. L’analyse des intersections qui cumulent le plus d’accidents au Québec démontre que nos rues sont parmi les moins sûres : selon les chiffres de 2007, le croisement Côte-des-Neiges – Côte Ste-Catherine a provoqué 166 accidents, On a aussi compté 143 accidents au croisement Côte-des-Neiges – Queen-Mary, 111

14

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


accidents au croisement Côte-des-Neiges – Van-Horne, 107 accidents au croisement Côte-des-Neiges – Linton, 104 accidents au croisement Côte-des-Neiges – Barclay, 99 accidents au croisement Côte-des-Neiges – Édouard-Montpetit et encore 97 accidents au croisement Côte-des-Neiges - Jean-Brillant! Le récent investissement dans la réfection des routes ne remédiera en rien au problème de fond : l’amateurisme des méthodes de gestion de la circulation routière dans Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Nous préconisons l’adoption d’un plan de déplacement urbain (PDU) qui aura pour objectif de planifier globalement et de façon raisonnée la réorganisation des voies de circulation.

Ré-apprivoiser l’espace urbain en tant que lieu de vie Vos élus de Projet Montréal viseront à vous permettre de vivre en ville autrement, notamment en piétonnisant certaines rues. Le chemin de la Côte-des-Neiges fait partie de nos priorités pour protéger le piéton, en sécurisant les intersections. De plus, l’implantation d’un tramway reliant le centre-ville à la station Namur est une solution concrète pour redynamiser votre mode de vie en réduisant le trafic automobile. En outre, nous croyons en l’importance de la solidarité entre quartiers. L’autoroute Décarie, coupant en deux notre arrondissement, est le parfait exemple des cicatrices qui défigurent notre ville. Nous plaiderons donc auprès de la ville-centre pour le démarrage d’un chantier de recouvrement de l’autoroute Décarie. Les projets de ce type, réalisés dans plusieurs autres villes, démontrent que, loin d’être irréaliste, une telle approche crée à coûts avantageux de nouveaux espaces qui servent souvent de base à une relance économique, écologique et esthétique des centres urbains.

Accélérer le déploiement de la Phase II du Bixi… Au mois de mai 2009, les résidents de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce pouvaient apercevoir, dans le bulletin officiel Le Citoyen, leur maire d’arrondissement juché sur un Bixi. Image fort trompeuse puisque ce dispositif n’est toujours pas disponible fin août alors qu’il avait été annoncé pour cette saison… Autant dire que les résidents de CDN-NDG ne pourront utiliser Bixi qu’au printemps 2010. Ce retard est symptomatique du peu d’intérêt de l’équipe en place pour les « déplacements doux ». Pour intensifier le recours à ce type de mobilité, nous nous engageons à doubler le nombre de supports d’accrochage de vélos au cours du prochain mandat. Par ailleurs, nous aménagerons sur les voies routières principales des pistes cyclables à voie réservée, protégées dans leurs segments les plus dangereux.

Niveau de déploiement du Bixi au 15 août 2009

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

15


Assurer un service de voirie à la hauteur de vos exigences De nombreux citoyens et de citoyennes de Côte des Neiges se sont plaints du déneigement au cours de l’hiver dernier. Or, notre candidate, Magda Popeanu, s’est vivement impliquée dans ce dossier depuis quatre ans. Bien que non-élue, elle fait une critique constante du service de déneigement aux assemblées du conseil d’arrondissement. D’ailleurs, plusieurs articles en ont fait état dans la presse locale. A la suite de tout le travail qu’elle a effectué, nous sommes en mesure de faire les propositions suivantes :

16

o

Que tous les entrepreneurs qui font des soumissions pour le déneigement ou la réfection de nos rues soient notamment évalués sur la qualité des travaux qu’ils ont faits dans le passé;

o

Que les contremaitres qui auront à surveiller les travaux de déneigement effectués par des entrepreneurs privés suivent une formation visant à expliquer les exigences des cahiers de charges signés entre les entrepreneurs et les arrondissements ou la Ville de Montréal;

o

Que les contremaitres soient en mesure de défendre les intérêts de citoyens et citoyennes de l’arrondissement. Pour cela, il faut leur donner les moyens d’être exigeants envers les entrepreneurs privés.

o

Des équipes bien identifiées soient formés et dont les tâches seraient : ƒ

de déneiger les trottoirs en priorité lors des tempêtes et d’y étendre des abrasifs répondant aux circonstances;

ƒ

de déneiger régulièrement les trottoirs entre les tempêtes et d’y épandre des abrasifs;

ƒ

de déglacer les trottoirs entre les tempêtes afin d’éviter la formation de plaques de glace;

o

Le déglaçage des trottoirs soit une opération essentielle : une planification des tâches et une budgétisation conséquente y seront attribuées;

o

L’arrondissement doit se pencher sur le problème des puisards et trouve une solution afin de maximiser leur nettoyage au cours de l’été, car il y a un lien direct entre un bon nettoyage des puisards l’été et un déneigement adéquat l’hiver.

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


Aller plus loin dans notre politique de l’habitat L’habitat est un levier exceptionnel pour éviter le cloisonnement social des habitants du quartier. Aussi, afin d’éviter les abus en matière de hausse de loyers, nous proposons d’enregistrer les baux de location auprès de la mairie d’arrondissement. Les futurs locataires pourront donc se référer à cette base de données anonyme pour évaluer l’augmentation réelle du coût mensuel du logement convoité. Par ailleurs, même si les cas d’insalubrité sont rares dans notre district, ces conditions de logements n’en sont pas moins insupportables. Une inspection systématique devra être envisagée. Nous jugeons qu’il n’est pas du rôle de la collectivité d’assumer la totalité des coûts de ce service et nous ferons en sorte qu’il soit financé par les bailleurs fautifs. Enfin, pour contribuer au développement du secteur Namur–Jean-Talon et assurer l’harmonie sociale, nous souhaitons y faire construire un ensemble de logements divers (1/3 accès à la propriété; 1/3 location; 1/3 HLM).

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

17


QUALITÉ DE VIE

Un constat : des citoyens mécontents de leur quartier L’insatisfaction des résidents : un jugement sans appel Côte-des-Neiges est un formidable pôle d’attraction au sein de l’agglomération montréalaise. Pourtant, si notre quartier attire, il ne fait pas pour autant la fierté de ceux qui y habitent. Un résident sur deux est mécontent du déneigement de nos rues; deux résidents sur trois sont insatisfaits de l’entretien et de la réparation de nos rues et trottoirs. Près de la moitié des résidents de Côte-des-Neiges se plaignent des conditions de stationnement. Ce « laisser-aller » dans notre gestion locale n’est pas une fatalité.

Agir localement, pour la planète Rénover notre manière de concevoir nos décisions Chez Projet Montréal, nous avons l’intime conviction que c’est notre capacité collective à reconnaître l’existence de l’urgence écologique qui déterminera les réponses que nous pourrons apporter. Promouvoir le développement durable, c’est accorder autant d’importance au développement humain, à l’épanouissement individuel et à l’investissement dans la recherche qu’aux aspects écologiques et économiques de nos politiques. En clair, défendre un développement durable de notre ville, c’est parier sur un avenir qui sera profitable pour tous. Alors que la cause environnementale est devenue affaire de communication politique, voire de publicité commerciale, il faut rappeler le rôle avant-gardiste de Projet Montréal en développement durable.

18

Programme du district Côte-des-Neiges y Élection municipale 2009


Préserver nos espaces Dans ce district, nous avons la chance de bénéficier du mont Royal, poumon vert de la métropole montréalaise. Toutefois, comme bien des espaces naturels, celui-ci est menacé et mérite notre plus grande attention. Nous préconisons une protection scrupuleuse du Mont-Royal, qui aura pour objectif de respecter quatre orientations indissociables : le développement de la connaissance biologique et historique de la montagne; la prévention et la gestion des risques qui résultent de son exploitation; la préservation et la protection du milieu; et enfin l’aménagement et le maintien d'une fonction économique durable qui lui soit propre. Enfin, tout en préservant sa grande accessibilité, nous jugeons utile de repenser tous les modes d’accès à la montagne pour que, dans un premier temps, ceux-ci soient davantage sécuritaires pour les familles, et dans un second temps, le plus doux possible.

Élection municipale 2009 y Programme du district Côte-des-Neiges

19


Crédits photos : o Photo de travaux sur le chemin de la Côte-des-Neiges par pamilo, sur FlickR, 2008 Licence Creative commons, en page 11 o Photo du marché à l’intersection Côte-des-Neiges/Édouard-Montpetit par abdallahh, sur FlickR, 2008, Licence Creative commons, en page 11 o Photo du métro de Montréal par P M M, sur FlickR, 2008, Licence Creative commons, en page 13 o Projection du futur tramway montréalais, conception et réalisation par David Chedore 2008, en page 14 o Carte du déploiement des Bixis dans la ville de Montréal, site : http://www.bixi.com/stations, consulté le 15 août 2009, en page 15 o Photo de l’Oratoire St-Joseph par sebwy, sur FlickR, 2007, Licence Creative commons, en page 18 o Schéma synthétique du développement durable par Vigneron, sur Wikipedia, 2008, Licence Creative commons, o Photo de l’Université de Montréal par Moïse sauvé des eaux, sur FlickR, 2007, Licence Creative commons


Plateforme de Magda Popeanu