Issuu on Google+

Magali Suc 2013


Le choix de la formation architecteingénieur s’est très tôt imposé à moi comme une nécessité. Je vois cette double approche comme un moyen d’enrichir au maximum mes futurs projets architecturaux. Mon projet professionnel étant de travailler

comme architecte en utilisant mes connaissances d’ingénieure, je

pense que ces deux compétences me seront également utiles pour rendre optimale la communication avec les Bureaux d’Etudes. Plus largement, je suis convaincue que la démarche d’investigation, outil courant de la pédagogie scientifique, peut servir l’architecture dès le début du processus de conception.


Magali Suc

26 ans titulaire du persmis B véhicule personnel

26 route de Fontvieille, 13 280 raphèle 06 26 53 70 41 magali.suc@gmail.com

Ingénieure en Génie Civil, architecte INSA Polyvalente, mobile et autonome Formation 2010

Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg

Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg

2013

Obtention du diplôme d’ingénieur en génie civil

Obtention du diplôme d’architecte

Expérience professionnelle 2010

5 mois

Projet de fin d’études : Université de Sherbrooke (Québec) Développement d’un béton léger à haute impédance acoustique et d’un béton léger pour la protection thermique

2012

Stage : Matthieu Husser architectures, Strasbourg (France)

3 mois

Conception de maisons individuelles Participation à un concours d’école maternelle en Alsace

Projet de recherche, sous la direction de Richard Gagné, ayant abouti au dépôt d’un brevet

2009

2 mois

2008

2 mois

Stage : Bureau d’études MPingenierios, Santiago de Chile (Chili) Langue de travail : espagnol

2012

Stage : Cabinet Denis Walther, Haguenau (France)

2 mois

Calcul d’armatures de poutres et dalles en béton armé

Conception de logements, réalisation de dossiers de Permis de Construire, dessin de plans d’exécution

Vérification sismique de structures métalliques

Prédimensionnement béton armé pour estimation du coût de réalisation d’un porte-à-faux

Stage : Entreprise Albizzati Père et Fils SA, Belfort (France) Construction de murs en béton banché

2011

Stage : Cabinet de Recherche Architecturale du Bénin, Cotonou

2 mois

Conception d’un immeuble d’habitation de grand standing avec gestion de la communication avec le client ; conception d’un école et d’un cabinet de dentiste

Etaiement et pose de prédalles

2010

Informatique

Stage : Cabinet d’architecte Philippe Barré, Arles (France)

2 mois

Levé et dessin de plans de logements pour établissement de cartes d’identité, établissement de diagnostics thermiques de logements, visite de chantiers de bureaux, maison individuelle, local commercial

AUTOCAD, ARCHICAD 16 : dessin de plans d’architecture et de structure en 2 et 3 dimensions SKETCH’UP, ARTLANTIS (bases) : modélisation tridimensionnelle et traitement pour rendu photoréaliste PHOTOSHOP, GIMP : dessin de perspectives de projets DiagDPE : réalisation de Diagnostics de Performances Energétiques ROBOT, SAP2000 : modélisation de poutres, portiques et plaques LaTeX : traitement de texte pour documents scientifiques (autodidacte)

Langues ANGLAIS : avancé (TOEIC en 2011 : 910/990) ESPAGNOL : courant (3 mois passés au Chili, 2 en Andalousie)


4

Théâtre National de Strasbourg

Février 2012

Un pôle de création des arts du spectacle Le Théâtre National de Strasbourg est à l’étroit dans ses locaux, dont une surface importante est pourtant désaffectée pour non conformité aux normes incendie.

Ce projet propose de réinvestir l’ensemble du bâtiment, offant une réorganisation des locaux, une réflexion sur la gestion des flux et la création d’une extension. E

E AC NTRE ED E E L PUB A R LIQ EP UB UE LIQ U

IS E IR LA LA EIL CO RS S A EE M TR LA EN DE E NU E AV

PL

E


6

Urbanisme à Bâle

Retrouver le Rhin grâce à un pôle de recherche binational Le sujet détude se situe sur la frontière franco-suisse entre SaintLouis et Bâle. La confrontation des deux pays s’y trouve matérialisée par une épaisseur industrielle inconfortable et monofonctionnelle.

Considérant que la frontière en cet endroit devrait être un lieu d’échanges, nous proposons de la gommer. Nous en venons de ce fait à questionner l’avenir des industries présentes sur le site.

Afin de leur permettre de continuer d’exister par la Recherche, nous proposons une évolution de cette zone en quartier universitaire. Celui-ci abriterait également des équipements de Culture, ouverts à tous types d’usagers.

La dimension temporelle dans le projet urbain : un métamorphose progressive à petite comme à grande échelle.

Novembre 2011 (projet de groupe)

Le maillage et le bâti de ce quartier seraient conçus de manière à favoriser une porosité vers le Rhin. Ceci créerait un nouvel usage de loisir et de détente à proximité de ce fleuve actuellement oublié de la population.


8

Une lumière, un espace

Mai 2011

Chambre d’hôtel

Des lumières de natures différentes définissent différents espaces de cette chambre d’hôtel, masquant ou dévoilant les éléments qui les caractérisent. La zone table-sofa (1) reçoit ainsi une lumière zénithale localisée quand la zone salle de bainjacuzzi (2) reçoit une lumière diffuse par des tubes translucides. La zone lit (3), à l’ouest, reçoit quant à elle une lumière directe par de hautes fenêtres dont la forme rappelle celle des tubes translucides. La lumière artificielle provient des mêmes sources que la lumière naturelle, permettant de garder la caractérisation des espaces en fonction de leur éclairage.

(3)

(2)

(1)


9


10

Structure métallique... précontraindre l’acier ? Passerelle à Reims

Sur le modèle du béton précontraint par post-tension, nous proposons d’imposer une précontrainte au tablier d’acier de cette passerelle. Un câble court ainsi tout au long du tablier tubulaire, plus ou moins haut par rapport à son axe neutre, suivant la courbe des moments fléchissants. La tension du câble permet ainsi de compenser les déformations. En position haute au niveau des points d’appuis, il vient matérialiser l’intersection de la promenade avec l’arc qui la soutient.

Moment fléchissant

Décembre 2010 (projet de groupe)

Déformation reprise par la position du câble


11


12

Théâtre National de Strasbourg La question du détail

L’objet de cet exercice est la réalisation en groupe du détail sur un projet présenté par un élève extérieur, étranger au dit groupe. Nous avons donc dû comprendre les intentions portées par le projet pour pouvoir les traduire jusque dans les choix constructifs. Nous présentons ici la composition de la salle de rencontre posée sur le toit du théâtre. Ses arrêtes sont rendues le moins visibles possible depuis le sol afin que le piéton ait l’impression de la voir flotter au dessus de la toiture végétalisée.

Février 2012 (projet de groupe)


13


14

Projet de Fin d’Etudes

Octobre 2013

Développement d’un observatoire astronomique sur le site d’un ancien silo à missiles du plateau d’Albion Le travail sur le projet de fin d’études a ceci de particulier à l’INSA que le dernier mois passe par l’éxpérimentation du management d’équipe, petit apperçu du fonctionnement d’une agence. J’ai ainsi eu l’opportunité de diriger une équipe de quatre étudiants, un de chaque niveau de la formation, pendant un mois. pôle conception

diplômable

A5

pôle rendu

pôle maquettes

A4

A3 : chef maquette A2 : maquettiste

A2 : 2ème année A3 : 3ème année ... (la première année à l’INSA est une classe préparatoire commune avec les ingénieurs au cours de laquelle les élèves ne font pas encore d’architecture)


16

Le projet vise à l’implantation de lieux de vie et de travail pour des astronomes professionnels et amateurs ainsi que d’espaces d’accueil et de pégagogie pour les visiteurs. La question de la pollution lumineuse prend ici une place prépondérante dans la conception : il serait inadmissible d’altérer la qualité d’observation depuis les instruments déjà présents sur le site. Le bâtiment s’ancre ainsi dans le sol, tourne le dos à la zone d’observation pour cadrer les vues vers le paysage du nord. Les espaces sont pensés de façon à mettre en relation les différents types d’usagers (professionnels, amateurs, visiteurs) qui n’ont autrement que peu d’occasions de se rencontrer.


17


18

La conception d’un espace architectural pour une culture qui lui est étrangère impose au concepteur de faire un pas vers la rencontre. De fait, le voyage ne se limite pas à l’observation des bâtiments. Il est aussi, surtout, la rencontre d’une culture, d’un mode de vie, d’un peuple, de personnes. C’est ainsi que des stages assortis de voyages de plusieurs mois sur différents continents m’ont aidée à nuancer et enrichir mon approche du projet d’architecture.


19


20

A m é r i q u e d u S u d


21

A m é r i q u e d u

N o r d


22

A f r i q u e

d e l ‘ O u e s t


23

C’est une certitude : architectes et ingénieurs dépendent les uns des autres. Je suis convaincue du fait qu’une réflexion technique dès le début de la conception architecturale apporte une véritable richesse au projet ; ce qui a motivé mon choix d’obtenir successivement les diplômes d’ingénieur en génie civil et d’architecte.

J’ai l’intention d’intégrer une agence d’architecture qui verrait un intérêt dans le fait de tirer profit de cette double compétence. Mes voyages et stages à l’étranger ont par ailleurs renforcé ma capacité d’adaptation et d’intégration, de même qu’ils on entretenu ma curiosité, traits de caractère que je crois indispensables à la bonne pratique du métier d’architecte.


Portfolio Magali Suc