Page 1

NUMERO 58 Février/Mars 2017 - 20 Dh

ON MARCHE

MODE

MOROCCAN VINTAGE

SOLEIL D’HIVER

BEAUTÉ SOINS EN AMOUREUX

JARDIN D’ARTISTES


Madame À MARRAKECH

SOMMAIRE 6 - MADAME SORT CONFÉRENCES, THÉÂTRE, CONCERTS, YOGA, CUISINE, FESTIVALS, C I N É M A , AT E L I E R S … 2 6 - M A D A M E DÉCOUVRE LES NOUVELLES ADRESSES, LES NOUVELLES TABLES, LA MAISON DU DROMADAIRE, JARDIN DE SCULPTURES 34 - MADAME AIME …. LES RIADS ROMANTIQUES 38 - MADAME VISITE LE MÖVENPICK MANSOUR EDDAHBI 4 2 - M A D A M E V O Y A G E TA R O U D A N T 46 - MADAME AGIT TRAIT D’UNION 4 8 - MADAME CRÉE SANDRINE VIRGIL 50 - LE STYLE MADAME MOROCCAN VINTAGE 62 - MADAME EN BEAUTÉ LES SOINS EN AMOUREUX

Samar porte une robe Kaftan Queen, un gilet et des boots Art.Ouarzazate, des colliers et des bagues Michèle Baconnier. Photographe : Alexandre Chaplier Coiffure et maquillage : Géraldine et Sara pour Bel'Ange Série réalisée chez Art.Ouarzazate, corner Hassan Hajjaj.

DIRECTRICE DE LA PUBLICATION AURORE CHAFFANGEON aurore@madameamarrakech.com REDACTRICE EN CHEF CATHERINE VIDEMONT DIRECTION ARTISTIQUE TARIK JABRANE POUR KRAFT STUDIO tarik@kraft-studio.net PHOTOGRAPHE ALEXANDRE CHAPLIER RESPONSABLE CASABLANCA STÉPHANIE MOLLÉ RÉVISION CLAUDINE GILLES ASSISTANTE DE DIRECTION MARIA AIT SOUSSI MADAME À MARRAKECH EST ÉDITÉ PAR MADAME BUTTERFLY EDITIONS MARRAKECH GOLF CITY LOTS LOUBANE TÉL. : 06 67 98 12 13 DÉPÔT LÉGAL : 2012PE0104 ISSN : 2028-9243 IMPRESSION : IDEALE


10 millions d’euros. C’est la somme débloquée pour restaurer la médina et son patrimoine. Bâtiments historiques, places publiques, façades, toitures, ruelles… On nous annonce un lifting général pour cette vielle dame fatiguée. On ne peut que s’en réjouir ! Mais son respect ne passerait-il pas également par l’éradication des pots d’échappement dans les souks ? Les hommes qui l’ont imaginée il y a des siècles doivent se retourner dans leur tombe, eux qui l’avaient pensée pour être

© Hicham Damir

dans ces ruelles étroites se solde par un moment de stress intense où on se demande à quel moment ces engins lancés à tout berzingue vont venir nous percuter. Un lifting, c’est bien. La repenser entièrement serait merveilleux…

Aurore Chaffangeon Directrice de la Publication


Madame À MARRAKECH

6

MADAME SORT

AGENDA CONFÉRENCE SUR L’ART CONTEMPORAIN - ATELIER THÉÂTRE SALON DU MARIAGE - TOURNOI SUPER DEEPSTACK - COLLOQUE SUR L’EAU INVESTIR EN AFRIQUE - HOMMAGE À MOHAMED ARKOUN - WEEK-END À LA FERME - DRISS JAYDANE - FLEURS E T PA R F U M S - R E T R A I T E Y O G A CINÉ CONCERT - ABDERRAZZAK BENCHAÂBANE - LA FRANCOPHONIE EN FÊTE - ATELIERS SANTÉ - CUISINE POUR ENFANTS EXPOSITIONS SÉBASTIEN ROYEZ - SÉBASTIEN PRESCHOUX - YURI AVERIN - NAJEB EZZOUBIR - MOUNA FASSI FIHRI - LE SAFRAN - ESSENTIEL PAYSAGE ÉVÉNEMENT ON MARCHE


MADAME SORT CONFÉRENCE SUR L’ART CONTEMPORAIN

L’art contemporain est-il mis à mal par le concept ? C’est à cette question que tentera de répondre Edith Taioni. Licenciée d’arts plastiques et d’histoire de l’art à la faculté de Strasbourg, conférencière et enseignante spécialisée en art contemporain, Edith Taioni abordera l’art conceptuel sous toutes ses formes et proposera un récapitulatif de l’art contemporain. Des grands mouvements comme le Land Art, les Néo dada, l’Art Povera, le body art… seront analysés et commentés. Ou comment mieux comprendre et appréhender les oeuvres contemporaines qui laissent parfois perplexes. Une initiative de la Galerie Design & Co. 220 Dh, cocktail et dîner compris. A partir de 19h30 - Restaurant La Boucherie

ATELIER THÉÂTRE

Pendant les vacances de février, le Es Saadi Marrakech Resort propose un nouvel atelier théâtre pour les enfants. Ils apprendront les fondamentaux de la présence sur scène à travers des exercices de diction, de posture ou encore d’occupation de l’espace. Des jeux d’improvisation éveilleront aussi l’imagination des petits, à partir de 6 ans. Gratuit pour les résidents du resort - 200 Dh pour les visiteurs. 17h - Hôtel Es Saadi

SALON DU MARIAGE

Pour une première, le Four Seasons fait les choses en grand… Durant trois jours, le mariage sera à l’honneur pour cette édition de Ceremony, le premier salon international dédié aux wedding et event planners. Coiffeurs, maquilleurs, bijoutiers, fleuristes, couturiers traditionnels, transporteurs privés, organisateurs de voyages de noces… seront représentés au sein de l’univers Ceremony. Pour sa première édition, des wedding et event planners des quatre coins du monde seront invités pour assister à cet événement. En marge du salon, Ceremony accueillera un défilé de robes de mariées, une cérémonie de réelles fiançailles et une cérémonie de réel mariage à la marocaine pour un couple candidat.

TOURNOI SUPER DEEPSTACK

Comme une envie de faire sauter la banque ? Rendezvous au casino pour un tournoi Superdeepstack. Droit d’entrée : 2 500 Dh pour 20 000 jetons de cave de départ. 100 000 Dh de gains garantis. Et si vous ne gagnez pas, vous pourrez toujours vous consoler au Theatro où un dîner vous sera offert. A partir de 18h - Casino de Marrakech Adresses p.64

Madame à Marrakech - 8


MADAME SORT COLLOQUE SUR L’EAU

L’hydraulique est bien plus qu’une technique, c’est un bien commuant qui a traversé la Méditerranée. Elle a structuré les sociétés et les paysages. Il s’agira ici d’en observer la permanence à travers les âges, tant dans les traces archéologiques, les objets, les lois mais aussi les mémoires. Des cités médiévales d’Aghmat à celles de Mertola au Portugal, en passant par l’Atlas et le Souss jusqu’aux vallées présahariennes, l’hydraulique sera ici étudiée grâce à l’initiative de la Fondation Jardin Majorelle. Visite de sites le matin, conférence l’après-midi. Amphithéâtre 11 de la Faculté des sciences Semlalia Entrée libre

INVESTIR EN AFRIQUE

« Développement durable, nouveau catalyseur pour l’émergence économique et humaine de l’Afrique »… C’est ce sujet que développera Amine Laghidi, vice-président du Forum Africain des Mines et des Energies ainsi que de l’Association Marocaine des Exportateurs. Ses autres casquettes ? Directeur de North Star Group et expert international en stratégie d’investissements. Il nous parlera de l’Afrique, de sa situation économique flatteuse et des appels à investissements qui se multiplient depuis quelques années. 10h - Théâtre de l’Institut français

COLLOQUE SUR L’EAU ET LES JARDINS

Comment, dans une situation de raréfaction des ressources hydriques, les nouvelles pratiques culturales et l’utilisation de plantes adaptées, contribuent-elles au développement des jardins innovants et durables ? C’est à cette question que tentera de répondre ce colloque organisé par la Fondation Jardin Majorelle. Visite de sites le matin, conférence l’après-midi. Amphithéâtre 11 de la Faculté des sciences Semlalia Entrée libre

HOMMAGE À MOHAMED ARKOUN

Six ans après la disparition du professeur Mohamed Arkoun, une table ronde autour de la parution à titre posthume de « Lectures du Coran » est organisée en présence de Naila Sellini, spécialiste de l’exégèse coranique, François L’Yvonnet, philosophe et éditeur, Abdelkader Retnani, directeur des éditions La Croisée des chemins et Touria Yacoubi Arkoun, présidente de la Fondation Mohamed Arkoun. La table ronde sera précédée par la projection d’un entretien du défunt sur « Le Coran et la raison ». 19h - Entrée libre - Maison Denise Masson Adresses p.64

Madame à Marrakech - 10


MADAME SORT WEEK-END A LA FERME

Stress, fatigue, mauvaise digestion, surpoids, besoin de faire un break ? Direction la Ferme Berbère pour un week-end santé organisé par l’Atelier Cuisine. Objectif ? Démarrer un processus de détoxification par un bon nettoyage de votre foie et l’apprentissage de gestes simples pour aider votre corps à mieux éliminer au quotidien. Au programme : bain détox, nettoyage du foie du docteur Clark, démarrage d’une cure de jus, travail sur le contenu des repas… Trois jours pour préparer un weekend de jeûn trois semaines plus tard. 900 Dh le week-end. Hébergement : 690 Dh la chambre double.

DRISS JAYDANE

« Quel intellectuel pour le monde que nous vivons ? »… C’est à cette vaste question que tentera de répondre Driss Jaydane, philosophe, romancier et essayiste. Il poussera le questionnement encore plus loin en s’interrogeant sur le fait : « l’intellectuel n’est-il pas une figure anthropologique construite par une culture, une éducation et une civilisation ? Ne sommes-nous pas prisonniers d’une illusion sociale, culturelle et civilisationnelle ? » 10h - Théâtre de l’Institut français

FLEURS ET PARFUMS

Quatre temps forts marqueront cette journée organisée en médina à la Maison Denise Masson. A 10h, Alice Caron Lambert animera un atelier autour de la cuisine des fleurs. Expert en gastronomie florale, la jeune femme a mené ses recherches sur plus de 250 fleurs comestibles et créé 1 000 recettes inédites. A 15h, le jardin de la Maison Denise Masson sera investi par les fleurs d’oranger pour la cérémonie traditionnelle de la distillation. A 17h, nouvelle rencontre avec Alice Caron autour de son livre « Et vous les fleurs, dans votre assiette ». La journée se clôturera à 18h30 par un atelier création de parfum sur mesure animé par Abderrazzak Benchâabane. A partir de 10h - Ateliers sur inscription - Maison Denise Masson

RETRAITE YOGA

Cette retraite yoga, animée par Alexandra Peyre, professeur au Tigre Yoga Club Paris, est axée sur le Vinyasa Yoga. Pour compléter les bienfaits du yoga et renforcer la détoxification, les participants profiteront d’un hammam marocain et d’un massage signature pour un lâcher-prise complet. Au fil du séjour, ils pourront se détendre au bord de la piscine lagon du Palace Es Saadi, flâner dans les jardins verdoyants, lire sous les orangers… Des jus détox, des infusions d’herbes fraîches à volonté, ainsi qu’une cuisine slow-food composent les menus bien-être de la retraite pour compléter les bienfaits des séances yoga et des soins. Cette retraite est ouverte aux confirmés comme aux novices. A partir de 8 640 Dh en pension complète. Adresses p.64

Madame à Marrakech - 12


Restaurant, auberge & ferme d’hôtes WE au vert, déjeuners sur l’herbe, journées à la ferme

Auberge, ferme & table d’hôtes Douar Makhfamane, « Barrage » et lac de Lalla Takerkoust 0524 387 352 www.jnane-tihihit.com


MADAME SORT CINÉ CONCERT

Un pianiste - Laurent Marode - et un vibraphoniste - Nicolas Thomas - revisitent le monde impitoyable, burlesque et poétique des insectes de la série Minuscule. L’histoire ? Dans une clairière ensoleillée, le petit monde des insectes vaque à ses occupations journalières. C’est alors qu’arrive un entomologiste en quête de spécimens à ramener dans son laboratoire. A l’aide d’une mystérieuse machine, il capture les insectes et les emporte dans son repaire. Mais une héroïque coccinelle va tout faire pour libérer les malheureuses bestioles emprisonnées. 15h - Cinéma de l’Institut français

ABDERRAZZAK BENCHAÂBANE

Ethnobotaniste, photographe, parfumeur, restaurateur du Jardin Majorelle… Abderrazzak Benchaâbane nous racontera la saga des parfums et surtout leur passage de la sphère sacrée au monde profane. 19h - Institut français

LA FRANCOPHONIE EN FÊTE

Création, artisanat, gastronomie, solidarité… Autant de domaines qui seront à l’honneur lors de ce week-end. 48 heures de fête pour vivre la diversité et partager les valeurs de la francophonie à travers des villages d’exposants, des spectacles et des expositions d’artistes francophones résidant à Marrakech. Entrée Libre - Institut français de Marrakech.

ATELIERS SANTÉ

Booster son système immunitaire par l’alimentation et soutenir son foie, telles seront les deux thématiques abordées lors de ces ateliers santé. La première se déroulera les jeudis et samedis de février, la seconde, les jeudis et samedis de mars. Au programme : présentation du thème du mois puis mise en pratique de recettes simples et goûteuses. 350 Dh l’atelier - 1 200 Dh les 4 séances. Jeudis de 17h à 19h, samedis de 10h à 20h - Atelier Cuisine

CUISINE POUR ENFANTS

Mieux connaître les aliments, en connaître les bienfaits, préparer des recettes tout en s’amusant et en apprenant… C’est le programme qui attend vos enfants tous les mercredis à l’Atelier Cuisine. En février, ils étudieront les matières grasses et apprendront à cuisiner cakes et crumbles. En mars, ce sera au tour des céréales et des légumineuses d’être étudiées… et de passer au four ! 180 Dh l’atelier - forfait de 4 séances : 600 Dh. Tous les mercredis de 16h30 à 18h30 Adresses p.64

Madame à Marrakech - 14


MARRAKECH 33, avenue Moulay Hassan I Centre commercial Kawkab Tél. : 05 24 43 15 84 GSM : 06 61 05 13 58 RABAT 27, Mahaj Riad – Hay Riad Tél. : 05 37 71 19 72 GSM : 06 61 49 76 79

suivez nous www.balzatex.com direction@balzatex.com

CASABLANCA 138, boulevard Moulay Youssef Tél. : 05 22 27 42 66 GSM : 06 61 05 61 00


MADAME SORT

Sympathetic Magic / © Laurent Philipe

DANSE CONTEMPORAINE

ON MARCHE Il fallait oser… Il l’a fait ! Depuis douze ans, Taoufiq Izeddiou organise à Marrakech un festival de danse contemporaine. A vos agendas : c’est du 3 au 11 mars que ça se passe. Sénégal, Algérie, Côte d’Ivoire, Irak, Egypte, Allemagne, France, Liban, Syrie, Hollande… Ils sont des dizaines de danseurs venus d’un peu partout à avoir répondu présents pour cette 12e édition de On marche. Cette année, elle a pour thème « Le Grand Tour, Voyage en Francophonie ». Sa volonté ? Illustrer la richesse, la diversité et la vitalité de la francophonie culturelle. Mais pas seulement. Son but est également de rendre accessible à tous, public comme jeunes créateurs, le monde de la danse contemporaine. C’est également l’occasion de voir des artistes confirmés de renommée internationale. On se souvient, l’année dernière, du magnifique spectacle signé Sidi Larbi Cherkaoui. D’autres belles surprises en perspective nous attendent encore cette année. Parmi elles, une rencontre entre le théâtre marocain et un hommage au metteur en scène Hassan Hamouche. Programme complet sur le site www.taoufiqizeddiou.com

Madame à Marrakech - 16


En Alerte

SAKINAN GÖZE COP BATAR - Christian Rizzo (Montpellier) Le 4 mars à 20h à l’Institut Français BRONZE BY GOLD - Stéphanie Thiersch (Cologne) Lundi 6 mars à 20h30 à Dar Attakafa. HUMMING BIRD - Abdoulaye Tresor Konate (Abidjan/Strasbourg) Mardi 7 mars à 20h à l’Institut français. LE SOLEIL DU NOM - Bernardo Montet, Cie Mawguerite (Morlaix) Mardi 7 mars à 21 h à l’Institut français.

Songoo Yaakaar / © Antoine Tempé

SONGOOK Y AAKAAR - Germaine Acogny (Dakar) Mercredi 8 mars à 20h30 à Dar Attakafa EN ALERTE - Taoufiq Izeddiou - Cie Anania Danse (Marrakech) Jeudi 9 mars à 20h30 à Dar Attakafa. WHAT ABOUT DANTE - Mounir Saeed (Le Caire) Vendredi 10 mars à 16h - Institut français SOLOS (WORK IN PROGRESS) - Nacera Belaza (Paris/Alger) Vendredi 10 mars à 17h - Institut français SYMPATHETIC MAGIC - Hela Fattoumi, Eric Lamoureux et Peter Von Poel (CCN - Belfort) Vendredi 10 mars à 20h30 à Dar Attakafa.

En Alerte / © Iris Verhoeyen

SHAPERS - Cie Ex Nihilo (Marseille), Momkin – Espaces des possibles (Marseille/Alexandrie) & l’Espace Darja (Casablanca) Samedi 11 mars à 16h30 - Place Jemaa el Fna

Madame à Marrakech - 17


EXPOS

MADAME SORT

Mouna Fassi Fihri

Vous vous souvenez de Dar l’Fchouch ? Cette maison des caprices imaginée par le designer Younès Duret ? Ce café concept design au premier étage d’un immeuble rétro du Guéliz n’a existé que le temps de la Biennale de Marrakech. Mais face à son succès, c’est à un autre designer que carte blanche a été donnée : Mouna Fassi Fihri. Aujourd’hui baptisé Galerie Siniya28, le lieu a pour objectif de présenter le travail de jeunes artistes et designers. A découvrir : le fauteuil « Lady Nawel » Hymne à la simplicité, il s’inspire d’un fauteuil iconique du cinéma des années 70 avec glamour mais dans un style plus moderne. Orné de fils de laine fabriqués dans le Haut Atlas dans la plus pure tradition berbère, il véhicule l’idée de créer et de fabriquer en respectant l’environnement, en utilisant au mieux les matières premières brutes et naturelles et en ayant recours à des modes de production écologiques. A voir également : les tabourets « colors ». Dans un foisonnement de couleurs aux combinaisons variées et avec sa forme contemporaine, ils remettent au goût du jour les tissus, les broderies et les tissages traditionnels marocains. Jusqu'à fin mars - Galerie Siniya28 Madame à Marrakech - 18

Sébastien Royez

On craque pour ces chiens beldis qui envahissent la toile de façon totalement désordonnée. Couleurs vives, effets de matières, grands formats… vous ne verrez plus jamais ces chiens de la campagne, signés Sébastien Royez, de la même façon. Ils donneront à votre salon la petite touche d’originalité qui lui manquait. Nous ne pouvons que vivement vous recommander d’en adopter un ! Vernissage le 11 février à partir de 19h. Du 11 février au 11 mars - Hôtel Naoura Barrière.

Najeb Ezzoubir

Najeb Ezzoubir a étudié à l’Ecole des Beaux Arts de Tétouan et à l’Académie Royale des Beaux Arts de Bruxelles. En filigrane, les travaux de Zoubir, sans être anecdotiques, chuchotent des rêveries. Taches vives, oranges, jaunes se partagent la toile avec les bleus océaniques qu’il voit de son atelier, perché sur les remparts d'El Jadida. Sa peinture suggère des transitions, faisant transparaître des compositions aériennes, frêles où le corps semble sans traits, démembré, déposant ça et là, le fragment d'un œil ou l'esquisse d'un visage. Jusqu’au 12 février - Galerie Noir sur Blanc


MADAME SORT

EXPOS

Essentiel Paysage

Nouveau né dans le paysage des musées de Marrakech : le Musée d’Art Contemporain Africain (MACAAL) situé à Al Maaden. Pour son exposition inaugurale, il réunit quarante artistes contemporains africains, sélectionnés par Brahim Alaoui, autour de la nature et des activités qui s’y rattachent. Intitulée Essentiel Paysage, cette exposition se fait l’écho du rôle de la culture et de l’art dans l’éveil des consciences et dans l’évolution du développement social et humain. Elle vient également dénoncer les méfaits du dérèglement climatique à travers les créations d’artistes engagés. Jusqu’à fin mars - Musée d’art contemporain africain. Madame à Marrakech - 20

Le safran

Rare, fragile, le safran, or rouge du Maroc, est récolté avec minutie par les femmes. C’est à cette tradition que s’est intéressé le photographe Jean-Luc Petit pour nous la faire découvrir lors de cette exposition au Musée Boucharouite. L’occasion de visiter ce très joli musée dédié aux tapis en « bouts d’chiffons » des femmes berbères, artistes sans le savoir. Jusqu’au 30 mars - Musée Boucharouite.


Sébastien Preschoux

Marqué par l’art optique et le Bauhaus, Sébastien Preschoux crée des dessins complexes qui peuvent rivaliser avec la production d’une machine. Cela donne une confusion visuelle qui amène le spectateur à s’interroger sur l’origine, humaine ou mécanique, de ses travaux. C’est en s’approchant qu’on identifie la main humaine, effort que l’artiste nomme « la récompense du curieux ». Son travail ne se limite pas à deux dimensions… Il en explore une troisième par le biais d’installations de fils. Du 10 mars au 9 avril - David Bloch Gallery. Expo collective jusqu’au 4 mars.

Yuri Averin

Après deux résidences à Jardin Rouge, Yuri Averin expérimente et développe ici une série de tableaux sur la base de l’abstraction géométrique qu’il nomme Totemism. Telle une recherche spirituelle, l’artiste médite sur les formes et les couleurs pour trouver les combinaisons idéales qui feront de son abstraction une œuvre. Yuri Averin a transcrit sur la toile son ressenti et ses recherches sur les peuples africains, leurs connexions avec la terre et la notion de rites. Du 15 février au 15 mars - Jardin rouge, uniquement sur rdv.

Paysage chromatique

C’est une exposition collective intitulée « paysage chromatique » que nous propose la Galerie Tindouf, en hommage à l’abstraction géométrique et aux couleurs chromatiques. Les œuvres de Mohamed Melihi, Bill West, Tomek Kawiak, Belmehdi ou bien feu Miloudi se marient dans une harmonie vibrante et surprenante. Cette précision et cette recherche de la couleur nous dévoilent cette facette de l’art contemporain nostalgique des années 60, toujours d’actualité. Jusqu’au 7 mars - Galerie Tindouf Adresses p.64

Madame à Marrakech - 21


MADAME SORT

14 FÉVRIER… ON DÎNE EN AMOUREUX !

La Saint Valentin… oui cela a quelque chose de commercial. Et alors ? Les plus beaux palaces de la ville nous ont concocté des moments en amoureux comme on les aime. On aurait tord de s’en priver ! Dîner aux chandelles ou week-end en tête à tête… choisissez pour quelle option « princesse in love » vous votez et prenez votre amoureux par la main. Lui aussi va adorer !

Au Es Saadi

Au Mandarin Oriental

Le 14 février, découvrez ou redécouvrez la cuisine raffinée du chef Meryem Cherkaoui au Mes’Lalla à travers un menu gastronomique à quatre plats avec homard braisé, ravioles d’araignée et volaille truffée ou appréciez l’ambiance romantique et branchée de Ling Ling by Hakkasan avec un menu cantonais à quatre plats signé Chef Lau composé de mets raffinés dont l’incontournable plateau de Dim Sum (1 080 Dh / menu). Côté spa, profitez d’un pur moment de plénitude et de bien-être à deux avec le soin Pampering Moment pour une relaxation totale de 3 heures : séance de hammam avec enveloppement corporel, massage relaxant et pour sublimer le tout, manucure et pédicure ; tout est prêt pour vous faire vivre un moment exclusif (2 600 Dh / pers). Complétez l’expérience avec un hébergement luxueux dans l’une des majestueuses villas avec piscine et jacuzzi privé. Un petit déjeuner intimiste et de petites attentions vous seront proposés. A partir de 8 000 Dh / nuit. Madame à Marrakech - 22

Le Es Saadi chouchoute les amoureux ! Du 14 au 26 février, il leur a concocté trois jolies offres. L’une gourmande, une autre relaxante et une troisième festive. Pour les gourmets : dégustation de cocktails « Créations » dans l’ambiance tamisée et relaxante du Lobby Bar, au coin d’un feu de cheminée. Dîner raffiné à La Cour des Lions, pour savourer la cuisine de Fatéma Hal. Et pour finir, un moment de détente au spa du Palace avec parcours Oriental Thermae et massages Signatures. Besoin de détente ? Vous commencerez par une flûte de champagne dans l’atmosphère jazzy du piano bar de l’hôtel pour poursuivre par un dîner aux chandelles au Saadi. Avant, vous vous serez immergés dans l’univers de l’Oriental Spa et ses savoir-faire traditionnels : hammams, massages relaxants et soins du visage. Comme une envie de faire la fête ? Direction l’Epicurien pour un dîner et un live show entraînant. Avant les festivités, direction le spa du palace pour un parcours Oriental Thermae, un focus dos, un maquillage Dior pour Madame et une coupe Phyto pour Monsieur. Tarifs (pour deux personnes, hors boisson) : Saint Valentin gastronomique, sans nuitée 2 990 Dh, avec nuitée 5 490 Dh (au palace) ou 3 990 Dh (à l’hôtel). Saint Valentin relaxante, sans nuitée 2 890 Dh, avec nuitée 5 390 Dh (au palace) ou 3 890 Dh (à l’hôtel). Saint Valentin festive, sans nuitée 2 790 Dh, avec nuitée 4 290 Dh (au palace) ou 3 790 Dh (à l’hôtel).


Au Mövenpick

Pour la Saint Valentin, les amoureux partageront un dîner « Only U & Me » dans une ambiance intimiste au restaurant Medi Terra. Le Chef Jesus Niño leur propose un menu autour de sept plats : «Airbag» Idiazabal, caviar de miel ; brochette de saint jacques et truffe noire, petite salade de cèpes ; risotto fumé, poulpe et amandes ; loup de mer grillé ou filet de bœuf black angus, sauce au foie gras. En dessert orange / olive verte et safran, tête à tête duo chocolat, framboise. Tarifs 1 400 Dh / couple avec accord mets et vins rosés.

Au Royal Palm

© Fabrice Rambert

Au Naoura Barrière

Pour la Saint Valentin, le Fouquet’s vous a concocté un dîner sur mesure. Un dîner auquel le chef Pierre Gagnaire - triplement étoilé et élu « meilleur chef au monde » par ses pairs - n’est pas étranger puisque depuis quelques mois il officie au sein du célèbre restaurant en tant que conseiller culinaire. Au menu : noix de saint jacques en carpaccio, copeaux de foie gras façon gravlax et chutney de dattes à l’orange ; langouste à partager, coulis d’épinards aux escargots ; filet de veau Rossini ; chocolat dulcey, fruits rouges et sauce chocolat noir. Tarifs Dîner : 700 Dh par personne, une coupe de champagne offerte. Package nuit en chambre double et dîner pour deux du 10 au 13 février : à partir de 4 008 Dh. Package nuit en chambre double, menu Saint Valentin, soin de 30 mn au spa le 14 février : à partir de 4 798 Dh.

Le Royal Palm réserve une Saint Valentin des plus romantiques aux amoureux ! Monts enneigés, palmiers pieds dans l’eau qui se détachent d’un ciel bleu électrique… c’est d’abord par le cadre unique de l’hôtel que vous serez séduits. Après les yeux, le corps… Vous vous abandonnerez aux mains expertes d’une praticienne dans une des suites du Spa by Clarins pour un massage relaxant profond précédé de l’art du bain selon le protocole Marokissime pour une peau douce comme de la soie, parenthèse enchantée pour un moment en toute plénitude. Le soir, le restaurant Le Caravane vous invite dans ses alcôves, pour un dîner savoureux et gourmand élaboré par le Chef Yann Meinsel. Au menu saumon passion gingembre, foie gras, noix de saint jacques... Des mets qui vous feront pâlir de plaisir. Poursuivez votre soirée au coin du feu, bercés par les notes du pianiste, en prenant le temps de savourer une coupe de champagne ou un cocktail signature. Tarifs Surclassement en Suite Junior avec petits-déjeuners, 60 mn duo au Spa by Clarins, dîner trois plats au restaurant Le Caravane (hors boissons) : 6 000 Dh pour deux personnes. Offre disponible du 11 au 18 février.

Adresses p.64

Madame à Marrakech - 23


Au Royal Mansour

MADAME SORT

Envie d’associer soirée romantique dans un somptueux palace avec table d’exception ? Optez pour La Table du Royal Mansour et un menu concocté tout spécialement pour l’occasion par Yannick Alléno - les trois étoiles Michelin du Meurice à Paris ? C’est lui. Terrine de foie gras à la cerise accompagnée de brioche tiède feuilletée aromatisée au citron vert ; agnolotti de saint jacques à l’encre de seiche, chlorophylle de persil et palourdes juste saisies ; vapeur de sole à la chapelure d’algue et petits artichauts farcis ou pigeon au miel safrané avec salsifis dorés et feuilles de blette farcies ; pomme d’amour framboise-jasmin… On ne résiste pas ! Pour un joli coup de folie, on prolonge l’expérience et on offre à son amoureux une nuit dans un riad, un dîner romantique et un soin pour deux dans un Spa Suite. Tarifs MenuLaTable:950Dh/personne,horsboissons. Expériences Saint Valentin : A partir de 12 900 Dh.

Au Selman Marrakech

Au Sofitel

Il souffle un vent de romance sur le Sofitel… Du 11 au 15 février, on se fait chouchouter à deux avec au programme dîner romantique à l’Orangeraie le soir de la Saint Valentin : rigoles de crevettes royales, poêlée de cèpes, émulsion à la citronnelle et Martini blanc ; noisette de lotte rôtie, purée de pommes, perles d’arenkha ; coeur fondant de fruits rouges, crémeux chocolat. On prolonge cette parenthèse amoureuse par un petit tour au So Lounge pour une soirée « Sans Valentin ». Couples acceptés ! Tarifs 2 700 Dh en demi-pension en chambre double. Supplément dîner le 14 février : 300 Dh. Deux nuits minimum. Dîner spectacle Sans Valentin au So Lounge : 550 Dh. Adresses p.64

Madame à Marrakech - 24

On craque pour les trois offres du Selman Marrakech. Le cadre ? Un palace imaginé par Jacques Garcia où évoluent en liberté les pur-sangs arabes issus de l’élevage du propriétaire. Il ne vous reste qu’à choisir entre un déjeuner romantique dans un lieu insolite de l’hôtel accompagné d’un massage à l’huile chaude en cabine double au spa Espace Vitalité Chenot Marrakech ; un séjour romantique avec dîner et massage ou encore un dîner à La Table d’Antoine ou au Assyl avec coupe de champagne et menu dégustation à partager. Tarifs Déjeuner, massage et cocktail : 1 300 Dh par personne - Nuit, dîner et massage : à partir de 4 600 Dh par couple - Dîner en amoureux : 800 Dh par personne.


220 M2 ENTIÈREMENT DÉDIÉS À L’UNIVERS DE LA BEAUTÉ !

ONGLERIE ESSIE NAIL BAR ET FAUTEUILS FOOT SPA ESPACE COIFFURE CABINES DE SOINS GUINOT 2E ÉTAGE RÉSERVÉ AUX HOMMES

OUVERT 7J/7 DE 10H À 22H AVEC OU SANS RDV

Centre commercial Carré Eden - 23 rue Tarik Ibnou Ziad - 05 24 42 00 36 - www.belange-maroc.com


MADAME DÉCOUVRE

Cocktail beauté

Adeptes de formules naturelles et ancestrales ? La gamme de cosmétique, Les Reines de beauté puise dans les ressources naturelles du Maroc pour élaborer savons, soins anti-rides, sticks à lèvres et crème pour les mains. Son secret ? L’huile de pépins de figue de barbarie associée au lait d’ânesse, deux nectars aux extraordinaires vertus hydratantes, régénérantes et adoucissantes. Obtenus par saponification à froid, les savons fleurent bon la rose, la fleur d’oranger, l’ambre, la verveine, le bois d’agar, le gingembre et la poudre de riz. Le plus beauté : la démarche qualité qui repose sur le savoir-faire de Corinne, chimiste de formation qui, forte de ses 15 années d’expérience chez l’Oréal, conçoit toutes les formulations. A partir de 60 Dh le savon, 100 Dh les 2. Crème visage, 195 Dh les 50 ml.

Yoga au Es Saadi

Riad solidaire

Voyager responsable et solidaire ! A Tameslohte, dans le prolongement du Centre Fiers et Forts, - le refuge imaginé par Dorothea Eijkman Severiens qui prend en charge depuis douze ans les enfants défavorisés,- un joli riad accueille aujourd’hui les visiteurs en quête d’un break à la campagne. Six suites au total dotées de tout le confort moderne, à partir de 750 Dh. Le but ? Former les aînés aux métiers du tourisme et les aider à construire un projet de vie. Autre bon point : collecter des fonds pour l’accès à l’éducation et à l’insertion professionnelle. Madame à Marrakech - 26

Vous cherchez désespérément où et avec qui pratiquer le yoga ? Direction le Es Saadi pour profiter des cours quotidiens dispensés par Sally. Originaire du Danemark, la jeune femme a passé trois ans et demi en Inde pour obtenir son diplôme de nutrition holistique de l’Ecole d’Ayurvéda. Mais pas seulement ! Elle a combiné cet apprentissage avec des études de Hatha Yoga et de Yoga Thérapie. En plus d’enseigner le yoga, Sally est donc nutritionniste Ayurvéda. Son souhait ? Partager sa connaissance en matière de yoga et de bien-être holistique. Cours du mardi au samedi de 11h à 12h30, dimanche de 9h à 10h30 - 150 Dh le cours.


Ecuries Cécile Roubaud

Vous avez déjà un bon niveau d’équitation et la compétition vous tente ? Direction les Ecuries Cécile Roubaud. Championne du Maroc Dames, cavalière professionnelle depuis quinze ans elle a fait ses armes chez Michel Hécart - champion de France et cavalier 5* -, Cécile vient d’ouvrir ses propres écuries, route de Fès. Equipées de deux grandes carrières et d’une trentaine de box, elles accueillent depuis peu chevaux de propriétaires et de club. Mais pas seulement ! Des poneys feront le bonheur de vos enfants pour peu qu’ils aient déjà la fibre équestre. Cours collectifs : 200 Dh, cours privés : 300 Dh, pensions complètes : 3 000 Dh.

Barbershop Yeux de biches

Cils trop courts ? Sourcils pas assez fournis ? Direction le salon Lucie Saint-Clair pour remédier au problème. Tout nouveau, son Atelier du regard promet de vous faire des yeux de biches. Comment ça marche ? Pour les cils, plusieurs formules au choix, de l’effet mascara pose VIP à l’effet naturel en passant par le mascara semi-permanent. Et pour les sourcils ? On opte pour une pose avec restructuration ou pour une micro pigmentation. Biche ô ma biche tes jolis yeux… Et ce n’est pas tout ! Le salon propose désormais des abonnements de 10 soins. Au choix : brushings, maquillage, soins du visage, massages… Bonne nouvelle également pour les moins de 20 ans, 20% leur sont accordés du lundi au mercredi (hors atelier du regard). Extension des cils : à partir de 1 000 Dh, extension des sourcils : à partir de 900 Dh, abonnement de 10 brushings : à partir de 1 100 Dh.

On craque littéralement pour cette petite échoppe située sous la Terrasse des épices. Le concept : un barbier traditionnel. Le cadre : quelques mètres carrés vintage avec fauteuil de cuir rouge, coiffeuse en bois et marbre gris. Au mur, des photos en noir et blanc d’hommes à barbe… et à moustaches. Ici, on ne badine pas avec la tradition. Certes, il y a un nettoyage de la peau, le passage du blaireau et d’une crème à raser mentholée, mais pas seulement. Bain de vapeur pour dilater les pores, pose d’un masque réparateur aux sels minéraux, gommage, massage du visage, nettoyage à la serviette chaude, application d’un après-rasage apaisant… Ou comment abandonner son homme une heure, sans aucun scrupule, pendant une virée shopping dans les souks. Taille de la barbe : 95 Dh, coupe cheveux : 145 Dh, barbe et cheveux : 195 Dh Adresses p.64

Madame à Marrakech - 27


MADAME DÉCOUVRE LES NOUVELLES TABLES

Soto, la cantine nippone

Les connaisseurs sont déjà sur le coup. Le nouveau QG japonais, c’est lui : Soto, rue Tarik ibn ziad. Avouons-le, c’est son look, tout en bois, lignes zen et couleurs pétillantes, qui nous a tapé dans l’œil. Le temps d’avaler un assortiment de sushis, sashimis et consorts, de succomber à la cuisine vietnamienne - soupes, salades et nouilles sont des valeurs sûres -, et hop arrivent les desserts, une panacotta au thé vert ou une coupe de lychees. La signature Soto ? Des Sushi Burger et des sushis burritos étonnants. Sashimis à partir de 35 Dh, bentos et assortiments à partir de 120 Dh.

Restaurant K

Livré en un clic

Ne pas bouger de son canapé pour y attendre l’arrivée d’un bon petit plat, voilà qui nous met l’eau à la bouche. Vous êtes plutôt sushis, bentos, woks, pizzas, ou pastas ? Food on demand a ce qu’il vous faut. Commander directement depuis le site www.fod.ma ou par téléphone au 06 78 40 60 79, entre 12h et 15h ; 19h et minuit. Les plats sont fraîchement mitonnés à la demande et livrés en 45 minutes maximum. Notre suggestion gourmande et healthy : le sushi géant façon burrito.

Un restaurant où évoluent performers et danseuses, une cuisine internationale et fusion, un bar à cocktails, un bar à sushis et clou du spectacle, un club où se déhancher jusque tard dans la nuit… Bienvenue au Restaurant K. Un lieu, trois ambiances, une capacité d’accueil de 400 personnes, le tout orchestré par un DJ et producteur en vogue à Ibiza, David Crops. On y va pour ses live bands, ses shows dansants et son ambiance électrisante qui met les clubbers en jambes. Ouverture du bar à partir de 19h, dance floor jusqu’à l’aube. Addition moyenne : 600 Dh Adresses p.64

Madame à Marrakech - 28


MADAME DÉCOUVRE

LA MAISON DU DROMADAIRE MOROCCAN INDUSTRIAL Un dromadaire grandeur nature, des luminaires vintages, des tables XXL en bois massif, des plateaux zelliges revisités, des cosmétiques au packaging suranné, du mobilier de jardin détourné… Bienvenu dans l’univers design et rétro à souhait de Dar Jmel, la maison du dromadaire. Que le quartier industriel de Sidi Ghanem regorge de talents, nous le savions, qu’il puisse encore nous surprendre, nous en doutions. C’était sans compter sur cette nouvelle adresse au fond d’une impasse, mitoyenne du restaurant Corto. L’idée ? Un magasin multi catégories où il se vendrait de tout… et de rien. Un concept store imaginé par Yasmina et Hicham Bnoussina. Lui vient du monde de la pub où il designait des voitures de sport. Jusqu’au jour où il rencontre Yasmina et se lance dans la déco. D’abord événementielle puis d’intérieur - son premier chantier, rien de moins que la maison de Jamel Debouzze -. S’en suivent alors d’autres maisons de particuliers, des cafés, des restaurants… Au fil des années, il constitue sa propre équipe de menuisiers et de métallurgistes qui travaillent dans ses ateliers. Avec Yasmina, il imagine des dromadaires en résine, grandeur nature, qu’il customise. Leur but : créer une « drom parade » qui s’exporterait dans le monde entier. Entre temps, Hicham participe à la mise en place du projet Emergent Business Factory, un lieu dans Sidi Ghanem qui accueille de jeunes start up. Il reste un grand local. Pour Hicham, c’est l’opportunité de « rester à côté de mes potes ». En échange, il s’engage à prendre en charge des jeunes issus de ces start-up dans le design et de leur donner l’opportunité de maîtriser la chaîne de production. Avec Yasmina, ils réfléchissent à comment occuper l’espace. Il y aura bien évidemment des créations signées Hicham Bnoussina Design Store - dont ces tables grand Madame à Marrakech - 30


format taillées dans un seul et même tronc, des chaises d’inspiration années 50, des consoles en bois massif…- mais pas seulement. Deux autres univers viennent compléter le lieu. Leur nom ? Hanout et Chic Garden. Le premier, qui signifie « échoppe », rassemble cosmétiques, parfums d’ambiance, petits gâteaux, nougats, huile d’argan, miel… au packaging rétro à souhait. On y trouve également la gamme Waw qui rassemble une ligne de déco empruntée à d’autres créateurs. Poterie, linge de maison, vaisselle… flirtent avec du vrai mobilier vintage chiné au fil des années. On craque pour la lampe tajine - en laiton vieilli, création de Hicham - qui se fond au milieu des anciens luminaires. Autre originalité : les animaux des vieilles marques du Maroc détournés sur une multitude d’objets, tel le lion des allumettes Comaral, la cigogne des Brasseries du Maroc, le jaguar des cahiers du même nom… Au vintage des objets s’ajoute une certaine nostalgie enfantine. Du « Moroccan industrial » comme aime à le définir Hicham. Côté jardin, le corner Chic Garden mêle mobilier de jardin traditionnel revisité par la patte Bnoussina : les jarres XXL traitées avec une matière sablée imitent à la perfection les poteries traditionnelles, les fauteuils poire se trouvent vêtus d’un haïk multicolore habituellement usité par les femmes du Sud tandis qu’un dromadaire aura investi votre carré de pelouse avant même que vous ne vous en rendiez compte. Entrer à Dar Jmel c’est pénétrer dans un univers décalé comme il arrive rarement d’en rencontrer. Laissez-vous surprendre !

La Maison du Dromadaire 61 ZI Sidi Ghanem 06 61 55 13 04 Madame à Marrakech - 31


MADAME DÉCOUVRE

JARDIN DE SCULPTURES

DE L’ART ET DES HOMMES Déambuler dans un jardin de sculptures au coeur de la ville… tel est le très beau projet offert par une douzaine d’artistes à Marrakech et à ses habitants. A l’origine, un homme que l’on ne présente plus : Mahi Binebine. Madame à Marrakech - 32

La COP 22 est passée… certains projets sont restés. Parmi eux, un jardin de sculptures sur le boulevard Mohammed V, juste avant les remparts. Yasmina Alaoui, Florence Arnold, Soukaina Aziz El Idrissi, Mahi Binebine, Hassan Darsi, JeanFrançois Fourtou, Hassan Hajjaj, Ikram Kabbaj, Mohamed Melehi, Abdelkrim Ouazzani, Abdeljalil Saouli, Abderrahim Yamou, Fatiha Zemmouri… Autant d’artistes qui témoignent ici de leur sensibilité à la protection de l’environnement mais également de leur engagement pour Marrakech et la démocratisation de l’art - les 22 sculptures ont été offertes à la ville et, a fortiori, aux Marrakchis. Il n’est qu’à déambuler dans les allées pour mesurer l’engouement suscité par les oeuvres. Les smartphones sont dégainés à tout bout de champ pour réaliser selfies et photos de groupe. Certains n’hésitent pas à franchir les pelouses et à grimper sur les sculptures… Au grand damne de Mahi Binebine qui a déjà dû envoyer une oeuvre à la restauration. Le succès a un prix…


Pour réaliser le jardin, il a fallu réunir 2,5 millions de Dh. En collaboration avec la Mairie, la Wilaya et l’agence BDA, des sponsors ont été trouvés pour aménager le jardin, depuis des années à l’abandon, et financer la réalisation des oeuvres. « Convaincre une douzaine d’artistes de réaliser gracieusement des oeuvres monumentales fut un jeu d’enfant… Parce que les artistes, comme les enfants, ont une propension magique au rêve » explique Mahi Binebine. Natif de Marrakech, sixième d’une famille de sept enfants, Mahi Binebine grandit au coeur de la médina avant de partir en France où il enseigne les mathématiques. En 1992, il publie son premier roman, «Le Sommeil de l’esclave», inspiré de son enfance et d’une femme esclave, «héritée» à la mort de son grand-père. Deux ans plus tard, il s’envole pour New-York où il écrit et peint à la fois. Le Guggenheim Museum fait l’acquisition de plusieurs de ses toiles. 1999, retour en France. Entre-temps, sortent trois autres romans. Trois histoires qui prennent racines dans sa terre natale, qu’il

retrouvera de façon définitive en 2002. Depuis, il enchaîne les expositions, au Maroc et à l’étranger. Il fait aujourd’hui parti des rares artistes contemporains marocains à avoir vendu des oeuvres à plus de 1 million de dirhams. Pour celui qui manie la plume et le pinceau avec le même talent - son prochain roman «Le Fou du roi » sort ce mois de février en France et au Maroc -, ce jardin représente « un cadeau d’un enfant de la médina à d’autres enfants des quartiers pauvres et d’ailleurs. Un espace d’éveil à l’art, à la beauté. Un lieu de rencontre et de paix à l’ombre des remparts ». Pari réussi.

Jardin des Arts Avenue Mohammed V Rond Point Berdai (face aux remparts) Madame à Marrakech - 33


MADAME AIME

LES RIADS ROMANTIQUES

La Saint Valentin approche. On en profite pour s’offrir un week-end en amoureux dans l’intimité d’un riad ! Cap sur l’élégance avec notre sélection d’adresses romantiques.

Le riad berbère

On aime le style beldi chic de ce riad du 17e siècle restauré par l’architecte Quentin Wilbaux. L’adresse restitue avec personnalité art de vivre à la marocaine et décoration épurée. Une pépite qui ne compte que cinq chambres, toutes ouvertes sur un jardin verdoyant. Ou la promesse d’un séjour en toute intimité avec en prime un service ultra personnalisé. Côté cuisine, ce sont les produits de saison qui alimentent les repas, concoctés avec soin. Mention spéciale pour les petitsdéjeuners garnis de crêpes, pâtisseries et confitures maison, servis sur la terrasse plein soleil ou à l’ombre des bananiers, des orangers et des oliviers On aime : Dîner sur la terrasse à la lueur des bougies et céder à la tentation d’un spa party en amoureux, avec hammam, massages et soins du visage. Les prix : Chambre double entre 880 et 1 045 Dh. Dîner à partir de 180 Dh, menu unique.

Dar Kawa

Une déco qui swingue entre tradition marocaine et influence contemporaine, bienvenue à Dar Kawa. Sa propriétaire et directrice artistique Valérie Barkowski, a décoré avec goût ce dar du 17e siècle : malles en cuir, tapis moelleux, photographies anciennes, linge de maison designé par la propriétaire en personne, salles de bains sublimes de modernité… En bonus ? Une cuisine qui fleure bon les produits locaux. On aime : Séjourner dans la suite Mumtaz ou la junior suite Olmassi pour se prélasser en amoureux au coin du feu. Le prix : Chambre double entre 1 100 Dh et 2 000 Dh. Menu classique à 290 Dh.

Ptit Habibi

Décor marocain et audace contemporaine se marient ici à la perfection. Zelliges, plâtre sculpté, luminaires en cuivre ciselé, textiles brodés et balustrades ouvragées se mêlent aux meubles vintages, pièces collectors et façades de baies vitrées. Cinq chambres seulement pour ce riad dont on apprécie l’intimité. Au coin du feu, sur la terrasse les pieds dans l’eau ou à l’ombre du patio… On vous laisse imaginer l’ambiance le soir venu. On aime : Prendre un verre sur le rooftop autour de la piscine Le prix : A partir de 1 200 Dh la chambre double.


Riad Dar-K

Délesté de tous les clichés folkloriques, le riad Dar K joue la carte de l’épuré avec des patios baignés de lumière, de délicats camaïeux de tadelakt, une décoration faite de bois anciens et de lanternes. Les chambres, peu nombreuses, quatre en tout, participent à la sérénité du lieu. Coup de cœur pour la terrasse, propice à de belles soirées sous les étoiles. Une bulle de charme à deux pas du Musée de Marrakech et de la médersa Ben Youssef. On aime : La chaleur de l’accueil et l’esprit zen qui habite chacune des pièces. Le prix : A partir de 1 045 Dh la chambre double. Dîner sur réservation, 180 Dh .

Riad Tarabel

Notre halte rêvée pour une idylle en amoureux, c’est lui, le riad Tarabel, une demeure de style colonial qui déploie sur fond d’architecture arabo andalouse photos anciennes, gravures, meubles de famille et objets chinés ça et là à travers le monde. Rien de moins qu’une maison d’esthète à la déco hautement romantique. Agrandi, il compte aujourd’hui dix chambres et suites toutes plus désirables les unes que les autres. On aime : Son style second empire d’une élégance rare et son emplacement très convoité, au cœur du quartier des antiquaires, à Dar El Bacha. Le prix : A partir de 2 310 Dh la chambre double.

Dix-neuf Laksour

Petit supplément d’âme pour ce riad joliment restauré par le duo d’architectes Karl Fournier et Olivier Marty, missionnés notamment pour imaginer le futur musée Yves Saint Laurent. Tout ici invite au voyage : des fauteuils club en cuir aux statuettes ethniques en passant par les livres d’art, les gravures et les photos anciennes. Les six chambres et suites à dominantes noires et blanches s’articulent autour d’un lumineux patio doté d’un bassin piscine. Salon avec cheminée, bibliothèque et salle à manger dessinent un havre de douceur à l’atmosphère délicieusement surannée. On aime : La cuisine d’Atika, chef hors pair qui compose à la demande de succulentes spécialités marocaines. Les prix : A partir de 1 320 Dh la chambre double. Offre Saint Valentin valable 3 semaines autour du 14 février, nuitée + dîner pour 2 personnes inclus, 2 200 Dh. Adresses p.64

Madame à Marrakech - 35


MADAME AIME

Dar Touyir et Dar Tibibt

Dormir dans un joli riad sans frime ni chichi, c’est ce que proposent ces deux maisonnettes mitoyennes de plus de 120 ans rénovées par l'architecte Quentin Wilbaux, au cœur du quartier Bab Doukala. Les cinq chambres à l’exotisme sobre et confortable plantent le décor. Ici pas de déco tape à l’œil, juste un sens de la simplicité et de l’accueil parfaitement maîtrisé. Côté assiette on peut compter sur une cuisine marocaine délicieuse et inventive. Le plus ? La possibilité de prendre un cours de cuisine version citadine, version rurale berbère ou version cuisine de rue. On aime : Se lover avec son cher et tendre sur les banquettes du b’hou, petite alcôve ouverte sur le patio, pour profiter de l’ambiance apaisante… Le prix : A partir de 650 Dh la chambre double, 180 Dh le dîner. Madame à Marrakech - 36

Riad Yasmine

Les blogueuses ne parlent que de lui : le Riad Yasmine fait le buzz sur Instagram. La jeunesse dorée y défile pour photographier depuis le roof top sa piscine en zelliges, frappée de motifs berbères. Avec son patio stylé, véritable havre de verdure, ses larges beds qui invitent à la rêverie, ses sept chambres et suites qui allient charme authentique et ambiance contemporaine, le Riad Yasmine a tout bon. Prenez de la hauteur, hissez-vous sur le toit terrasse de 220 m2 pour profiter de la vue et contempler le coucher du soleil. Le spot est parfait pour un rendez-vous discret en amoureux. On aime : Le petit-déjeuner servi au bord de la piscine, un plaisir qui se savoure à toute heure de la matinée. Le prix : A partir de 1 000 Dh la chambre double.

©Alexander Schmidjell

Riad Be

Resté dans son jus, le riad Be a conservé son âme d’autrefois. Avec ses murs habillés de zelliges et ses vitraux colorés, le lieu revendique son petit côté old school. La déco y swingue entre carreaux de ciment bigarrés, mobilier marocain, pièces vintage et lanternes en tous genres. Du turquoise, du bleu, du vert, ici on ose la couleur et on réchauffe l’ambiance dans les six chambres à coup de tapis, de poufs et de coussins moelleux. Le prix : A partir de 1 000 Dh la chambre double, 200 Dh le dîner. Glissez le message “Je t’aime” lors de votre réservation et la maison promet de vous offrir un dîner le soir la Saint Valentin d’une valeur de 400 Dh.


Riad Danka

Dans le top 5 de Tripadvisor depuis des mois, Riad Danka a effectivement de quoi séduire… En premier lieu, sa situation géographique. A deux pas de la charmante Place des épices, il permet de sillonner les souks de long en large et en travers en étant au centre de tout. En second, on aime sa déco à la fois chic et épurée qui joue avec élégance sur les blancs, les gris et et les noirs. Mais ce que l’on préfère avant tout, c’est l’accueil des propriétaires, Lilian et Carl. Bons plans, petites adresses, conseils avisés… Ils vous concocteront un séjour sur-mesure ! On aime : Sa cuisine ! Et si vous profitiez de la Saint Valentin pour la faire découvrir à votre amoureux ? En plus d’un dîner aux chandelles (sardines chermoula, tajine de cailles aux poires et pastilla aux fruits rouges), vous pouvez lui offrir deux nuits en chambre supérieure, un hammam, un gommage et un massage à faire à deux pour 3 400 Dh. Le prix : A partir de 990 Dh la chambre double.

Riad Lamzia

Coup de coeur pour ce riad qui vient tout juste d’ouvrir ses portes à quelques centaines de mètres de la place Jemaâ El Fna. Vous ne pourrez que craquer pour sa déco qui allie, avec beaucoup de goût, artisanat marocain et design contemporain. On aime ce mélange des genres qui voit flirter les tissus aux motifs camouflage avec des poufs en boucharouettes, les oeuvres de street art signées Kouka ou encore Reso avec la traditionnelle fontaine de zelliges. Un dernier argument pour vous convaincre ? Son prix tout doux On aime : Les tableaux de street art qui donnent au riad une touche très personnelle. Le prix : A partir de 500 Dh la chambre, avec petit déjeuner.

Riad Goloboy

Goloboy signifie bleu en russe… Référence au bleu Majorelle qui orne le patio et la terrasse sur le toit, dont la vue dégagée se perd en direction de l’Atlas et de la Koutoubia. C’est avec gaieté et fantaisie, s’inspirant de Poliakoff ou de Matisse, que le bleu, le rouge et le jaune ont été mis en scène dans ce riad à l’architecture traditionnelle. Le graphisme épuré des moucharabiehs s’apprécie en jeux de lumière sur un fond blanc immaculé. Le rose flirte avec le mauve. L’imprimé léopard joue les audacieux dans la chambre Majorelle… Qu’en est-il du lapin rose posté au pied des escaliers ? Et du serpent coloré, hommage à Niki de Saint Phalle, qui grimpe le long de la rampe ? Les séjours seront résolument arty ou ne seront pas. Ici, on s’adresse avant tout aux amateurs d’art, puisque le Riad Goloboy est un boutique hôtel dans le sens littéral du terme : tout est à vendre ! On aime : La ravissante terrasse qui surplombe les jardins de La Mamounia. Le prix : A partir de 750 Dh la nuit. Madame à Marrakech - 37


MADAME VISITE

MOVENPICK OASIS URBAINE

Photos Alan Keohane

Qui des anciens de Marrakech n’a pas assidûment fréquenté le Mansour Eddhabi ? Fermé trois ans durant, l’hôtel vient de rouvrir ses portes. Les nostalgiques retrouveront les volumes imposants de l’établissement, ses vastes piscines et ses jardins arborés. Les autres ne pourront que se réjouir de la métamorphose qui aura coûté la bagatelle de 100 millions d’euros. Repensé par le studio parisien MNHA - à qui l’on doit l’Hôtel Martinez à Cannes, le Grand Hôtel à Cabourg, l’Hôtel du Louvre à Paris -, le Mansour Eddahbi, aujourd’hui géré par le groupe Mövenpick, tient son nom d’un sultan de l’époque Madame à Marrakech - 38

saâdienne dont les exploits guerriers retentissent encore. C’est à lui que l’on doit la victoire lors de la bataille des Trois Rois contre les Portugais en 1578. Pour lui rendre hommage, des faucons géants en cuivre, façonnés par un artisan de Marrakech, accueillent le visiteur, bien avant d’accéder au lobby. Pour cela, il faudra encore parcourir la promenade sur quelques dizaines de mètres. Habillée de 740 photophores, elle s’ouvre sur un espace rond, tout de cuivre vêtu, de près de 8 mètres de diamètre. Les portes coulissent… Et c’est le Mövenpick Mansour Eddahbi qui s’offre à vous.


VOYAGE GASTRONOMIQUE Gastronomie méditerranéenne ou marocaine, grillades, snacking… A toute heure du jour ou de la nuit, les petites et grandes faims n’ont qu’à bien se tenir. Côté grande cuisine, on opte pour le Medi Terra, ses tons marins, ses colonnes de bois noir et ses rideaux de perles en hêtre tourné. A la carte, loup de mer en ceviche de mangue à la mexicaine, burrata accompagnée de pastèque imprégnée de basilic, casserole de riz aux fruits de mer à la catalane, filet d’agneau en croûte d’olives noires… En version marocaine, on optera pour le Dahbi, un restaurant tenu par des femmes, de la cuisine au service. Ouvert sur un jardin de 300 m2 planté de rosiers multicolores, il offre aux gourmets une déco contemporaine et intimiste où les panneaux en verre offrent une interprétation moderne du moucharabieh. A midi, on opte pour le Jamra Bar Grill en bord de piscine. Inspiré d’un mode de cuisson hérité des arts culinaires berbère et andalou - Jamra signifie

« braise » - , le restaurant tire son architecture de la tradition marocaine avec ses arches en briques et ses plâtres sculptés. Sur la vaste terrasse, on savoure des grillades aux épices locales mais pas seulement. Les petites faims apprécieront le carpaccio d’artichaut, la salade de poulet aux anchois, le tartare de thon au citron vert-piment et coriandre ou encore le choux fleur au curcuma. Notre coup de coeur ? Le Nozha Coffee Shop. A toute heure du jour et de la nuit, pâtisseries et autres gourmandises salées s’offrent au voyageur dans un cadre on ne peut plus chic : damier de marbre au sol, boiseries aux murs, luminaires finement ciselés… Escale gourmande garantie ! La nuit bien avancée, rendez-vous au Manso Bar & Lounge pour un dernier verre. Pièce maîtresse du lieu : un sablier géant au sable cuivré, telle une invitation à laisser filer le temps en observant les étoiles depuis le toit, comme le faisait en son temps le sultan Mansour Eddahbi. Madame à Marrakech - 39


MADAME VISITE

RAFFINEMENT ÉPURÉ Abou Faris, Al Mamoun, Moulay Zidane, Amine, Mehdi, Mansour… chacun des sept bâtiments porte le nom d’un des fils du sultan ; seule exception, le septième, Messaouada, qui fait référence à sa mère. Etendu sur 5 hectares (Palais des Congrès compris), l’hôtel abrite 503 chambres et suites qui allient avec élégance design et discrète touche marocaine. On aime les têtes de lit aux teintes cuivrées qui répondent, de par leurs motifs, à la moquette où se dessinent des zelliges bruns sur beige ; les luminaires en maillechort finement ciselés par des dinandiers de Marrakech ; les boiseries omniprésentes travaillées par des ébénistes de talent. Ici l’espace prend tout son sens. 30 m2 pour les plus petites chambres, jusqu’à 290 m2 pour le penthouse avec piscine, terrasses privées, deux chambres, salon, salle à manger, lieu de réception… En famille, en solo ou pour affaires, l’hôtel répond à toutes les exigences du globe trotteur. Coup de coeur pour les chambres en rez-de-jardin ouvertes sur de charmants petits espaces verts, agrémentées de chaises longues pour laisser filer le temps… Madame à Marrakech - 40


Ô DE ROSE SPA 5 MONDES

Mövenpick Hôtel Mansour Eddahbi Avenue Mohammed VI 05 24 33 91 00

Heureuse nouvelle que celle de l’ouverture d’un spa 5 Mondes ! Inspiré des rituels de beauté et de bien-être traditionnels, Cinq Mondes nous invite au voyage. C’est à Bali que nous entraîne le « Rituel fleurs et fruits », un soin massage du visage aux actifs naturels des fleurs tropicales et des acides de fruits. Toujours pour le visage, le soin « Ko bi do » s’inspire d’un rituel japonais ancestral pour offrir un véritable lifting. Pour le corps, on optera pour un massage ayurvédique indien tonifiant ou un massage délassant polynésien. Le cadre ? Un univers tapissé de mosaïques à motifs géométriques où le cuivre se retrouve dans la multitude de gouttes comme tombées du ciel. Les sept cabines - chacune porte le nom d’une rose - s’ouvrent sur des puits de lumière au milieu desquels gargouille une fontaine. On aime les salles de repos en plein air, inspirées ici encore de l’architecture arabo-andalouse. Massages 5 Mondes du visage : 1 000 Dh les 50 mn Massages 5 Mondes du corps : à partir de 900 Dh les 50 mn - Soins Signatures Mövenpick : à partir de 300 Dh le massage de 30 mn. Madame à Marrakech - 41


MADAME VOYAGE

Dar Al Houssoun

SOLEIL D’HIVER À TAROUDANT Texte Catherine Videmont

Eldorado des touristes et locaux en mal d’authenticité, c’est à Taroudant, à un peu plus de trois heures de Marrakech, entre mer et montagne que l’on vient goûter à la tranquillité heureuse. Avec ses ruelles escarpées, ses remparts crénelés, ses bazars haut en couleurs et ses jardins clos, véritables oasis de fraîcheur, Taroudant offre une halte rêvée, loin du tourisme de masse,

Madame à Marrakech - 42

entre la plaine du Souss et les contreforts de l’Atlas. Ville séculaire, Taroudant est l’une des plus anciennes villes du Maroc, entièrement ceinturée de remparts en terre. Celle qu’on surnomme la petite Marrakech initie aux joies de l’art de vivre marocain entre patios, jardins et riads de charme. L’occasion de s’y réfugier le temps d’un weekend pour une échappée en terre berbère.


Dar Al Hossoun

Un avant-goût de paradis Dar Al Hossoun, Sidi ou Sidi : ces deux lieux portent la même signature, celle des architectes paysagistes Arnaud Maurières et Éric Ossart. On compte à leur actif plus d’une dizaine de maisons, riads et jardins conçus dans la région. Leur crédo : la restauration de maisons en terre et la conception de jardins adaptés au climat aride. Aujourd’hui installés au Mexique, ils ont cultivé à Taroudant un modèle d’art de vivre, entre habitat traditionnel et emploi de matériaux locaux. Aux portes de la ville, le riad écolodge Al Hossoun, situé à huit kilomètres à l’ouest de Taroudant, conjugue décor authentique et nature généreuse. Refuge parfait pour s’abandonner au farniente, Al Hossoun déploie ses dix chambres et six suites dans une oasis de verdure. Impossible de ne pas succomber au charme de cette jungle luxuriante, véritable modèle du genre, pourvue de près de 900 variétés de plantes. Agaves, kalanchoés, aloés, cactus, euphorbes constituent un incroyable jardin d’ornement. Et quoi de plus rafraîchissant qu’une piscine longue de 30 mètres, pour cet hôtel qui semble tout droit sorti d’une carte postale…

Sidi ou Sidi

Côté médina, à Sidi ou Sidi, ancienne maison d’hôtes vouée à devenir dès ce printemps un lieu de détente et de rencontre, les visiteurs s’immergent entre jardin en terrasse et patios ombragés. Le concept ? Un espace lounge, café, salon de thé, glacier et petite restauration aux teintes méditerranéennes. Les deux architectes Arnaud Maurières et Éric Ossart ont créé le projet Ethnistory, qui propose plusieurs circuits découverte, à travers l’oliveraie de Hossoun dont ils ont dessiné et construit la plupart des maisons en terre et des jardins mais aussi en médina, où ils ont restauré et construit de nombreux riads. Olivier, propriétaire de Dar Al Hossoun, se charge des visites. www.ethnistory.fr/sejours-excursions Dar Al Hossoun, à partir de 1 300 Dh la chambre double. Déjeuner : 220 Dh ; Déjeuner piscine : 280 Dh ; Dîner : 270 Dh Circuit « Maisons et jardins d'Al Hossoun » : 450 Dh / pers. déjeuner inclus, circuit « Maisons et jardins de la médina », 650 Dh / pers. déjeuner et transport inclus. Sidi ou Sidi : déjeuner à partir de 70 Dh 06 65 02 82 74 / 05 28 85 34 76 Madame à Marrakech - 43


MADAME VOYAGE

Dar Zahia, côté ville et côté jardin Dar Zahia fait partie de ces adresses qu’on aimerait garder jalousement. Le riad, connu notamment pour sa très bonne table, ne compte que quatre chambres, il faut donc réserver bien à l’avance. A l’étage les deux chambres qui se partagent une jolie salle de douche coiffée d’un dôme en briquette accueillent les hôtes prêts à sacrifier un peu de leur intimité pour profiter d’un luxe, aussi modeste soit-il : une terrasse privative où se lover dans de profonds canapés, dès la nuit tombée, à la lueur des bougies… Autre petit plus ? La bande son musiques du monde qui apporte du soleil dans les lieux de vie. Et pour prolonger le mythe côté campagne, Dar Zahia s’est doté d’un écrin bucolique, situé à dix minutes à vélo de la maison, où profiter d’une pause déjeuner au vert. Un lieu de villégiature à ciel ouvert pourvu d’un couloir de nage, immense monolithe bleu Majorelle de 32 mètres, bordé de succulentes, d’oliviers et d’euphorbes géantes. Pergola, table d’hôtes et pavillons sur pilotis inspirés des maisons de thé au Japon achèvent de nous séduire. Madame à Marrakech - 44

Dar Zahia A partir de 935 Dh la chambre double, 220 Dh le dîner, 165 Dh le déjeuner (tarifs préférentiels pour un séjour de 3 nuitées) Le Jardin de Dar Zahia, à partir de 880 Dh la chambre double. Déjeuner piscine sur réservation, 165 Dh. Ouverture courant mai. 05 28 85 08 01


Chez Said, palmeraie de Tiout

Le musée Claudio Bravo

La faculté polydisciplinaire de Taroudant

Musée, jardins, restaurants… Notre carnet de bonnes adresses à compiler avant le départ.

A voir / à faire

- Le Palais Musée Claudio Bravo perpétue la mémoire du peintre chilien, disparu en juin 2011. Le lieu doté d’une palmeraie miniature et d’un musée propose des visites guidées (200 Dh/pers.). Possibilité de déjeuner au bord du bassin, dessiné sur le modèle de la Ménara à Marrakech. 06 91 24 21 61 / 06 61 96 81 21 - Avis aux amateurs d’architecture, la faculté polydisciplinaire de Taroudant est l’une des plus belles au monde. A travers un savant jeu de volumes cubiques, le bâtiment réinterprète avec modernité les codes de l’architecture vernaculaire (fermé le dimanche). - Entre mer et montagne, la région constitue un bon point de départ pour découvrir l’arrière pays : la palmeraie de Tiout, la vallée des cédrats, la réserve d’oiseaux du Parc National de Souss Massa, la plage de Tifnit…

Déjeuner / dîner

- Pour respirer l’air de la campagne et voir un vrai jardin originel, rendez-vous Chez Said dans la palmeraie de Tiout. Là sont disséminés de grands réservoirs d’eau qui irriguent les parcelles alentours. Les habitants se sont même organisés pour offrir des visites de l’oasis à dos d’âne pour les enfants. Déjeuner sous la tente, 120 Dh/pers. 06 61 77 74 06 - Pour un déjeuner au vert ou un dîner à la belle étoile loin de l’agitation roudanaise, optez pour la ferme Joachim. A 3 km de Taroudant, à Zaouit Sidi Daoud, on y savoure une cuisine française et méditerranéenne sur réservation uniquement. Addition moyenne : entre 120 et 150 Dh. 06 60 50 71 18. Avisée, la ferme s’est dotée d’un petit centre équestre. Balade à cheval à partir de 150 Dh / heure. 06 72 96 73 01 / 06 00 70 78 43) - Pour une table qui déborde de produits frais, parfumés et généreux, une seule adresse, le Riad Maryam, menu à 140 Dh. 06 66 12 72 85 Madame à Marrakech - 45


MADAME AGIT

TRAIT D’UNION SURMONTER LE HANDICAP Aider des enfants à surmonter leur handicap, favoriser leur autonomie, participer à leur intégration… A objectifs difficiles, équipe exceptionnelle. Bienvenue à l’association Trait d’Union.

Madame à Marrakech - 46

Une petite école dans un quartier populaire, des cris d’enfants engagés dans une partie de foot endiablée… Une récréation comme il en existe partout ailleurs dans le monde. A une différence près : les 64 élèves accueillis ici souffrent tous d’un handicap mental - trisomie ou autisme pour la majorité. Agés de 5 à 28 ans, ils sont ici grâce à la mobilisation de leurs parents, constitués en association, mais surtout grâce à l’énergie formidable de toute une équipe pédagogique et médicale. Educateurs, orthophonistes, kiné, psychomotriciens, psy… Ici, personne ne compte ni son temps ni son énergie pour donner une chance à ces enfants mal partis dans la vie. Pour faire face à l’absence totale de structure adaptée, l’association Trait d’Union pour le Handicap est née en 2006, sous l’impulsion de quelques parents. Son but ? Mettre en place des projets personnalisés à travers des ateliers pédagogiques pour permettre à chaque enfant d’évoluer en fonction de ses capacités. L’idéal ? Permettre aux enfants d’acquérir l’autonomie nécessaire


à une insertion professionnelle. « Nous ne sommes pas une garderie » tient à préciser d’entrée de jeu le Dr Etijani en charge de mettre en place les projets personnalisés avec l’équipe pédagogique. Détaché par la Fondation Fourtou, le psychologue, souligne la complexité d’établir un programme pour des enfants qui ne souffrent pas du même handicap. « Un enfant trisomique déborde d’émotion… soit tout le contraire d’un autiste. On pouvait craindre que la cohabitation se passe mal alors que c’est tout le contraire qui s’est produit. La spontanéité et le naturel des premiers permettent aux seconds d’évoluer positivement ». Pris au cas par cas, les enfants bénéficient ici d’un programme adapté à leurs capacités personnelles. Et les résultats sont là ! Pour preuve, les derniers jeux nationaux Special Olympiques à Ifrane. Sur les quatorze participants à représenter l’association, ils ont été… quatorze à rapporter des médailles. Pour cela, pas de secret : au travail dévoué de l’équipe s’ajoute l’investissement des parents. A la maison, il leur est demandé d’assurer la continuité, que ce soit en terme de comportement, d’éducation ou d’hygiène. Mais une telle structure a un coût… La prise en charge de chaque enfant nécessite autour de 2 500 Dh mensuels. 800 Dh sont demandés aux parents (plus d’un tiers, faute de moyens, en est exonéré). Des associations - Al Baraka, la Fondation Fourtou… -, viennent régulièrement en renfort. Mais ce n’est pas suffisant. Aujourd’hui la question se pose de comment

obtenir des revenus réguliers. Vendre des pâtisseries ? Monter un restaurant ? Ouvrir un hammam ? Pour cela, il faudrait un espace plus grand. Car ici, la place manque. Ne serait-ce que pour accueillir d’autres enfants. Ils sont 120 sur liste d’attente. Qui dit liste d’attente dit enfants non stimulés à la maison. Une catastrophe quand on sait qu’il est primordial de prendre en charge le handicap au plus tôt pour avoir une chance d’offrir à l’enfant une possibilité d’intégration.

Le Printemps des enfants

Save the date ! Le 31 mars, un dîner offert par le Royal Mansour sera donné dans le fameux palace pour permettre de réunir des fonds nécessaires au fonctionnement de l’association et à l'édification d'un nouveau centre . Une vente aux enchères, dirigée par le maître priseur Julien Brunie - qui officie habituellement chez Christie’s - permettra d’acquérir des oeuvres d’art offertes par la Fondation Montresso, la Galerie Tindouf et Mahi Binebine. Réservez votre table ! 2 000 Dh le dîner / personne. Trait d’Union Ecole Ben Al Oualid Hay Hassani 06 61 28 19 47 Madame à Marrakech - 47


MADAME CRÉE

SANDRINE VIRGIL UNE MODE JOYEUSE Depuis dix ans, Sandrine Virgil, créatrice de Warda La Mouche insuffle un vent de bohême sur sa ligne de prêt-à-porter. Son secret ? Un vestiaire coloré qui donne du peps à notre allure. Annexe de la rue Kennaria, Warda La Mouche Le Bis a ouvert ses portes à deux pas de la Medersa Ben Youssef. Madame à Marrakech - 48

Rendez-vous est pris dans ce nouvel espace aménagé sur trois niveaux à la devanture joliment girly. Ici, les couleurs sont vitaminées et les portants remplis d’imprimés fleuris. Tuniques, petits tops et robes légères composent l’essentiel du dressing de WLM, que Sandrine aime qualifier de petite marque en prêt-à-vivre. Autodidacte, elle imagine des silhouettes qui lui ressemblent, avec l’aide de son mari Chawki, chargé de la confection et du modélisme. « Je travaille à l’instinct, en fonction des envies du moment. Je crée ce que j’aimerais porter ». Pour cela, elle s’affranchit des codes du prêtà-porter classique, s’amuse avec les couleurs, détourne, mixe... Résultat : elle s’est forgée au fil des années une identité visuelle forte. Audace des teintes et des motifs, coupes faciles à vivre, matières douces et confortables coton, viscose, laine, ramie -… La créatrice signe chaque saison une nouvelle collection. Heureuse nouvelle pour les hommes et les enfants, la ligne automne-hiver décline des modèles pour toute la famille. Ses pièces phares ? Le chèche à pompons, la robe longue esprit


seventies, le sarouel en coton et la tunique brodée de motifs géométriques, le tout façonné dans du tissu venu d’Europe, exclusivement. Faciles d’entretien et d’une qualité irréprochable, les étoffes sont ensuite rehaussées de broderies marocaines, parées d’une multitude de pompons et enrichies de passementerie. Si la marque a su séduire au fil des années une large clientèle, Sandrine n’y voit là que le « fruit d’un travail collectif » que les différents corps de métiers s’appliquent à valoriser. Et parce qu’à chaque tenue sont assortis des accessoires, la boutique en propose une large déclinaison : babouches imprimées, sandales en cuir, pochettes, cabas et bijoux fantaisie. « Une cliente doit pouvoir se visualiser avec tout un ensemble. D’où la nécessité de pratiquer des prix raisonnables ». Compter entre 400 et 500 Dh pour une pièce. Petits prix et service personnalisé sont les atouts charme de cette maison qui a même eu la bonne idée d’installer à l’étage une ligne de petite décoration. Coussins, suspensions, guirlandes et tableaux en tissu donnent le ton : de la couleur et encore de la couleur.

Warda La Mouche Kennaria, rue Riad Zitoun Jdid 05 24 38 90 63

Warda La Mouche Le Bis 8 bis Souk Chaaria, médina 05 24 44 54 77 Madame à Marrakech - 48


Madame À MARRAKECH

50 LE STYLE MADAME MOROCCAN VINTAGE


LE STYLE MADAME


Photographe : Alexandre Chaplier Mannequin : Samar Coiffure et maquillage : Géraldine et Sara du salon Bel'ange Photos réalisées chez Art.Ouarzazate, corner Hassan Hajjaj.

Cape 4 000 Dh , chemisier 970 Dh, pantalon 1 750 Dh Hanout, boucles 1 400 Dh, bagues 550 Dh, 1 600 Dh et 1 800 Dh Michèle Baconnier, manchette 980 Dh et sautoir 1 350 Dh le Petit Grain de Meredith, minaudière 1 300 Dh et bottes 1 800 Dh boutique 961.


Robe 1 150 Dh, manteau 3 650 Dh, boucles 1 950 Dh Michele Baconnier, minaudière by Joséphine 1 000 Dh Galerie de Velasco, manchettes 500 Dh et escarpins 1 600 Dh boutique 961.


Robe 750 Dh Kaftan Queen, gilet 3 200 Dh et boots 900 Dh Art.Ouarzazate, colliers 1 750 Dh et bagues 1 600 Dh Michèle Baconnier.


Ensemble 2 000 Dh et cuissardes 1 800 Dh boutique 961, sautoirs 1 750 Dh et 2 600 Dh, manchettes 1 250 Dh et 1 800 Dh Michèle Baconnier, sac 2 300 Dh Art. Ouarzazate.


Veste 8 500 Dh, débardeur 1 500 Dh, pantalon 2 500 Dh Fadila El Gadi, collier 2 000 Dh Le Petit Grain de Meredith, bagues 550 Dh et 1 800 Dh Michèle Baconnier, minaudière 4 500 Dh Art.Ouarzazate, escarpins 1 600 Dh boutique 961.


Manteau 2 500 Dh et pantalon 700 Dh Galerie de Velasco, top 2 800 Dh, boucles 900 Dh, collier 650 dh, bagues 1 600 Dh, 1 800 Dh et 3 200 Dh, manchettes 1 250 Dh, 1 400 Dh et 1 800 Dh Michele Baconnier, sac 1 600 Dh Art.Ouarzazate, escarpins 1 600 Dh boutique 961.


Robe 750 Dh Kaftan Queen, gilet 3 200 Dh et boots 900 Dh Art.Ouarzazate, colliers 1 750 Dh et bagues 1 600 Dh Michèle Baconnier.


Gandoura 3 500 Dh Galerie de Velasco, collier 1 500 Dh Le Petit Grain de Meredith, bagues 1 250 Dh et 1 800 Dh Michèle Baconnier, boots 900 Dh Art.Ouarzazate.


MADAME EN BEAUTÉ

ESCAPADE AMOUREUSE Et si, pour la Saint Valentin, vous offriez à votre amoureux un moment à partager à deux ? Massage dans un palace, escapade à la campagne ou parenthèse volée en ville… A vous de choisir parmi notre sélection d’adresses in love.

Pour un réveil ou une après-midi tout en douceur, le Spa O de Rôse signé Cinq Mondes sera un havre de paix pour les couples, leur offrant la possibilité de partager un moment de relaxation à deux en cabine duo. Au programme : un gommage éclat « Purée de papaye » de 20 mn, un massage du corps Oriental Traditionnel Relaxant de 50 mn. Petit bonus pour Madame, une manucure et une pose de vernis avec Semilac. Pour Monsieur ? Une pédicure classique. 1 600 Dh par personne valable uniquement le 14 février. Réservation indispensable.

Envie d’une escapade en pleine nature pour se faire chouchouter à deux ? Direction le Domaine de La Roseraie, blotti dans la vallée de Ouirgane. Exceptionnel avec ses arbres et ses massifs de roses qui contrastent avec l’aridité des paysages alentours, le domaine offre non seulement une retraite rêvée à tous les amoureux de nature mais également une parenthèse bien-être sans égal. Le spa - plus de 1 000 m 2 sous les arbres centenaires - comprend, évidemment, des cabines de massage mais également une piscine couverte et chauffée avec nage à contre-courant, jacuzzi avec parcours aquatique, saunas, hammams, douche à affusion… Voilà pour les installations. Côté soin, toute l’attention a été portée aux plantes aromatiques de la région et à leurs vertus. Pour la Saint Valentin, optez pour le forfait Cocooning à 2 : commencez par un jacuzzi puis laissez-vous bercer au coin du feu avec le rituel des pieds, détendez vous avec le massage à l’élixir de bougie et fleur d’oranger, dégustez ensuite une tisane aux plantes du jardin aromatique. Bon plan : les cinq premières réservations profiteront en exclusivité de la Spa suite avec un soin offert… Forfait « Cocooning à 2 » 1 400 Dh (rituel des pieds 25 mn + massage à l’élixir de bougie 55 mn + accès jacuzzi, accueil VIP) Uniquement sur réservation, valable tout le mois de février 2016. Madame à Marrakech - 62

Se faire chouchouter par des mains expertes au coeur du Guéliz… Rendez-vous chez Caudalie. Au premier abord, vous ne remarquerez que la jolie boutique de bois clair et toute la gamme des produits Caudalie aux ingrédients actifs extraits de la vigne. Mais derrière se cache un charmant institut où profiter avec son amoureux de l’offre Saint Valentin. A savoir : deux soins achetés (d’une valeur de 1 400 Dh), un coffret de parfum Rose de Vigne ou The Vigne, composé d’un parfum, d’un gel douche et d’une crème pour le corps, offert !


Goûter en amoureux à la quintessence du luxe au coeur d’un palace d’exception… C’est ce que vous propose le Spa Royal Mansour pour la Saint Valentin. Offrez-vous un moment romantique en optant pour le duo pour Elle et pour Lui. Pour elle ? Un soin du visage ou un soin des cheveux d’une heure accompagné d’une manucure de Bastien Gonzalez. Pour lui ? Un massage du dos de 30 mn, un soin barbier et un soin pédicure de Bastien Gonzalez. Pour Elle : 2 000 Dh. Pour Lui : 2 000 Dh. Valable jusqu’au 28 février. © Guillaume De Laubier

Sublime écrin de miroirs vénitiens, de stucs et de feuilles d’or, le spa du Sofitel, métamorphosé par Marisa Berenson, icône intemporelle de la mode et du cinéma, offre un cadre rêvé pour un moment en amoureux. A mille lieues du design contemporain, glacé et épuré, on y évolue dans une atmosphère palatiale. Le salon d’accueil et le riad ouvert sur la piscine carrelée de zelliges turquoises sont habillés de miroirs gravés, de dentelles de stucs et de moucharabiehs peints à la feuille d’or. On prend son amoureux par la main et on lui offre un moment à deux qu’il va adorer ! Le programme ? Un massage relaxant ou tonifiant de 25 mn en cabine duo, un sauna et un bain de vapeur puis quelques brasses dans la piscine chauffée. Coupe de champagne et petits macarons viendront accompagner cette petite parenthèse hors du temps.

220 hectares… Il faut bien ça pour décompresser et profiter de son amoureux en toute tranquillité. Bienvenu au Palmeraie Resorts ! C’est également l’occasion de découvrir le Palmeraie Palace - anciennement Palmeraie Golf Palace -, qui, s’est offert, ces derniers mois, une cure de jouvence. On file au spa et on profite des offres en suite duo. Au choix : un bain traditionnel suivi d’un massage détente, soit une heure de soin, à 500 Dh par personne ou un gommage du corps aux épices et un massage relaxant aux huiles précieuses, d’une durée également d’une heure, à 800 Dh par personne. Offre valable du 10 au 20 février.

Adresses p.64

Madame à Marrakech - 63


ADRESSES MADAME SORT

GALERIE TINDOUF

AGENDA

22 boulevard Mohammed VI 05 24 43 09 08

INSTITUT FRANÇAIS

MAISON DENISE MASSON

Route de Targa 05 24 44 69 70

Derb Zemrane 49 Quartier Bab Doukkala, 05 24 44 69 30

MAISON DENISE MASSON

Derb Zemrane 49 Quartier Bab Doukkala, 05 24 44 69 30

DAVID BLOCH GALLERY

ES SAADI GARDEN & RESORT

JARDIN ROUGE

Av. Ibrahim El Mazini Hivernage 05 24 33 74 00

Route de Fès contact@jardinrouge.com

8 bis rue des Vieux Marrakchis 05 24 45 75 95

MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN AFRICAIN FACULTÉ DES SCIENCES

Bd Prince Moulay Abdellah 05 24 31 30 47 evenements@jardinmajorelle.com

Al Maaden Sidi Youssef ben Ali 05 25 06 50 65 GALERIE SINIYA28

GALERIE DESIGN & CO

166 ZI Sidi Ghanem 06 75 34 76 69

28, Rue Tarik Ibn Ziad 1er étage, appt. 4 Guéliz 05 24 43 43 53

ATELIER CUISINE

8 rue Oued Makhazine Guéliz 06 61 22 09 41 / 06 61 94 33 73

HÔTEL NAOURA BARRIÈRE

Rue Djbel Lakhdar Bab Doukkala 05 24 45 90 00

LA BOUCHERIE

45 Avenue Mohammed V 05 24 37 95 45

SAINT VALENTIN ES SAADI GARDEN & RESORT

FOUR SEASONS

Avenue de la Ménara 05 24 35 92 00 CASINO DE MARRAKECH Es Saadi Garden & Resort

Av. Ibrahim El Mazini Hivernage 06 60 21 08 06

Av. Ibrahim El Mazini Hivernage 05 24 33 74 00 ROYAL PALM

Km 12 route d’Amizmiz 05 24 48 78 00 MANDARIN ORIENTAL

LA FERME BERBÈRE

Route du Golf Royal 05 24 29 89 08

Km 9 route de l’Ourika 06 61 92 09 41

SELMAN MARRAKECH

MARRAKECH ACCUEIL

Km 5 route d’Amizmiz 05 24 45 96 00

06 18 18 90 18 ROYAL MANSOUR EXPO

Rue Abou Abbas El Sebti 05 29 80 80 80

GALERIE NOIR SUR BLANC

48, rue de Yougoslavie, Adam Plaza, 1er étage 06 61 33 56 08 / 06 61 44 06 24 MUSÉE BOUCHAROUITE

Azbeste, 107 derb El Cadi - Médina 05 24 38 38 87 Madame à Marrakech - 64

HÔTEL NAOURA BARRIÈRE

Rue Djbel Lakhdar Bab Doukkala 05 24 45 90 00


MÖVENPICK

PTIT HABIBI

Hôtel Mansour Eddahbi Avenue Mohammed VI 05 24 33 91 00

59 bis Touala Sidi Ghanem, Zaouia Sidi Bellabes, Bab Lakhmis 05 24 37 88 87 / 06 61 19 64 07

SOFITEL

RIAD DAR K

Rue Haroun Errachid Hivernage 05 24 42 56 00

Derb Boucetta Lekbir n°23 Kaat Ben Nahid 06 53 05 38 57

MADAME DÉCOUVRE

RIAD DE TARABEL

BARBERSHOP

8 derb Sraghna, Dar El Bacha 05 24 39 17 06

Kisseria Cherifia (sous la Terrasse des Epices) Sidi Abdelaziz, médina 06 43 25 23 10

DIX-NEUF LAKSOUR

Riad Dix neuf Laksour 19 Sidi el Yamani Bab Ksour 05 24 38 41 32

LUCIE SAINT-CLAIR

23 rue Moulay Ali Guéliz 05 24 42 34 19

RIAD BE

PALACE ES SAADI

RIAD YASMINE

Av. Ibrahim El Mazini Hivernage 05 24 33 74 00

209 Rue Ank Jemel, Bab Taghzout 05 24 37 70 12

23 Derb Sidi Lahcen Ali, Bab Doukkala 06 25 50 30 67

DAR TOUYIR ET DAR TIBIBT ECURIES CÉCILE ROUBAUD

Route de Fès 06 66 06 31 28

132, Derb Dekkak, Bab Doukkala 05 24 38 73 52 / 06 70 96 59 70 RIAD LAMZIA

RESTAURANT K

Route de Mhamid Ferme Chbani n°6 6 Route de l'Aéroport 07 62 90 99 90 RIAD CENTRE FIERS & FORTS

Tamesloht, km 20 05 24 48 34 87 / 06 63 70 90 05

Quartier Dabachi Derb El Hajra 06 61 97 84 75 RIAD DANKA

141 Derb Arjane Rahba Lakdima 05 24 44 04 04 / 06 69 75 33 99 RIAD GOLOBOY

LES REINES DE BEAUTÉ

Rue Riad Zitoun Jdid 05 24 38 56 64

Derb Mbark, Sidi Mimoun 06 61 23 03 05 LE STYLE MADAME

SOTO MARRAKECH

22 rue Tarek Ibn Ziad, Guéliz 05 24 43 07 93

MICHÈLE BACONNIER

MADAME AIME

12 rue du vieux Marrakchi, Guéliz 05 24 44 91 78

LE RIAD BERBÈRE

BOUTIQUE 961

23 Derb Sidi Ahmed Ben Nasser Quartier Kaat Ben Nahid 05 24 38 19 10 / 06 51 28 44 73

Marrakech Plazza Boutique C4 05 24 42 11 44

DAR KAWA

FADILA EL GADI

Derb El Ouali N°18, Kaat Benahid 06 61 34 43 33

Passage Ghandouri Rue de Yougoslavie Guéliz 05 24 44 92 33


ADRESSES ART.OUARZAZATE

15 rue Rahba Kedima (près de la place des Epices) Médina 06 48 58 48 33 LE PETIT GRAIN DE MEREDITH

06 49 86 57 42 HANOUT

194 rue Mouassine (à côté du Café Arabe) Médina 06 48 12 97 38 GALERIE DE VELASCO

4 avenue Hassan II, Guéliz 05 24 43 03 27 KAFTAN QUEEN

61 rue Yougoslavie Passage Ghandouri 05 24 42 07 97 BEL’ANGE

Carré Eden (face à l’entrée de Carrefour) Boulevard Mohammed V 05 24 42 00 36 MADAME EN BEAUTÉ MÖVENPICK

Hôtel Mansour Eddahbi Avenue Mohammed VI 05 24 33 91 00 ROYAL MANSOUR

Rue Abou Abbas El Sebti 05 29 80 80 80 CAUDALIE

6 rue de la Liberté Guéliz 05 24 45 85 00 DOMAINE DE LA ROSERAIE

Km 60, route de Taroudant Ouirgane 05 24 43 91 28 PALM SPA & FITNESS

Circuit de la Palmeraie 05 24 30 10 10 SO SPA DU SOFITEL

Rue Haroun Errachid Hivernage 05 24 42 45 40

Madame à Marrakech - 66


Madame à Marrakech - février / mars 2017  
Advertisement