Page 1

numéro 110

initiativeS ROULER SANS PÉTROLE, C’EST POSSIBLE !

co

r e-dé cemb r

Z

Y. . . . . . w w

3 ..

01

o

mb

... Z

.. n

ve

...

3

e

2

+

RECETTE, JEUX, BD, MOTS CROISÉS

AUX IDÉES FAUSSES SUR LES PAUVRES !

POILS, GOUDRONS, INSECTES... BON APPÉTIT !

al.

dont 2 € pour le vendeur

....

Stop

mjou rn

Y

INITIATIVES LE LONG PARCOURS D’ABOU

ada

.. ...

.m

ac

m

w

AIDER N’A JAMAIS ÉTÉ AUSSI AGRÉABLE À LIRE

Sanseverino

AIDER, AIDER, C’EST C’EST COMME COMME RATTRAPER RATTRAPER LES LES INJUSTICES INJUSTICES


- ÉDITO -

www.macadamjournal.com MACADAM

mensuel [édition nov./déc. 2013] redac@macadamjournal.com DISTRIBUTION NATIONALE

Les Artisans du Macadam, association loi 1901, reconnue d’intérêt général Président : Philippe Muyard 22 rue des Vinaigriers 75010 Paris paris@macadamjournal.com COORDINATION, APPROVISIONNEMENT FRANCE :

Christine : 06 41 91 02 01 christine@macadamjournal.com Lyon : Locaux motiv 10 bis rue Jangot 69007 Lyon Permanence Lyon : lundi, mercredi, vendredi de 8h00 à 9h00. lyon@macadamjournal.com

Depuis la création de l’association en 2007, il m’a été accordé le privilège de conduire la destinée des « Artisans du Macadam ». Ce fut une mission enrichissante. Aujourd’hui, je laisse la Présidence à Philippe Muyard, vendeur à Paris. Je vous remercie de la confiance que vous avez accordée à notre association, vous amis lecteurs par votre fidélité, vous partenaires financiers par votre soutien, vous vendeurs et vous journalistes qui avez fait de Macadam un magazine agréable à lire. Quant à moi une nouvelle aventure commence. Comme le prévoit les statuts : « Valoriser les compétences et le savoir-faire de chacun en leur permettant de s’exprimer par la créativité », en lien avec le Conseil d’Administration, j’ai pris la responsabilité d’éditer les écrits des vendeurs. Dès décembre, les vendeurs vous proposerons le premier livret : « une petite pièce de théâtre intitulée Au coin d’ma rue, écrite par Jacques Lerb ancien vendeur à Lyon ». Souhaitant que vous réserviez un bon accueil à cette initiative. Encore une fois merci de votre soutien. Le Conseil d’Administration et moi-même présentons à Philippe tous nos vœux de réussite dans ses nouvelles fonctions. Gabriel Gaudillat

DIRECTEUR DE PUBLICATION, RÉDACTEUR EN CHEF

Macadam, c’est qui ? C’est quoi ?

François Fillon RÉDACTION

Marie-Pierre Charneau, Gabriel Gaudillat, Michel Hannequart, Clémence Lambard, Bruno Lapierre, Sophia Metz, Thierry Quintry-Lamothe, Mélanie Rembert, Danièle Rudel-Tessier, Claire Veyriras, Éric Walravens RÉVISION

Marie Dominique Bergouignan COUVERTURE

© DR GRAPHISME

beau fixe, manufacture d’images SITE WEB

Véronique Guérin ÉDITION

sarl Media Compagnie IMPRESSION

Imprimerie Chirat, Saint-Just-la-Pendue Dépôt légal à parution ISSN : 1954-166X CPPAP : 1209 I 89259

DES VENDEURS COLPORTEURS DE PRESSE Les vendeurs de Macadam ne tendent pas la main. Ils sont vendeurs colporteurs de presse (statut VDI), fiers de leur métier et de leur journal. Acheter « leur » Macadam dont ils participent au choix des sujets et des textes est la plus belle des récompenses et leur donne les moyens de s’insérer socialement et économiquement. COMMENT ÇA MARCHE ? Sur les 3 euros du prix de vente 2 euros minimum, en fonction des villes et du coût de transport, va directement au vendeur. Cela représente son bénéfice sur la vente du journal. 1 euro sert à la fabrication et à la diffusion du journal.

UNE ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF La diffusion est assurée par l’association sans but lucratif Les Artisans du Macadam dont le conseil d’administration est composé à la fois de professionnels des médias et de personnes vendant ou ayant vendu le journal Macadam. L’association a recu l’agrément d’association d’intérêt general. Les personnes offrant des dons à Macadam peuvent déduire 66 % des montants des dons de leurs impôts. Renseignez-vous : 01 40 38 25 20. UNE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS Ponctuellement ou de façon régulière, ils prêtent leur plume et leur temps pour la réalisation de Macadam. Ils sont journalistes, dessinateurs, photographes, directeurs de création ou maquettistes. Ils rivalisent d’enthousiasme et de cœur pour cette belle aventure.

Retrouvez toute l’actualité de Macadam sur www.facebook.com/macadamjournal

Ils nous soutiennent

page 2 - M A C A D A M 1 1 0

UN RÉSEAU INTERNATIONAL Macadam est membre – et son unique représentant en France – de l’International Network of Street Papers (INSP), ou Réseau international des journaux de rue. Une reconnaissance pour sa qualité rédactionnelle et son travail auprès de ses vendeurs. Le réseau, dont le siège est situé à Glasgow regroupe 110 journaux de rue, répartis dans 40 pays et sur 5 continents. Ces titres offrent des opportunités de travail à 200 000 personnes et publient 38 millions de journaux chaque année. Macadam a reçu le label "Année européenne de lutte contre l’exclusion sociale".

i Vous voulez aider une personne en difficulté ? Proposez-lui de devenir vendeur de Macadam. Contact : 06 43 70 68 67


- L’INVITÉ -

Ce petit «manuel anti idées reçues», édité par l’association Atd quart monde, démonte point par point, chiffres et documents officiels à l’appui, 88 lieux communs véhiculés : sur les pauvres et la pauvreté, la fraude aux aides sociales, l’immigration, etc. Témoignages à l’appui il démontre que cette stigmatisation des plus pauvres repose non sur des faits mais sur une idéologie qui masque les véritables causes de la misère. Extraits.

UN NOUVEAU LIVRE ATD QUART MONDE

« Si l’on veut travailler, on trouve »

« Les pauvres sont des fraudeurs »

Faux, la situation n’est pas simple. Il est vrai que quelques dizaines de milliers d’offres d’emplois ne sont pas pourvues chaque année, pour différentes raisons : éloignement géographique, durée trop courte du travail proposé, etc. Mais, dans l’état actuel du marché de l’emploi (entre trois et cinq millions de chercheurs d’emplois en France, selon la catégorie que l’on considère), il est un peu rapide de prétendre qu’il est facile de trouver du travail. De plus, certaines personnes restées depuis longtemps sans travail ont besoin d’être soutenues pour revenir à l’emploi (...) « Quand on interroge les personnes en situation de pauvreté, elles espèrent majoritairement trouver un emploi et améliorer leur niveau de vie, tout en devenant autonomes. Toute fois, beaucoup d’entre elles rencontrent des obstacles pour y parvenir : formation insuffisante, problèmes de santé ou de mobilité, d’enfants à charge, enfin - et surtout – absence d’emplois accessibles localement. »

Faux Ils fraudent beaucoup moins que les autres. Il ne s’agit pas de nier la fraude aux prestations sociales, ni la nécessité de lutter contre elle. Mais elle est très faible par rapport aux autres types de fraudes - notamment la fraude fiscale -, auxquels les discours stigmatisants s’intéressent beaucoup moins. 60 millions d’euros de fraude au RSA en 2009 pour environ 2 millions de bénéficiaires, cela représente en moyenne 30 euros par personne et par an. « la fraude des pauvres est une pauvre fraude », estimait le Conseil d’Etat en février 2011.En face des 4 milliards de fraude estimée aux prestations sociales, alignons les montants estimés des non-recours à ces mêmes prestations : 5,3 milliards pour le RSA, 4,7 milliards pour les prestations familiales et le logement, 828 millions pour l’allocation personnalisée d’autonomie (APA)..., soit au total environ 11 milliards « économisés » chaque année par l’Etat.

© Tracy King / dreamstime

STOP IDÉES AUX IDÉES STOP AUX FAUSSES SUR FAUSSES SUR LES PAUVRES LES PAUVRES « Les pauvres font tout pour profiter au maximum des aides » Faux Au contraire, beaucoup ne sollicitent pas les aides auxquelles ils ont droit. Pour différentes raisons (volonté de ne pas dépendre de l’aide publique, complexité des démarches, manque d’information, souhait de ne pas être contrôlé...), une partie des personnes éligibles à différentes aides n’en font pas la demande. C’est ce qu’on appelle le non-recours. Les taux de non-recours sont les suivants : 50 % en moyenne pour le RSA (68 % pour le RSA activité, 35 % pour le RSA socle), 29 % pour la CMU complémentaire, 68 % pour le tarif première nécessité d’EDF, 62 % pour le tarif spécial solidarité de GDF, 50 à 70 % pour les tarifs sociaux dans les transports urbains. 192 p. 5 €, Les Editions de l’Atelier, ATD Quart Monde

M A C A D A M 1 1 0 - page 3


- ACTU -

le monde

est fou RECORD : ANDREW HELLINGA PARCOURT 337 KM À L’ENVERS SUR UN VÉLO !

doit s’étaler sur une journée entière.

L’Australien Andrew Hellinga vient

son grand marathon le 7 octobre

de battre tout récemment un nouveau

dernier à 6h du matin. Après avoir

record du Guinness en roulant plus

parcouru près de 182 kilomètres et

de 337 kilomètres dos à la route sur

malgré le fait qu’il s’était mis comme

son vélo. Un challenge de 24 heures

défi d’atteindre les 300 kilomètres,

qui avait vocation à rassembler

il «s’est arrêté pour se reposer

de l’argent pour aider les enfants

rapidement et partager l’excitation avec

démunis du Zambia. Vous aimez

mon équipe d’assistance» a-t-il dit.

nos contenus ? Recevez gratuitement

Après cette petite victoire, il a décidé

la meilleure news et vidéo du jour, et

de continuer pour arriver à la barre des

profitez des conseils de Consogazette

300 km. Il a fini par exploser le record

pour améliorer votre pouvoir d’achat

du monde en atteignant les 337 km.

C’est avec deux objectifs, battre

Une distance édifiante qui sera à coup

un nouveau record du monde et aider

sûr très difficile à battre. Une discipline

les enfants du Zambia, que l’Australien

particulière A noter que si faire du vélo

Andrew Hellinga s’est lancé dans

à l’envers est une discipline plutôt

un périple de 24 heures à vélo. Alors

insolite, elle se pratique déjà depuis

que pédaler normalement sur cette

quelques années. Pour ce faire,

durée requiert une grande endurance,

certaines des pièces du vélo doivent

l’action exécutée de dos est bien plus

être modifiées. Pour pédaler en arrière,

physique et demande une concentra-

il faut placer une cassette fixe

tion bien particulière puisqu’il veut

ou un pignon fixe puisque le pédalier

rouler à l’envers sur l’engin ! Même

normal d’un vélo n’est pas conçu pour

si celui-ci se retourne fréquemment

marcher en arrière. Toutes les notions

pour vérifier derrière lui, il doit, étant

d’équilibre et de visibilité doivent être

dos à la route, faire preuve d’un grand

revues. L’entraînement est intensif

équilibre pour ne pas dévier

et l’effort tout à fait différent.

de sa trajectoire. Une trajectoire qui

page 4 - M A C A D A M 1 1 0

Un record du monde aussi incroyable qu’improbable L’Australien a débuté

Dominique Goubelle, dessinateur de presse - illustrateur, collabore chaque semaine à VSD, au Point et dessine pour le quotidien La Charente libre... Il dessine également régulièrement pour des agences de communication. www.goubelle.net


en partenariat avec www.zigonet.com

- ACTU -

L’INCROYABLE VOYAGE DE LA BOUTEILLE À LA MER DE LUCY ELIOTT RETROUVÉE 20 ANS APRÈS EN NORVÈGE Un couple de Norvégiens a retrouvé la bouteille jetée à la mer en Angleterre par Lucy Eliott en 1994. Cette dernière était alors âgée de 12 ans. Vous aimez nos contenus ? Recevez gratuitement la meilleure news et vidéo du jour, et profitez des conseils de Consogazette pour améliorer votre pouvoir d’achat Lucy Eliott n’en revient pas. Près de 20 ans après avoir jeté une bouteille à la mer depuis une plage des Cornouailles (Angleterre) alors qu’elle n’était encore qu’une jeune écolière, cette mère de famille aujourd’hui âgée de 31 ans a eu la surprise de voir sa lettre réapparaître il y a quelques semaines... sur la côte norvégienne ! La missive a été retrouvée par Kurt Johnny Haaland et son épouse, par le plus grand des hasards.

UN ANCIEN JOURNALISTE FILME LES DÉPLACEMENTS D’UN OVNI SUR HONG KONG A Hong Kong, l’ancien journaliste de télévision Wu Xiaodong Yi est certain d’avoir capturé les images d’un OVNI dans la nuit du 6 octobre. L’objet lumineux en forme de diamant flottait au-dessus de la ville. Vous aimez nos contenus ? Recevez gratuitement la meilleure news et vidéo du jour, et profitez des conseils de Consogazette pour améliorer votre pouvoir d’achat Dans la nuit du 6 octobre, Wu Xiaodong Yi a réussi à filmer une image étonnante. Selon cet ancien journaliste de télévision, le losange qui apparait dans cette séquence vidéo pourrait s’agir d’un OVNI flottant au-dessus de Hong Kong. Un OVNI apparait deux soirs de suite à Hong Kong Wu

UN NOUVEAU CHOCOLAT QUI NE FOND PAS, MÊME SOUS 35°C

des parties du monde où les tempéra-

Xiaodong Yi a d’abord aperçu cet objet

tures avoisinent parfois la canicule,

étrange dans le ciel dans la nuit

Afin de conquérir certains marchés

ce chocolat étonnant devrait bientôt

du 5 au 6 octobre. Seulement, son

émergents se trouvant dans des endroits

pouvoir séduire sa nouvelle clientèle

équipement de mauvaise qualité ne lui

du monde où la chaleur est écrasante

en ne fondant ni dans les mains et pas

permettait pas d’enregistrer une image

à longueur d’année, la marque Cadbury

même dans la bouche! Au-delà de

assez nette de l’objet. Wu Xiaodong Yi

s’apprête à lancer prochainement

35°C, il est toujours intact Conçu pour

a donc décidé de prendre rendez-vous

un tout nouveau chocolat, qui même

des pays chauds tels que le Brésil,

avec ce phénomène inconnu.

par très fortes températures, ne parvient

l’Argentine ou encore l’Inde,

Le lendemain, à la même heure, il s’est

jamais à fondre. Mondelez, deuxième

ce chocolat pas comme les autres

installé au même endroit dans l’espoir

groupe alimentaire mondial s’occupant

résiste à de très fortes chaleurs sans

que ce point lumineux referait surface.

de gérer des marques comme Cadbury,

que son aspect puisse en être pour

L’ancien journaliste a eu une chance

Lu, Oreo ou encore Toblerone, s’apprête

autant altéré. Une véritable prouesse

extraordinaire puisqu’il a pu filmer

prochainement à lancer un chocolat

technique que Mondelez (le producteur

ce point lumineux en forme de diamant.

d’un tout nouveau genre, résistant

de ce chocolat révolutionnaire)

L’image est assez floue et les tentatives

à de très fortes chaleurs. Destiné

compte bien exploiter pour s’emparer

de zoom avant donnent l’impression

à des marchés émergents situés dans

de nouveaux marchés.

que cet OVNI est en plein mouvement. M A C A D A M 1 1 0 - page 5


- RENCONTRE -

« Aider, c’est comme rattraper les injustices

© DR

»

page 6 - M A C A D A M 1 1 0


- RENCONTRE -

Sanseverino « Ce qui est intéressant

Ces dernières années vous avez soutenu un grand nombre de causes différentes : de l’illettrisme aux associations handisport, des projets comme Rock en Cirque… Comment choisissez vous les causes que vous soutenez ? Je les choisis très très vite : dès que le sujet me va au cœur, je suis capable de soutenir les actions qui portent des valeurs que j’aime, comme une sorte de rattrapage de l’injustice en France. Dès que ça parle d’aider les gens ça m’intéresse, mais je ne soutiens pas n’importe quoi. Ce qui est intéressant c’est de donner un coup de main aux gens qui en ont le plus besoin et dont la cause est trop dure à défendre parce qu’il faut beaucoup d’argent ou un investissement incroyable. On est obligés de se jeter dedans : si on ne le fait pas gratuitement, ça ne se fera pas. Et puis, faire un concert gratuit, c’est rien par rapport au travail des bénévoles qui passent toute l’année à travailler sur leur temps libre. Si je sens que je peux être utile, j’y vais. D’ailleurs, vous étiez le 2 Octobre en concert dans un hôpital pour l’association Les Voilà ! Qu’est-ce qui est différent, quand on joue dans un hôpital plutôt qu’une salle de concert avec un public classique ? Je me rappelle d’un concert que j’avais joué dans un hôpital de grands accidentés. On ne peut vraiment pas avoir le même humour quand on est dans un concert où tout le monde va bien, et dans un concert où les gens sont en pleine déprime parce qu’ils ont vécu quelque chose comme ça. On essaie juste d’amener un spectacle plus frais possible. J’ai aussi joué dans des prisons. Parfois on croit que ça va mal se passer alors que finalement ça peut être très gai, mais une autre fois l’ambiance sera tendue,

c’est de donner un coup de main aux gens qui en ont le plus besoin et dont la cause est trop dure à défendre » par exemple parce que l’un d’entre eux sera aux assises le lendemain. On vient distraire les gens un peu malgré eux, alors il faut être légers. Ils n’ont pas payé la place pour venir nous voir, ils ne sont pas susceptibles de pouvoir supporter n’importe laquelle de nos blagues ou de nos humeurs ; c’est nous qui rentrons chez eux, on doit les distraire. C’est quelque chose que vous appréhendez ? Oui, parce que c’est important. Si je vais chez quelqu’un pour le distraire et que quand je repars ça ne va pas mieux, j’ai peut-être raté, ou peut-être que son état était trop grave, que je n’ai rien pu faire d’autre que de le faire sourire un peu, ce qui est déjà pas mal. Mais avant de jouer je fais exprès de ne plus y penser : si sur scène on ne s’amuse pas, si on fait trop attention à ne pas dire un mot de travers, c’est impossible de distraire les gens. Sur scène on est très libres, moi je dis absolument n’importe

Retrouvez toute l’actualité de Macadam, les lieux de vente de nos vendeurs, des photos et bien plus encore sur notre page Facebook macadamjournal

M A C A D A M 1 1 0 - page 7


- RENCONTRE -

quoi, il se peut que je fasse une bourde. Mais au final il ne faut pas non plus faire un spectacle trop spécial, il faut le prendre comme un public traditionnel, il ne faut pas qu’ils se sentent exclus. Pour vous, la musique peut être une thérapie ? Peut-être pas sur un seul concert, mais je pense que la musique peut être une thérapie pour les gens qui y sont réceptifs. Il y a des gens qui écoutent de la musique tout le temps, ça peut aider à ne pas ressasser des choses qu’on peut ressasser dans le silence. On peut rentrer vraiment dedans, écouter à fond, participer, jusqu’à aller jouer soi-même. C’est addictif. Ou bien on peut l’écouter juste comme un bruit de fond, et là ça pourrait être n’importe quelle musique. Mais la musique ne doit pas être la recette à la peur du silence. Le côté humain ressort beaucoup dans vos textes. L’amour des gens, c’est une valeur avec laquelle vous avez grandi ? C’est quelque chose qui me définit bien. Je supporte assez peu qu’on me reconnaisse dans la rue, parce que je ne peux plus regarder les gens comme avant. J’aime bien les observer, imaginer ce qui a pu se passer avant, c’est ça qui m’intéresse. Ça ne vient pas forcément de mon éducation ; j’ai été un peu au catéchisme, mais j’ai détesté ce truc-là. Je n’ai pas spécialement été élevé dans l’optique d’aider les autres, on m’a dit «sois gentil» mais pas «aide ton prochain».

« Faire un concert gratuit, c’est rien par rapport au travail des bénévoles qui passent toute l ’année à travailler

© DR

sur leur temps libre. »

page 8 - M A C A D A M 1 1 0


© DR

- RENCONTRE -

Plus jeune, vous vous étiez intéressé au théâtre de rue, qu’est-ce qui vous y avait séduit ? J’aime le spectacle en général, si j’avais été plus doué pour l’acrobatie, j’aurais peut-être fait du cirque ou une autre forme de spectacle. Ce qui m’intéressait dans la rue, c’était la liberté. Je ne m’entendais pas très bien avec les metteurs en scène qui voulaient tout contrôler. Je pensais pouvoir être comédien, mais en fait non, la musique a pris le pas. On dirait que l’humour est votre arme favorite pour traiter de tous les sujets, pourquoi ? Je n’y peux pas grand chose, ça vient tout seul. Il y a des gens qui sont naturellement plus sombres, d’autres qui sont drôles, d’autres très poétiques, d’autres auteurs ressemblent à une époque qu’ils n’ont pas connue… Je crois que je dois fuir la poésie avec l’humour : dès que ça devient sérieux ou qu’il faut se livrer un peu, je dis un truc drôle pour éviter de trop dévoiler des côtés tendres. Si vous deviez donner une astuce pour garder le moral pendant ces longs mois d’hiver qui s’annoncent ? Pour garder le moral, il faut voir la lumière sans arrêt, sortir de chez soi tout le temps. Aussi, il n’y a rien de mieux que de savoir ce qu’on veut faire de sa vie ; et comme c’est pas facile, alors il faut continuer à chercher. Quand on ne s’éclate pas l’hiver, c’est vraiment très, très dur. Le mieux bien sûr, c’est d’être amoureux : quand ça arrive c’est génial, le temps

passe vite ! Mais sinon il faut se lancer dans des projets, même si c’est pas forcément lucratif… la vie n’est pas assez longue pour passer du temps à s’ennuyer. Il faut chercher par tous les moyens à réaliser des choses pour soi. Je ne parle pas forcément de réussite sociale ! Il faut s’épanouir. Et si un jour vous arrêtiez la musique, qu’est-ce que vous feriez ? Je crois que je serais coursier en vélo. À chaque fois que je les vois, je me dis qu’ils sont vraiment courageux, surtout l’hiver ici en France où il pleut tout le temps ! Si je pouvais trouver le moyen d’être payé à faire du vélo toute la journée, je le ferais ! En attendant, pouvez-vous me parler de vos projets à venir ? Je mijote d’écrire un album spécial, je voudrais rendre hommage à un livre. J’ai le choix entre deux : un terriblement compliqué, et un simple. Je ne sais pas encore lequel je vais choisir ! C’est un album qui sortira peut-être l’hiver prochain, alors je vais commencer à y penser en début d’année. Pour le moment je finis une tournée qui dure jusqu’en mars. Il y a aussi la sortie de l’album de ma copine, Charlie Richard, sur lequel on a travaillé ensemble. Et puis il faut que je continue à voir mes enfants, que je garde la ligne…

LES VOILÀ ! Redonner le sourire aux patients des hôpitaux en faisant venir des grands noms de la chanson française directement jusqu’à eux, c’est l’idée folle de l’association Les Voilà ! C’est dans une ambiance intimiste, exclusivement réservée aux patients, à leur famille, et au personnel soignant, que les artistes se produisent pour le plus grand bonheur des malades. L’espace d’un instant, la musique leur permet d’oublier leur condition et de devenir spectateurs privilégiés. D’Enrico Macias à Joyce Jonathan, Sanseverino, ou encore Christophe Willem, les artistes se mobilisent pour permettre à l’association d’offrir cette parenthèse musicale.

Sophia Metz

M A C A D A M 1 1 0 - page 9


- INITIATIVES POSITIVES -

Mali

© DR

g g n n o o llee ll s s r r u u o o c c r ppaar u u o o b b d d’’aa

page 10 - M A C A D A M 1 1 0


- INITIATIVES POSITIVES -

Abou vit avec son frère et ses parents au Nord du Mali. Même si les conditions sont difficiles, l’exploitation de chèvres de son père permet à la famille de subsister et de mener une vie simple et heureuse. La région est relativement calme. Pourtant, le coup d’Etat de mars 2012 et l’arrivée des Touaregs sèment la panique.

Pillages, meurtres, viols, enlèvements deviennent monnaie courante. Un jour, alors qu’il travaille, Abou entend que des hommes se sont fait attaquer et jeter dans un puits, sur la route que devait emprunter son père. Il se dirige vers les lieux avec appréhension et aide des villageois à remonter à la surface les dépouilles. Là, au milieu des visages inertes, il reconnaît des proches et lorsque son père apparait, le très jeune Abou ne peut contenir ses larmes et sa rage. Un homme qui assiste à la scène lui dit de s’enfuir vite s’il ne veut pas connaître le même sort. « Devant la persécution, toute personne a le droit de chercher asile et de bénéficier de l’asile en d’autres pays » Article 14-1 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. Placé dans un centre de détention sur la péninsule ibérique, Abou retrouve la liberté une semaine plus tard et prend la direction de la France. Arrivé dans la « ville-lumière » en plein cœur de l’hiver, il passe ses premières nuits dans la Gare de Lyon à même le sol et endure un froid, inconnu jusqu’alors. Un Tchadien lui vient en aide en l’accompagnant jusqu’à l’association France Terre d’Asile pour qu’il puisse procéder aux démarches auprès de la préfecture qui accepte que sa demande d’asile soit instruite en France. Mais devant le manque de logements disponibles pour les demandeurs d’asile et dans les centres d’hébergement d’urgence - via le 115 - il retourne à la rue et parvient à se nourrir grâce à la distribution de repas chauds à Chevaleret. Voulant sortir de la précarité et s’intégrer à ce nouveau pays, il décide de retourner à France Terre d’Asile qui le met en relation avec le réseau Welcome de JRS France. Cette structure offre aux demandeurs d’asile une solution d’hébergement temporaire au sein d’une famille pour une durée déterminée - générale-

ment entre 3 et 5 semaines. Abou est alors accueilli pendant un mois dans le domicile d’une famille de l’ouest parisien. La mère de cette famille qualifie sa présence de : « véritable leçon de vie » avant d’ajouter : « alors qu’il a dû tout quitter et qu’il ne possède rien, il fait preuve d’un étonnant courage et d’une incroyable volonté de s’en sortir. Souriant et serviable, il est revenu un soir avec un plat typique du Mali pour nous manifester sa reconnaissance. Loin d’être un poids, Abou a donné de la légèreté à notre famille par sa joie de vivre ». Grâce au suivi et à l’aide de JRS ses permanents, son professeur de français, sa tutrice - le jeune Malien va pouvoir bénéficier d’un accueil dans deux autres familles puis trouver une place dans un Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA). Hélène, sa tutrice, a été marquée « par son regard rieur et franc, confiant d’emblée, sans rien demander ou attendre en retour ; par sa curiosité positive sur tout ce que nous considérons comme des acquis – le métro, l’eau, la pluie... ; par sa capacité à apprendre très rapidement le français et son désir d’appartenir à une nouvelle communauté, d’être adopté par elle ; par sa véracité dans sa relation d’amitié ». Aujourd’hui, malgré sa place dans un CADA, Abou ne peut exercer un travail en France tant que sa demande d’asile n’a pas été acceptée ; le délai moyen pour obtenir une réponse de l’OFPRA est de plus de 12 mois. Abou habite aujourd’hui en France en toute légalité après avoir obtenu le statut de demandeur d’asile, mais il vit encore dans l’incertitude et l’angoisse d’être renvoyé au Mali si la procédure n’aboutit pas. Philippe Albanel Association Inspiring Through Initiative Inspiring Through Initiative, à l'origine de cet article est une association collaborative destinée à faire découvrir des initiatives porteuses d’espoir et des histoires sources d’inspiration en France et à l’international. Contact : www.asso-iti.com ou sur www.facebook.com/InspiringThroughInitiative M A C A D A M 1 1 0 - page 11


ROULER SANS PÉTROLE, C’EST POSSIBLE Désireux de développer une alternative à la voiture, Aodrenn a construit un véhicule solaire doté d’une autonomie de 200 km. Et selon lui, « tout le monde peut le faire ».

page 12 - M A C A D A M 1 1 0

Quand Aodrenn, « saltimbanque » reconverti dans la quête d’autonomie, vous propose d’aller vous chercher à la gare, ne vous attendez pas à le voir arriver en voiture. C’est aux commandes d’un engin futuriste équipé de panneaux solaires que ce Breton au faux air de Lorenzo Lamas débarque, sous les yeux ahuris des automobilistes. Installé depuis 10 ans dans le parc régional du Lubéron, cet ancien directeur de cirque a décidé de quitter « l’esclavage » que constitue l’emploi et de profiter du RSA pour développer des modes de transport et d’habitat écologiquement soutenables. Sur son terrain se côtoient donc des cabanes utilisant des arbres vivants comme structure, des voitures équipées de moteur Pantone (une technique permettant de limiter sa consommation d’essence) et des prototrikes, des véhicules solaires « à assistance mécanique ».

© DR

- INITIATIVES POSITIVES -


- INITIATIVES POSITIVES -

TRAVAILLER POUR PAYER L’ESSENCE POUR ALLER TRAVAILLER

Certes, il utilise encore sa voiture occasionnellement quand il est « contraint par le temps dans le cadre de l’économie de marché », mais il réalise la plupart de ses déplacements avec son véhicule écolo. « Avant, j’étais dans le stress de gagner de l’argent pour entretenir ma voiture pour pouvoir continuer à gagner de l’argent. Je devais travailler pour continuer à me déplacer pour aller travailler… C’est un cercle vicieux à la con. Aujourd’hui, je respire », assure-t-il. Sa démarche de « pirate à la limite de la légalité » est avant tout politique. Il entend « sortir du système et proposer une alternative au transport individuel long courrier et au transport local de marchandises ». Grâce aux remorques qu’il a fabriquées, il montre également qu’on peut construire des « maisons passives dans les matériaux utilisés mais aussi dans le transport des matériaux nécessaires à l’édification ».

TOUT LE MONDE PEUT LE FAIRE Mais, au delà du développement de son autonomie personnelle, il accompagne d’autres personnes sur les chemins de l’émancipation grâce aux formations à prix libre qu’il dispense dans son « Université populaire de la transition ». « Le but est de montrer que tout le monde peut le faire. Quand les gens repartent, ils ont toutes les combines nécessaires ». En outre, il se sert de sa machine comme d’un « outil pédagogique pour illustrer le retard culturel qui incite à la rétention de la technique. Depuis 10 ans, je travaille sur l’énergie libre. Il existe des moteurs qui produisent de l’énergie gratuite, illimitée et propre. Mais tant qu’il y aura du pétrole, ces solutions alternatives ne seront pas commercialisées », craint-il. Et ce passionné de citer d’innombrables courses de voitures solaires dont la World Solar Challenge qui traverse l’Australie du nord au sud à une vitesse moyenne de 100 km/h. « C’est consternant que ces prototypes ne soient utilisés que pour des courses », regrette-t-il. Il est en effet persuadé que ces engins peuvent constituer une alternative crédible à la voiture à essence. « Si moi j’ai été capable de faire ça en vivant en dessous du seuil de pauvreté, les constructeurs automobiles feront mieux », argue-t-il.

UNE ÉNERGIE DE PLUS EN PLUS ACCESSIBLE Avec son installation actuelle, il peut faire des allerretours localement sur plusieurs jours sans avoir besoin du soleil grâce à l’énergie emmagasinée dans les batteries. Mais lors des longs trajets sans ensoleillement, il doit s’arrêter pour recharger les batteries sur le secteur (idéalement chez des gens qui s’alimentent grâce à des panneaux solaires !). En se basant sur l’évolution du prix du solaire sur les dix dernières années, il prédit que « d’ici 2 ans, le nucléaire coutera plus cher que le solaire. Et dans 5 ans, les panneaux couteront moins cher que des tuiles. C’est de plus en plus accessible », remarque cet inventeur atypique. En attendant que constructeurs et usagers s’intéressent à cette source d’énergie alternative, lui continue ses expérimentations. « Je travaille sur un biplace avec une surface de toit assez large. Actuellement, l’autonomie maximum est de 330 kilomètres pour les tandems, je compte bien faire péter le record ! ». Emmanuel Daniel http://upte.over-blog.com Journaliste, Emmanuel Daniel s’est lancé dans un « Tour de France des alternatives ». Il part à la découverte des nouvelles initiatives concrètes dans des domaines aussi variés que l’économie, l’écologie, l’éducation, la politique ou la culture. Au fil de ses reportages, des solutions alternatives au système actuel émergent. Ces projets ont pour point commun d’être locaux, concrets et reproductibles.

© DR

Avec son drôle de vélo, il dispose d’une autonomie de 200 kilomètres et peut tracter 150 kilos sans pédaler. L’ensemble lui a coûté 5 000 € et quelques connaissances en électronique pour transformer un tricycle électrique fonctionnant sur batteries en véhicule solaire. Un investissement qu’il a quasiment rentabilisé en 1 an : « Ça coûte peanuts en entretien et j’ai économisé 4 000 € de gasoil », annonce-t-il.

M A C A D A M 1 1 0 - page 13


© Yann Arthus-Bertrand / www.altitude-photo.com

- PLANÈTE -

Collecte d’eau autour d’une pompe hydraulique dans un village près de Bor, État de Jonglei, Soudan du Sud (6°13’ N - 31°34’ E).

page 14 - M A C A D A M 1 1 0

en partenariat avec www.goodplanet.info


- PLANÈTE -

Réparer les puits en Afrique À l’aide des satellites, ils réparent des puits en Afrique. Creuser des puits en Afrique, c’est bien. Réparer ceux qui sont cassés, c’est mieux.

Avoir accès à de l’eau potable est vital. Dans de nombreuses région d’Afrique, ce qui est très simple en Occident pose en fait de grandes difficultés. Avoir accès à un puit change la vie des populations qui risquent leur santé en buvant de l’eau insalubre ou qui doivent marcher (surtout les femmes) des kilomètres pour aller en chercher. Dans le monde, près d’un milliard de personnes n’ont pas accès à l’eau potable dans le monde. De nombreux puits ont été forés, en Afrique ou sur d’autres continents. La plupart du temps, ils fonctionnent grâce à des pompes actionnées à la main ou au pied mais susceptibles de tomber en panne. Certaines durent 10 ans, d’autres trois mois. En moyenne, elles doivent être réparées après 3 ans, selon Philippe Lacour-Guyet. Celuici, ancien cadre Schlumberger, est le co-fondateur de l’association française Ido qui tente justement de fournir aux populations défavorisées un accès durable à une eau de bonne qualité. Ido intervient dans le Logoné oriental, dans le sud du Tchad, où, selon ses estimations, les deux tiers des puits sont hors service à cause d’un manque de maintenance. Si la proportion de pompes hors d’usage est la même dans le pays que dans la région, environ 10 000 sont en panne !

Mais où sont donc tous ces puits ? Il n’existe malheureusement pas d’inventaire général. Une partie de l’action d’Ido consiste donc à les localiser et à les répertorier. Difficulté supplémentaire, les cartes de la région datent des années 1960 et le pays a considérablement changé depuis. Les experts d’Ido (qui viennent de l’industrie pétrolière et connaissent bien les techniques de forages) ont donc fait appel à Planet Action pour obtenir des photos satellites de haute précision et positionner les puits. L’association réalise ensuite des visites d’inspection et quand cela s’avère nécessaire et possible répare les pompes. Mais le chantier est titanesque. Depuis 2009, Ido a réparé 167 puits. Ce succès, même modeste, incite Ido à étendre son activité dans d’autres pays, car les besoins sont grands. L’ONG vient ainsi de commencer une opération au Congo-Brazzaville, où la situation semble encore pire qu’au Tchad : presque tous les puits sont en panne. Ce texte est extrait du livre Espace>Terre de la fondation GoodPlanet.

M A C A D A M 1 1 0 - page 15


- PLANÈTE -

, s l i Po s n o r d u go s e t c e s in

© Bevan Goldswain / dreamstime

DOSE ? E N U Z BIEN E R D N REPRE N E S U VO

page 16 - M A C A D A M 1 1 0

en partenariat avec www.terraeco.net


- PLANÈTE -

E900, E120, E1520… Dans les nuggets du MacDo ou les bonbons Haribo, des ingrédients mystères se dissimulent sous des noms d’agents secrets. Des pseudos qui cachent une réalité peu ragoûtante

Des vessies de poisson, des glandes de castor, des cheveux… Dans un récent billet de blog, le quotidien britannique The Guardian a choqué des milliers de lecteurs en révélant une liste de « dix ingrédients qui se cachent dans nos aliments ». Des additifs naturels ou de synthèse que l’on est susceptible de consommer tous les jours en Grande-Bretagne. Penchons-nous, à l’aide, notamment, de la base de données Open food facts, sur les assiettes bleu-blanc-rouge. Verdict : gourmands et estomacs sensibles s’abstenir.

UN PEU DE GOUDRON SUR LE GÂTEAU Pour décorer un gâteau au chocolat, il suffit d’un peu de couleur. Hop, des vermicelles arc-en-ciel de marque Vahiné : du rose, du bleu, du vert… et du goudron de houille, dont est issu un colorant de synthèse jaune, la tartrazine (E102). L’Union européenne oblige désormais les fabricants à ajouter un message préventif sur tous leurs emballages, car ce colorant est susceptible de provoquer des troubles de l’attention et de l’hyperactivité chez les enfants. Le risque d’allergie n’est pas à négliger non plus. Et la tartrazine ne se trouve pas uniquement sur vos gâteaux : elle entre également dans la composition de certaines boissons gazeuses à l’orange ou dans l’enrobage de sucreries. Miam ! DES BONBECS FOURRÉS AUX INSECTES Vous aimez les fraises Tagada ? Les bonbons Haribo, en général ? Si vos préférés sont de couleur rouge, alors vous adorez les cochenilles, ces

petits insectes dont est issu l’acide carminique (E120). Un colorant rouge 100 % naturel, utilisé dans de très nombreux aliments de couleur rouge, orange et rose selon Open food facts. Parmi eux, des sucreries (Malabar tutti frutti, M&M’s), de la charcuterie (saucisses type Knacki de la marque Herta, merguez de la marque de distributeur Carrefour) et même des yaourts, des chips ou de la croûte de fromage à raclette (de la marque RichesMonts). DU E900 DANS LES IMPLANTS MAMMAIRES… ET LES NUGGETS Le polydiméthylsiloxane ou diméthicone (E900) est un additif de synthèse qui entre dans la fabrication du silicone utilisé dans les implants mammaires. Mais il sert aussi dans la restauration, où il est utilisé en tant qu’antimoussant, antiagglomérant et émulsifiant. On en trouve dans les huiles et dans les McNuggets. Contacté par Terra eco, McDonald’s explique que ses croquettes sont cuites dans une huile contenant de l’E900 « en très faible quantité », pour que celle-ci ne mousse pas et afin de « limiter les risques d’incendie ». La marque Auchan commercialise, elle, un pâté de tête avec une vinaigrette qui en contient. UNE TARTINE AUX CHEVEUX HUMAINS POUR LE PETIT-DÉJ’ ? Le L-cystéine (E920) est un additif issu des acides aminés contenus dans les poils des animaux et parfois... dans les cheveux humains. Selon une enquête menée par les journalistes Mike Adams et David Gutierrez, ces derniers proviennent de Chine.

Cet additif est utilisé comme conservateur dans le pain industriel, mais également dans les préparations à base de canard ou de poulet. McDonald’s a également confirmé à Terra eco que la farine utilisée pour ses pains contient du E920. Vous le trouverez également sur la table du petit-déjeuner, dans le pain grillé Froment de la marque Chabrior, à l’apéro dans les bouchées de Jacquet et au repas du dimanche soir, dans la tarte aux trois fromages de Claude Léger. LE PROPYLÈNE GLYCOL : IDÉAL POUR LES E-CIGARETTES ET… LE DENTIFRICE Le propylène glycol (E1520) est un additif de synthèse principalement utilisé dans les antigels, mais également dans les cosmétiques, dont les shampoings, les bains de bouche, les dentifrices…On le retrouve aussi comme principe actif dans les cigarettes électroniques. Dans l’industrie alimentaire, il sert d’émulsifiant dans les sauces et assaisonnements ou « comme support dans les arômes alimentaires liquides », explique Charlotte Plouvier, aromaticienne. QUOI ? DE LA VESSIE DE POISSON DANS MA BIÈRE ? Vous aimez vous désaltérer avec une bonne bière. Une Guinness peutêtre ? Sachez que la boisson irlandaise contient une substance gélatineuse, l’isinglass, fabriquée à partir de vessies de poisson. Elle est utilisée pour éliminer l’aspect trouble de la bière. A la vôtre. Elsa Ponchon

M A C A D A M 1 1 0 - page 17


Š Photo RD/Peter Myers

- SAVEURS -

page 18 - M A C A D A M 1 1 0


- SAVEURS -

e

POUR 4 PERSONNES PRÉPARATION 30 MIN 175 g de polenta à cuisson rapide 3 c. à soupe d’huile d’olive 1 petit oignon 1 gousse d’ail 500 g de mini-pâtissons jaunes et verts 4 brins de thym Sel et poivre noir 200 g de cantal 25 g de beurre 2 tomates marmandes 1 citron Persil

Poêlée de courges et polenta 1. Mettez la polenta dans une casserole avec 70 cl d’eau. Portez à ébullition, réduisez le feu et laissez cuire 8 min en remuant de temps en temps pour éviter les grumeaux. 2. Faites chauffer l’huile d’olive à feu modéré dans une sauteuse. Épluchez l’oignon et l’ail, émincez l’oignon, pressez l’ail ; faites fondre le tout 5 à 8 min dans l’huile. 3. Pendant ce temps, lavez et équeutez les pâtissons ; coupez-les en quatre et mettez-les dans la poêle. Ajoutez le thym, salez et poivrez puis laissez cuire 10 min. 4. Quand la polenta se détache des parois de la casserole, retirez-la du feu. Râpez le fromage et incorporez-le à la polenta en même temps que le beurre. Salez et poivrez, couvrez et gardez au chaud. 5. Lavez les tomates, coupez-les en dés et ajoutez-les aux courges. 6. Brossez le citron sous l’eau tiède et râpez-en le zeste. Lavez et hachez le persil. Ajoutez le tout aux légumes. Retirez le thym et servez.

Variante : Vous pouvez faire cuire des poivrons rouges et jaunes ou des aubergines avec les courges, ou y ajouter un peu de crème fraîche.

Apport par personne : Vitamines A, B, C, D, E Avec l’aimable autorisation de MES MEILLEURES RECETTES

Calories : 485 / Glucides : 18 g / Protéines : 39 g / Lipides : 29 g

M A C A D A M 1 1 0 - page 19


- JOUER -

mots fléchés HAINE DE L'HUMAIN

DONNER L'ALARME

CHANTÉ PAR PAVAROTTI

DE PETITE TAILLE

TROISIÈME PERSONNE

DE MÊME

ORDRE D'ARRÊTER

CUIR CÔTÉ CHAIR

JETÉE ÇÀ ET LÀ

CROCHETS DOUBLES

NACRÉS

ARBUSTE

Besoin d ’un coup de pouce ?

GRANDS ARBRES

EXÉCRER

– REJOIGNEZ L’ÉQUIPE DES VENDEURS DE MACADAM ! statut : vendeur colporteur de presse. – VOUS VENDEZ LE JOURNAL 3 € ET VOUS RÉCUPÉREZ 2€ – Pas d’horaires imposés : vous gérez votre temps comme vous le voulez. Pas de stock minimum : vous vendez le nombre de journaux que vous souhaitez. Pas d’engagement dans le temps : vous vendez tant que vous avez besoin. – DEVENIR VENDEUR ? Lyon : Christine au 06 41 91 02 01 Paris : Philippe 06 43 70 68 67 recrut@macadamjournal.com –

ARME D'EROS ÉPÉE À LAME FINE ARDEUR

NONCROYANT

SOUVERAIN DE RUSSIE

REPTILE FOUISSEUR

GRAISSENT

POÈME CHANTÉ PRISE DE LUTTE

RELATIF À UNE COLLECTIVITÉ

LETTRE EN VERS BEUGLE

MOYEN DE S'EN SORTIR

CLAMEUR

CÉLÈBRE TROYEN ARME BLANCHE

JAMAIS

GAVROCHE

QUI PROVIENT

COULE EN ROUMANIE

MOUCHARD

ESCRIMEUR

A COURS À OSAKA

ENLÈVE LE HAUT

FAIT TOUT SAUTER

LIEU SCANDIUM CAPTIVANT PARTIE DE L'OEIL HOMMAGE À UN DIEU

8 7 3 9 2 9 4 9 6 1 6 3 4 9 5 2 5 1 2 8 1 2 7 9 3 4 3 5

page 20 - M A C A D A M 1 1 0

3 1

2

7 8 6 8 6 2 4 4 2 2 6 8 9 1 7 3 7 8 5 1 2 4 9 3 1

DIFFICILE

4

MOYEN

FACILE

sudoku 7

5

8

3

9

4

1 2 8 9

3 6 1

2 6 3 6 7 1 4 2

9 5 8 1 4


- JOUER -

mots croisés

mot mystère 1

MYTHOLOGIE : UN MOT DE 7 LETTRES

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12.

HORIZONTALEMENT Ni bien ni mal. Digne d'attention. Filin - Palmier. Ne mène nulle part Dans la crème. Empêchent de faire certaines choses - Commerçant. Dans plusieurs noms de villes - Paie. Il tourne autour d'une planète Dans le porridge. Temps écoulé depuis la naissance - Facile - Degré. Règle - Ignorant Partie de match. Vacants - Dans le gratin. Affirmation - Palpable Épousa Lavinia. Insectes carnassiers Plus que gais.

VERTICALEMENT 1. Ensemble des caractères propres à la vie culturelle et matérielle d’une société humaine. 2. Pronom - Dans la semoule Combiné. 3. Rêveur. 4. Vipère à cornes - Qui prend à la gorge. 5. Fleur - Minces et grands. 6. Considéré - Ancienne mesure linéaire. 7. Hic - Massif - Lettre. 8. Avachi - Jaunisse. 9. Voiture hippomobile Être intrépide. 10. Affaiblissement - Impayé Dans le minestrone. 11. Titane - Singuliers. 12. Donner des limites.

solutions SUDOKU FACILE

4 6 5 7 2 3 8 1 9

1 2 3 6 8 9 7 5 4

8 9 7 1 5 4 2 6 3

7 3 9 8 6 5 4 2 1

2 4 6 3 9 1 5 7 8

5 8 1 4 7 2 3 9 6

3 1 2 9 4 7 6 8 5

SUDOKU MOYEN

6 7 4 5 1 8 9 3 2

9 5 8 2 3 6 1 4 7

7 1 5 4 8 6 3 2 9

4 3 8 9 2 5 7 1 6

9 2 6 7 1 3 8 5 4

6 7 1 3 4 8 5 9 2

5 8 2 1 6 9 4 7 3

3 9 4 5 7 2 6 8 1

8 6 9 2 5 4 1 3 7

SUDOKU DIFFICILE

2 5 7 6 3 1 9 4 8

1 4 3 8 9 7 2 6 5

6 1 2 9 5 3 4 8 7

7 3 8 4 6 1 5 2 9

9 5 4 7 8 2 3 6 1

5 2 3 1 9 8 6 7 4

8 9 7 3 4 6 1 5 2

4 6 1 5 2 7 9 3 8

3 4 6 2 7 9 8 1 5

MOTS FLÉCHÉS

1 7 9 8 3 5 2 4 6

2 8 5 6 1 4 7 9 3

HAINE DE L'HUMAIN DE PETITE TAILLE

L CUIR CÔTÉ CHAIR EXÉCRER

M

DONNER L'ALARME TROISIÈME PERSONNE

A

I

L

L

I

O

N

A T

I SOUVERAIN DE RUSSIE GRAISSENT

R T

ÉPÉE À LAME FINE ARDEUR

Z

H E E

H U R

C R COULE EN ROUMANIE ESCRIMEUR

I

ARME BLANCHE GAVROCHE

L

GRANDS ARBRES ARME D'EROS

S T

A R

MOTS CROISÉS

JETÉE ÇÀ ET LÀ NACRÉS

I

S

CROCHETS DOUBLES ARBUSTE

E

E N S

O R M E S

R A P REPTILE FOUISSEUR POÈME CHANTÉ

PRISE DE LUTTE LETTRE EN VERS

C

L

E

MOYEN DE S'EN SORTIR CÉLÈBRE TROYEN

I

BEUGLE CLAMEUR

ORDRE D'ARRÊTER

P U

S U E D E

H A NON-CROYAN T

CHANTÉ PAR PAVAROTTI DE MÊME

I

E R E

S E

P S

E

R

RELATIF À UNE COLLECTIVITÉ

ENLÈVE LE HAUT

S S U E JAMAIS

E

P E E

QUI PROVIENT

O N C

MOUCHARD

O L

T

A COURS À OSAKA

I

N D

I

C

FAIT TOUT SAUTER

R

S

I

T

E

LIEU

E

P E

I

S

T

E

I

N

T

E R E S S A N

T

R E

T

I

N E

E

SCANDIUM

CAPTIVANT PARTIE DE L'OEIL

HOMMAGE À UN DIEU

C U

L

T

1 C I V I L I S A T I O N

2 O N O M O O A G E N C E

3 U T O P I S T E O O O P

4 C E R A S T E O A C R E

5 I R I S O E L A N C E S

6 C E N S E O L I E U E O

7 O S O E P A I S O P L I

8 U S E O I C T E R E O V

9 C A L E C H E O O S E R

10 11 12 A O R N T E E I S M O T I E R E T E O R I D A N U N D O G R N E E E S O

M A C A D A M 1 1 0 - page 21


- C’EST UN SIGNE ! -

Horoscope

par Marie-Pierre Charneau www.mariepierrecharneauastrologie.com

BÉLIER (21 MARS - 20 AVRIL)

VIERGE (23 AOÛT – 22 SEPTEMBRE)

VERSEAU (21 JANVIER – 19 FÉVRIER)

Vous prendrez de la distance afin de redéfinir vos priorités dans votre secteur d’activité. L’ambiance semble confuse. Si vous avez des choix à faire, ne prenez pas de décision dans l’urgence. En couple, pour votre sérénité et celle de votre chéri, misez sur la complicité et la communication. Célibataire, ne restez pas seul, voyez des amis. Retrouvez confiance en vous !

Plus méthodique que jamais, vous ne perdrez pas votre temps, l’essentiel pour vous sera de trouver votre intérêt personnel ou financier en toutes choses. Evitez les rapports de force qui nuiraient à votre image de marque. En couple, amour rimera avec toujours. Vous montrerez vos sentiments. Célibataire, une rencontre importante en vue. Surveillez vos intestins.

Vous finirez l’année en beauté. Vous mettrez en place des projets d’envergure. Privilégiant votre vie relationnelle, vous trouverez des appuis. A la recherche d’un travail, le ciel pourrait vous exaucer. En couple, tournez la page sur vos différents du passé. Célibataire, misez sur votre audace plutôt que sur votre individualité. Votre équilibre nerveux sera meilleur.

TAUREAU (21 AVRIL - 21 MAI)

BALANCE (23 SEPTEMBRE – 22 OCTOBRE)

POISSONS (20 FÉVRIER – 20 MARS)

Si vous pensez que vous méritez une augmentation, demandez-là. Vous n’aurez pas le temps de vous tourner les pouces. A la recherche d’un job, vos idées seront bien construites et vous saurez les communiquer. En couple, les nuits sont longues, vous aurez envie d’en profiter. Célibataire, vous n’accorderez pas votre confiance facilement. Oxygénez-vous !

Vous ne serez pas à l’aise si vous avez des litiges à régler avec un supérieur. Utilisez vos talents de négociateurs pour éviter un conflit que vous ne souhaitez pas. En couple, sollicité par votre famille, vous aurez du mal à vous retrouver à deux. Célibataire, vous aurez un choix à faire, ce qui vous mettra dans l’embarras. Déconnectez-vous de vos soucis.

Ne pensant qu’à votre évolution professionnelle, vous vous donnerez les moyens de parvenir à vos fins. Prenez soin de ne pas heurter votre hiérarchie. En recherche d’un travail, vous serez plus à l’aise par écrit. En couple, votre relation sera franche et sans tabous. Célibataire, le coup de foudre pourrait vous tomber sur le cœur. Retour à l’équilibre.

GÉMEAUX (22 MAI – 21 JUIN)

SCORPION (23 OCTOBRE – 22 NOVEMBRE)

Efficace au niveau créatif, vos résultats professionnels seront excellents. Vous devrez servir d’intermédiaire entre les uns et les autres, ce qui ne sera pas évident avec des interlocuteurs pas francs du collier. En couple, une crise passagère permettra d’y voir clair. Célibataire, vous regretterez un ex avec qui vous aviez rompu. Accordez-vous le temps de ne rien faire.

Avant de vous lancez dans un projet, vous chercherez à assurer vos arrières financiers. Vous aurez par fois du mal à vous mettre dans le bain au travail. Vous ressentirez le besoin de vacances et de lâcher-prise. En couple, vous vivrez des moments exquis avec votre partenaire. Célibataire, vous ne resterez pas seul. Accordez-vous des plages de repos.

CANCER (22 JUIN – 22 JUILLET)

SAGITTAIRE (23 NOVEMBRE – 21 DÉC.)

Une accumulation de travail pourrait finir par vous épuiser car vous ne saurez ni déléguer ni vous arrêter. Vous serez déçu car vos idées novatrices ne seront pas encore bien comprises. En couple, évitez de vous chamailler avec votre conjoint. Célibataire, l’heure ne sera pas à la romance. Vous souffrirez de la solitude. Isolez-vous afin de vous ressourcer..

Si vous avez envie d’aller voir ailleurs dans votre travail, restez discret sur vos projets. Plus dynamique, vous serez aussi plus autoritaire et votre franc-parler pourrait déplaire à vos collaborateurs. En couple, des problèmes de jalousie pourraient survenir. Célibataire, si vous avez fait une rencontre, vous la consoliderez. Attention à votre foie.

LION (23 JUILLET – 22 AOÛT)

CAPRICORNE (22 DÉCEMBRE – 20 JANVIER)

Vous retrouverez votre sens des valeurs et votre besoin d’harmonie dans les rapports humains. Vous exploiterez vos ressources personnelles pour rendre votre travail plus épanouissant. En couple, votre priorité sera la famille. Votre chéri vous rappellera que votre union aussi est importante. Célibataire, une jolie romance sera possible. Attention à la ligne.

Sollicité de partout, vous aurez du mal à vous concentrer sur votre travail. Ne tentez pas de fuir une discussion désagréable. Faites un effort pour vous imposer en évitant d’être trop direct. En couple, vous passerez plus de temps avec vos amis, qu’avec votre chéri. Célibataire, vous pourriez ouvrir votre cœur à quelqu’un qui n’attends que cela. Que d’anxiété !

page 22 - M A C A D A M 1 1 0

À PARAITRE PROCHAINEMENT AU COIN D’MA RUE Une pièce de théâtre de Jacques Lerb Une publication « Les Artisans du Macadam » aux éditions Gabriel Gaudillat Format 14,8 X 21 cm, 52 pages ISBN : 978-2-9546875-0-6, Prix 4,50 € Dans cette pièce, l’auteur nous plonge dans la vie de ceux que l'on nomme « les marginaux ». Réalité et rêves se mêlent et s'entremêlent dans des dialogues parfois poétiques, parfois tendres et parfois crus. L’AUTEUR Jacques Lerb a connu pendant de longues années la vie de SDF. Fin 1993, il se lance dans l’aventure Macadam et devient vendeur de journaux de rue. Cette activité lui a permis de reprendre confiance et de renouer avec la société et enfin de quitter le monde des « sans abri ».


- L’INTERLUDE / THIRTY DIRTY FINGERS -

macadam vu par

EMILIE ALENDA ILLUSTRATRICE

www.emiliealenda.ultra-book.com


WWW.MACADAMJOURNAL.COM

ABONNEZ-VOUS À MACADAM ! BON D’ABONNEMENT SOLIDAIRE DAMJ WWW.MACA

OURN AL.CO

2E

M

2E

dont 1E pour le vendeur

LIRE E I AGRÉABLE À AGRÉABLE À LIR AIS ÉTÉ AUSSI AIS ÉTÉ AUSS AIDER N’A JAM AIDER N’A JAM

n ° 106

n ° 105

dont 1E pour le vendeur

AIDER

AIS N’A JAM

SSI ÉTÉ AU

AGRÉAB

3E

RE LE À LI

dont 2E pour le vendeur

AIDER

AIS N’A JAM

SSI ÉTÉ AU

AGRÉAB

3E

RE LE À LI

dont 2E pour le vendeur

BONUS LECTEUR

ENGAGEMENT RÊT N’A PAS D'INTÉ

«

CHACUN DOIT RE AIDER À REND RE LA VIE MEILLEU

R MARIE DRUCKE

MONTRER LA RÉALITÉ ITÉ DE LA PRÉCAR ON EST UNE MISSI IMPORTANTE

numé ro 109

numé ro 110

initiativeS

exclusif

«

2013 - WWW.MAC ADAMJOURNAL.COM

2013 - WWW.MAC ADAMJOURNAL.COM NUMÉRO 108 - ÉTÉ

«

NUMÉRO 107 - JUIN

w

Y. . . . . . w

Z

...

w

3

POILS, GOUD RONS, INSECTES... BON APPÉTIT !

+

JEUX , BD, MOT S CRO ISÉS

.c

dont 2 € pour le vendeur

bre

-dé cemb r

.. Z

AUX IDÉE S FAUS SES SUR LES PAUV RES !

al

.. ..

rnard L’ L’ÉC ÉCH HAN ANGE GE AV AVEC EC Stop LE LESS EN ENFA FAN NTS TS ES ESTT M MAG AGIQ IQUE UE

da mjou rn

om

C’EST LE POGN ON QUI MALTRAITE LE MONDE !

Alain Be

INITIATIVES LE LONG PARCOURS D’ABOU

a ca

em

0 e2 e no vemb r

INITIATIVES ET SI VOUS EMBA UCHIE Z UN « FERMI ER DE FAMIL LE » ?

.m w

ov

«

BONUS LECTEUR

GAGNEZ UN DICTIONNAIRE LAROUSSE

br

LE À LIR E

.c

.n

RICHARD BOHRIN GER

to

ROULER SANS PÉTR OLE, C’EST POSSI BLE !

... .

LE SURIMI NOUS MÈNE -T-IL EN BATEAU ?

3

ÉTÉ AUS SI AGRÉ AB

Y.

L’HOROSCOPE DE L’ÉTÉ

al

.. Z

IL M’AURA FALLU LA VIE ENTIÈR E POUR ÊTRE HEUREUX

INITIATIVE CENT VOIX POUR LES FEMM ES

Bruno Humbert BUS INE SSM AN REP ENT I

da mjou rn

dont 2 € pour le vendeur

c

«

DUSTIN HOFFMA N

JAMBON BLAN C LE TOUR DE COCHON !

INITIATIVES GOLD OF BEN GAL : « JUTE DO IT »

.. o

LES TROPHÉES SOLIDAIRES JEUX, BD, MOTS CROISÉS. ..

CONSOMMER AUTREMENT LA RUCHE QUI DIT OUI

JEUX !

a ca

... .

RÉZA LE TÉMOIN HUMANISTE

PIERRE RABH I L’HOMME DE LA « SOBR IÉTÉ HEUREUSE »

.m w

Y.

FAUT-IL SUPP RIMER LA « CAISSE NOIRE » DE LA RÉPUBLIQ UE ?

+ DE

LE À LIR E

.. ..

dont le ve2E pour ndeu r

AIDER N ’A JAMA IS

om

3E

3E

dont le ve2E pour ndeu r

LA PILULE NATURELLE... PAS FACILE À GOBER

ÉTÉ AUS SI AGRÉ AB

....

AIDER N’A JAMAIS ÉTÉ AUS SI AGRÉABLE À LIRE

AIDER N ’A JAMA IS

Y. . . . . . w

AIDER N’A JAMAIS ÉTÉ AUS SI AGRÉABLE À LIRE

n ° 108

13

n ° 107

MANU CHAO À BARCELON E AUX CÔTÉS DES INSUR GÉS

Z

« UNE VIE SANS

REMBEU CHRISTIAN KA

«

VACCINS À L’ALUMINIUM, LE SEL DE LA DISCORDE

NUMÉRO 106 - AVRIL

VIRGINIE EFIRA

ADAMJOURNAL.COM 2013 - WWW.MAC

ADAMJOURNAL.COM E 2012 - WWW.MAC NUMÉRO 102 - NOVEMBR

» LES T MIEUX AILLEN

LES BOUCLES DU CŒUR

ADAMJOURNAL.COM 2013 - WWW.MAC

ARO, LE KILIMANDJ DAIRE SOMMET SOLI

RT BERNARD DEVE TOIT LE DÉNI DU

NUMÉRO 104 - MARS

QUE

JEUX, BD, MOTS CROISÉS...

HUMANITAIRE POURQUOI ENT ? CET ENGOUEM

...

PARAGUAY PARADIS DE LA STÉVIA

JEUX, BD, MOTS CROISÉS...

N

« JE VEUX ES CHOS

NUMÉRO 101 - OCTOBRE

2012

AT O AKHEN

LA VIOLENCE ÉCONOMIQUE ES FAITE AUX FEMM

JEUX, BD, MOTS CROISÉS...

PÔLE EMPLOI S TROIS ANS APRÈ LE CHAOS

«

SUR LE CAFÉ ME ÇA POUSSE COM ONS DES CHAMPIGN

JEUX, BD, MOTS CROISÉS...

«

RUSSIE, CES VACANCES T POLITIQUEMEN ACTIVES

N HAÏTI : L’ÉDE RE DU BLANC PAUV

....

A ROMNEY / OBAM LA FIN TIONS DES ORGANISA ? ES TATIV CARI

EL STÉPHANE HESS UNE VIE TS D’ENGAGEMEN

ÉCOLOS S? LES LINGETTE

VOIR

13

RLD GA S WO INNES 13 LE GU RDS 20 RECO PAGE 20

«

GAGNEZ UN FOULARD 100 % SOIE VOIR PAGE 11

S BONU R EU LECTGNEZ

0 e2

+

RECE TTE, JEUX , BD, MOT S CRO ISÉS

Sanseverino

AAID IDER ER,, C’ C’ES ESTT CO COM MM MEE RRAT ATTR TRAAPPER ER LE LESS IN INJU JUST STIC ICES ES

✁ Parce que ses vendeurs ne sont pas encore présents sur

nom .....................................................................................

tout le territoire, Macadam lance l’abonnement solidaire.

prénom ................................................................................... mail .........................................................................................

3 FORMULES ➔ ABONNEMENT STANDARD : 32,00 EUROS ➔ ABONNEMENT SOUTIEN : 50,00 EUROS*

adresse .................................................................................... DÉDUCT ION FISCALE

➔ ABONNEMENT MÉCÈNE : 80,00 EUROS*

................................................................................................. code postal .............................................................................. ville .........................................................................................

*la différence entre abonnement soutien ou abonnement mécène et l’abonnement standard donne lieu, sur demande, à déduction fiscale,

Joignez à ce bulletin votre chèque à l’ordre de Artisans du

Macadam étant reconnu association d’intérêt général.

Macadam et envoyez le tout à :

Les sommes gagnées sur les abonnements servent à développer les ateliers d’écriture et les initiatives au service des vendeurs

Les Artisans du Macadam, association loi 1901, Locaux motiv - 10 bis rue Jangot, 69007 Lyon [contact 06 41 91 02 01]

Macadam•110  

Macadam novembre 2013